AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 La Reine me recevera-t-elle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: La Reine me recevera-t-elle ?   Mer 16 Déc - 18:48

Au bord cet étang, un calme apaisant régnait et une atmosphère de tendresse planait dans les airs. Trois filles se tenaient les mains, et l’une d’elles avaient les leurs dans les siennes. Cette dernière les tenaient fermement et tout en douceur afin de leur montrer qu’elle était déterminée à y arriver et à convaincre la reine des Fées de, non seulement de prendre connaissance de la présence de la sirène dans sa forêt, mais aussi de la réunir à son peuple pour qu’elle puisse vivre avec toutes les fées et qu’ils soient unis. Si elle ne se fiait qu’à l’histoire que lui avait conté et à son changement, encore faut-il que ses dires soit que vérité, Sabby ne pouvait pas se refuser une telle demande de la part d’une personne si dévouée et désireuse de se lier à un peuple qui haïssait les siens. Au point même qu’elle avait tuée « ses sœurs » qui voulaient à nouveau attaquer ses petites créatures. C’est alors que, en lâchant les deux mains, la jeune fille se reculera de quelques pas et décocha un chaleureux sourire à la sirène tout en lui promettant de tout faire pour convaincre la reine de l’accepter parmi son peuple. Et aussi, elle déposa une main sur sa poche, sur sa hanche droite, là où était la fameuse pierre qu’elle lui avait remise comme présent pour la fée avant de prendre la parole à son tour.

-Soyez rassurée, Syranei. Je porterai votre message à la Reine et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin de ne pas faillir à ma tâche. Déclara-t-elle sur un ton de voix déterminé.

Sur ces mots, la sirène retourna dans l’étang pour disparaître de leur vue et, comme à sa demande, Soomïne lui proposa de la suivre pour la guider à la demeure de la Reine. Cependant, même si la jeune fille restait tout sourire, quelque chose la tracassait, une sensation, une méfiance était née en elle. Tout en acceptant l’invitation de la fée, elle la suivit de très près et observera les alentours avant de cueillir la pierre précieuse dans sa poche, dans sa main droite pour la contempler. Depuis qu’elle l’avait eue en main, quelque chose d’étrange c’était passé. En tout cas, elle était sûre d’avoir senti une sorte de vague de froid la traversé au moment ou la pierre était rentrée en contact avec sa peau. Est-ce qu’elle devait se méfier de celle-ci ou, au contraire, possédait-elle des attributs magiques qui lui auraient été insufflée ? Ou du moins, comme depuis tout à l’heure, même si elle voulait croire en Syranei, même si elle ferait tout pour que son souhait se réalise, pour le bien d’une femme, d’un peuple, il y avait toujours ce doute qui la survoltait et lui plombait sérieusement le moral. Et tout un tas de questions venaient la troubler, au point même que, après deux petites minutes de marche, qu’elle interpella Soomïne afin de voir si elle en savait plus qu’elle sur cette pierre.

-Soomïne ? L’appela-t-elle tout en se rapprochant de la fée, pour se mettre à son niveau et lui montrer la pierre qui était dans le creux de sa paume. Depuis un petit moment, j’ai comme une drôle de sensation en moi, depuis que j’ai eu cette pierre précieuse que Syranei m’a remise. Est-ce que tu sais si elles n’ont pas quelque chose de spécial, voire même différent, ces petites choses ? Oh non ! Je ne mets pas en doute sa confiance, mais … Avec ce que je ressens, cette froideur qui m’a traversée, je me posais des questions sur le compte de ce cadeau pour la Reine.

Le regard de la prêtresse était restée fixée sur la pierre un moment, à tel point qu’elle ne regardait même plus où elle mettait les pieds durant qu’elle avançait, droit devant elle. Peut être que son amie l’appelait pour la faire revenir à elle avant qu’elle … ne se prenne un arbre en pleine figure. Au moment où elle avait cru entendre un son, une voix ou un animal dans les parages, elle avait relevé la tête, une mine curieuse sur son petit minois, avant l’impact qui sera assez douloureux. Le choque l’avait renvoyée en arrière et l’avait faite tombée sur ses fesses, lâchant un petit gémissement au passage.

- Ouille … Murmura-t-elle en se frottant le front de la paume de sa main gauche, l’autre s’étant renfermée sur la pierre précieuse, par réflexe. Qui est l’idiot qui a bien pu faire pousser cet arbre en pleins sur ma trajectoire pour que je me le prenne bien dans la figure ?!

Sabby se relèvera, encore un peu tourneboulée par le choque, tout en se tapant le séant pour y ôter la poussière qui s’était fixée à ses vêtements blanc. Se secouant légèrement la tête, frottant toujours son front, avec douceur.

- Ca ne fait pas du bien ça …

Une douleur la lançant à la tête, la jeune fille enverra son regard sur Soomïne, ses joues s’empourprant légèrement en se demandant si elle l’avait vue chutée de la sorte et râler juste derrière contre un arbre qui n’avait vraiment rien fait pour être traiter ainsi par une personne qui ne regardait tout bonnement pas où elle mettait les pieds. Du moins, elle ne l’espérait pas, pour ne pas se passer pour une ridicule comme elle savait souvent très bien le faire avec sa maladresse inégalée. D’ailleurs, pour rapidement passer à autres choses, la prêtresse passera ses mains dans ses cheveux pour remettre sa coiffure en place et y retirer la brindille qui s’y était invitée tout en remettant la pierre précieuse dans sa poche pour ne plus prendre le risque de la perdre, si une telle bêtise venait à se reproduire. Bah oui … Avec Sabby, soyez certains de vous attendre à toutes sortes de maladresses. C’était bien là, l’incarnation de la maladresse imprévisible, n’importe quand, n’importe où, à tous endroits.

- Euh … On peut continuer, Soomïne … Déclarait-elle enfin, après un petit silence un peu tendu pour elle, le silence après sa chute monumentale.

C’est avec des joues toujours un peu rougies qu’elle se remit à suivre la petite fée. Parfois, elle jetait un regard derrière elle, dans la direction où était supposée être l’étang où se trouvait Syranei, croyant que ça ne faisait qu’un peu plus de trois heures qu’elles étaient parties. Mais avec un paysage sublime comme celui qu’offrait cette forêt et, au détriment de cette beauté, très monotone durant cette balade, le temps ne semblait pas avancer autant que ses pieds le lui faisaient sentir. D’ailleurs, Sabby se demandait comment la sirène pourrait prendre un refus de la part de la Reine. Mine de rien, la prêtresse s’imaginait toujours les pires scénarios qu’ils soient pour chaque choses qu’elle entreprenait. Mais là, c’était d’un angoissant. Il ne s’agissait pas d’une simple demande. Il fallait, non seulement, prendre en compte que la sirène et la Reine était de race différente et qui se détestait à la base. Mais il fallait aussi mettre en avant les profonds désirs de la créature des océans. Oui, les exceptions existent toujours en ce monde qu’était Astrune. Un monde qui renfermait tant de mystère, tellement trop que Sabby était consciente qu’elle ne serait probablement jamais capable de tous les résoudre afin que son existence ne touche à sa fin.

Fermant les yeux, soupirant légèrement, un petit sourire s’affichant sur son visage, elle le lèvera aux cieux où elle aperçu le ciel bleu, légèrement orangé, au travers du feuillage des arbres qui les surplombaient de toute leur taille. Ainsi, elle se mit à adresser un doux mot, plutôt un souhait, à sa Déesse, Loominëi :

***Loominëi … Même si j’ai confiance en moi, même si je suis certaine d’avoir pris le choix qui me semblait le plus juste concernant la demande de Syranei … J’aimerai que vous guidiez mes pas, que vous puissiez m’envoyer un signe lorsque le danger se présentera. Je fais tout pour ne pas le faire paraître à Soomïne, mais j’ai une trouille bleue. J’ai si peur de faillir … Si peur d’apporter une mauvaise nouvelle à ma toute nouvelle amie, Syranei … Mais je veux faire le bien, unir les peuples, faire en sorte que la tendresse, la joie et l’amour naissent et expulse le mal de ces terres que font d’elles Astrune. Je vous en prie, Ô Grande Déesse que j’aime tant***

Marquant la fin de sa prière par un relâchement de sa nuque, laissant basculer sa tête en avant, elle ouvrit les yeux et aperçu que Soomïne venait de s’arrêter, pile devant elle, et effectuait des acrobaties dans tous les sens comme si elle voulait lui dire qu’elles étaient arrivées à leur destination : la cité des Fées. Soudainement envahie par une excitation sans précédente, la jeune fille voulu précipiter le pas pour atteindre la cité plus rapidement. Mais, en fait, elle ne fera que se précipiter à une autre chute. Oui, cette fois-ci, son pied se heurtera à une racine et tout le corps de Sabby se retrouvera propulsé en avant et tombera lourdement sur le sol, d’abord sur les genoux. Elle était désormais à quatre pattes, tous ses cheveux lui étant passé devant la figure. On pouvait voire une petite mèche bouger à cause de son souffle régulier et son regard était resté figé sur le spectacle que lui offrait cette cité. Des petites lumières voltaient dans toutes les directions, à toutes hauteurs ou même sur les arbres. Les fées ne fuiaient pas en sa présence et la prêtresse pu alors contempler cela avec émerveillement.

- Soomïne … Jamais … Je n’avais vu quelque chose de si beau … Est-ce là, la cité où se trouve la Reine ? Lui dira-t-elle en tournant sa tête dans sa direction, toujours les cheveux devant son visage. C’est beau ...

~ Il est 18 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Dim 20 Déc - 5:31



Le lac enchanté, Soomïne ne comptait plus le nombre de fois où elle avait dû y venir pour se retrouver seule avec Syranei, pourtant leurs échanges étaient très limités, la Sirène ressentait bien que la petite Fée avait peur d'elle, jamais elle n'était venue dans ses bras comme elle venait de lui faire devant Sabby. Cette Humaine au coeur pur tombait vraiment au bon moment, bien sûr elle avait le droit de douter des bonnes intentions de Syranei, peut être que la pierre qu'elle lui avait remis avait pour but de tuer la Reine ! Et pourtant non, c'était réellement un présent, quant à sa gentillesse, il était impossible de savoir si elle était sincère, là il fallait se fier à son instinct. Ce fut donc avec la tête pleine de questions que Sabby se mit en route en suivant le guide Soomïne qui venait de se rapetisser ... Puis, en cours de route, la jeune Humain interpella la petite Fée pour lui faire part d'une inquiétude à propos du cadeau de Syranei pour la reine, alertée le petit être reprit forme Humaine afin de se faire entendre par cette dernière. Cependant elle ne parla pas tout de suite, tout d'abord elle essaya de savoir ce qui avait pu se passer, une sensation de froideur disait-elle ? Soomïne avait peur, car la seule fois où elle avait entendu ça, ce fut d'une mourante, une Fée bien sûr, elle avait été empoisonnée d'une manière totalement inconnue, et même aujourd'hui elles ne le savaient toujours pas. Et juste avant de sombrer, l'enfant se souvenait encore ... "J'ai si froid ..." Alors oui elle cru que Sabby allait très mal, mais elle n'allait pas non plus l'inquiéter.

- Je ... Je sais pas Sabby, je ressens rien de maléfique ... Je propose qu'on se rende au plus vite à l'arbre de Lourina, la Reine pourra te l'expliquer. Courage on va y arriver, hop ... Ajouta-elle avant de se rapetisser de nouveau.

Ca lui était très difficile de cacher ses émotions, mais elle y sera tout de même parvenue, parce que si elle faisait sombrer Sabby dans l'inquiétude, elle se serait affaiblie davantage. Volant avec une certaine aisance, Soomïne n'avait aucun mal à guider son amie à travers cet immense territoire empli de mystère en tout genre. Alors que la petite Fée arrivait enfin à oublier sa tristesse, un choc suivit d'un marmonnement la fit se retourner immédiatement ! Ah ça faisait longtemps, la jeune Humaine venait tout juste de se prendre un arbre, la pauvre ... De plus elle râla contre ce dernier, chose qui fit rire Soomïne dans une toute petite voix, à peine audible pour l'oreille Humaine. Oui c'est sûr que ça ne devait pas faire du bien ... Enfin bon, après avoir reprit ses esprits, Sabby reprit sa marche et la petite Fée reprit son poste de guide avec sérieux. La traversée n'était pas très praticable pour un être condamné à resté cloué au sol, il y avait beaucoup de collines très abruptes, des racines d'arbres qui dépassaient du sol. Cela se voyait bien que cet endroit n'était pas fait pour les Humains, et encore moins pour une Sirène, à chacun son milieu. Miraculeusement, il n'arrivera rien à Soomïne durant le progression, pas la moindre branche lui faisant obstacle ou quoi que ce soit d'autre, c'était bizarre, parce que normalement, au contact de Sabby, elle copiait sa maladresse malgré elle, et là il ne lui arrivait rien ... Alors la pierre avait réellement dû faire quelque chose sur cette dernière, de quoi augmenter l'inquiétude de la petite Fée.

Les heures passèrent, et bien souvent Soomïne se retournait pour observer Sabby, il fallait avouer qu'elle avait de plus en plus de mal à la suivre, alors elle ralentira afin de ne pas la faire se sentir encore plus mal ou fatiguée. Heureusement elles étaient bientôt arrivée, et la journée arrivait déjà à son terme ... En fait elles auront plus voyagé que bavardé, ça c'était une certitude, mais c'était pour la bonne cause ... Du moins elles l'espéraient toutes deux. Puis, trente minutes plus tard, après avoir traversé un bosquet extrêmement dense, Soomïne aperçue la cime du grand arbre de Lourina surplombant la colline qui lui faisait face. Même elle qui était une Fée, chaque fois qu'elle venait ici, elle était émerveillée, apparemment c'était l'enchantement de l'arbre qui provoquait ceci, une immense intimidation ... À ce moment là, Soomïne fonça à la vitesse de l'éclair au sommet de la colline, et à partir de cet instant elle se mit à effectuer des cabrioles à l'instar d'une luciole apeurée et désorientés. Réunissant les forces qui lui restait, Sabby viendra la rejoindre, puis, à son tour ses yeux se remplirent d'étoiles. Au bas de la colline on pouvait constater comme une sorte de cuvette naturelle avec le grand arbre de Lourina en son centre. Mais ce n'était pas le plus impressionnant, car parmi ce splendide paysage des centaines, voir des milliers de Fées volaient dans tout les sens, allant même jusqu'à frôler l'Humaine. Soomine avait maintenant achevé son parcours, donc elle reprit sa forme Humanoïde afin de s'adresser à Sabby qui devait véritablement se sentir perdue au milieu de tout ça ...

- Hihihi ... Toi qui voulais voir des Fée, tu es servie hihi ... Ne sachant pas trop comment réagir, Soomïne préféra rire, plutôt que de fuir très très loin. Nous y sommes .. Sabby. Je vais .. rester de cette taille de façon à ... à ce que tu ne me perdes pas de vue, puis .. tu te sentiras moins seule au milieu de tout ce petit monde ... Suis moi ...

Soomïne avait répondu un peu à côté de la question posée par Sabby, mais l'essentiel était devant eux. Ainsi donc, tout doucement, la petite Fée descendit de la colline, suivit de près par la jeune Humaine ... Soomïne craignait de se faire disputer pour avoir osé ramené une étrangère ici, et encore, sans même parlé de la Sirène ... Alors quand les quelques mètres restant furent parcouru, la petite Fée se mit à genoux et courba l'échine devant l'immense arbre qui les dominait. La reine se trouvait à l'intérieur, et ça sera elle en personne qui viendra les accoster, peut être parce qu'elle avait une grande confiance en Soomïne qu'elle permit une telle intrusion dans ce lieu saint.



Ca sera d'une manière des plus majestueuse que la reine des Fées entamera sa descente. En levant la tête on pouvait voir une lueur plus brillante que les autres se rapprocher tout en douceur de Soomïne et Sabby, deux autres plus petites semblaient l'accompagner dans sa progression. Puis dans une lumière presque aveuglante, la monarque prit forme Humanoïde ... Le spectacle changeait radicalement entre la métamorphose d'une Fée ordinaire et celle de la reine, puis, dans une voix des plus mélodieuse, cette dernière souhaita la bienvenue à l'étrangère.

- Soyez la bienvenue en ces lieux jeune Humaine. Commença t-elle alors qu'elle venait tout juste de toucher le sol. Jamais je ne me serais attendue à ce que Soomïne guide quelqu'un comme vous jusqu'ici, elle qui ne participait presque jamais à ce que nous pouvions faire, je suis très surprise ... Ajouta t-elle en incitant la petite Fée à se relever. Ne soyez pas inquiète demoiselle, on ne vous fera aucun mal, j'ai pleine confiance en notre amie commune, si elle vous a amené jusqu'à moi, c'est que c'est pour une bonne raison, alors vous n'avez pas à vous en faire toutes les deux ...

La reine parlait avec une telle douceur, de plus son charisme était tel que l'on croirait avoir à faire à une Déesse. Sa beauté n'était pas non plus à négliger, de toute façon presque toutes les Fée étaient belles. Mais malgré sa grandeur, elle ne savait pas pourquoi l'Humaine était là, il pouvait y avoir tellement de raison, cependant elle sentit quelque chose d'étrange en elle, déjà elle savait que c'était une prêtresse, mais ce petit truc en plus lui était pour le moment inconnu ...

- Commençons par les présentations voulez-vous ... Je suis Ellesime, reine de toutes les Fées, et voici mes deux Dryades royales, elles se présenteront elles mêmes. Et vous jeune fille, qui êtes-vous donc, et pourquoi venir me rencontrer ?



Alors que Ellesime attendait une réponse à ses questions, les Dryades prirent forme Humaine à leur tour, et ce, l'une après l'autre ... Elles ne semblaient guère différentes des autres Fée, et pourtant, il ne fallait pas se fier aux apparences. Cette dernière se chargeait d'éduquer les plus jeunes contre l'hostilité du monde extérieur.

- Bien à vous étrangère, je suis Soonïle, attention à ne pas confondre avec la petite Soomïne ici présente.

La voix de Soonïle était déjà moins chaleureuse que celle de la reine, mais ce n'était en rien méchant, c'était juste son caractère un peu trop carré qui voulait ça, car elle voyait en chaque étranger une menace permanente, donc il lui faudra du temps pour se faire à la présence de Sabby sur leur territoire.



Le seconde quant à elle fit une apparition bien plus surprenante avec son explosion d'étincelles rouge, elle adorait faire des blagues et rire à tout va. Comme ça Ellesime était bien entourée, d'un côté le sérieux et la méfiance, et de l'autre l'innocence et l'insouciance. Mais là aussi il fallait pas se fier à l'air bon enfant de cette dernière, car si on faisait du mal ou quoi que ce soit, ses crises pouvaient être dévastatrices, et oui ... C'était une grande prêtresse de Lourina, très liée à la Déesse.

- Bonjour bonjour ! Enfin bonsoir devrais-je dire, moi aussi je vous souhaite la bienvenue grande dame, mais vous pouvez m'appeler Miriën, une dryade un peu fofolle comme vous le voyez. Enfin pardon, je vous laisse répondre à la reine Ellesime ...

Les présentations étaient faites, à présent la parole revenait à Sabby. La pauvre elle devait vraiment angoisser d'être porteuse d'une si importante demande dans un lieu aussi éloigné de tout, où n'importe quoi pourrait lui arriver sans que personne ne l'entende crier, sauf les Fées bien sûr.

~ Il est 18 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Lun 21 Déc - 21:17

La marche avait été longue, suffisamment pour que les pieds de Sabby lui fassent sentir une légère douleur. Marcher jusque là, c’était assez fatiguant, en fin de compte. Fort heureusement pour elle, Soomïne était là pour la guider. Sans elle, il était clair qu’elle se serait perdue depuis fort longtemps, et pour on ne sait même pas combien de jours. D’ailleurs, vu à quel point la prêtresse pouvait être faible, psychologiquement, il était encore plus facile pour la nature de la désorienter en son sein pour la faire périr. Mais bon … Aussi cruelle pouvait-elle être, la nature, ici, serait-elle capable d’appeler les Fées afin de lui porter secours, si elle se serait perdue et en pleine dérision ? Après avoir constaté qu’elle n’était pas là pour faire du mal à ce peuple magique, évidemment. C’était là une drôle de question, mais qui avait tout de même son importance en la conscience de l’humaine qui venait de s’encoubler sur une racine d’arbre au moment où elle avait pu enfin voir la cité féérique où elle allait rencontrer la Reine. Plus elle s’y rapprochait, plus elle était excitée à l’idée de savoir ce à quoi elle pouvait bien ressembler. Mais elle angoissait terriblement, aussi. Rien que de penser à Syranei, une sirène désireuse de devenir l’une des leurs, mais qui avait un passé qui forçait son peuple à se dresser contre celui de Soomïne pour faire couler le sang, alors … Comment pouvoir gérer une telle situation sans faire déraper la conversation ? Tout cela était pas simple et rien n’était là pour arranger le stresse qui envahissait Sabby et que, celle-ci, ne parvenait pas du tout à calmer. En plus de cela … Une drôle de sensation commençait à se faire sentir au fond de son cœur, comme si quelque chose était en train de changer.

Son regard voltigeait d’une fée à l’autre jusqu’à lui en donner le tournis quand elle se rendit compte qu’il y en avait là toute une centaine, voire bien plus que cela. Néanmoins, elle n’en restait pas impassible. Un magnifique sourire ornait son visage désormais et qui ressemblait à celui d’ne petite fille qui voyait un rêve se réaliser. Déjà que Soomïne fut la toute première de son espèce à se montrer à elle, la prêtresse en avait été toute émue en la rencontrant, voyant qu’elle n’était pas comme le restant de son peuple, à ce moment. Et d’ailleurs, ici, dans cette cité, aucunes n’avaient pris la fuite en la voyant pénétrer en leur territoire. Peut être s’étaient-elles rendues compte que Sabby ne leur voulait aucun mal ? Probablement, puisque c’était l’une des leur qui l’avait guidée jusqu’ici pour la faire se rencontrer avec la Reine elle-même. Cependant, la question fatidique restait encore sans réponse et un gros doute planait dans son esprit qui était déjà bien embrouillé par toutes ces nouvelles choses qui se montraient enfin à elle. La Reine la recevra-t-elle ? Était-elle suffisamment importante pour que son attention se pose sur sa petite personne ? Après tout, elle n’avait rien de bien important, Sabby, à part son statut de prêtresse et du présent qu’elle transportait pour Sa Majesté.

- J’espère qu’elle acceptera de me recevoir … Se murmura-t-elle, tout en parlant assez fort pour que Soomïne l’entende à son tour.

Cette dernière venait de reprendre sa forme humanoïde afin d’éviter que la jeune fille ne se perde dans cette multitude de Fées qui voltaient dans les airs. Et, aussi, elle en avait profité pour rassurer cette dernière sur sa crainte au sujet du cadeau que lui avait confié Syranei. Rien de maléfique, donc … C’était déjà cela d’écarter. Cependant, cette sensation ne lui permit pas de ne plus se poser de question. C’était étrange … Une sorte de froideur, qui augmentait lentement, virant parfois à un chaud brûlant avant de redevenir froid. Quelques vibrations pouvaient aussi se faire sentir, par vague. Mais qu’est-ce que c’était ?

*Je me sens mal …*

En effet, sa peau commençait à devenir un peu pâle et sa tension ne cessait pas de monter. On pouvait aussi voir la présence de transpiration sur son front, des grosses gouttes qui perlaient le long de son visage, plaquant sa frange sur son front à mesure que les secondes avançaient et qu’une présence commencera à s’approcher de Soomïne et elle, descendant du haut d’un majestueux arbre. Serait-ce la Reine ? En tout cas, la lueur qu’elle émanait était complètement différente de celle des autres Fées. Comme si elle était plus puissante et sa métamorphose en forme humaine obligera Sabby à se cacher les yeux de sa main droite, sa vue étant devenue très sensible depuis peu, à cause de ces sensations étranges dans son corps. Et, du moment que sa vision s’en était remise correctement, une silhouette lui apparut. Une magnifique femme se tenait devant elle et des grandes ailes battant légèrement l’air. Sa chevelure blonde était d’une telle beauté qu’elle fera quelque peu chavirer la jeune fille qui commençait un peu à en être jalouse. Et au moment où la prêtresse allait se mettre à genoux pour lui montrer tout son respect, deux autres fées feront leur apparition.

La première se montrera de façon à ce que Sabby comprenne qui elle était. Sûrement était-elle la fée la plus forte, après la Reine ? Enfin … C’est ce que son apparence lui disait. Son regard montrait clairement qu’elle ne faisait pas confiance à l’humaine, chose qui était compréhensible après tout, non ? Tandis que, pour la deuxième, se fut un peu plus délicat. Son apparition se fera un peu plus … explosive. Son explosion d’étincelle rouge fera sursauter la jeune fille qui tombera sur ses fesses, laissant un petit cri s’échapper d’entres ses lèvres avant de plaquer une main sur celles-ci, devenant complètement écarlate, toute gênée.

*Encore un peu … Et je me faisais une crise cardiaque*

Voulant alors se relever, elle ne parviendra qu’à se mettre à genoux et à courber l’échine en face de la reine qui se tenait droite, devant elle, et qui lui avait adressé la parole avec une voix si douce qu’elle aurait pu faire s’endormir Sabby dans le sommeil le plus doux qu’elle pourrait avoir. Prenant ensuite la parole, de sa voix la plus polie et la plus douce possible :

- Merci pour votre hospitalité et ravie de vous rencontrer, Majesté Ellisime ainsi que Soonïle, Miriën … Je me nomme Sabby… Sabby Dorothea, prêtresse de Loominëi. Commencera-t-elle par dire avant de relever la tête, lentement, posant son regard sur celui d’Ellisime. La raison de ma présence ici me forcerait à vous demander un entretient privé, en présence de Soomïne, si cela était possible. Mais le simple fait que je suis une étrangère ne me laisserait sûrement pas le choix. Cependant, est-ce dans mes cordes de vous demander à vous parler dans un endroit un peu à l’écart ? Je suis porteuse d’un message important et j’aimerai que vous soyez la première à l’entendre puisqu’elle vous concerne…

Soudains, un terrible vertige s’empara de la tête de Sabby et cette dernière sera obligée de tomber à genoux tout en se tenant la tête de ses deux mains, le front collé au sol. Sa tournait, de plus en plus vite, et la sensation de froid se faisait plus forte avant de se dissiper et laisser place à une impression de … vide ? Ainsi, un poids lourd s’appuiera sur son dos, la faisant se coucher à terre, le visage trempé de sueur et, subitement, tout son corps fut entouré d’un halo violet clair. Sa conscience était comme aspirée dans les fonds de son corps pour ensuite perdre conscience et être plongée dans les ténèbres …

Entre temps, à l’extérieur, sa silhouette illuminée de cette lumière violette changeait de forme et grandissait légèrement, prenant de toutes autres mensurations que celle de la prêtresse. Des mensurations plus généreuses, sa chevelure diminuait énormément, son habillement se métamorphosait aussi… Tout changeait radicalement et, au final, les craintes de la jeune humaine étaient réellement fondées. Mais cela sera-t-il nuisible pour les Fées ici présentes ? Elles qui assistaient à ce phénomène … Resteraient-elles de marbre ? Cela restait à voir …

En quelques secondes Sabby avait totalement disparut, l’halo s’était dissipé et une toute autre personne était couchée à la place de la prêtresse. Il s’agit de la personne qui avait vu son vœux s’exaucé par les pouvoirs de la pierre offerte par Syranei. Une âme qui revenait à la vie et à qui la vie lui avait tendu une seconde chance pour accomplir son désir. Vous ne voyez toujours pas de qui il s’agit ? Je vais vous le dire … Cette personne, qui avait été récemment tuée par Umar, était à nouveau parmi nous ! Il s’agit tout bonnement de Rita Seeing-Gauche !

D’ailleurs, cette dernière se mit à bouger, gémissant de douleur avant de se mettre à genoux, se frottant le dessus de la tête et, écarquillant les yeux, s’apercevant de la présence de la Reine et de ses deux Dryades ainsi que Soomïne et tout le reste du peuple derrière elles. Silencieuse comme une image, elle scrutera tous les détails que ses yeux lui montraient. Même son apparence n’était plus la même. Que se passait-il bon sang !? La jeune magicienne ne tardera pas à prendre la parole …

- Où suis-je … ?

~ Il est 18 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Jeu 24 Déc - 6:32


Depuis son apparition, Ellesime avait remarqué que quelque chose n'allait pas chez la jeune Humaine, elle semblait de plus en plus mal, mais avant tout elle voulait savoir pourquoi elle était là, ce fut pour cette unique raison qu'elle ne prit pas réellement soin d'elle à son arrivée ... Ce n'était en aucun cas un manque de délicatesse, mais même en temps que Reine, la belle Ellesime se devait de respect le protocole instauré par la Dryade Soonïle, c'était elle qui s'occupait de la sécurité de la monarque, alors elle avait certains droits qu'elle pouvait mettre en application. La hiérarchie des Fées était particulière mais très bien organisée. D'ailleurs en parlant d'organisation, Soonïle pensait à sa fille en ce moment, avait-elle retrouvé la dite Kealeane ? Elle avait fais exprès de l'envoyé elle, connaissant son côté peureux très prononcé, c'était le meilleur moyen pour qu'elle prenne confiance en elle, mais il faudra du temps ... Bien sûr elle ne se doutait pas un instant que la Fée Hybride venait de faire la connaissance d'un Humain sur leur territoire. Soonïle en avait plus qu'assez de ses escapades incessantes, elle avait même fais preuve d'un certain mécontentement de la surveiller auprès de Ellesime, à vrai dire elle ne comprenait pas pourquoi elle l'aimait autant, mais la reine ne lui en avait jamais donné la raison. Sans doute savait-elle quelque chose au sujet de Kealeane que toutes les autres Fée ignoraient ? Enfin, là n'était pas la question, car à présent l'étrangère venait de se présenter à elle comme étant Sabby, une prêtresse de Loominëi, ça ne pouvait être que quelqu'un de bon !

Après quoi elle demandera si il était possible de s'entretenir en privé avec elle, Soonïle fit la grimace, chose qui n'échappera pas à Ellesime ... Elle pourrait éventuellement accepter, mais ses Dryades l'accompagneront, après tout c'est une affaire d'état, donc ça les concernait aussi. Soomïne quant elle demeurait aussi sage qu'une image, elle n'avait pas bougé d'un millimètre depuis que la reine l'avait fais se relever. Mais malheureusement cet entretien n'aura jamais lieu ... Car la jeune Humaine commença à chanceler, et ce, jusqu'à se trouver face contre terre, totalement inconsciente. Soomïne sera la première à réagir en s'agenouillant auprès d'elle tout en criant son prénom au moins dix fois d'affilée ... Ellesime quant à elle se rapprochera doucement du corps inanimé de la jeune fille, et c'est alors qu'un halo violacé fera son apparition autour de cette dernière. La reine n'avait encore jamais vu ce genre de phénomène, mais l'explication ne tardera pas à montrer le bout de son nez ... Dans sa chute Sabby ne fit pas attention à ses poches, et c'est alors que le présent de Syranei en sortit. Ce dernier roula durant deux secondes dans l'herbe avant de s'arrêter. Alors que la jeune fille semblait se transformer, Ellesime se pencha et ramassa la pierre sacrée, ses sourcils se froncèrent quelques instants, le temps qu'elle identifie le pouvoir caché du minéral. Par contre Soomïne commençait à paniquer, elle avait peur de perdre son amie, elle qui lui avait dis un peu plus tôt qu'elle avait froid ... Miriën quant à elle ne resta pas insensible face à la détresse de la petite Fée, alors elle décida de l'emmener avec elle, le temps que la situation s'arrange. Soomïne n'eut même pas la force de résister tellement elle sanglotait, puis, la Dryade un peu fofolle savait toujours s'y prendre quand la tristesse se faisait présente, elle ne supportait pas ça ... C'est alors que toutes les deux s'éloigneront de Sabby qui ne se réveillait toujours pas ...


Soonïle avait un mauvais pressentiment, mais avant tout elle voulait savoir ce que la reine allait dire, car Ellesime semblait tout à fais sereine, alors que ce genre de chose ne se produisait jamais dans leur forêt, et encore moins ici, sous l'arbre de Lourina ! Cependant elle ne put la déranger, car la reine semblait communiquer avec la pierre de l'Humaine ... Puis, cette dernière se mit à s'illuminer juste après que Ellesime est caressé sa surface. Ne sachant pas quoi faire, Soonïle se penchera sur Sabby pour voir ce qu'il se passait, et là ... L'incroyable se produisit ! Peu à peu son apparence changeait, ses cheveux se raccourciront, ses vêtements se transformeront également ! Constatant cela, la Dryade eu un recule relativement vif, son regard inquiet ne lâchera pas la supposé Sabby tout au long de sa métamorphose ... Quant à la reine, et bien elle demeurait toujours aussi calme, et pourtant elle avait cessé sa communication, la pierre ne brillait plus, et comme elle, ses yeux restaient fixés sur la jeune femme. Soonïle avala une grosse boule de salive lorsqu'elle entendit un gémissement provenir de cette dernière ... Et soudainement, alors qu'elle bougeait tout juste, Soomïne était de retour, finalement Miriën n'avait pas réussi à la consolé, et elle voulait absolument être là au moment où Sabby se réveillerait, oui elle avait gardé cet espoir ! Alors quand elle la vit se mouvoir, la petite Fée se rua sur elle sous le regard innocent de la Dryade Fofolle ...


Bien sûr elle ne se jeta pas sur elle, Soomïne n'était pas du tout une brute. Mais elle viendra se mettre à genoux au plus près qu'elle le pouvait, la reine aurait voulu lui dire non, mais elle était tellement mignonne, alors le mieux était qu'elle s'en rende compte d'elle même que cette grande dame qui lui faisait face n'était plus Sabby, mais une tout autre personne ... La petite Fée n'avait même pas remarqué les vêtements qui avaient changé ainsi que la coiffure et la couleur de ses cheveux ... Non tout ce qui lui importait c'était qu'elle aille bien, et elle serait là pour elle ! Cependant le visage qu'affichait Soomïne commencera à changer au moment où "Sabby" se mettra à genoux, les sourcils froncés, la petite Fée l'observait, elle ira même jusqu'à pencher sa tête vers le bas afin de voir sa figure pour le moment cachée par ses mains. Ses ailes ne battaient plus d'excitation à présent, mais d'anxiété, qu'est ce qu'il lui était arrivé ? Car ce fut à ce moment qu'elle se rendit compte de tout ce qui avait changé chez elle. Puis, quand ses mains quittèrent son visage révélant ainsi ses yeux vairons en plus des autres détails qui démontrèrent que ce n'était plus Sabby, Soomïne inspira bruyamment à cause de la terreur ressentit avant de retomber sur son séant ... Mettant sa main devant sa bouche, les yeux de la petite Fée s'emplirent de larmes, où était son amie ? Pourquoi les seules choses biens qui lui arrivaient finissaient toujours par disparaitre ? Soomïne le ressentait parfaitement que c'était une personne différente, et cela se confirma lorsque cette dernière demandera où elle était ...

Totalement anéantie, Soomïne se relèvera avec un visage inondé par les larmes, puis, elle se rapetissera afin de s'enfuir au loin ... La reine n'en dira rien, elle préférait tout d'abord s'occuper de la nouvelle venue, encore ..., Gardant la pierre sacrée dans sa main gauche, Ellesime fera signe à ses Dryades de se rapetisser à leur tour afin de ne pas trop étonner l'étrangère, des petites lumières seront sans doute plus apaisantes que deux femmes vous dévisageant de la tête aux pieds. La reine quant à elle conservait la même douceur dans ses yeux que lorsque elle avait accueilli Sabby, elle savait ce qu'il venait de lui arriver, le présent de Syrenei lui avait tout révélé. Mais la question était, est ce que son esprit Humain le comprendrait si on lui expliquait ? Peu importe, déjà il fallait commencer par répondre à sa question, mais en attendant la jeune femme pourrait très bien se rendre compte que tout les alentours étaient aussi calme que l'eau d'un lac, pas une seule autre Fée à l'horizon, elles avaient toutes disparu à cause de ce qu'il venait de se passer ...

- Bienvenue jeune fille, ce qu'il vous arrive est exceptionnel, mais laissez moi d'abord vous répondre ... Un petit instant de silence s'instaura avant qu'elle ne reprenne. Vous êtes au coeur de la forêt de Silmariën, sous le grand arbre de notre Déesse Lourina, et moi je suis la reine Féérique Ellesime. Et a qui ai-je l'honneur ? Peut être qu'après je pourrais vous expliquer ce qu'il vous est arrivé, mais seulement, en tête à tête, quand dites-vous ?

Les deux Dryades tournoyaient autour de la reine pendant que l'Humaine recevait sa réponse, et aussi quand elle se présentera à son tour à Ellesime. Les Fées ne comprenaient pas la réaction de leur monarque à cet instant, normalement, elle aurait du donner l'ordre d'attaquer, mais là rien, pas la moindre agressivité ... Mais est ce que ça allait être de même pour cette jeune femme ?

~ Il est 18 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Mar 5 Jan - 2:19

Trouble, chancèlement, nausées … Telles étaient les sensations présentes dans le corps de Sabby au moment où elle tombait à genoux sur le sol humide de la forêt, devant la Reine et ses deux Dryades, devant son amie qui commençait à être prise d’une grande panique. Ses mains venant se poser sur son visage, de la sueur perlait de son front pour dégouliner le long de son visage qui devenait bien pâle, tout d’un coup. Un mal de tête fera son apparition, si violemment, qu’il forcera la jeune femme à coller son front à même le sol, froid et humide. Se mordant les lèvres, elle ne criera pas au supplice afin de ne pas se montrer faible. Mais elle cherchait à comprendre pourquoi elle se sentait ainsi. C’est alors qu’une image de Syranei lui vint à l’esprit, celle où elle se voyait lui prendre la fameuse pierre qui lui avait donné cette impression dès son premier contact avec sa main. Était-ce une malédiction destinée à la Reine ? Ou était-ce réellement involontaire ? Si cela était la première hypothèse, les doutes de la prêtresse se confirmeraient et la sirène serait alors dénoncée comme une traîtresse. Mais là, il n’était pas temps à poser plainte. Son corps tout entier commençait à changer. A commencer par sa vue qui se troublait et que les ténèbres dévorait petit à petit. Rapidement, sa vision se restreignit et finira par disparaître … Noir, tout noir, sombre … Aveugle, était-elle devenue ? Non, ce n’était pas possible ! Mais soudains, une autre sensation prit la place, comme si une autre vie était en train de s’emparer de son être tout entier. Son esprit commençait à être lourd et sera facilement tiré vers le bas pour faire sombrer la pauvre Sabby dans l’inconscience …

Tandis que, de l’extérieur, son corps ne cessera pas changer au fur des secondes qui s’écoulaient. Soomïne paniquant bien plus qu’avant, criant le nom de son amie dans l’espoir de la faire revenir à elle, mais en vain, chose qu’elle ignorait, évidemment. La Reine, quant à elle, ne fit que ramasser la pierre de Syranei qui s’était échappée de la poche de la prêtresse lors de sa chute. Cette dernière l’examina avec attention pendant la métamorphose de la jeune fille, toujours étendue face contre terre. Son amie, elle, sera écartée par l’une des Dryades de Ellisime pour tenter d’être consolée et que la situation passe et se calme, la tristesse ne devait pas lui plaire …

- Où suis-je …. ?

Telles seront les premières paroles qui sortirent de la bouche de la nouvelle venue. Cette dernière semblait être complètement assommée, ne sachant pas ce qu’elle faisait ici, ni ce qui lui arrivait. Mais une chose était sûre, pour elle ; Elle vivait ! Oui, l’herbe qui caressait la paume de sa main, entre ses doigts, l’air qui effleurait son visage un peu pâle et la lumière qui éblouissait ses yeux qui eurent quelques difficultés à s’ouvrir. Son ouïe revint notamment à elle dès qu’elle parvint à entendre le sifflement de la brise et quelques mouvements proche d’elle ainsi que des sanglots qui s’éloignait rapidement. D’ailleurs, elle se sentait plus aussi insensible qu’elle l’était en tant qu’esprit où elle avait vu Emy revenir avec une inconnue à ses côtés pour la tirer des griffes de l’autre saleté d’Hulinaxx. À ce moment, elle avait été si heureuse de pouvoir lui dire merci et qu’elle ait tenu sa promesse. Mais avait-elle pu vaincre Umar, seule ? Sûrement pas … Si elle-même s’était faite rétamée de la sorte, Emy n’aurait pas pu le faire toute seule, c’était claire. Cependant, l’atmosphère des lieux actuels était trop différente et l’inconnue relèvera rapidement la tête pour apercevoir alors une femme devant elle, debout, vêtue comme une Reine. La jeune fille ignorait parfaitement son grade et manqua cruellement de politesse lorsqu’elle lui demanda, comme si c’était une personne passant par-là, où elle était. Se grattant l’arrière de la tête tout en se redressant pour ensuite constater la présence de plusieures petites lumières voltant autour de cette femme à la longue chevelure blonde.

*Que c’est-il passé … ?*

Posant son regard vairon sur ses mains, elle les examina pour ensuite le faire aller tout du long de ses bras pour terminer sur ses jambes et sa poitrine. Ses doigts touchèrent ses cheveux qui étaient aussi très différents des siens. Rien que son habillement était différent. Comme une sorte d’armure. À sa hanche droite, une épée s’y trouvait … Continuant de s’examiner et à découvrir son nouveau corps, la jeune fille, qui se nommait Rita, réalisait que son vœu avait été réalisé. Une deuxième chance lui avait été tendue, en tout cas. Et rien que d’y penser, cela remplissait son cœur de joie et de gratitude à ceux ou celle qui avaient su entendre ses mots. Mais soudainement, la femme en face d’elle prendra la parole pour répondre à ses attentes …

Ainsi, elle était dans la forêt Silmariën, sous l’arbre d’une Déesse se nommant Lourina. Instinctivement, le regard de la magicienne se lèvera au ciel pour observer cet arbre en question et fermer les yeux ensuite avant de reposer son attention sur la fée, elle le devina à cause de ses ailes, qui se présentait comme étant la Reine Féerique. Le regard de Rita restait de marbre et cette dernière se laissa tomber sur ses fesses tout en ne quittant pas la femme du regard.

- La Reine, hein … ? Murmura la magicienne tout en se décidant de se relever et poser un genou à terre, son regard toujours planté dans celui d’Ellisime. Vous pouvez m’appeler Rita Seeing-Gauche ou Rita, comme ça vous chante. Mais … Est-ce vous qui avez réalisé mon vœux ? Enfin … Si vous voyez de quoi je veux parler ? Ensuite, j’accepte votre tête à tête. Il ne me reste plus qu’à vous suivre.

Finissant par se mettre debout, s’étirant un peu, ses yeux se perdirent un peu dans la beauté des lieux et des souvenirs commençaient à lui revenir peu à peu. Et des questions se posaient, maintenant ; Où était Emy, désormais ? Qui était cette femme qui l’accompagnait ? Et cette divinité se nommant Lourina, comment était-elle ? En tout cas, toute la curiosité qui envahissait l’esprit de la jeune magicienne d’entant était bel et bien de retour. Au point même que Rita se rapprochait de l’arbre tout en tentant de poser sa main sur son imposant tronc tout en observant sa hauteur. Le souffle coupé, la paume de sa main droite se posera délicatement sur le végétal pour se retirer quelques secondes ensuite. Son attention tournant un peu en rond avant de revenir vers la Reine. Les petites lumières qui lui tournaient autour l’intriguaient et elle ne tardera pas à lui poser la question.

- Et ces petites lucioles qui vous tournent autour depuis un petit moment déjà, qu’est-ce ?

Tout en lui posant cette question, la jeune fille pointa du doigt les deux Dryades tournoyant autour de leur Reine. Evidemment, elle ignorait parfaitement cela … Désormais, elle s’attendait à une réponse et à ce que la Reine lui livre des explications sur ce qui lui arrivait. Mais en attendant cela, Rita observait les majestueuses ailes de celle-ci ...

~ Il est 18 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Ven 8 Jan - 3:36


Etrange que le reine ne soit pas hostile, bien au contraire, elle voulait venir en aide à cette nouvelle jeune femme, Soonïle n'était pas du tout d'accord, malheureusement pour elle, cette dernière ne pouvait contester les choix de Ellesime. Par contre ce qui suivit lui donna toutes les raisons de montrer son désappointement, cette étrangère qui disait s'appeler Rita, parlait très mal à leur monarque ! Elle n'avait aucun respect dans le ton de sa voix, elle alla même jusqu'à toucher leur arbre sacré de ses mains souillées par la nature de sa race ... Et sans rien demander en plus, non il fallait faire quelque chose ! De l'extérieur la Dryade paraissait tout à fais sereine, elle continuait à tournoyer autour de Ellesime dans sa forme miniaturisée, chose qui fit d'ailleurs s'interroger Rita sur ce qu'elles pouvaient être ... Quant à Miriën, elle avait une confiance totale en la reine, alors elle ne dira absolument rien. C'était pour cela que Soonïle se sentait un peu seule pour ce coup. Et d'ailleurs, pourquoi Elymeï n'était toujours pas de retour avec Kealeane ? La mère qu'elle était commençait sérieusement à s'inquiéter pour la chair de sa chair, elle qui avait tellement d'aisance pour s'attirer les ennuies, néanmoins c'était le meilleur moyen pour vaincre sa peur maladive ... Mais plus les minutes qui semblaient des heures, passaient, plus elle regrettait sa décision de l'avoir envoyé toute seule ... Mais bon, il fallait d'abord s'occuper de l'instant présent, autrement dit, de cette encombrante étrangère !

- Ma reine, je n'aime pas cette intruse, je m'oppose à votre tête à tête, c'est trop déshonorant pour vous ainsi que notre Déesse !

Rita ne pouvait entendre ce qu'elle venait de dire, sa taille étant si petite, aussi fine soit l'ouïe de cette dernière, aucune perception ne sera possible ... Par contre Ellesime, elle, avait bien entendu, parce que cette dernière lui avait parlé dans le creux de l'oreille, et ce, juste après la dernière question de la jeune fille destinée à la reine. Soonïle était toujours aussi sauvage, mais des fois ça ne plaisait pas du tout à Ellesime de l'entendre s'exprimer de la sorte !


Après cette remarque pour le moins percutante, le visage de la reine devint plus grave, ça lui faisait toujours froid dans le dos d'entendre de pareil terme ... Cette jeune fille se nommant Rita n'était pas de leur monde, et elle ne savait même pas où elle était ni même à qui elle s'adressait avant qu'elle ne le lui dise. Ellesime comprenait parfaitement l'écart de comportement entre une personne venant du monde extérieur qui était loin d'être tendre, et celui d'une Fée qui vivait depuis toujours ici et en tout quiétude. Mais apparemment Soonïle n'était pas d'accord pour coopérer, et la reine ne pouvait se permettre de prendre une heure pour la convaincre, alors même si ça lui faisait mal au coeur, il fallait que la Dryade s'éloigne, et pour que aucune jalousie ne règne, Miriën l'accompagnera. Rita n'avait pas besoin de savoir ce qu'il se passait à cet instant, alors elle communiqua aux deux Fées par télépathie grâce à un sortilège ...

**Soonïle, je te défend de parler comme ça, et je suis assez grande pour savoir ce que je dois faire ou non. À présent je vous serez gré de me laisser seule avec Rita, toutes les deux. Je n'en ai pas pour longtemps. Et Soonïle, je te conseil de partir à la recherche de ta fille, elle tarde un peu trop, et je m'inquiète aussi ...**

Ellesime s'exprimait avec un tel tact qu'il était impossible de lui désobéir, alors même si elle était contre, Soonïle s'en ira à tout allure d'un côté, et Miriën de l'autre, mais mois rapidement. À présent qu'elles étaient seules, la reine s'éloignera doucement de Rita pour aller dans un coin un peu plus sombre, et où la mousse reposant sur le sol était si douce que l'on pourrait y laisser tomber un oeuf sans que ce dernier se brise. Les couleurs ne manquaient vraiment pas, et ce, même avec le soir qui se rapprochait rapidement. Après quoi, Ellesime se retournera pour faire de nouveau face à la jeune fille qui ne cessait d'observer ses ailes. Esquissant un léger sourire, elle attendit quelques instant avant de lui répondre ...

- Et bien ... Enchantée de vous connaitre Rita. Commença t-elle doucement. Ces petites lucioles qui me tournaient autour étaient mes deux Dryades royales, elle étaient là pour veiller sur moi et me conseiller. Nous les Fées avons la capacité de nous miniaturiser à volonté, voyez par vous même.

Ne voyant pas de meilleures explications que la démonstration, Ellesime se rapetissa juste sous le nez de la jeune femme. Puis, elle alla lui tourner autour pour la taquiner légèrement, et au passage, elle fit apparaitre une jolie fleur blanche dans ses cheveux, le parfum qui s'en échappait était intense et enivrant ... Ceci fait, la reine reprendra sa forme Humanoïde à l'endroit exact où elle était précédemment, et cela, encore une fois dans une intense lumière. Ellesime avait un esprit jeune, et si elle pouvait distraire quelqu'un qui semblait en avoir besoin, et ce, même pour quelques secondes, elle le faisait sans se poser de question. Rita pouvait la trouver étrange, ça lui était égale, mais à présent il fallait passer aux choses plus sérieuse, comme expliquer ce qu'il venait de lui arriver ... Tenant toujours le présent que Sabby devait lui offrir dans la main droite, Ellesime commença à lui conter les évènements, et espérait que cette dernière les comprennent.

- Je suppose que cela répond à votre question ? Ajouta t-elle avec un sourire désarmant. Bon ... Vous voyez ceci, ce joyaux porte le doux nom de "Pierre de la dernière chance". Disait-elle en mettant le minéral en évidence sous les yeux de Rita. Et c'est vous même qui me l'avez apporté, enfin, votre siamoise. Lorsque Sabby est arrivée, oui c'est ainsi qu'elle s'appelle, j'avais déjà perçu quelque chose de particulier dans son être, la pierre l'avait vu aussi. La jeune Humaine possédait une sorte de malédiction qui la faisait changer de personnalité la nuit, voyant cela, le joyaux a agis en conséquence, à présent il n'a plus de pouvoir. Cependant, lorsque Sabby la pris, vous avez sans doute fais un souhait alors que vous étiez morte, je ne suis pas parvenue à savoir ce qu'il vous est arrivé ni même où vous étiez, mais la pierre, elle vous a entendu, et ainsi a décidé de vous offrir une seconde naissance à la place de la malédiction de Sabby, donc lorsque le jour reviendra, vous céderez votre place à votre siamoise. Et la nuit prochaine, vous reviendrez, et ce, jusqu'à la fin des temps ...

Il n'était pas aisé même pour une reine d'exposer de tels faits à une personne étrangère. Bien sûr il lui restait une dernière chose à lui expliquer ...

- La pierre m'a aussi révélé que votre place n'était pas ici, mais par delà la forêt de la grande plaine, si je ne me trompe pas il s'agit des collines d'Umar. Vous pouvez donc me questionner, mais lorsque vous en aurez terminé avec moi, je pourrais vous renvoyez là bas en un clin d'oeil. À présent c'est à vous Rita, qu'avez-vous à répondre après tout ce que je viens de vous dévoiler ?

Ellesime était impatiente de connaitre la réaction de la jeune femme qui se tenait devant elle. En tout cas elle aurait tout à fais le droit de ne rien comprendre à ce que la reine venait de lui dire, mais étant donné la façon dont elle lui avait expliqué, il était très peu probable qu'elle n'est rien saisie, car elle n'avait pas du tout l'air stupide ... Maintenant, la parole était à elle, qu'allait-elle en faire ?

~ Il est 18 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Ven 8 Jan - 12:31

Les choses commençaient à devenir un peu plus claires dans son esprit et, évidemment, cela était énormément à la compréhension. Alors que la jeune femme était en train d’observer les environs, elle s’approcha d’un arbre et le toucha de sa paume tout en levant les yeux au ciel pour constater sa grandeur. Il était véritablement haut et elle se posait même la question sur quelle vue on pouvait avoir en parvenant à grimper tout en haut. Cela devait être superbe, les montagnes, les plaines, l’étendue de toute la forêt où elle se trouvait actuellement, à l’horizon, les villes, les cités voire même des villages. On peut donc en dire qu’elles devaient avoir une vue sur un peu près tout et savoir pas mal de chose sur Astrune, n’est-ce pas ? Cependant, Rita ne se tardera pas à examiner un arbre pour plus longtemps et reportera toute son attention sur la Reine qui avait toujours ces deux petites lucioles qui lui tournaient autour. Elle lui demandait de quoi il s’agissait et une expression peu … Disons moins joyeux, virant plus sur une certaine sévérité. Le regard vairon de la Demie-Elfe aperçu notamment une des deux petites lumières qui voltigeait juste à côté d’une des oreilles d’Ellisime et, soudainement, elles partirent toutes les deux pour la laisser seule avec la Reine. Était-ce une marque de confiance ou bien autre chose qu’elle ignorait ?

Néanmoins, la revenante ne quittera pas cette dernière des yeux et se demandait ce qu’il se passait. Elle savait déjà où elle était et à qui elle avait affaire. Maintenant, restait à savoir ce que Ellisime allait lui dire sur ce qu’elle était devenue. Oui, Rita sentait quelque chose d’étrange en elle, quelque chose en moins, mais elle ne pourrait pas savoir quoi c’était. Enfin … La réponse viendra le moment venu, n’est-ce pas ? Bref … Pour le moment, la Demie-Elfe suivit toujours la fée du regard tandis qu’elle s’éloignait un peu plus loin, dans un coin à l’ombre, dont le sol était recouvert d’une mousse. D’ailleurs, une chose l’intriguait un peu dans tout ça. Elle croyait que les fées étaient toutes aussi petites les unes que les autres … Mais là, la reine avait une taille humaine et était un peu plus grande qu’elle, d’une dizaine de centimètres environs. Sa l’interloquait mais apparemment, la reine, tout en esquissant un sourire furtif, comprit l’interrogation qui tracassait notre chère Rita pour se miniaturiser de façon radicale et venir volter autour d’elle.

- Vos Dryades, vous dites ?

*C’est bien ce que je me disais… Elles sont plus petites à la base…*

Pendant tout le temps où Ellisime taquinait la jeune fille, cette dernière tentait de la suivre du regard, tournant la tête d’un sens à l’autre, parfois sur elle-même mais la petite fée était assez rapide pour qu’elle se retrouve avec un petit tournis au moment où une fleur blanche apparut dans ses cheveux. Le parfum qui s’en dégageait emplit immédiatement les narines de Rita qui ferma les yeux tout en inspirant profondément pour profiter des premières senteurs de la fleur avant d’expirer et rouvrir ses yeux. Là, la petite fée s’éloignait à nouveau et une intense lumière apparut, forçant Rita à placer son bras devant ses yeux pour les en protéger. Et ce fut à nouveau la Reine, taille humaine, qui se tiendra devant elle.

- Eh bien … Merci. C’était …. Fascinant ! Déclara-t-elle en souriant légèrement.

Rita ? Elle ? Sourire ? C’était quelque chose de nouveau ça ! On peut dire que, de toute sa vie, depuis la mort de sa mère, ses lèvres n’avaient plus jamais servis à ce genre de chose mais plutôt à prononcer des incantations magiques ou provoquer ses adversaires. C’était tout un apprentissage pour elle, de savoir sourire convenablement et la Reine pourrait constater une certaine nervosité et un léger tremblement dans son sourire qui était pour le plus sincère. Le dernier qu’elle avait pu faire, c’était en présence d’Emy, son amie, sa très chère amie et à ce moment là, son sourire avait été le plus sublime de tous. Espérant alors offrir quelque chose à la jeune impure qu’elle était, quelque chose de beau, du moins, pour Rita, qui n’avait jamais su sourire de toute son existence. Néanmoins, elle avait quelques temps pour s’entraîner afin d’en offrir des plus beaux dès qu’elle la verrait, non ? Bien sûr ! En espérant que l’on ne se moque pas d’elle, sa lui passera rapidement de sourire au gens sinon.

D’ailleurs, Ellisime enchaîna sur ses mots et commença l’explication tant attendue par Rita qui se mit, d’un seul coup, toute ouïe pour ne rater aucunes lettres que pourrait prononcer la Reine. Elle commencera par lui révéler le nom de la pierre qu’elle tenait main, chose qui rappelait instantanément le vœu qu’elle avait pu faire il y a quelques heures de cela ; celui d’avoir une autre chance. Ensuite … C’était elle qui l’avait apportée à la Reine, ou du moins, celle a qui elle empruntait le corps en ce moment, Sabby. Le regard de la Demie-Elfe se plissa quelques instants, ayant un peu de peine à comprendre ce que pouvait lui raconter Ellisime sur le fonctionnement de cette pierre magique qui lui avait permit de revenir à la vie. Mais au moins, l’histoire était farfelue. Rita avait plus tendance à croire en des choses étranges, louches ou encore complètement insensées que des choses paraissant tout à fait normal, voire banal. Il y avait plus de chance qu’elles s’avèrent vraies.

*On peut donc dire que c’est un coup de chance, ce que j’ai eu là*

Maintenant, place à une colère prononcée dès qu’Ellisime prononcera le nom « Les collines d’Umar ». Cela suffisait facilement à la mettre hors d’elle, maintenant. C’était cette sorcière qui l’avait assassinée sans qu’elle puisse faire quoi que ce soit pour riposter et éviter ce drame. Elle en aurait pas été là, sinon et n’aurais sûrement jamais dérangé cette Sabby en s’imposant dans son âme et conscience ainsi que son corps. Les poings de la jeune fille se serrèrent et elle se mordit la lèvre inférieure pour tenter de contrôler sa colère. Cela aussi était un effort de sa part pour ne plus commettre le même genre de gaffe qu’elle avait faite face à la sorcière des ténèbres. Mais elle en avait besoins d’en parler, ne serait-ce à n’importe qui mais il lui était nécessaire de libérer cette histoire.

- J’ai été tuée au Colline d’Umar dans le simple but de mettre un terme à l’existence de la sorcière qui vivait là-bas. J’ai laissé une amie, seule, avec ma mort sur les bras et je l’ai suppliée de me libérer d’un horrible sort jeté par une Liche nécromantique. Commencera-t-elle à raconter tout en regardant le ciel. Emy, s’appelle-t-elle, et elle est parvenue à libérer mon âme qui aurait pu aller se reposer en paix je ne sais où … Cependant, j’avais fais un vœu, celui d’une seconde chance, pour vivre encore, réparer mes erreurs et changer. C’est là que ce phénomène s’est produit, comme vous me l’avez conté et que j’ai pris possession de la part nocturne de … Sabby.

Soupirant légèrement, elle s’apprêta à continuer son discours d’une traite pour, enfin, pouvoir tout dire.

- Désormais, mon unique envie et de la rejoindre et lui montrer à quel point je lui en suis reconnaissante et aussi, il y avait une femme qui l’a aidée dans ma libération et celle de toutes les autres âmes enfermées par la Liche. À elle aussi je lui dois une fière chandelle. Elle reprit son souffle, elle n’avait pas l’habitude de parler autant, mais ça lui faisait un bien fou. Mais … Vous dites que Sabby est venue jusqu’ici vous apportez cette pierre, c’est sûrement qu’il y avait une raison plausible à cela. Était-elle accompagnée durant son voyage jusqu’ici ? J’ai cru voir une fée s’en aller à toute allure, en larme, ou entendre, je ne sais plus vraiment … Et si c’était elle qui l’a accompagnée, je souhaiterai pouvoir lui parler et savoir ce qui avait amené Sabby à venir là. Se serait un véritable gâchis de lui faire refaire toute la route … Vous ne croyez pas ?

Maintenant, est-ce que la Reine allait accepter de lui accorder une discussion avec la guide de Sabby ou est-ce qu’elle la redirigerait sur une autre idée ?

~ Il est 18 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Mar 12 Jan - 5:59


La jeune femme qu'était Rita semblait absorbée par la nature qui l'entourait, et cela, Ellesime le comprenait parfaitement, et pour cause, la différence du monde tout simplement ... L'étrangère n'avait pas caché sa surprise lorsque la reine se miniaturisa afin de lui faire une petite démonstration. Ca ne devait pas être facile pour Rita, déjà qu'elle avait perdu la vie, et ensuite se retrouver dans un décor qui lui était totalement inconnu, il y avait de quoi perdre pied ... C'était pour cela que Ellesime se comportait aussi spontanément avec la jeune femme, dont le regard vairon l'intriguait beaucoup d'ailleurs, il fallait savoir que la reine n'avait vu ce genre de chose que chez certains animaux, et non pas chez les Humanoïdes. De plus, durant ses explications, la monarque remarqua le changement soudain d'expression sur le visage de Rita au moment où elle prononça "Les collines d'Umar". Donc à peine eut-elle terminé sa question que cette dernière se mit à rougir de peur de l'avoir blessé ... Et oui, une Fée restait une Fée, reine ou pas. Cependant la jeune femme ne tardera pas à lui répondre, et par la même occasion mettre des mots sur cette colère. D'une oreille attentive, Ellesime écouta les malheurs de la demie-Elfe sans même bouger le moindre petit doigt, elle ne voulait pas la déconcentrer ... Tout de suite elle lui expliqua sa mort, ainsi que le lieu où cela s'était produit, et qui en était l'auteur. Après quoi elle évoqua le prénom d'une autre personne, Emy, étrange, cette identité ne lui était pas inconnue ... Mais bon ce n'était pas encore le moment pour se pencher là dessus. Rita continuait de parler, en laissant son coeur se décharger de toute cette souffrance, et la reine avait mal pour elle.

Son bref soupir laissait voir à Ellesime que cette dernière n'allait pas bien, c'était normal de toute façon, sa vie intégrale venait de prendre un grand coup suite à son trépas suivit de très près par sa résurrection ... Mais Rita était courageuse, et continua donc son explication qui faisait peu à peu monter les larmes dans les yeux de la reine qui continuaient de la fixer avec tendresse ... Ainsi elle voulait retourner là bas afin de remercier comme il se devait sa libératrice ainsi que l'autre personne qui l'y avait aidé. Ellesime se doutait parfaitement de cela, une personne ayant connu la mort, si on lui donnait une autre chance, elle voudra forcément reprendre sa vie là où elle s'était arrêtée, Rita n'avait guère besoin de se justifier sur ce qu'elle voulait ... Mais la reine n'en dira rien et la laissa continuer. Après quoi elle parla de son double, Sabby, en lui demandant pourquoi elle était venue jusqu'ici, et aussi si elle était accompagnée, d'ailleurs la jeune femme émettait quelques doutes à ce sujet, mis à part avoir vu une Fée s'en aller à toute vitesse, elle ne pouvait rien savoir d'autre ... Rita ne perdait pas le Nord en tout cas, car elle désirait parler à l'être qui avait guidé la jeune prêtresse jusqu'ici. Mais si Soomïne l'avait fuis de cette manière, elle allait certainement pas revenir de si tôt, la petite Fée était trop sensible pour endurer un tel choc, elle allait surement pleurer durant plusieurs jours entiers sur la perte de son amie ...

- Ce que vous venez de me raconter là est très dur à entendre, surtout pour des êtres tels que nous ... Commença la reine avec quelques larmes qui luisaient sur ses joues. Vous ne méritiez pas ce qu'il vous est arrivé Rita ... Et pour Emy, la meilleure façon que vous aurez de la remercier, c'est de la prendre dans vos bras, le fait de vous voir en vie sera pour elle son plus beau cadeau. Ellesime se tut un court instant le temps de sécher sa tristesse, avant de reprendre. Et pour vous répondre au sujet de Sabby, oui elle était accompagnée par l'une de nos plus jeune Fée, Soomïne. Malheureusement vous ne pourrez pas lui parler, elle est vraiment très sensible, je pense même qu'on ne la reverra pas pendant un long moment ...


Et pourtant ... Ellesime se trompait, Soomïne s'était enfuie oui ... Mais sa curiosité fut plus forte, ce fut pour cela qu'elle se cacha derrière la luxuriante végétation de la clairière des Fées, afin d'espionner la conversation entre Rita et la reine. Aucunes autres Fées ne se seraient permises d'avoir une telle audace, mais Soomïne revendiquait sa différence, ce n'était pas pour rien que seule elle hors mit Sabby connaissait l'existence de la sirène dans le lac enchanté ... Mais à présent elle devait réunir tout son courage pour de nouveau se montrer, et surtout devant cette autre personne qui était juste avant la métamorphose, son amie ... La petite Fée avant entendu son histoire, et elle aussi ne put s'empêcher de pleurer, déjà qu'elle sanglotait avant, alors là c'était la totale. Soomïne était prise à la gorge, elle ne savait pas si elle devait accoster l'étrangère ou bien s'en aller dans son coin comme elle avait toujours fais ... Dans des situations comme celles ci, la routine reprenait rapidement le dessus, mais pas cette fois ci ... La petite Fée se refusait de s'en aller, bien qu'elle ne savait pas que Sabby reviendrait une fois le jours levé, car elle était revenue après les explications de la reine ... S'essuyant le visage à l'aide de ses deux mains, Soomïne finira par sortir tout doucement de sa cachette, Rita pourrait d'ailleurs constater qu'une petite lueur se rapprochait sur sa gauche, puis, une fois assez prête, la petite Fée reprit sa taille humanoïde sous les yeux étonnés de la reine.

- Soomïne ... ? Comment ... Balbutia Ellesime.

- Pardon ma reine ... Mais, j'ai .. j'ai entendu .. l'histoire de la grande .. dame ... Voyant que la reine ne répondait rien, Soomïne continua tant que son courage le lui permettait. Je .. je voulais pas m'enfuir .. mais mais .. enfin ... quand je suis triste .. je .. je m'isole .. La voix de cette dernière était saccadée, on voyait bien qu'elle était gênée et qu'elle pleurait en même temps. Sabby était bien venue .. pour quelque chose ... la pierre que vous tenez ma reine .. c'est le présent de .. de .. de ..... Le silence était lourd, mais Ellesime voulait qu'elle aille jusqu'au bout. Syranei ...

- Syranei ? Demanda la reine avec un air étonné.

- C'est mon amie .. et Sabby avait accepté de l'aider ... elle voulait savoir si elle pouvait être acceptée comme moi je l'accepte .. alors elle est aller chercher cette pierre pour vous la faire remettre ..

- D'accord Soomïne ... Mais pourquoi ne l'a t-elle pas apporté elle même ?

- Parce que elle a peur qu'on ne l'aime pas ...

- Mais si voyons, dis moi où elle se trouve, j'irais la voir demain matin.

- Ohhhh merciii ... elle .. elle se trouve au lac enchanté .. Ohh je suis vraiment heureuse que vous acceptiez ...

Soomïne venait de commettre un impaire, elle n'avait précisé que c'était une Sirène, Ellesime s'attendait plutôt à voir une Fée en pleine dépression, rien d'autre ... Le choc risquait d'être grand. Cependant, une fois les excitations de Soomïne passées, il fallait en revenir à Rita, à présent elle venait d'avoir la réponse à sa question, donc elle désirait sans doute repartir dés maintenant pour les collines d'Umar, afin de faire la plus grande joie à Emy. Ellesime n'allait pas la faire attendre davantage, de toute façon il était évident que sa place n'était pas ici, et ça toutes deux le savaient, ce fut pour cela que la reine se rapprocha de Rita afin de reprendre la parole, alors que Soomïne était en train de s'éloigner petit à petit en faisant la moue ...

- Très chère Rita, je pense qu'il est temps pour vous de reprendre votre vie là où elle s'est arrêtée, et j'espère de tout coeur qu'il ne vous arrivera pas de nouveau malheur ... Puis, la reine fit apparaitre deux petites perles dans sa main gauche. Mais avant de partir, veuillez accepter ce présent de la part d'une Fée toujours aussi retourner par ce que vous venez de traverser, ces perles symbolises l'amitié éternelle, c'est à dire que vous en gardez une pour vous, et l'autre vous allez l'offrir à la personne qui vous tiens le plus à coeur. Ainsi, même si une grande distance venait à vous séparer, vous serez toujours unies tant que chacune d'entre vous aura sa perle sur elle, vous serez proche pour toujours, elles n'ont pas de pouvoir spécial, sauf le fait de s'illuminer si les deux amis en question venaient à se toucher physiquement. Personne ne pourra vous les prendre ...

Oui, personne, car hors mit le fait de s'illuminer si les deux amis se touchaient, elle ne pouvaient pas être volées, ni même perdues, car elles retourneront automatiquement à leur propriétaire, et la seule façon de faire cesser cela, c'était que l'amitié soit brisés par les personnes porteuses de ces reliques.

- Cependant je ne vous chasse pas Rita, mais je devine votre impatience, avez-vous autre chose à dire ?

Quant à Soomïne, elle était partie s'assoir un peu plus loin, ne montrant que son dos ailé à la reine ainsi qu'à Rita, elle ne savait plus quoi penser de cette situation, elle était heureuse pour la Sirène, ça oui oui alors ... Mais, elle venait de perdre une amie, et ça ... C'était vraiment très dur pour elle, mais si elle était toujours là, c'était qu'elle espérait revoir une transformation et ainsi avoir tout le plaisir de sauter au cou de Sabby, mais là .. Rien ne se passait ...

[Annonce : Si tu prends les perles, n'oublies pas d'actualiser ton inventaire Exclamation ]

~ Il est 19 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Mar 12 Jan - 17:19

Enfin ! Elle avait réussi à se confier pour la toute première fois de son existence ! Elle laissait les mots couler sur sa langue pour apaiser la souffrance qui tiraillait son cœur depuis bien trop longtemps. Elle voulut fondre en larme, mais en voyant la Reine être au bord de pleurer, elle se serra la gorge pour ne pas se laisser tenter à son tour, estimant qu’une madeleine suffisait déjà. Donc deux, bonjour ! La colline d’Umar, cette sorcière du même nom, Emy … Elle lui avait parlé de tout et en était soulagée. D’ailleurs, la Reine était tellement sensible que même sa voix en était altérée quand elle lui proposa de la prendre simplement dans ses bras pour la remercier pour sa délivrance. Non … Enfin, oui … Mais elle désirait simplement en faire beaucoup plus pour elle ! Elle avait tant fait pour la sauver alors qu’elle-même s’était lamentablement faite tuée par la sorcière des ténèbres qu’elles avaient affrontées avec son amie. Cette sensation de vouloir pleurer était toujours pesante dans son cœur mais elle ne voulait pas céder, elle était bien trop fière pour en arriver là et préférait de loin passer pour la grosse dure de première qui n’exprimait rien. Hors, cela était déjà en train de changer en elle du moment qu’elle avait adressé son premier sourire à Emy avait de laisser son âme quitter son corps. Ce changement sera-t-il bon pour elle ? Dans tous les cas imaginables et possible, on pourrait envisager que oui ! Cependant, en ce moment où elle attendait une réponse à sa question, Ellisime prendra un air désolé et répondra que la personne accompagnant la dite Sabby ne reviendrait sûrement pas avant un moment dû à sa sensibilité. Apparemment, l’apparition de Rita avait dû la détruire, mais cette fée n’était pas au courant pour les diverses transformations ! La prêtresse serait de retour au lever du soleil ! Et il fallait le lui dire avant que celle-ci ne se fasse de fausse idée.

- Dommage … J’aurai voulu lui parler. Déclara faiblement la jeune fille tout en tournant le regard sur sa droite.

Une lueur s’approchait ? Oui, elle ne rêvait pas ! D’ailleurs, la voix de la reine venait de prendre un ton totalement différent et semblait des plus étonnée. La nouvelle venue s’appelait donc Soomïne et était-ce elle qui avait guidé Sabby jusque là ?! En tout cas, en un seul coup, la joie de Rita était revenue à la charge pour laisser paraître un timide sourire sur ses lèvres qui ne s’étirèrent pas suffisamment pour que la Reine ni Soomïne ne la voit. Néanmoins, elle écouta attentivement la conversation qui suivra. Une pierre, celle qui lui avait donné cette deuxième chance, était le présent d’une personne en détresse, du nom de Syranei. Qui est-ce ? Une autre fée ? Elle ne le savait pas mais en tout cas, cela ne la regardait en rien. Elle préféra écouter la suite sans dire un mot pour ne pas les déranger dans leurs échanges. La nouvelle semblait terriblement timide vu sa façon de communiquer …

*L’acceptez comme elle l’accepte … ? Soit elle est si différente de toutes ou … Est-ce réellement une fée ? M’enfin … Ce n’est pas vraiment mes affaires …*

Croisant les bras, la demi-Elfe s’attarda sur le paysage et laissa le temps s’écouler jusqu’au moment ou Soomïne exprimait une joie intense mais qui restait un peu … étrange pour Rita. Quelque chose n’allait pas vraiment dans ce qui s’était échangée. Une information manquante, un petit truc qui n’avait pas été dit. Son regard vairon suivit la petite fée qui s’éloignait désormais pour aller s’asseoir un peu plus loin, offrant son dos aux deux autres personnes encore silencieuse. Ellisime s’était rapprochée d’elle pour reprendre la parole et lui proposer de retourner aux Colline d’Umar vu que sa place à elle n’était pas là. Mais alors, celle de Sabby, où était-elle ? Néanmoins, ce ne sera pas tout car, elle finit par tendre la main où deux perles apparurent par magie. Expliquant alors qu’elles représentaient un lien d’amitié puissant. La reine lui expliqua leur particularité avant de lui proposer de les prendre. Son amie la plus chère … ? Seul le nom d’Emy lui traversait l’esprit en ce moment et elle n’avait, en plus, personne d’autre à que le pourrait bien en donner une. Mais l’elfe impure avait tout fait pour la sauver des mains de cette liche et lui avait notamment permit de revenir. Si elle n’y était pas parvenue à temps, elle n’aurait probablement pas été choisie par la pierre portée par Sabby.

- Je vous remercie profondément pour votre gentillesse, Ellisime. Déclara Rita tout en prenant délicatement les deux perles dans sa main droite.

*Cela suffira-t-il à satisfaire Emy ? Je ne sais pas trop …* Pensait-elle en contemplant les deux petites choses.

- Cependant, oui, j’ai encore une petite chose à dire, mais à Soomïne, cette fois-ci.

Sur sa dernière phrase, elle avait légèrement levé le ton de sa voix pour qu’elle porte jusqu’à la fée en question qui se trouvait non loin d’elle, dans son dos. Celle-ci l’avait sûrement entendue mais la Demi-Elfe ne savait pas si elle allait se retourner pour autant. Donc, de ce pas là, elle s’approchera de la petite, tranquillement afin de ne pas l’angoisser et de s’agenouiller en face d’elle. Tentant de lui sourire au mieux qu’elle pouvait le faire, elle tendit sa main à cette dernière tout en déclarant :

- Je suis consciente que tu dois souffrir de l’absence de Sabby. Je ne sais pas à quel point tu l’aime mais je peux l’imaginer. Commença-t-elle par dire, d’une voix mielleuse. Cependant, si tu viens avec moi, tu la reverras demain matin. Cela peut te paraître étrange, mais d’après les révélations d’Ellesime, Sabby était atteinte d’une malédiction assez spéciale qui lui faisait changer d’apparence jour et nuit. Soupirant à nouveau pour marquer une pause, elle continua. Tu as entendu mon histoire, comment je suis morte et pourquoi je suis là à nouveau. Je n’ai pas fais disparaître Sabby, elle est toujours là, je peux te l’assurer. Dit-elle en plaçant sa main sur son cœur. Demain, au premier rayon du soleil, elle reviendra. Alors, Soomïne, je t’en prie, suis-moi, accompagnes-moi, c’est sûrement ce que désires Sabby.

*Encore faut-il que cela soit possible …*

Après avoir achevé ses mots, Rita levant les yeux en direction de la Reine tout en espérant qu’elle confirme ses attentes. La demi-Elfe espérait que Soomïne puisse la suivre afin qu’elle puisse revoir Sabby. Si Rita l’avait pu, elle aurait choisis une toute autre personne, toutes sauf la prêtresse qui semblait entretenir un lien fort avec la petite fée. Néanmoins, elle préférait quand même avoir la fée à ses côtés. Mais, désormais, il fallait attendre sa réponse, c’est tout ce qui importait la revenante.

~ Il est 19 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Lun 18 Jan - 6:37


Finalement Rita accepta les perles que Ellesime lui tendit, cependant la vue de la petite Fée lui fit se poser des questions, la reine s'en rendit compte qu'elle n'était plus vraiment dans la conversation, d'ailleurs la jeune femme finira par le lui dire ouvertement qu'elle avait quelque chose à dire, mais à Soomïne. À cela, Ellesime lui répondit simplement par un hochement de tête, signe qu'elle pouvait aller la voir et que ça ne la dérangeait pas. Par contre la petite Fée après avoir entendu ça ... sentit son coeur battre s'accélérer à vive allure, elle pensait à Sabby en ce moment, mais l'inconnue qui venait tout juste de s'accroupir devant elle lui força à revenir dans le monde réel. Puis, elle se mit à parler sur un ton angélique, à l'instar de la voix que l'on prend lorsqu'on parle aux enfants ... Cette dernière disait la comprendre, mais personne autre qu'une Fée ne pouvait se douter un instant de ce qu'elle ressentait, il ne fallait oublier que les émotions de ces petites créatures étaient décuplés par rapport aux autres races. Mais bon, ne disant rien Soomïne se contentait de l'écouter attentivement, et la suite la surprit énormément, Sabby, revenir au lever du soleil ? Mais qu'est ce que ça pouvait vouloir dire ? Alors juste après avoir pris conscience des paroles de Rita, la petite Fée leva légèrement la tête pour la regarder dans les yeux, d'ailleurs sur le coup elle ne fut même pas étonnée par le regard vairon de cette dernière, seul ce qu'elle venait de dire avait de l'importance pour elle en ce moment ... Après quoi elle lui demanda directement de l'accompagner de façon à ce qu'elle est une chance de revoir Sabby dés que l'aurore fera son retour. Devenant écarlate Soomïne avait beaucoup de mal à tout assimiler, mais l'essentiel était enregistré, de plus, une occasion de se sortir de sa routine se présentait à elle ... Malheureusement la décision ne dépendait pas de cette dernière, mais de la reine Ellesime ...


Ellesime n'avait même tressailli lorsque Rita fit la proposition à Soomïne de l'accompagner ... Un peu comme si elle s'y attendait, alors à son tour elle finit par se rapprocher un peu plus de deux jeunes filles. Arborant un léger sourire, tout portait à croire qu'elle allait approuver cela, mais ... Il ne fallait jamais se fier aux apparences. Quant à la petite Fée, se rendant compte de la présence plus proche de la reine, baissera la tête en signe de respect total, à cela Ellesime achèvera la distance qui la séparait d'elle et se postera juste à côté de Rita, sans aucune parole la reine imposa une douce main sur le dos de la jeune femme en même temps qu'elle mettait un genou à terre, afin d'être à la hauteur de Soomïne. Puis, avec juste deux doigts, elle releva le visage déjà inondé par les larme de la petite Fée, pour que cette dernière puisse la regarder dans les yeux et comprendre ce qu'elle allait lui dire.

- Brave Soomïne, cela était écrit dans les étoiles depuis ta naissance, aujourd'hui même, deux Destinées devaient changer, pour la tienne j'en étais pas vraiment certaine, quant à l'autre, je le sais depuis encore plus longtemps. Oui je suis inquiète et c'est normal, car c'est l'inconnu qui se présente à toi, mais je n'ai pas le droit d'empêcher ta Destinée de s'accomplir, sinon, des malheurs s'en suivront. C'est pour cela que tu vas accompagner Rita, enfin, seulement si tu le désires, mais saches que pour ma part je suis entièrement d'accord, et ce, quelque soit ton choix.

Après quoi, la reine se releva et retourna à la même place que lorsqu'elle avait parlé avec Rita. Mais après de telles révélations de la part de Ellesime, Soomïne fondit totalement en larme, prise entre joie et tristesse, elle ne savait pas ce qu'elle devait répondre, elle n'osait même rien penser ... La pauvre petite Fée, elle était toute rouge en plus de trembler au milieu de ses sanglots ... La reine se doutait bien que Soomïne allait réagir ainsi, mais là il fallait qu'elle se décide d'elle même, c'était pour cela qu'elle ne l'avait pas serrée contre son coeur pour l'apaiser. C'était difficile certes, mais la petite Fée tentera tant bien que mal de se ressaisir pour regarder de nouveau Rita dans les yeux ... Et malgré la peine que pourrait susciter son air présent, Soomïne n'en demeurait pas moins craquante avec son visage d'enfant. Alors, comme pour avec Sabby, la petite Fée se laissa aller au gré de ses émotions, et qu'importe ce qu'il pourrait lui arriver après ... Dépliant alors ses mains en douceur, Soomïne tendit ses bras afin de les enrouler autour du cou de Rita, ses ailes ne bougeait pas, mais le coeur y était ...

- Ou ... oui ... je.. je ... je veux ...

Ce fut les seuls mots qu'elle put réussir à sortir ... La gorge véritablement serrée, Soomïne ne pouvait pas faire long, mais au moins sa réponse avait le mérite d'être claire, elle désirait accompagner Rita, mais pas seulement dans l'espoir de revoir Sabby, mais aussi pour la découvrir elle, qui finalement lui fit une bonne impression ... Et évidemment pour aussi se détacher de sa pesante routine, chose qui n'était pas étrangère à Ellesime. D'ailleurs, la reine en voyant un tel acte de tendresse ne put s'empêcher de laisser valser quelques larmes à son tour, c'était tellement beau ... Comment allait réagir Rita à tout cela ? La réponse à cette question n'allait pas tarder à se faire savoir.

~ Il est 19 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Mar 19 Jan - 21:00

Alors que Rita venait de proposer à Soomïne de l’accompagner hors de la forêt, Ellesime s’approchera à son tour des deux femmes pour se positionner à ses côtés. Lui déclarant à son tour qu’elle n’avait rien contre le fait qu’elle suive sa destinée, mais qu’elle était surtout inquiète pour l’inconnu qui allait se présenter devant elle. D’ailleurs, Rita le constata par elle-même, la petite fée semblait extrêmement réceptive et sensible. Il était donc de son devoir de la protéger au péril de sa vie vu qu’elle lui avait fait une telle demande. Peut être était-ce trop inconscient ? Sûrement … Mais là où elles iraient, il y aura Emy, à deux, elles pourraient largement assurer la protection de la petite fée si le besoin se faisait sentir. Donc, il n’y avait aucune crainte. Et en plus, la demi-elfe avait totalement repris confiance en elle bien qu’elle n’avait pas ressentit la moindre présence magique dans son corps. Les avait-elle perdus, ses pouvoirs ? La jeune femme en savait trop rien et craignait quand même de savoir la vérité. Enfin … Tout arriverait au moment venu, n’est-ce pas ?

Au moins, une décision avait été prise et Soomïne avait prit le cou de Rita dans ses bras, qui, cette dernière ne pourra s’empêcher de rougir. Ce fut une étreinte étrange … Etrange, dans le sens qu’elle en avait jamais réellement reçus vu son caractère froid et qui forçait à repousser les personnes qui s’approcheraient d’elle de trop près. Après tout, sa lubie pour la magie faisait d’elle une magicienne un peu surexcitée et folle sur les bords à force de courir dans tous les sens pour résoudre tel ou tel mystère, comme tant d’autres qui remplissaient ce monde qu’était Astrune. Cependant, cette période semblait résolue et la Rita actuelle sentait bien que quelque chose avait changé en elle. Peut être s’était-elle rendue compte de plusieures choses dont elle ignorait dans sa vie passée ? Du moins, elle savait désormais que vivre sans amis, ça avait été une erreur. Dès sa rencontre avec Emy, elle avait été lourde du début à la fin mais avait finalement pu construire un lien malgré le contact sévère et froid qu’imposait Rita.

Alors que Soomïne était toujours accrochée à son cou, la jeune fille leva le regard tout en souriant délicatement, un sourire des plus sublimes. Ses yeux regardaient en direction de la Reine des fées et, par un simple hochement de tête, elle voulut la remercier.

- Soomïne … Je te remercie d’accepter ma demande, ça me fait si plaisir. Et je pense que Sabby le sera d’autant plus quand elle saura que tu l’as accompagnée jusque là où on ira, là où est mon amie. J’ai notamment hâte de te présenter à elle, peut être réaliseras-tu un rêve, pour elle ? Je ne sais pas si elle a déjà rencontrée une fée si charmante que toi.

Prend Soomïne dans ses bras, Rita se lèvera doucement et s’approchera d’Ellesime tout en caressant le dos de la petite fée qui sanglotait toujours contre elle.

- Avant de vous annoncer que je suis prête à y aller, je voudrai vous remercier de laisser Soomïne m’accompagner. Et notamment vous remercier de votre gentillesse et de vos explications quand j’étais déboussolée, tout à l’heure. C’était très gentil à vous.

Rita voulu se mettre à genoux pour marquer un signe de respect envers la Reine Féérique mais au vu d’avoir Soomïne dans ses bras, elle se contenta de se courber très légèrement en avant et de lui adresser un large sourire. C’était le mieux qu’elle pouvait faire. Elle ne se voyait pas poser la petite fée à côté et la reprendre ensuite …


[HS : Court .. Trop court ... Beaucoup trop court !! Mais je ne pouvais rien écrire d'autre ...]

~ Il est 19 heures 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   Ven 22 Jan - 3:24


Les Fées avaient les larmes faciles, ça ne faisait aucun doute, mais c'était tellement mignon à regarder ce qu'il se passait en ce moment ... Une tendresse si douce entre Soomïne et Rita était en train de prendre forme, de plus, la petite Fée se laissa prendre, preuve qu'elle n'en pouvait plus et qu'elle était d'accord avec la jeune femme ... Oui les surcharges émotionnelles pouvaient véritablement fatiguer, tel était le cas de Soomïne en ce moment. Après l'avoir quelque peu encouragé, Rita finira par revenir auprès de la reine afin de lui faire part de ses remerciement pour la gentillesse dont elle avait pu faire preuve à son égard. Ellesime trouvait cela tout à fais normal, il était inutile de la remercier, mais ne voulant pas manquer de politesse, cette dernière n'en dira rien et se contentera de hocher la tête avec un sourire certes sincère, mais mélancolique en même temps, car c'était un peu comme si on lui arrachait en membre de sa famille ... D'ailleurs ce n'était pas qu'une impression. Néanmoins il fallait franchir le pas, l'heure du départ avait donc sonné, mais avant ça, Ellesime avait autre chose à remettre à Rita. Il fallait savoir que entre temps elle s'était souvenu d'où elle pouvait bien connaitre ce nom de Emy, mais aussi la personne qui se trouvait derrière ... Si c'était bien elle, il s'agissait d'une Impure ... Il y avait un petit moment de cela, cette dernière avait fais la rencontre d'une Fée dont le moral était au plus bas, la reine ne l'oublierait jamais, Elizia, son prénom raisonnait encore aujourd'hui dans son esprit ...

- Je vous en prie Rita, j'ai autre chose à vous remettre avant que vous ne partiez, mais cette fois c'est destiné à Emy, elle comprendra tout de suite de quoi il s'agit ... Finissait-elle en lui tendant une feuille d'arbre géante roulé sur elle même. Seule elle pourra le lire, c'est un mot de ma part, par rapport à un évènement qui s'est produit dans son passé.

La reine parlait tout doucement, comme pour bercer Soomïne en même temps ... Mais il y avait une grande part de tristesse avec tout ce qu'il se passait ces derniers jours ... Et là de voir la petite Fée partir, s'en était beaucoup pour son immense coeur ... Puis, une fois qu'elle lui eut remit la feuille magique à Rita, Ellesime se rapprocha d'elle pour imposer sa main sur sa joue et l'autre sur le dos de Soomïne qui semblait s'être endormie au milieu de ses sanglots.

- Prenez bien soin de ma petite Soomïne Rita ... Commençait-elle avec une voix tremblotante. Elle va beaucoup me manquer, je la considère comme ma propre fille ... En tout cas sachez que j'ai confiance en vous, je suis certaine vous veillerez au mieux sur elle, mais soyez prudente s'il vous plait ... Un malheur est si vite arrivé, vous même en avez fais les frais, mais je sens que votre coeur est grand. Par contre j'espère que vous viendrez nous rendre une petite visite quand le coeur vous en dira, sachez que vous serez toujours accueilli chaleureusement ici ... À présent il est temps pour vous de reprendre le cours de votre Destinée, et pour Soomïne de la commencer, à vos côtés ...

Laissant sa main glisser le long de la joue de Rita, la reine finira par se reculer légèrement. Ellesime était vraiment un très grande reine, et très courageuse pour parvenir à passer par delà sa tristesse pour le bonheur des autres. Après quoi elle sortit une étrange baguette de son vêtement avant de la pointer en direction de Rita et Soomïne qui attendaient que cette dernière passe à l'action. Les deux jeunes filles n'auront pas longtemps à attendre, car Ellesime libéra soudainement un éclair aveuglant sur la demie-Elfe ainsi que la petite Fée, puis, toutes deux s'illuminèrent intensément avant de rétrécir littéralement sous l'effet du sortilège ... La reine les maintenait en lévitation jusqu'à ce qu'elles aient atteinte la taille adéquate, puis, et détonation se fit ! Rita et Soomine furent projetés avec force dans les airs, elles avaient décoller à l'instar d'une fusée ... Et c'était ainsi qu'elle se dirigeaient tout droit sur les collines d'Umar, ou plutôt dans la forêt juste avant le village, afin de ne pas ameuter tout le quartier non plus ... Heureusement elle ne se cracheront pas, mais atterriront délicatement juste avant de toucher le sol, et ce, tout en retrouvant leur taille originelle ... D'ailleurs, si Rita regardait le ciel à cet instant, elle pourrait encore voir la trainer scintillante qu'elle venait de faire. Quant à Soomïne, elle venait tout juste de se réveiller, et la première chose qu'elle su dire, c'était de demander où elle était ...

[OUT : Rita et Soomïne atterrissent aux Collines d'Umar ... Arrow]

~ Il est 19 heures 25 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Reine me recevera-t-elle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Reine me recevera-t-elle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: