AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Sebastian Lacrymosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Sebastian Lacrymosa   Mar 26 Avr - 14:59

~ Mon identité ~

~ Prénom : Sebastian
~ Nom : Lacrymosa
~ Surnom : Aucun

~ Âge : 106 ans (30 en apparence)
~ Jour & Mois de naissance : 9 Phobos du mois de Pyros
~ Sexe : Masculin
~ Race : Vampire

~ Lieu de naissance : Nandis
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : Nandis

~ Classe : Sans-classe
~ Alignement : Loyal neutre


~ Apprenez à me connaître ~

~ Description Physique : Même si Sebastian appartient à la race des vampires, il ne possède pas de teint pâle mais plutôt celui de n’importe quel humain. De cette façon, très peu de personnes remarquent que Sebastian est un vampire. Ils ne le verront que si Sebastian ouvre la bouche montrant ainsi de belles canines bien pointues et acérées. Le seul fait qui repousse un peu les personnes lorsqu’elles voient Sebastian ce sont ses yeux rouges comme le sang de ses victimes. Le vampire a des cheveux noirs lui arrivant vers la moitié de la nuque pour ceux de derrière et un peu en dessous du visage pour ceux de devant. Ils sont toujours bien coiffés sans en avoir l’air vraiment, car quelques mèches de cheveux lui barrent le visage, ou d’autre semblent en quelque sorte s’échapper de sa chevelure. Sebastian possède un visage plutôt fin, tout comme le reste de son corps. En effet, le physique du vampire en a trompé plus d’un, car en apparence, Sebastian paraît faible, alors que c’est tout le contraire, car bien sur, il possède la force de quatre hommes environ. Le vampire est également doté d’une grande souplesse ainsi que d’une grande agilité qui l’ont souvent sorti de situations bien périlleuses. Il mesure environ 1,85 m. Sebastian fait très attention à son apparence, aussi bien physique que vestimentaire. Le vampire est toujours habillé d’une chemise blanche, avec une cravate noire, un veston gris au col et aux boutons noirs, avec par-dessus tout cela, et généralement ouvert, une queue de pie noire aux boutons argentés. Il porte des gants blancs, ainsi qu’un pantalon noir, et des chaussures fort élégantes noires aussi. Bien sûr tous ses habits sont fabriqués par le meilleur tailleur, dans le meilleur tissu qui puisse exister.

~ Description Psychologique : Personne ne vous dira que Sebastian possède une personnalité simple, loin de là. C’est un peu comme si il avait une double personnalité. Une pour tous les jours, et une autre, bien plus cruelle, lorsqu’il a faim ou pendant d’éventuels combats. Bien évidemment, il ne possède pas en réalité deux personnalités bien distinctes l’une de l’autre. En temps normal, Sebastian est un homme serviable, très poli et très strict par rapport aux règles ou aux lois établies. Ce vampire n’est pas quelqu’un avec qui on pourra tisser des liens d’amitié, car il aime être seul, et il essayera au maximum d’éviter tout contact avec une autre personne, car selon lui, les amis ne nous apportent que des ennuis, nous faisant faire n’importe quoi pour leur venir en aide. Il n’aime pas spécialement la foule, mais il n’en est pas au point d’éviter tout le temps les villes ou villages, car de toute façon, lorsqu’il les traverse, c’est souvent de nuit, et en général, il n’y a pas grand monde de sortie. Sebastian ne sourit que très rarement, non pas qu’il soit tout le temps triste, mais c’est qu’il ne juge pas nécessaire d’exprimer ses sentiments à travers son visage.

Son autre facette est par contre bien plus effrayante que cette dernière, car lors de combat, ou bien lorsque l’on a réussit à l’énerver assez pour qu’il se mette en colère, Sebastian devient alors incontrôlable, devenant presque un assassin. Il pourra tuer quiconque croisera son chemin sans avoir après mauvaise conscience. Au contraire, cette personne, il pourra la torturer, juste par plaisir, se délectant de chaque cri qu’elle pourra pousser, comme s’il écoutait une œuvre musicale d’un grand compositeur. Alors, à ses yeux, ni alliés ni ennemis n’aura d’importance, et ce sera un véritable carnage. Il sera capable du pire juste pour achever tous ses adversaires, et peu importe les conséquences de ses actes.

~ Biographie & Histoire : Aussi loin que remonte sa mémoire, Sebastian a toujours été majordome pour une très prestigieuse famille de Nandis, et ce, aussi bien avant et après sa transformation en vampire. Même s’il ne s’en souvient pas, Sebastian est né de parents serviteurs dans une famille de riches bourgeois. Heureusement pour lui, leurs maîtres ont été assez indulgents pour accepter que Sebastian et que sa famille reste dans la demeure, et ainsi, Sebastian put bénéficier d’une enfance digne de ce nom. Il grandit au sein de la famille de bourgeois, et dès qu’il fut en âge de pouvoir travailler, la famille l’embaucha aux cuisines, avec sa mère. Sebastian se révéla être un cuisinier hors pair, et il put alors satisfaire les palais délicats des bourgeois pour lesquels il travaillait. Son adolescence se passa ainsi, cuisinant encore et toujours pour la famille. Petit à petit, Sebastian gagnait la confiance de la femme bourgeoise, et plus le temps passait, moins il était cuisinier, et plus il était le servant de la femme. Puis, ce fut au tour du mari de lui accorder sa confiance, et au fil du temps, et du fait que leur ancien majordome, assez vieux était mort, Sebastian devint finalement le majordome de la famille de bourgeois, dirigeant les actions de ses parents et des autres domestiques de la maison. En plus de cela, lorsqu’un travail était mal fait par l’un des employés, Sebastian était toujours là pour améliorer ce qui venait d’être fait. Le jeune homme, âgé alors de 18 ans se révéla rapidement comme étant doué dans tous les domaines, et petit à petit, plusieurs domestiques de la maison furent renvoyés, car Sebastian pouvait faire leur travail à leur place, cela coûtait ainsi moins cher aux bourgeois si près de leurs sous. Finalement, il ne resta plus que comme domestiques, les parents de Sebastian, et ce dernier.

Ils se passèrent alors six années pendant lesquelles, rien de bien extraordinaire n’arriva. Sebastian demeurait majordome, sa mère devint bonne et son père restait jardinier. Un jour, alors que Sebastian était âgé de vingt-quatre ans, un terrible incident arriva dans la demeure de ses maîtres. En effet, cela se passa pendant la nuit. Des vampires, sans doute assoiffés de sang et d’argent attaquèrent la maison, tuant le couple de bourgeois et les parents de Sebastian. Ce dernier, ayant entendu les cris de sa mère se précipita dehors, et s’échappa de la demeure de feu ses maîtres. En passant devant l’une des fenêtres, il aperçu les deux assassins. Ils avaient tous deux la bouche ouverte, ensanglantée et dévoilant ainsi des canines pointues. Des vampires… C’était sûr, Sebastian n’oublierait jamais les visages de ces deux monstres. Il quitta assez rapidement la ville de Nandis, pour échapper aux hommes qui avaient tué ses parents, non pas qu’il ait eu peur, mais s’il avait été tué lui aussi, qui aurait pu venger la mort de ses parents ? Ces derniers ne connaissaient personne à Nandis mis à part leurs maîtres et Sebastian, ainsi, ce dernier était désormais le seul à pouvoir les venger.

Sebastian passa en tout plusieurs années à s’entraîner sans relâche auprès d’un guerrier hors pair vivant dans un petit village situé assez loin de Nandis. Au bout de la cinquième année passée dans le village à s’exercer dur, Sebastian avait testé bien des armes, comme l’épée, la hache ou encore le sabre, mais il n’avait guère apprécié ces armes, et avait préféré de loin les poignards qu’il jugeait bien plus simples à transporter, beaucoup moins visibles et tout aussi efficaces que l’épée ou la hache. Le jeune homme avait aussi appris à se défendre convenablement face à n’importe quelle arme de corps à corps. Seulement, même s’il avait passé cinq ans auprès d’un guerrier, il n’en était pas devenu un pour autant, ne le voulant simplement pas. De plus, la seule capacité spéciale qu’il avait accepté d’apprendre sur insistance du guerrier était celle de décupler la vitesse et l’agilité.

Après ces cinq années, Sebastian se sentait assez fort pour aller trouver et tuer les assassins de ses parents. Il fit fabriquer deux poignards par le forgeron du village, acheta deux fioles remplies d’eau bénite, et se mit en route à cheval avec pour objectif de se rendre à Kumra, ville des vampires où il était quasiment sûr de trouver les tueurs. Il voyagea jours et nuits pour atteindre le plus rapidement Kumra. Au bout d’un long voyage, il parvint enfin aux abords de la ville, qui lui glaça le sang dès qu’il porta ses yeux dessus… Il ne savait pas exactement comment il allait faire pour ne pas se faire remarquer par tous les vampires… Tant pis, il allait tenter, et s’il échouait, et bien il irait rejoindre ses parents. Il descendit de son cheval, relâcha l’animal, rabattit la capuche de sa cache sur sa tête et finit la courte distance qui le séparait de Kumra à pieds. Il entra dans la ville en priant que personne ne le remarque. Malheureusement pour lui, il y avait assez de monde, et il se demandait bien comment il allait faire pour trouver les deux assassins, en espérant qu’ils se trouvaient dans la rue et non pas dans une maison. Bien sûr, il évitait tant bien que mal les personnes qu’il croisait, mais ce n’était pas très facile, surtout que dès qu’il s’éloignait de quelqu’un, il se rapprochait d’une autre personne. Il faisait bien attention à ne pas croiser le regard des gens, sans savoir exactement pourquoi. Il souhaitait au plus profond de lui que les assassins de ses parents apparaissent bientôt devant lui, pour lui permettre d’exécuter sa tâche au plus vite et de quitter le plus rapidement possible cette ville qui le mettait très mal à l’aise.

A son grand étonnement, son souhait fut réalisé, car parmi les nombreuses personnes qu’il croisait, Sebastian reconnut enfin l’un des deux assassins. Où était l’autre ? Peu importait, Sebastian torturerait celui-là pour ensuite savoir où se trouvait le second pour aller le tuer. Au moment où le jeune homme passa juste à côté du vampire, il poussa ce dernier violement, le faisant ainsi aller dans une ruelle située juste à côté. Par chance, elle était vide, mais Sebastian se doutait bien que les passants allaient pouvoir voir ce qu’il se passait. Ainsi, il lui fallait agir vite. Il sortit ses deux poignards qu’il avait préalablement recouverts d’eau bénite. Il se rua alors vers le vampire, qui pour l’évitait fit seulement un pas sur le côté, puis assena un coup violent dans le dos de Sebastian, faisant chanceler ce dernier. Le jeune homme retrouva vite son équilibre et attaqua de nouveau le vampire, tentant tant bien que mal de le toucher, mais malheureusement, il n’y arrivait pas. A un moment, quelques gouttes d’eau bénite située sur les poignards vinrent toucher le vampire au visage, le faisant grimacer de douleur. Sebastian profita que le vampire fasse un peu moins attention pour sortir sa fiole d’eau bénite et la lança tout près du suceur de sang. D’autres gouttes giclèrent sur les jambes du vampire, le faisant cette fois pousser un gémissement de douleur. Rapidement, Sebastian vint se placer derrière le vampire, et mit ses deux poignards devant la gorge du suceur de sang. Il lui dit alors :

- Tu vois, ces poignards sont imbibés d’eau bénite, alors soit t’appelles ton copain, soit tu meurs, à toi de choisir.

Soudain, une voix surgit de derrière Sebastian :

- C’est moi que tu cherches petit humain ?

Sebastian se retourna et vit le deuxième assassin de ses parents. Il avait fait vite. Malheureusement pour lui, le jeune homme avait baissé sa garde et le vampire qu’il avait menacé de tuer lui donna un coup de coude agressif dans l’estomac. Sebastian en eut le souffle coupé, et pendant qu’il reprenait sa respiration, les deux vampires se rejoignirent devant lui. Une fois son souffle recouvré, Sebastian fit quelques pas en arrière, pour pouvoir bien préparer sa défense face aux deux vampires. Il ne donnait pas cher de sa peau, mais bon, il allait tout de même essayer de leur résister, ne serait-ce que quelques minutes, pour dire qu’au moins, il avait tenté de les tuer.

Tout à coup, les deux vampires coururent vers Sebastian. Ce dernier parvint tant bien que mal à les éviter et réussit à en blesser un au niveau de la taille. Le blessé laissa échapper un cri de douleur à cause de l’eau bénite. Sebastian sourit, et trouvait qu’il ne s’en sortait pas trop mal. Les vampires renouvelèrent leur attaque, mais cette fois, l’un deux lévita et vint se poster juste derrière Sebastian. Ce dernier n’avait alors aucune issue, mais il parvint à contrer au moins l’attaque d’un des vampires, tandis que l’autre le frappa sauvagement dans la nuque, faisant ainsi perdre connaissance à Sebastian. Se frottant les mains, le vampire ayant frappé le jeune homme dit :

- Voilà, comme ça tu bougeras moins !
- Tu as raison, renchérit l’autre. N’empêche, cet humain est franchement agile. Tenir face à nous deux pendant près d’une ou deux minutes, faut le faire moi j’dis ! Tu penses pas que si on le faisait devenir vampire, il serait plus fort que la moyenne ?
- Possible, seulement, je doute que cela lui plaise, car s’il nous a attaqué, c’est qu’il ne doit pas aimer les vampires…
- Bah, il s’y fera !
- Comme tu voudras.


Ainsi, portant Sebastian, ils se rendirent au Manoir de la ville en espérant que l’une des deux reines soit là et qu’elle accepterait de rendre Sebastian vampire. Heureusement pour eux, une reine était là et accepta de les voir. Suite à leurs explications, elle jugea bon, comme eux, de transformer Sebastian en vampire. Au moment où la reine le mordit, Sebastian se réveilla. Sentant les crocs plantés dans son cou, il tenta de se défaire de l’emprise de la vampire. Hélas, il ne parvint à rien, et il sentit petit à petit sa vie lui échapper, et finalement, il rendit son dernier souffle et mourut…

Il se réveilla dans une rue sombre. Il avait horriblement soif et faim. Mais il oublia cette soif et cette faim et se demanda où il était, et surtout s’il était réellement mort… Il porta sa main à son cœur et ne le sentit pas battre, seulement, cet endroit lui disait vaguement quelque chose. Il se rendit compte de la triste vérité qu’il subissait lorsque sa langue, passant trop près de ses canines se coupa. Son corps se raidit d’effroi, ou plutôt, c’est ce qu’il cru. Il porta alors sa main à sa bouche et toucha ses canines. Elles étaient pointues et acérées, et il se coupa. Il observa son doigt où apparut une goutte de sang qui coula, puis deux autres, et au bout d’une demi-minute, la plaie s’était refermée. Sebastian avait alors compris ce qui lui était arrivé, ce qu’il était devenu… Un vampire… Un de ces monstres qui avaient tué ses parents. Ne voulant croire à cette triste réalité, Sebastian s’enfuit de la ville, se disant que peut-être arrivé loin de Kumra, il redeviendrait un humain.

Hélas, lorsque le jour se leva, et que le soleil commença à lui brûler la peau, alors qu’il se trouvait bien loin de la ville des vampires, Sebastian comprit qu’il était bel et bien devenu l’un de ces suceurs de sang, et rien n’y changerait. Cela ne lui plaisait guère, mais malheureusement pour lui, il ne pouvait rien faire contre, et à moins de mourir une deuxième fois, il allait falloir qu’il fasse avec et qu’il s’habitue à son nouveau corps et à ses pouvoirs nouvellement acquis. Il mit environ un mois pour s’accoutumer à tous les changements que son corps avait subit, et pendant ce temps, sa personnalité changea petit à petit. Il devint en quelque sorte un peu plus « vampire », impitoyable, se nourrissant tantôt de sang d’humain, tantôt de celui d’animaux.

Il revint rapidement à Nandis pour une raison qui lui était inconnue. Lorsque la nuit tombait, il se présentait à différentes portes pour proposer ses services de majordome. Il se passa deux ans sans qu’il ne trouvât le moindre travail, jusqu’à ce qu’une nuit, un domestique vint le voir et lui dit :

- Bonsoir Monsieur. Mon maître souhaite s’entretenir avec vous. Ainsi, je vous demanderais de bien vouloir me suivre.
- Vraiment ? demanda Sebastian étonné, puis : Bien, dans ce cas, je vous suis.

Le domestique mena Sebastian à une demeure assez grande. Il le fit entrer et l’emmena vers un bureau où un jeune homme d’environ vingt-cinq ans attendait. Lorsqu’il vit Sebastian, il lui fit signe de s’approcher, de s’assoir, puis il lui dit :

- Vampire, j’ai entendu dire que tu cherchais du travail en temps que majordome, est-ce toujours d’actualité ?
- Oui Monsieur, répondit simplement Sebastian.
- Bien. Alors, acceptes-tu de devenir mon garde du corps ?
- Comment ça ?
- Eh bien, c'est-à-dire que ma famille, les Elmoah, n’est pas très appréciée par tout le monde, si tu vois ce que je veux dire, et souvent, nous avons la visite de plusieurs invités non désirés qui en veulent à ma vie. Avant moi, nombre des miens ont été assassinés par nos ennemis, alors je te le répète : Veux-tu assurer ma protection ainsi que celle de mes éventuels successeurs ?
- Oui Monsieur.
- Bien, dans ce cas, je te prends à l’essai dès maintenant, et se ton travail me satisfait, je t’embaucherai.

Et sur ces paroles, Sebastian devint officiellement le majordome de la famille Elmoah, et officieusement, son garde du corps. La période d’essai, d’environ un mois passa et Sebastian fut alors réellement engagé par le jeune comte Elmoah, qu’il protégea pendant toute sa vie contre ses ennemis. Soixante-dix ans passèrent sans que Sebastian ne se lasse jamais de son travail. Pendant ces années, le comte avait eu deux enfants, un garçon et une fille qui eux-mêmes eurent chacun un enfant, un garçon pour la fille et pour le garçon, une fille. Cette dernière eut elle aussi une petite fille, mais son frère n’eut lui pas d’enfant. Le jeune comte qui avait engagé Sebastian était mort de vieillesse et ses deux enfants avec leurs conjoints eux aussi étaient morts, atteints tous les quatre d’une grave maladie incurable.

Ainsi, Sebastian, âgé d’environ une centaine d’années veillait sur les petits enfants du comte qui l’avait embauché et leurs conjoints ainsi que sur son arrière petite fille, Melissa âgée de 15 ans. De tous les Elmoah qu’il avait protégés, Sebastian préférait de loin Melissa, et aurait tout fait pour la protéger. Non pas qu’il s’était épris d’elle, mais elle le fascinait, par sa grande intelligence, et toutes les autres qualités donc elle était dotée.

Sebastian remplissait toujours à merveille son rôle de protecteur de la famille Elmoah, mais malheureusement un jour, il ne le put pas. En effet, les ennemis de la famille mirent le feu à la maison alors que Sebastian était parti tuer l’un de ces ennemis. Lorsqu’il senti le feu, il se précipita vers la demeure des Elmoah, mais hélas, il était déjà trop tard, et ils avaient tous péri dans les flammes, du moins, c’est ce que pensa Sebastian. Il dut attendre que le feu s’apaise pour aller voir les dégâts. Il ne découvrit que quatre cadavres d’adultes. Melissa avait donc était épargnée par les flammes, mais où était-elle ? Sebastian n’en savait rien. Il ratissa le jardin qui entourait la maison, mais aucune trace de l’adolescente. Ne la trouvant nulle part, Sebastian partit à sa recherche dans les villes de Nandis dans l’espoir de la retrouver saine et sauve et de pouvoir alors la protéger.


~ Suppléments ~

~ Particularités propres à votre espèce : Force surhumaine (Equivalent de 4 hommes forts), vision nocturne (pas infravision), insensible au froid et à la peur, invisible à l'infravision (Sang froid), métamorphose en loup, lévitation, télépathie entre vampire uniquement. Pas d'exposition au soleil sans l'aide d'une cape noir intégrale (Mais même là ça reste cuisant), très vulnérable au feu, la métamorphose ne fonctionne que dans l'obscurité, ne supporte pas les attaques saintes (Comme l'eau bénite).

~ Ce que vous aimez : Les chats, la nuit, le calme, faire souffrir les autres

~ Ce que vous détestez : Les chiens, les bruits inutiles, les faibles, les gens incompétents

~ Vos peurs : Le feu, le soleil, perdre un jour un combat

~ Armes : Ses canines, deux poignards cachés dans ses manches

~ Signes particuliers : Ses yeux rouges comme le sang, et tatouage sur la main gauche, ressemblant à ceci :
Spoiler:
 

~ Points forts : Sa grande force fait de Sebastian un adversaire souvent difficile à battre, de plus, il est très rapide, donc il esquive facilement les coups des autres. Il n’exprime aucun sentiment par son langage corporel, empêchant à ses ennemis de lire ses expressions sur son visage. Etant d’un naturel très calme et posé, il ne laissera jamais, ou presque, ses sentiments dicter ses actions. Il a également un sens de la logique infaillible, et entre ses mains, toute énigme est facilement résolue.

~ Points faibles : Souvent trop sûr de lui, Sebastian refuse la défaite, et il a du mal à accepter qu’on lui dise qu’un travail est mal fait, que voulez-vous, c’est un perfectionniste. Il ne s’emporte pas facilement, mais si jamais on l’énerve un peu trop, alors il rentre dans une extrême colère, et mieux vaut ne pas croiser son chemin pendant ces moments là, car alors, qui que vous soyez, amis ou ennemis, vous risquerez de ne pas en sortir indemnes.


~ Mes secrets ~

~ Pouvoirs : Aucun
~ Capacité spéciale : Vitesse de la lumière :
Toutes les quatre heures, nuit et jour, Sebastian peut augmenter grandement sa vitesse, lui permettant ainsi de se déplacer très rapidement, presque sans que personne ne puisse le voir dans ses déplacements, lui permettant ainsi d'éviter facilement certaines attaques qu'il aurait jugé trop rapides ou bien pour tuer rapidement un adversaire contre lequel il n'aurait pu faire le poids. De plus, son agilité aussi est décuplée, lui assurant en quelque sorte une meilleure défense face à des ennemis de taille, car il pourra plus aisément éviter leurs attaques ou bien, attendre le moment propice lorsque son adversaire baisse un peu sa garde, et attaquer. Cette célérité ne peut durer que 2 minutes de nuit, en revanche, de jour c'est moitié moins long.

~ Talent secret : Lors d’une nuit de pleine lune, Sebastian pourra être doté d’une immense force dans son bras gauche en présentant son tatouage présent sur sa main gauche à la lune. Cette force pourra lui permettre de traverser n’importe quoi, aussi bien un corps humain qu’une armure. Seulement, ceci n’est possible que les nuits de pleine lune.



~ Utilitaires ~

~ Ma couleur utilisée : #00CED1 – Darkturquoise
~ Lien de votre inventaire : Par ici ~> Inventaire
~ Code : Approuvé par Elfwyn !


~ Origine, Désir ou Mystère ~

~ P.N.J : Oui
~ Narrateur : Non
~ Le premier pas : Moi



~ Votre niveau dans le rôle play ~

~ Test RP : Gore/Horreur
La nuit. La lune, la si belle lune éclairait de mille feux la nuit, et la ruelle sombre dans laquelle je me trouvais. Il devait faire froid, à en croire par le nuage qui se formait devant moi à chaque fois que j’expirai. Bien sûr, moi je ne ressentais pas ce froid, mais la fille devant moi, elle le ressentait. Je la voyais qui grelottait, en me lançant un regard me suppliant de la laisser partir en vie. Elle croyait vraiment qu’elle allait pouvoir s’en sortir comme ça cette petite tueuse de vampires, alors qu’elle avait tenté de me tuer ? Eh bien, elle se trompait. En plus d’avoir essayé de me tuer, elle avait abimé mon tout nouveau costume… Elle allait me le payer cette fille !

Elle se tenait droite devant moi, un poignard dans chaque main, en position de défense. A chaque pas que je faisais vers elle, elle reculait d’un pas vers le mur de l’impasse. Bientôt elle n’allait plus pouvoir m’échapper. Seulement, elle dut penser comme moi, car alors que je faisais un autre pas, elle se décida enfin à m’attaquer. Elle se rua sur moi, le bras droit plié devant elle, et le bras gauche tendu derrière elle. J’attendis qu’elle fût suffisamment près de moi pour léviter, et ainsi, l’empêcher de me toucher. Je me reposai rapidement derrière elle, et lui donnai un coup violent dans le dos. Ce coup lui coupa la respiration et l’immobilisa juste assez de temps pour que je l’attrape par la taille, lui bloquant ainsi de bouger les bras. De ma main libre, la gauche, je lui arrachai vivement ses deux poignards des mains. Elle tenta de se débattre, et alors, je resserrai mon étreinte. Elle laissa échapper un cri de douleur. Je lui susurrai alors à l’oreille :

- Ma petite, si tu crois que je vais te laisser partir de là vivante, tu te trompes. Et… inutile de tenter de te débattre, sinon, je resserrerai mon étreinte sur toi chaque fois que tu voudras te débattre… Alors, reste tranquille, et laisse-toi faire, ça va faire mal !

Sur ces mots, je lui caressai doucement la nuque avec un de ses poignards. Cela eut pour effet de la blesser. Un fin filet de sang coula le long de cette nuque si blanche. Je léchais le sang tout le long de la blessure. Je sentais la fille frémir, et se raidir, sans doute d’effroi. Un rictus malsain se dessina sur mes lèvres. Je fis descendre le poignard tout le long de la nuque, pour ensuite le faire passer entre ses deux seins, sans trop appuyer, pour ne pas déchirer ses vêtements. La fille se débattit une nouvelle fois, juste au moment où la lame arrivait un peu au dessus de son nombril. Je lui enfonçai alors le poignard dans le ventre pour lui faire regretter ce qu’elle venait de faire. Elle hurla de nouveau. Je lui demandai :

- Ca fait mal, hein ? Tant mieux !

Et alors, je tournai lentement la lame sur elle-même, ce qui arracha un nouveau cri à la fille. Puis, j’arrachai violement le poignard du trou que je venais de créer. Un jet de sang sortit de la plaie pour aller se répandre sur les pavés de la ruelle. La fille devait s’être évanouie à cause de la douleur trop importante, car aucun son ne sortit de sa bouche. Où peut-être était-elle morte ? Non… Je sentais son cœur encore battre, certes lentement, mais il battait encore. Je lui tirais les cheveux, et lui assena un coup au dessus de la poitrine, dans l’espoir qu’elle se réveille. J’entendis un léger gémissement, puis des « ah, ah » de douleur, répétés difficilement. Ca y était, elle était réveillée.

J’ôtais le gant de ma main gauche avec les dents pour le présenter devant la pleine lune. Mon bras se chargea alors en force, et une fois que j’eus emmagasiné assez de force, je plantais sauvagement ma main dans la poitrine de la fille pour lui attraper le cœur. Je l’entendis hurler une nouvelle fois, et beaucoup plus fort que les autres fois. Je lui serrai le cœur, et je la sentais comme partir. J’attendis une ou deux secondes, refermant un peu plus mon emprise sur son organe vital pour ensuite le lui arracher férocement. Je lâchais alors la fille qui vint s’écrouler dans la marre de sang qui avait coulé de son ventre. Dans ma main, son cœur battit encore une ou deux fois pour ensuite cesser de battre. Je souris diaboliquement, et je serrai de toutes mes forces l’organe, qui m’éclata dans la main, m’aspergeant du sang de la tueuse. Je ramassai la fille, en lui tirant les cheveux, lui montrai son cœur, même si elle ne pouvait plus le voir et lui dis :

- Je t’avais bien dit que c’était une mauvaise idée de t’en prendre à moi, mais tu ne m’as pas écouté, et voilà où tu en es maintenant…

Puis, j’écraser son visage sur les pavés. Je ramassai un de ses poignards, et accrochai son cœur avec sur le mur. J’émis un léger rire, et m’éloignai de la tueuse tuée. Je m’essuyai rapidement le visage avec l’un de mes gants, puis le jetai par terre, et dis pour moi-même :

- Tss… A cause d’elle, il va falloir que je repasse chez le tailleur pour me refaire faire un costume…

~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~

~ Un petit mot : Euh… J’ai hâte de commencer à RP et à rencontrer d’autres personnes au cours de mes aventures ^^


~ Statut ~

~ Terminé ~


Dernière édition par Sebastian Lacrymosa le Lun 9 Mai - 22:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3345
MessageSujet: Re: Sebastian Lacrymosa   Dim 1 Mai - 4:43

Bonjour Sebastian,

Tout ce tient, et bien que entrecoupée, l'histoire me satisfait. Par entrecoupée j'entends que des fois ça passe d'une scène à l'autre de façon assez brute. Idem pour l'extraordinaire hasard, tout de suite trouver les 2 assassins, eux qui se promènent ensemble sais qu'il n'y ait personne aux alentours, comme pour dire "Tuez-nous" xD.

Je te demanderais juste d'éditer ton aptitude à la célérité ; Une fois par nuit, c'est bien trop peu, surtout avec la façon d'être du forum. Donc arrange cela, tout en décrivant davantage cette capacité.

Voilou.

Bien à toi, Elfwyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Sebastian Lacrymosa   Sam 7 Mai - 13:32

Bonjour,

Voilà, j'ai modifié ce qui n'allait pas, c'est-à-dire l'histoire, le fait de retrouver tout de suite les 2 assassins, et la capacité spéciale.
Je m'excuse si l'histoire est entrecoupée, mais bon, si jamais elle n'était pas entrecoupée, je pense que j'écrirais tout un roman juste pour l'histoire de Sebastian ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3345
MessageSujet: Re: Sebastian Lacrymosa   Ven 13 Mai - 16:02

Bonjour Sebastian,

Pardon du délai... L'édition me va, j'ai seulement pris la liberté d'ajouter "2 minutes maximum" pour ta vitesse lumière, en revanche, ça ne sera qu'une minute de jour, car les Vampire voir leur puissance s'amoindrir lorsque le soleil se pointe.

Donc tout est bon à présent, je valide ta fiche et t'encourage à remplir ton profil avant de signer le pacte pour enfin pouvoir RP.

Je te souhaite bon amusement au sein de ce forum ^^

Bienvenue sur Les Sept Destinée Sebastian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sebastian Lacrymosa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sebastian Lacrymosa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: