AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Haine et jeunesse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Haine et jeunesse !   Sam 22 Déc - 3:48

Voilà un bon moment que Vashti marchait, elle savait ce qu'elle devait faire afin de redevenir chair, bien qu'elle déplorait le temps que cela allait prendre ! De plus, elle n'avait aucune confiance en ces gamines, mais restait néanmoins persuadée que l'autre, Sïana, car telle était le prénom de cette cruche, fasse tout pour retrouver sa si précieuse flute ! Seulement, c'était sans compter sur un nouvel évènement qui derechef ; remettra tout en question pour la sorcière. Car à l'instant où elle eut retrouvé son corps abandonné aux charognards des égouts de Nandis, Vashti entendit des voix... elles semblaient si loin et si proche à la fois, que s'en était presque terrifiant, même pour une personne au coeur aussi rocailleux que le sien. Sur l'instant, la sombre femme pensa à d'éventuelles séquelles qu'elle aurait pu conserver lorsqu'elle trouva la mort dans ces boyaux putrides. Hélas, les murmures se faisant de plus en plus forts, le doute n'était plus permis quant à la nature surnaturelle de la chose qui s'en venait. Ne pouvant alors rien y faire, Vashti se contenta d'observer son cadavre... Cette curiosité morbide ne donnait pas l'impression de susciter quelconque émotion dans le moi de la sorcière, pourtant, bien peu demeurerait indifférent face à ce qu'elle contemplait !

Elle ne gisait là que depuis peu, mais étant donné l'environnement gangrené par la merde et la maladie qui l'entourait, sa décomposition fut comme... précipitée ! Quelques centaines de rats avaient déjà mis à nu plusieurs de ses os, en particulier ceux de ses bras et jambes. Puis lorsque la chair de la défunte Vashti ne fut plus au gout de ces derniers, les insectes prirent le relai ! Les bestioles cisaillèrent ce qu'elles purent de la peau devenue nauséabonde, avant de pondre des milliers d'oeufs au sein même des entailles... Dans un climat aussi sombre, humide et tempéré que celui-ci, les larves purent éclore en un temps record. Je vous laisse donc savourer avec Vashti ce superbe tableau ; des vers aux couleurs et tailles variées écumaient ses orbites, de son entre-jambe un liquide maronnasse continuait sa progression, comme guidé par un désir désespéré de parvenir jusqu'à l'écoulement situé au centre du sinistre corridor. Le corps de la sorcière se vidait de ses derniers fluides, à cela, Vashti songea avec ironie ; -*Dire que je devrai déambuler comme ça... une vie n'y suffira pas, ça c'est certain !*. Le rituel qu'avait en tête la défunte, consistait à utiliser un coeur pur afin que son essence puisse réinvestir son cadavre, devenant par ce fait, une morte-vivante. Mais la sorcière avait prévu le coup, puisque grâce à son pouvoir d'inter-changement sur la vitalité, elle pourrait retrouver santé et apparence d'antan ! Seulement, comme elle venait de se le dire, une seule personne ne suffirait pas à lui rendre l'intégralité de son être, mais bon... ce n'est pas comme si c'était un problème.

L'après-vie aura au moins eu le mérite de lui enseigner la terreur psychologique, et c'était une chose diablement efficace ! Ce n'était pas les gamines qu'elle avait hanté qui vous diront le contraire. Malheureusement, naviguer entre deux mondes demandait un esprit incorruptible ! Et malgré tous ses efforts, Vashti sombrait peu à peu dans la folie, ne devenant plus qu'une âme errante, comme toutes celles qu'elle avait pu croiser lorsqu'elle mit le cap sur Freezis. La sorcière comprit alors que l'essence seule d'un mortel n'avait pas la puissance nécessaire pour endurer cette frontière interdite, ainsi, fallait-il, selon elle, acquérir une force supérieure de son vivant afin de pouvoir pallier à ce désordre psychologique. Car toujours selon elle, ça pourrait également être un moyen de vaincre la mort par la mort, devenant ainsi ; immortel ! Eh oui, si elle mourrait, volontairement ou non, mais restait consciente en dépit de son nouvel état sous forme d'esprit, elle pourrait toujours revenir ! Après restait à savoir comment... mais du moment qu'on avait l'éternité devant soi, nul mystère n'était insurmontable.

- Elles ne peuvent pas la fermer ces voix ?! Gronda soudainement Vashti en se tournant dans la direction de leur provenance. On dirait des donzelles allergiques qui mettent bas !

Les chuchotements devenaient agaçants à la longue, puis il était vrai que la sonorité de leur voix demeurait partiellement crédible... Certaines, comme avait pu le dire si aimablement Vashti, ressemblaient à des phonations étranglées. Quant aux autres, c'était plus du style "vieux bouc sur le trône qui peine à accoucher de son précieux caca !". Ce n'était pas une illusion auditive, depuis son trépas, Vashti avait appris à faire la différence, donc ce n'était pas quelque chose qui avait pour but de la rendre démente.

- Si vous avez quelque chose à faire avec moi, bougez-vous bande de larves célestes ! Je suis las de votre petit jeu d'attardé ! Vociféra la sorcière pour la seconde fois.

Et là, comme si les choses avaient compris... une puissante décharge glaciale traversa le corps éthéré de Vashti, la forçant à abandonner sa conscience. De là, son image disparut des égouts, pour ré-apparaitre, plus jeune, dans la grande plaine, juste devant l'immense cité de Nandis. Sa torpeur ne dura que quelques minutes, ainsi lorsqu'elle recouvra ses esprits, la sombre sorcière se releva d'un trait. Se demandant ce qu'elle fichait ici, Vashti regarda instinctivement autour d'elle quand soudain ! Elle se rendit compte que son souffle n'avait plus le même timbre... plus aigu qu'à la normal, elle fronça les sourcils puis observa ses mains.

- Qu'est-ce qu'il y a encore ?! Marmonna t-elle visiblement exaspérée.

Le son de sa propre voix fut la seule chose qui depuis toutes ces années, fut capable de figer l'étonnement dans son regard. Ajouter à cela, lorsqu'elle voulut exprimer magiquement sa colère, rien ne se produisit... Elle qui d'habitude avait réponse à tout, se devait bien de s'avouer que pour ce coup, elle séchait totalement. Un mystère qui devrait normalement trouver sa solution en un moindre temps, puisqu'un deuxième gamin se matérialisa brutalement sur sa droite. Guère surprise après ce qu'elle venait de découvrir sur elle, la sombre fem... fille, l'accueillit comme il se devait !

- Toi ! Tu es sans doute à l'origine de ce qui m'arrive ! Vermine, prépare-toi à crier !

Même si pour le moment Vashti se refusait de l'admettre, ça lui faisait du bien de vivre à nouveau. Par ailleurs, le choc émotionnel fut tel qu'au lieu de sortir sa dague sacrificielle, elle brandit la flute de Sïana avec la ferme intention d'éviscérer le puceau à l'instar d'un porc !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 23 ! ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Dim 23 Déc - 14:46

Alors qu’Easley s’apprêtait à ouvrir les deux grands battants du hall pour savourer sa liberté, le temps se figea. Tout devint gris et noir, la lumière ayant disparu mystérieusement. Le silence, déjà présent, se renforça davantage, comme s’il eut été sourd puisqu’il n’entendait même plus sa propre respiration. Puis, tout à coup, comme si on lui avait jeté un saut d’eau au visage, sa mémoire lui fut restituée. Le mur qui séparait la cuisine et le hall disparu. Et Easley put voir apparaître, tout près du corps de sa mère, une femme accompagnée d’une nappe brumeuse. L’espace sembla se déformer et se tordre, puisque l’espace entre elle et lui rétrécissait à vue d’œil. Autour de lui, son environnement était avalé petit à petit par le vide insatiable.

La femme parla. Elle lui annonça qu’il avait lamentablement échoué. Cela eu pour effet de transpercer Easley en plein cœur. Elle ajouta qu’il n’était cependant pas condamné aux tourments éternels, ou du moins pas encore. Puisque son échec pouvait être rattrapé. Elle expliqua que la femme qu’il avait choisie lors de la précédente épreuve avait aussi échouée. A quoi ? Cela restait sous silence. Mais ils allaient devoir rattraper leur erreur dans un passé physique. Il y eu un silence. Un silence qui lui parut interminable. Un silence durant lequel les quelques mètres qui les séparait, cette femme mystérieuse et lui, disparaissait petit à petit.

Elle poursuivit. Leur mission allait devoir être accomplie avant minuit, sinon cela signifierais leur défaite définitive et irrémédiable. Leur rédemption allait se constituer en deux meurtres. La première personne était un haut prêtre du temple de Loominëi. Et pour l’autre il s’agissait d’un chef de secte située dans les égouts. Tous deux étaient à Nandis. Easley ne dit rien. Il ne savait pas si s’était l’échec ou le silence qui l’empêchait de parler. Quoi qu’il en fût, la mystérieuse dame acheva l’entrevue en quelques mots. En conséquence, tout fut avalé subitement par le néant.

La seconde d’après, Easley était debout, au milieu des plaines de Nandis. La cité s’élevait majestueusement devant lui. Un vent faible parcourait les plaines, faisant onduler l’herbe à l’instar de la mer. Les quelques nuages étaient colorié d’un rose orangé. Le jeune adolescent venait de revenir sur terre. Son existence lui sembla incroyablement agréable tout à coup en comparaison à son expérience aux neufs enfers. Il n’y avait plus cette chaleur étouffante, ni cette douleur omniprésente. Mais sa joie fut de courte durée. Puisqu’il se souvint de son échec. L’échec, la seule chose dont il n’avait jamais eu peur. Le prêtre serra les dents et les poings. Si fort, que ses dents crissèrent et que du sang goutta de ses mains. De sa voix juvénile, il hurla tout à coup à plein poumons. Il hurla si fort, qu’il dû s’interrompre pour tousser, car il avait trop tiré sur ses cordes vocales.

-C’est faux ! J’ai gagné ! J’ai dominé la colère, c’est mon instrument ! S’emporta-t-il, parlant dans le vent.

Il passa ses mains dans les cheveux, les tirants dans tous les sens à la manière d’un dément. Il tomba à genoux, dévasté. Il lâcha un juron obscène à l’intention de cette mystérieuse femme qui lui avait mentit, prétendant son échec illusoire. Il eut envie de mourir subitement. Mais aussi de tuer n’importe qui. C’est à cet instant qu’il releva la tête, un éclair de lucidité traversant ses yeux argentés. Il avait une seconde chance, tout n’était pas finit ! Tout à coup, il tourna la tête sur sa gauche, et remarqua la flûte qu’une gamine brandissait de façon menaçante. Il haussa un sourcil, et comprit qu’il s’agissait de sa coéquipière de fortune. Il se releva, promptement, essayant d’ignorer le fait qu’il venait de passer pour un fou.

-Parlons en marchant, le temps presse, déclara-t-il à l’adolescente d’un ton ferme.

Il se mit à marcher d’un pas rapide en direction de Nandis. La distance n’était pas très grande, mais chaque minute comptait. Et Easley considérait cette marche comme du temps gaspillé. N’y avait-il pas, par miracle, un cavalier dans les environs afin de le délester de sa monture… ?

-Je suis Easley, quel est votre nom jeune demoiselle ? Dit-il poliment sans décrocher son regard des plaines, et de Nandis.

Il évalua le temps qui leur restait pour effectuer la mission. Il devait rester environs cinq bonnes heures pour assassiner ces deux personnes. Il jeta un coup d’œil à sa coéquipière afin de lui décrire la situation de la façon la plus clair possible :

-On a jusqu’à minuit pour tuer le haut prêtre du temple de Loominëi et le chef d’une secte située dans les égouts. Sans quoi, nous serons condamnés à errer dans les tourments éternels. Ça ne devrait pas poser de réel problème si l’on travail en équipe.

Bien sûr, Easley ignorait toujours deux choses fondamentales. La première étant qu’ils n’avaient plus de pouvoir pour le moment. Et la seconde, était qu’il s’adressait à Vashti. Une femme au caractère bien trempé. Allait-elle coopérer ? En même temps, elle n’avait pas trop le choix.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Dim 23 Déc - 16:02

L'air se rafraichissait... encore un détail que Vashti avait oublié depuis sa mort, et dont elle se fichait totalement de son vivant. Le trépas donnait une toute autre saveur à la vie, ce qui était paradoxal, étant donné que mourir en faisait une privation... Quoi qu'il en fut, la sorcière, ou ce qui restait d'elle... ne s'y attarda guère. L'heure était grave, et le gamin qu'elle menaçait était le seul qui pourrait la renseigner. Vashti n'était pas stupide, elle se doutait bien qu'une puissante entité était l'oeuvre. Car comme le dirait un illuminé lobotomisé du district du temple ; "il n'y a que les Dieux qui puissent ressusciter les morts". Mais cela amenait à la question suivante ; qu'est-ce que ces tas de fumée lui voulait ?! De toute évidence, le puceau qui faisait fi de son affront ne semblait guère la prendre au sérieux, ou bien se fichait éperdument de ce qu'elle pouvait ressentir. Sans éprouver quelconque frustration quant à l'indifférence de son comportement, la sombre fille porta son regard sur l'arme qu'elle était supposée tenir. Et là, comme pour préserver une fierté depuis longtemps annihilée par l'hilarité de la chose, Vashti cacha l'objet avec célérité en plaçant sa main menaçante dans son dos... C'était très maladroit venant d'une personne comme elle, mais comme l'autre imbécile lui tournait le dos, ça ne la regardait qu'elle !

Cependant, lorsqu'elle rangea la flute traitresse dans son vêtement de dentelle, le gamin lui proposa sommairement de parler en marchant. Il savait de quoi il en retournait, il était donc bien à l'origine de son problème ! Ainsi, ça n'allait peut-être pas se passer exactement comme il le pensait, car si il croyait obtenir quoi que ce soit de Vashti sans rien lui dire ou juste les gros titres, il pouvait toujours se gratter, et jusqu'à l'os ! Puis il enchaina sur une question de politesse, politesse qui échappait entièrement à la sorcière en ruine. Mais elle ne répondit rien, et toujours sans mot dire, elle s'en vint jusqu'à lui, ne laissant aucune distance les séparer à nouveau. Vashti n'eut guère besoin d'en entendre plus pour cerner l'individu !

-*Ô joie, un livre ambulant !*

Si elle le pensa au lieu de le crier comme elle avait coutume de le faire, c'était simplement dû à la raison suivante ; le puceau expliquait la prétendue mission qu'ils se devaient d'accomplir, et ce, dans un laps de temps... mais défini par qui ?! La nature de la quête ne posait aucun souci à Vashti, mais faire "équipe"...

- Écoute gamin ! Rétorqua farouchement la demoiselle. Tu as plus de chance de voir des anges te sortir du fion plutôt que de me voir à tes côtés ! Sortant suite à ses paroles tranchantes sa dague d'origine Drow, elle expliqua sa façon de voir les choses. Je ne te tuerai pas, mais si tu refuses de me raconter toute l'histoire, qui je te le rappelle me met dans cette situation ! Certaines parties de ton corps resteront avec moi, et c'est seul que tu feras ta quête, peu m'importe les tourments !

Vashti savait très bien de quoi elle parlait. Bon nombre de livres Bibliques contaient avec détails ce qu'étaient les tourments éternels, elle n'avait donc aucune raison de les craindre ! À savoir que pour elle, se plier aux exigences d'une vermine ne valait guère mieux que ce funeste Destin.

- Alors si tu te sens en veine de faire joujou avec moi, continue donc à donner tes petites directives !

Le ton était donné, la réussite probable de la quête résidait dans ses prochaines réponses, mais si il voulait que la jeune fille qui fut jadis une puissante sorcière collabore. Lui donner satisfaction était sa meilleure alternative ! Voilà une autre chose qu'il pouvait estimer, le temps de perdu à pousser Vashti contre son gré !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 25 ! ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Dim 23 Déc - 23:55

Easley s’arrêta suite à l’interpellation de l’enfant. Outre sa vulgarité tape à l’œil et son fort caractère, elle semblait décidée à ne pas le suivre.

*Génial, une paysanne en âge de mettre du linge entre ses cuisse rien que pour moi. Ce démon s’est moqué de moi, elle ne m’est d’aucune utilité…* Songea-t-il, sans cacher sa lassitude.

Elle sortit une dague d’une origine qui lui était inconnu, avant de poursuivre. A cela Easley leva un sourcil, sans broncher davantage devant l’arme. Apparemment elle ne le tuerait pas. Quelle chance ! Ce choix aurait été tellement plus judicieux… Pauvre écervelée. Apparemment elle voulait tout savoir. Elle était dans son droit après tout… Quoi que, les femmes en avaient-ils vraiment ?

-Fort bien mademoiselle, lâcha-t-il en un soupire d’agacement. Je suis un prêtre d’Yloumna, la déesse noire. J’œuvre afin de la libérer et de changer l’ordre pervertis de ce monde. Si nous sommes dans cette situation, c’est dû à mon éch…

Il se tut quelques instants, incapable de finir sa phrase.

-C’est à cause d’une imbécile aveugle. Cette catin m’a empêchée de valider mon affrontement avec le démon de la colère. En effet, pour être reconnu par la déesse, je dois affronter les sept péchés capitaux aux neufs enfers. Je souhaite devenir le bras armé de son courroux, et pour se faire assassiner ces deux vies qui ont été désignées. M’aideras-tu à changer les grands schémas divins, ou as-tu prévu de mourir aussi noblement qu’un insecte dont on écrase la triste et misérable vie ?

L’adolescent avait l’intuition que son discours laissait à désirer. En même temps, rien de tout ceci n’avait été prévu. Toutefois, son regard déterminé et à la fois sûr de lui, ne laissait pas de place à l’incertitude. C’était un regard de leader. Sous ses traits d’adolescent, Easley montrait clairement qu’il n’avait pas peur d’elle. Ni même qu’il se laisserait écraser d’une façon ou d’une autre. Il en avait vue des biens pires. Mais il ne devait pas la laisser filer. Si cette personne avait été citée par un démon, c’est qu’elle avait quelque chose de spéciale.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Lun 24 Déc - 9:05

Le pauvre garçonnet semblait déjà exaspéré par le caractère de Vashti, comme c'était surprenant ! Si elle en possédait le sentiment, elle lui aurait littéralement ris au nez ! Toutefois, il accepta néanmoins de lui expliquer ce qui se passait, voilà bien la première chose intelligente qu'il faisait... Il avoua donc être un prêtre d'Yloumna, la Déesse noire, oui il était bon de le préciser, car les incultes semblaient être la seule espèce qu'il côtoyait. Il détailla également son désir de "libérer" la Divinité. Heu... oui d'accord. Avant de finir par confesser sa faute, que leur juvénile rencontre était en fait dû à un échec, le sien ! Puis la discussion vira à un intérêt digne de la curiosité de Vashti ; apparemment il s'en revenait des neuf Enfers, voilà qui était intéressant. D'après ses dires, l'épreuve de la colère le fit choir ici-même, car il ne fut pas en mesure d'affronter le péché en question. Rien d'étonnant à cela en même temps, il n'y avait qu'à voir comment ça lui faisait mal d'expliquer ce qu'il était dans l'obligation de dire ! Mais contrairement à ce qu'il pourrait s'attendre, Vashti ne lui asséna pas le coup de grâce.

- Hmm, alors nous avons échoué tous les deux ! Répondit-elle tout en replaçant sa dague dans son étui. Pendant que toi tu faisais bronzette dans les neuf Enfers, moi je me promenais sur la frontière qui délimite ce monde de celui des Abysses. Mon esprit mortel ne peut endurer cet endroit sans que ma conscience soit retirée pour ne laisser que coquille vide ! Mais cela m'amène à une autre question. Poursuivit la sombre fille, fichant son regard dans celui du prétendu prêtre. Admettons que la quête soit menée à son terme et dans les temps, tu crois sérieusement que l'immense Yloumna et toute sa cohorte vont tenir parole envers la misérable larve que tu es ?! Hmm ? Et tu crois aussi avoir été le seul à être allé là-bas, dans les Abysses ? Crois-moi, une fois que nous aurons fait nos deux crimes, on sera malgré tout envoyé dans les tourments éternels !

La carte de la tromperie n'était pas le genre de Vashti, à savoir qu'il pourrait être surpris par l'étendue de ses connaissances dans ce milieu. Son lieu d'enfance fut en même temps parfait à ce genre d'éducation ! Libre à lui de la prendre ou non au sérieux, à savoir que pour l'heure ce qui importait à la jeune fille, c'était d'être écoutée !

- Il est vrai que nous n'avons pas le choix, car mourir pour mourir, autant le faire en beauté ! Mais laisse-moi te dire que tu as agis comme un crétin naïf en te rendant là-bas ! Vashti parlait normalement, quoique toujours au travers d'une voix aussi dure que le diamant. Déjà là, ça t'énerve de te retrouver ici, mais ce n'est rien ! Rien du tout, comparé à la poubelle qui t'attend ! Nous allons tous deux être jetés quoi que nous fassions, sauf... si tu daignes m'écouter ! Bien sûr je ne te force à rien, surtout si tu comptes servir ta chère Yloumna depuis les tourments !

S'asseyant dans l'herbe, Vashti attendait la réaction du gamin. Si il était aussi pieux qu'elle le pensait, il hurlerait au blasphème, mais si il était aussi intelligent qu'il voulait le paraitre, il réfléchirait à deux fois avant d'ouvrir la bouche. La jeune fille était certaine qu'il se sentait exceptionnel, au point même qu'il avait oublié la différence entre mortel, et Divin ! Ainsi s'essaya t-elle de lui faire comprendre qu'il n'était rien de tout ça. La force des ténèbres résidait dans le fait de manipuler autrui afin d'obtenir ce qu'elle voulait, et ce, avant de s'en délester pour passer à un autre.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 29 ! ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Sam 12 Jan - 12:15

Elle parla, expliquant que, elle aussi, avait échouée. Super, un groupe de perdant obligé de travailler ensemble… Elle rangea son ridicule couteau à beurre dans son étui. Sage décision. Elle conta sa propre défaite. Apparemment elle avait errée à la lisière des deux mondes. Easley en conclut qu’elle devait avoir quelque chose d’important pour être ramenée à la vie. Enfin… « période probatoire » serait plus juste. Puis elle enchaîna avec une autre question, en le regardant dans les yeux avec un air dur. Le garçon ne cilla pas. Il voulut soupirer à cause de cette perte de temps, mais n’en eu pas la force. La gamine poursuivit alors, lui demandant si la déesse allait réellement tenir parole. Son ton sous-entendait qu’il n’était rien de plus qu’un crétin naïf et croyant. Elle continua son laïus en lui demandant, toujours de façon rhétorique, s’il croyait avoir été le seul à effectuer un pèlerinage aux Abysses. Elle doutait aussi du fait qu’ils soient récompensés après la tâche accomplie.

Easley ne dit rien. De toute évidence, cette personne avait de sérieux problèmes d’égo. Pour qui se prenait-elle pour remettre en question les lois divines ? Le nouveau messie ? Et puis, pensait-elle réellement s’adresser à un imbécile inculte et naïf ? Le prêtre avait beau réfléchir, il ne voyait pas en quoi cette enfant lui serait utile. Un démon pouvait-il se tromper ? Quoi qu’il en soit, la fillette essayait de le faire douter, voire de le tromper. Ses mots soufflèrent vainement sur un mur de brique.

Elle continua son sermon. Selon elle, certes ils n’avaient pas le choix, mais qu’Easley avait agi comme un « crétin naïf » en allant dans le domaine de la déesse noire. A ces mots, le garçon sentit la colère monter doucement en lui, goute par goute. Le prêtre n’avait pas de temps à perdre avec une gamine dont l’estime d’elle-même frôlait le ridicule. Il pouvait sentir les minutes lui glisser lentement entre les doigts, sans pouvoir les rattraper. Et ce n’était pas finit ! Elle lui prédisait un avenir funeste, peu glorieux et non-enviable. Sauf, s’il daignait l’écouter. Évidemment, elle-seule détenait la vérité. Il leva les yeux au ciel, las d’une telle attitude.

Afin de montrer sa ferme détermination, la prétentieuse paysanne s’assit par terre, attendant sa réaction. Il ne se fit pas prier, sa voix claqua tel un fouet :

-Si tu crois que je vais perdre mon temps à écouter tes histoires stupide de bohémienne, tu te mets le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Pour qui me prends-tu espèces de femme écervelée ? Tu n’es pas la seule à être bien informée.

Alors qu’il parlait, il songea en même temps à la période qui avait suivi la fuite de sa maison. Il avait erré de guilde en guilde. Pour finalement croiser la route de prêtres d’Yloumna. Ces vieillards avaient reconnu un important pouvoir en lui. Ils y avaient vu une grande promesse dans leur quête. De fait, Easley avait eu droit à un apprentissage très complet sur le domaine occulte et de la magie noire. Bien évidemment qu’il n’avait pas été le premier à aller aux neuf enfers. C’était l’ambition la plus basique pour tout prêtre noir. La réelle question était plutôt : combien en été revenu ? Et il doutait sérieusement que d’autres aient survécu à ce périple. Il ne s'arrêta pas, et poursuivit du même ton péremptoire.

-Tu n’es qu’une vile tentatrice dépourvu de la moindre croyance, excepté en tes propres capacités. Range donc ta langue fourchue et crache ton venin sur un autre que moi. Tu oses prononcer le nom de la déesse dans ta bouche impropre et pestiférée, sans mesurer la portée de tes paroles. Et tu penses que je suis un prêtre stupide et naïf comme les autres. Mais tu es dans l’erreur. Je réussirai, il n’y a pas de doute. Et pendant que je servirais les schémas obscure et divin de la déesse Yloumna, toi, tu seras entrain de te morfondre dans ta petite et misérable personne. Je n’ai pas peur de mourir. J’ai offert ma vie à Yloumna depuis longtemps, et je m’efforcerai de lui être utile. Si tuer ces deux personnes est la dernière chose que je dois faire pour elle dans ma condition humaine, qu’il en soit ainsi. C’est que je ne pouvais pas lui être plus utile. Mais cela est un concept qui te dépasse, puisque tu n’as confiance qu’en toi.

Easley tourna les talons et se mit en route vers Nandis. Il avait suffisamment perdu de temps avec elle.

-Que tu me suives ou pas m’importe peu. J’y arriverai, avec ou sans toi, déclara-t-il sans se retourner.

Il commettait peut-être une erreur en ignorant totalement cette gamine. Ou peut-être venait-il de réussir une autre épreuve. Qui sait ? Quoi qu’il en fût, c’était un fervent serviteur de la déesse. Remettre sa parole en doute serait remettre en question tout ce qu’il était. Ainsi, les mots de cette fillette pesaient bien peu dans la balance face à ceux de la déesse. Mais on lui avait donné une tâche, et il allait l’accomplir, peu importe le prix.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   Dim 17 Fév - 3:37

Un sourire narquois arpentait depuis maintenant quelques secondes le visage de Vashti. Alors que le petit prêtre très antipathique se dressait contre ses propos, elle ne le quittait pas des yeux. Ce dernier vomissait littéralement une haine des plus stupides à son égard. En bref, ça se résumait à ; tu ne dois pas dire cela ! Tu ne m'es d'aucune utilité ! Je suis le plus fort et rien ne m'arrêtera. Seulement, contrairement à lui, Vashti ne le sous-estimait pas. C'était bien la plus ignoble des erreurs qu'un fanatique pouvait faire, et en le voyant se comporter de la sorte, il devenait important à se demander si justement elle n'était point dans le vrai lorsqu'elle lui eut dit ; "Admettons que la quête soit menée à son terme et dans les temps, tu crois sérieusement que l'immense Yloumna et toute sa cohorte vont tenir parole envers la misérable larve que tu es ?!". Il ne faisait désormais aucun doute quant à l'issue de cette journée si le déchu ne se reprenait pas maintenant ! Il n'avait rien d'un meneur, un meneur n'avait pas pour vertu de ne s'intéresser qu'à sa petite personne. Hélas, le coté misanthrope de Vashti la dégoutait au plus haut point de s'allier avec qui que ce soit, mais si elle voulait poursuivre sa route, elle allait devoir passer outre ses principes et devoir une fois encore... prendre les rênes.

- Oh mais c'est qu'il se fâche en plus ! Répondit-elle avec froideur alors qu'il tournait les talons. SI J'EN AVAIS LE POUVOIR, JE FERAI APPARAÎTRE UN MIROIR AFIN QUE TU PUISSES CONTEMPLER L'IMMONDE GAMIN QUE TU ES, ET LÀ TU ME PRENDRAIS SANS DOUTE PLUS AU SÉRIEUX ! S'écria l'enfant en se relevant.

Partir en boudant parce que blesser dans son orgueil, ça donnait vraiment l'impression d'une personne qui venait de s'entretenir avec la reine des Abysses ? Vashti était à présent certaine que cette mission de basse besogne sera bien sa dernière. Jusque là rien de bien grave, c'est seulement lorsque l'on atteint le chapitre où elle sera entrainée avec lui que les conséquences s'aggravent... La sorcière n'était le pantin de personne, pas même d'un céleste néant ! Voilà bien une chose qu'elle allait devoir lui apprendre, en espérant toutefois que son cerveau atrophié d'illuminé soit en mesure de l'assimiler.

- Écoute morveux ! Jappa t-elle après s'être postée juste devant lui. Je crois qu'on s'est mal compris là ! Est-ce que tu crois un instant que mon intention est de t'écarter de ta petite foi, alors qu'il n'y a pas deux minutes je te faisais savoir tout l'attachement que j'avais pour toi ?! Il y a quelqu'un là dedans ?! Poursuivit la sorcière en tapotant sur le crâne du gamin avec l'extrémité de son index. Je vais mettre les choses au point tout de suite ; je me fiche de savoir quel derrière tu tartines avec ta langue, je me fiche de ce que tu veux faire de ta vie. Je crois que c'est bien la seule chose que nous ayons en commun ! Mais pour te faire comprendre ce que je t'ai dit précédemment, voici un exemple ; admettons que tu as un serviteur, un misérable laquais qui se contente de laver tes sols, un peu comme toi avec Yloumna. Tu lui donnes l'ordre suivant ; je veux que tu balaies ma cuisine avant le coucher du soleil. Une tâche pitoyable pour un être pitoyable tu en conviendras. Il fait ce que tu lui demandes à l'heure convenue, tu inspectes et remarques que tout est parfait. Mais tu ordonneras tout de même sa mise à mort ! Pourquoi ? Parce que des gens comme ça il y en a à la pelle ! En revanche, si il aurait pris la liberté de faire plus en étant certain que cela te plairait, alors là tu te dirais ; il vaut peut-être plus que ce à quoi je l'ai affilié... Termina Vashti en hochant légèrement la tête tout en haussant les sourcils.

La sombre enfant avait bien compris que ce piètre garnement voulait sortir du lot afin de servir sa Déesse. Or, ce n'était point en demeurant dans l'ordinaire qu'il y parviendrait ! Il ne s'était même pas rendu compte que Vashti le poussait à innover, à surprendre. Et pour cause, c'était pour eux leur seule porte de sortie, sans quoi... les tourments accueilleraient deux nouveaux pensionnaires. Problème étant, il se croyait infaillible, il croyait sincèrement que la ténébreuse Divinité se devrait de tenir sa parole, une parole qu'elle n'avait sans doute même pas donnée, mais qu'il s'était convaincu d'avoir entendu. C'était pourquoi il fallait qu'il se pose la question suivante ; donnerait-il sa parole à un insecte qui ne lui a encore rien prouvé, et qui donc garde son statut d'insecte ? L'humanité n'était rien de plus qu'une colonie de larves pour les Dieux des Abysses. Mais là il avait sa chance, et c'était à lui de la saisir !

- Vois-tu, je préfère laisser les sermons aux livres que tu potasses. Moi ce sont de faits dont je parle, et de bon sens ! Reprit Vashti sur un ton plus doux. Car tu sembles oublier une chose essentielle dans tout ça ; moi ! Dois-je te rappeler que je suis de la partie, et que même si il t'en coûte, mon avis importe. Toi tu fais ce que tu veux, mais moi j'ai d'autres choses en tête pour les jours à venir, tu sais, des journées, pas des heures ! Puis après un bref silence, la sorcière ajouta ; mais cela ne vaut que pour les ambitieux, si tu n'es pas de cette trempe en préférant ton Destin dans les tourments satisfaits de ces deux meurtres, alors oui tu as raison. Je n'ai rien à faire ici !

Ceci étant dit, Vashti prit la direction opposée à celle du prêtre, elle avait un rendez-vous dans la grande plaine au crépuscule. Un rendez-vous que pour le moment elle consentait à oublier si le gamin donnait un peu de mou à son orgueil et acceptait cette fois de demander à Vashti, ce qu'elle avait en tête pour sa sois disant innovation. Après tout, il ne risquait rien à l'écouter, puisque rien ne le forcerait à obéir. Quoique...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 18 heures 32 ! ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Haine et jeunesse !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Haine et jeunesse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: