AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le hurlement du départ ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Le hurlement du départ ...   Dim 14 Fév - 20:10

[Arrow Elenwë et Elise arrivent de la cité Elfique ...]

À présent ils avaient leurs instructions, Elenwë et Elise devaient se rendre jusqu'à l'île hurlante afin de rapporter une ancienne relique dont les Drows s'étaient servis pour Honorer Kryos, la divinité qui avait conçu les Vampires ... Ce mystère récemment découvert par la reine devait être résolu au plus vite, car qui sait ce qu'il pouvait se cacher là dessous ... Quoi qu'il en soit Iriana, aimait avoir une certaine longueur d'avance sur le danger qui les entourait constamment, car entre les Vampires et les Drows, ils étaient servis ! Ainsi donc, Elenwë s'équipa comme il le fallait, en attendant Elise était aux portes de la cité assez impatiente, puis, quand il fut enfin prêt, ils ne perdirent pas une seconde de plus et se mirent en route alors que la nuit étaient déjà installée depuis plus d'une demie heure ! Peu à peu la nature s'endormait, alors que eux s'éveillaient au goût de l'aventure ... La forêt de Lalwende restait très grande malgré ce que la guerre avait pu en faire par le passé, alors il leur faudra un certain temps pour en venir à bout.

Les minutes passèrent, et la marche se faisait de plus en plus ennuyante pour Elise, Elenwë n'était pas bavard, et elle plutôt inquiète, donc elle avait besoin de s'occuper un peu l'esprit pour ne pas s'alarmer au moindre petit bruit d'insecte ... Alors quand elle comprit que ça ne serait pas auprès de l'Elfe qu'elle pourrait se détendre, elle procéda autrement, et doucement elle se mit à chantonner tout en ramassant quelques baies ici et là. La jeune prêtresse n'en demeurait pas moins prudente pour autant, bien au contraire ça l'aidait grandement à se concentrer sur ce qu'il pourrait advenir. Mais n'empêche qu'elle n'en revenait toujours pas que la reine les ai envoyé en pleine nuit, et ce fut pareil pour tout les binômes d'ailleurs. Bien que Elise avait confiance en Iriana, ça n'en était pas moins inquiétant, de plus que c'était sa toute première sortie, alors dans le noir, même avec l'infravision, ce n'était pas le mieux pour elle ...

Elenwë ne dira rien quant au comportement suspect de sa compagne, au contraire ce dernier se contentait de progresser sans même ouvrir la bouche, sauf dans ses instants de soupir ... Voici maintenant depuis presque une heure que nos deux aventuriers en herbe étaient en chemin, et bientôt, la frontière entre Lalwende et le bois mort se fera de plus en plus visible, tout d'abord avec des branches mortes éparpillées sur le sol, mais aussi des arbres de plus en plus sec et dépourvus de feuilles ... Et bien voila, ils s'apprêtaient à sortir du lieu qui les avait vu grandir, la nature semblait pleurer leur départ avec une brise plutôt froide qui se faisait de plus en plus forte ... Le vent se renforçait minute après minute, ce qui était une gêne car ça altérait quelque peu leur ouïe, seule l'empathie pouvait encore les aider ... D'ailleurs, Elise sentit soudainement une présence, mais son angoisse l'empêchait d'en savoir plus, alors elle n'hésitera pas à en alerter Elenwë qui semblait lui aussi l'avoir ressenti ...


~ Il est 21 heures 44 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Dim 14 Fév - 21:00

L'hybride suivait cette route, longue et sinueuse que lui avait indiqué son père adoptif. Perdu, le coeur lourd et plein de tristesse, il marchait sans vraiment savoir où il allait ni qui il trouverait. Ses yeux couleurs d'azur scruttait le moindre mouvement des arbres le moindre souffle de vent. Il s'était arrêté durant la nuit pour dormir au creux d'un vieux chêne. Cette forêt avait quelque chose de particulier, comme si des secrets millénaires s'y cachaient.

Marchant tranquillement, il sentit une présence s'approcher. Son don d'empathie avait souvent des points positifs, sauf quand les sentiments étaient trop forts à gérer et prets à lui faire exploser la tête. Hésitant à aller à l'encontre des inconnus, il décida de se cacher. Depuis sa découverte par le vieil ermite, il n'avait pas rencontré d'autre individus lui ressemblant.

Méfiant, il décida de se mettre à l'abri, se cachant derrière les arbres centenaires qui longeaient le chemin. Il entendait les paroles des animaux alentour, lui parlant de créatures qui naissaient, vivaient et mourraient dans cette forêt. La main prêt à dégainer son sabre au moindre signe de menace, il restait campé sur ses jambes solides pret à bondir. Ses instincts de loup reprenaient le dessus.

Comment réagiraient les intrus face à lui, qu'adviendrait il de lui ensuite? Tant de questions qui trottaient dans sa tête à vive allure, et qui faisait battre violemment le coeur de fauve qui frappait dans sa poitrine...Ses yeux voletaient sur le chemin qui d'après son père le mènerait jusqu'à son passé, jusqu'à ses origines, ces origines qui avaient valu cette cicatrice qui en faisait reculer plus d'un. Blizz ignorait tout du monde dans lequel il allait pénétré, de cette violence que les gens avaient envers les êtres de son espèce.

~ Il est 21 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Lun 15 Fév - 21:50

Cette nuit la un peu plus tôt Elenwë et Elise devais partir pour de bon de la forêt, c'était un rêve que Elenwë voulait embrasser depuis longtemps, mais maintenant que l'occasion lui était donner il ne pouvait s'empêcher de ressentir de la peine en quittant sa terre natale. Aussi quand ils sortirent tout les deux du palais l'elfe s'adressa à sa semblable.

- Elise, sans vous commander j'aimerai que vous me tutoyer et que je puisse en faire autant, car quitte à être dans une mission qui risque d'être longue, je pense que la familiarité sera plus agréable, et peut être moins gênante pour d'autre situation.

Il lui laissa le temps d'assimilé l'information avant de reprendre

- Je sais que ce départ est peut être un peu précipité, vous avez peut être envie de dire adieux à vos proches, ou quelque chose de ce genre, je pense que quelques minutes de retard ne devrais pas être catastrophique, pendant ce temps je vais aller à l'armurerie, on m'a fait appeler. Je vous rejoindrai à l'entrée.

Il s'inclina pour lui signifier la fin de la conversation et son départ. Lorsqu'il arriva ou on l'avait fait appeler, un elfe vêtu étrangement lui remit deux objets, l'un était une épée, et l'autre un arc, il lui expliqua rapidement que c'était spécifiquement pour les membres de l'unité du dragon et que chacun des objets étaient fait sur mesure pour chaque membre, il lui donna ceux destiner à Elise, puis s'en alla. Elenwë ne posa pas plus de question qu'il s'en alla les bras chargé de leurs nouvelles possessions.
Il observa la lame elfique qu'on lui avait offert, elle était vraiment captivante à observer, la poigné était fait de bois ouvragé avec une grande attention au vue des motifs complexe. Ceux-ci continuaient sur la lame. Les courbes de la lame lui permettait une prise en main assez facile, mais un maniement plus compliquer, sûrement pour éviter aux autres personnes de s'en servir en cas de vol. Il n'y avait pas de garde mais de légère accroche sur la lame pour dévier une autre lame qui irait trop loin lors d'une parade, l'une était directement sur le fil de l'épée, à quelques pouce de la poignée, tandis que l'autre était sur le dos de la lame juste avant la garde. Il convenait de donner un nom à ses armes et celui que Elenwë venait de décider pour sa lame était : Nînniss (qui veut dire larme gelée) en honneur de son passé.
Il en fit de même pour son arc êgamlug (qui veut dire épine du dragon) en honneur de son unité.), celui ci d'ailleurs était taillé dans du bois blanc, et lui aussi avait due être travailler avec beaucoup de patience, le courbure de l'arc était idéal pour une portée optimum, le fil lui était ce qui se faisait de mieux parmi les arcs elfiques.

A croire qu'on leurs avaient tous donner le meilleur du meilleur parmis les équipements elfe, cela démontre l'importance cruciale des missions de cette unité. En se rendant au point de rendez vous qu'ils avait convenue, il vit Elise qui l'attendait. Il donna les objets de Elise sans en demander le contenue ni poser de question, cela la regardait et il n'appartenait qu'à elle de lui montrer ou non ce qu'elle possédait. La nuit était encore à son début la lune n'était pas haute, mais le silence des arbres autours d'eux faisait penser à un adieu de leurs part, c'était à la fois touchant et troublant, mais l'elfe de se laissa pas aller et continua sa route suivie d'Elise. Puis lorsque le silence était devenue trop pesant pour Elise il remarqua qu'elle chantonnait et cueillait quelques baie, c'est alors qu'il tint aussi à lui dire qu'avant de quitter complètement la forêt il serait bien avisé de récupéré quelques plantes et fruits utile, lui faisant part d'une plante ou un fruit au propriété anesthésiante, ou dans le même genre, leurs seraient sûrement utile. N'étant pas quelqu'un d'extrêmement savant en ce qui concerne les plantes il laissa Elise s'en occuper lui faisant toute confiance. C'est pourquoi ils faisaient régulièrement des pauses, pour lui permettre d'aller chercher ce qu'il demandait lorsqu'elle en voyait ou pour autre chose. Néanmoins, pendant le reste du périple qui allait être le leurs, ce genre de pause aurait beaucoup moins lieu d'être car, il n'y a que dans cette forêt que les plantes et fruits qu'ils cherchent poussent.
Lorsqu'une présence se fit sentir autour d'eux il tourna son regard vers Elise qui elle aussi semblait l'avoir remarquer Elenwë mit la main sur sa poignée prêt à dégainer au cas ou la présence serait hostile, grâce à son don d'empathie, il sentit que cette présence n'était pas vraiment agressive, tout du moins, au début, car rapidement elle s'était mit elle aussi sur le qui-vive prêt à les attaqués, Elise aurait du le ressentir elle aussi espérant qu'elle se recule pour pouvoir la protégée du mieux qu'il pouvait.

-Qui est-tu ?

Demanda l'elfe à tout hasard sur un ton de méfiance.

~ Il est 21 heures 48 ! ~


Dernière édition par Elenwë Finwë le Lun 15 Fév - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Lun 15 Fév - 22:07

Bliiz se releva brusquement surprit qu'on s'adresse à lui de cette façon. Il hésita quelques secondes, prêt à attraper la dague cachée dans sa botte et à la plonger dans le cœur des ennemis. Les individus qui se trouvaient à quelques pas de lui ne semblaient pas agressifs, ils semblaient tout au plus, inquiet et méfiant comme lui l'était. Lentement il se recroquevilla, et avec légèreté et sans même un bruit, il fit son apparition au centre du chemin. Accroupit à la manière d'un fauve il observait les elfes, qui ne savaient comment réagir face à lui.

Ses longs cheveux sombres lui donnaient un air carnassier, qui en aurait rebuté plus d'un. D'ailleurs beaucoup d'individu aurait fuit devant l'apparition du jeune homme. Mais son cœur ne semblait plus vraiment craindre ceux qui se trouvaient face à lui, une curiosité immense avait prit le dessus sur sa méfiance. Il n'avait encore jamais rencontré d'elfes. Chose étrange dans ce monde où les races se côtoyaient continuellement. Blizz ne savait comment réagir devant les individus, malgré sa curiosité, devait il fuir, attaquer comprendre?

Il s'approcha doucement d'eux, les fixant de ses yeux d'azur et offrant la possibilité de l'abattre sur le champ. Hésitant quelques instants, il produisit un son comme nul autre, sa voix était douce calme, tout l'inverse de l'image qu'il donnait:

-Blizz...

C'est le seul mot qu'il prononça, il aurait très bien put être le bruit du vent dans les arbres, ou même celui de l'eau, peu de gens aurait comprit qu'il s'agissait d'un prénom, d'une façon d'appeler un être vivant...

~ Il est 21 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mer 17 Fév - 16:19


La nuit s'annonçait tempétueuse, et pour s'en rendre compte il n'y avait cas regarder les cheveux d'Elise qui fouettaient son visage sans la moindre halte, puis, leur progression dans le bois mort la fit s'inquiéter d'autant plus, car même avec Elenwë à ses côtés, la prêtresse se sentait bien seule dans cette immensité naturelle ... Elle n'était jamais allé aussi loin de la cité de toute sa vie, donc il n'était pas difficile de comprendre son comportement plutôt paniqué ! L'équipement que Elenwë lui avait remit dans les portes de la ville ne contenait pas grand chose en réalité, juste un sacoche et quelques fioles d'eau bénite Elfique ... Elise n'avait guère besoin de plus de toute façon. Le contenant de tissu avait quant à lui trouvé son utilité pour héberger les divers plantes et fruits qu'elle avait pu ramasser durant leur progression, et ce, à la demande de Elenwë. Cependant, l'empathie avait décidé de jouer quelques tours à la jeune Elfe qu'elle était, car elle ressentie une présence, mais sa présente inquiétude lui empêchait de connaitre ses réelles intentions ... Elle savait juste que quelque chose était tapis dans l'ombre et les observait. Elenwë était d'ailleurs en accord avec elle en ce qui concernait cette présence, mais lui, à la différence de Elise n'était pas du genre à s'interroger pendant un siècle ou bien tourner autour du pot ! Donc, sans passer par quatre chemin, le guerrier demanda à tout hasard qui était la présence, et ce, tout en espérant une réponse de sa part ... Bon si ça fonctionnait s'était l'essentiel, mais la prêtresse trouvait cette façon de faire un peu trop bourru.

-*Il est bien plus sûr de lui que moi, alors pour ce coup je le laisse gérer la situation, mais j'espère que la réponse de l'être en question ne se fera pas par l'apparence d'une grosse bête nous sautant dessus pour nous dévorer ...*

L'imagination d'Elise battait son plein en ce moment, tellement de scénarios étaient possibles qu'il valait mieux penser au pire afin de ne pas trop se faire surprendre ... Mais en attendant la peur se faisait plus grande de l'esprit de la prêtresse ... Puis, un craquement la fit se retourner brutalement ! Sans doute pour se sentir en sécurité, Elise se mit dos à dos avec Elenwë afin qu'ils puissent tout deux avoir les yeux partout et ainsi minimiser les risques de se faire surprendre ! Les yeux de la prêtresse se mouvaient dans tout les sens et à vive allure, mais ce dont elle ne se doutait pas, c'était que l'inconnu était sorti de derrière son arbre en ce moment, et qu'il se rapprochait du duo qu'ils formaient ... Elenwë l'avait sans doute vu, mais pas Elise, alors quand ce dernier lâcha son prénom au milieu des grondements venteux, la jeune Elfe sursauta puis se retourna une nouvelle fois, et la vue soudaine que lui offrit l'étranger la fit pousser un petit cri de surprise, mais aussi libérer un trait de lumière qui explosera juste devant ses pieds ... Heureusement l'énergie était trop faible pour causer un quelconque dommage, néanmoins ça pourrait être vu comme une provocation ! Elise était confuse, toute cette peur qu'elle avait accumulée venait de jaillir subitement de ses mains, alors pour tenter au mieux de rattraper son erreur, cette dernière s'expliqua aussitôt, et non sans hystérie !

- Pardon pardon pardon pardon !!! Je voulais pas je suis désolée !! Excusez moi vraiment ... Je .. je.. je ..

À la voir réagir de la sorte, on pourrait croire qu'elle avait bu au moins dix litres de thé pur pour être aussi excitée ! Mais ce n'était pas du tout le cas, juste elle ne supportait pas ne pas se contrôler, surtout que l'inconnu ne leur avait rien fais ... Cependant elle n'arrivait plus à s'exprimer sur le coup, elle avait trop peur d'avoir fais une bêtise, déjà ! Bien sûr d'habitude elle n'était pas comme ça, mais la cause de son comportement devait sans doute être engendré par l'adrénaline généreusement offerte par l'aventure ...

~ Il est 21 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Ven 19 Fév - 19:02

Elenwë avait encore des doutes sur la fiabilité du nouvel arrivant, mais le son qu'il venait de prononcer, Elenwë ne savait ce qu'il signifiait, aussi lorsqu'il vit que celui-ci ne les attaquait pas, il se détendis un peu et enleva sa main de son arme sans pour autant baisser sa garde, le moindre mouvement brusque le ferait réagir sur le champs. Néanmoins, un rayon semblait venir de derrière lui dont l'origine était Elise, celle-ci venait de piquer la curiosité de l'elfe mais aussi d'attaquer leurs opposant, voyant qu'il leurs était semblable physiquement, malgré l'impression constante qu'il n'était pas comme eux, mais comme les drow qui eux aussi leurs ressemblait, il suffisait de voir ce qu'ils leurs avaient fait pour comprendre pourquoi il était encore méfiant, mais comme dit plus haut il voulait lui accorder le bénéfice du doute, aussi pour le démontré il pris la parole

-Je suis Elenwë, je suis originaire de cette forêt et voici mon acolyte. J'aimerai que tu te présente et que tu m'explique ta présence ici à cette heure la.

Ce n'était peut être qu'une coïncidence, ou peut être que ce ne l'était pas et qu'il venait mettre fin a leurs vie pour faire échouer leurs mission, ce qui logiquement ne pouvait pas être la cas a moins qu'un traître elfe soit parmis les membres de l'unité, donc leurs opposant en principe ne pouvait rien savoir la dessus mais, les pouvoirs de certain mage étaient surprenant, son esprit était assez confus au sujet de Blizz et il ne le cachait.

~ Il est 21 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Ven 19 Fév - 20:12

Un grondement lourd et sonore sortit de la gorge du jeune homme lorsque le jet de lumière d'Elise fit son apparition. Il se cru attaquer, et prêt à bondir il se retint lorsque la jeune femme cherche désespérément à s'excuser. Il tenta de reprendre son calme tout en observant une méfiance non feinte. Il observait toujours accroupit ses adversaires. Il hésita quelques secondes avant de se redresser lentement, offrant à leur vue la totalité de son corps musclé.

Il soupira comme s'il était obligé de répéter quelque chose qu'il avait déjà dit mais que personne n'avait compris, ce qui soit dit en passant était le cas. Il fixa de ses yeux bleus les deux individus. Il y avait quelque chose d'étrange dans celui qui lui tournait le dos, il maladresse et une fragilité qu'il ne connaissait pas, Blizz avait vécu entre hommes durant des années, et l'apparition d'une femme lui était étrangère.

- Mon nom est Blizz...Je suis ici...pour chercher....trouver qui je suis...

Sa voix était rauque un peu comme celle d'un animal, ou bien de quelqu'un qui n'avait pas parlé depuis longtemps. Malgré le fait d'avoir une magnifique voix lorsqu'il chantait le jeune homme avait une voix très grave qui collait presque mal avec son physique. Blizz donnait l'impression d'avoir des difficultés à trouver ses mots, comme s'il buttait sur certaines expression. Il sentait la confusion que ressentait Elenwë, il ne savait pas comment réagir face à lui, s'il devait attaquer, ou bien rester passif. Blizz ne montrait aucun signe d'agressivité, seulement de la méfiante envers ces deux créatures...

Ainsi, ils étaient tout deux originaires de ce lieu si étrange, où les animaux semblaient en paix, et non apeurés de ce qui les entourait. Ses yeux n'arrêtait pas de scrutait Elise, qui l'intriguait au plus haut point. Tout homme aurait remarqué ce regard si étrange, si animal. Mais comment Elise réagirait elle?

~ Il est 21 heures 53 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Lun 22 Fév - 16:52

Quelle étrange rencontre ... Un Hybride à la recherche du pourquoi il est ainsi, et deux Elfes partants pour une mission de très haute importance par ordre direct de la reine Iriana. Cependant elle ne leur avait pas dis quoi faire en cas d'amitié possible avec un inconnu, si ils avaient le droit de l'emmener avec eux ou non ... Quoi qu'il en était Elenwë était le responsable de cette expédition, alors c'était à lui que revenait cette décision, et ce, tout en sachant qu'au moindre souci tout lui retomberais dessus. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ... Elise le savait bien d'ailleurs, et le jeune guerrier pourrait toujours s'appuyer sur elle pour faire les bons choix, car si il était trop solitaire, ça pourrait mal finir ... En tout état de cause, l'Hybride disant se nommer Blizz n'avait heureusement pas réagi agressivement à l'acte mystique involontaire de la prêtresse d'Erinaë sur sa personne. Les regards s'échangeait, et chacun d'eux tentait de comprendre l'autre, mais c'était loin d'être aisé, et ce, même pour des êtres dotés de l'empathie ...

Par contre, ce que tout trois ignoraient, c'était que non loin se trouvait une autre Hybride, et avec le même croisement que Blizz, c'était assez rare, mais ça pouvait arrivé ... Ce qu'il fallait savoir, c'était que la jeune femme avait remarqué son homologue depuis un bon moment maintenant, et qu'elle s'était décidée à le suivre sans demander son reste ! Quelque chose d'imperceptible en lui l'attirait comme un papillon pouvait l'être par une flamme, et ce, sans même qu'elle sache qu'il était de même nature qu'elle. Les Hybrides étaient tout récents dans ce monde qu'est Astrune, donc la méfiance était la clé de leur survie, néanmoins la jeune femme~louve qui se nommait Thalierya, s'était amusée à suivre Blizz depuis son entrée dans les bois morts qui menaient jusqu'à la forêt de Lalwende. Il fallait savoir que cette dernière errait depuis un moment dans ces lieux, mais jamais elle ne s'était osée à entrer dans la cité Elfique, une petite crainte peut être ? Cela se pourrait, car elle avait tout de même tuer deux de ses habitants ...

Elise, Elenwë et Blizz se faisaient toujours face quand soudain, Thalierya décida de se rapprocher suffisamment afin de savoir se qu'ils se disaient, puis, sans même le savoir, cette dernière finira planquée derrière exactement le même arbre où Blizz avait pu être avant de se faire repérer par les deux Elfes en mission. Il était peut être temps pour elle d'arrêter d'être seule, d'ailleurs, si elle voulait connaitre davantage ses racines, ce n'était pas dans l'éternel silence qu'elle pourrait avancer ...


[Annonce : Vous répondez dans l'ordre que vous voulez, mais après vous devrez vous y tenir, et n'oubliez pas le PNJ Elise Exclamation]

~ Il est 21 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Lun 22 Fév - 19:15

Voilà déjà depuis un bon moment que Thalierya errait dans les parrages, sans jamais rencontrer personne, alors, lorsqu'elle avait vu un homme, qui semblait pareil qu'elle, elle avait décidé de le suivre, juste comme ça. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle avait fait cela, mais elle n'allait pas rester indéfiniment toute seule. Elle avait peut-être décidé de s'attacher à plus personne, mais elle ne souhaiter pas finir le restant de ces jours seule, si seule.

Cela faisait un bon moment qu'elle suivait l'homme, sans savoir où elle allait, mais elle s'en fichait, elle avait trouvé quelqu'un semblable à elle, c'est tout ce qui comptait. Mais tout à coup, grâce à son empathie, elle put ressentir la présence de deux autres personnes. Une qui n'avait pas l'air très rassurée, et un autre sur ses gardes. L'homme se cacha derrière un arbre, et elle fit de même. Quand l'homme sortit de sa cachette, elle s'approcha un peu pour en savoir un peu plus sur les deux autres personnes.

Lorsqu'un éclair jaillit au pied de l'homme, Thalierya prit peur, et crut que la femme voulait l'attaquer. Elle serra alors le manche de sa dague, prête à venir en aide à l'homme. Elle vit la femme remuer les lèvres, sans entendre ce qu'elle disait. Elle décida alors de s'approcher encore plus, et rapidement, sans savoir exactement comment, elle se retrouva derrière l'arbre où s'était caché l'homme. Elle put alors entendre le dialogue entre les deux hommes. L'autre (celui qui ne lui ressemblait pas), et la jeune femme étaient comme les deux personnes que l'hybride avait tué il y avait de cela à peine un an. Elle se demandait bien quelle pouvait bien être cette race, et comment pouvait subsiter, sans avoir aucun signe d'appartenance à un quelconque animal.

Etant assez près, elle put entendre les propos des deux hommes. Alors, celui qui n'avait rien d'animal s'appelait Elenwë, et l'autre Blizz... Lui aussi cherchait qui il était. Encore un point commun à rajouter entre lui et Thalierya. Cette dernière, toujours cachée derrière arbre, et essayant de faire le moins de bruit possible, et de bouger le moins possible, attendait un moment propice pour intervenir auprès de ces trois personnes, dont elle ne connaissait rien, si ce n'était leur nom. Seulement, elle était un peu réticente à se manisfester... Si elle apparaissait devant eux ainsi, l'attaqueraient-ils ou bien, ne lui feraient-ils aucun mal ? Elle patienta donc, en relâchant le manche de sa dague tout de même.

~ Il est 21 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mar 23 Fév - 10:58

Aussi étrange que cela puisse paraître, Elenwë commençait à voir Blizz d'un autre œil que celui d'une étrangeté dont il fallait se méfier, il n'avait pas l'air agressif mais plutôt perdu, il allait même commencer à discuter un peu avec lui, en lui proposant de les accompagner un peu, car leurs mission n'attendrai pas éternellement, mais tout ça fut bien vite perturber par le ressentit d'une autre présence, grâce à l'empathie, à l'emplacement exact de Blizz, celle ci avait fait preuve d'un minimum d'agressivité, ce qui fit réagie Elenwë au quart de tour. Aussi le visage de l'elfe se changea en une expression de désappointement assez marqué. Il se recula d'un pas et dévoila le reflet d'un objet métallique attaché à sa ceinture, c'était la lame qu'on lui avait donner juste avant son départ qu'il dégaina d'une main et sans sommation, de son autre mains il protégeai Elise. Son arme nouvellement acquise brillait et reflétait les lueurs de la lune, lui donnant presque un aspect magique, bien que ce n'en était pas du tout le cas.

-C'est une embuscade ! Il n'est pas seul, il y a quelqu'un d'autre derrière l'arbre la.

Les idées de l'elfe défilaient à toute allure, autant il y a quelque minutes, il pensait être paranoïaque, autant maintenant il se rendait compte qu'il ne l'était pas tant que ca, peut être que ces guerre incessante avec les Drow l'avait rendu plus méfiant au près de tous, ce qui n'était pas un mal au vue de la situation actuel. Elenwë se sentait plus ou moins seul cette fois, il avait beau être entouré, aucune des personnes à ses coter n'était totalement fiable, bien qu'il avait encore une certaine confiance en Elise, les deux nouveaux protagoniste lui semblait bien hostile malgré ce qu'il transparaissait de leurs émotions, c'était sûrement une stratégie pour les approcher suffisamment sans éveiller leurs soupçons et pour pouvoir les tués avant même qu'ils soient tout les deux sortie de la forêt de Lalwende. Malgré toutes ses idées, l'elfe n'attaquait pas il restait en garde, prêt à se défendre et riposter à toute attaque. Peut être ne devrait-il pas accorder le premier coups à ses opposant et que ceux-ci ne les tues tout les deux d'une seul attaque. Le doute était encore présent dans son esprit, mais beaucoup moins prononcé que tout à l'heure, maintenant c'était le sentiment de s'être fait avoir qui prédominait. Dans tout les cas, Elenwë retira sa main devant Elise pour se mettre dans une position plus confortable pour se battre, malgré qu'il soit le chef de cette mission, et qu'il devait protéger Elise, elle devait aussi se défendre elle même et vu la démonstration de sa puissance auparavant, elle devrait être capable de s'en sortir, car honnêtement, Elenwë ne se sentait pas capable de combattre deux personnes en même temps. Peut être se sous-estimait-il mais c'était mieux que de se sur-estimer, et dans ce cas la il aurait beaucoup plus de chance de mourir. Leurs survie ne dépendait peut être que d'Elise et de la confiance qu'elle accordait à Elenwë malgré leurs rencontre et présentation récente.

~ Il est 21 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Ven 26 Fév - 18:20

En entendant les paroles de l'homme qui n'était pas comme elle, Thalie prit légèrement peur. Non seulement pour elle, mais aussi pour celui qui lui ressemblait. Il risquait de se faire attaquer par sa faute, et Thalierya ne voulait surtout pas ça. Elle avait déjà plusieurs morts sur la conscience, ça suffisait. Alors, elle décida d'intervenir entre les trois personnes afin de s'expliquer, et de s'excuser. Elle serra fort sa dague de sa main droite, afin de pouvoir riposter si jamais l'homme qui avait parlé voulait l'attaquer. Et, c'est en prenant son courage à deux mains, qu'elle sortit de sa cachette, se dévoilant aux yeux des trois autres. Elle s'avança lentement vers la lumière qu'envoyait la lune, afin que les trois personnes puissent parfaitement bien la voir. Elle tourna le dos à celui qui lui ressemblait, mais pas non plus complètement devant lui, légèrement à sa gauche, afin que les deux autres puissent le voir en même temps qu'elle. La lune se reflétait sur ses pattes, et sa queue de louve, leurs donnant ainsi une teinte argentée. Ses yeux bleu saphir perçant regardait de haut en bas les deux autres qui n'avaient rien en commun avec elle. Elle ne comprenait toujours pas comment ils pouvaient vivre sans parties animales... Ou peut-être étaient-elles cachées (ces parties animales). Elle avait laissé détachés ses longs cheveux bouclés, et une légère brise se levant à ce moment les fit voleter devant son beau et fin visage. Elle les replaça derrière les oreilles, puis prenant une grande inspiration, elle dit :

- Je... Je ne suis pas avec lui... Je voulais juste le suivre parce qu'il était comme moi, et qu'en le suivant, peut-être que je découvrirai enfin qui je suis réellement. Je suis désolée, j'aurais du me montrer plus tôt, au lieu de me cacher.

Elle attendit qu'un des trois réagissent. Allaient-ils l'attaquer ? Elle ne le savait pas, mais s'ils en avaient l'intention, elle venait de se jeter dans la gueule du loup, ce qui n'était pas très malin, surtout pour elle. Mais c'était trop tard, elle ne pouvait pas faire marche arrière, et ne pouvait pas s'enfuir comme ça, sans explication, ou sinon, et c'était sûr, les trois autres la suivraient pour avoir des explications. Elle déglutit avec peine, en attendant la moindre réaction de l'un des trois, tout en serrant fortement sa dague. Elle était prête à se battre si il le fallait. En plus, elle ne s'était pas encore transformée en louve de la journée, et donc, si les évènements tournaient mal pour elle, elle pourrait toujours se métamorphoser en loup, et s'enfuir en courant. Enfin bon, elle n'avait sans doute aucune chance à une contre trois, surtout que la femme pouvait faire usage de la magie, ce dont bien sur Thalie était totalement incapable de faire. Mais elle ne fit pas sentir qu'elle avait légèrement peur. Son visage restait de marbre, comme à son habitude, ne trahissant pas ses pensées, même les plus profondes. Elle tenta de ne ressentir aucun sentiment en elle-même, au cas où les trois soient dotés du même pouvoir qu'elle, c'est à dire ressentir les sentiments.

~ Il est 21 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Ven 26 Fév - 20:38

Comme lui, elle était comme lui. Le jeune homme amnésique venait de rencontrer un être qui lui ressemblait, il le sentait, il sentait sa peur, sa curiosité mêlées. Il soupira. Il ne savait plus vraiment comment réagir, la rencontre avec les elfes allait peut être virer à la catastrophe et ce n'était pas ce qu'il désirait, loin de là.
Ses yeux de charbon se posèrent enfin sur la demoiselle qui venait d'apparaitre. Il la trouva absolument magnifique,se sentant attiré par elle, comme une abeille par une fleur. Il se tourna alors vers Elenwë qui était prêt à attaquer au moindre signe suspect, et poussa un grondement fauve qui aurait fait froid dans le dos à la plupart des gens.

Il se mit en position de défense, inquiet et sur le qui vive, il n'hésiterait pas. Il ne connaissait pas cette jeune femme, mais quelque chose le poussait à la protéger à se mettre entre l'ennemi et elle. Sentant soudain que la jeune femme ne désirait pas la bagarre, il s'accroupit légèrement en signe de détente et de non agression. Beaucoup de sentiments s'entremêlaient entre les individus qui se trouvaient autour de lui: la peur, l'inquiétude, la curiosité, la méfiance...Tant de sentiments étranges dont il avait du mal à comprendre la source. Il n'avait jamais vécu avec d'autres êtres que son père, et le fait d'être menacé ainsi ne lui plaisait pas le moins du monde.

Il observait les réactions de chacun tout en sachant qu'il avait déjà choisit son camp, si la bagarre devait éclater. La demoiselle semblait gênée. Blizz prit les devants et décida de s'approcher lentement d'elle. A quatre pattes à la façon d'un animal, il s'approcha lentement et l'observa longuement sans prononcer un seul mot. La scène pouvait paraître étrange aux observateurs mais Blizz s'en fichait complètement. Il se releva pour être à la hauteur de la jeune femme. Il était évidemment plus grand qu'elle, et observait ce visage qui lui semblait si...parfait...Hypnotisé, il attendait que quelque chose se passe, en continuant de contempler la créature qui lui ressemblait tant...

~ Il est 22 heures 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Lun 1 Mar - 18:01

Quatre personnes étaient présentes à la frontière de la forêt de Lalwende, c'était une première pour nos deux Elfes qui ne sortaient quasiment jamais, surtout Elise ... D'abord leur rencontre assez surprenante avec Blizz, et peu de temps après, ce fut au tour de celle qui l'avait suivi ... Thalierya. Elenwë n'était pas tranquille, et son comportement était tout à fais compréhensive, tomber comme ça sur deux inconnus du même genre en pleine nuit n'était pas forcément le mieux pour le moral ... Mais il était vrai que parfois, l'empathie pouvait induire en erreur, tel fut le cas du jeune guerrier qui s'était déjà préparer à une attaque éventuelle ! Elise quant à elle, suivit le mouvement de Elenwë, et à son tour elle risquait de s'en prendre aux deux Hybrides ... Et oui deux, car Thalierya venait de se dévoiler afin que Blizz ne soit pas agressé par les deux protagonistes en mission ... Quoi qu'il en soit, même avec une énorme boule dans le ventre, la jeune Elfe~Louve expliqua ses intentions pacifiques au petit groupe afin d'éviter tout problèmes. La prêtresse, sans doute plus sensible sera la première à réagir en imposant une douce main sur l'épaule droite de Elenwë, afin de lui faire comprendre qu'il pouvait baisser sa garde ... Cette dernière n'eut nul besoin de son empathie pour savoir qu'elle était des plus sincères, son regard lui avait suffit. Mais ce qui intriguait le plus Elise, était le bas du corps de la jeune femme, qu'est ce qu'il lui était arrivé ? C'était comme ci elle avait fusionné avec un loup ... Cependant Blizz ne resta pas indifférent pas à cette nouvelle arrivée, d'ailleurs il semblait totalement sous son charme ... Et comme la plupart des animaux, il le démontra par des gestes ... Un langage du corps qui lui était propre.

Malheureusement, un peu plus tôt, non loin de là, il se passa aussi quelque chose ... ~ICI~

Une autre Hybride dénommé Assia était prise en chasse par un Vampire, Kuragari, de plus la reine Syriona trainait toujours dans la parages ... La terres désolée ne se faisait pas surnommer la terre de tout les dangers pour rien ... La preuve en était sur la personne de Phaere, une femme à l'allure des plus étranges qui accompagnait Assia, cette dernière n'aura pas résister au souffre que dégageait cette région volcanique. Enfin c'était ce qui semblait en tout cas ! En tout état de cause, l'être maléfique et sa victime finiront par trouver un accord, et ce, grâce à la soeur de Phaere. Mais chacun avait une raison différente, l'Hybride voulait lui mettre la main dessus afin qu'elle ne répande pas plus de mal, quant à Kuragari, et bien son côté macabre et sanguinaire l'attirait plus que tout, et si il parvenait à la capturer pour la ramener à la reine, sa gloire serait grande, c'était tout du moins ce qu'il pensait ! Ainsi donc, tout deux se mit en quête de retrouver la jumelle de Phaere en la cherchant au mieux de leur capacité ... Car comme ils n'avaient plus le lien télépathique de la femme blanche pour aller dans la bonne direction, ils devaient à présent se débrouiller ! D'ailleurs le Vampire pensa qui si s'était une tueuse, il suffisait de se renseigner et de suivre la piste aux cadavres, voila tout ... C'était triste mais pas idiot.

Cependant il fallait décider d'une direction à prendre, et comme le souffre commençait à bien faire souffrir Assia, tout deux opteront pour les bois mort, car Kuragari pensait qu'il y avait un raccourci qui menait directement aux tréfonds obscurs d'après Lucie, cependant il ne se doutait pas qu'il faisait erreur, car il n'y avait pas un tel passage par là bas, seule l'étendue volcanique menait jusqu'à l'entrée de l'Ombre terre ... C'est ainsi qu'ils se mirent en route.

Les minutes puis les quarts d'heures passèrent, mais ils arrivèrent tout de même à leur destination, les bois morts se dressaient fièrement devant eux. Malgré l'appréhension, Assia se résolue à suivre le Vampire ... Néanmoins, dans leur recherche ils finiront par atteindre involontairement la frontière de la forêt Elfique ... de plus, le bruit continu du vent plutôt violent couvrait un grand nombre de son, dont ceux de la reine qui venait de s'emparer d'Assia à la vitesse de l'éclair ! Kuragari ne s'en était même pas rendu compte, car ça c'était passé dans son dos. Cependant, la présence d'un petit groupe de personnes non loin captiva davantage son attention, plutôt que sur la disparition soudaine de l'Hybride ...


~ Il est 22 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mer 3 Mar - 0:22

La situation changeai beaucoup trop vite pour être comprise de façon normal, visiblement les deux en face ne se connaissait pas, mais il était semblable, autant physiquement que mentalement, il est vrai qu'il n'avait pas l'air agressif envers eux, mais Elenwë avait encore des doutes, c'est alors qu'il sentit la main d'Elise sur son épaule, comme pour lui dire de se calmer, il baissa un peu sa garde mais gardait sa main sur la poignée de son épée. Le danger n'était peut être pas très loin, et il est sûrement plus prudent de s'y préparer n'importe quand. Il y avait beaucoup de chose à éclaircir, le fait qu'aucun éclaireur les ais vue auparavant et aussi qu'il soit si semblable aux elfe et pourtant si différent, chacun avait une partie animal en lui.

- Elise je ne sais pas si c'est une bonne idée de leurs faire confiance, même si ils ne sont pas hostile envers nous pour le moment, notre mission doit passer avant tout, nous n'avons que trop tarder ici.

A peine avait-il prononcer ces mots qu'il perçut à l'extrême limite de sa perception de nouveaux arrivant, il ne pouvait rien dire sur eux la distance était beaucoup trop éloigné, en dehors du fait qu'ils étaient dans le bois mort et qu'ils s'approchait d'ici. Le début de leurs mission était déjà bien périlleux alors qu'ils n'avaient même pas tout à fait quitter la forêt. Elenwë était tenter d'utiliser le miroir pour contacter la reine elfe, mais la présence des deux protagoniste en face de lui, et l'arriver de nouveaux le contraignait à se contenter de ce qu'il ressentait à leurs sujet. Il tourna la tête vers Elise et lui fit part de ses impressions à voix basses, il ne voulait pas que ceux-ci l'entende.

- J'aimerai bien contacter la reine pour savoir quoi faire, la situation devient compliquer de plus je crois qu'ils y à d'autres personnes qui arrivent du coter du bois mort, mais ce n'est peut être que mon imagination, tu peut me confirmer ce que j'ai ressentit ?

Le fait que d'autres personnes s'approchait par la ou aurait du se dirigée les deux elfes, inquiéta un peu plus Elenwë qui ne faisait plus du tout attention au deux hybride en face de lui, il était concentré sur ce qu'il allait devoir faire pour mener à bien sa mission, il pouvait compter sur sa force et celle d'Elise, peut être sur celle des deux hybride si il n'en avait pas le choix. Il avait aussi l'avantage du terrain. En principe il devrait s'en sortir, mais les imprévues sont toujours les plus dur à surmonter. Il était claire que la nuit ne faisait que commencer dans la forêt de Lalwende.

~ Il est 22 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mer 3 Mar - 18:21

Nous marchons vers cette forêt ... Cela faisait plusieurs heures que l'on avançait, encore et encore ! Le chemin était long. De plus, depuis notre départ, nous avançons sans rien dire ! Ca ne me posait pas de problème, au contraire. J'appréciais vraiment le silence. A force de marcher, nous étions arrivés devant la frontière entre les bois morts et un endroit verdoyant, dont je ne connaissais pas le nom. Je sentais une présence, que je connaissais, mais je n'y prêtais pas attention ... Par contre, je vis un autre groupe s'approcher ! Je ne connaissais aucune des races présentes !

*Qui sont-ils ? Sont-ils d'une race distincte d'Assia, des hybrides comme elle, ou bien les deux ? Tiens d'ailleurs ... En parlant d'elle, je ne sens plus sa présence ! Après tout ... Je verrais où elle se trouve plus tard, elle se débrouillera seule, pour le moment !

J'allais donc à la rencontre de ce nouveau groupe. J'étais alors à quelques mètres d'eux ! Je pouvais donc voir de quelle race ils étaient ... Ce sont des elfes ! Mais l'un d'entres eux, n'en était pas un complétement ! Il avait du sang de loup, je le sentais très bien, d'où j'étais caché ! Je les regardais, sans dire le moindre mot. L'un d'entres eux, avait sa main sur son arme ! Il était trop dangereux de les attaquer maintenant ! Il étaient trop bien nombreux ! De plus, je ne savais pas comment il se battaient ! Un sentiment d'inquiétude, avait soudain envahi l'un d'eux ! Je l'avais ressenti ! Il y avait vraiment autant d'elfe ici ? Cette endroit ne pouvait que être leur territoire ! Je regardais le décor, il ne se passait rien autour de nous ! C'était incroyablement calme ! Trop calme à mon goût d'ailleurs ! Depuis que j'étais arrivé, plus personne n'avait dit le moindre mot. Comme si je les bloquait dans leurs paroles ! En m'approchant de l'elfe blond, les deux autres devaient sûrement être encore sur leurs gardes :

- Toi ... Qui est un elfe à part entière ... Tu dois savoir où l'on est non ? Je m'approchais ensuite des deux hybrides.
- Quelle bonne odeur ! J'adore les loups ! Lequel de vous deux, me servira de repas ?

J'attendais donc la réponse de l'elfe, en surveillant leur gestes ! On aurait dit que ces quatres personnes, ne se connaissait peu, voir pas du tout ! Je voyais deux groupes : d'un côté les elfes et de l'autre, les hybrides ! Le sang d'elfes ne me plaisais pas, mais celui des hybrides, moitié loup, me donnait faim !

~ Il est 22 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mer 3 Mar - 20:06

Quand l'hybride s'était rapproché d'elle, Thalierya s'était sentie mal à l'aise. Personne ne l'avait approché aussi près, sauf Einrisch, son ex futur fiancé. Autant dire que la proximité de l'hybride la gênait, et la rendait mal. Elle aurait voulu lui demander de s'éloigner un peu, mais à tous les coups, il aurait voulu des explications, et il était toujours dur pour Thalie de parler de son ex futur mari. La plaie ne s'était toujours pas fermée, même si cela faisait environ 100 ans que ça c'était passé. Elle en souffrait toujours autant. Cependant, elle laissa quand même l'hybride être tout prés d'elle, sans rien dire. Il la contemplait comme si elle était son futur repas. Drôle de comparaison, mais c'est ce que Thalie ressentait. Elle attendait donc que les deux autres réagissent par rapport à son arrivée si soudaine parmi eux. Mais personne ne dit absolument rien. Alors qu'elle était prête à leur dire qui elle était, elle ressentit la présence de quelqu'un qui était proche... Très proche... Trop proche. Elle posa donc la main sur sa dague, prête à dégainer si un quelconque ennemi souhaitait les attaquer. Elle sentait que cette présence s'approchait de plus en plus, et ça l'inquiétait. Mais elle ne laissait rien paraître sur son visage. Quand tout à coup un homme plutôt grand au teint clair, assez mince pour sa taille et de bonne corpulence surgit devant tout d'abord les deux étrangers, puis il se mit devant elle. Ce qui lui dit l'horrifia au plus haut point. Elle ne savait pas quoi répondre. Sa seule réaction fut de dégainer sa dague, et d'écarquiller en grand ses yeux. Qui pouvait être cet homme pour dire de pareil chose ? Pourquoi n'était-il pas comme elle et l'autre hybride ? Que faisait-il là ? Tant de questions se chambouler dans la tête de Thalie. Prenant son courage à deux mains, et prenant le dessus sur sa peur qu'elle sentait, elle parvint à articuler :

- Qui es-tu ? Et pourquoi veux-tu faire de l'un de nous deux un repas ? Je ne suis en aucun cas comestible !

Voilà, Thalie venait de parler à cet homme qui l'effrayait tant par ses paroles que son arrivée soudaine. Elle attendit la réaction de l'une des quatre personnes présentes en ce lieu, en espérant que l'homme ne l'attaquerait pas. Il ne fallait pas qu'elle meurt. Du moins, pas tant qu'elle n'avait pas découvert qui elle était et qu'elle n'avait pas fait souffrir Einrisch pour l'avoir lâchement abandonnée le jour de leur mariage.

~ Il est 22 heures 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Sam 6 Mar - 22:27

Sepulturo se leva, appuya son dos contre le puissant chêne puis embrassa ses mains avec son visage, dans un mouvement de désolation et de perdition. Il ne savait plus, il ne pensait plus, il était perdu. Il leva la tête, signe d'espoir et de force afin d'observer la nature danser autour de lui, mais ses yeux crier douleur, haine et colère...
Il ne voulait plus, il ne pouvait plus, il ne souhaitait plus. Son seul désir était d'emplir ses mains du sang des autres, de détruire les bonnes œuvres de ce monde sans foi, ni lois. Il ne voulait pas monologuer sur ses erreurs du passé. Aucuns êtres vivants ne souhaiteraient monologuer sur la le fait d'avoir tuer sa propre femme, l'élu de son cœur, son âme sœur. Sepulturo ne voulait plus penser à ça, il ne voulait que mort et vengeance. Encore faudrait-il retrouver cet affreux mage noir, mais comment et pour quelles raisons ? Sepulturo ne voulait plus chercher à comprendre, Sepulturo voulait changer de vie, Sepulturo voulait être quelqu'un d'autre. Mais, comme il le savait pertinemment, on n'échappe pas à la fatalité et encore moins à la destinée. Il maudissait Xiris, si bien qu'il avait peur de s'en attirer les foudres. Évitant toutes les araignées qu'il croisait sur ses pieds alors qu'il était assis, Sepulturo entreprit de se lever pour commencer à construire sa nouvelle vie, sortir de sa cage de remords et parcourir le monde, car il ne pouvait resté ici, à stagner parmi la morte nature. C'était absolument contre nature de ne pas vouloir bouger.

Sepulturo se leva, fit quelques pas, puis s'inclina. Il sentit ses mains s'emplirent de vibration. Il sentait quelque chose. Les sens olfactifs, visuels, auditifs et tactiles de Sepulturo s'éveillèrent uns à uns au gré du vent entre les branchages. Il allait sentir, ressentir, pressentir chaque vibrations de la nature, chaque sentiments qui coulent dans les veines de la terre, chaque flux de bien être ou de mal être s'accrochant au vent. Sepulturo ne verrait pas le futur, jamais il ne pourrait se présenter face à cette éventualité, mais il savait une chose, cette osmose avec la nature allait le guider vers le renouveau de son être et de sa quête. Il trembla et rentra dans une transe inquiètante, ses yeux s'enivrèrent de blanc et sa langue sortit de sa bouche de façon systématique et rapide. Son nez saignait et ses oreilles tremblaient. Il sentait la nature au plus profond de son cœur, une sorte de communion avec la vie.

*Pourquoi des âmes s'inquiètent-t-elles ?*

Sepulturo sortit de sa transe, il n'avait que cette seule phrase qui ressortait de sa communion avec la nature. Cette phrase avait une signification. Il sentait comme une présence, comme une odeur lointaine de meute portait par le vent. Il sentait des phéromones puissantes et féminines emplirent ses poumons. MAIS, il ne savait pas si il y avait quelqu'un, non il ne savait rien. Sa colère et sa haine l'empéchait d'avoir un bon discernement et son instinct, lui, le poussait à aller voir plus loin, à chercher et à trouver quelque chose, quelqu'un qui lui permettrait de prendre ce nouveau départ, cette ligne de changement vers le renouvellement de son être. Mais que faire ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? Il ne savait pas, il ne savait plus et se posé probablement trop de question, comme tous les mâles en proie à un mal-être significatif... Il essuya les quelques larmes qui coulèrent de ses yeux puis pressa le pas vers une direction que le vent lui indiquait. Mais le vent ne lui indiqué rien, Sepulturo croyait en la force d'un vent indicateur, mais son esprit désorienté lui joué des tours, ou bien peut être le dirigeait-il vers une nouvelle voie ?

Au loin, non loin d'un arbre, il crut discerner quelque chose, il s'arrêta. Il y avait une femme, elle avait de longs et soyeux cheveux noirs comme l'ébène, dont elle laissait détacher la totalité. Cette chevelure contrastait avec une peau au teint de lait, presque
totalement blanche. Était-ce une créature de la nuit ?

Sepulturo commença à courir tel un léopard, ne faisant plus qu'un, comme tout hybride qui se respecte avec l'animal qui était avec lui. Il voulait savoir qui était cette personne ? Avec qui était-elle ?

~ Il est 22 heures 09 ! ~


Dernière édition par Sepulturo le Dim 7 Mar - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Ven 12 Mar - 16:14


Houlalala tout s'enchainait à une telle vitesse ... Elise voyait bien que Elenwë était à présent dépassé par les évènements. Et il y avait de quoi aussi ... On aurait dis que tout le monde s'était donné rendez-vous à cet instant précis. Donc au final, il y avait bien une embuscade, et ce, même si elle n'était prévue par aucun des partis ... La prêtresse venait à présent de perdre toute confiance, surtout lorsqu'un prédateur nocturne fit son apparition à l'instar d'un cheveux sur la soupe, le vent soufflait toujours avec force, chose qui rendait l'angoisse encore plus grande. Que fallait-il faire ? Elenwë ne semblait pas à même de prendre une décision sur le coup, alors Elise se devait de le relayer enfin de lui prouver qu'il pourrait réellement compter sur elle. Passant devant lui, les sourcils froncés, la jeune prêtresse laissera place à sa fougue naturelle afin de restaurer l'ordre, car il était hors de question que l'on ne souille cet endroit pas des flots de sang ! De toute façon, ce Vampire ferait mieux de se tenir à carreau, car l'eau bénite Elfique pourrait lui être fatale ! Mais bon, comment raisonner des êtres de son espèce, car mis à part tuer ils ne savaient pas faire grand chose d'autre ...

- HEY ! On se calme ici ! Ne me forcez pas à employer la manière forte pour que cela se fasse ! Intervint brutalement Elise en laissant paraitre un étrange éclat lumineux dans ses yeux. Vous le Vampire, vous n'avez rien à faire là ! Quant à vous, qui que vous soyez, continuez votre chemin, la cité Elfique, est par là bas si vous avez besoin d'aide ! Ajouta t-elle en pointant le dit lieu de son index.

Elise était en colère, cela se voyait bien, mais elle n'était pas au bout de ses peines pour autant, car son empathie lui révèlera une autre présence en approche, et avec un très mauvais fond qui plus est ! Ah non, là c'était trop. La prêtresse se vit alors dans l'obligation de joindre ses deux mains pour envoyer un puissant rayon lumineux droit sur une grosse branche ! L'énergie frôla le Vampire et le dénommer Blizz pour aller ensuite frapper l'arbre de plein fouet ! À l'impact, l'imposante branche céda et s'écrasera juste devant l'individu qui était en train de se rapprocher d'eux à vive allure. Cela devrait le calmer durant quelques secondes ...

- Partez d'ici maintenant ! Nous, nous avons plus important à faire, ne nous importunez plus ! Puis, sortant une fiole d'eau bénite Elfique de sa sacoche, Elise menaça le Vampire en la brandissant comme pour lui lancer. Vous aussi Vampire, mais vous repartez de là où vous venez ! Car si vous ne connaissez pas les effets de l'eau bénite sur votre chair, je peux vous l'enseigner, mais malheureusement pour vous, votre existence cessera après ce savoir ! PARTEZ !

Cette exclamation finale avait pour but de les faire s'exécuter ! Et si jamais ce n'était pas le cas, l'action s'en suivrait ! Quant à celui qui se rapprochait, mieux valait qu'il fasse attention une fois qu'il sera visible, car une bataille pourrait déjà en naitre ... Bien sûr la prêtresse était pacifique, donc elle ferait tout pour éviter cela, mais des fois ... La violence devenait le seul recours possible ...

~ Il est 22 heures 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Dim 14 Mar - 12:25

Dans la surprise la plus totale, il y avait beaucoup trop de personne ici, près de la cité elfique. Elise devait bien ressentir l'état d'Elenwë sinon elle n'aurai pas pris les devants. La voyant détruire une branche d'où visiblement quelqu'un approchait, et comme elle venait de prendre plus ou moins les directives des opérations l'elfe sortit sa lame dans un son caractéristique pour lui indiquer qu'il était près à la suivre et à se battre à ses coter s'il le fallait. A ce moment précis les deux elfe-loups ne représentait pas le danger pour les deux elfes, c'était plutôt le vampire et la personne qui l'accompagnait dont il fallait se méfier et d'où la seul issue possible semblait l'affrontement. Il y avait beaucoup de choses à faire en si peu de temps, Elenwë aurait voulu prévenir la cité elfique de toutes ces personnes ici, au moins pour éviter le pire. Car il était certain que les garde seraient en mesure de les repousser mais peut être pas sans perte. C'est pourquoi il hésita à se retirer un peu pour le signaler à la reine grâce au miroir qu'elle lui avait donner.

C'est pourquoi il demanda en chuchotant à l'oreille d'Elise de les surveiller et de prendre les mesures qui s'impose en cas de problème avec eux le temps qu'ils signal tout cela à la reine. Une fois cela fait il s'éloigna un peu, toujours l'arme a la main, puis sortit le miroir à l'abri du regard de tous puis appela la reine d'une voix faible pour que personne ne l'entende. Et une fois que son image apparue il commença à lui faire un rapport rapide de la situation a voix basse toujours.

- Ma reine j'ai conscience que le moment n'est peu être pas opportun pour l'utilisation de ce miroir mais il m'a sembler important de vous mettre au courant de la situation ici. Elise et moi même somme a la frontière avec le bois mort, et nous avons rencontré deux elfe qui était a moitié loups qui souhaitent venir a la cité, il y a aussi un vampire qui nous fait fasse et une autre personne qui semble vouloir rester dans l'ombre je vous préviens car cela ressemble fort a une embuscade et je préfère que la cité soit préparer avant l'inévitable. Fin de rapport.

Il n'attendit pas la réponse de cette dernière car elle lui avait dit que tout décision concernant leurs mission lui revenait, et c'est ce qu'il allait faire, il souhaitait juste la tenir informer de cette réunion peu banal. Maintenant que tout était dit il rangea le miroir dans son sac et se mit face au vampire près à l'attaquer désormais.

~ Il est 22 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   Mar 16 Mar - 7:59

En moins de dix minutes, six personnes étaient présentes à la frontière de la forêt de Lalwende, dont deux véritablement menaçantes, chose qui ne plut pas du tout à Elise ! Elenwë quant à lui n'eut d'autres choix que de prévenir la reine de cette fomentation aux abords de leur territoire. Mais il semblait oublié que ce lieu sacré pour les Elfes était relativement bien protégé ... Et oui, des guerriers étaient aux aguets ici et là ... Et si jamais les intrus aux intentions hostiles s'enfonçaient plus profondément dans la forêt, s'en était fini pour eux ! Donc de ce côté là, il n'y avait pas de soucis à se faire, néanmoins Elenwë avait bien fais d'alerter la Reine, au moins elle pu savoir qu'ils étaient dans les ennuis, et qu'un petit coup de pouce de sa part ne serait pas plus mal ... C'est alors qu'elle ordonna l'envoie d'une petite escouade pour défaire Elenwë et Elise de cette nasse dans laquelle ils étaient tombé ... Les soldats Elfes ne devraient pas mettre longtemps à arriver sur les lieux.

Pendant ce temps à la frontière ...

On pouvait désormais compter huit individus, dont un neuvième qui était en approche lente ! Ca commençait vraiment à sentir le roussi pour nos deux Elfes, mais pas seulement eux, pour les Hybrides aussi ... Car la reine Vampire Syriona était dans les parages, avec Assia entre ses griffes, d'ailleurs, elle semblait attendre le moment propice pour entrer dans le feu de l'action. L'atmosphère était très tendue, mais malgré cela, les Elfes gardaient leur sang froid, de toute façon, c'était le mieux qu'ils avaient à faire ... Par contre les deux Hybrides étaient loin d'être rassurés, surtout depuis l'arrivée de ce prédateur nocturne ! Mais cet autre Hybride qui venait de passer l'obstacle que Elise lui avait si aimablement fais, semblait plutôt d'humeur à mettre la pagaille dans leur rangs ! Ainsi Elenwë compta deux vilains et deux neutres ... Ce n'était pas une très bonne situation, loin de là ...

Heureusement, juste avant qu'il n'y ai du grabuge, l'escouade mandatée par la reine Elfique venait de faire son entrée ! Elle n'eut aucun mal à être aussi rapide puisque ces soldats étaient déjà tapis dans la forêt ... À leur venu, notre duo ne put que soupirer de soulagement ! Cependant, le Vampire qui désirait déguster l'un des deux Hybrides présents, commençait à se faire un peu trop envahissant au goût d'Elise, alors elle voulu en finir une bonne fois pour toute avec cette créature sans âme ! La prêtresse lui lança donc sa fiole d'eau bénite d'un geste vif ! Malheureusement le Vampire fut tout aussi rapide qu'elle en administrant au flacon un coup de son arme ! Chose qui le fit littéralement éclater en plein vol, mais Elise ne se laissa pas impressionner et enchaina directement avec un deuxième, et là ... Kuragari ne la vit pas arriver ... En était-ce fini de lui ? Non, car contre toute attente, la fiole s'arrêta dans les airs à juste dix centimètres du front du Vampire ... C'était la reine qui était derrière cette sombre magie !

Assia était toujours retenue prisonnière par cette dernière, mais pour rendre la chasse plus attrayante, elle la libéra et la laissa filer vers le groupe d'Elfes et Hybrides, puis, d'un simple clignement de paupières, le flacon d'eau sacré ira s'éclater sur le crâne de la prêtresse qui en était la propriétaire ! Le moment était maintenant bien choisi pour sortir de la pénombre et rejoindre Kuragari ... Un vrai plateau repas s'offraient aux buveurs de sang, ça allait être une très belle nuit riche en hémoglobine ... Néanmoins, afin de ne pas laisser à l'ennemi le temps de réfléchir, Elise et Elenwë donneront l'ordre ensemble aux hommes de l'escouade de donner l'assaut ! C'est alors que le combat s'engagea, les huit membres de ce groupe ne feront pas très long feu face aux Vampires, mais suffisamment pour permettre à notre Duo de continuer leur route pour l'île hurlante ... Ca semblait lâche, mais ce n'était pas non plus le moment de mourir, Elenwë voulait d'ailleurs retourner se battre, mais Elise le tenait fermement par le bras, et elle lui chuchotait sans cesse qu'ils n'auraient aucune chance une fois les gardes morts, mieux valait fuir pendant qu'ils le pouvaient encore ...

Le chaos fut également très profitable à Sepulturo ! Car sans trop se faire remarqué, il entraina Thalierya dans un coin un peu plus reculé afin de faire connaissance avec elle, mais à sa manière ! Néanmoins Kuragari les voyait très bien, car la vue de nuit des Vampires était optimale, alors plutôt que de continuer à décapiter ces gardes aussi faibles que des fillettes, autant se taper l'incruste ... De tout façon la reine se débrouillait fort bien contre les Elfes ... Mais, au milieu de tout ça, Assia ne savait toujours pas où aller, ou suivre les Elfes qui venaient de s'enfuir, ou bien retourner auprès de Kuragari, et ce, malgré les risques qu'elle pourrait encourir avec Syriona ...


[Annonce : Blizz n'est pas trop cité, car son absence sans prévenance m'inquiète un peu, mais si jamais il revient, il n'aura aucun mal à s'introduir dans le nouveau topique que Thalierya, Sepulturo et Kuragari feront. Quant à Elenwë et Elise, il seront dans un autre topique, et pour finir, Assia choisira l'un des deux Exclamation]

~ Il est 22 heures 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le hurlement du départ ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hurlement du départ ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: