AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le passé dans le présent ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Le passé dans le présent ...   Mar 10 Nov - 15:47



Soomïne était contente mais en même temps très angoissée d'approcher à nouveau cette Sirène, pourtant elle ne lui avait jamais fais de mal, mais il émanait quelque chose de malsain chez cette femme des océans, ce fut pourquoi elle décida d'en parler à Sabby, ça faisait maintenant trop longtemps qu'elle le gardait pour elle, pas de dix ans ... La chose effrayante que ressentait la petite Fée n'était peut être pas de la méchanceté, mais la nature de sa race, ce qui veut dire qu'elle avait une certaine psychose envers le peuple des Sirènes après tout ce qu'on lui avait raconter sur leurs méfaits, Soomïne était terrifiée mais en même temps ne savait plus trop quoi penser. Donc tout en guidant Sabby jusqu'au lac, cette dernière réfléchissait à ce qui pourrait se passer, pas un seul mot ne sera échangé jusqu'à ce que ce dernier ne soit en vue, le trajet fut long à la vitesse d'une démarche Humaine, généralement il fallait à peine une heure aux Fées pour y parvenir. Cependant la nature était d'une telle beauté que cela permettait d'oublier les heures de marche, l'air environnant était délicatement parfumé, les fruits et les fleurs y contribuait beaucoup, néanmoins le lac enchanté n'était plus très loin à présent, plus qu'une pente abrupte suivie d'une descente du même type à franchir, et elles y seraient. Les Fées y venaient souvent pour s'y amuser ou encore faire des spectacle de magie colorée lorsque la nuit tombait, ce plan d'eau avait d'étrange propriété, par exemple on pourrait y plonger une flamme sans que celle ci ne soit éteinte, et plein d'autres choses, on dit aussi que ces eaux sont vivantes et peuvent s'adapter à certaines personnes si leur coeur est pur.

La petit lueur que représentait Soomïne sous sa forme miniature se trouvait au sommet de la crête à cet instant, puis, elle attendit que Sabby la rejoigne afin de lui montrer le lac en contre bas, il était toujours aussi sublime, apparemment la Sirène n'avait eu aucun effet néfaste sur ce dernier. Après quoi elle descendit la pente mais ne fit pas attention à une branche qui se trouvait en travers de son chemin et se la prit en pleine face, la petite Fée en fut durement sonnée à tel point qu'elle tomba au sol. Il lui faudra plusieurs seconde avant de se relever puis reprendre son envol, on aurait dit qu'elle avait bu mais elle avait l'air d'aller bien. La maladresse de Sabby ne l'aidait en rien dans ses déplacements, mais Soomïne préférait en rire car c'était tout nouveau pour elle, certes ça faisait mal, voir même très mal par moment, et pourtant la petite Fée le prenait du bon côté. Puis, quand elles purent enfin arriver jusqu'aux abords du lac, Soomïne reprendra une taille normal tout en se tenant le front, car c'était juste à cet endroit qu'elle s'était cognée un peu plus tôt. À présent il ne restait plus qu'à voir si la Sirène se montrerait, en plus elle le pourrait car quand le soleil était au zénith aucunes Fées ne venaient ici, donc c'était le moment parfait pour les faire se rencontrer.



Justement dans les profondeur du lac enchanté la Sirène était bien là, elle attendait de voir elle aussi cette inconnue. Et oui elle le savait déjà étant donné qu'elle avait connecté son esprit à celui de Soomïne, de ce fait tout ce qu'elle savait ou faisait, cette dernière le vivait en même temps que la petite Fée. Si elle aurait voulu elle aurait pu la contrôler à de mauvaises fins, mais non, elle se contentait d'observer. Toutes ses années passées en solitaire, la Sirène aurait aussi pu faire assassiner la reine où n'importe qui d'autre, car sa télépathie était sans égale avec tout ces siècles de pratique derrière elle. Cependant le jour qu'elle attendait depuis fort longtemps était arrivé, donc elle allait devoir se montrer afin de lui expliquer ce qu'elle voulait, et surtout pourquoi s'être juste connectée à Soomïne, était elle vraiment "gentil" ou bien très fourbe ? Dans les deux cas il faudra attendre de la connaitre un peu plus pour s'en assurer. Et ça sera après quelques minutes de réflexion que la femme des océans se décidera de remonter à la surface. De l'extérieur Soomïne observait l'étendue d'eau qui était d'un calme absolu, quand tout à coup, la tête de la Sirène apparue en plein milieu, la petite Fée était toujours impressionnée de la voir, c'était pour cela qu'elle alla se cacher derrière Sabby, surtout que la Naga nageait doucement dans leur direction.

**N'ayez crainte toute les deux, je ne vous veux aucun mal, je veux juste discuter ...**

Sans le faire exprès la Sirène avait parlé par télépathie, elle n'était plus habituée à se servir de ses corde vocales, ainsi avec cette approche elle avait du provoquer encore plus peur, surtout à Soomïne. Alors cette dernière tentera de se rattraper qu'une fois qu'elle sera sur la terre ferme juste en face des deux femmes, c'était très étrange de voir une Sirène en dehors de son élément, mais elle n'en restait pas moins élégante.

- Veuillez ... Sa voix était quelque peu enrouée, alors elle dû se racler légèrement la gorge avant de reprendre. Veuillez m'excuser pour la télépathie, mais depuis le temps que je cache mon existence, c'était devenu mon seul moyen de communication. Je vous attendais Sabby, et ce, depuis que Soomïne vous avait vu. Vous devez vous demander pourquoi, certes, mais laissez moi d'abord me présenter, je suis Syranei, ancienne prêtresse de la cité de thelxépia, j'ai échoué ici lors de la grande bataille contre les Fées durant un mois d'Anemos particulièrement violent. Puis, lorsque les eaux regagnèrent l'océan, seules trois d'entre nous survécurent en restant confinées dans ce lac, malheureusement mes congénères voulaient absolument exterminer notre ennemi, autrement dit les Fées, quant à moi, mon esprit avait changé à leur égard, alors j'ai du les tuer pour les empêcher d'agir, mais en faisant ça j'ai trahi mon peuple, et plus jamais je ne pourrais retourner à Thelxépia ...

Syranei n'avait pourtant pas l'air triste d'être devenue une exclue de son peuple, peut être qu'au jour d'aujourd'hui elle le méprisait. Cependant elle attendait d'abord de voir comment l'Humaine réagirait à son histoire, car ce n'était pas tout les jours que l'on entendait ce genre de chose.

- Je serais prête à tout vous expliquer, mais j'aimerais d'abord savoir ce que vous avez à me dire, et surtout ce que vous penser de moi, toi aussi Soomïne, tu peux parler, arrêtes de me craindre comme ça ...

Sa voix était mélodieuse, mais son récit l'était beaucoup moins. Quant à Soomïne elle était pour le moment dans l'incapacité de parler, elle préférait se réfugier derrière Sabby espérant que cette dernière n'agisse pas comme elle en se planquant à son tour derrière elle, il fallait qu'elle lui parle, mais pour lui dire quoi ? Elle savait pas, mais ... ce silence la pesait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le passé dans le présent ...   Dim 15 Nov - 0:23

Sabby s’empressa de suivre Soomïne dans la forêt tout en faisant attention à ne pas se prendre les pieds dans une racine ou de glisser sur de la mousse et ne pas paraître plus ridicule qu’elle ne l’avait été jusque là. Cependant, elle se posait pas mal de question, durant qu’elle marchait, sur cette sirène. Après quelques réflexions, il était clair qu’il y avait probablement une raison crédible au fait qu’elle se trouvait ici, dans ce lac. Mais comment ? Les sirènes ne sont pas censées se trouver dans les profondeurs des océans ? Si oui, qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire ici, loin de l’océan, dans une forêt pareil ? Sa commençait à devenir véritablement complexe pour la jeune femme qui voulait poser toutes ses interrogations à la petite fée mais, ne se voyant pas parler de cela à haute voix, au risque de faire parvenir le secret de Soomïne à une oreille indiscrète, elle préféra se taire durant toute leur balade où un silence de mort avait prit place. D’ailleurs, elle ne manqua pas de contempler les environs. Toute une variété de fleur, toutes aussi sublimes les une que les autres, émerveillait la jeune humaine qui n’osait pas en cueillir une, laissant ses yeux les observer au moment où elle passait à côté de ces dernières. Elle en vit plusieures avec des couleurs un peu inattendues, comme du vert ou du bleu clair. C’était étrange, mais sublime et les autres plantes de cette forêt la fascinait toujours autant. Quant aux arbres, elle ne s’imaginerait jamais grimper tout en haut et, à force de les regarder, elle finira par le faire et elle se donnait le vertige toute seule tout en plaquant sa main sur sa bouche, baissant le regard vers le sol pour continuer à suivre la petite fée qui avançait à sa vitesse, plus ou moins. Sabby devait tout de même faire quelques accélérations, de temps à autre, pour ne pas mettre trop de distance entre elles.

*Je me demande si c’est encore loin, ce lac … Je commence à avoir les jambes douloureuses après mes deux jours de marches.*

La réponse ne tardera pas à lui être donnée mais, avant cela, elle continuait à observer attentivement ce qui l’entourait pour en garder un excellent souvenir, le meilleur qu’il soit et se mettait à penser à la suite, son avenir. Ainsi qu’aux paroles de l’Oracle qui lui avait parlé d’une grotte sacrée où elle devait s’y rendre, d’après elle. Mais maintenant, elle ne pouvait pas aller raconter cela à Soomïne et lui demander la direction de la grotte, sa ne se faisait pas, surtout en ce moment où la petite fée devait être des plus tendues quand elle savait qu’elle allait montrer un secret à elle. Mais bon … Si l’Oracle lui avait dit d’y aller, c’est que le moment viendra la chercher pour que ses prévisions s’accomplissent, n’est-ce pas ? Bon, dans ce cas, elle cessera d’y penser pour le moment et portera toute son attention sur son amie, Soomïne, au moment où elle s’arrêtait pour désigner quelque chose en contre bas. Sabby, se demandant ce que cela pouvait être, s’approcha du bord et écarquilla les yeux en voyant l’étendue d’eau se dévoilant à ses yeux qui s’émerveillaient. La surface de ce lac était si … étrange que la jeune fille se crut totalement envoyée dans un autre monde dont elle ne reviendrait jamais. Et ensuite, faisant revenir l’humaine à la réalité, Soomïne partit en direction de la pente pour emmener Sabby vers le bas, cette dernière la suivit aussitôt. D’ailleurs, durant la descente, la fée démontrera une certaine once de maladresse en se heurtant à une branche, tombant à pique sur le sol. Sabby saisira la branche d’une main pour ensuite aider son amie à se remettre à ses esprits. Trop lente, cette dernière le fit d’elle-même et, tout en se frottant le front, elle continuera de guider la prêtresse jusqu’au bord de l’eau.

- Cet endroit est vraiment sublime …

Un petit murmure s’échappait des lèvres de la jeune fille qui se rapprochait de l’eau au moment où Soomïne reprenait sa taille humaine, toujours en se frottant le front. D’ailleurs, Sabby s’agenouilla en face de la petite fille, retira ses mains de son front et posera les siennes à sa place avant de soigner très légèrement cette petite douleur désagréable. Le fait d’appliquer cette magie de soin sur elle, elle lui ferait ressentir une douce chaleur dans tout son être en même temps et la main gauche de la jeune fille se posera sur la joue de la fée dès que la droite se retirera de son front.

- Fais attention, la prochaine fois, d’accord ? Lui demandait-elle, avec un large sourire sur le visage, rayonnant et chaleureux. Mais, qu’est-ce qu’il y a Soomïne ?

Son amie venait de prendre place dans son dos, soudainement impressionnée par quelque chose et, voulant savoir de quoi il s’agissait, Sabby se retournait à son tour pour voir une personne dans l’eau, qui nageait dans leur direction. C’était elle, la sirène, alors ? D’ailleurs, elle s’approchait d’elle en leur disant qu’elles n’auraient rien à craindre, par le biais de la télépathie. Premièrement, la prêtresse de Loomïnei fit un bond en entendant une voix survenir de nulle part et comprit donc rapidement de qui elle provenait : La sirène. Cependant, cette dernière venait de sortir de l’eau et avait prit une forme humaine pour aborder Sabby et Soomïne. Et elle ne voulait que discuter alors ? Et comme prévu, c’est cette dernière qui prendra la parole en première tout en expliquant sa situation. Sur le coup, Sabby avait du mal à saisir et finira par comprendre que la sirène était là uniquement à cause de cette guerre pour annihiler le peuple des fées et, ensuite, par la descente des eaux, elle avait échouée ici. Se présentant sous le prénom de Syranei, cette personne avait une apparence élégante et respectait ce à quoi pensait Sabby sur la beauté des êtres des océans. Mais étaient-elles toutes aussi belle que celle-ci ? D’ailleurs, elle garderait en mémoire le fait qu’elle ait tuée ses « sœurs » pour les empêcher d’agir à nouveau contre les Fées et elle se demandait si cela n’était pas une simple mise en scène pour les rendre plus manipulable. Bon … Disons qu’elle disait vrai, d’accord ? Et Sabby s’empressera tout de même de se présenter et prendre la parole à sa suite tout en posant sa main sur la tête de Soomïne, la caressant tendrement.

- Je me nomme Sabby Dorothea. Déclara-t-elle en s’inclinant légèrement en avant. J’ignores ce qu’il a bien pu se passer en ces lieux, je viens à peine de le connaître et vous êtes la première sirène que je vois pour de vrai, cela me rend un peu nerveuse tout en sachant que vous êtes ici, sûrement en terrain hostile et que vous risquez continuellement de vous faire chassée, non ? Je peux comprendre … Passant sa main libre dans ses cheveux, elle ne quittait pas Syranei des yeux. Cependant, je suis d’accord pour vous aider, je ferai ce qu’il faut puisque c’est mon objectif premier. Mais … Qu’attendez-vous exactement de moi ? Vous dites m’avoir attendue depuis que mon amie m’a rencontrée mais pourquoi moi, particulièrement ? Et si vous ne pouvez pas retourner à Thelxépia, où voulez-vous que je vous aide à aller ? Et racontez-moi, je suis prête à tout entendre et à vous venir en aide.

En terminant sa phrase, Sabby prit la main de Soomïne dans la sienne alors qu’elle attendait désormais une réponse de la part de la sirène, ou bien que la fée prenne à son tour la parole comme elle venait de le faire. Après tout, Syranei avait été connectée à elle par téléphatie, depuis le premier jour où elle l’avait rencontrée. Avaient-elles déjà pris le temps de sympathiser ? L’humaine ne le savait pas mais simplement en voyant son amie se réfugier dans son dos, elle doutait un peu sur la question. Enfin, elle aurait put n’être qu’intimidée par elle. Mais si elle n’avait pas révêlé la présence de la sirène, c’est qu’elle s’appréciait au fond, non ? Bon .. Après tout, il ne manquait plus qu’une des deux filles prennent la parole pour savoir ce qu’il allait se passer. L’humaine était surtout curieuse de savoir ce que lui voulait la Naga pour avoir tant bien mis la note sur « Je vous attendais, Sabby » :

Était-elle simplement trop naïve ou était-ce la vérité qui coulait des lèvres de la sirène ? Que ferait Soomïne pour aider Sabby dans sa petite tourment angoissante. Et, surtout … Qu’est-ce qu’elle lui voulait ?
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le passé dans le présent ...   Lun 16 Nov - 17:45



Sabby ne mettra pas longtemps à se présenter en plus de s'expliquer et dire ce qu'elle pensait d'elle, oui elle comprenait que ça devait être relativement intimidant que de parler à une Sirène pour la première fois. Mais bon elle avait de la chance puisqu'elle n'était pas hostile, enfin au premier abord, quant à Soomïne, et bien elle la protégeait très bien, mais là aussi, Syranei ne lui avait jamais fais le moindre mal, d'ailleurs ça lui faisait de la peine qu'elle la craignait toujours autant. Et pour cause, les Sirènes ne sont pas aussi sensibles que les Fées, ça c'était une certitude, donc il était assez normal de ne pas savoir entièrement les comprendre, ensuite l'étrangère se demandait où elle voulait aller si ce n'était pas pour aller à Thelxépia, mais qui avait parler de partir ? Non c'était justement de ça qu'elle devait lui parler, puis, elle poursuivit en lui disant qu'elle était prête à tout entendre, et surtout à lui venir en aide. Syranei ne put que sourire en entendant ces mots réconfortants, ça faisait du bien de ne plus se sentir seule, bien qu'elle ne l'était pas entièrement grâce à Soomïne qu'elle ne remerciera jamais assez, mais elle même en avait mal au coeur que de faire peser tout le poids de sa présence uniquement sur ses petites épaules, et pourtant, elle avait réussi, la petite Fée était plus forte qu'elle ne le pensait, mais son manque total de confiance en elle l'entravait sérieusement dans ses démarches. Quant à Sabby elle fut l'opportunité de beaucoup de choses, et ça elle allait bien vite le comprendre, cependant comment tout expliquer sans pour autant être incompréhensible ? Car c'était simple et compliqué à la fois, alors il fallait que Syranei trouve le bons mots pour être sûr que l'étrangère sache exactement de quoi il était question.

- Je vous remercie beaucoup de vous proposer de m'aider comme vous le faites en ce moment. Encore une fois je m'excuse de vous tomber dessus de manière aussi imprévisible qu'une météorite, mais quand la chance frappe à votre porte, ouvrez lui sans attendre, sinon vous pourrez être sûr qu'elle ne reviendra pas une deuxième fois. J'ai appris ça ici, Soomïne a été la première, et vous le complément. La Sirène se tut un court instant pour bien réfléchir à ses paroles, puis, elle poursuivit. Sabby, charmant prénom d'ailleurs, tout ce que je veux c'est rester ici, mais ne plus avoir à me cacher, c'est pourquoi j'ai besoin de votre aide, je ne pouvais pas demander ça à Soomïne sans qu'elle ne passe pour une traitresse, alors j'ai attendu ... Et pardonnes moi petite Fée ... J'ai agis comme une égoïste en te dévoilant mon existence, mais je n'arrivais plus à être seule ... Ca devenait trop dur ...

Syranei s'en voulait terriblement, mais elle ne regrettait pas son geste, car peut être qu'elle serait devenue folle à cause de la solitude, chose qu'elle ne voulait pas, mais aujourd'hui, avec Sabby, tout allait changer, et Soomïne sera libérer de son fardeau. D'ailleurs la petite Fée fut surprise de constater le réel fond de la Sirène, car à cause de sa peur cette dernière n'avait jamais pu se confier aussi bien qu'elle venait de le faire, de plus il fallait avouer que le soin plus les caresses que lui faisaient l'Humaine n'étaient pas étrangers au fait qu'elle se sente un peu mieux.



Soomïne se sentit mal pour Syranei qui en fait se révéla aussi voir plus gentille qu'elle, alors elle voulait se faire pardonner, ce fut pourquoi elle se détacha de Sabby pour s'approcher lentement de cette dernière. Quant à la Sirène elle ne bougeait pas et se contentait de lui sourire chaleureusement, puis, de manière très surprenante elle sauta au cou de cette dernière pour l'étreindre, exactement comme elle avait pu le faire avec Sabby plus tôt dans la matinée. Syranei écarquilla les yeux sur le coup, avant de reprendre en air normal puis de l'enlacer à son tour, ça lui faisait tellement plaisir d'être vue autrement qu'une ennemie. Cependant Soomïne finira par la lâcher avant de retourner auprès de Sabby, et non plus derrière mais à côté, puis, tout en la regardant avec un petit sourire de satisfaction, elle lui prit la main avant de la lui serrer de façon à ce qu'elle comprenne qu'elle ne devait pas repartir sans elle, quoi que lui demanderait Syranei. D'ailleurs cette dernière reprendra la parole mais avec un petit truc en plus sur son visage, du rose paraissait sur ses deux joues, c'était très mignon.

- Merci Soomïne tu es vraiment très attachante ... Fit-elle en rougissant davantage. Bien ... Sabby, il faudrait que je vous explique ce que je veux que vous fassiez, c'est très simple à dire mais beaucoup moins à faire, surtout que comme moi vous êtes une étrangère, mais vos chances de réussite seront beaucoup plus grandes que les miennes. J'aimerais que vous rencontriez la reine des Fées afin de lui parler de mon cas, et de tenter de la convaincre sur le fait que je puisse vivre ici en toute quiétude, en plus de pouvoir compter sur toutes les Fées de cette forêt comme amies ... J'ignore totalement qu'elle sera sa réaction si toute fois vous parvenez à la rencontrer, mais je n'ai pas le choix Sabby, ma vie et mon avenir reposent entre vos mains à présent, cependant je ne vous en voudrez pas si vous refusez, vous en avez tout à fais le droit, mais je serais juste malheureuse ...

La Sirène s'était rapprochée de Sabby et Soomïne pendant qu'elle parlait, puis, tout en passant une main dans la chevelure soyeuse de la petite Fée, Syranei regardait profondément l'Humaine, cette dernière ne pourrait que constater la profonde tristesse qui y régnait. Néanmoins elle n'avait pas terminé, alors elle ajouta dans un timbre de voix très douce sur comment elle pourrait convaincre la reine de l'accepter.

- Si vous acceptez, vous pourriez offrir ceci à la reine de ma part ?

Syranei sortie de sa longue chevelure une pierre précieuse pas plus grosse que la paume d'une main adulte, en voyant cela Soomïne inspira bruyamment comme pourrait le faire une personne étonnée ou émerveillée. Le joyaux brillait de mille éclats, et devait être d'une valeur inestimable, c'était tout bonnement magnifique, de plus elle devait avoir certaines propriétés magiques qui pour le moment demeuraient inconnues.

- Vous m'excuserez auprès de la reine, mais n'ayant pas de perles océanique à lui offrir, j'ai été prendre ce minéral magnifique dans la grotte de la pierre sacrée, j'ai choisi la plus belle sans rien faire d'autre, dites lui qu'elle représente mon coeur ... Prenez la Sabby, je vous fais confiance, vous êtes ma dernière chance. Finira t-elle en laissant passer une larme.

C'était très difficile de parler ainsi, sans rien cacher, elle qui avait tué des Fées par le passé, allait-elle être pardonnée par ces dernières ? En tout cas elle l'espérait de tout coeur, mais est ce que Sabby allait accepter d'endosser une telle responsabilité ? Car c'était loin d'être simple, surtout qu'elle ne lui devait rien, en fait la Sirène ne faisait qu'appelle à son bon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le passé dans le présent ...   Dim 22 Nov - 15:35

Sabby était ainsi arrivée au bord de ce lac dont lui avait parlé Soomïne et où elle renfermait un lourd secret dont elle devait être lassée de porter sur ses si petits épaules. Et c’est une fois proche de l’eau qu’elle remarqua la petite fée faire un bond en arrière afin de se mettre derrière l’humaine qui se mit directement à la rassurer aussi bien qu’elle le pouvait pour savoir ce qu’il se passait. Cependant, la réponse ne sera pas longue à venir à elle puisque, en se retournant, elle constata la présence d’une personne dans ce fameux lac, probablement la sirène, qui venait dans leur direction. Comme premier mouvement, Sabby ne fit que se lever, ne montrant aucuns signes d’agressivité ou autres choses du genre. Elle préféra rester impassible, espérant que tout aille bien. Néanmoins, comme Soomïne le lui avait dit précédemment, elle n’avait jamais été méchante avec elle et donc, cette simple raison permit à Sabby de ce détendre un peu, posant sa main sur le crâne de son amie qui semblait toujours aussi nerveuse même si elle lui avait dit qu’elle la connaissait depuis un petit moment désormais, la seule à la connaître. D’ailleurs, la sirène en question sorti de l’eau, adoptant une forme humaine pour les aborder et se présentera à elle sous le nom de Syranei. Déjà une chose de faite, une chose qui détendra davantage la prêtresse qui pu en faire tout autant une fois qu’elle eut terminé de lui expliquer sa raison. Ainsi donc, elle était une sirène, échouée ici, après la descente des eaux, piégée à son insu. Ensuite, elle continuera à lui révéler sa véritable envie. Sabby se montrant alors prête à faire le nécessaire pour tenter de l’aider. Mais, sans qu’elle ne sache pourquoi, quelque chose la dérangeait un peu dans son comportement. Quoi que, tout le monde pouvait bien changer … Alors, elle se dit qu’elle pourrait bien lui faire confiance et faire ce qu’elle lui demandait de faire.

Gardant sa main posée sur le crâne de Soomïne, l’humaine adressa un sourire à la sirène pour lui donner une raison de se détendre puisqu’elles n’étaient pas hostiles, elles non plus, bien qu’elle devait sans doute le savoir depuis la rencontre de ces deux personnes en face d’elle. Ensuite, continuant à parler avec Sabby, Syranei lui révéla ensuite qu’elle désirait rester ici, au sein du peuple des fées. La prêtresse ne savait pas trop comment penser de cela. Bien … Pour commencer à se mettre d’accord, la sirène avait dû tuer ses deux amies qui désiraient attaquer à nouveau les fées dans le but de ne pas les laisser faire. Mais est-ce que cela pouvait être vérifié ? Probablement que oui ! Si encore elle racontait la vérité. Cependant, la tristesse profondément ancrée dans son regard ne donnait pas envie à l’humaine de lui donner des preuves. Est-ce là une erreur de sa part ? Est-ce qu’elle était trop naïve ? Elle ne pourrait jamais le savoir, si elle était manipulée ou non. Mais après tout, comme elle se le disait tout à l’heure, tout le monde avait le droit de changer et de regretter les erreurs du passé afin de pouvoir repartir à zéro. Sabby n’avait non plus pas pour principe de laisser une personne en détresse et dans le besoin derrière elle. C’est pour cette raison qu’elle acceptait de l’aider, d’un signe de la tête, au moment où Soomïne se détacha d’elle pour s’approcher de la sirène, lentement, et de lui bondir au cou pour l’enlacer tendrement. Un large sourire s’affichera sur les lèvres de l’humaine qui constatera la surprise de la créature des profondeurs et que des tâches roses apparurent sur ses joues, lui donnant un côté irrésistible.

La fée l’ayant lâchée pour revenir, non pas derrière, mais à côté de Sabby, Syranei reprit la parole, toujours d’une voix aussi douce mais timbrée d’une légère tristesse dans le ton qu’elle employait. S’approchant à son tour d’elle, elle posera sa main, à son tour, sur la chevelure soyeuse de la petite fille tout en observant Sabby profondément dans les yeux et lui préciser ce qu’elle voulait qu’elle fasse pour elle afin de parvenir à accomplir son désir. Donc, le dialogue avec la reine était un passage obligé pour pouvoir le faire. Et pour se faire, l’humaine possédait nettement plus de chance que la sirène, rien que de ne pas être de la même race que cette dernière de par les massacres du passé. Mais comment procéder ? Elle ne savait rien de la reine et se demandait si les fées la laisseraient passer aussi facilement pour lui parler. Dans tous les cas, elle pourrait demander le soutient de Loominëi … Oui, elle ne voyait que cela à faire. Mais avant qu’elle ne puisse prendre la parole, Syranei lui tendit soudainement une magnifique pierre précieuse, dans le creux de sa main, pour que l’humaine la prenne afin de l’offrir à la reine en démonstration de son envie de vivre en paix avec son peuple. Une pierre qu’elle prétendait avoir prise dans une grotte au fond du lac, représentant son cœur.

Tendant alors lentement la main vers la sienne, elle la prit, la serrant tendrement entre ses doigts, laissant la paume entre les deux paumes. L’autre main passera sur le visage de la sirène pour lui essuyer sa larme, avec douceur et Sabby prendra la parole.

- Je le ferai, Syranei et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin de faire en sorte que votre désir s’accomplisse. Je sens que vous voulez changer et que vous avez changé. Il est donc de mon devoir, moi seule parmi nous trois qui puisse le faire, d’aller parle à la reine et de la convaincre en lui offrant se présent à l’effigie de votre cœur. En mon nom, je le promets. Déclara Sabby tout en prenant alors la pierre précieuse dans sa main, la gardant fermement dans celle-ci afin de ne pas la perdre. Ne vous inquiétez plus, Syranei. Soomïne et vous serez rapidement libérez de ce fardeau, je ferai tout ce qui est possible.

Plaçant donc la pierre dans sa sacoche, s’assurant qu’elle refermait bien ce dernier afin de garder le cadeau au chaud, elle reporta son attention sur Soomïne et ‘accroupit à ses côté tout en lui prenant délicatement la main, lui décochant toujours de magnifique sourire.

- Tu serais d’accord de me guider jusqu’à la reine, Soomïne ? Je pense que j’en aurai pour au moins trois jours si je décidais d’y aller par moi-même. Que je puisse enfin vous ôter ce lourd fardeau qui doit commencer sérieusement à vous peser.

Ne restant pas plus longtemps accroupie, l’humaine se releva et reporta son attention sur Syranei, cette fois-ci, elle lui posa une main sur l’épaule. Une main qui se voulait amicale et rassurante accompagnée d’un sourire rayonnant comme Sabby savait si bien les faire pour apaiser les gens.

- Soyez désormais rassurée et patientez, Syranei. Nous partons sur le champ. Ne me remerciez surtout pas, cela est normale pour moi d’aider les personnes dans le besoin. Je ne prends pas en compte votre passé, mais votre désir présent. Déclarait-elle, tenant toujours la main de Soomïne dans la sienne, prenant alors celle de la sirène dans sa seconde main. Tous ensembles, on y arrivera ! Soomïne, mène-moi à la reine, s’il te plaît. Je désire moi aussi la rencontrer.

***Loominëi … Je vous en prie, guidez-moi, montrez moi le chemin pour pouvoir aider cette femme qui souhaite tant vivre en paix avec ce peuple***
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le passé dans le présent ...   Lun 23 Nov - 23:05



Sabby était très attentionnée et semblait envouter par son histoire, et surtout par sa demande, tout dans son regard laissait croire qu'elle serait enchantée de lui venir en aide. Rencontrer la reine des Fées n'était pas chose facile pour des étrangers, mais avec l'aide de Soomïne elle était certaine qu'elle pouvait y arriver, de plus la magnifique pierre qu'elle venait de lui tendre était ce qu'elle possédait de plus précieux en bien matériel, certes ça ne venait pas du fond des océans, mais au moins elle avait le mérite d'avoir penser à faire un tel présent pour le monarque de ce peuple qui la séduisait énormément. Il était difficile de croire que Syranei avait pu changer à une telle extrémité, et pourtant, les exceptions n'étaient-elles pas reconnues pour leur rareté justement ? La Sirène semblait en faire partie en tout cas, mais la suspicion n'en demeurait pas moins présente, chose qu'elle comprenait d'ailleurs. L'Humaine compatissait à son mal être, à tel point qu'elle alla jusqu'à imposa sa main sur son visage pour lui essuyer une larme avec son pouce, c'était un geste très tendre et chaleureux que Syranei ne sera pas prête d'oublier, elle avait tellement envi de prendre cette dernière dans ces bras afin de lui prouver sa gratitude. Cependant elle s'abstiendra jugeant cela trop impoli venant d'un être autre qu'une Fée, ainsi elle se contentera de lui sourire tout en lui laissant prendre l'espèce de cristal. Mais ce que toute deux ignoraient, c'était que cette pierre précieuse avait pour propriété de réaliser un voeu, et pile à cet instant une personne venait d'en faire un ...

Le présent de Syranei était très spécial, de plus, il fallait savoir que chacune des pierres se trouvant dans la grotte avaient toute une particularité différente. Mais celle-ci, c'était encore autre chose, car le voeu réalisable ne pouvait être fait que par une personne décédée, et non pas par le ou la porteuse de cette dernière, seule la reine des Fée connaissait toute leur signification, alors Soomïne ne pouvait pas renseigner Sabby sur son pouvoir. Si la reine serait là elle dirait que cette pierre est exceptionnelle car elle peut réaliser le souhait d'un esprit, cependant il faut qu'un rayon de soleil la traverse au moment ou la voeu est prononcé. Chose qui se fit lorsque le joyau changea de main pour passer de celle de Syranei à celle de Sabby, et juste à cet instant précis, à plusieurs kilomètres de là, Rita, ou du moins son âme, fit le souhait d'avoir une deuxième chance. L'effet fut alors instantané, car l'esprit de cette dernière sera littéralement aspiré par la pierre avant d'être insufflé dans le corps de la jeune Humaine, elle devrait même ressentir une étrange sensation de froideur l'envahir, juste avant de disparaitre comme elle était venue. Pourquoi ? Parce que Rita n'avait pas souhaité être ressuscitée, mais d'avoir une autre chance. La pierre avait identifié la double personnalité de Sabby, alors elle venait d'exaucer le voeu de Rita en la substituant à la personnalité nocturne de son hôte, ainsi, chaque nuit, elle pourra revivre comme si de rien était. Les effets seront sans précédents, car les souvenirs de Sabby ne seront pas partagés avec ceux de Rita et vis versa, de plus l'humaine se verra doubler son espérance de vie étant donné que chaque nuit son existence sera mise sur pause, mais quand le soleil se lèvera, elle sera en pleine forme, comme si elle avait bien dormi. Autre chose, se seront deux personnes bien distinctes, donc si l'une se fait blesser, l'autre n'aura rien.



Soomïne avait remarqué cette étrange flash qui venait de se produire dans la pierre, cependant elle n'y prêtera pas plus d'attention en pensant que ça ne pouvait être qu'un reflet vu son éclat stupéfiant. La petite Fée était tout contente pour la Sirène, Sabby avait accepté de faire la messagère pour cette dernière, alors quand l'Humaine lui demanda si elle voulait bien la guider jusqu'à la reine ça serait génial. Mais bien sûr qu'elle était d'accord, d'ailleurs sa réponse se fera par des sautillements sur place tout en battant des ailes. Syranei laissa s'échapper un petit rire en la voyant faire, c'était tellement mignon. Néanmoins Sabby reprit la parole tout en se saisissant de la main de chacun des filles tout en leur avouant qu'elles pouvaient compter sur elles, et que ensemble elles iraient loin, voila qui était parlé !

- Merci Sabby, je ne peux m'empêcher de vous le dire, mais votre geste est vraiment très noble, puisse Lourina guider chacun de vos pas gente dame.

La Sirène finira par lâcher sa main avant de s'en retourner dans l'eau magique du lac, et ce, tout en reprenant sa forme originelle. Puis, quelques secondes plus tard, elle avait disparu, quant à Soomïne elle était restée bouche-bée en entendant la bénédiction qu'elle avait souhaité à la bienfaitrice Sabby, Lourina était la déité des Fées, comment une Sirène pouvait-elle y penser, ou pire encore, en parler ? C'était vraiment unique, cependant il fallait se mettre en route, parce que ça allait prendre pas mal de temps pour se rendre jusqu'à la clairière des Fée par la voie terrestre ...

- Heuuu bon heuuu, et bien suis moi Sabby, il va falloir marcher vite si tu ne veux pas y passer des heures ...

Aussitôt dit, aussitôt rapetissée, le guide Soomïne était fier d'ouvrir la route à l'étrangère pour venir en aide à Syranei, mais est ce que la reine voudra la recevoir ? Les chances étaient maigres, mais ça valait le coup d'essayer, alors elle se mit en route tout en sachant qu'elle sera suivie par son amie Humaine ...

[OUT : À la clairière des Fées Arrow ]

~ Il est 13 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le passé dans le présent ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le passé dans le présent ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: