AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Aventure de deux êtres rejetés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Aventure de deux êtres rejetés.   Sam 21 Nov - 10:33

[HJ : Arrow Eldakka et Lucosa arrivent de : Pique nique entre deux chemins...]

Eh bien son atterrissage avait au moins eu le mérite de faire sourire le jeune homme qui l'accompagnait. La réception fut très agréable d'ailleurs et les mots qu'il employa firent rougir Lucosa qui plaqua ses oreilles sur sa tête toute gênée. Mais cela se dissipa lorsque Eldakka accepta sa proposition de déjeuner avant de se rendre là bas aux ruines. Endroit inconnu pour l'hybride mais sa question resta sans réponse puisque Eldakka avait la ferme intention de garder la surprise. A cela la jeune hybride prit un air boudeur et grogna. Elle détestait les surprises préférant savoir tout, tout de suite. Elle se retourna et fit mine d'être triste. cependant rien n'y fit, et elle put noter que le drow était têtu. En plus ils devaient se dépêcher. La jeune femme avait à peine grignoter et eut une moue désapprobatrice. mais Eldakka lui expliqua la raison et elle fut de suite sur ses pieds. en fait il voulait profiter un maximum de cette après-midi avec elle! c'était trop mignon de l'avis de la fée qui vivait avec la louve, qui trouvait cela plutôt étrange. Elle rangea alors ses affaires toujours sans rien dire et garda un fruit en main. Son estomac criait famine elle n'y pouvait rien. Prête à affronter mille et un danger qu'il n'y auraient surement pas, elle était en si charmante compagnie comme il y avait longtemps et rien ne viendrait ternir cette journée sauf peut être son humeur qui changeait comme d'habit. Et doublement heureuse car il ne la fuyait pas, il restait avec elle et cela la rendait sur un nuage. Il n'avait pas l'air très sociable habituellement aussi elle se sentait privilégiée. Elle prit la main tendue pour la deuxième fois de la journée, veillant à ne pas laisser ses griffes le blesser et profita de ce contact si doux et apaisant. La marche reprit sans que la demoiselle ai prononcé un mot.

Eldakka n'avait pas mentit...la route était pleine de mûres, et sous son regard suppliant le jeune drow la laissera bien s'arrêter autant de fois qu'elle le voulut pour en ramasser et se gaver de fruits. elle en garda beaucoup pour plus tard et en tendit aussi au jeune homme qui avait l'air d'avoir le ventre d'une moineau. Cependant elle veillerait à ce qu'il mange et pas qu'un peu! non mais oh. Elle devait prendre soin de lui. Et bien que pressée d'aller à ces ruines elle fit une bonne récolte pour préparer une bonne tarte une fois le le soir venu. Prévoyante et l'instinct de survie incrusté en elle, Lucosa ne laissait jamais rien au hasard. Une fois que mademoiselle fut satisfaite et les arbustes bien pauvres en fruits bien qu'elle en laissa toujours pour les animaux ses amis, la marche put reprendre un cours normal. et Lucosa ne savait pas quoi dire. ni pour distraire le jeune homme, ni pour engager la conversation. elle ne voulait pas lui poser des questions sur lui, pour ne pas le gêner quand à parler d'elle non merci. Après tout ils devaient passer une bonne après midi alors pas la peine de se pourrir l'esprit de pensées négatives.
Au bout d'un moment de marche, Lucosa commença à être impatiente...Eldakka n'avait pas précisé ou seraient les ruines et elle ne voyait rien à l'horizon. Elle finit par le regarder tout en marchant et fronça ses sourcils.

-On est encore loin? je ne vois rien, et pourtant ma vue est per...

Elle ne put finir car elle venait de trébucher sur une pierre et lâchant la main du jeune homme elle s'étala. Grognant contre ses jambes qui ne savaient même pas éviter un caillou elle regarda derrière elle. mais...il n'y avait aucun cailloux! qu'es ce que c'était que ce bins! Elle finit par se relever et regarder attentivement le chemin...on aurait dit qu'il s'arrêtait seulement quelques mètres plus loin. Dardant un regard interrogateur sur Eldakka elle fit quelques pas en avant mais son front se buta contre...le vide. La jeune femme poussa un cri de surprise plus que de douleur. Puis plaçant se mains devant elle, elle parcouru la surface de ce mur...qui n'existait pas vraiment. Finalement les oreilles plaquées contre ses cheveux elle recula, manquant de s'étaler à nouveau, jusqu'au jeune homme. Lucosa était perdue. Elle levait maintenant bien haut les pieds avant de les reposer et tâtait presque tout devant elle avant d'avancer. Même entre elle et Eldakka. elle ne fut soulagée que en touchant son épaule et non pas un mur. Là, apeurée et surprise elle posa son regard sur les yeux envoutants du jeune drow au caractère si différent des autres.

-Qu'es ce qu'il se passe? je deviens folle ou tu comprends quelque chose? là juste devant il y à....enfin je viens de me cogner contre un mur...mais je ne le vois pas...et je suis tombée alors que par terre il n'y a rien...

Le visage de Lucosa indiquait clairement que elle croyait nager en plein délire. Elle n'avait même pas penser à rassurer le jeune homme sur son état alors qu'il semblait s'en inquiéter au moindre trébuchement. non la curiosité et l'effarement avaient pris les devant. Le résultat était que Lucosa était collée à Eldakka par peur de le perdre mais était tiraillée par la curiosité et l'encourageait à avancer avec elle. L'hybride ne connaissait nullement le phénomène de l'invisibilité sauf Umar que personne ne voyait dans l'ombre mais c'était encore une autre manifestation, entre ne pas pouvoir voir une sorcière et...un mur tout ce qu'il y avait de plus simple. Ce lieu où manifestement les deux jeunes gens arrivaient, était surprenant, étrange et les poils de la queue de la louve s'étaient hérissés. Les animaux aiment leurs habitudes, les bois et leur instinct ne leur ayant pas appris à se heurter aux nouveautés, ils en éprouvaient d'abord de la crainte avant de s'y adapter. heureusement que la part fée de la jeune femme était présente sinon Lucosa serait collée au dos d' Eldakka en tremblant. Facilement impressionnable? Quand l'inconnu frappait oui. Sinon elle était assez courageuse mais l'invisible la prenait de cours. Pourtant elle fouillait dans son esprit mais pas moyen de se souvenir d'une quelconque similitude avec son passé, rien sur son continent à elle ni ailleurs sur Astrune n'était comparable. ce furent les paroles du drow qui lui revinrent en mémoire. était ce parce que ce lieu était si bizarre qu'il voulait lui laisser la surprise? certes brute la surprise. Mais pas moins agréable une fois la stupeur passée. mais cela voulait dire aussi qu'ils étaient arrivés...Or comment explorer des ruines quand on ne sait pas ce qu'il y a devant, et dessous? Lucosa n'aimait pas penser cela mais...elle avait besoin de lui. Les rôles devraient s'inverser et ce serait à lui de la guider. Une épreuve pour la jeune femme qui ne supportait pas être dépendante...Mais de lui....c'était différent. Cela ne la gênait pas spécialement ou moins que avec d'autres. Pourquoi? aucune idée elle se sentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   Dim 22 Nov - 14:30

Se n'était pas mon genre de presser les rares personnes que je pouvais rencontrer, mais après réflexion je me rendis compte que je n'avais guère le choix, car j'avais réellement l'intention de m'en aller au couché du soleil. Mes émotions ne cessaient d'accroitre en la regardant, j'avais peur, très peur de lui faire du mal, pourquoi il avait fallu qu'elle tombe sur moi ? Il y avait tellement de monde qui pouvaient être sauvé, alors que moi, je servais à quoi ? À rien, enfin si, à faire sourire Lucosa, mais avec toutes ces années derrière moi, je savais bien que c'était temporaire, alors un après midi était plus que suffisant, après quoi, nos chemins se sépareront, ça me fera très mal, et à elle aussi sans doute, mais sera toujours mieux que d'ôter la vie. De toutes mes forces j'essayais de ne pas y penser, hélas c'était plus fort que moi, et à chacun de nos pas en direction des ruines, mon sourire se perdait peu à peu sur mon visage. Néanmoins je trouvais ma dose de réconfort en observant Lucosa que je considérais déjà comme mon amie, ma seule amie, et oui, il fallait avouer que je n'avais pas perdu de temps, mais j'étais comme ça ... Elle était marrante à faire la navette entre arbuste, moi, arbuste, moi, d'ailleurs, au bout d'un moment je ne pu me retenir de sourire, mais à chaque fois je me revoyais m'éloigner d'elle sans même me retourner, combien de fois j'avais dû le faire ? Je comptais même plus, en tout cas ça n'avait jamais été aussi profond qu'aujourd'hui, si je mettais de côté mes deux seuls amours ... C'est alors que d'un visage jovial je manqua de laisser s'échapper une larme de mes yeux tout triste, bien sûr je m'en cachais bien et Lucosa ne le remarqua même pas, c'était une bonne chose, ce n'était pas du tout le moment de lui saper le moral, alors je me ressaisirais rapidement en pensant à ce que l'on pourrait faire une fois sur place, hors mit se prendre des murs.

*Je me demande comment elle va réagir, j'espère qu'elle ne le prendra pas mal ...*

Je failli sourire une fois de plus rien qu'en imaginant à ce qui pourrait lui arriver, de plus on se rapprochait bien vite de notre destination, j'avais le traque, mais ce dernier se mélangeait à l'excitation, c'était tout nouveau pour moi d'être accompagné, alors j'appréhendais. Lucosa me devançait un un tout petit peu comme si quelque chose l'attirait, et bientôt elle me lâchera la main, sans doute poussée par la curiosité sur la particularité du lieu. Je voulu la retenir, mais je fus malheureusement trop lent car elle trébucha sans raison apparente, intriguée elle se releva tout en posant un regard interrogateur sur moi. Je ne sus pas trop quoi faire sur le moment, alors j'attendais qu'elle me rejoigne, mais là encore je fis erreur puisqu'elle s'avança dans la direction des ruines, puis, il arriva ce qu'il devait arriver, elle se heurta à un mur, exactement comme ça m'étais arrivé à l'époque. La pauvre elle avait l'air carrément désorienté, à tel point que sa queue s'ébouriffa comme si elle venait de se prendre un méchant coup de jus dans le derrière. Oh non je ne voulais pas l'effrayer, bon sang que j'avais pu être bête ! Je n'avais pas fais attention à son côté animal, comment avais-je pu oublié ça ? La preuve en était que dans ce coin là il n'y avait aucune créature des bois sauf peut être quelques mouches, j'étais confus et gêné de la situation, mais maintenant qu'on y était on ne pouvait plus faire marche arrière, sauf peut être si elle le désirait.

- Non on est arrivé Lucosa. Lui répondis-je avec un sourire qui se voulait rassurant.

À vrai dire je ne savais pas trop comment réagir, Lucosa était de nouveau contre moi et tenait mon épaule, ce qui me fit frissonner. Des fois on pouvait apparenter ma sensibilité à celle d'une Fée, hélas ça n'arrangeait en rien mon côté timide et fuyant. Néanmoins là je devais cesser de me refermer sur moi même, et réagir comme un protecteur, car c'était ce que recherchait mon amie, cela se voyait bien. Et mes pensées se confirmeront lorsqu'elle m'adressa la parole pour me faire part de son étonnement, je n'osa même pas la regarder dans les yeux en l'écoutant, j'avais trop peur d'avoir fais une bêtise en l'emmenant là, et qu'elle soit choquée à vie, elle avait l'air tellement sensible et fragile que j'y avait été peut être un peu fort. En tout cas ses paroles saccadées me firent rire intérieurement, car j'avais réagis exactement comme elle pour ma première fois ici, alors je pouvais la rassurer. En pensant ainsi je me donnais un maximum de courage pour être suffisamment convainquant dans mes réponses.

- Oui pardon Lucosa, c'était ça ma surprise, la particularité de l'endroit, alors non tu n'es pas folle, c'est peut être moi le fou de t'avoir amené ici ... Répondis-je en imposant ma main sur sa tête, espérant ainsi lui faire comprendre qu'elle ne risquait rien. Je suis tellement désolé, je ne voulais pas que tu te fasse mal ... Cet endroit se nomme Les ruines Invisibles, je connais pas son histoire, mais je pensais que ça serait bien te le faire découvrir, mais si tu le désires on peut repartir.

Ma voix était restée calme et pleine de remord tout du long, je savais pas comment me racheter, alors je me décida soudainement de la prendre dans mes bras pour la rassurer. Ma surprise n'était pas du tout dans l'intention de faire peur, mais bon fallait dire que je savais pas du tout comment elle allait réagir, en tout cas ça serait bien qu'elle décide de rester là afin que je lui fasse découvrir, et que elle aussi puisse rire en me voyant me prendre des murs à chacun des mètres que je pourrais faire. Dire que je n'avais même jamais atteins le centre, et pourtant je pouvais le voir de là où j'étais, et peut être qu'avec l'aide de Lucosa j'y parviendrais, certes ça servirait pas à grand chose, mais c'était l'histoire de se divertir surtout, d'oublier tout ces problèmes qui nous entouraient en tout temps, faire le vide quoi ... À présent j'attendais sa réponse avec une certaine douleur dans le ventre, je craignais tellement qu'elle m'en veuille, même si elle n'en avait pas l'air ...

[HJ : Voila j'ai essayé à la première personne, si ça te plait, je continuerais ainsi, ce personnage me ressemble beaucoup, alors ça ne m'est pas difficile.]

~ Il est 14 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   Lun 7 Déc - 14:13

Cachée dans l'épaule du jeune drow, Lucosa n'avait pas suivit les émotions ainsi que les comportements de Eldakka trop préoccupée par sa peur nouvelle de ce lieu inconnu. Aussi il est évident qu'elle ne verra pas ses sourires ou ses états d'âme. En fait demoiselle hybride ne réagit que lorsque Eldakka parla tout en plaçant sa main sur sa tête. Un peu plus et elle aurait ronronné elle aimait beaucoup ce contact avec sa tête, ses oreilles, ça la faisait frissonner de bonheur... Par ses mots elle put comprendre que elle n'était pas folle que elle s'était bien heurtée à un mur invisible et qu'il était déjà venu ici sans connaître l'histoire de ce lieu si particulier. Mais..il avait l'air triste oh mais non il ne fallait pas! Lucosa était juste étonnée quoi de plus normal. Cependant et avant qu'elle ne puisse répondre, le jeune homme la prendra dans ses bras ce qui coupera la parole à Lucosa. Abasourdie. Non pas que elle n'aurait pas cru ça du drow mais il était complètement inattendu autant que ces ruines invisibles. Cette étreinte si chaleureuse et sincère ne pu que rassurer l'hybride qui petit à petit reprenait des couleurs. Ses oreilles retrouvèrent leur hauteur habituelle et ses poils redevinrent souples. Maintenant qu'elle possédait une explication sur ce phénomène elle était plutôt de nature curieuse à vouloir savoir ce que contenait des ruines que l'on ne pouvait voir.
La tête de la jeune femme se délogea de la poitrine d' Eldakka ou elle s'était réfugiée lorsque ses bras s'étaient refermés autour d'elle et se leva pour rencontrer les yeux du jeune homme. Là elle sourit, un agréable sourire de remerciement avant de finalement se dégager pour garder néanmoins sa main dans celle du drow. Elle se retourna de manière à être face aux ruines avant de se laisser quelques secondes pour parler. Elle repensait encore à ce contact qui empreint de chaleur et de spontanéité l'avait fait se sentir en sécurité...c'était bizarre, elle qui était habituée à protéger les autres trouvait maintenant agréable d'pêtre rassurée par quelqu'un elle aussi. Mais elle s'en voulait. parce que à cause de sa faiblesse le jeune homme qui était son ami s'était sentit mal et en faute! le ton de sa voix la chagrinait il fallait qu'elle remédie à cela.

-Je n'avais jamais vu pareil lieu mais maintenant je sais que ça ne vient pas de moi puisque tu dis que c'est pareil pour toi...elle laissa le vent balayer ses cheveux et trouva l'air assez frais puis son regard se tourna vers Eldakka non...ne partons pas moi qui voulais une aventure, je suis heureuse de me trouver ici avec toi.

Tout cela n'avait pas été facile à formuler et elle buta sur quelques mots mais le tout resta correct. A présent qu'elle avait profité du réconfort du jeune homme, elle penchait la tête pour essayer de discerner des formes ou bien un chemin dans ce néant. C'était amusant de la voir se tortiller dans tout les sens. Elle sembla enfin se rappeler de la présence du jeune homme avec elle et rougit comme si elle venait de commettre un impair. Il fallait dire que pour voir tout cela elle avait avancer, reculer, toucher de ses longs doigts, et bouger tout en trainant le jeune homme par la main. Le pauvre...Enfin bon, Lucosa rêvait à présent de découvrir le secret de cet endroit, son histoire et tout ce qui s'y rapportait...La nature féérique avait pris le dessus sur l'animal apeuré. Celui ci avait été réconforter par la poigne de l'humain indiquant qu'il pouvait le suivre sans crainte.


-Excuses moi d'avoir été si...bête j'ai peur de l'inconnu...tu ne m'en veux pas si je ne te lache pas...


Oui la crainte de se retrouver seule au milieu de nul part et se perdre dans ce dédale invisible était présente dans l'esprit de l'hybride. Puis elle commençait à s'impatienter. Après tout, Eldakka devait être d accord pour entrer puisque il l'avait menée ici, or l'après midi passait donc il était temps. Après un regard au jeune homme, elle se dirigea vers le mur ou elle s'était précédemment cognée et de sa main libre, elle fouilla le mur à la recherche d'une issue. Avant de poser ses doigts dessus elle avait hésité puis retirer sa main, c'était tout de même étrange comme ressentit. Si Eldakka connaissait un bout de chemin elle se laisserait guider. Sinon elle avancerait les deux mains devant elle pour éviter les bosses. Cette pensée fit naître un petit rire chez l'hybride qui a nouveau regarda Eldakka. ses yeux pétillaient d'impatience et de curiosité

-Je crois que si quelqu'un nous verrait de l'extérieur ce serait bien drôle pour lui... allez je suis prête à trouver le mystère de tes ruines invisibles.

Attentive à chaque pas, Lucosa ne posait pas un pied devant l'autre avant d'avoir tâter le terrain. Les bosses seraient surement nombreuses de même que les gamelles mais cela ne l'effrayait plus. Au contraire elle repensait à un jeu de son enfance ou uniquement par l'odorat et l'ouïe elle devait retrouver ses camarades cachés entre les arbres. Elle était tombée nombre de fois avant de prendre confiance en elle et en ses capacités. ici il en était de même puisque ils étaient aveugles. le touché, et les autres sens étaient leur seuls recours et cette aventure prenait un nouveau sens. Non plus seulement une ballade entre amis c'était aussi un défi réellement appréciable au yeux de la jeune femme. Comme elle aimerait exprimer au jeune homme sa reconnaissance et sa joie...Mais les mots ne suffisaient pas dans ces situations et les gestes étaient risqués sous peine de rencontrer un quelconque objet. Alors elle frotta doucement sa joue contre celle du jeune homme avant de sourire. Elle ne voulait plus entendre sa voix si peinée et culpabilisée, qu'il comprenne qu'il avait fait le bon choix et qu'elle était ravie passée la première vague d'angoisse. Plus tard, si jamais ils se quittaient et elle pensait là dans très longtemps, elle se rappellerait du jeune homme et de ses ruines. oui les siennes puisque personne ne lui en avait parlé jusque maintenant. Pourvu qu'ils aient le temps d'explorer dans l'après midi parce que un pressentiment mauvais gagnait du terrain dans l'esprit de la jeune femme. Un événement inhabituel allait se produire, peut être même plusieurs. Il ne faudrait pas qu'elle le laisse. ils seraient deux à affronter cela si ses craintes se révélaient justifiées. Mais malheureusement ses pressentiments animal la trompait rarement.
Néanmoins elle chassa cela de son esprit pour le moment et se concentra sur la joie du moment pas question de gâcher cet après midi avec ça. Lucosa reprit donc, avec la main du jeune drow, son exploration.

[HRP: tu écris très bien à la première personne! oui continue enfin si tu en as envie moi ça me plais beaucoup]

~ Il est 14 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Eldakka
avatar
Récits 512
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   Sam 19 Déc - 5:38

Alors que je craignais toujours d'avoir offenser Lucosa d'une quelconque manière, ce fut tout l'inverse qui se produira, elle avouera avoir été surprise certes, mais ça ne lui déplaisait pas pour autant. Un soupir de soulagement se fit alors à l'intérieur de moi ... D'ailleurs en y repensant, je ne ressemblait en rien aux autres êtres de ma race, pourquoi étais-je aussi différent ? Je connaissais une partie de la réponse, avant j'étais un peu plus sauvage, je n'aurais pas accepté que l'on m'approche, et encore moins que l'on me sauve, je me serais montrer menaçant afin que l'on me laisse faire ce que j'avais à faire. Mais depuis cette étrange apparition dans un de mes songes, mon comportement avait changé dés l'instant où j'ai ouvert les yeux sur le jour nouveau qui se levait en même temps que moi ... Cette femme au collier brillant m'avait réellement terrifié avec ce qu'elle m'avait révélé, alors, peut être même inconsciemment, j'ai renié ma race afin d'échapper à ces prédictions qui pour moi paraissaient tellement impossibles ! Néanmoins on est jamais trop prudent, et jamais je ferais de mal à qui que ce soit, c'était sans doute pour cela que j'était si différent. Lucosa devait se poser des questions à mon sujet, du genre pourquoi j'étais ainsi, un Drow si loin de chez lui et qui n'hésite pas à prendre une Hybride dans ses bras pour la rassurer sur ce qu'elle venait de découvrir dans ce lieu, pour le moins mystérieux. D'ailleurs elle m'apprit avoir peur de l'inconnu, et bien il vaudrait mieux qu'elle en sache le moins possible sur moi, car je finirais inévitablement par la terroriser, parce que moi même je me sentais inconnu en ce monde ... Durant ce moment de réflexion je ne fit pas attention à ce que Lucosa venait de me dire, mais j'eu tôt fais de m'en rendre compte quand je vis qu'elle ne me lâchais pas, c'était bon de constater que l'on ne me fuyait pas comme la peste ... Mon esprit raisonnait encore de ces hurlements ... "AAAH UN ELFE NOIR !! FUYEZ IL VA TOUS NOUS TUER !" Les maris disaient à leur femme qu'elles seraient violées si elles se faisaient capturer, j'avais entendu tout ça alors qu'à la base c'était juste un enfant qui m'avait vu traverser la forêt qui arborait leur village. Je n'oublierais jamais cet endroit, les collines d'Umar ...

Alors que j'essayais de faire fis de ces souvenirs, Lucosa reprit la parole sur une voix bien plus sereine, enfin c'était l'impression que j'avais eu. Sur le coup elle pensa comme moi, si quelqu'un nous observait, oui, il aurait le temps de rire, ou bien ... De perdre la vie en voyant deux monstres tels que nous se promener en toute liberté ! Cette pensée m'offusquait, mais je ne parvenais pas à m'en défaire, car malheureusement c'était la triste réalité, et je ne pouvais pas tricher avec moi même ... Ainsi donc elle était prête pour continuer ? Alors ça c'était une excellente nouvelle, je laissa même paraitre l'un de mes plus beaux sourire afin de lui faire comprendre que son choix de rester comptait beaucoup pour moi. Et elle le comprit, car soudainement elle se rapprocha au plus près de moi et frotta sa joue contre la mienne, ce n'était que la deuxième fois qu'elle me le faisait, mais j'étais déjà en mesure de dire que ça me plaisait énormément ! C'était un contact pur et innocent, c'était quelque chose de spontané, et les gestes me convenaient davantage que les paroles, et apparemment cette gentille Hybride s'y connaissait très bien en ce qui concernait le fait de se faire comprendre autre que par les mots. Et encore une fois elle parvint à me faire oublier mon envie de partir dans la soirée, mais bon ... Je sais bien que ça reviendra le moment venu. En tout cas pour le moment je comptais bien profiter de ce qu'on allait partager, alors, doucement je me laissa guider par cette dernière qui avait déjà entamé la marche, néanmoins je n'attendis pas qu'elle me tire pour revenir à sa hauteur. À présent nous nous tenions devant le passage que nous offrait ce mur invisible qu'elle avait percuté quelques minutes plus tôt.

- Merci Lucosa, je suis vraiment heureux que tu restes. Commençais-je avec un air tout timide. Je propose que l'on aille jusqu'au centre pour commencer, et une fois là bas, nous pourrions faire davantage connaissance qu'est ce que tu en dis ?

Je n'osais pas lui avouer, mais sa race si particulière m'intriguais beaucoup, et oui, je désirais en savoir plus. C'était peut être audacieux de ma part, mais je ne voyais pas où était le mal, après si elle ne voulait pas, je ne lui en voudrais pas. Bien sûr je n'avais pas penser à tout sur le moment, car quand elle me racontera, au cas où elle serait d'accord, elle voudra aussi en apprendre sur moi, est ce que je parviendrais à lui répondre ? Surtout que je serais surpris que ça se retourne contre moi ... Enfin bon, j'aurais tout le loisir de penser à cela le temps du parcours qu'il nous fallait effectuer pour y parvenir, des fois on dit que les chocs remettent nos petites cellules cérébrales d'aplombs, c'était le moment de vérifier si c'était vrai ! Je dû d'abord me résoudre à lâcher Lucosa afin de me servir de mes mains pour toucher les murs, au lieu de ma tête, et se fut sans problème que l'on put passer le premier obstacle. Ca y était, on était dans les ruines invisibles à présent, courage on y arrivera. Doucement mais surement, j'avançait en mettant un pied devant l'autre, et ce, tout en les trainant afin de ne pas trébucher à cause d'une roche ou d'un rebord. Quant à mes mains, elles voyageaient de droite à gauche, je me sentait vraiment bête ... J'aurais pu me servir de mes cimeterre pour repérer, mais c'était dangereux, je pourrais méchamment me blesser, ou pire encore, toucher ma nouvelle et seule amie ... Tant pis, je préférais largement me prendre tout les murs de ce lieu plutôt que de faire la moindre égratignure à Lucosa, ça c'était une certitude !

- Ah ce n'est pas si difficile finalement, cinq mètres de fais sans rien se casser, ça me semble plus facile que ma première fois, aller encore une centaine de mètres et c'est b ... AÏE !!!

Comme un idiot, alors que je lui parlais, j'avais abaissé mes mains et m'étais légèrement déporté sur la gauche, ainsi je venais de littéralement m'écraser la figure contre une paroi invisible. Ca faisait mal l'air de rien, de plus tout venait de prendre ! Mon nez le premier, ensuite ma bouche puis mon front, là oui, on pouvait vraiment reprendre l'expression embrasser un mur. Mais là j'en découvrait également les effets, je préférais de loin le contact de Lucosa, encore heureux d'ailleurs. Me frottant le visage afin de dissiper la douleur, je me résolu à continuer d'avancer, puis, à peine je fis un pas, mon pied qui se trouvait derrière moi buta contre quelque chose lorsque je voulu le ramener ... Je ne savais pas que ça pouvait apparaitre d'un coup comme ça ... En fait c'était dû au coup que je venait de me prendre, tout mes repères venaient d'en souffrir au point que j'en oublie ce qu'il y avait ici, parterre. Alors, il arriva ce qui arriva, je perdis l'équilibre mais heureusement ma chute fut stopper par le mur que je venais de goûter, par contre il fallait voir ma position ... À demi allongé, les deux mains puis le haut de mon corps plaqués contre la paroi, et mes deux jambes aussi raides que des poteaux, je demeura ainsi plusieurs secondes de peur qu'un autre malheur ne s'abatte sur moi. Puis, quand j'eu la certitude que c'était terminé, je fis les deux pas nécessaire pour être de nouveau bien droit, et c'est alors que je me tourna doucement vers Lucosa avec un léger sourire tout gêné ...

- Heu ... je crois que j'ai parlé trop vite, c'est peut être même pire qu'avant ! Apparemment là il n'y a aucune issue, autant rester sur la droite pour le moment ...

Je parlais d'une voix très douce, je n'étais ni en colère, ni honteux, seulement gêné, puis, si on ne tombait pas ici, c'est que que ce n'était pas normal ... Je me disais ça pour me rassurer et garder un minimum de fierté, après tout j'étais accompagné, et certains gènes ne se perdaient pas, comme le fait d'être un protecteur idéal, et que rien ne m'arrivera ... Je fus vite démenti, et bien comme il fallait. Ce fut sur ces mots que je repris ma marche aux côtés de mon amie, et ce, tout en veillant à ce qu'il ne lui arrive pas la même chose qu'à moi.

~ Il est 14 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   Ven 25 Déc - 13:07

Je ne crois pas réaliser encore ce qu'il m'arrivait aupres de ce jeune elfe noir si différent des siens. Il ne me haïsait pas faisait tout pour que je sois au mieux avec lui et aimait ma compagnie. Chose aussi surprenante, il ne m'avait pas attaquée et s'éait laissé faire lorsque j'avais tenté de lui sauver la vie. Combien de temps cela faisait il que je ne m'étais pas sentie aussi bien? je n'étais plus seule, j'avais avec moi un chef de meute celui qui devait nous garder en sécurité au sein de la troupe et s'en était de même chez les humains, les hommes en général protégeaient les autres. Mais je n'avais pour ainsi dire jamais connu ce phénomene puisque j'avais longtemps occupé cette place protectrice avec ceux qui m'avaient entourée, puis était restée désespérémment seule à chercher une compagnie que je ne dérangerais pas de par mon apparence ou mes façons de faire. Oui c'était une nouveauté mais celle ci contrairement à d'habitude ne m'effrayait pas. Je l'avais longtemps cherchée cette nouveauté ci et seule une partie de mon esprit grognait de ne pas pouvoir protéger moi aussi cet être qui était pret de moi.

Bientôt, tout deux, nous nous retrouvâmes en face de ce mur invisible que j'avais rencontré un peu plus tôt sans pour autant le vouloir. Et là il parla. Sa voix était adorable et douce à mes oreilles qui frémirent pour indiquer combien cet air ne les laissaient pas indifférentes. Je lui répondis par un sourire et je fus prête à avancer. Je mourrais d'envie de mieux le connaître, sa vie et ses passions mais peut être ne voudrait il pas dire énormément au vu de ce qu'il avait voulu faire plus tôt. Enfin nous verrons bien. Se concentrer sur le présent et avancer. voila qui était le principal. Le contact de nos mais fut rompu et je dois avouer que je retins bien difficilement un grognement de méncontentement. Cependant il était évident que pour avancer les mains seraient utiles. Le premier passage franchit me redonna espoir. Non je n'allais pas me prendre tous les murs. Eldakka avait l'air d'un pantin à promener ses mains partout comme ça...c'était à mourir de rire mais loin de moi l'idée de me moquer...pourquoi ne pas se sevir de quelque chose qui le tiendrait plus éloigné des obstacles? aucune idée et puis il parla à nouveau. Je n'étais pas forcément des plus daccord mais n'eut pas le loisir de m'exprimer. Il venait de se prendre un mur en plein visage tout compris. Je plaçais une main devant ma bouche avant de le regarder bouche bée tendis que perdant l'équilibre il se retrouva dans une position assez comique. mais inquiete je n'avais pas envie de rire.

-Tu vas bien? Attends que je regarde.

Je le retins par la main car monsieur était déja repartit sur la droite puisque la gauche ne lui apportait que des malheurs, et l'attirant face à moi je passais doucement ma main sur chaque partie de son visage qui apparemment n'avait pas trop souffert. même son nez ne semblait pas pret à saigner. Ouf...je ne voulais pas qu'il arrive malheur à mon ami. Aussi je lui permis de reprendre la marche et quand a moi je le pris en exemple et tata les parois afin de découvrir des passages. Tout à ce petit jeu qui même si je ne l'avouais pas m'amusais drolement, je m'éloignais un peu d'Eldakka sans m'en rendre compte simplement parce que je ne pris pas le même passage que lui. Aussi quand les deux mains en avant je voulus revenir vers lui qui était mon guide, je baissais ma garde sure qu'il se trouvait devant moi et...Je me pris une paroi. Je hocquetais de surprise. Il était la devant moi mon ami! je le voyais en face...mais une paroi nous séprais.

-Ah...c'est pas possible, j'ai du me tromper, Eldakka c'est bien toi?

Je paniquais un peu...seule cet endroit était plus effrayant qu'il n'en avait l'air. Tournant autour de moi même je cherchais alors à revenir sur mes pas mais sans y parvenir. Quelle horreur, à présent séparée de mon seul repere je devais me calmer. mes oreilles rabattues sur ma tête et ma queue hérissée indiquaient clairement mon état de stress évident. la voix d'Eldakka serait pour me rassurer, je devais le rejoindre, nous n'étions pas loin et un mur devait se terminer.Pour le moment je me prenais tous les murs à force de tourner en rond et j'alais finir par plus me perdre et m'éloigner de mon ami. Je le regardais avec terreur comme quoi je pouvais changer d'émotion très facilement avant de décider que s'en était trop. Aussi je m'arretais. Prenant une profonde respiration je le regardais puis fermais les yeux me concenrant uniquement sur le sens tactile. mes mains passerent sur le mur...trouverent un passage qui ne menait pas au bon endroit et puis un autre. Quand finalement une bifurcation me mena vers Eldakka. De peur de voir a nouveau un mur nous séparer j'avançais le smains devant moi et n'ouvrit les yeux que lorsque celles ci atteignirent la poitrine de l'elfe. Je rougis subitement et ramenait mes mains à moi. Puis je me réfugiais dans ses bras toute tremblante.

-J'ai eu si peur...seule et perdue au milieu de ce labyrinthe, heureusement que tu étais la, je me suis fié à ton odeur et ma volonté de te retrouver...apres tout on est censé faire connaissance là bas, ce n'est pas le moment de se perdre.

Un sourire illumina mon visage. Je venais de retrouver la sécurité et le bonheur et enfin nous pouvions reprendre notre marche. Que de surprise à travers ces ruines dont on ne voyait ni le fond ni même les parois! en tout cas c'était une belle aventure dans laquelle nous ne risquions ni de nous faire rejeter par des peuples hostiles ni de nous faire tuer. Je dois avouer que c'était là fort apaisant.

[hrp: je me suis aussi essayée au style de la première personne si ça te plait je continuerais comme ça, cela fera encore plus réaliste]

~ Il est 14 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   Sam 9 Jan - 21:13

Les ruines invisibles étaient inconnues pour beaucoup de monde ... Mais Lucosa et Eldakka apprendront tant bien que mal de faire leur connaissance, et des gravats par ci, et des murs par là, il était bien difficile de faire un pas sans se heurter à du vide. Néanmoins cela ne sera pas suffisant pour décourager nos deux aventuriers en herbe. Il y aura eu tout de même de belles chutes et frayeurs, Lucosa étant assez craintive face à l'inconnu aura beaucoup de mal à garder son sang froid lorsqu'elle se crut enfermer dans une prison transparente ... Quant à Eldakka il ne put que la chouchouter au moment où elle revint contre lui. Après cette petite mésaventure l'un et l'autre ne se lâcheront plus, leur dictons ? Si tu tombes je tombes ... L'Elfe noir tendait son bras gauche pour éviter de s'abimer le visage, quant à l'Hybride, il s'agissait de son bras droit. Et contre toutes attentes ils parviendront à progresser assez rapidement de cette manière, l'un anticipait les mouvements de l'autre, on aurait dit deux siamois tellement ils s'en sortaient bien.

Cependant le centre leur paraitra beaucoup plus loin, car tout étaient pris dans une sorte de labyrinthe, alors déjà quand ce n'est pas invisible c'est compliqué, donc imaginez ainsi ... Lucosa et Eldakka pensaient ne jamais en finir, les heures s'enchainent sans que leur but ne soit atteint ... Et même le temps passer main dans la main les faisait devenir moite, mais malgré cette gêne, ces derniers ne se lâcheront pas. Le Drow se demandait à présent comment il allait faire pour s'en aller durant la nuit ... Avec de tels obstacle c'était tout bonnement impossible, et comme il ne pourrait se cacher derrière aucun mur, Lucosa le verrait inévitablement. Eldakka avait pensé à tout, sauf à ça ... Il ne songeait pas que ça pouvait être aussi long, d'ailleurs le ciel s'assombrissait déjà, preuve que le soir approchait à grand pas.

Heureusement, alors que le fond de l'air commençait à se rafraichir, le centre tant désiré sera finalement atteint. Mais tout les deux souffraient de douleurs sur tout le corps, ils s'étaient cogné tellement de fois, que à peine arrivés ils durent s'assoir car leurs jambes ne suivaient plus ... Bien sûr toujours l'un contre l'autre, en si peu de temps, les murs invisibles de ces ruines uniques en leur genre les avait très vite rapproché physiquement. Mais pour ce qui était de l'esprit, tout deux demeuraient amis et ne pensait à rien d'autre ... Il fallait également avoué qu'avec tout les coups qu'ils venaient de se recevoir, ça n'aidait pas à penser à l'avenir, non, juste à l'instant présent. Mais désormais, assis côte à côte, Lucosa et Eldakka n'avaient d'autres choix que de faire connaissance, car il devront passer la nuit ici, et dans l'obscurité, ce n'était même pas la peine d'y penser que de se déplacer dans un endroit pareil, puis on savait jamais sur quel pépin ils pouvaient tomber ... C'est ainsi que tout deux commencèrent à se parler, et pour ne pas changer, se fut l'Hybride qui ouvrit un sujet ...


[OUT : Lucosa, à toi l'honneur d'ouvrir le sujet au centre des ruines ... Arrow]

~ Il est 19 heures 20 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aventure de deux êtres rejetés.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aventure de deux êtres rejetés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: