AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 A la recherche de Melissa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: A la recherche de Melissa   Dim 26 Juin - 16:42

Un an… Cela allait bientôt faire un an que Mademoiselle Melissa avait disparu et je n’avais toujours aucune nouvelle d’elle. Je ne l’avais toujours pas retrouvée, malgré le fait que j’eusse fouillé Nandis presque partout. Il me restait encore le quartier pauvre à visiter, mais je ne pensais pas du tout que Melissa puisse y être, seulement, on ne savait jamais. Elle avait pu se faire enlever par quelques pauvres qui l’avaient trouvé dehors sans défense. Ah, la pauvre ! Si c’était le cas, elle avait du vivre une vie bien différente de celle qu’elle vivait du temps où ses parents étaient encore vivants. Seulement, tout ceci n’était que ma faute, et pour réparée mon erreur passée, il me fallait absolument retrouver Melissa vivante, sans quoi, je pense que je mériterais de mourir pour n’avoir pas bien exécuté mon travail. Enfin, pour le moment, l’heure n’était pas celle de se demander ce que je devrais faire une fois que j’aurais retrouvé le corps sans vie de Melissa, mais plutôt celle de la chercher la jeune comtesse.

Comme je m’en doutais, les rues abritant les quartiers pauvres étaient plutôt sombres, ce qui m’arrangeait bien, vu qu’il était midi passé, et que le soleil était à son zénith. Ah ! Fichu soleil ! Plus d’une fois il m’avait empêché de faire mes recherches en pleine journée et donc de solliciter leur aide aux habitants de Nandis. Bon, là, j’allais pouvoir poser mes questions aux quelques personnes que je pourrais rencontrer, mais je ne sais pas pourquoi, je me disais que je n’allais pas avoir beaucoup de réponses… Enfin bref… Là, actuellement, je marchais sur un trottoir sale. J’étais protégé du soleil par le premier étage de l’habitation qui s’avançait au dessus du trottoir. Pour ici, j’avais de la chance, mais plus loin, rien n’allait me protégé du soleil, il allait falloir que je me dépêche de trouver un endroit à l’abri de cet astre me brûlant la peau. C’est dans ces moments là que je détestais être vampire…

J’arrivais à la fin du trottoir protégé de la lumière du soleil. Heureusement pour moi, après cette habitation, il y avait une petite ruelle qui me paraissait ne pas trop être exposée au soleil. Je relevais alors le col de mon manteau et me précipitais dans la ruelle. A quelques pas devant moi, il y avait un tas de plusieurs caisses qui allait pouvoir me servir d’abris contre la lumière du soleil. Je m’accroupissais alors derrière. D’ici, je scrutais l’ensemble de la ruelle. A ma gauche, pas un chat, ni à ma droite. Je lâchai alors pour moi-même :

- Bon, je crois qu’il va falloir que je change de ruelle. Mais où pouvez-vous bien être Melissa ?

Je me levai, et le col toujours remonté et me précipitai vers ma gauche, en espérant que les bâtiments seraient assez hauts pour me protéger du soleil. Arrivé dans une rue plutôt grande je remarquai un tout petit coin à l’ombre. Je courus alors là-bas. Depuis mon poste j’observais tout autour de moi. Non loi de moi à ma droite, plusieurs hommes étaient assis par terre, se passant tour à tour une bouteille verte, sûrement pas remplie d’eau. A gauche plusieurs vagabonds se partageaient le butin de leur vol et ce, sans douceur et se donnant de temps en temps des coups pour montrer qui était le plus fort. Sinon, à part ces quelques personnes, pas l’ombre d’une jeune fille aux longs cheveux roux bouclés et aux magnifiques yeux verts. Si Melissa n’était pas dans les rues, peut-être était-elle dans les maisons… Seulement ça, les maisons, il allait falloir que j’attende la nuit pour tenter d’y entrer et de trouver la jeune fille. Seulement, s’il fallait que j’inspecte toutes les maisons une par une, cela me prendrait un temps incroyablement long. Enfin, du temps, moi j’en avais, j’avais même toute l’éternité devant moi, mais il n’en était pas de même pour Mademoiselle Melissa, et plus les jours passaient, plus selon moi mes chances de la retrouver en vie diminuaient.

Je regardais une nouvelle fois la rue en entière, espérant voir Melissa, me disant que la première fois, je n’avais pas bien regardé, mais rien à faire, toujours pas de chevelure rousse bouclée à l’horizon. J’étais sur le point de rebrousser chemin, lorsque j’entendis des cris venant d’une maison se situant sur ma gauche. Je ne cherchai pas à savoir d’où venaient ces cris, car je me disais que ce devait être fréquent par ici d’entendre quelques personnes crier. Seulement, je ne partis pas vers une autre rue ou ruelle, attendant de voir si quelque chose allait se passer suite à ces cris. Comme rien ne se passait, je me tournai et fis quelques pas vers ma droite. Un bruit de porte qui s’ouvre et des cris d’hommes me firent me retourner. Quelque ne fut alors ma surprise lorsque je crus voir une chevelure rousse tourner vers la ruelle par laquelle j’étais arrivé dans cette rue. Etait-ce Melissa ? Pour en avoir le cœur net, je me précipitai vers la ruelle. Il n’y avait personne. Avais-je rêvé ? Non, j’étais sur d’avoir vu une personne aux longs cheveux roux se diriger vers cette ruelle. Je décidai alors de retourner dans la rue où il y avait le trottoir protégé du soleil par le premier étage de la maison, pour voir si je verrais où non Melissa.

J’arrivais dans cette rue, me mis tout de suite à l’ombre. Je croyais toujours voir la chevelure rousse courir dans cette rue, partant vers la droite. Je partais alors dans cette direction, en prenant bien soin de ne pas m’exposer au soleil, ce qui n’était bien sûr pas chose facile. Pour savoir exactement s’il s’agissait de Melissa, je demandais en criant :

- Mademoiselle Melissa, c’est bien vous ? Mademoiselle Melissa ?

Si jamais je n’avais pas rêvé, et que j’avais bien vu une personne aux cheveux roux courir dans cette rue et qu’il s’agissait bien de Melissa, alors, elle allait se retourner. Si ce n’était pas elle ou bien si ce n’était que le fruit de mon imagination qui avait créé cette illusion parce que je désirais plus que tout de retrouver Melissa, et bien la personne, s’il y en avait bien une ne se retournerait pas. Je me demandais bien ce qui allait se passer…

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Sam 30 Juil - 20:23


Être la proie d'un homme, Mélissa ne le souhaitait à personne, pas même à celui qui l'avait mise sur le trottoir... Pourtant, six mois auparavant, jamais elle n'aurait cru ça possible. À savoir qu'à l'époque, la vie s'évertuait à lui sourire malgré la tristesse qui la rongeait. Et pour cause, elle ne pouvait se résigner à l'idée de ne plus jamais revoir sa famille. D'ailleurs, une question la hantait depuis lors... où était passé Sebastian ? Pourquoi leur avait-il fait défaut la nuit même ou ils furent attaqués, pourquoi ?! Mélissa ne le saura sans doute jamais, car désormais sa vie n'était plus sienne. Autrement dit ; ou elle faisait ce pourquoi elle était venue au monde, ou bien son petit frère serait tué sous ses yeux... On ne pouvait plus clair comme condition. Ainsi, chaque jour la jeune fille s'adonnait à diverses personnes pour quelques malheureux Nitsed's. Et si par infortune elle ne rapportait pas assez, elle se devait de rembourser la différence en nature...

-*J'espère qu'il y aura du monde aujourd'hui. Et par pitié, pas de pouilleux, j'en ai assez, je suis même certaine d'être malade...*

Sa libre pensée était tout ce qui lui restait... les bleus sur son visage en attestait. Mélissa était quotidiennement battue à cause de ça, suffisamment pour la faire crier, mais pas assez pour la tuer. Et si on venait à le lui demander pourquoi, elle se mettrait tous les torts à dos, que c'était uniquement de sa faute, qu'elle n'avait cas pas désobéir à son seigneur. Voilà une erreur qu'elle venait hélas de commettre à nouveau... Pourtant Mélissa n'avait formulé qu'une simple demande, elle voulait juste faire un bisou à Saen avant de reprendre le travail... C'est alors qu'en guise de réponse, elle eut droit à des cris insultants abreuvés de coups relativement violents à la fois de poing et de pied...

Souffrant à présent de la poitrine et du visage, Mélissa descendit en quatrième vitesse afin de rejoindre la rue. Elle devait faire vite, car son cotât était estimé à un minimum de vingt clients par jour, il fallait donc qu'elle en racole encore treize avant que la nuit ne tombe... C'était un véritable supplice, mais la jeune fille avait un courage inestimable, c'était pourquoi elle se refusait à abandonner ! Saen n'y était pour rien lui, et rien qu'au souvenir des sévices qu'il avait pu endurer par sa faute, faisait qu'elle serait capable de déplacer des montagnes rien que pour le lui épargner une seconde fois... Mélissa était ainsi, et peu lui importait sa propre santé !

Mais alors qu'elle s'en allait rejoindre son impasse habituelle, là où d'autres filles attendaient elles aussi la gente masculine, Mélissa se fit interpeller par un inconnu. Surprise, elle cessa sa course avant de se retourner... Quoi ? Lui ?! La jeune fille s'attendait à tout sauf à revoir un visage aussi familier que celui-ci. Il s'agissait bien de Sebastian, ça ne faisait pas l'ombre d'un doute... mais que venait-il faire ici ? Espérait-il la sortir de là ? Si tel était le cas, alors autant qu'il lui dise tout de suite : "Oh excusez-moi, je vous ai prise pour une autre !". Sebastian ne pouvait désormais plus rien pour elle, et qui plus était, Melissa n'avait guère de temps à lui consacrer...

- Va t-en ! va t-en loin ! Et garde en mémoire la jolie petite fille que je fusse jadis ! Rétorqua t-elle avant de se remettre à courir.

Mélissa n'avait plus besoin de protection, Sebastian n'avait donc d'autres choix que de se faire à son échec, tout comme elle s'était faite à sa situation. Au moins il allait bien, c'était là le principal.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Dim 31 Juil - 11:28

La personne rousse que j’avais hélée se retourna. Il s’agissait bien de Mademoiselle Melissa. Un poids sur ma conscience venait d’être soulagé, seulement, pas autant soulagé que je l’aurais désiré, car même si une bonne distance nous séparait, j’arrivais tout de même à discerner les quelques bleus gâchant la beauté de son visage. Comme s’était-elle faite ces bleus ? J’espérais vraiment qu’ils n’étaient pas à l’origine d’un tabassage intensif, car sinon, celui ou celle qui avait osé lever la main sur elle risquerait de passer un mauvais quart d’heure ! Je me dis pour moi-même tout bas :

- Mademoiselle Melissa, comme je suis soulagé de vous voir en vie…

Sachant que c’était bel et bien Melissa que j’avais aperçu, je me rapprochais à grandes enjambées d’elle, me cachant toujours du soleil. Seulement, ses paroles m’ordonnant de m’en aller me stoppèrent dans ma course. Pourquoi voulait-elle que je m’en aille, moi qui l’avais cherché pendant tant de temps pour pouvoir la protéger à nouveau comme avant ? Surtout qu’elle avait l’air d’avoir besoin de protection à en juger par ses bleus. Si elle voulait que je m’en aille, soit c’était parce qu’elle ne voulait plus penser à sa famille, car obligatoirement, si j’étais auprès d’elle, elle allait y penser, soit elle avait certains problèmes et elle ne me jugeait pas apte à les régler, soit c’était autre chose, mais quoi ? Et surtout, pourquoi cette phrase « Et garde en mémoire la jolie petite fille que je fusse jadis » ? Je me doutais bien qu’elle avait changé en un an de temps étant livrée à elle-même pour la première fois de sa vie, mais pas au point qu’il faille que je ne garde en mémoire d’elle que comme elle était avant. Si elle avait changé, et bien soit, je ferrais avec sa nouvelle personnalité pour la protéger de nouveau. Pourtant, je n’avais toujours pas de réponse à ma question : pourquoi fallait-il que je m’en aille ? Comme Melissa était partit en courant, j’augmentais ma vitesse dans l’espoir de la rattraper. Il m’était dur de rester à l’abri du soleil, mais pour protéger de nouveau Melissa, j’étais prêt à tout. Ayant peur qu’elle ne s’éloigne trop, je lui criai :

- Pourquoi Mademoiselle ? Pourquoi dois-je m’en aller ? Je peux très bien vous venir en aide si vous avez des problèmes ! S’il-vous-plait, revenez et dites-moi qui vous cause du tort, je m’en chargerez !

J’espérais grandement que Melissa allait se retourner et qu’elle allait venir auprès de moi pour tout me dire, mais après tout, si elle m’avait dit de m’en aller, peut-être pensait-elle que je n’étais pas de taille à celui qui lui avait fait ces bleus ? Alors, me préserverait-elle ? Mais, même si elle souhaitait me préserver, si j’étais voué à mourir en essayant de la protéger, et bien, je serais mort en honneur.

Je suivais Melissa encore sur quelques mètres, puis après je ne pus plus. Il n'y avait plus aucun endroit à l'ombre... Enfin si, il y en avait bien un, mais il était loin. Trop loin pour que j'y aille simplement en courant sans risquer des séquelles irréversibles... Peut-être qu'en utilisant ma capacité vitesse de la lumière arriverais-je à atteindre cet endroit ? Oui, c'était même sûr ! Ainsi, je me concentrais pour augmenter ma vitesse et mon agilité pour me précipiter vers l'endroit protégé du soleil. Peut-être qu'aussi j'aurais rattrapé Mademoiselle Melissa. Arrivé à l'endroit sombre, je constatais que Melissa n'était qu'à deux ou trois mètres de moi. Je lui répétais alors :

- Mademoiselle, venez, s'il-vous-plait ! Je sais que vous savez que je ne pourrais vous suivre éternellement à cause du soleil, alors je vous en supplie, arrêtez de courir vers je ne sais où et laissez-moi vous protéger comme auparavant !

Je tendais même ma main droite vers la jeune fille pour l'inciter à venir vers moi. Je voulais vraiment qu'elle revienne pour que je l'aide, et j'espérais de tout cœur qu'elle allait revenir sur ses pas pour se diriger vers moi.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Mer 31 Aoû - 18:07


Pareil à ses souvenirs, Sebastian ne comprenait que trop lentement les choses. Hélas, Mélissa ne disposait que de quelques heures pour acheminer son travail du jour, ainsi, elle ne pouvait laisser ce Vampire l'entraver plus avant. Et oui, car ce dernier se mit à la poursuivre afin qu'elle l'aide à défaire un noeud que lui même avait conçu par le passé. Pourtant, elle l'appréciait beaucoup à l'époque, mais depuis cette nuit... la jeune fille ne fut plus jamais la même ! À savoir aussi qu'elle suspectait Sebastian comme étant le principal responsable du malheur de sa famille, car pourquoi cette infamie se produisit lors de sa seule absence ? Il fallait bien admettre que tout ceci n'était pas très net... Enfin bon, quoi qu'il en était, elle se devait de mettre les points sur les "i" ici et maintenant !

- Arrête de me suivre ! Et tant mieux qu'il y ait du soleil ! Rétorqua t-elle violemment après s'être retournée. Tu es venu terminé le travail, c'est ça ? Ou bien tu regrettes peut-être ! Mais tu veux que je te dise, je m'en moque complètement ! Tu crois pouvoir te pointer ici comme une fleur, et dire comme si de rien était ; Oh mais je veux te protéger moi. Et bien moi je dis MERDE !

Hors d'elle, Mélissa se rua sur Sebastian afin de lui administrer une gifle digne de ce nom. Il aurait mieux fait de partir quand elle le lui avait intimé, car maintenant... la crise d'hystérie semblait inévitable.

- Tu n'as aucune idée de la vie que je mène par ta faute ! Et si tu es venu ici pour te racheter, alors paie tes crimes en brûlant devant moi ! Ca sera toujours une épine de moins dans mon coeur !! Poursuivit la jeune fille en agrippant la chemise de son vis-à-vis. À quoi ça t'a servi de nous faire ça ?! Nous qui te faisions confiance ! Nous qui t'aimions... nous qui...

Comme pour les caprices de la météo, après les éclairs et le tonnerre, vient la pluie... Mélissa ne put retenir davantage ses sanglots, et même si elle ne le voulait pas... sa tête s'imposa d'elle même dans le cou du Vampire. La jeune fille ne pouvait endurer éternellement cette existence ; le viol, le sexe, les injures, la violence, les menaces, la peur, la mort... Tout ça, ce n'était pas fait pour elle. D'ailleurs, pour qui cela était fait ?! Mélissa elle même ne comprenait guère sa réaction à l'égard de Sebastian, mais peut-être que ce trop plein depuis si longtemps retenu, ne put que jaillir lors de ces retrouvailles...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Ven 2 Sep - 10:49

Les paroles que Mélissa me dit après s'être retournée furent pour moi un vrai choc. Elle avait l'air de vraiment m'en vouloir de n'avoir pas été là au moment du meurtre de ses parents. Mais moi aussi je m'en voulais ! Oui, je regrettais ! Mais comment le lui expliquer ? Elle ne comprendrait sûrement pas...

Ainsi, je cherchais mes mots, lorsque ce fut le choc ! Je me reçus une violente gifle de la part de la jeune fille. Je ne l'avais pas vu venir, et je n'avais donc pas pu l'éviter. Mais... en y réfléchissant bien, même si je l'avais vu venir, je ne l'aurais pas éviter. Je la méritais de toute façon ! J'en méritais bien des centaines d'autres pour avoir fait défaut à ma fonction de garde du corps de la famille Elmoah.

Puis, ce que la jeune fille me dit en m'agrippant par la chemise ne fit que me conforter dans mon idée que jamais je ne pourrais racheter ma faute. Mélissa m'en voulait, là, c'était sûr et certain ! Autant avant, ce n'était qu'une impression, autant là, elle l'avait dit explicitement.

Et après ses mots de colère, Mélissa fondit en larmes sur mon épaule. Je la laissais faire, car après toutes les horreurs qu'elle avait du subir pendant douze longs mois, sans jamais pouvoir rien dire, il fallait bien qu'elle laisse éclater sa colère, et maintenant sa tristesse. Je posais ma tête sur la sienne, et fermant les yeux, je la serais dans mes bras, à la fois pour la réconforter et pour lui montrer que maintenant, j'étais là, et que ses longs mois passés dans la misère allaient très bientôt cesser.

Je n'osais pas défaire cette étreinte, car après tout, Mélissa avait bien besoin d'un peu de chaleur humaine. Bon, certes, je ne produisais pas de chaleur, mais c'était dans le même esprit. Depuis un an, je doutais fort que la jeune comtesse ait eu le droit à beaucoup d'étreintes comme celle-ci. Ainsi, la tenant toujours dans mes bras, et rouvrant les yeux, je lui dis à l'oreille :

- Mélissa... Qu'à présent, vous me détestiez, je peux très bien comprendre, car comme vous avez si bien su le dire, tout est entièrement de ma faute. La mort de votre famille, votre situation actuelle, tout ! Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je m'en veux !

Je me tus quelques instants, pour reprendre en défaisant l'étreinte, en tenant la jeune fille par les épaules et en la regardant bien dans les yeux :

- Pour le moment, je ne vous demanderais pas de m'aimer comme vous aviez l'air de m'aimer avant, non bien sur, votre haine est encore bien trop grande, mais peut-être que cela reviendra au fil du temps. Je vous demanderais juste de me faire à nouveau confiance et de me laisser vous protéger contre tous les maux qui vous tracassent actuellement !

Je laissais passer une dizaine de secondes avant d'enchaîner :

- Aussi... Vous voulez vraiment que je meurs en brûlant ? Car si c'est le cas, c'est que vous souhaitez vivre éternellement comme vous vivez actuellement ? Je ne pense pas que ce soit le cas, alors, si vous n'y voyez aucun inconvénient, je remettrais mon suicide à plus tard..."

Puis, posant un genou au sol, je baissai la tête, mis ma main droite sur le cœur, et dit :

- Mademoiselle Mélissa, moi, Sebastian Lacrymosa, vampire majordome de son état, suis à votre service. Un seul mot de votre part, et j'exécuterais le moindre de vos ordres !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Dim 3 Juin - 17:37


Lors de ses pleures, Sebastian sut lui témoigner toute la tendresse qui le caractérisait autrefois. Mais Mélissa quant à elle, avait bien changé... Devenue par la force des choses une prostituée dont l'existence et la rentabilité n'incombait que son proxénète, la forçait à passer son chemin. Le Vampire ne comprendrait sans doute pas... Hélas, aux yeux de sa vis-à-vis, seul Saen comptait ! Mélissa ne voyait plus que par lui. À savoir que sans son petit frère, elle aurait déjà mis fin à ses jours. Et si vraiment celui-ci voulait lui rendre service, alors qu'il la laisse à son sort ! Oh bien sûr, la jeune femme savait pertinemment qu'il n'en ferait rien, ce fut pourquoi elle songea à une chose pendant que Sebastian s'abaissait devant elle. Et si il allait plutôt s'occuper de Saen ? Oui... le Vampire pourrait libérer son angelot ! Malheureusement, les risques pour la vie de ce dernier ne pouvaient être ignoré... À savoir que son "maître", comme elle s'évertuait à le nommer, n'hésiterait pas une seul seconde à l'égorger si jamais la situation venait à lui échapper. Durant un instant Mélissa voulut chasser cette vilaine pensée, mais une autre la surprit d'autant plus... Celle-ci lui disait ; le coût de l'inaction pourrait bien être pire que la mort ! Pour t'en convaincre, tu n'as qu'à analyser ta propre situation. Dans ce cas présent, il était davantage question de conscience, et même si il était ô combien difficile de l'admettre, la mort serait une bien meilleure fin à côté d'une servitude éternelle sous les directives de ce porc !

- Tais-toi, TAIS-TOI ! S'écria t-elle spontanément, alors que Sebastian poursuivait son serment. Arrête de parler ! Et surtout, cesse de faire des promesses ! La colère fichée dans son regard de femme déchue, Mélissa incita le Vampire à se relever en le tirant jusqu'à elle. Tu veux m'aider, c'est ça, tu veux m'aider ?! Alors... Un ange passa durant quelques secondes, avant qu'un murmure ne daigne se faire entendre dans l'oreille de l'ex majordome. Va chercher Saen... je t'en conjure, libère-le de ce monstre ! Termina Mélissa en larme, pointant de son index le bâtiment qui fut témoin de leur malheur durant près de six mois.

Sans rien ajouter d'autres, ni même renseigner plus avant le Vampire, la jeune femme pris la fuite pour s'en aller rejoindre son impasse, elle qui avait pour nom ; Plaisir de la dentelle. La peur au ventre, Mélissa espérait plus que tout à ce que Sebastian tienne parole, mais plus encore... qu'il réussisse ! Bien entendu, le fait qu'il fasse jour risquait fort de le freiner dans sa démarche, mais si vraiment il voulait venir en aide à celle qu'il eut jadis servi, il se devait de tenter le coup. Restait à voir de quelle manière il allait s'y prendre...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Mar 12 Juin - 22:56

Malgré les ordres de Mademoiselle Mélissa, j'avais tout de même terminé mon serment. Elle me demanda également d'arrêter de faire des promesses, sans doute à cause du fait qu'il y avait un an, je n'avais pas réussi à tenir la mienne et que j'avais échoué dans la protection de sa famille. Puis, comme pour m'inciter à me lever, elle me tira vers elle. Je la laissai faire, après tout pour moi elle était ma maîtresse et ainsi elle pouvait bien faire de moi tout ce qu'elle souhaitait que je n'aurais pas émit la moindre objection pour la faire cesser dans ses agissements. Son regard tout comme son ton était empli de colère, sans doute à mon égard et tout ceci était justifié. Quelques secondes passèrent sans qu'elle ne dise un mot. J'entendais juste sa respiration saccadée du fait du flot d'émotions qui devait bouillonner en elle. Je pouvais voir plus intensément son visage meurtri par les bleus et les coups qu'elle avait du se prendre.

Prenant la parole de nouveau, elle me parla d'un certain Sean. Je ne savais pas de qui il s'agissait, mais pour qu'elle me demande de le libérer de "ce monstre", c'est que Mélissa devait y tenir énormément, au point même qu'une fois qu'elle m'eut montrer de l'index un bâtiments, elle partit en pleurs et en courant au loin vers une autre ruelle. Je ne pus la suivre car là où elle alla, l'endroit était bien trop exposé au soleil pour que je prenne le risque de mourir devant la jeune fille, ne tenant pas une nouvelle fois ma promesse de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour la rendre heureuse et assurer son bonheur.

Je jaugeai rapidement le bâtiment. Il était assez grand mais en fort piteux état. Les vitres des fenêtres étaient pour la plupart réduites à quelques morceaux de verre tenant seulement par l'opération du saint esprit. La façade était toute effritée de partout et par endroit c'était limite s'il y avait carrément des trous. Quel changement cela avait du être pour Mademoiselle Mélissa de devoir vivre dans ce trou à rat, elle qui depuis sa naissance n'avait connu que faste et volupté ! La porte avait l'air de n'être pas très solide, ainsi avec de l'élan je devais pouvoir très facilement l'ouvrir rapidement, ce qui me permettrait de ne pas trop m'exposer aux rayons du soleil. Seulement, je ne devais pas m'élancer trop rapidement sans avoir regarder avant attentivement s'il y avait quelqu'un ou non d'autre que Sean dans le bâtiment.

Après une longue observation, je conclus finalement qu'il n'y avait personne, et même si finalement il s'avérait que Sean n'était pas tout seul, eh bien je me battrai contre les individus présents si j'avais bien sur à me battre pour libérer le garçon. Ainsi, je pris mon élan, et courant le plus vite que mes jambes me le permettaient, j'atteins rapidement le bâtiment en face. Comme ce que j'avais pensé, la porte ne résista pas et vola en éclat sous l'impact de mon corps lancé à grande vitesse et fort comme quatre hommes.

Dans la pièce où j'étais arrivé, il n'y avait personne. L'endroit était plutôt sombre. Ceci était du à la poussière et la saleté qui régnaient en maîtresses incontestées dans ce lieu. La propreté inexistant me fit tiquer. Un tel endroit n'était pas digne de recevoir Mademoiselle Mélissa ! Mais finalement la poussière allait être un grand allié pour moi car elle allait me permettre de me mener jusqu'à Sean. Je n'avais qu'à suivre les traces de pieds qui se détachaient du sol gris. Seulement ici, aucune trace... Je passais ainsi dans la pièce d'à côté en évitant bien évidemment les quelques rayons de soleil qui passaient au travers des vitres cassées. Toujours pas la moindre trace de pied au sol. Je fronçais des sourcils. Mademoiselle Mélissa m'aurait-elle menti en inventant un certain Sean pour que j'aille à sa rescousse pendant qu'elle s'enfuyait, pour que je la laisse tranquille ? Non, cela ne ressemblait pas à la jeune fille. Surtout qu'elle avait pleuré avant de partir, donc son ordre était sincère.

Ainsi, ne voyant aucune trace de ce Sean, j'appelais :

- Sean ? Sean ? Tu es là ? Mélissa m'envoie à ta recherche, je suis son majordome !

J'espérais que Sean allait se montrer rapidement que je puisse par la suite le mettre à l'abri et en lieu totalement sur avant de retourner chercher Mélissa.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 25 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   Lun 3 Déc - 1:14

Les quartiers pauvres n'étaient pas le genre d'endroit que l'on conseillerait aux enfants... Apparentés aux plus ignobles bassesses de l'humanité, ces lieux pouilleux grouillaient de proxénètes et de filles de joie. Cette gente d'un autre âge obéissaient pourtant à une hiérarchie bien rodée. À la base de la pyramide on pouvait y trouver les racoleurs, des jeunes garçons et fillettes âgés de six à huit ans. Ceux-ci avaient pour charge d'attirer les passants jusque dans une impasse où une embuscade les y attendait. Ensuite venaient les péripatéticiennes, des adolescentes pour la plupart. Chacune d'entre elles appartenait à un réseau de souteneurs. Ces hommes d'à peine trois ou quatre ans leur ainé n'étaient là que pour récolter l'argent, ainsi que d'indiquer l'endroit où elles se devaient de faire le pied de grue. Leurs supérieurs quant à eux, se livraient à des trafiques bien moins respectables. Cela allait de l'esclavagisme, à l'importation et livraison de femmes et d'enfants, voir même, bien que plus rarement, des nouveaux-nés arrachés à leur mère. Dans le milieu, ils se faisaient appeler "les marchands". Et pour finir, Le Dalse, frère indirect d'Uldrian, était celui qui tirait les ficelles !

La traite de l'aube, surnom de leur trafique, allait et venait toujours au même point ; La fourche d'or. C'était de là-bas que les futurs esclaves pour Le Dalse étaient livrés. Et bien qu'elle ne faisait guère partie de cette organisation, la guilde de la dague ensanglantée demeurait neutre envers leurs pratiques. Le gouverneur Vultinien entretenait cette passivité en leur versant régulièrement des pots de vin. Mais lorsque la politique de Nandis sera devenue une royauté, il promit de faire en sorte que tout cela cesse !

La fidélité que Le Dalse avait à l'égard d'Uldrian n'était plus à prouver. À savoir que bien souvent, il n'hésitait pas à se salir les mains pour honorer les quelques demandes qu'il pouvait avoir. Le petit prince le lui rendait bien d'ailleurs ! Et pour cause, en guise de récompense pour sa loyauté, Uldrian lui offrait des femmes issues de nobles familles. Un cadeau pour Le Dalse était d'ailleurs en préparation à cet instant, il n'y avait qu'à voir ce qu'il se passait au sein même de la villa du gouverneur. Mais... pour le moment une chose plus importante devrait occuper l'esprit des "marchands", puisqu'un intrus venait de s'introduire dans le baraquement où ces derniers n'en finissaient plus de compter leurs Nitsed's. La jeune Mélissa rapportait gros, et c'était justement d'elle que les hommes parlaient, et ce, sans même se douter qu'à seulement deux étages en dessous, le majordome de cette dernière s'en venait leur demander des comptes...



La bâtisse était peut-être ancienne, mais n'en était pas moins ingénieuse. À savoir que seule une porte secrète permettait d'accéder à l'escalier menant aux étages supérieurs. Le premier niveau n'était autre qu'un misérable dortoir, des lits disposés en quinconce semblant implorer qu'on leur donne le coup de grâce, écumaient la pièce. Et bien que l'endroit abritait plus de rat que d'humain, il était quotidiennement utilisé par les filles de joie. Tandis qu'au dessus, soit le deuxième étage, une salle faisant office de réunion s'y trouvait. Il arrivait quelquefois qu'un "marchand" vienne réclamer son dû au maquereau du secteur, or, le souteneur qui résidait ici était justement le maitre de ladite Mélissa. Se prénommant Naïfad, le proxénète avait sous sa gouverne pas moins de treize prostituées, dont Mélissa. Importance que l'on ne soupçonnerait pas si l'on venait à dénombrer la literie qui leur était attribuée... car cinq lits d'une personne pour treize femmes, ça tombait encore en dessous du seuil de pauvreté !

- ...je trouve que vous demandez beaucoup trop cette fois ! Ces filles, elles travaillent grâce à moi, mais si derrière vous faites main basse sur mes bénéfices déjà bien maigre, je ne pourrai pas tenir le rythme ! Râlait Naïfad, exaspéré du comportement toujours plus pragmatique des "marchands".


- Et toi tu travailles grâce à nous, raclure ! Rétorqua violemment Sirgus. Tu feras ce qu'on t'ordonne, et tu paieras ce que tu nous dois ! Tu devrais plutôt remercier ton sort d'être là où tu es, car d'un claquement de doigt tu pourrais te retrouver à la place de tes gamines ! Alors si ça te branche de jouer à la levrette, continue, sinon, tu t'écrases et tu paies !

- Bon ça va ça va... je vais payer, mais je vous le demande encore, laissez-moi le gamin !

- Ce mioche n'a rien à fiche ici, ce n'est pas le quartier des racoleurs, et tu le sais aussi bien que moi !

- Vous savez très bien pourquoi je veux le garder. Mélissa s'est prise d'affection pour lui, alors je m'en sers comme moyen de pression, c'est pourquoi elle rapporte autant !

- Et tu as tout intérêt à faire en sorte qu'elle continue de rapporter autant ! Sinon à mon prochain passage, c'est ta tête que je viendrai chercher !

- Mais...

- LA FERME ! S'écria t-il tout à coup. Maintenant on y va, viens avec moi toi ! Termina Sirgus en empoignant fermement le gosse par le col.


Le pauvre Sean peinait à comprendre ce que les deux hommes se disaient, à dire vrai, il préférerait attendre dans le dortoir le retour de la douce Mélissa, mais Naïfad s'y était opposé... car l'autre monsieur voulait l'emmener avec lui. Ainsi, lorsque le malabar le prit par son vêtement, le jeune garçon ne put s'empêcher de pleurer. Des pleurs qui se changèrent bien vite en cris lorsque Sirgus le frappa au visage, avant de carrément le prendre sous le bras. Le "marchand" avait autre chose à faire que de ménager un sale gamin ! Sean faisait tout pour ne pas quitter cet endroit pourtant si repoussant, à chaque meuble il s'agrippait, à chaque coin de porte il s'accrochait, à chaque mètre parcouru il battait toujours plus fortement des pieds...

- Noooon... si yous plait... noooon... Mélissaaaa... Pleurnichait-il. Mélissaaaaa, à l'aiiiiide...

Ce fut dans ce vacarme que Sirgus emprunta l'escalier qui allait le conduire jusqu'au dortoir. L'affaire avec Naïfad était conclue !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 13 heures 29 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche de Melissa   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de Melissa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: