AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le calme avant la tempête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Le calme avant la tempête !   Mer 24 Oct - 5:28

Alors que la lumière du soleil décroissait, les bruits que généraient les citadins se changeaient peu à peu en un silence mélodieux et apaisant. En observant la place de l'Hybride en ces heures d'accalmie, il était difficile de croire qu'un Drow y avait été brûlé dans les alentours de midi, qu'une femme adepte de la maltraitance infantile avait sombré dans l'inconscience suite à une violente altercation face à plus fort qu'elle, ainsi que l'agitation des soldats qui s'en suivit. Telle une brosse effaçant la craie sur une ardoise d'écolier, les évènements de la journée n'étaient plus que de vulgaires trainées dans la mémoire des plus sensibles... Et c'était ici, au beau milieu de cette toile à nouveau vierge, qu'une autre oeuvre allait paraître. Et pour cause, il se trouvait qu'à ce même moment, dans un monde similaire à celui-ci, un mage, d'apparence jeune, quêtait au sein même d'une immense forteresse. Celle-ci répondant au nom de "Château De-Arnise". Cette bâtisse fortifiée trônait au coeur d'une vaste étendue de champs et de fermes, ce qui en disait long sur sa renommée. Et il se trouvait qu'entre ces murs semblant pétrifiés par l'oppressante atmosphère morbide qui y régnait, un groupe progressait...

Ce dernier était essentiellement composé de deux membres, un homme et une femme. Et bien qu'ils venaient à peine de se rencontrer, leurs ambitions les poussèrent à unirent leur force contre l'adversité. L'homme s'appelait Icer, c'était un mage d'exception dont l'égo n'était plus à prouver quant à sa protubérance. Au même titre que la femme d'ailleurs, se prénommant Vashti, cette sorcière aussi sombre que maligne n'était pas à prendre avec des pincettes. Mais alors que leur mission les guidait jusqu'à l'étage, un infidèle à la guilde des voleurs de l'ombre, leur barra la route ! Il prétendait être également un mage, et que si le groupe voulait aller plus loin en sa demeure, il se devra alors de lui passer sur le corps. Ce qui ne fut guère un problème pour nos deux compères qui agirent de connivence afin de le mettre à bas sans perdre de temps ! Icer eut d'ailleurs le dernier mot lorsqu'il l'enferma dans un obélisque de glace. Pour Vashti, cette confrontation n'était qu'un petit four avant le plat principal. Malheureusement, ce dont elle ne soupçonnait guère, était que leur prochain ennemi s'avèrera être une chose qu'ils ne pourront combattre...

Apparemment, l'un des laquais d'Icer avait trouvé une pièce cachée, chose commune dans les châteaux. Mais au lieu d'en avertir son supérieur, ce dernier préféra faire main basse sur le coffre s'y trouvant. À lui la gloire pensait-il... Ainsi, lorsqu'il l'ouvrit, il se saisit de tout ce qu'il pouvait renfermer ! Aveuglé alors par l'excitation et la peur de se faire prendre, le parjuré ne fit pas attention au parchemin qu'il tenait parmi les autres babioles. Or, datant d'un autre âge, le vélin s'effrita en un millier de copeaux dont le bruit soyeux échappa totalement à l'oreille de son usurpateur. Les derniers nés De-Arnise ne connaissaient même pas l'existence de ce sceau. Il s'agissait là d'un secret honteux pour la noble famille, un secret qui devait à tout prix sombrer dans l'oubli. Pour le comprendre, il suffisait de connaitre un tant soit peu le passé de cette citadelle...

Tout débuta le jour où le noble seigneur De-Arnise perdit sa première famille à Franc-marché. Ce désastre lui coûta également toutes ses richesses. La haine le prenait au coeur, et il était prêt à tout pour faire payer aux assassins de ses proches, leur sauvagerie. Mais au bout du cent huitième mercenaire, ce fut fauché comme les blés que l'homme brisé se mit en tête de faire justice lui-même ! Son enquête le poussa jusqu'aux ruines de la colline d'Umar, là où il fit la rencontre d'une liche en quête d'âme. La créature ne lui témoigna aucune animosité, bien au contraire, elle lui fit la promesse de monts et merveilles en échange de son âme. Épuisé et perdu, le seigneur accepta, et ainsi put assouvir sa vengeance et fonder une nouvelle famille croulant sous l'or et les diamants. Ce fut à partir de là que la forteresse fut construite. Seulement, quinze ans plus tard, la liche revint auprès du grand De-Arnise devenu Duc de la région bordant Athkatla. Il était temps pour lui de payer son dû, mais l'homme avait prit goût à cette vie de rêve, ainsi il anticipa la venue de la créature, et parvint grâce à une horde de prêtres de Solaire, à en venir à bout.

Trop puissante pour être totalement détruite, l'essence de la liche fut emprisonnée dans un tissu sacré. Sur ce dernier fut gravé un sceau afin d'assurer l'éternité de sa seconde mort... À la suite de quoi, le Duc plaça le parchemin dans un coffre qu'il fit par la suite murer dans un cellier dont nul n'avait plus l'utilité. Hélas pour Icer et Vashti, la porte dissimulée fut débloquée il y a près de cinquante ans suite à un violent tremblement de terre... ce fut pourquoi le larbin du mage put y entrer sans trop de peine.

Lorsque le sceau fut rompu, le château entier trembla, puis une multitude de trainée lumineuses naquirent, lesquelles frappèrent tour à tour chacun des occupants de la forteresse... À l'impact, la personne touchée se vaporisait dans son intégralité, tel fut le cas pour Icer, Vashti, et même Kylian, qui pourtant était toujours prisonnier dans sa prison de glace. Toutefois, cette magie n'était pas celle de la liche, mais celle du sceau ! Elle n'avait donc pas des fins destructrices... Mais comme en alchimie, lorsqu'une nouvelle formule est testée, il est impossible d'en connaître la réaction avant de la vivre. Autrement dit, un mortel touché par une puissance à moitié Divine suffisait à lui changer sa Destinée ! Et pour Icer, l'élémentaliste de glace, elle commençait ici, dans le giron même de la place de l'Hybride à Nandis, Athkatla n'étant désormais plus qu'une vieille histoire... Vashti quant à elle, il n'était guère possible de savoir ce qu'elle était devenue. Et enfin Kylian, existant à la fois dans ce monde comme dans l'autre, son âme dépourvu d'esprit parvint grâce à cette Divine magie, à investir le corps jusque là sans vie de l'Impur d'Astrune.

Cependant, étant indirectement liée à celle d'Icer puisque celui-ci était l'auteur de sa mort sur Féérune, l'âme de Kylian ainsi que le corps dans lequel elle se trouvait désormais, se matérialisa également sur la place de l'Hybride. malheureusement... ça sera un jeune homme au coeur balafré et à l'esprit vide de souvenirs lointain qui reprendra vie. Les retrouvailles promettaient d'être explosives...


¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Ven 23 Nov - 15:23

Les rayons du soleil se faisaient de plus en plus faibles et malade. Pourtant, l’air était lourd et chaud à l’intérieur du Château De-Arnise. Comme les jours de grosses chaleurs où le soleil semblait écraser de tout son poids les habitants d’Altaklha. La forteresse se dressait là, souveraine au milieu de ces grands champs de blé doré, de vignes abandonnés et de fermes. Icer ne supportait pas cette chaleur détestable. Elle l’assommait, le malmenait. Elle avait quelque chose d’insupportable, d’infernale. Et pourtant, pour n’importe qui d’autre, cette chaleur était seulement un peu pesante. Le mage de glace était en effet très mal à l’aise lorsque la température était au-delà des 15°C. Toutefois, sa résistance au froid arctique était inégalée parmi la plupart des êtres vivants.

Pour l’heure, Vashti et lui déambulaient à travers les couloirs vides et silencieux du château. La sorcière semblait déterminée et sûr d’elle, comme à l’accoutumé. Icer quant à lui, était sur ses talons, légèrement en retrait. Il essayait de contenir son mal être le mieux possible. Cependant, son corps le trahissait. Des gouttes de sueurs perlaient sur son front et son regard était partagé entre agacement et fatigue. Mais le Demi-Elfe était trop fier pour se plaindre. Il aurait pu évidemment réduire la température ambiante de façon significative afin d’être à l’aise. Cependant cela aurait été un signe de faiblesse dans une situation basique. Non, Icer préférait souffrir en silence dans l’ombre de sa coéquipière plutôt que de lui donner l’occasion de se moquer de lui.

De plus, il ne savait pas trop ce que Vashti cherchait en ces lieux abandonnés. Icer la suivait simplement. Après tout, ils avaient le même but. Alors qu’elle utilise un moyen ou un autre, cela lui importait peu. Les choses se compliquèrent cependant lorsqu’ils arrivèrent en haut d’un escalier. En effet un jeune homme leur barrait la route. Il s’agissait d’un infidèle de la guilde des voleurs de l’ombre. Icer observa leur environnement avec attention. Ils étaient arrivés dans ce qui semblait être une grande salle de réception. C’était une longue salle avec un haut plafond en bois sculpté. La pâle lumière filtrait à travers les grandes et hautes fenêtres poussiéreuses. Au centre de la pièce, une très longue et imposante table en bois était installée. Des vestiges d’argenterie étaient disposés de façon anarchique sur la table. La poussière avait blanchie la pièce tout entière. Des toiles d’araignées s’étaient tissées ci et là…

Comme il s’y attendait, l’homme qui s’était dressé devant eux s’avéra être hostile. Rapidement des échanges de sorts éclatèrent entre lui et Vashti. L’ennemi semblait être un élémentaliste de foudre. Avant qu’Icer ne s’en rende compte, la sorcière et son opposant effectuaient un duel en se battant sur la table en bois massif. Des éclairs manqués finirent leurs courses contre les murs en pierre. Parfois même, ils défiguraient des peintures d’aristocrates accrochés au mur. Une tête d’un immense sanglier, symbole d’une glorieuse victoire à la chasse, explosa suite à un des éclairs noirs de Vashti.

Icer se mit de côté, impuissant. Sans eau à proximité et avec une chaleur pareille, il semblait difficile de lancer des sorts de glaces. Au milieu des vrombissements des éclairs noirs et blancs déchirant l’air, le mage de glace observa son environnement. C’est alors qu’il nota la présence de barils dans un coin de la salle. De tailles imposantes, ils étaient installés sur le ventre avec de grossiers robinets en bois. Soudain, le Demi-Elfe se souvint que le Château De-Arnise avait aussi une exploitation de vigne. Son cru avait d’ailleurs une excellente renommée. Avec un peu de chance, il devait en rester.

-Vashti, ces barils ! Lança-t-il en les désignant du doigt.

Icer avait parlé d’une voix forte afin de dominer le cri strident des éclairs que s’échangeaient les deux duellistes. Elle grogna afin de manifester son mécontentement d’être sollicité pendant son amusement. Puis elle lança un éclair noir qui alla fracasser un des énormes barils en bois. Immédiatement, une immense quantité de vin se répandit dans les trois quart de la salle. Ne se faisant pas prier, le mage de glace se servit de ses pouvoirs pour glacer instantanément l’intégralité du vin. Une fraction de seconde plus tard, Icer décrivit un arc de cercle avec ses bras, avant de joindre ses deux mains devant lui, bras tendus, la pointe de ses mains dirigés vers l’ennemi. La glace couleur bordeaux répondit sans attendre à l’ordre gestuel du Demi-Elfe. De part et d’autre de la table, de grande quantité de glace s’élevèrent rapidement dans les airs, soudainement insufflée par la vie. A l’instar d’un torrent furieux, la glace s’abattit ensuite sur la cible, le submergeant entièrement. Icer ferma alors ses mains, serrant les poings. La glace redevint immédiatement immobile après avoir formé un grand obélisque rougeoyant.

Puis le silence retomba sur la grande salle. Le mage blanc soupira en fermant les yeux. Ses mains s’abaissèrent lentement. Avant qu’il n’ait le temps de dire quoi que ce soit, le sol se mit à trembler. Icer rouvrit ses yeux bleu électrique et observa son environnement. Etait-ce un tremblement de terre ? Non on aurait dit autre chose. Sa pensée se confirma lorsqu’une multitude de trainées lumineuses apparurent ci et là. Il ne faisait aucun doute que cela avait une origine magique.

L’une de ces lumières effleura le dos de sa main. Le Demi-Elfe observa sa main se vaporiser rapidement en des étincelles de lumières. Puis son bras, son épaule, son corps tout entier. Icer ne dit rien, le procédé était indolore. Il n’avait pas imaginé finir ainsi. Sans savoir, comment. Ni, pourquoi. Ou encore, qui. Même s’il ne craignait pas la mort, qu’il avait infligé à tant de personnes. Mais après tout, la mort était arbitraire. Elle venait, s’emparait de quelqu’un avec pour seule raison valable qu’il était temps. Il eut quelques instants pour jeter un dernier coup d’œil à Vashti. Elle aussi était en train de disparaître. Même leur opposant, emprisonné dans la glace, se décomposait. Puis, cette scène se déroba à sa vue. Et finalement, plus rien.

L’instant d’après, Icer se retrouva aspiré par une sorte de siphon lumineux. Sa tête lui tournait et l’air lui manqua. Sa vue était trouble. Son corps était tiré vers le bas, comme si on lui avait agrippé les pieds. Il ne sut combien de temps s’écoula dans cet étrange endroit. Pendant un instant, il ne fut même plus capable de respirer. A l’instar d’un poisson hors de l’eau, sa bouche s’ouvrait et se refermait dans une vaine tentative de respirer. Il y eu envie de vomir. Lorsqu’enfin, il heurta brutalement le sol.

Le corps du jeune mage gisait là, par terre. Il toussa, bruyamment, avalant de grandes bouchés d’air. Il plaça sa main sur sa gorge endoloris afin de la masser. Il tenta de se redresser, mais ses bras tremblant étaient trop faibles pour le porter. De plus, le sol en pierre lui sembla être incroyablement froid et humide. Pendant quelques minutes, il ne bougea plus, se contentant de ce qui lui apparaissait comme étant le nirvana après la traversé qu’il avait subi. Enfin, il finit par récupérer ses esprits.

Pour la première fois, il rouvrit ses yeux. Sa vision était floue, cependant, il remarqua d’emblée que son environnement était inconnu. Où était-il ? N’était-il pas mort ? Il s’appuya sur un mur en pierre froide pour se relever. De toute évidence, il devait se trouver dans une ville. Une ville dont il ne connaissait rien. Le soleil était sur le point de se coucher, et les rues étaient désertes. Icer remarqua que ses vêtements étaient boueux à cause du sol. Il eut pour réflexe de geler l’humidité contenant la boue, avant de la faire tomber grâce à sa magie. Le voilà comme neuf. Enfin, presque, car ses muscles étaient toujours endoloris. Que s’était-il passé ?

Alors qu’une multitude de questions se bousculaient dans son esprit, Icer rencontra un homme complètement ivre. Il chantait un air qui était inconnu aux oreilles du Demi-Elfe. Une bouteille à la main, il titubait maladroitement dans la rue sombre où ils se trouvaient. Icer lui attrapa fermement le bras lorsqu’il passa devant lui.

-Oh bonsoar… mon bon monsieur, déclama-t-il de façon joviale.

-Quelle est le nom de cette ville ? Répondit le mage blanc.

-Oh.. vous êtes tout blanc… fit l’ivre soudainement intrigué par son apparence.

-Réponds imbécile ! Le nom de la ville. Le NOM ! Ordonna-t-il en le secouant.

-Faut pas s’énerver comme… ça mon p’tit monsieur. En voilà une question… qu’elle est bizarre. On est à Nandis ! La plus grande ville… humaine !

L’homme ivre se dégagea et Icer le laissa partir. Tandis que l’homme reprenait sa chanson en s’éloignant, le Demi-Elfe murmura d’un air interrogateur :

-Nandis… ?

Figé et songeur après cette révélation, il se demanda dans quel endroit s’était-il perdu. Icer fut sorti de sa rêverie lorsqu’il entendit du bruit un peu plus loin derrière lui. Il se retourna et observa une silhouette dans l’ombre. Elle avait quelque chose de familière. Soudain, le visage apparut à la lumière.

-Encore toi ? Fit Icer, incrédule, en s’adressant à Kylian.

Le mage de glace se mit sur ses gardes, matérialisant quatre aiguilles de glace dans sa main droite, une entre chaque doigt.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 17 ! ~


Dernière édition par Icer le Sam 22 Déc - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Mar 27 Nov - 15:50

Kylian était mort, c'était un fait certain. Pourtant, même après la mort, la vie peut vous réserver moult surprise. Alors qu'il s'adonnait à une danse avec La Mort. Quelqu'un, ou plutôt, quelque chose décida qu'il était temps pour lui de remettre les pieds sur terre. La vie était jouissive dans la mort : le calme, le silence et le néant, tant de qualité qu'il aimait, encore plus que l'amour lui-même. C'est quand il commençait à se sentir chez lui qu'une sorte de crochet agrippa son nombril pour l'emmenait dans un tourbillon d'espace et de temps. Ces deux notions, il avait eu le temps de les oublier et leurs retrouvailles fût on ne peut plus douloureuse. Son corps virait entre lui et un demi-elfe qui lui ressemblait trait pour trait (sans les cicatrices). Finalement ce fût le Kylian mort qui le remporta.
Il retrouva les besoins primaires : respirer lui arracha les poumons, son coeur battait comme pour sortir de sa poitrine, son ventre réclamait de la nourriture, ses yeux voyaient à nouveau la lumière agressive et chaque centimètre de son corps retrouvait sensations à en arracher chaque nerfs qui provoquaient tant de douleurs. La rencontre avec le monde réel le rendait malade, comme s'il allait mourir à nouveau. Où était la Mort qu'il avait tant chéris ? Les Dieux ne le laisseraient donc jamais tranquille. Pire encore, le monde réel lui rendît ses souvenirs et particulièrement une amère rancunes que son père avait réussis à effacer il y a très longtemps. Une rancune envers les elfes, mais aussi envers celle qui l'avait tuée. Il se rappelait aussi de son nom : Erinaë.

Un pic de froid le sorti de ses pensées. Il était, littéralement, enfermé dans une prison de glace. Elle fondait doucement, mais Kylian avait du mal à patienter, il retrouva une chaleureuse compagnie pour son plus grand soulagement : les éclairs parcourut son corps lui provoquant un doux plaisir chaleureux. Il se concentra et fît s'abattre un éclair noir sur sa cellule, la faisant voler en éclat. Il n'aurait pas soupçonné une tel force si tôt remis de sa mort. Il vérifia son équipement, l'une de ses deux épées était cassée, il la jeta sans plus de raisons. Il lui resta donc : sa magie, une dague et une épée. Ce qui était déjà on ne peut plus suffisant.
Il lui suffit de quelque seconde pour reconnaître la ville où il était. Les maisons en pierres nobles, La foule de personne qui le regardait intriguait, voir terrorisé (il faut dire qu'on voit rarement d'éclair noir s'abattre en plein milieu de la foule), les stands, les petits voleurs, ... . Il était forcément à Nandis. Il ne fallait pas rester à la même place ou il allait se faire attraper par les gardes. Ne prenant pas la peine de cacher son oeil grenat (l'autre étant aussi blanc que neige), il marcha dans sur la place de l'Hybride en se surprenant d'avoir du mal à analyser la distance entre lui et les objets. Sa maladresse était déjà belle avant sa mort et maintenant avec un oeil en moins, cela allait s'avérer folklorique.
À présent qu'il était en vie, il ne savait plus par ou commencer. C'était comme un retour à la case départ. Il s’essaya sur un banc à l'ombre pour réfléchir. Il ne tenait pas en place, il se releva aussitôt et n'eût pas le temps d'aller plus loin dans ses pensées qu'il se fît bousculé par un alcoolique

- oh s'cusez moi mon bon seigneur. Hic !

Et il reprit sa marche titubante, en chantonnant un hymne aux ouvriers. Soudain, Kylian eut un frisson dans le dos, non pas parce que l'air était froid (ce qui était loin d'être le cas) mais parce qu'il ressentit une présence derrière lui qui lui paraissait hostile. Il fît volte-face, mais ne vît qu'un homme maigre à en mourir dont la carcasse était recouverte d'un long manteau blanc. Il tenait entre ses doigts des aiguilles de glace plutôt menaçante. Kylian n'aimait pas ça, il fît traverser des fins filament électrique au creux de sa main droite :

- T'es qui toi ? murmura-t-il

Cette question avait plus un but rhétorique qu'autre chose.
De notre oeil, on se serait cru dans un western. Le premier qui dégaine et celui qui gagnera. Pour Kylian c'était une situation assez embarrassante. L'homme le dévisagea, il semblait le connaître. Le jeune revenant avait aussi ce sentiment, mais il eut beau chercher dans sa mémoire, rien ne venait à son esprit :

- Sérieusement, on se connaît ?

Kylian ne voulait pas perdre de temps avec les cinglés de Nandis. À peine était-il ressuscité qu'il allait déjà avoir des problèmes. Il fît parcourir les filaments électrique menaçant sur tout son corps afin de dissuader son interlocuteur. C'était vraiment pas le moment, mais Kylian n'avait pas envie de se battre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Jeu 6 Déc - 12:43

Il avait beau réfléchir, Icer ne trouvait pas d’explication pour comprendre comment une personne pouvait revenir du monde des morts. Quelques minutes avant encore, il visitait un château abandonné, sans imaginer ce qui allait se passer. Quelques minutes avant encore, il se battait contre le jeune homme qui lui faisait face. Et quelques minutes avant encore, cet homme était mort. Icer ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était dans un rêve. Une ville dont il n’avait jamais entendu parler, et qui était, pourtant, l’une des plus grandes du monde humain… Un homme qui revenait à la vie… Où était-il ?

Le mort-vivant l’interrogea sur son identité. Icer ne répondit pas. Il nota que de l’électricité parcourait sa main droite : il était prêt à riposter. Si cet homme avait la capacité de se jouer de la mort, alors le combat allait être rude. Peut-être était-ce même à cause de lui qu’ils avaient changés d’environnement. S’agissait-il d’une illusion ? Alors qu’il réfléchissait à la question sans trouver de réponse tangible, l’homme insista davantage, voulant savoir s’ils se connaissaient. Le Demi-Elfe, n’étant pourtant pas enclin à la parole, répliqua :

-On me nomma Icer. Et nous nous sommes affrontés il y a quelques minutes. Mais je ne connais pas ton nom, dit-il simplement.

Le mage de glace observa rapidement les alentours du coin de l’œil. La ruelle était étroite, et mal éclairée. Elle était déjà dans l’ombre. C’était un environnement assez humide, même si la journée avait été chaude. Il y avait aussi la présence d’un conduit d’eau un peu derrière lui. De l’eau gouttait manière régulière sur le sol, formant une petite flaque d’eau. Les petites rues sombres étaient toujours très serviables si on savait les exploiter. Son attention se reporta sur son opposant. Icer remarqua alors qu’il faisait parcourir de l’électricité sur son corps. Cela l’alerta immédiatement. Il évalua la distance qui les séparait. Il devait y avoir une dizaine de mètre entre eux. Sans savoir s’il préparait une attaque ou si c’était une simple intimidation, le Demi-Elfe attaqua.

Il forma quatre autres aiguilles dans sa main libre en quelques secondes. Et élança l’un après l’autre ses bras, afin de projeter à pleine force ses aiguilles, visant la position actuel de son opposant. Alors qu’elles n’étaient qu’à un mètre de distance de la cible, il claqua une fois des doigts. Déclenchant l’explosion des quatre premières aiguilles, se dispersant en des éclats de glace et de poussière. Cela eu pour effet de former immédiatement une petite zone de poussière brumeuse. Empêchant ainsi à l’opposant de voir arriver les quatre aiguilles de glace suivantes. Après avoir claqué des doigts, Icer poursuivit son offensive en formant encore quatre aiguilles qu’il lança. L’effet de l’explosion devrait durer peu de temps. Mais toutefois juste assez pour que sa toute dernière attaque profite du même effet de surprise.

Icer se campa sur ses positions, prêt à agir en fonction de la riposte du mage. Il observa fixement le nuage de poussière se disperser. Il attendit avec impatience qu’il se dissipe pour observer le résultat.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 18 ! ~


Dernière édition par Icer le Sam 22 Déc - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Mer 19 Déc - 5:09


Toute une journée à transpirer sous les draps... ce n'était pas ce que préférait Odélia. Cependant, elle se gardera bien de faire connaitre son opinion. Ce client payait bien, et même si ses pulsions étaient pour le moins... horriblement crades. La femme généreuse qu'elle était commençait à y trouver sa part de plaisir. Car il fallait bien avouer que pour sa première fois avec lui, ça n'avait mais alors pas du tout été l'extase ! Odélia n'oubliera jamais la prime exigence qui sortir de ses lèvres gercées et repoussantes ; "Tiens, enveloppe-toi avec ça, et va te mettre sous la lucarne, le soleil cogne bien, ça sera parfait !". Sur le coup, elle ne comprit pas où il voulait en venir. Mais après un bon quart d'heure, elle appela ! Elle ne pouvait plus tenir, il faisait beaucoup trop chaud sous ces feuilles épaisses, à tel point que chacun des pores de sa peau pleurait des larmes de sueur à l'odeur que même un cheval ne pourrait soutenir. Longuement elle insista, mais personne ne lui répondit, croyant alors avoir été prise pour une idiote, Odélia se releva. Instant durant lequel elle entendit un gémissement depuis son dos... Elle se sentait terriblement mal, au bord de faire un malaise, mais malgré cet état inquiétant, elle se retourna. En dépit des bruits suspects qui lui taquinaient les oreilles, son attention fut d'abord attirée par d'étranges gouttières creusée à même le planché. D'instinct elle suivit ces dernières avec les yeux, et toutes trois semblaient finir leur course en un seul et même point ; un trou, dans lequel on pouvait aisément y placer un bol. Un récipient qu'elle eut vite fait de trouver entre les mains de l'homme en question... Odélia eut peine à y croire, mais ce fou était en train d'éprouver un orgasme en se délectant de sa transpiration. Il y allait à grosse gorgée, le regard pétillant de plaisir, puis lorsqu'il reposa l'écuelle, il rendit son verdict ; "Tu es très goulue, épicée juste comme il faut, je t'adopte !"

Au cours de cette première journée, Odélia découvrit toutes les joies que pouvaient procurer une série de vomissements et d'évanouissements. Vomissure qu'elle tenta grandement de limiter par la suite, puisque ce dernier faisait mettre ça sous glace afin de le déguster par temps de grosse chaleur... Ce fou n'avait absolument aucune limite ! Et il était bon de savoir que Odélia était à son service depuis deux ans maintenant, pourtant, chaque jour elle découvrait des nouveautés toujours plus insoutenables. Fort heureusement, il commençait à se faire vieux, ainsi chaque mois, la femme aux rondeurs tant appréciées de l'individu, sortait toujours plus tôt de sa demeure.

- Repose-toi bien mon chérichou ! Lui dit-elle sur le pas de la porte.

- À demain beauté, et n'oublie pas ma ration, liquide cette fois. Répondit-il depuis sa couche inondée de sueur.

- Tout ce que tu voudras ! Approuva Odélia en sortant.

Par ration, l'homme parlait d'excréments. Ce genre de dégustation à la senteur peu commune avait la bienfaisance de le mettre de bonne humeur dés la première heure. Et ce fut avec cette nouvelle mission en tête, que la femme généreuse se dirigea jusqu'à la place de l'Hybride. Les rues étaient désertes, au moment du soupé, il ne pouvait en être autrement. Seulement, lorsqu'elle déboucha sur le parvis, elle aperçut de loin deux hommes à l'allure singulière... Odélia ne le jurerait pas, mais elle était certaine de ne jamais les avoir vu auparavant. Sauf peut-être... non, c'était absurde ! Cependant, quand elle comprit qu'ils n'étaient pas là pour se faire des câlins, des yeux ronds se fichèrent sur son visage informe. Retenant son surplus de chair ventrale à l'instar des princesses avec leur grande robe, Odélia se mit à courir tout en hurlant tel un clairon...

- HEY ! NON MAIS CA NE VA PAS, ARRÊTEZ !!!

Il était assez comique de la voir traverser la place avec tout cet excès de graisse en continuel mouvement. À chacun de ses pas, la peau de ses jambes, ventre, bras et cou se mettait à onduler de la même façon que pourrait le faire l'eau d'un bassin après qu'on y ait balancé une pierre... Mais ce qui plus que cela risquait de surprendre Icer, était qu'il s'agissait exactement de la même femme qui avait voulu abuser de lui au sein même de la guilde des voleurs de l'ombre...

[Annonce : Droit d'interaction et de mort sur le PNJ Odélia Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Jeu 20 Déc - 3:28

Spoiler:
 

- Euh quand ça ?...

C'était la seule phrase qui lui vînt à l'esprit quand Icer lui certifia qu'il s'était déjà battu, il y a quelque minute ! Non, clairement que non ! Et cela il allait lui mettre les choses au clair à ce demeuré. Il y a quelque minute, il était mort. Et pas de sa main. Il y a quelque minute, il dansait avec la Mort. Quelque minute avant, il tombait d'un arbre en se prenant une flèche dans l'oeil. Non, strictement non. Il y a quelque minute, il ne battait pas avec ce fou !

Nandis avait le don de rendre les gens fous, ou ceux qui ne l'étaient pas encore, se soûler à la taverne du coin. Cet homme là avait tout d'un fou. Mais, un fou au regard très dangereux. Sa maigre apparence laissée à désirer et ne convainquais personne qu'il savait se battre. Cela faisait presque de la peine de devoir le corriger sévèrement : on n'agresse pas les gens dans la rue.

Icer attaqua Kylian sans prévenir. C'était une chose qu'il avait prévue, mais pas sous cette forme. Il fût bien surpris de voir qu'elles explosèrent formant un nuage de poussière alors qu'il s'apprêtait à les esquiver. Kylian se protégea les yeux grenat et concentra sa magie dans ses pieds. Il donna de l'impulsion électrique à ces semelles. Ainsi, il pût faire un bond plus rapide que la normal et sortir de la fumée de glace avant que les autres aiguilles ne l'atteignent. Il était hors de question d'esquiver avec précision. Le soleil n'était pas encore couché et sa vue restée très médiocre. Malgré cela, il profita de ce moment de surprise pour foncer vers le mage. Pas d'armes, juste des pulsions électriques dans son poing devrait suffire pour le sonner.

- HEY ! NON MAIS CA NE VA PAS, ARRÊTEZ !!!

A cette phrase horriblement aiguë dans ses oreilles balafré. Il recula en donnant une impulsion inverse à ces pieds en direction du mage. Ce qui lui donna suffisamment de temps pour se remettre à une distance respectable, histoire de ne pas se faire surprendre. L'impulsion était trop forte et il tomba sur son séant à même les dalles de la rue. Quelle idiotie d'avoir obéi à un ordre de l'extérieur. Bien sûr qu'on allait demander de les arrêter, ce n'est pas comme si qu'il était en pleine cambrousse avec les vaches pour seul témoin. En parlant de vache... Il se releva et activa son bouclier électrique. Il tourna la tête, son oeil aveugle fît sortir Icer de son champ de vision. Son poing électrisé était prêt à frapper. Cela ne l'intéressait pas vraiment d'impliquer une courtisane dans des problèmes plutôt agressifs. Il retourna son attention vers Icer. Il voulût profiter de ce moment inattention pour lui fausser compagnie. C'est à ce moment-là, quand il voulut tourner les talons qu'une force le retenait, lui susurrait de rester. Il tenait toute sa magie prête alors qu'il avait le champ libre pour partir.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 18 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Dim 23 Déc - 13:19

Son attaque fut un échec. Et pour cause, son opposant avait sauté hors du nuage, esquivant d’emblée les aiguilles. Il était rapide et ne semblait pas avoir de souvenir d’Icer. Était-ce réellement lui que le mage blanc avait combattu ? Plus il y pensait, et plus il se disait que beaucoup de chose semblaient bien différentes de ce qu’il avait connu. L’hypothèse d’un monde différent devenait plus plausible de minute en minute…

Profitant de ce moment de surprise, son opposant bondit sur lui. Icer nota l’électricité dans les poings du jeune homme : ils allaient devoir se battre au combat rapproché. Le mage blanc était en train d’échafauder tout un tas de stratégie afin de répliquer, lorsque quelqu’un les somma d’arrêter de se battre. Un frisson parcouru l’échine du Demi-Elfe en entendant cette voix si familière. Sur le côté droit de son visage, perla une sueur froide. Son opposant sembla aussi horrifié que lui, puisqu’il s’éloigna rapidement d’Icer, pour se mettre hors de portée d’attaque. La voix provenait de derrière lui. Il se retourna lentement, une lueur d’effroi dansant dans ses yeux.

Aucun doute possible, c’était elle, la « baleine », le « monstre », l’« abomination ». Là, de l’autre côté de la place qui jouxtait l’étroite petite ruelle où ils étaient tous deux, courait un amas de viande ondulant à chaque pas que le colosse faisait en leur direction. Icer aurait préféré faire taire à jamais ce souvenir et cette vision cauchemardesque.

Instantanément, il se souvint de tout : La petite pièce à l’auberge où il devait passait la nuit. La courtisane qui, pour une raison inconnue, avait frappait à sa porte et voulait abuser de lui sexuellement. Comment elle s’était effondrée sur le sol, faisant gémir les planches en bois, et manquant de peu d’écraser le Demi-Elfe. Il tressaillit. Était-ce la même personne ? Non c’était impossible, il l’avait laissé pour morte. Il était impossible que tous les morts reviennent à la vie. D’autant plus qu’ils ne semblaient pas avoir partagés la même expérience. Icer devait être dans une autre dimension, ou monde, ou qu’importe encore.

Le mage blanc remarqua soudain qu’il ne restait plus que quelques mètres les séparant de la monstruosité et d’eux. Son regard se porta soudain sur le conduit d’eau et la petite flaque qu’il y avait par terre. Il eut un petit sourire, et sa lueur de peur se mua en cruauté. L’heure sonnait à la vengeance ! Icer matérialisa quatre aiguilles de glace qu’il lança dans le conduit. Ce dernier n’étant pas épais, et plutôt déjà mal en point, fut percé par les projectiles sans difficulté. Le mage claqua ensuite des doigts pour les faire exploser, créant de fait, une grosse brèche dans la petite canalisation. Immédiatement, l’équivalent deux saut d’eau se rependit sur le pavé.

Il ne restait plus que deux mètres les séparant, et la courtisane ne ralentissait pas la cadence. Icer entama la seconde étape. Il tendit sa main droite vers le liquide et le gela sans difficulté. Le mastodonte arriva finalement à hauteur de la canalisation, et fit un pas de trop, glissant sur la plaque de glace qu’il y avait au sol. Sa tête bascula en arrière, et sa chaire fut suspendue dans les airs pendant quelques fractions de seconde. Lorsque finalement, elle s’écrasa lourdement au sol. Cependant, ce n’était pas tout, avec son élan, la courtisane continua de glisser sur les quelques mètres de glace. Avant de finalement s’immobilise aux pieds du mage blanc.

Avec une telle chute, l’horreur de la nature devait être un peu sonnée. Alors, Icer reporta son attention sur son opposant. Ce dernier lui tournait le dos et s’apprêtait à partir.

-Et toi, l’électron libre, l’appela le mage, où tu vas ?

Plus le mage y réfléchissait, plus il se disait que cela n’avait pas vraiment de sens de se battre avec quelqu’un, juste parce que dans une vie antérieur, ils s’étaient battu. Et puis, il pourrait être utile non ? Et il semblait tout aussi secoué que lui d’être ici. Même si Icer n’y croyait pas trop, leur « destin » devait être lié d’une façon ou d’une autre… non ? Son intuition aussi lui intimait de le suivre. Le suivre, oui, mais où ? Nandis était une ville dont il n’avait jamais entendu parler avant… Il marcha à sa hauteur, les mains en évidence pour montrer son intention de paix.

-C’est quoi ton nom ? Demanda-t-il de sa voix glacé.

Icer essayait-il d’être… sociable ?

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 19 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Dim 23 Déc - 20:47

Kylian eût l'impression d'assister à l'harponnage d'une baleine en furie. Mais ici, pas de sang, pas de jurons, pas de promesse de malédiction sur la personne et sa descendance. Non, juste une ravissante plaque de verglas. De toute son étincelante beauté, elle offrit un terrain de glisse à quiconque oserais là piétiner. Et ce fût la courtisane sa première victime. Elle chuta telle une damnée chassait du paradis, lourdement, faisait tremblait ciel et terre. Elle continua sa chute jusqu'à pied de son bourreau. Ouch, il avait mal pour elle. Kylian vérifia discrètement qu'elle ne saignait pas. Icer le rappela à l'ordre. Ce ne seras pas aujourd'hui qu'il éviteras une bataille.

- Nulle part. Mumura-t-il.

Effectivement, il n'avait nulle part où allé alors autant savoir définitivement ce qu'était cette hurluberlu. Et pour cause, Icer semblait montré un poil de sympathie. Bien sûr, Kylian avait souvenir que même sous de frêle et amicale apparence pouvait se cacher un assassin. Il garda son bouclier électrique mais fît en sorte qu'il se vît moins. Bien sûr il y avait toujours un filament ou deux pour le trahir. Il garda également une main sur sa dague, prête à dégainer au moindre geste d'animosité.
Son nom... il allait répliquer Aradan mais, son instinct lui hurla de ne pas faire ça. Dans son passé, il était connu sous ce nom dans une lointaine forêt. Si ce nom refaisait surface, il allait apporter avec lui tous les malheurs qu'il pouvait. Il allait répliquer que cela ne le regardait pas mais, en fin de compte, Icer, bien inconscient de ce qu'on pouvait faire d'un nom, le lui avait donné le sien.

- Kylian Nerwende.

Ce nom résonna avec le grésillement de ses filaments qui parcouraient tout son corps. Cette soudaine sympathie le laissa pantois. Qu'est-ce que Icer essayait de faire, au juste ? Kylian n'aimait pas ça. il avait déjà laissé la vie en se laissant conquérir par une rôdeuse qui lui avait ficher cette flèche dans l'oeil. Bizarrement, aucune autre trace du passage de la flèche était visible. L'oeil n'était pas encore remplacé par une prothèse oculaire. Les résidus de glace qui s'y étaient logés lui avait provoqués une vive douleur. Il ferme son oeil. Il devait faire vite ou la plaie allait se rouvrir. Il commença doucement à faiblir. Il soupira faiblement.

- Je ne sais pas ce qu'il t'arrive mais, je pense qu'un médecin saura mieux t'aiguiller que moi.

Lui aussi aurais bien besoin d'un médecin, fichu Erinaë, elle n'aurai pas pu mettre sa flèche ailleurs que dans un point aussi exposé que l'oeil ? Derrière Icer, la courtisane reprit ces esprits, derrière encore, la plaque de verglas fît quelque victime supplémentaire. Il leva la main doucement et envoya des filaments électrique chaud vers la plaque de verglas. Celle-ci fondu quasi instantanément. Par contre, quelque filament ricochèrent vers la courtisane la plongeant à nouveau dans le royaume de Morphée. Kylian baissa sa main et la remit sous son manteau sur le manche de la dague, simulant de mettre ses mains sur ses hanches. Il doit y avoir encore un guérisseur qui n'ai pas remballer son échoppe. Kylian aussi fît semblant d'être sympathique mais, au premier guérisseur qu'il verrait, il désinfecterai son oeil et laisserais Icer aux mains d'un expert. Il tourna à nouveau les talons, plus doucement et en gardant un oeil sur celui dont l'animosité était plus qu'incertaine. Il ne le toucha point mais, lui fît signe de le suivre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 19 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   Lun 21 Jan - 10:21

En se rapprochant, le mage détailla rapidement du regard la personne qui lui faisait face. Ce jeune homme avait les cheveux ébouriffés et de couleur indigo. Ses yeux grenat reflétaient un visage plutôt fermé. Vêtu d’un kimono, il avait une allure plutôt étrange semblant entretenir une certaine marginalité. Icer nota qu’il avait une main sur une dague, mais aussi que quelques filaments électriques émergeait faiblement de manière aléatoire. Tout chez lui trahissait de la méfiance. Icer songea que c’était justifié. Après tout, il était un assassin dans l’âme. Il devait, probablement, avoir une sorte d’aura meurtrière autour de lui. Et peut-être Kylian l’avait-il sentit.
Ou peut-être était-ce, plus simplement, un réflexe. Car en y réfléchissant, l’apparence chétive d’Icer ne devait pas être très impressionnante, voire risible.

Il s’appelait Kylian Nerwende. Il avait eu l’air réticent à le lui donner. Peut-être même avait-il inventé. Sans doute devait-il y accorder beaucoup d’importance. Et il avait encore une fois raison. Cela servait le domaine de l’information. Et Icer savait combien ce secteur était important. C’est en partie pour cette raison qu’il avait abandonné son identité -son nom et prénom- il y a de nombreuses années. « Icer » n’était qu’un surnom qu’on lui avait donné. Il ignorait d’où et de qui cela venait. Mais cela le laissait de marbre.

Kylian soupira doucement avant d’exprimer son incompréhension vis-à-vis de ce qu’il lui arrivait. Mais aussi, qu’un médecin saurait lui venir en aide. Le mage blanc ne répondit rien. Un médecin ? Pourquoi dont ? Il se sentait en parfaite santé. Peut-être un peu déboussolé mais sinon tout allait bien. Non ce qu’il lui faudrait certainement serait… une personne doté d’une certaine clairvoyance. Ainsi il pourrait mieux comprendre ce qui venait de se passer. Et encore, Icer doutait du possible succès et utilité de cette idée. D’autant plus que cela relevait plutôt de la curiosité que du primordial. En réalité, il avait plutôt besoin d’un érudit pouvait l’éclairer sur ce nouveau monde. Encore une fois, l’information est un domaine crucial. Sans cela, il est difficile de survivre, et surtout, de progresser.

Derrière lui, la prostituée reprenait ses esprits. Et derrière encore, quelques personnes glissèrent sur la plaque de verglas. Décidément, cette ruelle était plus fréquentée que ce qu’il aurait cru. Icer observa alors Kylian lever sa main et envoyer de l’électricité vers sa glace. Cette dernière fondit immédiatement avant de ricocher vers l’immondice. L’obèse répugnante fut soudainement replongée dans son sommeil. Puis, Kylian se retourna et -sans toutefois laisser un angle mort favorable à Icer- se dirigea hors de la ruelle. Il lui fit signe de le suivre. Icer ne broncha pas, après tout il n’avait rien de mieux à faire pour le moment. Il se contenta de rester silencieux et attentif. Il fit attention d’enregistrer chaque nouvelle information qui lui venait en tête.

HS : J'te suis ! ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le calme avant la tempête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: