AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Devant l'immeuble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Devant l'immeuble   Ven 6 Mai - 13:30


[Arrow Suite de ~ICI~]

La route avait été barrée dans les deux sens par les forces armées, ainsi seuls restaient Cheshire et son concepteur ! Ce dernier ne cacha pas son ravissement de la revoir, debout non loin d'un fourgon à l'épreuve des flammes et des balles, il attendait. L'air décontracté qu'il affichait laissait très largement deviner qu'il ne craignait pas sa créature. Il l'avait retrouvé, il n'allait donc pas repartir sans elle, cela allait de soi ! Elise s'était placée devant Cheshire, comme une sorte de rempart, hélas... cela n'allait guère suffire !

- Je te félicite Cheshire pour t'être enfuie si longtemps. Annonça t-il tout en applaudissant. Mais tu sais que tu as été très très vilaine ? Toutefois, je suis prêt à te pardonner si tu acceptes de venir avec moi de ton plein gré, sinon quoi, je serais forcé de te donner la fessée, et tu sais bien que je n'aime pas lever la main sur toi. Le scientifique poursuivait alors qu'il se rapprochait de sa vis à vis, apparemment sans craindre de se faire brûler. Tu aimes jouer n'est-ce pas ? Ne sens-tu pas cette excitation lorsque tu brûles des personnes ? Tu es faite pour ça Cheshire, et je peux répondre à tes attentes, mais il faut avant cela que tu répondes aux miennes. Termina t-il en tendant la main dans sa direction.

- Ne vous approchez pas d'elle ! S'écria Elise outrée. Vous êtes un monstre ! C'est une enfant, et voyez ce que vous lui avez fait !

- Sachez madame, que chacune de ses cellules est le fruit d'une expérience, mon expérience. Alors je vous demanderais de me spécifier quel droit vous pensez avoir sur elle ?

- Aucun ! Tout comme vous ! Tout être ayant une conscience à le droit de vivre ! Cheshire m'a choisi contrairement à vous !

- Je n'ai pas de temps à perdre en bavassant avec vous madame. Répondit-il avec une certaine froideur. Alma, tu veux jouer avec la dame ?


- Je n'attendais que ça, John ! Approuva une voix depuis l'arrière de la camionnette.

C'est alors qu'une fille à l'allure bien sombre se montra. C'était l’aînée et le bras droit du scientifique, dotés d'incroyables pouvoirs télékinétiques, Alma Wade n'aura aucun mal à dresser la jument qui osait s'opposer à son paternel ! Sortant son cutter de la poche de son veston, la jeune fille se rapprocha rapidement d'Elise !

- Vous êtes folle, arrêtez ! S'écria t-elle en tentant de la convaincre.

- Crève charogne ! Rétorqua Alma, alors que seulement trois mètres la séparait de sa future victime.

~ Il est 8 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   Lun 30 Mai - 4:04

Une fois arrivée dehors, Cheshire constata la présence de l'homme qui était la source de tout ses souffrance. Bien sur, la façon de pensée de Cheshire était toujours très enfantin, mais il était pressent a trop de séance de torture pour ne pas être responsable. Il l'avait toujours regarder de haut, comme un dieu regardant sa plus minable création. Il s’était même déjà présenter a elle, une fois, comme étant le chef, le directeur du complexe. a partir de ce jour la, elle avait une cible sur laquelle viser toutes sa haine. Quand Cheshire s’était enfuit du complexe ou elle avait vu le jour, son plus grand regret avait était de ne pas avoir put mettre personnellement un terme a la vie de cet homme. A présent, elle avait sa chance.

Alors même que l'homme et sa mère echangaient des mots, Cheshire bouillait intérieurement. Sa âme exigeait la mort de cet homme, et de tout ce qui avait rapport a lui. Et puis, elle sentit une présence familière. Elle fixa son regard sur le véhicule de l'homme, pour en voire sortir une fille habillait de rouge, au long cheveux noir. Essayant de comprendre qui cette fille était, Cheshire ne comprit qu'elle était une menace qu'au moment ou celle-ci s'attaqua a Élise. Cheshire concentra immédiatement sa pleine puissance sur la fille, qui s'enflamma. Et évoqua aussi trois boule de feu explosive et les envoyèrent sur la fille, pour la projeter au loin.

-Toi rester loin de maman! Toi alliée homme en blanc! Toi mourir! Mais toi...

Le regard de Cheshire se fixa sur l'homme.

TOI MOURIR AVANT! CHESHIRE BRULE-BRULE!

Elle voulait le tuer, elle le voulait a un telle point qu'elle plaça la menace contre sa mère en second plan et puisa a l’intérieure d'elle-même pour sortir tout ce qu'elle avait et le concentrer sur lui. Sa volonté était telle, a ce moment précis, que les implants dans son cerveau, qui servait de barrage a ses pleines capacité, ne purent résister. Cheshire lâcha alors un rugissement de haine et relâcha tout sur l'homme. tout ce qui se trouvait a l’intérieure de trois mètre de l'homme se transforma en feu. Et Cheshire ne cessa de soutenir le feu de sa volonté, voulant a tout prix réduire en cendre l'homme qui lui avait causer tant de souffrance. Par contre, son énergie baissait a vive allure. Si elle n’arrêtait pas d'elle-même, ou que quelqu'un d'autre le l’arrêtait pas, la possibilité qu'elle se tue a la tache était grande.

~ Il est 8 heures 23 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   Jeu 9 Juin - 20:45

J’attendis que la jeune femme passe devant moi, et que Cheshire soit elle aussi devant moi pour enfin m’engager dans le couloir et admirer le résultat des flammes de la jeune fille. Enfin, admirer n’était pas le bon terme mais plutôt voir avec effroi ce qu’elle avait fait. Les corps des hommes dangereux étaient totalement calcinés, et ne ressemblaient même plus trop à des corps mais plutôt à des masses totalement carbonisées… Bien évidemment, ces brûlés puaient énormément, et à cause de mon odorat très fin, je dus bloquer ma respiration avant même d’avoir pu faire un deuxième pas dans le couloir, pour ne pas que cette odeur très désagréable ne me monte à la tête. Je suivis ensuite la jeune femme et Cheshire dans les escaliers. Nous descendions à vive allure, et j’espérais de tout cœur que là où nous nous rendions, il n’y aurait pas d’autres hommes comme ceux que venait de brûler Cheshire.

Arrivée dans une grande pièce tout en bas, où aucun meuble ne me disait quelque chose, je vis une multitude de personnes habillées de bien étrange manière, avec des vêtements dont la matière m’était inconnue. Ces personnes à l’aura maléfique tenaient d’étranges objets qui paraissaient être aussi dangereux qu’elle, surtout qu’elles les pointèrent à moitié vers nous lorsque nous rentrâmes dans leur champ de vision. Quelques unes de ces personnes nous menèrent vers dehors, où nous attendaient encore plus de personnes munies des mêmes objets que les précédentes, voire d’objets encore plus gros. Toutes ces personnes portaient comme des sortes d’armures toutes noires. Qu’était-ce ? Je n’en savais rien, et pour l’instant, ce n’était pas vraiment le moment de poser la question à la jeune femme, car la voix d’un homme m’attira. Cet homme se trouvait dans une sorte de grosse, très grosse boite métallique, comme l’une de celles que j’avais vues dans la maison de la femme. A sa voix, je sus que l’homme était maléfique et représentait un danger. Lorsqu’il s’adressa à Cheshire, j’eus l’impression qu’il lui parlait comme il aurait parlé à une petite fille encore innocente, or, à mes yeux, Cheshire était loin de l’être, surtout après que j’eus vu ce qu’elle avait fait. Etrangement, plus l’homme s’approchait de Cheshire, et donc de moi, je me reculais de quelques centimètres. Même s’il ne s’adressait pas à moi, je sentais qu’il pouvait représenter un danger pour moi. Pourquoi ? Je n’en savais rien, toujours est-il que j’avais peur, mais je n’en laissais rien paraître.

J’écoutais ensuite l’échange de paroles qui s’effectua entre la jeune femme et l’homme, sans comprendre certaines choses, mais une chose était sûre. Vu la façon dont l’homme avait décrit Cheshire, avec beaucoup de froideur, il n’était, et ne serait pas amical envers nous. Ensuite, une deuxième personne, à l’aura encore plus dangereuse que l’homme intervint. C’était une jeune femme habillée de rouge, aux longs cheveux noirs. Cette femme m’effrayait plus que l’homme, et lorsque qu’elle avait sorti ce qui ressemblait à mes yeux à une sorte de dague pour foncer sur la jeune femme blonde, mon seul réflexe fut de venir me poster entre les deux, afin de protéger du mieux que je pourrais la jeune femme de l’autre furie. Seulement, de me mettre à cet endroit fut inutile, car la femme dangereuse s’enflamma d’un coup. Je n’eus même pas à me retourner vers Cheshire pour savoir immédiatement que les flammes venaient d’elle. Et ensuite, la femme fut envoyée à plusieurs mètres plus loin par de nouvelles boules de flammes.

Puis, Cheshire envoya des menaces de mort vers l’homme en blanc. Elle le détestait vraiment. Au moment où elle eut fini sa phrase, je ne sais pas pourquoi, mais j’eus un mauvais pressentiment. Je pensais qu’il valait mieux s’éloigner le plus possible de la jeune fille, pour ne pas risquer de se retrouver brûlé. Ainsi, je m’éloignai de quelques mètres, en disant à la jeune femme :

- A mon avis, si Cheshire a vraiment l’intention de le tuer, il vaudrait mieux s’éloigner, si nous ne voulons pas être brûlées par Cheshire !

Sans faire attention de bien vérifier que la femme m’avait suivie, j’appréhendais le moment fatidique où Cheshire allait faire exploser sa rage contre l’homme. C’est alors, qu’elle fit s’embraser l’air autour de l’homme. Il n’allait pas résister à cette attaque, j’en étais sûre. Les pouvoirs de la jeune fille étaient vraiment incroyables ! Seulement, elle avait l’air de perdre de l’énergie à vitesse grand v. Si personne ne l’arrêtait, je pensai qu’elle allait y laisser la vie. Je me tournai vers la jeune femme et lui demandai :

- Qu’est-ce qu’on peut faire ? Si ça continue, elle va y laisser la vie !

Je ne savais pas quoi faire, ayant trop peur que si j’intervenais, alors la fille serait déstabilisée et qu’elle perdrait ainsi le contrôle de ses pouvoirs, risquant ainsi de tout faire brûler autour d’elle. Pour moi, le meilleur moyen de l’arrêter était plutôt que ce soit celle qu’elle considère comme sa mère qui l’arrête. Surtout que moi, je ne voyais pas quoi faire pour la stopper.

~ Il est 8 heures 23 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   Lun 27 Juin - 3:31


Ce n'était qu'une gamine prétentieuse cette Cheshire, pourquoi John s'intéressait-il donc à cette morveuse ? Quoi qu'il en était, Alma sera toujours sa préférée, elle au moins avait toujours voulu "jouer" ! D'ailleurs elle ne s'arrêtait pas là, car elle adorait inventer de nouveaux jeux en poussant toujours plus loin la frontière qui délimitait le quotidien de l'inimaginable ! Un don que seul son cutter connaissait l'étendu. La première idée que l'adolescente eut en voyant la blondasse, c'était de lui faire une césarienne afin de lui retirer l'utérus ! À savoir qu'en cette période, Alma étudiait l'anatomie féminine durant ses cours de biologie. Ainsi, n'était-ce pas l'occasion rêver de mettre son instruction en pratique ? Mais voilà... il lui faudra d'abord canaliser Cheshire, elle qui n'allait certainement pas la laisser faire. John lui avait expliqué le savoir faire de la gamine en matière d'incinération, de ce fait, Alma eut le bon réflexe au moment où la môme l'immola de la manière la plus pathétique qui soit ! Et oui, avant que celle-ci ne l'enflamme, l'adolescente s'était entourée d'une bulle télékinétique.

- Je suis censée hurler de douleur là ?! Se moqua t-elle à travers le rugissement des flammes.

Mais Cheshire n'en avait pas terminé... alors que Alma laissait tomber son bouclier providentiel, des boules incandescentes naquirent autour de la fillette, avant de lui foncer droit dessus ! Consciente du danger imminent, Alma parvint à détourner deux des trois sphères en effectuant de rapides gestes circulaires avec ses mains. Malheureusement, la dernière la heurta de plein fouet ! D'instinct, l'adolescente concentra son pouvoir sur elle même, histoire de limiter la casse... Et cela fonctionna, car au lieu d'être gravement brûlée, Alma ne fut que soufflée par l'explosion !

- Hmm... Grommela t-elle lorsque son dos cogna durement contre la paroi métallique de la camionnette.


Comme il s'y attendait, tout cela se produisit avec une rapidité fulgurante ! Cheshire déchaîna sa fureur contre Alma, démontrant ainsi d'excellentes capacités en matière d'arme de destruction massive. Fort heureusement, il en fallait bien plus pour faire plier sa chère fille aînée ! Elle qui se relevait déjà. Quant à lui, il se trouvait être la prochaine cible de l'enfant en colère ! À travers un cri de rage, Cheshire embrasa littéralement le scientifique ainsi que tout ce qui pouvait l'entourer, une véritable combustion !

- JOHN !!! S'écria Alma en tentant de le protéger du mieux qu'elle pouvait avec son pouvoir, exactement comme elle avait pu le faire sur elle même. SALE GOSSE, GROUILLE-TOI OU JE L'ÉGORGE TOUT DE SUITE !!! Ajouta t-elle en s'adressant à une autre personne.

Elle n'allait pas pouvoir tenir longtemps, il fallait qu'il agisse MAINTENANT !


Qui pouvait contenir un tel embrasement ? À savoir que même l'hydrogène liquide ne pourrait rien y faire... Alma s'adressait bien sûr à Louis, le seul enfant capable de drainer l'oxygène ! Il s'agissait là de physique élémentaire, à savoir que sans cette précieuse molécule, le feu ne pourrait briller. Si ça n'en tenait qu'à lui, jamais le jeune garçon n'agirait dans l'intérêt de son bourreau ! Mais... Emy était désormais la prisonnière d'Alma, et si il ne faisait rien, elle allait la torturer puis la tuer sous ses yeux. Tout cela lui avait été minutieusement détaillé sur la route, à tel point que le pauvre Louis avait fini par se faire dessus...

- BON J'AI ASSEZ ATTENDU ! MAINTENANT JE PASSE À L'ACTE ! Hurla Alma, toujours à l'égard du garçon lui aussi tapit derrière la camionnette.

- NOOOOOOOOOOOOON !!! Répliqua l'enfant avec une teinte de supplication.

Louis s'écria tout en accourant jusqu'à l'adolescente, comme pour s'assurer qu'elle n'avait encore rien fait à Emy prisonnière du véhicule... Puis, sans attendre il se concentra sur les flammes dont l'aspect terrifiant en ferait reculer plus d'un ! Il n'eut guère besoin d'attendre longtemps avant de sentir la chaleur diminuer significativement, et ce, jusqu'à ce que l'homme en blanc soit de nouveau visible, et... indemne... Alma était parvenue à le protéger suffisamment longtemps pour que Louis intervienne. Une prouesse combinée qui ne se fit pas sans mal, et pour cause ; de violentes migraines vinrent à s'emparer de l'incorrigible adolescente. Quant au jeune garçon à la coiffe blonde, divers saignements se mirent à inonder son visage triste... Tels étaient les effets controverses à leur pouvoir.

- C'est très bien Cheshire, tu vois que tu aimes jouer. Dit le scientifique sur un ton des plus calmes, alors que l'asphalte fondu tout autour de lui, fumait encore. Mais regarde ce que tu as fait, tu as manqué de te faire du mal, c'est pour cela que vous devez jouer entre vous, et non pas avec les adultes. Poursuivit-il en regardant l'autre femme à côté de la fausse mère de Cheshire. Alma ! Fais la sortir ! Intima t-il avant de finir.

- Tout de suite, John ! Répondit l'adolescente malgré sa tête endolorie.


Emy savait qu'ils se servaient d'elle afin de contrôler Louis, c'était justement ce qui l'énervait le plus ! Elle était là, prisonnière à l'arrière du fourgon sans pouvoir rien faire ! Quand soudain, les portes s'ouvrirent...

- Si tu lui as fait du mal, je te jure que je te tue ! Tu m'entends ! Tonna Emy en reconnaissant les couleurs qui faisaient la tenue d'Alma.

- Mais oui fillette, allez amène-toi ! Rétorqua t-elle avec indifférence, avant de l'empoigner fermement par le bras afin de la traîner jusqu'à l'extérieur.

- Ahhh, Emy, je pensais à toi justement. Reprit le scientifique à la vue de cette dernière. Je sais combien tu t'en veux depuis cet accident avec ton pouvoir. Alors j'aimerais que cette fois-ci tu t'en serves pour rendre service ! Viens refroidir toute cette zone je te prie, comme ça je pourrais marcher sans pour autant me mettre du goudron partout.

- JAMAIS ! Non, jamais de la vie !

- Ahhh ces enfants, il faut constamment faire leur éducation ! Dit-il dans un soupire. Alma, si tu veux bien !


C'était démentiel ! Que pouvait faire la malheureuse Elise au milieu de tout ce chaos ?! Des flammes gigantesques, un retrait soudain d'oxygène, des explosions... Bon sang ! Tous ces enfants avaient eux aussi des pouvoirs ? La jeune femme se crut presque tomber au coeur de sa série préférée, soit ; au-delà du réel ! Sauf que... cette fois ça se passait vraiment. Il était évident que l'étrangère aux pattes de loup devait regretter le fait de l'avoir accompagnée... Mais maintenant qu'elle était là, pouvait-elle se rendre utile au lieu de regarder ? Peut-être qu'elle pourrait faire quelque chose, elle ne pouvait pas avoir de tels pieds sans aucune compétence derrière... Ce fut tout du moins ce qu'Elise en déduisit.

- S'il vous plait... si vous pouvez faire quelque chose, faites le ! Lui répondit-elle en chuchotant.

- AAAAAAAAHHHH !

- Qui... Sursauta Elise.

Le jeune garçon blond venait de se faire agresser par la fille aux cheveux noires, elle ne le jurerait pas à cause de la distance et la fumée, mais il semblerait qu'elle lui ait enfoncé la lame de son cutter dans le bas du dos.

- ARRÊTE !!! C'EST BON, JE VAIS LE FAIRE ! ARRÊTE ! Hurla Emy.

- BOUGE ! Car j'ai bien envie d'agrandir !

À contre coeur, la jeune fille aux yeux verts se rapprocha du scientifique et de sa mare goudronnée... si seulement il pouvait s'y noyer ! Après quoi, elle mit un genoux à terre, puis effleura le noir liquide de ses doigts... Ce fut très bref mais d'une rare efficacité. Une fine couche de glace venait de recouvrir l'entièreté de la surface bouillonnante.

- C'est très bien, Emy, si tu continues comme ça, tu pourras rester auprès de moi autrement que dans le fourgon. Tu peux retourner avec Louis !

- ATTENTION ! S'écria Alma.

Durant le spectacle givrant de la fillette, Elise en profita pour sauter sur l'un des soldats armé d'une mitrailleuse ! Voulant s'assurer de l'effet de surprise, elle se contenta d'appuyer sur le doigt du militaire tout en visant approximativement le fou du labo ! Le soldat réagit rapidement, mais pas assez pour empêcher la première salve, elle qui hélas fut stoppée par Alma ! Une bonne dizaine de projectiles furent comme gelés dans le temps à tout juste quelques centimètres du scientifique, quelle poisse !

- FOUTUE GARCE !

- Non Alma ! Interrompit John. Nous ne sommes pas des méchants, nous jouons, et si tu joues avec la mère de Cheshire, jamais vous ne pourrez vous amuser toutes les deux !

- Alors c'est ça ! Tout ceci n'est qu'un jeu pour votre esprit malade ?! Accusa Elise qui se relevait de la violente bousculade du soldat.

- Pas pour mon esprit, mais pour ces enfants. Vous ne pouvez pas comprendre, Cheshire en revanche sait exactement de quoi je parle. L'empêcher de faire brûler est tout ce que vous êtes capable de faire, or, elle est faite pour ça, et se complaît dans cet art qui est le sien !

- Il n'y a pas de mauvais enfants, il n'y a que de mauvais parents, ou concepteur !

- Dans votre monde oui. Alma, laisse retomber les balles.

Même si elle aurait voulu changer cette pouf en passoire, Alma se plia à la volonté de John et attendit de voir la suite...

- Allez Cheshire, soit une bonne fille et vient avec moi, tu pourras jouer autant de fois que tu le voudras. Ajouta t-il en tendant une main paternelle dans sa direction.

- Non Cheshire, ne fais pas ça, IL MENT !

~ Il est 8 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   Dim 31 Juil - 5:25

Quant Cheshire sentit le brasier qu'elle avait causer s’éteindre, elle ressentit une énorme vague de soulagement. Tout l’excès de rage qu'elle avait accumuler s’était consumer, bien qu'elle en garda une bonne dose sante. Okay, elle n'avait pas réussit a tuer le scientifique en chef, mais bon, elle pouvait penser clairement a présent...En fait, elle pouvait penser bien plus clairement qu'elle ne l'avait jamais fais. Les implants dans son cerveau, autant qu'ils mettait des limite sur ses capacités, ils l’abrutissaient. A présent, oh, elle se sentait merveilleuse. complément libre!

Elle était si préoccuper par ce sentiment de bien être qu'elle ne capta que la fin de l’échange entre tout ce beau monde autour d'elle. Les deux nouveau enfants n'avait pas l'air menaçant, bien que la surface glacer autour de l'homme et la vitesse a laquelle son feu avait périt signalait que les apparence étaient probablement décevante. Elle décida donc de ne faire comme si elle avait écouter et jouer le jeu. Elle devait profiter de sa liberté de mouvement...elle avait le pressentiment que les implants n’étaient pas entièrement morts. Elle fit semblant d’être toujours son alter ego, et fit comme si elle ne comprenait pas pourquoi l'homme était pas mort. Elle constata également le positionnement de tout les adversaires...

Elle regarda alors l'homme droit dans les yeux est afficha un sourire mesquin.

-Non...Cheshire préfère jouer seule avec maman...Homme en blanc plus donner ordres a Cheshire. Cheshire libre. Cheshire Jouez comme Cheshire voudra. Maintenant...Brulez!


Son visage se déforma avec une expression de rage et une nouvelle vague de feu naquit, et fut propulser vers le gros opposer. Puis, presque immédiatement après , Cheshire forma une boule explosive de bonne taille et l'envoya valser vers le haut a grande vitesse, afin qu'elle impact la façade de l'immeuble derrière le chef des hommes blancs. Avec un peu de chance, il serait tuer par les débris, sinon, Alma serait trop préoccuper a le sauver pour s'occuper d'elle. Cheshire pivota alors et matérialisa une boule explosive plus grosse, constata le nombre de garde, et divisa la boule en conséquence, faisant l'effet d'une mitrailleuse a 270 dégrée, les tuant de préférence, sinon juste les mettre hors-service le temps qu'elle mette le reste du plan en action... Elle continua vers a sa mère et Thalierya, leur prenant la main a toutes les deux.

Elle parla alors, tout en les tirant.

-Vite, fuyons!

((Deso pour l’énorme retard, j’espère que ceci compense, ne serait-ce qu'un tant soit peu))

~ Il est 8 heures 28 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   Mar 30 Aoû - 15:28


Les choses allaient vraiment de mal en pis ! Mais malgré le chaos ambiant, Cheshire n'était pas disposée à coopérer avec son bourreau. Résultat, d'autres explosions naquirent ! Abasourdie, Elise plaça sa tête entre ses mains, ferma les paupières avec force, et ne bougea plus. Telle une petite fille sortant tout juste d'un cauchemar, la jeune femme était terrifiée... À savoir qu'un simple film d'horreur suffisait à la mettre dans tous ses états, alors le vivre... Le souffle engendré par les déflagrations fouettait violemment les cheveux d'Elise, cela variait entre la gauche, puis la droite, avant de passer par le devant, suivi par l'arrière... Autrement dit ; l'enfer régnait tout autour d'elle !

- ASSEZ ! ASSEZ ! FAITES QUE ÇA S'ARRÊTE ! J'EN AI MARRE DE TOUT ÇA !

Elle hurlait, elle hurlait, mais nul ne pouvait l'entendre, c'était comme écouter un moineau piailler à côté d'une immense chute d'eau... Et pour cause, le boucan qui l'entourait ne se limitait pas aux bombes incendiaires que déchaînait Cheshire, à savoir que des cris s'y mélangeaient, de rage ou bien de douleur, Elise ne pouvait les définir... Ce fut d'ailleurs ce qui la poussa à ouvrir les yeux. Une action pendant laquelle elle vit Cheshire accourir jusqu'à elle afin de l'attraper par la main, sans oublier au passage, l'étrangère. Par crainte de voir des choses qui la choqueraient pour le restant de ses jours, ou secondes... Elise s'abstint de river son attention sur l'endroit où était supposé se trouver le scientifique machiavélique. Mais alors qu'elle se mit à courir suite à la tirade de Cheshire, la jeune femme s'écria tout à coup à la vue d'une personne leur barrant la route ! Par tous les saints ! L'homme en blanc ! Il était là... sans même une brûlure ! Comment était-ce possible ?!


- Tu n'as pas changer, Cheshire ! Tu es toujours aussi stupide que puissante ! Réprouva t-il avec arrogance.

- Comment... Bredouilla Elise manifestement étonnée.

- Les hologrammes n'ont pas été conçus dans le seul but de prouver notre intelligence, jeune femme ! Depuis le début, Cheshire cherchait en vain, à brûler une image en trois dimensions. Maintenant c'est à mon tour !

Après une telle démonstration, et à court de puissance, la pyromane n'avait désormais d'autres choix que d'attendre la suite des évènements ! Le scientifique n'eut alors qu'à sortir son pistolet tazer, puis à faire feu sur l'indocile. Les deux électrodes de l'engin, allèrent se figer directement dans l'épaule de l'enfant, la mettant ainsi hors d'état de nuire durant une bonne dizaine de secondes.

- Maintenant je vais te ramener à la maison, ta vraie maison ! Ajouta t-il en se penchant au-dessus de Cheshire.

- NON ! VOUS N'EN FEREZ RIEN ! Répliqua Elise tout en le bousculant.

- Ha oui ? Je n'en suis pas aussi sûr voyez vous !

- C'EST CE QUE VOU.... HAAAAaaaaaa !!!!

Un cri déchirant sortit de la bouche de la jeune femme, alors qu'elle s'apprêtait de nouveau à agresser verbalement le scientifique, voilà une chose que Alma ne pouvait tolérer !


- Ferme-la sale truie ! Je t'avais pourtant dit que j'allais te crever ! Murmura l'adolescente à l'oreille de sa victime, après lui avoir enfoncé son cutter dans le bas du dos.

Malgré le fait qu'elle souffrait de plusieurs blessures et brûlures, Alma n'avait pas tiré sa révérence ! John avait encore besoin d'elle, et tant qu'elle vivra, il n'en sera pas autrement. À la suite de quoi, Elise s'effondra sur l'asphalte, tâchée de son propre sang...

- J'aurais préféré que tu l'assommes, Alma. Au moins on aurait pu s'en servir afin de rééduquer Cheshire, maintenant... je vais être forcé de l'abattre.

- Tant mieux ! C'est tout ce qu'elle mérite cette bravache ! Rétorqua t-elle tout en lui administrant un coup de pied dans l'abdomen. Et on fait quoi des deux autres larves ?!

- Tu peux jouer avec eux, mais seulement après que l'on t'ait prodigué les soins nécessaires à ton bien être.

- La seule façon pour moi d'être bien, c'est de me battre et de tuer quelqu'un !

- Va maintenant.

Le scientifique comprenait très bien la fureur de sa protégée, ce fut pourquoi il la laissa lui répondre ainsi. Quant à Emy et Louis, il n'avait plus besoin d'eux, leur trépas ne faisait donc que lui enlever une épine du pied. Mais pour ce qui était de Cheshire, il voulait la tuer de ses propres mains.

Toutefois, leurs échanges firent que nul ne prêta attention aux soudains changements météorologique. D'épais et menaçants nuages venaient de se former juste au dessus d'eux... Ces derniers tournoyaient à vive allure, formant de ce fait, une spirale nuageuse. Ce fut seulement lorsque le vent se mit à souffler en rafale, que le scientifique, Alma, Elise, Thalierya, Emy, Louis et les militaires, relevèrent la tête. Totalement impuissants, tous se contentèrent d'écouter le cône de silence, exactement le même bruit sourd que faisait les tornades lorsqu'elles se reformaient par l'arrière. Quand tout à coup, un tube visiblement gazeux, descendit depuis le centre de ce gigantesque maelström ! À partir de là, la panique se propagea à l'instar d'un incendie propulsé par une tempête de force trois. Un chaos pendant lequel, Elise s'empara d'un morceau de verre située sous son ventre, avant de le planter profondément dans la gorge de l'homme en blanc qui venait tout juste de se baisser, de façon à pouvoir emmener Cheshire.

Tout se passa très vite ! Alors que la jugulaire à présent sectionnée du scientifique arrosait généreusement la pauvre Elise, Thalierya sauta sur elle dans le but de la protéger de cette chose qui descendait du ciel ! Par ailleurs, dans le même temps, Emy et Louis échappèrent de justesse aux griffes d'Alma, puis, bousculer par des soldats en proie à la peur, les deux enfants tombèrent non loin de la femme aux pattes de loup...

C'est alors que ce qui se passa par la suite, fut sans précédent ! Et pour cause, l'étrange phénomène s'abattit directement sur Thalierya, la faisant ainsi disparaître, ainsi que Elise, Cheshire, le cadavre du scientifique, Emy et Louis... Autrement dit ; tous ceux qui étaient proche d'elle. Pourtant, tous ne se retrouverons pas au même endroit ! Alors que Thalierya s'en retournait dans son monde nommé Astrune, ça sera dans la demeure même de Thrilie qu'elle reprendra ses esprits avec Cheshire et Elise, à l'endroit exact de quand elle avait disparu la première fois. Quant à Emy et Louis, nul n'était en mesure de dire où ils avaient pu atterrir...



Tranquillement assise en train de lire, Thrilie manqua de partir à la renverse lorsque quatre personnes apparurent soudainement dans sa pièce principale ! D'emblée elle reconnut l'Hybride qui avait été secouru puis emmené jusqu'ici par Blizz, quant aux trois autres... ils lui étaient totalement inconnus. Un homme tout vêtu de blanc était allongé sur son lit, la gorge ensanglantée, alors que sur le sol, une jeune femme gisait dans un état tout aussi critique... Et pour finir, une adolescente à moitié consciente se trouvait à ses côtés.

- Par les eaux maudites... mais qu'est ce qui se passe ici... Demoiselle, je n'avais déjà pas compris votre disparition, alors votre réapparition... je crois que ce n'est même pas la peine que je réfléchisse. S'exprima la jeune Elfe d'une voix presque paniquée. Allez-vous m'expliquer ? Mais faites ça vite, car je ne pense pas que l'Humaine en ait pour très longtemps à en juger sa blessure...

Même si Thrilie était encline à la soigner, il fallait tout de même qu'elle sache de quoi il était question...

[OUT : Retour sur Astrune ; ~ICI~... Arrow]

[Annonce : C'est au tour de Thalierya Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Devant l'immeuble   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devant l'immeuble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: