AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 La maison de l'impure du village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La maison de l'impure du village   Dim 25 Sep - 15:42

La joie de retrouver son amie après ce temps qui lui paru interminable, la jeune fille le lui démontra en la serrant fort dans ses bras et en exprimant ses sentiments. Plus rien n'existait en ce moment, elle était si contente de la revoir mais rapidement, elle déposa son regard sur la reine qui était toujours présente. Sauf que la seule chose qu'elle trouva à faire, c'était de savoir ce qu'il était advenu de Rita vu la colère que la reine portait en elle avant de la faire apparaître. Elle espérait qu'elle n'avait pas été trop secouée ou gronde, voire même punie. La prêtresse ne devait pas se rendre compte de la gravité du problème. Enfin si... juste qu'elle aimait pas les discorde, les punitions même si c'était nécessaire par moment. C'est juste son être trop gentil qui avait pris le dessus sur la situation sans prendre le temps d'analyser. Et pour cause, la Reine vint à lui répondre sèchement et insinua que la vie de la petite Soomïne importait peu à la jeune fille. Chose fausse évidemment ! Serrant les dents, Sabby voulu contester mais d'un simple regard elle le lui fit comprendre qu'elle était en tort !! Resserrant davantage la petite fée dans ses bras, la jeune fille plongea son visage dans le creux de sa nuque. Voulant s'y perdre, ne pas penser au mal qu'elle avait ressenti mais voulait pouvoir aider les gens autour d'elle.

Relevant la tête même pas une seconde après, Sabby venait de contrarié la reine sur sa décision concernant Rita et la sentence qu'elle avait donné et qui était justifiée après le mal qu'elle avait pu causer à la petite fée par son entêtement. Voulant lui répondre, elle se retrouva à court de mot et ne fit que balbutier quelques sons incompréhensible. Se rendant compte qu'elle avait parlé trop vite sans chercher à savoir comment les deux fées se portaient.

- Non Ma Reine... Je... je...

*Je suis trop gentille peut être....*

- Pardon... Dit-elle alors tout bas en baissant les yeux sur sa droite, direction le sol. Je ne voulais pas vous offenser, c'est juste que...

*Non tais-toi ! tais-toi !*

Après quoi, Sabby ne dira plus un mot pour alors simplement être spectatrice de la conversation qui allait suivre entre les deux fées. Une douleur sourde frappa la jeune prêtresse en plein coeur. La Reine voulait que Soomïne rentre avec elle et qu'elle n'en avait pas le choix. Que la vie à l'extérieur de leur domaine était ben trop dangereuse et cruelle ! A cela, Sabby s'en mordit la lèvre inférieure, se sentant responsable de sa souffrance alors qu'elle n'avait été causée que par personne d'autre que Rita. La lumière du soleil qui se levait au milieu des silhouettes des deux fées, Sabby releva le regard pour observer ce qu'il se passait en se sentant impuissante. Elle voulait empêcher la reine de la séparer d'elle mais ne pouvait pas décider à sa place. Alors au moment où la prêtresse se releva en retenant quelques larmes de s'échapper, passant le dos de sa main sur ses joues, elle ouvrit la bouche pour pouvoir dire ce qu'elle pensait et désirait. Mais contre toutes attentes, ce fut Soomïne qui la dévança avec un "non" distinct et clair.

- Soomïne... Murmura-t-elle en souriant discrètement de joie.

Sabby ne savait pas quoi penser, ni quoi faire. Elle resta immobile à contempler la petite fée qui, pour la première fois face à celle qu'elle devait considérer comme sa mère, disait clairement ce qu'elle désirait par-dessus tout. La jeune fille se devait de se contenir, la voir se défendre ainsi, lui dire ce qu'elle voulait, savoir qu'elle ne voulait qu'une seule chose : rester avec la prêtresse. Cette dernière crispa sa main droite sur le tissus de son vêtement aux niveauc des hanches et ferma les yeux. C'était fort, trop sensible elle était Sabby. Les larmes en devenaient difficile à les retenir et quelques unes purent s'échapper malgré les paupières fermées. Les sanglots furent alors leurs apparitions...

Elle ne disait rien, n'intervenant pas dans leurs échanges et sentait ses jambes fléchirent. Les émotions fortes et intenses, la jeune fille rouvrit ses yeux rougis par les larmes et observa la scène... La reine, triste, finit par accepter la dure décision de sa petite fée et décida de s'en aller rapidement en adressant un dernier mot à la jeune humaine. Ce fut un peu comme une lame qui l'acheva, qui détruisit la barrière qu'elle s'était érigée pour retenir l'afflux de larme. C'est alors qu'elle laissa libre court à ses émotions, ne se retenant plus, étant elle aussi affectée par la douleur que ces deux fées éprouvaient ainsi que profondément touchée par la volonté de Soomïne à vouloir rester auprès d'elle.

- Ma Reine... Dit-elle entre des sanglots. Je la protégerai mieux... que ma propre... vie.

C'est alors qu'elle disparut et qu'elle laissa l'humaine et la petite fée entre elle. Mais le silence continua de régner pour le moment. Mais le geste de Sabby sera direct... elle s'approcha de son amie rapidement et la saisit dans ses bras pour la consoler au mieux qu'elle pouvait et la serrait aussi fort qu'elle pouvait. Toutes deux étaient en larme, mais les sanglots de Soomïne étaient terribles. Sabby s'en voulait dans un sens de les avoir séparée mais elle était aussi heureuse de la savoir toujours près d'elle parce qu'elle était devenue en l'espace de très peu de temps plus importante qu'une amie. Caressant la douce chevelure blonde de la fée, Sabby calma ses propres sanglots pour ensuite se coller mieux contre elle et la blottir dans ses bras. De telle sorte que la tête de Soomïne soit collé contre le coeur de la prêtresse.

- Soomïne... tu es... courageuse... Dit-elle doucement.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: La maison de l'impure du village   Mar 12 Juin - 1:30


Se séparer de la reine eut l'effet d'un véritable électrochoc pour Soomïne. Sa sensiblerie associée à la grandeur de l'évènement provoquaient une tristesse inédite en son sein... Son coeur tambourinait contre sa poitrine, tandis que ses larmes coulaient sans retenue. Durant un instant, le monde donna l'impression de s'effondrer tout autour d'elle, bien qu'en vérité, ce n'était autre que la petite Fée qui s'écroulait au beau milieu de ce dernier. Heureusement encore que Sabby était là... car sans même en comprendre la raison, Soomïne s'était déjà par trop attachée à la jeune Humaine. Sans doute retrouvait-elle une part de son être chez sa nouvelle amie. Enfin bon, nul n'était en mesure de l'expliquer pour le moment, il était donc inutile de s'y attarder plus avant. Pour l'heure, la petite Fée tentait tant bien que mal de se remettre de ses émotions, qui, pouvait-on le dire, n'étaient pas des moindres !

-*Ellesime... je suis si désolée...*

Ce songe larmoyant ne cessait de passer en boucle dans l'esprit de Soomïne. Elle savait qu'elle avait fait du mal à sa mère de coeur, voilà un fait dont elle ne pouvait se dérober. Seulement, même si son âge actuel ne lui permettait guère de faire face à toute la complexité du monde des adultes, la petite Fée demeurait néanmoins prête à assumer sa décision. Mais qu'est-ce que c'était difficile...

- Sabby... Laissa t-elle s'échapper entre deux sanglots.

Il ne s'agissait pas d'une interpellation, mais une demande d'amour et d'attention... Celle-ci le prouva d'ailleurs en passant doucement ses petits bras autour du cou de la prêtresse, pour ensuite lover sa tête dans le creux de son épaule. Les ailes rabattues, Soomïne finit par s'endormir, visiblement exténuée par tout ce qu'elle venait d'éprouver.

[Annonce : Si l'on prend en considération son extrême sensibilité, Soomïne pourrait bien sommeiller ainsi jusqu'au crépuscule. Mais tu demeures néanmoins libre de la réveiller dans les alentours de midi, histoire que ça ne fasse pas un trop grand trou dans ton RP, ou pire encore, que la petite Fée s'en retrouve avec une horloge biologique sévèrement altérée Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: La maison de l'impure du village   Lun 16 Juil - 18:51

Ses bras l’enlacèrent de toute l’affection qu’elle portait à l’égard de la petite fée qui ne pouvait arrêter ses terribles sanglots. Tout son corps en était secoué, chaque nerf subissait la profonde blessure qu’elle venait d’avoir au cœur. Mais qui était, après tout, un choix qu’elle avait fait. Qu’elle désirait et l’avait fermement fait savoir à la Reine quand elle avait voulu la ramener en Silmarïen. Pleine de détermination. Sabby en éprouva elle aussi sa propre souffrance quant à leur séparation mais aussi à une joie, un soulagement de ne pas laisser son amie s’en aller sans rien pouvoir y faire. Après tout, Soomïne ne venait-elle pas de faire un choix qui était énorme et qui changerait désormais sa vie ? Enorme, oui. Du moins, si elle ne changerait pas d’avis plus tard. Mais l’humaine n’y pensa pas, serrait la petite Fée davantage contre elle pour la consoler. Appuyant l’oreille de son amie sur son cœur pour l’aider à la bercer et soulager sa peine. La prêtresse savait bien que la plaie prendrait beaucoup de temps à se refermer. Mais elle sera là à chaque instant, ne laissera jamais la jeune Fée seule comme l’avait fait Rita sur un coup de tête qui avait fini par coûté la vie à Soomïne. Une haine profonde était née en Sabby à l’égard de cette demie-elfe mais elle ne se laissera pourtant pas ronger par ce vice. Oubliant tout pour approcher ses lèvres de l’oreille de son amie et lui murmurer doucement :

- Respire profondément… Dit-elle en caressant son dos et sa chevelure ensuite. Je suis là, t’en fais pas...

Ce fut qu’ensuite qu’elle sentit les bras de Soomïne l’enlacer à son tour et se serrer un peu plus contre elle. Elle se blottit doucement. La tête contre son épaule et ses ailes se rabattant lentement. Sabby sentit cette dernière réussir à calmer gentiment ses sanglots pour laisser place à un soupir de fatigue suivit d’un silence. De peur de la brusquer, la prêtresse n’osa pas bouger, gardant bien son étreinte sur elle et fixant le point où se tenait la Reine Féérique un peu plus tôt. Se remémorant la scène qui c’était déroulée devant elle. Passant encore et encore les dernières paroles dites par Ellesime. Sabby allait prendre soin de la petite Fée bien plus que sa propre vie et allait tout faire pour lui faire découvrir la plus merveilleuse facette d’Astrune.

- Soomïne… Commença-t-elle à murmurer à nouveau. Tu es si courageuse…

*Je me sens si bien depuis que je t’ai rencontrée* Pensa-t-elle alors en caressant sa chevelure blonde douce comme de la soie.

La respiration de son amie ralentit, son pouls s’était calmer, elle ne tremblait plus. Ses sanglots avaient cessés. Sabby, se recula doucement pour pouvoir voir le visage de Soomïne. Elle ne put s’empêcher de sourire en la retrouvant endormie. Après tout, les émotions fortes aussi fatiguent énormément. Elle-même ressentant une pointe de sommeil. De toute la délicatesse qu’elle pouvait être investie, la jeune fille prit plus fermement la fée dans ses bras pour se lever et la porter. Sans la réveiller. S’approchant d’un arbre sur lequel elle comptait s’adosser pour veiller sur elle. Appuyant son dos contre le tronc massif, elle se laissa glisser le long de l’écorce. Sans bruits. Sans froisser son vêtement, jusqu’à être assise et déposer délicatement Soomïne sur ses jambes. La tenant dans ses bras comme un bébé venant de naître. Laissant son regard saphir se perdre sur le visage soudainement paisible de son amie. Mais marqué par l’émotion et les larmes. Rougit et bouffit. Passant le dos de sa main libre sur sa joue pour sécher les dernières perles salées. Souriant alors pour ensuite la laisser se reposer. Ne fermant pas l’œil. Observant son visage et parfois les alentours.

Quelques heures passèrent, elle ne savait pas trop si c’était trois ou quatre heures qui étaient passées. Mais dans tous les cas, elle allait réveiller Soomïne afin de s’assurer qu’elle allait bien. Se redressant sur le tronc, restant assise, la jeune fille posa une main tendre sur la joue de la fée et murmura son prénom pour la réveiller doucement. Sans la tirer trop vite de son sommeil.

- Soomïne… Dit-elle dans un doux murmure. Soomïne, réveille-toi… Elle insista mais délicatement.

Elle ne savait pas comment elle allait la retrouver. Mais une chose était sûre… elle allait être marquée par la souffrance un certain temps. Mais Sabby n’abandonnerait jamais. Priant intérieurement Loominëi pour veiller sur elles et la vie de la petite Fée qui était sa plus chère amie. Se sachant assez forte pour lutter contre tous les maux du monde, elle n’avait pas peur, sentant la Déesse dans son coeur. Alors… Gardant un sourire radieux pour accompagner le réveil de Soomïne, Sabby caressa son front et sa joue tout en gardant un silence bienveillant. Pour la rassurer. Elle ne bougea pas, attendant que celle-ci soit éveillée. Le soleil les berçait toutes les deux et les enveloppait de sa douce chaleur de midi, assises à l’ombre d’un sapin typique de la région des collines.

- Bonjour Soomïne… Dit-elle délicatement, d’une voix joyeusement.

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 12 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: La maison de l'impure du village   Mer 10 Oct - 12:44

Une matinée riche en émotion venait de prendre fin pour Soomïne et Sabby. L'une blottie dans les bras de l'autre, offrait à la nature environnante, un amour inexpugnable digne des coeurs les plus nobles. Mais quand vint le temps de midi, ce fut un regard humide qui se posa sur le visage ensoleillé de la prêtresse. Sans prononcer le moindre mot, la petite Fée demeura ainsi durant l'espace de quelques minutes, allant même jusqu'à faire s'effacer le sourire radieux de la jeune Humaine. Puis quand sa conscience lui revint, un câlin emplit d'amour et d'affection réchauffa le coeur d'une Sabby torturée par l'inquiétude que cette triste expression avait pu faire naitre en elle. Un long soupire rassuré s'échappa alors. La prêtresse était aux anges de savoir Soomïne toujours aussi désireuse de rester à ses côtés, quant à la petite Fée, elle était convaincue de son bon choix, car le fait d'avoir vu le visage de son amie à son réveil fut pour elle une révélation. Étant donné la hauteur du soleil dans le ciel, l'enfant Féerique comprit que Sabby était restée auprès d'elle toutes ces heures durant. Or, si ça ce n'était point une preuve d'amour sincère, alors qu'est-ce qui l'était ?

Un dialogue pour le moins affectueux naquit, à partir duquel s'en suivit un repas fruité. Sabby et Soomïne apprenaient à se connaître. Elles parlèrent tour à tour de leur vie passée, en passant par les incontournables cultures propres à leur peuple. Cet enrichissement mutuel se prolongea jusqu'aux abords du crépuscule. Soomïne avait besoin de parler pour oublier sa peine, mais pour ce qui était de Sabby, ce tournant dans sa vie par cette si tendre rencontre, résonnait en elle comme un nouveau départ. Depuis trop longtemps plongée dans sa solitude nomade, la prêtresse avait quelque peu oublié ce qu'était qu'un vrai contact, ce qui expliquait en grande partie son euphorie. Toutefois, à l'approche du soir, Sabby suggéra à Soomïne de se faire toute petite, car elle allait passer à l'auberge afin de faire le plein de vivre, après quoi... elles iront dormir à la belle étoile. La météo était clémente, alors autant en profiter qu'elle disait. Pour la petite Fée, ce programme était enchanteur, car elle savait que son amie cherchait à la complaire en voulant sommeiller parmi les arbres...


[OUT : Un Destin lié... ~ICI~ Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 17 heures 54 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La maison de l'impure du village   

Revenir en haut Aller en bas
 

La maison de l'impure du village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: