AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le domaine de Erinaë !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Le domaine de Erinaë !   Ven 11 Déc - 4:20



La réunion ne s'était pas trop mal passée dans l'ensemble, Erinaë ne pouvait en être que satisfaite, cependant elle avait bien remarqué l'inquiétude qu'avait manifesté Loominei, mais si elle ne voulait rien en dire la Déesse Elfique ne la forcera pas, elle était assez grande pour savoir se prendre en charge, puis, elle sait bien qu'elle pourra toujours compter sur elle. Beaucoup de poids reposait sur elle, et même si Loominëi avait les épaule solide, tôt ou tard on ne le supportait plus, et en plus si Istërius se mettait à faire des siennes ça n'allait pas arranger les choses ... Erinaë se doutait bien qu'il devait avoir une excellente raison pour agir ainsi, mais peu importe, il devait cesser de penser à lui et plutôt aider la Déesse du Destin comme il se devait, elle, elle le ferait bien, mais elle avait aussi des choses à faire et ne pouvait pas tout le temps être à disposition, malheureusement se disait-elle ... Alors pour éviter de s'attrister elle écouta avec attention une prière qui venait de lui être adressée, il s'agissait d'une gentille demi-Elfe qui se trouvait perdue dans les catacombes des ruines de l'ancien temple de Loominëi, c'est alors qu'en constatant l'esprit Mëyine dans la même pièce que cette dernière, qu'elle décida de lui faire un signe, le fantôme de l'Elfe méritait bien ça aussi ... Ainsi elle faisait d'une pierre deux coups, restait à voir ce que Lynsha allait en faire. En tout cas pas le temps de se relaxer car elle venait tout juste de revoir un message télépathique de la part de Loominëi justement, au son de sa voix elle se doutait déjà que quelque chose n'allait pas ... Elle avait plus qu'à espérer que ce ne soit pas trop grave.

**Vous serez toujours la bienvenue dans mon domaine Loominëi, je vous attends ...**

Jamais elle ne la rejetterais, et ce, même si elle serait surcharger elle continuera à la faire passer avant toutes choses, même ses créations qu'étaient les Elfes ... Bien sûr la Déesse du Destin se refuserait à cela, alors ce n'était pas près d'arriver. À cet instant une multitude de questions se bousculèrent dans son esprit, ça pouvait être tellement de choses qu'elle ne parviendra pas à deviner ce que Loominëi voulait. Ainsi donc, quand elle la vit s'approcher d'elle entourer de tout ce superbe environnement qui ressemblait beaucoup à la forêt de Lalwende, Erinaë s'empressa d'aller à sa rencontre. Rien qu'en la regardant dans le yeux elle vit que ça n'allait pas, que plusieurs émotions ne parvenaient pas à trouver leur place dans son esprit ... Alors sans dire un seul mot, juste avec des yeux doux, elle se saisira de la main de la Déesse du Destin et la guidera jusqu'à une superbe chute d'eau qu'elle avait imaginé elle même, c'était absolument magnifique, même un Elfe ou une Fée ne pourrait imaginer pareille beauté. Ce lieu devrait apaiser Loominëi comme elle l'espérait, s'éloigner de toutes les tensions rien que par cette vision, c'était tout à fais possible , tout du moins pour elle, après tout dépendait de ce qu'il se passait ...

- Dites moi tout Loominëi, ça me désole vraiment de vous voir ainsi ... Lui disait-elle tout en lui caressant les cheveux. En tout cas je suis ravie que vous soyez venu me voir, j'espère pouvoir faire quelque chose ... Je vous écoute.

D'un air serein et d'une oreille attentive, elle était prête à tout entendre, peu importe si elle ne parvenait à la renseigner si elle voulait savoir quelque chose, mais elle pourrait au moins lui apporter tout son réconfort. De toutes les divinités, c'était elle qui en avait le plus besoin, et ce quoi qu'en pense les autres. Erinaë était là, auprès d'elle, quand Yloumna ne manifestait aucune émotion ni rien, elle vit l'immense amour qu'elle lui apportait et que malheureusement ne lui fut jamais rendu, puis, quand elle est partie, elle perdit son enfant alors qu'elle avait déjà perdu son amour, c'est alors qu'à la fin du compte il ne lui restait plus rien. Loominëi ne cachera malheureusement pas éternellement son jeu, et tôt ou tard sa souffrance explosera, et Erinaë ne voulait pas que ça en arrive jusque là, c'était pourquoi elle ferait tout pour elle, à condition qu'elle veuille bien s'ouvrir telle une fleur au soleil ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mer 16 Déc - 16:07

La voix de son amie emplie de sagesse raisonna dans l'esprit de la déesse du destin qui sourit en entendant. Elle étais sure de la réponse, sa demande n'était que pure politesse envers Erinaë. Mais celle ci quoi qu'elle fasse se libérait toujours pour elle. Une déesse digne de celle de l'amour. Ainsi les pas de Loominëi venaient de la conduire devant le domaine on ne peut plus magnifique de la déesse elfique. Ne parvenant rien à lui cacher, Loominëi décida de laisser son visage exprimer ce qu'elle ressentait devant son amie qui maintenant se dirigeait vers elle. Ce lieu ressemblait énormément à la création de son auteur, la forêt de Lalwende en version divine. Le sourire de son amie toucha la déesse qui comprit que une fois de plus Erinaë avait tout vu et donc elle la suivit main dans la main jusque dans un endroit dont elle seule connaissait le secret. Effectivement comme elle s'y attendait, le paysage dans lequel elle se retrouva peu de temps après était splendide et impossible d'en décrire la réelle beauté. c'était indéfinissable. Il y avait là une chute d'eau dont le bruit ravirait les oreilles de n'importe quel mortel jusque l'ennivrer...Loominëi putsourire en scrutant ce magnifique décor...fermer les yeux et écouter rien qu'un instant...Oui Erinaë était un maître dans l'art du réconfort. D'ailleurs la main de son amie était présentement en train de caresser ses cheveux. Elle n'avait donc pas oublier combien cela apaisait la grande déesse mère...le contact lui rappelait sa mère. Loominëi sortit de ses songes pour l'écouter.

Oui...parler et la consoler, Erinaë le ferait sans délai, mais si elle pouvait posséder des réponses ce serait encore plus merveilleux, sinon elle l'aiderait à chercher cela ne faisait pas l'ombre d'un doute. Loominëi en fut dans un sens rassurée et un poid allégeait ses épaules cependant elle ne voulait pas alourdir de trop celles de son amie qui éprouvait elle aussi le malheur ainsi que le besoin de réconfort. Aussi elle invita le jeune femme à s'assoir au bord de l'eau, afin de fixer quelques petites choses avant d'entrer dans le vif du sujet.

-Erinaë vous êtes toujours disponible et à l'écoute j'aimerais avant tout que vous sachiez que si un jour je peux moi aussi vous apaiser ce serait une immense joie.

Voila qui était dit et un pâle sourire s'était dessiné sur le visage divin de la déesse. Ce qu'elle allait maintenant révéler devrait bien entendu rester entre elles mais cela il n'était pas besoin de le rappeler à la déesse elfique qui ne révélerait rien à personne aussi discrète que l'on pouvait en attendre d'une confidente. Mais en parler ne ravissait vraiment pas Loominëi. c'était là fort pénible d'apprendre de telles choses alors en plus en parler autour de soi. Elle cherchait ses mots. Ceux qui conviendraient au mieux pour rétablir la vérité sans besoin d'une autre version des faits. Aussi il fallait raconter le commencement autrement dit à partir du moment où Erinaë s'était retirée de la réunion. Avec un soupir mais les yeux emprein d'une tendresse infinie ele commença son récit.

-Istërius est venu me trouver nous avions à parler d'un sujet qui...est resté depuis trop longtemps en suspens entre nous deux, et j'étais prête à lui révéler ce qu'il s'est passé alors qu'il était loin de nous. Elle marqua une pause et de la tendresse, son regard passa à la tristesse. Seulement Shiva est intervenue, voulant me parler. La connaissant j'ai pensé que cela pouvait attendre nous avions réellement besoin de parler de nous, mais Shiva est partie en rage.

Elle s'en voulait, pourquoi n'avait elle pas prit la peine d'écouter la déesse des glaces? Si elle l'aurait fait peut être sa colere en aurait été diminuée mais Loominëi n'était pas seule responsable de cela. Bien sur qu'elles ne s'entendaient pas mais la haine qu'elle avait vu la rage , cela avait plusieurs raisons. Et les connaitre était primordial pour résoudre cette situation qui était une véritable crise, car si Shiva ne se calmait pas, Yloumna verrait le bazard qui se tramait dans le monde céleste et verrait une faiblesse à approfondir. déja que Shiva n'était pas des plus stables. Ilf allait agir. Les poings de la jeune femme se serrerent et ses yeux se planterent dans ceux de Erinaë

-A regret je suis partie la voir, craignant qu'elle ne fasse passer sa colère sur Astrune...Donc je n'ai ni réussi à parler à Istërius qui doit être bien mal mais pire...Shiva est dans une rage noire...Et cela n'est pas du que à mon intervention j'ai du faire déborder le vase...je ne sais pas ce qu'elle à et je sais que vous mon amie...vous connaissez beaucoup de choses...qu'es ce qui pourrait rendre Shiva ainsi? il nous fait résoudre cela j'ai peur qu'Yloumna n'en profite ou que Shiva nous quitte...

Sa voix se termina dans un murmure, la douleur qu'éprouvait Loominëi en ce moment était immense, elle concernait sa fille, et son amour pour elle, la peur de voir le monde céleste dévasté ainsi que leur secret livré aux abysses mais aussi de perdre leur unité. Si seulement Erinaë pouvait l'aider. Mais l'apaiser serait déja un grand pas. Loominëi n'était pas en état de s'attaquer à cela pour l'instant completement boulversé en dans un état de culpabilité êtreme. Ses yeux quitterent le regard de son amie et humblement la plus grande déesse baissa la tête devant son amie. Qu'elle considérait d'ailleurs comme son égale à l'instar des autres divinités. Elle avait besoin d 'aide et venait la demander pour une fois...elle ne pouvait pas faire tout ceci seule. Fermant une nouvelle fois les yeux elle se concentra sur le bruit de l'eau, des feuilles et des éléments qui les entouraient. Sans bouger une dernière phrase sortie de ses levres.

-Je vous en prie j'ai besoin de vous...

Cela faisait longtemps que Loominëi gardait tout en elle, enfermer dans son coeur si tant était que les dieux en possédait un, et pour elle aussi, la décision de shiva avait été une goutte de trop. Il avait fallu qu'elle vienen voir son amie, se confier, parler, crier et hurler s'il fallait mais ainsi retrouver la paix intérieure. bien sur celle ci ne serait complete que une fois qu'elle aurait parlé à son amour enfin, mais pour le moment il y avait, malheureusement, pour l'intéret de tous, plus urgent. Donc autant s'y consacrer de toutes ses forces. L'endroit calmait la déesse du destin qui arreta de trembler progressivement et retrouva le courage de regarder la jeune femme en face d'elle. Ainsi elel était en mesure de l'écouter à son tour. Vraiment la jeune femme lui rappelait sa mère, pourquoi n'avait elle pas réussi la même chose avec sa propre fille? c'était regrettable et si malheureux d'en voir le résultat aujourd'hui... Mais le passé était derrière et il fallait aller de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Dim 20 Déc - 2:23



Se fut donc auprès de Erinaë que Loominëi décidera de se confier après ce qu'il venait de se passer, car d'après elle c'était la Déesse Elfique la plus sage, et qui sans doute en savait le plus sur les autres divinités, c'était du moins ce qu'elle supposait. Bien entendu Erinaë lui fit un accueil des plus chaleureux afin de mettre Loominëi directement en condition, la pauvre, elle était si tendue ... Puis, cette dernière lui exposa les faits. Shiva, encore elle ? Ses crises devenaient de plus en plus fréquente, ça commençait à devenir dangereux, tant pour Astrune que pour l'au-delà ! Cependant la Déesse du Destin ne s'arrêta pas là, elle lui fit part de ses plus grandes craintes sur cette affaire, Yloumna pourrait se rendre compte de quelque chose si Shiva démontrait son pouvoir sur la terre des mortels, cela voudra dire que Xiris n'est plus opérationnelle, alors les Dieux du Royaume abyssale en profiteront pour déchainer les éléments ! De plus, Loominëi ne pouvait pas se permettre de retirer les pouvoirs à Shiva, sinon elle basculerait définitivement du mauvais côté pour les retrouver, et le chaos qui s'en suivrait serait inarrêtable, chose qui fallait à tout prix éviter ! À présent Erinaë comprenait pourquoi la Déesse du Destin avait besoin d'elle ... Là il était évident qu'elle ne pouvait régler ça toute seule, de plus elle lui avait demandé ce qui pouvait rendre Shiva dans un tel état de rage ...

- Houlala ... Fit-elle dans un murmure, et ce, tout en posant ses mains sur ses genoux. Ce n'est pas une mince affaire ... De plus, Shiva c'est celle que je connais le moins, elle n'a jamais toléré ma présence et préférait que je l'ignore ... Alors je n'en sais malheureusement pas plus que vous Loominëi ... Mais ne vous inquiétez pas, il y a toujours une solution, il suffit juste de trouver laquelle ...

Erinaë fouillait dans sa mémoire à la recherche de ce qui pourrait les renseigner sur les soucis de Shiva. Hélas aucun résultat ne se présentera à elle, dans un soupir de désespoir, la Déesse Elfique ferma les yeux afin de se concentrer plus intensément ! Qui pourrait savoir ce qui n'allait pas ? Qui pourrait détenir de telles informations ? Erinaë procédera par élimination, et rapidement toutes les divinités du monde Céleste seront écartées, aucunes ne pourraient savoir quoi que ce soit de plus qu'elles sur la vie privée de Shiva ... L'impuissance, la Déesse Elfique avait tout bonnement horreur de ça ! Alors si aucun Dieux n'avaient de réponses à leur fournir, où pouvaient-elles chercher ? Le Royaume des Abysses ? Jamais de la vie ! De toute façon ils en savaient encore moins ! À par si Lolth ou autres étaient proches de Shiva à l'époque, mais même, c'était beaucoup trop risqué ... Puis, alors qu'elle croyait tout espoir perdu, Erinaë eu comme un flash qui lui rappela quelque chose qu'elle avait presque oublié, alors sans attendre davantage elle fera part à Loominëi, avec un semblant d'excitation dans sa voix si mélodieuse.

- Mais oui, pourquoi n'y ai-je pas pensé plut tôt ! Fit-elle soudainement. Qui sait tout sur tout ? Qui est capable de voir l'avenir avec exactitude ? Une seule divinité en a le pouvoir ! L'Oracle bien sûr, et ça tombe bien car en ce moment elle est sur Astrune, donc elle est à notre portée ! Ca va être le moment de vous servir de vos pouvoirs Loominëi, on ne va quand même pas lui demander ça comme ça dans son esprit, ramenez là ici, et exposez lui les faits en la questionnant comme il se doit, et là ! Je suis certaine qu'on aura la réponse en ce qui concerne Shiva !

C'était une brillante idée dont venait faire preuve Erinaë, effectivement, qui était mieux placé que l'Oracle pour savoir des choses aussi bien cachées ? Personne, alors c'était la seule chance possible, et qui ne fallait pas laisser passer. Cependant seule Loominëi avait la puissance pour ramener un Dieu appartenant à ce monde auprès d'elle, et ce, même contre sa volonté. L'Oracle était une entité des plus calmes, donc il n'y avait pas trop de crainte à avoir à son sujet. Seulement Erinaë reprendra plus doucement la parole afin d'expliquer quelques petites choses à Loominëi en ce qui concernait Oracle, car elle n'aurait pas le droit à l'erreur ...

- Loominëi ... Il vous faut savoir une petite chose au sujet de l'Oracle, si elle est sur Astrune elle ne va pas apprécié être dérangée alors qu'elle "aide" des mortels dans leur Destinée, déjà il faut attendre qu'elle termine la conversation en cours, puis, la faire venir tout de suite après. Une fois fait, il faudra bien lui faire savoir que vous avez juste quelques questions urgentes à lui poser, et une fois les réponses données elle sera renvoyée à ce qu'elle était en train de faire. Ah, d'ailleurs c'est le moment, elle vient de terminer, c'est à vous !

La Déesse Elfique croyait en savoir plus que Loominëi sur l'Oracle, mais en fait ce n'était pas le cas. En tout cas elle avait raison sur un point, la faire venir était la meilleure chose à faire. Mais qu'allait décider la grande Déesse du Destin, tout en sachant qu'il n'y avait plus de temps à perdre ? Une mains posée sur l'épaule de cette dernière, Erinaë attendit avec un sourire relativement apaisant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mer 23 Déc - 19:21

Une grande agitation prenait forme dans l'esprit de la déesse du destin qui réfléchissait au rythme des pensées et paroles de son amie sur qui elle était venue s'épancher et trouver une aide sûre pour résoudre un problème majeur. Effectivement Erinaë et Shiva n'était pas plus proche que Loominëi et la déesse des glaces. Elles s'ignoraient superbement. Il fallait donc agir par élimination, il y avait toujours une solution, la déesse elfique avait raison. Elle procéda de la même manière, par élimination, pour en venir au fait que personne ne saurait plus, Lourina était bien trop enfantine, Istérius ne se mélait guère aux autres, et ainsi de suite. Soudain alors qu'elle épluchait les possibilités la voix de son amie la fit sursauter. Ce n'était pas dans ses habitudes de paraitre aussi excitée et Loominëi en eut unjoli sourire avant de l'écouter attentivement. Mais bien sur! la sage déesse avait raison! l'oracle, évidemment savait tout sur tout, et nul ne savait comment, car même loominëi ne la conaissait pas et la respectait comme étant une déesse à part entière lors de leurs tres rares entrevues. Ainsi donc elle seule pourrait les renseigner et de ce fait leur indiquer la solution ou plutôt les orienter. cette femme avait toujours des paroles énigmatiques, impossible de tirer une information claire et sans interprétation.

Loominëi hocha la tête. Elle ne voyait pas d'autre alternative et seule, elle pouvait amener l'oracle ici...cela allait a coup sûr la déranger mais écoutant les conseils avisés de son amie, la déesse du destin su ce qu'elle devrait faire. Et apperement c'était maintenant ou jamais car plus personne ne souhaitait pour le moement s'entretenir avec l'oracle et dés que la journée serait finie il serait impossible de savoir ou chercher la déesse. Aussi pas le temps de penser à ses paroles ni au reste, le temps était à l'action. Elle ne prit pas la peine de répondre à Erinaë autrement que en souriant et posant une main sur la sienne, sur son épaule donc, puis avec un vigoureux hochement de tête, elle fit un pas en avant et ferma les yeux. Se concentrer et faire vite, c'était le plus important. Elle visualisa Oracle dans son esprit et commença à tracer un cercle à l'aide de ses deux mains juste devant elle. Bientôt Oracle se sentait aspirée dans un tunnel sans fin mais sans malveillance. Juste une voix déclarait dans son esprit "nous avons besoin de vous" et ce sans interruption. Quelques instants plus tard alors que Loominëi terminait son cercle, elle recula et ouvrit les yeux, alors à l'endroit même ou se tenait la déesse du destin auparavant, une gerbe d'étincelle apparut et la silouhette de l'oracle se dessina devant les deux jeunes femmes. Oracle était maintenant présente avec elles....et le temps serait court aussi Loominëi ne perdit pas de temps.

-Pardonnez moi de vous déranger sans votre consentement mais nous avons ici un grave problème que seule vos interprétations peuvent changer. Je serais brève et concise je vous le promets. Cela concerne Shiva la déesse des glace. Elle est dans une rage qui n'a aucune explication.

Loominëi avait parlé à toute vitesse et entreprit alors de faire une pause puisque les bases étaient posées. Il ne manquait que les questions si l'étrange personne voulait bien y répondre. Celles ci devaient être claires. Il falllut quelques secondes mêmes à une grande déesse pour trouver ses mots afin d'obtenir les réponses à ce qui les contrariait actuellement. Enfin, elle releva la tête vers l'oracle et sa voix s'éleva sans trembler. Elle ne voulait aps montrer ses émotions et pourtant elle avait mal. Parce que la déesse Shiva était mal elle même. Et malgré tout ce que celle ci pouvait posséder comme défaut Loominëi était attachée à celle ci. Pourtant elle devait se montrer impassible de temps à autre afin que les abysses ne puisse profiter de ses faiblesses. Et personne ne savait si l'oracle unjour n'irait pas dans les abysses. Oh bien sur Loominëi n'avait pas peur que l'oracle révele des choses non puisque celle ci était neutre et très sage. cependant si Yloumna posait des questions adroites et que Oracle se décidait d'y répondre, ils pouvaient tous avoir des ennuis. Autant ne pas y penser.

Bien sur tout cela ne prit que quelques instants à faire son chemin dans l'esprit divin et ainsi ne donnait pas l'impression que Loominëi cherchait des questions ou autres. Non simplement il lui falait trouver les bonnes tournures et il fallait avouer que Erinaë était plus douée pour ça, parlant avec sagesse et toujours calmement. Tandis que Loominëi pouvait être très seche parfois même si cela était rare et imcompréhensible si elle était excitée. Aussi elle rassembla tout ce qu'elle savait en se demandant comment les humains qui n'étaient pas souvent maîtres d'eux mêmes et de leurs émotions parvenaient à poser les bonnes questions sur le moment.

-Qu'es ce qui est à l'origine de la colère de Shiva? Qui de nous dans le monde céleste est le plus à même de la raisonner s'il le faut? une courte pause puis Va t'elle s'en prendre à Astrune? Enfin qu'attend elle de moi et des autres dieux?

Voila. Elle n'avait guère plus d'interrogations ou tout au moins si mais cela changerait des destins si elle poursuivait et ce n'était pas son but, sinon ele aurait pu enchainer sur les sentiments du dieu de l'intelligence à son égard, les actions d'Yloumna sur le moment, mais elle se rappella que d'une part elle avait promis de se dépécher et que ensuite ce n'était pas le but de la visite forcée d' Oracle. Les autres réponses elle devrait les chercher seule comme souvent et ainsi elle apprendrait. La situation était un cas de force majeure sinon jamais les deux déesses n'auraient dérangé la femme si sage et bonne envers tout ceux d'Astrune bons comme mauvais.

Pensant à la terre des hommes, l'esprit de la déesse se pencha sur Xiris leur amie qui apperemment d'apres ce que sentait Loominëi était à présent en sécurité et avait beaucoup appris en une seule après midi aux heures d'en bas. Un sourire se dessina sur le visage impassible de la déesse qui voyait la un rayon de soleil dans ce sombre brouillard de questions qui les entouraient. Ainsi elle put reporter plus sereinement son attention sur Oracle et attendre les réponses possibles si le courroux de cette dernière n'était pas déclanché. Ensuite il resterait au monde céleste à agir en conséquence. Et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Sam 26 Déc - 20:39


[Arrow Arrive d'Astrune, aspirée par Loominëi]

Loominëi était maintenant en pleine réflexion, ce fut pour cela que Erinaë n'ajoutera rien d'autre, ainsi elle la laissait prendre les meilleures décisions qui soient en ce qui concernait le fait de savoir ce qu'il se passait dans l'esprit de Shiva pour la rendre aussi incontrôlable ! L'Oracle était la plus à même de répondre à toutes ses questions qui plainaient sur elle, mais la Déesse du Destin était inquiète quant à la façon de procéder ... La faire venir ici pourrait la mettre dans une colère noire, ou pire encore, mais il ne fallait pas qu'elle s'en fasse pour ça, car Oracle savait déjà que cet entretien aurait lieu. En ce moment sur Astrune, cette dernière se sentie soudainement aspirer dans un vortex invisible, et tout du long, l'étrange jeune femme ne dira ni ne pensera rien, et ce, jusqu'à son arrivée dans le monde Céleste, elle était chez Erinaë, et Loominëi la grande Déesse du Destin se tenait là, devant elle. Alors que le silence était de rigueur face à cette rencontre pas comme les autres, la divinité de la lumière le brisera la première afin d'expliquer la situation à l'Oracle ... Chose inutile puisqu'elle savait déjà ce qu'il se passait, mais elle se doutait bien que Loominëi devait le dire afin de s'assurer qu'elle soit au courant, tant de ses bonnes intentions que de ce qu'il se tramait dans le monde qu'elle dirigeait. La pauvre elle avait l'air si perdue ... Et Shiva en était en partie responsable ... Toujours dans un silence de mort, Oracle attendait ses questions, car que ce soit pour un mortel ou une divinité, ses principes restaient les mêmes ! Cependant, Loominëi enchaina ses quatre questions comme si elle n'avait jamais fais ça de toute son existence, heureusement que l'Oracle avait l'habitude de ce genre d'entretien, sinon elle en resterait bouche bée. Par contre il y avait une chose qu'elle ne montrait pas, c'était l'infime part de tristesse qui traversa tout son être au moment où elle vit Loominëi au beau milieu de ce sublime paysage.

- Mes respects Loominëi, grande Déesse du Destin. Commença t-elle de sa voix cristalline habituelle. Ne vous excusez pas de quelque chose dont j'étais déjà au courant, cet entretien devait avoir lieu, cela était écrit dans ma Destinée, et Shiva est liée à la votre, quoi qu'il en soit ce qui arrive aujourd'hui était inévitable. Seulement ça a commencé depuis beaucoup plus longtemps que vous ne le croyez, et malheureusement ça vous à échappé ...

L'Oracle s'exprimait toujours de façon énigmatique, mais ce n'était pas voulu, elle était comme ça ... Seulement est ce que Loominëi allait comprendre ce qu'il se passait réellement une fois qu'elle lui aura tout expliqué ? Erinaë ne devait pas entendre la suite, ça aussi c'était dans ses principes, une personne à la fois, la Destinée était quelque chose de très fragile, et celle de Loominëi réunissait toutes les autres, c'est pourquoi si il y avait une interaction extérieure afin d'éviter un ennui à la grande divinité, un cataclysme pourrait s'en suivre, et ce, même si la Déesse Elfique était digne de confiance, l'Oracle ne changerait pas ses méthodes ! Ainsi donc, sans même lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, Oracle fit un geste rapide de la main dans sa direction, et l'instant d'après Erinaë avait disparu, elle avait été envoyé chez Lourina qui avait du faire un joli bond de peur en la voyant surgir comme ça, sans prévenir ... À présent Loominëi était seule, et la mystérieuse femme était fin prête à lui répondre ...

- Vous m'excuserez auprès d'elle Loominëi, même si je sais qu'elle l'a compris. Maintenant je vais vous répondre ... L'origine de la colère de Shiva remonte à plusieurs milliers d'années, seulement elle a toujours gardé le silence, nul n'a jamais pu savoir ce qu'elle pouvait ressentir. Restant cloitrée dans son domaine, la déesse des glaces tentait d'oublier sa peine en rendant joyeux les enfant de Freezis grâce à la neige, en les voyant jouer, elle tentait de s'imaginer être à leur place, et ainsi fuir toutes responsabilités. Shiva a toujours bien caché son jeu, mais comme chez tout le monde, quand les limites sont atteintes, on perd tout contrôle.

Le pourquoi du comment elle était si mal n'avait pas encore été dévoilé, mais Oracle se tut un court instant afin de laisser tout le temps à Loominëi pour assimiler ses paroles, et ainsi s'assurer une compréhension parfaite pour la suite de ses réponses. La place qu'occupait la grande Déesse était loin d'être la plus simple, alors un coup de pouce comme pouvait lui fournir l'Oracle devait être grandement apprécié par cette dernière. Loominëi se souciait autant d'Astrune que du bien être des divinités qui l'entouraient en tout temps, par moment elle devait se sentir bien seule, surtout qu'elle n'avait pas endossé ce rôle de Déesse suprême afin de dominer les autres, mais pour leur venir en aide ... Et même après tout ce qu'il lui était arrivé, elle était toujours resté à l'écoute et tentait au mieux de les soutenir, Dieux comme mortels, Shiva n'était donc pas la seule à voir ses limites outrepassées. La prochaine réponse de l'Oracle allait tout révéler à Loominëi, mais qu'allait-elle en faire par la suite ? Elle pourrait aider Shiva oui, mais elle, qui l'aidera ? Istërius, non, lui attendait des explications de sa part, et ce n'était pas de ça dont elle avait besoin pour le moment ! Erinaë, non, pas assez de connaissances pour la consoler entièrement ... Idem pour tout les autres. Heureusement Oracle avait sa petite idée pour ça ...

- Vous n'avez pas à vous en vouloir Loominëi, vous n'avez fais que suivre votre coeur, et ça serait le trahir que de regretter ! Reprit-elle de sa voix toujours aussi douce. Vous n'avez pas été la seule à éprouver de l'amour pour Istërius, Shiva avait les mêmes sentiments que vous à cet instant. Cependant elle savait que vous seriez une bien meilleure femme qu'elle, alors elle a cédé la place sans même combattre, chose qui lui causa un très grand mal, et encore maintenant, cette plaie ne s'est toujours pas refermée. C'est pour cela qu'elle vous en veut, ne sachant pas comment se débarrasser de cette douleur profonde qui ne cesse de consumer son être, elle préfère l'extraire par la méchanceté, cela fonctionne, oui, mais le prix a payer sera les Abysses, chose qu'elle ne veut pas, mais sa rage sera telle qu'elle ne se rendra même pas compte de sa métamorphose ! Vous seule pouvez lui faire entendre raison, elle n'attend que ça de vous Loominëi, que vous l'aidiez.

Les paroles de l'Oracle étaient dures à entendre, et aussi à comprendre, mais au moins la Déesse du destin savait ce qu'il lui restait à faire. Cependant la mystérieuse femme avancera jusqu'à Loominëi, puis, doucement elle lui prendra les mains dans les siennes. Sur cette action on put voir son amulette s'illuminer dans un bleu envoutant, la signification de cette lumière n'avait de sens que pour l'Oracle, mais vu qu'elle était venue si près de Loominëi, c'était qu'elle avait encore quelque chose à lui dire ...

- J'ai une dernière chose à ajouter avant de m'en aller Loominëi. Commença t-elle tout en ramenant ses mains et celles de la Déesse contre sa poitrine. Vous n'êtes pas aussi seule que vous le pensez grande Déesse, une chose ne vous a jamais été révélé, mais le jour de ce savoir est arrivé ... Votre mère a donné vie à deux filles, ce qui veut dire que veut dire que vous avez une soeur Loominëi, et cette soeur c'est moi. Si vous voulez m'écouter, je serais d'accord pour l'expliquer, sinon, ça aura été un plaisir, je vous laisse le choix d'en décider ... Termina t-elle par un hochement de tête.

Là c'était la révélation fatale ! Savoir qu'on avait une soeur alors qu'on l'ignorait depuis le départ devait faire un grand choc dans le coeur de Loominëi, c'était pour cela que l'Oracle lui avait laissé le choix de dire si oui ou non elle voulait connaitre son histoire ... Car c'était si soudain, mais elle ne pouvait le dire à un autre moment, parce que une fois la journée sur Astrune terminée, elle repartirait, et sans doute qu'elles ne se reverraient plus étant donné tout les plans d'existence qu'il pouvait y avoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Lun 28 Déc - 14:50

Apres toutes ces questions à un rythme effrenné car Loominëi n'avait pas trop eu le temps d'y penser, il regna un petit silence qui devint vite pesant. Elle aurait du y penser les discussions se faisaient toujours seul à seul avec un oracle. Mais le temps n'était pas aux réflexions car la déesse en face d'elle dont le médaillon était si fascinant, entama la conversation. Le début failli faire exploser Loominëi qui détestait ce genre de procédé poli inutile devant elle. mais elle se retint. Ah oui forcément Oracle connaissait sa destinée puisque l'avenir ne lui était pas inconnu aussi pas d'excuse à fournir, un bon point, la jeune femme nétait pas en colère et la déesse du destin put se sentir soulagée. Malgré tout les propos d'Oracle comblèrent vite cela, encore? décidément elle laissait bien trop de choses lui échapper et ce depuis des lustres il était temps d'y remédier. cette visite était bonne pour tout le monde! D'ailleurs concentrée au possible, la jeune femme ne remarqua pas l'absence de Erinaë et se retourna surprise de ne pas la voir. Elle réalisa alors que pendant qu'elle énumérait ses inquiétudes et se plongeait dans ses pensées, Oracle avait fait disparaitre son amie qu'elle repéra chez Lourina. Au moins elle était là bas en bonne compagnie et comprendrait sans soucis l'agissement de l'oracle. Aussi La déesse du destin la laissa continuer.

Shiva fuyait, se concentrant uniquement sur Freezis pour oublier, mais pourquoi? Ce quelle entendit par la suite la laissa bouche bée incapable de parler. Plusieurs miliers d'années que Shiva était amoureuse de Istërius, et se trouvant ans l'incapacité se satisfaire son désir elle ressortait sa colère sur elle...ce n'était pas possible..pas un triangle entre eux...Comment se faisait il qu'elle n'avait rien remarqué? Quelle souffrance avait endurée Shiva...c'était beau d'avoir tenu jusque là avant de ne faire une grosse bétise. Ah elle aurait du lui dire, non Loominëi aurait du le voir et ainsi la communication ne se serait pas rompue. C'était regrettable et la déesse du destin en proie au chagrin pour son amie qu'elle appréciait malgré tout ses défauts, baissa la tête lentement. Décidement, le jour où elle avait prit la parole devant tout le monde fermer son clapet n'aurait pas été plus mal. Ne pas s'en vouloir, Oracle était impressionnante sur le coup là. Loominëi était censée veiller sur les dieux et les aider en cas de problème, toujours tout voir.

*Mais nous même nous ne sommes pas parfaits, si Erinaë et moi même n'avons aps capter sa souffrance personne ne l'aurait pu, c'était trop ancré dans son coeur...ainsi c'est dans ce sens la que je ne peux m'en vouloir...Ah shiva pourquoin'as tu rien montré?*

Elle ne rejetait la faute sur personne attention, mais elle esseyait ainsi de ne pas se trahir comme venait de le dire Oracle et ne pas culpabiliser d'être aller dans les bras d'Istërius alors qu'une autre déesse l'aimait...Aussi elle fut en mesure de relever la tête et affronter à nouveau le regard de l'oracle. Elle se trouvait ridicule de montrer ainsi ce qu'elle ressentait devant elle, mais tout cela, n'avait que trop duré, ele discuterait avec Shiva, patiemment et sans bornes pour rétablir cela. la déesse ne voulait pas finir aux abysses et Loominëi ne voulait pas l'y voir partir. Elle s'appretait à remercier la jeune femme pour ses informations lorsque celle ci avancera vers elle. Ce n'était pas finit? De toute évidence non puisque ses mains furent prises entre celles de l'oracle et le médaillon de celle ci projettait un magnifique halo bleuté comme jamais. Mais Loominëi fronça les sourcils, de quel malheur allait bien pouvoir lui parler la jeune femme pour s'y prendre avec tant de douceur? Il fallait que cela soit extreme pour en arriver ici. Ainsi ce fut avec inquiétude qu'elle attendit la suite. Et celle c lui prouva encore une fois que malgré son statut elle ne savait pas grand chose...Quel choc...la déesse en trembla de tout ses membres. Quoi? pas seule, elle possédait une famille? une soeur? mais comment était ce possible elle l'aurait vu un jour non? LoominPei révait de ne plus être seule de pouvoir partager et enfin connaître quelqu'un d'autre que ses amis les dieux mais jamais elle n'aurait imaginé telle chose...Elle fit alors quelque chose de rare , dégageant ses mains elle les passa autour du cou d'Oracle. Et posa sa tête contre son épaule. Et là sa douce vois s'éleva.

-Mais...comment es ce possible? Je ne comprends pas...Cependant je sais que vous ne mentez pas Elle défit son étreinte et posa son regard sur les yeux de l'oracle. Oh oui je vous en prie expliquez moi... Vous ma soeur... et je ne le savais pas, ça a du être décidé je ne comprends pas, mais vous n'imaginez pas le bonheur que me procure votre révélation.

cela pouvait se percevoir en effet, Loominëi n'était pas si expansive d'habitude et son impassibilité l'avait quitté, elle n'avait d'yeux que pour Oracle et aurait été bien en mal de dire ce qu'il se passait sur Astrune. Son attention était entierement sur la jeune femme dont elle venait de connaître le secret. Elle n'avait pas pensé à une séparation pour le moment c'était bien trop soudain et inexplicable même aux yeux de la maîtresse de la destinée. Il lui fallait apprendre et connaître sa propre histoire...Ensuite elle serait en mesure de faire face à ses responsabilités. De toute manière elle pouvait compter sur Erinaë pour veiller sur Astrune, aucun doute la dessus. Cette fois ci ce fut elle qui emprisonna les deux mains d'Oracle entre les siennes et attendit patiemment ses explications. Elle la croyait parce que elle avait toujorus été fiable et que pour le bien de quelque chose ou quelqu'un, les dieux pouvaient cacher de telles choses. Il lui tardait de mieux connaître celle qui donc était sa soeur. Tant de questions se mélaent en elle, elle se prendrait presque pour une mortelle sur le moment, loin de la sagesse qu'elle démontrait habituellement. pourvu qu'Oracle accepte et reste. Elle n'en demandait pas plus. Tout ce qu'elle avait à faire ensuite la motivait mais avant tout pour une fois elle ferait passer son histoire avant les autres. Puis viendrait Shiva, et Istërius tout en regardant les mortels et surveillant Xiris, et enfin peut être un peu de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mer 30 Déc - 20:26


Alors que l'Oracle révélait à Loominëi qu'elle était sa soeur, le regard de cette dernière changea du tout au tout, puis, contre toute attente elle la serra dans ses bras, apparemment un geste qu'elle espérait pouvoir faire depuis fort longtemps ... Oracle se laissa bien sûr faire, car elle apprécia d'autant plus que la Déesse du Destin ne fasse pas preuve d'impassibilité devant elle. Loominëi ne comprenait pas comment cela se pouvait, et c'était on ne peut plus normal ! Puis, elle finira par légèrement se reculer afin de regarder sa soeur dans les yeux, et ce, malgré l'ombre de sa capuche ... Après quoi elle supplia de lui fournir les explications afin de comprendre le fin mot de cette histoire plus que troublante, et heureusement pour elle que l'Oracle était d'accord. De toute façon si ça n'aurait pas été le cas, cette dernière ne lui aurait jamais fais une telle révélation ! La Déesse du Destin ne cacha pas son contentement et ira même jusqu'à lui dire, cependant l'Oracle savait bien qu'elle n'en avait pas encore réellement pris conscience, c'était trop soudain pour ça, et ce, même si elle avait un esprit divin, car là ça la concernait elle. À présent il était temps de raconter toute l'histoire, leur histoire, la seule partie sombre dans le passé de la grande Déesse ...

- Je suis heureuse que vous le preniez comme ça Loominëi, à présent écoutez moi très attentivement. L'Oracle marqua une courte pause afin que le sérieux soit remit au premier rang. Lorsque notre mère nous a mis au monde, elle ne s'attendait pas à avoir deux enfants, car à l'origine vous deviez être la seule, ainsi tout ses pouvoirs vous aurez été transmis, mais malheureusement pour elle il y eut une erreur de parcours, autrement dit moi. En constatant cela, la grande Déesse du réfléchir à la question, car sa puissance avait été fractionnée dans sa progéniture, vous Loominëi, vous aviez au moins les trois quarts, quant à moi, j'avais essentiellement la divination. À cause de cela, je ne pouvais aucunement prétendre à sa succession, et elle ne pouvait s'occuper de deux éducations à la fois, alors elle du faire un choix ...

L'Oracle devait bien sélectionner ses mots afin que Loominëi ne s'en veuille pas des choix de sa mère, car elle avait toujours tendance à se sentir responsable du malheur des autres, et ça sa soeur ne l'admettait pas ! Ainsi donc elle interrompit son discours durant quelques instants, il fallait mettre la Déesse du Destin en condition, car ce qui allait suivre n'allait pas être facile à entendre et surtout à admettre ... Oracle se doutait bien que malgré sa prudence et son approche délicate, la tristesse prendra naissance dans le coeur de Loominëi. Depuis toujours la mystérieuse jeune femme n'avait jamais montré à personne à quoi elle pouvait ressembler, son apparence était modifiée magiquement afin de paraitre entièrement comme étant une entité neutre pour les mortels comme pour les divinités. Cependant le moment était venu de montrer son véritable visage à Loominëi, cela l'apaiserait peut être pour la suite. C'est alors qu'elle commença à soulever sa capuche sans dire le moindre mot, et bientôt, un halo d'une puissante lumière l'enveloppera intégralement, puis, l'instant d'après c'était une toute autre personne qui se présentait devant la Déesse du Destin.


Un visage parfait, et des vêtements plus appropriés à son statut de Déesse démontraient enfin son véritable physique, le bleu était apparemment une couleur prédominante chez elle, et cela lui allait très bien d'ailleurs. Esquissant un léger sourire, Oracle se rapprochera à nouveau de Loominëi, afin que cette dernière la regarde bien, ainsi donc, elle pourra constater qu'elle était le portrait craché de sa mère. Et oui elle n'avait pas seulement hérité de la divination, mais aussi de son physique, cette vue risquait de raviver un grand nombre de souvenirs dans l'esprit de Loominëi, y comprit sa mort malheureusement ... Mais grâce à cela, l'Oracle démontrait vraiment qu'elle était sa soeur, et que le doute n'y avait plus sa place. Maintenant que cela était fait, il fallait continuer de lui conter leur histoire commune, et pourtant si différente ...

- À présent vous voyez mon véritable visage Loominëi, qui d'ailleurs ne doit pas vous être inconnu. Fit-elle avec une voix d'une délicatesse incomparable. Dés que nous sommes nées, notre mètre décida de notre Destinée à notre place, et selon la logique la plus judicieuse bien sûr, ça n'a pas été fais sur une seule pensée ... C'est pour cela qu'elle décida de vous garder, ainsi que de vous laisser grandir auprès d'elle. Quant à moi, elle me fit directement prendre une taille adulte, comme vous me voyez là. Elle a sacrifié mon enfance pour vous assurer un meilleur avenir, et j'ai toujours respecté son choix. Après quoi elle m'expliqua la raison ... Pour reprendre ses mots, notre mère m'avait dis : Oracle mon enfant, ta Destinée va être de guider les mortels, quant à Loominëi, elle guidera les Dieux, et ce, jusqu'à ce que vous vous rencontriez. Alors là et seulement à ce moment, tu devras lui dire la vérité, je te remet cette amulette, elle te permettra de passer les plans pour aller dans le monde des Hommes. Suis ton coeur mon enfant, et tu obtiendras ce que tu désires.

La voix d'Oracle avait légèrement changé au moment où elle répétait les mots exacts de sa mère, comme si cette dernière était à nouveau présente et se manifestait par la voie du souvenir ... C'était très étrange, on pouvait presque sentir la présence de la Déesse mère à l'intérieur même de l'Oracle. Alors qu'elle terminait, la jeune femme toute de bleu vêtue versera une larme, non pas par rapport à se dont elle venait de se souvenir, mais par rapport au désir qu'elle voulait obtenir.

- Pardonnez moi, petit moment d'émotion ... Ce désir dont elle parlait, moi même je l'ignorais à l'époque, mais que j'ai ressenti plus tard, c'était de pouvoir me retrouver là, en face de vous ... Vous n'êtes pas la seule à vous sentir heureuse, ma soeur ... Ou plutôt, entière ...

Malgré son statut de divinatrice, ce n'était pas facile pour elle que de dire tout ça ... Loominëi avait toujours eu l'impression d'être seule, mais elle restait quand même bien entourée, tandis que Oracle se sentait aussi bien seule mentalement que physiquement, ce n'était pas facile pour elle tout les jours, loin de là ... Mais aujourd'hui se vide venait de se combler, et le fait d'apprendre tout ça à Loominëi apaisa grandement la Déesse jumelle. Qu'allait répondre sa soeur à présent ? Qu'allait-elle faire ou bien demander ? Oracle préférait attendre ses mots plutôt que de les deviner ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Ven 1 Jan - 12:07

Comment prendre conscience du fait de posséder une famille et encore plus une soeur jumelle alors que l'on vient de vous l'annoncer? c'était là la question que se posait la déesse du destin. Oracle sa soeur et elle devaient être liées puisque jumelles mais étrangement elles ne se rencontraient que maintenant. le souhait venait de leur mère d'après ce que Oracle dira plus tard mais pour le moment, la grande déesse n'était que perdue, pendue aux lèvres de celle qui avait partagé le début de son existence. Une erreur de parcours! Non elle refusait que la jeune femme se nomme ainsi c'était totalement faux... déja alors que les explications commençaient la tristesse naissait dans le coeur de Loominëi. Cette naissance était assortie d'injustice et de séparation. Elle aurait voulu ne jamais posséder la puissance de sa mère pour que Oracle elle aussi puisse jouir des pouvoirs des divinités et ainsi rester auprès d'elle..Mais au moins elle comprenait quelque chose. Ce vide qui jamais n'avait pu être comblé et ce même avec l'amour d'Istërius, ce manque de quelqu'un. Elle serra les poings, elle n'en voulait pas à leur mère qui avait du faire un choix mais c'était dur à accepter qu'elle avait été choyée...tandis que Oracle non. Celle ci était tellement bonne pour tout le monde et la vie ne l'avait en rien épargnée même durant ses premières heures. Ainsi l'injustice était partout et pas seulement en bas.

Mais la déesse du destin s'efforçait de ne rien laisser paraitre. En effet les mots étaient choisis avec soin et Oracle voulait la ménager. cependant la déesse était trop sensible pour cela. Néanmoins le temps de s'apitoyer n'était pas encore venu puisque un halo lumineux s'emparera de sa soeur. Un instant elle eut peur qu'on lui enleve à nouveau, mais la craonte disparue lorsque quelqu'un de nouveau du moins en apperence se présentera devant elle. Perturbée la jeune femme parcourut la joue de Oracle avec sa main. Etait ce bien elle? Pendant quelques temps Loominëi avait cru à une apparition de sa propre mère, quelle ressemblance! Quasi parfaite. Des souvenirs douloureux raviverent la mémoire de Loominëi qui les chassa autant qu'elle le put. oracle son visage révélé ne pouvait qu'être la fille de la déesse mère. Aucune confusion n'était possible. Elle hocha la tête aux premières paroles de sa jumelle incapable de prononcer un seul mot. Elle ferma les yeux durant le récit qui suivit acceptant avec tant de difficultés ce choix qui avait condamné l'enfance de Oracle, privée de l'amour d'une mère et condamnée à attendre. mais le ton de la voix de sa soeur changeant, elle releva la tête et posa son regard sur le sien. Loominëi tremblait elle aussi, une impression de retrouver sa défunte mère sacrifiée il y avait bien des années la perturbait, et puis ce sentiment de...ne plus être seule. Bien sur elle avait tellement de chance entourée par les dieux mais elle sentait que avec Oracle rien ne serait pareil. La liaison était terriblement différente et la jeune femme elle même en était troublée. Aussi leur mère connaissait leur avenir pour avoir prononcé de tels mots. Loominëi ne voulant pas laisser le chagrin ou autre s'accaparer de sa soeur retrouvée prit ses mains et les déposa contre son coeur.

-Oracle, Vous ressemblez autant à notre mère que moi, vous possédez non seulement son apparence mais aussi son courage.déclara t'elle de sa voix mélodieuse Pour elle et pour moi vous avez sacrifié votre enfance et vous n'avez jamais connu l'amour d'une famille. Sa sagesse empli votre coeur et son respect d'autrui est à l'intérieur de vous. Je suis heureuse de me sentir...enfin complète mais je suis triste de savoir que le bonheur vous a été enlevé et si jeune encore.

N'y tenant plus, la déesse du destin, laissant s'échapper les mains d'Oracle, se raprocha d'elle et la serra dans ses bras. Un long moment. Elle ne voulait plus se défaire de sa soeur non parce que elle lui apportait quelque chose mais parce que elle voulait son bonheur, à elle aussi, et enfin connaitre celle dont on l'avait séparée contre son gré.

-je respecte à jamais les choix de notre mère mais je vous en prie, restez auprès de moi à présent j'ai tant de choses à apprendre et à vous enseigner... Jamais mère ne m'a parler de quoi que ce soit, mais elle a du souffrir aussi de vous perdre. Oracle vous pouvez guider les humains mais aussi les dieux, ne me quittez plus.

Une nouvelle crainte était effectivement entrain de naître dans le coeur de la déesse, et ce pour une raison tout à fait nouvelle puisque les dieux n'ont jamais peur pour eux même. Aussi était ce une sensation des plus bizarre qui s'empara de la jeune femme à ce moment précis. la surprise et la joie passée ou plutôt mis au second plan elle se demandait quel était le chemin d'Oracle à présent. Devrait elle repartir? sans revenir pendant un temps indéfini et ainsi être de nouveau séparée d'elle? Loominëi en serait si malheureuse car la joie ressentie il y a quelques minutes n'avait pas été présente en elle depuis sa période amoureuse, et même la elle n'était pas à son comble. Aussi la jeune feme défit son étreinte et, les mains posées sur les épaules de celle qui lui rappelait le visage tant aimé, ses yeux indiquaient l'inquiétude. Impossible de la dissimuler. Pourtant il fallait que la déesse se reprenne même dans ces moments là car son esprit devait resté connecté à Astrune. yloumna pouvait malheureusement profiter de tout répit et transfomer un rêve en cauchemard. Pourquoi avait elle raté son éducation? elle devait bien lui ressembler un peu tout de même ...les deux femmes avaient tirées de leur mère alors pourquoi Yloumna n'avait elle pris que sa puissance? Voila une autre question sur la maternité qui se posait. Mais même avec le statut de déesse mère, Loominëi voulait profiter de ces instants avec celle qui était la plus proche d'elle dans tous les mondes connus. Et elle ne connaissait rien de celle ci. Pour l'inverse aucune idée. l'invitant àa s'assoir, Loominëi déclara.

-Oracle connaissez vous mon histoire? Je sais que vous voyez l'avenir et connaissez les conséquences de nos actes mais je me pose la question. Et puis je ne suis pas divinatrice, votre vie à vous quelle est elle?

Effectivement hormis sa réputation et ses aparitions dans le monde d'Astrune Loominëi ne connaissait aucunement oracle, et ainsi le dernier membre de sa famille encore présent sur cette planète. Hors de question de se quitter ainsi. elle ne l'admettait pas et si elle possédait bien un défaut c'était celui d'être tétu malgré sa sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mer 6 Jan - 4:43


La surprise de Loominëi était bien présente, voyant le visage de l'Oracle en plus de sa façon d'être, cette entité méconnue jusque là prenait tout son sens à présent. La Déesse du Destin ne put se retenir de la serrer à nouveau contre elle, comme pour se prouver que plus jamais elle ne se sentirait seule, à la voir Oracle ira même jusqu'à se dire que Loominëi souffrait de ce manque peut être plus qu'elle. Mais comment était ce possible alors qu'elle avait quand même de bons conseillers, comme Erinaë, puis l'amour de Istërius qui flottait toujours dans son coeur éternel ? En tout état de cause c'était une question qu'il faudra résoudre plus tard, pour le moment il fallait tirer tout ça au clair, surtout que la grande Déesse lui demandait déjà de rester auprès d'elle, de gouverner à ses côtés en quelque sorte ... Elle allait beaucoup trop vite, mais c'était une sentimentale, elle ne pouvait le lui reprocher, Loominëi avait bien le caractère de son père, un autre point sombre dans son enfance car elle n'avait aucun souvenir de ce dernier. Par contre Oracle savait de qui il s'agissait, mais tout cela était tenu au secret, et la Déesse du Destin n'était pas prête pour les connaitre, pour le moment il fallait régler le problème présent, c'est à dire se présenter à elle, ainsi que de la conseiller pour calmer Shiva sans causer trop de mal sur Astrune. La place qu'occupait sa soeur était loin d'être facile, c'était pour cela qu'elle lui demandait déjà de rester avec elle, Oracle avait très bien compris, et comme Loominëi, elle aussi avait un grand coeur, et ce, même si elle a été formé à demeurer neutre en toute circonstance, là c'était tout de même différent ... Puis la grande Déesse lui demandait si elle connaissait son histoire en plus de l'avenir en général, oui tant qu'elle y était pourquoi pas savoir ce qu'il se passera demain, cela fit sourire l'Oracle.

- Doucement Loominëi, vous passez de la fourmis à l'éléphant entre vos demandes et vos questions. Répondit-elle en souriant. Je sais que vous êtes chamboulée par ce que vous venez d'apprendre, mais restaurez votre calme, ainsi on discutera plus tranquillement. Ne laissez pas vos craintes vous envahir. Je vais d'ailleurs faire un effort en commençant par te tutoyer, peut être que vous me sentirez moins éloigné comme ça .. Oh, pardon, tu vois, même une Déesse qui n'en est plus vraiment une peu bafouiller. Pour te répondre oui je connais ton histoire, je sais tout ce que tu as traversé, et cela me fend le coeur, et ce, même si je le montre pas, mais pour ça il me faudra un peu de temps pour laisser paraitre mes émotions.

Tout était si simple et compliqué à la fois que même l'Oracle avait de la peine à s'y retrouver, leur mère les avait laissé avec de lourdes responsabilités que toutes deux devaient respecter, et qu'elles ne pouvaient abandonner. C'était injuste, car leur Destinée se croisait une seule fois seulement, et c'était maintenant qu'elles le vivaient. Après quoi toutes deux poursuivront leur route sans possibilité de se revoir par la suite ... Et là elles pouvaient même pas se dire Adieu, parce qu'elles était des divinités, donc pour l'éternité elles seront ainsi ... Pourtant Oracle connaissait un moyen pour changer ça, mais elle n'ira probablement pas jusque là, après tout c'était ce que leur mère voulait, alors si ça devait se passer comme ça, ça sera ainsi et pas autrement. Mais comment expliquer ça à Loominëi qui continuait de l'écouter avec des yeux pétillants en plus d'une certaine crainte ? Oracle sentait son coeur se serrer avec force, mais il fallait le dire !

- Excuses moi Loominëi, mais pour répondre à ta première demande qui était de rester à tes côtés, je crains que cela ne soit pas possible ... Regardes nos ligne du Destin. Oracle mit sa paume de main face à sa bouche puis souffla. Tu vois ces deux ligne, la rouge c'est la tienne, et la mienne c'est la bleue, maintenant observes ... En cours instant passa avant qu'elle ne reprenne. Nos lignes ne se croisent qu'une seule fois, c'est à dire l'instant qu'on vit en ce moment, après, plus jamais nous nous reverrons, cela est écrit dans notre Destinée. Alors que les lignes disparaissaient, Oracle ajouta. Es-tu prête Loominëi ? Es-tu prête à accepter cela ?

Après avoir dit tout ça, Oracle baissa la tête, elle n'était pas moins triste, mais c'était comme ça, elles ne pouvaient aller à l'encontre des choix de leur mère. Mais ... Loominëi avait tout de même son mot à dire, elle était quand même la Déesse suprême, alors si elle n'était pas d'accord elle pouvait très bien le manifester, voir même râler. Après tout c'était vrai, pourquoi se rencontrer pour ne plus jamais se revoir ensuite, il fallait bien l'avouer que cela était étrange et très injuste ! Mais pour le moment Oracle ne savait plus quoi dire, mis à part prendre à son tour Loominëi dans ses bras afin de la serrer longuement, et ce, en plus de dire dans une voix à peine audible ...

- Tu m'as manqué ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Jeu 7 Jan - 14:17

Loominëi essayait en vain de se calmer. La déesse si sage en toute circonstance avait beaucoup de mal à contenir ce qui l'assaillait en ce moment. Jamais ses émotions ne l'avaient prise ainsi de cours mais il était adorable de voir Oracle sourire. Une entité neutre ne montre jamais ce qu'elle ressent et enfin la jeune femme semblait se décider devant sa soeur à se dévoiler rien qu'un peu. La déesse du destin ferma un instant les yeux pour restaurer sa paix intérieure. Il ne lui fallaut guère de temps pour faire la passe pour le moment sur tout, sachant que chaque réponse arriverait en son temps. Le coin de son esprit connecté à Astrune en permanence découvrit même une destinée en moins tout comme plusieurs destinées qui n'étaient pas d'ici. Elle se pencherait sur tout cela plus tard. Oracle avait repris la parole devant une déesse du destin stable et au léger sourire flottant sur son visage. Apperemment elles n'étaient pas soeurs pour rien puisque la jeune femme elle même lui demandait de se calmer pour pouvoir discuter. Et oracle bientôt finit avec quelques bafouillement à la tutoyer. c'était un très bon début pour quelqu'un qui ne montrait pas ses émotions et Loominëi comprenait fort bien qu'il faudrait du temps. mais c'était aussi une première pour elle qui ne tutoyait personne mis à part Istërius. Aussi elle hocha la tête, et posa une main sur l'épaule d'Oracle pour lui préciser qu'elle ne devait pas presser sa nature et que tout viendrait en temps voulu.

Loominëi savait que Astrune avait besoin d'elle et ses habitants aussi tout comme les dieux mais elle aurait bien donné ce qu'elle possédait pour passer plus de temps en si bonne compagnie et apprendre à connaître cette soeur. Cependant au fond, la déesse savait que chacune avait une tache précise et cela assignée par leur mère aussi elles ne pouvaient y faillir. mais pourquoi tout cela doit être ainsi? Non même pour celle qui connait l'ensemble des destins d'Astrune cette situation est compliquée. Elle attendait avec inquiétude les réponses à ses dernières questions et Oracle y vint finalement. Ce qu'elle entendit blessa la jeune femme dans son coeur...comme un déchirement semblable à celui subi lorsque elle s'était séparée de son amour. Elle regarda leur deux lignes...celles ci ne se croisaient qu'une seule et unique fois, le reste du temps elles étaient paralleles mais jamais ne se rejoignaient. Non! c'était profondément injuste et pourtant leur mère n'était pas ainsi. Au contraire à la mémoire de Loominëi se présenta l'amour de celle qui l'avait engendrée, et si leur mère était solitaire, en aucun cas elle serait injuste. Alors que la tête de la déesse tombait lentement, comme trop lourde pour être portée, elle entendit les derniers mots de l'oracle, et elle n'y tint plus. Loominëi se laissa tomber sur ses genoux et les mains sur son visage, elle sommençait à pleurer...

-Non...pourquoi? je ne veux pas....Oracle ne pouvons nous changer cela? Tu...as été séparée...de moi pendant tout ce temps..et à peine retrouvées nous devrions ne plus jamais...nous recroiser? Pourquoi?

Elle avait pour dire cela relevés des yeux brillants d'ou les larmes s'écoulaient sans halte, vers sa soeur jumelle. Le bonheur était il donc interdit aux dieux? Istërius encore amoureux qui était si mal, Shiva qui ne connaissait que la colère qui avait remplacé l'amour et tous les autres...étaient ils condamnés à souffrir toujours? Non l'ancienne déesse mère ne pouvait pas avoir voulu ça pour ceux qui gouverneraient ensuite. Cependant un changement dans la destinée d'une déesse ou une entité telle que Oracle...aurait surement des conséquences inimaginables. Aussi faudrait il se priver pour cela? Loominëi était perdue. Cela dura... Mais une réalité s'intégra bientot. Il lui fallait se reprendre ce n'était pas digne d'elle de se plaindre de cette manière, Astrune avant tout! Elle força les gouttes salées à se tarir, puis lentement, releva son visage, ses épaules et enfin ses jambes jusqu'à la hauteur de Oracle. Si elles n'avaient que ce moment à passer, ce ne serait pas en pleurant. néanmoins la regardant droit dans les yeux elle affirma d'une voix tremblante, une main sur le coeur.

-Une partie de moi vient de m'être restaurée, je ne veux pas la perdre à nouveau. Je ne sais pas ce que tu penses mais pouvons nous changer cela et avec quelles conséquences?

Sa soeur n'en aurait peut être aucune idée mais Loominëi avait besoin de poser cette question. Besoin de savoir ce qu'en pensait sa soeur, si elle acceptait son sort sans rien dire comme auparavant ou bien était elle prête à braver l'inconnu pour jouir du bonheur d'être ensemble? Si sa soeur était avec elle, la déesse du destin ferait tout ce qui était en son pouvoir pour changer le cours des choses encore une fois, mais avant elle voulait tout savoir. Et prévenir les autres car elle ne réalisait jamais rien sans les en informer avant. Elle avait besoin de leurs regards et de leur force. Ses yeux n'exprimaient plus que la détermination. Loominëi venait de grandir, de écouvrir qu'il lui faudrait agir pour elle aussi, et que parfois les choix seraient si durs que son coeur en exploserait mais il devait en être ainsi. Toutefois une autre question se posait et était importante même si elle ne la concernait pas directement. Il en allait de la sécurité des dieux et du peuple d'Astrune. Sa voix, douce et impassible comme au départ reprit du service.

-Comment puis je ou pouvons nous, calmer la fureur de Shiva? As tu une idée? j'ai peur que si elle ne découvre que je sais tout, elle se déchaine, je connais mal ses réactions. Or Yloumna ne doit rien savoir.

Ou le moins possible du moins car les pouvoirs de sa fille étaient très étendus. Loominëi trouvait déja étrange que des personnes qui ne venaient pas de leur monde se retrouvent sur Astrune et se demandait si Yloumna n'avait pas agit dans l'histoire. Il lui faudrait vérifier tout cela. Veiler sur une si grande population en constant mouvement était décidément peu aisé mais elle pouvait compter sur toutes les autres divinités pour la seconder et la prévenir d'un incident anormal. Shiva était une priorité pour Loominëi tout comme sa soeur et ce qu'elle pensait. Le reste ne venait pas après simplement les plans étaient différents et ils pouvaient s'inter changer si un évenement se produisait. Shiva amoureuse de Istërius qui n'en savait rien depuis tout ce temps. Comment calmer un amour inavoué lorsque soi même on souffre d'un manque d'amour volontaire? Aucune idée mais il lui faudrait l'apprendre. Comme quoi chacun apprenait et même les dieux n'échappaient pas à la règle. Un sourire s'étira sur le visage de la déesse du destin indiquant à Oracle qu'elle était en pleine possesssion de ses moyen et que son intérieur était temporairement restauré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Ven 8 Jan - 19:39


Alors que Oracle était en train d'étreindre sa soeur Loominëi, cette dernière sentit soudainement que ses jambes ne la supportait plus, alors elle se libéra d'elle tout doucement, afin de voir ce qui n'allait pas ... Et c'est là que son coeur chavira une fois de plus, la Déesse du Destin venait de se laisser tomber à genoux avant de se mettre à pleurer comme n'importe quel mortel. C'était vraiment très dur à supporter comme vision, Oracle aimait déjà profondément sa soeur alors qu'elle ne la connaissait réellement que depuis peu. Cependant elle préféra ne rien faire afin de ne pas la brusquer, toute divinatrice qu'elle était, certaines choses pouvaient quand même lui échapper, et ce n'était pas le moment de commettre un impaire. Puis, Loominëi se mit à parler au milieu de ses sanglots qui déroutaient vraiment l'Oracle ... Elle énonçait l'injustice qu'elle venait de lui expliquer, deux soeurs qui ne pouvaient se voir qu'une seule fois dans toute leur existence éternelle, c'était ... Même pour une Déesse, impossible à encaisser. Oracle comprenait parfaitement sa réaction, mais ça n'empêchait pas de lui fendre l'âme ... Toutefois, la Déesse du Destin finira par relever la tête afin de regarder sa jumelle dans les yeux, son expression était ... Tellement triste et désemparée que l'Oracle voulut se mettre à son niveau pour la prendre dans ses bras, mais Loominëi sera plus rapide et se relèvera pour de nouveau lui faire face, et sans doute ajouter autre chose ... La main posé sur son coeur, la grande Déesse lui demanda si il était possible d'y changer quelque chose, si oui, qu'elles en seraient les conséquences ? Oracle s'attendait parfaitement à ce genre de question, dans ce cas elle devait lui dévoiler une infime partie de ce qu'elle ignorait encore ... Même les Dieux ne cessaient jamais d'apprendre !

Mais Loominëi restait Loominëi, et rapidement son statut de Déesse suprême fera son retour, il ne fallait pas oublier la situation quelque peu critique avec Shiva. Elle avait raison de s'en faire, une vague de froid en cette période sur Astrune éveillerait un grand nombre de soupçon dans le royaume Abyssale. Cependant la vérité était le meilleur moyen de crever l'abcès, le mensonge était certes, moins destructeur que cette dernière, mais le doute lui, ne pardonnait pas. Loominëi devra être forte pour tout exposer à Shiva qui risquait de très mal le prendre, en tout état de cause il fallait agir, et mettre tout ça à jour était la seule solution pour réussir à calmer les esprits ...

- Tu ne pers pas le Nord Loominëi, de l'effondrement à la responsabilité en un rien de temps. Tu me surprendras toujours. L'Oracle se tut un court instant avant de reprendre. Alors pour répondre à ta première question, oui tout est possible, et sur le pourquoi on nous a fais ça, je ne peux que te dire que ça ne vient pas de notre mère, elle avait décider de notre Destinée, mais pas de ne plus jamais se revoir ensuite. Ceci est l'oeuvre de notre père ... Qui lui, existe toujours.

Un nouveau choc, Loominëi ignorait qui était son père, et ça se trouvait, il faisait parti des Dieux qu'elle côtoyait en tout temps. Bien sûr elle voudrait sans doute savoir qui il était, et pourquoi leur faire ça, mais elle n'était pas prête à faire face à de telles révélations. D'autres problèmes étaient pour le moment plus préoccupant qu'un passé flou. Oracle devait bien bien jauger ses mots de façon à ce que la Déesse du Destin be se pose pas trop de questions, chose qui pourrait la déconcentrer sur ses futures tâches. Alors pour la réconforter, il fallait une nouvelle aussi forte que ce qu'elle venait de lui dire, mais ... Malheureusement les mauvaises s'enchainaient les unes derrière les autres, car ce qu'elle craignait venait de se produire sur Astrune, une Destinée venait de disparaitre, cela ne pouvait être que l'oeuvre d'Yloumna ... Il fallait aussi en parler avec Loominëi mais plus tard, une chose à la fois, car ce n'était pas mince !

- Non ! Fit-elle rapidement après ce qu'elle venait de lui annoncer. Ne poses pas de questions sur ce dernier, car je ne pourrais pas y répondre, tu n'es pas prête, ou tout du moins ton esprit ne l'est pas ... Pour notre Destinée on reprendra le sujet plus tard, saches que je reste sur Astrune jusqu'à minuit, alors il faudra que tu me fasses revenir ici juste avant, et là, nous parlerons de nous, et agirons en conséquence si il le faut. Je dois d'abord finir ma tâche ici bas. Quant à Shiva, exposes lui la vérité, ça va exploser c'est certain, mais c'est ce qu'il faut, car le prix de l'inaction serait beaucoup plus élevé que cela !


Puis, l'instant d'après, Oracle reprenait son apparence neutre, et sous laquelle elle était le plus connue. Elle partait l'esprit tranquille, car elle avait toute confiance en Loominëi, elle lui confirait sa vie sans hésitation si elle serait une mortelle. Alors qu'elle reculait doucement la Déesse du Destin pourrait percevoir un léger sourire chez la personne qui lui faisait face, oui, Oracle était réellement contente d'avoir pu la voir, et elle se languissait déjà d'être de retour afin de reprendre leur entretien malheureusement écourté ... Mais certaines choses ne pouvaient attendre, le nuit recouvrait petit à petit Astrune de son voile ténébreux, et les températures commençaient déjà à descendre, il fallait agir !

- C'est le coeur plus léger que je repars Loominëi, ça m'a fais un immense bien que de te voir, et j'espère déjà te revoir avant que ma Destinée ne m'emmène loin de toi pour toujours. Saches que tu es déjà dans mon coeur ...

Serrant son amulette de sa main droite, Oracle disparaitra en douceur sous les yeux de Loominëi afin de retourner sur Astrune et continuer ce qu'elle était en train de faire. À présent tout était dans le camp de la Déesse du Destin, de ses actions dépendra l'avenir, mais qu'allait-elle faire ? Aller voir Shiva dans l'immédiat, ou bien faire revenir Erinaë afin de lui exposer les faits ? En tout cas elle devait garder une chose en tête, ne pas perdre de temps, et surveiller l'horaire d'Astrune afin de ramener sa soeur auprès d'elle avant minuit, car juste après il sera trop tard ...

[OUT : De retour sur Astrune ... Arrow ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Dim 10 Jan - 11:16

La situation n'était pas des plus simple il fallait bien l'avouer et même une divinité s'y perdait. Loominëi avait toujours pris exemple sur les mortels petite, et en était venue à adopter des comportements humains qui laissaient perplexe ses amis divins. Même Oracle sembla ébranlée par son attitude et la déesse du destin ne pouvait se permettre de rendre malheureux les persones qui l'entouraient. Elle retrouva donc sa sérénité en peu de temps. Le temps n'était pas aux pleurs, les responsabilités demeuraient prioritaires et de ce fait Shiva passait en premier lieu. Sa soeur fit naître un sourire sur son visage. Elle la connaissait mieux qu'elle ne le pensait sans doute. Elle resta attentive à la suite et ce qu'elle apprit ne la surpritfinalement pas plus que cela. Elle connaissait trop bien leur mère pour que celle ci impose une séparation aussi dure et cruelle, aussi leur père qui lui était inconnu pouvait très bien être à l'origine de cette décision. Mais on lui avait jadis défendu de se poser des questions à son sujet. Loominëi ne connaissait pas son géniteur et Oracle semblait plus renseignée. la jeune femme mourrait de poser la question fatidique à savoir qui était il mais les recommandations de sa mère jadis l'en empéchèrent. Ce n'était pas le moment propice tout venait progressivement et Loominëi se devait patiente. Oracle avait elle aussi prévu le coup car elle continua rapidement lui interdisant toute question. La déesse du destin hocha la tête en souriant. Elle ne ferait rien. Shiva primait et elle devait savoir la vérité. Bien. La tâche ne serait pas aisée mais Loominëi savait que rien n'était insurmontable pourvu qu'on le veuille.

Elle fut surprise de revoir à nouveau sa soeur le visage caché de sa capuche et si loin de celle qui quelques minutes avant l'avait prise dans les bras...s'en était triste mais Oracle avait raison de plus, les habitants d'Astrune avaient besoin d'elle tout comme Shiva ne pouvait plus attendre. Ce fut un réel bonheur que de la voir sourire et de savoir qu'elles se reverraient le soir venu. Loominëi surveillerait l'heure des mortels avec une grande précaution. La déesse du destin ne dit rien à sa soeur de peur de la retenir et se contenta de la regarder partir en souriant. Car elle espérait déja son retour. Néanmoins le problème actuel était tout autre. Elle garda au fond d'elle même cette discussion si belle mais se concentra sur son prochain objectif pour le bien de tout Astrune aussi bien les mortels que les divinités et surtout avant que sa fille n'en profite. Mais avant, elle devait rassurer son amie grâce à qui le destin de deux soeurs s'était croisé. Elle ferma les yeux et choisis ses mots avec soin.

**Erinaë...Tout va bien, pardonnez moi de ne pas vous avoir informée plus tôt, je vais voir Shiva. J'espere que la situation va s'améliorer Je vous remercie d'avoir pensé à appeler Oracle**

Elle rompit le lien télépathique puis pensa à la demeure de la déesse des glaces. Elle disparut du domaine de la déesse Elfique, sage et bienveillante dans une pluie de petites paillettes blanches pour se retrouver devant celui de la femme qui gardait depuis trop longtemps ses émotions pour elle même. Les deux domaines n'étaient pas proches et s'y rendre à pieds aurait prit trop de temps. La téléportation était un don très utile. Seulement avant de s'attaquer à ce problème la déesse avait fait une promesse qu'elle comptait tenir. Elle projeta son esprit sur Astrune et chercha son amie. Xiris. Celle ci était dans un village apperemment en bonne santé bien que perturbée mais en rpoie à une crainte qui inquiéta la déesse. Une fois qu'elle eut compris de quoi il retournait, Loominëi s'introduisit dans l'esprit de celle qui se faisait appeler Lourine sur Astrune. celle ci pourra sentir une douce chaleur envahir son sprit avant d'entendre la voix reconnaissable de la déesse du destin.

**Xiris mon amie, votre courage est grand et d'ici croyez moi je vous observe avec fierté. Lourine est heureuse de vous aider en vous remplaçant. Comptez sur les personnes qui vous entourent elle connaissent leur monde autant que vous. A bientôt...**

La déesse du destin bien que un peu pressée par le temps, n'oubliait pas celle qui s'était sarifiée pour réparer son erreur et si elle pouvait la conseiller, lui apporter du soutien ou bien encore autre chose elle n'hésiterait pas. Elle la sentait dans le doute voila pourquoi elle avait agit ainsi. A présent son destin était entre ses propres mains. Astrune était remplie de personnes à l'âme pure et la déesse pour l'instant n'avait pas fait de mauvaises rencontres. Cela rassurait la divinité qui voulait la voir revenir aupres d'eux. Il était temps de s'interesser à Shiva. Loominëi était triste pour elle, et voulait simplement lui parler. Serait ce possible? la jeune femme dans sa fureur voudrait elle? Loominëi décida donc de se présenter à elle avec quelques mots pour la prévenir de l'importance de sa présence. Il les fallait à la fois simples, claires et explicites. La déesse du destin ne voulait pas tourner autour du pot, le mal en serait plus grand. Elle finit par bouger et se poster à la limite du domaine de la déesse. De là chacune pouvait se voir et s'entendre. Loominëi posa une main sur son coeur.

-Shiva, il y a ici elle accentua sur ce mot en plaquant sa main sur son coeur, refermant son poing un problème non résolu qui vous fais du mal depuis beaucoup trop de temps.

Elle fit quelques pas en avant, se risquant sans aucune crainte ni pitié, à l'intérieur du domaine de Shiva. Une amie s'en venait voir une autre. Simplement pour écouter sans juger. pour calmer une haine qui pourrait changer le monde. Loominëi était prête grâce à sa soeur jumelle à recevoir autant la tristesse que la colère venant de la déesse des glaces.

[OUT=> le domaine de Shiva]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mar 20 Aoû - 12:09

[Loomineï se téléporte depuis Domaine de loomineï]

La grande déesse réapparut aussitôt devant le domaine de sa soeur céleste, Erinaë. Elle savait qu'il faudrait y aller en douceurcar la déesse elfique possédait une grande sensibilité et réagissait de façon complètement différente de ses habitudes. Avouant ses fautes elle n'aurait pas chercher à faire accuser Azura, et ce même par jalousie. Non. Ce qui l'avait déstabilisé était grand, et comme Loomineï lui avait promis elle était là à présent pour l'écouter, entendre tout ce que la déesse avait à dire et l'aider.
Ne voulant en aucun cas effrayer la jeune femme, elle ne cacha pas sa présence et malgré tout ce qui pouvait lui tourner dans l'esprit en ce moment, elle se força à ne penser qu'à Erinaë. Lui apporter toute attention nécessaire. Reléguant le reste plus loin sachant que ses frères et soeurs s'occupaient de tout ce qui pouvait être fait actuellement. Avançant dans le domaine de son amie, loomineï décida de parler d'une voix douce. Elle savait se rapprocher d'Erinaë et voulait commencer afin que la déesse comprenne qu'elle n'était pas la pour des reproches.

-Erinaë, Je vous avais promis de venir vous écouter, je suis là. Elle laissa une courte pause avant de continuer. Vous êtes en peine, quelque chose vous dérange n'est ce pas ? Parlons comme nous avons l'habitude comme deux soeurs proches.

Loomineï se tut, laissant ses quelques mots faire leur chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Sam 12 Oct - 17:13

Peu après avoir congédié les Divinités à leur nouvelle tâche, Loominëi s'éclipsa pour ainsi se rendre jusque dans le domaine de sa soeur céleste ; Erinaë. Les dires d'Oracle tintaient tel un carillon dans son esprit. Comment une Déesse aussi sage avait pu ainsi se laisser ternir par l'appel du mal ? La grande mère ne pouvait y croire, et ce même si elle prêtait foi aux paroles de la prophétesse. D'abord Xiris avec les Hybrides, puis Gabriel et sa métamorphose, et maintenant Erinaë associée à une créature sanguinaire... Ca faisait beaucoup de malheurs à encaisser. Surtout après une période dont l'accalmie n'était plus à contester.

Une fois parvenue dans le domaine de l'Elfique Divinité, Loominëi dut faire face à un premier changement. L'endroit d'habitude si rayonnant et jovial avait cédé sa place à un marécage mélancolique et sombre... Quant à Erinaë, elle se tenait là, face à un arbre mort comme semblant pleurer sur ce dernier. Seulement, lorsque la Déesse du Destin lui adressa la parole, ce fut à un tout autre visage qu'elle eut à faire...



Les cheveux en bataille, le visage déformé par une tristesse sans nom. Erinaë était méconnaissable de par cette soudaine prestance, quant à son regard d'ébène, duquel s'écoulait d'épaisses larmes à la teinte noirâtre, elle toisait Loominëi. Malgré la mélancolie arborant ses traits d'ordinaire si délicats, une haine viscérale à l'égard de la Déesse du Destin demeurait perceptible. Alors que le sol boueux et suintant d'eau croupie noircissait sous ses pieds, l'Elfique Divinité s'approcha de quelques mètres. Une part d'elle lui criait de cesser cette folie, hélas... à l'instar d'une main de géant vous étreignant, elle n'avait d'autres choix que de se laisser porter par elle. Ainsi, une fois qu'elle fut au plus près, un étrange et inquiétant sourire naquit sur ses lèvres.

- Je me doutais bien qu'Oracle laisserait aller sa langue fourchue ! En voilà une qui devrait commencer par s'occuper de ses propres affaires avant d'interférer dans celles des autres ! D'un ton sec, Erinaë venait de répondre à sa vis-à-vis, laquelle elle ne cessait de dévisager. C'est bien aimable de venir jusqu'ici pour me montrer à quel point tu es attentionnée, Déesse. Mais je crains que les choses aient trop évolué pour que je puisse ainsi me confier ! Marquant un court instant de silence, un temps suffisant pour elle s'en retourner jusqu'à son arbre semblant dépérir à vue d'oeil, elle ajouta ; Mais je consens à bien vouloir t'expliquer ce que tu n'as su voir, pour pas changer, n'est-il pas ?!

Livrant une violente rixe intérieure, Erinaë se surpassait afin de pouvoir en dire le plus possible à Loominëi, la seule qui était de son point de vue, à même de l'aider. La corruption ne cessait de se développer en sa matrice, et quand bien même la Déesse se doutait d'où ça pouvait provenir, la dévoiler à une entité pure pourrait lui être fatal. Car ce qui se trouvait en elle agissait à l'identique chez les mortels possédés, une confrontation dont rares en ressortaient vivants... ou indemnes.

- Encore un peu, et tu seras forcée de m'envoyer dans les Abysses, tu sais, avec ta fille ! Reprit-elle la voix serrée. Je subis le revers de plein fouet, mais je m'attendais à tout sauf à ça ! Par revers, Erinaë parlait du code Divin. J'ai moi aussi eu une fille, Loominëi ! Mais à la seule différence, c'est que je l'ai conçu avec un Mortel ! Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est pourquoi un revers ? Je n'ai rien fait de mal en soi, ni de bien d'ailleurs. Pendant que la Déesse s'interrogeait, une terrible douleur lui traversa le corps, à cela elle comprit que son récit allait s'en retrouver écourté. Ma fille... Kayla, a été la première touchée. Étant une demie-Déesse le lien qui nous unis fait que je suis également atteinte. Je souffre du même mal que ma fille, la même... que les gens ont surnommé ; Lupa !

Puis, d'un cri déchirant, Erinaë s'effondra tout en se tenant l'abdomen. - Il faut... ah.. que tu.. m'isoles... À l'inverse de Xiris, la Déesse Elfique ne pouvait se destituer de son ascendance sur ses créations ; les Elfes. Ce qui par définition voulait dire que ; si la malédiction n'était levée, TOUS les Elfes, demis-Elfes et Impurs finiraient infectés par la lycanthropie. - Kayla... Prononça t-elle dans un souffle avant d'être éprise par de sinistres délires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Jeu 14 Nov - 21:20

Le refuge de la déesse des elfes était aujourd'hui d'un sinistre... lui qui d'habitude n'était que pureté, voila que tout était sombre. Tout comme cette dernière d'ailleurs. Loominëi eut tôt fait de remarquer le changement d'Erinaë reflétant l'état dans lequel elle se trouvait. Shiva aussi avait eut un autre visage pendant sa période de colère. La déesse du destin aurait tant aimé prendre sa soeur dans ses bras, la consoler, sécher les larmes qui coulaient sur ce visage inconnu. Loominëi sentait un combat intérieur chez la jeune femme mais le sourire qu'elle aborda alors la désarçonna quelque peu. Quant à ses dires... Il frappèrent de plein fouet la déesse. Oui il avait bien fallu qu'Oracle parle puisqu'elle même, censée veiller sur les mondes célestes, n'avait rien vu. Ni pour Erinaë ni pour tout le reste.

* Je suis si... faible. Je ne vois ni ne sent... Ce fut à ce moment que bien des paroles d'encouragement, et d'appui de tous ses frères et soeurs divins lui revinrent. Elle devait se reprendre. Penser ainsi ne faisait que l'aplatir encore plus et laisser le champs libre à l'ennemi. Vous avez raison, nous allons avancer...tous ensemble.*

Elle reprit enfin conscience de l'endroit où elle se trouvait. Son amie était prêt de son arbre, et semblait en proie à une grande souffrance. Se battait elle pour ne pas devenir... un autre elle même comme Gabriel auparavant ? Non cela paraissait différent. Loominëi se rapprocha d'Erinaë sans toutefois la toucher ne voulant pas la perturber. La déesse elfique avait encore bien à dire. Toujours aussi franche, elle aborda un sujet qui surprit la déesse. Le revers du code divin ? Une fille ? Avec un mortel ? Il n'y avait là aucune infraction au code... La suite fut sidérante. Kayla, celle que tout le monde nommait Lupa était donc la fille de la déesse elfique. Demie déesse maudite, elle portait atteinte à sa mère, et par ce biais risquait d'affecter toute la population elfique... Pas le temps de digérer toutes ces informations, il fallait les intégrer, et faire face.

-Erinaë ! Cria La déesse du destin lorsque celle qui était avant tout son amie, s'écroula de douleur.

Cette fois ci, elle alla soutenir celle ci mais se rendit bien vite compte que cela ne servait à rien... Les délires prirent Loominëi de court. Il fallait agir...vite. L'isoler. Oui bien sur mais ce n'était pas chose agréable ni définitive ! C'était avant tout la malédiction à laquelle il fallait s'attaquer. Sans attendre davantage la jeune femme, pourtant désolée pour son amie, la déposa délicatement à terre. Elle ne pouvait se permettre de s'en remettre à ses émotions pour le moment. Reculant de quelques pas, la déesse du destin chuchota quelques mots, les yeux clos. Une bulle translucide enveloppa bientôt Erinaë toujours au sol. De part les propriétés de cette action, la déesse elfique était à présent isolée du reste du monde céleste, et ne pouvait en sortir. Par prudence Loominëi rajouta une protection à sa prison, contre la magie. Car si sa soeur céleste devenait une créature sanguinaire ne serait ce que pour un temps, il ne fallait pas qu'elle puisse sortir d'ici. En esprit, elle s'excusa auprès d'elle de faire cela. Mais elle le lui avait demandé et de toute manière il n'y avait pas d'autre possibilité.

A présent, la malédiction. Kayla... Devait elle révéler les paroles d'Erinaë aux autres divinités ? Ne pas le faire serait assumer seule ce problème, or Loominëi ne pensait pas en avoir la force. Puisque sa soeur n'avait enfreint aucune loi, il était possible que ce soit encore une fois l'oeuvre de cette... chose qui était plus puissante qu'eux tous. Apres tout Oracle avait bien dit qu'Erinaë avait été déstabilisée par cet ancien mortel. Non elle ne pouvait se permettre d'échouer. Elle avait donc besoin d'aide.

** Istërius, Sinah, Pardonnez mes demandes répétées et contraires mais rejoignez moi dans le domaine d'Erinaë c'est urgent.**

Avant que les divinités ne se présentent, Loominëi décida de laisser de l'intimité à leur soeur maudite. Aussi créa t'elle un voile qui cacherait la vue de sa...prison temporaire. Elle savait que les deux personnes qu'elle venait d'appeler seraient les plus à même de la conseiller. Sinah possédait une sagesse incomparable et Istërius...connaissait en partie ce qu'était tomber en amour avec quelqu'un .De plus, la déesse n'oubliait pas qu'il avait quelque chose à lui dire.
Une fois son frère et sa soeur présents, la déesse du destin ne perdra pas de temps avant de leur expliquer la situation. A savoir que leur soeur était tombée en amour avec un mortel, qu'une fille que tous nommait Lupa en était le fruit et qu'une malédiction s'en prenait à cette demi déesse et par ce biais à sa mère.

-Ce que je ne comprends pas, ajouta t'elle ensuite c'est que le code n'a pas été violé. Alors pourquoi ces transformations ? D'après ce que j'ai pu observer, Kayla est humaine le jour. Il est peut être possible de lui parler dans ce cas. Et le père... lui aussi il faut le trouver, car si aucun lien avec nos loi n'est trouvé, il n'est pas à exclure qu'il soit responsable de tout cela. Pas forcément directement mais puisque cette puissance ennemi manipule les autres à loisir, elle aurait fort bien pu en profiter.


A cela elle baissa la tête. Elle même avait été dupée par Lolth... Tout son amour pour Istërius elle l'avait donné à cette.....raah mieux valait ne pas y songer à présent, c'était tout simplement contraire aux besoin de l'instant. Relevant le regard, elle le plongea dans ceux de ses deux compagnons. Elle ne pouvait prendre ces décisions seules, et le calme comme l'intelligence des deux divinités présentes ne seraient pas de trop pour l'aider. Chassant toute pensée nocive, elle ouvrit son esprit à tous, car elle ne l'oubliait pas, Hithar et Kirenna étaient silencieux depuis sa demande. Aussi les anges et les dieux qui les soutenaient pouvaient appeler d'un moment à l'autre. Enfin si elle voulait voir les choses plus rapidement et ainsi les empêcher de se développer il allait falloir restée éveillée et ouverte à Astrune comme aux mondes célestes. Hélas ses limites étaient aussi présentes et, pas même la grande déesse du destin, bien trop concentrée sur le problème actuel, et sur les mortels, ne pouvait aussi gérer les cieux. Ce fut donc à regret,  car tous auraient besoin de temps pour eux même, qu'elle fit appel à la télépathie une nouvelle fois.

**Dörim, Azura... Puisque vous êtes ensemble, pourriez vous en profiter pour veiller sur le monde céleste et voir si vous ne décelez pas de différence ou de choses anormales ? Si nous pouvions éviter d'autres bouleversements ici, ce serait déjà une très bonne chose.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Ven 22 Nov - 17:53


[RP commun via Skype entre Loominëi & Istërius Exclamation]

Relativement disponible, Istërius n'eut aucun mal à répondre à l'appel de Loominëi. Sa voix stressée suppliait qu'on lui vienne en aide. Une détresse qu'il comprit dés lors où il apparut au sein du domaine d'Erinaë. De la boue noirâtre, de l'obscurité, des arbres morts... tout le contraire de cette femme au coeur si noble... Quant à son essence, elle s'était comme volatilisée... Imaginant alors le pire, Istërius se posta devant Loominëi, le visage marqué par l'inquiétude. Fort heureusement, celle-ci ne perdit guère de temps et lui résuma la situation. Quoi ?! S'étrangla t-il intérieurement. Comment une telle chose pouvait-elle se passer en toute impunité ? Bien entendu, la Divinité n'en dit rien, car si Loominëi venait de le convoquer en même temps que Sinah, était qu'elle espérait d'eux des réponses, et non d'autres interrogations. Mais... c'était tellement difficile à imaginer, ou même croire que cela était possible. Ainsi Istërius s'octroya quelques instants de silence avant de finalement faire part de ses pensées à sa vis-à-vis, visiblement toute aussi troublée.

- Calmes-toi. Commença t-il tout en lui imposant une main sur l'épaule. Il est vrai que c'est un coup dur, j'ai moi-même peine à y croire. Mais il va falloir mettre pour le moment nos émotions de côté, car plus sa vient, plus les évènements désastreux s'en viennent trouver structure en notre demeure. Puis après un autre silence méditatif, le Dieu de l'intelligence ajouta : Ce n'est pas un revers, c'est une attaque ! C'est mon intime conviction.


Toujours là pour elle, car il était difficile à la déesse du destin de se calmer et d'organiser ses pensées, Istërius arriva rapidement, lui et son calme habituel. Cela eut pour effet de soulager Loominëi et ce même si le dieu de l'intelligence était on ne peut plus surpris. Après tout il y avait de quoi. Cette main sur son épaule... la déesse se dit qu'il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti ce bien être l'envahir. Ce poids en moins. Comme s'il prenait une charge sur lui même...Sortant de ces pensées, Loominëi entendit clairement la voix de son frère céleste. Laisser ses émotions de coté ? Parce qu'il croyait qu'elle essayait de faire quoi depuis... une attaque ! Il venait de dire une attaque ?! la déesse n'y avait pas pensé une seconde. A vrai dire, concentrée sur Erinaë, Gabriel, Astrune, et le reste, elle en avait un peu oublié que leur ennemi potentiel existait depuis fort longtemps et donc apperemment avait mis en place différentes stratégies pour les atteindre.

- Tu le penses vraiment ? Mais pourquoi Erinaë, et dans ce cas, on peut s'attendre à d'autres surprises de ce genre encore... fnira t'elle par dire après un long soupir. Cependant, si ce n'est pas un revers, nous pouvons donc trouver un moyen de la contrer... Elle y réfléchissait déjà, néanmoins elle avait aussi peur d'être prise de court. De devoir gérer plusieurs cas en même temps... A cette pensée l'angoisse fit de nouveau son apparition sur son visage.

Elle avait beau être la grande Déesse du Destin, Loominëi n'en était pas moins une femme, une énergie pure mais aussi fragile que nous, Dieux du monde Céleste, avions le devoir de préserver. Ainsi pensait Istërius lorsqu'il était question de son ancien amour. Par ailleurs, il devina sans mal le bien qu'il venait de lui faire par sa simple présence, et là c'était sûr, elle allait avoir besoin de toute l'aide disponible. Car si l'on observait attentivement la succession des diverses afflictions survenues récemment ; il n'y avait pas besoin d'être Istërius pour se rendre compte de l'effet crescendo, et par conséquent, se méfier d'avantage de l'avenir ! Puis voilà que Loominëi s'imaginait déjà la façon dont il fallait combattre cette force qui n'avait de cesse de les étreindre jusqu'à l'agonie.

- Tant que nous ne savons pas à qui ou à quoi nous avons à faire, nous ne pouvons hélas élaborer une quelconque stratégie. Le mieux serait de laisser cette chose croire qu'elle nous tient comme elle l'entend, mais de l'autre, renforcer nos défenses comme si nous étions acculés, ce qui est en grande partie la vérité. De ce fait, nous la forcerions à agir en conséquence, et nous pourrions alors davantage la comprendre. Se doutant que son avis seul n'y suffirait point, Istërius laissait clairement comprendre qu'il ne s'agissait là que d'une hypothèse. Sinah, qui d'ailleurs n'était toujours pas arrivée, pourrait elle aussi avoir de bonnes idées à soumettre.

La déesse le savait, Istërius connaissait ses pensées ainsi que ses craintes. A vrai dire parfois il trouvait davantage les mots qu'elle même pour exprimer ses ressentis. C'était vraiment frustrant mais pas étonnant de la part de celui avec lequel elle avait passé tant de moments. Aussi il était à même de la calmer, de la réconforter, de formuler des phrases qui sonneront comme rassurantes et logiques à Loominëi. Ce fut d'ailleurs ce qui arriva une fois de plus. Bien sur ne pas connaître l'ennemi était leur principal point faible en la circonstance. Il fallait donc jouer sur la ruse. La grande déesse n'était guère douée pour cela. Après tout elle fixait des destinées, et ne cherchait pas à tromper les autres. Directe et franche il suffisait de se souvenir combien elle avait été naïve avec Lolth pour se rendre compte que sa personnalité ne collait pas avec la tromperie. Cependant ce n'était pas un problème pour certains de ses frères et soeurs comme le dieu de l'intelligence. Laissant son angoisse de coté, Loominëi se concentra davantage sur la situation présente. L'idée d'Istërius était bonne, néanmoins avant de la mettre en application, elle attendrait les dires de Sinah qui tardait à venir. Oh elle n'avait aucun doute sur le fait que sa soeur vienne non, elle avait très bien pu être retardée. En attendant la déesse du destin se rassérénait auprès de son refuge d'antan.

- Lui laisser croire cela ne sera pas bien compliqué étant donné que c'est un minimum ce qu'il se passe. Un froncement de sourcil accompagna cette déclaration. Malgré tout on ne peut attendre qu'elle agisse en fonction de nos actes, Erinaë tout comme son peuple ne tiendront pas jusque là... Il suffit de jeter un regard sur Astrune pour se rendre compte du mal provoqué par l'autre Gabriel... On ne peut rester sans rien faire surtout si les perturbations continuent, nous ne pourrons pas tout gérer de front. La déesse réfléchissait. Elle savait pouvoir laisser Istërius se charger de les prétendre pris au piège, tout comme d'autres trouveraient des tactiques de défense. Restait le problème des attaques directes et personnelles sur une divinité. Décidément c'était confus. Loominëi se décida à attendre Sinah pour connaître ses idées avant d'entreprendre quoi que ce soit. Elle eut cependant un geste qui la surprit  elle même. Elle prit la main du dieu de l'intelligence et la serra fort avant de la lâcher précipitamment, se rendant compte de son acte plutôt inattendu...

Être le Dieu de l'intelligence ne donnait pas pour autant à Istërius la faculté d'avoir réponse à tout. Pour être pleinement honnête, ce dernier était au moins aussi perdu que Loominëi. Seulement, afin que celle-ci n'aille se soustraire à l'inquiétude, il se dut de se montrer plus "fort" qu'elle. Et pour cause, tous deux savaient qu'il avait parlé pour ne rien dire au travers de l'évocation de son stratagème pour le moins bancal, et pourtant, la grande Déesse se sentit mieux par la suite. La principale caractéristique d'Istërius résidait en son esprit logique, sa capacité à cataloguer les évènements afin de leur trouver un sens. Mais sans matière à explorer, il se retrouvait tel un Mortel perdu en plein désert ; c'était comme multiplier n'importe quel nombre par zéro ! Cependant, la divinité avait aussi sa fierté, et bien souvent, il était le dernier à reconnaître ne pas comprendre ce qui se tramait... Mais quand la douceur de Loominëi s'en vint l'envahir, Istërius abaissa sa garde, laissant ainsi ses sentiments prendre les commandes.

- Pardonnes-moi. Avait-il reprit après que la Déesse du Destin lui ait rendu sa main. Je ne sais pas du tout ce qui se passe, et je ne sais que proposer sinon veiller du mieux que je puis... Il me faudra attendre d'autres éléments pour que mon avis prenne toute son importance. Le regard triste, Istërius succomba à son tour à l'étreinte de ses émotions. Tu me manques terriblement... Chuchota la Divinité avant de prendre délicatement le visage de Loominëi entre ses mains, afin d'imposer avec tendresse ses lèvres sur les siennes.

Ayant beaucoup appris des Mortels, les Dieux n'avaient de cesse de mettre en pratique ce que ces derniers pouvaient leur faire découvrir. Et bien que ce geste d'amour n'ait duré qu'un tout petit instant, Istërius eut la sensation de naître pour la seconde fois. Néanmoins, ce n'était en aucun cas une relance, cela ressemblait d'avantage au chapitre final de leur somptueuse histoire. Plus jamais Istërius ne s'octroiera le droit d'aimer Loominëi, ainsi il l'embrassa en guise d'au revoir à leur amour. Ce qu'il n'avait pu faire à l'époque de la déchirure.

- Tu pourras toujours compter sur moi. Finit-il par ajouter avant de s'adonner au silence.


À l'instant où Istërius se tut, Sinah fit son apparition, ne laissant ainsi guère le temps au malaise de s'installer. L'aplomb de la Déesse du sommeil contrastait beaucoup avec les traits du visage des deux Divinités en présence. Alors que l'inquiétude et la peine voguaient dans leur regard, Sinah elle, ne laissait transparaitre que bienveillance et réconfort. Pourtant, elle venait d'être le témoin d'images quelque peu déroutantes...

- Veuillez excuser mon retard, mais je ne pouvais abandonner ce que je faisais. S'annonça la Déesse, faisant fi de l'environnement dans lequel elle venait de poser pied. Nul besoin de m'expliquer Ô Loominëi, j'ai ressenti l'immense douleur d'Erinaë lorsqu'elle fut éprise de délires. Pour l'instant je me passerais des détails la concernant, car voyez-vous, je m'en viens avec du nouveau.

Sinah se doutait parfaitement que la Déesse du Destin et Istërius avaient déjà dû disserter sur le sujet. Ce fut pour cette raison qu'elle le remit à plus tard, malgré l'urgence de la situation. Toutefois, ce qu'elle avait à dire n'en était pas moins important !

- Nous vous écoutons, Sinah. Répondit calmement le Dieu de l'intelligence.

- Si je n'ai pu répondre immédiatement à votre appel, Ô Loominëi. Vient du fait que je me trouvais dans un rêve à ce même moment. La puissance de ce dernier fut tel qu'il m'a littéralement transcendé de part en part. Je voulus en connaître la raison, ainsi m'immisçai-je avant qu'il ne se dissipe. Ce que j'y découvris alors me laissa sans voix... Expliquait la Déesse, tout en donnant l'impression de revivre son récit. La jeune femme rêvait de choses vécues, sans les avoir vécues ! Il ne s'agissait pas d'un songe ordinaire, non, là il était question de souvenirs enfouis que seule une torsion du temps serait à même de créer ! Apparemment, cette jeune femme aurait combattue dans la grande plaine à l'orée de Nandis dans cette même journée. Alors que dans la réalité, en retraçant son parcours, elle n'a fait que voyager, et ce, sans encombre. Voilà un mystère pour le moins... étrange.

Haussant un sourcil, Istërius songea alors au fait que le temps aurait pu à nouveau être modifié. Mais la grande question était ; à quelle fin ? À savoir que la dernière perturbation de ce genre fut altéré par une personne venant d'un autre monde, laquelle fut anéantie par l'interaction personnifiée d'Yloumna, la Déesse noire.

- Hmm... si vraiment une puissance à oeuvré sur le continuum espace-temps, ça ouvre une première piste. Songea Istërius à haute voix. La seule raison qui pousserait une entité à faire ça, résiderait dans le seul but de gonfler son pouvoir. Puis après une courte pause, il finit par ajouter ; Je vais orienter mes premières recherches là-dessus. Merci Sinah pour ces précieuses informations. Mais avant de s'en aller, la Divinité se tourna en direction de Loominëi. Je te revois très vite, avec du nouveau je l'espère. Termina t-il au travers d'une révérence.

Sur ces quelques mots, Istërius disparut. Quant à Sinah, inquiète pour Erinaë, voulut demander à Loominëi si celle-ci parvenait à tenir le choc. Mais un message télépathique improviste l'en priva, c'était la voix de Kirenna. Quelque chose de terrible se passait !


-**Loominëi, venez vite ! Vous n'allez pas le croire !** Pour ce qui était de la précision, on pouvait mieux faire.

Au coeur des plaines de lumière, un intrus venait de se matérialiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Jeu 3 Avr - 15:05

Evidemment qu' Istërius n'avait pas réponse à tout, encore moins en ce moment. Cependant, sa douceur accompagné de ses manières avaient toujours rassuré Loominëi. A présent il s'excusait. Mais de quoi ? Personne ne pouvait agir véritablement, pas seul en tout cas, et jamais la déesse ne songerait à blâmer Istërius pour... Les trois mots qui suivirent la prirent de court. Non... s'il se laissait aller lui aussi Loominëi n'arriverait jamais à garder main mise sur ses émotions. Mais si, les douces mains de son ancien amour s'en vinrent toucher son visage avant que leur lèvres ne se joignent un instant. Magique... c'est ce que dirait un mortel mais la déesse ne trouvait pas de mot adapté. Néanmoins après avoir vu le visage du dieu de l'intelligence. Pourquoi maintenant ? Car s'il était clair qu'elle avait profité de ce moment, la tristesse du dieu ne pouvait que révéler ses intentions. Après cela la jeune femme ne put répondre car Istërius lui fit une promesse qui n'était pas celle tant désirée, et avant que la moindre parole ne puisse sortir d'elle, Sinah apparue. Et tout ce qui venait de se passer, au niveau personnel, devait passer derrière. Se recroqueviller dans cet endroit où elle irait piocher plus tard, lorsque Astrune et eux même seraient hors de danger. C'était un exercice difficile, même pour celle qui se devait d'être la déesse du destin.

Revenant sur la déesse du sommeil, Loominëi ne put s'empêcher de sourire. Oui Sinah allait toujours à l'essentiel, et la jeune femme songeait sérieusement à l'imiter, ce qui n'était pas son fort. Du nouveau... que pouvait il bien se passer encore ? L'histoire de Sinah était sans appel. Si des souvenirs étaient modifiés c'était que le temps avait une nouvelle fois été tordu. Mais dans quel but ? Et surtout, pourquoi n'avaient ils rien remarqué ? Cela finissait par devenir exaspérant qu'une entité n'en fasse qu'à sa tête sans que personne ne voit ou ne déjoue ses plans, pas même les protecteurs de la planète. En pensant cela, Loominëi s'en voulait surtout à elle même... Encore une fois, Istërius interrompit ses pensées, décidant de s'occuper de cela, de suivre cette piste disparaissant ainsi avant que la grande déesse ne prenne la parole. De toute manière, il n'était pas temps de parler apparemment car Kirenna se manifesta en pensée, d'une manière très incomplète. Soupirant, légèrement frustrée, et se sentant comme ballottée à tout va, Loominëi se résolut à classer les informations de Sinah, calmer son inquiétude au sujet d'Erinaë et enfin se préparer à affronter ce dont parlait Kirenna.

-Eh bien allons y.... Formula t'elle dans un souffle avant de disparaître avec une dernière pensée.

*Accroche toi ma soeur... tout cela est forcément lié*

Nous allons ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Sam 26 Déc - 10:50

=> Loominëi et Seldarine sont en provenance d' Ici

La déesse du destin ainsi que son invitée se matérialisèrent dans le domaine de la déesse elfique. Loomineï était évidemment des plus inquiète au sujet de son amie mais ne pouvait guère s'appesantir la dessus pour le moment. L'antre d'Erinaë était toujours aussi glauque que précédemment, bien loin des goûts habituels de la déesse en matière de décor... Le tout était d'en dire le maximum à Seldarine puis de s'éloigner quelque peu, accomplissant sa propre tâche qui n'était pas des plus simple à ses yeux toute grande déesse qu'elle fut. Ainsi une fois que la déesse de Féerune se fut acclimatée à l'ambiance du lieu, elle se tourna vers elle. Il était dur de confier sa chère amie à une presque inconnue, mais elle avait foi en ces deux déesses venues les aider, et qui serait la mieux à même de comprendre Erinaë que celle qui avait dirigé la même race, sur un monde parallèle un peu différent ? Avant de lever le voile dévoilant la prison qui isolait sa paire du reste du domaine céleste, elle désirait informer au mieux Seldarine.

- Erinaë est juste ici. Je l'ai isolée, ainsi elle ne pourra vous atteindre mais vous verra et vous entendra. *Du moins je l'espère*. Je ne sais pas à quel stade s'est rendu la malédiction qui frappa la déesse mais tout ceci à un rapport avec... sa fille. Une demi déesse qui vit sur les terres d'Astrune. Son nom est Kayla bien que les mortels la surnomme Lupa. Elle est victime d'une malédiction qui la transforme en monstre sanguinaire la nuit et cela affecte mon amie. La grande déesse dut faire une pause car bien des émotions l'assaillaient et le souvenir de sa récente conversation avec Erinaë se rappelait à elle. Elle n'est plus... elle même et bien des délires l'emprisonne. J'ose espérer que vous puissiez l'aider.

Il était plus que temps. Avec un léger mouvement de la main je fit disparaître le voile qui rendait invisible Erinaë. Ainsi elle apparut aux yeux de Seldarine, et Loomineï pu elle aussi la regarder. Au plus profond d'elle même, elle lui promit de ne pas la laisser ainsi. Vérifiant que rien ne filtrait à travers la bulle de protection qui entourait malheureusement la déesse, Elle  chercha ses yeux, une étincelle de l'amie que qu'elle connaissait. Tant d'événements échappait à son contrôle. Comme toujours. Refoulant ses pensées, la déesse prévint Seldarine qu'elle s'éloignait un moment afin de s'acquitter de sa tâche. Détourner son regard fut O combien difficile, mais finalement, elle décida que les laisser entre elles seraient pour le mieux.

Se téléportant assez loin pour avoir une intimité suffisante, elle put enfin faire le point sur ce qu'elle devait accomplir à savoir contacter Vashti. Elle se serait bien préparer un petit discours afin de ne rien oublier et surtout de ne pas commettre d'impair mais le temps faisait défaut et ce même dans le domaine céleste. Ainsi elle n'avait pas le loisir de tergiverser. S'asseyant sur un des nombreux rocher  qui prenait place dans le domaine depuis ces brusques changements, elle ferma les yeux et chercha la femme. Une fois celle ci localisée, elle projeta son esprit sur Astrune.

Pour L'humaine, le temps sembla s'arrêter lentement. Le tunnel dans lequel elle avançait se remplit d'une brume blanche et les dernières paroles prononcées par Kathlyn lui parvinrent comme un murmure. Puis cette dernière, ainsi que Crystal, disparurent comme absorbée par la lueur blanchâtre qui entourait à présent entièrement Vashti. Celle ci pouvait se mouvoir, et parler normalement bien que personne ne l'entendrait. Bientôt une vive lumière fit face à la jeune fille et une forme humaine se dessina bien qu'on ne put rien distinguer de particulier, sinon ses contours, et son visage lumineux. La déesse du destin avait choisit de ne pas se montrer directement, du moins pas sous sa forme habituelle à la jeune mortelle. Néanmoins ce fut sa voix qui parla à travers l'être de lumière.

** -Vous ne rêvez pas jeune mortelle, je suis Loominëi, déesse mère d' Astrune et c'est à vous que je m'adresse. Commença t'elle assez sèchement. Votre destin est sur le point de changer de manière radicale. Ce monde court vers sa destruction et seule une jeune femme rousse maîtrisant le vent et voyageant accompagnée d'une pirate, peut changer ce funeste sort.
Loominëi établit une courte pause afin que Vashti puisse assimiler ce qu'elle venait d'entendre mais l'empêchant de parler. Après tout, ce n'était pas finit.
- Elle aura besoin d'un guide moins raisonnable qu'elle et plus prompt à agir ce qui, je le sais, est largement dans vos capacités. Voici donc votre première directive. Trouvez cette femme, rendez vous pour cela à l'île de Tesnü et faites lui part de la situation. D'autres informations viendront alors. A présent si vous avez quoi que ce soit à me dire, je vous écoute, mais soyez brève, je n'ai guère de temps à vous accorder. Une fois tout ceci terminé, La déesse du destin se tut, prête ou non, à recevoir les mots de cette jeune femme qu'elle ne portait pas dans son coeur. **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Jeu 18 Aoû - 2:43

L'arrivée de Loominëi et Seldarine dans le domaine balafré par l'affliction d'Erinaë n'éveilla aucun esprit, comme-ci ce lieu morne avait perdu toute son âme de jadis. Auparavant, la moindre intrusion provoquait toujours quelque chose... une odeur de fleur, un chant d'oiseau, une brise... mais là, rien. Le néant total ! La Déesse déchue ne put cacher sa stupeur dopée par la tristesse en voyant sa jumelle astrale sujette à un tel mal. Durant un instant, elle alla même jusqu'à se demander si elle pourrait l'en délivrer comme avait pu l'affirmer Solaire. Une idée parasite qui fut aussitôt balayée de son esprit ! Et pour cause... refusant de s'adonner au doute, Seldarine finit par remercier Loominëi pour sa confiance avant d'entrer dans une sorte de stase, laissant ainsi songer qu'elle et la Divinité Elfique finiraient par trouver la solution à cette malédiction.

Cependant, peu après que la Déesse du Destin se soit isolée, une apparition soudaine la tira de sa méditation ! Elle ne reconnut pas ce Dieu, s'il en était. Alerte, elle se prépara à le châtier en dehors de ce lieu sacré ! Mais ce dernier la supplia de l'écouter au travers d'une voix étrangement douce... oui étrangement, car celle-ci contrastait terriblement avec son apparence pour le moins suspecte...



L'occasion lui était donnée d'aider Loominëi, alors il n'allait pas rester oisif en attendant que les choses empires, car dans le royaume Céleste, les choses ne se tassaient jamais. Hélas, après tous ces millénaires et les trahisons qui se sont produites entretemps, comment la Déesse du Destin allait réagir à l'entente de ses paroles ? N'ayant point le luxe d'hésiter, le Dieu improviste commença par se présenter.

- Pardonnez-mon intrusion Ô grande Déesse. Dit-il en faisant la révérence qui s'imposait. Je suis Adriel, un Dieu de la mémoire et du souvenir. Et si je viens à vous à ce moment précis, c'est parce que vous vous êtes égarée Loominëi. Moi, je n'ai aucune espèce d'importance, mais vous... vous êtes tout ! Nous nous sommes vu qu'une seule fois, votre mère Damarielle venait de vous donner la vie, et à l'instar d'un Mortel, vous m'avez oublié.

En l'observant, la Déesse du Destin n'aura aucun mal à remarquer la cécité de son vis-à-vis. Adriel n'était capable de voir que le passé, pour lui le présent et l'avenir n'existaient pas, aussi, lui demander ce qu'il fallait faire, ou ce qu'il risquait de se passer était à proscrire.

- Si je me suis caché de tous, c'est à cause de ma nature... Reprit-il comme-ci il se doutait des questions à venir, et pour faire gagner du temps, il prit les devants. Je fus conçus par Lolth à la demande de Damarielle, ce qui fait de moi un Istën dans la hiérarchie Divine. Oui pardon vous ignorez sans doute cela, mais tous les Dieux ne sont pas égaux par rapport à Astrune, les Istëns comme moi sont au plus bas de la pyramide, ensuite il y a les Dievas, puis les Andrias et enfin le Créateur suprême. En terme d'exemple, si je venais à m'éteindre, les Mortels ne seraient pas pour autant sujets à l'amnésie. Voyez-moi plutôt comme un gardien de la mémoire Divine... c'est d'ailleurs la raison de ma venue.

Il ne jugea pas nécessaire de préciser le pourquoi de son isolement si l'on se référait aux agissements de sa créatrice. Et même si il craignait qu'en dépit de sa sagesse Loominëi se refuserait à le croire sur ce seul critère, il se devait malgré tout d'accomplir son devoir.

- Je propose à présent d'en venir directement à ce qui m'amène. Vous êtes par les liens la Divinité la plus haute, mais ça ne fait pas de vous la Déesse la plus puissante du royaume Céleste. Il n'existe qu'une seule Divinité qui vous est supérieure en ce domaine, et ce n'est autre que Xiris. La même Xiris qui a décidé de s'adonner à la rédemption en abandonnant son immortalité. C'est elle qui a conçu les océans sur lesquels règne Kirenna, c'est également elle qui a conçus la neige et la glace dont Shiva se prétend reine, et en dehors de Kryos elle a également créé la vie, celle des Hybrides et autres animaux. Elle-même ignore tout de sa prodigieuse puissance, et sa soif de création a même fini par lui faire commettre l'impensable, Umar. Tout ça pour vous dire que sans elle, Astrune va dépérir, et les Dieux s'affaiblir jusqu'au point de non retour. Marquant un temps d'arrêt afin de préparer une phrase importante, Adriel fit de nouveau une révérence en prononçant ces mots : Il faut absolument la ramener, car l'artéfact qu'elle vous a laissé ne vous sera d'aucun secours si elle venait à périr.

Même si pour Adriel tout était clair comme de l'eau de roche, ses paroles demeuraient relativement confuses, car tout cela ne semblait n'avoir aucun rapport avec la situation présente... Toutefois, ce qu'il fallait garder à l'esprit, était de ne sans doute point en rajouter à tous ces malheurs qui n'avaient de cesse de s'abattre ! Puis il était vrai que Xiris semblait en savoir beaucoup plus que la plupart des Dieux, après tout ce fut elle qui informa Loominëi que Gabriel ne s'était pas complètement éteint comme tous semblaient le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
Récits 137
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Dim 1 Jan - 15:08

Loominëi avait décidé en son fort intérieur de laisser de coté son aversion pour le mauvais pour le moment, si celui ci pouvait servir le bien. Aussi se promit elle d'agir avec Vashti de la même manière qu'avec tout autre mortel. Pourtant ses yeux au ciel, ses paroles effrontées... tout cela ne laissa pas la déesse du destin de glace. Néanmoins... la mention d'Yloumna chassa tout le reste. Cette femme avait eu affaire à sa fille ? De quelle manière et pourquoi ? Cet imprévu n'était pas de bonne augure de l'avis de Loominëi qui écouta la suite avec attention. Ainsi sa progéniture avait volé l'apparence et les pouvoirs de la sorcière. Si la déesse était prête à accepter quasiment n'importe quelle demande de cette mortelle, CETTE requête tombait plutôt mal. Mais, n'en laissant rien paraître, elle se contenta de hocher la tête à Vashti, sans même relever sa dernière phrase.

** - Bien, j'accepte cette condition. Vous aurez votre apparence de retour, ainsi que vos pouvoirs. **

Sur ces quelques mots, Loominëi coupa la communication et laissa la sorcière faire son retour à la réalité. De son coté néanmoins, le tout s'était encore aggravé. Par quel moyen allait elle convaincre sa fille de lever sa malédiction ? Surtout qu' Yloumna n'aurait absolument rien contre la fin d'Astrune... Quoique pas forcément. Après tout il lui fallait bien exercer sa domination sur quelque chose, et si ce monde n'existait plus, sa progéniture serait peut être elle aussi plutôt ennuyée. Songeant ainsi qu'une petite discussion avec le monde abyssal s'avérait certainement nécessaire, Loominëi fut coupée net dans ses réflexions. Une créature venait d’apparaître devant elle. Or elle lui était complètement inconnue, noire, et ressemblant fortement à ces elfes noirs crées par Lolth. De ce fait, elle n'avait rien à faire dans le domaine céleste ! S’apprêtant à défendre les lieux et à chasser cet homme, elle laissa son geste en suspens lorsqu'une voix étonnamment douce au vu de l'apparence de la créature, la supplia de l'écouter. Or la déesse du destin n'était pas du genre à frapper pour questionner ensuite. Elle était en fait heureuse que l'individu ai prit la parole. Néanmoins connaissant ses propres faiblesses et sa naïveté, elle fit un geste en direction de la créature, l'incitant ainsi à continuer, mais resta sur ses gardes.

Il affirma se nommer Adriel et être un dieu de la mémoire et du souvenir. Loominëi ne put s'empêcher de lever un sourcil agacé à la mention de son égarement, c'était si... habituel ces temps ci ! Et encore un autre sourcil à la mention de sa naissance. Sans vraiment en comprendre la raison, la déesse le crut. Après tout, ces derniers temps elle apprenait moultes choses étranges sur le passé, alors une de plus était tout à fait probable. Elle baissa alors ses défenses et se concentra davantage sur son interlocuteur. Ses yeux... il ne la voyait pas. Ce dieu était une autre énigme sortie tout droit de son passé dont personne n'avait jugé bon de lui rappeler l'existence apparemment. Elle mourrait d'envie de lui poser des questions vis à vis de cela, de sa mère et d'autres choses encore. Mais il reprit la parole. Les mots glissèrent sur Loominëi sans qu'elle en comprenne grand chose. Une hiérarchie ? un Istën ? Et pourquoi sa mère aurait demandé à Lolth de créer une mémoire divine ? C'était, comme souvent, à n'y rien comprendre. Malheureusement, le temps jouant contre eux, la grande déesse n'avait pas le loisir de poser là ses interrogations. Elle rangea toutes ces informations et se promit d'y revenir plus tard, si toutefois on le lui permettait un jour. Pour le moment, il avait autre chose à ajouter.

Une divinité supérieure à elle au sein du monde céleste ? Loominëi ouvrit de grands yeux, car c'était contraire à tout ce qu'on lui avait apprit. Son ego en prit aussi un coup mais après réflexion, avec toutes les responsabilités qui lui incombaient, elle serait ravie de partager sa tâche. Seulement... il s'agissait de Xiris. Si on prenait le temps d'y réfléchir, ce n'était pas illogique. Ce qui l'était en revanche, fut le fait que la jeune déesse concernée ne soit pas au courant de sa propre puissance et était donc partie en voyage... Cela pouvait avoir de graves répercussions sur toutes ses créations malgré la présence des dieux qui en avait prit... possession. Et mieux valait éviter qu' Astrune aille plus mal que nécessaire en ce moment. A cela, Loominëi poussa un grand soupir et s'assit, un siège apparaissant dés lors qu'elle le voulut. Effectivement Xiris était puissante, après tout n'était ce pas elle qui l'avait prévenue pour Gabriel ? Comment pouvait elle savoir cela ? Ce dieu en face d'elle avait raison. Il fallait la faire revenir ici au plus vite. La déesse mère leva les yeux sur le dieu qui était en face d'elle et lui adressa enfin la parole.

-Adriel... Je suis désolée de n'avoir aucun souvenir de vous, et je constate que ma mère a bien fait de demander votre création car vous venez de m'apprendre une part de vérité qu'ici personne ne serait en mesure de nous donner. Pour une fois que la déesse parlait en bien de sa mère, c'était à noter dans la mémoire divine. Je ne sais pas encore comment gérer et comprendre tout ce que vous m'avez dit, néanmoins soyez sur que j'ai prêté attention à toutes vos paroles. Elle fit une pause. A l'époque de sa mère, Lolth n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui. Et le monde était différent. Aussi elle n'avait aucune raison de rejeter ce dieu. Ne vous cachez plus je vous en prie... Mais dites moi, comme je ne connais guère l'étendue de vos fonctions, savez vous où est Xiris ? Ou bien où a t'elle été récemment ? J'ai bien compris qu'il nous fallait à tout prix la ramener chez nous, néanmoins, nous n'avons aucun indice ici de sa présence sur Astrune pour le moment.

Elle avait bien envoyé plusieurs dieux à sa recherche mais aucun ne l'avait pour le moment, retrouvée. C'était pour le moins inquiétant surtout avec cette histoire de problème d'espace temps soulevé par Sinah. Comment Xiris avait elle été touchée par ce phénomène ? A supposer qu'il se soit produit sur tout Astrune mais c'était probable. En ce moment, chaque occupant des cieux mettait tout en oeuvre pour se renseigner sur la menace planante. Même deux déesses  venues d'un parallèle particulier leur venaient en aide. Qui pourrait donc se charger de trouver leur soeur Xiris si Adriel ne le pouvait pas ? Loominëi ne savait déjà guère comment agir en faveur de l'humaine qu'elle avait élue. Devait elle provoquer une rencontre avec sa fille ? Et comment entrer en contact avec les abysses ? Quelqu'un avait il déjà essayer par le passé ? Si oui.... ce nouveau dieu pourrait peut être l'informer.

- Est il possible de rentrer en contact avec le monde abyssal Adriel ? Personne à ma connaissance n'a essayé mais... je suis loin de tout savoir.

L'artefact de Xiris n'était jamais loin, et Loominëi ressentit le besoin de le voir, le toucher... le serrer entre ses mains comme si ce dernier était à même de lui dire où se trouvait son amie, ou lui transmettre ses émotions.

* Xiris, où es tu ma soeur... tu cours un grave danger et tout Astrune aussi. Il faut que tu nous revienne, où que tu sois, tu dois trouver le moyen de communiquer avec nous je t'en prie.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
Récits 715
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Mar 3 Jan - 3:11


À l'entendre, Loominëi ne savait plus guère où donner de la tête. La Déesse du Destin était d'ailleurs si désemparée qu'elle espérait même que Adriel puisse être en mesure de la renseigner sur Xiris. Mais n'avait-il pas précisé tantôt être un Dieu de la mémoire Divine ? Les Mortels étaient donc hors de sa portée, et comme Xiris se trouvait désormais être l'un d'entre eux, il perdit également son affinité avec sa mémoire... Il aurait tant aimé pouvoir l'aider, hélas. Cependant, une seconde question pour le moins inattendue finit par faire écho dans le domaine d'Erinaë. On pourrait même dire qu'il s'agissait là d'une question interdite, à savoir : était-il possible de s'entretenir avec les Dieux déchus qui arpentaient le monde Abyssale... Dans un premier temps, Adriel abaissa la tête, mais il se ressaisit et finit par figer son regard vide dans celui de Loominëi.

- Vous êtes la grande Déesse, je ne dois donc vous cacher aucune information ! Cette phrase ne laissait malheureusement rien présager de bon. Pour d'évidentes raisons, la frontière séparant la lumière des ténèbres est effectivement infranchissable. Mais lorsque vous bannissez un Dieu dévoyé, un portail prend alors forme afin de permettre son exclusion. Cependant, il existe une alternative pour s'y rendre, hélas... elle n'est guère plus reluisante !

Il était impossible d'exclure une Divinité innocente, et conformément aux créations de Damarielle, tous étaient régis par la même loi. Par ailleurs, Loominëi l'ignorait sans doute, mais seule elle était en droit de discuter avec Adriel. Un caprice héréditaire en somme... et pour cause, Damarielle conditionna ce Dieu afin de l'isoler de tous les autres. Or, depuis sa disparition, Loominëi, et ce bien malgré elle, prit le relai. Le fait qu'il ne lui apparaissait qu'à ce moment n'était dû qu'à l'urgence de la situation par rapport à Xiris, à savoir que depuis sa naissance, jamais la grande Déesse ne l'avait appelé, chose normale, étant donné qu'elle ignorait tout de son existence... Pour ce fait, la Divinité du Destin pouvait une fois encore remercier sa chère mère.

- Si là est réellement votre désir Ô Loominëi, apprenez alors que pour créer ce puits menant tout droit aux Enfers, il vous faudra sacrifier un Ange... Un acte au moins aussi immonde que l'endroit où le passage vous mènera.

Après cette sinistre révélation, Adriel se sentit si honteux qu'il n'osa plus guère s'exprimer... C'était tout bonnement impensable de faire une telle chose, mais cette décision n'appartenait qu'à Loominëi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le domaine de Erinaë !   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Le domaine de Erinaë !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ L'AU-DELÀ ~ :: Le monde Céleste :: Royaume des Dieux-
Sauter vers: