AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Salle de prière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathlyn Fitzdraken
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 39
MessageSujet: Salle de prière   Jeu 24 Oct - 11:57

[Arrive de "Une dette d'honneur"]
Oui elle aurait pu rectifié les dires de la Balafre mais en avait-elle vraiment l'intérêt? Traquer les créatures nocturnes ou les gens qui les vénèrent revenaient un peu au même, elle rendait en quelques sortes services au gens du commun mais à sa manière. Elle aurait pu en rester là si Koular n'avait pas, disons le vulgairement et de façon quoique peu médiéval, pété une durite. Autant dire que l'action de la Balafre ne choqua aucunement la noble qui regarda le pauvre fou s'étaler par terre dans une vieille flaque d'eau de la même manière que l'on vire les ivrognes d'une taverne. Ah si, le garde faisait figure d'exception, Kathlyn n'aurait pas donné l'ordre de le soigné. A croire que le Balafré était miséricordieux sans même s'en rendre compte.

-Quand il sera réveillé, vous lui direz que je suis à la taverne de la Sirène rougissante si il lui prend l'envi de remboursé sa dette envers moi. Qu'il ne s'y rende pas, libre à lui mais mais qu'il aille pourrir en Abbysse si cela lui chante.

Ce n'était ni le ton de la menace, ni une mise en garde, disons seulement que Kathlyn n’était pas du genre à remuer terre et ciel pour si peu, ayant bien d’autres chats à fouetter. Disons qu’il lui doit d’être son guide pour rembourser son service, même si le coup à la tête était optionnel et qu’il aurait pu l’éviter si il ne s’était pas comporter ainsi. Après si Koular aimait les coups, qu’il était un tantinet masochiste et qu’il éprouvait un amour caché envers la Balafre, libre à lui de l’exprimer à sa manière.

La Sirène Rougissante, le lieu de prédilection du voyageur. A vrai dire Kathlyn ne connaissait que cette destination, mieux que le temple au point qu’elle avait dû demander plusieurs fois la direction de ce dernier. Bien qu’un peu tard pour une croyante d’aller faire sa prière, elle rentra tout de même à l’intérieur du temple sans vraiment faire attention au peu de monde présent et encore moins à la décoration et aux détails de la bâtisse, chose assez rare pour les nouveaux pêlerins, chose compréhensible vu que la chapelle de son domaine se limitait à un petit hall, une statuette et à un prêtre abusant parfois du vin de messe. La noble en profita donc pour s’assoir au premier rang et réciter une prière avant interpeller l’un des novices qui commençait à nettoyer les lieux vu l’heure tardive.

-Excusez-moi, j’aimerais rencontrer le grand prêtre de ce lieu,. Pouvez-vous lui dire que la représente des Fitzdraken et de la Baronnie de Westernel aimerait avoir une entrevue avec lui. Ou à moins bien sûr qu’il ne soit occupé et remettre ce rendez-vous pour plus tard.

Pas sûr qu’il connaisse cette région, en même temps c’était un poil paumé mais si l’homme est sage, il a déjà lu le nom de la famille quelques parts. Après, il restait toujours le titre de noblesse et rare sont les gens à refuser quelques choses à des nobles, même de petit rang.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Salle de prière   Jeu 14 Nov - 4:45


Quelle journée éprouvante... qui l'aurait cru, l'ennui épuisait davantage que le travail. Le grand prêtre d'Hithar avait la sainte horreur de s'adonner à ces tâches administratives, mais qu'il le veuille ou non, cela faisait aussi partie de ses attributions. La soirée débutait à peine, et déjà il en avait marre... Cependant, malgré ce fait, après une courte prière à son Dieu, Orimei, le grand prêtre de la neutralité, saisit sa plume, et commença à noircir le papier. Il s'agissait cette fois de faire un compte rendu des fidèles à Hithar. Orimei ne comprenait guère l'entêtement du gouverneur à vouloir tout savoir sur tout ! Hélas, dénombrant déjà suffisamment d'ennemis à l'encontre de sa doctrine, il estimait que ce n'était pas nécessaire d'en remettre une couche. Si seulement il savait comment perdre son temps dans la joie et la bonne humeur, à l'instar de son confrère du temple dédié à Loominëi, ça lui rendrait la vie plus facile.

- Monseigneur. Interpella une voix lointaine à laquelle l'oreille du prêtre demeura sourde. Monseigneur ! Réitéra t-elle, cette fois plus proche. Arraché à sa paperasse, Orimei releva le nez, bien que toujours claquemuré dans un silence méditatif. Monseigneur, une certaine demoiselle Fitzdraken désire s'entretenir avec votre sainteté.

Habitué à la manière d'être du grand prêtre, Hudel savait désormais comment l'approcher. Ainsi, après avoir formuler la demande de la jeune fidèle depuis l'entrebâillement de la porte, l'homme s'en retourna auprès de cette dernière afin de lui confier que Monseigneur Orimei répondrait à sa demande dans les plus brefs délais.

-*Hmm, une Fitzdraken. Voilà bien longtemps que je n'avais entendu ce nom...*

Ne désirant point faire attendre cette descendance de noble lignage, le grand prêtre se leva, arrangea quelque peu sa toge, puis franchit la porte qui le séparait encore de son auditorium. S'avançant avec élégance, il finit par s'installer à la place qui lui convenait le mieux, soit ; derrière l'autel. Souriant à la jeune fille, Orimei l'invita à s'approcher.

- Bonsoir jeune Fitzdraken, vous m'avez fait demander, me voilà ! S'annonça sommairement le prêtre. En quoi puis-je vous être utile ?

En temps normal il aurait grondé tel le tonnerre qu'on s'ose à le déranger en plein travail, mais là... c'était comme lui offrir une pause. Merci à Hithar d'avoir entendu sa détresse en lui envoyant cette jeune fille. Maintenant il ne restait plus qu'à découvrir la raison de sa venue.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathlyn Fitzdraken
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 39
MessageSujet: Re: Salle de prière   Jeu 21 Nov - 22:55

Kathryn, quand à elle, se tenait toujours près des bancs à réciter sa prière à voix basse, le front poser sur ses deux mains jointes. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas adresser une prière à son Dieu, peu être en bonne partie que ce n'était pas dans ses habitudes d'interférer avec les affaires des mortels, mais peu être aussi que Kat comptait seulement sur elle même pour résoudre les obstacles se dressant devant elle. Prier et vénéré son créateur était une chose pour tout croyant, prier en pleurant pour quémander n'était rien d'autres qu'un signe de faiblesse. Hors pour les Fitzdraken, être faible était souvent synonyme de soumission envers les plus forts mais aussi un acte qui n'avait pas sa place dans ce monde. Non... Hithar récompense ses fidèles à leurs justes valeurs, rien de plus. Elle ne vit donc pas approcher le grand prêtre mais finit au moins l'alinéa de la prière avant de relever la tête. Etonnant qu'il n'ait pas fait raisonné sa voix dans l'église, mise en scène qu'adulait les prêtres de son rang. La noble resta assise, signe en partie de respect envers le statut de ce haut prêtre.

-Salutation Monseigneur. Je me nomme Kathlyn Fitzdraken, dernière représente des Fitzdraken. Je vous prie d'abord de me pardonner de mon heure aussi tardive mais j'ai cru bon me présenter à vous dès mon arrivé en ville.

Que les plus fidèles servant d'Hithar se présente au temple dès l'arrivée en ville, c'était un peu vieillot comme coutume, il fallait l'avouer. C'était peu être l'un des seuls points communs que l'on pouvait reprocher à cette famille de noble linéage au monde vampirique, quand un vampire étranger se devait traverser voir chasser sur un territoire appartenant à un autre clan. Mais certaines vieilles habitudes ne se perdent même à travers le temps.

Elle releva enfin la tête pour regarder le prêtre.

-Ses dernières années je parcours la région dans le but de la purifier de ses maux et de la rendre meilleur. Car peu être ce ma punition de ma propre faiblesse de la perte de mes terres après tout, de ne pas avoir servi d'avantage notre Seigneur à tous. Mais il y a aussi une autre raison de ma présence en ses lieux : dès mon arrivé à Nandis, j'ai cru remarquer que la ville était en proie avec certaines sectes car une jeune fille kidnappé s'est fait prendre avec une dague sacrificielle en marmonnant à plusieurs reprises le nom de la Déesse Noire. J'avoue que son explication était un peu flou mais cela a suffit pour attirer mon intention. J'aimerais, avec votre autorisation, avoir le soutien du temple pour enquêter davantage sur les bas fonds de la ville.

Parler du soutien d'Hithar serait un blasphème pour Kat qui, dans ce cas, remettrait en cause sa propre croyance. Hithar est derrière elle, jour et nuit et ce peu importe si il ne lui apportait son aide, le fait qu'il porte ses yeux sur elle lui suffisait amplement. Certains diront que c'est beau le fanatisme mais dans un sens, ils n'auront pas forcément tord. Mais en ville, il lui manquait le soutien et des contacts et ce manque de connaissance pouvait coûter excessivement cher. Certes, sa bourse n'était pas forcément des plus vides mais elle n'égalait certainement pas celle des nobles de Nandis. Koular pouvait lui servir et lui en devait une mais selon Kat, ses connaissances devaient se limiter aux tavernes et aux quartiers pauvres.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 17 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Salle de prière   Dim 1 Déc - 15:55


Alors que le dernier paroissien quittait le temple, la demoiselle qui avait demandé audience se présenta. Elle alla même jusqu'à préciser que cette entrevue lui tenait tout particulièrement à coeur, laissant également planer l'impression que le désir de cette rencontre ne l'avait point quittée depuis son arrivée à Nandis. Orimei demeura de marbre, l'écoutant avec une grande attention. D'ailleurs, lorsqu'elle se mit à disserter de nouveau, son regard pourpre se posa sur le grand prêtre, comme pour appuyer la dévotion qu'elle lui témoignait. Le seul moment où un semblant d'émotion transgressa les traits jusque là si rigide d'Orimei, fut lorsque Kathlyn fit mention de Secte. Il était toujours difficile pour un fidèle d'accepter l'existence de ce fléau ! D'autant plus si le fidèle en question était impuissant. Car tel était le cas du grand prêtre d'Hithar, pour ne pas dire ; l'ensemble du district. Néanmoins, le bon côté de la chose résidait dans le fait qu'il avait sa première volontaire !

- Je vous sais gré de votre attention, jeune fille. Vous avez la justice louable. Répondit Orimei, abandonnant son autel afin de s'en aller rejoindre la demoiselle. Malheureusement, je crains que la situation ne soit plus compliquée... Ajouta t-il, avant d'imposer une main sur son épaule. Marchons voulez-vous. Désireux de s'isoler, Orimei guida la lady jusque dans son bureau, le même qu'il avait dû quitter précédemment pour répondre à son appel. Ici nous seront plus tranquille. Précisa le grand prêtre, tout en prenant soin de refermer la porte. Les sectes sévissent toujours plus au fur et à mesure que les nuits passent, mais voyez-vous, le gouvernement fait tout pour les laisser prospérer ! Autrefois nous avions un ordre chevaleresque, l'estoc de la justice. Mais celui-ci fut démantelé par le gouverneur Vultinien et sa bande de pleutres ! C'est pourquoi je ne puis souscrire à votre demande, pour la simple et bonne raison que nous n'avons plus le moindre effectif !

La colère trahissait la neutralité de sa voix, mais Orimei en avait plus qu'assez de ces adorateurs sans foi ni loi ! Nombre de litres de sang fut versé en sacrifice au nom d'entité n'existant que pour leur esprit malade. Depuis que les chevaliers ont été dissouts, le district du temple était devenu le théâtre des Abysses. Hélas, au jour d'aujourd'hui, une centaine de soldats, voir de Kathlyn's, ne suffiraient pas à mettre un terme à cette folie. Faire justice soi-même ou s'adonner au suicide, ça ne faisait aucune différence !

- Vous avez également fait état d'une organisation ayant pour idole la Déesse noire, j'ignore le vécu de ce témoin, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, les sectes vénérant cette Divinité sont très rares. La Déesse noire maudissait ses fidèles à point tel qu'une crainte viscérale naquit, forçant ainsi le plus grand nombre à s'en détourner. Alors faut-il y prêter foi ? En tout état de cause, il y a bien plus urgent à ce jour qu'une éventuelle dévotion à cette sombre Divinité. Expliqua Orimei, avant d'enchainer. L'organisation des sectes est aujourd'hui, dantesque ! Ni vous ni moi n'y pouvons quoi que ce soit... et n'allez surtout pas croire que je baisse les armes. Mais quand on sait qu'il y a au moins une dizaine de ces Sectes à l'intérieur de Nandis, que celles-ci sont protégées par le gouvernement, qu'elles entretiennent des liens étroits avec la guilde la plus puissante de cette contrée, soit ; la guilde de la dague ensanglantée. Qui elle-même collabore avec la piraterie ! Avouez qu'à ce stade, nous ne pouvons rien y faire ! Il faudrait l'armée entière de deux nations pour en venir à bout, et encore...

À l'instar de ses confrères encore fidèles à leur doctrine, Orimei était prisonnier de ses propres murs. Un pas dehors, et sa tête était brandie au bout d'une pique dans l'heure qui suivait. Le taux de criminalité dans le district du temple était au moins aussi élevé que dans les bas quartiers, alors même avec les quelques pouvoirs accordés par son Dieu, que pouvait-il faire ?

- Tout ça pour vous dire que l'époque où une enquête était indispensable n'est plus d'actualité, désormais c'est tuer ou être tué ! Voilà à quoi se résume nos vies sous la coupe de ce cher Vultinien. Avez-vous quelque chose à ajouter sur ce que je viens de vous révéler, Kathlyn ?

Elle allait être déçue ça ne faisait pas le moindre doute, cependant, Orimei en savait long sur ces sectes et leurs agissements, alors peut-être pouvait-elle commencer par là...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathlyn Fitzdraken
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 39
MessageSujet: Re: Salle de prière   Ven 6 Déc - 22:12

Ainsi la gamine lui aurait menti au vu de la présence plus que minime du culte de la Déesse Noire, laissant ainsi la place à de très nombreuses sectes? D'un côté ce n'était pas étonnant, discours trop bien préparé et le jugement hâtif de Kathyln de ne pas avoir voulu repêcher immédiatement le corps commençait à se voir. Un jugement plus qu'éronné. Et vu son statut de victime, elle a dû prendre la poudre escampette à la première occasion. Il valait mieux pour elle, l'endroit où la victime a reçu le coup risquait de porter confusion.

La noble déchue écouta attentivement des dires du grand-prêtre et à l'entendre, elle ne put que constater qu'il était bien loin le temps où les clergés, du moins ceux autorisés par les autorités, tapait du poing pour faire taire toute une assemblée de bourgeois. Ici, avec le temps les autorités n'avaient pas hésité à diminuer leurs pouvoirs, et le dernier en liste, Vultinien, n'eut aucun scrupule de les désarmés. Autant dire que la garde, du moins celle qui était encore pleines de bonnes volontés ne pouvaient pas à être à plusieurs endroits différents.

La politique... Un véritable cauchemar quand on y était pas préparé. Orimei ou son prédécesseurs semblait avoir été pris de vitesse par ses évènements. Le père de Kathlyn en avait fait les frais pour ne pas avoir su en trouver des alliés. Quand à la noble elle en avait fait tout simplement les frais car plus initié à manier une épée que les ragots de gala.

-J'imagine que vous parlez de ce fléau qu'est la politique? Les miens en ont fait les frais. Peu être est-ce un peu de notre faute aussi: à suivre la voie de l'épée on en oublie que la plus vile des armes est le coup de poignard dans le dos provoqué par des complots... La plus efficace aussi... On a beau dire, la trahison donne toujours un goût amer quand on regarde les résultats que cela donne.

A bien y réfléchir, si son mari n'y était pas resté lors du siège de son château, il pourrait le confirmer: tuer par son propre sang. Avait-elle autres choses à ajouter? Pas vraiment...

-Hélas pas vraiment puisque j'imagine que vous avez dû étudier le problème sous tous les angles en plus de mieux connaître la politique de la ville. J'imagine même que vous avez dû vous réunir avec les autres temples du district pour en parler. A part discréditée les amis haut placé que Vultinien à dû placer, je ne vois pas grand chose à faire. Assassiné Vultinien? J'imagine que ses mêmes corrompus n'attendent qu'une chose: que vous profériez ses mots pour vous mettre aux arrêts et, au final, finir devant le bourreau.

Les grands phases des magouilles, c'était comme les icebergs: toujours facile d'en voir la partie émergente! Même pour la rouquine qui n'était pas réputée pour sa grande finesse en la matière! La partie cachée c'était tout une autre histoire... Déjà qu'elle n'était pas capable de choisir un bon chancelier ou maître-espion pour la protéger des complots alors si en plus ses derniers devaient pratiquer n'en parlons même même pas!

-Notre Seigneur Hithar a beau être la divinité de la Neutralité, je doute qu'il veuille nous voir nous apitoyer sur notre sort. Laissez moi donc d'être vos bras armés, de regrouper quelques anciens chevaliers qui n'ont pas perdu foi en l'Ordre malgré la perte de leurs statuts. Si le Clergé a perdu le droit d'avoir un Ordre Chevaleresque, mon Ordre existe toujours belle et bien malgré qu'il ne soit devenu plus que l'ombre de lui même. Si les affaires de corruption ne doit pas être mes affaires, vous savez aussi bien que moi que tôt ou tard aussi bien les nobles que les militaires corrompus finissent toujours par toucher à ce qui est occultes, aussi bien la magie que le vampirisme.

Quand elle avait la première marche du temps, ce n'était pas pour faire une telle demande de soutien mais en examinant le problème, Kathlyn pouvait très bien contourner le problème de dissolution de l'Ordre Chevaleresque puisque les Fitzdraken étaient à la base à Ordre avant d'être anobli. C'était jouer avec les mots et les termes, la rousse en était parfaitement consciente. Ca n'allait certainement pas plaire à certains puissants en ville mais si il voulait dissoudre son Ordre, il n'avait qu'à s'en prendre à leurs aînés de les avoir anobli. Vultinien ou ses proches peuvent très bien prétexter qu'elle n'était plus noble puisque plus de terre mais même là, le Clergé, aussi d'Hithar que de Loominëi que d'Istërius ne risquaient pas de louper une telle occasion de se taire. Combattre la corruption sous le couvert de traquer la magie noire et la menace vampirique, c'était l'idée de Kathlyn.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Salle de prière   Dim 12 Jan - 1:46


L'engouement de la jeune femme faisait plaisir à voir, mais il était vain... Même avec une armée de quelques vieux chevaliers rabougris, qu'espérait-elle solutionner par une croisade ? Orimei ne pouvait la blâmer, sa piètre connaissance de la cité de Nandis ne lui permettait point d'avoir une vue d'ensemble. En outre, lorsqu'elle mentionna la possibilité d'assassiner le gouverneur, le prêtre secoua la tête affirmant ainsi son apposition à ce genre d'acte. Ils avaient beau être au bord du gouffre, il était hors de question de sortir du droit chemin. Bien sûr, la neutralité permettait bien des libertés, y compris le fait de devenir un paria si cela s'avérait nécessaire. Mais en aucun cas il approuvera le meurtre ! L'endosser à la place du criminel était une chose, le commettre en était un autre. Heureusement, Kathlyn n'affichait point l'intention d'aller jusque là, elle ne fit que l'évoquer...

Cependant, l'idée de ré-instaurer un ordre de jadis n'était pas à écarter, car tôt ou tard, ça allait exploser ! Or, quand cette fatalité sévira, le temple sera à même de se défendre ! Bien sûr, il ne s'agissait là que d'une perspective des plus incertaines, mais au point où ils en étaient, il serait idiot de se cabrer face à l'aide proposée. Ainsi, la demoiselle allait signer son premier accord pour le compte du temple. Une quête qu'elle aura bien du mal à mener, car retrouver des hommes dans une cité aussi vaste que celle-ci, c'était comme chercher son propre rejet dans les égouts...

- Je me félicite de vous avoir rencontré en cette triste soirée Kathlyn. Si les Sacrins n'étaient pas aussi étreints par la peur, vous pourriez alors compter sur leur fidélité. Reprit calmement Orimei. J'espère que vous avez bien conscience de la difficulté qui vous attend ? Vous serez seule dans votre quête, et mon unique soutien ne vous sera point d'une grande aide. Je peux néanmoins vous conseiller l'espion qui travaille régulièrement pour le temple de Loominëi. Je doute que vous puissiez lui faire confiance, mais dans le cas présent... vous n'aurez guère le choix, Hithar ne vous aidera pas à retrouver vos hommes. Il est donc judicieux de rester rationnel !

Sacrin était le titre que l'on donnait aux fidèles d'Hithar, et les plus vertueux d'entre eux pouvaient même s'élever au rang de Couronnés ; ce qui signifiait selon le cantique de l'Ordre ; celui qui apporte l'équilibre ! De son côté, Orimei allait faire jouer ses relations afin de donner corps au projet de Kathlyn, elle allait avoir besoin de toute l'aide disponible.

- Si vous parvenez à rester en vie, vous cesserez d'être seule. À savoir que lorsque j'en aurais terminé ici, le soutien du district vous sera acquis ! Les gens se traînent plus qu'ils ne marchent, mais vous pourrez compter sur eux et leur réseau d'informations. Puis, après une courte pause, le grand prêtre ajouta : Je ne vais pas vous retenir d'avantage, mais permettez-moi au moins de vous bénir. Sans même laisser à la jeune femme le temps de lui répondre, Orimei bredouilla son bénédicité tout en imposant sa main sur la tête de Kathlyn. Il ne s'agit guère d'une vulgaire prière pour vous donner du courage, je viens de vous faire don pour un temps de quelques heures du charisme de notre Seigneur. Vous aurez ainsi moins de mal à convaincre vos obligés.

La demoiselle pouvait toujours se rétracter, et ce, même si Orimei semblait ne plus lui laisser le choix. Seulement, le grand prêtre n'était pas du genre à décourager les plus dévoués, ce fut pour cette raison qu'il ne s'attarda guère en question. Chose qui avait généralement pour vocation d'agacer le sujet !

- Souhaitez-vous une prière pour gonfler votre détermination avant de vous éclipser, si toutefois vous le souhaitez toujours ? Termina t-il dans la brièveté.

[Note : Kathlyn bénéficie maintenant du don de Charisme, ce qui fait que pour les prochaines heures, la jeune femme sera à même de convaincre presque n'importe qui de la suivre. Les personnes à fort caractère ne s'y laisseront hélas point prendre Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathlyn Fitzdraken
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 39
MessageSujet: Re: Salle de prière   Sam 25 Jan - 13:23

Des espions, Kathlyn s'en était toujours méfier et ce malgré l'utilité qu'elle pouvait leurs reconnaître. Une vie de mensonge, à toujours jouer à double jeu et prêt à trahir à la moindre occasion. La guerrière aura beau les critiquer, si elle avait plus souvent par leurs services elle n'aurait pas passer ses dernières années sur les routes. Si cela se trouvait elle en serait même à faire une descente dans les quartiers nobles à défoncer la porte de la demeure de son beau frère pendant la garde regarderait ailleurs. Mais inutile de se lamenter sur son passé, ce qui est fait et il n'y aura aucun moyen de revenir sur ses dernières années.

Orimei n'avait pas confiance aux espions? Kat s'attendait à voir les grands prêtres se servir plus souvent de ses moyens là. A croire que la royauté ne s'était pas seulement contenter de "décapiter" les Sacrins et avait aussi fourré son nez dans le milieu de l'ombre. Sans connaître cet espion, le fait qu'il travaille pour un temple comme Loominëi rendait Kat assez curieuse de le rencontrer. Peu être s'agit-il d'un croyant qui avait perdu la foi, s’intéressant d'avantage à l'or qui lui, au moins, remplissait une assiette contrairement à la piété. Oui, Kat ne se faisait pas d'illusion: une prière n'a jamais rempli un ventre et offert un logement aux dernières nouvelles. Et la rude région d'où elle venait, cette leçon était valable pour tous!

Cependant, la noble refit une demande, une demande que le grand prêtre pouvait lui fournir même si cette information n'avait pas à sortir du temple, et encore moins sous forme de documents.

-J'ai cependant une autre requête à vous demandez: celui de me fournir la liste de ceux qui ont été sacré Sacrins, ou tout au plus me citer quelques noms si vous ne voulez pas qu'elle ne sorte de ses murs, choses que je comprendrais entièrement. Je sais que l'Ordre ne pouvait pas vivre dans l'anonymat mais si je devais réclamer un jour quelques noms que cet espion ignorerait, je ne pourrais plus venir vous le demandez ici sans éveiller les soupçons, et encore moins prendre le risque de vous la réclamez par un intermédiaire autre quoi moi.

Une prudence qui pouvait frôler la paranoïa mais qui pouvait se comprendre. Qu'il refuse de lui fournir cette liste se comprendrait, une preuve indéniable pour que la garde vienne l'arrêter et Kat, au moment où elle entrera en contact avec un réseau d'information pouvait se considéré elle aussi comme surveillé. Certes ses "dons" pouvaient servir à autres choses qu'au combat mais elle était comme tout homme, elle ne pouvait se permettre d'être sur le qui-vive indéfiniment. En quelques sortes, cette proposition lui ferait gagner du temps même si ce n'était pas indispensable.

Peu importe sa réponse et une fois la localisation de l'espion donné. Elle accepta de bon cœur la prière. Après tout n'était-ce pas l'une des raisons de sa présence en ses lieux? Et depuis combien de temps ne s'était-elle pas confessé auprès d'Hiltar? Certainement depuis de nombreux mois. Il fallait avouer que les collines d'Umar n'était pas très réputé pour être très fourni en temples. Ceci fait, elle sortira du temple, en espérant que cet espion fasse des heures supplémentaires!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 35 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Salle de prière   Ven 28 Mar - 14:57

L'entente était prise. Désireuse d'apporter son concours, Kathlyn mettra tout en oeuvre pour rendre son prestige au Temple de son Dieu, Hithar ! Avec l'approbation puis la bénédiction d'Orimei, la jeune femme s'en ira jusqu'à la grande porte, prête à se rendre jusque chez les fidèles de Loominëi. Là bas, elle était susceptible de faire la rencontre d'un espion dont le grand prêtre avait fait mention. Ce dernier serait, d'après lui, à même de l'aider dans sa quête. Mais auparavant, la jeune guerrière s'osa à une requête ; connaître l'identité de plusieurs Sacrins. À cette demande, Orimei répondit négativement de la tête. En justificatif il avoua simplement que les Sacrins n'en restaient pas moins des citadins. Des gens ordinaires s'évertuant à vivre une vie faite de mer d'huile. Toutefois, il accepta néanmoins de lui donner deux prénoms. Il s'agissait de deux Couronnés très dévoués à sa cause ; Vivéna et Saultin. Orimei précisa qu'elle pourrait compter sur leur soutien si jamais les choses venaient à mal tourner, ce qui signifiait également de ne point les déranger si les évènements filaient selon sa convenance. Ce fut sur ces mots abreuvés d'une prière que la Noble déserta les lieux...

Mais à peine eut-elle mis le nez dehors que des cris de panique s'en vinrent jusqu'à ses oreilles ! Ceux-ci provenaient justement de l'endroit où elle était supposée se rendre ; soit le temple de Loominëi ! Alertée par cette soudaine effervescence, Kathlyn décida de s'y rendre, et ce, tout en conservant son aplomb naturel ! Elle marchant, les gens qu'elle croisait fuyaient comme si la Déesse noire elle-même était à leur trousse. Prudente mais aussi curieuse, la guerrière investie l'effigie du Destin désormais vidée de tous ses membres. À première vue rien d'anormal. Cependant... lorsque son regard se posa sur l'autel, elle constata deux jambes dépassant du côté droit. Le reste du corps étant masqué par l'installation, Kathlyn s'avança, la main fermée sur la garde son arme. Ne relâchant point sa vigilance, la jeune femme remonta depuis le côté gauche et put ainsi apercevoir la victime. Il s'agissait d'un homme relativement jeune coiffé d'une longue chevelure dorée. Le malheureux baignait dans une mare de sang l'oeil droit crevé et la gorge tranchée sur toute sa largeur. Mais un détail attira l'attention de Kathlyn ; dans la main droite de l'homme mort qui avait conservée sa forme de griffe se trouvait un morceau de dentelle. Pas n'importe quelle dentelle, puisque celle-ci était aussi noire que la nuit, et depuis son arrivée à Nandis, la jeune guerrière n'avait vu qu'une personne vêtue de la sorte ; Vashti !

Ce fut sur cette déduction que les portes du temple se refermèrent avec violence. L'assassin était toujours là, la confrontation ne faisait plus l'ombre d'un doute !


[Note : C'est à Vashti de poster. Nouveau sujet pour nouveau lieu, bonne chance Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 20 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Salle de prière   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de prière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ ASTRUNE ~ :: Nandis :: La place de l'Hybride :: District du temple :: Temple de Hithar-
Sauter vers: