AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Laraan Dozda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Laraan Dozda   Mer 28 Oct - 17:37

Nom: Dozda

Prénom: Laraan

Surnom: Biface ( du à la cicatrice qui lui barre le visage en deux. )

Age: 27 ans.

Sexe: Homme

Race: humain.

Lieu de naissance:
Ablemir, un village aujourd'hui détruit, dans les plaines.

Lieu actuel: ville de Nandis

Classe: Guerrier

Alignement: Chaotique bon

Description physique:
La première chose que l'on peut dire sur Laraan c'est qu'il est... grand. Mesurant son 1m95 bien sonné, il domine le monde qui l'entoure. Des cheveux d'un noir de jais encadrent un visage fin qui serait séduisant sans la longue balafre qui lui barre l'œil droit et la pommette, souvenir d'une bataille lointaine. Autre particularité, son regard d'un bleu glacial, d'une intensité telle que les gens qui subissent son inspection se détournent souvent, mis mal à l'aise par cette dernière.
Au niveau vestimentaire, Laraan ne se distingue pas par son exubérance... Aimant la discrétion, il s'habille généralement de vêtements très sombres et de couleurs unies. Il porte le plus souvent une grande cape, ne gênant en aucun cas ses mouvements et cachant son visage au reste du monde, ne laissant transparaître que le feu de son regard de glace. Au combat, il utilise plus volontiers les armures de cuir souple, privilégiant la mobilité à la protection. Cependant, il ne rechigne pas à porter parfois une armure lourde. Dans ces cas-la, il délaisse les deux sabres qu'il utilise le plus souvent pour empoigner une longue épée à deux mains.

Description psychologique:
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la personnalité de Laraan est complexe. De nature misanthrope, la fréquentation des autres individus, sans aller jusqu'a le répugner totalement, le dérange. De ce fait, côtoyer le genre humain lui est souvent difficile. Il devient ainsi rapidement désagréable. Mais, si l'on prend la peine de le supporter, et de surmonter son cynisme et son envie constante de solitude, on se rend vite compte qu'il est de compagnie assez agréable. Derrière la barrière de la misanthropie se cache en effet quelqu'un de foncièrement bon, qui n'hésite jamais à aider ceux dont il est proche ( qui ne sont pas très nombreux, ça aide quand même un peu...). Cependant, il est rébarbatif au fait de recevoir des ordres, et ne suit que sa propre voie, qu'il considère comme juste. Il ne bravera pas l'autorité pour le plaisir, mais si il considère qu'elle le gêne dans sa quête de justice, il n'hésitera pas une seconde à outrepasser les lois qu'il considère inutiles. Les longues années qu'il a passé dans le régiment des arpenteurs lui a forgé une carapace mentale importante, car la vision des horreurs de la guerre l'a forcé à se protéger pour ne pas devenir fou. Cependant, il reste parfois assez instable mentalement, et aura tendance pendant les combats à sombrer dans une folie furieuse aussi dangereuse pour ses ennemis que ses amis...

Biographie/histoire:

Acte 1: Enfance difficile…
Il avait trouvé sa voie. Elle était longue, dangereuse et sanglante, mais c’était la sienne…
15 ans plus tôt… Le jeune Laraan a 12 ans… et vit dans les rues. Il s’y débrouille au jour le jour. Il vole. Frappe. Essaie de survivre. Se fait voler. Se fait frapper. Une routine qu’il a rapidement acquise après la mort de sa famille. Une mort stupide pourrais-t-on dire. Une attaque de pillards. Pas de sommation. Pas de prisonniers. Juste des morts. Ablemir, son village, avait été rasé. Lui avait eut la chance de pouvoir se cacher, avec quelques autres, en attendant les soldats, qui sont arrivés trop tard pour éviter le gros des dégâts bien entendu… Ses parents n‘ont pas survécus. Suite à ça, il a été placé dans un foyer d’accueil, dans la ville de Nandis. Il s’est rapidement adapté. Il avait un instinct de survie énorme, mêlé à une sorte de méfiance face au genre humain qui lui a sauvé la vie bien des fois… Mais aujourd’hui, il court. Après tout, pénétrer sur le territoire de chasse du ‘boucher’ comme il était surnommé, à cause de son arme favorite, un immense croc à viande, n‘était peut-être pas une si bonne idée que ça...
-LARAAN! Reviens ici, petit morveux! Si tu te rends tout de suite, je te jure que tu ne souffriras pas trop avant de mourir! 

Laraan déglutit, et continua de courir. Il savait quel sort l’attendait s’il s’arrêtait… Il avait vu trop de corps suspendus aux réverbères par un croc à viande pour l’ignorer… Il continua a courir. Mais l’autre le rattraperait un jour ou l’autre, c’était certain… Plus endurant, il avait l’avantage de connaître le terrain… Passant devant une ruelle sombre, il remarqua un homme portant un chapeau a large bords, habillé de cuir sombre. Il souriait visiblement. Laraan fut tenté de l’appeler à l’aide, mais il se souvint de toutes les leçons de prudence qu’il avait tiré de ses expériences, souvent douloureuses, et s’abstint. Derrière lui, les halètements du boucher se firent plus proches, comme si il avait accéléré. Puis on entendit un choc, et le bruit mat d’un sac de viande qui tombe par terre. L’adolescent se retourna, et aperçu l’homme habillé de noir qui lui souriait.
- Hé bien… Jeune homme, je dirai que vous avez un talent pour vous mettre dans les ennuis… je n’ais pas raison? 

-Hé bien en fait figurez-vous que… 

- Tchuut! Tais-toi avant de dire quelque chose que tu regretteras! Bien. J’ai une proposition à te faire. Tu es vif, visiblement intelligent, ou tout du moins assez débrouillard pour survivre… La perle rare en fait… Veux-tu rejoindre le régiment des arpenteurs? 
Laraan regarda autour de lui, l'homme qui gisait à terre en gémissant, mais qui commençait à reprendre ses esprits... Il esquissa un sourire, et acquiesça vigoureusement. Pour lui commençait maintenant une nouvelle vie…

Acte 2: Cérémonie
‘L’arme ne doit pas être juste un outil raccordé à ton bras. Elle doit former une prolongation de ton existence, c’est un morceau de ton âme. ’
Ils étaient une bonne centaine. 5 ans s’étaient écoulés depuis qu’il était parti avec Rudak, son instructeur. Il avait énormément voyagé avec les arpenteurs depuis…
Modelé par les combats et les entraînements, il n’avait plus rien de l’adolescent freluquet qu’il était alors… Et maintenant, il se trouvait là, dans cette salle, avec les autres novices… Il fronça les sourcils, contrarié par la présence de tant de personnes. Il préférait, et de loin, n’avoir affaire à personne, lorsque cela était possible… Il prit son mal en patience.
Au bout de quelques minutes, quelque chose bougea dans le fond de la salle, là ou était placé une gigantesque estrade. Une longue file de serviteurs entra, chacun tenant une arme enveloppée dans une espèce de tissu violet. Le cortège dura de longues minutes, au fur et à mesure que les armes étaient amenées. Lorsque ce fut fini le, capitaine du régiment se leva, posant sur eux un regard déterminé.
-Soldats, je serais bref. Nous partons demain. Vous avez été préparés, entraînés pour ce jour. Aujourd’hui, vous recevrez vos armes. Chacun en prendra 3. Faites le bon choix, car il déterminera votre style de combat. Allez
Deux appariteurs appelèrent alors les recrues une à une. Laraan observa la répartition, acquiesçant aux choix des armes le plus souvent, parfois un peu plus surpris. Puis ce fut son tour.

- Larran Dozda!


L’intéressé leva la tête, et marcha vers l’estrade. Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, une sensation étrange se répandait dans ses entrailles, un tiraillement, un appel…presque en transe, il se dirigea vers le bout de la table. Il s’arrêta devant un assortiment de trois lames, deux sabres et une épée à deux mains. Il leva les yeux vers le capitaine. Celui-ci hocha la tête. Laraan prit respectueusement les armes dans ses mains et, après avoir salué le capitaine, sortit de la salle. Une fois à m’extérieur, il examina ces dernières. Les deux sabres étaient d’excellente facture. On sentait qu’ils étaient faits pour tuer, et non pour servir de lames d’apparat. Il en allait de même pour l’épée à deux mains. Il savait que ces armes avaient un potentiel magique, car elles avaient été enchantées. Restait à savoir quel pouvoir elles possédaient…

Acte 3: Bataille et départ
Les premiers mots qu’échangèrent les humains ne furent ni des mots d’amitié ni des paroles de paix. Ce ne fut que haine et crachat, combat et tuerie. Finalement, l’histoire ne fait que se répéter…

10 ans plus tard...

Laraan se plaqua contre un mur, tandis qu'une explosion secouait le bâtiment auquel il était adossé. A coté de lui, une brèche s'ouvrit dans la pierre, et une marée de soldats en sortit. Il soupira. 3 jours qu'ils combattaient pied à pied dans cette ville, et les assaillants ne cédaient pas. Il fallait leur reconnaître ça, ils étaient tenaces. Mais... un coup d'épée les tuait aussi bien que n'importe qui d'autre. Laraan souri à cette pensée, et plongea en avant, éventrant un des soldats, qui s'effondra, une expression de surprise figée dans le regard. Les autres s'arrêtèrent, dubitatifs, avant de se rendre compte qu'il était seul. Ils chargèrent tous en même temps. Laraan souriait toujours. Il esquivait les coups, sautait au dessus des combattants... Puis il en eut assez. Retombant souplement sur ses pieds, il se redressa, toujours souriant, et ferma les yeux. Lorsqu'il les rouvrit, ses yeux bleus brillaient de l'éclat des cités en flammes. Les soldats en face de lui chargèrent, une nouvelle fois. Et ce ne fut plus que folie, sang et mort. Les sabres de Laraan chantèrent, tranchant chairs et armures sans distinction aucune, tandis que les murs perdaient peu a peu leur couleur d'origine pour se teinter de rouge...
Soudain, il n'y eut plus personne. Laraan s'arrêta, la folie quittant doucement ses yeux. Il soupira une nouvelle fois. Il était trop fatigué pour combattre comme cela très longtemps, il le savait. Mais... Il n'avait pas le choix, n'est-ce pas? Il se dirigea en courant vers une rue adjacente, ou des cris divers retentissaient, cris de rage, d'agonie, ou d'appels à l'aide. Un groupe d'arpenteurs faisait face aux assaillants. Il prit de la vitesse, et sauta dans la mêlée. Il se débarrassa rapidement de deux de ses adversaires, mais le troisième qui lui fit face était d'un tout autre niveau. De grande taille, il tenait son arme, une épée deux mains, avec une fermeté qui révélait une grande dextérité. Il porta deux attaques que Laraan évita de justesse.
-Et merde... Je vais devoir user mes dernières ressources, on dirait...
Se concentrant, il fit appel au pouvoir contenu dans ses sabres. Ces derniers commencèrent à hurler, d'une voix si perçante qu'elle en était douloureuse. Tout autour de Laraan, les humains portaient leurs mains aux oreilles, les plus faibles saignant. L'épéiste en face de lui était blême. Il tomba à genoux. Laraan saisit sa chance, et l'égorgea au plus vite. Il regarda les autres membres de l'unité, qui étaient comme lui harassés. D'un commun accord, ils décidèrent de se retirer du combat. Ils avaient perdus trop d'hommes, étaient trop fatigués pour continuer... Et les soldats d'élite adverses arrivaient. Une nuée de soldats en uniforme bleu et or avançaient en bloquant les rues, repoussant les défenseurs. Le repli dura le reste de la journée. Beaucoup n'y survécurent pas. Ce qui restait du régiment des arpenteurs se retrouva sur une colline derrière la ville...
- Et bien, ce fut un rude combat 
Tout le monde se retourna, surpris. Le chef de leur escouade s’était levé.
-On ne peut pas vraiment dire que ce soit une réussite… Cependant, je suis fier de vous. Vous avez combattu sans faillir . L’ennemi a dû déployer ses meilleures troupes pour vous vaincre. Et c’est avec tristesse que je vous annonce que notre compagnie est dissoute. Nous avons subis trop de pertes… Chacun devra partir de son coté, avec ou sans compagnons, comme vous le désirez. 
Un silence atterré fit suite à ses paroles. Mais il n’y eut aucune protestations. Les soldats préparèrent leurs paquetages, en silence, des groupes se formant, au fil des liens s’étant tissés durant les batailles.
-Ho! Laraan! Tu viens? 
Laraan redressa la tête: un des membres de l’équipe lui faisait signe de venir. Souriant, il refusa l’offre d’un signe de la main, se leva, pris son paquetage, et, sans un regard en arrière, partit vers la ville ou tout avait commencé, Nandis elle-même. Qui sait, il ferait peut-être des rencontres intéressantes en route…

particularité propre a l'espèce:Aucune compétence naturelle, mais pas non plus de défaut particulier.

Ce qu’il aime: Etre seul lui convient très bien, de même que le froid, qu'il supporte de façon exemplaire.

Ce qu’il déteste: Laisser partir ses ennemis vivants. Et la foule, ça il déteste.

Ses peurs: Devoir un jour combattre les rares amis qu'il a.

Armes: Les armes fétiches de Laraan sont ses deux sabres qui lui ont été remis lors de la cérémonie qui a fait de lui un membre officiel des arpenteurs. D'une facture magnifique, ils son fait pour tuer et non pour parader. Il peut également utiliser une immense épée à deux mains, moins maniables mais dévastatrice entre des mains expertes... Toutes ces lames ont été forgées dans le meilleur des aciers, et il ne faut pas espérer les briser facilement... Anciennement bénies par Kryos, qui les a rendus capable de désorienter l'adversaire, ces armes ont perdues leur pouvoir lorsque Laraan s'est rendu compte de son origine et l'a renié.


Signe particulier: Une longue cicatrice, témoignage d’un combat extrêmement rude lors d’une bataille lointaine, lui barre le visage. On lui a d’ailleurs donné son surnom de « biface » à cause de cette cicatrice...

Points forts: Laraan peut être rapide. Très rapide même. Son style de combat repose d'ailleurs là dessus, plus que sur la force, même si sa force physique lui permet de porter des coups assez puissants. Il est également doué pour faire des acrobaties, pareillement, pour compléter son style de combat.

Points faibles: Le combat à distance. Clairement. Face à un sorcier, ou un archer, Laraan n'a aucun moyen de se défendre si le terrain ne possède pas de couverts pour se déplacer sans être dans les lignes de vue.

Pouvoirs: aucun.

Capacités spéciales:

Lancer occasionnel

Laraan maîtrise les armes qu'il possède à la perfection. Pour cette raison, il peut les manier en même temps qu'il fait ses acrobaties, ce qui le rend particulièrement dangereux contre des adversaires assez lents. En outre, son niveau de maîtrise dépasse de loin le simple combat au corps à corps. Il a également appris à lancer ses armes afin de se débarrasser des adversaires se trouvant à mi-distance. Le problème est qu'en utilisant cette technique il se débarrasse de son arme. Il l'utilise le plus souvent en binôme avec une accélération, afin de lancer son arme, courir, la récupérer, et frapper de nouveau. Mais après avoir utilisé ce combo, il est trop faible pour combattre pendant une bonne trentaine de secondes, car il est extrêmement gourmant en souffle et en énergie.


Folie furieuse

Les horreurs qu'a vu Laraan durant les batailles qu'il a livré l'ont marqués, au point que dans les combats, s'il est blessé, il sombre dans une folie furieuse qui le rend terriblement dangereux pour tous ceux qui l'entoure. Il est plus rapide et plus fort pendant ce temps. Le problème est qu'il ne reconnaît plus ses amis de ses ennemis... Cet état peut durer de 3 à 5 minutes, ou jusqu'a ce qu'il n'y ait plus personne autour de lui.

accélération
Laraan est capable de faire des accélérations très puissantes, afin de passer par dessus la tête de ses adversaires, et ainsi leur porter un coup fatal dans le dos ou la nuque. Mais cette technique dépense énormément de souffle, et quand il l'utilise, Laraan est essoufflé pendant une quinzaine de secondes.

Le poing du titan

Laraan, pour ne pas se faire prendre au dépourvu si jamais on réussit à le désarmer, a mis au point une technique de combat au corps à corps utilisant exclusivement ses poings. Il peut combattre ainsi pendant une ou deux minutes, concentrant son énergie mentale dans ses poings pour délivrer des coups d'une puissance et d'une vitesse phénoménale. Mais une fois qu'il arrête de combattre ainsi, il est vidé de son énergie pour une dizaine de minutes au moins, et se retrouve extrêmement faible. Il ne doit donc utiliser celle-ci qu'en dernier recours.


talent secret: aucun.

couleur utilisé : orangered/FF3300
code: Approuvé par Elfwyn !
narrateur/ P.N.J. : Euuuuh... pas forcément... Peut-être en réponse, mais en départ... ça devrait aller^^.
statut: terminée


Dernière édition par Laraan Dozda le Jeu 29 Oct - 14:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3345
MessageSujet: Re: Laraan Dozda   Jeu 29 Oct - 12:25

Bonjour et bienvenue sur les Sept Destinées Laraan,

Une présentation très bien faite et un personnage intéressant, l'histoire me convient également, cependant ... Tu ne peux posséder d'arme magique à la création d'un personnage, elles ne peuvent s'acquérir qu'en cours de RP, tu n'es pas obligé de changer l'histoire puisque je peux y adapter un PNJ en conséquance, mais tu peux ajouter que tu les a perdues ou bien qu'elles t'ont été volé, mais pas d'arme magique à la naissance du perso, là dessus je serais intransigeant.

Donc à cause de ça tu perds une grosse partie de ta première capacité spéciale, de plus il t'en manquait déjà une, alors il va falloir que tu en trouve deux autres, je vais te donner quelque exemples car ce n'est pas aussi aisé que les pouvoirs des sorciers ou prêtres.

~Lancé occasionnel : Cette capacité te confère la possibilité de lancer toutes sortes d'armes sur tes assaillants avec une très bonne adresse, par exemple lancer une épée à deux mains, pas tout le monde peut le faire, et je t'en parle pas des dégâts xD

~Bouclier mental : Une grande concentration de ton perso te permettra d'encaisser un sort sans en subir les effets, par contre il faut le faire au bon moment, car il repoussera le sortilège avec la même efficacité qu'il soit faible ou fort, donc une fois cette capacité utilisée il te faudra au moins une heure avant de pouvoir t'en servir de nouveau.

~Le poing du jugement : Qui n'a jamais rêvé de pouvoir décocher une droite qui fera voler son adversaire ? Et bien c'est possible avec cette capacité, par exemple contre un soldat protégé par un pavois et qui plus est très habile, un bon coup de poing dans son bouclier et c'est vole plané assuré ou remboursé ! Néanmoins ça demande une bonne donne de force mental ou physique, donc après l'avoir utilisé tu te sentira vide pour au moins deux minutes, mais tu ne pourra pas t'en resservir avant d'avoir retrouver une grande partie de tes forces, donc tu l'auras compris, tu ne pourras t'en servir en dernier recours.

Voila pour le petit coup de pouce, pour toutes questions, n'hésite pas. Dernier point, pour les dialogues, c'est un tiret qu'on utilise, pas les guillemets cela est cité dans les règles d'écriture. ^^'

Le Fyfy de service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Laraan Dozda   Jeu 29 Oct - 14:10

Voila ^^. Les capacités spéciales ont été revues ^^.
Je te remercie pour les exemples, ils m'ont été utiles :lol!:
Je finis de changer la description de mes armes et ce sera bon! ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3345
MessageSujet: Re: Laraan Dozda   Jeu 29 Oct - 15:33

Et bien tout est bon Laraan ta présentation est donc validée, je t'invite de ce pas à aller signer le pacte de façon à ce que tu puisses RP ^^

Par contre tu as le choix, sois tu fais ton RP normal, ou bien ... tu fais la quête de l'Oracle, chose généralement très utiles pour un début. Si tu es d'accord tu fais ton premier poste ~ICI~

Une fois fais tu recevras un message télépathique dans "Messages à distance" pour que tu la rejoignes et poses toutes les questions qui te passeront par la tête, du genre - Comment faire pour arrêter de puer des pieds ? à - Est ce que je réaliserais quelque chose de très grand ? xD

Sur ce, je te souhaite bon amusement au sein de ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Laraan Dozda   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laraan Dozda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: