AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Énide la coraya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Énide
avatar
Récits 239
MessageSujet: Énide la coraya    Sam 12 Avr - 18:02

~ Mon identité ~
 
~ Prénom : Énide
~ Nom : Folowë
~ Surnom : Nini ! Mais je préviens, j'ai horreur de ce surnom !
 
~ Âge : 91 ans ! bah qu'est-ce que ça fait vieille, mais très pratique pour avoir une histoire !
~ Jour & Mois de naissance : Le 8 Oryi du mois de Pyros.
~ Sexe : Ben ça se voit non... une fille, enfin je crois !
~ Race : Fée du corail.
 
~ Lieu de naissance : Sur l'île de Tilsimünia.
~ Lieu où vous vous trouvez actuellement : A bord de l'Inferno tout près de Nandis.
 
~ Classe : Prêtresse de Dörim.
~ Alignement : Chaotique neutre.
 


~ Apprenez à me connaître ~
 
~ Description Physique : De mon point de vue, mon apparence est tout ce qu'il y a de plus banale ! Mais pour vous je vais faire un effort. En dépit de ma nature demoiselle du corail, j'ai conservé tous les traits des fées forestières. C'est pourquoi mon visage à l'air si gamin. Ces traits juvéniles me sont par ailleurs très utiles pour faire naitre en les hommes, une crédulité dont ils n'avaient jusqu'alors pas conscience. Pour évoquer la partie risible, je ne porte pas de vêtements ! La raison est simple, je n'ai tout simplement pas encore compris comment les autres fées font pour changer de taille à volonté tout en gardant le même accoutrement. Honnêtement ça me dépasse ! Lorsque je m'y suis essayée, en passant de grande à petite, je laissais ma robe sur place... Quant à passer de petite à grande, ben... je déchirais le tout ! Je ne vous dis pas le nombre de railleries auxquelles j'ai eu droit pour ça. Sur l'île on me connaissait sous le surnom de "fée l'ermite", parce que je n'arrêtais pas d'emprunter les vêtements qui me tombaient sous la main suite à mes incessants changements de taille ! Je n'ai compris que plus tard la raison de cette différence.
 
Pour aller plus loin dans le détail, mes yeux sont de couleur turquoise, mes ailes bleues claires malgré le fait qu'elles soient translucides. La teinte de mes cheveux est par contre très incertaine, étant donné quelle change en fonction du temps qu'il fait sur Tilsimünia, et ce, où que je sois sur Astrune ! Ce qui, je vous l'accorde, n'est pas toujours très esthétique avec mon environnement actuel.
 
~ Description Psychologique : Vous demanderiez à un aliéné de se décrire ? Il y a tellement à dire sur mon état mental que je ne sais par quoi commencer... Enfin bon, essayons !
 
Je ne connais rien des sentiments véritables, puisque depuis toujours, je goute à la vie avec parcimonie. Je vis les instants en présence sans me poser la plus petite question ! En vérité, il m'est impossible d'être comme les autres, sinon quoi, je mourrais d'ennui ! Oh oui, l'ennui. Il faut que je vous en parle de ça ! Pour moi, la quasi totalité de ce qui existe dans le monde, m'ennuie au plus haut degré ! Lire ça m'ennuie, voler ça m'ennuie, nager ça m'ennuie etc... Seuls les bêtises, l'aventure et le danger me font vivre ! Il faut toujours que j'explore la moindre nouveauté. Malheureusement, ma nature si versatile me prive de la seule chose qui fasse de moi un être stable, la conscience ! Dans ma petite tête en tant soit peu bancale, il n'y a ni bien ni mal, les choses vont et viennent c'est tout. J'ai ici un cobaye en guise d'exemple : Un enfant vient de se rentrer une écharde dans la paume de sa main, celui-ci accoure alors vers moi en chialant (on va dire que je suis la seule au monde qui puisse faire quelque chose pour lui hein !). Curieuse, je veux savoir pourquoi ! Il m'explique son problème et là... le baromètre de l'excitation qui régit mon instinct retombe aussi sec devant l'ennui de la situation. Je pensais voir plein de sang moi, où que sa main risquait de se détacher, ça aurait été drôle à regarder ! Mais non, même pas la plus petit goutte ! Mais lorsque celui-ci me tend la source de son inqualifiable douleur, je saisis l'opportunité, et lui appuie sur l'épine avec mon doigt. Le voyant alors sauter partout tout en redoublant ses cris, je saute de joie, je trouve ça tellement amusant ! Pourtant, au plus profond de moi, je sais que ce n'est pas bien, mais vu que je trouve ça drôle, je n'ai aucune raison de m'en inquiéter.
 
Par contre la torture, la vraie, ça ne m'amuse pas le moins du monde ! Je n'éprouve aucune excitation d'aucune sorte à décimer les autres, c'est sans doute pour ça que je n'ai encore jamais tué personne, insectes mis à part ! Mais il en va de même pour l'opposé aussi. Je ne me vois pas câliner quelqu'un, et encore moins lui chanter une berceuse ! Me confier un bébé serait le mettre en danger, non pas que je veuille lui faire du mal, mais mes amusements pourraient effectivement le tuer ! Genre, je vais prendre sur moi pour lui raconter une jolie histoire, mais alors qu'il est sur le point de s'endormir, je m'empresserais de lui verser du sable dans les yeux pour voir ce que ça fait ! Même si je me doute par avance du résultat, chacun à sa façon propre de réagir, c'est d'ailleurs ce qui rend la bêtise si unique. Et donc, si divertissante !
 
~ Biographie & Histoire : Je vais vous raconter une histoire très spéciale. Oh je sais bien que tout le monde à une histoire à raconter, mais aucun n'en aura d'aussi spéciale que celle-ci !
 
Je suis une petite fée du corail qui vis le jour à l'apogée du mois de Pyros. Alors qu'il faisait une chaleur écrasante, mes parents eurent pour premier réflexe de me remettre à la grande prêtresse. Celle-ci leur mentionna alors qu'une fée du corail naissant un mois de Pyros était le signe évident d'un mauvais présage pour la famille. Depuis lors, on me négligea quelque peu. Inconsciente de l'indifférence dont on faisait preuve à l'égard poupon que j'étais, je coulais des jours heureux. Puis mes parents commirent leur première bêtise, soit celle de mettre au monde un second enfant. Cette fois, ils avaient bien veillé à ce que ce dernier naisse à la bonne date. Je venais d'avoir deux ans, mais étrangement je n'étais pas suffisamment insouciante pour ne pas me rendre compte des changements qui s'organisaient devant mes grands yeux. J'aurais dû être triste, mais ce ne fut pas le cas ! Au lieu de me laisser aller à un torrent de larmes, j'appris ! C'était nouveau pour moi de voir mes parents se comporter en tant que tels, alors je me mis à les observer, et ce, jusqu'à ce que je finisse indéniablement par m'en lasser !
 
Je vais vous épargner les divers stratagèmes que j'utilisais pour m'occuper l'esprit jusqu'à mes quatre ans ! Il en va de ma fierté ! Ainsi, lorsque s'annonça mon quatrième mois de Pyros, je découvris l'existence du feu qu'on s'était bien garder jusqu'alors, de me faire connaître ! J'ai tapé du pied ce jour là, moi qui était déjà si avide de nouveauté ! Sous le soleil plus ardent que jamais, un arbre à la parure desséchée s'embrasa littéralement. Les prêtresses se ruèrent sur le géant de flammes faisant s'abattre sur ce dernier, des trombes d'eau ! Les PCHIIIIIIIIIIII et la vapeur n'avaient de cesse de m'exciter, une vraie puce ! Alors que les autres fées tremblaient depuis leur cachette, moi je demeurai là, émerveillée par ce spectacle ! Je tapais dans les mains tout en sautillant, sans omettre les encouragements destinés à la catastrophe ; encore, encore, PLUS FORT ! Hurlais-je. Une des prêtresse s'afférant à la maîtrise du foyer m'entendit alors... Outrée, elle me fondit dessus avant de me lancer jusque dans les bras de ma mère. On me disputa jusqu'à ce que le feu finisse par mourir, mais moi je m'en moquais, puisque je songeais déjà à un moyen pour le faire revenir !
 
Étroitement surveillée par une peste qui n'hésitait pas à cuire ma peau de sa main, je ne pus m'y employer que trois ans plus tard. Quand j'ai une bêtise en tête, je ne l'ai pas ailleurs ; ayant subtilisé un livre consacré uniquement au feu dans le temple de Moody, je compris rapidement le procédé pour en créer moi-même ! Je me souviens qu'il était pourtant notifié en gras de ne surtout pas jouer avec ça, qu'il s'agissait là de notre pire ennemi. Pfff, comme si j'allais prêter attention à ce genre de chose ! C'était justement parce que c'était défendu que c'était super ! Et plus encore si c'était dangereux ! Échappant de justesse à la harpie en charge de me garder, je me rendis jusqu'à l'arbre où avait eu lieu le sinistre. Même si ça remontait à trois ans, les couleurs, les odeurs ainsi que la faune n'étaient pas la même que sur le reste de l'île. Le feu avait vraiment ce pouvoir là ? TROP COOL ! Je voulais voir, je voulais voir et je voulais voir ! En plus cette fois, c'est moi qui en serait l'instigatrice ! Je devais donc trouver un lieu à moi.
 
Avec l'âge, ma soif de découverte avait également grandi. Virevoltant jusqu'au temple de Moody, je voulais voir ce que ça donnerait dans un endroit un peu plus aménagé qu'un arbre ! Car ça, je l'avais déjà vu. Ce que j'appelais temple n'était en fait qu'une clairière balafrée de sculptures que je trouvais ô combien ennuyeuses à contempler. Donc si je pouvais m'en débarrasser au passage, c'était d'autant plus réjouissant ! Travaillant le bois comme indiqué dans le bouquin, les frotter entre eux quoi, je finis par parvenir à mes fins. Une flammèche jaillit d'entre mes doigts. HOURA ! Manquais-je de hurler. Par je ne sais quel miracle je parvins à me retenir, puis doucement, un brin après l'autre, je nourrissais mon bébé qui déjà devenait grand ! Il me fallut pas longtemps pour inonder la clairière de cet élément qui me fascinait tant. Seulement, comme vous l'aurez deviné, je me fis encercler ! Je découvris à mes dépends que le feu ne m'était pas redevable de lui avoir donné la vie. Durant un instant, en dépit de ma situation, je m'identifiai à lui. Je n'éprouvais aucune affection pour personne, pas même pour ma mère. Étais-je alors une flamme sous forme de fée ? C'est crétin oui je le sais, mais je n'avais que sept ans, alors chut !
 
La fumée me prit à la gorge, je me souviens avoir toussé puis... trou noir ! Lorsque je repris mes esprits, j'étais dans ma feuille habituelle, là où je passais chaque nuit. A un petit détail près... je ne l'aurais pas juré, mais je crois que la totalité des prêtresses s'amoncelaient autour de moi. Oh elles n'étaient pas là pour me rassurer, mais pour me bannir ! J'avais commis sans le savoir, le plus grave des sacrilèges en profanant la clairière par un élément contraire à notre nature. De mon côté je n'éprouvais aucun remord, j'avais trouvé ça si merveilleux ! Et elles, elles me bannissaient pour cette chose ennuyeuse ? Pfff ! Je n'avais que sept Pyros mais l'exil fut sans appel.
 
Je vous passe les détails de ma survie sinon demain on y est encore ! Pour faire court, après qu'on m'ait jetée, je finis par trouver une presqu'île, sans me douter que c'était l'endroit où j'apprendrais à subsister durant vingt ans. Il m'arrivait parfois d'aller scruter Tilsimünia et ses habitants. Et j'en vins à me poser une question ! Question à laquelle je n'ai d'ailleurs toujours pas trouvé de réponse ; Pourquoi cette haine pour les sirènes ? Sur ce que je sais, ce sont les fées forestières qui ont été attaquées. On pourrait alors penser à un esprit de vengeance que ces fées ne voulaient pas, mais dans ce cas... pourquoi haïr ces mêmes fées ? Je me gratte la tête lorsque je m'interroge là dessus, faites en autant je me sentirais moins seule. Moody, je le trouve nul ! Je n'ai jamais pu supporter cette divinité. Mais j'ai en revanche eu l'éclaboussure pour Dörim ! On parle très, voir trop peu de ce Dieu, et pourtant je ne vois que lui. En faisant de cette entité mon mentor, je finis par trouver un sens à ma vie. Et à partir de là, je me découvris de nouveaux attributs.
 
On avance encore... Allons-y pour soixante-trois ans plus tard ! Oui rien que ça. Tantôt dans les airs, tantôt sous la surface, ça va pour quelques années, mais à la longue ça devient ennuyeux. Ainsi, chaque jour passant je pris mes distances avec ma presqu'île. D'autres que moi éprouveraient une sensation de tristesse à abandonner son foyer après tant de décennies. Mais moi, j'étais soulagée de laisser cet ennui loin derrière ! Quant tout à coup ! je la vis, la frontière du monde ! Un gigantesque entonnoir orangé me barrait la route. Cette chose descendait du ciel jusque dans l'océan ! Je sentais que si je m'en approchais il ne resterait pas lourd de moi. La voie des airs étaient à proscrire, quant à la voie sous-marine... dans un maelström d'une telle puissance, ce n'était même pas envisageable ! J'étais coincée... C'est alors que je me surpris à penser à mes ancêtres, les fées forestières. Si je me souvenais bien des blablas de la grande prêtresse, ces fées auraient envoyé un corps expéditionnaire dans le but de ramener le couple fondateur de notre espèce. Elles étaient forcément passées par là, la question était donc ; comment ?! Le pourquoi du comment, je m'efforcerais de le résumer dans le test rp, l'histoire ne servant qu'à raconter les grandes lignes.
 
Un nouveau monde s'offrait à moi, et durant six mois je ne fis que le visiter. Les terres étaient vastes et riches, les mers étonnamment peuplées, et les races si proches les unes des autres ! J'apprenais très vite, et je ne mis pas longtemps pour m'en faire une carte dans mon esprit. Puis un nouveau mois passa, cette fois j'étais en quête d'une nouvelle vie. Une existence où je pourrais mêler aventure, nouveauté et danger ! Pour cela j'avais plusieurs possibilités, mais le fait que je sois une fée, et donc une créature inutile auprès de ces géants qui n'avaient foi qu'en leurs yeux, ma liste se réduisait à un seul choix : la piraterie ! Il était tout bonnement hors de question pour moi d'aller voir les fées forestières ! En admettant qu'elles m'acceptent, que serait ma vie ? Ouais super on va chanter, voler et danser toute la journée pour les louanges de Lourina ! Sans moi, je préférais encore mourir par le feu ! Cependant, les pirates ne me toléreraient pas davantage qu'un groupe de mercenaires armés jusqu'aux dents. Seulement avec eux j'avais une alternative, en dehors de mes quelques pouvoirs sur l'eau, je pouvais leur apporter la fortune !
 
Cette chose qu'ils nommaient or ou nitsed était leur seule raison de vivre. Je pris donc sur moi d'aller voir le dirigeant de cette gargote. Attendant qu'il soit seul, je me révélai à lui ! D'abord menaçant, l'homme finit par prêter oreille à ma proposition. Malgré le fait d'être outré par ma présence quelque peu clandestine, il fut étonné qu'une chose telle que moi s'ose à lui soumette pareille idée ! Je n'étais pas aussi stupide que j'en avais l'air. Je n'allais pas lui proposer une nouveauté si il pouvait se passer de moi après l'avoir appris. Seule la fée que j'étais pouvais lui apporter la richesse. Comprenant alors à qui il avait à faire, l'homme finit par se présenter comme étant le grand capitaine Lonoud. Je lui retournai la politesse, et de là naquit ce fameux surnom... Nini ! Parfois pour l'embêter à mon tour, je le surnommais "Lodouce", mais vu qu'il était le capitaine, il gagnait toujours.
 
Ce que j'avais à faire pour Lonoud était très simple, mais c'était également immorale, traitre et perfide ! Moi bien sûr étant ce que j'étais, j'ignorais tout de cette vilénie. J'avais pour mission d'attirer les créatures magiques afin que Lonoud puisse les revendre à prix d'or. Mon tableau de chasse comprenait ; fée, familier, nourrisson elfique. Au bout d'un mois, j'en étais déjà à ma huitième capture, deux des créatures avaient déjà été vendue, ce qui permit à Lonoud d'agrandir son armada de deux navires. Ces deux mêmes qui servirent à la capitulation du Corivace, le bâtiment de l'indépendant capitaine Hariil !
 


~ Suppléments ~
 
~ Particularités propres à votre espèce : Miniaturisation, Infravision, ouïe sur-développée, capacité de voler, bonne endurance. Elles peuvent également errer à leur guise sous l'eau sans se soucier de l'oxygène, vu qu'elle le draine par les pores de leur peau. Un pouvoir gratuit lié à l'eau pour les prêtresses uniquement. Elles ne peuvent s'immerger que si elles sont miniaturisées. Malheureusement, elles seront très sensible à la chaleur, sans compter leur faible force et résistance physique. Et enfin, elles ne peuvent avoir recours à la magie du feu ou autre élément engendrant la chaleur.
 
~ Ce que vous aimez : Les bêtises, le feu, la nouveauté, le danger, l'aventure et Dörim.
 
~ Ce que vous détestez : L'ennui, Moody, la pluie et les crabes !
 
~ Vos peurs : Je flippe grave lorsque je vois un crabe ! Mais j'ai également peur de l'ennui.
 
~ Arme(s) : Mon esprit tordu ? Sinon rien.
 
~ Signe(s) particulier(s) : Le fait d'être une fée suffit en soi non ? Mes yeux plus grands que la normale feront l'affaire sinon.
 
~ Points forts : Je suis dévouée à ce que je fais, que ce soit en bien ou en mal ! Je suis très imaginative et créative, je n'ai aucun mal à trouver des idées. Après c'est à celui ou celle qui les entends de faire le tri, mais pour moi elles sont toutes bonnes. Je suis plus rusée que j'en ai l'air, donc le fait de me sous-estimer me donne immanquablement l'avantage sur la personne qui me voudra du mal, même si pour moi ça ne sera qu'un jeu.
 
~ Points faibles : On ne peut pas me faire confiance ! Je ne suis fidèle qu'à mes bêtises. Je ne prends rien au sérieux si ça ne constitue pas une perspective d'avenir pour moi. Je ne sais pas dissocier le bien du mal, puisque pour moi aucun des deux n'existe. Je n'obéis à aucune loi, aucune directive, ce que je fais pour Lonoud, je le fais juste parce que ça me plait et m'amuse de le faire. Mais si je finis par m'en lasser, il ne me reverra plus, ou alors dans un autre domaine !
 


~ Mes secrets ~
 
~ Pouvoirs : Bon alors étant une fée du corail je dispose de quatre sorts liés à mon Dieu, un sort de soin gratis et enfin un sort de flotte. C'est parti...
 
Mon souffre douleur adoré !

C'est mon sort de soin à moi, et rien qu'à moi d'abord ! Donc si je me fais bobo, je n'aurais plus qu'à trouver mon souffre douleur afin de lui donner mon bobo. Ce sort ne marche pas dans le sens contraire, de toute façon je ne voudrais pas !

Tremblement de mer !

Mon sort de flotte se résume à faire trembler l'océan de la même manière qu'un vrai tremblement de terre. Idéal pour faire tanguer les navires jusqu'au TILT ! Mon rayon d'action se limite à 1 kilomètre carré, mais le plus amusant, c'est de rendre tous les sors liés à l'eau inopérants. J'ai pour exemple une partie de mon enfance : Des gamines s'éclataient à faire des formes absurdes dans l'eau, alors que d'autres s'entrainaient à faire des tsunamis tout riquiqui. Ben moi j'avais juste à faire trembler la zone pour que leur sort tombe à l'eau ! haha j'aime le jeu de mot ! Quant à l'amplitude, c'est en fonction du temps que je m'y emploie, puisqu'il s'agit d'un sort de canalisation. Donc j'imagine que ça peut faire beaucoup de bobos !

Pantin désarticulé !

Je suis certaine que Dörim doit bien se marrer lorsque je fais usage de ce sort. Vous vous imaginez ne plus pouvoir faire la différence entre votre gauche et votre droite au même titre que de ne pouvoir différencier vos bras de vos jambes ? Car c'est exactement ce qui se produira si cela vous arrive. Heureusement pour vous, ça ne dure qu'une trentaine de secondes ! Mais bon, je m'entraine.

Je vais jouer la victime pour le coup : Ah mais qu'est ce qui m'arrive ?! Je vois pourtant mes deux pieds parterre mais j'ai l'impression d'être perchée sur un bras ! Voulant faire cesser ce malaise, je m'emploie à bouger ma main droite afin de me rassurer sur sa présence (craquement) AIE ! Ma jambe gauche, aie, c'est elle qui a bougé, mais comme les articulations coude/genou des bras et jambes sont inversées sur l'anatomie humanoïde, ben je viens de me faire une méchante luxation ! Sous le coup de la douleur, les gens qui m'entourent pensent sur le moment assister à une possession démoniaque. Mon corps complètement désarticulé me fait bouger tantôt en crabe (beurk) tantôt en serpent voir en araignée. Prise de panique, je préfère encore arrêter tout mouvement sous peine de sérieusement me blesser ou encore me couvrir à jamais de ridicule. Oui, la meilleure façon de combattre ce sort, c'est encore l'immobilisme ! Sauf pour les habitués ça va de soi.

Fêtard dans l'âme !

Voici un sortilège qui n'a pour cible que les autres lanceurs de sort ! Le mage victime du fêtard dans l'âme verra sa prochaine utilisation magique couverte de ridicule ! Imaginez-vous un instant vouloir lancer un torrent de flammes, même si j'adorerais voir ça, remplacé par des confettis et des serpentins ? J'imagine la tête ! Car c'est exactement ça qui se produira, et plus puissant sera le pouvoir utilisé, plus grosse sera l'explosion de confettis ! Une même personne ne peut en être la proie plus d'une fois par heure.

La revanche de la robe !

Ne fonctionne que sur les êtres masculins. Durant 2 minutes, la victime se retrouve vêtue d'une robe à corset si serrée que son souffle s'en retrouvera coupé, pas au point de le tuer non plus hein ! Ce dernier ne pourra pas s'en défaire autrement que par une annulation magique ou si je le veux bien, mais ça vaut mieux pas trop y compter. La robe en question est le plus souvent de couleur vive, mais parfois, il arrive que ce soit une robe de mariée. 5 minutes seront nécessaires avant que je puisse la faire de nouveau, que ce soit sur la même personne ou une autre.

Illusion vestimentaire !

Ceci est permanent, mais n'opère que sur moi-même. Ainsi les autres me voient habillée, que je sois en mode grande ou petite !
 


~ Utilitaires ~
 
~ Ma couleur utilisée : Darkcyan
~ Lien de votre inventaire : Inventaire
~ Code : Approuvé par Elfwyn !
 


~ Origine, Désir ou Mystère ~
 
~ P.N.J : Oui s'il vous plait.
~ Narrateur : J'imagine qu'il sera associé au pnj.
~ Le premier pas : pnj donc.
 
~ Mystère : Il ne saurait en être autrement ! même pas j'ai peur !
 


~ Votre niveau dans le rôle play ~
 
~ Test RP : Humour et folie, fin c'est ce qui se rapproche le mieux.
 
Toujours plantée devant cet aspirateur cosmique, car pour moi cette chose avait bien la puissance d'une étoile ! je réfléchissais au moyen de passer. Oh j'ai bien essayé de le contourner, mais l'espace semble s'être replié sur lui même dans tout le périmètre. C'était peut être pour ça que quand je fonçais à droite de l'entonnoir, ben... je me retrouvais tout à coup à sa gauche ! J'ai bien failli y passer sur cette tentative d'ailleurs. Le phénomène de distorsion opérait également sous l'eau ! mais alors que je pensais tout espoir perdu, une plante sous marine offrit à mes grands yeux ses meurtrissures. A sa base, un pli par lequel son jus suintait démontrait avec quel force le courant la malmenait. Mais... elle avait la même balafre de l'autre côté, comme si le courant avait basculer cul par dessus tête ! Je voulais bien croire que tout ici était possible, le fait que le courant changeait de sens quand ça lui chantait était désormais une évidence. Pourtant, je n'étais pas convaincue de la brutalité de la chose ! Oui, je songeais bien à l'éventualité d'un temps d'arrêt ou encore d'accalmie entre les deux sens.
 
- Bon... plus qu'à lambiner ! Avais-je soufflé.
 
Durant toutes ces heures qui me parurent interminables, je ne m'afférai qu'à une seule tâche ! Je plongeai, piquai jusqu'au fond, récupérai un caillou, remontai, m'envolai, puis balançai la caillasse jusque dans le tourbillon tout en l'injuriant ! Mais au coucher du soleil, l'évènement tant attendu finit par se produire. Sans trop y comprendre, la spirale se mit à ralentir. Il ne me fallut pas longtemps pour déduire que c'était en rapport avec le jour et la nuit. Ainsi, lorsque la nuit tombait ou le jour se levait, il devenait possible de traverser ? Pour en avoir l'absolue certitude, je m'adonnai à des expériences ! Le lancer de projectile ne fonctionnait pas trop mal pour ce qui était de tester la force du phénomène. Mais las des pierres, je fis usage de poissons ! Ils étaient au moins aussi petit que moi, à peine un centimètre, alors gardez vos commentaires ! Les voir frétiller dans l'air avant de les admirer s'envoler jusque dans l'entonnoir, je trouvais ça tellement drôle. Quand soudain ! la gravité disparut totalement, plus le moindre courant, plus la moindre lueur ! Durant ce silence je ne fis plus rien sinon observer.
 
- Il était temps ! la vlà ma porte de sortie ! Avais-je s'écrié presque inconsciemment.
 
Comme je m'y attendais, quelques minutes plus tard, la lueur revint et le courant reprit dans l'autre sens. Je savais donc ce qui me restait à faire désormais : attendre l'aube, et foncer ! Ce que je fis, naturellement ! BON ! je vous en ai assez dit, ces blablas m'ennuient, en avant pour l'aventure, le temps réel, tout quoi !
 


~ Une pensée personnelle à faire partager ? ~
 
~ Votre petit mot : Désolée pour tout ce temps... mon routeur avait rendu l'âme juste après que je sois passée ici l'autre jour. Mon fournisseur a pris tout son temps pour m'en faire parvenir un autre.. alors si après ce souci Lanae ne désirait plus rp avec moi, je comprendrais. Il existe mieux comme entrée en matière qu'un mois d'absence sans avertissement. J'espère juste qu'on me laissera une chance de rectifier le tir. J'avais terminé ma prés' sur le bloc note le jour même !
 


~ Statut ~

~ Terminé ~


Dernière édition par Énide le Jeu 15 Mai - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfwyn
avatar
Récits 3344
MessageSujet: Re: Énide la coraya    Sam 12 Avr - 19:40

Bonsoir Énide,

Ouf je pensais t'avoir perdu comme tant d'autres, mais je suis rassuré désormais. Premièrement, je suis étonné de la façon dont tu as réussi à te plonger dans l'univers, je dirais même que tu te l'es approprié ! Quant à l'utilisation du passé simple, tu t'en es admirablement bien sortie, j'espère simplement que cela ne t'incommode pas trop, sinon tu peux toujours écrire à la troisième personne pour ainsi avoir davantage recours à l'imparfait.

J'aime la manière que tu as d'expliquer l'existence des Fées du corail, sachant que tu es la première membre à en être une. C'est un défi réussi, et même si l'on sent beaucoup d'ellipses dans ton histoire, on devine sans mal que c'était pour ne pas faire trop long. En ce qui concerne le scénario que je t'ai soufflé, là j'applaudis, moi-même je n'aurais pas fait mieux ! Ton personnage aspire à être détesté ou bien aidé par le lecteur. Ne pas faire la différence entre le bien et le mal, ça rend la chose intéressante mais également difficile à exploiter. Donc tu as bien fait de demander l'avis à Lanae, c'est pourquoi je l'autorise à répondre directement à ma suite. Ainsi tu seras fixée.

J'ai bien senti toutes tes lectures au cours de tes écrits, certaines phrases ont même été recyclées xD. Cependant, je préférerais que les mots viennent de toi, n'ait pas honte de ton parlé voyons ! Pour ce qui est des pouvoirs, je dirais que tu n'as pas de soucis d'imagination, ça m'a bien fait rire d'ailleurs. Le coups de la robe et des conffetis, c'est très bien trouvé xD. Ha par contre j'aimerais que tu détailles davantage le pantin désarticulé afin que le sujet victime puisse être en mesure de le retranscrire sans se perdre dans ses phrases. Quant au souffre douleur, c'est moi ou tu t'es inspiré de Vashti ? Car là j'ai un doute ^^. Tu préciseras aussi le nombre d'utilisation pour la robe revancharde.

Bien à toi, Elfwyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Énide la coraya    Lun 14 Avr - 16:31

Bonjour,

Me voici me voilà, j'ai tout lu attentivement, et ma première réaction est J'ADORE !  Jubile 

Oui, oui, bien sûr que je vais m'expliquer. ^^
J'apprécie surtout le fait que le personnage reste sur la même longueur d'onde de A à Z : que ce soit dans les descriptions physique/psychologique, dans l'histoire ou dans les pouvoirs, tout est cohérent avec la divinité à laquelle tu te rapportes (bon ça c'est logique en même temps Langue), mais aussi avec le caractère de ton personnage. Par conséquent, on s'imprègne vite et bien de la personnalité de ton personnage et personnellement je l'aime beaucoup. J'avais moi-même tenté de créer un personnage neutre une fois, autant dire que c'était une catastrophe pure et simple. C'était une fée également et elle était d'une platitude et d'un ennui qui n'aurait d'ailleurs pas plus à Enide ahah. Mais bon on apprend de ses erreurs, je ne regrette pas. ^^

Bref, du coup, là je trouve ton personnage "vivant" ; il a beaucoup de profondeur et je me suis bien amusée à te lire. Je ne suis même pas choquée par ce qu'elle raconte, comme l'épisode avec l'écharde où tu appuies dessus, ni même le fait que tu procures à Lonoud des créatures magiques pour sa fortune. En te lisant, je ne te trouve ni méchante ni gentille car tu as bien su transmettre cette impression de neutralité sans pour autant tomber dans le "plat".

Pour les pouvoirs, c'est simple, ils sont justes totalement ridicules (sur le bon sens du terme) et à mourir de rire. xD Tout à fait en accord avec Dörim, que j'apprécie moi-même.  J\'aime ! 

Et enfin pour l'histoire, j'aime énormément ta façon d'écrire. Je lis énormément et cela me fait toujours bizarre de sentir ce petit plus, cette émotion particulière à chaque style que je lis mais qui me fait frissonner l'échine.  J'aime autant ton enfance qui permet de mieux comprendre ta personnalité que ta façon d'écrire, sans pour autant trop en dire. J\'aime ! Je ne savais rien du scénario soufflé par Elfy mais en tout cas la transition avec mon histoire rp actuelle est très bien rodée !

Voilà, je crois avoir bien rassemblé tout ce que je voulais dire, j'ai hâte de voir la suite en rp avec toi !

PS : En revanche, je crois qu'en rp, Lanae n'aura surement pas la même compréhension de tes actes et de ta personnalité vu qu'elle ne te connaît pas encore... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Énide
avatar
Récits 239
MessageSujet: Re: Énide la coraya    Mer 14 Mai - 19:47

Bonsoir, j'ai terminé. désolée si je n'en dis pas plus, tout est dans le "petit mot" dans ma fiche. Je me sens assez honteuse comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Énide la coraya    Mer 14 Mai - 20:49

Bonsoir,

Je viens de lire et je répondrai simplement, pas de souci, et oui, rp avec toi c'est toujours d'actualité.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfwyn
avatar
Récits 3344
MessageSujet: Re: Énide la coraya    Sam 17 Mai - 18:51

Bonsoir Énide,

Bien que ta barre m'ait donné un peu de mal, j'en ai terminé ! Sinon pour ta présentation tout est en ordre, et la raison que tu as trouvé pour passer le maelström dans ton test RP est nickelle. Rien à en redire sinon que ta présentation est désormais validée, tu peux dès lors aller signer le pacte. Ce faisant tu recevras 50 Rosaces + 1 Larme du Destin gracieusement pour ton lancement sur le forum.

Bienvenue sur Les Sept Destinée Énide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Énide la coraya    

Revenir en haut Aller en bas
 

Énide la coraya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ PRÉSENTATION ~ :: Présentations acceptées :: Personnages Neutres-
Sauter vers: