AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 En route pour les Eaux Maudites !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: En route pour les Eaux Maudites !    Mer 25 Mai - 14:59

Il devait être midi passée, désormais, au vu de la hauteur que le soleil avait prit au-dessus de la cité qui se dressait au loin. Mayufu ne savait pas combien de temps elle avait prise pour venir jusqu'ici depuis la vallée où elle avait causé un sacré foutoir, il fallait le dire. Mais ce n'en était pas sans conséquence. Pour eux ? Non, sérieusement, vous pensez qu'elle se soucierai de l'état des inconnus qu'elle avait croisés ? Bien sûr que non ! Elle se centrait sur elle depuis qu'elle avait quitté ce lieu. Réfléchissant pour elle, seulement, afin de se retrouver après avoir été troublée par les souvenirs du passé revenus la hanté durant la précédente lutte désespérée. Qu'elle avait tenté de mener à terme mais sans succès. La faute à son incapacité de garder le contrôle de son pouvoir et de préserver son sang froid, laissant exploser au grand jour une profonde haine sans nom. Mais la gifle magistrale que lui avait infligée Umar l'avait vite remise sur le bon chemin pour qu'elle se reprenne rapidement. Mais une honte s'était installée au fond de son cœur. Ainsi qu'une humiliation cuisante, quand elle se trouvait toujours face aux inconnus dans la vallée, après l'intervention brutale de la sorcière des ombres. Mais en fin de compte, elle n'en voulait à personne, ni à son amie. Estimant qu'elle avait eu les raisons valables pour agir de la sorte. Mais rien n'empêchait à la jeune fille de ruminer en silence et massant de temps à autre sa joue durant le trajet. Un long chemin en plein milieu des plaines, la guidant pile devant l'entrée de la cité. Au premier abords, elle semblait... semblable à la cité de Féerune et des gardes étaient évidemment postés à l'entrée de celle-ci. S'en approchant, l'air de rien, elle scruta les alentours afin de poser ses repères. Tout était à redécouvrir et elle se sentait pas en sécurité lorsqu'elle s'approchait davantage de la grande porte. Le poids de son éventuelle mort commençant à se faire drôlement sentir plus elle s'approchait de son objectif. Tandis que la blessure à son bras la relançait de plus belle, elle faisait tout pour retenir ses grimaces et massa son épaule délicatement pour paraître normal et pénétra à l'intérieur de la cité de... Nandis, avait-elle lu sur une pancarte dans la première rue qu'elle parcouru.

Il y avait du monde, beaucoup trop de monde au goût de la jeune fille qui tentait tant bien que mal à se frayer un chemin dans la foule. Préférant rapidement emprunter un passage longeant de près les habitations, commerces et autres auberges. Évitant ainsi d'être bousculée... Une sensation étrange s'empara d'elle, quelque chose qu'elle n'avait pas ressentit depuis des années. Il y avait plus ce poids qu'elle avait dû supporter dans son dos par le passé. Celui des regards la méprisant ou la surveillant de près. Ou ceux des personnes en voulant à sa peau pour des raisons qu'elle se garda de ne pas y repenser trop fort. Umar se trouvait au fond d'elle, à l'intérieure de son être et elle pouvait tout aussi aisément lire ses pensées ou lui parler comme quand elle était seule. Alors elle se garda de trop explorer son passé et continua son avancée dans la grande rue, bifurquant dans une seconde un peu plus animée et plus large, avec essentiellement des commerces. Réflexion faite, elle évita de se faufiler dans ce sens et fila tout droit, gardant la même direction que la précédente. Comment allait-elle trouver le port dont la sorcière lui avait parlé avant de se mettre en route ? Soit elle trouverait des panneaux ou indications, aux premiers temps. Soit elle irait demander son chemin, situation qu'elle préférait éviter mine de rien. Ne voulant pas tellement approcher les gens de cette cité, ayant la préférence de rester à l'écart un petit moment. La solitude lui plaisait dans ces situations.

*Si tu vois quoi que ce soit qui me mène au port, Umar, dis-le moi, s'il te plaît*

Son regard balayait la foule, à la recherche d'un indice qui pourrait la guider et elle finira par suivre son instinct en empruntant un chemin sur sa droite, constatant que toutes les rues étaient animées. C'était probablement pas la meilleure heure pour ce genre de balade. Mais rien, elle ne trouvait aucuns panneaux ou autres pour l'aider. Il allait falloir qu'elle demande son chemin, ce qui lui fit arracher une grimace. Contrariée, elle allait s'apprêter à arrêter la première personne près d'elle pour lui demander son chemin,

- Excusez-moi ! Est-ce que vous pouvez... Commencait-elle à dire alors que des voix attirèrent son attention. Par je ne sais quel miracle, il avait évoqué le mot "port" ainsi que "on doit y aller" ! Parfait ! Il lui fallait que les prendre en filature et elle reprit ses mots envers la personne qui attendait la suite de sa demande. ... En fait, non, ça ira.

Elle haussa les épaules et adressa un simple hochement de tête à la jeune fille qui s'éloignait désormais et gardait un oeil sur les personnes se dirigeant vers le port. Ils étaient au nombre de trois, des jeunes. Elle ne saura pas dire de quelle classe ils étaient mais elle s'en fichait bien, elle les suivit sans tarder, restant bien à l'écart et continuant de raser les murs en bord de rue tout le long du trajet. Avançant tranquillement, elle se sentait nerveuse et se demandait si tout cela allait durer encore longtemps. Mayufu commençait à en avoir un peu marre de courir dans tous les sens à vrai dire... Et la quête de Mortimer n'était pas là pour l'arranger, surtout que c'était sa vie en jeu là. Mais bon, ce n'était pas la peine ni le moment d'y penser et elle continua sa filature jusqu'à enfin apercevoir des mâts des navires dépasser des toitures aux alentours du bord.

*Enfin j'y suis !*

Cessant de suivre les inconnus, elle tourna dans une autre rue qui la mena directement sur une autre au bord de l'eau. L'odeur de sel et de poisson empestait bien l'air et elle inspira un grand coup avant de se lancer en direction des navires, tentant de repérer un capitaine ou quelqu'un capable de l'aider, la renseigner ou l'embarquer, n'importe qui et n'importe quoi. Tant qu'elle pouvait atteindre les eaux maudites. Il fallait aussi qu'elle improvise aussi une façon d'aborder la dite personne sans éveiller le moindre soupçons. Il aurait été seulement plus simple de... louer un bâteau pour elle ? Etait-ce seulement faisable ? Ca coûtait rien de demander... Alors, s'arrêtant au bord de l'eau et s'appuyant sur un poteau, elle observait son reflet et réfléchit quelques instants. Un pont la menait en direction de trois navires qui semblait se préparer à partir. Il y avait du monde, un semblait être un navire de commerce, les deux autres, aucunes idées. Il y avait aussi des gardes, alors impossible d'entrer dans l'un d'eux sans se faire voir ou se faire passer pour un membre de l'équipage. Comment Umar agirait-elle à sa place ? Serait-ce pas mieux d'attendre la nuit et partir en volant au-dessus de l'eau ? Ou gagnerait-elle du temps en bateau et attendre la nuit ? C'était pas simple à choisir, les deux idées étaient bonnes mais comme elle y était au port maintenant, elle allait tenter la première idée : Demander aux capitaines. S'ils refusaient, elle improviserai encore une nouvelle fois.

*Bon, on y va alors...*

La Fille de Bhaal était peut être pas la plus futée, mais quand elle voulait quelque chose, elle savait souvent se montrer convaincante. Se râclant la gorge et se décollant de son poteau, elle s'engagea sur le pont en direction des trois navires et s'approchera d'un des hommes qui semblait avoir une certaine importance puisqu'il balançait des ordres, en aboyant comme une brute, à des hommes qui chargeaient des provisions dans le navire en face de lui. Il y avait tout de même une certaine ambiance très pesante par ici. Les gardes avaient le regard mauvais et lourd. Les matelots semblaient assez stressé et je ne vous parle pas du ton qu'employait les quelques hommes lançant des ordres depuis le pont ou les navires.

- Connaissez-vous les Eaux Maudites ? Demanda-t-elle directement à l'homme près d'elle, se stoppant à côté de lui et le regardant.

Bon, ça, c'était fait... Elle ne pouvait pas être plus directe. On verra bien ce qu'il en ressortira mais Mayufu était prête à tout pour pouvoir gagner du temps et économiser son énergie et celle de son amie en elle.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    Sam 11 Juin - 18:43

Les directives avaient été données, Umar ordonna à Mayufu de se rendre au port de la cité dans les plus brefs délais. Hélas, ce n'était pas la porte à côté, la grande plaine était immense... Autrement dit, il fallut pas loin de quatre heures de marche pour que la jeune fille atteigne sa destination. Un temps pendant lequel, la sombre sorcière s'endormit... Il fut donc impossible pour Mayufu d'obtenir ses conseils, et ce, malgré sa demande. De toute façon, elle se débrouilla fort bien toute seule, et pour cause ; la fille de Bhaal venait enfin de trouver ce qu'elle cherchait, soit ; le port de Nandis. C'est alors qu'un navire sur le point de partir attira son attention...


Cette partie des docks n'était pas la plus recommandée, à savoir que seuls les flibustiers y accostaient ! Cela était dû à un pacte passé entre les arpenteurs des mers et la guilde de la dague ensanglantée. Depuis lors, les gardes de la cité avaient déserté les lieux, du moins... tous ceux pour qui la vie était précieuse. En outre, les hommes que la jeune fille prit pour des soldats, n'étaient en fait que des pirates ou des bandits de grands chemins richement équipés ! Ainsi, lorsqu'elle s'osa à s'adresser au capitaine du Kalandor, un de ses laquais se rua littéralement sur celle-ci arme en main ! Mais étrangement, le dirigeant lui fit signe de s'arrêter puis de retourner à sa place d'un simple geste de la main. Il était parfaitement en mesure de se défendre, il ne fallait pas non plus exagérer !

- Tu as des tripes pour te promener ici toute seule ! Répliqua durement le capitaine de sa voix rauque. Et bien sûr que je connais les eaux maudites, même si je n'ai pas eu encore le plaisir d'y aller ! Pourquoi ? Tu veux y nager ?

Des rires moqueurs s'en suivirent, comme si c'était inconcevable pour une personne jugée "normale", de se rendre en ces eaux dangereuses. Ce qui voulait dire que cette gamine n'avait rien à faire là, alors valait mieux pour cette idiote qu'elle détale avant que les pirates ne décident de s'occuper d'elle !

- Tire-toi ! Termina t-il en la bousculant avec force. Retourne dans les jupons de ta mère !

Si cette morveuse pensait être traitée telle une reine en se pointant comme une fleur auprès du capitaine le plus influant, elle se trompait lourdement ! La preuve en était donnée ! À la suite de quoi, l'homme dont la courtoisie ne faisait guère partie de sa façon d'être, abandonna la gamine afin de s'en retourner sur son navire... Il n'allait plus tarder à appareiller, encore quelques provisions et c'était bon. Quand soudain, un cri déchirant se fit entendre depuis l’entrepôt situé à l'autre extrémité du quai ! De toute évidence, quelqu'un venait de se faire tuer... Conclusion ; l'agitation naquit. Non pas par panique, mais par volonté d'égorger le responsable de ce hurlement ! À cela, toute une foule d'individus armés jusqu'aux dents entra dans le baraquement. Jusque là tout allait bien, quand tout à coup ! D'autres cris se propagèrent depuis ce même lieu ! Un tir de baliste venait d'embrocher quatre hommes simultanément, tout en les propulsant jusqu'à l'extérieur de l'entrepôt qu'ils venaient de prendre d'assaut.

- Bon sang de Kirenna ! Mais qu'est ce qui se passe ?!! S'écria le capitaine sans obtenir de réponse.

Plusieurs de ses laquais venaient de périr sans la moindre raison, quant au responsable de ce bain de sang... le mystère demeurait entier. Toutefois, il fallait savoir que cette bâtisse en piteux état qu'était l'entrepôt, renfermait tout un arsenal fréquemment utilisé par la plupart de leur flotte, dont balistes, canons, arbalètes, et autres caisses d'armes blanches... Il n'était donc pas difficile pour une personne mal intentionnée et avec un minimum de pratique, de semer la pagaille avec tout cet attirail !


Surtout si la criminelle en question se nommait Pheare ! Après avoir été elle aussi victime de l'anomalie temporelle, voilà qu'elle était de retour au sein de Nandis, plus avide que jamais ! Quant à la raison de sa téléportation entre l'île où elle était et l'entrepôt, ne l'intéressait en aucune façon ! Tout ce qui comptait pour cette démente, c'était de rependre le sang et la mort, voilà un désir qu'elle allait pouvoir assouvir jusqu'à plus soif, si toutefois il y avait une fin à celle-ci... D'ailleurs, après qu'elle ait empalé cette bande de minables, Pheare s'empara d'une pair de sabres qu'elle avait soigneusement placé à sa disposition, de façon à pouvoir faire sauter la tête des quelques vermines restantes ! Les trois malheureux n'eurent pas l'ombre d'une chance, trop choqués par ce qu'elle venait de faire à leur camarade... Hélas, la folle n'en avait pas terminée, puisqu'après son massacre, elle poussa la baliste montée sur roues jusque sur le quai, avant de tourner cette dernière en direction du plus grand nombre de personnes, histoire de faire un maximum de cadavres !

- Mais c'est qui elle... Grommela le capitaine, au moment où le tir fut déclenché.

Le trait de la baliste traversa et blessa une bonne dizaine d'individus avant de finir sa course dans la coque du Kalandor ! Les hostilités étaient lancées, Pheare ne pouvait être raisonnée autrement qu'en l'assommant ou en la tuant, ce qui apparemment, n'était pas près de se produire ! Pourquoi voulait-elle éventrer tous ceux qui se présentaient à elle, nul ne pouvait le savoir, pas même cette dernière !

- Crevez tous ! Dit-elle avec une indifférence déconcertante, avant de foncer dans le tas armée de ses deux sabres.

Elle allait vite, trop vite ! Et si personne ne faisait rien, tous les individus présents allaient finir dans une mare de sang ! Cela pouvait paraître très improbable si l'on prenait en compte qu'ils étaient tous armés et en grand nombre. Mais étrangement, Pheare n'avait pas l'air de s'en soucier... Devaient-ils prendre la menace au sérieux ? Sans aucun doute, oui ! Car trois autres pirates venaient à l'instant de perdre la tête ! Les mouvements de la démentes étaient rapides et précis, au même titre que ses déplacements, ce qui rendait également les attaques à distance, très imprécises... La boucherie Nandienne était ouverte !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    Sam 23 Juil - 16:33

Elle le savait très bien qu'elle n'aurait pas tout ce qu'elle attendait à se pointer aussi bêtement auprès de la personne qu'elle pensait être un capitaine du navire qu'elle avait repéré. Elle ne repéra aucuns noms sur le navire mais s'en fichait bien pour le moment. Tout ce qui comptait pour elle, c'était de partir pour sa destination au plus vite et ce, par n'importe quel moyen possible et imaginable. Mais par contre, ce qu'elle ne comprit pas de suite, ce que les soldats qu'elle avait vu n'en étaient pas. Et ceci se fera comprendre au moment même où elle adressa la parole à l'homme en face d'elle. L'un d'eux dégaina son arme pour se jeter littéralement sur elle. Donnant à cette dernière confirmation à son doute concernant l'importance de la dite personne. Ni une ni deux, Mayufu réagira très rapidement. Son regard rouge sang foudroya le pirate qui était désormais son vis-à-vis, une main gauche en retrait, prête à tirer une vague de flamme sur ce dernier s'il faisait un pas de plus dans sa direction. Mais aucunes manifestations de cet élément ne se fit, elle resta quand même prudente pour ne pas révéler ses capacités afin de pouvoir en user pour convaincre le capitaine.

Sauf que cet homme sera éloigné d'elle par un geste de la main de l'autre qui lui fit du rentre dedans directement. Répondant par ailleurs à sa demande, tout de même et lui conseilla par la suite de retourner jouer loin de là et de ne pas lui faire perdre plus de temps. Mayufu n'en fit pas plus choquée que ça et resta de marbre, elle en avait plus que l'habitude des gens qui la prenaient de haut ainsi sans savoir qui elle était ni de quoi elle était capable. Et lorsque le capitaine la bouscula brutalement à la suite des rires qu'il avait provoqué avec ces dires, la jeune fille de Bhaal recula de deux pas sous la force de ce dernier. Son regard ne faillit pas et resta profondément planté dans celui du capitaine et l'avertit par une simple pensée qu'elle se garda de dire réellement.

*Tu me touches encore une fois comme ça, j'te tue !*

Il fallait faire ou dire quelque chose pour attirer son attention sur elle et veuille bien l'embarquer avec lui. Mais quoi ? Qu'est-ce qui pourrait intéresser ce genre de personne qu'était un pirate ? La richesse ? Le pouvoir ? La conquête ? L'aventure ? Ou tout ça à la fois ? La Fille de Bhaal ne fit pas attendre le temps et déclara aussitôt sur un ton sûr et insistant à la fois. Il fallait qu'elle soit convaincante au mieux pour réussir à manipuler ces gens.

- Le pouvoir total sur les océans ne vous intéresserai-t-il donc pas ? Dit-elle pour commencer avant d'avancer rapidement et tenter de rattraper l'homme et se mettre à sa hauteur. Je peux vous...

Un cri strident retentit alors au loin comme celui d'un porc que l'on égorgeait et Mayufu fit un volte face pour faire face à la source du son et ce n'en fit pas difficile. Un amas d'homme se ruait dans un entrepôt d'arme apparemment et plusieurs en ressortir à la queue leu leu, fixés sur une baliste qui s'écrasa un petit peu plus loin. Le capitaine ne fit pas long à la détente et réagit rapidement comme tant d'autres hommes qui se mirent en alerte maximale. Tous étaient prêts à faire face à l'assassin qui se trouvait dans cet entrepôt. Quant à Mayufu, elle ne fit rien et se contenta d'attendre et voir l'entrée en scène du tant attendu et ainsi, elle saura quoi faire. Mais à la plus grande des surprises, ce fit une femme qui apparut et armée d'un arme non-négligeable ! Elle poussa une baliste dans leur direction et il ne fallu pas moins d'une fraction de seconde pour que la plus grande partie des personnes dans la tracée du projectile comprennent ce qu'elle allait faire.

Elle tira alors et tout allait si vite. Plusieurs furent embrochés et l'arme terminera sa course dans la coque du navire. Provoquant sans doute l'arrêt de mort de la femme par la colère du capitaine de ce navire, soit l'homme que Mayufu tentait de convaincre. Alors qu'elle était désespérément en train de chercher une solution pour le convaincre, voilà qu'une opportunité de taille se présentait à elle. Profitant du chaos total et l'incompétence de ces hommes pour le protéger de cette folle dingue en ferait peut être une excellente raison d'obtenir un billet pour embarquer sur son navire. Cette dernière fonçait dans sa direction et Mayufu ne la lâcha pas du regard. La détaillant au mieux qu'elle pouvait avant de se lancer. Quelques têtes sautèrent au passage, donnant de précieux renseignements à la Fille de Bhaal qui l'observait. Elle était très pâle, un peu plus que le teint habituel de Mayufu. Sa dextérité avec ses sabres étaient impressionnante ! La fille aux yeux rouges alors en pleine concentration n'allait pas tarder à la contrer à son tour. Il lui faudra redoubler de prudence, éviter au grand maximum le corps à corps où elle serait désavantagée avec sa faux.

*Je crois savoir tout ce qu'il faut savoir...*

Ensuite, rapidement, elle jeta un coup d'oeil tout autour d'elle pour savoir parfaitement dans quel environnement elle allait combattre. De l'eau, du bois et plus loin, des bâtiments. Des navires, des hommes et tout un tas d'autres choses dont elle allait devoir en profiter pour détourner au mieux l'attention de la folle. C'était le moment de jouer pour elle, il fallait qu'elle l'arrête au plus vite et l'éjecter au loin pour ensuite la tuer ou la faire fuir et la laisser entre les mains de la garde de la cité. Discrètement, profitant que son adversaire soit trop prise par les hommes l'assaillant, Mayufu créa deux phénix de flammes qu'elle fit filer droit sur la meurtrière. Revêtant sa capuche, elle se fondit ensuite dans la foule pour se cacher alors derrière une série de barils, s'assurant de ne pas avoir été vue par elle et prit sa faux fermement dans ses mains, préparant sa conscience à agir rapidement contre les sabres qu'elle possédait. Attendant que ses phénix atteignent leur cible, Mayufu sortit de sa cachette, plantant son regard rougeoyant dans celui de la fille à la peau blanche.

Lui faisant aisément comprendre qu'elle n'irait pas plus loin et la Fille de Bhaal fit clairement l'étendue son geste "protecteur" en se plaçant nettement devant le capitaine. Son but n'était pas de le protéger mais simplement qu'il le comprenne malgré le réel manque d'envie que Mayufu possédait. Mais elle n'avait pas le choix. Il lui fallait juste donner du poids à sa façon de le convaincre par la suite. La Fille armée de sa faux ne démontra pas qu'elle était l'auteur de ses flammes vu qu'elle avait prit tout les soins du monde pour que personne ne la voit. Continuant à s'avancer de quelques pas, elle était sur ses gardes et prête à répondre à sa prochaine attaque aussi violemment qu'elle l'avait vu à l'acte. Surtout que cette fille ne pouvait pas tomber sur mieux... Elle était même très mal tombée !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 35 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    Mar 9 Aoû - 16:53


De toute sa carrière, le capitaine du Kalandor n'avait encore jamais vu ça ! Comment une fille seule et non protégée d'une épaisse cuirasse, pouvait-elle faire un tel carnage ? Il n'y avait cas voir le sang qu'elle laissait derrière elle. Fort heureusement, Gustar, le capitaine, n'était pas du genre à se laisser impressionner trop longtemps ! Ainsi, lorsqu'il reprit ses esprits, il n'attendit guère avant aboyer ses ordres comme il avait coutume de le faire lors d'un abordage. Premièrement, il intima à tous ceux qui grouillaient sur le chemin de la folle, de se disperser ! De ce fait, elle n'aurait d'autres choix que de les prendre un à un, quant aux arbalétriers, ils se tenaient déjà en position. Mettez son caractère pour âpre qu'il fusse, Gustar n'en demeurait pas moins un excellent capitaine.

- DISPERSEZ-VOUS ! DISPERSEZ-VOUS ! ET TOI FICHE-MOI LE CAMP ! Ajouta t-il à l'égard de la gamine qui voulait s'inviter à son bord.

Mais avant qu'il ne puisse en remettre une couche, de soudaines flammes jaillirent littéralement de la donzelle ! Deux espèces de volatiles incandescents prirent alors l'assaillante pour cible, à la suite de quoi, la gamine disparu... Si il avait su, il aurait été plus aimable... Mais il était bon de savoir que Gustar n'avait encore jamais vu ni combattu de mages ! Alors il ne pouvait se douter que cette fille avait un quelconque lien avec les arcanes. Enfin... pour l'heure, il fallait en premier lieu maîtriser cette folle avant qu'elle ne décapite tout le monde !


Qu'ils étaient faibles ! Un simple revers de bras suffisait à Pheare pour faire sauter chaque tête qui se présentaient à elle. Ne pourraient-ils pas avoir des cervicales un peu plus solides, histoire de rendre le crime plus divertissant ? Non... c'était trop demander bien sûr ! Heureusement alors qu'un évènement nouveau décida de s'inviter au combat dont elle était la pièce maîtresse. Et pour cause, du feu sorti de nul part la frappa de plein fouet, aussi bien de côté que de face ! Puis, une explosion naquit...

- Wowowowowooo... Commenta Gustar tout en mettant son bras au devant de ses yeux éblouis.

À la suite de quoi, Pheare fut violemment soufflée contre un proche mur. Hélas, ce n'était pas terminé ! La démente, qui pourtant était toujours accolée à la pierre, affichait une mine qui laissait facilement deviner que tout allait bien pour elle.

- Ho oui ! Dit-elle d'une voix dénuée de toute émotion.

La magie... Voilà bien une chose qui excitait Pheare davantage que le sang ! Un risque que la jouvencelle n'aurait jamais pris si elle aurait eu connaissance de son adversaire au préalable. La malheureuse Héroïne allait bien vite comprendre pourquoi !

- C'est... impossible... Ne reste pas là l'incendiaire ! Ordonna la capitaine en constatant lui aussi l'étonnante résistance de la folle.

On put également voir les yeux de la meurtrière s'illuminer légèrement, comme ci les pouvoirs de la gamine focalisait toute son attention. Ce fut alors que... toujours armée de ses deux sabres, Pheare se rua sur la pyromane sans crier gare ! Tel un boulet de canon, rien ne semblait pouvoir l'arrêter, quand soudain !

- FEU ! Ordonna Gustar.

Même si surpris, les arbalétriers avaient malgré tout conserver leur position, ainsi qu'une once de concentration. De ce fait, lorsqu'ils reçurent l'ordre de tirer, tous réagirent simultanément ! Étant donné que la folle arrivait de face et en ligne droite, tous n'eurent aucun mal à la viser. Ainsi, quand la salve fut envoyée, la démente se fit stopper net dans sa course effrénée, par une multitude de carreaux profondément enfoncés dans sa pâle chair.

- ENCORE ! Intima le capitaine.

Pheare s'en était retrouvée sur le dos... mais elle bougeait encore. Puis, alors qu'une autre pluie allait s'abattre sur elle, la démente attrapa de justesse l'un des cadavres gisant à ses côtés, afin de s'en couvrir. Faisant ainsi de la seconde salve un échec, à la suite de quoi Pheare eut tout juste le temps de s'accroupir, avant de sauter à l'eau.

- BON SANG ! Ragea Gustar. Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle crève maintenant, bande d'incompétents ! Et toi ? Reprit-il à l'égard de la gamine se trouvant devant lui. Tu comptais faire quoi au juste ? Le feu c'est bien, mais ses lames n'étaient pas mal non plus ! Fais plus attention à l'avenir.

Est-ce que le capitaine aurait eu une soudaine estime pour l'incendiaire ? Ca en avait l'apparence en tout cas. Mais une question le hantait plus que toutes autres... qu'en était-il de la folle ? À savoir qu'un être normal serait mort depuis longtemps avec de telles blessures.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    Mer 17 Aoû - 21:42

Les phénix de flamme se ruèrent sur leur cible commune pour alors réagir de façon complètement inattendue. Alors que Mayufu s'attendait simplement à enflammer la folle aux sabres, les deux volatiles de feux explosèrent dans un éclat éblouissant suivit d'une bonne détonation. Surprise, la pyromane fixait intensément la fumée se dissiper et remarqua que sa cible avait été projetée contre le mur. Tenant fermement sa faux, la jeune fille comprit qu'elle pouvait jauger la puissance de ces oiseaux de flammes pour plus ou moins de dégâts. Rien de mieux que la pratique en situation réelle pour apprendre les limites de ses capacités, voire au-delà ! Mais pour rien au monde Mayufu ne montrait de point mort, elle resta droite et sa faux bien empoignée dans sa main droite, elle dévisageait le cadavre ambulant qui affichait un sourire mauvais. Accolée au mur, elle ne semblait pas avoir autant souffert du coup que ce qu'il avait voulu montrer par sa puissante déflagration. Mais une bonne chose était à noter. Lors de l'impact, des flammes s'étaient répandues sur le sol boisé et sur des tonneaux autour du choc. Ce qui procurera un avantage certains à Mayufu tant qu'elles ne seraient pas évanouies. Bien sûr, une facette à démontrer lorsque le moment sera venu de l'utiliser. Mais pour l'heure, son adversaire semblait la regarder avec attention, comme si elle savait qu'elle était l'auteur de l'attaque sur sa personne. C'était vrai mais comment pouvait-elle le savoir au vu de toute la discrétion dont avait fait preuve Mayufu ? La Fille de Bhaal avait même était jusqu'à se faufiler dans le foule parmi les pirates qui protégeaient leur capitaine. Sauf qu'elle ne le faisait que par intérêt...

Les yeux rouge sang de la fille à la faux se fondirent dans ceux de la folle quelques secondes, elle était découverte et ce n'était plus la peine de se cacher. Elle le sentait bien, elle avait bien posé le doigt sur ses pouvoirs magiques. Et pour cause, elle démontrait autant oralement que physiquement que tout ne faisait que commencer pour elle. Raison de plus pour que la concentration de la Fille de Bhaal en soit doublée afin de parer à la moindre attaque.

*Approches...*

Déposant son autre main sur le manche de son arme, elle préparait à porter un violent coup si jamais elle venait à trop s'approcher d'elle et toute son attention était dirigée sur la folle et les flammes. Il ne suffit que de quelques secondes pour que tout s'enchaîna à une vitesse folle ! La meurtrière se détacha de son mur et se rua en plein sur Mayufu qui se mit tout de suite en position offensive pour parer. Les flammes derrière la folle se levèrent légèrement mais n'eurent aucuns temps pour jaillir sur leur proie. Pour cause... le capitaine du navire venait de hurler un ordre de tir et toutes personnes possédant une arme de jet tirèrent sur la pauvre fille faisant face à Mayufu. Une violente salve de carreaux l'assaillait de toutes parts, d'autres la transpercèrent. Elle tomba à terre, immobile alors qu'un second ordre fut aboyé par l'homme suivit d'une nouvelle attaque de projectile qui, cette fois-ci, sera mise en échec par une tactique digne des maîtres assassins. La jeune fille s'était emparée d'un corps pour se protéger avant de réussir à se relever sur ses jambes et sauter à l'eau. Ni une ni deux, La Fille de Bhaal se rua sur elle dans l'intention de lâcher un torrent de flamme pour la carboniser mais elle fut trop rapide pour qu'elle puisse agir. Plongeant dans l'eau, Mayufu stoppa sa coruse au bord du ponton. Foudroyant du regard là où elle était tombée. L'eau tremblait toujours sous son poids mais elle avait disparu de vue pour le coup...

- Tu as fui ou tu attends en cachette, hein... Se murmurait-elle alors tout faiblement avant de reculer de quelques pas une fois qu'elle eut observé la surface de l'eau tout autour d'elle attentivement.

Il n'y avait rien à signaler, elle était hors de vue mais Mayufu, au fond d'elle, elle savait qu'elle ne faisait que remettre la tuerie à quelques minutes plus tard. Alors revenant près du capitaine, elle longea le bord du ponton où elle pouvait repérer des étendues rougeâtres qui n'étaient autres que le sang de la tueuse. Mais ils ne permettaient pas de la localiser, juste par où elle était allée. C'est pour cela que Mayufu était convaincue qu'elle était toujours parmi eux. Elle guettait, prête à agripper sa propre gorge. La fille à la faux savait qu'elle était devenue sa cible et c'était tant mieux. Elle allait tout faire pour lui faire la peau et quérir les bonnes faveurs du capitaine pour accomplir sa quête. C'était la seule solution qu'elle distinguait pour pouvoir avancer dans son aventure. Mais une voix la tirera de son observation pour attirer son attention en direction... du capitaine. Alors que ce dernier était en train de la rejeter comme une piètre gamine tout à l'heure, il se souciait d'elle désormais. Décidément, les gens n'étonneront plus La Fille de Bhaal qui s'approchait de lui tout en rangeant sa faux dans son dos, la lame repliée sur le manche.

- Et moi ? Il était pas nécessaire de la stopper... Répondit-elle à ses premières paroles avant d'enchaîner rapidement, sans laisser de temps mort entre lui et elle. Je comptais la tuer, ni plus ni moins. Mais je conseil vivement à tout le monde de rester sur ses gardes! Cette folle est toujours dans les parages, elle guette, j'en suis sûre! Dit-elle au capitaine en haussant la voix pour que le maximum de monde l'entende et se mette en alerte maximum pour la repérer. J'en suis même convaincue...

*Aucunes fuites n'est imaginables, le sang se serait répandu mieux que ça je pense... et en plus, en direction du bord du port... Mais où est-elle?*

- Elle n'est même pas morte après tout ces coups... qui est-elle ? Dit-elle tout bas, seul le capitaine pourrait comprendre et lui répondre.

*Par où attaquerais-tu... ?*

Une fois à l'hauteur du capitaine, Mayufu planta son regard dans le siens. Elle avait pour le moment un peu de mal à le cerner mais y parviendrai assez rapidement en l'observant bien. Sauf que là, elle se demandait s'il avait changé d'avis quant à sa demande pour l'embarquer avec eux ? Après quelques secondes d'intense fixation, elle détacha son regard de celui de l'homme et balaya les environs ainsi que ses pieds pour voir à travers les espaces entres les planches de bois. Il y avait là encore des tâches rouges à la surface de l'eau. Etant la cible principale de son adversaire, Mayufu ne serait pas étonnée qu'elle commence par l'attaquer par là-dessous pour la surprendre et peut être la tirer dans l'eau et la noyer. Tout était envisageable ici, dans ce lieu et avec une folle pareille. Cependant, que devait-elle faire ? Qui était-elle ? Comment la tuer ? Elle ne semblait pas avoir eu de mal à survivre aux coups portés jusque là... Parviendrait-elle à la tuer ou même à la faire fuir avec ses sorts de flammes ?

- Vous comptez toujours partir ? Demandait alors La Fille de Bhaal, d'un ton un peu plus calme que le précédent.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 40 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    Mar 11 Oct - 15:58


D'après sa réponse, l'incendiaire ne se prenait pas pour du petit crottin ! Car d'après elle, il aurait été plus judicieux que le capitaine la mette en sourdine, plutôt que d'ordonner la salve sur la folle. La pauvrette était peut-être tout feu tout flamme, mais son esprit ne semblait guère plus affûté qu'un couteau mal aiguisé ! Et pour cause, fallait-il lui rappeler que plusieurs de ses hommes y avaient laissé leur tête ? Voilà le genre de carnage qui n'avait pas pour habitude de rendre le capitaine du Kalandor, joueur ! En revanche, elle était libre de sauter dans les flots afin de poursuivre son combat. Chose qui étrangement, ne la tentait pas. Il était bien d'avoir une grande bouche, encore fallait-il que les actes s'en suivent ! Mais alors que le sang des valeureux pirates, maculait toujours le quai, la gamine poursuivit inlassablement son monologue, allant même jusqu'à demander si le capitaine comptait appareiller. À cette entente irritante, Gustar se retourna vivement, de telle façon à pouvoir faire face à l'adolescente !

- Écoute gamine ! Dit-il avec fermeté. Que les choses soient bien claires, je ne suis pas là pour tailler une bavette avec toi, alors soit tu me fiches le camp, avec le risque que la cinglée te traque ! Ou alors, tu montes sur le navire, et tu la fermes ! Puis, à l'attention de tous ses hommes, il reprit. ALLEZ BANDE DE POLTRONS ! TOUS À VOS POSTES !

Gustar savait que même si cette partie du port était leur, un crime d'une telle ampleur ne laisserait pas les soldats du gouverneur, indifférents ! Ainsi, il était préférable de prendre le large dans les plus brefs délais, avant que les docks ne soient épluchés de haut en bas et en travers, par l'armée du général Marchilan. On pouvait d'ailleurs en deviner l'arrivée par les cris de panique qui ne cessaient de s'étendre...

- TOUTES VOILES DEHORS ! IL N'Y A PAS DE TEMPS À PERDRE ! Termina le capitaine, avant de s'en retourner à la barre.

La frustration pouvait se lire dans le regard de Gustar, à savoir qu'il n'avait aucune envie d'aller s'amarrer au port de l'île de Tësnu. Son entente avec le roi pirate n'avait jamais été au beau fixe, mais ces derniers temps, les frictions entre les deux hommes n'ont fait qu'empirer ! Hélas, le capitaine n'avait guère le choix, il leur fallait des vivres, c'était bien pour cette raison qu'il avait fait une halte à Nandis... Et sans l'intervention de cette fichue folle, des caisses pleines de victuailles seraient en train de se faire charger en fond de cale.

- TOI ! S'écria tout à coup Gustar à l'égard du navigateur. Prend la barre, et garde le cap !

- Bian mon copitaune ! Répondit-il de son accent très marqué.

Ce fut dans un silence presque religieux, que Gustar se retira. Le beaupré devenait son refuge lorsqu'il était question de se calmer, ou encore penser en toute quiétude. Assit en amazone sur la base du mât, le capitaine laissait l'air marin le submerger de toute part, comme si la liberté elle-même s'en venait à l'étreindre. Ca ne faisait pourtant qu'une dizaine de minutes que le navire avait quitté le port, mais après cette blanche surprise, son retrait pouvait parfaitement se comprendre. Restait à voir ce qu'il allait décider pour la suite...

- AAAAaaaahhhh !!!! Hurla tout à coup une voix masculine, depuis le pont inférieur.

Le capitaine ne réagit même pas, et pour cause... il savait qu'il ne s'agissait en fait que d'Alfred, un vulgaire paillasson cantonné à l'entretien du Kalandor. Ce plouc avait une peur bleue des rats, et chaque fois qu'il en voyait un, il gazouillait comme une pathétique femelle !

[OUT : Au large de Nandis (Domaine du récif), à toi de voir si tu grimpes ou non sur le navire... Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En route pour les Eaux Maudites !    

Revenir en haut Aller en bas
 

En route pour les Eaux Maudites !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: