AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 L'Œil de Chat..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: L'Œil de Chat..   Ven 5 Fév - 15:14

C’est quelques parts dans le Quartier Administratif, dans l’une des villas résidentielles, que Faith se trouvait. La résidence était immensément grande. A peine plus petite que celle du gouverneur de Nandis. Elle était tenue par l’une des familles les plus prestigieuses de cette grande ville. C’était également l’une des plus riches aussi. Cette famille s’appelait les Jaïlince. La villa ressemblait d’avantage à un grand manoir. La famille n’était pas bien grande. Le père était décédé d’une maladie rare et incurable. La mère, qui faisait la taille d’une commode, ne sortait pas souvent. Cette femme avait réussit à mettre au monde deux filles et un garçon avant que son mari ne meurt. La grande maison pouvait paraître relativement silencieuse. Cependant, on croisait souvent au détour d’un couloir, éclairait aux chandelles, une femme de chambre ou un valet, accourant pour exécuter leurs tâches quotidiennes dans un silence omniprésent.

Une rumeur mondaine courrait dans les hautes sphères de Nandis. En effet on murmurait lors des grandes soirées, que le père Jaïlince avait un jour ramené de croisade une émeraude fabuleuse. Une pierre d’une grande beautée et d’un éclat que l’on ne voyait qu’une fois dans une vie d’Elf. Les Jaïlince l’appelèrent l’Œil de Chat. Il s’agissait là d’une émeraude d’une valeur inestimable. D’autres rumeurs, moins répondues, disaient que l’Œil de Chat avait un pouvoir bien mystérieux. Quoi qu’il en soit… là où les richesses se trouvent, l’Insaisissable n’est jamais loin. Faith avait eu vent de l’histoire de cette émeraude. Elle se fichait éperdument qu’il puisse avoir une quelconque pouvoir magique. A vrai dire cela lui semblait peu probable. S’il avait des pouvoirs, cela serait tant mieux. Car elle pourrait en tirer un meilleur prix au marché noir. C’est tout ce qui l’intéressait. Cependant, cela faisait deux semaines que Faith Aoghan convoitait et travaillait pour s’emparer de l’Œil de Chat. Elle avait réussit à se faire engagée comme femme de chambre, sous le prénom de Minte, au service des Jaïlince. Cela lui offrait un avantage. Ce petit travaille lui offrait du temps pour les fouilles et surtout, lui enlevait le problème des gardes qui surveillait la bâtisse de l’extérieur. L’adolescente travaillait toute la journée. Et recevait en plus un assez bon salaire. Et la nuit, elle renfilait ses vêtements habituels et fouillait le manoir le plus discrètement et minutieusement possible. Elle n’avait aucune idée d’où pouvait bien se trouver le bijou. A vrai dire, dans un tel labyrinthe, ce n’était pas chose aisé de trouver un caillou. Mais il y avait également un autre inconvénient. Et pas des moindres. Faith portait l’habit des femmes de chambre. Autrement dit une robe sombre avec son tablier blanc qui était souvent sale. Une petite coiffe elle aussi blanche. La voleuse ne supportait de porter une robe. Elle se sentait tellement plus à l’aise dans ses vêtements habituels. Mais cet Œil de Chat était sans doute l’un des plus gros coups de sa vie. Et elle était prête à tout pour l’avoir.

Et c’est cette nuit, qu’elle réussit à mettre la main sur le bijou. Elle avait dû attendre que tout le monde aille se coucher. Afin qu’elle puisse fouiller la bibliothèque, pièce que Faith n’avait put inspecter jusqu’alors. Elle avait finalement trouvée par mégarde un passage secret, menant à une sorte de cave secrète située sous le grand manoir. Ce passage avait mené Faith à une seule pièce remplis d’innombrable trésor er richesse. Se faisant violence pour ne pas crier de joie elle avait cherchée des yeux une sorte de coffre fort lorsqu’elle finit par tomber dessus. Au sens propre du terme. Une montagne de pièce d’or avait presque engloutit le filou. Elle avait alors sortit son crocheteur de sa poche noir et avait commencée son travaille. Une vingtaine de seconde plus tard à peine, Faith tenait le bijou dans sa main. Elle était émerveillée par la splendeur du bijou. C’est des étoiles dans les yeux qu’elle avait contemplée le caillou pendant une bonne minute. Elle avait réfléchis sur la valeur que pouvait bien avoir une telle pierre. Au moins trois cent mille pièce d’or. Et encore. Si l’Œil de Chat était enchanté, le prix pouvait aisément doubler. Elle avait alors fourrée la pierre dans un linge qu’elle glissa dans sa poche noir.

A présent, elle courait dans les couloirs le plus vite possible afin de sortir d’ici. Elle retrouva finalement rapidement la sortie et se précipita, tête baissée, dans les jardins. Lorsque des aboiements se firent entendre.

-Merde… Les chiens…

Trois chiens noirs accouraient en sa direction. Un filé de bave pendant mollement à leurs gueules. Ayant pensée à cela, Faith détacha le paquet qui était attaché à sa ceinture. Elle retira le torchon qui entourait son contenu et jeta ce dernier en direction des chiens. Ceux-ci s’arrêtèrent net devant le beau et magnifique steak rouge et sanguinolent qui les accueillait les bras grand ouvert.

-Ca, c’est fait, murmura la voleuse en se remettant à courir.

Mais le problème, s’était que les chiens avaient déjà alertés tout le monde. Alors qu’elle courait sur la pelouse verte, des lumières dans le manoir s’allumèrent une à une. C’était fait. Elle était repérée. Une dizaine de garde s’approchait déjà d’elle à grands pas. Ils étaient à une dizaine de mètre. La voleuse enfila ses lunettes et sortit une boule fumigène ainsi que sa fronde.

-Arrêtez-la !!! C’est l’Insaisissable ! Dépêchez-vous ! Criait un homme qui semblait être le capitaine de la garnison.

-Tien, tu m’en diras des nouvelles, murmura la jeune fille comme s’il pouvait l’entendre.

Elle plaça la boule dans la fronde et tira. Le projectile percuta de plein fouet le casque d’un garde. Brisant ainsi la sphère. Un nuage de fumet se créa alors rapidement. La voleuse fonça droit dans le nuage et traça son chemin silencieusement tout en évitant soigneusement les gardes qui, tout en toussant bruyamment, essayaient vainement de retrouver leur chemin. Rapidement elle se retrouva hors du nuage et avisa ce qui lui restait à parcourir tout en courant le plus vite possible. Un homme en armure se tenait en face d’elle. Il tenait à deux mains une épée qui semblait assez lourde. Faith dû s’arrêter car le chevalier essayait visiblement de lui faire obstacle. Il ne portait pas de casque. Apparemment, trop d’années avaient passés pour lui. Le temps avait marqué ses yeux de son empreinte indélébile. Il avait blanchis ses quelques cheveux. Il l’avait comme empoisonné de par cette maladie irréversible appelé vieillesse. Cependant il avait l’air remarquablement jeune d’esprit car il s’esclaffa quand il vit l’Insaisissable visiblement étonnée :

-Pensait-tu réellement que l’on mettrait un capitaine inexpérimentée pour garder cette famille presque aussi prestigieuse que celle du gouverneur ?

-Cela m’étonne en effet. Il n’y a pas de retraite dans votre chevalerie poussiéreuse ? Dit Faith, d’un air ironique.

-Tu ne devrais pas sous-estimé un chevalier expérimenté.

-Bien, si je ne m’abuse, les chevaliers n’ont qu’une parole, nan ?

-Absolument.

-Soit, alors je te propose un défi. Un duel, plus précisément. Toi contre moi, et personne d’autre. Tu n’utiliseras pas ta magie divine de chevalier. En contre partit, je n’utiliserais pas mes objets. Si tu gagne, je me rends. Et ta carrière connaitra un succès que très peu connurent dans cette ville grâce à ma capture. Si je gagne, tu ordonne le repli de tes troupes se situant devant le portail en fer de ce manoir. Ce n’est pas un combat à mort.

Faith avait parlait d’une voix qui ne filtrait pas son orgueil. Elle aimait jouer. Tenter le tout pour le tout, quitte à tout perdre. Le capitaine était visiblement surpris de cette demande. D’autant plus que l’Insaisissable lui avait fait remarquée qu’elle avait avisée les deux autres garnisons venue ici pour stopper la voleuse. Visiblement, ils avaient tout prévue. Ils savaient que Faith viendrait pour s’emparer de l’émeraude la plus précieuse de tout Nandis. Remarque, un enfant de six ans l’aurait deviné. Derrière Faith, le nuage de fumé se dissipait déjà. Les gardes avisèrent la scène.

-Alors ? Demanda impatiemment l’adolescente.

-N’approchez-pas ! C’est un combat entre elle et moi ! Fit enfin le capitaine à l’intention de ses hommes. J’accepte ton défi.

Le chevalier se mis à sourire. Faith fit de même. Le combat allait commencer. Tout deux jurèrent silencieusement de respecter ce pacte. L’ordre de chevalerie autorisait les duels de cette sorte. L’adolescente le savait. C’est pourquoi elle y avait recours. Elle ne voulait pas risquer sa peau avec le reste de garde qui attendait en embuscade à l’extérieur. Faith se mis en position, son arme installée depuis sa fuite. Et elle fit un signe de la main provocateur en direction du garde :

-Vien, si tu l’ose !

La voleuse ne le sous-estimé pas du tout. Elle ne voulait pas attaquer la première. S’était trop dangereux. L’expérience de cet ancêtre pouvait lui être fatale. Son sourire s’étira et il se précipita finalement droit sur l’adolescente…

~ Il est 22 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: L'Œil de Chat..   Dim 14 Mar - 0:57


C'était étrange ... Pour la première fois Nandis était véritablement agitée alors que la nuit était déjà bien avancée. La mort du gouverneur Vultinien n'était pas encore su de tous, loin de là, mais les gardes eux, se ruaient sur tout le monde afin de désespérément identifier l'assassin de ce dernier. Quoi qu'il en était, tout le monde pouvait se permettre de faire un délit cette nuit là, car il serait en aucun cas prioritaire pour les autorités de la cité ... Tel était le cas de Faith Aogan, jeune voleuse émérite répondant au surnom de l'insaisissable, assez connue par la garde impériale. Cette dernière venait de voler un bijou d'une rareté exceptionnelle, sans compter qu'il était relativement méconnu ... Ainsi donc, quand elle s'échappa de la propriété des Jaïlince, son évasion ne passa pas inaperçue aux yeux des Chevaliers~Bouclier chargés de protéger la famille ... L'insaisissable tenta au mieux d'échapper aux Hommes d'armes, mais ce fut peine perdue, car leur nombre aura eu raison d'elle. Donc, quoi de mieux que de jouer les provocatrices envers celui qui dirigeait tout ça ? Et oui, quand on arrive à un certain âge, on veut tout le temps prouver que l'on est toujours aussi vigoureux que si l'on avait vingt ans ... En tout cas Faith semblait avoir compris ce principe sur la nature Humaine, car son plan réussira, et le capitaine acceptera son défi. Cependant, il semblait oublier une chose, et la jeune voleuse aussi apparemment, le code des chevaliers, et ce genre de duel n'en faisait guère parti ! Les Chevaliers~Bouclier appartenaient à une faction bien plus grande, celle des Paladins Dorés, ces derniers vouaient un culte spécial à Loominëi, chose qui les plaçait au sommet de la hiérarchie des Chevaliers ...

- Si je l'ose ? Tu vas regretté d'avoir provoqué un maitre Chevalier !

Soulevant sa lourde épée à deux mains, Raoul fonça sur la dite Insaisissable, quand tout à coup une voix portante lui ordonnera d'arrêter immédiatement ! À cela, les gardes et chevaliers spectateurs se retournèrent tous dans la même direction ... C'était le général des Paladins Dorés ! Et le capitaine se rendit soudainement compte de son erreur quand il remarqua qui l'avait interpelé de la sorte ... Il risquait la potence pour un tel agissement à l'encontre du code de la chevalerie ... Heureusement, cet homme au charisme impressionnant était quelqu'un doté d'un coeur immensément grand, alors peut être aurait il une chance d'échapper à une mort prématurée ...


Avançant doucement dans la direction des deux protagoniste, le général répondant à prénom de Irial semblait assez remonté à l'égard du comportement du vieux capitaine ... Son regard autoritaire suffira à faire agenouiller ce dernier. Quant à Faith, et bien pour le moment, elle ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre le dénouement de cette histoire pour le moins ironique.

- Raoul, je connais votre parcours et vos prouesses, vous n'avez plus rien à prouver, y compris à vous même. Mais bafouer le code des Chevaliers par fierté est un acte impardonnable aux yeux de notre Déesse. Je ne vous ferez pas exécuter, je vous respect trop pour cela, mais vous venez de perdre votre honneur ... C'est pourquoi je vous relève de vos fonctions de chevalier. Vous passerez en jugement pour vous faire retirer votre titre demain au levé du soleil ! Vous pouvez disposer.

La sentence était rapide, dure, et méritée, Raoul acceptait parfaitement la décision du général Irial, mais il ne voulait pas non plus que la responsable de sa nouvelle situation s'en tire aussi facilement. Alors, d'un signe de main il fit comprendre à l'un de ses Hommes d'expliquer ce qu'il en était à Irial.

- Sir Irial ... Fit un jeune chevalier en faisant un pas en avant. Cette jeune fille est responsable d'un crime impardonnable, la famille Jaïlince rapporte qu'elle leur a volé l'oeil de chat, le propriétaire du bijou avait vérifié cela en premier, c'est alors qu'il avait compris avec quoi elle avait fuis ...

Irial ne semblait pas affecté par ce genre de nouvelle ... Le rôle des chevaliers était d'avant tout de protéger des vies, alors si elle n'avait tué personne, pour lui, il n'y avait pas de mal, pourquoi mobiliser autant d'homme juste pour protéger l'avidité qu'ils pouvaient avoir sur leur richesse, des gardes d'accord, mais pas des Chevaliers ! Des guerriers saint n'avait pas pour devoir de protéger des objets dans ce genre. Alors Insaisissable ou pas Insaisissable, le cas de la jeune fille n'intéressait nullement notre Paladin ...

- Silence ! Aucune goutte de sang n'a été versé, enfin il s'en est fallu de peu si je n'était pas intervenu. De plus, je suis ici pour une autre raison, j'ai été mandaté par le vassal du gouverneur Vultinien afin de mobiliser nos forces dans la ville et cerné toutes entrées et sorties, nous avons assez perdu de temps comme ça. Irial marqua une courte pause, le temps de se retourner pour s'adresser à l'Insaisissable. Vous pouvez partir, mais ça serait aussi très généreux de votre part que de rendre ce que vous avez volé.

Ce fut ses derniers mots, car juste après, il fit un volte face afin de repartir par où il était venu ... Quant à tout les gardes présents, et bien ils se durent de suivre le Paladin dans sa croisade pour sécuriser Nandis, sauf la garde personnelle de la famille bien sûr. Donc si Faith voulait conserver son bien si durement acquis, il valait mieux qu'elle détale maintenant avant que les hommes restants ne se jettent sur elle !

~ Il est 22 heures 40 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'Œil de Chat..   Mer 17 Mar - 19:13

Le vieillard était entrain de foncer sur Faith. Cette dernière campa sur ses positions, le regard aigu et attentif. Elle s’apprêta à bondir en arrière afin d’éviter le premier assaut. Mais quelque chose d’assez inattendu se produisit. En effet une voix rauque ordonna que le combat cesse sur le champ. Etonnée, Faith tourna la tête en direction de la voix. C’est alors que l’adolescente put voir un homme blond et grand avec une lourde armure dorée. Vue la qualité de la dorure de l’armure, la voleuse put aisément comprendre qu’il s’agissait de quelqu’un de très haut placé dans la hierarchie des chevaliers. Peut-être même était-il au dessus de cela. Mais ça, Faith n’en savait rien, elle n’y connaissait rien à leur ordre poussiéreux. Elle les respectait et essayait de se battre le moins souvent possible contre eux que pour une seule et unique raison. Ces hommes vigoureux défendaient Nandis. Ou du moins ils s’y acharnaient. Nandis était en effet une grande ville, même eux ne pouvaient être partout. Faith savait cependant que celui qui avait mis un terme à la vie de sa mère faisait partit de cet ordre. Etait-il toujours en ville ? Etait-il seulement toujours en vie ? Cela, la jeune voleuse l’ignorait totalement. Peut-être ne le reverrait-elle jamais…

Faith revint soudainement à la réalité se libérant de ses pensées et de ses tourments d’enfance. L’homme blond était à présent à côté du vieillard. La voleuse s’étonna de penser que ce chevalier était beau. Il avait cependant un regard cassant qui fit agenouiller le vieux capitaine. Faith resta, elle, les bras ballants. Elle réfléchissait. Faite comme un rat, elle essayait de trouver une faille pour s’enfuir. Malheureusement, les gardes étaient toujours autour d’eux. Il n’y avait qu’une brève embrasure dans la formation. Mais l’obstacle était de taille. Il y avait à la fois le vieillard et son supérieur. Faith resta donc sans bouger. A défaut de pouvoir agir, l’adolescente qui était curieuse écouta attentivement la conversation.

Apparemment, le personnage avec qui Faith allait se battre été quelqu’un de relativement renommé. Peut-être était-ce mieux ainsi. Sans ses objets, elle n’aurait peut-être pas fait le poids contre lui. Même s’il s’abstenait d’utiliser ses pouvoirs divins. Le vieillard baissa la tête pour accepter la sentence sans remord. Cependant, il fit signe de la main à un garde. Ce dernier s’approcha du grand chevalier blond et commença à parler. Un mot sonna aux oreilles de Faith. Et ce, comme le fait une fourchette sur une assiette en porcelaine. Ce mot était : responsable. Aouch … L’adolescente avait réagis au quart de tour en rentrant la tête dans les épaules tout en fermant les yeux, comme le fait une petite fille sur le point de se faire punir par une marâtre trop sévère.

-Hoo vous savez… c’est pas si important. C’est un caillou sans valeur, j’vous en pris, faites comme si j’étais pas là… Mentit Faith en regardant ailleurs, l’air léger.

Etrangement, la voleuse s’attendait à une tout autre réaction du grand chevalier. Ce dernier demanda le silence. Il ajouta qu’aucune goutte de sang n’avait été versée. Il continua en disant quelque chose qui intrigua la voleuse. Il était venu pour autre chose. Sous entendu quelque chose de plus important. Mais qu’est-ce qui pouvait être plus important qu’une voleuse connu dans toute la ville en possession d’un bijou extrêmement rare et tout justement cueillis dans la tiédeur de son coffre fort ?! Pour le coup, Faith en fut vexée. Elle lâcha un bref « pfff » tout en levant la tête, l’air offensée. Mais elle redevint sérieuse lorsque le chevalier lui adressa la parole. Apparemment elle pouvait partir, mais elle pouvait aussi donner la pierre précieuse aux chevaliers. La voleuse déglutit difficilement à cette annonce.

-Pardon ?! Laissa-t-elle tomber comme si l’on demander quelque chose de divin.

Le chevalier ne répondit pas, il se retourna et repartit d’où il était venu. Les gardes suivirent le grand chevalier. Il ne restait plus que la garde des Jaïlince qui était toujours présente. Ces derniers la regardaient avec méfiance. Faith soupira et dit d’une voix déçus tout en haussant les épaules :

-Bon… je suppose que je n’ais pas le choix…

Un garde s’approcha d’elle, une main tendu. Faith fourra sa main dans sa poche noire. Elle en sortit finalement un morceau de tissu qui gardait son précieux contenu soigneusement emballé.

-Merci à vous, fit le garde en prenant le linge.

Faith grommela quelque chose d’incompréhensible et partit en courant en direction de la haie marquant la fin du terrain de la bâtisse. Elle bondit pour attraper une branche vigoureuse d’un arbre et se prit son élan pour passer par-dessus la haie. Lorsqu’elle atterri de l’autre côté du muré, elle put entendre distinctement le bruit d’une explosion. Un large sourire s’étira alors sur le visage de l’adolescente. Elle mit sa main dans sa poche noire et en ressortit le fameux bijou. Elle le contempla rapidement pour s’assurer qu’il n’était pas en mauvais état. Satisfaite, elle le rangea et courus de toutes ces forces en direction des docks. Mais que croyaient-ils ? Que Faith allait leur donner le fruit de plusieurs semaines de travaille ?! Faut pas rêver… Elle avait subtilement remplacé le contenant du linge de l'Œil de Chat par une boule Incendiaire. Cela allait leur remettre les idées en place.

Et à présent, elle était déjà loin...

[OUT : Direction, les Docks ! Arrow ]

~ Il est 22 heures 41 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Œil de Chat..   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Œil de Chat..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: