AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Procédure nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Procédure nocturne   Mar 20 Juin - 13:03


[ Arrow ...Dumac, Amber et Kyara arrivent de ~ là ~]

C'était une nuit comme les autres pour La balafre et ses hommes. Garder une porte et barrant la route au moindre courant d'air. Le soldat était fatigué de cette condition ennuyeuse. Mais il était sous les ordres du général Marchilan, qui lui était au service du gouverneur Vultinien. Et sa mission lui fut clairement énoncée, soit il gardait la grande porte de la ville, soit il gardait la porte d'une cellule ! Et comme à son habitude depuis qu'il fut affecté à ce poste, il disputait une partie de cartes avec son fidèle ami Lyrme. Mais alors qu'ils discutaient de leur vieilles blessures de guerre, la bleusaille s'en vint brailler dans l’entrebâillement de la porte comme quoi Dumac serait anormalement accompagné. Houla, la nation était en péril, vite il fallait intervenir ! Pensa La balafre avec sarcasme.

Une fois arrivé sur les lieux, l'ex-combattant constata qu'effectivement deux jeunes femmes se trouvaient à bord de l'attelage du vieux marchand. - Eh bien alors Dumac, que signifie ce chargement ?! Questionna le garde de sa voix rauque. Mais ce dernier, victime de sa surdité, poussait la chansonnette. Se doutant alors que l'homme ne l'ait point entendu, La balafre s'adressa directement aux intéressées. Veuillez vous présenter et justifier de votre présence ici !


- Bien entendu. Répondit docilement la jeune sorcière. Je me nomme Amber Yasin, et cette ville est mon foyer. Je suis navrée d'arriver ainsi alors que j'ai connaissance du couvre-feu, mais je sais aussi qu'une bête sanguinaire rôde dans les collines, et à mon retour je me suis faite surprendre par la nuit. Or, pas question pour moi de traverser la forêt avec une telle menace tapie dans l'ombre...

- Vous avez bien fait effectivement, à savoir que la milice elle-même ne s'y oserait pas. Et vous. Finit par ajouter le soldat en se rapprochant de la deuxième fille. Déjà merci d’ôter votre capuche afin que je puisse vous regarder dans les yeux !

Les Humains étaient si paranos songeait le Vampire depuis le ciel. Elle venait de se poser au sommet de la muraille afin d'observer la scène en toute quiétude. Bien qu'il serait préférable que ça ne s'éternise pas !

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara
avatar
Récits 14
MessageSujet: Re: Procédure nocturne   Ven 23 Juin - 21:01

Alors que nous approchons de la ville, je ne peux m'empêcher de contempler les portes qui gardent la ville. Je n'ai jamais vu telles structures. Mais en même temps, elles ne sont sûrement pas là pour rien. Il doit y avoir de nombreux dangers qui parcourent la nuit.

Cependant, cette protection est peut-être là pour ceux qui arrivent une fois le soleil levé. Peut-être faut-il s'identifier d'une façon ou d'une autre. J'espère vraiment qu'il ne faut pas prouver son identité. Honnêtement, rien ne prouve même que j'existe si ce n'est ma présence physique.

Alors que je contemplais les portes, la voix de cet homme me fit sursauter. Je le trouvai peu rassurant. Il avait une voix rauque qui me donnait envie de me cacher ou même rejoindre notre compagne cachottière, peu importe l'endroit où elle s'était réfugiée. Le seul problème est qu'elle s'est envolée, ce que je ne fais plus.

Amber répondit à l'homme de manière, comment on dit, civilisé ? Enfin, je le pensais. Elle disait habiter dans cette ville. Je me demande s'il la laisserait passer les portes si elle leur racontait ce qu'elle nous avait dit. Je ne pense pas. Elle mentionna une créature dangereuse. J'aimerais bien lui demander plus d'informations là-dessus. Comme, par exemple, avoir plus de détails sur son apparence. Cela pourrait s'avérer utile si j'ai à me balader de nouveau dans cette forêt la nuit.

Lorsqu'il me demanda de retirer ma capuche, je me figeai. Je ne voulais pas vraiment le faire, car mon apparence enfantine devenait flagrante et mes cheveux causaient souvent un malaise. Je me doutais bien que cette couleur peu ordinaire pouvait attirer l'attention, mais je détestais cela. Je me faisais par la suite dévisager comme si j'étais un monstre ou quelque chose d'insolite.

Je regardai Amber dans l'espoir d’obtenir un peu de soutien ou une quelconque aide, mais elle attendit simplement que je réponde à la demande. Parfait. Tout simplement parfait. En y repensant, je ne lui avais pas montré mes cheveux. Je scrutai le ciel en priant presque pour que la petite créature volante m'emporte avec elle. Mais rien. Que le néant de la nuit.

Je grommelai avant de me retourner vers cet inconnu et, après une grande inspiration, je retirai ma capuche. Je figeai mon regard dans le sien comme il le demandait.

- Voilà. Maintenant, tu peux voir mes yeux. Content ?

Je détournai mon regard et fixai le vide. Je n'avais jamais vraiment aimé rencontrer de nouvelles personnes. Mes frères avaient toujours été meilleurs que moi dans ce genre de situation. Léon aurait fait son comique et Théo aurait simplement souri gentiment. Ils étaient des enfants parfaits devant des inconnus.

Je m'étais toujours sentie comme l'étrangère. Celle qui ne sait jamais quoi dire. Pour le moment, j'espérais juste pouvoir entrer dans cette ville sans encombre. J’espérais aussi que cet homme ne soit pas mauvais, simplement menaçant. Enfin, si son travail était de défendre cette porte, cette attitude devait être nécessaire. Qui sait ce que cache un voyageur bien préparé.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 38 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Procédure nocturne   Dim 24 Sep - 2:02


Voilà une jeune personne victime de son tempérament... songea Amber à l'entente de la réponse pour le moins concise et insolente de Kyara. Citadine depuis toujours, Amber connaissait les usages de la ville, pour elle, être sociable était une façon d'être à part entière. Mais elle avait aussi beaucoup à apprendre du monde extérieur à ces murs fortifiés. Or, Kyara était pour l'apprentie sorcière un concentré de cet inconnu qu'elle désirait ardemment connaître. Alors pas question que les gardes l'incarcère à cause de sa nature sauvage. Cependant, Amber avait beau être sociable, elle ne maîtrisait pas pour autant l'art de se faire des amis. Elle était bien trop introvertie et solitaire pour ça, et quand bien même ce fut plus par obligation que par principe, ça n'en demeurait pas moins sa personnalité aujourd'hui.

- Oh ne vous rongez pas les sangs pour elle messire ! Intervint Amber alors que le soldat avait haussé un sourcil juste après qu'elle eut ôté sa capuche.



- Vous dites ?! Répondit le garde de sa voix rugueuse.

- Elle s'appelle Kyara, elle est avec moi. C'est ma cousine, une modeste paysanne gîtant aux abords de la terre du Phénix. Elle est rustre mais c'est une brave fille.

- Vous m'en direz tant... Gronda la Balafre visiblement peu convaincu par les propos de cette femme. Que signifie la coiffe qu'elle porte ?

- Oh ça ? Feinta la jeune sorcière comme ci pour elle c'était naturel. C'est une maladie génétique de la région, là-bas ; on l'appelle le syndrome de l'arc-en-ciel. Avouez que ça en jette ?! Termina t-elle en riant comme une bécasse.

- Pourquoi l'amener à Nandis, c'est plutôt loin de son foyer vous ne pensez pas ?

- Rooh mais je ne l'amène pas à Nandis, elle va y séjourner simplement, elle reste trois jours et après elle repart. Ca a déjà été suffisamment difficile pour moi de la convaincre vous savez...

- Bon, vous pouvez passer, mais ne vous aventurez pas dans les quartiers administratifs. LEVEZ LA HERSE !

Sur ces bonnes paroles, le chariot reprit sa route et s'enfonça dans l'enceinte même de Nandis. Dumac, égal à lui-même n'avait pas cessé de fredonner son refrain fétiche, et ce, y compris durant l'échange entre Amber et le garde. Quand tout-à-coup, la mule s'arrêta brusquement avant de se mettre à braire de toutes ses forces. Interpellé par les cris stridents de Florence, le vieil-homme descendit de l'attelage dans le seul but de la calmer, mais c'était sans compter la silhouette qui se tenait droit comme un "i" juste devant l'animal. Il s'agissait de la prédatrice Adélaïde, et le sourire en coin qu'elle affichait n’augurait rien de bon. Mais il en fallait bien plus pour décourager la jeune sorcière, aussi s'empressa t-elle de rejoindre le Vampire avec la ferme attention de lui frotter les oreilles !

- Non mais vous êtes pas bien ! Tonna Amber en chuchotant. Vous voulez rameuter tout le quartier ?!


- C'est l'autre qui gueule, et c'est moi qui prend ?! S'offusqua Adélaïde.

- Ne soyez pas stupide ! C'est votre présence qui fait hurler cette pauvre bête, et vu votre dégaine je la comprends tout à fait ! On a dit aller à la grande place, alors...

- Non ! TOI tu as dit qu'on allait à la grande place, pas moi !

- Ce n'est vraiment pas le moment de nous faire une crise existentielle, les gardes sont à peine à cinquante mètres derrière nous, alors...

- Alors ne me contrarie pas d'avantage ! Finit par s'énerver le Vampire en bousculant violemment Amber, la faisant de ce fait, s'écraser sur les pavés de la route.

- Espèce de folle hystérique ! Injuria la sorcière en se relevant aussitôt. Vous voulez quoi ?!

- Du sang fera l'affaire !

- Ah non hein ! Vous n'allez pas remettre ça !

Les choses risquaient fort de mal tourner si le calme ne reprenait pas très vite ses droits...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara
avatar
Récits 14
MessageSujet: Re: Procédure nocturne   Mar 26 Sep - 18:44

Encore ratée. Je n’avais pas su trouver les mots justes pour contenter cet homme. En regardant Amber inventer cette histoire de cousine, je compris que j’en avais beaucoup à apprendre sur le monde. Bien sûr, je devrai pour cela faire équipe avec des inconnues et je crois que je préfère de loin la jeune femme mystérieuse qu’à une hystérique assoiffée de sang.

À la mention de ma  «maladie» j’eus un sourire moqueur. Ce n’était pas la première à utiliser cette excuser pour calmer les gens. Mes parents le faisaient très souvent. Mais je ne pouvais pas être en colère pour cela. C’était la meilleure explication possible.

Je devais lui donner cela, Amber était très créative. Elle donnait l’impression de pouvoir se sortir de n’importe quelle situation en quelques mots. Je croisai néanmoins les bras sur ma poitrine en regardant vers le chemin d’où nous étions venus. Il était hors de question de lui avouer qu’elle était monté dans mon estime. J’étais peut-être un peu trop orgueilleuse pour lui dire.

Je ne restai pas longtemps à fixer la route. Il m’était impossible de ne pas être émerveillé lorsque nous sommes passés par les portes. Il y avait des bâtiments à perte de vue. Tous étaient, à première vue, de construction solide et à la fois élégante. Tout me semblait plus grand et plus gros que tout ce que j’avais connu jusqu’à maintenant.

Malgré la nuit, de nombreuses personnes arpentaient les chemins de la ville. Je n’avais pas souvent vu autant de monde au en même temps. Était-ce spécial ou bien comme cela tous les jours? Il faudrait que je le demande à Amber.

Lorsque la charrette s’arrêta, je pus vraiment contempler les bâtiments qui se trouvaient autour de nous. Ils étaient immenses! Combien de personnes pouvaient vivre à l’intérieur? Probablement tous ceux que je connaissais. J’avais la folle envie d’y entrer, de regarder l’intérieur.

Je descendis lentement. Je n’avais pas assez d’yeux pour tout voir. Je tournai sur moi-même. Je me questionnai. Tout ceci est normal? Est-ce que toutes les villes sur ce continent ressemblent à cela? Si c’était le cas, je pense que je serai bien vite dépassé. Ça me donnait presque le tournis. Je dus me concentrer sur ma respiration pour retrouver mon calme. J’avais mille questions pour Amber.

C’est seulement lorsque je l’entendis réprimander durement quelqu’un que je vis notre chère vampire. Elle était donc revenue. Je pensai alors à la vision qu’elle devait avoir là-haut. Je fixai le ciel. Et si je m’envolai. Juste pour voir… Sentir le vent… Voir un ensemble de cette ville..

Cependant, je voulais savoir si cela en valait la peine. Je contournai donc la charrette pour retrouver les deux femmes devant le cheval en panique. Lorsque j’arrivai à leur hauteur, je sentis la tension qui régnait. Je ne les comprenais pas. Nous nous trouvions dans un lieu magnifique et gigantesque et elles ne faisaient que se crier mutuellement par la tête. C’en était trop. Même si je ne trouverai pas les bons mots, je me devais d’intervenir.

- Mais enfin qu’est-ce que vous faites?  Comment pouvez-vous vous battre devant un tel spectacle? Amber, on va entrer dans un des bâtiments?  En plus, il y a beaucoup de monde et ce même en pleine nuit! C’est….C’est.. Je ne sais pas. Je ne suis pas certaines d’avoir les bons mots.

Je devais avoir l’air complètement folle pour agir de la sorte. Mais mon esprit n’était plus très clair. Pour une fille comme moi, c’était un spectacle stimulant. Peut-être même trop.

-Quelle est la vue là-haut? Est-ce qu’on voit toute la ville?, demandai-je à Adélaïde avec des étoiles dans les yeux. Ça doit être encore plus magique de jour… Nous devons rester au moins jusqu’au matin!

Pour une des rares fois dans ma vie, j’en oubliais mon habitude de cacher mes cheveux. Je n’avais toujours pas remis ma capuche depuis que nous avions passé les portes. Comme quoi les nouvelles expériences apportent de nouvelles habitudes. J’attendis donc impatiemment des réponses en promenant mon regard sur les alentours.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 23 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Procédure nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Procédure nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ ASTRUNE ~ :: Nandis :: Entrée/Sortie de Nandis :: La grande porte-
Sauter vers: