AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le repaire de Kiladrïa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Le repaire de Kiladrïa   Mer 18 Nov - 15:22



Alors que la gamine venait de la tutoyer, la Drow n'en fit rien, étrangement elle s'en ficha totalement, ainsi quand elle lui prit la main, cette dernière se mit immédiatement en route. Kiladrïa ne craignait pas les pouvoirs que l'enfant pouvait avoir, honnêtement, combien étaient ses chances de victoire contre une Sorcière~Prêtresse confirmée ? Donc il valait mieux pour elle tenir sa parole plutôt que de vouloir jouer les Héroïnes, de toute façon elle avait remarqué dans son regard que Cryna recherchait la puissance, mais ce n'était en aucun cas la démarche de la Drow. Puis, ça sera dans le silence le plus total que la progression à travers les long couloirs tortueux se fera, la pénombre était très opaque, et par moment on pouvait entendre d'étrange bruit de bestiole, un coup ça grattait, un coup ça mangeait, d'autre fois ça criait, comme si quelqu'un venait de se faire éventrer, tout cela démontrait que c'était réellement l'endroit le plus cauchemardesque d'Astrune, enfin d'après les connaissances ... Heureusement aucune embuscade ne se produira, ainsi la Drow et son futur cobaye arriveront jusqu'à l'endroit où l'expérience devait se dérouler. À première vue Cryna ne semblait guère surprise ou effrayée de se retrouver là, donc Kiladrïa libèrera sa main afin qu'elle puisse satisfaire sa curiosité en examinant de plus près le réceptacle qui trônait au centre de la pièce. Elle en fit le tour tout en laissant glisser ses doigts sur la paroi de ce dernier, puis, une fois qu'elle se retrouvera devant la Drow elle s'exprimera comme pour éviter de trop s'inquiéter, ainsi elle pensait qu'elle allait être immergée dans le liquide verdâtre aux bulles descendantes ? Elle n'avait pas tort, et oui elle allait souffrir, et enfin elle voulut savoir en quoi cela consisterait, et surtout à ce que ça pouvait aboutir.

- À t'entendre on croirait avoir à faire à une adepte des expériences en tout genre ! Commença t-elle sèchement. Mais tu ne sais même pas de quoi il est question, tu n'as aucunes idées de ce que tu vas endurer ! Oui tu vas devoir t'introduire dans cette cuve, mais nue, ensuite je préfère même pas te le dire ce qui va t'arriver lors de la procédure. Quant au résultat, si ça fonctionne, tu n'en ressortiras que meilleure !

Kiladrïa n'avait pas été très explicite, voir même pas du tout, souffrance et amélioration, c'était tellement vaste, mais peut être qu'elle voulait lui éviter d'avoir trop peur au moment de l'opération. La matrone traitait toujours bien ses cobaye, de plus elle éprouvait une certaine tristesse quand ils succombaient. D'ailleurs jusqu'à aujourd'hui elle n'avait jamais réussi, alors est ce que Cryna allait mettre un terme à tout ces échecs ? Kiladrïa l'espérait, elle en avait marre de voir toute ses tentatives partir en fumée, pourtant elle était très intelligente mais ... L'objectif à atteindre était tellement difficile, car normalement ce qu'elle voulait faire sur une personne vivante, d'autres concevaient cela à partir d'élément naturel, comme le fer, le feu, l'eau et j'en passe. La Drow avait déjà fait à partir d'un élément, celui du vent, le résultat état très bon, mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait, et oui par le passé Kiladrïa avait déjà réalisé différent élémentaux ainsi que des golems de type différents, allant des espèces les plus connues, comme les golems d'argile, de boue, de fer, d'adamantine, de cristal et de glace, jusqu'à beaucoup plus rare comme un golem de sang, d'énergie magique, et d'ombre. Tous révélèrent des capacités exceptionnelles, cependant leurs défauts majeurs étaient leur lenteur, même avec des sortilèges de hâte, et surtout leur intelligence inexistante, ça c'était un sérieux problème, Kiladrïa voulait beaucoup mieux.

- Bien, il est temps de grimper Cryna ! Fit-elle en plaçant une échelle menant jusqu'au haut du réceptacle. Le liquide risque de légèrement te brûler lorsque tu t'y introduiras, mais tu t'y habitueras très vite. Une fois à l'intérieur tu ne seras pas attachée, mais par contre tu vas avoir la sensation de te noyer parce que tu vas devoir respirer ce fluide, bien évidemment tu seras dans l'incapacité de te servir de ta puissance mystique, car tout le liquide qui se nomme l'Hyntönia agira comme le collier antimagie qui était autour de ton cou, chose que je t'avais si gentiment enlevé ! Donc tu seras totalement inoffensive, puis, au moment où je fermerais la cuve, ça commencera. À présent immerges toi !

La matrone était prête, mais quand était-il de la fille ? La peur devait bien être là, même si elle se refusait de le montrer, néanmoins Kiladrïa profita du moment où elle devait s'introduire dans le liquide pour fermer la salle à l'aide d'un énorme rocher rattacher à un mécanisme pour le moins puissant, ainsi la "porte" s'abaissa dans un boucan du diable avant de finir par un gros "BOUM" en heurtant le sol. À présent son repaire était hermétiquement clôt, ne restait plus qu'à attendre que Cryna soit prête à son tour ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Jeu 19 Nov - 0:59

Cryna ne fut pas surprise que Kiladrïa refuse de lui donner des détails sur l’effet qu’aurait cette expérience sur elle. Non plus était-elle surprise qu’elle serait à nouveau sans pouvoir une fois immerger dans la cuve. Une expérience sur un être doter de pouvoir magique sans prendre de telles précautions était stupide et possiblement suicidaire. Cryna attendit donc que Kiladrïa finissent de lui dire ce qu’elle avait à lui dire, puis elle la regarda sans rien dire alors qu’elle plaça l’échelle pour lui permettre d’entrer dans la cuve. Le ton de Kiladrïa prit un aspect des plus autoritaire, et Cryna n’avait guère envie de refuser, même si elle était sur le point de s’aventurer dans l’inconnue, et dans la souffrance. Elle ne se faisait pas d’illusion, elle savait, avant même que Kiladrïa ne lui avait dit, qu’elle allait souffrir, et elle n’allait pas mentir en disant que cela ne la rendait pas un peut inconfortable. Elle prit une profonde inspiration, puis commença a se déshabiller, laissant visible sa peau anormalement gris, ce qui lui avait value bien du mépris et qui l’avait encouragé a se recouvrir presque complètement en publique. Pendant ce temps, elle entendit Kiladrïa bloquer l’entrée, tout en faisant une cacophonie a réveiller les morts. Cryna poussa un soupir en regardant le haut de l’échelle, puis ramena son regard droit devant elle. Elle agrippa un premier barreau, puis un deuxième, elle monta jusqu’au rebord de la cuve, et hésita. Sa seconde peau avait commencé a se régénérer l’instant ou le collier avait quitter son cou. Donc, elle dut se concentrer un moment pour couper les liens énergétique entre son corps et sa seconde peau. Celle-ci commença a se fracturer presque immédiatement, puis elle tomba en miette. Cryna attendit que les éclats frappent le sol, puis, après une profonde inspiration, Cryna plongea, tete première, dans le liquide. Elle prit alors une autre grand inspiration, aspirant le liquide a l’intérieure d’elle-même. Puis vint la sensation de brulure intense qu’elle percevait sur tout son corps. Cryna voulut crier, mais se retint de justesse. Elle ignora la sensation de noyade alors que le liquide pénétrait dans ses poumons. Elle remercia Kiladrïa silencieusement de l’avoir prévenu de ce détail, et après un temps, elle put respirer comme a la normale.

Elle fixa alors son regard sur Kiladrïa a l’extérieure et attendit le début de la prochaine étape.

(HJ: YAY! et ca commence! XD)
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Ven 20 Nov - 23:57



Stupéfiant, Cryna venait de plonger dans le liquide sans même se poser de questions, vraiment étrange cette Elfe. Enfin bon, ça arrangeait bien Kiladrïa cela dit, pas de résistance, pas de perte de temps. Néanmoins si elle devait avoir peur c'était le moment, car la matrone tira sur le levier juste à côté d'elle afin de faire s'abaisser le couvercle du réceptacle qui se trouvait juste au dessus de la jeune fille immergée, bien entendu pendant qu'il entamait sa descente Kiladrïa prit soin de retirer l'échelle pour ensuite la laisser tomber sur le sol. Après quoi on pu entendre comme un enclenchement, ça y est, la cuve était hermétiquement fermée à présent et l'expérience pouvait commencer. La Drow ira se placer de façon à lui faire face, puis elle souleva une dalle qui se trouvait juste devant ses pieds afin d'y récupérer plusieurs cristaux de différente couleur, chacun d'eux avaient des propriétés qui leur était propre. Kiladrïa alla ensuite se chercher deux bracelets à partir desquels elle pourrait y fixer chacun des cristaux qu'elle avait confectionné elle même, après quoi, très rapidement elle les attacha à ses poignets et inspira un grand coup avant d'introduire les minéraux dans les orifices de ces derniers. Il y avait en tout quatre emplacements par bracelet, donc huit cristaux en tout, ainsi, elle se saisira du premier, le rouge, puis l'emboitera délicatement dans le premier trou, ce dernier était imprégné de l'énergie du feu, ensuite ça sera un transparent, le vent, un bleu, l'eau, puis un noir, la terre. Voila pour le bracelet gauche, maintenant le droit ... Premier cristal marron, le sang, un argenté, l'adamantine, le scintillant, l'énergie magique, et pour finir le blanc immaculé, la glace.

Tout était en place, il avait fallu environ cinq minutes en tout pour tout à Kiladrïa pour achever la préparation du lancement de son expérience. Ainsi, durant ce temps, Cryna avait largement eu le temps de s'imprégner du produit dans lequel elle se trouvait, le moment était donc venu de passer à l'action. La matrone tendra ses deux bras en direction du réceptacle, quand tout à coup, tout ses cristaux s'illuminèrent intensément, cependant ce n'était pas tout, car bientôt, des électrons se mettront à parcourir ces derniers tout en faisant de plus en plus de bruit. Kiladrïa sentit alors une puissante énergie qui était en train d'opérer, et ce, jusqu'à ce qu'une incroyable décharge ne frappe violemment la cuve qui retenait Cryna. La coloration des éclairs était multiple, et le liquide verdâtre dans lequel se trouvait la gamine ne tardera pas à être parcouru par ces derniers, et bien sûr le cobaye commença à en prendre pour son grade, quant au visage de Kiladrïa, il était d'un sérieux à toutes épreuves, ce n'était pas le moment de se louper. À ce moment précis, Cryna était en train d'être puissamment électrocutée, toute la structure de son corps était en train de changer, chaque gramme de sang, chaque cellule, TOUT ! Après quoi elle commença à passer par différentes phases, un coup elle se changea en flamme, un vent, en eau, en pierre, en sang, en adamantine, en énergie magique et pour finir en glace.

Toutes les métamorphoses précédents la glace avaient été d'une importance capitale afin d'adapter le corps de la fillette à une telle transformation. Donc au final ses organes se solidifièrent et son sang se cristallisa, seuls ses os étaient resté les même, sans doute un petit échec, car normalement elle aurait dû la perdre, enfin bon, elle corrigerait cela plus tard. En tout la décharge avait durée environ cinq minutes, ce qui était très long pour ce genre de chose, néanmoins la Drow pouvait encore tenir debout, mais malheureusement le choc fut tel que son cobaye était inconscient. Logiquement, si on oubliait l'échec sur l'ossature, Cryna possédait désormais toutes les caractéristique d'un Golem de Glace, mais avec quelques touches supplémentaire à la façon Kiladrïa. Premièrement, résistance au feu simple, donc comme le soleil en plein mois de Pyros, ou encore pouvoir traverser un mur de flamme provoqué par un incendie. Deuxièmement pas plus lourde que la normale, Cryna conservait exactement son poids d'origine, donc aucuns soucis pour se mouvoir. Troisièmement impossibilité de fondre et de se retrouver à l'état liquide. Quatrièmement invulnérabilité aux flèches non magiques, ça lui ferait le même effet que si le projectile se planterait dans la terre.

Désormais elle avait le sang froid et plus le moindre besoin de se nourrir ou dormir, mais le plus impressionnant, c'était qu'elle conservait son âme, ainsi elle était toujours vivante. Pour se guérir elle aura besoin d'eau, j'entend par là la récupération d'un membre perdu, seul problème, ses os, eux n'entraient pas dans le cadre de cette capacité, donc tant que la matrone n'aura pas arrangé cela, il valait mieux pour Cryna de faire attention à bien rester entière. Autres défauts, la jeune fille ressentira toujours la douleur, et conservait exactement la même force physique, de plus, elle ne pourra plus jamais grandir et restera ainsi pour toujours, une fillette. Néanmoins il fallait voir le bon côté des choses, elle devenait éternelle, fini les cinq mille ans Elfique, à présent elle avait la longévité d'un Vampire. De toute façon elle comptait tout lui expliquer de vive voix, car quand tout ça prit fin, tout le liquide verdâtre se transforma en neige autour de Cryna, il ne restait donc plus qu'à la sortir de là, chose facile puisqu'elle fit littéralement voler la paroi vitrée en éclat à l'aide d'un violent coup de massue en adamantine. Après quoi la fillette dévala le monticule de neige avant de finir sa course aux pieds de Kiladrïa. La Drow laissa courir ses yeux sur cette dernière avant de s'accroupir pour lui retirer les cheveux qui recouvrait son visage.

- Cryna ... Fit-elle doucement. Cryna, c'est terminé, réveilles toi, si tu te sens fatiguée c'est normal, mais si tu restes dans cet état léthargique tu vas mourir, alors réveilles toi !

Terminera t-elle plus sèchement. Kiladrïa lui tapotait le visage pour l'aider dans cette démarche qui était de revenir à elle. Il était évident qu'elle allait se sentir bizarre si elle réussissait, enfin bon, la Drow comptait tout lui expliquer, restait juste à voir si elle était assez forte pour survivre, ainsi elle serait la première victoire réelle de la matrone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Sam 21 Nov - 5:23

Cryna observa attentivement tout les préparatifs de Kiladrïa, et ne put s'empêcher de sourire quand cette dernière retira l'échelle après que le couvercle du réceptacle soit clos...c'était pas comme si elle pouvait fuir, pas sans ses pouvoirs, et elle ne cherchait pas non plus a fuir. Elle avait donner sa parole, et elle la respecterait, et puis elle était curieuse de ce qui pourrait bien être le résultat de cette expérience. Elle regarda Kiladrïa enfiler une paire de bracelet, dans lesquelles elle introduit une séries de cristaux de différents couleurs. Cryna se demandait bien a quoi ils pouvait servir. Elle eut sa réponse assez vite. Elle vit l'éclair partant des mains de Kiladrïa qui vint vers elle et eut le reflex de sauter de cote, bien qu'elle n'avait rien sous ses pieds pour se propulser. Donc, elle se prit l'éclair dans la tronche a plein fouet. Jamais elle n'avait ressentit tant de douleur. Elle voulait crier, mais son corps était paralyser. Elle grinça des dents. Elle avait l'impression que son corps était en ébullition. Elle porta alors son regard sur sa main droite et la vit se changea en flamme, en vent, en eau, en pierre, en sang, en adamantine, puis en énergie magique et pour finir, en glace. Elle sentit quelque chose changer en elle, en fait, elle sentit tout son corps se changer. Elle essaya de rester consciente jusqu'à la fin, mais ses sens et son corps envoyèrent une surcharge d'information a son cerveau, qui du se mettre en veille pour se sauver. Cryan sombra donc dans l'inconscience.

Quelque minute plus tard, Cryna poussa un grognement, et rouvrit les yeux lentement, tout en levant le bras pour essayer d'éloigner la main qui lui tapotait le visage. D'autres grognement s'en suivit, alors que sa vision brouiller se réglait et le visage de Kiladrïa devint clair. Cryna ne put empêcher son sourcil droit d'arquer, démontrant sa surprise. Elle réalisa aussi qu'elle était coucher a terre. Mais un maux de tête lui vint alors, suivit d'un puissant vertige. Elle détourna alors la tête, et régurgita tout le liquide qui se trouvait dans ses poumons et son ventre sur le sol, épargnant ainsi les habits de Kiladrïa. Elle se prit alors le front et grogna de plus belle. Enfin, quand elle se sentit assez bien, elle leva alors la tête de nouveau, son regard remplit de questions silencieuse, bien qu'elles le le resteraient pas très longtemps.

-Je comprend maintenant...Kila, pourquoi tu voulait pas me révéler ce qui allait se passer en détail. Merci de l'avoir fait...savoir d'avance n'aurait servit a rien. On...ne peut pas se préparer a recevoir tant de douleur...ou plutôt, je n'aurais pas put me préparer...du moins, en si peu de temps...

Cryna inspira alors profondément, puis tourna a nouveau rapidement sa tête pour tousser une bonne dizaines de fois, crachant un peu de liquide verdâtre a chaque fois. Elle grogna de nouveau, puis prit une deuxième inspiration profonde, puis une troisième, pour finir avec une quatrième, avant de recommencer a respirer normalement. Elle choisit alors de se mettre en position assise, ce qui la fit encore tousser, mais moins cette fois, pour ensuite porter de nouveau son regard sur Kiladrïa.

-L'expérience a-t-elle réussit? Je l'espère bien, parce que je doute que je soit en état de replonger dans la cuve de nouveau...

Cryna se retourna pour voire la cuve, découvrant ainsi la paroi vitrée fracassée. Elle remarqua également que le sol était couvert de neige. L'elfe reporta son regard sur Kiladrïa, arquant de nouveau un sourcil.

-Y'a-t-il eut un problème?Parce que la cuve non plus ne semble pas trop en état...

Cryna choisit alors de se taire pour laisser Kiladrïa lui répondre.

(HJ: J'avais le gout de mettre que Cryna faisait la goutte d'eau, comme dans les manga et les animes, en voyant la cuve fracassée, mais bon, c'est du sérieux, donc pas de chose 'improbable' ehehehe.)
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 23 Nov - 14:22



À force de persévérance la matrone finira par réussir à faire revenir Cryna dans le monde des vivants, jusque là tout allait bien mise à part qu'elle dut cracher tout le liquide qui reposait dans ses poumons, mais une rechute pourrait survenir à n'importe quel moment, c'était la raison du pourquoi il ne fallait pas se réjouir trop vite. Néanmoins, la gamine ne tardera pas à lui parler, c'était une bonne chose, au moins elle avait conserver toutes ses facultés mentales, elle pouvait aussi bouger, ça c'était excellent comme point de départ ! Kiladrïa ne laissait pas sa joie l'aveugler, car elle observait les moindres parties de son corps dénué de tout vêtements afin d'agir si quelque chose de néfaste se produisait, car une désintégration moléculaire pourrait s'en suivre après pareille métamorphose. Quant à Cryna, elle n'avait pas l'air plus inquiète que ça en vue de sa nouvelle position, d'ailleurs elle ne fit pas vraiment attention à ce qui avait pu lui arriver. La jeune fille regardait la matrone, cela laissait aisément présager qu'elle allait la questionner, de toute façon Kiladrïa ne voyait aucun inconvénient à lui répondre, puis, la seule chose qu'elle voulut savoir c'était de savoir si l'expérience avait réussi. Malheureusement la Drow ne pouvait pas en être sûre pour le moment, ce genre de pratique était loin d'être connue, associer Golem et être vivant était une ambition relativement audacieuse et l'issue incertaine. Cryna avait toutes ses chances car c'était la première à avoir tenu aussi longtemps, aussi, même si elle trépassait maintenant, la matrone pourrait au moins se dire qu'elle avait de gros progrès et que les choses à revoir seraient moindres.

- Il est trop tôt pour le dire Cryna ! Répondit-elle sèchement en se relevant. Ce que tu as subis a été tellement intense pour chaque cellule de ton corps que tu pourrais te dissoudre d'ici une dizaine de minutes, alors pas de réjouissance !

Kiladrïa parlait sur un ton très dur, comme si elle était déçue de quelque chose, pourtant il n'en était rien, elle craignait seulement d'échouer encore une fois, alors ça la mettait quelque peu sur les nerfs. Cependant Cryna ajoutera en demandant si il y avait eu des complications étant donné l'état présent du réceptacle dans lequel elle était enfermée. La matrone sourit sadiquement, car à entendre le ton de la voix de son cobaye, tout portait à croire que c'était terminé, et pourtant ... Car une fois les dix minutes passées elle devra subir tout une série de teste pour voir si tout allait pour le mieux, et malheureusement pour elle, ça n'allait pas lui faire du bien, oh non loin de là ! Il fallait savoir que Kiladrïa avait pour soeur Umrïa, d'où la même terminaison de leur prénom, c'était une principauté de leur maison. Et cette dernière devrait la rejoindre rapidement dés qu'elle fera pivoter le joyaux de sa bague, chose qui le fera s'illuminer, en même temps que celui d'Umrïa, donc elle saura qu'elle devra venir pour compléter son expérience. Heureusement Kiladrïa était l'ainée, donc elle aura le dessus sur cette dernière, mais pourquoi faire appel à sa soeur ? Tout simplement parce que Umrïa était LA meilleur en ce qui concernait les tortures en tout genre, alors si elle voulait constater l'efficacité de son expérience, cette dernière était la mieux placer pour le lui démontrer.

- Il fallait que je te fasse sortir rapidement, alors j'ai sacrifié la cuve ! Ca te va comme réponse ? Fit-elle tout en se retournant pour s'éloigner de Cryna avant de la regarder de nouveau. À présent tu vas essayer de te lever et de venir vers moi, si tu arrives à me toucher sans fondre lamentablement, tu survivras et nous pourrons ainsi passer à la phase deux !

La matrone attendait que son cobaye réussisse cette chose si simple qui était de marcher, mais pour elle ça allait être un véritable chemin de croix, car ça révèlera en même temps si elle allait vivre ou mourir. Les dix minutes supposées étaient valables que si elle ne bougeait pas, mais là ... Ca sera tout autre chose, et si elle avait échouer Kiladrïa voulait le savoir tout de suite pour ainsi se remettre tout de suite au travail pour une prochaine victime de ses expériences quelques peu douteuse. Allait-elle survivre ? Si oui est ce que c'était vraiment une bonne chose ? Car il y a des états pire que la mort ...

[Annonce : Tu peux choisir entièrement entre vivre ou mourir Cryna, le choix t'en revient.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 23 Nov - 15:33

Satisfaite des répliques de Kiladrïa, bien que le sourire sadique de cette dernière portait a présent avertissait Cryna qu'elle avait peut-être trop pousser sa chances avec ses paroles un peu sarcastique...mais bon, rendu ou elle était, la douleur ne lui faisait pas vraiment peur, pas après son séjour dans la cuve. Puis elle se rappela que les Drows affectionnaient beaucoup l'art de la torture. Cryna ne put s'empêcher de soupir, elle doutait bien que son confort était bien la dernière chose qui importait Kiladrïa, et que cette dernière voulait probablement effectuer des tests sur elle, pour voire si oui l'expérience avait bien fonctionner.

Kiladrïa s'éloigna alors d'elle, puis lui dit de se lever et de s'approcher d'elle, pour voire si elle n'allait pas...fondre? Donc, elle avait possiblement était changer en être fait de glace...cela expliquerait bien la neige, et ca se fixait bien avec son affinité élémentaire. Mais Cryna rangea cela dans la catégorie théorie, plutôt que fait, et attendrait que Kiladrïa lui dise clairement ce qui lui était arriver. Cryna se leva donc, bien qu'il lui fallut trois essaie avant de se tenir début sans avoir peur de s'effondrer. Elle prit alors une minute pour se palper le corps, notant qu'il était beaucoup plus froid qu'avant, bien qu'elle savait qu'elle l'était probablement bien plus qu'elle le percevait, puisque sa mains était également froide. Un autre point pour sa théorie. De plus, elle ne sentait pas la neige fondante, qu'elle savait froide, sous ses pieds. Elle reporta son regard sur Kiladrïa et orienta son corps vers elle. Elle fit un pas, s'arrêta, puis fit un autre, hésita de nouveau, puis, quand elle fut satisfaite qu'elle restait en un morceaux, elle s'avança en marchant normalement vers Kiladrïa et s'arrêta devant elle. Elle évalua de nouveau l'état de son corps, puis regarda Kiladrïa droit dans les yeux.

-D'évidence, je suis toujours entière...cela vous êtes-il satisfaisant, Kila?

Cryna choisit de recommencer a vouvoyer Kiladrïa. La Drow n'était pas son amie, mais son alliée, et sa maitresse. Si elle la tutoyait en publique, elle se ferait surement réprimander, et cela mettrait Kiladrïa dans l'embarras, chose que Cryna ne désirait pas, alors autant garder ses habitudes et la vouvoyer tant et aussi longtemps que Kiladrïa ne lui aurait pas dit de faire autrement.

-Que doit-je faire a présent, ma Ill'haress?

Cryna s'inclina alors légèrement devant Kiladrïa, puis se remit droit pour la regarder a nouveau dans les yeux. Elle savait que sa coopération lui épargnerait toutes douleurs évitable, et contribuerait d'avantage au succès de l'expérience et a sa survie. Son expression était des plus sérieuse et tout son attention était centrer sur la Drow. Elle attendit donc qu'elle daigne lui répondre et lui dire quoi faire pour la deuxième étape de l'expérience.

(HJ: Ill'haress est le mot Drow pour Matrone, du moins, c'est celui que j'ai le plus souvent rencontrer. Cryna connait quelque bribe du langage Drow grâce a ses lectures)

~ Il est 15 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Dim 6 Déc - 17:28



Cryna était toujours au sol, et Kiladrïa l'observait sans même faire le moindre mouvement, attendant que cette dernière vienne à elle. Ces quelques seraient définitifs pour savoir si oui ou non son expérience avait réussi ... La Drow ne laissait paraitre aucune émotion, mais au fond d'elle ce n'était pas du tout la même chose, elle craignait que son cobaye trépasse et qu'elle se devait de tout recommencer, ça non alors ! Cependant Cryna décida de s'exécuter, alors il lui fallu tout d'abord se lever avec son nouveau corps, elle prit plusieurs longues secondes mais finira par y parvenir, cette gamine avait de la ressource, voila qui mettait toutes ses chances de survie de son côté. Kiladrïa demeurait droite comme un "i" l'air impassible, le regard rivé sur chacun des mouvements que pouvait faire la jeune Elfe. Puis, Elle commença à avancer, un premier pas dont le pied traina sur le sol, elle semblait éprouver une certaine difficulté à faire travailler ses articulation. Néanmoins ça dura pas, car ce progrès se démontra à partir de sa quatrième foulée, Cryna avançait vers la Drow avec plus d'aisance à chacune des secondes qui s'écoulait. En la voyant faire la Matrone laissa un sourire se dessiner lentement sur ses lèvres, elle venait tout juste d'être convaincue qu'elle avait enfin réussi après tout ces échecs qui semblaient ne plus en finir. Le cercle vicieux se rompit juste à l'instant où la gamine se courba devant elle en signe de soumission, Kiladrïa se contenta de hocher la tête mais avec beaucoup de peine pour dissimuler sa joie ...

- Oui ! Répondit-elle d'une voix forte qui résonna dans toute la pièce caverneuse. Cela me satisfait grandement, au moins je sais que tu ne trépasseras comme les autres, je suis fière de ma réussite !

Certes les relations maitresse et cobaye étaient remises au goût du jour, mais les projets que la Drow avaient en tête ne changeaient en rien. C'est pourquoi elle se dirigea ensuite vers un des murs de la pièce sur lequel était fixée quatre chaines plus un cinquième truc qui pour le moment était impossible de savoir ce que c'était, de plus il se situait au milieu de toutes les autres attaches ... Une fois à côté la Matrone arrangeant l'emplacement de ces dernières, comme si la seconde étape allait se dérouler ici même ... À croire que Cryna finira enchainée au mur pour mettre son nouveau corps à rude épreuve. Cependant la gamine lui demanda ce qu'elle devait faire maintenant, tout en la nommant dans la langue Drow, sans doute pour se faire apprécier par cette dernière, hélas ça sera l'effet inverse qui se produira ! Dés lors où la gamine a prononcé ma Ill'haress, Kiladrïa se dirigea à vive allure vers elle et la gifla si violemment que Cryna pourrait tourner par deux fois sur elle même. Pourquoi un tel acte alors qu'elle ne lui avait pas manqué de respect ? Sa réponse n'allait pas tarder à s'en suivre.

- Écorche encore une seule fois la langue ténébreuse avec ton accent surfaçin, tu n'auras plus jamais l'occasion d'émettre le moindre son à l'avenir ! Me suis-je bien faite comprendre ?! S'écriait-elle tout en la secouant durement.

Une fois les pendules remises à l'heure, Kiladrïa empoigna fermement le bras de l'enfant avant de l'entrainer jusqu'au mur où les chaines pendouillaient. Ne lui laissant même pas le temps de s'y mettre elle même que la Drow lui envoya une étrange onde de choc qui parcouru tout son être afin de l'étourdir quelques instant, puis, elle la plaqua dos contre la roche avant de lui attacher mains et et pieds en quatrième vitesse. À présent la petite Cryna formait une croix au mur ... Quant à Kiladrïa, elle attendit que cette dernière reprenne ses esprits avant de pousser l'étrange barre métallique pour y enfermer le cou de l'enfant, c'était donc à ça que servait la cinquième chose qui se trouvait entre les chaines. La Matrone se doutait bien que Cryna aurait un peu de peine à comprendre sa réaction, alors elle se décida tout bonnement de lui expliquer.

- La voila la deuxième étape ! Je t'ai malmenée pour t'y mettre oui ! Mais tu vas être durement torturer alors j'ai éviter toutes rébellions de dernières minutes en me comportant ainsi. Kiladrïa parlait tout en faisant pivoter le joyaux de sa bague jusqu'à ce que cette dernière s'illumine d'une étrange lueur rouge. Dans moins d'une heure tu vas faire la connaissance de ma soeur cadette Umrïa, la meilleure en ce qui concerne la torture en tout genre, puis, une fois cela passé, ça sera terminé si tout c'est bien passé bien sûr !

Cryna pouvait toujours parler malgré ce qu'elle avait autour du cou, son larynx n'en était que très brièvement altéré ... Néanmoins, pendant ce temps, Kiladrïa actionna une nouvelle fois le levier de façon à ouvrir la lourde porte-rocher qui avait été précédemment abaissée ... Qu'allait raconter la fillette le temps que Umrïa arrive ?

~ Il est 15 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 7 Déc - 16:06

La gifle fut une surprise pour Cryna, mais elle s'en remit rapidement, sans verser la moindre larmes comme l'aurait fait une de ses anciennes camarade au Temple. Elle avait offenser sa maitresse, et avait donc mériter la réprimande. Cryna regretta rien de son action, puisqu'elle lui avait permit de déterminer que Kiladrïa n'appréciait pas son accent. Elle ne commettrait pas l'erreur deux fois. Elle se donna donc un but a long terme, soit apprendre le Drow et éliminer son accent. Ne pas connaitre la langue locale était toujours un désavantages, qui pouvait facilement s'avérer mortelle.Mise a part cela, Cryna ne put s'empêcher de sourire devant le fait que sa maitresse était satisfaite des résultats. Elle se laissa trainer vers les chaines que Kiladrïa avait préparer et encaissa l'onde de choc sans gémir. Un grognement de douleur lui échappa par contre quand son dos rencontra la pierre du mur.

Peu de temps après, elle se retrouvait a faire la croix contre le mur. La position n'était pas des plus confortable, mais Cryna ne s'en plaigna pas, se plaindre serait se montrer faible, et cela était synonyme de suicide avec les drows. Aussi fut-elle heureuse de pouvoir accéder a ses pouvoirs...

Elle écouta Kiladrïa lui dire ce qui allait prochainement lui arriver. La notion de torture supplémentaire ne la faisait sauter de joie, mais bon, fallait s'y habituer, elle était chez les Drows, peuple pour lequel elle éprouvait de plus en plus de respect. Et si Umrïa était un tant soi peu comme sa sœur, cette rencontre allait être intéressant. Elle estimait ses chances de survivre raisonnablement haut, tout bon tortionnaire devait savoir infliger un maximum de douleur sans pour autant mettre la vie de l'interroger en péril, tout en creeant l'illusion du contraire. Et elle doutait bien que Kiladrïa la voulait bien vivante, puisque semblerait-il qu'elle soit sa première réussite parmi tant d'échec...c'était bien de se sentir apprécier, bien que très indirectement. Soudainement, un question lui vint a l'esprit, et puisqu'elle pouvait encore parler, elle l'adressa a Kiladrïa, alors que celle-ci eut finit de rouvrir l'immense pierre qui servait de porte.

-Kila, pourrait-je savoir ce que je suis devenue exactement? J'ai peur que je n'ai que des théories, sans avoir de preuves définitives qui me permettrait de déterminer laquelle ou lesquelles de mes théories sont vraies ou fausses.

Cryna garda son regard sur Kiladrïa, attendant la réponse ou la réaction a sa question.

(HJ: C'est court, mais bon, avec un perso comme Cryna et étant enchainer, je peux pas faire grand chose autres qu'être obéissante.)


~ Il est 15 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Mer 9 Déc - 3:11



La porte était à présent ouverte, et sa bague venait de s'éteindre, preuve que Umrïa arriverait bientôt. Quant à Cryna, elle demeurait docile, mais s'osa tout de même demander ce qu'elle lui avait fais, il était légitime de se connaitre, malheureusement la Drow ne pouvait être sûre de rien tant que son corps n'aura pas été exploré en profondeur, d'où l'aide inestimable de sa soeur cadette, d'ailleurs elle espérait que cette dernière ne soit pas ennuyé à la sortie de Ched-Nasad, car ça se pourrait très bien ... Cependant elle avait besoin de se concentrer, et si Cryna commençait à lui poser trop de question ça n'allait pas faire ! Alors la matrone se rapprochera avant de lui donner une petite tape sur la joue pour lui faire comprendre de se taire, après quoi elle retourna auprès d'une de ses étagères sur laquelle reposait nombre de potions qui devaient dater de plusieurs siècles à en voir la poussière qui les recouvrait. Kiladrïa prit tout son temps pour finalement s'emparer du récipient bleuté, elle le déboucha puis positionna son nez juste au dessus du goulot afin d'en humer le contenu, oui elle aussi était prête, la macération avait abouti ... La Drow observait Cryna tout en tenant la bouteille, qui fallait l'avouer avait une forme bien particulière avec sa forme ovale et cubique à la fois, son air semblait menaçant, et pourtant elle ne pensait rien, elle se contentait juste de la regarder dans un silence de mort ... Néanmoins il ne dura pas, car elle ne voulait certes pas l'entendre, mais elle, elle pouvait parler !

- Inutile d'user ton énergie à parler Cryna, de plus je ne veux pas t'entendre, j'ai besoin d'être bien préparé mentalement pour ce qui est de la phase deux ! Et non tu n'es pas encore hors de danger, là tu as passé la partie facile, c'est quand Umrïa arrivera que ça se corsera, alors tes théories tu peux te les garder !

Il était vrai que Kiladrïa semblait beaucoup plus angoissée que tout à l'heure, de plus sa soeur n'était pas toujours obéissante et finissait toujours ses tortures en tuant sa proie, alors si la tête de Cryna ne lui revenait pas, le danger qu'elle n'en revienne pas doublerait ! Cependant la matrone irait jusqu'à faire trépasser Umrïa si elle venait à faire ça à son cobaye, bien sûr elle ne se doutait pas qu'elle venait avec quelqu'un, mais peu importe, pour elle tout ce qui comptait c'était que ça réussisse. Quant à la potion qu'elle tenait en ce moment, à quoi pouvait-elle servir ? Tout simplement à corriger les défauts qui auraient pu résulter de la première phase, autrement dit tout était prévu pour que la perfection soit atteinte, mais ce qu'elle semblait ignorer. C'était que à force de vouloir surpasser la nature, elle et son cobaye risquaient d'être consumés par les feux même de la création, car à vouloir trop en faire, le miracle de la magie pourrait s'avérer plus immonde que la plus pire de toutes les maladies connues et inconnues, autrement dit la perfection peut parfois égaler la destruction, ou bien cacher un autre sens ...

- Je veillerais à ce que tout se passe pour le mieux, je vais réussir, et toi tu survivras et deviendras la plus puissante de tout les bras droit vivants à Ched-Nasad, ça tu peux en être sûre et certaine ! Mais il ne te faudra jamais oublié que tu es à moi, et que je pourrais te détruire à la moindre trahison de ta part ! À présent attendons, et je ne veux rien entendre, c'est la dernière fois que je le dis !

Cryna avait tout intérêt à l'écouter, car une créature désobéissante lui serait d'aucune utilité, donc elle n'éprouverais aucun scrupule à l'euthanasier pour ne plus être ennuyée, bien qu'elle était unique elle ne se gênerait pas ! Après quoi, Kiladrïa reposa la potion sur l'étagère tout en ayant pris soin de la reboucher, et décida d'attendre debout sans plus rien dire ou faire mise à part croiser les bras. Umrïa n'aura pas intérêt à être trop en retard, sinon elle risquerait de le regretter amèrement !

~ Il est 15 heures 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 14 Déc - 2:20

Tout les préparatifs étaient en place, Kiladrïa n'attendait à présent qu'une chose, sa soeur Umrïa afin de passer à la phase deux de son expérience. Cependant elle ignorait qu'à ce même moment cette dernière avait ordonné à son nouvel élève de l'accompagner, cela risquait de ne pas plaire à son ainée, puisque c'était tenu très secret ce qu'elle faisait dans son repaire. Mais peu lui importait, déjà qu'elle n'était pas très emballée d'y aller, alors il ne fallait pas la chercher ! C'est alors qu'elle se mettra en route avec Kyo tout en ignorant sa question. Puis, une fois arrivés aux portes de Ched-Nasad, le duo fut arrêté par la grande matrone, la prétendante au trône, cette dernière leur demandera où ils allaient si vite, Umrïa répondra alors qu'une affaire très urgente se préparait dans les tréfonds obscurs, et étrangement la Drow ne cherchera pas à en savoir davantage et les laissera passer. La soeur de Kiladrïa eut un drôle de pressentiment quant à cette rencontre soudaine, jamais la grande Matrone ne l'avait accoster ainsi, sans doute s'était-elle rendue compte de quelque chose ... Il fallait espérer que non, sinon ça pouvait aller très loin cette histoire !

Pendant ce temps dans son repaire, Kiladrïa réunissait toute l'énergie environnementale afin de permettre à Cryna de survivre si jamais la torture surpasserait sa tolérance à la douleur. Ce type de concentration demandait énormément de pratique et de temps, ça sera pourquoi Umrïa et Kyo arriveront sans le moindre problème jusqu'à son antre. La bourreau fera mine de tousser afin de sortir Kiladrïa de sa demie torpeur, à cela cette dernière sursauta, puis, immédiatement son regard de braise se posa sur l'individu qui l'accompagnait ! Alors sur un ton plus que sévère elle lui ordonnera de le virer de là, mais Umrïa refusera tout en disant qu'il avait déjà tout vu, alors ça servirait à rien. Kiladrïa décidera donc d'emmener sa soeur à l'écart afin de lui parler sans que Cryna ou Kyo ne les attendent. Ainsi ils se retrouvèrent tout les deux seuls dans le repaire de la matrone au cheveux de feu. La jeune Elfe était toujours attachée au mur, donc à la merci de Kyo, le psychopathe, qu'allait-il lui faire ? Lui parler, ou bien montrer une nouvelle fois à Umrïa combien il était digne d'elle ? Tout dépendait de lui ...


~ Il est 16 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 14 Déc - 3:09

Cryna avait préférer méditer pendant que Kiladrïa continuait de faire ses préparatifs. Elle revint a la réalité que lorsque Kiladrïa et Umrïa, bien qu'elle ne savait pas que cette dernière était arrivée, étaient partis a l'écart. Donc, quand elle rouvrit les yeux, c'est un Drow mâle qu'elle vit, et non Kiladrïa. Elle fronça ses sourcils et chercha la pièce pour Kiladrïa. Ne la trouvant pas, Cryna reporta son regard sur le Drow.. Kiladrïa ne lui avait jamais dit que quelqu'un autre que sa sœur allait se présenter. Par précaution, elle activa sa seconde peau et se prépara a briser ses chaines, en les surcongelant, afin de pouvoir se défendre si le Drow se croyait tout permit. Et si c'était un intrus, elle se ferait un plaisir de lui montrer la porte vers les enfers. Mais elle choisit de rester silencieuse, afin de déterminer si elle devait s'en prendre a lui ou attendre que Kiladrïa revienne, bien qu'elle était certaine que la matrone l'aurait avertis si un mâle serait la...

Elle continua de retourner la question dans sa tête, tout en gardant son regard austère river sur le Drow. Elle ne voulait pas se défaire de ses chaines si elle pouvait l'éviter. Sa maitresse l'y avait mit et elle préférait y rester tant que Kiladrïa ne lui avait pas dit le contraire. Alors elle garda cette option en dernier recours.

(HJ: Oui c'est court, mais bon, j'y peut rien...pour ce qui est de me libérer de mes chaines, il n'a pas été spécifier qu'elle était des chaines spécial. Alors je présume que je peut les briser en les fragilisant avec ma glace rampante. Je donne a present la parole a Kyo!)

~ Il est 16 heures 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 14 Déc - 16:24

Nous somme partit très vite, je n’ai pas vraiment eu le temps de me remettre de mon combat j’étais fatigué et le chemin qu’empruntait ma maitresse n’était pas sans risque, on pouvait tomber dans une embuscade a tous moment, la route vers les tréfonds était longue et Umrïa n’a fait qu’ignorer ma question donc je ne savais pas vraiment ou nous allions. Sur le chemin nous avons croisé la grande matrone qui nous a demander vers ou nous nous dirigions ma maitresse s’empressait de lui répondre et au grand étonnement de Umrïa, celle-ci acquiesça et nous laissa passer sans aucun problème ! Je voyais le doute planez sur le visage d’Umrïa encore étonner de la réaction de la grande matrone mais je ne me suis pas inquiéter pour sa ! Puis nous somme enfin arrivé a destination , nous nous trouvions devant une grande porte quand soudain ma maitresse ce mit a tousser et dans la minute qui suivit un grande Drow au cheveux couleur de feu, ouvrait la porte et me regardais avec dédains pour ensuite m’ordonner de virer de la sur le champs !Mais Umrïa expliqua que j’avait déjà tous vus et que me faire partir ou non ne servirait plus a rien !Ensuite Kiladrïa Prenat se qui semblait être sœur a partit.

Je me retrouvais seul face a cette misérable femelle Elfe suspendu au mur par des chaînes qui semblait porter un regard hostile a mon égard. .
Ca me faisais bien rire de la voir me regarder ainsi alors que pour le moment c’était elle la vermine a la merci de mon imagination sanguinaire débordante ! Elle était donc en position de faiblesse mais quand je me suis rendu compte qu'elle continuais a me regarder avec insistence je savais que je n’avais pas à faire a n’importe qui non plus, j’ai donc décidé de m’adresser a cette femelle :

- Tout d’abord cesse de me regarder ainsi misérable, je ne te ferais aucun mal même si je dois avouer que je meurs d’envie de te découper en morceau ! Si tu savait le nombre d’Elfes que j’ai réduit a néant dit toi que tu ne m'impréssione pas du tout! Donc à présent tu peux arrêter de t’inquiéter je ne te ferais aucun mal du moins tant que ma maitresse ne me l’ordonne pas !

J’attendais de voir ce que cette misérable vermine allait me répondre et aussi le retour de ma maitresse pour avoir un plus de renseignement sur le pourquoi du comment je suis ici…

~ Il est 17 heures 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 14 Déc - 20:51

Cryna ne put empêcher un sourire mesquin de se former sur son visage devant les paroles du Drow. Il la croyait a sa merci, et il la sous-estimait, deux erreurs qui lui couterait la vie s'il osait s'en prendre a elle. Elle ne ferait toutefois pas la même erreur que lui en le sous-estimant. D'après ce qu'il a dit, il était venu avec sa maitresse, ou plutôt que sa maitresse était proche. Il était donc probablement le serviteur ou un conseiller d'Umrïa, si elle était arrivée...Beaucoup de théories naquirent dans son esprits, mais encore, elle ne pouvait rien prouver, et elle ne voulait pas risquer d'attirer la colère de sa maitresse ou de sa sœur.

-Pfft...si tu crois que tu me fait peur, tu rêve en couleur...Je suis ici de mon plein gré, pas en temps que prisonnière, peut-être du même niveau qu'une esclaves, mais je ne doit obéissance et respect qu'a Kiladrïa et a tous autres qu'elle estime digne. Elle m'a seulement avertis de la venus de sa sœur, pas d'un mâle qui aime flatter son propre orgueil...tu est tout bonnement pathétique...et sous-estimer un ennemi et la meilleur façon de te faire tuer, abruti.

Chacune de ses paroles dégoulinaient de venin, et bien qu'elle était plus ou moins incapable de bouger a sa guise, on pouvait voire qu'elle était très sure d'elle ne serait-ce qu'en faisant attention a son langage corporel. Le Drow allait probablement prendre offense, et elle souhaitait a demi qu'il se laisse emporter par son orgueil blesser. Elle garda son sourire moqueur et on pouvait voire dans ses yeux qu'elle se foutait complètement de lui. Et si il s'attaquait a elle sans permission, elle supposait que Kiladrïa ne serait point contente. Elle choisit de ne pas révéler cette information au Drow, ne voulant pas se priver d'un divertissement possible dans le proche future.

Et en arrière plan de sa conscience, elle gardait toujours son sort de glace rampante en réserve en cas qu'elle devait se libérer.

~ Il est 17 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Dim 3 Jan - 7:47


Alors que Umrïa arrivait, Kiladrä n'attendit pas plus longtemps pour la prendre à l'écart afin de lui parler en privé, et durant ce temps Kyo et Cryna étaient tout seul dans le repaire de la matrone. Le Drow menaçait la femelle, et cette dernière répliquait, allant même jusqu'à se préparer à se délivrer en cas de nécessité, ce qui paraissait relativement normal étant donné l'état mental plutôt douteux du mâle aux oreilles de chien battu. Heureusement que Kiladrïa ne traina pas plus longtemps. Suivie de très près par sa soeur, la matrone attira l'attention des deux jeunes en simulant un raclement de gorge ! Elle avait bien remarqué que ces deux là se détestaient déjà, alors il fallait faire attention à ce qu'il n'y ai pas de débordement, parce que si l'un tuait l'autre, les deux frangines pourraient devenir ennemies, chose dont la ville de Ched-Nasad n'avait guère besoin ! Heureusement pour le moment tout allait pour le mieux, de plus, une chance pour Cryna, les chaine fragilisée par le givre n'avaient pas été remarqué par qui que ce soit ... Oui Kiladrïa n'avait manifestement pas utilisé les bons métaux pour accomplir la phase deux, mais elle ne s'attendait pas à ce que ce soit un golem de glace qui résulte de son expérience, mais plutôt d'adamantine ... Apparemment il y eut un effet controverse au fait que Cryna soit prêtresse de Shiva, la glace avait donc pris possession de son corps, ma foi ça n'était pas plus mal.

- On se calme les enfants ! Fit-elle de sa voix rauque habituelle. Toi le ridé tu vas derrière ta maitresse ! Intima t-elle à Kyo.


- Oui viens ! Tu n'as rien à faire auprès de cette créature de toute façon ! Tu es trop bien pour y prêter attention !

Umrïa savait que Kyo n'écouterait pas les ordres de Kiladrïa étant donné qu'il était à présent sous sa responsabilité. Maintenant que tout le monde se trouvait à la bonne place, les choses sérieuse pouvaient commencer. Normalement Umrïa devait torturer Cryna au point qu'elle serait au bord de rende l'âme, mais le fait que sa soeur l'avait pris en privé pour lui parler de tout autre chose la fit changer d'avis sur ce qu'elle devait accomplir ...

- Aller, Umrïa, à toi de jouer, tu vas y arriver Cryna ! Finissait-elle dans un murmure.

- Non Kila, je préfère d'abord voir la chose dont tu m'as parlé juste avant !

- La phase deux ne peut pas attendre Umrïa, alors dépêches-toi !

- Non c'est décidé, je suis vraiment trop curieuse pour ce coup ! Kyo peut s'en chager si il faut !

- NON NON NON ET NON ! C'est TOI qui doit le faire !

- N'insistes pas ! Maintenant conduis-moi jusqu'à cette chose !

- Bon ... Comme tu voudras, alors en attendant je te détache Cryna !

Malgré le froid qui avait pris d'assaut les chaines, les anneaux s'ouvriront sans trop de problèmes lorsque Kiladrïa y introduisit la clé ... À présent son cobaye était libre, et rien ne prouvait que la phase deux se ferait un jour vu comment c'était partit ! Kiladrïa n'était pas d'humeur à se battre des heures durant contre sa soeur pour savoir qui fera quoi en premier, elle était fatiguée et en avait déjà marre de la voir là avec l'autre truc noir là bas ! Bien maintenant il fallait expliquer le changement de programme, et surtout pourquoi juste à la dernière minute.

- Hmmm, Cryna tu vas me suivre, et toi tu suivras ta maitresse ! Il y a un petit changement de programme, avant de ...

- Hey tu es pas obligée de te justifier devant cette merdeuse grise !

- Tais toi Umrïa ! Je rend des comptes à qui je veux, où je veux et quand je le veux, c'est bien clair ?! Voyant qu'elle n'ajoutait rien, Kiladrïa poursuivit. Bon ... Avant que je ne revienne j'ai parler à ma soeur d'une personne que j'ai trouvé tôt dans la matinée, elle était inconsciente gisant dans les tréfonds obscurs, c'est pour cela que la phase deux est annulée, car ma chère frangine éprouve plus d'intérêt à aller voir cette capture qu'à te torturer ! Alors en route !

Le petit groupe n'aura pas long à faire, une centaine de mètres tout au plus avant d'arriver devant une étrange porte faite d'adamantine, ça servait de cellule ou bien de débarra à la matrone qu'était Kiladrïa, puis, sans plus attendre, elle l'ouvrit ... Et là stupéfaction, une jeune femme se tenait debout juste au milieu de la pièce, elle semblait attendre, et son visage ne reflétait aucune agressivité ... Apparemment c'était elle qui avait été trouvé par la matrone, en tout cas elle n'avait pas l'air du coin, ni même de ce monde étant donné le regard qu'elle avait ... Puis, pourquoi des yeux rouge ? Alors que ça peau était relativement pâle, on la prendrait presque pour une morte-vivante, bien qu'elle était trop docile pour ça ...


Cette jeune femme au regard perdu n'en demeurait pas moins sur ses gardes, elle n'avait pas non plus envie de se faire tuer, alors quand elle vit entrer ses personnes à la peau sombres, elle préféra rester calme afin de ne pas les énerver, et d'ailleurs elle se demandait pourquoi elle était là, car aux dernière nouvelle elle était au château d'émeraude avec sa soeur jumelle Lyra, et la gentille immortelle Cheshire. En tout cas, pour le moment ses questions resteront sans réponses, elle espérait juste être en train de cauchemarder et qu'elle se réveillerait d'un moment à l'autre ... Mais si jamais c'était vrai, mieux valait se présenter, non pas qu'elle avait peur, mais par respect.

- Salutation, je m'appel Pheare et je ne sais pas où je suis ...

Les deux matrones regardait avec un air tout bête, puis, sans attendre elles entrèrent en trombe dans la salle afin d'inculquer à cette étrangère les bonnes manières ! Ici on ne parlait que si on en avait l'autorisation, alors elles la rueront de coups au visage et au ventre, le pire était que la jeune femme ne se défendait même pas, ne sachant pas où elle était elle méritait peut être ce qui lui arrivait ...

- Parles encore sans y avoir été convié et je te vide de ton sang !

- Oui et moi je préparais une bonne soupe avec tes tripes, les araignées raffolent de ce genre de festin !

Comment allait réagir Kyo et Cryna devant cette scène et surtout cette jeune femme à l'apparence bien étrange ... Cependant si on faisait le compte, il y avait déjà deux Pheare sur Astrune, et toutes deux venant d'un autre monde, qu'est ce qu'il se passait au juste ?

~ Il est 17 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Mer 6 Jan - 8:50

Bien que contente que sa maîtresse fut revenu, Cryna ne put s'empêcher de se sentir déçut, sans rien laisser paraître sur son visage, que ce même retour empêcherait le drow de possiblement l'attaquer, lui donnant juste cause de se défendre. Bien sur, Cryna se doutait que la mort du drow aurait peut-etre offenser Umrïa, qui alors aurait put mener au déplaisir de Kiladrïa, chose qu'elle ne voulait guère. Des lors, Cryna se désintéressa son du Drow, son attention se portant plutôt sur sa maîtresse. Cette dernière demanda a sa sœur de faire ce qu'elle était venu faire, soit probablement la torturer pour tester sa corps et les modification qu'il eut subit, quelle qu'elles puissent être. Umrïa refusa, exigeant plutôt de voire quelque chose dont Kiladrïa lui avait parler auparavant. une dispute s'en suivit entre les sœurs, durant laquelle Cryna apprit que le drow a l'orgueil surdimensionner se nommait Kyo. Umrïa eut proposer ce dernier en guise de remplacement pour la phase deux de l'expérience de Kiladrïa, mais sa maîtresse refusa, puis, peu de temps après, elle décida de céder face a la demande de sa sœur. Cryna se retrouva bientôt libre de ses chaînes, semblerait-il que sa maîtresse ne voulait pas qu'elle reste seule, ou du moins sans surveillance. Elle écouta attentivement l'explication de Kiladrïa et sentit la curiosité l'envahir, bien qu'elle se garda de parler, puisque Kiladrïa n'avait rien dit qui nécessitait une réponse. Elle hocha par contre la tête pour dire a sa maîtresse qu'elle avait comprit. Cryna, bien qu'elle n'avait point peur de la douleur, ne se plaindrait pas qu'on retarde la séance de torture, bien qu'elle ressentait la même frustration que sa maîtresse face a ce même retard, ce qui égalait un manque de respect de la part d'Umrïa contre sa maîtresse, chose que Cryna n'accepterait pas. Aussi eut-elle complètement ignorer la remarque d'Umrïa. Semblerait que serviteur autant que maîtresse avait le même défaut de sous-estimer leurs ennemis présent et/ou future, sans oublier que tout deux semblaient avoir un orgueil impossiblement grand! Cryna la classa donc dans la même catégorie que Kyo, soit la catégorie "Futures Proies". Déjà, l'imagination de Cryna conservait maintes façons, toutes autant douloureuses qu'humiliant, de mettre fin a l'existence de la matrone et de son serviteur. Et pendant qu'elle pensait a cela, Cryna remit donc son sa robe de prêtresse et manteau, tout deux déchirer a plusieurs endroit et extrêmement froid, ayant était submerger sous la neige venu de la cuve. Elle n'eut même pas le moindre frisson, puisqu'elle avait déjà une mince couche de glace recouvrant sa peau. Elle rabaissa alors sa capuche sur sa tête. Elle fit le tout dans un silence total, puis suivit sa maîtresse, encore sans dire le moindre mot, et en ignorant a par entière Umrïa et Kyo.

Après un trajet relativement court, Kiladrïa leur présenta une porte en métal, une porte de cellule en jugea Cryna. Celle-ci fut ouverte, et Cryna ne put s'empêcher de hausser un sourcils quand elle vit une femme a l'intérieure. Elle était humaine, d'évidence, bien que son teint et son regard rouge l'eut fait penser a une vampire. Elle ne venait définitivement pas des environs...Mais malgré sa curiosité, Cryna resta de marbre. Quand la femme voulut se présenter, elle n'eut qu'assez de dire son nom, soit Pheare, et de commencer a demander ou elle était, avant que les deux sœur matrones entrèrent dans la salle pour la brutaliser. La femme ne se défendit même pas, ce qui était bien étrange, la jeune elfes pensa. Elles lui dirent alors qu'elle ferait mieux de garder le silence jusqu'à ce qu'on lui donne la parole.

Cryna fronça des sourcils devant ce traitement de la..."prisonnière"? Puis se rappela que les drows n'avait que très peu d'affection pour les uns et les autres, alors pour ce qui était des non-drow...Cryna se savait chanceuse d'être tomber sur Kiladria, bien qu'elle savait que cette dernière était aussi, sinon plus, cruelle que ses confrères et consœurs. Mais malgré cela, une parcelle, bien que petite, lui criait d'intervenir en faveur de la jeune femme. Mais elle se retint, de peur d'empirer les choses, pour la femme, elle se fichait éperdument de son propre sort. Aussi, la confiance de Kiladria lui était chére. La Matrone avait dit vrai qu'il y avait de quoi se vanter d'avoir put obtenir un bien si précieux quelque instant seulement après qu'elles se soient rencontrer.

Au moins ceci lui donnerait une raison de plus pour tuer Umria, mais pas avant de lui avoir infligée mille et une souffrance, mais seulement quand le temps y serait propice. Kiladria, d'après son analyse, semblait pas du genre a côtoyer et garder en vie les choses inutile. Ainsi donc, Umria lui était donc utile de quelconque manière, et tant que cela serait le cas, elle s'abstiendrait de la tuer, aussi simple que ça.

Cryna retourna alors son attention sur la femme...d'où pouvait-elle bien venir? et pourquoi? et comment? Cryna désirait connaître son histoire. L'érudit en elle avait fait surface et ne se retirerait pas de son esprit tant que sa curiosité ne serait pas satisfait. Ainsi donc, a la première opportunité, prendrait la peine de la questionner, si elle ne répondait pas a tout ses questions que sûrement les deux matrones se posaient également. Bien sur, il se pouvait bien que les deux sœurs la tue si elles en viennent a la torturer...la mâchoire de Cryna se serra. Elle devait absolument faire un effort pour au moins permettre a la femme de survivre. Elle prit donc son courage a deux mains et pénétra dans la salles, pour alors prendre parole.

-Maîtresse, pardonner mon insolence, mais il est claire que cette humaine n'y connaît absolument rien aux coutume Drows. Elle me semblait par contre prête a coopérer, a en juger son ton et son langage corporelle lorsqu'elle vous a saluer...Alors pourquoi dépenser de l'énergie pour la brutaliser pour son ignorance, alors qu'il serait bien plus productif d'y remédier et procéder a lui soustraire, si cela est bien-sur le désir de vous et de votre sœur, les information qu'elle possède sur comment elle est arrivée ici, ce qui pourrait bien etre intéressant? La brutaliser d'avantage pourrait la rendre incapable de vous les transmettre dans l'immédiat, et cela pourrait davantage retardait la phase deux de votre expérience. Et bien que j'estime que cette phase sera des plus pénible pour moi, il est probablement dans l'intérêt de tous qu'elle soit aborder et terminer dans les plus bref délais, non? Bien sur, cela n'est que mon opinion, qui est bien sur sans importance. A présent, je suis prête a recevoir quelconque punition vous daignez nécessaire pour corriger mon insolence...

Cryna mit alors un genou a terre et arqua son corps légèrement vers l'avant, se plaçant en une position de soumission face a Kiladria. Elle ne mentait pas quand elle se disait prête a etre punit. Elle n'aurait pas émit le moindre son si ce n'était pas le cas. Au moins elle pourrait attirer le courroux des sœurs matrones sur elle et donner la chances a la femmes de récupérer un tant soit peu. Bien sur, elle n'apprécierait pas la douleur qui viendrait avec la plupart des punitions qu'on pouvait s'attendre de venir d'une Drow. Mais ainsi était son lot a présent et elle s'y plierait entièrement.

Elle resta donc dans sa position agenouiller et attendit patiemment la réaction de sa Maîtresse.

(HJ: bon, voila! j'ai finalement finit ce poste, et il était temps! Merci d'avoir patienter!)

~ Il est 17 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Jeu 7 Jan - 21:02

Moi et Cryna, on continuait à se prendre la tête ! On avait du mal à s'entendre ! Les deux matrones le voyaient bien ! Si on continuait comme ça, ça allait finir en bain de sang assuré ! Alors, Kiladrïa m'intima de me mettre derrière ma maitresse. Umrïa m'avait dit que de toute façon, je n’avais rien à faire près de sa sœur ! Après tout, c'était bien elle qui m'avait à sa charge, et pas Kiladrïa ! Ensuite, Kildarïa détacha Cryna de ses chaines. Une fois cela fait, on devait tous suivre Kiladrïa. Elle avait quelque chose à nous montrer. D'après Umrïa, un changement de programme. Sa sœur s'énerva après elle ! Pour Kiladrïa, sa sœur n'avait pas à placer son mot ! Elle nous parla donc d'une captive, qu'elle avait trouvée inerte dans les tréfonds obscurs ! Elle voulait nous montrer cette nouvelle victime à torturer !

Quelques mètres plus loin après notre marche, une porte se présentait devant nous. Une fois que la porte se fut ouverte, une certaine stupéfaction s'installa. Une femme se tenait au milieu de la pièce. Une personne assez singulière, au teint pâle et aux yeux rouges. Assez surprenant comme contraste d'ailleurs. Elle avait l'air complètement paumé, comme une étrangère qui se demandait se qu'elle foutait là ! Soudainement, elle se présenta. Pheare, elle s'appelait Pheare ! Un prénom tout aussi étonnant que le personnage ! Je voyais que les deux matrones se regardaient bêtement ! Elles n'avaient visiblement pas prévu cette intervention de la captive ! D'un coup, Kiladrïa lui annonça sèchement que si elle parlait ne serait-ce encore qu'une seule fois, elle la viderait de son sang sur-le-champ ! Ma maîtresse, enchaîna directement, toute aussi menaçante ! Elle voulait faire une soupe de ses tripes ! Je me demandais comment j'allais réagir de mon côté ...

Cryna est intervenue avant moi et sa je ne peux pas le supporter l’entendre parler des coutumes Drow elle qui est une misérable Elfe insolente et imbécile ! Malgré ma haine envers elle je devais admettre que sa réflexion était pertinente et que son idée ingénieuse ! Moi aussi je me demandais ce que cette chose aux yeux couleur de sang faisait enfermer derrière une porte en adamantine ! J’avais vraiment un pressentiment lors de mon voyage vers le repaire de Kiladrïa avec ma maitresse nous avons croisé la grande matrone et je me souviens encore du visage effarer de ma maitresse lors de cette rencontre ! Beaucoup de question trottait encore dans ma tète ! Pourquoi cette inquiétude soudaine d’Umrïa lors de cette rencontre ? Question aux quels je n’aurais probablement jamais de réponse…J’essayais aussi de me rappeler d’où me viens cette haine envers le peuple de Cryna…Mon t’ils déjà causer des ennuis ? Je ne le crois pas ! Pourquoi l’apparition de Pheare provoque en moi une remise en question ! Trop de question dans ma tète il fallait que j’intervienne en la faveur de Cryna :

- Maitresse permettez moi d’intervenir en la faveur de Cryna je pense que son idée est ingénieuse et qu’elle à tout a fais raison il faut questionner cette Pheare pour savoir d’où elle vient et surtout ce qu’elle Vien faire ici ! Si vous me le permettez laisser moi l’interroger avec Cryna…

Je craignais de voir cette requête m’être refuser il ne restait plus qu’a attendre la réaction de ma maitresse et de sa sœur mais surtout la réaction de Cryna fasse a ce brutal changement de ma part…

~ Il est 17 heures 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Ven 8 Jan - 21:15


Les gens étaient vraiment étranges ici, Pheare avait pourtant été gentille, pourquoi la malmener de la sorte ? Mais apparemment d'après les dires de ces femmes à la peau sombre, il ne faillait parler que si elles le voulaient bien, donc elle n'avait rien à dire, après tout elle était sur leur territoire, même si elle ne savait pas comment elle s'était retrouvée là, il fallait se plier à leur volonté, Pheare avait ce respect. Malgré les coups qu'elle recevaient, la jeune femme ne criait pas, même son visage n'affichait pas la moindre douleur, comme si elle ne ressentait rien, en fait si, mais il lui en fallait beaucoup plus. Puis, une fois à terre à force de la bousculer, les Elfes noirs cesseront leur brutalité sur sa personne, Pheare préféra rester à demi allongé afin de ne pas les provoquer davantage ... Cependant une jeune fille ne tardera pas à se rapprocher afin de faire connaitre son opinion, la femme aux yeux rouge l'observa sans même émettre le moindre son, de plus elle aperçu également un autre être à la peau sombre non loin de la porte, que comptaient-ils tous lui faire ? Tout ce remue ménage ne présageait rien de bon selon Pheare, néanmoins elle ne fera rien de mal envers ces personnes, méchantes ou non, elle préférait d'abord faire leur connaissance et ensuite elle pourrait établir un jugement, mais pas avant ...

La jeune fille qui venait de s'avancer finira par prendre la parole et expliquera longuement qu'il était préférable de la garder en bonne santé afin de la questionner. Pheare trouva cette intervention très gentille pour elle, mais déplacée pour les deux femmes qui venaient de la frapper en plus de la menacer ... Elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre risque sa vie pour elle, cependant la suite fut très étrange, car la jeune fille aux cheveux bleus était prête à recevoir sa punition, mais qu'avait-elle fait pour mériter qu'on la punisse ? Pheare ne pouvait pas admettre qu'une personne en malmène une autre sous ses yeux, ça serait trop difficile à encaisser pour son coeur si tendre ! L'enfant venait de s'agenouiller devant la femme à la coiffe rouge, à première vue elle lui était entièrement dévoué ... Ca lui rappelait alors le monde d'où elle venait, les écuyers étaient tout aussi soumit à leur maitre qu'étaient les chevaliers d'Émeraude, cependant ce n'était pas la peur qui les poussait à agir ainsi, mais le respect et l'amour. Bref, comme la jeune fille, Pheare attendit de voir comment allait réagir l'Elfe noir devant son intervention apparemment non autorisé à en voir le regard que cette dernière lui adressait.

Cependant ce n'était pas tout, car juste après l'autre personne qui se trouvait dans l'ombre de la porte fera à son tour son entrée afin d'appuyez les dires de ... Cryna ? C'était donc ainsi qu'elle s'appelait ? Pheare s'imaginait ... Vu comment c'était parti, qu'elle connaitrait tout le monde avant même qu'elle n'aurait pu répondre à leur question, si toute fois il y en avait ... Le visage de cet homme semblait empli de haine derrière un masque d'impassibilité, leur monde était donc si noir ? Néanmoins sa réaction présente ne s'associait pas avec son physique, heureusement, Pheare ne jugeait jamais sur la mine ! Par contre lui, il alla plus loin jusqu'à demander si ils pouvaient prendre la relève pour la questionner, là sans même les connaitre la jeune femme se doutait que c'était très risquée ... Mais bon, elle espérait pour lui qu'il savait ce qu'il faisait.


Prenant une bruyante inspiration, Kiladrïa faisait savoir que sa colère montait en flèche, tel un volcan qui boue avant l'éruption. Comment Cryna pouvait-elle se permettre ce qu'elle venait de faire ? Et pire encore, ce Kyo qui propose de l'interroger à leur place ! Là ça dépassait tout entendement ... Umrïa avait remarqué la réaction faciale de sa soeur, ce fut pour cela qu'elle ne fit rien et attendit qu'elle se défoule comme il se devait sur la merdeuse grise, après tout elle n'attendait que ça ! Mais la matrone avait une tout autre idée, apparemment la vue de cette Pheare perturbait son cobaye, donc il fallait la faire partir, et évidemment si elle partait, Kyo devrait la suivre !

- De quoi je me mêle Cryna ? Dégages de là ! Sors de cette pièce, et attend à l'entrée !! Puis, en se tournant vers Kyo, elle ajouta. Et toi tu te grouilles de la suivre ! Et au pas de course !!! Terminait-elle en bousculant violemment la jeune fille.


Et voila les hostilités étaient lancées, Umrïa ne fut pas d'accord à ce que Kyo soit chassé comme un mal propre, c'était SON élève, et c'était à elle de décider ce qu'il devait ou non faire ! Kiladrïa se prenait un peu trop de haut, et cela commençait sérieusement à l'énerver ! C'est alors qu'elle bouscula violemment sa soeur contre le mur avant de la menacer de sa dague attachée à son poignet, juste sous son menton. Umrïa la tenait solidement, elle savait qu'elle était sa puissance, mais là Kiladrïa ne pouvait rien faire, car cette dernière n'avait qu'un mouvement à faire pour la tuer, et vu son expertise en la matière, elle ne se louperait pas.

- Amuses toi encore une fois à commander ce qui m'appartient, je te décapite sur place, et rien à faire si on me crève après, au moins j'aurais eu la joie de t'envoyer dans l'autre monde de mes mains ! Tu as compris ?! RÉPÈTES, J'AI COMPRIS UMRÏA JE NE LE REFERAIS PLUS !! Ajouta t-elle en enfonçant légèrement la pointe de son arme dans la gorge de sa frangine.

- OUIII !!!! J'AI COMPRIS UMRÏA !!! LÂCHES MOI MAINTENANT !!!

- TU N'AS PAS TOUT RÉPÉTÉS !! Rétorqua t-elle en mettant encore plus de pression sur la blessure qu'elle venait de lui faire.

- JE NE LE REFERAIS PLUUUUS AHHH !!!! Céda t-elle.

- C'EST BIEN, TU VOIS QUAND TU VEUX ! Terminait-elle en la relâchant brutalement.

À présent calmée, Umrïa retourna auprès de Kyo tout en dévisageant Pheare. Kiladrïa par contre était encore sous le choc de ce que venait de lui faire cette garce qu'elle appelait soeur ! Cet acte ne restera pas impuni ... Mais dans l'immédiat elle ne pouvait rien faire, déjà elle ne connaissait rien de cette femme aux yeux rouge, et ensuite, elle ressentait quelqu'un s'approcher, et à vive allure ... Umrïa quant à elle essuya la pointe ensanglanté de sa dague sur les lèvres de Kyo avant de se diriger vers Pheare qui n'avait toujours pas bougé.

- Alors ... je n'ai pas envi de faire dans la dentelle, alors je t'annonce tout de suite que tu va mourir, je n'aime pas ta tête, alors je vais te l'enlever, DEBOUT ! Fit-elle en la tirant par le colbac.


La prétendante au trône était en train d'arriver accompagner de toute une escorte de gardes d'élite armés jusqu'aux dents. Ses espion l'avait bien informé sur les agissements de Kiladrïa, elle passait des pactes avec leurs ennemis, les Illithids et autres ... Pour cela elle devait être arrêtée puis exécuté ! Leur progression était rapide, et très vite elle arrivera devant la porte d'où elle put voir Umrïa sur le point de poignarder une étrangère à la gorge, ainsi que Kiladrïa dans un coin de la salle.

- STOP ! Surprise, Umrïa cessa immédiatement sur ce qu'elle était sur le point de faire. Kiladrïa et Umrïa, sortez de là !

Les deux matrones n'eurent d'autre choix que d'obéir, puis, une fois que toutes les deux furent sorties, Cryna fut violemment bousculée à l'intérieur de la salle avant que la porte ne se ferme violemment, enfermant ainsi Kyo, Cryna avec Pheare qui était toujours debout en train de se demander ce qu'il se passait ... La porte avait été verrouille de l'extérieur, donc impossible d'en sortir ! De plus, vu l'épaisseur de parois, nuls ne pouvaient rien entendre. Que se passait-il en ce moment pour les maitresses respectives de Cryna et Kyo ? Seul l'avenir le leur dira, si toute fois il n'étaient pas abandonnés ici ...

~ Il est 17 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Sam 9 Jan - 2:07

Une légère expression de surprise s'afficha sur le visage de Cryna quand les paroles de Kyo lui arrivèrent a l'oreille. Il essayait de l'aider, de l'appuyer, alors qu'il aurait bien put rester bien silencieux et s'éviter bien du trouble. Elle voulut soupir mais s'abstint. Cryna n'avait guère agit pensant pour ne serait-ce qu'un instant elle réussirait a faire autre chose que de s'attirer le courroux des deux matrones. Tout ceci devenait de plus en plus bizarre...

Les pensées de la jeune prêtresse furent alors interrompu par les paroles de sa maîtresse qui, comme prédit, était furieuse avec elle. Elle fut donc expulser de la cellule et ordonner d'aller attendre a l'entrée. Et Kyo reçût l'ordre de l'accompagner. Mais sitôt cette ordre donner, Umria, qui semblait en avoir assez de l'autorité de sa sœur se permettait face a Kyo, plaqua Kiladria contre le mur et procéda a la lui entailler légèrement le cou avec une dague attacher a son poignet. Puis quand Kiladria céda sous la torture de sa sœur, celle-ci se tourna vers la prisonnière et lui annonça qu'elle allait mourir. Cryna voulut bien intervenir, enragée de n'avoir pas put protéger sa maîtresse, et son désire déjà présent de vouloir tuer Umria ne faisait qu'attiser les flammes. mais Cryna ne put rien faire, parce que c'est a ce moment qu'une troupe de gardes arrivèrent, avec a ça tête une autres femelle drow, possiblement une autres matrone, et une matrone importante, si on pouvait en croire la soumission immédiate des deux sœur quand la nouvelle arrivée leur ordonna de sortir de la cellule, pour ensuite etre remplacer en son sein par Cryna et Kyo. La porte se referma lourdement, plongeant la cellule dans le noir totale. Puis vint un déclic, annonçant que la porte s'était fait barrer.

A présent débordante de rage, Cryna relâcha un cri de furie tout en se relevant et faire face a la porte, sur laquelle elle fonça, toute en encaissant ses poings de glaces. Elle commença alors a marteler la porte, mais étant en adamantine, elle s'en sortie sans la moindre égratignure.

Après un moment, la glace autour de ses mains fut réduites en miettes, et ses phalanges saignaient d'un sang bleu pale. Ses mains se recouvrirent a nouveau de sa seconde peau, qui devint alors de la gel régénératrice. Elle peina a reprendre son souffle et prit la peine de se calmer.

-Foutu adamantine...

Elle se tourna au deux autres occupants de la cellules. Sa seconde peau commença alors a luire d'un bleu glacé, illuminant la cellule, ne serait-ce que faiblement.

-A moins qu'un de vous ait une brillante idée, je dirait qu'on est coincés ici...Jamais je ne pourrait éroder la pierre autour des gonds et du verrou avant que nous succombons a la faim et a la soif...


Elle centra alors son regard sur Kyo.

-J'apprécie bien ton soutien tout a l'heure, bien que je suis curieuse du raisonnement qui t'a amener a agir de la sorte...Mais cela n'a rien a voire avec notre situation actuelle. Je propose donc une trêve, le temps que nous trouvons un moyens hors de ce trou a rats, et si possible, de voire si nous pouvons pas sortir nos gentilles petites maîtresses du pétrin dans lequel j'estime elles se trouvent. Bien sur, je ne serais pas surpris si tu décide de couper tes pertes pour aller voire ailleurs, abandonnant ainsi Umria a son sort, quel qu'il soit.

Elle se tourna ensuite vers Pheare.

-Bien que la situation ait dégénérer bien au-delà de mes attentes, en finales, le résultat souhaiter en ait ressortis, soit la fin de votre souffrance. Comme vous avez put le constater, les Drows s'énerve très facilement, a cause de leurs ego-surdimensionner, qui est très facile a blesser. Des heures de plaisirs, si on sait bien s'y prendre. A présent, laissez-moi donc voire vos blessure. La dernière choses qu'on veut est qu'elles s'infectent et que vous en mourriez.

Cryna, un sourire au lèvres a cause de sa remarques sur les Drows, n'attendit pas que Pheare lui réponde avant de l'asseoir et de commencer a appliquer son gel régénérateur sur les blessures les plus vilaines sur le corps de la jeune femmes. Son gel agissait en tant qu'anti-douleur, d'anesthésiant, de désinfectant et un accélérateur de coagulation. Le gel pouvait également se solidifier pour en guise de pansement ou de plâtres. Cela lui prendrait du temps, puisqu'elle devait a chaque fois régénérer sa seconde peau pour ensuite en faire du gel. Par contre, elle restait attentive a ses environs et restait sur ses gardes, et spécialement que Kyo n'avait pas encore accepter la trêve. Elle se demandais bien ce qu'il allait lui répondre. Elle se demandait également ce que Pheare allait leurs dire, si elle choisissait bien sur de leur parler.

(HJ: voila pour moi, a toi Kyo)

~ Il est 17 heures 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Dim 10 Jan - 0:58

Plutôt étrange cette Pheare ! Elle recevait énormément de coup, mais c'est à peine si elle criait ! Comme si elle ne ressentait aucune douleur ! Vraiment étonnant pour une créature comme elle ! Habituellement, tout le monde se pliait aux Drows, accablés par une certaine souffrance ! Et là, il en était rien ! Soudainement, alors que Pheare était à demi-couchée, après avoir été rouée de coup, Cryna s'approcha d'elle, l'air gentil et apaisant. En prenant la parole, elle expliqua donc, qu'il valait mieux la laisser en bonne santé, pour la questionner par la suite. Mais aussitôt cela dit, elle s'approcha de Kiladrïa, comme pour s'y plier, tel une créature et son maître. Moi de mon côté, j'avais aussi fait une erreur, qui avait mis Kiladrïa dans une colère monstre. J'avais appuyé l'idée de Cryna, je voulais l'aider à la questionner ! Sur ces mots donc, Kiladrïa s'énerva. Elle demanda, sur un ton d'autorité à Cryna, de passer la porte, et d'attendre à l'entrée ! Brusquement, elle se retourna ensuite vers moi, pour m'ordonner la même chose !

Mais ce que je redoutais arriva immédiatement ! Umrïa ma maîtresse, avait de suite réagit ! Kiladrïa avait osé ! Ca ne plaisait pas du tout à Umrïa d'ailleurs ! Elle l'avait dit clairement, tout en le saisissant contre le mur, la menaçant de sa dague au poing ! Si jamais elle s'amusait à recommencer, sœur ou pas, elle allait la tuer sur-le-champ ! Elle voulait la faire crier, l'humilier, lui faire comprendre à sa manière, qu'il ne fallait pas me toucher ! Elle criait, criait ! D'ailleurs, elle avait dû s'y reprendre à deux fois, car elle n'avait pas tout répéter ce que lui avait dicté sa sœur : "J'ai compris Umrïa, je ne le referais plus !" Une phrase pourtant simple, à laquelle Kiladrïa refusait visiblement de s'y plier ! Mais elle en fut bien obligée pourtant !

Une fois qu’Umrïa s'était calmée, elle retourna près de moi, en dévisageant Pheare. Elle tendit ensuite sa dague ensanglantée vers ma bouche, que je lèche ainsi sa pointe. Ce sang était si délicieux. Aussitôt cela fait, elle se dirigea vers Pheare ! Elle l'avait décidé ! Elle voulait la tuer !

Soudainement, une femme ouvrant la porte, empêcha cette scène ! Elle était accompagnée de plusieurs gardes ! De sa grosse voix donc, elle stoppa tout ! Elle ordonna même à Kiladrïa et à Umrïa de sortir. De plus, Cryna fut jetée à l'intérieur, me laissant aussi avec elle et Pheare ici, enfermé ! Je me demandais bien ce qu'il pouvait se passer pour ma maîtresse Umrïa, je m'inquiétais beaucoup pour elle ! Ensuite j’ai vu Cryna s’acharner sur cette porte en adamantine elle frappait et elle frappait encore et encore … J’étais impressionné de la puissance quel dégageait c’est poing entourer de glace ce fracturais a chaque coup porter sur la porte. Au bout de quelque minute c’est poing saignais du sang bleuâtre puis elle c’est calmé. Elle c’est ensuite tourner vers moi pour me remercier de l’avoir soutenue et pour me proposer une trêve j’ai donc décider de lui répondre a mon tour :

- J’accepte ! Et je veux aussi m’excuser pour mon comportement lors de notre première entrevue c’était déplacer de ma part encore une fois je te demande pardon… Je ferais tous pour ma maitresse je souhaite l’aider mais il faut d’abord sortir d’ici, et je n’ai aucune idée pour sortir de cette cellule !
Je venais de demander pardon à une Elfe c’était du délire moi le Drow le plus fou de l’ombre terre…Je me demandais encore pourquoi ce chamboulement dans ma tète ! Vraiment un minable j’ai toujours détesté toute les créatures de la surface mais depuis quelque temps je me remets vraiment en question…je n’avais pas le temps de réfléchir a tout sa, il fallait sortir de la je devais aider ma maitresse ! Pendant tout ce temps Cryna s’occupait très bien de Pheare elle la soignait telle une mère avec son enfant ! Cela aller prendre beaucoup de temps de soigner Pheare Umrïa et Kiladrïa elle ne l’avait pas loupé. Je décidais de m’adresser à Pheare :

- Tout d’abord tu n’a rien n’à craindre de nous. Je voudrais savoir comment tu es arrivé la et de quelle contré tu Vien ?

J’enlevais mon manteau et le déposait délicatement sur Pheare j’attendais avec impatience sa réponse…

~ Il est 17 heures 28 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Mar 12 Jan - 19:59


Les femmes à la peau noire n'étaient pas à prendre avec des pincettes, puis elles cognaient fort ... Surtout celle avec l'étrange dague sur son poignet, elle avait apparemment pris plaisir à lui entailler bras et cuisse, mais étant donné l'épaisseur de son sang, Pheare ne saignera pas dans l'immédiat ... Néanmoins la suite la surprit d'autant plus lorsque les deux Elfes se disputèrent avec violence, la soumission était un culte dans cet endroit ... C'était du moins ce que se disait Pheare en les voyant faire, mais ce qui la troubla le plus, c'était qu'elles n'avaient aucune gêne de le faire devant des enfants, comme Cryna, Kyo quant à lui semblait plus mure, mais même ... Mais bon, la jeune femme était loin de s'imaginer dans quel monde elle était tombée. Puis pourquoi se questionner de la sorte alors que l'Elfe noir à la dague se rapprochait d'elle avec la ferme intention de l'expédier dans l'autre monde ? Pheare pourrait parfaitement se défendre, mais elle se souvint soudainement de tout les crimes qu'elle avait pu faire par le passer, bien sûr elle n'était pas réellement elle même, mais elle en souffrait toujours, alors si son heure avait sonner pour ce qui était de payer pour ces crimes affreux, la jeune femme se laisserait faire ... Par contre elle ne voulait pas que Cryna la voit mourir, ou même Kyo, alors elle voulut demander cette dernière faveur qui était de les faire partir avant qu'on ne la décapite, mais ... Une autre Elfe noire arriva soudainement et hurla un "stop", que ce passait-il encore ? Pheare ne mit pas longtemps à comprendre en constatant la prestance de cette femme, et ensuite voir comment les deux soeurs se soumettaient à son autorité. Ainsi elles sortirent, puis, Cryna fut jetée comme une malpropre dans la salle où elle était avant que la porte ne se ferme violemment derrière elle.

À présent ils étaient donc trois dans la même pièce, Kyo, Cryna et Pheare ... Mais pourquoi les choses s'enchainaient-elles de cette manière ? Était-elle sur Irianeth ? Impossible à savoir tant qu'elle n'aura pas revu la surface, en tout cas, si c'était le bon lieu qu'elle s'imaginait, il fallait à tout prix qu'elle s'entretienne avec l'empereur lui même ! Ainsi, si vraiment c'était indispensable, elle pourrait l'affronter en combat singulier pour mettre fin à toute cette corruption qui ne cessait de ronger le monde d'Enkidiev. Néanmoins l'heure n'était pas à la réflexion, car même si l'obscurité était pesante, Pheare voyait très bien, il ne fallait pas oublier son enfance passée sous terre, donc dans le loir permanent ! C'est pour cela qu'elle put voir Cryna en train de tenter de forcer la lourde porte métallique, qui d'ailleurs semblait faite d'un alliage des plus résistant, voir même indestructible ... La jeune femme pouvait comprendre son énervement, mais il fallait qu'elle se reprenne, sinon elle pourrait en devenir folle si jamais ils étaient condamnés à rester ici durant plusieurs jours ... Heureusement elle n'eut rien besoin de lui dire qu'elle se calma d'elle même, quant à Kyo, et bien il demeurait aussi sage qu'une image, apparemment habitué à ce genre de traitement ... Néanmoins Cryna sera la première à prendre la parole maintenant qu'ils étaient que trois, un idée pour sortir de là ? Pas pour le moment en ce qui concernait Pheare, de plus elle désirait d'abord comprendre avant de faire quoi que ce soit, ensuite elle expliqua le fait que éroder la roche autour de la porte prendrait tellement de temps que la soif et la faim les ferait inévitablement succomber avant qu'elle n'y parvienne. Mais elle mourront avant de toute façon, Pheare supposait que c'était hermétiquement clôt, donc l'oxygène se fera manquant en premier ...

Néanmoins elle ne laissa à personne le temps de répondre puisqu'elle enchaina sur Kyo, lui proposant ainsi une trêve, ce dernier eut tôt fait de lui répondre qu'il était d'accord, il alla même jusqu'à s'excuser de son comportement ... Ensuite, les paroles de la jeune fille furent pour Pheare, des Drows ? C'était comme ça que cette race s'appelait, alors non elle ne devait pas être sur Irianeth, ni même Enkidiev, mais où, où était-elle ? Après quoi elle affirma qu'il était très facile de les énerver et que ça pouvait être marrant que de le faire ... Pheare ne cautionnait pas cette pensée dont Cryna faisait ouvertement preuve ... Cependant elle n'en dira, chacun était libre de penser ce qu'il voulait. En tout cas la glace ne devait pas être étrangère à cette jeune personne, cela se voyait aisément par cette fine couche de glace qui la recouvrait, de plus elle se proposait de la soigner avant qu'elle ne meurt d'une infection, c'était gentil, mais elle s'alarmait pour rien ! Il y avait certainement plus urgent que quelques petites coupures par ci par là. Mais bon ... Là aussi elle la laissa faire, et comme elle s'en doutait ... La magie de la jeune fille n'eut aucun effet sur elle, la glace se contenta de lui glisser dessus avant de tomber au sol dans un bruit cristallin. Quant à Kyo, il fit lui aussi quelque chose pour Pheare, tout d'abord il la questionna, en la tutoyant, et ce, avant d'ôter son manteau pour la recouvrir avec tendresse. La jeune femme avait de la peine à comprendre, de plus le vêtement que Kyo venait d'utiliser pour la couvrir empestait le sang, Pheare sentait toujours aussi bien ces choses là. Cependant elle décida d'en faire abstraction pour le moment ...

- Comment je suis arrivée ici ... Commença t-elle avec une voix à peine audible. Je ne le sais pas du tout, la dernière chose dont je me souviens, c'était d'être aller me coucher dans ma chambre, et puis m'être réveillée ici, dans cette pièce ... Désolée de ne pouvoir vous éclairer davantage, mais vous pourrez peut être me dire où je suis, qui étaient ces personnes à la peau sombre, car elles ne ressemblaient guère à des Hybrides, puis, cette appellation de Drow ne me rappel absolument rien ... En tout cas je vous remercie grandement de votre gentillesse.

Son séjour au sol avait à présent assez duré ... Alors doucement Pheare se releva, faisant par la même occasion chuter d'autre couches de glace que Cryna avait pu mettre sur elle, puis, de sa main droite elle se saisira du manteau de Kyo et le lui rendra avec la même douceur qu'il avait eu pour la recouvrir. Il ne fallait pas s'en faire pour elle, son sang noir avait déjà bien entamé son travail, et dans moins d'une dizaine de minutes les croutes tomberont et elle sera comme neuve. Réajustant ses cheveux puis ses vêtements, Pheare décida de se présenter un peu plus, puisque apparemment elle pouvait parler à présent ...

- Vous n'avez pas besoin de me chouchouter de la sorte vous savez, j'ai un corps adapter pour les environnements durs comme celui ci ... Et Cryna pardonnez moi, mais votre magie n'aura aucun effet sur moi, j'y ai toujours eu une grande résistance, ça me vient de mon enfance ... Sur ce souvenir un air mélancolique s'empara soudainement de son doux visage. Donc voici mon histoire, je m'appel Pheare d'Émeraude, afin le nom je ne l'ai eu que bien plus tard, je suis une femme chevalier, soeur jumelle de Lyra, et pour écuyer j'ai eu droit au gentil Hybride Faronn. Mon étrange destinée m'a aussi valu le droit d'une intention toute particulière d'une immortelle répondant au joli prénom de Cheshire, après quoi notre lien c'est tellement renforcé que je l'ai considéré comme ma fille et elle pour sa mère. Mais, tout à coup j'ai la nette impression que plus jamais je ne les reverrais, alors je dois me montrer forte et me préparer à cet avenir sans eux ... En tout cas je suis certaine qu'ils seront heureux, même sans moi. Quelques seconde de silence passèrent avant qu'elle n'ajoute une dernière chose. Vous connaissez un peu mieux ma vie à présent, aurais-je le droit d'avoir un retour, ou devons-nous tout de suite nous mettre en quête afin de savoir comment sortir de cette pièce ?

À présent la parole était à Cryna ainsi qu'à Kyo, Pheare s'était montrée très coopérative, donc pour ce qui était de la première impression, ça devrait aller ...

~ Il est 17 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Jeu 21 Jan - 3:19

Cheshire, bien que concentrer sur la tache d'appliquer son gel régénérateur sur Pheare, entendit l'acceptation de son offre de la part de Kyo, et cela la fit sourire légèrement. Au bout du compte, il n'était peut-etre pas si mal...mais il avait beaucoup de chemin a faire pour esperer avoir une chance a s'effacer de sa liste de "future proies". Puis, il s'adressa a Pheare et ce qu'il dit le fit grimper d'avantage dans son estime, bien qu'on dit que les gens changent énormément en période de crise...Elle se dégagea un peu de Pheare quand il voulu couvrir l'humaine avec son manteau, puis elle se remit au travail, bien qu'elle avouerait que son gel semblait avoir peu, même aucun, effet sur les blessures de Pheare, desquelles coulait un sang noir. Ainsi donc elle redoubla d'effort...

Pendant ce temps, Pheare leur dit qu'elle n'avait pas la moindre idée sur comment elle s'était retrouvée en l'ombre-terre, puis elle demanda ou elle était, pour alors demander qui étaient les matrones, faisant mention d'Hybrides, ce qui amena Cryna a déduire que les Drow leur était similaire d'une façon ou d'une autre, mais pas assez pour qu'elle fasse l'erreur de croire qu'il était de soit disant "hybride".

Ensuite, Pheare se releva, et se faisant, tout le gel lui tomba du corp, forçant Cryna d'admettre sa défaite, qui fut confirmer par Pheare peu de temps après. Cette dernière était donc très résistante, sinon immuniser, a la magie, et ce depuis sa naissance. Cryna s'écarta donc d'elle, puis écouta la jeune femme élaborer d'avantage sur qui elle était et d'où elle venait. Puis, vint enfin le temps qu'elle leur demanda de lui parler un peu de leur vie a eux, et Cryna n'était que trop ravi de le faire.

-Uhmm, je ne connaît guère de région nommer Émeraude, mais le monde est bien vaste, et pour ce qui est de qui étaient les gens qui sont partie en nous enfermant ici...Les deux femmes qui vous ont battus sont des sœurs, celle au cheveux rouge était Kiladria et Umria était celle avec les cheveux blanc, qui est la couleur la plus rependu parmi les Drows. Tous deux étaient des Matrones, pareille a des haut-nobles chez les humains. La femme qui est venu, si j'en déduis l'absence de réaction et l'obéissance des deux sœurs, ainsi que l'escorte qu'elle avait, était probablement une Matrone d'avantage plus importante, sinon la plus haut placer, mais je laisserait Kyo vous confirmer cela, avec quelconque information supplémentaire que vous désireriez savoir sur les Drows. Cryna adressa un court regard vers Kyo, puis continua en reportant ses yeux sur Pheare. A présent, puisque vous avez partager un peu de votre histoire avec nous, je vous ferez volontiers la pareille. D'abord, si ce n'est pas une évidence, a cause de ma capuche, je suis une elfe, et en générale, les miens vivent en surface, et nous sommes constamment en guerre avec les Drows. Moi-même, j'ai perdu mes parents quand mon village fut attaquer par ces derniers. Depuis, je me suis entièrement dévouer a Shiva, Déesse de la Glace et de la Vengeance. Vous me poseriez la question sur le comment je me suis retrouver ici, en plein territoire ennemis, et bien je suis retourner a mon village après des années passées a étudié et a m'entraîner au Temple, ne serait-ce que pour rendre hommage a mes parents. Malheureusement, a mon arrivée, j'ai trouver le village entièrement mis a feu et a sang par les Drows. les Drows responsable étaient toujours sur les lieux. J'ai tuer un des leur avant qu'on me capture, puis ils m'ont emmenez avec eux dans l'Ombre-terre, afin que je puis etre vendu comme esclave. La troupe s'est fait massacrer par des Illithids alliées avec Kiladria, qui me proposa de devenir son cobaye pour une expérience. Je dirait que ça fait même pas deux heure que je suis sortie de la cuve. Je sais que j'ai était changer, d'une façon ou d'une autre, mais je ne sais pas exactement comment...Kyo et Umria sont arriver peu de temps après mon extraction, puisque Umria devait me torturer, pour déterminer mes limites je croit. Mais Kiladria fit l'erreur de vous mentionner, ce qui a piquer la curiosité de Umria, qui a alors refuser de procéder a la Phase Deux avant de vous avoir vu. Bien sur, rien n'est de votre faute. Les Drows sont bien connut pour leur tendance de se poignarder dans le dos les uns et les autres. Un sourire mesquin s'afficha alors sur le visage de la jeune elfe quand elle reporta son regard sur Kyo. S'il te plaît, ne le prend pas mal, mais tu sais bien que j'ai raison, n'est-ce pas? Bien sur, je sais bien que les ressources sont limitées dans ce monde souterrain et que c'est la loi du plus fort qui gouverne. Et honnêtement, je préférerait vivre ici qu'au sein de ma propre race. Quand j'ai débuter au temple, l'une des autres jeune filles a eut le culot de me demander si j'avais eu un parent drow...je croit bien que je lui ai casser le nez, bien que ça fait plus de vingt ans, alors les détails sont un peu flues, par contre je sais c'est qu'elle a saigner et pleurer abondamment. Son sourire devint alors cruelle et amusée, du genre qui ne devrait pas se trouver sur le visage d'une jeune fille...

(HJ: bon, voila, j;'ai finalement poster. je le trouve pas excellent, mais bon, c'est tout ce que mon inspiration a voulu me donner. S'il ya un problème quelconque, n'hésiter pas a m'en parler)

~ Il est 17 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Ven 22 Jan - 21:21

Quand je lui avais posé mon manteau sur les épaules, lui posant ma question, Pheare me répondit que elle ne savait pas du tout comment elle avait atterrit ici ! Ce dont elle se souvenait seulement, était de s'être endormi dans sa chambre hier soir, pour se retrouver ici, ensuite. Désolée de ne pas pouvoir nous en dire plus d'avantage. Alors, cette dernière, enchaîna sur une question. Elle voulait savoir qui étaient nos deux maîtresses à Cryna et moi. Je lui répondis alors :

- Nous sommes dévoués à elle ! On applique leurs règles à la lettre ! Ce sont nos maîtresses respectives. La mienne s'appelle Umrïa ! C'est celle qui porte une dague accroché au poignet gauche ! L'autre, c'est Kiladrïa, sa sœur ! C'est la maîtresse respective de Cryna.

Lentement, je voyais Pheare se relever. Le sol était froid et dur. Réajustant sa coiffure, elle se présenta, de façon à nous renseigner d'avantage. Avant de nous dire comment elle s'appelait ou quoi que ce soit d'autre, elle signala à Cryna que sa magie ne pouvait en rien agir sur elle, car elle y était très résistante, et ce, depuis sa naissance ; et que donc, cela ne servait à rien. Elle reprit après un court instant. Elle se prénommait donc Pheare d'Émeraude. Elle nous avoua que son nom, lui fut donné bien plus tard. Elle se disait femme chevalier, sœur jumelle de Lyra. Elle nous intima que pour écuyer, elle avait un Hybride, Faronn. Elle nous raconta aussi, que sa destinée, comme elle le disait, lui força de rencontrer une immortelle, s'appelant Cheshire ; et que, après que leurs liens se soient intensifiés, Pheare la prenait pour sa fille, et vice-versa pour l'immortelle, qui la considérait comme sa mère. En terminant son histoire, cette dernière se demanda si on allait enfin sortir ou si on allait devoir rester là, à pourrir dans cette pièce, comme des cadavres en décomposition.

Cryna, voyant que Pheare voulait en savoir un peu plus sur nous, se lança dans les petites anecdotes. Elle avait expliqué en détails qui étaient nos matrones respectives. Toutefois, comme Cryna l'avait signalé, je me portais à disposition, pour de plus amples informations sur notre race. Elle raconta ensuite à Pheare que c'était une elfe, malgré sa capuche, qui cachait une grosse partie de sa tête. Elle lui avait aussi expliqué qu'elle avait perdu ses parents à cause de Drows. Retenant ma colère en moi, j'essayais de faire abstraction de ses paroles ... Après tout, on était enfermé ensemble, il fallait faire avec. Elle lui avait tout détaillé ! Dont son meurtre de Drow, motif primaire pour lequel elle s'était retrouvée ici d'ailleurs. Je parti dans mes pensées, et me souvint alors de notre première rencontre. Ayant un regard vide, pensant à tout cela, j'attendais que Cryna finisse son histoire, ce qui ne tarda pas, d'ailleurs ...

C'est alors que pour mettre Pheare en confiance, je lui intimai une partie de ma vie ...
- C’est a mon tour de me présenter je crois … Je me prénomme Kyo Shirobe je suis née de père inconnu comme la plupart des Drows. Mon peuple comme te la dit Cryna méprisent tout ce qui est extérieur a l’ombre terre et comme te l’a aussi précisé Cryna c’est la loi du plus fort qui domine ici, si on est faible on finit très vite par se retrouver en bas de l’échelle donc esclave. Je suis rentré dans l’armée a 13 ans et j’en suis sortit transformer a l’âge de 18 ans, je ne suis pas comme tout mes confrère Drows, je ne ressens rien, aucun sentiment ne me parvient je suis un sans cœur enfin c’est ce que je croyais. Depuis que j’ai rencontré Cryna je me pose une centaine de question, d’où me vient la haine envers son peuple, pourquoi je leurs en veux autant, m’ont t’il fait souffrir…

A ce moment la je me sentais faible comme jamais, j’ai regardé Cryna dans le fond de c’est yeux et je lui adressais un regard à la fois remplit de regret et de détresse mais je décidais de reprendre après avoir reprit mon souffle :

- Pardonner moi pour ce petit écart…La femelle qui à donner l’ordre a nos deux maitresse n’ai d’autre que la grande matrone la descendante direct de notre défunte reine donc ceci explique la garde rapprocher et la soumission de nos maitresse envers leur supérieur direct ! Pour en revenir a moi, je n’ai rien n’a ajouter a propos de moi … Ah si juste que si nous avion été enfermer il y a plus de 2 semaine je n’aurais peut être pas aussi chaleureux que maintenant…Bon il faut sortir de ce misérable cachot car j’ai bien peur que l’on manque d’oxygène ici…et je regretterais de perde l’une d’entre vous …Alors il faut se remuer cette porte est indestructible, il va falloir trouver un stratagème pour qu’on nous ouvre la porte je n’ais pas vraiment d’idée si quelqu'un veut proposer quelque chose qu’il n’hésite pas il faut travailler ensemble, sa me semble la meilleur solution. Pheare j’espère que tu as récupérer car Cryna et moi on va avoir besoin de toi sur ce coup la

Je veux sincèrement que Cryna et Pheare s’en sorte même si je dois y laisser ma peau pour les sauver…

~ Il est 17 heures 40 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 25 Jan - 1:41


Il ne faudra pas longtemps avant que les deux jeunes ne se présentent à Pheare comme elle avait pu le faire un peu plus tôt, et tout deux parleront longuement et avec des détails, et la jeune femme les écoutera sans même détourner son regard vers le plafond ... Mais la personne qui l'intrigua le plus n'était autre que Kyo, apparemment c'était quelqu'un de sanguinaire quelques heures plus tôt, et à présent il était doux comme un agneau, voila un point qui les unissait ... Pheare pourrait alors peut être raconter sa véritable histoire, car il était hors de question qu'ils mourraient ici, et déjà une idée se profilait dans l'esprit de la jeune femme. Cryna l'avait bien informé sur la politique Drow, d'après ses dires c'était les femmes qui étaient supérieures aux hommes en plus d'être sans pitié envers le sujet, elle comprenait alors que l'existence de Kyo n'avait pas dû être rose, loin de là ... Autre chose qui l'intriguait, c'était cette histoire d'expérience sur Cryna, cela lui rappela son enfance durant une poignée de seconde ... Mais une chose était différente, c'était que cette dernière avait l'air consentante, Pheare devina alors que la jeune Elfe était corrompue par l'avidité du pouvoir, et maintenant ... Sa vie ne lui appartenait plus, peut être qu'elle se croyait libre, mais il y avait toujours un prix à payer, et ce, quelque soit le monde où on se trouvait, cette loi ne changeait pas ! Bien sûr elle se gardera de lui faire la morale pour le moment, mais elle lui en parlera avec elle quand l'occasion s'en présentera ...

- Merci de vos explications hautes en détailles tout les deux, je vois là dans quel sombre monde nous sommes ... Commença t-elle de sa douce voix. Kyo, vos révélations m'ont beaucoup touché, nous avons un point commun que vous ignorez, mais pas pour longtemps ... Ajouta t-elle avec un sourire.

Passant sa main sur la joue de ce dernier, et l'autre sur la tête de Cryna, Pheare finira par leur tourner le dos afin d'aller s'assoir sur une des caisses entreposées dans un coin de la pièce. Puis, maintenant qu'elle leur faisait à nouveau face, la jeune femme semblait dans la lune, mais en fait elle était en train de remonter au moment le plus douloureux de sa vie. Croisant ses jambes et posant ses mains sur ses genoux, la jeune femme leur faisait comprendre que ça risquait de prendre un peu de temps de l'écouter jusqu'au bout, ainsi donc, d'un simple regard, ces derniers pourraient se décider de s'assoir à leur tour, comme des enfants devant leur grand père, près à leur conter une histoire ... Sauf que là, ce n'était pas pour les petits.

- Je n'ai pas toujours été ainsi vous savez, Kyo, vous dites que quelque jours auparavant vous vous seriez montré sans pitié envers nous, et bien, si vous m'aviez connu huit ans avant aujourd'hui, ça aurait été la même chose ... Pheare marqua une courte pause, avant de commencer son récit. Il y a vingt-six ans, je vis le jour dans le désert des terres d'Émeraude, cependant ma naissance n'était pas attendue, car au lieu d'avoir eu une seule fille, ces derniers auront eu des jumelles, Lyra et moi ... Étant une famille de nomade, le père décida de m'abandonner derrière une dune, alors que je n'était âgée que de trois jours ... Et c'est à partir de là que ma descente aux enfers commença, une ombre noire viendra se saisir de moi avant de m'emmener dans les profondeurs même de la terre, là où une femme esclave m'y attendait déjà. Cette dernière devait s'occuper de moi, et ce, jusqu'à ce que j'ai atteins l'âge adéquat ...

Il n'était pas facile pour Pheare de reparler de tout ça, mais elle en éprouvait la nécessité, après tout elle n'avait jamais parlé de tout ça avant aujourd'hui ... Le coeur d'une femme était un océan de secret, même sa jumelle n'en su jamais rien, et pourquoi ? Car Pheare savait qu'elle se sentirait responsable de son malheur, alors, elle garda ce poids en elle durant toutes ses années ! Seule Cheshire la vit se transformer, mais elle aussi n'en savait guère plus à son sujet, tout comme son écuyer Faronn d'ailleurs.

- Alors que je grandissait, je pensais que le monde entier était comme ça, du noir permanent, pas un souffle de vie, des racines et des rats en guise de nourriture, j'ignorais totalement qu'il y avait une surface ... Mais un jour, je su que nous étions pas que toutes les deux, car ma curiosité m'avait poussée à suivre cette femme que je prenait pour ma mère dans tout les sens du terme, et là, je la surpris en train de parlementer avec une ombre noire ... Et très vite, j'allais regretter ma curiosité, car je découvris que l'on ne mangeait pas que du rat finalement ... Le personnage lui avait remis en sac de toile ensanglanté. Après quoi je décida de filer avant que l'on ne me remarque, et quand ma mère arriva tout en me disant que sa chasse avait été fructueuse, j'affichait un sourire qui lui faisait croire que je buvais son mensonge ... Puis, un besoin naturel la fera s'absenter, bien sûr elle ne se doutait pas que j'allais vérifier ce qu'il y avais dans ce sac ... Et bien, j'en tomba sur les fesses, il y avait un bras Humain, dont un des doigts avait encore une bague, quand à l'autre chose je ne savais pas ce que c'était à l'époque, mais aujourd'hui je suis en mesure de vous dire que c'était une cervelle ... Et là je compris que l'on me nourrissait de chair Humaine, comme si on me conditionnait ...

L'écoeurement se lisait sur le visage de Pheare comme dans un livre ouvert à cet instant ... Le cannibalisme était quelque chose d'horrible, et aujourd'hui elle remerciait sa destinée qui lui avait de nouveau pacifié l'esprit ...

- Quelques années passèrent, et durant tout ce temps j'avais pris sur moi le fait de manger ses choses, et impossible d'aller les vomir plus tard vu que j'étais tout le temps surveillée, puis je pensais que ma mère voulait mon bien en me faisant ingéré ça, donc je voulais qu'elle soit fière de moi. Mais un jour, alors que je jouais dans mon coin, une ombre noire vint soudainement me chercher, je ne savais pas ce qu'il se passait, surtout que je ne savais pas qui ils étaient ! Ma mère voulut l'en empêcher, mais elle se fera tuer par un coup de hache dans le front ... Moi je me débattais, je voulais pas partir, mais il était beaucoup plus fort que moi, et par je ne sais qu'elle moyen magique, il me fit m'endormir ...

Pheare finira par se relever de sa caisse avant de faire quelques rondes, mais durant ce temps elle continuait toujours son histoire ...

- Quand je me réveilla, j'étais installée de manière très inconfortable, c'était dur, et j'avais froid ... Puis, quand ma vue me le permit, je constata un grand nombre de ces individus noirs, qu'est qu'ils me voulaient ? Je n'en savais rien, je su juste par l'un d'eux que j'avais été préparé pour qu'il puisse faire leurs expériences sur moi. Et c'est là que je compris en quoi cela consisterait ... Un nombre incalculable de sorts me traversait le corps chaque jour, je ne pouvait même plus dormir sans faire d'affreux cauchemars ! Ces derniers se relayait de façon à ne pas perdre de temps, donc mon corps finira par s'habituer à tout ça, et au fur et à mesure des années, mon physique se transforma, je devint hideuse, je ne me souviens même plus vraiment à quoi je pouvais ressembler, mais je pense que je peux vous en faire une démonstration ...

En effet, la jeune femme sentait que grâce à tout ses souvenirs, elle pourrait montrer celle qu'elle était le temps de quelques secondes, mais tout en conservant le contrôle, il le valait mieux d'ailleurs, sinon ça serait une boucherie ... Pheare ferma les yeux et attendit, silencieuse, puis, soudainement on la verra blanchir et perdre son visage si doux, pour laisser place à une apparence macabre !


Alors que ses yeux se rouvraient, Kyo et Cryna pouvait se rendre compte du monstre qu'elle pouvait être ... Heureusement, cette image d'horreur ne dura que quelques secondes avant que Pheare redevienne ce qu'elle était avant son histoire. Son côté méchant avait déjà été battu, mais mieux valait ne pas prendre de risques inconsidérés ...

- Excusez moi, j'espère que vous ne m'en voudrez pas ... Mais à présent vous savez à quoi je ressemblais à cette époque, puis, ma cage finira par devenir trop petite, et oui j'étais une petite fille quand ils m'y avaient mis pour la première fois, et là je venais de passer l'adolescence, donc au moment où il décidèrent de me changer d'endroit, je passa à l'attaque, se fut une boucherie, je vous épargnerais les détails ... Mais à cause de tout ce qu'ils m'avaient fais, mon corps s'immunisa à la magie, et ma sensation de douleur se transforma également, donc tout ce qui est supposé faire mal aura un effet tout autre sur moi, voila pourquoi ça ne me faisait rien quand les matrones me tapaient dessus, et aussi qu'ils vous étaient inutile de me bichonner, j'ai été conditionner pour faire face au pire des situations ...

Pheare venait de se mettre à nu par rapport à son passé devant ces deux inconnus, mais bien sûr elle n'avait pas tout dis, loin de là ...

- Puis, après les avoir tous tué, je découvris la surface, et je tua un grand nombre de gens en parcourant les terres, et sa sera au château d'Émeraude, que l'on découvrira le nouveau moi, car il avait fallu que je rencontre une nouvelle fois ces ombres dans une forêt avoisinante, preuve qu'il y en avait d'autre dans ce monde, et je découvris à cet instant comment ils faisaient pour se reproduire, ils capturaient des humains et leur faisait boire une étrange mixture, et cela avait pour but de transformer un simple paysan en l'une de ces créatures hideuses et sans âme. Moi j'étais encore un monstre à ce moment là, et je cherchais à tout prix à me rendre plus puissante que je ne l'étais, alors une fois qu'ils furent partis, je bus leur potion, et là l'effet inverse de produisit en moi ! Il fallait savoir que cette chose changeait les gens bon, en être mauvais, alors moi qui était déjà le mal incarné, je devint celle que je suis aujourd'hui ... J'avais perdu la mémoire à mon réveil, mais au fur et à mesure des années, cette dernière me fut rendue ... À présent vous savez, vous savez qui je suis ...

Le jeune femme avait terminé un peu brutalement, car elle trouvait que cela suffisait, et le fait de leur avoir montré son ancienne apparence lui fit tout drôle, alors il fallait qu'elle se remette de ses émotions, mais qu'allaient en redire Kyo et Cryna ?

[Annonce : Kyo peut poster après le PNJ si il le désire, comme ce n'est que de la discussion, l'ordre importe peu Exclamation]

~ Il est 17 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Lun 25 Jan - 20:31

Après nous avoir entendu Cryna et moi, Pheare me dit alors que le mien l'avais beaucoup touché, et qu'on avait même des points commun que je découvrirais dans quelques temps. Elle m'adressa même un sourire. Plutôt étonnant comme sensation. Presque personne, - voire personne - ne m'adressait de sourire à l'origine. Elle passa sa main sur ma joue, ce qui m'impressionna, car sur ce point là aussi, personne n'osait m'approcher pour me toucher, en raison de mon physique et de la personnalité que je dégageais. Pheare allait enfin commencer son histoire. Elle nous invita donc moi et Cryna à nous assoir afin de mieux pouvoir l'écouter. Elle s'était positionnée assise devant nous. Elle se mit ensuite à nous conter son histoire ...

Elle commença par nous avouer que, il y a quelques années, elle était tout à fait comme moi ! Sans pitié et ampli de haine ! Cela eut pour effet, de m'envahir de stupeur. Jamais je ne l'aurais pensée ainsi. Elle avait l'air pourtant si docile, si inoffensive, la première fois qu'on s'était vu, jusqu'à maintenant ! J'avais du mal à le croire. C'était assez impressionnant ! Elle nous avait dit qu'elle avait été issue d'une famille de nomades, et que ces parents, pensant n'avoir qu'une seule fille, en avait en fait eu deux. Elle, avait été abandonnée par son père derrière une dune, pour être ensuite recueillie par une ombre étrange. Tandis qu'elle grandissait au fur et à mesure, elle nous disait qu'elle ne se nourrissait pas que de rat, comme elle le pensait. Un beau jour, alors qu'elle avait suivit celle qu'elle prenait pour sa mère, elle réalisa qu'en fait elle se nourrissait aussi de chair humaine. Elle le découvrit quand cette dernière dû s'absenter par la suite. La toile étaient couverte de sang. Elle avait vu un bras et même ... Une cervelle ! Assez glauque pour une personne de son genre ! Je ne pensais pas qu'elle pouvait avoir eu une enfance comme ça ! Vraiment horrible ! Elle nous avait même dit qu’après quelques années, elle en avait pris l'habitude. Elle nous raconta aussi, qu'une ombre était venue jusqu'à elle, pour lui faire subir des expériences. Je fis alors un lien ...

* Mais alors ... C'est de là que vient le fait de l'ignorance de la magie de Cryna sur elle ?!*

Elle nous a ensuite parlé de sa face cachée, sa face sanguinaire d’après sa description. C’est ombres ne cessaient de la traverser avec leur sort .Elle en ai sortit transformer a telle point qu’elle se trouvait hideuse, elle qui pourtant a un si jolie visage … Puis elle décida de nous montrer ce visage quel trouve hideux , en effet elle était plus que repoussante avec ce visage mais je n’était pas choquer pour autant, je la trouvais de plus en plus belle elle comptait si bien son histoire, elle continuait en nous disant qu’un jour elle avait recroiser une de c’est ombre qui la gardait prisonnière dans son enfance et elle avait vu comment c’est chose finissait par être créer elle donnait un potion a des humain qui se transformait ensuite comme eux ! Elle décida d’en boire à son tour mais étant le mal incarné elle ne pouvait pas devenir encore plus démoniaque quelle ne l’était déjà alors la potion eu l’effet inverse sur elle, elle est devenue ce qu’elle a maintenant une belle jeune femme. D’ailleurs en regardant bien mais 2 partenaire était loin d’être hideuse enfin bref Pheare ayant fini son histoire je décidais de réagir a son récit :
- Et bien Pheare ton histoire est plus que touchante, c’est très gentils a toi de nous parler de tous sa on sent bien que c’est douloureux de parler ainsi de ton enfance...

Je lui rendais le même geste de tendresse en lui caressant la joue, sa peau était d’une douceur extrême, j’aurais tellement voulus avoir une sœur comme elle... Malgré tout, une question flottait dans mon esprit, j’aurais voulu savoir si elle avait revue sa sœur jumelle Lyra qui elle a été choisit par ses parent, j’avais peur que cette question la blesse et lui remémore encore cette période douloureuse malgré tout je décidais de lui poser la question :

- Pheare ne le prend pas mal mais, as-tu revue ta sœur depuis cette séparation ?

Voila c’étais fais maintenant il fallait que je patiente pour avoir ma réponse…Être enfermer commençait à me taper sur le système il fallait vraiment sortir de ce trou a rat je n’en pouvais plus, je sis un Drow tout de même, et être enfermer nous on n’aime pas sa ! J’avais peur que mes démon reprennent possession de moi il fallait que l’on sorte avant que je pète les plombs je décidais alors de me mettre en tailleur et de me reposer en attendant la réponse de Pheare…

~ Il est 17 heures 54 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   Dim 31 Jan - 16:59

Cryna écouta attentivement ses deux compagnon de cellules raconter leur vie en résumé. Ainsi donc, ils avaient tous trois eut une vie déplorable, bien qu'elle serait prête a affirmer qu'en effet, Pheare avait eut le pire lot. Cela lui donna le désire de protéger la jeune femme d'avantage. Bien sur, dans leur situation présente, il n'y avait pas grand chose contre lesquelles Pheare aurait besoin d'être protéger, du moins, rien de tangible, parce que la menace de manquer d'air et tous en mourir étaient bien réel.

Quand Pheare leur montra le visage, face auquel même un vampire aurait du mal a ne pas pisser dans son froque, qu'elle eut acquis suite aux expériences des Ombres, Cryna vit sa colère quintupler. Des êtres assez cruelle pour faire tant de mal a une jeune fille, lui donna de la chair humaine pour nourriture et la bombardant de sort magique jusqu'à son corps en soit immuniser. Au moins Pheare guérissait très rapidement des blessures qu'elle eut reçut. sinon, elle serait bien mal au point en ce moment...

Cryna secoua alors sa tete, voulant se débarrasser de ses idées négatives. Elle décida plutôt de ce concentrer sur la situation présente. Elle se détourna de ses compagnon de cellule et fit une inspection des caisses en bois qui occupais une partie considérable de l'espace allouer. Elle trouva rien d'intéressant par contre. C'était juste un entrepôt de seconde zone, une oubliette en quelque sorte. Pourquoi Kiladria avait-elle besoin d'une porte en adamantine pour une cellule si peu utiliser, et qui ne contient peu sinon rien d'important. Peut-etre, dans le plan original, la fonction de la salle avait était différente. De nouveau irriter, Cryna décida de se défouler. La glace sur ses mains commença a s'épaissir a nouveau, mais plutôt que de devenir de simple poing en glace, elle donna une forme conique au bout.Elle commença alors a réduire les caisses en tas de brindilles.

Quand tous les caisses ne furent que des tas de débris sans valeur aucune, Cryna utilisa ses pics comme lance de glace, les projetant contre la porte en adamantine, ou elles éclatèrent sans laisser la moindre égratignure, encore une fois. Cryna grogna de nouveau, puis soupira, avant de se tourner vers ses compagnon de cellule, et entendit Kyo demander a Pheare si cette dernière avait revu sa sœur jumelle.

-Bon, maintenant que nous savons que nous avons tous souffert grandement durant la majorité de notre vie, je croit que le temps es venu de voir si on ne peu pas trouver un moyen de se sortir d'ici. Je dis ceci sans vouloir offenser quiconque, mais le temps nous es précieux, alors les questions les petit détails de notre passe, on gardent cela pour plus tard. Honnêtement, la seule idée qui me viens a l'esprit et de creuser au-travers le roc, mais cela prendrait bien trop de temps. je suis donc a cour de solutions rapide qui pourrait assurer la survie d'un ou plusieurs d'entre nous trois.

Oui, Cryna devenait de plus en plus nerveuse face a la situation, dans laquelle la mort se rapprochais petit-a-petit, sans rien qu'ils puissent faire. Cryna doutait fortement qu'ils n'allaient probablement pas s'en sortir, du moins, pas sans assistance extérieure, et cela semblait très improbable. Cryna soupira, et commença a se demander si elle ne devrait pas tout simplement se résigner...

(HJ:deso du manque de détail par rapport a vos histoire, ainsi que le temps que ça m'a prit pour poster, mais oui, j'avais pas grand temps pour écrire, et j'ai fait de mon mieux avec les temps qui m'était impartit. S'il y a quelconque problème, n'hésiter pas a m'en parler! Encore désolé)

~ Il est 18 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le repaire de Kiladrïa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le repaire de Kiladrïa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: