AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Enfin une pause... Ou pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Enfin une pause... Ou pas...   Lun 23 Mai - 22:18

[Nous venons de là=>~ICI~]

Nous marchions depuis quelques heures maintenant. La végétation était un peu plus dense, comme une sorte de forêt. Mais elle ne suffisait toujours pas à protéger du Soleil de plomb qui arpentait le ciel. La montagne de Freezis était désormais tout à fait visible, je n’étais pas loin de mon but ; j’accélérai un peu la cadence pour arriver au pied de ce géant rocheux, avant de marquer une pause pour admirer la montagne.

*Alors ça ressemble à cela les montagnes de Freezis, cette région glacée commence ici… je ne me sens pas rassurée…*

Surtout, j’étais un peu fatiguée. Pas que j’avais sommeil, mais épuisée par la marche. Belle était là, et la vampire semblait avoir décidé de nous suivre. Je m’assis donc par terre et m’adressai à toutes les deux, un peu essoufflée.

-Nous voici presque arrivées, je dois me rendre sur cette montagne. La pente a l’air escarpé. Mais avant toute chose, je ne sais pas vous, mais moi j’ai besoin d’une pause, mes pieds n’en peuvent plus. Est-ce que quelqu’un veut de l’hydromel et une pomme ? Dis-je en sortant une espèce de gourde en cuir épais et bien étanche.

Soudain je reconnus l’imbécilité de ma question en ce qui concernait la vampire. Belle en voudrait peut-être, mais je doutais fortement que la vampire boive ce genre de boissons si sucrée. Cela dit, l’espoir ne tuait personne… Mais je préférais être prudente, étant donné que la dernière fois qu’elle s’était nourrie remontait à très tôt dans la matinée. Et au vu de la chaleur, de l’épisode sanglant dans l’espèce d’autre monde et de la marche etc. Mon instinct me disait qu’elle ne tarderait pas à péter encore un plomb si elle ne se nourrissait pas… Je n’eus d’autre choix que de prendre mes précautions, je ne voulais surtout pas qu’elle tente quoi que se soit contre Belle. Pour se faire, je sortis la lame brillante de ma dague et fis une légère entaille au niveau du poignet, suffisant tout de même pour voir le sang légèrement couler. Puis je l’essuyai et rangeai le couteau avant de me lever et me poster devant la vampire, bras tendu. Avec mon autre main, je croquais dans ma pomme afin de me sustenter. Je surveillai ses moindres faits et gestes et restai prudente malgré tout, bien que sur le coup mon acte, il fallait le dire, était très risqué.

-Hm… la pomme est très bonne si tu en veux, tu sais… Mais... je suppose que tu préfères ceci… Evite juste de me détruire le bras ou de toucher à Belle, je sais encore me défendre, même avec un bras, dis-je d’un ton à demi assurée, à demi hésitante, tout en espérant intérieurement que cela lui suffirait.

J’étais désormais presque arrivée là où Sheylii m’avait demandé de me rendre. Bien que cette pause était bénéfique selon moi, je savais qu’elle ne durerait pas, et je me demandais ce qu’il allait encore se passer dans les instants prochains. Que pensait Belle de tout cela? Qu'allait être la réaction d'Allyriane ? Mais surtout… J’étais inquiète sur ce qui pouvait surgir à n’importe quel moment des fourrés de cette forêt qui ne m’inspirait aucunement confiance. Cependant, Belle était en vie, avec moi, et je la protègerais quoi qu’il arrive… La perte d’un innocent était déjà bien suffisant… Certes je ne le connaissais pas, mais cet homme rencontré durant de brèves minutes avait suffi à m’inquiéter sur son sort. Alors imaginer perdre Belle, ma tendre sœur de cœur, cela m'était tout simplement inconcevable… Elle nous avait sorti de la tempête et fait tant de choses pour nous, maintenant c'était à moi de la protéger...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Mer 25 Mai - 22:47

Allyriane avait pété un plomb, ça c'était une certitude mais à savoir pourquoi, Lanae et Belle ne pouvait le deviner et seule la vampire pouvait ressentir une telle faim rongeant ses tripes. Du sang, du sang, elle ne voyait que ce mot se répéter à l'intérieur de son être depuis qu'elle avait quitté ce lieu avec l'autre tarée qui avait tenté de lui ôter la vie. Cette odeur, malgré qu'elle avait apparemment perdu son statut de vampire à ce moment précis, elle pouvait aisément la deviner en se l'imaginant. Chose qui provoqua l'hystérie de son ventre qui réclamait de ce liquide avec plus d'insistance bien que la jeune fille parvenait à le cacher. Cependant, la provocation qu'elle avait jetée à la figure des autres personnes fit comme un vide sidérale. Laissant un silence qui la mettait soudainement mal à l'aise mais la poussait à en remettre une couche au moment où la rousse se décida bien de lui répondre et... calmement. Ce qui déstabilisa légèrement la vampire qui resta muette sur le coup, faisant comme celle qui s'était prise un arbre en pleine face avant de se reprendre lorsque sa vis-à-vis prit un ton plus dur. Lui donnant l'ordre de ne pas toucher aux innocents... Mais de quoi se mêlait-elle celle-là ? Qu'elle s'occupe de ses fesses au lieu de lui dicter sa vie ! Allyriane lui montra clairement qu'elle avait posé le pied sur un mauvais terrain pour elle et qu'à l'avenir, la vampire ne se gênerait pas pour lui répondre bien sèchement. Cette fois-ci seulement, elle se gardait de rétorquer parce que quelque chose d'inattendu se produisit juste au-dessus de leur tête. Allyriane étant la plus éloignée du danger, elle se contenta d'observer en fronçant les sourcils, se demandant ce qui pouvait provoquer un truc pareil au milieu de nulle part sans raison. Un vent violent se leva alors, les arbres s'agitant dangereusement. Tout se passa vite et un éclair frappa violemment le sol, la capitaine l'évitant de justesse en plongeant sur le côté.

*C'est quoi ce foutoir !*

Il y avait de quoi en perdre la raison avec tout ce qu'il s'était passé en si peu de temps. Mais quoi qu'il arrive, aucunes des trois filles ne semblaient être visées par ce phénomène. Mais lorsque le tout fut passé, un silence de mort s'installa et Allyriane fut plus que surprise en constatant la disparition de l'homme qu'elle avait tenté d'évincer. Elle s'approcha de quelques pas de là où il se trouvait et observa l'emplacement en détail. Il restait plus rien de lui. Avait-il été pulvérisé ou transporté ailleurs ? Les deux étaient plausible. Mais il avait su attiré le doute, en tout cas et la méprise sur le pauvre imbécile qu'il était. La vampire ne disait toujours rien, en pleine guerre intérieure après tout ce remue ménage et se contenta d'observer la scène entre Lanae et Belle du coin de l'oeil. C'était d'un pathétique, elle avait horreur de ce genre de feignasses qui chialaient ou couinaient aux moindres trucs qui allaient pas ! Des raisons suffisantes pour les tuer ! Mais qu'elle ne fera pas. Eh oui... Malgré tout, elle avait une dette envers la rousse et elle se devait de la lui rembourser. Aussi mauvaise soit-elle, elle avait une parole et une fierté à défendre. De ce côté là, elle était digne et droite. Elle aperçut le regard que lui jeta cette dernière, comme si elle lui proposait tout de même de la suivre. Ne réagissant pas immédiatement, elle les laissa s'éloigner de quelques mètres avant de ramasser sa cape et la repasser sur ses épaules, recouvrant sa tête pour se protéger de cette maudite boule de feu qui lui pourrissait sa vie !

*Je me demande quand je pourrai enfin sortir de cette merde...*

Restant bien à l'écart et surveillant les alentours, la vampire avançait à son rythme et observait les deux silhouettes qu'étaient Lanae et Belle pour ne pas se perdre. Vérifiant aussi si elles allaient bien dans la bonne direction en repérant les dites montagnes, destination tant désirée par la rousse. Bah quoi ? Elle n'avait pas confiance... elle prenait ses précautions, il est où le mal là-dedans ?! Mais bon, pas la peine de s'attarder là-dessus. La jeune fille avait d'autres chats à fouetter : comme les sentiments de haine se mélangeant à ceux de la faim qui l'envahissaient en force. L'envie de prendre par surprise les deux femmes la hantait mais elle ne pouvait pas se risquer à cela maintenant, l'une était faible et l'autre, capable de l'envoyer valser dans un rocher. Quelle situation pitoyable, elle détestait ça en plus ! Ces pensées ne firent qu'attiser sa colère et elle serra les poings, fixant le sol tout en avançant. Mais elle était sur ses gardes et personne n'approchait, ni de monstre ou autres trucs du genre pas très nets.

*Une fois arrivé sur place, je me tire, il y a pas moyens que je continue de traîner avec des cruches pareilles !*

Et ce fut au bout de quelques minutes, son regard noir braqué sur Lanae et Belle, que ces dernières se décidèrent à s'arrêter pour faire une pause. Elles se trouvaient désormais au pied de la montagne que la rousse devait escalader pour sa "mission". Mais bon... perdons pas de temps, Allyriane était déjà plus que gavée de ces histoires !

- Tu rigoles ? S'arrêter maintenant ?! Commença-t-elle en s'énervant légèrement. Des vraies larves, même pas capable de faire un voyage en une seule traite, c'est pas croyable !

Mais la suite promettait d'être comique, si on pouvait le dire ainsi... Dans une petite inattention, Lanae proposa aux deux filles de se nourrir et s'hydrater sauf que... Allyriane, manger une pomme et boire de l'hydromel ?! Euh... Décidément, plus cruche, y avait pas ! Qui avait déjà vu un vampire se gaver de fruit et de boisson pour mangeur de feuille ?! La vampire ne savait vraiment plus quoi penser et la seule chose dont elle avait envie de faire, c'était de lâcher un flot d'insultes à l'encontre de la demi-elfe qui s'entêtait dans sa démarche.

- J'hallucine... T'en as d'autres des comme ça à me sortir ou tu m'en gardes les meilleures pour l'arrivée ? Dit-elle en serrant les dents.

Jamais elle n'avait entendu d'absurdités pareilles ! Peut être que Lanae était aussi la première à lui proposer de manger comme un vivant le ferait ? Au fond, il y avait une part qui la touchait parce qu'elle repensait à son passé en tant qu'humaine mais de l'autre, ça ne faisait qu'empirer sa mauvaise humeur. Mais ce qui suivit, bien que bizarre et glauque, fit faire la moue à la vampire. La rousse s'était emparée de sa dague pour se trancher le poignet, le mettant bien en évidence aux yeux d'Allyriane qui ressentait son envie lui dire de se jeter dessus. Mais rien de telle se passa. Lanae s'approcha de la vampire et lui tendit son bras l'air de rien, ignorant à quel point elle pouvait être dangereuse dans cet état. Etait-elle idiote à ce point ? La vampire préférait ne pas savoir et ça ne lui servirait à rien de trouver une réponse. Alors, contemplant simplement le bras de la demi-elfe qui mordit dans sa pomme, la jeune fille attendait sans dire un mot. Jamais on lui avait tendit du sang de cette façon et jamais elle l'avait bu ailleurs qu'à un cou. Une insulte involontaire ? Ca en avait tout l'air ! Donnant un coup dans son bras du revers de sa main, elle le dégagea de sa vue et planta son regard noir dans celui de Lanae.

- Tu me prends pour ton chien ou quoi ?! Dit-elle froidement en s'approchant de la demi-elfe, son visage proche du sien. Malgré sa colère lisible à son expression, elle ne présentait aucunes menaces. Tu es bien gonflée de me proposer du sang de cette manière, tu es même complètement ignorante, si tu veux savoir. Si j'en veux, je me sers où j'en ai envie et jamais ailleurs qu'à un cou, là où il est le meilleur. C'est clair ? Son regard se faisait intense, il insistait bien sur ces derniers mots pour que ça rentre dans la tête de la rousse. Foutez-moi la paix maintenant, je vais faire une ronde par là-haut, je ne suis pas loin. Si y a danger, vous avez cas couiner comme des pies et courir dans tous les sens et je viendrai.

Passant à côté de Lanae et ensuite de Belle, elle fila droit devant et s'installa sur un rocher en fixant la pente de la montagne, surveillant les alentours, préférant être seule cette fois-ci. Ruminant sa colère, elle n'allait pas se calmer de ci-tôt et si sa faim n'était pas calmée, ça risquerait de déraper aux prochains évènements. Tout en espérant grandement que cette mission se termine et que sa dette lui soit remboursée afin de pouvoir filer ailleurs...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Mar 31 Mai - 18:07


À la suite de la disparition fortuite de l'homme aux allures étranges, un semblant de calme fit son retour... Et bien que Belle était encore sous le choc, elle n'avait qu'une envie ; s'éloigner au plus vite de cet endroit ! Il en allait bien entendu de même pour Lanae, mais avant cela, elle tint absolument à rassurer sa soeur de coeur. Elle s'en voulait de l'avoir traîné de force jusqu'ici, pourtant, sans ce fait fâcheux ; Belle serait morte à l'heure qu'il est ! Une chose que la flibustière n'admettait pas encore très bien, et pour cause... elle était censée mourir durant leur fuite. Elle s'y était préparé, voilà pourquoi elle était aussi désorientée... Quant à la Vampire, malgré ses sautes d'humeur imprévisibles, Lanae y semblait attachée. La façon dont elle s'était occupée d'elle pour panser sa main blessée, ne laissait guère planer de doutes à ce sujet !

- Merci... Bredouilla Belle une fois que sa soeur de coeur eut fini de s'expliquer. Mais ne t'inquiète plus pour moi, je suis assez grande pour subvenir à mes besoins, désormais. Ajouta t-elle sur un ton relativement froid, tout en écartant son visage de la main qu'elle avait imposé sur sa joue. Je ne suis plus la petite fille d'autrefois, Lanae. Mettons-nous en route à présent...

La jeune femme en avait gros sur le coeur, mais pour l'heure... ça refusait de sortir. Ainsi, elle préféra prendre ses distances en marchant de son côté, tout en restant silencieuse... La route fut longue avant que la montagne de Freezis ne s'offre à elles, mais lorsqu'elles arrivèrent à l'orée de la forêt, Belle fut prise d'un soudain vertige... Manquant de s'écrouler sur le sol, elle dut prendre appui sur le tronc d'un proche arbre. Tout autour d'elle était en train de se flouter ! Fort heureusement, Lanae et la Vampire étaient bien trop occupées à se chamailler pour se rendre compte que la jeune pirate était en train de décliner... Et bien que la cause de son état demeurait un mystère, Belle tenta au mieux de se reprendre, et ce, tout en s'efforçant de ne rien démontrer ! En aucun cas elle ne souhaitait ralentir sa soeur de coeur, ou encore donner à l'autre hystérique, une nouvelle raison de s'exciter.

-*Ah... ce n'est pas le moment... Se souffla t-elle. Mais... c'est quoi ça... ?*

Lorsqu'elle retira sa main du devant de sa bouche, Belle prit soudainement peur en constatant qu'elle saignait abondamment du nez... Elle était pourtant certaine de ne pas s'être cognée ! Comment cela se pouvait, était-elle malade ? Non... pas maintenant, se disait-elle...

- LANAE ! S'écria Belle au moment où ses jambes fléchirent.

Le visage inondé de sueur, la jeune femme ne put résister davantage avant de s'effondrer mollement au pied de l'arbre... Éprise d'une violente fièvre, Belle perdit brutalement connaissance dans les secondes qui suivirent sa chute... Malheureusement, ce n'était pas le pire ! Il n'y avait qu'à la regarder pour comprendre ; Belle saignait certes du nez, mais aussi de la bouche, des yeux et des oreilles ! Et pas en petite quantité...


Si une personne pouvait rendre quelqu'un dans cet état sans même le toucher, il ne pouvait s'agir que de Phaere ! Dotée de sombres pouvoirs liés au sang, la femme livide était en mesure de provoquer de puissantes afflictions à qui elle le souhaitait. Toutefois, il était bon de savoir qu'elle n'agissait jamais sans une bonne raison ! Ainsi donc, peu de temps après que la fille à la coiffe noire ait sombré dans le coma, Phaere sortit de derrière son rocher pour aller à l'encontre de la rousse, sans pour autant ignorer la prédatrice nocturne qui se trouvait plus avant dans la forêt...

- Bonjour demoiselle. S'annonça t-elle d'une voix emplie de douceur. Je préfère vous prévenir tout de suite, ne m'attaquez pas, sinon votre amie perdra la vie. Enchaîna t-elle en fronçant légèrement les sourcils. Sachez que je ne vous veux aucun mal, mais j'ai besoin d'une chose particulière qui malheureusement ne peut guère attendre. Poursuivit l'étrange femme qui se tenait désormais au plus près de la rousse. J'ai besoin d'une grande quantité de sang corrompu pour accomplir un rituel, chose que votre autre amie a en sa possession. Je vous laisse une chance de la convaincre de coopérer, sinon quoi, je devrais m'y prendre autrement. Termina t-elle en faisant également saigner le nez de sa vis-à-vis.

Phaere n'avait pas le temps de s'expliquer, elle savait sa soeur dans un endroit très peuplé, chose qui signifiait inéluctablement un nouveau massacre ! Cette Vampire ne valait sans doute pas la vie de plusieurs dizaines de personnes, dont hommes, femmes et enfants confondus ! C'était là le seul moyen pour éviter une future hécatombe, à condition d'agir tout de suite !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 41 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Jeu 2 Juin - 15:52

La vampire accueillit mon geste avec désinvolture, voir même avec indignité, ce qui était compréhensible. Au moins, j’avais anticipé une éventuelle « crise de faim », de la part de cette dégénérée. Elle préférait se servir dans le cou, là où selon elle, le sang était le plus onctueux. Je ne lui en voulais pas vraiment, le sang étant sa nourriture principale, elle n’y pouvait rien. Je restai tout de même vigilante, car en ayant faim, elle finirait bien par vouloir se servir de sa denture pour satisfaire sa soif. C’était qu’elle avait des goûts de luxe. On avait faim ; on mangeait ou on crevait, point… Il était évident que je ne la laisserai pas faire, sauf si je n’avais pas le choix. Mais dans tous les cas, elle ne toucherait pas à Belle. Il lui était arrivé assez de malheur pour que je laisse ma sœur de cœur se faire encore vampiriser de la sorte, par un être que j’avais emmené ici malgré elle. La blonde évita une nouvelle altercation et c’était tant mieux. Je préférais éviter une dispute intestine, il y avait assez de danger potentiel autour de nous, pour en plus nous provoquer entre nous. Elle alla se percher sur un rocher afin de surveiller les environs. Je la laissai volontiers seule, elle ne semblait de toute façon pas encline à avoir de la compagnie. Après cette longue marche, chacun méritait bien un repos, et ce, quelque soit la manière choisie.

*Couiner si on a besoin d’elle… Et puis quoi encore… Celle-ci je vous jure… Non mais franchement, ça ne lui est jamais arrivé de se dire que peut-être, elle aussi avait besoin de nous ? Je suppose qu’elle est trop fière pour l’admettre, bien évidemment.*

Sur cette pensée conclusive concernant l’état de la vampire, têtue comme un bulbe refusant de sortir de terre par un beau soleil d’été, je me préoccupais davantage de Belle. Elle semblait pâle, elle titubait et semblait mal en point. On aurait dit qu’elle avait marché durant une journée sans boire, ni manger. J’étais très étonnée, et ce, même si elle était une simple humaine et avait vécu beaucoup de mésaventures ces dernières heures. En effet, nous avions bien galopé depuis quelques heures, mais Belle était assez endurante d’habitude. Mais là, c’était comme si elle n’avait même plus la volonté d’avancer.

*Est-ce la chaleur qui la rend ainsi ? Ou bien est-ce moi qui aie avancé sans réfléchir, trop occupée par ma mission pour me rendre compte qu’elle était trop faible pour une si longue marche ?*

Je sentais la culpabilité m’envahir toute entière, en voyant ma sœur de cœur si faible par ma faute, simplement parce que je n’avais pas été capable de faire attention à elle, une fois de plus… Pourtant, au-delà de ce sentiment coupable, un mauvais pressentiment prit place dans mon esprit. Comme si quelque chose clochait. A mon tour je me sentis mal à l’aise, pour ne pas dire nauséeuse. Mon cœur se serra et je sentis l’ambiance changer, comme si la nature se mettait à tournoyer autour de moi, comme si la vie se suspendait temporairement. Je me sentais vraiment bizarre.

*Non… Il se passe un autre fait que j’ignore, mais cela ne ressemble pas à une simple fatigue… Est-elle malade ? Est-ce le manque de nourriture après la longue marche ? La chaleur a-t-elle provoqué une insolation ?*

Je n’eus pas à attendre longtemps avant d’obtenir une réponse. Par manque de chance, aucune de mes suppositions ne se révéla être vraie. Belle cria mon nom avant de s’écrouler par terre et ne plus bouger un seul membre.

- BELLE ! Que t’arrive-t-il ? Belle ! Relève toi je t’en prie ! Criais-je extrêmement inquiète en courant vers ma sœur de cœur.

Dans la précipitation, je heurtai une roche avec mon pied et tombai en avant. Mais je m’étais rattrapée avec les mains, je n’eus que de légères écorchures au niveau des genoux. Je me relevai aussitôt pour secourir Belle.

*J’aurai pu me casser un fémur avec cette chute…*

Une fois arrivée près de ma sœur de cœur, je tentai de l’aider comme je le pouvais. Elle était très faible et perdit connaissance. Mon premier réflexe fut de lui donner une gifle sans méchanceté, mais suffisemment violente pour réveiller une inconsciente. Mais elle n’en fit rien, son corps restait inerte. En imposant une main sur son front, je pus sentir à quel point une fièvre intense avait envahi son être. Ce ne fut pas le pire… Jamais je n’aurais pu imaginer ce qui s’en suivit… Belle se mit à saigner par tous les orifices : les yeux, le nez, la bouche et les oreilles… Du sang, en grande quantité, inondait ses vêtements et se répandait sur la roche et le peu de végétation alentour.

A cet instant, des gouttes de sang tombèrent sur ma robe. Je m’aperçus bien vite que je saignais à mon tour, mais du nez seulement. Un rire jaune s’empara alors de mes lèvres… Je riais, croyant à un cauchemar… Non, plutôt à une mauvaise blague. Je m’attendais à voir débouler la vampire d’une seconde à l’autre, ayant trop faim pour se retenir cette fois-ci. Après tout, je ne la connaissais pas, et cette vampire avait très bien pu décider de nous tuer toutes les deux pour nous arracher les artères. J’avais été une telle imbécile… Comment avais-je pu emmener cette folle avec nous ? J’entendis des pas derrière moi, elle allait me tuer… et je n’allais même pas résister, je m’étais bien faite avoir… Pouvait-elle seulement épargner ma sœur qui nous avait tout de même sauvées la vie ? Je me résolue de dire ce que je pensais à cette folle sans quitter Belle des yeux.

- Allyriane, tu as autant de dignité qu’une morue séchée, je te pensais au moins redevable, nous t’avons quand même sauvé la vie… Je te préviens je ne te laisserai pas la tuer, tu devras m’achever avant... Menaçais-je avant d’être interrompue par des paroles émergeant d’une inconnue.

Je me retournai et relevai la tête vers mon interlocutrice. Je tentai de me relever mais j’étais trop prise par les émotions et mes jambes ne supportèrent pas mon poids… Je tombai donc pitoyablement pour la deuxième fois, sur les fesses cette fois-ci. Devant moi, un être en qui j’éprouvais toute la terreur possible rien qu’en la regardant. Une aliénation entre un cadavre et une femme. Sa peau était d’un blanc macabre et ses yeux injectés de sang, deux trous sombres lui servaient de vision. Néanmoins, sa démarche et le son qui émanait de ses lèvres la rendaient presque gracieuse.

*Mais qui est-elle ? Ce n’était donc pas la faute d'Allyriane mais ce cadavre ambulant la responsable de tout ceci? Où est la blonde d’ailleurs ? Pourquoi débouler ainsi et faire tant de mal aussi gratuitement. A quoi cela rime-t-il ?*

La femme parlait d’un ton plutôt doux, voir même mélodieux, et m’expliqua calmement ses intentions. Selon ses dires, elle avait besoin d’une grande quantité de sang pour accomplir un rituel qui ne pouvait attendre.

*Un rituel pour quoi faire ? Elle est drôle celle-ci, elle nous vide presque de notre sang et nous demande poliment de lui en donner… C’est à n’y rien comprendre.*

Ce fut seulement en l’écoutant entièrement, non sans crainte dans mon regard, que je compris mieux ce qu’elle voulait exactement. Si je ne lui obéissais pas, cette folle dingue tuerait Belle… Elle était déjà en train de mourir… Pouvait-on seulement encore la sauver ? Ce que cette inconnue me demandait était tout simplement impossible. Sans compter le fait que jamais je ne donnerais une vie qui n’était pas la mienne, et ce, peu importait la raison, à moins d’être un ennemi... Qui me disait qu’elle tiendrait parole ? Allyriane était folle et méprisante, mais elle n’était pas un ennemi à mes yeux. Du moins, elle ne représentait pas une cible à abattre dans l’immédiat pour satisfaire les lubies d’une inconnue, beaucoup plus redoutable que la blonde.

***Ô Kirenna, déesse des océans et du monde marin, vous nous avez toujours accompagnées Belle et moi sur nos périples à travers les mers… Aujourd’hui, je vous demande de nous prêter votre force afin que nous survivions à cette nouvelle épreuve et dans ce choix qui m’est impossible.***

Sur cette prière, je me concentrai une poignée de secondes, le temps de laisser finir l’inconnue parler tout en l’écoutant attentivement. Elle semblait pressée, mais attendait une réponse. J’en déduisis donc avec espérance qu’elle n’était pas totalement fermée au dialogue. Je m’adressai tout d’abord à Allyriane, où qu’elle puisse être.

- Ne fais rien Allyriane, où elle nous tuera toutes les trois. Veille sur Belle, ta dette vaut aussi pour elle, elle t’a aussi sauvé. Si tu lui fais du mal, je te tuerai moi-même d’une façon ou d’une autre.

Tout dépendait de ma réponse. Je me relevai doucement, sans geste brusque, sans tomber cette fois-ci. J’avais rassemblé tout le calme que je possédais afin de trouver les mots justes ; ceux qui nous sauveraient, ou ceux qui nous tueraient… Je gardai les bras le long du corps et parlai doucement pour lui montrer que je ne l’attaquerai pas.

- Vous arrivez sans beaucoup d’explications et en faisant couler le sang. Comment puis-je vous croire ? Pour rien au monde je ne voudrais voir ma sœur de cœur mourir. Mais même sans ça, je n’ai pas le droit de décider quelle vie vaut mieux qu’une autre.

Je m’approchai doucement le regard bien expressif, les bras bien en évidence, pour prendre dans mes bras l’inconnue, sans méchanceté aucune, afin de lui prouver que je n'avais aucune mauvaise intention.

- J’en ai assez de voir des gens mourir. S’il vous faut une vie, si elle peut servir à une noble cause, prenez la mienne, mais je ne peux vous offrir celle des deux autres.

Qu’allait-il se passer à présent ? A moins d’un miracle, j’espérais au moins que deux vies sur trois soient sauvées. Le destin était parfois rempli de surprises, pas toujours des bonnes, mais pas que des mauvaises... Qui vivrait verrait... En voyant l'état de Belle ainsi que le mien, je voyais bien qu'une quelconque action violente nous condamnerait toutes, y compris la blonde. Ma plus grande peur, celle de perdre un être cher, se tenait à nouveau là, sous mes yeux. Cette impuissance me rendait faible mais elle me rendait également prête à tout affronter, même la mort. Pourquoi ? Parce que je n'étais pas seule, dans un monde comme dans l'autre.

*Sheylii, Belle, je vous demande pardon, mais si je fais ce qu’elle dit ainsi, c’est mon sang qui sera souillé et je ne serai plus digne ni de ma mission, ni d’être une sœur.*

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Jeu 2 Juin - 21:10

Allyriane s'éloigna alors rapidement des deux autres filles pour se mettre à l'écart de leur regard et se positionner derrière un rocher afin d'être tranquille de tout. Ses yeux fixèrent les sommets des montagnes se dressant devant elle avant de soupirer de soulagement, elle pouvait enfin se détendre. Ce qu'elle retenait depuis plus d'une demie-heure maintenant lui arracha un petit cri aiguë qui la fit se plier en deux. Ses mains crispées sur son visage, elle transpirait et avait le souffle saccadé et fort. Sa gorge lui brûlait à cause de la faim mais la fin de se transformation tombait assez mal. Des craquements résonnèrent dans sa tête, signe que les ossements se remettaient en place et sa chevelure devint plus longue et blonde. Tombant à genoux, elle oubliait tout ce qu'il se passait autour d'elle, se concentrant sur le retour de sa vraie elle. La douleur était présente mais toujours aussi dure à chaque fois. Même si elle s'y était habituée, ça faisait horriblement mal et malgré les habitudes, elle y cédait bien souvent. De quoi plaire à son côté masochiste et sanguinaire. Le supplice dura au moins deux bonnes minutes avant qu'elle puisse enfin reprendre un souffle normal et coller son front sur le sol. Son coeur battait à vive allure et elle semblait troublée. Ça faisait un moment qu'elle n'avait pas eu aussi mal... Elle ne savait pas pourquoi. Était-ce seulement à cause de la faim ? Non, sinon elle l'aurait su depuis un moment déjà. Quelque chose d'autre gênait son esprit, autre que l'envie de sang. Ses mains se crispèrent sur le sol, ses ongles s'y plantant fortement avant qu'elle ne se redresse, restant à genoux pour fixer le ciel, un point invisible, prenant le soin de rester bien à l'ombre du rocher où elle se trouvait.

*J'espère que je pourrai bientôt me lâcher de ces deux-là, j'ai d'autres choses à faire*

Mais soudains, quelque chose vint lui narguer les narines. Une odeur forte, en grande quantité et très proche ! Se relevant rapidement, retenant son capuchon pour pas qu'il tombe avec le courant d'air, elle regarda tout autour d'elle afin de situer la source de l'odeur et de la définir. Elle ne lui était pas inconnue, elle l'avait sentit depuis un moment déjà. Mais.... c'était même du sang qu'elle avait déjà bu ! Reconnaissant à qui il appartenait, elle fit le tour du rocher, tout en restant bien cachée des personnes se trouvant en bas et constata une silhouette, celle de Belle, s'écrouler sur le sol avec Lanae qui s'en rapprochait tout en chutant à son tour. Belle avait l'air inconsciente et la première chose qu'Allyriane fit, c'est de rester à l'écart et observer bien qu'elle se devait d'agir. Mais la source n'était pas naturelle, elle le sentait par le flot de sang qui s'en écoulait. Quelqu'un faisait ce coup mais qui ? Où et comment ?! D'ailleurs, la rousse se portait à des conclusions hâtives en mettant la faute sur le compte de la vampire qui n'avait évidemment strictement rien fait ! Ce qui eut le don de faire un rictus à la blonde qui se serait gênée de lui foutre son pied en pleine figure après une pareille insulte. Allyriane était peut être d'une cruauté sans nom mais jamais elle serait capable de faire ça avec du sang. Elle le sentait, quelque chose traînait par ici. Mais ne bougeant toujours pas, elle se contenta de murmurer...

- Je vais t'en mettre de la morue séchée dans la figure moi ! T'es aussi douée qu'une huître en déduction... Se dit-elle en serrant les poings, ne lâchant aucuns détails de la scène.

*Si j'étais capable d'une telle prouesse, elles seraient mortes depuis longtemps*

Le regard de la vampire balayait les alentours à la recherche d'un indice quelconque qui pourrait lui donner la réponse mais le temps lui échappa. Une inconnue surgit alors de nulle part, s'approchant calmement de Lanae et semblait lui parler. Profitant d'être bien cachée et à l'écart, Allyriane écoutait, le vent portait vers elle et comprit ce que la jeune femme voulait : Son sang ! Lanae se devait donc de la convaincre pour qu'elle coopère. La vampire ne pouvait plus jouer sur l'effet de surprise puisque la femme savait qu'elle était là. Elle plaqua son dos contre le rocher et soupira. Contrariée et en colère d'être constamment emmerdée par ce genre de personne, elle frappa la roche du poing pour se calmer et réfléchir à comment réagir. La fuite l'avait effleurée mais comme l'avait si bien dit Lanae avant, elle leur était redevable, quoi qu'il arrive. Donc idée à mettre à part... Attaquer de front ? Non, elle ne connaissait pas les capacités de cette fille, surtout qu'elle faisait jaillir le sang à son bon vouloir sans toucher quoi que ce soit : C'était trop risqué. Première fois qu'Allyriane faisait preuve d'autant de réflexion avant un combat ou autres... La discussion semblait la meilleure idée pour le moment, mais jamais elle ne lui donnerait son sang. Un sourire étira ses lèvres et elle allait pas tarder à se montrer, se préparant psychologiquement à lui tendre son propre piège. Tout ce qu'elle savait, c'est que cette fille qui s'osait à s'imaginer prendre son sang allait terminer évincée de ses propres mains. La vampire ne comptait pas se laisser faire la moindre du monde ! Foutaises, qu'elle se fasse rétamer la face et qu'on ne parle plus de cette pauvre fille !

Souriant toujours noir, elle se craqua les doigts et sortit de sa cachette pour voir une scène complètement ridicule se passer devant elle. Lanae venait de prendre dans ses bras la demeurée qui pourrait la tuer comme elle le voulait tout ça parce qu'elle voulait pas offrir son amie. Elle avait toujours le don de l'énerver et Allyriane s'approcha alors des deux femmes encore conscientes en enjambant Belle. L'inconnue pouvait la voir arriver sans trop de problème et la vampire ne montrait rien d'hostile. Elle se contenta juste de tapoter l'épaule de la rousse pour lui demander de dégager de là, pour qu'elle puisse lui répondre vu que c'était elle la principale intéressée de cette folle. Ce que l'inconnue voulait, elle ne le savait pas. Si elle allait mourir, elle ne le savait pas non plus mais elle ne laisserai jamais cela se produire. Tout ce qu'elle devait faire pour le moment, c'était de garder les deux autres dans son dos et s'occuper elle-même de l'autre tarée et de son rituel à deux sous. Et cela, Allyriane le fera bien comprendre à Lanae.

- Aller, qu'est-ce que tu glandes là encore, toi ? Files et vite ! Et embarques-la elle aussi, comme tu y es mais vite fais ! Dit-elle sur un ton insistant, mais ni froid ni sévère ou insultant. Elle parlait tout normalement et démontrait un semblant de "vouloir protéger" pour la première fois de sa vie.

Quant à l'inconnue, elle lui dégaina un regard noir mais ne bougeait pas. Elle croisa les bras et se contenta de la regarder genre rien ne pouvait se passer. Elle voulait la comprendre parce que l'esprit des tarés l'intriguait et elle ne se gênerait pas à lui poser des questions. Voir même tenter de percer son pouvoir à jour pour répliquer aussi violemment qu'elle l'avait fait à Belle et Lanae.

*Aller, qui es-tu toi, parles-moi, racontes-moi tout*

Personne ne semblait vouloir détrôner le silence et Allyriane s'en chargea tout en observant inlassablement la jeune femme qui désirait son sang. Mais à quel prix ? Pour quoi ? Elle allait chercher à le savoir. Pendant ce temps, elle fut la première à prendre la parole.

- Bon, ne parlez pas toutes en même temps, hein ? Commença-t-elle à dire. Et d'abord t'es qui toi pour te permettre de débouler comme ça, d'éclater le sang de tout le monde et de vouloir te servir du miens sans me demander ? Tu crois que c'est ainsi que tu l'auras, hein ? Finit-elle en serrant les poings. JAMAIS ! Tu piges ?! Alors tu parles et on s'arrange toutes les deux, c'est clair ?

D'un mouvement rapide, elle sortit l'un de ses sabres à lame noire de son fourreau et le pointa en direction de l'inconnue pour la forcer à parler. Allyriane savait bien qu'elle risquait d'en prendre gros mais elle se devait de savoir pourquoi et qui elle était ! Dans tout les cas, en dépit de ce qu'elle pouvait être capable de faire contre la vampire, la blonde n'allait certainement pas se laisser tuer et il était préférable qu'elle parle au lieu de la forcer à le lui donner. Son pouvoir allait encore agir et la blonde restait sur ses gardes bien qu'elle ignorait tout mais elle aussi pouvait être aussi imprévisible... Comment la suite allait se passer désormais ? Tout dépendrai de la réaction de l'inconnue.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Ven 17 Juin - 16:25


Comme elle le suspectait, la jeune femme à la coiffe rousse désapprouva le fait de sacrifier une personne pour en sauver une autre. Phaere la comprenait très bien, voilà pourquoi elle ne voulait guère s'étaler dans les explications ; d'une elle n'avait pas le temps, et de deux... rien ne prouvait qu'elle finirait par obtenir satisfaction. Toutefois, il était bon de savoir qu'en d'autres circonstances, jamais Phaere n'aurait procédé de cette manière, surtout qu'il s'agissait d'un être très ouvert au dialogue. Or, voilà une chose que sa vis-à-vis ne pouvait deviner, d'autant plus si elle se basait sur son physique peu amical ! Quoi qu'il en était, la rouquine expliqua à Phaere que son arrivée un peu trop portée sur le sang, ne favoriserait en aucun cas sa coopération ainsi que celle de la prédatrice nocturne... Ah oui ? Croyait-elle vraiment que la femme livide ignorait ceci ? Non bien au contraire, autrement dit elle savait parfaitement ce qu'elle faisait. Quant à la rousse, on ne pouvait pas en dire autant... son action en attesta. Apparemment guidée par une folie passagère, cette dernière se rapprocha doucement de Phaere, avant de l'enlacer avec tendresse...

- Que signifie ce que vous êtes en train de faire ? Demanda t-elle impassible, les bras le long du corps. Je n'ai pas de temps à consacrer au langage corporel, veuillez vous écarter.

Phaere ne connaissait pas cela, et n'avait pour le moment aucune envie d'en savoir davantage ! Le temps jouait contre elle, il fallait le sang de la prédatrice, maintenant ! D'ailleurs, cette femme à la vitae corrompue que la mystérieuse demoiselle convoitait, se décida finalement à l'accoster, et non sans brusquer la rouquine au préalable. À première vue on pourrait croire que c'était elle qui menait la danse, mais Phaere n'était pas dupe, à savoir que même si le caractère ronchon de la donzelle aux canines avait pour habitude de river les attentions sur elle, la femme livide n'en demeurait pas moins certaine qu'il s'agissait de la rousse à la tête du groupe... Perspicacité, ou encore intuition féminine, peu importait. Car du point de vue de Pheare, la prédatrice n'avait aucun charisme, elle se contentait de déverser ses menaces et injures à qui voulait les entendre... En outre ; elle aboyait plus qu'elle ne mordait !

- Où pensez-vous que votre langue fourchue va vous mener ? Répondit Phaere sur un ton des plus calmes. Je ne suis pas venue ici pour m'attribuer un rôle de provocatrice, j'ai formulé ma demande, ou plutôt mon exigence ! J'attends donc qu'on y réponde favorablement. La femme livide poursuivit ses explications, tout en faisant également saigner la prédatrice nocturne par le nez et les yeux. En ce qui me concerne, je n'ai aucun mal à "piger", comme vous le dites... j'aimerais en dire autant pour vous. À savoir que si je me fie à votre espèce, vous appartenez aux rangs de la reine vampirique, or là je constate que vous errez seule avec des êtres censés vous sustenter. Conclusion ; votre existence n'a aucunement lieu d'être, vous n'avez nul but, et nulle emprise. Voyez donc en ma proposition une opportunité afin de pouvoir enfin servir une cause !

Des paroles tranchantes, mais hélas véridiques... Phaere avait rencontré par deux fois la reine aux dents longues, donc pour ce qui était de l'aperçu, c'était chose faite ! Elle avait senti en cette femme une force hors du commun, à tel point qu'elle serait prête à jurer qu'elle cachait quelque chose de bien plus terrifiant que ce qu'elle avait bien voulu montrer. C'était sans doute pour cela que sa vis-à-vis n'avait aucune chance de la soustraire à son autorité.

- N'essayez pas de m'attaquer, sans quoi... vous tuerez votre amie ! Ajouta t-elle en désignant la rouquine de son menton. Je vous explique rapidement, mais après il me faudra votre vitae. La femme livide se tut un court instant, puis se rapprocha à pas lents de la rousse. Vous avez dit ne pas me croire parce que je faisais couler le sang, vous le devriez pourtant. Car si à vos yeux je suis venue pour vous faire du mal, je n'aurais alors pas engager le dialogue et me serais directement servie à la source. Croyez-moi lorsque je vous dis que je n'ai pas le choix que d'avoir recours à des moyens extrêmes ! J'ai une soeur voyez-vous, et contrairement à moi... ce n'est pas le genre à discuter. Tout ce que je sais, c'est qu'elle se trouve à plusieurs lieux dans cette direction. Dit Phaere tout en indiquant Selatan de son index. Je ne sais pas ce qui se trouve par delà ces monts et forêts, mais ce dont je suis certaine... c'est que c'est très peuplé ! Puis, en se tournant face à la prédatrice, elle ajouta : Ma soeur est dénuée de toutes émotions, elle n'hésitera pas une seconde à retirer aux enfants leurs organes afin de s'en repaître ! Seule moi ait le pouvoir de la contrôler, et pour ce faire ; elle doit être à mes côtés ! Elle a déjà commencé son carnage, je peux le sentir au plus profond de moi, alors il faut agir tout de suite !

Tout était dit, du moins pour l'essentiel. Phaere venait d'offrir un but à l'existence immortelle de la prédatrice, restait à voir ce qu'elle allait en faire. Et si par malheur elle devait essuyer un nouveau refus, la femme livide se devra d'agir avant qu'il ne soit trop tard, en espérant bien sûr que ça ne soit pas encore le cas...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Ven 22 Juil - 20:06

Mon interlocutrice semblait étonnée de mon geste, comme si elle n'avait jamais connu cela, c'est pourquoi elle réagit de manière plutôt neutre.

*Au moins c'est sur, elle sait aussi dialoguer, c'est toujours rassurant quand je vois ce qu'elle est capable de faire.*

La jeune blonde quant à elle, n'était pas restée sourde aux paroles prononcées par ce cadavre ambulant. Elle ignora totalement mes consignes de prudence et me bouscula pour prendre face à son adversaire, qu'elle menaça sans détour. C'était bien la première fois depuis notre rencontre qu'elle manifestait ouvertement son intention de nous protéger, et ce, avec son tact habituel bien sur... La nouvelle venue avait aussi le sens de la répartie, elle attaqua verbalement Allyriane, ou plutôt répondit de manière à la faire taire, ou à l'énerver, au choix.

Afin d'éviter un nouveau drame ou une mauvaise surprise, je pris les devants, craignant la réaction de la vampire sous l'effet de la colère. Durant leur dialogue, je restai silencieuse et rassemblai mon énergie dans la plus grande discrétion. Etant dans le dos d'Allyriane suite à sa bousculade pour m'évincer, la vampire ne pouvait pas me voir.

-Désolée... Murmurais-je en lançant une boule d'énergie venteuse droit sur Allyriane sans même prévenir, afin de l'éjecter au loin. Elle était trop accaparée par son désir de protéger et par se protéger elle-même de son ennemie pour pouvoir l'éviter.

Etre à nouveau pointée du doigt et menacée ne me plaisait guère. Je ne pouvais pas rester sans rien faire une seconde de plus. Mais je ne pouvais pas non plus me montrer violente. Il fallait que je les protège. C'était bien pour cela que j'avais envoyé la blonde valser au loin. Je ne doutais aucunement de ses capacités à se défendre, mais elle était la cible principale et son caractère pouvait la perdre. Je devais donc la tenir à distance. De toute façon si combat il y avait, elle n'aurait aucun mal à revenir à la charge. La puissance que j'avais mise dans ma projection était suffisante pour l'éjecter loin, mais pas au point de l'assommer non plus. Et encore, cela allait dépendre de l'endroit où elle chuterait... Sauf si elle réussissait à éviter mon attaque, mais cela était très peu probable. Je ne pouvais évidemment pas faire de même pour Belle, encore inconsciente. Je me penchais donc vers ma soeur que je soulevai doucement et me redressai en la serrant contre ma poitrine. Je ne trouvais pas d'autres solutions que de garder son corps contre moi.

-Je te protègerai Belle, quoi qu'il arrive, tu auras la vie que tu mérites tant, j'y veillerai soeurette.. Lui murmurais-je doucement à l'oreille.

J'espérais que la distance serait suffisante pour tenir la vampire hors de porter du sort sanglant de notre adversaire, même si je ne savais pas l'étendue complète de ses pouvoirs. Et pour être sincère, je ne souhaitais pas le savoir. Je tenais d'ailleurs à répondre rapidement à ses dires que je ne pouvais ignorer.

-Apparemment ce que vous dites est en effet très grave et vous ne semblez pas avoir le choix. J'ai moi aussi une importante mission à mener, chacun sa façon d'agir je suppose. Mais je ne puis accepter votre requête, du moins pas comme vous le souhaiteriez. N'y-a-t-il aucun moyen de compromis? Sinon, nous voilà donc dans une impasse.

Je n'étais pas encline à me battre du tout, mais si elle en décidait autrement, j'étais déterminée et prête à tout pour protéger ceux qui m'entouraient, et ce, même si je devais perdre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 48 ! ~


Dernière édition par Lanae le Lun 10 Oct - 2:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Ven 12 Aoû - 17:35

Droite et sûre d'elle, Allyriane n'allait pas se laisser faire par une inconnue déboulée de nulle part et demander un don de sang pour on ne sait quoi. Surtout que pour cette fois-ci, ce fut la vampire qui en était la cible principale et elle s'en fichait bien puisqu'elle aller refaire le portrait de cette fille aussi vite qu'elle était arrivée ! Se tenant devant elle, étant sûre de ses capacités à lui faire face, elle ne montrait aucune peur, juste qu'elle lui parlait avec dureté et toujours avec sa façon habituelle de traiter les situations : Tout en délicatesse, hein... c'était le contraire évidemment. Son sabre pointé dans sa direction, elle la menaça et provoqua une réaction vivace chez son interlocutrice qui ne manquera pas de lui répondre tout aussi joyeusement. Allant jusqu'à la traiter d'inutile sans aucuns buts dans son après-vie. Que voulait-elle à l'insulter de la sorte ? Mais bon, Allyriane réussit à prendre sur elle parce qu'elle tenait tout de même à protéger Lanae. Elle ignorait la raison, elle ne voulait pas la savoir. Sauf qu'elle savait qu'elle devait s'interposer. Cependant, le cadavre ambulant n'avait pas terminé son monologue...

Elle prit tout de même la peine d'expliquer pourquoi elle avait besoin d'elle : Sa folle dingue de soeur. Pourquoi s'en prendre à la Grande Cité de la sorte ? Ou juste une envie folle de massacrer du monde pour repeindre la muraille ? En tout cas, au fond, elle comprit ce que la jeune fille ressentait mais Allyriane ne comptait tout de même pas se laisser vider ainsi de son sang. De quelle quantité d'abord ? Au point de la tuer ? Pourrait-elle trouver une proie pour se ravitailler en sang assez rapidement ? Mais dans tout les cas, c'était bien la première fois qu'Allyriane était en train d'analyser la situation alors qu'en temps normal, elle n'aurait pas hésité à lui arracher la carotide.

- Tes paroles, tu te les mets bien profondément là où je le pense! Surtout si tu n'as pas envie de finir charcutée. Répliqua-t-elle brusquement à son tout avant de prendre un ton un peu plus calme. Et tu as besoin de quoi comme quantité de sang, hein ? Et tu comptes me tuer pour sauver ta soeur ? J'ai beau comprendre tes sentiments, mais si je n'ai pas de garantie, je ne t'aide pas.

À ce moment là, Allyriane avait complètement fait abstraction de Lanae et Belle dans son dos pour rester concentrée sur la fille à la peau blanche. Tellement prise par elle, elle n'en remarqua pas la présence d'un sort magique qui se formait lâchement dans son dos. Mais ce ne fut pas plus mal on va dire... Alors même qu'Allyriane attendait la réponse de sa vis-à-vis, elle fut frappée de plein fouet dans le dos et éjectée au loin. Lanae venait de la repousser violemment sans l'assommer. Au moins, c'était sa petite intention sur ce coup... Ce qui permit à la vampire de se reprendre avant de heurter le sol et retomber sur ses deux pieds, ses mains s'agrippant au sol pour ralentir sa course. Fort heureusement, le corps de la vampire était bien plus lourd qu'un corps de jeune fille comme celui de la demi-elfe. La force du sort ne l'aura donc pas éloignée autant que ça.

Allyriane peinait à se remettre du coup soudains, elle ne s'y attendait pas vraiment pur l'avouer. Mais son regard se porta sur la scène qui suivit son éjection... Lanae se mettait en position mortelle en voulant protéger son amie après avoir dégagé la vampire qui était pour le moment la seule concernée et en mesure de faire tourner la situation en la faveur des deux autres filles. Mais... Qu'est-ce qu'elle voulait ? Se suicider ? Allyriane ne comprenait pas ! Pour une fois qu'elle manifestait une envie de protéger, on la repoussait violemment et bizarrement, une sorte de pique la pinça intérieurement. Son comportement était étrange et depuis quand elle était seulement capable de ressentir une telle envie ? On ne le savait pas, chaque réponse en son temps, se dit-elle... Cependant, pour le moment, il fallait vite agir parce que là, Lanae commençait à prendre une place qui n'était pas la sienne mais celle de la vampire.

- Je n'ai aucunes idées de ce que tu fiches, toi, mais j'en ai rien à foutre ! Ce n'est pas le moment de jouer les suicidaires et c'est moi qui est la principale concernée alors tu t'écartes de là ! Dit-elle en se redressant, serrant les poings et fixant la rousse tout en s'approchant à nouveau du petit groupe. Je t'ai dis de dégager plus loin avant, alors fais-le ! Tu ne pourras rien faire avec un sac à viande d'une tonne dans tes bras comme ça ! Finit-elle pour conclure, d'un regard froid mais le ton était différent. On pouvait y ressentir quelque chose de... bon ?

Sur le chemin, elle ramassa son sabre qui était tombé sur le sol pour reporter son attention sur la jeune fille. Mais elle ne pointa pas son chambre sur elle cette fois-ci, elle le garda en main certes, mais ne démontra aucunes intentions de l'attaquer. Juste exiger les réponses à ses questions précédentes. Soit elle allait lui répondre sincèrement et Allyriane improviserait ensuite en conséquence. Soit elle tenterait de se servir de force et là ca finirait mal pour cette fille malgré le problème qu'elle vivait par rapport à sa soeur, la vampire n'aurait aucune pitié. Elle espérait juste que Lanae en profitera pour éloigner au plus vite Belle et ce, la blonde lui lancera un nouveau regard insistant pour qu'elle agisse sur le champs...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Ven 30 Sep - 13:10


Que de démence en ce bas monde ! Voilà une prédatrice qui se serrait la ceinture afin de ne point vider ses compagnes de voyage, alors que de son côté, la jeune femme à la coiffe rousse, faisait tout pour que la buveuse de sang survive au rituel de Phaere. Il n'y avait pourtant aucune raison qui les poussait à coexister, mais malgré ce fait, l'une comme l'autre n'hésiterait pas à rallier leur force contre l'adversité ! En tout état de cause, Phaere en avait assez vu et entendu, elle ne pouvait guère attendre davantage, surtout pas après deux chipies qui ne pouvaient s'entendre sur la couleur du crottin. Ainsi, après que demoiselle courant d'air ait terminé son show, et que demoiselle longues dents ait fini sa scène, Phaere décida de passer à l'action ! Sa soeur était en pleine effervescence, une chose qui bien entendu, ne pouvait être comprise par les deux sottes ici présentes.

- Comme nulle entente ne se profile, je vais devoir trancher ! Enchaîna la dame au visage pâle. Voyez-vous, si il aurait été question de ma propre vie, j'aurais été plus prompte à répondre que vous. Je suis navrée de vous décevoir toutes les deux, mais c'est une question de priorité. Sachez qu'il n'y a rien de personnel !

À cet instant précis, le temps se mit à découler au ralenti pour Phaere. Une vision dimensionnelle qui lui permettait de voir chaque mouvement avec une précision d'orfèvre ! En définition, elle se saura attaquer avant même que la personne n'ait eu le temps de mettre son action à exécution. C'est alors que, sans même effectuer le moindre mouvement suspect, que Phaere envoya un rayon noir en plein sur la pauvre Belle... Un sort si rapide, qu'il relevait presque de l'impossible si l'on voulait l'esquiver ! En revanche, sa courte portée, soit une quinzaine de mètres, pourrait lui être préjudiciable dans certaines situations. En conclusion, la jeune femme aux cheveux roux risquait fort d'être surprise en se voyant désormais avec Phaere dans les bras... quoique, la différence de poids n'était que minime. Mais pas le temps d'immortaliser ce moment, car l'étrange fille de sang, réitéra son sortilège, sauf que cette fois-ci ; ce fut en direction de la Vampire !

Tout ceci se passa en moins d'une seconde, seconde pendant laquelle... prédatrice et victime seront réunies en un seul et même corps ! Phaere ne pouvait leur laisser le moindre répit, ce fut pourquoi elle s'empressa de faire bouillir le sang des deux demoiselles, afin de le faire jaillir avec plus d'aisance... C'était la première fois qu'elle prenait une telle emprise sur la vitae d'autrui, mais si elle voulait satisfaire les deux parties en plus d'elle même, il fallait que ça fonctionne !

- Non ! Vous n'allez pas mourir ! S'écria t-elle tout à coup. Je vais simplement mélanger vos deux essences, en espérant que cela suffise au rituel ! Puis elle pensa entre deux inspirations. *En sachant que la corruption de la prédatrice va dominer par automatisme le sang pur de la jeune rousse, fera que les vider à moitié chacune, suffira amplement à conjurer ma soeur*

C'était le moment. Dans quelques instants ; le sang de la demie-Elfe, ainsi que celui de la Vampire, sera littéralement propulser dans les airs en s'extirpant par leur bouche ! À la suite de quoi, les deux geysers s'entrelaceront au fur et à mesure des mètres parcourus, avant de submerger Phaere de leur robe pourpre. Hélas, la puissance de la femme au visage livide, était insuffisante pour lui permettre de dominer deux corps sanguins en simultané ! L'accident ne put que s'en suivre...

- Non... c'est instable... C'EST INSTABLE ! C'EST.... AAAAAAAAAARRRRRRKKKK !!!!

Là encore, tout se passa trop vite pour un oeil et un esprit normal... Lanae et Allyriane ne perdirent qu'un quart de leur vitae, exactement comme Phaere et Belle ! Voilà une chose qui n'aurait jamais dû se produire, mais la suite fut d'autant plus surprenante... Et pour cause, tout ce sang mélangé resta un moment dans les airs, formant comme par magie, malheureusement incontrôlée, une sorte de sphère liquide à la teinte noirâtre ! Puis peu à peu, celle-ci se mit à grossir, changer de forme, avant de finir par... grogner ! La faiblesse était pour l'heure dans tous les corps, forçant ainsi la Vampire, la rousse, la gamine ainsi que Pheare, à demeurer spectatrice d'une possible future naissance...

- Mais qu'ai-je fait...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Sam 8 Oct - 21:42

Belle était désormais près de moi et j’aurais voulu qu’en revanche, la vampire reste loin pour sa propre sécurité. Malheureusement, cette dernière en décida autrement et revint à la charge avec une rapidité étonnante. Elle était peut-être capricieuse et bornée, mais c’était ce qui pouvait faire d’elle une aide précieuse dans ce genre de cas, bien qu’elle se mette fortement et trop facilement en danger. La réflexion et la patience ne semblaient pas être ses points forts. Mais même moi, si je n’avais eu pas peur que Belle, inconsciente, soit victime d’une action violente quelconque de la part de l’inconnue, j’aurais eu de quoi perdre mon sang froid également.

Voilà qu’Allyriane s’interposa une nouvelle fois entre la femme livide et moi-même, en parlant toujours aussi poliment. Ainsi, elle était prête à écouter le visage pâle. Je ne dis rien cette fois-ci, je voulais protéger tout le monde, mais la vampire avait raison ; la décision lui revenait. Il s’agissait de sa propre vie, et même s’il m’en coûtait, je ne pouvais plus rien faire qu’attendre la suite des évènements tout en restant sur mes gardes. Je n’eus pas à attendre longtemps d’ailleurs… Le cadavre ambulant, apparemment excédée de toutes ces chamailleries, décida de passer à l’action. Mais qu’allait-elle bien pouvoir faire ? Sans que je n’eus le temps de réagir, je sentis Belle glisser. Je dus alors faire un effort pour la rattraper et je sentis les muscles de mes bras se contracter pour la soulever et la remettre en position confortable.

-Mais qu’est-ce que…

Ce n’était plus Belle dans mes bras, mais le cadavre ambulant. Son poids n’était pas bien différent, mais vue de près elle était encore plus effrayante. J’eus la peur de ma vie. Allait-elle me tuer ? Mais où était donc passer Belle ? Je n’eus pas le temps de m’affoler que la femme au visage pâle disparue pour laisser place à… Allyriane ! Oui, c’était désormais bien la vampire que je portais, dont le poids était similaire à celle des deux autres. Décidemment je ne comprenais rien à ce qu'il se passait, j’étais complètement dépassée. Mais mon cœur avait fait un bond en voyant le visage macabre de l’inconnue à quelques centimètres du mien. La vue d’Allyriane était beaucoup plus rassurante. Je mis un instant à retrouver mes esprits. Mes mains se crispèrent sur le corps de la jeune blonde, comme pour m’assurer que c’était bien elle, j’avais peur qu’elle disparaisse et de revoir encore cette femme... J’appuyai mon front contre celui de la vampire en plongeai mon regard dans le sien :

-C’est bien toi hein, Allyriane…

La voix de la folle au visage pâle résonna à nouveau et attira mon attention. Je réalisai alors ce qu’il venait de se passer. Belle gisait sur le sol non loin de moi, là où se trouvait l’inconnue plus tôt. Cette dernière se trouvait à présent à la place de la vampire, et Allyriane dans mes bras. Leurs places avaient été inter changées. Mais dans quel but ? Je n’eus pas le temps de réagir, oui, tout ceci se passa en un temps éclair. Dans un ultime réflexe de survie, je me jetai presque en direction de Belle, qui n’était pas loin du tout fort heureusement, avec Allyriane dans les bras, pour que quoi qu’il arrive, nous ne soyons pas séparées. A peine avais-je atterri cul par terre, Allyriane sur mes genoux près du corps de Belle, que je sentis mon corps devenir chaud. De la fièvre ? Non, c’était bien au-delà de ça. Je lâchai la vampire et regardai mes mains, mes veines se contractaient sous ma peau, je commençais aussi à manquer d’air. Mes mains agrippèrent par réflexe ma gorge, et ma vision devint floue durant quelques secondes. C'était une sensation affreusement douloureuse, mais je ne pouvais crier ou prononcer le moindre son, tout était comme étouffé.

La coupable était bien évidemment l’inconnue qui nous parlait. Mais je ne l’écoutais pas, j’étais déjà loin, trop loin de la réalité, la seule parole que je pus retenir fut « vous n’allez pas mourir ». "Vous", effectivement, car j’aperçus le corps de Belle qui se convulsait, mais également Allyriane, prise des mêmes symptômes. Je doutais fortement de ce qu'elle disait et ses cris qui suivirent ne me rassurèrent aucunement. Soudain, je sentis un liquide brûlant jaillir de ma gorge, de même pour Belle et la vampire. Mon corps s’allongea de tout son long et je perdis conscience de ce qu'il se passait autour de moi. J’étais trop faible, on aurait dit que je m’étais vidée de mon sang, ou tout du moins d'une bonne partie.

*Je ne veux pas mourir là* Me disait une voix lointaine dans mon subconscient.

Guidée par cette volonté qui dépassait toute détermination, je parvins à ouvrir les yeux et à m’asseoir en toussant et crachant quelques giclées de sang supplémentaires. Mes mains étaient rougies par ce liquide si vital. Lorsque je tentai de comprendre une fois de plus ce qu'il venait de nous arriver, le spectacle qui se dessinait devant moi était des plus horribles. L’étrangère semblait visiblement avoir perdu le contrôle de ce qu’elle comptait faire. Et de manière évidente, Belle et Allyriane avait subi le même sort que moi. Mais une chose encore plus effrayante s’était déroulée entre temps. Au milieu de ce carnage, une « chose » flottait comme par magie et grognait. Cette « chose » avait été crée non pas par nous, mais grâce à nous, ou plus précisément, à notre sang.

-Par tous les dieux mais qu’est-ce que c’est que ça? Qu’est-ce que tu vas encore faire maintenant, tu as l’intention de battre ta sœur avec ça ou tous nous tuer ? Dis-je à l’attention de la cadavre ambulante.

Il fallait réfléchir et vite. Mais dans l’état de faiblesse où je me trouvais, je ne pouvais pas faire grand-chose, en action du moins. Et vue l’expression de l’auteur de tout ceci, elle ne semblait pas plus renseignée que moi. Je devais protéger Belle avant tout, là était ma priorité. Elle était inconsciente et très faible. Si elle restait là, elle risquait de mourir pour de bon et je ne me le pardonnerais jamais. Prier ? Mais prier qui ? Je ne le savais pas moi-même, mais en sondant mon cœur, je priais une entité vivante qui était de loin la plus proche à mes yeux.

***-Ô Sheylii, humble maîtresse du vent, si vous m’entendez et si vous le pouvez, je vous conjure d’apporter votre protection à Belle. Elle est la seule famille qu’il me reste et elle n’est pas en mesure de se protéger. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mener à bien ma quête. Mais elle n’a jamais demandé à faire partie de ce voyage et voilà que maintenant elle risque de mourir par ma faute. Si vous n'êtes pas en mesure de nous aider, je voudrais de tout mon coeur qu’elle au moins soit épargnée de tout ceci.***

C’était là la seule prière que je pouvais faire dans l’immédiat. Puis, mon attention se reporta sur cette chose. Si je résumais, elle était faite de notre sang, donc elle était une part de nous. Peut-être pouvait-on communiquer avec elle ?

-Qui es-tu ? Est-ce que tu peux nous comprendre ? Quelles sont tes intentions ?

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Mar 11 Oct - 19:22

Quoi qu'il puisse se passer maintenant, il y avait plutôt intérêt à ce que la fille à la peau pâle garantisse à Allyriane que celle-ci ne mourrait pas à son petit rituel. Et qu'ensuite, celle-ci devrait se tenir à ses propres conditions afin que tout se passe selon sa convenance à elle. Devinant facilement qu'elle perdrait de son temps à se mettre d'accord avec elle, et ce, tout en prenant en compte que c'était de son propre sang qu'il s'agissait, elle était tout en droit de décider des évènements qui suivraient ! Hélas, elle se faisait des belles illusions... Phaere ne comptait nullement perdre davantage de temps et commençait à en avoir marre de toutes ces histoires. Répondant strictement à la vampire qui sentit sa colère monter d'un cran en voyant qu'elle ne se plierait pas à ses conditions. S'apprêtant même à lui répondre sans lui laisser le temps de respirer après ses dires, Allyriane ne comprit rien à ce qu'il se passait. Tout la dépassa rapidement. La femme se tenant devant elle disparut soudainement et un poids mort tomba sur l'herbe humide. Ce n'était autre que celui de Belle, toujours inconsciente et semblant jouer à la Belle au bois dormant depuis le début, attendant un idiot de passage pour prendre le rôle de l'imbécile de prince. Mais heureusement, elle ne semblait pas porter de blessure grave suite à ce drôle de phénomène.

Faisant volte face après avoir rapidement examiné l'ex-caipitaine, la blonde aperçut alors la peau pâle dans les bras de Lanae. Comment avait-elle pu se déplacer aussi vite celle-là ?! Elle était sûre que le temps qu'elle avait mit pour échanger les positions n'avait pas excéder les deux secondes, voire même un peu moins. Mais comment... La vampire n'aura jamais le temps de lui poser la question ou réfléchir puisque ce fut son tour de subir le même coup ! Une sorte de flash sombre la percuta de plein fouet pour soudainement se sentir tirée et portée. Tout ça très rapidement, même pas une petite seconde ! Ayant fermé les yeux par réflexe, elle fut des plus surprises en les rouvrant pour découvrir le visage de la rousse à quelques centimètres du siens et cette dernière lui plantait presque les ongles dans la peau. Ne bougeant pas, elle la fixa indifférente, perdue dans ses songes pour comprendre ce qu'il se passait là maintenant. Comment de telles pouvoirs de transfert pouvaient exister... Écoutant à moitié les paroles de Lanae, elle fit mine de reculer la tête quand elle sentit son front collé au siens. Voulant s'assurer qu'elle n'était pas paralysée ou autres. Fort heureusement, non. Sauf que les mots de la demie-elfe auront le mérite de lui faire tirer une grimace et irriter sa colère qui ne s'était pas atténuée. Autant dire qu'entre l'incompréhension et la rage, Allyriane n'était pas en humeur de répondre à des questions idiotes. Se contentant de placer ceci en guise de réponse :

- Qui veux-tu que ce soit d'autre, pauvre cruche ! Fit-elle d'un froid et direct mais qui était clair.

Une soudaine sensation s'empara de tout son être. Comme si une énorme main invisible s'agrippait à ses tripes pour les extraire de son corps. Tournant la tête au même moment que Lanae, elle comprit d'elle-même la situation qui s'était déroulée en un rien de temps. Mais l'emprise sur son corps se faisait de plus en plus lourde et Allyriane fixa les yeux sombres de l'inconnue intensément. Ne me dites pas que c'était blanche neige qui trafiquait un autre mauvais tour ?! Malheureusement si... Une étrange chaleur se mettait à apparaître dans son être et quelque chose semblait se déplacer à une vitesse non négligeable. Se dégageant rapidement des bras de la demie-elfe, elle se mit debout et tenta de se diriger vers l'autre fille. Tous les efforts pouvaient être fais si elle le voulait, mais ce qui se passait là ne pouvait être contré. Tombant à genoux, soudainement prise d'un vertige affreux, elle se tint la tête entre les mains pour s'écrouler à nouveau près de Lanae qui subissait la même chose. Du sang s'écoulait de sa bouche... ?!

*Qu'est-ce que... !!!!*

Plaçant sa main droite sur sa propre bouche, elle constata qu'elle perdait aussi du sang en grande quantité et que celui-ci s'élevait au-dessus de leur tête pour se retrouver et former une sphère. Petit à petit elle prenait de l'ampleur et la vampire ne savait pas à quel point Phaere allait puiser dans leur corps mais elle semblait déjà faire un mélange. Ainsi elle comblerait les envies de tout le monde ici... sans demander d'avis, elle avait du culot celle-là ! Sa vue se troubla légèrement et elle perdit l'équilibre en voulant se ressaisir. S'écrasant lamentable sur le sol, les genoux heurtant la terre dure et froide. Les sons extérieurs semblaient lointains et en même temps imaginaires, elle était incapable de réfléchir mais à sa vue, la couleur du sang l'agressait. Elle était vive et l'attirait fortement. Mais aussi, l'odeur de ce mélange empestait l'air et faisait dangereusement ressortir le côté bestial de la jeune femme qui aurait du mal à tenir comme ça plus longtemps. Malgré que Phaere leur ait dit qu'elles n'allaient pas mourir, Allyriane se mettait à croire le contraire et tentait le tout pour le tout : l'arrêter !

- Tu vas... me le... payer ! Peina-t-elle à dire en s'accroupissant, s'appuyant sur sa main gauche et l'autre se saisissant d'une pierre à proximité.

Le sang continuait à s'extirper contre sa volonté et la força à lâcher la pierre qui pesait une tonne et à retomber face contre terre. Quelques secondes ainsi durant lesquelles elle ne pouvait rien faire, condamnée à regarder l'autre cinglée pomper son sang de loin. Qu'allait-elle faire ? Y passer aussi minablement ? Tournant doucement la tête, elle aperçut Lanae dans le même état que le siens ainsi que Belle plus loin encore. Le sang coulait de moins en moins et la voix de Phaere se faisait entendre, complètement paniquée et prise au dépourvue. Elle semblait avoir foiré le contrôle de son rituel et quelque chose d'innattendu se produisit. Pendant que la rousse se précipitait vers Belle, Allyriane faisait tout pour se relever, un genoux à terre, l'autre appuyé sur ce dernier. Fixant avec attention ce qui flottait bizarrement devant elle dans les airs. Une sphère de sang qui lui donnait une soif intense mais elle ne pouvait rien faire pour l'atténuer. Parce que oui... un danger se faisait sentir. La boule se mit soudainement à grogner !!!

- Hein... ?! Voilà que fut la seule réponse qui la traversa.

Qu'était ce truc ?! Qu'avait créée l'autre folle ? Elle s'était bien plantée en voyant son expression désemparée qu'elle arborait. Elle voulait sauver sa soeur mais même pas foutue de le faire correctement après avoir autant insisté ! Le regard de la vampire devint vraiment mauvais et elle le porta sur la sphère de sang et elle se mit debout, prise de vertige certe et s'empara d'un de ses sabres à côté d'elle au moment où Lanae tenta désespérément de communiquer avec la chose qui grognait toujours... Il y avait de ces cas...

- Je crois qu'on peut se la mettre où je le pense notre réponse... Rétorqua-t-elle à l'intention de Lanae après quelques secondes écoulées.

*Ca m'étonnerai qu'elle soit là pour jouer à la balle avec nous...*

Cette fois-ci, elle tourna son attention vers Phaere et attendit qu'elle s'explique alors qu'un mal de tête la fit se remettre sur un genoux si elle voulait rester au mieux sur ses gardes. Après avoir perdu tant de sang, elle ne pouvait pas espérer en prendre à la rousse ou la capitaine, sinon elles claqueraient entre ses mains. Seule blanche neige pouvait lui donner le sien parce qu'après tout, c'était de sa faute si elles crevaient toutes les quatre maintenant ! Le poing se fermant plus fortement sur le manche de son sabre, Allyriane contenait sa colère pour laisser quartier libre à Phaere afin qu'elle explique ce qu'était ce truc là. Mais insistant bien du regard qu'elle n'avait pas de temps à perdre ! Même si l'envie de lui faire un coup tordu lui donnait envie, la blonde ne fera rien et restera à bonne distance de la boule de sang mais prit tout de même le soin de rester entre Lanae et Belle et la grogneuse.

- Reste sur tes gardes ! Dit-elle en s'adressant à Lanae.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Jeu 5 Avr - 16:28


Nul n'était à l'abris de commettre une erreur, pas même Phaere... La demoiselle n'était pourtant pas femme à se surestimer, mais elle semblait néanmoins avoir omis son tout jeune âge. Vieille d'à peine un jour, elle ne pouvait se permettre des manipulations extravagantes. Malheureusement, il fallait toujours que l'irréparable survienne pour que les esprits s'éveillent. Et ce fut avec une certaine appréhension que Phaere observa depuis sa position couchée, cette chose sanguine se mouvant dans les airs. Comment faisait-elle pour demeurer en lévitation ? Mystère, mystère... Puis lorsqu'un grondement survint depuis cette dernière, la jeune femme livide tenta à se relever, comme pour comprendre sa bêtise. Que pouvait bien renfermer cette masse liquide à l'apparence désormais menaçante ? De toute évidence, il ne s'agissait guère de sa soeur. Mettant son côté macabre pour âpre qu'il fut, jamais Pheare ne gigoterait de la sorte. Bien trop impassible pour ça !

- C'est... mauvais ! Précisa t-elle à la rousse qui cherchait à communiquer avec l'inconnu. Vous feriez mieux... de faire silence.

La fatigue omniprésente dans la voix de Phaere ne laissait planer aucun doute quant à son état présent. Mais malgré ce fait indiscutable, elle avait bien l'attention de réparer son erreur au mieux de ses capacités. Selon la logique de la jeune femme au teint cadavérique, ce n'était pas aux étrangers de livrer combat, voir même risquer leur vie. Et oui, il était bon de rappeler qu'à la base, tout ce que cherchait à faire Phaere, c'était convoquer sa soeur ! Grand mal s'en suivit par cette perte de contrôle sortant tout droit de la dimension ; imprévue ! Toutefois, même si elle savait au plus profond de ses entrailles que cette chose les surplombant était mauvaise, elle demeurait hélas dans l'incapacité de la définir...


Il n'aura pas été nécessaire d'attendre longtemps avant de voir une immense créature jaillir de cette boule de sang, la faisant par la même occasion, littéralement exploser ! Atterrissant juste derrière son invocatrice, la chose, ou plutôt l'Hybride... rugit férocement à l'encontre du petit groupe. Son regard hypnotique observait chacune de ces personnes... À la voir, elle semblait chercher qui elle allait dévorer en premier. Mais à la grande surprise, elle s'assit posément, sifflant de plus belle comme pourrait le faire un serpent. Sa bouche disproportionnée serait capable de décapiter une femme adulte sans la moindre peine. Cela allait de concert avec sa taille bien sûr, atteignant pratiquement les trois mètres de haut, pour cinq de long... Voilà qui donnait à réfléchir pour quiconque voudrait l'attaquer, ou même s'en défendre. Et pour cause, il n'y avait aucun mal à s'imaginer quelle carnage elle pourrait engendrer avec pareille mensuration.

- Qui ossssse déranger la grande Ssssydrisss ? Demanda la créature d'une voix stridente, sans vraiment attendre de réponse. J'ai déjà vu des chosssses comme vous ! Des petits êtres sssstupides, et frêles ! Ssssi vous sssaviez à quel point vous êtes sssssucculents lorssssque la peur est de misssse ! Vous vous dévoreriez vous même ! Termina t-elle en gloussant légèrement.

- C'est... c'est moi qui vous ai fait venir. Répondit Phaere, tout en parvenant tant bien que mal à tenir sur ses jambes.

- QUE DIS-TU ! S'énerva Sydris en empoignant violemment le buste de la jeune femme d'une seule main.

Même si serrée à en avoir le souffle coupée, l'étrange humaine n'entendait pas à se laisser dépasser par les évènements. Ainsi décida t-elle d'en reprendre le contrôle tant que cela demeurait possible.

- Je vous ai fait venir... Poursuivit-elle en grimaçant sous la douleur provoquée par l'étreinte. Car je désire vous servir, mais une sombre magie m'empêche de quitter cette région... alors, je me suis dites que si je vous appelais, Ô grande Sydris, vous accepteriez... de m'entendre.

Le fait d'être incommodée par le souffle putride de la créature, ne suffit guère à entraver la détermination de Phaere. Mais le doute vint s'instaurer dans le regard de cette dernière lorsque Sydris la toisa du sien.

- Ah bon ? Laisssse-moi te sssentir !

L'Hybride prenait tout son temps pour humer Phaere, et visiblement, l'odeur de celle-ci semblait lui plaire, puisque du revers de son autre main, elle s'en vint à lui caresser le visage. Mais alors qu'elle affichait un petit sourire satisfait, apparemment contente de cette découverte, elle laissa glisser ses doigts rugueux jusqu'aux hanches de sa prise. Quand soudain, sans que rien ne puisse laisser présager de ce qui allait advenir, elle enserra avec violence le bassin de la jeune femme, elle qui ne put rien faire d'autre que hurler à s'en rompre les cordes vocales. Par on ne savait quelle folie, Sydris avait soulevé Phaere de façon à la placer horizontalement face elle, et ce, toujours fermement maintenue entre ses deux mains. Et là... ce fut l'horreur ! Car tout à coup, elle tira d'un coup sec sur le pauvre corps déjà meurtri de la jeune femme, afin de le faire rompre tel un vulgaire collier de perles.

- À TABLE ! S'écria Sydris à l'égard des deux autres, donc les conscientes. Avant de se ruer sur elles toutes griffes dehors.

Phaere ne put rien faire... la créature venait de séparer son buste de ses jambes comme si elle était faite de papier. Une blessure à laquelle elle ne pouvait survivre, on put d'ailleurs le constater après qu'elle fut jetée par sa meurtrière. Et pour cause, doucement elle tendit le bras en direction des futures proies de Sydris, semblant dire ; Pardonnez-moi... avant de s'éteindre pour de bon.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Dim 29 Avr - 6:07

Mais qu’elle était cette… chose ? La boule de sang avec laquelle je tentais de dialoguer venait de se transformer en une étrange créature pour le moins… béante. C’était le mot en effet ; sa corpulence était beaucoup plus imposante que celle d’un humain. Quant à sa « bouche », elle était tout simplement disproportionnée. Je ne savais vraiment pas de quelle manière réagir. Je ne ressentais plus rien, la situation me dépassait complètement et apparemment je n’étais pas la seule. La jeune femme au teint cadavérique qui était à l’origine de tout ceci avait totalement perdu le contrôle de sa création. Cette dernière ne tarda d'ailleurs pas à se manifester davantage. Hélas… Cela n’était en aucun cas de bon augure, bien au contraire… La créature se mit à parler de sa voix au timbre sifflant et menaçant. Il paraissait évident qu’elle n’appréciait guère avoir été appelée en ce lieu. Elle n’eut aucune pitié pour la jeune femme et ne prêta aucune attention à ses explications. Pire, elle se saisie alors de son corps si frêle entre les énormes mains de la créature, et le déchira en deux sans aucune sommation. Allyriane et moi étions là, complètement impuissantes. Belle était non loin de moi, toujours inconsciente.

*Sur un sens, cela est peut-être préférable pour toi soeurette. En aucun cas je n’aurais voulu que tu assistes à un tel spectacle.*

En commettant un acte aussi barbare, j’en arrivais à éprouver de la compassion pour la jeune fille au teint pâle. J’aurais également dû être horrifiée ou même crier. Mais la seule émotion qui jaillit en moi à cet instant fut de la colère. Je n’acceptais pas ce qu’il venait de se produire sous mes yeux qui n’en n’avaient déjà que trop vu. Par-dessus tout, ce fut son dernier regard livide et teinté d’une expression désolée, qui me déchira le cœur. Comment pouvait-on commettre un tel acte de sang froid ? Tout ceci me ramenait, une nouvelle fois, quelques années en arrière ; le cadavre de ma mère trouvé sur ces marches blanches après avoir été souillé et maltraité, sans aucun égard pour l’innocence qu’elle incarnait. Je refusais de concevoir que l’on puisse prendre une vie simplement par cruauté ou pour satisfaire son orgueil personnel.

A peine la créature eut-elle fini de « jouer » avec la pauvre sorcière, désormais arrachée en deux moitiés et donc indubitablement sans vie, qu'elle décida de s’en prendre à Allyriane et moi. Bien qu’agile et vive, je ne faisais physiquement pas le poids contre ce monstre. Belle était inconsciente et avec tout ce sang perdu, la faim devait tirailler Allyriane. Malgré cela, il ne valait pas mieux m’attaquer vu l’état émotionnel dans lequel je me trouvais. Il ne s’agissait pas là de l’agacement que j’avais pu ressentir envers Allyriane quelques heures auparavant. L’éclair qui l’avait frappée n’était encore que sommaire. Là, pas le temps de penser dans une telle situation, la colère qui m’animait actuellement remuait le fond de mon âme et je lui laissais libre cours. Il ne fallait pas qu'elle nous touche, il ne fallait pas qu'elle puisse tuer encore, assez de victimes... stop... assez... assez...

-ASSEZ !!!

Les poings serrés, je sentis une vive énergie me traverser le corps, que je ne pus et ne voulus point retenir. C'était comme si mes pouvoirs s’harmonisaient avec mes sentiments. Dans une volonté de protection mais surtout, d'arrêter ce massacre, je tendis les bras vers l'avant pour laisser échapper ma foudre. Dans une détonation assourdissante, des sortes d'éclairs jaillirent alors de mes mains pour venir frapper la furie de plein fouet. Il serait extrêmement difficile pour elle d’éviter ce sort aussi violent que soudain. Cette puissance que seul la colère pouvait engendrer, m'avait été offerte par Sheylii, l'impératrice du vent. Heureusement pour elle, mon instinct n’était pas de tuer. Elle ne serait probablement qu'abasourdie quelques instants, mais suffisamment pour la ralentir dans sa course folle pour nous atteindre. Cela nous laisserait au moins quelques secondes de répit pour agir et ne pas finir dévorées par ses soins.

-Allyriane, si tu as une idée ou tu veux simplement te faire plaisir, ne te gêne surtout pas ! Dis-je d’une voix ferme emplie d’animosité envers l’inconnue.

En effet, c’était le moment ou jamais. Il était rare de me voir ainsi, moi d’habitude si calme et plutôt d’humeur joyeuse ou mélancolique. Je ne pouvais pas faire grand-chose contre une créature si énorme et dont j’ignorais l’étendue de ses pouvoirs. Seul un travail d’équipe pouvait éventuellement nous donner une chance. Fuir ou se battre, peu m’importait, tant que nous nous en sortions tous vivants et en un seul morceau si possible. Je n’oubliais pas Belle bien sûr, ma précieuse sœur de cœur devait absolument continuer de vivre également. Pour le moment, elle n’était pas la cible directe de notre ennemie, cela me soulageait quelques peu. Mais dans l’hypothèse d’un retournement de situation, je gardais tout de même une surveillance discrète à son égard.

Je ne perdais pas de vue ma mission de base et de la plus haute importance. Mais dans l'immédiat, notre survie était une priorité. Je ne savais ce que nous réservait le destin, ni même comment réagirait Allyriane ou la créature. Avions-nous une chance de vivre ? Dans tous les cas, je restais vigilante et déterminée. D’ailleurs, je percevais comme une « présence invisible » près de moi, dans la brise qui soufflait autour de nous. Je me sentais comme observée et ce, depuis un moment déjà. Simplement je n’y avais pas prêté plus d’attention car je ne la sentais pas néfaste et il y avait plus urgent. Peut-être était-ce mon imagination ou même ma propre colère, mais elle était parfaitement perceptible maintenant ; c’était comme si elle me donner la force de me battre. Etait-ce Sheylii ? Je doutais fort qu’elle ne se manifeste de cette façon. Un esprit ? Une personne invisible ? Quoi qu’il en était, toute aide, même morale, était nécessaire actuellement car à moins d’un miracle, nous avions peu de chance de nous en sortir.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Dim 3 Juin - 16:28

Ca puait vraiment… mais vraiment hein ? Genre la puanteur moisie et tout ça... Mais avant que la vampire ait eu le temps de comprendre à quel point ça sentait vraiment mauvais, la chose débarqua. Cette boule de sang se transforma alors en une créature… étrange, immonde surtout. Allyriane leva un sourcil en se demandant à quoi la nature jouait en créant des trucs pareils. Cette chose venue de nulle part ne disait vraiment rien de bon. Mais la jeune fille ne feindra pas la peur ou quoi que ce soit. Elle resta bien entre les deux créatures et Lanae et sa capitaine. Toujours prête à bondir d’un moment à l’autre… mais pour le moment, la scène se déroula sans qu’elle puisse y faire grand-chose. Après tout… à qui la faute ? A la peau pâle parce que sinon, elles en auraient jamais été là. En plus, cette bête avait un nom… Sydris avait-on dit. Aussi imposante soit-elle, elle essayait de garder son calme mais quelque chose de vraiment malsain se dégageait d’elle au moment où elle se saisit de la fille pour la sentir et la tourner dans tous les sens. Allyriane pouvait le ressentir… elle avait faim elle aussi. Une soif de sang intarissable la prenait aux entrailles la bête et elle. Cependant, ses instincts la trompaient peu souvent dans ce genre de condition…

- Tu ne vas quand même pas faire ça… Se murmura-t-elle à elle-même en gardant le regard braqué sur les yeux du monstre.

*… bien sûr que si*

La vampire tourna la tête en direction de Lanae. Elle avait aussi le même sentiment mais lorsqu’elle entendu Sydris crier « A table », se fit le sursaut. Allyriane eut le temps de retourner son attention sur elle pour assister à la scène. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas vu une telle effusion de sang et qui n’avait pas été causée de ses propres mains. Le corps de la fille vu littéralement arraché en deux. Ne lui laissant pas la moindre chance de se sauver, son emprise sur elle était trop forte. Sa force devait vraiment être puissante pour faire une chose pareille. Et ce fut à ce moment-là qu’Allyriane sentit un rictus en coin de lèvre. Quelque chose se mit à bouillir en elle. Pas de la pitié, ni de la compassion. Loin de là. Pheare désormais livrée à la mort fut jetée à terre. Son regard se riva sur la vampire et Lanae. Comme si elle cherchait à demander pardon ou leur dire de fuir mais elle ne pouvait rien faire d’autre que tendre le bras. Le poing serré, frappant le sol avec violence, le regard de la vampire changea. Ce qu’elle sentait était vrai. La créature se rua alors dans leur direction.

Allyriane était soudainement perdue dans sa rage, une folie venue de loin l’avait envahie. Un regard noir figé sur Sydris se ruant sur elle, prête à faire face au choc sauf que… ce fut le cri de Lanae qui la fit revenir à la réalité. Suivit d’une vague d’énergie puissante qui lui passa à côté à une telle vitesse qu’elle allait frapper de plein fouet le monstre. Le même genre d’énergie emplie de colère que la demie-elfe lui avait jeté pour l’envoyer balader dans le décors. Ca serait dur à éviter et plus elle restait là, plus la rousse montait dans son estime. Finalement elle n’était pas aussi faible qu’elle le pensait… ça demandait le respect… peut être que sans cela, Allyriane se serait jetée dans la gueule de la faucheuse. Mais ses paroles qui s’ensuivirent étaient fortes et Allyriane en fit elle-même étonnée que la rousse puisse dire de telles choses. Tournant brièvement la tête dans sa direction, Lanae pourrait alors voir un sourire dément, qu’elle aurait l’occasion de voir rarement sur le visage de la vampire.

- Si tu veux la mettre à l’abri, c’est le moment ! Lui cria-t-elle alors tout en sortant un de ses sabres noirs, profitant du peu de temps entre l’impact de l’éclair et le monstre.

Mais au fond, elle ne voulait pas qu’elle s’en aille vraiment, juste mettre l’inconsciente à l’abri. Depuis la présence de cette fille, quelque chose l’avait changée. Mais ça, elle ne se le permettrait sûrement jamais de le dire. Trop fière probablement. Elle sentit aussi une once de peur en elle mais quelque chose la fit voir pleine de confiance. Qu’est-ce qui la faisait se sentir ainsi ? Enfin…

*… sans importance…*

Pivotant rapidement face à l’ennemi, Allyriane crispa sa main gauche sur le manche de son sabre, prête à combattre et à laisser la moindre chance possible à Lanae de fuir ou riposter. Jamais elle n’avait oublié la dette qu’elle avait envers elle. Détestant au plus au point d’être redevable à qui que ce soit… Et elle allait lui en rendre une partie en faisant tout pour qu’elle survive. Sa main droite légèrement ouverte, une pointe commença à s’extirper lentement du milieu de la paume de celle-ci. Pas complètement mais juste un peu pour gagner du temps, à peine visible. Elle savait déjà comment elle comptait surprendre Sydris en lui montrant qu’elle n’avait pas du menu fretin en face. Cette chose allait sévèrement en pâtir et Allyriane comptait bien s’y prendre à cœur joie.

Seulement dans le cas où l’éclair de Lanae ne la toucherait pas… où elle allait improviser une autre approche tout en espérant que l’entente entre Lanae et elle serait immédiate, sans dialogue, juste en comprenant l’autre. Ce qui faisait peur à la vampire, elle qui n’avait jamais combattue en duo, toujours seule. Pensant que cela menait toujours à la défaite.

- Tu peux compter sur moi pour survivre… Dit-elle alors, sans savoir que Lanae pouvait l’entendre, pensant se murmurer à elle-même mais trop prise dans sa folie intérieure.

Dans la mesure où l’éclair toucherait sa cible, Allyriane saura quoi faire pour espérer achever la bête mais si celle-ci parvenait à l’esquiver… elle avait toutes les peurs à s’offrir. Sa vitesse serait alors hors du commun et supérieure à la sienne. Mais là aussi… Allyriane ne perdra jamais confiance, étrangement. Un petit rire mauvais étirant ses lèvres s’extirpa presque silencieusement de sa gorge. Au moins, si elle devait vivre ou mourir, elle resterait elle-même jusqu’au bout ! Ce monstre serait sûrement un des pires ennemis qu’elle aurait à combattre et ce, probablement la même chose pour Lanae. Restant convaincue que la victoire était possible !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Ven 28 Sep - 5:36


Spoiler:
 
¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Familier
avatar
Récits 8
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Dim 9 Déc - 6:05


Et dire qu'en général, cette forêt était assez calme... Aujourd'hui c'était fort différent. Des personnes pressées, de tout âges, se précipitaient dans un sens ou dans l'autre. Or j'étais très curieuse, et si j'observais tout cela de loin, me contentant de trouver tout ce petit monde bien bruyant, des cris horribles et plus animal qu'autre chose me glacèrent. Figée, j'écoutais ces plaintes de rage à présent, se mêlant à des voix humaines. Il fallait que j'aille voir ce qui se passait. Volant en direction du vacarme je pus bientôt me poser sur une branche d'où j’assistais sans être vue, à une scène des plus effrayante. Une créature manifestement hostile se battait contre deux demoiselles, une troisième gisant plus loin. Et tout ce sang! je tremblais comme une feuille. Le regard fixé sur cette chose, je sursautais violemment, manquant de tomber de mon perchoir lorsqu'une détonation retentit. Après la minute qu'il me fallut pour me remettre d'aplomb je vis ce qu'il s'était passé. La jeune femme qui gisait, et que je pensais morte, avait tué la sombre créature. Il fallut davantage de temps aux deux femmes qui ne profitaient pas de ma vue panoramique des environs, pour comprendre ce qui venait de se dérouler. De mon coté, sans en avoir conscience, j'étais soulagée et mon coeur qui battait la chamade, se calma. Je regardais celle qui venait de tirer, puis les deux autres, et je vis qu'elles avaient déja beaucoup vécu et avaient été durement éprouvées. Ma nature me dictait de faire ce que je pouvais pour les aider, c'est à dire pas grand chose, mais il m'était impensable de repartir sans même essayer.

Alors m'envolant, pour me rapprocher de cette scène souillée de sang, je commençais à chanter. Mes paroles, nul ne pourrait les comprendre, n'étaient qu'un murmure pour ces demoiselles. Je possédais le don d'apaiser les coeur, parfois même certaines blessures mais les leur étaient bien au delà de ma condition. Peu m'importait que les demoiselles que voient, je souhaitais qu'elles puissent aller mieux. Passant tour à tour prés de chacune d'elle, je laissais mon chant opérer, et lorsqu'il toucha à sa fin, je voulus les laisser récupérer et donc m'en aller. Mais c'était sans compter mon propre malaise face à cette scène qui ne s'était pas tout à fait dissipé. Absorbée par elle, je ne vis pas les cheveux roux virevoltant au gré du vent et je me pris bientôt les ailes dans une mèche ce qui me stoppa net.

*Ah non c'est pas possible... comment puis je être aussi maladroite !*

Le problème étant que mes ailes étaient belles et bien coincées et plus je bougeais plus le tout s'emmêlait. En plus, j'allais finir par tirer sur les cheveux de la demoiselle qui n'en serait guère ravie je la comprenais fort bien. Grimaçant, car j'aurais préféré retourner me percher dans une cachette à écouter les bruits de la forêt, je raclais ma gorge et m'adressais à la porteuse de la chevelure rousse.

- Hum... Excusez moi... je crains de m'être prise dans vos cheveux et ne pas pouvoir m'en défaire sans aide extérieure... Je ne souhaitais pas vous déranger, j'ai juste assisté à... une partie de votre... combat.

Je me sentais cloche et stupide! la vérité était que je ne savais pas quoi dire pour justifier ma présence, que je trouvais intrusive, et que je m’emmêlait autant les ailes que la langue apparemment. Malgré tout j'étais bien contente d'être tombée sur cette jeune femme. Un sentiment de bien être, en la regardant, m'envahissait inexorablement. Une chaleur, comme... non c'était ridicule, et surement dû à la frayeur ressentie durant la mise à mort de la créature. Mais le fait était que hormis la gêne, je ne me sentais pas si mal coincée ici...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   Dim 10 Mar - 12:43

J’avais lancé une attaque très puissante contre la créature qui maintenant fonçait sur moi. Je m’attendais à la voir assommée et Allyriane prendre le relais, mais rien de ce que je ne m’étais imaginée ne se produisit. Une chatouille… C’est tout ce qu’avait provoqué mon attaque foudroyante chez mon ennemie. Je n’avais aucun préjugé contre les hybrides ou autres êtres différents des humains. Seulement les instincts meurtriers et dévastateurs de cette femme-serpente, sans même accorder sa clémence me consternaient et me répugnaient. L’heure n’était cependant pas à ce genre de réflexion, ma magie n’avait tout simplement aucun effet. Je me sentais si… Impuissante…

Heureusement, l’esprit d’équipe était aussi quelque chose qui me tenait à cœur. Je ne fus pas tellement surprise de voir Allyriane rallier notre cause à cet instant. Si cette femme avait une bonne résistance magique, elle semblait beaucoup plus vulnérable aux attaques physiques. La lame d’Allyriane arracha un cri à la créature.

- *Oui, nous avons enfin une chance, cela va la ralentir.*

La ralentir, oui… Mais pas l’arrêter… Malgré la blessure sévère infligée à l’abdomen de la femme-serpente, cette dernière riposta d’un violent coup de queue avant de se retourner vers moi.

- Allyriane ! Criais-je.

J’avais perdu de vue mon alliée, ne sachant si elle avait pu éviter ou non cette attaque virulente. Je ne pouvais ni la secourir, ni même défendre qui que ce soit, ma magie étant inefficace. Il ne fallait pourtant pas me sous-estimer. Si avant tout j’étais une mage, j’étais très agile et je savais tout aussi bien me battre au corps à corps avec ma dague et mon bâton. Mais un souci demeurait… Si la grande lame d’Allyriane l’avait à peine ralentie, que ferait ma pauvre petite dague. De plus, à peine blessée qu’elle se retournait de nouveau vers moi pour m’attaquer. Décidément, elle ne me portait pas dans son cœur, encore fallait-il qu’elle en possède un. J’allais tenter le tout pour le tout… Me sacrifier était le seul moyen… Je ne pouvais, de toute évidence, éviter sa furie, alors autant que cela serve à quelque chose.

- *Si je pouvais la rendre aveugle, ou quelque chose comme ça. Dès qu’elle m’aura saisie, je lui planterai ma dague dans ses yeux ou n’importe quelle partie sensible qui viendra s’offrir à ma portée.*

Je délirais sûrement de croire que je puisse quelque chose contre elle… Mais ma rage était bien présente et ma dague tenue bien fermement dans ma paume de main. Je me préparais à vivre mes derniers instants quand un bruit sourd retentit. Ce bruit arrêta net la créature dans sa course folle pour me tuer. Le femme-serpente s’étala de tout son long sur le sol. Derrière elle se tenait Belle, bien vivante avec un regard plus décisif que jamais. Dans sa main, son mousquet qui venait à point nommé. Tellement surprise et reconnaissante à la fois de la voir ainsi se tenir devant moi, j’étais incapable de prononcer le moindre mot. Seul des larmes de joie accompagnées d’un regard empli d’émotions manifestaient ce que je ressentais. Tout comme la colère venait de se dissiper comme le vent, Belle lâcha le pistolet aussitôt qu’elle m’aperçut. Sans même attendre une seconde de plus, je courus dans sa direction et la pris dans mes bras pour la serrer contre moi, les larmes coulant à flot.

- Belle ! Merci… Ma sœur, tu es bien là… Tu nous as tous sauvées. Merci !

Ayant peur de l’étouffer et ne sachant sa propre réaction après de tels événements, je préférais la laisser respirer. Regardant alors autour de moi, je cherchais à percevoir Allyriane derrière le cadavre du monstre.

- Allyriane ! Où es-tu ?!

C’est alors que je sentis une autre présence, comme un pressentiment qui transportait mes pensées bien ailleurs de cette scène meurtrière. Ce que je ressentais n’avait rien de négatif, c’était même tout le contraire, je baignais dans une plénitude totale. Ne sachant expliquer cette sensation, je mis cela sur le compte d’un effet de soulagement après les derniers événements. A cet instant, une petite voix résonna tout près de mon oreille… Je crus devenir folle avant de sentir mes cheveux comme être tirés de part et d’autre. Je me saisis d’une mèche, avant d’y voir une toute petite créature ailée aux cheveux argentées. Qu’elle était mignonne ! Mon cœur en fut attendri… Voyant bien qu’elle était coincée, je l’aidai tout d’abord à s’extirper de la masse rousse qui composait ma chevelure.

- Une fée ! Te voilà libre. Tu as assisté à notre combat dis-tu ? Tu n’as pas été trop horrifiée j’espère... Quel est ton nom, que viens-tu faire dans un endroit aussi hostile ?

Au fur et à mesure que je m’adressai à la fée, je me sentais de plus en plus fébrile, au point de m’asseoir soudainement aux pieds de Belle. J’étais comme une petite enfant qui oublie tout ce qui se passe autour d’elle pour s’enfermer dans une bulle rassurante.

- Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, je me sens bizarre, mais pas au mauvais sens du terme… Je crois que j’ai besoin d’une minute pour récupérer…

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 01 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Enfin une pause... Ou pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin une pause... Ou pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: