AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Une trop longue attente ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Une trop longue attente ...   Mar 20 Oct - 17:37

Onze siècles de errance, voila ce qui résumait le parcours de Eldakka sur la surface d'Astrune, à quoi bon avoir une espérance de vie si longue si ce n'était pour ne rien en faire ? Le Drow voyait bien que le monde ne se portait pas trop mal, et l'Oracle avait apparemment eu tort en ce qui concernait les problèmes à venir, car ça faisait maintenant plusieurs centaines d'années que cette dernière s'était manifestée dans ses rêves sans que rien arrive par la suite. Eldakka s'était montré plus que jamais patient, il avait veillé à ce que rien de mal ne se produise afin que sa funeste Destinée n'aboutisse pas, et là, dans ce début de première journée du mois de Vita l'Elfe noir marchait dans la vallée après avoir passé une partie de la nuit à traverser la grande pleine, il n'était pas fatigué du tout, car dans son coeur il se sentait comme libéré. Ce dernier s'était mit en tête de mettre un terme à son existence physique maintenant que Astrune n'encourait plus le moindre danger, enfin d'après lui, mais comment penser autrement quand ça fait un millénaire que vous observez le monde sans que rien de désastreux ne se produise ? Alors pour éviter que lui ne soit la cause d'un nouveau mal, ou encore de causer encore une fois la mort, ce dernier avait décidé cela avec plein de joie intérieure. De plus il connaissait un très bel endroit se situant dans la vallée qui pourrait lui permettre de retourner à la terre sans déranger personne. Eldakka n'en était d'ailleurs plus très loin, et la position du soleil donnait une couleur presque magique à toute cette nature, toujours aussi magnifique à ses yeux, rien à voir avec les tréfonds obscurs, jamais il n'avait regretté d'être parti de là bas. Ses seuls remords étaient la mort de Koolën, puis celle de la Sirène dont il ne savait toujours pas le prénom, bien sûr il regrettait aussi son peuple, mais après avoir vu les autres races, de loin bien entendu, il en est venu à avoir honte de ce qu'il était ...

*Pourquoi n'aurais je même pas eu droit au bonheur sans provoquer le malheur ensuite ? ... Hmmm ... j'espère que ma disparition fera que tout le monde sera heureux à jamais ...*

Le Drow était certes heureux d'en finir, mais aussi triste de ne pas avoir pu participer au bonheur de ce monde, certes c'était quelque peu égoïste, mais qui n'avait jamais rêvé d'être bien ? Enfin bon, Eldakka escalada une pente raide afin d'arriver là où il voulait, ce morceau de forêt n'était dense que sur les bords, par contre au centre la lumière du jour passait très facilement, et c'est précisément ici qu'il avait l'intention de passer à l'acte. Puis, d'une de ses poches il sortit une espèce de boule verte feuille avant de l'avaler d'une traite, cette composition réalisée par ses soins avait pour but d'éviter les mauvaises odeurs suite au pourrissement de son corps, surtout lorsque que le mois de Pyros fera son retour. Le cadavre de Eldakka ne dégagera qu'une faible odeur de verdure, ni plus, ni moins, là on pouvait vraiment voir qu'il avait tout prévu pour ne pas incommoder la moindre personne, et ce, même après son décès. À présent il était temps, le Drow sortit ses deux cimeterres et enfonça leur garde profondément dans le sol mou, et ce, juste en dessous d'un grand arbre fruitier. Il les positionna l'un à côté de l'autre, et juste après il se mit à genoux afin d'entamer une prière destinée à la Déesse de la nature Xiris.

***Ô grande Déesse de la nature, entendez ma prière, je souhaite qu'à l'heure de ma mort vous m'acceptiez dans vos bras comme si j'était l'un de vos fils, Astrune va se voir libéré d'un fléau dans les prochaines minutes ... Or j'espère trouver la paix que j'ai toujours voulu à vos côtés ... Merci pour tout ce que vous aurez fais pour moi dans ce monde Xiris ...***

Lorsqu'il en eu terminé, c'est le visage parcouru de quelques larmes que Eldakka se releva, puis, il visualisa bien si ses armes étaient correctement positionnée avant commença son ascension jusqu'au sommet de l'arbre. L'escalade ne lui fut pas du tout difficile, ça lui aura pris à peine une minute avant qu'il ne regarde vers le bas, le soleil se reflétait dans les lames étincelantes des Cimeterre, de ce faite il put les repérer sans problème. Il était bon de savoir que le Drow avait déjà fait des simulations par le passé, car cette acte était prémédité depuis fort longtemps, alors sa visée serait juste, presque au millimètre près. Eldakka avait l'intention de se laisser tomber en arrière afin de s'empaler le coeur et le foie en même temps par ses propres armes, ainsi il serait impossible de le guérir car sa mort serait immédiate, de plus il savait que personne ne viendrait l'interrompre dans son geste de fin de vie.

- Au revoir grande et magnifique terre d'Astrune, au revoir tout le monde, j'espère pouvoir vous voir de là haut, je vous aime tous ...

Eldakka pensait chacune de ses paroles, mais maintenant que tout était dis, il se retourna et prit une grande inspiration, il ferma ses jolis yeux violets qu'il détestait tant, et s'apprêta à lâcher la branche qui lui faisait face de manière à tomber bien correctement à l'horizontale pour s'empaler en beauté. Le Drow enleva d'abord une main, et dans moins d'une seconde, l'autre suivra ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Mer 21 Oct - 10:45

Lucosa dans la clairière devant cette femme assimilait ou plutôt enregistrait les paroles de l'oracle dans son esprit pour pouvoir y réfléchir plus tard car beaucoup d'informations étaient données et il était dur d'y penser à l'instant sans perdre le fil. Aussi elle apprit que les hybrides n'étaient qu'un caprice de déesse ce qui la révolta au plus haut point. Mais apprendre qu'une autre déesse, la déesse la plus importante au vu de ce qu'elle avait apprit ici, n'était pas en accord avec cela la soulagea. Ses questions sur elle même ou le chemin à suivre restaient floues évidemment, mais dans sa tête elle résolut de devenir moins sauvage, l'oracle avait raison c'était a ce prix que elle connaitrait des personnes qui l'accepteraient même si il fallait passer par nombre d'échecs avant. Cependant ce qui la troubla énormément fut d'apprendre la mort de son père. Elle crut qu'elle allait s'effondrer en larme mais bientôt elle le vit là dans la main de cette femme en miniature et sa voix si connue résonna dans son esprit. L'hybride n'y tint plus et quelques larmes roulèrent sur ses joues. c'était si réconfortant, beau...son père pensait à elle et sa mère était en paix...de quoi faire enfin son deuil tant d'années passées. Lucosa n'eut pas le loisir de lui parler a son tour mais se promit de le faire, peut être entendrait il. Elle voulait remercier l'oracle...sans savoir comment. Déja celle ci lui disait au revoir ainsi que de se dépêcher en rentrant...pourquoi cela? La jeune hybride ne possédait pas grand chose aussi avant de disparaitre dans une multitude d'étincelles multicolores, elle détacha de sa lance qui l'accompagnait partout, une magnifique plume d'aigle royal, qu'elle déposa devant elle. Roi du ciel, Lucosa en avait fait un porte bonheur, et lorsqu'elle disparut elle eut juste le temps de penser, mais peut être que la femme l'entendrait.

*Que la nature veille sur vous et vous bénisse...*

Puis ce fut la vallée sous ses pieds, la vallée qu'elle avait quitté, combien de temps avant? aucune idée elle avait oublié le voyage effectué, mais le sac emplit de fruits qui était accroché à son bras lui indiqua que elle avait du voyager pour rencontrer cette femme à moins que ça ne soit dans ses rêves... Quoi qu'il en était, elle était de retour chez elle, ou plutôt sa résidence du moment et la réalité était dure à accepter. Toutes les informations que la femme au médaillon lui avait confiées étaient dans un coin de son esprit et elle se leva prête à entamer une journée de marche pour y réfléchir. Cependant les paroles de la femme lui revinrent en mémoire...se dépêcher et pourquoi cela? Elle devait donc remettre ses décisions à plus tard et chercher la signification des paroles de l'oracle. Lucosa huma l'air ambiant et ressentit une présence très près de l'endroit ou elle se tenait. Se tapissant dans les fourrés elle suivit l'odeur jusqu'à apercevoir une sorte de mini clairière avec en son centre un arbre. Là elle vit ce qui avait attiré son odorat si fin...un jeune elfe à la peau noire montait dans l'arbre. L'hybride rabattit ses oreilles en arrière et se fit toute petite. Mais qu'avait il l'intention de faire? elle regarda l'arbre puis le sol et vit des armes plantées...ses yeux dérivèrent et revinrent brusquement sur les deux armes puis sur le drow. Des ARMES! Et voila que le jeune homme se tenait en arrière dos aux armes et prononçait des paroles qui laissaient sous entendre une profonde tristesse.

Non pas ça....pas encore une fois, pas la mort, il ne va pas se la donner lui même tout de même..*


Des images défilèrent à une vitesse impressionnante dans l'esprit de l'hybride, le garçon sur le bucher, sa mère en sang ainsi que la main de la femme et son père prononçant des mots si magnifiques, puis l'homme qui avait prit son intimité...Tout cela en une fraction de secondes pour laisser place à une image net de l'oracle qui finit de la décider. Elle ne pouvait pas le laisser, même si celui ci était réputé, du moins sa race pour être sanguinaire et cruel, elle ne pouvait tout simplement pas le voir mourir sans rien faire, et ses cheveux, ses yeux...il était beau, et ne semblait pas vouloir du mal à autre que lui même. Laissant ses peur de coté, elle ferma un instant les yeux pour les rouvrir, prête. Alors que le jeune homme allait lâcher sa seconde main, elle se redressa et courut de sa vitesse surnaturelle jusqu'à l'arbre et plongeant en avant, elle effectua une roulade arrachant les deux armes du sol au passage et les jetant au loin. On put alors voir à nouveau debout et juste en dessous de l'arbre à la place exacte ou étaient les deux épées auparavant, une femme aux oreilles grises dressées sur sa tête regardant au dessus d'elle, une queue touffue sortant de son corps pour se terminer plus loin. Et enfin des griffes sorties à ses pieds, qui avaient d'ailleurs laissées des marques sur le sol de cet endroit magnifique. la voix, ou plutôt un grognement rauque sortit de la bouche de cet femme/louve dévoilant de longues dents pareilles à des crocs.

-Tant de monde réclame la vie, que personne ne doit l'enlever!

Ce cri sortait du fond des entrailles de l'étrangère dont la poitrine qui se soulevait rapidement indiquait l'inquiétude et le souffle manquant. Son cœur battait aussi vite qu'un tambour. Elle n'avait pas eu le temps de réfléchir ni même de peser ses actions, elle s'était contentée d'avancer. Restait à savoir si son choix avait été le bon aux yeux du drow qui était si beau...aux yeux de la jeune femme évidemment. Elle était persuadée d'avoir bien agit en accord avec sa conscience et ses principes de toujours, ses parents devaient sourire et l'oracle ne l'avait elle pas prévenue en quelque sorte? Pourvu que celle ci ai accepté son maigre cadeau, et que ce jeune homme ne s'enfuit pas ou ne veuille pas la tuer, c'était la les seules demandes de l'hybride qui se retenait de filer dans les fourrés se cacher de la vue d'une personne qui pourrait avoir envie de la voir brûler sous ses yeux. cependant une telle détresse qui poussait à la mort, cela la retenait. Il devait être spécial et il serait lâche de fuir. Autant rester et observer la suite ce que la jeune femme fit de ses yeux brillants d'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Ven 23 Oct - 5:33

L'air était frais et délicatement parfumé, une légère brise faisait frémir les feuilles des arbres, tout était en symbiose parfaite, enfin presque ... car perché sur une haute branche un Elfe noir s'apprêtait à mettre fin à ses jours d'un façon peu commune. C'était la seule chose qui faisait "tâche" dans le décor, Eldakka croyait avoir passé toutes les épreuves de son existence, seulement il se trompait, car quand le destin ne l'a pas décidé on ne meurt pas. Le Drow pensait sans doute mériter le droit de choisir sa mort, cependant l'Oracle avait été claire à ce sujet, et mourir de cette façon était impossible, pourtant ce ne lui empêchait pas d'y croire dur comme fer. Ses deux cimeterres en contre bas attendaient de recevoir son corps pour le transpercer de part en part, mais ce dont il ne se doutait pas c'était qu'il n'était pas seul, une Hybride était tapis dans les fourrés en train de prendre conscience ce qu'il se passait réellement, deux lames au sol, un Elfe noir tout là haut prêt à se laisser tomber, cette dernière eut vite fait d'avoir compris ce qu'il allait faire. Alors au moment où il restait juste trois de ses doigts sur la branche qui lui faisait face, la Fée-Louve passa à toute allure pour arracher les cimeterres à la terre avant de les jeter au loin. Eldakka venait d'entendre d'étranges bruits dans les feuillages juste en dessous de lui, alors il regarda par dessus son épaule au moment pile où sa main lâchait prise, et là, stupéfaction, une inconnue sortie de nul part venait de tout faire échouer, alors malgré qu'il était en chute libre le Drow soupira avant de passer ses jambes par dessus son visage se faisant ainsi basculer vers l'arrière afin d'atterrir sur ses deux pieds au moment d'heurter le sol. La souplesse extraordinaire des Elfes pouvait leurs faire réaliser des prouesses dans presque n'importe qu'elle situation.

Cependant toute la souplesse du monde ne lui serait d'aucune utilité au moment où il se retrouva devant sa sauveuse ou bien sa condamnatrice, après tout dépendait de comment il percevrait la chose. Cette jeune fille avait une apparence bien étrange, elle avait l'air d'être une Fée mais sans en être réellement une, il fallait savoir que Eldakka n'avait jamais rencontrer d'Hybride par le passé, il connaissait juste la légende d'Umar et rien d'autre. Néanmoins il se fichait bien du physique, elle avait agit pensant faire le bon choix alors il ne pouvait lui en vouloir, il regarda son visage dont le regard affichait une certaine sévérité comme si elle n'était pas d'accord avec ce genre de pratique. Eldakka était gêné d'avoir été vu dans une telle situation, lui qui voulait mourir tout seul, et voila qu'on lui sauve la vie en plus de l'avoir vu, ce dernier se mordit la lèvre inférieure à cause de la nervosité qui se faisait de plus en plus ressentir en lui. Le Drow se tenait là, debout devant cette étrange jeune femme, il ne parvenait pas à la fixer dans les yeux, ce fut donc avec le regard fuyant qu'il tenta de s'expliquer ... Si ce dernier aurait la faculté de rougir, il serait violet bleu tellement qu'il ne savait plus où se mettre.

- Pourquoi ... Pourquoi vous avez ça ? Demanda t-il la larme à l'oeil. Je ne suis pas fou ... c'était juste le moment pour moi d'en finir ... Puis il ajouta en murmurant. J'allais rejoindre Xiris ...

À l'entendre parler de la sorte on pourrait se dire que ce Drow avait bien du malheur, chose pas entièrement fausse, mais lui ne voyait pas cela de la même manière. Alors toujours aussi honteux il tourna le dos à l'Hybride pour ne pas qu'elle se sente responsable de sa présente tristesse, il ne voulait pas qu'elle voit un visage si triste. Eldakka comprenait tout à fais son geste puisqu'il aurait fais exactement la même chose si ça aurait été les rôles inversés, mais pour une fois qu'il avait tout préparé avec beaucoup de minutie, et ce, jusqu'au plus petit détail, et que malgré ça une personne soit intervenue, ça ne pouvait prouver qu'une chose, c'était que la Déesse de la nature ne voulait pas de lui, ou du moins pas encore ... L'Elfe noir ne savait pas trop comment réagir sur le coup, la remercier puis s'en aller ou bien ... Lui parler pour comprendre pourquoi elle avait fais ça et pourquoi pas apprendre à faire sa connaissance. La deuxième pensée lui ressemblait beaucoup moins mais ... là il sentait comme un besoin, un besoin de parler à quelqu'un d'autre que lui même. Malgré son amour pour la solitude Eldakka était fatigué de ne pas d'avoir d'ami avec qui partager sa route, quelqu'un pour lui dire où aller et pourquoi, quelqu'un pour se sentir exister, quelqu'un pour pouvoir vivre tout simplement. Malheureusement il avait trop peur, une moindre attache et il provoquerait la mort une nouvelle fois, non non non et non, tellement de choses se bousculaient en lui à cet instant, pas possible de prendre la plus petite décision qui soit.

- Pardonnez moi ... Continuait-il en lui montrant son dos. Vous devriez partir, je vous promet de ne pas recommencer ce geste tout de suite ... S'il vous plait laissez moi seul ... Termina t-il en se laissant tomber sur ses genoux avant de s'assoir sur ses mollets tout en courbant légèrement l'échine.

La tête baissée, les cheveux tombant vers le sol, Eldakka pleurait tout simplement, il y a dix minutes de cela il était limite heureux, et là la mélancolie le reprenait de plus belle. Peut être que ce n'était qu'une fausse joie après tout ... Lui même sanglotait sans même savoir pourquoi, c'était silencieux certes, mais ça se voyait au fait de sa respiration saccadée. Ses larmes lui brûlaient la peau du visage et son nez se mit à couler, alors de ses deux mains il se couvrit la figure tout en essayant de se calmer, mais il n'y parvenait pas, pourquoi ? Etait ce du au fait qu'il était passé tout près de la mort ? Impossible à savoir pour le moment, en tout état de cause l'Hybride avait du le trouver particulièrement étrange, surtout en vue de la réputation que cette race pouvait avoir, allait elle prendre ce comportement douteux pour un piège ? Ca restait à voir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Ven 23 Oct - 10:04

Lucosa vit l'elfe noir tomber et se prépara a le rattraper oubliant pendant quelques secondes car effectivement celui ci se retourna prenant même le temps de soupirer avant de tomber les deux pieds sur terre comme si c'était d'une simplicité enfantine. Elle put voir ses cheveux longs virevolter dans les airs. c'était magnifique et elle se promit d'essayer ce genre d'acrobatie un jour. Cependant là elle n'y pensait guère puisque à ses yeux elle venait de sauver un elfe noir de la mort, et gardait un visage assez déplaisant. Pour elle la vie était plus que tout, aussi la détruire, elle ne pouvait même pas y penser. La jeune hybride se demandait comment il la percevait à cet instant, puisque lui avait voulut cette mort. Il avait l'air intrigué par son physique, surement n'avait il jamais vu d'hybride, mais il ne paraissait pas vouloir la mettre à mort de suite. Aussi la jeune femme bien que sur ses gardes attendit. Le drow avait un caractère bien bizarre pour quelqu'un de son espèce, le regard fuyant, elle ne pouvait pas le regarder puisque ses yeux erraient mais ne voulaient surtout pas rencontrer les siens. Pourtant les drow avaient la réputations d'être cruels, sans pitié et méchants...mais elle s'en fichait bien de sa race après tout, elle voulait voir l'intérieur de cet homme, pas son extérieur, et il finit par parler. Elle faillit s'étrangler à ses paroles...pourquoi elle avait fait ça, le moment de mourir, il en avait d'autres des anneries comme ça? Eh bien oui la dernière phrase la renversa littéralement et la jeune femme serra les poings se retenant de justesse de ne pas répliquer de suite. Cependant elle n'en pensait pas moins...Xiris, cette déesse inconsciente complètement gamine qui les avait créer pour s'amuser...mais il était vrai que les elfes blancs et les fées l'adoraient...cela exaspérait assez la jeune femme d'ailleurs dont les oreilles s'étaient rabattues de colère.

Il finit par lui tourner le dos, quel manque de politesse! Mais avait il honte? de lui même peut être. cela radoucit la fougue de l'hybride qui oublia Xiris un moment pour se concentrer sur l'homme, oui il était malheureux cela se voyait, malheureux et perdu. Or Lucosa, voulait protéger et aider les gens, tous. Jamais elle ne le laisserais malgré ce qu'il dit ensuite d'ailleurs à croire qu'il lisait dans ses pensées. Encore une fois elle allait répliquer et pas qu'un peu mais la vision qu'il lui offrit ensuite l'en empêcha serrant les paroles dans sa gorge...des larmes...un être anéanti comme elle avant d'aller voir l'oracle, perdu et déboussolé. La jeune hybride voulait lui donner du réconfort, pour une fois que personne ne la repoussait...elle devait essayer, et y arriver. Aussi elle se donna du courage et se glissa doucement devant Eldakka qui pleurait les mains sur le visage. Il faut savoir que Lucosa est très démonstrative, et n'ayant pas la science des mots, elle agit. Aussi, lentement, elle s'approcha de lui, et l'entoura de ses deux bras, pour le serrer contre elle. Elle se mit comme à ronronner, en fait elle fredonnait un air doux, mais cela ne ressortait pas et on aurait pu la prendre pour un chat. Elle resta ainsi jusqu'à ce que l'elfe la repousse, voulant aspirer, pendre sur elle son chagrin, mais possédant une réelle peur du rejet. Ses oreilles dans les cheveux de l'elfe elle murmura quelques simples mots.

-Je ne vous laisserais pas...Parce que vous n'êtes pas heureux...

Sa voix était rauque, et sa phrase on ne peut plus simple. Elle avait les larmes aux yeux. Son cœur était bouleversé et ce parce que c'était la première fois que elle parvenait à éviter la mort d'une personne. Oui chaque fois elle avait ressentit l'impuissance mais là elle avait réussi à empêcher l'irréparable de se produire. Et puis cette tristesse infinie qui semblait émaner de ce jeune homme la toucha au plus profond de son être et une larme unique roula sur sa joue. Que faire? pleurer était une bonne manière de se décharger elle l'avait appris durant toutes ces années...autant le laisser pleurer et parler ensuite. Elle remercia l'oracle qui l'avait prévenue en quelque sorte sinon, une vie serait morte et en plus une exception de la race des drows apparemment. Lucosa ne repartirait pas, non malgré la demande du jeune homme, elle resterait, elle devait rester, et elle le voulait. Oui pour lui comme pour elle. Doucement si l'elfe ne l'a pas rejeté, elle se desserra de lui, et recula de quelques centimètres seulement pour sortir de son sac les baies qu'il lui restait. elle se demandait d'où elles venaient d'ailleurs mais ce n'était pas le moment de se poser des questions. Arrachant une feuille à l'arbre elle déposa les baies dessus et les posa devant l'elfe noir. Jusqu'à ce qu'il ne parle de lui même, elle ne voulait pas le brusquer et ce pour rien au monde, elle se décida a faire ce qu'elle pouvait, la chaleur, le repas si l'on pouvait dire, et sa présence. La jeune femme n'était pas à l'aise peur de commettre un impair, de faire quelque chose qu'il ne fallait pas, ou tout simplement de le faire fuir, aussi elle ne dit rien, elle se mélangerait de toute façon dans ses mots. Ses oreilles dressées, elle prit sa queue entre ses mains et commença à la lisser. Réfléchissant...Allait il sortir de son mutisme et accepter ce qu'elle lui offrait? c'était bien maigre, mais elle cherchait déjà d'autres moyens de lui faire comprendre qu'il n'était pas seul. cependant ce n'était pas simple. Loin de là. Elle se résuma la situation présente dans sa tête tout en regardant le drow mais sans le dévisager.

*Un elfe noir gentil, qui adore Xiris, veut mourir pour la rejoindre. serait il exclu de chez lui? Qu'à t'il vécu? on le dirait tout jeune mais...*

Il ne fallait pas s'y fier elle le savait pertinemment puisque elle même avait plus de mille ans et en paraissait vingt à peine. Elle repris son fredonnement qui sortit cette fois de sa gorge et bien que cela ne soit pas juste, égayait un peu l'atmosphère, dans ce lieu magique au milieu de la vallée. Tout était calme et paisible, ne restait plus qu'à voir les réactions du jeune homme et ce même si elle rêvait de lui demander ce qu'il pouvait trouver à l'autre déesse gamine, et ce qui l'avait poussé à vouloir commettre l'irréparable. Elle songea soudain aux armes...flûte c'était à lui tout de même. Silencieuse elle se leva et les chercha. Revenant avec, elle se rassit toujours en douceur et déposa ces curieuses choses à coté d'elle pour le moment, elle lui rendrait si ses larmes tarissaient, ne comptant pas s'approprier des armes sa lance lui suffisait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Mar 27 Oct - 17:55

Une inconnue pour le moins étrange venait de l'empêcher de se délivrer de son enveloppe charnelle, alors cela ne lui prouva qu'une seule chose, c'est que sa tâche sur Astrune n'était pas achevée. Cette jeune femme faisait donc partie de la providence, mais pourquoi était elle si différente des autres ? Une Fée avec une queue et des oreilles de loup, qu'est ce qui lui était arrivé ? La cible d'un mauvais sortilège ou pire encore ... Enfin bon, pour le moment Eldakka était trop occupé à sangloter en silence, et malheureusement il ne parvenait pas à se calmer, donc impossible pour lui d'afficher une certaine tenue à l'égard de sa sauveuse. Néanmoins ça sera cette dernière qui fera un pas vers lui passant devant pour le voir de face, le Drow la ressentait bien mais c'était plus fort que lui, les larmes sortaient d'elles même, puis, avec une certaine surprise il sentit deux petits bras s'enrouler autour de son cou suivit d'un bruit étrange mais pas agressif du tout. C'était l'étrangère qui lui faisait un câlin, un frisson parcourut tout le corps de Eldakka, ça faisait tellement longtemps qu'il avait pas eu un contact physique similaire à celui ci, la Sirène était la dernière en date, jamais il n'aurait eu l'audace de la repousser, c'était tellement attachant de la part de cette Fée pas comme les autres. Cette chaleur du coeur le fit s'adonner à elle, c'est à dire qu'il tourna sa tête sur le côté et la reposa contre la poitrine de sa sauveuse avant de fermer les yeux et de laisser aller tout le reste de sa tristesse, cela dura pas loin de dix minutes avant qu'il ne commence à se sentir mieux. Cette dernière du le sentir et se recula doucement, Astrune avait donc encore un visage et un coeur pour que de telles personnes la parcours. Le Drow finira par s'assoir sur son séant tout en allongeant ses jambes devant lui car des crampes avaient eu le temps de se faire sentir, puis, l'étrangère lui avoua qu'elle ne le laissera pas parce qu'il n'était pas heureux, à ces mots les yeux d'Eldakka s'arrondirent, il y avait tellement de personnes tristes au moment même où elle lui parlait que normalement elle n'aurait jamais du se trouver là seule pour lui sauver la vie, elle aurait du être avec quelqu'un. C'était la question qu'il se posa, car il tenta de réagir dans sa logique, mais la véritable raison de cette pensée était qu'il ne voulait pas qu'elle reste avec lui, ni maintenant, ni jamais.

En tout état de cause il était pour le moment dans l'incapacité de parler, alors tout doucement il s'aida de ses mains pour reculer jusqu'à être adossé à un arbre, toute cette route suivit d'un tsunami d'émotions l'avaient littéralement fatigué, alors un petit repos de quelques minutes pour reprendre ses esprits était le bienvenu. Eldakka cherchait ses mots, en aucun cas il voudrait blesser cette jeune femme qui s'était montrée si chaleureuse avec lui, alors comment lui faire comprendre de partir ? Le Drow ne supportait pas ce genre de situation, il avait déjà de la peine de devoir la rejeter, mais c'était pour son bien. Ce moment lui fit repenser à cette jeune fermière qui l'avait surprit en train de dormir sous la paille de sa grange, étrangement elle n'avait pas eu peur de lui et avait adopté le même style de comportement que cette Fée-Louve, elle avait passé tout l'après midi à lui parler à tenter de le rassurer, voulant devenir son amie, quant à Eldakka il ne répondait que par de courtes phrases, il avait peur, trop peur de s'attacher à elle. Cependant elle ne cessa pas, et continua à chercher à le réconforter jusqu'au couché du soleil, puis, quand sa famille la rappela pour aller manger, le Drow en profita pour s'en aller, mais avant ça il avait pris soin de lui laisser un mot expliquant son départ, néanmoins il s'était caché non loin pour voir si elle n'aurait pas trop mal, mais la jeune fille ne savait pas lire, alors elle la donna à ses parents qui la disputeront très violemment et que c'était tant mieux qu'il soit partit, la petite fondit en larme ... Eldakka crut que son coeur allait explosé, c'était pour cela que refaire le même genre de chose maintenant était au-delà de ses forces, et pourtant ... Il était obligé.

- Vous êtes très gentille demoiselle ... Mais ça va aller je vous assure, vous pouvez partir tout en vous disant que vous m'avez sauvé la vie, c'est impossible de rester auprès de toutes les personnes que l'on sauve ... Impossible ... Jamais je ne vous oublierais ...

Eldakka avait la gorge nouée, et il espérait que ses dires suffiront à convaincre cette jeune fille qui lui faisait face. À présent ses paupières commencèrent à se faire lourdes, non il allait quand même pas s'endormir maintenant ? Apparemment si, car il voyait de plus en plus flou et ne se rendit pas compte qu'il s'assoupissait, la mystérieuse Fée ne pourra que constater que la tête du Drow s'inclinait peu à peu sur la gauche jusqu'à toucher son épaule, et ce, tout en marmonnant une phrase dans sa langue natale, mais que même un Elfe noir n'aurait pu comprendre car il n'avait même plus la force d'articuler, un peu comme si on venait de l'anesthésier. Eldakka venait de partir pour le monde des rêves toujours adossé à son arbre, le moment était donc parfait pour que l'Hybride s'en aille sans trop solliciter la tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Jeu 29 Oct - 9:38

Le jeune Drow s'était blottie contre elle. Jamais depuis longtemps en tout cas Lucosa ne s'était sentie aussi heureuse. Il acceptait de se décharger de son chagrin, de le partager en quelque sorte avec elle pour un peu de temps. C'était une belle victoire pour la jeune hybride. Si ce drow ne l'avait pas rejettée sans même la connaître et de plus n'avait pas fait attention à son coté hybride, il devait être d'une incomparable bonté. Elle partagea ce moment avec autant de compassion possible mais ensuite s'assit à son tour, bien que les jambes croisées. Il avait lui aussi mit fin à cette étreinte devant penser que le temps était aux paroles à présent. Il semblait souffrant, obligé de s'adosser à l'arbre. Apres tout ce début de journée avait été riche d'émotions pour lui et se vider de la sorte était épuisant. Aussi Lucosa préféra t'elle attendre qu'il parle, ou effectue un geste. Mais ces précédentes paroles avaient eu un effet qu'elle n'aurait pas imaginé...en effet pourquoi avait il ouvert de tels yeux? pourtant elle s'était contentée d'être sincère et elle même. Alors que Lucosa se remémortait cela, Le jeune homme se plongeait dans ses pensées, comme perdu, et la jeune femme ne le quittait pas des yeux. Ce qui était on ne peut plus normal de son point de vue, car c'est une marque d'attention chez les loups. Finalement des mots sortirent difficilement de cette bouche qui était celle de l'elfe à la peau noire. Et La réaction ne se fit guère attendre, un grognement qui avait tout d'un léger rire bien que ses yeux n'exprimaient que tristesse, s'échappa de la gorge de l'hybride. Oui les mots plongèrent dans son coeur mais cependant lui ramenèrent des souvenirs.

Pendant un moment, Lucosa ne vit plus rien autour d'elle, le passé la rappelait et se frottait à ce présent qui pourtant était différent. Rena petite hybride pleurant dans ses bras, grandissant puis dans sa vieillesse...disparut. S'il était impossible de rester avec ceux que l'on sauvait, avec qui pouvait on rester? ceux qui mourraient peut être? Lucosa secoua ses cheveux doucement. De plus elle ne se considérait pas comme sauveuse non, la sauveuse était l'oracle, elle n'avait fait que suivre son conseil, et empécher qu'une vie s'éteigne. Une sorte de messagère peut être mais non quelqu'un qui sauve. Ces instants de réflexions passés, elle releva la tête pour voir Le jeune homme la tête sur son épaule, il dormait. Un sourire se profila sur le visage de l'hybride. La paix qui transparaissait du sommeil était toujours la bienvenue dans de tels moments. Et bien que Lucosa n'avait aucune envie de dormir, elle vint s'assoir à coté de lui, ainsi si jamais il tombait, il n'irait pas se heurter sur le sol dur. Enfin elle parla comme s'il pouvait l'entendre, et doucement passa une main dans les cheveux de ce drow.

-Si l'on ne peux rester aux cotés de ceux que l'on sauve, la vie perd de son attrait. J'aimerais vous apporter de la joie. Et je ferais tout pour cela. Elle m'a guidée à vous, ce n'est pas pour partir...

Lucosa, et c'était clair, ne profiterait pas du sommeil de l'elfe pour s'en aller. Il faudrait qu'il le lui demande avec explications pour qu'elle le fasse. Déja que la solitude lui pesait, cet homme l'avait touché, de part sa façon d'être. Mais avant de songer à attendre son réveil, elle réfléchit. Plus rien dans son sac voulait dire chasse oblige, du moins trouver de la nourriture. Pareille dépense intellectuelle donnerait surement faim au jeune homme en se réveillant, aussi, se levant, elle partit à la recherche de baies, comme à son habitude, ce qui n'était pas bien dur. Quelques fruits sur les arbres aussi ne seraient pas de trop et ses ailes lui permettant de les atteindre à sa guise, elle ne s'en priva pas. Puis à terre elle revint sur ses pas, tranquillement, en ramassant ça et là du bois pour faire un feu lorsque l'air deviendrait plus frais. Peut être la crainte que une fois réveillé il ne parte sans l'avertir lui faisait elle prendre ses précautions maintenant pour ne pas s'éloigner ensuite. Elle finit par revenir au pied de l'arbre et sans bruit poser ses affaires non loin pour venir s'installer de nouveau à coté de lui. Elle ne connaissait pas son nom, mais cela ne la dérangeait pas. Un nom n'avait pas grande importance aux yeux de l'hybride. Puis vint un moment où elle se laissa enfin aller. Non pour dormir, loin de là elle devait veiller sur lui, mais pour réfléchir.

L'oracle avait beuaoup parlé, et annoncé tant de choses. Ainsi elle devrait elle même aller vers les autres pour ne pas se voir rejeter, tester en quelque sorte. Apperemment cela ne réussissait que bien au vu de cette rencontre. Pourtant les hybrides n'étaient que des jouets à la base...et de Xiris par la même occasion. Comment cet être si bon qui dormait à ses cotés pouvait il l'aimer? elle devait avoir accomplit des choses bien, cependant, Lucosa ne pouvait que lui en vouloir du sort réservé àa sa mère et de ce rejet qui n'était que la faute de la déesse. Une amertume d'un millénaire ne s'efaçait pas instantanément. Oui elle avait u destin et voulait l'accomplir quelque soit le but de sa création. l'oracle l'avait beaucoup éclairé, et si cette rencontre était un bel évenement aux yeux de Lucosa, son père n'en restait pas moins dans son esprit. Oui lui qui...lui était apparut puisque malheureusement mort. Il avait foi en elle tout comme sa mère et son coeur s'était ranimé d'une joie nouvelle en entendant cela. Gardant ses mots à l'esprit, ceux du protecteur aimant qu'il avait été elle décida patiemment d'attendre. Et cela ne lui était pas facile elle qui bougeait souvent. Mais pour cette rencontre elle pouvait le faire. Oui cet effort n'était pas trop grand. La queue sur les genoux, elle lissait avec minutie ses poils qui la ravisaient et faisait sa fierté, le temps pouvait à présent s'écouler ses oreilles étaient aux aguets et son coeur tranquille. Elle protégerait cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Dim 1 Nov - 18:50

Il était très difficile de comprendre une personne quand on s'endormait, car tel était le cas d'Eldakka lorsqu'il tenta en vain d'écouter la réponse de l'étrangère, au commencement c'était limpide, mais peu à peu le son de sa voix se perdait dans la forêt, et très vite ça ne devint qu'une résonance éloignée, les mots se perdaient sur ses lèvres, puis, ce fut le trou noir. Le Drow venait de sombrer dans un sommeil profond, pourtant il ne voulait pas, mais ses dernières émotions avaient eu raison de lui. L'Hybride s'activa autour de lui, mais Eldakka ne se rendra compte de rien, une bombe pourrait lui exploser à côté que ça ne le réveillerait pas, il se sentait bien, apaisé, il n'y avait que dans ses rêves qu'il pouvait réellement faire ce qu'il voulait, y compris aimer sans provoquer la mort. Ce fut d'ailleurs ce genre de songe qui s'offrit à lui, il se revoyait en train de marcher sur la plage où il avait rencontré la Sirène, à la différence c'était que cette fois elle était totalement déserte. Eldakka marcha longuement sous le soleil ardent, et ce fut au bout d'environ deux bonnes heures qu'une silhouette fit son apparition, à cette vue le Drow stoppa net sa progression, et rapidement il put mettre un nom sur ce visage qui lui paraissait bien familier, et il s'agissait de Koolën, son expression était joviale, comme si elle était heureuse de le revoir, puis, sans attendre elle lui sauta dans les bras. Eldakka fut agréablement surpris de la redécouvrir ainsi, il se doutait bien qu'il était dans un rêve, mais se fut plus fort que lui, il voulu croire à toutes fins toutes forces que c'était belle et bien la réalité, alors il la serra très fort contre lui. Cependant cette dernière se mit à lui chuchoter de doux mots à l'oreille.

**Eldakka, il faut que tu arrêtes de te sentir responsable de ma mort comme ça ... tu te tortures et ça fait mal en même temps que toi ...**

Les paroles de Koolën furent aussi tranchantes qu'une lame pour Eldakka, lui qui s'attendait à un tout autre discours. Alors il déserra son étreinte et se recula légèrement pour regarder sa bien aimée dans les yeux, à présent elle avait l'air beaucoup plus triste, le Drow cherchait ses mots ... D'ailleurs dans la réalité on pourrait aisément constater son changement d'expression, et ce n'était pas tout, car lorsqu'il lui répondit, il parlait en vrai également, la Fée-Louve n'aura donc aucun mal à comprendre ses mots puisqu'il parlait dans la langue commune d'Astrune.

- Et comment ... Comment puis-je me sentir autrement ? C'est impossible Koolën ... Ce n'est pas à moi d'accepter le faite que je ne soit pas responsable, mais à toi d'admettre que je suis entièrement le fautif ...

Sa voix était limpide, mais emplie de tristesse, ses paupières bougeaient, un peu comme si il était sur le point de se réveiller, néanmoins c'était loin d'être le cas, car dans son rêve tout lui paraissait aussi réel qu'avant de s'endormir.

**COMMENT OSES TU ME DIRE CA ?!**

Koolën ne laissera même pas le temps à Eldakka de répondre qu'elle le giflera violemment, chose qui se remarquera aussi dans la réalité par un spasme de ses jambes et ses bras. Cependant sa bien aimée lui refera tout de suite un câlin avant de se reculer pour reprendre la parole sur un ton beaucoup moins haut que le précédent.

**Non Eldakka ... Tu n'y es pour rien, tu n'as jamais voulu ma mort n'est ce pas ?**

- Je ...

**Je t'aime mon amour, je t'ai toujours aimer, mais il faut que tu fasses mon deuil ... Sinon jamais je ne pourrais reposer en paix.**

- Comment le pourrais-je ... ? Koolën .. non ... je ...

**Si tu le peux, car tu es fort, et que moi je voudrais enfin te voir heureux ... Tu comprends ça ?**

- Si tu savais ce qui me pèse tu dirais ça avec beaucoup moins de facilité ...

**Je suis au courant Eldakka, mais ce n'est en restant dans le désespoir que tu parviendra à surmonter ta terrible Destinée !**

- J'ai peur Koolën ... Je veux te rejoindre ...

**Il en est hors de question, je dois m'en aller à présent, je compte sur toi mon amour ... laisses moi partir ...**

- Non ne me laisses pas ... NON ... REVIENS ...

La jeune Drow le prendra pour la dernière fois dans ses bras, quant à Eldakka il pleurait à chaudes larmes, tant dans le rêve que dans la réalité, plus aucune parole ne fut échangée, l'un et l'autre restèrent ainsi durant plusieurs minutes, puis, quand Koolën se retira se fut un tout autre visage qui se présenta à lui. Eldakka afficha de jolis yeux ronds en constatant que c'était la personne qui l'avait empêché de se suicider, la Fée-Louve, mais que venait elle faire ici ? Peut être que cela avait une signification, mais est ce que le Drow la comprendrait ? Pas le temps pour ça, car il se réveilla soudainement avec la larme à l'oeil.

Il lui faudra quelques secondes pour remettre les pieds sur terre, l'intense lumière que dégageait le soleil démontra qu'il était dans les environs de midi, il avait quand même dormi plusieurs heures ... Puis, à son grand étonnement il se rendit compte que l'étrange Fée était toujours là, elle était restée près de lui durant tout ce temps ? Mais pourquoi ? C'est alors qu'un déclic se fit, l'avoir vu ainsi dans son rêve, est ce que ça voulait dire que cette personne contribuera à sauver l'esprit de Koolën de son errance ? Vu ce qu'elle venait de faire pour lui ça se pouvait ... Mais Eldakka avait peur, trop peur que ça recommence. Néanmoins la Fée-Louve méritait bien de la sympathie tout de même, et le Drow ni manquerait pas.

- Mais ... pourquoi vous êtes restée ? Eldakka se tut un court instant tout en cherchant où regarder avant de reprendre. Je voulais m'excuser de mon comportement envers vous tout à l'heure ... Ce n'est pas que je ne vous apprécie pas ... mais .. hmmmm .. enfin ... je me présente .. je m'appel Eldakka, et quel le vôtre demoiselle ?

Ses phrases s'enchainaient avec beaucoup de maladresse, mais il fallait dire qu'il ne savait plus trop quoi penser après ce qu'il venait d'entendre de la part de Koolën, ou bien constater que la Fée-Louve était toujours présente, ici près de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Ven 6 Nov - 13:08

La jeune hybride veillait sur le drow tranquillement. La journée s'annonçait magnifique, et elle réfléchissait. L'oracle avait été bien gentille pour elle de lui révéler tout cela et elle espérait que son cadeau lui ai plus même si c'était peu de chose. Cependant alors que ses poils allaient finir extra lisse à force qu'elle ne apsse ses doigts dessus, elle entendit le jeune homme remuer. Il devait se réveiller. Aussi se plaça t'elle face à lui, mais...non. Les yeux fermés il parlait. Dans la langue commune. il semblait s'adresser à quelqu'un, une conversation? il révait. Koolën devait être une femme qu'il connaissait. Soudain Lucosa sursauta. Avait elle le droit d'écouter? cela était tres indiscret. Cependant à part se boucher les oreilles elle ne pouvait pas faire grand chose. Donc elle était la les oreilles baissées génée de voir et d'entendre cela. Surtout que il semblait boulversé, sa voix n'était que tristesse et lorsque un spasme le parcourut, la jeune femme frissonna. Elle comprit alors que la femme à qui il aprlait devait être tres loin. Puisque il voulait la rejoindre. Mais alors pourquoi se donner la mort? Une leueur de compréhension s'anima dans le regard de Lucosa...elle était...morte. Les larmes monterent aux yeux de la jeune femme. Il devait avoir beaucoup souffert dans sa vie et même son sommeil n'était pas reposant et apaisant. Elle fronça les sourcils. décidément plus que tout elle devait le protéger et prendre soin de lui...une pensée au fin fond de son esprit pensait même ...à le rendre heureux. Si seulement cela était possible... La jeune feme soupira. Il se sentait mal par rapport à cete femme mais pourquoi donc se sentait il si...fautif comme il le disait lui même? Son esprit lui rapella alors que les drows tout commes les elfes et les fées possédaient une longue et grande vie. il avait du en voir des vertes et des pas mûres durant tout ce temps...estimer son âge était impossible. Tout comme le sien d'ailleurs.

A vrai dire elle était concentrée un maximum pour esayer de comprendre ce jeune homme, mais quelque chose vint la perturber. Une tristesse immense sans qu'elle n'ait vraiment de raison. Aucune diée de ce à quoi c'était du mais elle avait les larmes aux yeux et une envie de pleurer à toute épreuve. Le sens de tout cela lui échappait et ce n'était pas le moment d'y penser, car les yeux de son protégé s'ouvraient durement. Le pauvre, pleurer en dormant n'était pas le meilleur moyen pour se reposer. Néanmoins cachant ses propres émotions, L'hybride présenta un sourire au jeune homme qui semblait assez perturbé. La puissante lumière du soleil de midi n'aidait pas c'était clair aussi elle le laissa se remettre sans émettre le moindre son. l'heure des questions avaient sonnée, et ne tarda donc pas. Son nom...Eldakka. Quelle joie de le connaître! très joli prénom et encore jamais elle nen avait vu de semblable. Le ton du jeune drow était quelque peu maladroit ce qui dans un sens rassurant l'hybride peu à l'aise avec les mots.

-Eldakka...ne vous exusez pas. C'est moi qui ai voulu rester. Moi c'est Lucosa. Elle désigna son coeur de sa main puis les quelques baies qu'elle avait ramassé. Vous devriz manger un peu.

Elle ne parla aucuenment de ce qu'elle avait entendu c'était surement important pour lui et il voudrait peut être pas en parler à une étrangère. Aussi Lucosa d'un grognement l'invita à manger tandis que elle même sortait des griffes du bout de ses doigts pour piquer quelques fruits sauvages. Ils étaient exellents à vrai dire et le ventre de la jeune femme prenait largement plaisir à cela. Une pensée qu'elle aurait préférée éviter se logea dans son esprit et bien vite elle rétracta ses griffes et replaça ses mains pres d'elle. Elle ne voulait pas faire peur ou repousser le jeune homme non! jamais elle n'aurait du montrer cela. pourvu qu'il ne fuit pas ou que n'aparaisse pas dans ses yeux cette lueur de haine et de dégout qu'elle avait déja rencontrée plus d'une fois. La tristesse s'étant emparée d'elle un peu plus tôt était toujours présente mais la gêne l'était tout autant aussi se fut rapidement qu'elle demanda ce qui la dérangeait tant.

-Je...suis une hybride. Et...enfin...pourquoi vous aimez tant Xiris?

Une explication qui avait eu du mal à sortir et on aurait pu croire à une voix d'homme tant c'était rauque, accompagnée d'une question dont elle avait bien eu du mal à cacher le mépris ou le dégout. Mais elle voulait connaître ses raison à lui, parce que rejoindre cette déesse qui ne pensait qu'à jouer était tellement improbable pour la jeune femme que il devait y avoir eu un miracle ou...une explication logique au pourquoi elle était aimée de ce jeune homme que la vie n'avait pas épargné.
Pourquoi son coeur ne voulait il pas se calmer? pourquoi battait il si vite ? non vraiment il se apssait quelque chose de grave et si Lucosa était concentrée sur Eldakka la partie louve d'elle même était sur ses gardes. L'angoisse et la tristesse n'auraient pas du être présentes or c'était le cas. Même en s'efforçant de se calmer rien y faisait, ces émotions allaient au dela de sa propre nature. Finalement la jeune femme prit la main de Eldakka et la posa sur son genou à coté de la sienne. On voyait clairement les différences entre les deux mains. Une blanche une grise, une normale,une surmontée de griffes animales. La jeune fille fixa ses yeux dans ceux du drow.

-Mais cela ne m'a pas empéché de vous venir en aide.

Pour Lucosa la différence résidait dans la façon de penser, dans les coeurs. L'apparence n'était qu'une envelloppe qui protégeait toute une personnalté et une vie entière. Elle ne comptait pas. De ce fait elle voulait faire comprendre au jeune homme que malgré leurs différences elle l'acceptait et qu'il aurait pu être d'une autre race elle aurait agi de la même manière. Ce qui expliquait aussi pourquoi elle n'était pas partie. Simplement parce que la différence les rendaient seuls. Et que à sa main s'était ajoutée celle de Eldakka aussi ils étaient deux. Mais puisque elle ne toruvait pas les mots pour de telles émotions elle esquissait quelque gestes. Doutant d'être comprise elle eut un sourire géné et ses oreilles se rabattirent comme pour s'exuser. L'hybride dans cette situation avait du mal à tranché sur qui était le plus mal à l'aise des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Lun 9 Nov - 3:53

Eldakka n'avait pas l'habitude de se réveiller en présence de quelqu'un, c'est pourquoi il fut si surpris de revoir cette étrangère aussi proche de lui. Que voulait-elle ? Enfin ça ne se posait pas ce genre de question, surtout qu'elle ne lui avait rien fait si ce n'était que de veiller sur son sommeil, c'était du moins ce qu'il constata lorsque cette dernière lui répondit, Lucosa, elle avait un prénom plein de charme, manger ? Non pas maintenant, il avait l'estomac complètement refermé à cet instant, ce genre de rêve n'était conçus pour lui ouvrir l'appétit. Eldakka comprendra bien vite que sa personnalité se rapprochait de la sienne en ce qui concernait l'attachement, mais alors qu'il allait lui demander à quelle race elle appartenait, cette dernière le devança ... Une Hybride ? Mais qu'est ce que ça voulait dire ? Le Drow connaissait la signification de ce mot, mais il n'était pas certain de ce qu'il pouvait vouloir dire venant de la bouche de Lucosa, cependant elle le questionna ensuite sur son adoration pour Xiris, Eldakka eut un froncement de sourcils sur cette demande, parce que c'était un peu précipité selon lui. Puis après quelques gestes et grognements elle avouera que ça ne lui avait pas empêché de lui venir en aide, oui c'est bien beau, mais il ne lui avait rien demandé du tout, et encore moins de lui éviter le suicide. Sur le coup le Drow ne sut pas trop quoi répondre, surtout quand il y eut contact physique, alors, doucement il se mettra debout en se détachant d'elle tout en continuant de regarder la mystérieuse Hybride qui lui faisait face, son regard violet semblait plus fixe qu'au début de leur rencontre, oui tout les deux étaient différents, lui n'avait jamais vu de Fée de ce genre, tout comme elle n'avait jamais du voir d'Elfe noir avec des yeux d'une telle couleur, et surtout un comportement aussi ... Contraire à celle de sa race. Donc ça lui permit de se sentir un peu moins seul dans sa différence, néanmoins il s'essaiera de lui répondre.

- Je vous remercie .. Lucosa, j'apprécie beaucoup ce que vous avez fais pour moi ... Commença t-il doucement. Mais je suis désolé .. je n'arriverais à rien avaler pour le moment ... Puis il ajouta d'une vois à peine audible. Ce rêve ... hmm .... Une petite larme ruissela sur le visage d'Eldakka avant qu'il ne se reprenne. Pardon de vous demandez ça Lucosa mais ... qu'est ce que c'est une Hybride en tant que race ? Excusez moi je ne connais pas ...

Le Drow avait honte de son manque de culture à leur sujet, mais il espérait que Lucosa répondrait à sa question avec autant de précision que possible, histoire de bien comprendre à qui il avait à faire. Cependant il s'excusa presque en chuchotant le temps d'aller rechercher ses cimeterres qui se trouvaient un peu plus loin, puis, il les ramassa avec une extrême douceur de façon à ne pas effrayer Lucosa qui semblait avoir la sensibilité à fleur de peau. Une fois ces dernières dans leur fourreau, Eldakka revint auprès de l'Hybride avant de s'assoir en tailleur juste devant elle, il tenta de la rassurer en lui souriant légèrement, il avait bien remarqué qu'elle était aussi mal à l'aise, alors il décida de laisser de côté son côté fuyant et craintif pour laisser place à un jeune homme d'une gentillesse incomparable. Ainsi elle voulait savoir pourquoi il vénérait Xiris, d'ailleurs au moment où elle lui avait posé cette question cette dernière affichait un regard empli de colère, le Drow ne comprit pas pourquoi, mais il allait tout d'abord lui répondre avant de lui demande pourquoi.

- Vous m'avez demandé pourquoi j'aime Xiris ... Fit-il avec un peu d'hésitation. Je sais que ça n'entre pas dans le cadre de l'adoration de l'Elfe noir en général, mais ... Je méprise Lolth, et aucunes autres déités, mise à part celle de la nature n'ont attirés mon attention. Xiris m'a tout apporté, l'eau pour m'abreuver, les fruits pour me nourrir, l'air pour vivre, l'herbe pour dormir ... J'ai tout de suite adorer cette Déesse, mais je ne peux pas vraiment vous dire pourquoi, c'est un choix du coeur si vous préférez ... Puis-je savoir pourquoi cette question ?

Eldakka ne savait pas si il était compréhensif, mais ce genre de chose ne pouvait pas vraiment s'expliquer, ça faisait parti de lui, et il savait que c'était une bonne Déesse, preuve en était qu'il n'aurait pas hésité à donner sa vie pour elle. Par contre Lucosa n'avait pas été du tout d'accord avec son choix du moment, et il ne pouvait pas lui en vouloir, car le Drow aurait fait exactement la même chose si les rôles auraient été inversé. Eldakka avait réussi à oublié durant quelques instants qu'il était dangereux de se rapprocher d'une personne de sexe opposée, ainsi il parvint à lui démontrer sa véritable nature en lui prenant sa main griffue gauche tout en lui carrassent le dessus, un peu comme si il câlinait la tête d'un chat, il avait compris le côté animal de Lucosa, et comme il avait plus vécu avec les créatures des bois plutôt qu'avec les hommes, il n'était pas sans savoir que le sens du touché était pour eux capital afin démontrer l'affection qu'ils portaient à leurs congénères. Et c'est ce qu'il fit avec l'Hybride, il lui faisait savoir qu'il l'appréciait déjà, et le fait qu'elle soit différente n'entravait en rien la vision d'Eldakka.

- Je voulais vous dire merci de ce que vous avez fais, vous m'avez sauvé la vie, à présent j'ai une dette envers vous. Eldakka se tut un court instant avant de reprendre. Accepteriez-vous que je vous accompagne un petit bout de chemin jusqu'à ce que je m'en sois acquitté ? C'est le moins que je puisse faire pour la demoiselle qui m'a secouru ...

La timidité revint à grand pas, mais au moins c'était dis, de plus Eldakka sentait son coeur battre de plus en plus fort, il repensait à son rêve avec le visage de Lucosa qui lui apparaissait à la fin. Mais tôt ou tard sa crainte de la tuer reviendra à grand pas, malheureusement ce secret devenait de plus en plus lourd à porter, alors même si leur chemin devait se séparer prématurément, le Drow lui expliquerait pourquoi ce choix, après tout il lui devait bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Mar 10 Nov - 9:00

Qu'il était beau...voici la première éflexion qui vint à l'esprit de la jeune hybride en voyant Eldakka reculer surement étonné et géné de ce contact qu'elle avait brièvement instauré. Ses yeux de couleur inconnue ou du moins rares étaient sublimes cela ajoutait au charme qu'il possédait d'être un drow et ne pas posséder ce caractère si cruel commun à cette race. De plus ses yeux ressortaient très bien avec sa couleur de peau et le rendait, beau. Oui mais une sensation aussi d'inaccessible comme si elle ne pourrait jamais l'atteindre. pourtant ils étaient tout deux diférents aux yeux du monde, seulement, il était trop bien surement pour elle. Ce fut sa pensée en tout cas.
Il ne voulait pas manger. Elle le comprenait et se sentait un peu bête de lui avoir proposé cela il devait avoir la gorge completement nouée surtout après son rêve. La voix d'Eldakka évoquant son prénom la fit sourire. C'était si rare d'entendre son nom prononcé d'une autre personne. Elle en avait quelques larmes qu'ele refusa de laisser couler. Il pensait encore à son rêve. Lucosa avait envie de le réconforter de prendre sa main et de la serrer pour lui montrer qu'il n'était plus seul. Un hybride en tant que race...ah...cela allait être assez facile à expliquer peut être plus dur à comprendre cependant. Elle était prête à lui expliquer se rendant compte qu'il n'allait pas la chasser ou bien la tuer.

Il finit par s'assoir juste en face d'elle en talleurs et la jeune femme toute génée rougit, prenant sa queue touffue entre les mains histoire de savoir ou les mettre. Son sourire était adorable, et la rendait timide mais elle se contint et s'efforça de le lui rendre. Ce devait être la première fois qu'elle conversait avec quelqu'un d'une autre race...Autant dire qu'elle avait peur. Mais Eldakka avait décider de répondre à sa question. Aussi Xiris la déesse de la nature, il l'aimait pour tout ce qu'elle pouvait lui offrir...la beauté d'un coucher de soeliel, la nourriture et le toit pour s'endormir. La jeune hybride comprenait mieux son atachement à la déesse et malgré sa colère, arrivait à voir Xiris comme une déesse qui aimait réellement les créatures d'en bas, et les aidaient. Mais cela n'enlevait en rien ce que elle pensait elle même. Cependant le drow pourait lui apprendre à laisser de coté sa colère pour pardonner une erreur même à une déesse. Il faudrait du temps peut être. Le contact ressentit alors la fit sourire, elle aimait ce touché du drow et si elel aurait pu elle aurait ronroner tel un gros chat. Oui un simple contact indiquait qu'il la comprenait et ça lui faisait tellement plaisir...Par contre les phrases suivantes la déconcertere. une dette? et puis quoi encore? les yeux de la jeune hybride s'ouvrirent plus grands étonnés. Elle décida de répondre dabord à cela voyant que le jeune homme redevanait plus timide tout à coup.

-Vous n'avez pas de dette...personne ne mérite la mort. Mais moi aussi, je serais...contente, de faire un bout de chemin avec vous.

Autant dire que cela avait été difficile à énoncer et que elle était en train de faire des noeuds dans la fourrure de sa queue. Oh moins elle parvenait à sourire c'était déja cela. Elle savait que les autres races communiquaient plus par la paroles que par les actes, mais Lucosa ne put s'empécher de prendre la main du drox entre les deux sienne, et de la serrer doucement. Plus jamais il ne serait seul. Elle voulait veiller sur lui comme Xiris avait pu le faire à sa façon. Si seulement elle en avait fait de même pour les hybrides, sa mère et son père seraient encore la aujourd'hui...Une larme s'échappa qu'elle n'essuya pas gardant toujorus la main précieuse d'Eldkka entre les siennes. Puis elle planta ses yeux dans ceux violets et ennivrants du jeune homme.

-Les hybrides...sont mi animaux, comme moi je suis louve, et mi humains ou elfes ou fée pour moi. Nous avons les deux en nous. Pour cela que je suis...bizarre à vos yeux.

Elle baissa les oreilles intimidée. C'était bien la première fois qu'elle racontait cela. Bien oui d'habitude elle n'avait pas le temps il lui fallait fuit le spierres ou les flèches. Elle en frissonna. cedouloureux souvenir du petit hybride en train de mourir brulé lui revenait en mémoire. brusquement elle lacha la main du jeune homme et les fourra dans sa queue, les cachant comme si on allait lui arracher cette partie d'elle même. Elle n'osa pas relever la tête tout de suite mais elle prit quelques minutes avant dé répondre à la question surement la plus difficile de toute son existence. Surtout à un homme qui aimait cette déesse, il ne voulait pas entacher la réputation de Xiris puisque finalement elle était aimée de celui ci. Mais elle se devait dêtre franche.

-Je vous ai demandé cela car...j'ai entendu votre prière à Xiris, et je ne comprends pas l'affection que vous avez. Elle à creer les hybrides, pour s'amuser. Puis en a creer une plus forte pour tous nous détruire quand la déesse du destin nous a vu. Elle n'a pas réussi mais si elle nous avait...aimés, mes parents seraient toujours la. Et beaucoup d'autres.

Une partie d'elle même, de son histoire et de celle de son peuple venait d'être dévoilée à une autre race. C'était ironique, une race des plus cruelle d'Astrune qui écoutait avec attention les déboires des rejetés de ce monde. Elle ne savait pas comment le jeune homme allait régair à cela mais si Xiris pouvait être gentille et aimante, elle devait apprendre à connaître cette facette que jusque la elle avait refuser de voir restant dans sa haine personnelle et ses souvenirs. Le rêve d'Eldakka lui revint en mémoire. Il avait un lourd passé, et elle ne voulait pas lui rappeler cet évenement pour le moment, surtout qu'au vu des larmes qui coulaient facielement dés qu'il y pensait cela devait petre un calvaire que d'y penser. La jeune femme se rendit compte que elle aussi n'avait plus faim l'estomac noué la tête noyée de souvenirs. Sauf que le présent était la et que elle ne devait pas le lacher, l'oracle avait bien dit que elle devait approcher les autres pour ne pas être rejetée. Elle décida de mettre en application ses paroles. Se plaçant à genoux, elle toucha délicatement la joue droite du jeune homme et sécha une larme avant de déclarer en baissant la tête en signe de soumission.

-Merci...Eldakka. Vous être unique.

Pour Lucosa il ne pouvait être que unique puisque cela faisait un an qu'elle parcourait Astrune en voyant les même horreurs et que lui..était si différent tout sourire même si timide et la mettant mal à l'aise, elle pouvait observer sa beauté, tout en gardant une petite distance pour ne pas le géner et il n'utilisait pas ses armes contre elle. pourtant quand il était aller les chercherelle avait frémit tant habituée à devoir fuir. mais non, il était... Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Mar 10 Nov - 23:51

Lucosa semblait tout aussi timide que lui, mais il fallait dire que là Eldakka s'était laissé aller pour tenter de la mettre en confiance, mais ça n'eut pas l'effet escompter, oh il ne lui en voulait pas, c'était tout à fais normal. À tout les deux il leur faudra du temps pour apprendre à se connaitre, par contre une chose était sûre, c'est que la crainte de tuer d'Eldakka reviendra si le courant passait entre eux. Cependant l'Hybride ne tardera pas à lui répondre, commençant par lui dire qu'il n'avait aucune dette, bon et bien il ferait ça autrement ... Après quoi elle confirma ses pensées sur le fait qu'elle soit moitié animal, moitié Fée, c'était donc ça. Par contre elle se trompait sur une chose, non il ne la trouvait pas bizarre, juste étrange et mystérieuse, deux choses qu'il appréciait énormément. Ensuite venait le cas de Xiris, Lucosa lui apprit que c'était elle qui les avait conçu, et qui était aussi responsable de la mort de ses parents, à cette confidence Eldakka ferma les yeux pour compatir à la douleur qu'elle devait éprouver. Le Drow avait eu la "chance" de ne jamais connaitre ses parent, donc de ne pas les voir tomber, il avait du mal à imaginer ce qu'elle pouvait ressentir, mais elle était forte, car malgré tout ce que ça devait lui rappeler de parler de ça, elle se mit à genoux et posa sa main sur sa joue, Eldakka n'eut qu'un seul réflexe à cela ... Ce fut de imposer sa main par dessus la sienne, comme si il appréciait par dessus tout ce qu'elle venait de faire.

- Je ... ne suis pas le seul dans cette situation ... Fit-il doucement tout en libérant sa main. Malgré tout vos malheurs vous continuez d'être là pour les autres, et ce, même si on vous chasse de toute part à cause votre différence ... Mais à quoi ressemblerait le monde si on serait tous pareils ? Je peux vous le dire je suis très fier d'avoir fais votre connaissance Lucosa.

Après quoi le Drow baissa la tête exactement comme elle venait de le faire à son égard. Mais il restait le petit problème de Xiris, car malgré ce qu'elle venait de lui dire, Eldakka ne lui en voulait, est ce que ça faisait de lui un être sans coeur envers Lucosa qui venait de se confier à lui ? Non, mais il acceptait le fait que tout le monde puisse faire une erreur, le Drow avait l'habitude de souvent regarder le bon côté des choses, et grâce à cela il arriverait peut être à lui faire comprendre certaines choses que Xiris, ou bien n'importe qui d'autre qui pourrait faire le mal. Et ça sera après un petit silence qu'il reprendra la parole sur un timbre de voix toute calme, mais suffisamment claire pour être compris.

- Je suis tellement désolé pour vos parents ... Aucuns de mes mots ne seront assez forts pour effacer votre douleur ... Mais ... Je suis sûr d'une chose par contre, c'est que même si Xiris vous a créée pour s'amuser, ça n'en reste pas moins une superbe rencontre pour moi. Elle a fais des choses mal d'après ce que vous dites, en tentant de vous tuer, ou en vous oubliant ... Mais je suppose que même les Dieux ont leurs soucis, on fait tous des bêtises Lucosa, mais comme on croit les divinités parfaites, on ne les admettra pas, je suis certain que la Déesse de la nature s'en veut de ce qu'elle a fais. Xiris est bien trop bonne pour rester indifférente à votre sort, croyez-vous vraiment que la nature serait aussi belle si elle n'avait aucun sens de la vie ?

Eldakka ne voulait pas la convaincre de quoi que ce soit, juste lui faire comprendre que même les Dieux pouvaient avoir une mauvaise passe. Si elle a créée les Hybride pour s'amuser, c'est qu'elle ne devait pas aller bien du tout, mais ça il ne le saura jamais. En tout cas pour lui c'était inconcevable que Xiris ne mérite pas le pardon de la jeune Hybride, mais ça il lui faudra du temps et beaucoup de soutiens, mais là il fallait l'avouer c'était bien au dessus de ses moyens que de lui parler de choses dont lui même n'avait pas la connaissance, mais il l'avait fais avec son coeur, et continuera ainsi le temps qu'il restera en vie.

- Pardonnez-moi ... Je n'ai pas le droit de vous parler comme ça, vous avez le droit de ne pas aimer Xiris, mais mon coeur avait besoin de vous dire ça, excusez-moi si je vous ai blessé ... Eldakka laissa passer une minute de silence avant de reprendre. En tout cas je vous remercie d'accepter sur le fait que je puisse vous accompagner, d'ailleurs, sans vouloir vous commander, ça serait bien que l'on change d'endroit ... C'est que ... ce lieu représente la fin de ma vie, je m'étais toujours dis ça, le jour où je mettrais fin à mes jours, ça sera ici et nul part ailleurs ... c'est pourquoi je ne suis pas tout à fais à l'aise, même si c'est magnifique ...

Le Drow finira par se relever avant de tendre sa main en direction de Lucosa pour l'aider à faire de même. Eldakka ignorait encore où ils pourraient aller, d'ailleurs, peut être que l'Hybride aurait une idée, mais pour le moment il était encore pas mal retourné entre son rêve et ce que venait de lui apprendre Lucosa au sujet de Xiris et de leur existence ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Jeu 12 Nov - 14:12

Eldakka venait de poser sa main sur la sienne. ce contact fit rougir les deux joues de la jeune femme qui avait la sensibilté d'une fée bien que dissimulée par le coté sauvage de l'animal. Elle était toute génée mais alors les paroles de l'elfe noir eurent une portée énorme il ne se doutait pas que pour Lucosa c'était très dur d'entendre cela...Unique, ça impliquait tellement de choses, ne plus être un jouet, une créature chassée, mais un être à part entière d'Astrune. cela fit monter les larmes aux yeux de Lucosa qui se dépécha de les cacher ou du moins essayer. Il avait raison, mais alors il avait un don avec les mots...on aurait dit comment cela s'appelait? Un chant ou bien une poésie voila...Il maniait les mots comme Lucosa maniait le langage animal. c'était superbe. lorsque ses yeux quitterent les siens et qu'il baissa la tête, la jeune femme en profita pour essuyer ses larmes naissantes. Pas la peine de paraître à fleur de peau. Puis il parla de sa déesse...enfin de Xiris. Et l'hybride réfléchit sur ses paroles. certes chacun faisait des erreurs, elle même n'était pas à part. Xiris en avait donc commis deux, mais ce que la jeune femme ne comprenait pas c'était...pourquoi ne pas les réparer? les dieux n'avient ils pas un pouvoir infinis? Il lui faudrait du temps pour accepter que effectivement les dieux ont droit à l'erreur. Elle s'en était toujorus fait une image parfaite personne ne lui a enseigné quoi que ce soit donc forcément en 200 ans ele avait eu le temps d'avoir son opinion et selon son ami, son premier ami d'Astrune!, il était éronné. Dur à admettre? oui.

*Je l'ai toujorus vu comme un monstre mais un monstre n'aurait pas fait la nature si belle...elle ne serait donc juste pas aussidroite et pur que je l'imaginais. Mais alors en quoi les dieux nous sont différents si ce n'est par leur pouvoirs?*

Des convictions de toute une vie s'effrondraient, et du coup la jeune femme était un peu perdue. un sourcil froncé, elle gardait la tête fixée sur celle du jeune homme, sans pour autant manifester une quelqu'onque émotion ou encore parler, de toute manière il n'avait pas finit. Il s'exusa, et à ce moment là, Lucosa ouvrit de grands yeux. Alors la liberté de parole n'existait pas chez lui? non mais s'exuser de croire différemment et de présenter son point de vue à l'autre, elle aurait tout vu. la minute fut longue à patienter avant qu'il ne s'explique...mais non. en fait il voulait juste partir et cela se comprenait. La jeune femme se gratta le derrière de l'oreille ce qui pouvait paraître étonnant, puis prit la main du jeune homme non sans rougir. Une fois debout, elle se plaça sur la pointe des pieds et de son autre main elle donna une mini tape sur la tête de l'elfe noir.

-Pourquoi vous exuser? Chacun à son point de vue, je suis contente de connaître le votre d'ailleurs j'aimerais le connaître sur pleins d'autres choses. mais partons oui.

D'ailleurs elle rassembla ses diverses petites affaires tout en réfléchissant puisque le drow n'avait donné aucune destination. Lucosa n'avait aucune idée de où se rendre non plus à vrai dire, elle devait moins connaître la région que le jeune homme et lui, il lui laissait tout faire ça n'allait pas se passer comme ça, il devait prendre des décisions de temps à autre. Elle sourit à Eldakka, puis passa son sac en bandouliere autour de son bras droit. Elle passa sa capuche qui cachait ses oreilles, ainsi que sa cape qui camouflait sa queue de louve. Il faudrait qu'elle la brosse le soir venu car la nervosité n'était pas bonne compagne d'un lissage de poils. bref, les noeuds étaient nombreux et Lucosa maniaque sur les bords. Elle se demanda s'il leur faudrait chasser en chemin, tout dépendant de l'endroit ou se rendre, coment dormir aussi. Oui en fait elle pensait beaucoup à la survie, surement l'instinct animal. Saisissant sa lance, elle se plaça devant le jeune homme.

-Eh bien voila puisque vous connaissez surement mieux la région que moi, je vous suis, dites moi où vous désirez vous rendre. Moi je ne connais rien du tout ici. je découvre à peine...

De toute façon ça allait être dur d'aller en ville, quoique pourquoi pas mais se cacher est moins aisé, quand aux alentours, la jeune femme ne se souvenait que de la région d'umar puisque elle en venait. Elle laissait la décision au drow n'ayant pas spécialement d'objectif de toute manière...pour le moment les siens étaient de rester avec ce jeune homme et le protéger. Elle pouvait dire qu'elle avait trouvé sa meute à elle. La solitude luipesait et lui était écarté pendant un moment. Elle allait le chérir et si la nuit serait venue elle aurait surement hurler sa joie. Cependant ce n'était guère possible par ici. Heureuse pour la premiere fois depuis longtemps elle finit par s'approcher du jeune homme et frotter sa joue contre la sienne. Geste oh combien animal qui pouvait être mal interpreté mais qui n'était qu'un remerciement.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   Sam 14 Nov - 16:28

Lucosa était restée très attentive tout du long de son explication, de plus elle répliqua qu'il n'avait pas à s'excuser d'avoir un point de vu différent du sien. Et pourtant Eldakka avait peur d'être détesté si il ne pensait pas de la même manière qu'elle, voila pourquoi il avait dis ça, cependant la petite tape que cette dernière lui fit sur le sommet du crâne le fit quelque peu sourire, apparemment elle avait tout le savoir faire pour l'empêcher d'être triste. Enfin pour le moment, car après elle comprit que partir c'était le mieux pour lui, alors elle s'exécuta, chose qui surprit Eldakka, ainsi elle voulait vraiment qu'il soit bien, c'était tellement mignon. Cependant cela se dissipa bien vite quand elle le força à décider de l'endroit où aller, ah mais non, lui qui croyait pouvoir s'appuyer sur elle et la suivre de loin, c'était mal parti. Sur cela l'Elfe noir se mit à réfléchir, non pas pour le lieu où ils pourraient se rendre, mais plutôt à un moyen pour la faire décider toute seule ... Hélas, ses songes ne purent s'éterniser car Lucosa vint frotter son visage contre le sien. Eldakka ne put s'empêcher d'avoir un petit recule à cause de l'effet de surprise, mais il comprenait sa réaction, après tout elle avait une grande part de louve en elle, ainsi il la laissa faire car lui même appréciait son contact, doux, chaud, et délicat. Le Drow serait bien resté une heure comme ça mais ... cet endroit le mettait de plus en plus mal à l'aise, alors il fit comprendre à Lucosa d'arrêter en lui caressant doucement la tête tout en s'éloignant légèrement d'elle en faisait un pas en arrière. Eldakka était désolé d'agir comme ça, mais ailleurs c'est certain il la laissera faire le temps qu'elle voudra était donné qu'il adorait le contact de cette dernière. Enfin c'était ce qu'il pensait pour le moment, car si sa crainte de l'attachement revenait à nouveau sa réaction risquerait d'être toute autre ...

- Heuuu ben ... Commença t-il avec un air très gêné en vu de ce qu'il venait de se passer. Nous ne sommes pas très loin de la forêt de Silmariën ... Mais je doute que l'on y soit bien accueilli, alors j'ai eu une petite idée ... Si on allait faire un petit tour dans un endroit des plus étrange, histoire de faire notre propre aventure, qu'est ce que tu en dis ? Osa t-il demander avec des yeux hagards.

Et oui, même si ça lui plaisait ce qu'elle lui avait fais, ça ne le rendait pas moins mal à l'aise, cependant il tentait au mieux de ne pas le laisser paraitre afin qu'elle puisse récidiver, mais malheureusement ça ne lui serra pas difficile de le remarquer. Par contre pour ce qui était du lieu, Eldakka pensait à ces étranges ruines qui étaient impossible de voir, il n'avait jamais réussi à les traverser, ce fut pour ça qu'il avait parler d'aventure, car même si tout semblait mort là bas, ça n'en restait pas moins intéressant d'aller y faire un tour. Cependant ça serait de la triche si Lucosa utilisait la voie des aires pour progresser, non elle restera au sol puis voila, le Drow souriait dans son esprit en pensant de cette façon. Mais est ce que la jeune Hybride allait apprécier sa compagnie ? Eldakka en doutait beaucoup, c'était un Elfe noir au comportement douteux par rapport à sa race, et si elle lui avait sauvé la vie c'était qu'elle le pensait peut être méchant, et que c'était une personne comme ça qu'elle désirait connaitre. Halala que des questions inutiles, mais bon le doute faisait parti de sa façon d'être quand la nouveauté se présentait devant lui, alors comme pour essayer de gommer tout ça il s'arrangea un peu pour la route qui les attendait, c'est à dire qu'il remit ses cheveux en place en plus d'enlever les quelques brindilles qui le recouvraient, à présent il était prêt à son tour.

- Et bien je crois que c'est bon, nous pouvons y aller si tu es toujours d'accord. Eldakka avait dis ça tout en commençant à marcher. Ce n'est pas très loin d'ici aussi, et il me tarde de te le faire découvrir, tu viens ? Sur cette demande le Drow tendit la main dans la direction de Lucosa afin qu'elle lui saisisse avant de se mettre réellement en route.

C'était parti, Eldakka refit le chemin inverse à travers le petits bois qui lui avait permis d'arriver jusque là, et très vite il déboucha sur la vallée, il fallait faire attention car la petite descente était vraiment très abrupte. Alors sans attendre plus longtemps, il esquissa un petit sourire à l'égard de Lucosa avant de sauter les sept mètres qui le séparait du sol fleuri de la vallée. Le Drow fera un atterrissage parfait, puis, juste après il se retourna pour attendre sa nouvelle et seule amie, au pire des cas il la rattraperait si elle ne savait pas voler. Ce qui pourrait être possible, car avec une cape par dessus ses ailes, ça ne sera pas très facile de les faire battre sans se les abimer.

[OUT : Aux ruines invisibles, mais risque d'un arrêt prématuré vers l'intersection pour pique-niquer Arrow ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une trop longue attente ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une trop longue attente ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: