AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 L'étoile sera ton guide ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: L'étoile sera ton guide ...   Dim 14 Fév - 17:07


Dur dur de reprendre son souffle, alors qu'on était excité en plus d'être content ... Car c'était ainsi que se sentait Aëwen en ce moment, à moitié plié en deux, juste devant Laraan à tenter de lui expliquer ce qu'il se passait à Nandis ! Néanmoins l'ancien arpenteur le devança en lui faisant par de ses impressions dû à son retard mais aussi ce qu'il avait vécu cet après midi ... Hariil mort ? Bon sang mais il est fou ! Ne connaissait-il pas sa réputation dans cet région ? Il était très risqué de s'en prendre à lui ... Alors le tuer ... c'était le comble ! Et sa fille qui prend les commandements ? C'était tout bonnement impossible, comment une pucelle pourrait diriger une bande de brutes hein ? Le jeune Elfe n'en revenait tout simplement pas ! Mais bon, Laraan était toujours en vie, c'était ça le plus important, mais si il acceptait toujours de le suivre, il deviendrait complice de ce meurtre en quelque sorte ... De toute façon au point où il en était, autant rester auprès de Laraan et ainsi jouir du plaisir de l'aventure plutôt que de s'en retourner à sa vie de mendiant ! Ainsi donc, malgré le choc, il accepta de lui parler tout en se dirigeant vers le port, car en effet c'était un gain de temps, surtout qu'il était déjà en retard, et ce, même si il n'était pas fautif ...

- Heuu ... d'accord ... Fit-il en ravalant bruyamment sa salive. Et bien ... si il y a autant de troubles dans la cité, c'est parce que le gouverneur Vultinien est mort, et vu comment je l'ai trouvé, tout porte à croire que c'est un assassinat ... Continuait-il en parlant tout bas. Je ne sais pas qui est l'auteur de ce complot, mais votre informateur avait vu juste, ça devient très dangereux, surtout vers l'entrée et sortie de la ville, de plus ils ne vont pas tarder à isoler le port aussi, c'est certain ... Et si ils ne trouvent pas le vrai coupable, ils en fabriqueront un, et oui ... La justice est toujours rendue à Nandis, mais elle n'est pas souvent juste.

Aëwen avait raison, il connaissait assez bien le système, et les sous dirigeants de la cité feront tout pour conserver leur réputation de justiciers ! Jamais le jeune Elfe ne l'aurait cru si quelqu'un lui avait prédit qu'un navire lui sauverait un jour la vie, et pourtant c'est ce qu'il se passait en ce moment, le rafiot vers lequel ils se dirigeaient était leur salut à tout les deux ! Cependant le port était vaste, et Laraan semblait perdu, bien ... Vraiment très bien, de plus on pouvait déjà entendre les lourdes carrioles transportant des dizaines de soldats se rapprocher à vive allure ... Heureusement que lui se souvenait du nom du navire, sinon ... Mais bon ce n'était pas plus mal, au moins il devenait indispensable à Laraan, et ainsi ils se complétaient ! Constatant alors qu'ils étaient perdu, Aëwen décida de prendre les choses en main en passant devant son compagnon d'arme, et ce, tout en l'incitant à le suivre !

- La capitaine Hariil s'amarrait toujours au même endroit, et gare à celui qui lui prenait sa place, alors tout ce qu'on a faire c'est d'aller là bas, et de trouver un navire baptisé Corivace !

Le jeune Elfe avait parlé assez fort de manière à bien se faire entendre au milieu de la foule qui se faisait de moins en moins dense à cause de la nuit, mais aussi du froid en plus de l'humidité provenant de la mer ... Les derniers bateaux prenaient déjà le large, alors que d'autres terminait leur journée ... Il espérait au plus profond de lui que la fille du capitaine soit parvenue à convaincre son équipage, et que son navire serait toujours là quand ils arriveront, sinon ... Ils étaient perdus, ou alors ils devront monter clandestinement là où ils pourront, mais rien ne prouve qu'ils ne se feraient pas prendre au final ! Aëwen courait presque, d'ailleurs il ne faisait même pas attention si Larran le suivait ou non, mais il ne fallait pas perdre plus de temps ! Heureusement, après plusieurs minutes de course, le jeune Elfe aperçu le bateau en question qui ne semblait attendre qu'eux ! Il était toujours aussi grand, et l'inscription Corivace arborait fièrement le haut de sa coque !

- NOUS Y SOMMES !!! Hurla le jeune Elfe sans le faire exprès.

Laraan pourrait même sursauter à cet entente, néanmoins ce n'était pas lui qui avait rendez-vous, alors il laissa son compagnon d'arme lui passer devant de façon à ce qu'il soit le premier à monter à bord ...


Pendant ce temps sur le Corivace ... Belle attendait patiemment dans ses appartements, elle n'avait même pas pris ceux de son père qui pourtant était bien plus luxueux et spacieux ! Et contre toute attente elle était parvenue à faire sien tout cet équipage de chevronnés ! Cependant elle s'inquiétait de ne toujours pas voir l'étranger qui lui avait rendu un fier service, et ce, même si elle aurait préféré que ça se passe autrement. La jeune femme se posa alors tout plein de questions, avait-il changé d'avis ? Lui était-il arrivé malheur ? Impossible à savoir, alors elle broyait du noir en attendant sa possible venue ... Quant tout à coup, son second frappa à sa porte en lui annonçant que deux étrangers venaient de mettre pied sur le pont du navire ! Suite à cela, Belle ne fut ni une ni deux, elle ouvrit brutalement la porte et lui passa devant tout en laissant s'échapper derrière elle un doux parfum presque ensorcelant pour les sens masculins ! Il ne lui faudra pas moins de trente secondes pour parvenir jusqu'à l'endroit voulu, d'ailleurs l'étranger devrait la voir arriver depuis le centre du bateau dans une jolie robe blanche finement cousue, digne d'une capitaine pas comme les autres !

- Vous voila enfin, je commençais à douter de votre venue ... Commença t-elle à toute vitesse. Merci d'être là monsieur, ainsi je vais pouvoir honorer un tout petit peu la dette que j'ai envers vous, mais avant de savoir votre nom et quelques autres détails, j'aimerais vous présenter quelqu'un ...

Belle ne passait pas par quatre chemins, sans doute encore un peu perdue suite à ce qu'elle venait de vivre aujourd'hui, devoir grandir d'un seul coup en plus d'avoir d'énormes responsabilité n'était pas chose aisée pour la jeune femme. Alors elle fit signe à une autre personne située un peu plus loin derrière elle, de se rapprocher ... Il s'agissait d'une demie-Elfe à première vue, mais pourquoi les présenter ? Parce que Belle avait confiance en elle, elle se souvenait encore de la fois où elle s'était réfugiée dans un coin pour pleurer, et que cette dernière l'avait prise dans ses bras pour la consoler, alors elle voulait la remercier à sa façon maintenant qu'elle le pouvait ...

- Je vous présente Lanae, une des personnes en qui j'ai le plus confiance, je lui confie la tâche de s'occuper de vous jusqu'à ce que les cloches du repas ne retentissent. Ne vous inquiétez pas nous ne serons que tout les quatre, vous, Lanae, votre ami et moi, alors d'ici là, je vous dis à tout à l'heure monsieur !

La jeune femme n'avait même pas attendu qu'il ne se présente, sans doute avait-elle des choses urgentes à faire, enfin bon, ils le sauront le moment venu. En tout état de cause Aëwen l'avait trouvé magnifique, mais aussi déstabilisé, puis cette jeune femme Lanae, qu'allait-elle faire ? Leur faire une petite visite guidée ? Ce n'était pas trop le moment ... Enfin d'après lui.

~ Il est 20 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Mar 16 Fév - 20:16

Mort… Le capitaine Hariil était mort… C’était ce que nous avait annoncé Belle, sa fille, après avoir demandé à tout l’équipage de se réunir sur le pont, y compris moi. Elle savait que sa mort me toucherait profondément, que sur le coup cela m’anéantirait presque… C’était peut-être pour cela qu’elle ne me l’avait pas dit avant mais en même temps que les autres. Elle savait l’affection que j’avais pour le grand Hariil, lui qui m’avait prise sous son aile lorsque je n’avais plus d’endroit où aller. Mort… J’avais été si choquée en l’apprenant que j’avais été incapable de réagir, pas de larmes, pas de cris, non… Alors que certains de mes confrères avaient pleuré ou s’étaient hâtés de demander des explications, moi j’étais restée là, le regard vide, un visage sans expression qui avec mon teint pâle me donnait l’air d’une poupée de porcelaine.

Belle nous avait expliqué brièvement les circonstances de sa mort ; assassiné lors d’un combat singulier, c’était la version officielle. Elle avait précisé que ce combat avait des raisons trop personnelles pour être mentionnées, mais que l’assassin en question n’avait fait que défendre sa vie comme n’importe quel humain l’aurait fait. Elle nous avait également annoncé qu’elle allait reprendre le commandement du Corivace, et que l’homme était un étranger et allait séjourner sur le bateau, qu’il fallait l’accueillir comme il se devait.

Suite à quelques protestations, Belle s’était mise à parler avec un ton que personne ne lui avait connu jusqu’à présent. Ce n’avait pas été la voix d’une petite fille effacée, non… Cela avait été une voix assurée, celle de notre nouveau capitaine. Hariil nous l’avait déjà dit avant ; si un jour il mourrait, ce ne serait pas avant d’avoir rencontré un adversaire digne son nom. Maintenant l’homme qui avait accompli cet acte allait séjourner en paix, ici. Personne ne broncherait, personne ne tenterait un quelconque acte car Belle en avait donné l’ordre. C’était ainsi dans la piraterie. Le capitaine Hariil qui était brave et fort s’était fait battre de façon loyale si on pouvait dire, quelqu’un devait le remplacer, sa fille avait décidé de reprendre le flambeau et avait su s’imposer.

Les mécontentements avaient cessé peu à peu, l’équipage s’était laissé enivrer par cette jeune beauté fatale devenue adulte si soudainement. Nous étions comme une famille et tant qu’il y avait un minimum d’explication, chacun respectait les choix des autres, et lorsqu’il y avait désaccord, cela se finissait en duel. Cela ne se passait pas comme cela avec les étrangers, mais cela se passait de cette façon entre nous. Car Hariil était un homme d’honneur même s’il se laissait souvent emporter par sa colère, il prenait soin de ses hommes. De plus, Belle avait été témoins de la scène et avait tué sa propre mère. Et elle n’était pas du genre à s’énerver pour rien malgré une certaine animosité envers ses parents, ce qui avait renforcé sa crédibilité dans son rapport.

Nous avions estimé que Belle, sa fille, avait eu ses propres raisons d’agir comme elle l’avait fait et d’accepter cet étranger à bord, cela nous avait amplement suffi pour lui jurer allégeance. En effet, elle avait su mettre dans ses mots la force nécessaire pour que tous reconnaissent en elle le caractère et le potentiel d’un capitaine honorable ; l’héritage de la piraterie que nous avait laissé Hariil.

Sur ces entrefaites, chacun avait pris le temps de digérer ce paquet d’informations autour d’une collation offerte par le nouveau capitaine. Puis chacun était retourné à son poste sans rien ajouter de plus. Malgré tout, nous savions que derrière l’assurance de Belle, cela avait dû être difficile pour elle de faire tout ce qu’elle avait fait ces dernières heures et de devoir s’adresser comme ça à l’équipage.
Belle était retournée dans ses appartements (elle avait gardé les siens), et m’avait convoquée. Elle avait l’air fatiguée, ce qui était normal. Belle avait voulu me confier une mission qui m’avait plutôt bouleversée, mais que je n’avais pu refuser. Après une brève entrevue avec elle j’étais retournée sur le pont et seulement à cet instant j’avais commencé à réaliser la tâche que je devais accomplir… M’occuper de l’étranger !





Un peu plus tard... Je les voyais... On prévint Belle de l’arrivée de deux étrangers. Elle monta sur le pont d’un air pressé m’appela. Puis sans même laisser les deux individus se présenter me les confia et repartit. Me voilà dans une situation bien ironique… Il y avait quelques minutes je maudissais l’assassin de mon père adoptif Hariil et maintenant je devais le chaperonner. Je savais bien que désormais Belle était aux commandes et que je devais respect à mon supérieur. Mais tout de même, pourquoi m’avait-elle demandé, à moi, de m’occuper de ces deux là ? Je savais le pourquoi…

Au-delà de la simple hiérarchie, Belle était un peu comme ma sœur, il ne me restait qu’elle et inversement, elle et l’équipage, et Belle avait confiance en moi. Elle me l’avait également demandé pour mon altruisme, ma gentillesse qui passe toujours avant mes intérêts personnels. Et en y réfléchissant bien, je ne pouvais pas haïr cet étranger. J’estimais qu’il devait avoir de bonnes raisons pour que Belle ne l’accepte sur le bateau et ne le remercie de surcroît. Tout comme, je suppose, elle avait eu ses raisons de tuer sa propre mère, ce qui à vrai dire ne m’avait pas étonné plus que ça… Depuis le temps où elle se laissait marcher sur les pieds par l’autorité de ses parents… D’ailleurs j’avais été surprise de voir Belle si confiante lorsqu’elle avait annoncé la mort du capitaine à l’équipage ou même de la facilité avec laquelle elle avait repris les commandes. On aurait dit qu’elle avait fait cela toute sa vie, qu’elle était faite pour ça. Il avait fallu que ses ressentiments n’atteignent leur apogée pour qu’elle ne se révolte. Comme si les gênes qu’elle tenait de ses parents ne demandaient qu’à s’extérioriser en quelques sortes. Mais elle avait sa propre personnalité, elle avait dû passer son temps à observer en silence les rouages de la piraterie et surtout la manière de commander un navire. Dans tous les cas elle savait s’y prendre et au fond, c’était encore une histoire de famille dans laquelle je n’avais pas ma place cette fois-ci.

Je saluai poliment l’elfe présent d’une brève révérence des genoux et de la tête. Mais cet humain qui se tenait à ses côtés… Je ne pouvais m’empêcher de le fixer, d’observer celui qui avait ôté la vie de mon tuteur. Quel étrange individu… Certes il était grand, pas trop mal même, avec ses cheveux longs et bruns, si ce n’est que cette grande balafre sur son visage gâchait un peu l’ensemble. Mais ce regard… Un regard à vous foudroyer sur place… Si profond, si intense… Si violent… Oui, il avait dû en connaître de la violence, ça se voyait, ça se sentait. Il m’intriguait vraiment ; quel genre de personne pouvait-il être ? Quel genre de personne avait pu oser tuer le grand et brave Hariil ? Je savais que c’était lui car Belle m’avait fait un aparté un peu avant leur arrivée. Elle m’avait parlé vaguement des individus dont je devais m’occuper et je savais que celui qui avait tué son père était un humain très grand avec une cicatrice au visage.

Cependant je n’arrivais pas à relativiser entièrement… J’avais beau me dire que tout ceci ne me concernait pas et d’admettre que chacun avait ses raisons d’agir, j’éprouvais une profonde tristesse. Ma relation avec Hariil n’était pas la même que celle qu’il entretenait avec Belle. Hariil m’appréciait beaucoup, il était très attentionné envers moi malgré ses airs bourrus, comme si j’étais l’une de ses filles. Seulement je n’avais pas de lien de parenté avec lui ce qui par conséquent me laissait plus de liberté. En effet quand il manifestait son mécontentement ou me grondait, c’était au même titre que les autres membres de l’équipage. Ce qui n’était pas le cas avec Belle. En effet, étant leur fille biologique, cette dernière souffrait du protectionnisme acharné de ses parents et de leur manie de tuer tout prétendant qu’elle pouvait avoir. Ils avaient sûrement peur de la perdre, mais leur amour excessif avait fini par les conduire à leur propre mort. Malgré cela, rien que le fait de repenser à sa mort me déchirait l’âme… Je n’avais pas connu de tel déchirement depuis le massacre de mes proches à Aeldril. Ce jour là, j’avais décidé d’aller de l’avant, avec toutefois la peur de voir mourir à nouveau des gens qui m’étaient chers. Et c’est ce qui venait de se passer. Mon cœur était si retourné que mes yeux qui regardaient cet étranger devaient être aussi meurtris qu’une fille portant le deuil de son père. Mais il ne fallait pas que je me laisse submerger par mes émotions devant nos hôtes. Oui, ils étaient nos hôtes et même si nous étions des pirates nous avions du respect pour ceux qui étaient invités à bord. Ma mission était de les accueillir comme il se devait et de m’occuper d’eux jusqu’au dîner.

Avant tout je décidai de leur montrer l’endroit où ils séjourneraient durant le voyage. Il s’agissait des appartements du défunt capitaine… Cela expliquait peut-être en partie la motivation de Belle à garder sa propre chambre hormis le fait qu’elle aimait y être tout court. Peut-être avait-elle prévu de les remercier, entre autre en leur donnant un logement provisoire des plus agréables ? Dans tous les cas, je prévoyais de les y emmener et de répondre à d’éventuelles questions une fois leurs affaires déposées. Ensuite je comptais leur présenter brièvement quelques membres de l’équipage et les principaux endroits du bateau. Pour le reste, ils auraient toute la durée du voyage pour se familiariser avec les lieux et Belle se chargerait de répondre à toute autre question ou détail n’étant pas de mon ressort. Enfin je prévoyais de les laisser se détendre et se débarbouiller s’ils le souhaitaient. Enfin viendrait l’heure de dîner.

A ce moment là, je pourrais écouter le déroulement exact des évènements, savoir quelle genre de personne ils étaient, le genre de personne qu’il était… Et lorsque que je serais seule après cela, j’aurais tout le loisir d’admirer la lune sur le pont si elle n’était pas cacher par les nuages, de laisser place à ma mélancolie, de laisser couler mes larmes et chanter dans la nuit sombre. Je rassemblais donc mes idées et ma bonne humeur repris le dessus, ce qui sembla les étonner. Et de mon plus beau sourire je chassai l’air triste que j’avais encore quelques secondes plus tôt :

-Bonsoir messieurs. Leur dis-je poliment d’une voix douce. Désolé pour la précipitation de Belle elle a des choses à régler avant le dîner. Nous ferons plus ample connaissance à ce moment là. Pour l’heure je vais vous conduire à vos appartements, où vous aller séjourner durant votre voyage. Veuillez donc me suivre s’il vous plaît.

~ Il est 20 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Dim 21 Fév - 3:04

Et voila. J’étais sur le bateau de Belle. J’avais littéralement été trainé par Aewën dans les docks jusqu’au point d’amarrage du bateau. Bon, d’accord, j’avais un sens de l’orientation pitoyable quand je ne connaissais pas la route. Mais quand même…

J’avais été quelque peu choqué par les révélations d’Aewën. Je ne portais pas le gouverneur dans mon cœur, cet homme me paraissait fourbe et gluant. Mais sa mort, par assassinat de plus, allait en effet causer des troubles plus que conséquents dans la ville. Si on ne voulait pas se retrouver coincé dans une capitale transformée en poudrière géante prête à exploser, il valait mieux partir. Et vite. Tandis que je suivais Aewën dans sa course folle vers le Corivace, les échos de roues métalliques me parvenaient au loin. L’isolation de la ville avait visiblement commencée, par les portes Nord et Sud. Il fallait s’y attendre. Le port n’allait pas tarder à être sous blocus lui aussi.

- Tu es sur que c’est bien par là ? Parce que la, si j’en crois ce roulement de tonerre au loin, l’orage n’est pas loin…

A ce moment, mon compagnon de route poussa un grand cri, se précipitant vers un bateau. Et en effet, écrit en lettres dorées sur la proue du navire, le nom Corivace éclatait fièrement sous la lumière un peu faiblarde des lampes éclairants les docks. Je grimpais sur le pont, rapidement précédé par Aewën. Et là… Sacré comité d’accueil. Je savais que les pirates ne rigolaient pas avec leur navire mais quand même… Si je n’avais pas crié que j’avais rendez-vous avec Belle, j’étais bon pour l’abattoir… La, ils se sont tous figés, nous encerclant. Un des leurs est parti dans une des cabines, et peu de temps après en est sorti… Belle. Mais totalement transformée. Ce n’était plus la même personne que la Belle qui était en état de choc après avoir poignardé sa mère. Celle-là était… majestueuse. Envoutante. Epanouie en tout cas. Du coin de l’œil, je vis Aewën froncer les sourcils, visiblement sous le charme de cette apparition. Moi, j’étais content pour ma part de voir qu’elle s’était totalement émancipée de ses parents. Elle avait l’air rassurée de nous voir arriver sur le navire, ce qui était compréhensible vu le retard assez affolant que nous avions pris sur l’horaire du rendez-vous, bien malgré moi…

Elle nous salua, puis nous informa qu’elle ne resterait pas pour nous accueillir tout de suite, mais que nous pourrions parler plus amplement lors du repas. Elle nous présenta ensuite une jeune demi-elfe membre de l’équipage. Cette dernière était visiblement chargée de s’occuper de nous. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça n’avait pas réellement l’air de la réjouir de s’occuper de celui qui avait tué le capitaine Hariil. Mais bon. Après tout… ça ne m’étonnait guère. Je la détaillais plus attentivement. Elle était assez grande, des cheveux longs et roux. Un beau visage. Je crois qu’on pourrait la qualifier de belle. Mais le détail qui ressortait dans sa personne, c’était ses yeux. Chargés de peine, ils étaient comme le reflet de son esprit, une porte ouverte vers son âme.
Mais sa voix était ferme lorsqu’elle nous demanda de la suivre jusqu'aux appartements qui nous avaient été affrétés. Elle était visiblement plus forte que ne le disaient ses yeux.

- Hé bien, je crois qu’il ne nous reste plus qu’a vous suivre. J’espère juste que nous ne serons pas amenés à nous combattre durant le voyage… Cela me désolerait… Sans compter que ça me mettrait en assez mauvais terme avec la capitaine.

Je déclarai cela avec un demi-sourire sans joie. Je ne voulais pas la choquer, je disais juste ce que je pensais. J’espérais qu’elle réagirait de la bonne manière à ça, mais rien n’était moins sûr. Quand à Aêwen, je ne savais pas ce qu’il allait penser de cette demi-elfe, mais j’espérais qu’il ne ferait rien de déplacé, je n’avais pas envie de saboter toutes nos chances de partir de cette poudrière qu’était devenu Nandis…

J’attendais maintenant la suite des évènements, tandis que la situation se détendait peu à peu, les matelots autour de nous reprenant leurs activités habituelles

~ Il est 20 heures 41 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Ven 26 Fév - 1:41


La navire était assez bien entretenu, cela se voyait au premier coup d'oeil, et ce, même avec la nuit qui c'était déjà fais une place depuis plus d'un demie-heure ... Quoi qu'il soit, Aëwen n'était pas tout à fais à l'aise une fois sur le pont, des regards affutés comme des lames de rasoir se posaient sur eux. Si la jeune capitaine ne serait pas arrivée à temps, il aurait rebroussé chemin par peur de se faire égorger ! Le jeune Elfe n'avait jamais trop apprécié la réputation des pirates, toujours s'en prendre à plus faible que soi ... Pour lui, ces derniers n'étaient que des pillards et rien d'autre. Ce fut donc avec l'estime en dessous du niveau de la mer, que Aëwen écouta le frêle discours de cette jeune femme ... Certes sont regard masculin ne restait pas indifférent devant sa beauté et sa jeunesse, mais loin de lui l'idée de la faire sienne ! Après quoi elle somma à une autre fille de se rapprocher, le regard de cette dernière laissait s'échapper un flux de haine qui n'échappa à Aëwen, de plus son empathie, même très faible, confirma cette observation ... Lanae, c'était son prénom, se demandant ce qui pouvait la rendre aussi tendue, le jeune Elfe se contentera tout de même de ne rien dire afin de ne pas s'attirer des ennuis, déjà ils en avaient bien assez avec la mort du capitaine Hariil, et aussi de sa femme ! C'était vraiment très risqué, puis, qu'est ce qu'il prouvait que Belle était digne de confiance ? Après tout elle avait quand même vite chaussé les bottes du mort ! Aëwen préférait resté suspicieux plutôt que de se faire avoir en beauté ... Les femmes étaient reconnues pour leur fourberie, tout du moins dans les sales milieux, et pour le jeune Elfe, ce navire en était un !

-*J'ai vraiment pas envi de rester là ... Qu'est ce qu'il ma pris de le guider jusque là ... On ne redescendra pas de là vivant, c'est certain !*

Lanae fit tout de même ce pourquoi elle avait été demandé, c'est à dire, les guider et les conduire jusqu'à leur loges ... Enfin, Aëwen s'attendait à tout, sauf aux appartements du défunt capitaine ! Non là c'était trop, que cherchait Belle ? À les charmer afin de mieux les manipuler ? Il ne fallait pas succomber à la tentation, et ce, même si l'endroit était magnifique. Faire plus ample connaissance que Lanae avait dis ? Aëwen n'était plus très sûr de le vouloir, surtout en constatant qu'ils étaient traités comme des rois, alors que tout ces biens qu'ils avaient acquis n'étaient du qu'aux vols et aux meurtres en tout genre ! Toute cette beauté n'était que remplie du sang de leur victime, hommes, femmes et enfants ! La nature Elfique de Aëwen reprenait le dessus, chose qui le fit très vite se sentir à l'étroit ! Bon il n'avait plus qu'à espérer que le dîner se ferait vite, car attendre ainsi, avec une telle pression, ce n'était la meilleure des situations. Et tout cela, c'était sans compter l'étrange comportement de Laraan qui n'hésita pas à s'en prendre à la jeune fille avec ses airs bourrus ! Elle avait le droit de ne pas être bien quand même, Aëwen ne fut pas d'accord avec la façon de faire de son compagnon d'arme, alors il décida de le faire savoir à sa façon ...

- Laraan je t'en prie ! Ici nous ne sommes pas chez nous, et ce n'est pas parce que Belle t'apprécie qu'il en sera de même pour tout le monde ... Puis, après un petit silence il s'adressa à Lanae tout en se rapprochant d'elle. Excusez mon compagnon gente demoiselle, mais nous sommes un peu perdu après tout ce qu'il s'est passé aujourd'hui ... C'est un ours de l'extérieur, mais il un bon fond, soyez en sûre ...

Aëwen ne voulait pas une mauvaise entente dés le départ, surtout dans un lieu qu'il trouvait déjà malsain ! Après quoi il s'en retourna derrière Laraan et attendit de voir si il avait bien fais d'intervenir ...

~ Il est 20 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Mer 3 Mar - 3:31

Normalement, les soirs aux docks se passaient plutôt dans le calme ... Mais ce début de nuit fut tout autre ... Car il y avait des gardes de toutes parts, et des roulements de charriots qui agressaient les tympans à chaque fois qu'ils passaient ... Tout cela ne présageait rien de bon ! Chose qui n'avait pas échappé à Allyriane, une Vampire en quête du sang de ses propres congénères, afin de venger son enfance ainsi que de ce qu'on avait pu lui faire. Enfin bon, ce soir là elle attendait patiemment dans un coin sombre à observer le passage des gens qui la faisait de plus en plus saliver ... Et oui, la nuit était tombée et la faim se faisait sentir. Puis, alors qu'elle allait se saisir d'une pauvre victime qui marchait un peu trop près de là où elle se trouvait, une soudaine conversation l'attira ... Deux hommes étaient en train de parler entre eux, mais la tension ainsi que l'excitation qu'il pouvait y avoir dans leur voix détourna la belle de sa soif de sang ... L'un d'eux avait évoqué une île non loin de celle de Tësnu, un îlot qui se situait dans l'archipel de cette dernière. D'après ses dires, il paraitrait qu'une ancienne crypte avait été découverte, et que des Vampires rôderaient dans le coin. Voila une opportunité qui se présentait à Allyriane ! Car si cet Humain disait vrai, elle avait sa première piste, car elle doutait fortement que celui qu'elle recherchait puisse se trouver à Kumra, ça serait trop simple, mais là bas, il y avait beaucoup plus de chance qu'elle touche au but !

Néanmoins les deux Hommes ne cessaient pas pour autant, l'un assis sur une grosse caisse en bois, et l'autre debout devant ce dernier suffisait à prouver qu'il devait assez bien se connaitre ...l'îlot se nommerait apparemment Philia, l'îlot de Philia. Cependant il avoua que le capitaine Hariil leur avait interdis d'aller plus loin et que ça pourrait les conduire au désastre ... Inquiet pour son équipage, il décida alors de reprendre la mer afin de revenir à Nandis, comme tout les jours. Par contre le pirate n'avait pas prévu de se faire tuer, et sa fille Belle qui reprenait le navire ainsi que tout l'équipage laisser supposer l'homme qu'ils pourraient peut être retenter de retourner là bas, il devait y avoir un trésor inestimable ! Et les Vampire ? Pfff cela ne l'effrayait nullement, mais il fallait aussi dire qu'il n'en avait jamais côtoyé, donc il ne pouvait pas savoir ! Souriant sadiquement à cette nouvelle, Allyriane eut alors l'idée de lui tenir compagnie, mais pour ça il fallait ruser afin de se faire accepter, chose qui ne sera pas trop difficile avec cet imbécile ! Estellise la chasseuse de Vampire allait donc être réquisitionnée ! Modelant son visage, la prédatrice préparait sournoisement son approche.

Après quoi, quand celui qui était assis se releva enfin, Estellise décida de passer à l'action en sortant de son coin comme si elle venait de la rue ... Son élégance n'échappera pas à ces deux bouseux, chose qui lui vaudra quelques sifflements ! Cependant, ils étaient à cent lieux de croire qu'elle leur porterait la moindre attention, mais quand elle se rapprocha de celui qui avait parlé de l'île et des Vampires, la jeune femme fit innocemment les présentations, puis, sur un ton plus plaisantin, elle ajouta que les vampires ne couraient pas les rues par ici, et que si elle restait là plus longtemps, elle finirait par mourir de fin, car fauchée elle serait ... De ce fait, l'homme crut lui aussi voir une opportunité de faire leur mission de la crypte jusqu'au bout. À partir de là quelques échanges se firent, et ensemble il repartiront en direction du Corivace. Quant à l'autre, et bien il rentrait pénardement chez lui ! Pendant le chemin, le pirate lui avoua qu'elle avait eu de la chance de tomber sur lui, car il était toujours le dernier à rejoindre le navire, et que un peu plus, cette occasion lui serait passée sous le nez ... Estellise se contenta de le remercier et de lui sourire de toutes ses dents afin de le conforter dans stupidité !

Ce qu'il ignorait, c'était qu'il faisait monter une Vampire à bord du Corivace, et de ce fait, mettait l'équipage de Belle en danger. Bien sûr, mis à part penser à ses poches et son entre jambes, il n'avait pas grand chose dans la tête. C'est ainsi qu'ils montèrent sur le pont, bien sûr, le second de la capitaine interrogea l'homme sur la présence de cette jeune femme, et même si c'était un parfait imbécile, il sut se montrer convainquant ! Après quoi, le pirate laissera Estellise sur place, car il se devait d'aller parler de cette mission qui n'avait pas pu aboutir à Belle, et non sans espérance de la convaincre ! Mais pendant ce temps, la Vampire pouvait voyager où bon lui semblait, car tous étaient occupés à faire les préparatifs d'un nouveau départ. C'était vraiment une occasion en or pour Estellise alias Allyriane ...


~ Il est 20 heures 42 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Jeu 4 Mar - 4:32

*J’essaye d’être pacifique, je joue les nounous de surcroît et lui… C’est le bouquet ça !*

C’est sur que vu son allure je l’imaginais mal avec un caractère courtois et poli de domestique. Cela dit il a le mérite d’être franc, après tout il a tué notre capitaine, il est donc normal qu’il pense que je veuille me venger. Même si à mon avis il a dit cela pour me provoquer plus qu’autre chose…

-J’avoue que la délicatesse n’est pas votre fort, dis-je à ce Laraan puis me tournant vers l’elfe, ne vous en faites pas, Belle vous a invité sur ce bateau, vous n’aurez donc aucune hostilité de ma part.

Après avoir leurs avoir montré les principaux lieux du Corivace, je me dirigeai vers les appartements de l’ancien capitaine où les deux compagnons séjourneraient. L’espace était assez grand, je le connaissais très bien pour y avoir passé des journées entières à écouter le capitaine Hariil me raconter ses aventures dans la piraterie. Les appartements du capitaine étaient séparés en deux parties par un rideau de velours pourpre. D’un côté une chambre en bois avec un vrai lit de deux personnes en chêne massif où devaient dormir le capitaine et sa femme, plus loin un large bureau rectangulaire fait du même bois, là où le capitaine devait rédiger ses documents et autres paperasse, et un petit cabinet individuel pour tout ce qui servait à la toilette : une grande bassine pour le bain, un bidet, un miroir ovale et un nécessaire pour le rasage.

De l’autre côté du rideau se trouvait ce que l’on pourrait appeler une salle à manger, c’était une pièce assez grande avec une table centrale entourée de lourdes chaises, le tout fait en bois d’ébène et recouvert de velours pourpre comme le rideau. Le capitaine devait se servir de cette table pour les réunions ou tout simplement pour manger avec sa femme ou d’éventuels convives en toute intimité. Près de l’un des murs en bois de la pièce, étaient disposées une couchette individuelle des plus confortables ainsi qu’une petite table de chevet et une lampe à huile. Que dire encore de ces appartements à part que les murs étaient parsemés de peintures, de vieux parchemins et de cartes en tout genre ?

Une fois qu’ils furent entrés et qu’ils eurent déposé leurs affaires, je décidai à mon tour de prendre congé dans ma propre chambre. Mais avant cela un détail qui ne m’avait pas échappé me permettait de riposter à l’insolence de ce guerrier. L’occasion était trop belle même si je me doutais bien qu’il me suivrait peut-être dans mon élan :

- Ces appartements sont assez grands pour y accueillir plusieurs personnes, je vais vous laisser vous installer comme il convient. Belle ne devrait plus tarder. Cela dit Monsieur Laraan, vous avez amplement le temps de prendre un bain si vous le souhaitez. Votre dernier combat a dû vous épuiser, vous avez quelques tâches de sang sur vos vêtements et l’odeur de la sueur s’en ressent quelques peu. Un petit décrassage avec des bulles vous ferait le plus grand bien. Ainsi vous serez plus reposé et présentable pour le dîner avec notre nouveau capitaine, dis-je avec une pointe d’ironie dans la voix mais un franc sourire sur le visage.

Je ne savais pas pourquoi mais j’étais comme soulagée qu’il soit comme ça, aussi franc, il n’avait pas l’air d’avoir un si mauvais fond. L’elfe qui l’accompagnait était certes très gentil, même si je ne connaissais pas ces véritables pensées. Mais ce guerrier me troublait au plus au point. La curiosité me piquait au vif, cette insolence, cette façon de se tenir, ce regard à vous glacer le sang, et pourtant il était « aimable à sa façon ». Il voulait jouer ? Très bien… Nous allions bien voir quel genre de personne il était.

Sur ces pensées je luttais contre la tristesse qui me revenait… Je devais tenir encore un peu, plus tard je pourrais pleurer, si je le faisais maintenant, je ne pourrais plus m’arrêter. Je chassai donc ce sentiment trop lourd et me mis à repenser au dîner qui allait venir, j’avais hâte d’y être. Je me surpris même à chantonner inconsciemment alors que je n’avais même pas encore quitté la pièce…

Je ne chantais jamais devant des inconnus… Il m’arrivait de me joindre à l’équipage et de chanter à tue-tête des chants de matelots lors des longues traversées, ou même de chanter gaiement dans ma chambre ou en compagnie de Belle. Mais la plupart du temps je chantais pour rendre hommage aux morts ou lorsque trop submergée par mes émotions, ma voix fredonnait des airs lyriques d’autres fois, se substituant ainsi aux larmes.

*Pourvu qu’ils ne m’aient pas entendue.* Je pensais cela en rougissant avant de me diriger vers la porte pour regagner le couloir.

~ Il est 20 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Ven 12 Mar - 23:36

La jeune demi-elfe répondit à mes propos de manière calme et posée, ce qui me fit sourire intérieurement. Je sentais qu’elle était plus forte qu’elle ne le laissait paraitre, et cela, j’étais ravi de l’avoir deviné. On allait sans aucun doutes s’amuser quelque peu sur ce bateau. Et le fait que Aëwen cherche à rattraper ma gaffe qui était pour lui involontaire montrait qu’il était inquiet lui aussi. Je rigolais doucement en secouant la tête, emboîtant le pas à notre guide qui nous menait à nos appartements. Du coin de l’œil, j’aperçu une nouvelle arrivante qui montait à bord. Magnifique. Envoutante. Dangereuse. Tout dans sa démarche la désignait comme une tueuse née. Et la, je commençai à sourire franchement. La traversée s’annonçait sous des auspices très particulier, entre un équipage qui devait m’apprécier moyennement, cette demi-elfe au psyché intrigant, et maintenant cette tueuse aux cheveux flamboyants…

Je suivis Lanae jusqu’à notre cabine allouée, accompagné d’Aëwen. Arrivé sur les lieux, je ne put retenir un long sifflement. On nous avait visiblement donné la cabine du défunt capitaine. Je déposai mes affaires dans un coin, et appuyait mon épée à deux mains contre le mur. C’est alors que la demi-elfe me lança une pique ironique et moqueuse, sans doute en réponse à me propos de tantôt. Mon sourire s’élargit encore. Enfin quelqu’un avec de la répartie cinglante!

- Que voulez-vous mademoiselle… les fluides vitaux, ça tache. Et quand on doit éviter de se faire prendre par la garde municipale, prendre un bain n’est pas exactement la priorité.

Une fois cela dit, toujours avec un demi-sourire assez cynique, je posai mes affaires à coté d’un lit, et appuyai mon épée à deux mains contre la cloison. On ne pouvais pas dire qu’on allait manquer de place. Je m’étirais, déliant les muscles de mon dos, engourdis par le port prolongé de la lame imposante. Dans quelque temps, nous allions dîner avec la capitaine, et nous saurons alors vers quoi nous allions nous diriger. J’en étais à ces réflexions quand la demi-elfe se mit à chantonner, en repartant. Chantonner de fort belle manière il faut souligner. Mais je ne m’y attendais pas. Cette jeune demoiselle nous réservait visiblement encore pas mal de surprises…

- En tout cas, vous chantez bien! Dommage que vous n'ayez comme public que des poissons...

Je dis cela avec un demi-sourire, m'attendant à une réplique encore une fois cinglante et ironique. Une fois Lanae sortie, je me mis à me préparer pour le repas qui allait suivre. Bas noir, haut… noir. Je n’avais pas vraiment le choix de toute façon. Le noir est une couleur étrange vous savez? On la prend souvent comme une couleur de mort. Mais elle peux être aussi protectrice… Quand on est une ombre parmi les ombres, cela nous évite bien des fois de mourir bêtement. Une fois n’est pas coutume, mes sabres resteraient dans la cabine. C’était un repas pacifique après tout… Et je savais me défendre sans de toute manière. J’étais fin prêt, attendant l’appel de notre hôtesse.

~ Il est 20 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Lun 15 Mar - 13:14

Tapie dans l’ombre, une jeune vampire y attendait impatiemment. Mais quoi ? Vu la situation présente dans la ville et qu’elle n’aimait pas réellement les agitations de ce genre en ces jours, elle tenait à trouver la moindre solution de quitter la cité. Cependant, le seul moyen pour lui permettre d’en sortir sans trop de peine était encore le port et ses navires. Le plus dur était de trouver qui allait bientôt s’en aller et cela, elle cherchait depuis déjà une bonne petite heure. Du coup, sa faim commençait à se faire sentir et toutes ces humaines qui lui passaient à côté, complètement insouciant du danger qui les frôlait, elle contenait très mal son envie de leur planter ses crocs dans leur chair. Allyriane avec toujours une préférence pour les jeunes humaines, leur peau était tendre et le goût de leur sang très frais, variant d’une personne à l’autre. Ses poings étaient serrés, se forçant à se concentrer dessus et sur sa recherche actuelle d’une éventuelle possibilité de fuite. Approchant alors du port, ses oreilles se mirent immédiatement en alerte pour capter la moindre conversation susceptible de l’aider à s’en aller. Des marins marchaient d’un côté à l’autre de la ruelle, d’autres complètement pêté, étendu contre un mur à même le sol, le visage déconfit par l’effet de l’alcool. D’autres personnes ne tenant pas le mal de mer, des marchands, l’odeur maritime qui envahissait le nez de la jeune femme qui grimaçait en le pinçant à l’aide de ses doigts.

Là était le lieu le plus généreux pour elle et il fallait donc qu’elle s’y fasse, à cette ambiance et cette odeur désagréable pour ses narines. Son regard flamboyant partait d’un côté à l’autre pendant le temps qu’elle allait se tapir à nouveau dans l’ombre, ni vue ni connue. Appuyant son dos contre le mur de façade d’une auberge, apparemment, Allyriane observait attentivement. Un groupe de marin ne se trouvait pas loin d’elle et deux autres un peu plus près. Ces derniers parlaient entre eux, vivement, alors que l’attention de la jeune vampire ne cessait pas d’être détournée sur les éventuelles femmes qui passaient devant son nez, se léchant parfois les lèvres en imaginant la saveur de leur sang … Mais jamais elle n’y pourrait y goûter ! Du moins, pas pour le moment puisqu’elle ne devait en aucuns cas faire quoi que ce soit pour se faire repérer. Elle savait que les vampires pouvaient être très mal vus à cause de leurs particularités et certains en étaient complètement fous. Elle ne voulait pas prendre des risques inutiles, bien qu’elle n’ait pas peur de se battre, loin de là, s’en était même sa spécialité puisqu’elle était un assassin.

Soudainement, alors que son regard était complètement à l’opposé de là où se trouvait les deux marins, presque en face d’elle, son attention fut attirée vers ces derniers. Ils parlaient de prendre le large … Sa y est ! Elle l’avait sa possibilité de sortie ! Maintenant, pas question de la laisser filer, il fallait qu’elle sorte de l’ombre pour les accoster bien que celui qui allait s’apprêter à rejoindre le navire la dégoûtait un peu. Néanmoins, il lui fallait une raison plausible pour que cet homme n’hésite pas à l’embarquer. Surtout qu’il avait parlé d’une île et des vampires qui la peupleraient. L’idéal serait pour elle de se faire passer pour un chasseur de vampires et faire croire qu’elle était presque à sec … Oui, c’était ça, il fallait lui raconter ce mensonge gros comme la plus grande colline d’Astrune et profiter de ce qui suivra ensuite. Et pour se faire, elle utilisera son don de « transformation » pour changer de visage et s’approprier celui d’Estellise, une belle femme à la longue chevelure flamboyante, au corps de guerrière tout en restant svelte.

*Bien … Allons-y, Estellise*

Un sourire innocent sur les lèvres, elle sorti de l’ombre et s’approchait de ces deux hommes qui ne manqueraient pas de la siffler lorsque ces derniers l’auront repérée. En temps réel, elle les aurait assassinés sur place pour ceci, mais elle devait se contenir. D’ailleurs, à ce moment, son sourire venait de s’élargir et les deux hommes semblaient d’autant plus surpris en se rendant compte qu’elle venait de stopper sa route près d’eux.

- Bonsoir … Commençait-elle à dire, d’une voix mielleuse. J’ai cru entendre que vous ne tarderiez pas à rejoindre une île qui de plus est infestée de vampires, n’est-ce pas ? Si c’est bien le cas, est-ce envisageable que je monte à bord de votre navire vu que je suis moi-même une chasseuse de ces monstres. On serait les deux gagnants, vous ne trouvez pas ?

Il lui suffit simplement de dire cela et la réponse qu’elle attendait sortit de la bouche de l’homme qui s’empressa ensuite de lui proposer de le suivre jusqu’au navire. Un large sourire qui se montrait innocent, mais qui était en réalité extrêmement mauvais, étira les lèvres de la jeune femme qui lui emboîtera alors le pas. D’ailleurs, durant le chemin, il lui expliqua qu’elle avait eu de la chance d’être tombé sur lui, il était toujours le dernier à retourner au bateau. En effet … Et il était probablement le seul à aller prendre le large à une heure pareille ! Heureusement que le ciel l’avait écoutée pour une fois et qu’il l’avait guidée à ce marin qui venait alors de l’emmener au port même, on voyait nettement le seul navire qui était paré à mettre les voiles.

Toujours aussi silencieusement, elle le suivit et finira par arriver près du navire. Son regard rouge sang le contemplait avant que ses pieds ne la fassent monter sur le pont, là un autre homme s’approchait d’eux pour demander des explications sur la présence d’Allyriane sur ce lieu. Mine de rien, le bonhomme qui l’avait servie de guide était assez convaincant et avait obtenu le droit de voyage à la jeune femme qui le remercia d’un simple sourire tout en s’approchant d’un bord, posant sa main sur la barrière en bois massif, contemplant la panique qui était en train d’envahir la cité. Arriveraient-ils à quitter le port assez vite avant que la garde ne le boucle totalement ? En tout cas, elle n’était pas seule ici, elle avait bien aperçu d’autres personnes monter avant elle alors qu’elle ne se trouvait qu’à l’entrée du port même. Mais qui étais-ce ? Elle ne le savait pas et ce n’était pas sa préoccupation du moment. Mais comme elle le savait mais que tous ignoraient, elle était une vampire et sa faim était trop présente pour qu’elle ne résiste une heure de plus. Allait-elle finir par craquer et attaquer une proie ? Sachant qu’elle avait vu en un coup d’œil qui y avait des femmes à bord … Le navire tout entier courant un risque conséquent avec une telle psychopathe à son bord. Est-ce que le voyage sera de toute tranquillité pour ses passagers ?

*Je commence à avoir trop faim là … Devrais-je aller demander à une personne si il y a quelque chose à manger ?*

- Hmmm …

Soupirant légèrement en se reculant de sa barrière, elle se dirigea à son tour vers là où elle avait vu d’autres personnes rentrer. Du coup, si elle n’avait pas le droit d’y aller, elle pourrait toujours simuler une bêtise. D’ailleurs, une fois entrée, elle se racla la gorge.

- Excusez-moi ?! Il y a quelqu’un ici ?

~ Il est 20 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   Sam 20 Mar - 20:42

Il y avait un sacré fossé entre l'ambiance qui régnait sur le Corivace, et celle de Nandis ... C'était pourquoi Belle avait tout un tas de préparatifs à faire, car elle comptait manger tranquillement avec ses invités, cela se fera donc une fois que le navire aura quitté le port de cette ville en pleine effervescence. La jeune capitaine savait bien que les garde de la cité ne lui feraient pas de cadeau, car ces derniers allaient en profiter pour faire régner l'ordre qu'ils n'avaient pas pu faire auparavant ! Chose qui les faisait d'ailleurs mouiller leur pantalon, mais là ils avaient l'avantage du nombre et du chaos qui planait au dessus de la tête de chacun, alors ils comptaient bien savourer leurs actions, et peu importe le nombre de victimes laissées dans leur sillage ...

Néanmoins la sécurité n'était pas non plus à son apogée sur le Corivace ... Et pour cause, une femme Vampire était parvenue à monter à bord, mais pour y faire quoi au juste ? La traque aux créatures de la nuit, c'était son domaine, alors rien que le fait de savoir qu'il y avait des mêmes êtres que sa vile race non loin de l'île de Tësnu, cette dernière décida d'en profiter pour se faire une place parmi les invités ... Cela fut si simple pour une seule et bonne raison, le capitaine Hariil n'était plus, et aussi douée soit sa fille, la pagaille et la désorganisation ne pouvaient être ignoré ... Cependant, le temps n'était pas trop au sang ou à la torture, mais à l'attente ... D'ailleurs Laraan, Lanae et Aëwen n'échapperaient pas non plus à cette règle. L'entente entre tout ces individus était certes mitigée, mais ça devrait aller, pour le moment du moins ... De toute façon vu l'embrouille qu'il y avait dehors, ce n'était pas vraiment le moment de faire n'importe quoi !

Alors que tout les invités se rencontraient tout juste ... Belle fut soudainement alerté par son second ! Des gardes arboraient à présent le port, et ces derniers fouillaient un à un les navires amarrés ... Et dans moins d'une quinzaine de minutes, ça sera au tour du Corivace, et ça la jeune femme ne pouvait le tolérer ! C'est alors qu'elle prit la lourde décision de partir à l'arrache ... La capitaine se précipita donc sur le pont et somma à tout ses hommes de s'armer de leur arbalète et de se tenir près à riposter lorsque ces casseroles ambulantes se mettront à leur envoyer toute une salve de flèches enflammées ! Quant aux autres, ils étaient parée à éteindre le moindre petit foyer d'incendie ... Et oui, Belle savait bien que les soldat tenteraient de l'arrêter de cette manière, étant donné que leur navire était en réparation, donc ... Quoi de mieux qu'incendier à distance ?

Ainsi, tout doucement, le Corivace se détacha peu à peu du port de Nandis, et ce, jusqu'à ce que des hurlements la pousse à activer la manoeuvre ! Où était Lanae ? Belle avait besoin d'elle ! Sa manipulation du vent serait idéale pour gonfler les voiles et précipiter leur départ ... Trop tard, le temps qu'elle arrive, plusieurs flèches en feu écumaient déjà le pont du navire, mais la capitaine ne se laissa pas démonter et donna l'ordre de rendre cet assaut ! Ainsi donc ça sera sous un terribles échange de projectile en plus de la perte de quelques hommes que le Corivace s'éloignera peu à peu de Nandis ... Il aura fallu près de trois minutes pour que Belle et son équipage soient hors de porté ... Tout cela avait été si rapide que ça ne sera qu'une fois l'orage passé que Lanae daignera enfin faire l'honneur de sa présence ... Elle n'était pas fautive car les ordres donnée n'étaient pas parvenus jusqu'à elle ! Cette dernière n'aura su que par les cris des hommes que quelque chose se tramait ...

Belle ne lui dira rien sur l'instant, car il fallait avant tout vérifier l'état du navire ... Et heureusement, aucun dommage sérieux ne sera à recenser. À la bonne heure, ainsi ils pourraient se diriger jusqu'à l'ïle de Tësnu sans trop de mal, voir même, avec aisance ... Enfin presque, car à Nandis, les gardes en furies ne comptaient pas rester sur une défaite ! C'était pourquoi ils étaient en train d'aménager un navire de pêche en véritable bombe ! Et oui, les hommes d'armes étaient en train de surcharger ce dernier avec toute sorte de produit, huiles et poudre magique, afin qu'un simple choc ne suffise à l'embarcation d'exploser avec force ! Tellement que même le Corivace n'y résisterait pas ...

Néanmoins il aura fallu du temps pour réaliser ce navire de démolition, environ trois heures ... Mais alors qu'il était sur le point de prendre en chasse le Corivace, Faith Aoghan cherchait à tout prix une solution pour conserver son bien si durement acquis ... C'était pourquoi elle se rendait au docks, afin de traiter affaire avec une contacte qu'elle avait l'habitude de côtoyer, une sorte de marcher noir mobile ... Mais ça se bousculait tellement que la fille en question ne se trouverait pas sur son lieu de rendez-vous, c'était une telle pagaille au milieu d'un troupeau pareil qu'il était tout bonnement impossible de faire ce genre de marchandage, qui normalement devait s'exécuter dans le calme et à l'abri de tout les regards ! De plus, la réputation de la voleuse n'allait pas lui être favorable à cet instant, car un garde attentif la remarqua et signala immédiatement sa présence aux troupes environnantes, ça hurlait dans tout les sens "C'est l'Insaisissable ! Emparez-vous d'elle" ... Faith se délectait à chaque fois d'entendre ce genre de chose, mais là il ne s'agissait pas de trois au quatre hommes, mais d'une trentaine ! La fuite était plus que jamais sollicitée auprès d'un tel ennui ... C'est ainsi qu'une course poursuite s'engagea sur le quai, mais l'armure lourde des hommes d'armes et l'agilité stupéfiante de Faith n'étaient malheureusement pas compatibles ... C'est pourquoi elle pu facilement prendre une avance raisonnable sur ces derniers, cependant il y en avait d'autres devant, en plus des côtés, et aussi rapide était la voleuse, jamais elle ne pourrait l'être plus que le son ! Car les voix qui continuaient de tonner à son égard, alertèrent les autres gardes qui s'empresseront à leur tour de venir !

Prise au piège, l'Insaisissable n'eut d'autres choix que sauter à l'eau depuis le rebord du quai ... Ce fut un très beau plongeon qui lui permettra une fois de plus de filer entre les doigts des autorités de Nandis ... Puis, plusieurs minutes plus tard, Faith se hissera sans trop de peine sur un des bateaux encore amarrés, afin de reprendre un peu son souffle ... Mais se dont elle ne se doutait pas, c'était qu'elle était à bord du navire de démolition qui était en ce moment même en train de quitter le port ! À son bord on ne pouvait compter que trois hommes, un capitaine, un second et un mage qui devait contribuer à améliorer considérablement la poussée de l'embarcation de fortune, et ainsi rattraper le Corivace ... Mettant sa magie à l'oeuvre, l'ex navire de pêche se mit tout à coup à filer en direction de la haute mer ...

Néanmoins il y avait autre chose ... Le chargement du navire n'avait pas été soigneusement fouillé avant d'y mettre tout ces produits inflammables et explosifs ... Car dans le fin fond de la cale sèche se situait une caisse, dans laquelle demeurait un homme inconscient ! Ce dernier se nommait Daëlan Skaeron, un homme également au service de l'armée, mais ... après avoir réglé une histoire de pêcheurs qui se tapaient sans arrêt dessus, le jeune homme devint la cible de ces derniers, et ainsi, pour se venger, ils l'attendirent aux alentours de chez lui et se mettront à plusieurs dessus ... Quatre d'entre eux seront tués, mais il finira tout de même assommé après plus d'une dizaines de coup de massue portés à la tête ... Les pêcheurs étaient mal en point, et heureusement qu'il n'avait pas son épée à ce moment là, sinon ils ne s'en seraient pas sortis comme ça ! Après quoi, ils l'emmenèrent à bord de leur navire et l'enchainèrent dans cette cage où il se trouve présentement ... Les vilains avaient eu dans l'idée de le jeter à la mer dés le lendemain, et ainsi le laisser mourir noyer parmi les poissons ...

Sans doute dû aux secousses et aux bruits au dessus, Daëlan finira peu à peu par revenir à lui, et ainsi constater qu'il était solidement enchainer, et que seule une aide extérieure pourrait l'en sortir ... Faith quant à elle, n'était pas très loin et pourrait l'entendre gémir si cela venait à se produire ... En tout état de cause, le danger planait au dessus de leur tête, et le pire, c'était qu'ils étaient à cent lieux de penser de ce qu'il pourrait advenir du navire dans lequel ils se trouvaient ...


[Annonce : Laraan, Lanae et Allyriane je vous laisse créer votre topique en haute mer dans le domaine du récif, vous pouvez commencer dans l'ordre que vous voulez. Quant à Faith et Daëlan, vous créez vous aussi votre topique dans le domaine du récif, car la route empruntée est la même, et vous aussi, vous commencez dans l'ordre que vous voulez Exclamation]

[OUT : Dans le domaine du récif ... Arrow ]

~ Il est 23 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'étoile sera ton guide ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'étoile sera ton guide ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: