AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Une rencontre décisive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une rencontre décisive.   Mer 30 Déc - 18:47

J’avais passé l’après-midi à me préparer pour l’expédition qui allait peut-être s’effectuer. Tout de suite après que Eäwen fut parti en trombe, je m’étais dirigé droit vers la chambrette que j’occupais sur les toits, ou j’avais stocké mes armes et mes armures, ainsi que le peu d’or qu’il me restait.

Désormais vêtu d’une armure de cuir noire me recouvrant entièrement, laissant cependant la tête découverte, mes sabres battant mes flancs, la lumière du soleil couchant se reflétant dans l’acier sans taches, j’avais fière allure. Dans mon dos était fixé la gigantesque épée à deux mains qui m’avait sauvé la mise bien des fois, en mettant hors d’état de nuire les ennemis trop coriaces pour des lames plus petites. Lorsque j’avançais dans la rue, ma silhouette massive faisait s’écarter les passants, créant un couloir dans lequel je pouvais me déplacer sans peine. Même si je préférais la jouer discret, j’avoue que la situation était assez plaisante. Et puis, ça limitait les risques d’agression. Même si d’habitude je ne me faisais pas non plus agresser. Enfin bon.

J’en étais à ces considérations lorsque j’arrivais dans le quartier des docks. Le soleil commençait à se coucher, la lueur rougeoyante s’étalant sur l’eau.

* Bon… C’est pas tout ça, mais comment je vais trouver cette taverne, moi… j’ai pas pensé à lui demander, et je ne suis pas vraiment familier de ce quartier… Il ne reste plus qu’a demander mon chemin, je crois…*

J’avançais vers un homme d’âge moyen, et lui demandait la direction à suivre. Les yeux du pauvre homme était exorbités, fixés sur la gigantesque poignée de mon espadon. Il pointa une direction du doigt, et, lorsque je regardais vers celle-ci, se sauva en hurlant.

* Décidément, les gens sont impressionnables…*

Je me dirigeais rapidement vers la direction indiquée, ne désirant pas rater le capitaine. les ombres s'allongeaient tandis que j'avançai, les mouettes criaillaient, le seul autre son perceptible étant le bruit sourd de mes propres pas dans la rue désertée.

Lorsque je me présentais à la porte de l’auberge, le soleil était déjà haut dans le ciel. Il devait être environ 17h, j’avais donc encore un peu de temps devant moi avant le rendez-vous avec Aëwen. J’entrai alors dans une pièce assez grande, bruyante, et enfumée. Autour de moi, les clients buvaient, jouaient aux cartes, discutaient. Les serveuses et serveurs passaient, leurs plateau de commandes dans les mains. Une table restait vide, dans un coin de la pièce. Sans un mot, je m’installais. Une serveuse, aimable malgré la fatigue et ma froideur affichée, prit ma commande et repartit au comptoir. Une bière à la main, je me carrais dans la chaise, me mit dos au mur afin de voir la porte, et commençait à attendre… ce cher capitaine ne devrait plus tarder à arriver…

[HRP/ je me suis essayé à la première personne sur ce post. Si ça te convient, j'essaierai de continuer comme ça. mais je peux aussi revenir en troisième personne Razz /HRP]

~ Il est 17 heures 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Jeu 31 Déc - 4:57


La mer avait été calme tout la journée, donc ça sera de bonne humeur que le capitaine Hariil rentrera au port de Nandis, la navigation fut si paisible que l'heure où il amarra était déjà bien avancée, normalement sa ponctualité s'estimait vers les quinze ou seize heures habituellement. Mais bon ce n'était pas un soucis, en tant que pirate il faisait bien ce qu'il voulait, seulement à la différence de ses congénères c'était quelqu'un de honnête, il ne prenait pas ce genre de loisir qui était de piller plus faible que soit, non il arpentait fièrement les mers toujours en quête d'aventure. Seulement Eäwen n'avait pas précisé qu'il se déplaçait toujours avec sa famille au complet, autrement dit sa femme puis sa fille. Nombre d'homme avaient aborder sa fille à cause de sa sombre beauté, malheureusement pour eux ils gisent aujourd'hui au fond de l'océan avec une pierre tombale attachée à leur pied ! Mais cela était gardé secret de façon à ce que les tentés continuent d'affluer sur sa progéniture, quelque part c'était une sorte de fierté, puis le fait de les noyer ensuite était doublement jouissif. C'était là un défaut majeur qui était de faire de sa fille sa propriété ! Mais sa femme et lui s'en fichait de ce que pouvait penser les autres sur leur façon de faire, et pour la fille, malheureusement elle n'avait pas son mot à dire ... Que ça lui plaisait ou non il fallait faire avec.

Bientôt le Cristal bleu sera prit d'assaut par la famille Hariil, quant au reste de l'équipage, et bien ils devaient aller voir ailleurs, car le couple voulait sa tranquillité durant ce moment ! Le dirigeant de l'auberge connaissait bien leurs habitudes, puis, il les appréciait grandement, ce fut pour cela que quand un homme fit son entré il crut voir le capitaine, à cause de l'heure tardive ... Mais en fait ce n'était qu'un client de passage, ainsi donc il envoya une serveuse prendre ce qu'il désirait. Les minutes passèrent ... Puis, tout à coup, la porte s'ouvrit dans un bruit assourdissant, et ce fut justement la capitaine Hariil qui faisait son entrée, ensuite sa fille puis en dernier sa femme, on pouvait voir que le fruit de leur amour était étroitement surveillée et protégée. Après quoi ils iront s'assoir à leur table habituelle en attendant qu'on les serve.

- Hey Bernard ! Deux chopes de bière comme d'habitude et un jus de fruit pour la demoiselle ! Fit-il de sa voix forte s'élevant au dessus du bruit de conversations déjà présent. Ah ! Et une de tes fameuses tartes maison !

- Très bien capitaine, ça marche !

- Non ça doit courir ahahahah !

- Ahahahah


La femme, Annabelle, riait à chaque fois que son mari sortait une blague à une pièce de cuivre, mais bon il était conseillé de suivre sa bonne humeur, sinon ça pouvait très vite dégénérer ... Elle avait pratiquement le même caractère que ce dernier, et elle était surtout très moqueuse, se croyant le plus belle de toutes, elle n'hésitait pas à le faire savoir des qu'elle croisait une autre femme. Pour sa fille s'était différent puisque c'était elle qui l'avait conçu, donc elle ne pouvait être que parfaite ! Elle avait aussi sa réputation, mais plus sur l'île de Tësnu, ici personne n'osait l'approcher car elle n'était pas femme à se laisser courtiser, et c'était dans son intérêt d'ailleurs, si elle ne voulait pas rejoindre les malheureux quelque part au fin fond de l'océan ! Par contre elle avait le droit à la parole autant qu'elle le voulait, Annabelle n'était pas soumise comme le plupart des autres femmes mariées à un pirate.

- Bernard ! S'écria t-elle à son tour. Changes moi cette musique de fond, elle m'irrite les tympans !

- Bien madame.


Quant à la fille, Belle, elle était complètement différente de ses parents ... Très timide, toujours renfermée sur elle même, elle se laissait couver sans rouspéter, et pourtant elle n'aimait pas ça ... Toujours qu'on laisse les hommes s'approcher d'elle pour ensuite les envoyer par le fond ... Elle était complice de meurtre quelque part. Belle ne voulait pas suivre la voie de ses parents, la mer ce n'était pas son truc, mais bien sûr elle n'en avait jamais rien dis, sinon elle passerait au fouet ! C'était pour cela que au fond d'elle même, elle espérait qu'un jour quelqu'un l'aide à se sortir de cette spirale infernal, elle en avait plus qu'assez de tout ça, et plusieurs fois elle avait songé à mettre fin à ses jours, mais elle ne voulait pas non plus que ses parents en souffre ... Cette jeune fille avait un coeur d'or, mais chaque année passée dans cette famille lui faisait perdre son éclat, et bientôt il ne restera plus rien d'elle ... La preuve en était, elle n'avait aucun ami ! Et sa mère la rassurait bien de ce côté là, mais pourquoi avoir des amis ma chérie, puisque tu as ta maman !

-*Je suis vraiment pas pressée de repartir ...*

À présent il ne lui restait plus qu'à prendre son mal en patience en attendant que la routine continue à suivre son cours ... Dans ce genre de vie on échangerait volontiers sa place avec celle d'un condamné à la potence !

~ Il est 17 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Lun 4 Jan - 10:48

Le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’avais pas attendu très longtemps. Juste le temps de finir ma bière, timing parfait. Cependant, j’eut un certain choc lorsque je vis entrer le cortège dans l’auberge. Je ne m’attendais pas à ce qu’il amène également sa femme et ce qui devait être sa fille… ça allait peut-être un peu compliquer la tâche, surtout vu comment elle était entourée par ses parents… ça ne devait pas être facile pour elle, la pauvre… Je détaillais du regard les arrivants.

D’abord, le capitaine. Assez grand, fort, bel homme… Mais je ne savais pas pourquoi, mon instinct me disait de me méfier, derrière une apparence affable se trouvait un requin des mers du Sud.

Ensuite, ce qui semblait être sa fille. Mignonne. Voir jolie même. Mais, et je le voyais à ses yeux, pas épanouie. Visiblement, la protection de ses pirates de parents allait plus loin qu’un simple accompagnement… A tout les coups, faire mine ne serait-ce que de songer à m’intéresser à entreprendre un début de commencement de relation avec elle allait me valoir une visite gratuite des fonds marins sans le supplément scaphandre mais avec l’option pierre très lourde… De toute manière, je ne m’intéresserait pas à elle. Par contre, j’allais peut-être devoir surveiller de près Aëwen…

Et enfin, la troisième arrivante, une femme dans la fleur de l’âge, sans doute la femme du capitaine. Assez jolie. Mais arrogante à souhait, visiblement habituée à donner les ordres et à ce qu’on lui obéisse.

*Je sens que ça ne va pas être simple*

Je hélais une serveuse, lui donnait assez de monnaie, et lui dis de payer les commandes du capitaine. Je ne sais pas si ça le décidera à m’écouter, mais je comptais bien lui parler une fois son repas fini….

~ Il est 17 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Mer 6 Jan - 22:50


Les dégustations allaient bon train, et le capitaine Hariil ne se préoccupait même pas des gens qui l'entouraient, enfin jusqu'à ce que la serveuse ne vienne à lui pour dire que sa note était payée. Ne comprenant pas il lui demanda de s'expliquer en la retenant fermement par le bras, cette dernière n'eut alors d'autre choix que de désigner l'homme qui c'était montré généreux envers la famille de pirate. Mais le capitaine n'était pas dupe, on n'allait pas lui payer sa note par simple charité, c'était qu'on avait un service à lui demander ! Surtout si c'était de la part d'un inconnu. Alors l'idée lui vint de changer de table pour aller rejoindre ce payeur anonyme, et bien sûr il embarqua toute sa petite famille avec lui ... Le capitaine sera le premier à s'assoir en face de Laraan, n'hésitant pas à mettre ses pieds crasseux sur la surface de la table. Ensuite sa femme, puis en dernier sa fille qui mit un certain temps à se décider, car elle se sentait déjà mal pour cet inconnu si aimable. Un long silence s'en suivra, aucun mot ne sera échangé, la pirate Hariil se contentait de fusiller littéralement cet homme du regard, qu'avait-il derrière la tête ? Impossible à savoir, en tout état de cause Eawën ne l'aurait pas envoyé vers une mort certaine, mais peut être que la façon dont il s'y était prit pour attirer son attention ne convenait guère au capitaine ...

- Alors, j'ai l'air d'un mendiant au point que tu paies ma note de consommation ? Je fais pitié à ce point là ? Alors qu'il retirait ses pieds de la table il ajouta. À moins que ce soit pour ma fille, tu veux te la faire c'est ça ?

Belle se mit soudainement à rougir de honte, on aurait dis une tomate, des fois elle en avait plus qu'assez de ses parents, ils étaient tellement détestables lorsqu'ils se comportaient de la sorte, mais hélas elle ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre ... Attendre que l'orage passe. Claquant des doigts contre la table, le capitaine n'attendit même pas que ce dernier lui réponde pour s'expliquer ...

- À moins que ce soit ma femme qui t'intéresse ! Puis tapant du poing sur la table il termina. AVOUES !

Pour le moment il était le seul à parler, Annabelle se contenta juste de rire aux suppositions de son homme, quant à la fille, si elle pouvait disparaitre sur le champ ça serait déjà fait !

~ Il est 17 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Jeu 7 Jan - 23:42

Ah ça… Moi qui voulait une réaction de la part du capitaine… J’étais servi. J’avais d’ailleurs eu mal pour la serveuse, qui allait garder quelques jours la marque de la poigne solide du capitaine. Ce dernier s’était ensuite dirigé vers ma table, accompagné de sa femme et de sa fille. Cette dernière semblait traîner les pieds d’ailleurs.

Calant les pieds sur la table, le capitaine me fusilla du regard un long moment, laissant le silence s’installer. Je ne baissais pas les yeux. Après plusieurs minutes de ce duel silencieux, il enleva ses pieds de la table et démarra au quart de tour, énervé comme pas deux. Au moment de la tirade ou il commença à m'accuser de vouloir coucher avec sa fille et sa femme, je ne put m’empêcher d’éclater d’un rire sonore.

- D’abord tu es un mendiant, ensuite je veux me faire ta fille, et enfin ta femme! Je ne savais pas que vous me portiez autant d‘estime, capitaine! Pourquoi pas la grand-mère, pendant que vous êtes dans l'absurde? Voir même le perroquet, tant qu'on y est! Premièrement, celui qui vous confondra avec un mendiant devra forcément être aveugle, car vous n’avez n l’habillement ni la stature d’un de ces pauvres gens. Ensuite, bien que votre fille et votre femme soit magnifique, je ne suis pas attiré par elles. Je n’ai personne en vue, ça ne risque pas de changer, et je ne suis pas adepte des aventures d’un soir. Par contre, je suis prêt à payer pour embarquer avec un de mes amis sur votre bateau, au prochain départ.

Je me tut, une lueur d’amusement encore présente dans l’œil. Je ne savais pas encore si il allait m’accepter, mais je savais qu’il avait un caractère enflammé, et que la cohabitation allait être intéressante si il y avait. La femme et la fille était beaucoup plus discrètes. Mais la fille retenait quand même mon attention. Visiblement, elle aurait nettement préféré ne pas assister à cet échange, plutôt que de subir l’animosité de son père a mon égard.

Il ne me restait plus qu’à attendre la réponse du capitaine quand à ma proposition…

~ Il est 17 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Sam 9 Jan - 3:33


La voix grave et portante du capitaine Hariil avait fais taire toute la salle en un rien de temps, donc tout ce qui allait suivre, nul n'en perdrait une miette ! Bernard quant à lui était habitué à ce qu'il y ai de la casse, alors ça de plus ou de moins il n'y avait guère de différence, une fois il avait même été jusqu'à s'assoir derrière le bar attendant que les verres finissent de voler au dessus de lui. Les serveuses, elles, étaient parties dans l'arrière salle, car c'était tout à fais prévisible que la baston s'en suive ! Cependant l'étranger n'avait pas l'air effrayé par les propos de ce dernier, bien au contraire, car il éclata soudainement de rire ! Chose qui fit sursauter Belle, car elle pensait qu'il se comporterait comme tout les autres, c'est à dire baisser les yeux et s'excuser même si ce n'était pas vrai ... Enfin bon, ce n'était pas le pire, car quand il lui répondit avec arrogance, là ce fut le comble car tout le monde se mit à rire, encore quelqu'un qui allait mourir de la main de son propre père ... Puis, la fin de son discours disait qu'il était désireux de faire parti du prochain voyage, moyennant finance bien entendu, lui et un autre. Mais le Capitaine Hariil n'entendit que la provocation de l'homme, et non le pourquoi il avait payer sa note, alors ce qui allait suivre risquait d'être haut en couleur !

- COMMENT ! Hurla t-il en se levant puis retournant littéralement la table. JE VAIS TE CREVER ICI MÊME RACLURE ! Termina t-il en dégainant son sabre.

Bernard ne voulait pas de sang dans son établissement, mais jamais il n'osera s'interposer devant Hariil, alors comme si de rien était, il continuait de laver les verres sales qui reposaient sur la surface de son bar. Le gens quant à eux se mettront à crier comme des hystériques avant de s'enfuir en courant, puis, sans attendre, le capitaine sauta par dessus sa chaise afin d'atterrir juste derrière, après quoi il lui envoya un violent coup de pied afin de l'envoyer à la face de ce provocateur avant d'enchainer ses attaques. Et vu son habilité, Laraan devra faire preuve de beaucoup d'ingéniosité pour ne pas finir en sang sur le plancher.


Annabelle qui adorait voir son homme se battre ne pouvait que l'encourager, alors juste après que la chaise est été expédier sur l'insolent, cette dernière se leva à son tour puis recula légèrement, il ne fallait pas s'y méprendre, elle savait très bien se battre elle aussi. Donc si Laraan voulait la prendre en otage s'était raté ! Rigolant à son tour de son rire agaçant, Annabelle se mit à taper dans les mains en guise d'encouragement pour son mari.

- Aller vas y, fais lui sa fête ! Bernard prépares une tournée veux-tu ahahahahahah !!

Quelle drôle de famille, mais au moins ils avaient le mérite d'aller ensemble ...


Belle quant à elle était loin de vouloir faire comme sa mère, juste après que son père est retourné la table, cette dernière partit immédiatement rejoindre les serveuses dans l'arrière salle, elle se refusait de voir le bain de sang qui allait s'en suivre ! Et vu qu'elle ne pouvait rien faire pour l'en empêcher, elle se contenterait d'attendre que ça cesse puis qu'on vienne la chercher. Belle ne voulait pas la mort de cet étranger, et si le courage lui venait, peut être qu'elle ferait un effort, mais présentement c'était tout bonnement impossible. À présent Laraan devra se battre pour continuer à respirer, sinon son aventure se terminerait dans cet auberge se situant sur les docks de Nandis ...

~ Il est 17 heures 33 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Lun 11 Jan - 20:27

Alors la, pour de la réaction, c’était de la réaction. En plus d’être arrogant et vraiment, mais alors vraiment imbu de sa personne, le capitaine était visiblement un homme plus qu’impulsif, et était visiblement prêt à pulvériser l’auberge pour me tuer. Je me retrouvais quasiment instantanément debout, mes sabres à la main. Les lueurs des flammes du chandelier éclairant la salle se reflétait sur l’acier, et dans mes yeux brulaient des villes entières. Un sourire carnassier s’étala sur mon visage tandis que les personnes présentes s’enfuyaient en hurlant.

-ENFIN! Moi qui croyait que je n’aurai que l’occasion de rouiller dans cette ville… offres-moi un beau combat, pirate, un combat digne d’un arpenteur!

La chaise qu’il m’envoya à la tête, je l’esquivai assez facilement. Puis le combat proprement dit commença, sous l’œil attentif de la femme du capitaine. Elle n’interviendrai probablement pas, mais gare à moi si je voulais m’en servir contre son diable de mari, ce que de toute façon je ne voulais pas. Mon ennemi provisoire était juste en face de moi.

Les sabres tintaient, tandis que nous virevoltions au rythme des assauts, nous déplaçant peu à peu dans la salle, sous le regard stoïque du tavernier, pas assez fou pour s’interposer entre deux combattants de cet acabit. J’étais ravi. L’adrénaline coulait dans mes veines comme un feu purificateur, et les sensations qui me parvenaient étaient exacerbés, me rappelant sans cesse de vieux souvenirs. Des anciens champs de bataille. Des amis, des ennemis tombés au combat. L’odeur et la vision d’une ville en flamme. Les supplications des ennemis agonisants. Un rire grave m’échappa, alors que j’accentuais la pression sur l’autre combattant. Il arrêta soudain une de mes attaques. Nos deux visages se touchaient presque, de part et d’autre des armes, et au fond de mes yeux, une flamme brûlait, reflet de la folie qui commençait à m'envahir, prémices d'une suite du combat encore plus violente et mortelle.

-Alors… Dis-moi… veux-tu continuer ce combat, jusqu’à la mort de l’un d’entre nous? Ou alors… Déclares-tu forfait?

Ma soif de sang s’accentuait. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que je cède à la folie du combat, je le savais. Mais qu’importe. Après tout, dans ces instants, rien n’importe que la trajectoire pure et simple de la lame, et le dessin du sang sur les surfaces environnantes. Je sautais en arrière, laissant entre nous un espace d’environ deux mètres. Je me préparais aussitôt à un nouvel assaut, au cas ou ce fou de capitaine voudrait continuer ce combat stérile, mais tellement rafraîchissant. La danse de mort que nous étions en train de jouer était sur le point de continuer, et les participants étaient tous là. Mais qu'allait décider le capitaine, continuer le combat ou renoncer, ça, personne ne le savait pour le moment.

~ Il est 17 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Jeu 14 Jan - 13:35


Comme il s'y attendait, l'étranger sera réceptif à sa provocation, à la bonne heure ! De plus ça avait l'air de lui faire plaisir, le capitaine allait bien voir si ça allait durer ... Donc en retraçant les évènements, la table se retourne, la fille file à l'anglaise, la chaise vole, Laraan l'évite sans problème, quant à la femme elle se met un peu en retrait, et ce, tout en encourageant son champion. Mais très rapidement, les rire de sa compagne cessèrent, car il était rare qu'un guerrier soit son égal, oui il fallait savoir que tout grand capitaine qu'il était, c'était plus des roturiers qui étaient passés par le fil de sa lame que des combattants aguerris ... Mais bon, l'heure n'était plus aux souvenirs à cet instant, car ce problème devait être réglé rapidement, cependant l'homme aux deux lames croyait que le combat allait prendre fin lorsqu'il le questionna si c'était jusqu'à la mort ou bien qu'il s'arrêtait là. Mais bien sûr que c'était jusqu'à la mort, c'était au capitaine Hariil qu'il avait à faire là ! Et non pas n'importe quel crétin qui se laissait rapidement désabuser ! C'est ainsi que le combat reprit avec force sans même que Laraan n'est de réponse à sa question ... Même de l'extérieur on pouvait entendre les fers se croiser dans des hurlements stridents à en percer les tympans. Les deux guerriers étaient en pleine escrime luttant tout deux pour leur survie, un coup ils montaient sur les tables puis en redescendait, d'autre fois ils poussaient tout ce qui pouvait les gêner, un véritable carnage ! En tout cas, pour le moment, ni d'un côté, ni de l'autre le sang ne paraissait ...

La femme du capitaine se contentait de se mouvoir à l'instar d'un arbitre dans un combat de boxe, prête à aider son mari si jamais ça s'avérait nécessaire. Mais pour le moment il était impossible de savoir lequel des deux était en infériorité, c'était à se demander si ça allait en finir un jour ... Quant à Bernard, le dirigeant de l'auberge, et bien il s'était assis derrière son bar afin de siroter une bouteille de Whiskies en toute tranquillité. Les minutes s'écoulaient, et peu à peu, la musique générée par le combat en devint presque berçante, car les oreilles finir par s'y habituer, et le rythme ne baissait pas. Par exemple il suffirait d'attendre une heure de plus, et il finiraient par être ignorer, les gens passeraient comme si de rien était ... Remarquez que ça serait plutôt risible. Cependant, cela ne pouvait durer éternellement, car un combat de ce genre était toujours épuisant, alors l'un comme l'autre finirait par flancher, c'était inévitable ... Et cela arriva d'ailleurs ! Un soudain cri attirera toutes les attentions, on put même voir la tête de Bernard immergés de derrière le bar afin de mettre une image sur ce son ... Le capitaine venait d'être entailler au niveau de la taille, il ne put alors retenir sa voix sur la douleur ressentie. Tenant sa blessure de sa main gauche, il continuait de se déplacer afin de ne pas être fini par un coup de lame en pleine tête. Son regard était en train de littéralement dépecer son adversaire, mais ce n'était pas ça qui allait le faire gagner, alors ... Il se laissa emporter par la rage ! Le côté animal qui sommeillait en lui venait de se réveiller, cette partie de son être était similaire à celle de l'ours, donc robustesse, force et endurance, cependant sa vitesse de déplacement et de mouvement allait quelque peu faiblir, mais au moins il ne ressentait plus aucune douleur et cela lui permit de charger littéralement l'inconnu provocateur. Les yeux du capitaine étaient devenus noir, et de la bave ruisselait le long de ses lèvres !


Annabelle fut très surprise de vois son homme se faire toucher de la sorte, alors elle aussi entrera dans une colère noire ! Il ne fallait pas toucher à son amour, et la rage d'une mère de famille pouvait être bien pire que celle de n'importe quel guerrier. Alors discrètement elle dégaina son épée de mousquetaire, et attendait le bon moment pour empaler ce bouffon !

-*Il ne vivra pas au-delà de cette rencontre, je vais lui montrer de quoi je suis faite !*

Sur cette pensée, Annabelle se déplaça tout en douceur afin de ne pas trop attirer l'attention sur elle, après tout elle faisait ça depuis le début de leurs échanges, donc il n'y avait pas de quoi se méfier. Et bientôt elle trouvera l'ouverture adéquate pour en finir d'un seul coup ! L'étranger ne pourrait pas esquiver ni même parer ce qu'elle s'apprêtait à faire, d'une part il devait maitriser son adversaire qui était le capitaine, chose qui ne devait pas être une mince affaire, donc, le tour était jouer, Laraan allait mourir !


Malgré la peur, Belle observait ce qu'il se passait depuis l'arrière salle, et là où étaient en train de se battre son père et cet inconnu, c'était devenu un véritable champ de bataille, le pauvre Bernard aura bien du malheur à tout remettre d'aplomb ! Jusque là tout allait bien cependant, car l'étranger c'était montré plus habile que son paternel, mais ça n'en était pas pour autant terminé. En tout cas la jeune fille avait confiance dans les capacités dont faisaient preuve cette homme ... Mais lorsqu'elle vit sa mère préparer une attaque sournoise, là, la balance changeait soudainement de côté, et elle ne voulait pas ça ! Alors le moment était peut être venu pour de se libérer du fardeau qu'était ses parents, et enfin suivre sa propre voie. Néanmoins elle ne pensait pas en arriver là un jour ... Son innocence allait prendre fin dans les secondes à venir ...

-*Courage, je peux le faire ... Aller, ahhhhhhhhhhhhhh !!!*

Et ce fut avec ce hurlement bien ancré dans son esprit que la jeune fille sortie sa dague et fonça dans le dos de sa mère avant de la poignarder en plein coeur, et ce, juste avant que cette dernière n'empale celui qui se battait contre son père. Le cri de Annabelle détourna malgré sa fureur présente, l'attention de son mari, Laraan pourrait y voir comme une ouverture pour en finir, car ce dernier ne cessera pas son combat, c'était l'évidence même ! À part si lui même avait été déconcentré par le hurlement de la femme qui venait tout juste de perdre la vie, et ce, par les mains même de sa fille ...

~ Il est 17 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Ven 15 Jan - 15:37

Le combat… Un état second, un endroit dans le cerveau ou plus rien n’a d’importance, là ou seul compte le bruit des lames qui s’entrechoque, les cris des mourants, et l’adrénaline provoquée par les blessures. Le gout du sang qui jaillit. Je l’avais gouté bien des fois, lors des batailles victorieuses du temps glorieux des arpenteurs. Je commençais à entrer dans un état second, alors que Hariil répondait à ma proposition par une reprise des assauts. Le combat se poursuivit, alors que le degré de violence augmentait de minute en minute. Les enchainements se déroulaient selon une métrique parfaitement intégrée de la part des deux participants; la femme du capitaine gravitait autour de nous, mais ne semblait décidemment pas vouloir intervenir.

Soudainement, je réussis à transpercer la défense du capitaine. Une ligne rouge apparut sur le flanc de ce dernier, et un peu de son fluide vital commença à s’écouler, rendant le plancher glissant.

- Tu sais… Tu n’es pas un guerrier. Tu ne tiendras plus très longtemps. Je sais que tu ne renonceras pas. Il est trop tard pour ça de toute manière. Je te tuerai. Tu crois avoir un nombre de victime impressionnant? J’ai massacré sans leur laisser la moindre chance des régiments entier.

Je haletais, luttant contre la folie qui s’emparait peu à peu de moi. Je savais que si je cédait, nul dans l’auberge n’en réchapperait. Nous tournions maintenant l’un autour de l’autre, tel deux animaux sauvages, chacun cherchant une ouverture chez l’autre. La femme du capitaine avait sorti son épée, je la voyais du coin de l’œil. Je décidais néanmoins de me concentrer sur la plus proche menace. Il serait toujours temps de s’occuper d’elle.

- J’ai survécu à des batailles immenses. La chute de royaumes entiers ne m’a pas affecté, de même que celle de mon régiment. Et tu oses prétendre pouvoir me tuer? Laisse-moi rire…

Les yeux de mon adversaire virèrent à ce moment au noir, tandis que de la bave s’écoulait de sa bouche. Il me chargea. Le choc fut violent. Mais je tins bon. Un voile rouge s’abattit sur ma vision. Et je le repoussais. Violemment. La fin du combat approchait. Je sentais le gout de la victoire sur ma langue. Et un cri retentit. La fille. Sur ma gauche. La scène était surprenante. La femme, figée, avait cinq bon centimètres d’acier dans la poitrine. La jeune fille, derrière elle, était blême, pétrifiée par son geste. Le capitaine restait figé, la vision de cette scène l’ayant visiblement choqué. Et moi… que pouvais-je faire?

Tuer ou ne pas tuer? En fait, je n’avais pas trop le choix. La brume rouge envahissant mon esprit me dictait à présent mes actions, et je ne pouvais pas résister. Profitant du moment d’inattention du capitaine, mon sabre jaillit, et je tranchais la main armée de mon adversaire. Il devint blême, et ouvrit la bouche sur un long hurlement. Je ne lui en laissais pas le temps, et ma lame fondit sur sa gorge. Il n’y eut pas de résistance, ou presque. La tête du capitaine fit un bruit mat en tombant sur le sol, alors que tout autour de moi, le sang du capitaine retombait en pluie; son corps s’affaissa lentement, tombant d’abord à genoux, puis basculant. Un bruit me tira de ma transe meurtrière. Des sanglots. La fille du capitaine était prostrée, près du cadavre de sa mère. Je me dirigeai doucement vers elle, afin de ne pas l’effrayer. Elle tremblait de tous ses membres.

* Oui… ça n’a pas du être simple, de tuer sa mère de cette façon…*

Je posais délicatement ma cape épargnée par le massacre sur ses épaules.

-Hey… ça va aller… C’est fini maintenant… je ne te ferais aucun mal.

Je n’étais pas doué pour réconforter les gens, loin de là. Mais j’espérais apaiser un peu cette jeune fille, qui avait fait un grand sacrifice pour me sauver la mise.

~ Il est 17 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   Mar 19 Jan - 3:40


Tuer sa propre mère était quelque chose de très osé ... Même pire, mais Belle avait eu de bonnes raisons pour agir de la sorte ! Depuis le temps qu'elle ne supportait plus ses parents, le moment était venu pour elle de se libérer enfin de son carcan. Par contre le cri de sa mère lui restera à jamais gravé dans son esprit, puis, une fois qu'elle fut au sol, la jeune fille ne put que regarder le sang laisser sur ses mains ... La seule consolation qu'elle pouvait avoir par rapport à sa génitrice, se fut de l'avoir fait souffrir le moins possible. Elle était tellement désolée, mais au moins elle avait sauvé l'étranger d'une mort certaine ! Quant à son père, il finira par y laisser sa tête, que c'était étrange, ça lui rappelait un souvenir ... Belle était alors âgée d'une quinzaine d'années lorsqu'elle était en train de jouer sur le pont du bateau, son paternel vint la voir pour lui faire réviser ses leçons, comment hisser correctement les voiles, et tout ce qui touchait à la capitainerie. Heureusement pour elle, car elle était bonne élève, mais tout à coup, alors qu'elle suivait son père pour le rejoindre dans sa cabine, une corde craqua soudainement à cause d'un violent coup de vent, et la vitesse de cette dernière était telle qu'elle trancha nette la tête du capitaine Hariil sous le hurlement de sa fille ! Puis, alors qu'elle voulut le rejoindre, un sabre tomba soudainement du ciel pour se planter dans le plancher du navire, juste devant elle, chose qui arrêta sa course d'ailleurs, et lui laissa le temps de voir l'arme bien distinctement ... Et ce fut à cet instant précis qu'elle se réveilla en sueur. Oui c'était bien un rêve, mais en voyant les lames de l'étranger, c'était la réplique exact de celle qu'elle avait vu dans son cauchemar ...

Belle se posa alors la question ... Avait-elle le don de la clairvoyance ? Ou simplement des rêves prémonitoires, mais ça remontait quand même à loin, trop pour n'être qu'une simplement prémonition ! Mais bon le moment n'était pas à ce genre de questionnement, toujours tremblante par son acte de meurtrière, Belle ne parvenait plus à revenir à elle ... Cette dernière naviguait entre songe et réalité, un état de choc ... Néanmoins l'inconnu ne tarda pas à remarquer l'état de la jeune fille, alors il tenta maladroitement de la rassurer ... Oui c'était fini, ou bien tout commençait, impossible à savoir, son père avait tellement de relation, il était risqué à présent de se montrer à découvert ... Quant à sa femme Annabelle, c'était sur l'île de Tësnu que ça risquait de faire du chahut, et pas qu'un peu ... Finalement, Belle finira par reprendre ses esprits et cessera de trembler comme une feuille, à présent, d'après les droits légitimes que lui léguaient sa famille, c'était elle la nouvelle capitaine du Corivace ! Alors peut être qu'elle pourrait rendre la monnaie de sa pièce à cet homme qui venait de tuer son père, elle saurait naviguer sans problème, et ça serait sans doute son dernier voyage en mer ... La jeune fille était certes timide, choquée, tout ce qu'on voulait, mais son esprit ne perdait en rien sa vivacité.

- Oui ... Répondit-elle faiblement. Tout va bien pour le moment en tout cas, mais croyez moi ça ne va pas durer ... Et je me doute bien que vous ne me ferez pas de mal, je vous en remercie d'ailleurs ... Mais si on pouvait parler de tout ça plus tard ... Il faut que je fasse valoir mon nouveau titre de piraterie devant les Hommes de mon père, et le plus rapidement possible. Donc vous m'excuserez de devoir vous quitter aussi précipitamment, mais si vous voulez toujours les services d'un capitaine, je dois le faire ... Essayez de venir ce soir au port, disons vers vingt heures, quand le soleil se couchera. Montez à bord du navire nommé Corivace, je vous y attendrai, et là on pourra parler calmement ...

Et sans même lui laisser le temps de répondre, Belle fila telle une flèche vers la sortie de l'auberge. Le silence après son départ était si grand que l'on pouvait entendre les grincements des différent lustre porteurs de chandelles accrochés au plafond, ces dernier balançaient doucement de droite à gauche, preuve qu'une grosse agitation c'était produite peu de temps avant. Bernard, qui maintenant était totalement visible derrière son bar, affichait un regard meurtrier à Laraan, mieux valait pour lui de suivre Belle dans sa course avant de se retrouver dans une situation qu'il ne pourra plus gérer par la suite. Le meilleur endroit où il pouvait aller pour le moment était le point de rendez vous où il devait y attendre l'Elfe informateur, et ce, tout en espérant que rien ne lui soit arrivé ...

[OUT : Départ de Belle Arrow ]

~ Il est 17 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre décisive.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre décisive.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: