AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 L'auberge : repas d'un soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: L'auberge : repas d'un soir   Dim 24 Jan - 10:21

[Sylvanna, Lynan, Xirs(Lourine) et Emy arrivent de : Une innatention]

Nous étions tous partis en direction de l'auberge. Je tenais Lourine par la main de peur qu'elle ne s'échappe car je devinais son anxiété. je mourrais moi aussi de faim mais après tout nous allions passer une bonne soirée et en charmante compagnie. La bas je demandais une table seule et éloignée car je commençais un peu à connaitre les habitudes de mon amie. Moi qui lorsque je venais ici, m'asseyais à coté du feu avec les enfants, cela me fit tout drôle d'être aussi loin. Mais pour mon amie ça ne me dérangeais pas. Je souriais comme à mon habitude et le ventre de Lourine grondait tel le tonnerre. Je ne voulus pas l'embarrasser davantage et attendis que nous soyons installés tous les quatre pour lui glisser quelques mots à l'oreille. Mais je n'en eu pas le temps...Sylvanna la mystérieuse jeune femme qui parlait peu indiqua qu'elle avait oublié quelque chose. Il me brulait la langue de lui demander quoi mais ce n'était pas poli, je me contentais de hocher la tête laissant à son ami le soin d'indiquer qu'il serait agréable qu'elle se dépeche pour partager le repas ensemble.

En attendant, quelques petites choses avaient fait leur apparition sur la table: du pain, de l'eau ainsi que du vin que je me gardais bien de boire au risque de me retrouver au lit plus tot que prévu. je me décidais finalement à lancer la discussion avec Lynan. Il était décidément très gentil. Le problème était que Lourine ne participait pas. je me rappelais alors son malaise et avec un sourire à Lynan comme pour m'excuser d'intervenir, je lui donnais un morceau de pain et de l'eau servant tout le monde au passage et glissais quelques mots à l'oreille de la jeune femme si étrange qui était avec moi.

-Lourine...mangez, vous avez faim et c'est cela que vous entendez depuis tout à l'heure.

Puis je lui souris. Mes paroles étaient murmurées volontairement. Cette jeune femme était devenue mon amie alors qu'elle était si différente de...Non je ne devais pas y penser maintenant elle m'en voudrait de penser à elle en étant malheureuse. profiter de l'instant présent serait mieux. Aussi invitant Lourine à se joindre à la discussion je demandais à Lynan.

-Ou allez vous ainsi pour passer dans notre petit village Lynan? Lourine non plus n'est pas d'ici.

J'aurais tellement aimé qu'elle se sente à l'aise. mais je ne savais pas comment faire. La pauvre devait être plongée dans des souvenirs ou même de simples pensées. Je pensais alors qu'il aurait mieux valu pour elle que nous rentrions au lieu d'accepter cette invitation mais cela aurait paru mal élevé et je ne savais guère dire non. Ma tête se tourna en direction des enfants. Regardant le feu ils ne se posaient pas de questions eux. la vie avançait et ils la suivaient calmement et plus sereinement que les adultes. Je trouvais un merveilleux exemple en eux et aimait me joindre à leurs rondes et leurs jeux. D'ailleurs quelques uns m'avaient aperçus et fait un signe auquel je répondis bien sur tout sourire.

-Lourine... Les enfants sont beaux n'est ce pas? Pour eux la vie est simple, pourquoi nous la compliquons nous?

Je voulais par là faire comprendre à mon amie qu'ici elle était en sécurité et avait le droit de se sentir à l'aise, de discuter, profiter et oublier ses soucis. Rien qu'un moment. J'avais cette fois parlé à voix haute indiquant à Lynan qu'il pouvait aussi répondre à ma question, surtout que un pretre de la déesse du destin devait en savoir long sur le sujet n'est ce pas? Une jeune femme aparut bientôt pour nous demander ce que nous désirions bien que dans l'auberge le choix n'était pas large mais deux menus se profilaient. Une soupe bien chaude ou alors de la viande accompagnée de légumes. Hum... j'aimais les animaux et même si pas végétarienne la vue d'un animal roti me dégoutais aussi pour ma part je choisis la soupe. Je gardais mon esprit concentré sur mon amie prête à répondre à ses inquiétudes, loin de me douter de ce qu'il se passait plus loin même dans le village.

~ Il est 19 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Dim 24 Jan - 23:14

~> À la Clairière des Fées

Soomïne dans ses bras, la reine en face d’elle, Rita ne se serait jamais imaginée dans une telle situation, ni même de réussir à mourir stupidement contre une sorcière et ressusciter dans le corps d’une inconnue tout en prenant sa place durant les nuits restantes de sa vie. Non, c’était bien trop farfelu pour la jeune femme qui devait se résoudre à croire ce qui lui arrivait. Cependant, elle se devait en tout premier lieu, avant d’admettre tout cela, de revoir Emy au plus vite et pour cela, Ellesime allait lui rendre service en la téléportant directement sur le lieu en question. Mais pas tout de suite. Oui car elle avait encore quelque chose à lui donner avant qu’elle ne s’en aille. Mais, cette fois-ci, ce sera destiné à Emy même. Se demandant ce que cela pouvait être, elle restait muette au moment où la reine lui transmit une feuille que seule l’impure pourrait lire ce qui s’y trouvait à l’intérieur. Mais que pouvait-elle bien vouloir lui dire, à elle ? Avait-elle fait quelque chose pour Ellesime ? Ou bien, cette dernière avait lu dans son avenir et voulait la prévenir d’un danger imminent ?

*Bref … Cela ne me concerne pas*

- N’ayez crainte, elle lui sera remise dès que je l’aurai retrouvée, Ellesime.

Prenant donc le parchemin, délicatement, elle le tenait fermement tout en portant la petite Soomïne dans ses bras lorsque la Reine déposa une main douce sur sa joue qui la fera légèrement rougir à ce contact. Elle lui déclara qu’elle lui faisait confiance, qu’elle allait bien veiller sur la petite fée maintenant endormie contre Rita. Bien évidemment, la demi-elfe ne fera que sourire, ne sachant pas trop quoi dire et, par un simple regard, elle espérait bien lui faire comprendre que jamais personnes ne pourra toucher à un cheveu de sa fille spirituelle. Il fallait bien qu’elle réussisse à accomplir cela, pour elle, après tout ce qu’elle lui avait dit ou offert. Au moins cela, sa serait déjà réconfortant pour la fierté de la jeune fille qui en avait pris un sacré coup lors de sa défaite contre Umar. D’ailleurs, elle ferma les yeux pour voiler sa colère et tenter de se calmer en prenant une grande inspiration. Chose qu’elle ignorait, son assassin venait de mourir au même endroit qu’elle …

- Encore une fois, je vous remercie pour tout, Ellesime et sachez que, jamais, ni personnes, ne pourra s’en prendre à Soomïne. Déclara-t-elle avec une voix déterminée et très sûre d’elle.

Maintenant, c’était le moment de s’en aller et la jeune fille sentait son cœur battre la chamade tout en fixant la reine féérique de son regard vairon. Cette dernière venait de s’emparer d’une baguette qui sera directement pointée sur elle et, rapidement, quelque chose qu’elle ne connaissait pas vraiment, se passait. Elle remarqua que tout son être sera illuminé et ensuite miniaturiser. Tout semblait géant autour d’elle, même la Reine qui était plus ou moins de la même taille que Rita était devenue un monstre ! Après, à une vitesse jamais défiée, les deux jeunes filles furent projetées en l’air et envoyée directement aux Collines d’Umar !

~ > Aux Collines d’Umar

Elles allaient tellement vite que Rita se demandait déjà comment elle pourrait bien faire pour regagner le sol sans trop se casser avant de retrouver Emy. Alors, tentant de trouver une idée le plus rapidement possible, elle ne remarquera pas tout de suite qu’elles perdaient de la vitesse, plus elles étaient proche du sol, plus elle diminuait. Surprise, elle remerciait intérieurement Ellesime, ne sachant pas trop encore que c’était elle qui avait fait cela. Enfin … Elles étaient arrivées à ces fameuses collines et son amie ne devait pas être très loin, désormais. Le village se distinguait, droit devant, en lisière de forêt et un silence pesant se faisait bien sentir. Ravalant sa salive, la jeune femme ne savait plus contrôler ses émotions qui commençait à la faire tourner en bourrique tandis qu’elle venait de percevoir une voix, très proche, très douce et celle d’une personne venait de se réveiller. Tournant un regard doux, un sourire accueillant, Rita posera ses yeux sur Soomïne.

- Nous sommes aux Collines d’Umar, Soomïne. Lui répondit-elle. Est-ce que je peux te demander de te miniaturiser ? Comme ça, tu pourras te mettre au chaud avec ça. À ce même moment, elle détachera le ruban noir qu’elle avait dans ses cheveux, laissant ces derniers retomber le long de son dos alors que Rita lui tendit le bout de tissus. Enveloppe toi là-dedans, sa serait dommage que tu tombes malade bêtement et installes toi sur mon épaule ou sur ma tête, à toi de choisir où tu te sens le mieux.

Une fois que cela fut fait, Rita laissera la petite fée s’installer comme elle le désirait avant de la remercier une nouvelle fois d’avoir accepter de l’accompagner. Cela lui faisait du bien d’avoir une présence chaleureuse et mignonne à ses côtés. Mais aussi, elle se devait d’être redevable à Sabby pour avoir, inconsciemment, exaucer son vœu de revenir à la vie. Bien que la situation présente n’était pas la plus désirée. Tout son physique était différent. Est-ce qu’Emy la reconnaîtrait, au moins ? Elle ne pouvait que la convaincre par ses souvenirs, sa voix et son regard vairon qu’elle admirait. Pour cette cause qu’elle lui avait offert deux anémones de la même couleur pour chaque œil. Donc, elle avait comme une boule dans le ventre, une crainte que son amie ne la prenne pour une réelle inconnue. Cependant, il fallait qu’elle y aille, qu’elle lui dise ce qu’elle avait sur le cœur et se fasse pardonner pour toutes les peines qu’elle lui avait fait endurer à cause de son égoïsme et de sa fierté.

*Je vais commencer par l’auberge, c’est dans ce coin où je pourrais obtenir le plus de renseignements pour la retrouver. Ensuite, je ferai le tour du village si mes recherches sont mauvaises*

- Bon, tu m’excuseras si je t’ennuie avec mes recherches, mais je ne fais pas long, d’accord Soomïne ?

Sur ces mots, la jeune fille prit une grande inspiration et s’élança dans le village en observant tous les coins possibles et tous ses sens étaient en état d’alerte pour détecter le moindre signe d’Emy. D’ailleurs, elle en prendra pas long à rejoindre l’auberge puisque c’était facilement le plus gros bâtiment du village. D’ailleurs, il devait y avoir du monde et Rita n’était pas encore prête à aimer entrer dans les foules, surtout que sa semblait pas mal animé. Des adultes et des enfants, se dira-t-elle dès qu’elle se positionnait devant la porte d’entrée, une main posée sur la porte en bois. Son cœur se mit à battre encore plus rapidement au moment où elle les poussa pour entrer à l’intérieur. Là, ce fut une bouffée de chaleur qui se heurta à elle et elle failli trébucher, elle qui avait été habituée au frais, cette sensation peu familière la mettait dans un de ces état, de plus avec l’angoisse, ce n’était pas terrible pour sa peau qui devenait très pâle. La salle était bondée de monde, comme elle se l’était dit à l’extérieur.

*Je ne pense pas que je vais interroger chaque personne, je ferai le tour pour commencer …*

Ce fut alors qu’elle passait entre les différentes tables qui remplissaient cette auberge mouvementée et remplie de bonne humeur. Mal à l’aise, elle fouilla tous les coins d’un coup d’œil rapide, espérant alors voir une elfe avec une peau foncée et des oreilles disproportionnées. D’ailleurs, elle ne tardera pas à arriver vers sa table, la plus reculée de toutes, dans un coin. Cette dernière était à cette table avec deux autres personnes. Bien évidemment, dans son genre qu’elle était, elle ignorait pour le moment ces deux gens et planta son regard sur la silhouette d’Emy. À quelques mètres de son amie, dans son dos, Rita en perdit la respiration et resta immobile. Elle dû mettre les bouchées doubles pour pouvoir s’en approcher lentement, levant ses deux mains à son visage, posées devant sa bouche qui se mordait la lèvre inférieur. Ca aussi, elle ne l’aurait jamais imaginé. Quoi donc ? Toutes ces émotions de joie qui lui montait au cœur. Au bord des larmes, tremblant des mains, elle parviendra à dire :

- E … Em … Emy ?

Les premières larmes se mirent à perler le long de ses joues … Allait-elle la reconnaître ?

~ Il est 19 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Lun 25 Jan - 3:58


De nouvelles odeurs, une nouvelle nature ... Les collines d'Umar d'après ce que venait de lui répondre Rita, mais elle avait rien vu venir, elle avait même pas dis au revoir à Ellesime ... Cela l'attrista sur le coup, mais si la reine ne l'avait pas réveillé, c'est que ce n'était pas si grave finalement ... Et c'était moins dur aussi, oui finalement c'était le mieux, puis, elle la reverra, elle en était certaine. Soomïne sentait une certaine excitation par rapport à la nouvelle aventure qui se profilait pour elle, son coeur battait à toute allure, et qui plus est, elle était à présent dans le monde des Humains, car de là où elle était, elle pouvait voir un village qui avait l'air certes calme, mais bien vivant ... Cependant Rita lui demanda de se miniaturiser afin de se mettre au chaud sur elle, cependant la petite Fée ne se fit pas prier, car elle le fit immédiatement, et non pas pour se réfugier, mais pour se protéger de ce nouveau monde ... Car malgré l'adrénaline, la peur était bien présente. Soomïne avait aussi le choix pour choisir où elle se mettrait, et bien ça sera ni sur sa tête, ni sur son épaule, mais plutôt dans une de ses poches, là où on ne la verrais pas ... Rita pourrait aussi voir la petite Fée comme étant un souvenir de la forêt de Silmariën, mais si ça aurait été le cas, Ellesime n'aurait pas été d'accord pour la laisser partir avec elle. Après quoi la grande dame s'excusa auprès de Soomïne car elle avait des recherches à faire, mais la petite Fée n'était pas ennuyée du tout, elle savait bien qu'elle chercherait à retrouver son amie Emy, et justement elle avait hâte d'assister à cette rencontre qui risquait d'être explosive en émotion ...

-*Alors que ce matin j'étais triste à mon réveil, ce soir je n'arrive même plus gérer ma joie, en plus des autres émotions qui s'y mélangent ... J'ai peur, je suis contente, je suis triste, je suis impatiente, je suis excitée, tout ça à la fois ... Vraiment je ne m'attendais pas à ce qu'il m'arrive ça un jour ...*

Bien blottie dans la poche de Rita, Soomïne tentait tant bien que mal de canaliser tout ce qu'elle ressentait ... Mais en tout cas c'était vrai, son aventure commençait à partir de ce moment, mais qu'est ce qu'il se passera ensuite ? Mieux valait ne pas y penser tellement c'était immense, déjà elle allait voir ce que la rencontre avec Emy allait donner, et ensuite elle avisera si elle voudra bien se montrer ou non ...


Pendant ce temps à l'auberge ... Xiris tentait de retenir ses hauts le coeur ... Elle avait peut être faim, mais cette odeur de viande grillée la répugnait au plus haut point, des animaux tués puis cuits pour être mangés, brrr ... La pauvre femme en avait des frissons partout. Et bien sûr Emy tenta de la mettre en condition en lui expliquant les raisons de ses bruits provoqués par son ventre, et bien pour le moment elle n'était pas en état, l'odeur de la viande, mélangée à la fumée puis l'alcool étaient vraiment de trop pour Xiris, alors il faudra attendre qu'elle s'y habitue un peu. La jeune femme à la chevelure cuivrée essayait de se changer les idée en regardant les différentes décorations par ci par là, tout était nouveau pour elle, d'ailleurs on pouvait percevoir un regard d'enfant chez cette dernière, à l'instar de ceux qui se tenaient devant la cheminée. Puis, plusieurs choses leur seront servis, y compris cet espèce de liquide rouge versé dans les verres. Xiris, un peu trop curieuse tenta d'y gouter, elle porta donc le rebord de cristal à ses lèvres pour savoir quelle saveur cela pouvait avoir ... Heurk, ça piquait et le goût était acre, non sans façon, la jeune femme reposa immédiatement le verre avant de le pousser jusqu'au milieu de la table, comme si elle éloignait quelque chose d'immonde.

- Le goût de cette chose est infecte ... Disait-elle en faisant la grimace.

Xiris ne put retenir ce commentaire, car cela accompagné de l'ambiance déjà présente dans la salle, fient qu'elle ne put se contrôler ... Après quoi Emy commanda une soupe, la jeune femme attendit de voir ce que cela était exactement, et quand elle constata que ce n'était que des légumes baignant dans leur jus, elle fit comprendre avec bien du malheur à la serveuse qu'elle voulait la même chose ...


Lynan quant à lui, après le départ de Sylvanna, se contentait d'observer les gens présent dans la salle, il ne fallait pas oublié que c'était la première fois qu'il venait ici, alors il fallait se familiariser ... Puis, quand la jeune femme répondant au prénom de Lourine donna son avis sur le goût du vin, ce dernier ne put que sourire, car cette dernière était vraiment étrange, de plus Emy lui avait expliqué un peu plus tôt le pourquoi des bruits que provoquaient son ventre, même si elle l'avait fais discrètement, le jeune prêtre l'avait entendu ... Ainsi il fallait tout lui expliquer ? L'homme de foi ne jugeait ni ne pensait à mal, mais ça ne l'empêchait pas d'être intrigué ... Néanmoins il n'eut pas l'occasion de se questionner davantage que l'Impure lui posait déjà une question, où est ce qu'il allait pour passer par ici ? Et aussi que Lourine n'était pas de ce coin ...

- Et bien Emy, je ne vais pas à un endroit en particulier, je sillonne le monde en quête de nouvelles chose, ce pèlerinage doit durer cinq ans, après quoi je retournerais dans ma paroisse pour continuer de servir la Déesse avec mon nouveau savoir. Marquant une courte pose, Lynan se tourna vers Lourine avant de poursuivre. Et vous Lourine, vous n'avez pas l'air à l'aise ici, est ce que tout va bien ?

Xiris ne répondit pas tout de suite, et peut être que Emy c'était rendue compte que quelque chose n'allait pas, car elle reprit la parole en parlant des enfants. Pourquoi ils ne se compliquaient pas la vie ... La réponse était simple, ils n'avaient aucune responsabilité, c'était le devoir des parents, ils se savaient protéger, et se contentaient de vivre l'instant présent, chose que tout le monde devrait faire, ainsi ils prendraient plus de goût à la vie. Voyant que Lourine demeurait silencieuse, Lynan décida de répondre le premier ...

- Oui c'est vrai, notre vie serait bien grise sans la présence des enfants ... Mais il ne faut pas oublier une chose Emy, nous l'avons été nous aussi, et maintenant c'est à nous de veiller sur eux, et si on ne tiendrait pas compte de cette responsabilité, ils ne se sentiraient pas en sécurité comme maintenant, et ils seraient obligés de s'adapter, et par conséquent il perdrait leur enfance ...

- Mais qu'est ce que vous racontez Lynan, c'est faux tout ça ... Intervint soudainement Xiris. Nous on rien à voir dans tout ça, se sont leurs parents qui veillent sur eux, nous on est là à les regarder ... Et à espérer qu'ils soient heureux, on peut les faire rire, on peut les aider, mais on ne peut remplacer les parents ...

- Mais Lourine je n'ai jamais dis ça, pardonnez moi si je vous ai offensé ...

- Non c'est moi qui suis désolée, vraiment je me sens pas bien, il faut que je sorte ...

- Qu'y a t-il ? Osa demander Lynan.

Aucune réponse ne lui sera retournée, mais Xiris s'arrêta d'un seul coup alors qu'elle s'apprêtait à se lever ... La vue d'une personne la fit réagir ainsi, c'était tout bonnement impossible, elle avait vu son âme s'envoler vers les cieux alors que le soleil était au zénith ... Rita, elle avait certes changé, mais pas assez pour que la jeune femme à la chevelure cuivrée ne la reconnaisse pas ... Cette dernière venait d'apercevoir Emy, et son regard en disait long, cette constatation fit disparaitre tout les maux que Xiris ressentaient un peu plus tôt. Alors que la petite Impure ne l'avait pas encore vu, la jeune femme se demandait ce qu'elle pouvait faire pour que leur rencontre extraordinaire se fasse ailleurs que au milieu de tout ce monde ... Et elle eut une idée, un peu farfelue mais efficace ... Ne pouvant déplacer les deux amies qui étaient sur le point de se regarder l'une l'autre, il fallait donc faire sortir tout les autres ... Alors tant pis si elle perdait à nouveau connaissance, mais il fallait qu'elle utilise ses pouvoirs pour réaliser une telle chose ... Alors que Rita venait tout juste d'appeler timidement Emy, Une énorme détonation se produisit à l'extérieur, cela fit tout trembler avec force pouvant même faire perdre l'équilibre à quiconque serait debout à cet instant ... Puis on put entendre des débris retomber sur le toit de l'auberge, les gens inquiets et affolés sortiront dans les trente prochaines secondes enfin d'aller voir ce qu'il se passait. En fait Xiris venait de provoquer l'irruption d'une nappe souterraine de grande profondeur à trente mètres de l'auberge ...

- Lynan vous devriez aller voir, il y a peut être des blessés ... et .. Emy restes là s'il te plait ... Lui disait-elle tout en lui attrapant le poignet quelques secondes.

Le jeune prêtre n'attendit pas à ce qu'on lui demande deux fois qu'il était déjà dehors, Xiris quant à elle devait rester concentrer pour que l'eau continue de jaillir, et ainsi laisser les gens en admiration devant ce phénomène peu courant dans cette région. À présent la salle était totalement vide, restait plus que Rita et Emy, la revenante n'allait certainement pas sortir alors qu'elle avait enfin trouvé son amie ... Pour le moment la jeune femme à la chevelure cuivrée se sentait bien, ce n'était pas quelque chose qui lui demandait une énergie phénoménale, donc les deux amies auront tout le loisir de se retrouver sans que personne ne les dérange ... Le moment que Rita attendait sans doute depuis sa résurrection était enfin arrivé, et l'espoir aux yeux vairons d'Emy se tenait juste derrière elle ...

~ Il est 19 heures 38 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Lun 25 Jan - 10:19

Lourine semblait aussi dégoutée que moi par l'odeur des animaux grillés. Ce qui était profondément normal puisque elle m'avait dit être liée de façon très puissante à la nature. J'aurais aimé la réconforter mais elle tenta plutôt de boire du vin. La grimace qui en résulta et la remarque me firent sourire car c'était exactement la même que moi le jour où j'avais gouté à cette chose qu'était l'alcool. Lynan semblait intrigué par mon amie mais je ne lui laisserait pas poser des questions indiscretes pas question de voir Lourine se renfermer encore sur elle même. Ainsi j'appris ce qu'était un pélerinage. Mais je voulais savoir d'où il venait, sa paroisse comme il disait devait être bien éloignée d'ici puisque le seul temple du coin était en ruine. Enfin le jeune prêtre reprit la parole et lança un débat sur ces petits êtres qui ne se souciaient pas de la vie. Il fut interrompu par Lourine ce qui me surprit au point de sursauter. Misere qu'elle pouvait être imprévisible! Cependant savoir ce qu'ils en pensaient m'intéressait au plus haut point...et mon coeur tout comme mon esprit buvaient intégralement leurs paroles.

Ce fut la que Lourine se leva indiquant qu'elle voulait sortir. Bien sur, je me préparais à l'accompagner et donc à me lever mais elle s'arreta net. Je ne compris pas bien sur la raison de ce changement d'avis brusque mais quelques instants après j'entendis mon nom. Et ce n'était pas une voix enfantine. Qui pouvait bien m'appeler? Je me levais à mon tour lorsque un grondement se produisit, un tremblement de terre. Aussitôt je fermais les yeux, me concentrant persuadée d'être la cause de cela. Après tout chaque fois ou presque c'était ma faute, il était légitime que je pense comme ça.

*Mais pourquoi ça ne s'arrete pas? et je ne suis ni angoissée, ni trop heureuse..es ce vraiment moi qui provoque cela?*

J'entendis alors Lourine dire à Lynan d'aller voir et bientôt presque tout le monde fut dehors. Avide d'aider et surtout de comprendre je rouvris mes yeux et mon esprit m'appretant à courir à la suite des autres mais une main sur mon bras me retint. Lourine...mais pourquoi? Je fut alors assaillie par un torrent d'émotions..Lourine venait de faire cet exploit dehors! mais pourquoi? Ce fut là et uniquement maintenant que je remarquais que la piece vide, ne contenait plus personne sauf, Lourine, moi et...mes yeux croiserent le regard d'une jeune femme. Non....ces yeux verrons semblables à ceux de mon amie, les larmes qui coulaient sur son visage et...ce ne pouvait pas être elle, je devais rêver...je compris alors d'où venait la voix qui avait si joliment prononcé mon nom avant. Pétrifiée telle une statue je n'arrivais pas à croire à ce que je voyais, mes yeux clignerent plusieurs fois, ronds comme des ballons, et je secouais la tête lentement l'air de dire "non c'est impossible". Mais tellement beau, aussi, rêve ou pas je fis un pas en avant, incapable de prononcer le moinde mot. A ses émotions je la reconnu, aussi boulversée que moi, elle avait changée mais...c'était mon amie...devant moi. Ma main s'éleva pour toucher son visage trempé de larmes.

-Ri...Rita? c'est bien toi? je t'en prie dis moi oui...que je ne rêve pas..que tu es devant moi... les larmes rendaient ma vue défaillante, et je ne controlais plus rien...du coup le fleurs du coin se mirent à pousser soudainement, tandis que je me trouvais maintenant en face, tout prêt d'elle. Oui...ça ne peut être que toi...comme tu es...belle, tu...tu...m'as...

Les sons se perdirent dans mes sanglots et n'y tenant plus, je tombais dans ses bras. je la serrais contre moi mon amie. Je ne doutais pas un seul instant que ce put être elle. et rien n'existait. je venais de retrouver celle qui rencontrée le matin même, avait péri et était la devant mes yeux. Pourquoi? comment? plus tard...les retrouvailles dabord. je ne souhaitais rien de plus que de la savoir pres de moi en bonne santé, et non dans cette tombe si froide...Mon modele que je désirais suivre, qui m'avait tant appris en si peu de temps...était entre mes mains juste la, et je noyais son épaule de larmes salées. Je ne sais pas combien de temps cela dura...incapable de voir autre chose je tremblais.

La journée avait été riche. Je finis tout de même par me calmer et desserer mon étreinte avant de l'étouffer mais je tenais à présent une de ses main, je ne voulais pas qu'elle parte à nouveau, j'avais si peur qu'elle ne soit pas réelle! Non maintenant que nous étions ensemble plus personne n'avait le droit de me l'enlever...personne. Les larmes coulaient telle une rivière mais je me forçais à les arreter, et cela parce que je voulais la contempler. Mon autre main posée sur mon propre visage je mordais mes doigts sans m'en rendre compte.

-Sans toi...c'était c'était...si dur...et sans...

Lourine! je l'avais completement oubliée! sans lacher Rita, je tournais le regard pour la voir. Je compris ce qu'elle avait voulu faire pour nous deux, et je hochais la tête...les mots restaient coincés dans ma gorge. Tant pis, Rita aussi avait vu son visage lorsque elle était montée la haut, elle devait avoir compris mes paroles. Mon regard rencontra à nouveau ses yeux que j'admirais tant... Avec elle je me sentais protégée...sans savoir pourquoi. Une profonde envie de me réfugier à nouveau dans ses bras fut présente mais je me retins, nous avions tant de choses à nous dire, enfin si nous pouvions parler évidemment. L'auberge? je ne la voyais plus. Trois personnes étaient présentes, dans le vide total. Je ne sentis même pas les émotions d'une curieuse créature, tant j'étais boulversée. Mes jambes ne me soutiendraient pas encore très longtemps, ça faisait beaucoup, pour une seule journée. Pour quelqu'un de sensible encore plus.

~ Il est 19 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Mar 26 Jan - 23:15

Peur, joie, tristesse, angoisse … Tous ces sentiments emplissait l’être de Rita qui ne pouvait désormais plus retenir ses larmes plus longtemps. Alors qu’elle s’approchait toujours de la table d’où se trouvait son amie, la femme à ses côtés se lèvera pour ensuite se stopper net dans son mouvement. Constatant la présence de la demi-elfe, elle avait un regard très étonné et se demandait même ce qu’elle pouvait bien faire ici. Dans tout les cas, cette dernière avait accompagné Emy dans la douleur de sa mort et dans la lutte contre la liche et l’âme de Rita l’avait vue après avoir été libérée du sceau maudit de cette vile créature. Néanmoins, à peine avait-elle aperçu sa présence qu’une explosion effrayante se déclenchait à l’extérieur. Des cris, voir même quelques pleures s’ensuivirent par la peur engendrée par ce phénomène. Déjà que le village avait un passé suffisamment traumatisant pour ses habitants, ce genre de chose pourrait d’autant plus les effrayer. Néanmoins, cela avait eu pour effet de vider presque instantanément l’auberge de tous ses occupants, même le jeune homme qui partageait sa table avec Emy et l’autre femme s’en ira à l’extérieur pour prendre connaissance de l’ampleur des dégâts causés par l’explosion si soudaine.

*Était-ce elle …*

Le regard de Rita se stoppa quelques secondes sur l’inconnue qui se nommait en réalité Lourine et elle commençait à se douter de quelque chose. Peut être était-ce réellement cette femme qui avait provoqué cela afin de les faire se retrouver seule, Emy et elle ? Si c’était le cas, Rita voulu la remercier du fond du cœur, par une simple pensée à son égard qu’elle n’entendra probablement jamais puisqu’elle n’était pas télépathe pour autant. Emy, quant à elle, elle s’apprêtait à laisser ses pieds l’emmener à l’extérieur au pas de courses avant de s’arrêter net dès que Rita aura crié « Non » dans sa tête. Une vue complètement brouillée par les larmes, elle parvenait juste-juste à voir son amie devant elle qui, d’ailleurs, venait de prendre conscience de sa présence en affichant un regard avec des yeux grands ouverts. Un sourire étirera alors les lèvres de la demi-elfe qui laissait libre cours à ses émotions pour s’exprimer comme elles n’avaient jamais pu le faire par le passé. C’était une des choses que Rita s’était promis de changer dans sa nouvelle vie : Faire paraître ses émotions. Bien que cela ne soit pas une tâche simple pour elle … La seule personne qui serait probablement en état de la laisser s’exprimer par son cœur, c’était Emy, uniquement elle.

- Oui, Emy … C’est moi. Lui répondit-elle lorsque la douce main de son amie vint s’apposer sur son visage trempé par les larmes. Je suis bien vivante, tu ne rêves pas.

Rita s’entreprit à son tour de prendre l’impure dans ses bras pour lui montrer ce qu’elle ressentait et la joie qu’elle pouvait avoir d’enfin pouvoir revoir son amie, en face d’elle. Rien de plus important pour la mi-humaine qui devait normalement être en train de croupir en enfer, après les actes meurtriers qu’elle avait pu commettre dans sa précédente vie. Et pour cette deuxième chance, elle comptait bien en sauver afin de compenser ses pêchés et corriger son passé qui avait été plus que désastreux. Alors, serrant davantage son amie dans ses bras, ses larmes dégoulinant dans sa nuque, elle lui murmura …

- Je suis si heureuse de te revoir, Emy. Tellement heureuse …

Les paroles d’Emy lui faisaient du bien comme elle lui torturait le cœur. « C’était si dur », ainsi fut la phrase qui la fit pleurer de douleur et elle sentit ses jambes trembler sous son poids. Pour toujours elle s’en voudrait d’avoir imposé une telle chose à Emy, sans lui laisser le choix, en mourant dans ses bras, répandant son sang sur ses mains. Elle fut alors obligée de la venger … Jamais elle ne se le pardonnerait, quoi qu’elle puisse y faire, cette erreur pèsera à jamais sur le cœur déjà lourd de la demi-elfe qui venait de passer sa main sur son visage pour y essuyer les larmes et mettre un petit écart entre Emy et elle afin de la regarder dans les yeux. En même temps, elle sentait bien que son amie voulait la reprendre dans ses bras, mais elle se retenait. Ainsi, Rita en profita pour placer des paroles.

- Emy, quoi que je puisse faire désormais envers toi, que tu me dises merci des milliers de fois sans relâche, que tu me montres ce que tu ressens envers moi ou je ne sais quoi d’autre de fabuleux … Je ne pourrai jamais me pardonner de t’avoir imposé une telle chose que d’aller affronter la liche pour me sauver. Tu as sûrement dû frôler la mort à cause de moi, contre Umar, j’ai été égoïste et je ne pensais pas à ce que je pouvais te faire avec mes actes insensés. Commencera-t-elle par dire, sans se rendre compte qu’elle était en train de plomber l’atmosphère en revenant sur des choses qu’Emy avait sûrement déjà pardonné. Sauf qu’elle ne le savait pas du tout, pas la moindre du monde. Je suis désolée, Emy … Ma tendre et chère amie … Je suis impardonnable et je ferai tout pour toi afin de t’en rendre le maximum, tout … Excuses-moi de t’avoir fait souffrir, Emy !

La peine qu’elle exprimait lui tordait le cœur dans tout les sens et la jeune mi-humaine s’écroula à genoux, devant l’impure pour se laisser pleurer, ses mains agrippées à celle de cette dernière qui se tenait toujours debout. Le regard vairon de Rita se posera alors sur Lourine qui semblait concentrée ailleurs, sans trop faire attention aux deux jeunes filles qui pleuraient comme des madeleines intarissables. Néanmoins, tant bien que mal, après plusieures secondes qui parurent être des heures, Rita finira par se relever, lentement, posant ses mains sur les épaules de son amie.

- Plus jamais … Plus rien … Ni personne … Ne pourrons nous séparer … désormais … Emy. Réussit-elle à dire en sanglotant et respirant quelque peu bruyamment. Je resterai … auprès de toi, Emy.

~ Il est 19 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Dim 31 Jan - 10:42

C'était le comble de l'émotion cette soirée...je croyais ne jamais vivre de journée aussi intense, c'était incroyable comment la vie pouvait nous jouer des tours, et prendre ou rendre ce que nous aimions...Je ne rêvais pas...la jeune femme devant moi avec ses yeux si particuliers, ses larmes et tout ce qui pouvait la caractériser...c'était mon amie. celle perdue le matin même. Mais moi aussi j'étais heureuse et se retrouver entre ses bras ravivait encore plus ma joie. je n'en pouvais plus c'était trop...des remerciements étaient à fournir. A qui? aucune idée mais je le ferais. Soudain les paroles de Rita changerent. Non mais pourquoi? elle ne devait pas s'en vouloir ce n'est pas ce que je voulais laisser transparaître! Je me devais vite de lui apprendre que je la pardonnais et de n'importe quoi qu'elle puisse s'en vouloir. Avant que je ne puisse réagir elle tomba devant moi à genoux. Mes propres jambes tremblaient mais je ne m'en souciait pas je cherchais comment réconforter Rta qui devant moi semblait si malheureuse que cela me torturais. Mais je devais rester calmepour ne pas provoquer de malheur autour de nous. heureusement elle finira par se relever et ses derneirs mots atteignirent le plus profond de mon coeur. Je la regardais à présent dans les yeux, ceux que j'admirais tant, et essuyais une larme sur son visage. Je tournais la tête doucement la secouant pour formuler le mot "non".

-Non...je t'en prie ne t'en veux pas. J'ai moi même commis tant d'erreurs jamais je n'aurais du te laisser y aller, et personne n'aurait pu m'empécher de te venger. Si je te l'ai promis, je voulais aussi le faire. Ma voix était douce mais ferme. Je vais bien c'est la seule chose qui compte et toi...tu es la. Je n'en demande pas plus. Ne repars pas dans cette vie avec un poids. ne culpabilise pas je t'en prie. Tu comptes tant à mes yeux.

Mes propres larmes se tarrissaient. Oui je me calmais progresivement en apparence alors que mon intérieur bouillonnait. Cependant je ne pouvais empécher mes mains de trembler alors je les posais sur les épaules de Rita pour pouvoir ajouter quelques mots.

-Je crois...que grâce à toi j'ai grandis, et non...personne ne nous séparera à moins que nous le décidions. Mon amie...je ressens ta joie et ta torture et j'aimerais tant l'apaiser.

Après tout elle venait de vivre autant de choses que moi! une résurrection ce n'était pas rien n'est ce pas? même si je ne savais pas encore dans quelles circonstances tout cela s'était déroulé je m'en fichais bien...devant moi il y avait Rita, et ne tenant plus je la serrais à nouveau contre moi. Sans larmes, avec une profonde amitié, une joie sans précédent et beaucoup d'émotions mais je m'efforçais de les dominer. Après de longues minutes je défis mon étreinte et alors, puisque j'ouvrais peu à peu mon esprit, je découvrais autour de nous, Lourine concentrée et les gens dehors. Je compris qu'il fallait mieux...continuer si possible ailleurs. De toute manière je n'avais plus faim et aucune envie de rester parmis tout ce monde qui affluerait surement dés le phénomène terminé. Je me tournais doucement vers Lourine, ne lachant pas la main de celle que je venais de retrouver, déja mon regard peinait à la quitter. Mais je fis un effort et parla à celle qui avait permis ces retrouvailles.

-Lourine...je ne sais comment...vous...remercier, mais...sortons, allons chez moi...nous serons mieux...n'est ce pas?

Oui j'avais peur que Lourine ne se fatigue, totalement oublié Lynan et Sylvanna, ne restait plus que nous trois, les deux personnes sans qui je ne serais pas la pour parler et démontrer ma joie. Un joli sourire iluminait mon visage, je me reprenais, plus vite que je ne le pensais. mais je savais qu'une fois seule avec mes pensées je pourrais éclater tranquillement sans géner personne ni moi même. D'ailleurs les plantes environnantes commenaient à retrouver taille normale, preuve que je me controlais à nouveau. Je rabattis vite mon regard sur celle qui si différente ce matin encore, montrait ses émotions avec une facilité que je n'aurais jamais crue possible. je passais une main dans ses cheveux, elle était si belle et...mon modèle. Oui, depuis le début elle m'avait apprit des choses. Néanmoins je retrouvais mes facultés empathiques qui s'étendaient à nouveau ressentant ainsi les villageois, Lynan dehors, leur étonnement et fascination et je trouvais tout près de nous, des émotions. Qui était ce? nous n'étions que trois? Je regardais rapidement autour de nous, ne cherchant pas une menace car tout n'était que douceur à l'intérieur de cette personne mais je ne comprenais pas. je n'interrogeais pourtant personne gardant cette information pour moi et la remetant à plus tard. Je craignais de m'éffondrer à chaque instant ou de voir Rita tomber aussi je voulais partir, nous retrouver seules, avec Lourine puisque sans elle je n'aurais certainement pas réussi, je serais morte près de Rita décomposée et puante...

-Je....Reste chez moi cette nuit Rita...comme Lourine...on y verra plus clair demain mais on peut parler, je n'ai pas envie de dormir, je ne veux pas te perdre...perdre ton regard, ta main, ton sourire...

Evidemment je ne savais pas que demain Sabby serait de retour comment le savoir et le comprendre? difficile, pour le moment je voyais uniquement le plaisir, le reste viendrait lorsque Rita le déciderais, mais l'auberge devenait étrangere à mes yeux, et je voulais du confort, pour mon amie. Je ferais tout pour qu'elle se sente bien comme pour Lourine. Ces deux personnes comptaient pour moi plus que beaucoup. Et je savais que mon destin venait de prendre un grand tournant. bien sur je n'oublais ni la reine des elfes, ni le départ possible de Lourine mais je refusais d'y penser. Je ne quittais plus Rita d'un centimetre emprisonnant sa main tout douce dans la mienne prenant garde à ne pas l'écraser.

~ Il est 19 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Mar 2 Fév - 16:05


Deux amies qui se retrouvaient après la mort de l'une d'entre elles, c'était vraiment quelque chose de merveilleux ... Xiris, malgré la difficulté grandissante qu'elle éprouvait à maintenir le geyser en action à l'extérieur de l'auberge, ne put retenir quelques larmes en les voyant ainsi, c'était d'une telle beauté ... On pouvait désormais appeler Emy et Rita, amies d'un jour, amies de toujours. La jeune femme à la chevelure cuivrée se dit alors qu'à présent elle pouvait les laisser se retrouver en toute quiétude dans la maison de la petite Impure, quant à elle, elle passerait sa nuit ici et partirait à l'aube ... Elle avait aidé Emy et elle en était vraiment heureuse, cette dernière lui avait d'ailleurs bien rendu, mais à présent il fallait que les choses reprennent leur cours normal, et une Déesse devenue mortelle pour une certaine période n'avait pas sa place ici, sa quête devait se poursuivre. Bien sûr elle se doutait bien que Emy ne serait pas d'accord avec son choix, mais malheureusement elle ne pouvait pas avoir d'emprise sur elle, Xiris avait son objectif, et nul ne pourra l'en détourner. Sa décision était prise, elle dormira à l'auberge cette nuit car elle se souvenait de ce que la petite Impure lui avait dis au sujet des dangers du froid, après quoi, elle ira lui dire au revoir lorsque les premiers rayons du soleil se montreront avant de quitter le village pour continuer sa route ... Alors quand Emy se rapprocha d'elle pour lui dire qu'à présent il fallait se rendre chez elle pour être mieux, Xiris fit cesser sa magie, chose qui lui donna un vertige, mais elle put tout de même répondre à la petite Impure.

- Tu m'as déjà remercié à ta façon Emy, à présent vous pouvez y aller, quant à moi je reste ici. Je suis vraiment très heureuse que vous vous soyez retrouvé, ça me fait chaud au coeur. Maintenant vous avez plein de choses à vous dire, votre nuit risque d'être longue en explications et connaissance, mais je souris rien qu'à cette idée. Allez y, et sachez que je suis de tout coeur avec vous, je viendrais te dire au revoir demain matin Emy.

Il était très difficile de comprendre la personnalité de Xiris, mais en tout état de cause c'était pour leur bien qu'elle agissait ainsi, puis elle voulait passé sa nuit dans ses pensées, donc seule, elle en avait besoin. Donc il ne fallait pas trop espérer lui faire changer d'avis, d'ailleurs elles devraient y aller, car les gens n'allaient plus tarder à revenir à présent ...


Tranquillement installée dans la poche de Rita, Soomïne avait tout observé, du début de leur rencontre, jusqu'à ce que la dame au regard triste ne parle pour dire qu'elle restait ici ... La petite Fée avait tellement pleuré qu'une belle auréole de larmes s'était formée entre les doublures du tissu qui constituaient sa cachette du moment sur le monde extérieur ... Soomïne était tellement contente que tant de bonheur soit partagé en dehors de sa forêt, chose qui lui prouvait que finalement il n'y avait pas que de la guerre et autre bain de sang comme on avait pu lui dire à de nombreuse reprise ... Syranei avait eu raison sur toute la ligne, la seule façon qu'était de découvrir le monde, c'était de le parcourir, et non pas de se référer aux dires d'un livre ... D'ailleurs à cet instant elle eut une pincée au coeur en repensant à son amie des océans, elle ne lui avait même pas dis qu'elle partirait à long terme, donc pas de véritable au revoir, ou à bientôt ... Mais bon, elle ne désespérait pas tant que ça, car elle savait que la reine le lui en parlerait, et pour ce qui était des mots réconfortants, Ellesime était vraiment douée. Cependant, Soomïne ne voulait pas que cette jeune femme reste seule dans cet endroit, pourquoi ne voulait-elle pas les accompagné ... La petite Fée peinait à comprendre cela, de plus elle sentait que ça n'allait pas forcément plaire à l'amie de Rita, ou bien aux deux ...

-*Alors c'est elle Emy ? Elle a l'air tellement heureuse de revoir Rita, tellement que j'ai dû mal à vraiment savoir l'effet que ça doit lui faire ... Et puis l'autre Dame, pourquoi elle a le regard triste, pourquoi rester seule ... Je veux pas ...*

Bien sûr la petite Fée ne s'en mêlerait pas, enfin pour le moment, mais elle ne pouvait supporter qu'une personne se mette à l'écart alors qu'il y avait tant de joie à partager ! Soomïne y aurait bien participé, mais elle préférait attendre d'être dans la maison de Emy pour daigner se montrer, car pour le moment elle avait trop peur ... Alors en attendant, elle se rassit dans la poche tout en faisant la moue après avoir entendu que l'autre dame préférait resté ici ... Oui elle était déçue. Mais ça ne l'empêchait pas d'espérer qu'elle change d'avis ...

~ Il est 19 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Ven 5 Fév - 13:04

Les émotions se bousculaient dans le cœur de Rita qui ne savait plus trop où mettre de la tête. Emy venait de la pardonner et elle ne comprenait pas vraiment pourquoi elle arrivait à agir ainsi, aussi rapidement, après les dures épreuves qu’elle lu avait infligées de par son égoïsme et sa fierté. Néanmoins, elle put en retenir une chose très importante : Emy était encore plus gentille qu’elle ne le pensait et pas aussi sotte qu’elle l’aurait cru, elle s’en voulait aussi de l’avoir un peu traitée de la sorte de par son ancienne existence. Comment avait-elle pu être à ce point aveugle envers la multitude de personnes qui avaient voulus lui tenir compagnie durant son voyage, ses peines … Comment avait-elle pu passer à côté de cela ? Son cœur avait été aussi dur que ça et maintenant toutes ses expressions la faisaient exploser au plus profond de sa conscience ? Enfin … Etant dans le corps d’une autre personne, probablement plus sensible qu’elle, Rita devait avoir quelques particularités de cette dernière, comme sa tendresse, sa fragilité … Par exemple. En tout cas, elle avait peur, oui, très peur de ne plus sentir sa magie depuis qu’elle était revenue à la vie. Qu’est.-ce que cela pouvait être … ?

Enfin, bref … Ce n’était pas le moment de se laisser tracasser par ceci ! Emy était dans ses bras et semblait vraiment être la plus heureuse du monde, tout comme Rita qui la tenait dans ses bras avant que son amie ne dépose ses mains sur ses épaules. Celle-ci déclara que, grâce à elle, elle avait pu grandir. Grandir ? Même si Rita était très philosophique et comprenait beaucoup de chose, elle avait toujours son côté enfantin pour détendre l’atmosphère. Et ce, pour s’y faire, la jeune femme lèvera une main pour la déposer sur la tête d’Emy, un sourcil levé tandis que des larmes perlaient toujours sur ses joues, un sourire en coin.

- Toujours plus petite que moi … N’empêche. Déclara-t-elle sur un ton plus joyeux.

Laissant sa main posée sur le dessus du crâne de l’impure, Rita leva les yeux pour les déposer sur l’autre femme qui semblait toujours aussi concentrée que précédemment. La jeune mi-humaine était consciente que c’était cette dernière qui maintenait un étrange phénomène à l’extérieur pour les laisser se retrouver seule, dans un lieu dépourvu de bruit, d’autres personnes qui pourraient nuire à l’intensité des émotions éprouvées par ces deux là. Enlaçant tendrement son amie, elle la laissera se tourner vers la jeune femme en question. Celle-ci mentionna alors le fait qu’elle devait être seule pour se retrouver et se parler chez Emy. Mais la mi-humaine l’observait et posa une main délicate sur la poche où se trouvait Soomïne. Une petite goutte d’eau avait comme atterri sur son vêtement, probablement la petite fée qui était en larme en ayant ressentit les émotions de cette intense retrouvaille.

*Merci encore, Soomïne, d’être présente*

Sans dire un mot, Rita s’essuya complètement le visage et posa une main sur l’épaule de son amie pour ensuite passer à côté d’elle de sorte à se positionner devant cette Lourine qui venait de déclarer qu’elle ne viendrait pas avec elles chez l’impure. Un regard un peu sévère, mais un sourire tendre affiché sur ses lèvres, la demi-elfe se saisira des mains de la femme aux cheveux cuivrés pour la mettre debout, en face d’elle.

- Il n’en est pas question que vous restiez seule ici. Je ne vous laisse pas le choix, de toute manière. Venez avec nous, j’ai notamment des questions à vous poser, vous semblez savoir beaucoup de chose que j’ignore moi-même. Dit-elle en plantant son regard vairon dans celui de Xiris.

Rita était déterminée à ce qu’elle les accompagne là où elles devaient se rendre pour passer la nuit ensemble. Non seulement, la mi-humaine avait quelque chose à donner à son amie, mais elle avait aussi des questions à poser à Lourine. Néanmoins, elle ne lâchera en rien la main de cette dernière, elle la tenait fermement au moment où elle se tournait vers Emy.

- Où habites-tu … ? Demanda-t-elle. Je n’ai pas envie de me mêler à la foule, quand elle reviendra.

~ Il est 19 heures 54 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Lun 8 Fév - 14:51

Je vivais un rêve éveillé me demandant même si je n'étais pas en fait dans mon lit en train de dormir...sauf que dans un rêve soit c'était tout rose, soit tout noir, Or quelque chose vint briser le coté absolument rose de cett vision. Lourine voulait rester à l'auberge, passer la nuit ici et lui dire aurevoir le lendemain matin. cela eut l'effet d'un poignard dans le ventre de l'impure. Non pas déja! et pourquoi refusait elle son invitation? il ne fallait pas qu'elle soit dérangée parce que deux amies s'étaient retrouvées. Cela n'aurait pas été possible sans elle...Et lourine voulait partir comme ça, avec à peine un aurevoir. Je savais que cela arriverait tôt ou tard mais pourquoi maintenant? Oui Lourine en savait à présent assez pour se débrouiller seule mais je pensais au moins passer une soirée tranquille en sa compagnie et la voir dormr de façon reposante. J'avais beaucoup de peine à quitter ceux qui m'étaient chers et les deux personnes devant moi....l'étaient. Je refoulais mes larmes alors que Rita parlait pour la retenir. Seulement je savais Lourine tétue et très attachée à ses dires. cela m'attrista beaucoup et je secouais lentement la tête. Pourtant un peu plus tôt lorsque mon amie avait déclarée être plus grande que moi avec un air si enfantin j'avais éclaté de rire. C'était vrai, qu'importe son physique elle en demeurait plus grande que moi. Surement dans l'esprit aussi de toute manière.

Mais à présent j'étais prête à retourner au pays des larmes, de tristesse cette fois ci. Cependant, non je ne les laissais pas me controler et me contentais de me déplacer lentement pour arriver devant Lourine. je la regardais mes yeux dans les siens et passais une main tremblante sur son visage de reine...non je ne saurais jamais d'ou elle venait, qui elle était, mais...elle resterait dans mon coeur. Alors seulement je pus comprendre, sure de faire le bon choix, et pour elle et pour moi. Elle ne voulait pas rendre notre séparation plus difficile et savait ausi que puisque Rita était là ce serait davantage rassurant. Elle me connaissait bien finalement en peu de temps. Alors les larmes au bord des yeux, je pris la parole un doux sourire sur mon visage.

-N'oubliez pas de passer demain...et si vous changez d'avis, je sais que Rita à fort envie de faire votre connaissance, mon invitation tiens toujours. Sinon c'est avec joie que je vous verras demain. Ne partez pas sans...je vous en prie.

La juene impure que j'étais, avait peur de ne plus revoir lourine à partir de ce soir, mais je savais aussi que elle ne manquait pas à ses paroles. Et peut être qu'avec la journée qui venait de passer avait elle besoin de se retrouver elle aussi. je le comprenais, et voyais aussi que mon amie se sentirait peut être mal entre Rita et moi. Finalement je grandissais, j'arrivais à voir l'interet de Lourine dans tout cela. Aussi je pris la main de mon amie aux yeux vairons, et détournait mon regard, passant de Lourine à elle. Je voulais défaire sa main de celle de sa sauveuse, et j'ajoutais un doux regard. Pourvu qu'elle comprenne ma réaction et ne s'énerve pas contre tout cela, je lui expliquerais une fois partie, d'ailleurs le monde commençait à nouveau à s'engouffrer dans l'auberge. A nouveau mes yeux croiserent ceux de Lourine.

-Excusez moi aupres de Lynan... A très vite Lourine.

C'était avec peine que je prononçais ses mots et attirait Rita vers la sortie, ayant reprit sa main et la serrant contre la mienne. Je ne devais pas être égoïste. Ne pas penser qu'au bonheur de voir Lourine dans ma maison avec nous. Non elle n'avait pas dit cela pour nous laisser nous retrouver j'en était certaine. Elle en avait besoin elle aussi, et dans ce cas là, je me devais de respecter sa volonté. Et puis n'avais je pas préciser qu'un changemnt d'avis était possible? J'espérais avoir fait le bon choix...Prendre des décisions était un calvaire pour moi et je venais d'en prendre une coutant à l'esprit et au coeur. Pourvu que je n'ai pas fait d'erreur, je le saurais demain.

Refusant de penser à cela davantage, je fendis la foule en direction du dehors. je ne tenais pas Rita aussi fermement que tout à l'heure elle pouvait se libérer de mon étrinte et aller demander encore à la jeune humaine de nous rejoindre, je ne l'en empécherais pas, j'attendrais à l'extérieur de tout ce monde. Au passage je profitais de tout cela pour dire bonsoir à mes protégés réfugiés à nouveau contre le feu. l'un deux m'expliqua ce phénomène étonnant et je lui répondis en lui ébourriffant les cheveux leur promettant de jouer un peu demain. Etrangement Myra n'était pas là...pourquoi? pourtant la petite n'aimait pas rester seule et bien souvent avec ses amis elle ne quittait pas le feu avant de dormir...Un peu inquiete je réussis à ne rien montrer et me retrouvais bientôt à l'air pur.

Là bas, seulement, je lançais mes sens, à la recherche d'émotions, celle de ma petite amie mais je ne trouvais rien. C'était inquiétant. Cependant il n'était pas rare qu'apres beaucoup d'émotions je ne controle plus mes pouvoirs aussi je me forçais à penser que je me trompais. elle devait être chez elle et tout allait bien. Je ne briserais pas la soirée de retrouvaille avec mon amie pour des angoisses qui n'avaient pas lieu d'être. Surtout que je ne passais pas mon temps à la surveiller, et à cette heure j'étais chez moi en général. Je me résolusdonc à attendre Rita dans le calme profitant de quelques instants pour regarder le paysage et me plonger dans mon monde intérieur.

*Lourine, qui es tu? tu es tellement étrange, et inconnue... et Rita? alons nous finir par arriver à nous connaître? tout est si confu ce soir, en fait depuis que l'oracle est apparu. Il fait froid aussi, et ce n'est pas normal... je m'inquiete de tout aujourd'hui...peut être à cause de tout ce qu'il y a eu...*

[OUT=> chez moi même]
[Annonce: Rita si tu me suis tu mettras OUT dans ton prochain post mais tu peux encore discuter avec Lourine]

~ Il est 19 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Dim 14 Fév - 15:34


Apparemment Rita n'avait pas l'air trop d'accord sur le fait que Xiris reste ici, mais elle avait pris sa décision, et si la jeune femme ne la comprenait pas, elle comptait bien le lui expliquer. L'ancienne Déesse ne lui en voulait pas, elle avait le droit d'être curieuse, exactement comme elle avait le droit de choisir ce qu'elle comptait faire dans les prochaines heures, autrement dit rester à l'auberge ... Alors que Rita la regardait dans les yeux, Xiris en fit tout autant, à cet instant la jeune demi-Elfe pourrait se rendre compte qu'elle ne parviendrait pas à la faire changer d'avis, et il ne fallait pas trop espérer pouvoir la trainer de force, car l'air de rien elle pourrait s'énerver, le respect était quelque chose de sacré pour elle. Quant à Emy, et bien elle ne resta pas inactive, car malgré son pincement au coeur, elle accepta la décision de Xiris qui était de ne pas les accompagner, elle avait réussi à outre passer son désir de la voir rester auprès d'elle le plus longtemps possible. Passant une main sur le visage de la jeune femme à la chevelure cuivrée, la petite Impure marqua son geste par des paroles très touchantes, puis, doucement elle défit les doigts de Rita qui lui enveloppaient fermement la main ... Xiris ne voulait pas non plus vexer la jeune demi-Elfe par son refus, loin de là cette idée, alors une explication courte mais compréhensive s'imposait ...

- Rita ... Commença t-elle doucement. Vous dites que vous avez des questions à me poser, mais je vous assure que ce n'est pas la peine, à présent votre vie recommence, alors savourez la du mieux que vous le pourrez. Sachez que j'ai moi aussi des priorités, et que j'ai besoin de me retrouver ... Xiris haussa quelque peu le ton à cause des gens qui faisaient leur retour. Emy et vous devez avoir tellement de choses à vous dire, ne gaspillez pas plus ce temps je vous en prie, car comme vous avez pu le constater, tout peut s'arrêter subitement. Allez y à présent, tout mes voeux vous accompagnent Rita, et je passerais comme promis demain matin vous dire au revoir ... Termina t-elle avec un léger sourire encourageant.

Xiris n'avait en rien perdu son côté déterminé ! Et Rita devra malheureusement s'y faire, car si Loominëi n'avait pas réussi à la convaincre de rester dans le monde Céleste, il ne fallait pas espérer la convaincre de la suivre jusqu'à chez Emy. Après quoi, la petite Impure demanda de l'excuser auprès de Lynan avant de lui tourner le dos pour s'en aller, quant à Xiris, et bien elle se contenta d'approuver par un hochement de tête. La jeune demie-Elfe qu'était Rita devra apprendre que tout ne pouvait pas toujours ce savoir au moment où on le désirait. L'ancienne Déesse de la nature avait passé une journée très éprouvante pour sa première expédition dans le monde des mortels, et si on savait ça, on pouvait bien comprendre que sa demande était on ne peut plus légitime, surtout qu'il fallait aussi qu'elle pense au lendemain ... En tout état de cause sa nuit promettait d'être agitée, surtout que maintenant elle avait peur de s'endormir par crainte de se retrouver une nouvelle fois auprès de Loominëi et constater qu'il lui arrivait malheur sans qu'elle ne puisse rien y faire ... Cependant, lorsque les gens firent leur retour en lui passant à côté, elle sentit également l'air froid de l'extérieur.

-*Oh non ... Que ce passe t-il là haut ... Shiva qu'est ce que vous faites ?*

L'ancienne Déesse de la nature n'était pas encore sûre, mais elle émettait quelques doutes quant à la responsable de cette nouvelle météo ... Néanmoins elle espérait se tromper, car connaissant la nature de Shiva, ce n'était pas gagné d'avance pour la faire s'arrêter ... Bon sang, mais si c'était ça elle avait fais une grosse erreur en partant ! Enfin bon, Loominëi veillait, et Xiris avait toute confiance en cette dernière, restait plus qu'à voir si cela allait empirer ou bien se terminer ...

~ Il est 19 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   Dim 21 Fév - 23:51

Alors, vraiment … Rita ne pourrait en rien faire changer d’avis à Lourine qui s’était résolue à rester ici, cette nuit ? À vrai dire, elle n’aurait même pas besoin de le lui demander puisque, au moment où elle planta son regard dans le siens, comme elle-même l’avait fait ci-tôt, la demi-elfe comprit immédiatement qu’elle ne pourrait rien y faire. D’ailleurs, de ce côté-là, elle pu le savoir car, elle-même, elle était très têtue. La preuve, quoi qu’il puisse se passer, elle n’avait jamais fait demi-tour en se dirigeant sur Umar avec l’unique idée de l’assassiner et d’en finir rapidement, dans son ancienne vie, quels que soient les obstacles mis sur sa route. Alors donc, la jeune fille n’en dira pas un mot de plus et laissa les mains de son amie défaire cette étreinte qui retenait celle de Lourine, fermement, tout en douceur, afin de les prendre dans les siennes. En quelques mots, la femme à la chevelure cuivrée s’expliqua auprès de Rita et déclara à la fin qu’elle passerait le lendemain pour leur dire au revoir. Enfin … la revenante s’abstenait de dire quoi que ce soit, au risque que la situation tourne sur une fin indésirable pour les trois filles présentes, le silence, elle le jugea préférable. Ainsi, étant donné que toutes chances de vouloir faire revenir Lourine auprès d’elles, chez Emy, Rita se laissa donc guider par Emy, sa plus chère amie, tout en ne quittant pas la femme aux cheveux cuivrés du regard.

*Je ne peux pas … Je ne peux pas …*

- Emy … Je ne peux pas partir comme ça ! Laissa t’elle sortir subitement d’entres ses lèvres.

D’un mouvement sec de sa main, elle défit l’étreinte et se retournera vers Lourine, avec un regard qui était devenu un peu sévère. Limite que l’on pourrait croire qu’elle allait s’apprêter à lancer un duel à cette même femme. Mais non … La jeune fille ne fit que se rapprocher d’elle, rapidement, de plus en plus vite, ce n’était pas loin qu’elle ne commence à courir. Au dernier moment, Lourine pourrait être surprise, mais espérons simplement qu’elle ne s’écartera pas au moment où Rita écartait ses bras pour les passer autour de la nuque de cette dernière. Quelques larmes perlèrent sur ses joues et tombèrent sur les épaules de celle-ci, la serrant de plus en plus fort, une main posée sur l’arrière de la tête, caressant délicatement la chevelure cuivrée.

- Je ne peux pas m’en aller, ce soir … Sans au moins vous remercier. Sans vous, Emy et moi, on ne s’en serait pas sorties. Sans vous, je serai une pitoyable servante de cette liche. Ma vie aurait été un enfer … Remplie de honte, de culpabilité et d’humiliation … Déclarait-t-elle alors avec une voix saccadée, sanglotant légèrement. Vous avez tant fais, et pourtant, je ne vous connais pas, mais je suis attachée à vous par ce geste énorme que vous avez fais pour nous sauver, toutes les deux. Je ne pourrai jamais vous remercier suffisamment pour égaler votre acte … jamais. Même ma seconde vie ne suffira pas pour cela.

Son étreinte se resserra légèrement avant que la tête de Rita se recule de quelques centimètres et que son regard puisse distinguer le visage de cette femme, l’une de ses sauveuses. Maintenant qu’elle avait une seconde vie, elle désirait plus que tout se changer, de ne plus ressembler à l’ancienne Rita qu’elle était. Non seulement elle avait une dure tâche sur sa personnalité qui l’attendait, mais aussi une énorme dette envers Emy et Lourine. En gros, elle avait de quoi faire pour s’occuper dans cette nouvelle vie qui lui avait été offert par le destin, par une pierre magique échangée d’une main à l’autre, au moment où elle souhaitait une seconde chance. Devait-elle donc croire aux divinités présentes au-dessus de leur tête ? Après tout, un tel événement, une personne qui revient d’entre les morts, ce n’est pas une histoire originale, ça, à raconter ? Oh que si, elle l’est !

- Demain … Je suis impatiente de vous revoir. Malgré que l’on n’ait pas réellement l’occasion de se parler sérieusement, je souhaite à ce que nos chemins se recroissent un jour. Achèvera Rita tout en lâchant la jeune femme. Désormais, Lourine … Je vous souhaite une agréable nuit. Si besoin est, nous ne sommes pas loin, criez s’il le faut, on arrivera à votre secoure.

Lui adressant un petit sourire, Rita se recula, lentement pour commencer, et finira par pivoter sur ses talons afin de rejoindre Emy, en marchant rapidement, qui, cette dernière, était en train de parler avec des enfants qu’elle semblait apprécier. Ne voulant pas la déranger de plus, elle attendit que cette dernière en finisse avant de sortir de cette auberge, Rita à sa suite …

- Emy … Commencera-t-elle, doucement. Je voudrai te dire que je suis heureuse d’être à nouveau en vie pour être … avec toi. Elle affichait alors là un petit air timide sur le visage marqué par des tâches de rougeur sous ses yeux vairons. Enfin … Je voudrai dire par là que tu es ma seule et véritable amie, que je n’ai jamais eue.

Elle espérait sincèrement que cela soit réciproque. Alors … Tout en regardant le ciel, elle sentit un petit frisson lui parcourir tout son dos, forçant ses bras à se croiser contre son torse. La température avait quelque peu baissé dû à l’avancement de la nuit.

- Tu pourrais rapidement me guider à chez toi, je n’ai pas franchement envie de terminer ma première journée, dans cette nouvelle vie, avec un rhume. Ce serait dommage …

Désormais, elle n’attendit le moment où son amie se mettrait en marche pour la guider et lui monter sa demeure et être au chaud. Car, mine de rien, Rita en avait à lui raconter. Sans oublier que, dans sa poche, Soomïne, n’y resterait pas non plus éternellement. La demi-elfe allait la présenter à Emy ainsi que de lui délivrer le précieux message de la reine féérique qui lui était exclusivement destinés. Bien sûr … Elle n’avait pas oublié les perles de l’amitié offerte par cette dernière.

[Out => Chez Emy]
[HS : Je te laisse ouvrir le prochain sujet chez toi, Emy]

~ Il est 20 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'auberge : repas d'un soir   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'auberge : repas d'un soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: