AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Quand deux mondes s'entrechoquent !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Ven 11 Déc - 2:11

Alors que Emy venait de perdre son amie Rita, puis faire la connaissance d'une jeune femme apparue de nul part, dans un autre monde, parallèle à celui-ci, de sombres choses se passaient ... La terre se nommait Féérune, certains de ses lieux ressemblaient beaucoup à ceux d'Astrune, et justement là où se passait d'étranges faits, l'endroit s'appelait La colline d'Umar, et non pas Les collines d'Umar, il y avait aussi les ruines d'un temple, un village qui venait d'être incendié, puis une forêt saine ainsi qu'une rivière qui la traversait. Donc il y avait une sorcière des ténèbres dans ce monde là aussi, qui d'ailleurs avait pour seule alliée une jeune Humaine au caractère bien trempé, et qui, comme elle voulait semé la destruction sur son passage. Deux personnes venaient de mourir en une seule journée sous la faux de cette dernière, un jeune Elfe noir pour commencer, mort au village avant sa destruction à la suite d'une décapitation accidentelle, la victime portait le prénom de Elendil, dont le coeur battait déjà pour la demie-Elfe nommée Shurenna. Mayufu et Umar combinaient leur force pour resserrer leur étau sur eux, ou plutôt sur elles à présent, Elendil mort, il ne restait plus que Shurenna et Eowin, son amie d'un jour, son amie de toujours. Toutes de deux fuiront par la suite avec le corps sans tête du jeune Drow grâce au cheval de Eowin, et pendant ce temps le village se consuma à cause des actes incendiaires de Mayufu.

Umar fut très fière de sa petite protégée, bien que ... après l'avoir rendu totalement invulnérable c'était inévitable de gagner ce combat. Hélas les laisser fuir ne faisait pas parti de leurs plans, alors une fois que la nuit fut bien avancée, la sorcière des ténèbres s'envola avec Mayufu dans les bras afin de rattraper leur proie ! Il fallait également noter que les deux femmes semblaient devenir de plus en plus proche au fur et à mesure des heures passées ensemble, pourquoi ? Le coeur tout simplement, Umar comme Mayufu en avaient un, bien que celui de la jeune fille au cheveux rouges lui avait été retiré par le biais d'une profonde connaissance en magie noire, ceci était lié à son invulnérabilité présente. Cependant Shurenna et Eowin croyaient enfin pouvoir se reposer avec leur nouvelle rencontre, Hileym, un jeune homme bien mystérieux, qu'elles seront de nouveau attaquées ! Mayufu avait été largué telle une bombe depuis les cieux afin de fondre sur ces idiots de dernière catégorie, et la première tentative coutera la vie à Eowin qui avait voulu jouer les super-héros avec ces deux petites épées en aluminium, ainsi cette dernière finira littéralement ouverte en deux dans le sens de la longueur, un peu comme Moïse ouvrant la mer rouge. Cette fois ce n'était pas un accident, mais une attaque bien réussie ! Après quoi un échange se fera avec Hileym qui réussi par deux fois à dominer la terrible Mayufu, mais étant donné que celle-ci refusait de mourir, la fuite fut la meilleure option pour lui et Shurenna, et à ce moment là, l'inconnu révéla sa vraie nature, c'était un Ange !

Ca sera donc avec ces grandes ailes d'un blanc immaculé qu'il s'envola avec la demie-Elfe dans ses bras, malheureusement pour eux, Umar ne perdit pas de temps et chopa Mayufu au passage afin de les poursuivre dans les airs. Néanmoins les fuyards tenaient bon malgré les attaques spectaculaires qu'ils subissaient, la jeune fille aux cheveux rouge servait de fléau géant à Umar afin de toucher l'Ange et Shurenna, puis, alors que la faux frôla le cou de ce dernier à quelques millimètres près, la demi-Elfe parvint à décocher une flèche en direction d'Umar malgré sa position pas du tout adaptée, et le pire c'est qu'elle le fit au pur hasard étant donné qu'elle ne la voyait pas. Donc quand la sorcière des ténèbres reçue le projectile en plein de son aile droite, cette dernière perdit le contrôle et s'écrasera avec Mayufu dans un marais qu'elles étaient en train de survoler ... Heureusement Umar n'avait rien de grave, si ce n'était une colère inégalé envers ces deux individus qui venaient de réussir à s'enfuir au loin ... Mais son acolyte étaient là, se fut pour cette seule raison qu'elle put se calmer, d'ailleurs Mayufu l'aidera à retirer se corps étranger de son aile, puis, immédiatement après elle se mirent en quête pour octroyer un nouveau pouvoir à la jeune fille rougeoyante, comme ça avait été convenu en début de soirée !

Tout les ingrédients utiles au sortilège seront rapidement rassemblées, comme ça Mayufu sera parfaite, ainsi elle pourra combler sa faiblesse du jour, un véritable duo du Chaos ! À présent c'était le moment, Umar et son acolyte se mirent en place et l'allocution de la formule s'en suivit ... D'étranges grondements se feront entendre, puis, une espèce d'ombre fera son apparition, et sans attendre davantage elle demanda ce que voulait Umar de sa voix grave et terrifiante. Cependant la sorcière des ténèbres lui ordonna de s'adresser directement à Mayufu puisque c'était elle que ça concernait, ainsi la créature sombre lui demandera ce qu'elle voulait parmi les éléments qu'il lui proposait ... La jeune fille aux cheveux rouges ne prit même pas le temps de réfléchir qu'elle lui dira "Le feu" sur un ton sec. En effet cette force de la nature convenait parfaitement à la boule de nerfs qu'était Mayufu ! L'ombre maléfique n'ajoutera rien d'autre et passera à l'action en insufflant directement la puissance du feu dans l'esprit de la jeune femme qui ensuite se rependra dans tout son corps. C'était tout ? Pas de douleur ni rien ? Ca paraissait trop facile, et pourtant ... L'acolyte d'Umar ne devrait plus tarder à manifester des phénomènes liés à la pyrokinésie ! Autrement dit le pouvoir de déclencher des incendies avec son esprit ... Par contre l'ombre lui expliquera que acquérir une telle puissance alors que ce n'était pas de manière naturelle pourrait provoquer la fureur des flammes, la créature n'en dira pas plus à ce sujet, Umar elle même ne savait pas de quoi ça pouvait être question, ainsi il fallait faire avec. Néanmoins il ajoutera que si la chose était vaincue, plus jamais elle ne sera ennuyé par la suite et le pouvoir sera réellement le sien, par contre si elle échouait, elle mourrait !

La discussion allait bon train quand, soudain, une autre ombre fit son apparition ! Malheureusement elles semblaient ne pas du tout s'entendre, alors elle se battirent non loin de Umar et Mayufu qui décidèrent de les laisser faire ... Ainsi elle croyaient ne pas y être mêlée ? Belle erreur, car quelques secondes plus tard un portail s'ouvrit et une troisième créature en sortie, le pire, c'était que elle aussi était hostile, et décida directement de s'en prendre au duo Chaotique, ainsi une fabuleuse bataille de grande puissance se fit au bosquet des druides, heureusement qu'il n'y avait personne dans le coin ... Mayufu quant à elle ne parvenait toujours pas à manifester la moindre flammèche, et d'ailleurs elle n'en aura guère le temps, car trois puissants sortilèges s'entrechoquèrent en même temps, donnant ainsi naissance à une étrange manifestation qui semblait exercer une incroyable gravité ... Mayufu qui se trouvait au plus près sera la première à être happée par cette chose, puis, juste avant que l'énergie ne se désintègre, Umar foncera dedans pour ne pas perdre sa précieuse acolyte, qui apparemment était plus que ça à ses yeux ! Ainsi donc, toutes deux se retrouvèrent propulsée entre deux dimensions, et à partir de cet instant leur corps ne leur appartenaient plus ...

La sorcière des ténèbres ne parvint pas à les faire sortir de ce mauvais pas, et voyant qu'elle ne pourrait visiblement rien faire, elle décidera d'attendre de voir où cet étrange tunnel les mènerait ... Impossible à dire la vitesse à laquelle elles progressaient, mais une chose était sûre, c'était très très rapide ! D'ailleurs, une puissante détonation se fera entendre puis ressentir, la force du bruit équivalait le passage du mur du son ! En fait il s'agissait de La Déesse noire Yloumna qui venait tout juste de traverser la route qui les attendait, et ça sera à cause du trou quelle venait de créer que Umar et Mayufu cesseront leur voyage pour atterrir sur la terre d'Astrune, juste devant l'antre de l'autre Umar, celle de ce monde ...


~ Il est 17 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Ven 11 Déc - 3:15



Quels êtres stupides ces ombres ! Voila ce que se disait Umar au moment ou elle put toucher de nouveau le sol, le soleil était bien présent mais apparemment n'allait plus tarder à aller se coucher. Que c'était-il passé au juste ? Un portail de téléportation hasardeuse ? La des ténèbres ne connaissait que trop bien la magie entropique, et ça pouvait être une sérieux danger, déjà elle semblait être de retour devant sa grotte ... Bon c'était une bonne chose, mais pourquoi il faisait jour ? Avaient-elles progressé ou reculé dans le temps ? Il fallait en avoir le coeur net ... D'ailleurs où était Mayufu ? Umar regarda autour d'elle durant quelques secondes avant de la repérer, enfin si c'était bien elle ... Ses cheveux avaient viré au noir, qu'avait-elle fait de sa belle couleur rouge sang ? La sorcière des ténèbres savait bien qu'elle n'y pouvait rien, mais quand même, il fallait savoir ce qu'il s'était passé ! Cependant au moment où elle voulu s'approcher de cette dernière, elle s'arrêta net en observant le ciel qui était vraiment bizarre ... Il y avait au moins trois planètes bien visibles, jamais elle n'avait vu une telle chose avant ... Alors soudain une crainte se fit sentir en elle, cette grotte ... était-elle bien à elle ? Était-elle bien chez elle ? Umar se gratta la tête en regardant l'antre qui semblait lui tendre les bras, mais serait ce pour l'accueillir chaleureusement, ou bien l'étreindre avec une telle force qu'elle sentirait ses os se briser un à un ? Non elle ne prendra pas le risque tant que Mayufu ne lui aura pas ouvert le chemin ...

Ca sera donc quelques minutes plus tard qu'elle détournera son attention de la montagne pour aller auprès de Mayufu, et de s'assurer qu'elle allait bien, car normalement elle ne devrait pas être inconsciente grâce à son invulnérabilité ... Enfin, si elle l'avait encore ... Car au fur et à mesure de ses pas elle lui aperçut une petite écorchure sur le bras, mais cette dernière ne disparaissait pas ... Umar eut alors l'impression de perdre son souffle tellement elle fut choquée par sa découverte, cet endroit lui réservait quoi d'autre ? Non parce que là ça commençait déjà faire trop ! Enfin bon, pour le moment il fallait voir si son acolyte vivait toujours ... Ainsi elle posa un genou à terre puis se courba afin d'imposer une oreille sur son dos, ouf ... elle respirait toujours, et son coeur battait régulièrement. IL BATTAIT ? La sorcière des ténèbres répéta l'opération pour s'assurer qu'elle ne cauchemardait pas ... Et non hélas, c'était bien la réalité, Mayufu avait retrouvé son coeur, donc sa vulnérabilité ... Comment cela était-il possible ? Sans doute ce qu'elles avaient traversé, chose qui a dû briser le lien qui les rattachait au monde de Féérune, provoquant ainsi un "reset" sur tout ce qui n'était pas naturelle chez elles ... Si c'était vraiment ça, Mayufu ne devrait même pas avoir son pouvoir du feu, enfin d'après ce que pensait Umar, après tout elle pouvait bien se tromper.

- Mayufu ... Fit-elle doucement. Mayufu ! Continua t-elle plus fort. MAYUFU !!! Termina t-elle en hurlant.

L'inquiétude était bien présente dans le coeur de la sorcière, alors elle pouvait la manifester sous forme de colère ... Ce n'était pas contre Mayufu bien sûr, mais envers la situation qu'elles vivaient ! Doucement elle décida de la retourner, tout en l'observant Umar inclina légèrement sa tête sur le côté à la manière d'un chien. Chose normal devant la nouvelle apparence de sa petite protégée, ses cheveux noir lui donnait vraiment un air différent, mais ça lui allait très bien, fallait juste qu'elle s'y fasse. Néanmoins elle s'y fera quand elle aura décidé de se réveiller parce que là ça commençait à faire long ! Puis, en lui tapotant la joue elle ressentit que sa température corporelle était vraiment très élevée, ainsi elle avait gardé l'esprit du feu en elle ? C'était un miracle si on pouvait dire ça comme ça ... Le seul problème c'est que sa télékinésie avait mutée avec ce nouveau pouvoir, ce qui lui offrait une bonne maitrise sur l'élément du feu au lieu de pouvoir déplacer les objet à distance, une arme fatale quoi ! Mais ... Allait-elle revenir à elle pour constater à son tour où elles avaient atterri ? C'était fort possible ...

~ Il est 18 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Ven 11 Déc - 13:17

Le combat avait été rude et la victoire était largement à leur portée, à ce duo d’enfer que formait Mayufu et Umar, sur les terres de Féérune. Cependant, pas tout ne se passait comme voulu. Et oui … rien ne se passe comme prévu, il y a toujours un petit truc qui vient se glisser afin de tout faire pour compromettre les projets mis en place. Et là, alors que les assauts incessant de Mayufu, utilisée comme fléau par son amie, contre Shurenna et l’Ange, quelque chose viendra perturber le déroulement des événements. Un projectile viendra se loger dans l’aile de la sorcière qui changera totalement de direction pour s’écraser lourdement sur le sol, attirant la jeune fille de Bhaal dans sa chute. Heureusement pour cette dernière qu’elle était invulnérable à toutes attaques ou blessures. Car sinon, elle n’aurait sûrement pas survécu de cet impact. D’ailleurs, elle prit pas mal de temps à se reprendre en ayant un peu le vertige, mais qui se dissipera rapidement grâce à sa capacité et ses yeux se mirent immédiatement à la recherche de son amie qui ne devait pas se trouver bien loin d’elle. Et c’est à quelques mètres qu’elle la trouvera et dans son aile était logée… une flèche ? Ce simple morceau de bois avait tout fichu à terre ?! Seulement cela !? Ce fut alors qu’une terrible rage envahit le corps de la jeune femme qui serra les poings en courant vers Umar afin de l’aider à retirer cette chose qui lui faisait du mal et tenter d’apaiser la douleur au mieux qu’elle pouvait le faire. Une colère contre cette peste qui avait, non seulement osé faire du mal à son amie, mais qui avait aussi tout fait tomber à l’eau, pour ce qui était de leurs projets communs : Les tuer.

Désormais que la flèche avait été retirée, il était inutile de partir à leur poursuite puisqu’ils étaient déjà trop loin et Umar ne parviendrait probablement pas à voler avec une aile dans cet état là. Alors, le moment d’octroyer un nouveau pouvoir à la fille de Bhaal était venu. La démone fera en sorte de récupérer les ingrédients nécessaire à cela et commencera le rituel une fois le tout rassembler, en compagnie de Mayufu qui ne faisait que regarder ce qui allait se passer devant ses yeux. Des paroles inaudibles, la terre qui se mettait à trembler… On pouvait donc en déduire que le pouvoir était donc immense. Même si la fille à la chevelure flamboyante ne craignait pas grand-chose, elle fut tout de même surprise de se surprendre à ravaler sa salive au moment ou une ombre apparaîtra en face d’Umar et d’elle. Celle-ci s’adressera à la sorcière pour lui demander ce qu’elle voulait avant d’être renvoyée sur la fille de Bhaal pour lui reposer la même question. Là, restant muette et immobile, elle laissa l’ombre lui lister tous les noms des éléments possible pour des sorts et lorsque celui du Feu s’extirpa de ses lèvres, elle n’hésita plus une seconde et lui répondra sèchement :

- Le Feu !

Ainsi son choix était fait. Et en même temps, on l’ayant vue incendier tout un village et comment elle s’amusait avec le feu, il était logique de dire qu’elle était une pyromane née. Cet élément était le meilleur pour elle et probablement qu’elle en ferait un excellent usage, au service de son amie, Umar. Et quoi qu’il arrive, elle sera satisfaite de l’employer comme il se doit. Cependant, d’autres événements allaient s’immiscer dans la situation présente qui était déjà suffisamment tendue ainsi. Car, oui, une autre ombre apparaîtra afin de contester le choix de la première pour avoir remit un puissant pouvoir à Mayufu. Alors qu’Umar et cette dernière prenait un peu du recul, une lutte acharnée s’engagea entre les deux ombres et une troisième finira par apparaître subitement devant les deux femmes. Un portail venait de s’ouvrir et les deux furent alors aspirées à l’intérieur, les emmenant quelque part …

L’angoisse commençait à gagner Mayufu alors que celle-ci tentait tant bien que mal de garder la main d’Umar dans la sienne durant le trajet. Mais malheureusement, elle finira rapidement par perdre conscience et tomber sous les vertiges incessant que son stress lui infligeait. D’étranges sensations se passaient dans son corps, comme si quelque chose venait de réapparaître. Quoi donc… ? Ca, elle ne le saurait que plus tard. D’ailleurs, il y a une chose qu’elle put retenir : Un bruit assourdissant, comme si quelque chose venait de leur passer à côté à toute vitesse. Et avant de s’évanouir, elle sentit toute la masse de son corps tomber et s’écraser sur le sol, une petite chute. Les ténèbres obstruèrent la vue de la jeune fille avant de laisser ses paupières se fermer, lentement.

Ce fut une très longur perte de conscience qu’elle eut. Car elle se réveillera à peu plus d'une heure après, après s’être sentie se retourner sur le dos, sur un sol dur et froid. Une voix l’appelait, trois fois, afin de hausser le volume pour tenter de la réveiller rapidement. Ceci portera ses fruits puisque la jeune fille ouvrit lentement les yeux, éblouie par la lumière qui transperçait ses pupilles encore trop sensible pour le moment. Tout d’abord, elle voulait vérifier quelque chose de tout simple : bouger. Sa main se referma, deux fois de suite et sa tête se basculera sur le côté afin d’apercevoir la silhouette de la sorcière qui se tenait à côté d’elle, inquiète pour son état physique. Mais quelque chose d’autre était marqué sur son expression, comme une peur, une tout autre inquiétude. Oui, Mayufu le constatera en voulant plier le bras. Une petite douleur la lança.

- Qu’est-ce que c’est … ? Murmura-t-elle en se redressant, lentement.

Le regard fixé sur son bras, elle remarqua une petite blessure qui ne se refermait pas. Son pouvoir … Où était-il ?! OU ETAIT-IL PASSE ?! Tapotant son abdomen de ses mains, elle remonta jusqu’au dessus de sa poitrine afin d’y jeter un coup d’œil. La cicatrice n’y était plus et, en posant la paume de sa main droite dessus, elle put ressentir des battements réguliers. Il avait disparut. Sûrement le fait de passer par cette sorte de portail qui l’a détruit. Mais en était-il la même chose pour son don de télékinésie. Qu’une seule solution pour le savoir, essayer … Levant le regard encore flou sur un objectif qui ressemblait à une petite pierre, juste devant ses pieds, elle tentera de la faire bouger. Rien, aucuns résultats ne se laissera voir. Ravalant sa salive, elle tourna la tête vers Umar et ses yeux commencèrent légèrement à devenir brillants. Et dans un mouvement quelque peu brusque, Mayufu enlacera son amie. Elle était contente qu’elle n’ait rien eu, mais avait aussi eu peur qu’il lui arrive le contraire. Mais elle ne savait pas où elles étaient tombées. Le ciel était étrange mais il y avait bel et bien l’antre d’Umar en face d’elles. Cependant, quelque chose, ou du moins tout, semblaient si différent mais ressemblant à la fois.

Laissant sa main droite sur l’épaule de son amie, la jeune fille à la chevelure flamboyante se mit debout, sans prendre appuis sur la sorcière, et observa les alentours avant de murmurer le nom d’Umar. Elle aussi ne devait pas savoir ce qui leur arrivait en ce moment. A vrai dire, depuis que l’ombre était apparue, toutes les choses se sont enchaînées d’une façon bien étrange. Mais la chance avait fait qu’elles n’avaient eu, hormis les pertes des pouvoirs de la fille de Bhaal qui gardait toujours en tête du pouvoir du feu qu’elle avait hérité de l’ombre avait de vivre cette expérience.

Sa vue se brouilla soudainement et Mayufu se plaqua les mains sur sa bouche, se laissant tomber à genoux pour ensuite vomir. Sa tête la torturait et elle avait perdu son équilibre durant quelques minutes, ce qui avait provoqué le vomissement. Toussotant un peu, elle reprit sa respiration pour tenter de se contrôler avant d’essayer de parler, toute transpirante, la peau encore plus pâle que jamais. Ce voyage inter-dimensionnel n’était pas son truc, bien qu’elle était encore ignorante d’avoir effectué un tel trajet. Il ne restait qu’à attendre et voir comment les choses se passaient. Avaient-elles reculés dans le temps, avancés ou même changer de monde ?

- Je sais que c’est une question un peu débile … Mais sais-tu où l’on est, Umar ? Lui demandera-t-elle en s’asseyant sur son séant, le regard tourné vers son amie. Tout semble m'indiquer qu'on est devant la caverne ... Mais tout semble me dire que quelque chose cloche...

~ Il est 18 heures 10 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Mer 16 Déc - 5:11



Alors que le ciel s'assombrissait peu à peu, Mayufu se décida enfin à revenir dans la réalité. Elle aussi fut surprise en constatant la perte de son invulnérabilité ... Umar était déçu de cela, et ne le cachait guère, mais ce qui était fait, était fait, et pour le moment elle ne pouvait rien y faire. Cependant la sorcière des ténèbres sourit au moment où Mayufu l'enlaça, même si ce fut rapide elle lui rendit tout de même. Après quoi cette dernière se releva, et juste quelques seconde debout, elle rechutait de suite pour vomir ses tripes, moins habituée qu'elle en matière de magie puissante, la jeune fille n'avait apparemment pas bien supporter son voyage, et cela pouvait se comprendre ... Umar, devenue plus intentionné se rapprochera de Mayufu afin de lui caresser le dos, la pauvre elle avait l'air tellement mal, et elle n'espérait qu'une chose, que ce ne soit pas grave. La sorcière des ténèbres décidera, malgré la situation présente, de s'étirer, car ses ailes commençaient s'engourdir, et là, vive douleur, aie, elle avait oublié la flèche de Shurenna qui s'était logé dans cette dernière, les repliant tout de suite après ce ressenti, elle entendit Mayufu parler de nouveau. Une fois de plus elle révéla qu'elles pensaient de la même manière au même moment, ça serait amusant en temps normal, mais là oui, elle avait raison, cette grotte ressemblait mais ne l'était pas pour autant ... Toutes deux avaient donc un mauvais pressentiment sur ce qui les attendait, mais aussi, aucune des deux ne connaissaient réellement la peur, alors pour en avoir le coeur net, elles iront voir puis voila ! À première vue la soleil se couchera dans environ une heure et demie, et il était hors de question d'attendre tout ce temps avant d'aller voir ... De plus, non loin de là où elles étaient, une espèce de tombe improvisée avait été faite, un grand nombre de fleurs multicolores si trouvait, et la terre était fraichement retournée, une personne avait donc été enterrée ici même, et dans la journée à en juger l'aspect de cette sépulture.

- Quelqu'un est mort là, déjà cette tombe là bas le prouve, et je sens l'odeur du sang, on est pas à Féérune, ni chez moi ! Répondra t-elle sur un ton sec.

Umar ne se laissait pas démonter pour autant, peu importe où elles étaient tomber, elles y feraient face, et quiconque osera se montrer, il devra mourir. Cependant la sorcière des ténèbres ne voulait pas tomber sur un être comme elle, car avec les mondes parallèles on pouvait s'attendre à tout ! Et comment Mayufu réagirait si elle verrait une autre Umar ? La rejoindrait-elle, surtout si elle était plus puissante, ou bien lui resterait-elle fidèle jusqu'au bout ? Aussi farfelue soit-elle, cette hypothèse n'était pas à écarter. Voila une crainte qui se faisait sentir, et qui peut être forcerait la sorcière des ténèbres à s'en aller d'ici sans même aller dans cette grotte qui n'augurait rien de bon.

- J'ai une crainte ... Commença t-elle d'une voix à peine audible. Si jamais il y avait une autre Umar, comment réagirais-tu ?

La sorcière ne put s'empêcher de lui poser cette question qui l'effrayait au plus haut point. Mayufu était pas être pas encore stable avec elle, après tout elles ne se connaissaient que depuis peu, et ce, même si leur aventure avait été pas mal épicées, tout restait envisageable ... En tout cas Umar ne voulait rien laisser au hasard. Néanmoins elle ira même jusqu'à se poser une question sur elle même, serait elle capable de tuer son double ? Bien sûr ça ne restait que des suppositions, rien ne prouvait qu'il y aurait réellement une deuxième Umar, mais les mondes parallèles ne lui étaient pas inconnus, et elle avait déjà vu des choses que l'on ne soupçonnerait même pas. Cependant c'était aussi une bonne occasion pour ce faire à l'idée que Mayufu lui vouait une fidélité sans faille, la toute dernière épreuve, et si réellement il y avait une deuxième sorcière des ténèbres en ces lieux, Umar saurait si oui ou non la jeune fille qui lui avait juré de rester à ses côtés lui avait menti, où juste pour sauver sa vie en la manipulant.

- Bon, si tu le désires on peut aller voir ce qu'il y a là dedans, alors qu'en dis-tu ?

Umar parlait toujours sur un ton ferme, comme si elle en voulait à l'avance à Mayufu pour une action qu'elle n'avait pas encore faite. Mais pour ça, qui était la confiance, il lui faudra du temps, et qu'allait dire la jeune fille à tout ça ? Elle n'allait pas tarder à le savoir ...

[Annonce : Si tu es d'accord pour aller dans la grotte, tu peux faire interagir Umar afin de la faire avancer devant toi Exclamation ]

~ Il est 18 heures 16 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Jeu 17 Déc - 0:02

Comment vous sentirez-vous au moment où vous achèverez un voyage à travers le temps, tout en comptant que vous n’y avez jamais été habitué avant cela ? En tout cas, pour ce qui était de l’état de Mayufu, tout démontrait qu’elle se sentait toute retournée. Non seulement elle avait vomit au moment où toutes ses sensations, son équilibre et son esprit étaient revenus à elle d’un coup mais aussi, elle sentait bien après l’avoir demandé à son amie, que ces lieux ne ressemblait pas du tout à ce qu’était Féérune, la terre d’où elles venaient, toutes les deux. En levant les yeux au ciel, elle aperçu quelque chose d’étrange, comme si elle voyait plusieures lune au lieu d’une, comme elle en avait toujours l’habitude. Madame la curieuse viendra alors toquer à sa porte, la jeune fille commençant à se demander si elle n’était pas en train de faire une hallucination suite à la secousse temporelle qu’elle venait de traverser. Plissant les yeux pour fixer davantage ce phénomène qui lui était totalement étranger, voulant se rassurer sur son état psychologique. Mais bon … Quoi qu’il se passe, elles ne pourraient pas savoir ce qui leur arrivait en restant là, bêtement. Alors Mayufu se forçait à se relever, tant bien que mal, sentant que ses jambes étaient toujours aussi flageolantes et qu’un mouvement superflu suffirait à la remettre à terre. Et d’une grande inspiration, elle remplira ses poumons d’air frais et porta son attention sur Umar qui venait de désigner une tombe après avoir déclarer, comme elle le craignait, qu’elles n’étaient plus dans le même monde et que la grotte qui se dressait en face d’elles n’était pas son antre… Mais alors, celle de qui ?

- Pourtant, mine de rien, avec une ressemblance assez frappante, je l’avoue … Je trouve que cette grotte ressemble tout de même un peu à celle où je t’ai rencontrée. Déclara-t-elle en tournant son regard vers la tombe improvisée et de s’en approcher lentement, marchant avec sureté et méfiance pour ne pas tomber. S’agenouillant alors à côté et posa une main sur la terre retournée et une fleur. Je me demande ce qu’il s’est passé…

*Qu’y à t’il dans cette grotte qui ne m’inspire pas la moindre confiance ... ? Si seulement j’avais toujours mon invulnérabilité, ça aurait été si simple. Mais … Ai-je ce pouvoir en moi, celle que l’ombre m’a transmis ? Il va falloir que je vérifie, le moment venu !*

Fixant la tombe, soupirant légèrement, elle se releva et souhaita un bon et éternel repos à l’âme qui était enterrée ici avant de se retourner vers son amie, jetant un coup d’œil à son aile endolorie dont elle venait de replier après s’en être rendu compte en s’étirant. D’ailleurs, une fois arrivée en face d’elle, cette dernière prit la parole, un ton de voix accompagné d’une note de crainte. D’abords, Mayufu ne comprit pas directement ce qu’elle voulait lui faire comprendre par sa question. Ensuite, après que quelques secondes se soient écoulées, la fille de Bhaal croisa les bras et plissa les yeux, regardant sévèrement Umar qui exprimait toujours une certaine peur dans son expression. Pourquoi mettait-elle en doute sa fidélité ? Ce qu’elle avait fait pour elle n’était-il pas suffisant pour la convaincre ? Fallait-elle qu’elle le démontre encore et de une et mille façons pour qu’elle se résolve enfin à voir qu’elle ne partira jamais, même si, toutes les deux, devaient finir brûlée vives sur un bûcher ou encore torturée à mort ? Non mais franchement, elle était quelque peu déçue, mais elle ne le montrait pas. Cependant, la jeune fille s’approcha de la sorcière, approchant son visage de celui de son amie pour la fixer droit dans les yeux. Cette dernière relevait légèrement la tête afin de pouvoir la voir correctement, vu la taille d’Umar contrairement à la sienne. Et d’une voix où on pouvait sentir un peu de dureté, Mayufu prit la parole.

- Comment je réagirais, dis-tu ? Répéta-t-elle tout en lâchant pas Umar de son regard rubis. C’est une drôle de crainte. Et ma réponse me paraît claire et évidente ! Rien, ni personnes ne pourra me séparer de toi tant que je vivrai et que je respirerai ! Que l’on me soudoie, que l’on me torture, que l’on me séduise, pas la moindre de ces choses me fera prendre du recul envers toi. N’as-tu pas encore compris que je t’aime, toi, et personnes d’autres ? Combiens de fois faudra-t-il que je te le montre pour que tu en sois convaincue … ?

Au fur et à mesure que ces mots s’écoulaient d’entre ses lèvres, le ton de sa voix vira d’une petite colère à une tristesse finement marquée. Levant une main, la plaçant sur le visage de son amie, effleurant légèrement sa joue, laissant ensuite le bout de son index glisser jusqu’à sous son menton, Mayufu grimpa sur la pointe de ses pieds pour aller déposer un baiser sur cette même joue où était précédemment posée sa main. Ses lèvres y restèrent accrochées quelques secondes avant qu’elles ne se décident de s’en détacher et la jeune fille murmura quelques doux mots à son amie :

- Umar … quoi qu’il puisse arriver … que l’on soit attaquées ou pas … Je te défendrai, cœur et âme, pour te protéger. Je t’ai dis que je te suivrai … Car tu es mon unique amie et aucunement je n’ai envie de te perdre. Si le pire venait à arriver, je te suivrai quoi qu’il en coûte. Une vie, un corps fait de chair, et alors ? Mon âme et conscience sera toujours à tes côtés.

Ses talons, retouchant alors le sol dur et aride, Mayufu regardait toujours son amie, dans les yeux, en profondeur, un léger sourire esquissé sur ses lèvres. Sa main droite ira désormais chercher la main de cette dernière pour la prendre dans la sienne et, d’une traite, elle lui répondit :

- N’aie crainte, Umar. Je suis là, je serai toujours là. Alors, continuons notre route, celle que nous avons choisie, ensemble, et toujours. Allons voir ce qu’il y a dans cette grotte et, si possible, voir si l’on peut se reposer, j’aurai bien besoin d’une petite sieste. Cette sensation de fatigue, si familière, que j’avais oubliée, commence à me peser.

Oui, on pouvait alors constater la présence de cernes sous les yeux de la jeune fille qui s’efforçait à ne pas laisser ses paupières se refermer et la plonger dans un profond sommeil. Non, ce n’était surtout pas le moment ! Elle ne devait pas se laisser aller et lutter encore ! Donc, c’est plus que déterminée qu’elle lâchera la main de son amie, elle ouvrira la marche tout en s’approchant un peu plus de la caverne, scrutant la pénombre, espérant qu’elle pourrait y distinguer une silhouette, un indice, mais sans succès. Plongeant dans ses songes, elle se mit à réfléchir à une possibilité. Contrairement à Umar, elle ne percevrait rien dans ces ténèbres, il lui faudrait donc une torche. Et d’ailleurs, par chance, elle repéra quelques bouts de bois un peu plus sur sa gauche, qui semblait déjà avoir été sollicités. Levant sa main au niveau de son visage, elle voulait vérifier quelque chose : Si ses pouvoirs d’élémentaliste des flammes étaient présents en elle et elle allait tester cela sur ces bouts de bois. Faisant donc un petit signe de la main à son amie, Mayufu se dirigea rapidement vers la position des bâtons afin de les récupérer et faire son test. Premier essais, échec. Deuxième tentatives … Rien ne se montrait. C’est au bout d’une dizaine de fois qu’elle cèdera et emploiera la vielle méthode pour les rallumer et ensuite, revenir vers Umar.

- Malheureusement, je ne parviens toujours pas à faire sortir mes « pouvoirs » que cette ombre est censée m’avoir donné. Je vais donc y aller avec cela.

Tenant fermement sa torche dans sa main, elle s’emparera de sa faux, de son autre main, et se tournera face à la grotte.

- Allons-y !

~ Il est 18 heures 26 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Dim 20 Déc - 19:02



À première vue l'inquiétude d'Umar n'était pas du tout appréciée par Mayufu, il était vrai qu'elle lui avait prouvé un nombre incalculable de fois sa fidélité. Mais là il fallait bien prendre en compte qu'elle n'était plus dans leur monde, cela se voyait ! C'était pour ce que que la sorcière des ténèbres angoissait, car maintenant qu'elle s'était prise d'affection pour la jeune fille, elle ne parviendrait plus à s'en défaire ... Quand on a un objet précieux et qu'on le sait en danger, ne va t-on pas tout faire pour le protéger ? C'est ce que venait de faire Umar en voulant s'assurer de certaines choses auprès de Mayufu. La réaction de cette dernière ne se fit pas contre pas attendre ! Les sourcils froncés, un air déçu, la sorcière des ténèbres comprit tout de suite qu'elle l'avait blessé, elle commençait à apprendre le sens véritable des émotions, voila qui était une bonne chose. Puis, la jeune fille au regard de braise lui expliquera de nouveau ses mérites, et ce, sur un ton déterminé ! Umar ne dira rien durant le temps que cette dernière prenait pour gronder la sorcière ... Elle en avait tout à fais le droit, de plus Umar sentait qu'elle avait besoin d'être rassurée de la sorte. Après quoi Mayufu retrouvera son calme avant de lui faire câlin qu'elle apprécia d'autant plus. Non elle n'avait pas du tout envie de perdre ce contact ... Cela lui prouva alors que la jeune fille avait raison lorsqu'elles étaient dans la grotte et qu'elle venait de lui faire don de l'invulnérabilité. Mayufu lui avait dis que une fois qu'elle aura goûté puis comprit les sentiments, elle ne pourrait plus s'en passer, jamais elle n'aurait cru que ça lui arriverait un jour de s'attacher à quelqu'un au point de vouloir se sacrifier pour lui ensuite. C'était encore au stade de la découverte pour la sorcière des ténèbres, mais elle progressait vite, c'est pourquoi elle profita bien de l'instant où Mayufu lui caressa le visage pour ensuite lui déposer un doux baiser avant de l'étreindre chaleureusement.

À présent il était temps, alors que Mayufu s'affairait à faire du feu, mais qu'elle n'y parvenait toujours pas de manière magique, Umar s'avança vers la grotte. La ressemblance avec la sienne était vraiment saisissante, mais l'odeur ne trompait pas, il y avait quelque chose à l'intérieur, d'ailleurs, le regard perçant de la sorcière localisa une trainée de sang un plus loin dans la caverne ... Comme si quelqu'un avait été littéralement empalé, sans doute la personne enterrée ici même. Umar tenta de percevoir autre chose, hélas rien d'autre n'attirera son attention, sauf peut être le fait que Mayufu voulait y entrer en première, alors là, la sorcière l'arrêta d'un seul coup en mettant son bras devant elle, juste au niveau de sa poitrine ! Elle comptait aller où comme ça ? Elle qui était prête à s'endormir debout en plus d'être dénué de tout pouvoir. Sur le coup elle voulut lui dire d'attendre dehors, mais elle se doutait parfaitement que la jeune fille aurait refusé, ou bien désobéi en lui suivant tout de même. C'était son caractère, et elle l'acceptait comme elle était ! Alors ça sera toutes les deux qui devront y aller, mais avant toutes choses il fallait que Umar lui explique l'essentiel si jamais un danger insurmontable se présenterait à elles.

- Arrêtes ! Fit-elle sèchement. Aussi douée sois-tu avec ta faux, on ne sait pas ce qui nous attend ici, et je n'aime pas ne pas connaitre mon adversaire ! Et j'ai surtout peur qu'il t'arrive quelque chose, alors si tu pouvait resté derrière moi, ça me rassurerait beaucoup.

La voix de la sorcière résonnait dans le long couloir ténébreux qui leur faisait face, alors il était sûr que Mayufu l'avait entendu, et peut être qu'elle n'était pas la seule ... Et oui ... Car malheureusement l'autre Umar était toujours là, dans l'ombre, et elle venait de les voir rentrer. Encore deux inconnues qui se prenaient pour des Héroïnes ? Non, ça en avait pas l'air, celle à la faux semblait être juste sur ses gardes, quant à l'autre ... Que dire, son étrange apparence la laissait supposer qu'elle ne venait pas de ce monde, d'ailleurs l'odeur qui les recouvrait n'appartenait pas à ce lieu. Alors pourquoi étaient-elles là ? Pour se reposer, ou autre chose ? Dans les deux cas elles n'avaient rien à faire ici, les deux idiotes de ce matin l'avaient profondément énervé, et pour le moment elle n'était toujours pas calmée ! Décidément aujourd'hui c'était un véritable défilé, et bientôt l'antre d'Umar deviendra un musée si elle commençait à avoir autant de visites par jour. Toujours invisible aux yeux des deux étrangères, la sorcière des ténèbres se rapprocha de ces dernières. Chose qui n'échappera pas aux sens aiguisés de la femme bleue, au point qu'elle eu même un léger recule en sentant une présence se rapprocher d'elles, et ce, sans même pouvoir y poser une image ... L'Umar invisible était hostile, mais elle attendait de voir ce qui allait se dire, surtout qu'elle avait remarqué qu'elle avait été ressenti.

- Attention ... Venait-elle de dire tout en reculant légèrement. Quelque chose s'approche, son énergie est puissante ! Continua t-elle en parlant tout bas. HEY ! QUI QUE TU ES, MONTRES TOI ESPÈCE DE LÂCHE !!

Umar venait de hurler envers cette présence de façon à la provoquer pour qu'elle se montre ! Elle aussi pouvait se dissimuler en se changeant en ombre, mais ça apporterait quoi ? Néanmoins aucune réponse ne lui sera donné, rien, le calme plat. Ne sachant pas à qui elle avait à faire, Umar préféra ne pas montrer immédiatement ses pouvoirs sur les ténèbres, c'était toujours une force en plus que de cacher certaines choses à son adversaire, et ce, dans le seul but de pouvoir le surprendre et ainsi chaparder l'avantage ! Restait à voir ce que Mayufu allait en dire, l'atmosphère était pesante, et il pouvait arriver n'importe quoi ...

~ Il est 18 heures 35 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Dim 20 Déc - 22:00

Une ambiance lourde, une aire totalement différente de celle qu’elles connaissaient. Mais malgré cela, les lieux étaient très ressemblant et on pourrait facilement si tromper si l’on venait à ne pas se méfier en s’y aventurant trop loin. La grotte qui se dressait devant elles était quasiment identique à celle sur Féérune et, après tout, il y avait un petit truc qui clochait. On le voyait bien sur le visage d’Umar qui semblait de plus en plus angoissée. D’autant plus qu’elle s’était rassurée de la fidélité de Mayufu, entre temps, au cas où il y aurait là une toute autre Umar qu’elle-même. Mais bon … Pour le moment, cela restait incertain et la fille de Bhaal avait, une nouvelle fois, confirmé ses sentiments pour son amie qui sera alors un peu moins inquiète sur son propre compte. Et pour cela, elle la serrera dans ses bras, tendrement, avant de laisser sa main caresser son visage bleuté. Quoi qu’il advienne pour elles, quelle que soit la puissance de l’ennemi qui pourrait le tomber dessus, Mayufu ne fuira pas. Non, jamais elle n’osera faire une telle chose en laissant sa toute première amie derrière elle, à son propre sort. Cela serait condamné la seule chance qui lui avait été offerte, sa seule raison de vivre, sa vengeance qui pouvait désormais être qualifiée de nulle.

Ensuite, elle se reculera de son amie pour s’entreprendre à la tâche d’allumer des bouts de bois afin d’en faire une torche, pour elle, sachant qu’Umar pouvait aisément se battre dans les ombres qui régnaient dans cette grotte. Pendant ce temps, Mayufu, dépourvue de la moindre once de magie en elle, devra se contenter de regarder et se battre avec sa faux qu’elle tenait déjà en main, se mettant sur ses gardes. D’ailleurs, elle avait prit le pas, passant devant Umar, pensant toujours qu’elle était invulnérable pour pouvoir servir de bouclier à son amie qui se chargerait de produire de puissantes attaques d’ombres sur leurs ennemis. Alors qu’elle allait s’apprêter à pénétrer dans la fameuse caverne qui renfermait bien des mystères, son amie stoppera nettement son avancée en plaçant sa main devant elle, comme une barrière et lui ordonna de s’arrêter. La raison ? Elle était simple … Elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose et Mayufu, par un simple regard, démontra clairement qu’elle ne resterait pas plantée ici à l’attendre alors qu’elle pouvait être en danger, à l’intérieur. Umar dû facilement comprendre cela et lui demandera alors, tout simplement, de rester derrière elle. Là, une grimace s’afficha sur le visage pâle de Mayufu et cette dernière se refrogna afin de laisser son amie passer devant elle. Mais une chose devait être claire… Si l’ennemi venait à s’en prendre à Umar, même si elle devait rester le plus à l’écart possible, la fille à la chevelure flamboyante n’hésitera pas à prendre le devant de la scène pour expédier son ennemi en Enfer sans lui laisser la moindre chance. Et cela, dans une effusion de sang !

- D’accord, je resterai derrière … Lui avait-elle répondu alors, en la fixant. Je n’hésiterai pas à prendre les devants si cela est nécessaire, quoi que tu en dises.

Ses paroles pouvaient être dures, ou sévères, mais ou moins, elles avaient le mérite d’être sincères et étaient issues du flamboyant caractère de cette jeune fille qui avait détourné son regard dans la pénombre, s’apprêtant alors à suivre son amie, munie de sa torche pour éclairer son chemin, sa faux dans l’autre pour répliquer à la moindre attaque. Et c’est ainsi, plus que déterminées, qu’elles entrèrent dans ce lieu mystérieux, hostile, afin d’en savoir plus sur le monde où elles s’étaient subitement retrouvée. D’ailleurs, tout comme Umar, Mayufu remarqua la présence de sang sur le sol. En rapprochant la torche de cette longue trainée, elle trempa le bout de son index. Le sang était encore frais et la mort, certainement celle de la personne enterrée à l’extérieur, remontait à moins d’une demi-journée. Elle pu constater cela par le simple faite que le liquide vermillon n’avait pas séché.

*L’ennemi rôde toujours dans le coin … ?*

Mais bon … Il était maintenant un peu tard pour se poser la question sur son éventuel présence ici puisqu’elle avait sûrement dû entendre leurs voix, portée par des échos, dans la presque totalité de la caverne. Cependant, Mayufu possédait un réel handicap qui la pénaliserait si un combat venait à s’engager. Enfin, deux handicaps … Le premier était sa vision inadaptée à la nuit. Le deuxième, son pouvoir magique qui ne s’était toujours pas manifesté. En dépit de cette non-présence, les flammes étaient en train de naître en Mayufu et pourront bientôt brûler tout ce qu’elles toucheront. Mais comment les faire apparaître ? Quelles étaient les conditions à réunir ? De la volonté ? Ce n’est sûrement pas ce qu’il manque à la jeune fille. Un danger ? C’était la solution la plus probable, en ce moment, vu qu’elle ne parvenait pas à faire jaillir la moindre étincelle. Mais faudrait-il réellement que quelque chose se passe pour y arriver ? La fille de Bhaal était convaincue que non. Si elles s’étaient décidées de patienter un peu, Umar l’aurait sûrement aidée à développer son pouvoir pour, afin d’être sûre, avoir une alliée qui ne la gênerait pas.

Tandis que la jeune fille scrutait désespérément la pénombre au-delà de la luminosité qu’émettait sa torche, Umar venait de s’arrêter nette devant elle, forçant alors Mayufu à se heurter à son dos.

- Aïeeeuh … Gémit-elle en se frottant le front et, se penchant légèrement sur sa droite pour voir devant Umar. Que se passe-t-il ?

Ses paroles n’étaient que murmure afin que seule son amie puisse alors l’entendre et cette dernière était en train de l’avertir d’un danger qui était proche, qui dégageait une grande puissance. Déglutissant alors lentement, Mayufu serra davantage sa faux dans sa main et se mit sur ses gardes pour être prête à agir en conséquence. Et, contrairement à elle, Umar se mit à hurler à la menace inconnue, la traitant de lâche pour la provoquer. Mayufu se serait bien laisser allée pour lui demander de ne pas en faire trop, mais puisqu’Umar était ainsi, elle ne l’en empêcherait pas la moindre du monde. Surtout qu’elle lui faisait confiance. Pendant ce temps, la fille de Bhaal espérait toujours fortement que son pouvoir se manifeste. Mais que pourrait-elle bien faire, là, maintenant ? Provoquer son ennemi, en ne connaissant pas ses capacités, était risqué. Du moins, pour elle, seulement. Ensuite, si elle tentait de dire un truc, comme ça, qui n’aurait aucune provocation dans ses propos, cela pourrait-il être efficace ? Enfin … Qui ne tente rien, n’a rien, disait un vieux proverbe. Bon, en tout cas, il fallait absolument dire ou faire quelque chose !

*Bon sang … Que puissé-je faire sans pouvoir !?!*

- Montrez-vous ! Dira-t-elle, simplement.

Tout comme Umar, elle désirait que leur ennemie se montre immédiatement afin de savoir à qui elles auraient affaire. Mais, la fille de Bhaal n’avait pas la moindre envie de finir dans un sal état. À moins que ses pouvoirs sur les flammes s’ouvrent à elle aux derniers moments. Là, ça serait totalement autre chose. Néanmoins, elle penchera légèrement sa torche en avant, espérant y voir une silhouette ou autre chose. Seule Umar était là, à ses yeux, rien d’autre n’était matérialiser ici. Alors, les craintes de son amie étaient désormais fondées ? Une autre Umar errait dans les parages ? Bien qu’elle ne veuille pas le lui montrer, elle avait peur. Son regard ne démontrait rien, juste une énorme confiance en elle et, par la même occasion, elle ne montrait aucune agressivité. Sa faux en main, elle était presque invisible dans la pénombre, hormis la partie éclairée par la torche. Bien sûr, si elle faisait face à un double de son amie, qu’elle soit cachée ou non, ça ne changerait rien pour autant vu que leur vision dans le noir était exceptionnelle. D’ailleurs, elle allait tenter une autre chose …

- Êtes-vous Umar … ? Lui demandera-t-elle en regardant dans la même direction que son amie, supposant que l’ennemie était par là-bas.

Légèrement craintive, Mayufu finira par le faire savoir à son amie en lui effleurant sa main de la sienne … Qu’allait-il se passer ? L’inconnue allait-elle révéler son identité à Umar et Mayufu ?

~ Il est 18 heures 39 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Lun 21 Déc - 5:15



Alors qu'elle venait de crier, Umar entendit Mayufu la suivre mais sur un ton beaucoup moins agressif, pourquoi se montrait-elle aussi prudente tout à coup ? Ahh, peut être le fait de ne plus avoir de pouvoir, alors elle se sentait démunie, mais la sorcière des ténèbres ne l'était pas elle, alors elle pouvait se le permettre. Mais la suite fut d'autant plus étonnante ! La jeune fille au regard de braise ajouta presque timide, si la présence invisible était Umar ... À cela la démone écarquilla les yeux, elle ne s'attendait pas à ce que Mayufu s'investisse autant dans cette rencontre, et il fallait bien le dire, elle avait beaucoup plus de tact que la sorcière. Par contre, toujours tapis dans les ténèbres, Umar d'Astrune observait les deux étrangères avec beaucoup d'attention, bien sûr ça ne lui fit rien quand la fille à la faux l'appela par son prénom, puisque celles de ce matin en avaient fais autant ! Mais ce qui l'intrigua, c'est la réaction de l'autre lorsqu'elle eut dis cela ... Pourquoi marquer un tel étonnement sur son visage laid ? Alors que le silence revenait, la sorcière des ténèbres prit tout son temps pour réfléchir. La peau bleue, des petites cornes, une paire d'ailes ... Qu'elle le veuille ou non, cette inconnue lui ressemblait beaucoup, se nommait-elle aussi Umar ? Ca paraissait tellement impossible, que cette dernière écartait rapidement cette idée stupide qui venait de lui traverser l'esprit ! On venait encore chez elle pour l'agresser, alors qu'elle avait tout les droits d'aller où bon lui semblait, puisque c'était son territoire, alors ... Il fallait les châtier comme elles le méritaient ! Parce que là deux fois dans la journée il se passait le même scénario, ça commençait tout simplement à faire trop !

Croyant être protéger par sa faux, Mayufu se verra soudainement son arme arrachée de ses mains, qui pourtant y étaient solidement cramponnées. La faux voltigea dans les airs par le biais d'une force des ténèbres totalement nouvelle aux yeux de la femme bleue. Puis, alors que la lame allait la trancher en deux, Umar se changea en ombre, et sans attendre elle fit la même chose pour Mayufu afin de lui éviter tout les dégâts physiques. Alors c'était ça, elle aussi manipulait l'obscurité, deux manipulatrices du même genre, mais avec une puissance d'écart ... La sorcière d'Astrune sourira en voyant ce qu'il venait de se passer, mais ces adversaires n'en auront malheureusement pas le temps, car l'ombre d'Umar et de Mayufu seront bientôt sous le contrôle de cette dernière. En fait, l'Umar d'Astrune avait décidé de faire un petit jeu, elle avait senti la certitude chez son ennemie, elle croyait trop en elle, alors c'est que forcément elle était à l'aise dans l'ombre, tandis que l'autre utilisait une torche, comme la fille de ce matin. La Démone bleue comprit tout de suite son erreur lorsqu'elle se sentit entièrement manipulée, apparemment c'était l'erreur à ne pas commettre ... Mais elle comment elle serait si elle n'aurait pas agis ainsi ? La faux de Mayufu l'aurait sans nul doute tuée d'un seul coup, là au moins il leur restait une chance ... Et c'est alors qu'un petit rire de lassitude se fera entendre par les deux ombres qui à présent étaient comme gelées. Umar d'Astrune trouvait cette découverte d'une deuxième elle, intéressante, bien que chétive, elle conservait un certain intérêt à ses yeux, alors elle fut d'accord pour se montrer, ainsi elles pourront parler, si toute fois un dialogue était possible ...



À partir des ténèbres, cette dernière apparue en un clin d'oeil devant les deux inconnue toujours sous son emprise. Son apparence changeait de beaucoup par rapport à l'Umar que Mayufu connaissait. La touche de Xiris se voyait sur elle, par la beauté tout simplement ... Un petit sourire sur ses lèvres marquait une certaine satisfaction de dominatrice, le problème était que en forme d'ombre ses captures ne pouvaient parler. Alors, ça sera à elle d'ouvrir le dialogue, elle pourrait les tuer pourtant, mais pour le moment elle n'en voyait pas l'intérêt ! Puis, d'un petit geste elle fit venir la faux de la jeune fille jusque dans sa main droite, et de son autre main elle en caressa la lame ... Sur le coup, on aurait dis qu'elle communiquait avec l'arme de cette dernière, et c'était véritablement ce qu'elle faisait. Tout les gens qu'elle avait pu pourfendre avec pouvaient encore être ressenti par Umar, ainsi elle put constater que cette gamine n'était pas une sainte, loin de là, mais à son tour elle l'intéressera ... Pourquoi ? Parce que du sang de Drow se fit sentir, or elle avait un certain respect pour cette race qui elle n'en avait aucun pour les autres ! Ce n'était pas avec gentillesse quand elle pensait aux Elfes noirs, mais dans la plus pure des méchancetés ! Elle avait déjà envoyé une gosse chez eux parce qu'elle était venu jusqu'ici et l'avait dérangé, cependant un jour, il ira jusque dans l'Ombre terre, et le tuera jusqu'au dernier, elle toute seule ! Elle en avait largement le pouvoir pour y parvenir.

- Vous ne manquez pas de culots pour venir chez moi, m'insulter, me provoquer, ou tout simplement ... Me déranger ! Je ne vous ai jamais vu, et vous nous plus, alors pourquoi avoir fais cela ! Répondez, et pas par quatre chemins, parce que je ne suis pas du tout d'humeur !

Umar de Féérune n'avait pas du tout apprécié tomber sur plus forte qu'elle, surtout dans son domaine, alors quand son emprise cessa de façon à ce qu'elles puissent reprendre forme Humanoïde, cette dernière lui fonça directement dessus à la vitesse de l'éclair, mais ... La sorcière d'Astrune fut beaucoup plus rapide et s'évapora instantanément laissant même tomber la faux de Mayufu sur le sol rocheux de la caverne. Apparemment Umar venait de faire une autre bêtise, mais qui cette fois risquait de lui couter la vie, car une nouvelle fois, toutes deux furent gelées par les immenses pouvoirs de la sorcière d'Astrune. L'atmosphère se faisait lourde, mais il était trop tard pour revenir en arrière ! Pour une fois qu'elle tentait de parler plutôt que d'attaquer, on ne lui laissa pas le temps de vouloir écouter ou même répondre qu'on lui sautait dessus ... Alors sans faire ni une ni deux, elle allait les tuer, voila qui règlera le problème, peu importe si elles venaient d'un autre monde !

- Vraiment stupide, et totalement dénué de sens bâtarde ! Fit une voix qui venait de l'ombre de la grotte. Tu va voir de quel bois je me chauffe, pour une fois que je faisais un geste, tu vas le payer, vous aller toutes deux le payer de vos vies !

Deux Umar's n'étaient pas forcément faites pour s'entendre, et cela se confirmera lorsque l'ombre de cette dernière se dissipa pour lui faire reprendre forme Humaine de force. Apparemment elle ne faisait pas du tout le poids contre le sorcière d'Astrune, et Umar avait beau tenter de contrôler les ténèbres environnantes, mais rien ne lui répondait, l'autre garce manipulait le tout sans aucun problème, puis, ce fut au tour de Mayufu de reprendre sa forme originelle. En voyant cela, Umar comprit sa bêtise, et elle s'en voulait, malheureusement il était un peu tard pour ça, mais peu lui importait, il fallait au moins essayer de rattraper le coup ...

- NON !! ARRÊTES ! ELLE NE T'A RIEN FAIS ! Tenta t-elle désespérément.

- Je m'en fiche carrément, à présent crèves sale chienne !

- NAAOOOON !

Au moment où Umar hurlait, un pic d'ombre venait de lui traverser la poitrine, exactement au même endroit que pour la jeune fille de la matinée. Puis, elle la projeta hors de son antre avec une force inouïe ! Quant à la jeune fille restante un pic d'ombre lui traversera la cuisse avant d'être à son tour catapultée hors de la caverne de cette dernière. Toutes deux avaient été touché exactement comme Rita pour Umar et Emy pour Mayufu. Le scénario se répétait, mais c'était purement voulu de la part de l'autre Umar qui laissa s'échapper un rire machiavélique après ce qu'elle venait de faire ... Puis, tout à coup on put voir la faux de la jeune fille au regard de braise passer à tout allure avant de se planter profondément dans un arbre proche. Le choc avait été tellement fort que Umar de Féérune en avait momentanément perdu connaissance ... Allait-elle mourir comme la fille qui était déjà enterrée ici ?

~ Il est 18 heures 46 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Mar 22 Déc - 20:28

Contrairement à son amie, Mayufu était allée de façon un peu plus calme pour aborder le supposé double de cette dernière. Non seulement elle devait probablement étonner Umar lorsqu’elle remarqua son expression qui venait d’écarquiller ses yeux, mais aussi, et sûrement, qu’elle permettait à la situation de ne pas déraper immédiatement après les provocations de la sorcière de Féérune. Même tapie dans la pénombre, la fille de Bhaal se sentait un peu moins angoissée, désormais. Par le simple fait de se savoir proche de son amie, elle sentait le courage et la détermination déferler en elle pour l’aider à tenir tête. Sans pouvoirs, Mayufu pouvait facilement être une fille de faible nature qui prenait facilement peur à une situation légèrement dangereuse. Et ici, là, devant une ennemie encore non identifiée, avec une puissance qui semblait très grande d’après les avertissements d’Umar, la jeune humaine se promit de ne pas faillir. Même si tout son être en venait à lui supplier de s’en aller, elle ne le ferait jamais tant que son amie la plus chère serait en danger. Cependant, Mayufu espérait surtout qu’une discussion s’installe afin de savoir qui et qui et de se présenter rapidement pour avoir une petite explication sur la nature des lieux.

Pour Umar et elle, la question restait inchangée : Où était-elle ? C’est clair qu’elles ne foulaient plus les terres de Féérune mais celles d’un tout autre monde … Parallèle ? Bien que ses connaissances en magies fussent extrêmement faibles, la fille de Bhaal n’était pas pour autant aussi sotte. Elle savait bien qu’elles étaient dans une autre dimension. Mais alors, dans ce cas, un double d’elle se baladerai-t-il aussi dans ce monde ? Peut être que oui, ou même pas ? Toutes les idées étaient possibles, avec ce genre de phénomène qu’était le voyage dimensionnel. Certes … La question n’était pas là. Le plus important était en train de se dérouler sous ses yeux !

Alors qu’elle tenait fermement sa faux dans sa main droite, elle la sentit s’en échapper à l’aide d’une force dantesque et l’arme se retrouvera à quelques mètres derrière elle, risquant même de trancher son amie en deux sur le coup. Fort heureusement, celle-ci avait d’excellents réflexes et s’était métamorphosée en ombre pour s’en protéger, appliquant le même sort sur la jeune fille à la chevelure flamboyante pour faire pareil. Là, une erreur avait été commise inconsciemment ! Une fois en ombre, Mayufu et Umar furent soudainement prise dans l’étau de la sorcière adverse et complètement manipulée par son puissant pouvoir. La jeune humaine avait beau hurler pour se débattre, rien ne se fera entendre. Seule sa forme humanoïde pourrait exprimer sa colère de se retrouver dans une telle situation. Elle qui voulait simplement discuter un peu, comprendre ce qui leurs arrivaient à son amie et elle, rien que ça. Et évidemment, rien ne pouvait se passer comme elle l’avait prévu. D’ailleurs, rien ne se passe comme prévu, de toute façon …

*Mais lâches-moi, bon sang !*

Pendant sa lutte intérieure pour tenter vainement de repousser l’emprise d’Umar d’Astrune, sa faux lui passa au travers pour rejoindre cette dernière, prenant place dans sa main droite tandis que l’autre caressait le fil de la lame. Ainsi, d’un seul coup, se figeant comme si le temps l’avait immobilisée, Mayufu observa la sorcière communiquer avec son arme. Elle aperçu même que celle-ci commençait à lui porter une certaine attention. Pouvait-elle ressentir la multitude des personnes étant passées sous sa faux pour y être découper ? Si oui, elle était donc aussi puissante que son amie … même plus, apparemment. Son regard se porta sur l’autre sorcière qui semblait enragée de ne rien pouvoir faire et être dominée dans son propre élément qu’était les ombres. La première chose qui lui traversera l’esprit, c’était de tenter de la calmer. Mais tant qu’elle serait en ombre, elle ne pourra jamais lui communiquer quoi que ce soit vu qu’elle était, déjà, dénuée de toutes ondes de magies en elle. Devra-t-elle donc se contenter d’agir au moment le plus propice afin de garder la situation en main ? Sûrement … Mais alors, en serait-elle capable ? Arrêter la fureur d’Umar, ainsi, en se mettant sur sa route pour la retenir ? Serait-elle assez rapide pour le faire ? Seule sa volonté de l’aider pourrait lui répondre, uniquement le moment venu …

Néanmoins, l’Umar d’Astrune se prêta volontiers à une conversation en décidant de prendre la parole, en première, avant de rendre leur forme originelle à son double et Mayufu. Premièrement, avant même qu’elles ne soient redevenues normales, leur adversaire déclarait clairement qu’elles avaient eu pas mal de culot pour oser venir la déranger et, ainsi, l’insulter. Mais où l’avaient-elles insultée à part la façon un peu brutale que son amie avait utilisée pour l’aborder ?! À aucuns moments elles n’avaient proférer la moindre insultes envers la propriétaire de la grotte. Mais rien, aucuns répit leur sera donné puisque, au moment où ses paroles se terminèrent, Umar de Féérune se jeta instantanément sur son double pour l’étriper. Sa colère était telle que Mayufu n’avait rien pu y faire pour l’en empêcher, même tendant de lui parer la route en se plaçant devant elle. Son geste, aussi bénin pouvait-il être face à une telle puissance de destruction, n’avait aucunement attiré l’attention de son amie qui avait tout de même continué sa route sur son ennemie.

- NE FAIS PAS CAAAA !!! Hurla Mayufu en se retournant, sentant à nouveau tout son corps possédé par l’Umar d’Astrune. Lâches-moi, je t’en prie !

Tentant de se débattre, Mayufu espérait que tout reviendrait dans l’ordre pour que la conversation puisse reprendre, et calmement. Malheureusement, ce souhait ne sera à jamais un désir inassouvi et le restera ainsi. Le double de son amie n’était plus enclin à leur donner une seconde chance alors qu’elle avait fait un geste en leur faveur. Il fallait l’avouer, sérieusement, Mayufu était quelque peu déçue de la réaction de son amie qui aurait pu prendre un petit peu sur elle en attendant de voir ce qui se serait passé ensuite. Peut être n’en seraient-elles pas arrivé à là, maintenant ? On ne le saura jamais …

*Oh non … L'écart de puissance est-il réellement aussi grand … ?*

Le cri de son amie transpercera le silence tout entier de la caverne au moment même ou un pic d’ombre la transpercera à la poitrine et qu’une douleur intense traversera la cuisse de la fille de Bhaal qui hurlera sur le coup, ressentant le retour de la douleur longuement oubliée à cause de son invulnérabilité sur Féérune. Une décharge électrique traversera tout les nerfs de son corps avant qu’elle ne sente tout son corps être éjecté à l’extérieur de la caverne, les rayons du soleil éblouissant ses yeux avant de s’écraser lourdement sur le sol. La chute avait été rude, son corps avait effectué des roulé-boulé sur une longue distance avant de se fracasser sur un rocher qui stoppa net sa course folle. Quant à Umar, elle ne résistera pas au choque et sombrera dans l’inconscience, laissant Mayufu, seule, errer dans un lieu silencieux et vide de vie à part la sienne.

- Saleté … Pourquoi ?! … Ca ne devait pas se passer ainsi ! Se murmura-t-elle avec colère, s’appuyant sur le rocher contre lequel elle s’était cognée pour se relever.

Son regard rubis fusilla les environs jusqu’à tomber avec horreur sur le corps inerte d’Umar, étendue sur le sol, ayant perdu une énorme quantité de sang. Criant son nom, la fille de Bhaal voulu courir pour la rejoindre. Mais au moment où elle appuiera son poids sur sa jambe blessée, elle sera plaquée à même le sol afin de se résoudre à y aller en rampant. Cela nécessitera quelques secondes pour enfin attraper la main de son amie pour se positionner à côté d’elle, se mettant à genoux, laissant sa jambe blessée étendue de telle sorte à estomper la souffrance qui la tiraillait. Ses mains se poseront sur le visage de la sorcière afin de le secouer, doucement, pour la faire revenir à elle.

- Eh ! Debout Umar ! Je t’en prie ! Tu ne peux pas mourir maintenant ! Aller, je t’en supplie ! Ouvres les yeux … UMAR !

Une colère indescriptible commençait à monter en la fille aux yeux rouge sang avant que cette dernière plante son regard emplit de haine sur la caverne. Cette puissante émotion aidera la jeune fille à faire abstraction de la douleur pour pouvoir trainer le corps de son amie, loin de la grotte, derrière un rocher, hors de portée de cette ennemie. Ensuite, elle pu aller récupérer sa faux, plantée dans un arbre, à quelques pas d’où elle était maintenant. Ce qui était sûr, c’est que cette sorcière qui avait osé les repousser de la sorte aller en payer le prix brut : La colère de Mayufu ! D’ailleurs, une drôle de sensation était apparue sur son œil gauche dès le moment où la jeune humaine entra en contact avec sa faux d’où elle pouvait sentir des vibrations qui l’incitait à la vengeance ! Ce fut à l’aide de son reflet renvoyé par la lame de sa faux qu’elle pu voir une flammèche brûler intensément devant son œil en question. Elle était agitée, puissante et dégageait une drôle d’aura. Était-ce sa magie qui se manifestait enfin ? Il était temps !

- RAAAAAAAAAAAAAAAH !

Arrachant son arme du tronc d’arbre, faisant exploser l’écorce de ce dernier, tout le corps de Mayufu s’enflammera subitement pour ensuite laisser place à des feux follets lui tournoyer autour. La blessure à sa jambe commencera alors à disparaître, mais la douleur était encore un peu présente dans sa conscience qui ne la laisserait sûrement pas la totale liberté de ses mouvements.

*C’est maintenant que tu vas payer, Umar !*

- Pour ce que tu as fais … Tu vas payer ! J’ai juré de la protéger et je le ferai jusqu’à en donner ma vie s’il le faut ! Commencera-t-elle à dire, à haute voix, serrant son arme fortement dans ses mains et se tournant face à la grotte. UMAAAAAAAAAAAAAAAAR !! MONTRES-TOI !

~ Il est 18 heures 52 ~
Revenir en haut Aller en bas
Yloumna
avatar
Récits 39
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Jeu 24 Déc - 18:22

Le temps s'était écoulé beaucoup plus vite que prévu ... Yloumna avait quitté son Antichambre alors que ce n'était que le matin sur Astrune, mais les plans réservaient quelque fois de mauvaises surprises, c'était pour cela que la Déesse noire avait mis autant de temps pour arriver à destination qui n'était autre que l'antre d'Umar ... Cette dernière fut dans l'obligation d'effectuer un grand nombre de détour, car en projection astrale Yloumna ne pouvait pas faire ce qu'elle voulait, loin de là. Cependant elle finira par y arriver, même si ça avait pris plus de temps, sa quête restait possible tant qu'il y aurait un mortel dans le coin ! Sa vitesse était inouïe, et heureusement que sa puissance divine était là pour lui assurer ce succès, sinon ça lui aurait été tout bonnement impossible. La Déesse avait pourtant l'habitude de tout prévoir, mais là ... Elle fut quelque peu surpasser par tout ce qu'il y avait à traverser pour arriver sur Astrune, à présent elle comprenait vraiment pourquoi un Dieu ne pouvait quitter son monde, il se ferait pulvériser avant même d'atteindre sa destination. Néanmoins sa route prendra fin brutalement ! D'un seul coup le dernier passage sera franchi ! Quelle étrange sensation, elle était là, elle flottait au dessus du sol mais nul ne pouvait la voir ou même la sentir, et elle ne pouvait rien faire ... Par contre il fallait faire vite, car elle ne pourrait pas rester là très longtemps, à peine quelques minutes. Premièrement ce qu'elle remarqua ce fut la tombe de Rita, elle se rendit compte que c'était elle puisqu'elle traversa le sol afin de regarder et d'identifier le cadavre. Quant à l'autre, l'Impure, elle devait être partie depuis longtemps, cependant l'endroit n'était pas déserté de toute vie pour autant !

Alors que la Déesse noire se rapprochait doucement de l'antre d'Umar, des cris se firent soudainement entendre ! Puis, juste après une femme ailée en fut projeté avec force, à tel point qu'elle lui passa au travers, et pourtant elle était encore à dix mètres de distance. Son atterrissage fut pas très tendre avec cette dernière, puisqu'elle se heurta méchamment la tête contre une roche qui sortait du sol ... Néanmoins ce n'était pas tout ! Une autre fille effectuera la même arrivée que la première, mais elle semblait moins amochée. C'était une Humaine, alors que l'autre, c'était une Hybride, choisir laquelle serait le mieux pour lui retirer sa Destinée était très facile pour Yloumna, un Humain n'avait aucun problème pour voyager dans ce monde, alors que l'autre devra constamment se cacher des autres ... Oui, cette jeune fille aux yeux rouges pourrait faire l'affaire. Ainsi donc la Déesse noire n'attendra pas de voir ce qu'elles allaient faire, car déjà elle s'introduisait dans la grotte afin de prendre possession d'Umar qui n'avait pas l'air de très bonne humeur, ça tombait bien, car la colère était une faiblesse pour le contrôle de soi ! Hmm, comme elle s'y attendait, la sorcière des ténèbres n'avait pas de corps puisqu'elle appartenait à l'obscurité du lieu, mais ce n'était pas un problème pour Yloumna puisqu'elle pouvait voir les âmes ... Et très rapidement Umar sera localisée par cette dernière, elle était là, dans le noir à attendre sans bouger.

Le moment était venu, l'attente avait assez durée ! C'est alors que la Déesse noire se projeta littéralement dans l'âme de cette dernière, puis, à partir de ce moment, un combat mental se mit en place, et sans le moindre problème, la Déesse noire en sortira victorieuse. Si Umar n'avait pas été si en colère à cet instant, Yloumna aurait été obligé de lui livrer un duel directement dans son esprit afin de prendre possession de son être, mais là ... Ce fut avec une aisance déconcertante qu'elle y parviendra ! Ca y était, à présent elle voyait à travers les yeux d'Umar, elle était elle, et contrôlait également ses pouvoirs, et ce, en plus d'avoir un petit peu des siens, comme la télékinésie et la suppression des Destinées ! Après tout elle était pour en retirer une ! Cependant la jeune fille qui avait été précédemment projeté était en train de faire son retour, et ce, tout en ordonnant à Umar de se montrer. D'accord c'était comme elle voulait ! D'une simple concentration la sorcière des ténèbres possédée reprendra forme Humanoïde afin d'être vue par cette dernière. Puis, lentement elle se dirigera jusqu'à la sortie de son antre, là où la fille à la faux semblait l'attendre de pied ferme, mais la Déesse noire s'en moquait, elle était pas là pour leur petites histoires, mais pour engendrer le chaos ! C'est pour cela qu'elle se servira de sa télékinésie afin de paralyser entièrement la provocatrice, à cet instant Mayufu aura l'impression d'avoir été enfermé dans un moule adapté à sa forme ... Autrement dit, elle avait tout d'une statue tenant une faux. Et juste après, elle pourra voir Umar sortir de la caverne les bras le long du corps accompagné d'un regard glacial !

- Tu croyais pouvoir faire quoi contre Umar fillette ? Commença t-elle avec une voix quelque peu changée. N'ai pas de crainte, tu me serais totalement inutile en étant morte ! Au contraire, je vais t'offrir une opportunité, j'ai lu dans ton esprit, j'ai vu quel genre de personne tu étais, tu es parfaite pour ce qui t'attends, tu as également le sang souillé, tu ne viens pas de ce monde n'est ce pas ? Peu importe, car cette infime part de divinité dont tu étais investie a cessé d'existé ici, je peux le voir en toi. Mais avec ce que je vais te faire, ça sera encore mieux que tout ce que tu as pu connaitre jusque là !

Yloumna dans le corps d'Umar se rapprochera de Mayufu, et commencera à lui caressé le visage, qu'est ce qu'elle pouvait ressentir alors qu'elle ne pouvait même pas bouger le moindre membre, ou même cligner des yeux ? La Déesse noire quant à elle prenait tout son temps, alors que non loin de là, la femme bleue commençait peu à peu à revenir à elle. Heureusement alors qu'elle n'en avait plus pour longtemps ! Réunissant quelques énergies dans le corps de son hôte, Yloumna imposera sa main sur la tête de la jeune fille, puis, elle ferma les yeux quelques secondes, et soudainement, le Destin de cette dernière lui serra intégralement retiré ! Mayufu dû le ressentir dans une horrible douleur, un peu comme si on venait de lui arracher son âme, en fait c'était presque ça, mais seulement sur une partie. À présent Loominëi ne pourrait plus la voir, ni aucun autres Dieux appartenant au monde Céleste. Ce fut presque trop simple, les mortels étaient si facile à dominer, mais celle là le sera beaucoup moins à présent, car toutes les personnes qui croiseront sa route, le malheur s'abattra sur eux, et également les endroits qu'elle traversera. À présent il ne restait plus qu'à l'informer sur sa nouvelle vie ...

- Voila qui est fait ... Ta nouvelle vie va commencer, et débarrasses toi de cette chose qui te sera d'aucune utilité plus tard ! Disait-elle en pointant l'amie de la jeune fille avec son index. Mais je vois en toi de l'amour pour ce monstre, et bien, prépares toi à la voir crever alors, car sa blessure est fatale ! Ton existence prochaine sera d'engendrer le chaos, pour moi ! Dis toi que tu auras eu un entretien exceptionnel avec la Déesse noire, devient ma servante du mal, et tu seras récompensée comme il se doit !

Yloumna avait tout dis, à présent tout dépendait de Mayufu, mais quoi qu'elle fasse, son Destin n'était plus, alors le mieux pour elle serait d'accepter les faveurs de la Déesse noire, parce qu'une occasion comme celle ci ne se représentera pas de si tôt ! Après quoi Umar retournera dans son antre, l'attraction sur la jeune fille cessera en même temps que la possession sur Umar. Les choses semblaient redevenir normal, et pourtant, il n'en était rien, Yloumna était repartie, laissant ainsi les choses suivre leur cours ...

[OUT : Antichambre Arrow ]

~ Il est 19 heures 05 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Lun 4 Jan - 0:39

Rien … Plus rien ne se passait comme cela devait se passer. Umar et Mayufu, pour commencer, s’étaient retrouvées dans un monde nouveau, disparaissant alors des terres de Féérune. Et ensuite, emplie d’une grande curiosité en ce qui concernait la grotte qui se dressait devant elles, les deux femmes s’avancèrent à l’intérieur afin de s’assurer sur une chose : Était-ce la même grotte que celle d’Umar sur Féérune ? Tout était là pour dire que « oui » mais, rapidement, tout virera dans le sens opposé dès le moment où elles se feront attaquer par des forces ténébreuses. L’amie de Mayufu se retrouvera facilement dominée par l’inconnue qui, aussi étrange que cela puisse l’être, manipulait exactement les mêmes pouvoirs qu’elle, avec une puissance supérieure à la sienne. Complètement désemparée par la situation, la fille de Bhaal tentera bien de se défendre mais sans succès. Son arme lui sera alors retiré et quelques minutes plus tard, Umar transpercée dès que l’inconnue se dévoilera à elles deux. Une grave et violente blessure à la poitrine tandis que Mayufu souffrira d’une blessure à la jambe tout en étant projetée, à la suite de son amie, hors de la grotte. La chute ne les épargnera pas non plus. Le roulé-boulé qu’effectuera Mayufu sera spectaculaire. Roulades, rebondissements, fracassement, aucuns obstacles ne se donnera la peine d’épargner la jeune fille qui se réveillera avec le corps entièrement endolorit.

*C’est impossible … Comment est-ce possible … ? UMAR !*

Retrouvant son amie dans un très mauvais état, elle s’occupera de la mettre hors d’atteinte de l’autre sorcière des ténèbres afin de la laisser revenir à elle tandis que la jeune fille ira retirer sa faux plantée dans le tronc d’un arbre non loin d’elle. Plus que jamais déterminée de venger son amie, elle hurlera en direction de la grotte, provocant alors son double pour qu’il sorte de son antre afin d’enter en duel avec la fille à la chevelure de braise.

- UMAAAAAR ! Montres-toi !

Rien … Aucunes réactions ne se fera durant les premières minutes suivant les paroles provocatrices de la jeune fille qui tenait fermement sa faux dans sa main droite, espérant toujours que ses pouvoirs sur les flammes se montreront. En parlant de feu, justement, une magnifique flammèche rougeoyante s’agitait devant son œil gauche, imposante, brûlante, chaude et qui donnait l’air d’être capable de tout carboniser sur son passage. Mayufu sentit alors une étrange force se propager en elle, comme si quelque chose venait d’être insérer dans son corps par une immense main invisible qui l’aurait saisie par la taille. Son cœur battait la chamade et tout son corps, elle le sentit, devint brûlant. Son corps entier s’embrasera. La blessure à sa jambe, infligée par Umar, commencera à disparaître dès l’apparition de ces feux follets qui tournoyaient autour d’elle.

*Qu’est-ce que …. ?*

Son regard suivait les deux flammèches qui lui tournaient autour, l’une après l’autre, avant de voir celle-ci disparaître subitement dans une sorte d’explosion d’étincelles violettes. Tout son être se paralysera d’un coup, plus rien ne pouvait bouger. Ni ses doigts, ni sa bouche et ses yeux ne pouvaient même plus « cligner » normalement. Une grande puissance la maintenait entièrement paralysée. Ce n’était autre que …. UMAR ! Là, une rage indescriptible montera en Mayufu qui se mit alors à hurler de toutes ses forces. Rien ne sortait de sa bouche, mais les mots résonnaient avec puissance dans sa conscience. Elle allait le lui faire payer, coûte que coûte, afin de pouvoir venger son amie.

Soudainement, une autre voix se mit à résonner dans sa tête. Pas celle d’Umar, une autre. Mais qui cela pouvait-il être ? Cette dernière lui demandait ce qu’aurait bien pu faire Mayufu contre la sorcière des ténèbres. C’est clair qu’elle n’aurait pas pu faire grand-chose qu’avec sa faux. Mais étant donné que ses pouvoirs se manifestaient présentement, tout le déroulement de la bataille se serait retrouvé bouleverser et la jeune fille aurait eu plus de chance de parvenir à ses fins. Cependant, dans l’actuelle situation, elle ne pouvait rien faire avec un corps entièrement neutralisé par une force inconnue émanant de la sorcière se tenant en face d’elle. Cette dernière se mit même à caresser le visage pâle de la jeune fille qui ne la quittera pas du regard, ne pouvant que se résoudre à rester silencieuse comme une image. Des petits frissons électriques parcourront le corps de Mayufu au contact de la main d’Umar sur son visage …

*Cessez de me toucher !*

Elle désire secouer la tête pour dégager cette main, elle veut pouvoir faire usage de ses mains pour lui briser le poignet sur le champ et se reculer le plus possible. Mais rien ne pouvait se faire dans un état pareil et maintenue immobile par Umar. Par contre, elle perçut le son d’un mouvement, un gloussement … Son amie était en train de revenir à elle ! Il fallait qu’elle se défasse de cette emprise afin d’être à ses côtés lors de son réveil. Cependant … Le destin viendra se heurter à ses désires et rien ne se laissera passer comme elle le souhaitait. En gros … La sorcière posera sa main sur son front et une horrible douleur fit arracher un terrible cri à Mayufu. Un cri toujours silencieux … Mais qu’est-ce qu’elle venait de faire !? Lui retirer son pouvoir … ? Non, sûrement pas ! Et là … Au fond d’elle, plus que jamais, elle désirait avoir la présence de son père même si elle le haïssait… Bhaal ! Oui, ses enfants devaient le faire ressusciter mais comme elle n’était plus dans le même monde, elle pouvait encore se permettre d’y penser. Que lui arrivait-il … ?

Les dernières paroles de la personne possédant la sorcière résonnèrent dans la conscience de la jeune fille avant que ce pouvoir ne cesse de s’exercer sur elle. Mayufu tombera à genoux au moment où elle sentit tous les membres de son cops revenir à elle. Cette inconnue, qui se prénommait la Déesse Noire, désirait d’elle pour qu’elle la serve … ? Les poings de la jeune fille se serrèrent en y pensant. Allait-elle pouvoir acquérir plus de puissance en acceptant cela ou pouvait-elle demander à cette femme de sauver Umar avant qu’elle ne trépasse ?

*Oui …*

La réponse de Mayufu s’extirpa d’entre ses lèvres lorsqu’elle se relèvera, elle accepta la proposition de la Déesse Noire mais, évidemment, avec Mayufu, il fallait s’attendre à quelque chose de sa part. Voici …

- J’accepte …. Déesse Noire. Murmura-t-elle pour elle-même tout en pensant à cette inconnue afin qu’elle ait ses mots. En contre partie, je voudrais vous demandez une faveur … Sauver mon amie. Faites le comme bon vous semble, mais jamais je ne pourrais continuer ma route sans elle. Soigner la … ou déplacez son âme dans le corps de l’autre Umar pour qu’elle acquiert toute sa puissance ! Ainsi, je serai en mesure d’accomplir votre souhait, Déesse. Vous êtes bien capable de faire cela, n’est-ce pas ?

Ses paroles cessèrent dès qu’elle sera auprès de son amie, ses genoux tombant à terre, des larmes commençant à ruisseler sur ses joues qui étaient légèrement rouge. Sa main caressait le visage d’Umar et quelques larmes tombèrent sur le visage de cette dernière au moment ou la jeune fille passa son bras derrière ses épaules pour la redresser lentement afin de déposer sa tête sur ses genoux, une sorte de cousin. Son amie, étendue de toute sa taille sur le sol. Mayufu, agenouillée, la tête d’Umar reposant sur ses jambes, des larmes ruisselant en masse sur son visage.

*Je vous en prie … Je ferai tout pour vous ensuite … Mais sauvez-là puisque je ne peux pas le faire, je n’y connais rien en magie de soin …*

~ Il est 19 heures 08 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Jeu 7 Jan - 4:59


Alors là c'était à n'y rien comprendre ! Umar d'Astrune était bien chez elle, elle voyait la gamine aux yeux flamboyant juste devant son entrée en train de la provoquer, mais cette dernière se fichait éperdument d'elle ! Cependant quelque chose d'étrange se passa, son esprit se sentit soudainement comme aspirer par une très grande force ... Était-ce cette jeune fille qui lui faisait ça ? Non c'était impossible, c'était beaucoup trop intense pour qu'un mortel puisse réaliser une telle prouesse ! Elle voulut résister pourtant, mais c'était malheureusement trop tard, son contrôle lui échappa totalement, et sa conscience cessa d'exister. Qu'est ce qu'il se passait au juste ? Umar se sentait toute drôle, comme si elle flottait et qu'elle était déjà morte, elle ne voyait ni ressentait plus rien, mais elle était là, quelque part ... Quoi qu'était-ce cette chose, elle espérait qu'elle reparte au plus vite. La sorcière des ténèbres ne verra et n'entendra rien de ce qu'il se passera par la suite, le noir total en plus de l'angoisse grandissante de perdre la vie. Par contre elle aura bien conscience du temps qui s'écoulera, preuve qu'elle vivait encore, mais sous qu'elle forme ? Impossible à savoir, elle était prisonnière des ténèbres, ni plus ni moins ... Umar jurait et pestait contre son sort présent ! Par contre dés qu'elle sera de nouveau libre, ça allait faire très mal, oh ça oui alors, combien de fois allait-on encore l'ennuyer aujourd'hui ? Cela suffisait ! Bien sûr elle ne pouvait que espérer, car là elle avait trouvé plus fort qu'elle, et quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse, ça ne changera rien à sa situation présente.

Que pouvait-il bien se passer durant tout ce temps où elle ne pouvait rien faire ? Malgré son énervement Umar était quand même curieuse de savoir ce qu'elle manquait ... En tout état de cause il ne lui faudra pas attendre plus longtemps pour sentir de nouveau cette force se rapprocher d'elle. Ca y était, c'était terminé ? Peut être, car d'un seul coup elle fut littéralement aspirée ! Mais quelque chose n'allait pas, ça ne faisait pas la même sensation que lorsqu'elle avait perdu son contrôle, d'ailleurs elle ne le jurerait pas mais elle avait eu la sensation que quelque chose l'avait traversé, quelque chose dans le même état qu'elle, c'est à dire immatériel ... Puis, plus rien ! Tout à coup elle ne flottait plus, et son ouïe semblait revenir petit à petit, des résonances étranges se faisaient entendre, elle aurait dis que ça venait de très très loin, mais en réalité c'était tout proche. Seulement il fallait du temps à son esprit pour reprendre les commandes, et bientôt, ça sera la douleur, et rien que ça ... Que lui avait-on fait ? Elle avait mal, même très mal, ça se situait dans sa poitrine, elle peinait aussi à respirer. Était-ce des séquelles, ou un mauvais rêve ? Non, la pénible nouvelle se confirmera lorsqu'elle ouvrira les yeux, et là ... Stupéfaction, c'était le visage de la gamine qui l'avait provoqué juste avant qu'il lui arrive ce phénomène étrange. Elle était en train de pleurer sur son sort ou quoi ? Umar n'arrivait toujours pas à le croire ou même imaginer que le corps dans lequel elle était n'était pas le sien ...


C'était tout bonnement impossible, malheureusement elle n'arrivait même pas à bouger le moindre de ses membres, mais elle avait assez de force pour parler, elle le sentait. Umar ne pouvait pas finir comme ça, sans même avoir livré bataille, c'était injuste, puis, l'infime par de divinité de Xiris devrait l'empêcher de mourir ! Cependant elle ignorait quelque chose de fondamentale ... La Déesse noire n'avait plus la même puissance lorsqu'elle la posséda, seule sa télékinésie était encore bien présente ainsi que de pouvoir retirer la Destinée d'une personne, autrement dit celle de Mayufu. Chose qu'elle fit, mais, son pouvoir de l'âme était là lui aussi, mais en beaucoup plus faible ! Lorsque Yloumna pointa de son index le corps de la femme bleue en lui disant qu'elle était condamnés, ce fut à ce moment là que l'esprit d'Umar d'Astrune fut échangé avec celui de la sorcière des ténèbres venant de Féérune. La Déesse noire savait que Mayufu était seule et paumée, et qu'elle ne lui serait d'aucune utilité sans personne à ses côtés, alors elle réalisa son voeux avant même qu'elle le lui demande ! Son amie Umar était déjà sauvés et se trouvait dans la grotte d'où elle avait été éjectée précédemment par son double. Étant donné que ce fut juste leurs esprits qui avaient été échangé, Umar de Féérune héritait à présent de toute la puissance ainsi que l'âme de l'Umar d'Astrune, donc elles n'avaient également plus les mêmes Destinées ... L'une allait mourir, et l'autre vivre !

- Lâches moi sale chienne ! Fit la soit disant amie de la jeune fille.

Pendant ce temps ... Dans la grotte, Umar ne comprenait pas du tout ce qui lui arrivait, elle était pourtant dehors en train de se vider de son sang, alors comment pouvait-elle être ici et se sentir bien ? C'était à n'y rien comprendre, mais peut être qu'il ne fallait pas chercher ... Prenant ce phénomène comme une seconde chance, la sorcière des ténèbres venant de Féérune se mit en quête de retrouver Mayufu, car si elle, elle était ici, son acolyte ne devait pas être loin ? Et pourtant, après un balayage rapide des yeux sur les environs elle ne vit personne, alors le mieux qu'elle avait à faire c'était de sortir ... Ainsi donc elle marcha comme n'importe qui le ferait, quand tout à coup elle remarqua que ses jambes étaient radicalement différentes des siennes, c'était une mauvaise blague ou quoi ? Umar n'ayant pas le sens de l'humour commença à se poser des question sur ce qu'il se passait ... Après quoi elle observa ses mains, et ce, tout en continuant d'avancer, et c'est alors qu'elle n'en crut pas ses yeux ! Mayufu était là, et non loin de la jeune fille, c'était elle même qui était parterre, mais ... C'était quoi tout ça ? Normalement elle devrait être en train d'agoniser, mais ce n'était plus elle à présent, mais il fallait qu'elle s'assure qu'elle n'était pas un fantôme, c'est alors qu'elle attendait de son acolyte qu'elle le lui prouve.

- Mayufu, je ... comprend ... rien ! Suis-je vivante, ou ... Alors là je ... non je sais ... pas, plus ...

Il y avait de quoi être perdu, imaginez que vous ayez le droit à une seconde chance mais dans le corps de quelqu'un d'autre ? C'était tout bonnement inimaginable, et pourtant c'était ce que Yloumna avait fais, et ainsi s'assurer des services de Mayufu pour faire s'abattre sur Astrune, un futur de feu et de sang ! Bien sûr l'autre Umar n'était toujours pas morte, mais avant de rendre l'âme, il fallait qu'elle ajoute une dernière chose.

- Ahhh ... c'est une nulle de première qui ... qui hérite de ma puissance, et de ma beauté .. Non ça ... ça ne va pas du ... tout. Pourquoi ... je méritais une mort digne ... pas ... ça .... Termina t-elle dans un dernier souffle.

Umar d'Astrune n'était plus, et au moment où son âme quitta ce corps qui n'était pas le sien, on put voir les cheveux de cette dernière frémirent, comme si une légère brise venait de souffler dessus. À présent la sorcière des ténèbres restante comprit, elle comprit se qu'il venait de se passer, une puissance inconnue les avait s'échanger de corps, mais pourquoi ? Mayufu le savait sans doute, mais pour le moment Umar était trop retournée pour prononcer le moindre mot sur ce qu'elle venait de vivre. Jamais elle ne se serait attendu à un tel évènement, en tout cas elle se tenait là, à côté de Mayufu avec le visage de la femme qu'elles venait de combattre, elle n'osait même pas faire un pas de plus, elle se sentait tout simplement horrible, et là plus que jamais elle avait l'impression d'être un monstre ! Si cette sensation devait lui passer, ça ne pourrait se faire qu'avec l'aide de Mayufu, elle qui avait toujours les bons mots pour rassurer la sorcière ...

~ Il est 19 heures 14 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Ven 8 Jan - 9:29

Mayufu venait d’être accostée par une inconnue qui venait probablement de prendre possession du corps d’Umar d’Astrune pour s’approcher d’elle. Elle en avait eu terriblement mal et ne savait pas encore ce qu’elle lui avait fait. Néanmoins, ce qu’elle en retenait, c’est qu’elle était la servante de la Déesse Noire et se devait d’engendrer le chaos et le sang là où elle passait. Peut être que la douleur qu’elle avait ressentit était une sorte de pacte à passer, mais de force de la part de la femme. D’ailleurs, elle ne restera pas très longtemps et permettra ensuite à Mayufu de retourner auprès de son amie. S’agenouillant près de son corps, elle entreposa délicatement sa tête sur ses jambes et priait pour sa survie puisqu’elle ne pouvait rien faire, dépourvue de la moindre magie de soin à utiliser. Cependant, elle ignorait qu’une chose étrange c’était passée ; que son vœux avait été exaucé !

Ce fut alors qu’Umar ouvrit les yeux péniblement pour ensuite laisser paraître une expression étonnée, presque de dégoût, en apercevant la fille de Bhaal pleurer au-dessus de sa tête. La jeune fille ne réagira pas directement puisqu’au moment où elle ouvrit les paupières à son tour, son amie venait de la repousser brutalement en la traitant de chienne et de la laisser directement. Bien sûr, cela créera un choc émotionnel dans le cœur de Mayufu qui fera un léger bon en arrière, plantant un regard terrifié et profondément triste sur le visage de celle qu’elle croyait être son amie. Et voulant alors porter une main sur sa joue, elle sentit que quelque chose n’allait pas. Pourquoi Umar finirait-elle par lui parler de la sorte après tout ce qu’elles avaient traversé toutes les deux ? Ce n’était pas possible, pour elle, d’imaginer une telle chose. Il s’était forcément passé quelque chose …

- Je … Umar … Je ne comprends rien … Tenta-t-elle de s’exprimer tout en sanglotant terriblement. Pourquoi … Me traites-tu ainsi ? Je croyais que …

Ne sentant plus la force de continuer à parler, la jeune fille restera à genoux et se pliera en deux de telle sorte à poser son front à même le sol, pleurant à chaude larme. Son visage à côté de celui de son amie. On pourrait distinguer de loin que Mayufu était en larme dû au tremblement de son dos. À force de pleurer, elle finira par ne plus pouvoir verser la moindre larme et se redressa lentement, observant toujours Umar qu’elle ne désirait pas perdre au risque d’être complètement perdue par la suite.

- Umar … Je te demande de tenir bon … Je te sauverai, je te le promets. Déclara-t-elle presque timidement en se rapprochant de la cette dernière pour lui poser une main sur son front, tout en douceur.

Cependant, au moment où elle planta son regard dans celui de son amie, celle-ci déclara une chose dont elle eu terriblement de peine à saisir au premier coup. Et d’ailleurs, tandis qu’elle était en train de réaliser ce qu’elle venait de dire, son cerveau lui indiquait qu’une autre voix avait joint la discussion juste avant les propos de son amie, allongée à terre. Les yeux écarquillés, elle leva et tourna lentement la tête pour s’apercevoir de la silhouette de l’autre Umar derrière elle. Cette peste osait sortir de son antre alors qu’elle venait d’assassiner son amie, la plus chère de toutes ?! Et ne lui accordant pas la moindre attention supplémentaire, son regard se posera à nouveaux sur le corps désormais inanimé de son ex-amie et décidera enfin à se mettre debout, le visage contre terre. On pouvait alors voir dans ses yeux une rage terrible et ses poings se serrer de plus en plus fort. Soit l’Umar d’Astrune se foutait éperdument d’elle, soit l’inconnue avait réellement exaucé son vœu. Evidemment, Mayufu l’avait comprit cela et tout en se retournant, elle pointa Umar de son index et se mit ensuite à hurler de toutes ses forces jusqu’à en briser sa voix

- ESPECE D’IMBECILE ! Commencera-t-elle. Tu es complètement inconsciente ma parole ?! Plus jamais je ne te laisserai agir de la sorte si c’est pour m’infliger de telles choses ! Tu comprends ça ?! Jamais !

Finalement, à la fin de son hurlement, elle finira par mettre un coup de poing dans la figure d’Umar afin que celle-ci prenne conscience de ce qu’elle avait pu lui infliger et cette dernière se laissera aller en avant pour lui en donner un deuxième et un troisième qui se terminera par une claque extrêmement faible, terminant ensuite par s’appuyer contre le corps de la sorcière qui devait être assez déroutée après cette secousse. Ses mains serrées en poings frappaient les épaules de son amie.

- Jamais … Jamais … Jamais … Plus jamais tu ne referas une connerie du genre … Jamais …

Au fur et à mesure que ses mots furent prononcés, les frappes données par ses mains devinrent moins fortes et Mayufu se laissera aller aux larmes tout en prenant un peu plus appuis sur Umar, ses mains s’agrippant à ses épaules, ses ongles pénétrant sa chair.

- J’ai eu peur … Si peur … Elle relèvera légèrement la tête afin de pouvoir voir le visage du nouveau corps de son amie. Je t’expliquerai tout ce qu’il s’est passé pour que tu te retrouves dans le corps de l’autre Umar. Mais avant cela … Saches que tu es bien en vie, en chair et en os. Et il est aussi temps pour moi de t’exprimer une chose que j’avais bien crue perdre à l’instant…

Ses mains se posèrent sur les joues de cette dernière et Mayufu se mettra sur la pointe des pieds afin de pouvoir poser ses lèvres sur celle de son amie. La jeune fille avait été sacrée secouée par tout ce qui s’était passé en l’espace de si peu de temps et elle ne parvenait toujours pas à faire le point dans son esprit pour être au clair avec certaine chose. Mais ce qui était sûr, c’est qu’elle exprimait de l’amour pour Umar, depuis même qu’elles étaient encore sur Féérune. On pouvait la considérer comme un monstre, mais la fille de Bhaal ne l’avait jamais considérée ainsi. Peut être était-elle elle-même un monstre puisqu’en étant la fille du Dieu du meurtre, elle avait causé des pluies de sang dans son anciens monde sans se poser de question. C’était sûrement cela qui lui avait permit, contrairement à tant d’autres, de voir Umar autrement et de la connaître pour ce qu’elle était et non pour ce qu’elle montrait… Cette femme, tout comme elle, avait besoin de tendresse et malheureusement pour elle, Mayufu en était tombée amoureuse à cause de son penchant pour les femmes, ne supportant pas la gente masculine. Elle en était dégoûtée par ces derniers …

Désormais, elle avait enfin pu dire ce qui lui tenait à cœur par ce simple baiser qui voulait tout expliquer pour elle ; son amour pour Umar. Elle aurait dû le faire plus tôt, peut être, mais sûrement que le moment approprié n’aurait jamais été propice à ce genre de geste. Mais là … Elle avait voulu s’exprimer avec ce baiser qui, d’après elle, voulait dire beaucoup plus que de simple mot. Une action était plus crédible que des paroles. Ainsi, Mayufu s’était complètement ouverte à son amie et retirait ses lèvres des siennes tout en reposant ses talons à terre et en baisant son regard, les joues pourpres.

- Excuses-moi si cela te dérange … Mais je voulais t’exprimer ce que je ressentais réellement pour toi et te montrer à quel point je tenais à toi. Quel que soit le destin que nous aurons, rien ne pourra nous séparer. Et j’ai eu si peur tout à l’heure, j’ai cru que ma vie allait s’envoler et partir avec la tienne. Mais mon vœu a été entendu, on t’a donné une seconde chance afin que tu puisses rester à mes côtés.

N’osant plus relever la tête, la jeune fille se reculera d’un pas et tournera le dos à Umar tout en plongeant son visage dans ses mains, sanglotant alors une nouvelle fois. Comment Umar réagirait à ce geste ? Se mettrait-elle en colère ? Ou bien au contraire …

~ Il est 19 heures 18 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Sam 9 Jan - 16:20


Les paroles qu'elle avait tenté de dire à Mayufu demeuraient incompréhensible, même pour Umar ... C'était la première fois de son existence qu'elle bafouillait autant. Cependant, son corps toujours allongé non loin de son acolyte se mit à parler en disant que tout ce qu'il se passait pour elle était injuste, et ce, tout en l'insultant ... Alors il y avait vraiment eu un échange ? Comment cela était-il possible ? Mayufu le savait peut être, mais lorsqu'elle se retourna violemment vers elle tout en la pointant de son index, cela prouvait qu'elle avait tout autre chose à lui dire, ou bien à mettre au clair. Cette suspicion sera rapidement fondée ! Puisque la jeune fille lui hurla littéralement dessus, allant même jusqu'à la traiter d'imbécile ... Jamais Mayufu ne lui avait montré une telle hostilité, d'ailleurs elle pensait vouloir la raisonner en lui disant que non, elle n'était pas l'Umar d'Astrune, mais ce qui suivit dans ses paroles lui fit de suite comprendre qu'elle savait que c'était elle ... Complètement perdue, la sorcière des ténèbres dont la nouvelle apparence ne semblait guère déranger la jeune fille, se contentera de l'écouter jusqu'au bout. Le pire, c'était qu'elle avait entièrement raison, elle avait fais n'importe quoi sans même connaitre les forces de son adversaire, et pour cela, elle failli perdre la vie ... Ses derniers souffles auraient été bercé par les sanglots de Mayufu ... Umar ne put que reconnaitre sa stupidité ...

La sorcière des ténèbres baissa la tête sous les propos douloureux de la jeune fille, puis, alors qu'elle croyait que cette dernière en avait terminé ... Umar fut très surprise de sentir un choc violent sur son visage, Mayufu venait de la frapper à coup de poing ! C'était vraiment la dernière chose à laquelle elle s'attendait de sa part ... Cependant elle n'était pas au bout de ses peines, car son acolyte continua son assaut ... Des coups et encore des coups, néanmoins Umar ne riposta pas, étant donné la tristesse et le remord qu'elle éprouvait, elle se contenta de se laisser faire ... Que pouvait-elle faire d'autre de toute façon ? Durant son enchainement la sorcière des ténèbres avait bien dû reculer de trois mètres ... Puis, Mayufu parla de nouveau, et ses mots présents ne faisaient que soutenir ce qu'elle avait dis précédemment .. Plus jamais elle ne voulait assister à ce genre de scène, voila ce que Umar comprenait en résumé. Elle était tellement retournée par l'état de son amie qu'elle ne sentait même plus les coups de poing qu'elle lui administrait sur ses épaules, et ce, même si elle le faisait de moins en moins fort ... Seul au moment où Mayufu enfonça ses ongle dans sa peau lui fera pousser un petit gémissement, mais là aussi, elle ne chercha pas à s'en défaire, elle méritait bien pire que cela après ce qu'elle venait de faire ! Et c'est alors que le plus triste arriva, la jeune fille cessa de la frapper et se laissera aller contre elle, manquant presque de perdre l'équilibre si Umar n'avait pas été là pour lui servir d'appui, d'ailleurs la sorcière la sentit glisser peu à peu, ses jambes peinaient à la soutenir, alors elle plaça ses deux mains sous ses bras afin de la retenir. Les pleurs de Mayufu lui transperçait littéralement le coeur de long en large, c'était vraiment très difficile pour elle de ne pas la suivre dans ses sanglots ...

- Mayufu ... je .... Fit-elle avec une voix tremblotante.

Umar ne put continuer ... Car ses paupières se fermèrent et son doux visage se déforma sous le poids de la tristesse, ce fut alors à son tour de pleurer ... Ses mains normalement positionnées sous les bras de Mayufu glisseront jusqu'à ses hanches, mais la jeune fille finira tout de même par s'expliquer. C'était la peur qui l'avait réagir aussi violemment, Umar était bien plus importante à ses yeux qu'elle ne le pensait, et elle qui voulait une preuve de sa fidélité, elle ne pouvait pas trouver mieux que cet instant ! C'était aussi un bon moyen pour elle de continuer à découvrir les émotions ... Enfin bon, Mayufu lui dira qu'elle comptait lui dire ce qu'il s'était passé, mais que avant elle désirait lui démontrer quelque chose qui lui tenait à coeur, une chose qui lui aurait été impossible à faire si Umar serait morte. La sorcière des ténèbres, malgré ses pleurs, se demandait ce que cela pouvait être, mais ses yeux clos lui empêchait de voir ce que Mayufu était en train de faire ... Elle sentit juste ses deux mains s'imposer sur ses joues, puis, une sensation très étrange se fit ressentir sur ses lèvres, c'était tendre, tiède et humide ... Voulant alors mettre une image sur cette sensation, Umar ouvrit les yeux tout doucement ... Et là, sa surprise fut telle que ses yeux s'arrondirent d'un seul coup ! Suivis de très près par ses ailes qui se déployèrent instantanément, avant de se raidir ! Cette position demeurera jusqu'à ce que Mayufu se retire ... Umar ne comprenait pas ce que cela signifiait réellement, mais elle sentait que c'était très intense, elle avait peur ...

Alors qu'elle n'était toujours pas remise de cette nouvelle expérience, la jeune fille expliqua son geste, mais pour la sorcière des ténèbres c'était purement et simplement du Chinois ! Débutante dans les sentiments, et ne connaissant rien à l'amour il fallait forcément lui détailler ... Elle tenait à elle, mais ça Umar le savait déjà, mais si elle venait de faire ça c'est que ça voulait dire encore plus, mais qu'y avait-il au-delà de l'amitié ? Touchant ses lèvres du bout de ses doigts, la sorcière ne quittait pas Mayufu des yeux, elle avait encore l'impression de la sentir ... Puis, elle parla d'un voeu qui s'était exaucé afin qu'elle puisse continuer à vivre, pourtant très intelligente, Umar ne comprenait rien du tout ... Cependant la pression qu'elle éprouvait finira par redescendre, on pouvait le voir à ses ailes qui s'assouplissaient petit à petit.

- Je .... Je te demande pardon .. Tu as raison j'ai été sacrément idiote, mais à ce moment là je ne pensais même pas au mal que je pouvais te faire en mourant ... Je suis ... Je suis stupide ! Puis, après un petit silence, Umar poursuivit. Par contre, je ne vois pas de quel voeu tu veux parler, et qui aurait pu te l'exaucer puisqu'il n'y avait personne d'autre ici à part nous ?

Umar n'osait pas parler du geste qu'avait eu Mayufu pour aller déposer ses lèvres contre les siennes ... La sorcière des ténèbres ne pouvait rougir physiquement, mais intérieurement elle était écarlate, et elle ne savait même pas où regarder. Elle ne connaissait peut être pas l'amour, mais elle devait l'éprouver en tout cas, sinon elle ne se sentirait pas aussi ... fragile. En tout état de cause ses pleurs refusaient de cesser, elle était tellement mal pour ce qu'elle venait de faire ... Qu'elle n'arrivait pas à reprendre son contrôle. Alors elle fit quelque chose qui la surprit elle même, elle s'avança doucement vers Mayufu puis se positionnera en face d'elle, chose normale puisque cette dernière venait de lui tourner le dos, sans doute trop gênée ... Après quoi, elle alla se réfugier dans ses bras qu'elle aura pris soin de déplier auparavant. Quant à son visage, il ira se s'enfoncer dans le cou de cette dernière, Umar ne parvenait plus à arrêter ses larmes qu'elle n'avait pu empêcher de sortir, mais quelque part ça lui faisait du bien ... Et ce, même si elle ne lui avait pas dis, elle espérait que son amie lui pardonne sa stupidité ...

~ Il est 19 heures 21 ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Mar 12 Jan - 23:41

Ses poings lui faisaient encore un peu mal après les coups infligés à son amie, sous la colère et la peur, elle n’avait pas hésité à l’enchaîner sans lui laisser la moindre chance d’en placer une. D’autant plus qu’elle ne montrait aucune envie de vouloir la parer. Elle devait s’être rendu compte de sa stupidité et de la peine qu’elle avait infligée à la fille de Bhaal qui cessa ses coups. Finalement, cette série de « violence » se termina sur un baiser des plus inattendu et, par la suite, Mayufu lui avait tourné le dos, trop honteuse pour pouvoir regarder son amie de face. Par contre, elle se devait de lui raconter ce qu’il s’était passé entre la Déesse Noire et elle, tout lui révéler pour qu’elle n’ait rien à lui cacher. Après tout, elle était amoureuse d’Umar, après le geste qu’elle venait de faire, probablement incompris par cette dernière qui était encore une novice dans les sentiments. Mais cela ne s’apprenait pas par les mots, mais par les gestes et c’est cela qu’elle voulait montrer par le simple fait d’avoir déposé ses lèvres sur les siennes. Tout en espérant qu’elle avait compris, ou sentait la même chose, que ce soit réciproque. Mayufu avait plongé son visage dans ses mains dès qu’elle avait aperçu Umar se positionner en face d’elle pour déplier ses bras et s’y plonger délicatement dedans. Ses joues pourpres, la fille à la chevelure flamboyante avait les fermés les yeux à moitié, levé le visage vers le ciel, dans l’espoir que cette dernière ne voit pas les tâches de rougeurs dont elle avait si honte. En fait, elle avait très chaud, surtout à son visage et ressentait une étrange sensation lorsque la sorcière venait de plonger son visage dans sa nuque pour ensuite l’enlacer tendrement.

- Umar … Murmura-t-elle en laissant ses bras redescendre et entourer la taille de son amie, dont une main viendra caresser l’arrière de la tête.

Les larmes de celle-ci dégoulinaient sur sa nuque et continuait leur chemin jusqu’à sur ses épaules et Mayufu se sentait particulièrement mal qu’elle souffre ainsi. C’est alors qu’elle caressa délicatement le dos de son amie afin de l’aider à se calmer et en profita pour lui murmurer à l’oreille ce qu’il s’était passé durant son inconscience.

- Umar, tu es pardonnée, j’ai juste mal agit et je m’en veux désormais… Mais, je dois te raconter ce qu’il y a eu, maintenant … Lorsque tu étais inconsciente, à la limite de la mort, j’ai cru que j’allais mourir en te voyant pas reprendre tes esprits. J’avais beau prier, personne ne répondait à ma supplication et je me suis directement mise à provoquer l’autre Umar en duel pour la tuer. Elle est sortie et m’a littéralement paralysée, je ne pouvais plus rien faire. Commencera-t-elle par dire tout en plongeant davantage son visage dans la nuque d’Umar. Cependant, ce n’était pas elle mais une femme plus puissante qui est apparue, dans son corps. Elle se disait être la Déesse Noire après m’avoir fait un mal fou en posant sa main sur mon front. Je ne sais pas ce qu’elle m’a fait, mais elle m’a dit que ma vie allait changer et que je devais me préparer à répandre le chaos et le sang sur ce monde. Que je devienne sa Servante du Mal.

Ses bras serrèrent davantage Umar contre elle et Mayufu restera quelques secondes silencieuse tout en respirant l’odeur des cheveux de cette dernière, ne tardant pas à reprendre sa phrase là où elle l’avait laissée …

- Je ne pouvais rien faire d’autre que d’accepter et de faire le vœu que tu ais une seconde chance pour rester auprès de moi. Je ne voulais pas que tu meurs, je ne voulais pas que tu partes, tu es la seule à qui je tiens et sans toi, je ne serai rien, vide, morte …

La voix de la jeune fille commençait à être légèrement enrouée par une nouvelle coulée de larmes et de sanglots, déposant un baiser dans la nuque de son amie, elle ne cessera pas de parler pour autant, faisant au mieux pour être plus compréhensible possible malgré sa voix qui sautait par moment.

- … Comme tu as pu le voir … Elle a entendu mon vœu … Elle a échangé vos corps … Le tien était probablement trop amoché pour que tu … revives à l’intérieur … L’autre Umar à périt à ta place … Je me suis vengée de notre souffrance … Mais je ne m’attendais pas … pas à le faire ainsi … Mayufu avait de plus en plus de mal à parler et s’appuyait sur son amie. Pardonnes-moi si tu haïs ce corps … Excuses-moi de mon égoïsme …

Tombant alors à genoux, Umar ne pourra pas la retenir à temps et la jeune fille resta ainsi, appuyée contre ses jambes, ses mains agrippées à ses vêtements, à son abdomen. Sans pour autant les arracher, elle ne cessera pas de pleurer de supplier la sorcière pour qu’elle la pardonne. Mayufu ne voulait qu’elle revive, elle aurait probablement préféré qu’elle soit resté dans le corps dans lequel elle l’avait connue. Néanmoins, rien ne pouvait toujours se faire comme on le désirait et la situation avait tourné ainsi. Après tout, si l’on regarde les bons côtés des choses, Umar possédait de plus puissant pouvoir, sans pour autant négliger son charme qui était complètement différent.

- J’aimerai faire … une chose … avant de … s’en aller. Dit-elle après être parvenue à se relever, sans trop de peine.

La fille de Bhaal se dirigea alors faire la lisière de la forêt pour y ramasser un gros bout de bois et revenir auprès du corps inerte, et véritable, d’Umar. Prenant une grande inspiration, elle commencera à donner des coups sur le sol avec le bâton afin d’y creuser une tombe, au mieux qu’elle pouvait. Sauf que, à force de pleurer et de s’essuyer le visage, elle ne parvenait pas à faire une tombe convenable et ce qu’elle avait entreprit ne l’aidait guère.

- Désolée … Désolée Umar ... Je suis désolée de l’avoir détruit … Désolée d’avoir détruit ton vrai corps !!

Cette fois-ci, elle craqua littéralement pour s’effondrer sur le sol un peu boueux et y pleurer le corps vide de son amie. Bien qu’elle soit toujours en vie, mais dans un autre réceptacle, le simple fait de voir l’enveloppe dans laquelle elle l’avait connue disparaître dans quelques temps lui déchirait le cœur. Cependant, elle avait toujours les paroles de la Déesse Noire en tête et elle savait ce qui l’attendait, désormais. Massacrer toutes vie qui passeraient sous sa lame, semer le chaos où elle passera … Détruire, assassiner … Telle était sa nouvelle destinée. Mais cela avait au moins pu lui permettre un voue pour sauver son amie.

Mais maintenant, comment allait réagir Umar à tout ce qu’elle lui avait révélé à l’instant ? Allait-elle apprécier ou rentrer dans une colère noire ?

~ Il est 19 heures 27 ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Lun 18 Jan - 16:12


Alors que Umar, tout puissante sorcière qu'elle était, restait blottie contre Mayufu, cette dernière commença à lui expliquer la situation ... Tout d'abord elle lui pardonnait, et s'accusait elle même d'avoir mal agis, décidément les choses ne cessaient pas de s'inverser ... Umar savait très bien son erreur, et la jeune fille avait parfaitement bien réagi en se comportant aussi violemment envers Umar, elle avait eu peur, et c'était son droit ! Après quoi elle lui raconta ce qu'il lui était arrivé pendant qu'elle était en train de mourir ... La sorcière des ténèbres ne lui coupera aucunement la parole, elle préférait tout d'abord l'écouter jusqu'au bout afin de laisser aussi ses larmes couler. Alors comme ça une Déesse noire c'était présentée à Mayufu ? Mais pourquoi ? ... Devenir sa servante du mal ? Umar sentit alors un frisson lui parcourir l'échine avant de se répandre dans tout son corps ! Cependant la jeune fille n'en avait pas terminé, alors en resserrant son étreinte puis inspirant profondément, elle poursuivit ... Donc elle était d'accord pour servir cette sombre entité ? Et ce, en échange de lui redonner la vie ... Quel curieux évènement ! Mais Mayufu semblait vraiment mal de tout ce qui arrivait, cela pouvait s'entendre facilement dans sa voix saccadée ainsi que ses reniflements, cependant Umar était tellement étonnée, pour ne pas dire choquée, de ce qu'elle venait d'entendre qu'elle ne sentit même pas le baiser dans son cou que la jeune fille venait de lui faire avant de parler de nouveau. Néanmoins elle lui évoqua ce qu'elle avait malheureusement découvert toute seule, puis, alors qu'elle s'excusait de son égoïsme Umar voulut la repousser ! Mais la jeune fille la devança en tombant à genoux juste devant elle ...

Mayufu n'arrivait même plus à se porter, le poids de la tristesse était sans doute trop lourd pour elle à cet instant, mais Umar n'en avait cure, car la rage venait de s'emparer d'elle. C'était pourquoi elle demeurait de marbre lorsque la jeune fille la suppliait encore et encore, la sorcière des ténèbres ne bougeait pas, laissant son instinct de prédatrice revenir peu à peu ... D'ailleurs, heureusement qu'elle arrêtera ses simagrées, sinon Umar lui aurait donné un coup de main ! À présent Mayufu désirait enterrer le corps de l'Umar qu'elle avait connu, en signe de dernier respect en quelque sorte. Cependant, pourquoi la sorcière des ténèbres était-elle dans une telle rage ? Ce n'était pas pas parce qu'elle était dans le corps de celle qui l'avait tué, ni même parce que Mayufu c'était montrée égoïste, mais parce qu'elle avait dis oui à cette Déesse ! Et oui, c'était bien le sentiment de la jalousie qui la rendait ainsi ... Son acolyte, son amie, elle ... Avait osé dire oui à une autre, donc elle n'avait plus rien à faire là ! Elle a eu ce qu'elle voulait, c'est à dire la renaissance de Umar, mais maintenant elle devait répandre sang et Chaos dans ce monde, et bien tant mieux pour elle, au moins elle aura toutes les faveurs qu'elle veut, puisque la puissance pour elle comptait plus que tout, autant qu'elle continue sur cette voie. Umar avait eu la faiblesse de se laisser aveugler, et elle n'était pas prête pour se faire avoir de nouveau ! Respirant fortement, la sorcière observait Mayufu bêcher grossièrement la terre afin d'y enterrer le corps de la démone !

- Je m'en moque de ce corps ! Fit-elle d'une voix forte et sévère. Je te conseil plutôt de lui couper la tête et de t'en servir comme étendard afin que cette Déesse noire ne te regarde toi et rien que toi, c'est ce que tu veux n'est ce pas ! Et bien deviens sa chose, mais ça sera sans moi, tu peux partir ! Et tu as bien de la chance que je te laisse vivre parce que au fond, je ressens toujours quelque chose pour toi qui m'empêche de te faire du mal, mais sur le choix que tu as fais, je préférais encore crever ! J'ai été faible et aujourd'hui je le paie ! Adieu !

Puis, sans rien ajouter d'autre, Umar tourna les talons afin de retourner dans la grotte. On pouvait dire que cette sorcière des ténèbres avait les sentiments très développé pour réagir aussi violemment juste parce qu'elle était jalouse ... Presque aussi émotive qu'une Fée, tout à l'extrême, pour cela il y avait deux raisons, soit comme c'était nouveau elle ne savait pas jauger, soit Mayufu avait véritablement réussi à faire s'ouvrir Umar au monde des sentiments, et que c'était de naissance chez elle, sauf qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de s'en servir ... Est ce que la jeune fille allait comprendre cette réaction soudaine de la part de son amie qui s'enfonçait déjà dans sa nouvelle antre ?

~ Il est 19 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Mar 19 Jan - 13:14

Tentant désespérément de creuser un trou à l’aide d’un seul outil qu’elle avait pu se trouver, un bout de bois mort, Mayufu ne pouvait faire cesser ses larmes qui coulaient, encore et encore. Son visage en était inondé et elle souffrait de ce qui se passait, bien que ce fût sa seule chance de pouvoir sauver son amie d’une mort inévitable. Alors, à peine avait-elle commencé à faire ce geste qu’Umar se mit littéralement en colère contre elle. D’une voix forte, qui surprendra la jeune fille en lui faisant faire un bond qui la fera tomber sur son séant, elle lui disait clairement qu’elle n’en avait rien à faire, du moins, de ce corps. Elle n’en croyait pas ses oreilles, démontrait-elle là de la jalousie ? Oui, ça ne pouvait être que ça ! Et puis, couper la tête du corps inerte d’Umar pour en faire un étendard ? Non mais, ça ne va pas ! Umar était en train de débloquer totalement et la fille de Bhaal se rendit compte qu’elle était notamment plus ouverte aux sentiments que la toute première fois qu’elle l’avait vue. Il fallait donc qu’elle parvienne à lui faire reprendre la raison et qu’elle comprenne qu’il n’y avait qu’elle, qu’ELLE, dans son cœur ! Alors qu’elle se positionnait sur ses genoux, elle entendait son amie s’éloigner afin de gagner sa nouvelle caverne. Quant à Mayufu, elle séchait ses larmes et se remettait debout, lentement, pour ne pas provoquer un vertige au moment où elle allait faire une saute d’humeur en direction de la sorcière qui s’éloignait toujours, sans s’arrêter pour jeter un coup d’œil vers elle. Aucuns mouvements de ce genre ne sera fait et les poings de la jeune humaine se serrèrent si fort qu’elle sentit les os de ces derniers craquer. Il y avait de la tristesse mais aussi de la colère dû aux paroles blessantes dites par Umar qui firent apparaître, à nouveau, la flammèche devant son œil gauche. Si flamboyante …

- Restes où tu es … Commencera-t-elle par dire, trop faible pour que son amie ne l’entende avant de … RESTES OÙ TU ES !

Son hurlement venait de mettre un terme au silence qui s’était prématurément installé entre les deux femmes. Par contre, Mayufu n’attendra pas de voir si cette dernière s’était arrêtée lorsqu’elle avait haussé le ton de cette façon pour montrer sa colère, mais aussi sa peine. Quoi que … Le geste qui allait s’ensuivre serait largement suffisant pour qu’elle comprenne. Du moins, on l’espère …

- Tu es jalouse, n’est-ce pas ?! Continuera Mayufu tout en s’approchant lentement d’Umar. Pourquoi l’es-tu ?! Il n’y a aucunes raisons pour que tu le sois ! Hein, dis-moi ?! Quelles sont tes raisons ?!

Subitement, voulant mettre son amie face à elle et lui bloquer toute tentative de fuite, elle courut rapidement en sa direction. Sans gêne et très subtilement, Mayufu attrapera les bras de la sorcière pour la faire pivoter sur elle-même et, d’un mouvement de jambe rapide, la faire se retrouver à terre. Plaquant ensuite ses mains sur ses épaules, le regard de la jeune fille se planta dans celui de son amie et le silence, très intense, se placera. Un murmure presque inaudible viendra le rompre, celui de Mayufu qui reprendra ses paroles laissées en suspens …

- Que dois-je faire pour que tu ais confiance en moi ? Tu peux essayer de comprendre que je n’avais pas d’autre choix pour te sauver la vie ?! Tu ne peux pas non plus comprendre que je voulais de toi auprès de moi, quoi qu’il en coûte ?! Non, tu ne me trouves que des reproches à me faire ! Si je ne lui aurais pas dis oui, tu serais morte, je te signale ! C’EST CELA QUE TU VEUX ?! MOURIR ?! Serrant les dents, elle empêchait des nouvelles larmes de sombrer sur le visage de son amie. Qu’attends-tu …Umar … QU’ATTENDS-TU DE MOI ?!

Parvenant alors à repousser l’arrivée de nouvelles larmes, Mayufu reposa son regard de braise dans celui de la sorcière tout en restant silencieuse et impatiente d’avoir une réponse de cette dernière. Elle espérait lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à être jalouse, elle lui avait dit oui à la Déesse Noire afin de la sauver, uniquement. Il n’y avait rien d’autre … Cependant, elle ne restera pas silencieuse plus longtemps et préféra rajouter d’autres mots sur la situation présente, priant que son amie reprenne ses esprits !

- Je te l’ai prouvé maintes fois. Et tu es encore jalouse d’un simple oui qui t’a redonné la vie ? Pourquoi ne peux-tu pas voir l’acte et non la parole ? La seule personne que je désire à mes côtés, c’est toi, Umar. Qu’est-ce que j’aurai bien pu faire sans toi … Je ne sais pas. Déclara-t-elle d’une voix plus calme et douce. Peut être que j’ai fais preuve d’égoïsme en pensant qu’à ma peine et je m’en excuse. Je suis aussi désolée de t’avoir rendue furieuse en t’expliquant simplement la vérité sur ce qui s’était passé pendant ton inconscience, je m’excuse de tout ça.

Rapprochant son visage de celui de son amie, Mayufu posa ses mains sur ses joues et contemplait le regarde de celle-ci avec toujours autant de douceur, chose qu’elle faisait rarement. Ses lèvres effleuraient désormais celle de la sorcière et sa respiration, tiède et régulière, caressait sa chair. Sa chevelure tombant sur le côté, la flammèche s’atténuant petit à petit.

- Pourquoi partir loin de la personne que j’aime alors que je la tiens en ce moment entre mes deux mains ? Ce serait stupide, tu ne trouves pas ? Malheureusement pour toi, jamais je ne te tromperais sur mes sentiments, jamais je ne me jouerai de toi, jamais je ne t’utiliserai pour quoi que ce soit. Tu es mon amie, celle que j’aime et tu le resteras pour toute ma vie, même durant ma mort. Dit-elle en fermant les yeux, ses lèvres toujours aussi proches de celle d’Umar. Jamais je ne m’étais imaginée tomber sur une femme comme toi, Umar … Tu es tout pour moi !

Dans un dernier mouvement, elle posera ses lèvres sur celle de son amie tout en cramponnant ses mains sur le visage de son amie. En tout cas, une chose était sûre, c’est que Mayufu ne mentait pas la moindre seconde. Et si Umar désirait s’enfuir à nouveau, il faudra qu’elle lui passe sur le corps où se prépare à un véritable harcèlement de la part de la jeune humaine qui ne la lâchera alors plus une seule seconde. Est-ce qu’une séparation brutale aura des effets catastrophiques sur la conscience de la jeune fille de Bhaal ? Probablement, au vu de ses faiblesses émotives.

Umar allait-elle la repousser ?

Du moins, pour parvenir à faire un mouvement, faillait le faire brusquement vu que Mayufu était carrément assise sur elle, ses jambes posées à côté de ses hanches, le haut de son corps plaqué contre le sien, elle y mettait tout son poids afin, en espérant, de lui bloquer toute fuite physique. Evidemment, elle était loin d’oublier que cette dernière pouvait se transformer en ombre pour s’en aller. Me le ferait-elle véritablement ?

~ Il est 19 heures 35 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Ven 22 Jan - 5:04


Dire au revoir à Mayufu comme ça, Umar elle même ne s'en croyait pas capable, et pourtant elle venait de le faire ... Mais son coeur en était véritablement retourné, par contre la jeune fille ne l'entendait pas de cette oreille, de plus elle avait compris tout de suite pourquoi la sorcière des ténèbres avait réagis de la sorte. La jalousie, juste parce que elle avait dis oui à la Déesse noire pour devenir sa chose, Umar avait soudainement vu son futur avec Mayufu, et c'était peu réjouissant ! Juste l'assister dans les massacres et puis voila, rien d'autre qu'un objet ! Mais son acolyte allait très vite la démentir, mais déjà il fallait commencer par l'arrêter, à bout de nerf et de patience, Mayufu fonça directement sur Umar avant de la retourner violemment pour ensuite la faire tomber sur le dos à l'aide d'un balayage de la jambe. Toujours sous le choc de ce qu'elle venait de vivre, la sorcière des ténèbres ne chercha même pas à se défendre ou quoi que ce soit d'autre, jalouse peut être, mais triste au fond, une impression d'être incomprise ou bien abandonné, elle ne saurait le dire, mais c'était si difficile à gérer ... Mais pas le temps de se questionner que Mayufu parlait déjà, Umar ressentait même se tremblements dans ses mains qui était plaquées contre ses épaules, elle espérait plus de compassion à son égard et non des reproches comme elle avait pu lui faire ... Décidément la sorcière des ténèbres enchainaient les bourdes, mais pour le moment elle se refusait de les reconnaitre !

- Lâches moi, lâches !! Lui intimait-elle en gigotant tel un ver de terre.

Mais en vain, Mayufu ne lâchait pas prise, et l'esprit d'Umar était à ce moment trop étriqué pour penser à toutes ses capacités magique ou autres pour se libérer ... Alors elle dû continuer de l'écouter, mais au fur et à mesure que la jeune fille parlait, la sorcière sentit quelque chose monter jusqu'à ses yeux ... Non les larmes revenaient ... Mais alors que Mayufu rapprochait son visage du sien, Umar tournait la tête sur le côté. La pauvre elle était prise entre deux émotions, celle de la tristesse, et celle de l'incompréhension ... Elle ne savait plus si elle devait l'aimer, ou bien la haïr. Mais quoi qu'elle fasse ou pense, ses larmes étaient quand même en train de couler sur son visage de marbre, on pouvait donc aisément deviner une profonde souffrance intérieure. Cependant Mayufu avait raison, il fallait voir l'acte et non le mot, mais bon elle s'était vendue, même pour lui sauver la vie elle ne voulait pas de ça ! Mais la jeune fille ne voulait pas la perdre, Umar avait beaucoup de mal à assimiler tout ça, trop habituée à la haine ... Mais petit à petit, elle y parvenait, et c'était quelque chose de grand et beau, mais effrayant à la fois ... Alors qu'elle gardait toujours sa tête tournée sur le côté, Mayufu finira par mettre ses mains sur ses joues la forçant par la même occasion à lui refaire face, c'était dur, mais elle se laissa faire ... Bien sûr son cou était un peu raide, mais ce n'était rien d'autre que l'angoisse de ce qui allait arrivé ...

- Hmm .. mmh ... Gémissait-elle doucement.

Ces gémissements étaient en même temps des pleurs, elle était confuse, et plus ça venait plus elle regrettait ses dires, et surtout cette réaction complètement injustifiée. À cet instant Mayufu lui parlait au plus près, elle ne pouvait pas plus de toute façon ... Quant à Umar, et bien même si ses larmes continuaient de sillonner son visage, elle ne fit rien d'autre que de se laisser enivrer par le souffle de la jeune fille, comme si elle savourait ce contact qu'elle ne connaissait pas. Elle écoutait en même temps, mais elle en avait assez de ne pas vraiment comprendre le mot "aimer" elle ignorait à quel degré Mayufu le pensait, enfin jusqu'à ce qu'elle entende la fin de sa phrase ... Elle était tout pour elle, et soudainement elle recommença son acte précédent qui était de poser ses lèvres contre les siennes. Ainsi durant ce temps Umar mit tout bout à bout, les mots, les gestes, les caresses ... Les bisous ... C'est donc ça que l'on appelait l'amour, c'était donc normal que son coeur s'accélérait à chaque fois qu'elle avait un contact physique avec Mayufu ? La sorcière des ténèbres ne lui rendait pas ce baiser, elle ne faisait qu'en profiter, pour le moment elle n'avait pas l'instinct de le faire. Mais ces choses là se comprenaient et s'apprenaient très vite, alors, voulant sans doute profiter de cette once de courage qui la traversait en ce moment même, Umar poussa violemment sur son aile droite afin de faire basculer Mayufu sur le côté, et ce, jusqu'à se retrouver à son tour par dessus elle, chose qui avait eu pour effet de faire cesser le baiser ...

- Tu n'as plus rien à me prouver Mayufu ... C'est moi qui suit trop stupide pour comprendre les choses comme il faut, comme le fait que tu me fasses ça avec tes lèvres, je ne sais même pas ce que ça veut dire ! J'ai honte de moi, j'ai toutes les raisons de me haïr, surtout que maintenant je suis dans un corps qui n'est même pas le mien ... mais ça ce n'est pas de ta faute, c'est moi qui ai fais l'idiote, toi au contraire, tu as réparé mon erreur, bien sûr ... D'une manière peu conventionnelle mais ... C'est bien toi qui a agis le plus intelligemment. Donc encore une fois pardonne moi, j'ai fini par comprendre pourquoi ... Mais je l'ai l'habitude de rien, sauf de Haïr le monde ... Pardon ... Finissait-elle en chuchoté.

Le moment était peut être bon pour qu'elle s'y essai à son tour de faire ce qu'elle avait pu lui faire, mais il n'y arrivait pas ... Alors, se sentant comme une incapable elle se relèvera soudainement avant de se rediriger vers le cadavre de son ancien corps, et ce, tout en s'essuyant ses larmes. Il fallait maintenant l'enterrer, elle voulait arrêter avec les émotions pour le moment, il fallait lui laisser le temps de bien comprendre, car si ça allait trop vite, ça risquait de partir en vrille ... Chose que Umar ne voulait pas ! Alors, étant donné qu'il y avait assez d'ombres maintenant, la sorcière des ténèbres eut vite fais de creuser un trou à l'aide de cette manipulation, puis, attrapant le haut du corps de ce qu'elle était avant, elle attendit que Mayufu prenne ses jambes afin de l'installer tout en douceur dans ce trou fraichement creusé ... En tout cas pour le moment elle n'osait rien dire ... Elle espérait juste ne pas l'avoir déçu, mais comme la fatigue commençait à se faire lourde, un repos bien mérité dans les bras l'une de l'autre devrait leur faire le plus grand bien ...

~ Il est 19 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Lun 25 Jan - 13:08

De tout son poids, Mayufu tentait tant bien que mal d’immobiliser complètement son amie qui était, elle, plaquée, le dos contre le sol. Cependant, même si elle avait rapproché son visage du sien pour l’embrasser tendrement, Umar ne réagira par forcément comme elle s’y attendait. Car, de son aile, elle la fera basculer sur le côté afin de se positionner à son tour par-dessus la fille de Bhaal qui avait les yeux grands ouverts, devenant complètement écarlate. Bien évidemment, elle appréciait le moment présent, mais ne savait pas vraiment ce qui allait en advenir. Quelques secondes durent s’écouler avant de constater une expression étrange sur le visage de son amie dès qu’elle se relèvera, suivie de Mayufu qui passait ses mains dans sa chevelure flamboyante afin d’en retirer la terre incrustée entre. À quoi Umar avait-elle bien pu penser avant de se relever, surtout pour avoir une mine si … Déçue ? Avait-elle voulu faire quelque chose, bien que la jeune humaine ait pu remarquer une envie de faire comme elle, soit de l’embrasser, avant de se diriger vers son cadavre ? D’ailleurs, elle imitait son geste en passant le revers de sa main sur son visage pour en sécher les larmes qui venaient d’arrêter de couler. C’était déjà une chose de faite puisqu’elle allait finir par se déshydrater à force de pleurer comme une madeleine et elle ignorait s’il y avait une source d’eau dans les parages ou même de la nourriture. Bref … Tous ces détails seront à voir le moment venu. Pour le moment présent, il fallait enterrer le corps, l’ex-corps pour dire plus clairement, de son amie qui venait aussi de terminer de creuser un trou suffisamment profond avec ses nouveaux pouvoirs. D’un pas lent, lourd et un visage toujours aussi triste, elle s’approcha de son amie et, tout comme elle, elle se saisira des jambes du cadavre pour la soulever.

- On y va …

Lentement, elles déposèrent le corps inerte au fond du trou et rebouchèrent la tombe ensuite pour qu’il puisse reposer en paix, dans un lieu plus que familier bien que le monde n’était pas du tout le même. Quelques petites larmes avaient perlées sur ses joues quand elle avait terminé de remettre la terre. Elle était triste de ne plus pouvoir l’Umar qu’elle avait toujours connue, mais elle était plus qu’heureuse d’avoir pu la sauver, certes dans un autre corps. D’ailleurs, elle se redressera tant bien que mal et se positionnera en face de son amie, lui prenant alors une main.

- On pourrait aller se reposer, tu ne crois pas ? Dit-elle soudainement avec une voix qui commençait à s’en aller gentiment.

Rapidement, avant de ne s’écrouler sur le sol, elle tira délicatement sur le bras de la sorcière afin de la diriger vers la grotte. C’était le lieu le plus sûr, d’après elle, pour se reposer tranquillement puisque tout le monde, si c’était comme sur Féérune, n’oserait s’en approcher à cause d’Umar, personnes ne les dérangeraient dans leur sommeil et c’était tant mieux.

- C’est si étrange … Cela fait longtemps que je ne me suis pas sentie épuisée, courbaturée ou ressenti mon cœur battre … Murmura-t-elle en arrivant enfin à l’entrée de la grotte.

Se tournant face à Umar, la fille de Bhaal l’observa un petit moment sans dire un traître mot et lui tenait toujours la main, ne voulant pas la bousculer en l’embrassant à nouveau, elle lui fera simplement un gros câlin pour la rassurer et lui dire ensuite :

- Merci de m’avoir acceptée, Umar … Dit-elle en évoquant leur rencontre sur Féérune. Je t’aime tellement que je ferai tout pour que rien ni personne ne puisse nous séparer. Et surtout, je te sauverai parce que je … Ses yeux commencèrent à cligner rapidement, les paupières se fermant lentement. Je …

Alors qu’elle était plongée dans les bras de celle qu’elle aimait plus que tout au monde, Mayufu se laissera lentement glisser contre son corps, venant de s’écrouler de fatigue. Fallait croire que son corps n’en pouvait plus et que son cerveau venait de tout mettre sur OFF afin qu’elle récupère le plus rapidement possible. Mais de combiens de temps disposerait-elle pour dormir ? Est-ce qu’Umar allait dormir auprès d’elle ? Elle le désirait …

[HS : Tu m'excuseras pour la petite longueur du Rp, mais j'espère qu'il te plaira tout de même. Et aussi, merci pour ce Rp fabuleux qui marquait l'arrivée de Mayu' et Umar sur Astrune ^^]

~ Il est 19 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   Jeu 28 Jan - 22:28


Ca lui faisait vraiment bizarre de se voir morte sans l'être réellement ... Ce corps là n'était peut être pas le sien, mais elle admettait intérieurement qu'elle était plus "séduisante" comme ça, et elle aimait cette odeur qu'elle dégageait. En tout état de cause, Umar devra redécouvrir son apparence, mais aussi ses nouvelles capacités, car elle sentait bien qu'elles étaient toutes autres. Cependant, après l'enterrement, Mayufu lui fit part de sa fatigue, mais elle aussi l'était, enfin normalement, car à présent elle se sentait en pleine forme ! Qu'est ce que ça voulait dire ? La réponse était simple pourtant ... Umar se sentait épuisée avant qu'elle ne meurt, ou plutôt avant le changement, donc son double lui était en pleine forme si elle se fiait à ce qu'elle ressentait à présent. Mais peu importait cela, elle voulait se faire pardonner auprès de Mayufu, alors déjà elle s'était mise en tête de rester avec elle tout le temps qui lui sera nécessaire pour se refaire une santé de fer ! La jeune fille aux yeux rouge parlait, mais la sorcière des ténèbres ne lui répondra pas, elle s'en voulait encore trop pour dire quoi que ce soit, alors elle se contenta de le laisser tirer jusqu'à la grotte ... Mais plus elles progressaient, plus Mayufu peinait à mettre un pied devant l'autre, Umar voulut alors l'aider, mais cette dernière la devancera en s'arrêtant pour se mettre face à elle. La sorcière ne comprit pas sur l'instant, mais quand son acolyte la prit dans ses bras, la sombre femme ne put que fermer les yeux et afficher un timide sourire devant tant de tendresse et de gentillesse ... C'était vraiment quelque chose de fort, beaucoup plus que n'importe quelle magie ! Puis, elle se mit à lui chuchoter de doux mots, comme quoi elle la remerciait de l'avoir pris sous son aile, et que plus rien ne les séparerait, mais elle ne put finir, car suite à son épuisement Mayufu s'endormit dans les bras de celle qu'elle aimait d'amour ...

- Moi aussi je t'aime Mayufu ... Répondait Umar sans vraiment connaitre le sens du mot "Aimer".

Alors que la jeune fille glissait le long de son corps, puisque ses jambes ne pouvaient plus la soutenir, Umar laissa son bras droit dans son dos, quant au gauche, elle le fit passer sous ses jambes qui étaient en train de fléchir afin de la porter tout en douceur. Ce geste lui rappelait le jour où elle avait voulut voir si Mayufu était réellement invulnérable, et comme elle avait eu peur pour elle, Umar l'avait ramené dans sa grotte en la portant de cette manière ... Ce fut donc avec un air nostalgique qu'elle s'enfonça plus profondément dans cette antre qui était à présent la sienne, car elle avait voler la Destinée de l'autre Umar en quelque sorte, donc elle endosserait également ses méfaits et tout ce qui allait avec ... Une fois assez enfoncée dans la grotte, la sorcière des ténèbres déposa délicatement Mayufu sur le sol, puis, elle se changera soudainement en ombre pour aller chercher sa faux et la ramener auprès d'elle. Comme ça quand elle se réveillera, elle ne se sentira pas incomplète, car l'air de rien elle avait l'air de beaucoup y tenir à son arme. À présent il fallait trouver la bonne position pour qu'elle n'ai pas mal lorsque sa nuit sera terminée, ainsi donc elle la tira vers elle juste après qu'elle se soit assise. Umar s'allongea sur la roche, et finira de placer Mayufu par dessus elle afin de lui assurer en confort optimal. Quant à la sorcière elle était également bien puisqu'elle reposait sur ses ailes ...

- Reposes toi bien Mayufu, je veille sur toi ... Lui disait-elle en lui caressant doucement le dos.

Il était évident que la jeune fille devait se sentir bien de cette manière, car quelque part, c'est comme si elle était sur un lit, et déjà chaud en plus ... Cela était d'autant plus mignon parce que Umar ne savait pas si elle faisait bien ou non, tout cela était nouveau pour elle, dans un sens elle avait rendu Mayufu invulnérable pour ça, pour ne pas avoir à s'en occuper ... Mais là elle y était bien forcée, et c'était vraiment quelque chose d'unique, une chose qu'elle ne regrettera jamais. D'ailleurs, Umar se sentait si bien elle aussi, qu'elle finira par fermer les yeux, s'adonnant entièrement à ce plaisir du moment ... Mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne veillait plus !

~ Il est 20 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand deux mondes s'entrechoquent !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand deux mondes s'entrechoquent !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: