AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Prélude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Prélude   Lun 15 Fév - 20:55

Il existe de petits bonheurs égoïstes qu'il ne faut pas dénigrer, ainsi quand l'occasion se présente il est toujours bon de se faire plaisir. Le temps était frais, vraiment frais, même si le froid ne dérangeait pas plus que ça l'elfe. Pourtant les feuilles semblaient se plaindre, ce n'était pas normal. Arkel avait même entendu dire que ce serait à cause des dieux et notamment de Shiva qui commandait les glaces éternelles. En voilà une à qui il dirait deux mots si il la croisait par hasard. Enfin cela ne le préoccupait pas plus que cela. Les elfes n'avaient pas la fragilité des humains et le froid ne les atteignait pas sauf lorsqu'il s'agissait d'un sortilège magique, mais là cela n'avait rien à voir avec la météo, à moins que les sorciers s'amusent contrôler le temps ?
Trouvant que ces questions ne le mèneraient nulle part, l'elfe décida d'en rester là et de reprendre ses activités là où il les avaient laissées. C'était à propos de bonheur personnel. La soirée commençait à peine qu'il décidait de partir en forêt. Le vent n'allait pas l'aider, le voilà qui se levait et qui offrait aux branches un souffle inquiétant. Pourtant les elfes avaient l'habitude des bruits que pouvait offrir la forêt et ils les accueillaient en général comme un chant amical. Arkel s'éloignait à pied de la magnifique cité. Il était coutumier de ce genre d'escapades qu'elles soient diurnes ou nocturnes. Mais la nuit avait quelque chose de plus... Oh bien sur il pouvait aussi rester dans ce qui lui servait de demeure, il avait une vue dégagée sur la lune mais il aimait être en dehors de la cité parfois.

Ce soir il portait sa tunique verte et blanche, des gants et des bottes assorties. Il avait à la main son bâton et s'éloignait d'un pas leste. Le vent s'amusait à faire danser sa chevelure légère tout en lui murmurant de vieux secrets à l'oreille . Il marcha pendant une vingtaine de minutes puis grimpa à l'arbre qu'il cherchait. Avec agilité il s'éleva, de branche en branche jusqu'à s'asseoir, presque couché sur l'une d'elles à fixer le soleil qui saluait le monde. Il dégageait des couleurs vives, comme si ses flammes étaient plus sombres. Le rouge offrait au ciel de nouvelles teintes qu'Arkel aimait contempler loin de tout, juste au cœur de sa forêt. Il n'avait rien à penser, juste à regarder et écouter. Les oiseaux chantaient et rentraient au nid, tout comme de petits rongeurs en contre bas. Il se mit à chantonner quelque chose que le mauve lui donnait à imaginer. Il s'amusait à deviner à quoi pouvait bien ressembler Erinaë, certainement à une elfe magnifique, comme les conteurs qu'il écoutait dans son enfance les lui décrivaient. En tout cas pour offrir de si belles couleurs elle devait avoir très bon goût. Levant les mains à quelques décimètres de son visage il murmura doucement:

- Luht'Nnen

Et ce fut comme si Shiva elle même voulait offrir aux branches de l'arbre une touche personnelle. Les minuscules cristaux de glace brillaient d'un teint orangé et argenté mais qui devait plus flamboyant au fur et à mesure que le soleil s'éloignait. La forêt était du coup baignée dans une ombre qui durerait des heures. La lune salua notre ami qui lui répondit alors que la glace disparaissait aussi discrètement qu'elle était apparue. Puis chaque étoile se montra, sauf quelques unes,plus timides et qui aimaient appeler un nuage pour couverture.
Les Drows, il n'y pensait pas, non il se préoccupait seulement de ce qui l'entourait actuellement. Ses pensées étaient loin de toute agitation.

Le temps passait normalement, sans trop de précipitation et la nuit prit ses droits. Les oiseaux diurnes laissèrent la place aux chouettes et autres hiboux. La vie changeait mais elle était toujours présente.
Une fois rassasié il sautilla de sa branche et fit demi tour. Après être retourné au sol il s'éloigna tranquillement pour rejoindre la cité. La nuit était bien engagée à présent et le silence prenait plus d'ampleur. Mais le voilà qui venait de rentrer, pour dormir. Oh non, il s'installa sur une branche à côté de ce qui lui servait de maison et sortit son petit carnet pour y inscrire un nouveau secret. Il habitait non loin de la clairière aux esprit, si bien qu'il y passait là aussi pas mal de temps à chantonner ou à faire d'autres choses.

~ Il est 23 heures 56 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Prélude   Mer 17 Fév - 15:10


La mort était chose plus que connue à présent pour Mëyine, car dans une même journée elle venait de perdre ses deux seules amies, certes la deuxième elle ne la connaissait pas plus que ça, mais c'est ce qu'il s'était passé après, qui l'avait décidé de la considérer à l'instar d'Andromën ... L'esprit qu'elle était se demandait pourquoi elle n'était pas partie pour le monde Céleste rejoindre Erinaë, comme elle l'avait toujours voulu ... Des questions sans réponses, et même avec l'éternité devant elle, il lui était impossible d'en savoir plus. Mëyine errait depuis des millénaires sur Astrune, une âme en peine ... Et ce, jusqu'au jour où elle trouva les catacombes dissimulées sous les ruines du temple de Loominëi. Rien ne la forçait à aller là, mais elle s'était dis qu'une morte n'avait pas de place ailleurs que dans un lieu aussi sinistre que celui-ci ! Mëyine fera alors la connaissance de la Banshee Andromën, une morte-Vivante qui avait conservé une grande part d'humanité, chose qui la rendait relativement sociable ... Autrement dit rien à voir avec ses confrères ... Alors quand Lynsha lui apprit sa mort suite à leur combat contre la sorcière élémentaire Rivaëna, ce fut très dur à encaisser, surtout que maintenant la Banshee resterait à jamais prisonnière de son sceptre, sauf si un jour quelqu'un le brisait afin de lui rendre sa liberté ... Malheureusement les soucis n'étaient pas terminés, car peu de temps après leur rencontre, Lynsha mourut à son tour, exactement de la même façon que Andromën, écrasée par un effondrement ... L'esprit Elfique fut assez bouleversée d'assister à cela, sans oublier le sentiment d'impuissance, elle ne pouvait pas la tirer vers la sortie, et elle ne pouvait pas se faire aplatir à sa place ! Bien sûr elle n'y était pour rien, mais ça n'empêchait en rien son ressenti ...

Quand Lynsha succomba, Mëyine attendit patiemment son âme, elle voulait lui rendre hommage à sa manière en la guidant là où il fallait ... La jeune femme était à demi-Elfique, et qui plus est, elle aussi avait une grande foi en Erinaë, alors la question ne se posait même pas sur là où elle voulait l'emmener ... À Lalwende bien sûr, et plus précisément à la clairière des Esprits, c'était ici qu'elle devait quitter Astrune. Au départ Lynsha ne savait pas qu'elle était morte, Mëyine dû alors lui expliquer qu'une nouvelle existence allait commencer pour elle, et que la Déesse Elfique l'attendait ... Cette dernière était triste, et ce, même si elle avait retrouvé la vue suite à son trépas, au moins elle pourrait voir une dernière fois la nature dans toute sa splendeur ... Mëyine lui conta un grand nombre de choses pendant leur voyage, mais même en tant qu'esprit Lynsha demeurait inconsolable, donc il fallait faire vite, et ça sera à la nuit tombante qu'elles traverseront les terres désolées ... Heureusement que les éléments ne les affectaient pas, sinon elles se seraient littéralement envolées avec tout ce vent au moment où elle arrivèrent à la frontière située entre le bois mort et la forêt de Lalwende ... Lynsha ne connaissait pas cet endroit vu qu'elle n'y avait jamais été, alors elle s'osa une question, pourquoi Mëyine n'hantait pas plutôt ces lieux ? Cette dernière lui répondra simplement que c'était un endroit sacré, et que si l'esprit ne trouvait pas son chemin vers l'au-delà, c'est qui était corrompu, ou bien il avait une tâche inachevé et se devrait de trouver laquelle ... Chose qui ne fut jamais son cas malheureusement ...

Alors que la nuit était à son apogée, les deux esprits arrivèrent enfin à la clairière qui portait leur appellation, c'était toujours aussi sublime d'ailleurs ... Même après tout ces siècles, Mëyine se souvenait encore très bien de son vivant ... Puis, soudainement, la défunte Elfe entendit une très jolie voix en train de chanter les louanges de Erinaë, curieuse cette dernière s'élèvera dans les airs afin de mettre une image sur ce sublime son ... Il s'agissait d'un jeune Elfe en apparence, et vu l'amour qu'il portait à leur Déesse, il devait être prêtre, oui c'était vraiment parfait, Mëyine ne pouvait pas espérer mieux comme situation pour Lynsha ... Avec son aide la jeune Esprit pourrait rejoindre l'au-delà en toute quiétude ! De plus, grâce à l'expérience acquise sous cette forme, Mëyine parvenait à se rendre visible aux yeux des êtres vivants, quant à Lynsha ça lui serait malheureusement impossible, déjà qu'elle doutait encore de sa mort, elle croyait toujours posséder un corps et tout ce qui allait avec ... Retournant auprès de Lynsha, l'esprit Elfique lui demandera de ne pas bouger de là, pendant qu'elle entrerait en contact avec ce jeune homme à la voix si enchanteresse ... Après l'acceptation de cette dernière, Mëyine revint auprès de lui puis se concentra, et petit à petit l'Elfe devrait percevoir une légère aura bleutée en train de se renforcer peu à peu, et ce, jusqu'à prendre intégralement l'apparence d'une jeune femme au visage bien triste, celui de Mëyine, qui fut depuis trop longtemps oublié ...

-** ... Commençant par un long silence de quelques minutes, l'esprit se décidera enfin à parler. Qu'elle belle nuit n'est ce pas, un peu venteuse mais c'est toujours aussi sublime, tout comme votre voix d'ailleurs, c'est cette dernière qui m'a attiré jusqu'à vous ...**

Vu le bruit des branches et feuillages sous la pression constante du vent, Mëyine n'eut d'autre choix que de lui parler directement dans son esprit pour bien se faire entendre, et si il voulait lui répondre, il devra procéder de la même manière qu'elle ... En tout état de cause ce jeune Elfe ne pouvait pas connaitre Mëyine, elle était beaucoup trop ancienne et pas assez connue pour ça, ce n'était qu'une Elfe parmi tant d'autres.

-**Je vous en prie ne me craignez pas ... Je suis Mëyine, une Elfe qui est décédée il y a bien des millénaires ... Et si vous voulez me répondre, il vous suffit de penser à ce que vous voulez me dire ...**

L'esprit semblait craintive, et c'était le cas ... Peur qu'on le fuit, qu'on la chasse parce qu'elle n'avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit de sa vie vu qu'elle était décédée prématurément, alors si elle pouvait faire quelque chose dans la mort, ça serait avec grand plaisir qu'elle s'y attèlerait, et c'était exactement ce qu'elle faisait ... Libérer Lynsha pour qu'elle puisse continuer sa route vers l'au-delà ... Mais est ce que ce jeune Elfe allait accepter de s'entretenir avec elle ?

[Annonce : Pour comprendre un peu plus ce PNJ, tu peux aller voir ~ICI~ Exclamation]

~ Il est 0 heure 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Prélude   Mer 17 Fév - 19:58

La nuit était maintenant maitresse de ce monde, le maternant avec douceur, le laissant sombrer dans une douce torpeur qui amenait au sommeil. La cité était calme, enfin cette partie là car certainement qu'un peu plus loin, quelques elfes étaient en train de danser et de s'amuser tandis qu'à côté, deux âmes venaient de se reconnaître découvrant alors le mot amour. Les nuits n'étaient jamais noires ici mais pleines de couleur. Couleur de la lune ou des étoiles et couleur des âmes présentes. Le moindre papillon offrait une nouvelle gamme à la vue de l'elfe. Il chantait tout en laissant tourner une étoile le long de son bras. Il venait d'offrir à la nature une ode et revenait à conter divers exploits imaginaires qui auraient été le fait de la Déesse Elfique. La nuit était aussi vivante que la journée, mais ça les humains semblaient ne pas être capable de le comprendre.

La nuit offrait aussi à ce monde son lot de surprises. Alors qu'il venait de se taire depuis une petite minute et écoutait tout les bruits audibles, voilà qu'une petite aura bleue se matérialisa devant lui. Pendant qu'il se redressait, intrigué par cette « chose » voilà que le bleu devint femme, enfin elfe mais sans se mettre à parler. L'elfe était curieux, il regardait les traits de plus en plus visibles de l'elfe et essayait de voir qui elle pouvait être. Mais sa mémoire ne lui fut d'aucun secours. Voilà qu'une parfaite inconnue venait d'apparaitre devant ses yeux. L'elfe souriait mais ses lèvres furent intimidées par la tristesse que dégageait la morte.
La magie réservait bien des surprises, l'elfe n'avait pas peur, surement prêt pour rencontrer ce genre de mystères. Mais déjà une foule de questions se bousculaient dans son esprit et la première de toutes: qu'attendait-elle pour communiquer ? Il lui fit un signe de tête en guise de bienvenue. Non l'elfe ne se sentait pas menacé, à vrai dire les seuls qui avaient osé s'attaquer à Lalwende étaient les Drows et cet être était bien de son peuple.

Un son lui frappa l'esprit, puis des mots furent comprit au sein même de son esprit. Il comprit rapidement son moyen de communiquer et laissa sa voix pénétrer ses pensées. Il fut amusé par l'entrée en matière et touché par le compliment. Mais avant de répondre il attendit qu'elle eut terminé. Elle se présenta enfin, et c'était bien une elfe, une très vieille elfe d'ailleurs, son nom ne lui disait absolument rien. Elle lui indiqua la marche à suivre pour continuer la discussion. L'elfe trouvait toujours étrange la télépathie mais il joua le jeu. Il pensa à ce qu'il souhaitait répondre, se concentrant certainement plus que de raison sur ses mots.

-** Vous avez un excellent goût Mëyine et merci, ma voix s'en trouve charmée. J'ignorais cependant qu'elle pouvait appeler des... esprits. Est-ce le mot adéquat ? Je ne souhaite pas vous froisser.**

Il se tut quelques secondes, cherchant à savoir si elle avait bien reçu son message.

-**Je ne vous crains pas. Par contre j'aurais préféré voir un visage moins triste. Je suis Arkel. Que puis-je pour vous ? Partager un chant ou bien avez vous besoin de mon aide pour quoi que ce soit ?**

Il se doutait que quelque chose avait attiré la morte vers lui. Était-ce par son statut de prêtre ? Ou bien parce qu'elle avait ressenti ses pouvoirs ? Quoi qu'il en soit, vu l'état de l'elfe disparue il fallait être vraiment à son écoute. En tout cas Arkel s'était décidé de s'intéresser au plus haut point à cette apparition. Au moins cela lui offrirait une nuit peut être mémorable. Il s'assit convenablement sur la branche, laissant une place à l'esprit si elle souhaitait s'asseoir à ses côtés.

~ Il est 0 heure 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Prélude   Jeu 18 Fév - 1:59


Flottant dans les airs, Mëyine attendait patiemment que le jeune Elfe lui réponde, si toute fois il y parvenait ... Car il fallait quand même avoir un esprit réceptif, sinon, la communication serait tout bonnement impossible. Néanmoins ses pensées finiront par se transmettre de lui à l'esprit sans le moindre problème, ses paroles furent claires comme de l'eau de baptême pour Mëyine ... La première chose qu'elle constata c'était qu'il avait l'air très très sensible, au point qu'il avait peur de l'offenser sur sa façon de l'appeler, Esprit, c'était pourtant ce qu'elle était, il n'y avait aucun mal ... Après quoi il lui confirma qu'il ne la craignait pas, ça c'était une très bonne chose, de toute façon elle s'en était rendue compte grâce à la facilité de leur communication télépathique ... Quelqu'un d'effrayé n'aurait pas été aussi réceptif. Bref, apparemment son visage triste le peinait quelque peu, oui elle ne se trompait sur le fait qu'il était véritablement sensible ! Puis, vint le moment des présentations, ce dernier disait se prénommer Arkel, et bien sûr vint aussi la question fatidique sur le pourquoi de sa présence, que voulait-elle ? Mëyine ne répondit pas dans l'immédiat, car elle était en train d'observer les mouvements de l'Elfe, non elle ne rêvait pas, ce dernier venait de s'écarter un peu afin de laisser une place de libre sur sa branche, juste à côté de lui ... Mais elle n'avait plus de corps, ce n'était qu'une image qu'elle lui renvoyait, et même si elle tentait de s'installer à sa droite comme si elle était vivante, elle passerait au travers de la branche, il fallait qu'il s'y fasse, Mëyine n'existait plus, ce n'était plus qu'un Esprit errant ...

-**Je suis enchantée Arkel, vous m'êtes fort sympathique ... Cependant je ne suis point là pour partager vos chants ou pour que vous m'aidiez, mais pour une amie ... Mon amie. Une gentille personne qui est morte en cours d'après midi, injustement ... Sans que je ne puisse rien y faire, mis à part la regarder mourir ... Vous croyez que je suis digne de vos louanges après ça ? Moi non ... Mais c'est elle que je désire aider par votre biais ... Au moins lui rendre ce dernier honneur ...**

Le visage de Mëyine semblait encore plus triste qu'au moment de sa venue ... L'image qu'elle renvoyait était certes un peu floue, mais on pouvait très bien discerner son expression, et même des semblants de larmes. Une preuve que l'Esprit devait souffrir terriblement, et ce, depuis très très longtemps, pour ne pas dire des millénaires ... Elle ignorait quel était sa tâche inachevée, et Erinaë ne l'avait jamais informé de quoi que ce soit ... De quoi perdre la foi en se sentant abandonnée de la sorte ... Et corrompue, non elle n'y songeait pas un instant ! Elle n'avait jamais rien fais de mal lorsqu'elle vivait encore, et même après ... Mëyine avait toujours été fidèle à elle même. Quoi qu'il en soit, Lynsha attendait toujours où l'esprit Elfique l'avait laissé, c'est à dire au beau milieu de la clairière.

-**Étant un fidèle de Erinaë, vous pouvez contribuer à son départ et ainsi lui ouvrir les voies vers l'au-delà ... La Déesse vous écoutera j'en suis persuadée, et j'aimerais vraiment qu'elle puisse trouver le repos éternel qu'elle mérite ... Je vous en prie Arkel ... Faites cela pour elle. Si jamais vous acceptez, il faut que vous alliez au centre de la clairière, et que vous chantiez les louanges des Esprits égarés, en ancien Elfique ... Est ce que vous la connaissez ou je dois vous aider ?**

Mëyine était un peu maladroite, déjà il n'avait même pas dis si il était d'accord, et la défunte jeune femme lui donnait déjà la marche à suivre ... Mais elle était tellement à cran qu'elle serait prête à tout pour que l'on vienne en aide à Lynsha. Pourvu qu'il veuille faire cela, ça sera vraiment une très bonne action ...

~ Il est 0 heure 06 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Prélude   Lun 22 Fév - 18:07

La politesse des esprits avait quelque chose d'assez amusant. Quoi que là on se croyait au concours de qui froisserait le moins l'autre puis les deux personnages parlaient avec un certain style. Il fit signe de la tête qu'elle pouvait oublier son invitation de venir à ses côtés. Il l'écouta donc sagement expliquer ce qui l'amenait à vouloir communiquer avec un vivant. Elle fit un rapide résumé de la situation et comment elles en étaient arrivées là, elle et son amie. Le regard de l'elfe se fit compatissant et il attendit silencieusement qu'elle eut terminée. L'histoire était peut être triste mais l'elfe ne fit aucune remarque, se contentant d'écouter et de comprendre ce qu'on voulait de lui. L'esprit lui remarqua qu'elle n'était pas fière d'elle ce qui était une bonne chose bien que dans son cas c'était inutile de trop se prendre la tête avec ce genre de choses.

-**Je serais indigne de mon rang si je vous jugeais surtout que je me doute que vu votre condition il est difficile d'agir sur ce monde. Libérez donc votre esprit il doit déjà être assez lourd pour que vous soyez toujours ici. Ne portez pas une charge supplémentaire. Votre ami vous a même dans la mort c'est ce que je constate. **

Il tentait de la réconforter surtout après l'esquisse de visage qu'il venait de voir. Elle avait l'air si triste que cela en devenait contagieux. Cet esprit semblait vraiment baigner dans une dure mélancolie d'après le prêtre. Finalement ce ne serait certainement pas une mais deux esprits qu'il devrait aider cette nuit. Enfin concentrons-nous sur la première tâche. Il se mit à sourire quand Mëyine sortit le plus naturellement du monde quel était sa vocation.

-**Décidément vous en savez beaucoup sur moi. Je ne peux pas refuser mon aide à un esprit perdu sur cette terre qui n'est plus la sienne.**

Il se força à sourire malgré tout. Cette morte semblait si triste qu'il était pénible pour Arkel de soutenir son regard comme il l'aurait fait avec quelqu'un d'autre. Il n'évitait pas son regard, simplement pour un elfe comme lui qui aimait sonder les yeux des gens, c'était amusant de le voir se comporter de manière plus banale avec elle.
Il laissa échapper un petit rire doux alors qu'elle lui expliquait ce qu'elle attendait de lui. En une seconde voilà qu'elle préparait déjà toute la cérémonie sans même qu'il ait accepté.

-**Doucement, n'allons pas trop vite. Je connais le rituel bien entendu même si je le pratique peu. Je n'ai pour ainsi dire jamais présidé à la mort d'un des miens. Mais ce sera un honneur de le faire pour votre amie. Allons, descendons. **

Il agrippa son bâton dans sa main et en plusieurs saut, il descendit de branches en branches jusqu'à fouler la pelouse de la clairière. Cela n'avait prit que quelques secondes. Il se déplaçait dans l'arbre avec une grâce et une agilité propre à ses semblables. L'esprit devait en avoir l'habitude puisque elle aussi était elfique.
Une fois au sol il regarda autour de lui mais ne vit rien de plus que les rayons de la lune au centre de la clairière. Il leva les yeux pour voir l'esprit le rejoindre.

-**Si elle vient de mourir alors elle doit être incapable de se rendre visible n'est ce pas ?**

Il était difficile de trouver la trace d'un mort quand on n'était pas très habitué à communiquer avec eux. Mais loin de décourager le prêtre, ce petit imprévu ne fit que lui faire réfléchir à ce qu'il devrait effectuer. Il se plaça dans la clairière, tout près du centre, son arme à la main gauche.

-**Veuillez me rejoindre. Mëyine, je vous invite à me suppléer. Venez donc à ma droite. Puis-je connaître le nom de votre amie ?**

Il attendit que l'elfe morte qu'il pouvait apercevoir se rapproche enfin avant de continuer:

-**Vous pouvez vous saluer. Je vais guider votre amie jusqu'au royaume d'Erinaë qui l'accueillera comme sa propre fille.**

Il leur laissa quelques minutes au cas où elles voulaient discuter encore un peu. Enfin il s'attendait plus à voir Mëyine tenter de la réconforter. De quoi voulez vous qu'elle lui parle autrement ?

~ Il est 0 heure 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Prélude   Lun 1 Mar - 3:41


Heureusement, l'esprit était tombé sur un Elfe on ne peut plus gentil mais aussi très compréhensif ... Alors malgré la tristesse, elle parviendra à lui esquisser un sourire tout timide, mais bien sincère. Lynsha semblait angoissée en contre bas, et il y avait de quoi, car c'était un voyage vers l'inconnu qui l'attendait ... Quant à Arkel, et bien il ne se fera pas trop longuement désirer, car même si il demanda à Mëyine de cesser sa précipitation, il accepta tout de même ce qu'elle attendait de lui. À cela, l'esprit ne put que se réjouir intérieurement, car les expressions d'une apparition restaient tout de même très floues, puis, une fois que ce dernier arriva tout en légèreté au centre de la clairière, il lui parla de nouveau, et bien sûr, toujours par télépathie. Tout d'abord il s'interrogeait sur le fait qu'il ne pouvait voir que Mëyine mais pas l'amie en question, oui, il avait le droit d'émettre quelques doutes à ce sujet, mais sa réponse était belle et bien dans sa demande ... Ce fut pourquoi l'esprit ne lui répondit pas ... Car il se doutait très bien tout seul, et il était loin d'être stupide, de plus, il fallait savoir que de se montrer ainsi en plus de communiquer dans l'esprit de quelqu'un, lui coutait énormément de ressources, les vivants d'un côté, les morts de l'autre, et franchir cette frontière n'était jamais aisé ... Seul, quelques rares esprits y sont parvenus facilement, mais bien souvent, c'était pour faire le mal ... Néanmoins le moment de commencer le rituel était venu, la Lune était bien au rendez-vous malgré le vent qui se faisait violent, sa présence devrait aider le prêtre à se concentrer. Après quoi il demanda comment se nommait l'esprit qui devait rejoindre l'au-delà ...

-**Lynsha, elle s'appel Lynsha, et elle commence à avoir peur ...**

Mëyine lui fit signe de se rapprocher afin de se tenir à l'endroit exact où il fallait, puis, Arkel leur demanda de se saluer, car le rite sacré allait commencer, et plus jamais elles ne se reverraient ... Tout du moins, dans ce monde ... Le moment était donc venu, et l'esprit Elfique se devait de rassurer Lynsha, et lui dire que au contraire, elle allait jouir du bonheur éternel, que enfin elle aller retrouver ses parents, mais pas seulement ... Elle allait aussi voir Erinaë, la grande Déesse des Elfes, et ça, c'était un honneur inébranlable ! Arkel dû patienter pas loin de cinq minutes le temps que l'esprit de Lynsha soit totalement détendu, chose qui faciliterait grandement son passage ...

-**Elle est prête Arkel, nous pouvons commencer, que Erinaë vous sourit brave Elfe ...**

Le feu vert était donné, à présent Arkel pouvait commencer, et comme il l'avait demandé un peu plus tôt, Mëyine l'assisterait jusqu'au bout. Cependant il y avait quelque chose d'étrange qui était en train de s'opérer dans l'air, impossible de dire ce que c'était exactement, mais déjà on pouvait le voir à la Lune ... Cette dernière venait de gagner en luminosité sans raison aucune, Mëyine l'avait remarqué, mais pas plus que Lynsha elle ne savait ce que c'était. Mieux valait donc continuer le rituel et voir si ce phénomène étrange continuerait de s'intensifier, ou bien repartir comme il était venu ...

~ Il est 0 heure 16 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Prélude   Mer 10 Mar - 20:04

L'elfe attendait que les deux esprits, les deux amies se disent au revoir ou adieu l'une partant vers l'au delà et l'autre restant ici bas. Il se passa bien cinq minutes pendant lesquelles, Arkel sembla voir disparaître le halo bleu de l'esprit. Certainement que dans son discours avec son amie, elle n'avait pas besoin d'être visible au vivant. Le prêtre en profita pour préparer le rituel de fortune. Il cherchait un point précis dans la clairière, sorte d'épicentre où les rayons lunaires tombaient. Puis il chercha les chants les plus adéquats pour guider la jeune femme dans l'autre royaume. Les prêtres elfiques n'avaient pas vraiment de cantique obligatoire. On bénissait un mort toujours de manière aléatoire, en cherchant ce qui pourrait aider l'esprit à retrouver Erinaë. C'était aussi généralement un moment où l'on chantait parfois ensemble. Les quelques vers étaient de l'improvisation générée par la sensibilité du prêtre.
Il connaissait enfin son nom, il prépara donc les thèmes de ses futurs chants. Il ne la voyait pas, et ne distinguait rien d'elle sauf peut être sa réticence, sa peur. Ces sensations perturbaient l'atmosphère, et si il n'avait pas été au courant de la présence de deux mortes, il aurait pu s'attendre à voir surgir un mauvais esprit; en tout cas l'air partageait la même sensation de malaise que Lynsha. Le prêtre n'y fit pas attention, d'ailleurs peu à peu cela s'estompait, Mëyine arrivait à calmer son amie et à l'aider à traverser cette épreuve, à accepter ce qu'elle était devenue.

L'esprit revint alors vers lui et affirma qu'elles étaient prêtes. Elle s'installa aux côtés d'Arkel et attendit. Le jeune elfe ferma doucement les yeux et des étoiles de glaces apparurent autour de lui, elles dansèrent dans la clairière, jouant autour des elfes présents vivants ou non. Il leva son bras ainsi que son bâton qui suivait la silhouette de Lynsha.

-La Liberté, ma fille, est une âme qui vole;
Pour l'arrêter longtemps la terre est trop frivole;
Trop d'encens lui déplaît, trop de cris lui font peur;
Elle étouffe en un temple, et sa puissante haleine,
Qui cherche les parfums et l'air pur de la plaine,
Rafraîchit en passant le front du laboureur.
On dit qu'elle descend rapide, inattendue;
Que son aile sur nous repose détendue...
Hélas ! Où donc est-elle ? En vain j'ouvre les yeux;
En vain, dit-on : « Voyez ! » Je ne la vois qu'aux cieux.
Loin, bien loin des palais, au toit du pauvre même,
Où l'on travaille en paix, où l'on prie, où l'on aime,
Où l'indigence obtient une obole et des pleurs,
La Déesse en silence aime à jeter ses fleurs;
Les fleurs tombent sans bruit, et de peur de l'envie,
on les effeuille à Erinaë , qui dit : « Cache ta vie. »
Ainsi priez, Lynsha, et marchez près de moi:
Un jour tout sera libre, et Erinaë sera reine.


Il garda le silence. Si il avait cru remarquer une luminosité supérieure il resta concentré dans son devoir. La lune les observait comme à son habitude, il lui offrait une âme. Son bâton s'éleva comme pour remonter les rayons argentés et guider Lynsha sur un chemin qui était à présent le sien. Le seul qu'elle pouvait emprunter, au bout duquel elle gagnerait l'éternité.

-Beau fantôme de l'innocence,
Vêtu de fleurs,
Toi qui gardes sous ta puissance
Une âme en pleurs !

O toi qui devançât nos hontes
Et nos revers,
Es tu si grand que tu surmontes
Tout l'univers !

Le reste comme la poussière,
S'est envolé;
Devant le feu de sa paupière
Tout s'est voilé ;

Tout s'est enfui, flamme et fumée,
Tout est au vent
Toi seul sur son âme enfermée
Planes souvent.

Pour courir à ta voix qui crie :
« Éternité ! »
Pour monter à Erinaë que tu pries,
Tu as tout jeté.

La nuit, pour chasser un mensonge
Qui te fais peur,
Ta main plus forte que le songe,
Étreint ton coeur.

Quelle absence est assez profonde
Pour te braver,
Quand ton regard perce le monde
Pour nous trouver ?

De son âme ont jailli des âmes
Dignes de toi;
Au milieu de ces pures flammes,
Ressaisis-la !

Beau fantôme de l'innocence,
Vêtu de fleurs,
Oh ! Garde bien en ta puissance
Son âme en pleurs.


Il ressentait comme si la Déesse répondait à son appel. En tout cas l'esprit devait être de plus en plus léger et apercevoir dans les cieux un monde autre. Sa nouvelle demeure devait apparaître dans une lumière de plus en plus intense jusqu'à la soulever vers ces lieux. Le prêtre ignorait si Mëyine verrait la même chose ou non. En tout cas lui gardait ses yeux fermés.

-Nuage, nuage,
Beau passant de l'air,
Roulé dans l'orage,
Fendu par l'éclair;
Couves-tu des flammes
Dans ton flanc vermeil ?
Portes-tu les âmes
Filles du soleil ?

Prends donc sur ton aile
Son âme avec toi ;
Son âme éternelle
Est lasse de soi.
Son âme flétrie
Qui vacille en bas,
Sent que sa patrie
Est là-bas ! Là-bas !


Il ouvrit les yeux sans faire attention à ce que la lune avait bien pu devenir. Son regard s'était planté dans ce qui devait rester des yeux de Lynsha et qu'il ne pouvait voir.

-Prends-donc... mais que dis-je !
A peine ma voix
Te parle, ô prodige !
A peine je vois
Rayonner ta robe
En reflet confus,
Le vent te dérobe,
Passant ! Tu n'es plus !


Sa voix avait été un murmure bien plus profond et en résonance avec la clairière que ce qu'il chantonnait avant l'arrivée de l'esprit.

Spoiler:
 

~ Il est 0 heure 21 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Prélude   Lun 15 Mar - 16:56


Ce n'était pas tout les jours que l'on aidait un esprit à s'en aller pour l'au-delà ... Mais cela n'empêcha en rien Arkel de prendre sa tâche très au sérieux. Et il n'était pas rare qu'une telle bonté soit récompensée comme il se devait. Lynsha était enfin prête pour le nouveau monde, ainsi donc, il était temps de l'y aider ... Revenant auprès du jeune Elfe, Mëyine se mit à suivre ses paroles dans son langage déstructuré d'esprit, car sa ressemblait plus à des murmures qu'à tout autres choses ... Et oui, là elle ne cherchait pas à se faire comprendre des vivant, mais seulement de l'au-delà, par exemple Lynsha pouvait comprendre tout ce qu'elle disait ... Comme ça, rien était laissé au hasard, et toutes les chances de réussites étaient acquises. Les mots qui s'échappaient de la bouche de Arkel, se suivaient mais ne se ressemblaient pas, de plus, c'était tout simplement magnifique et véritablement apaisant ... Mëyine n'aurait pu trouver mieux pour son amie, d'ailleurs, grâce au jeune Elfe, l'esprit avait retrouvé son sourire qui s'était effacé de son doux visage depuis beaucoup trop longtemps ... Malgré le vent, la Lune était bien là, la Déesse Azura devait les regarder en plus de Erinaë, c'était magique. Cependant, la force étrange qui se manifestait petit à petit n'allait pas en s'amenuisant, bien au contraire ... Par contre, la crainte éprouvée au départ sera vite remplacée par une quiétude absolue. Qu'est ce que c'était au juste ? Mëyine n'en avait pas la moindre idée, alors elle préféra continuer plutôt que de se laisser distraire par cette nouvelle atmosphère.

-*Je suis certaine qu'elle va pouvoir s'en aller ...*

Puis, lorsque les hymnes poétiques prirent fin ... D'étranges petites lueurs semblables à celle de la Lune firent leur apparition un peu partout autour de Arkel ... Ces dernières étaient en train d'exécuter une sorte de danse de bienvenue à Lynsha ... C'était des esprits follets, des guides pour les âmes égarés, comme celle de Lynsha ... Tout ce petit monde venait d'être convoqué par le jeune prêtre, enfin par ses chants, afin clôturer la cérémonie funéraire improvisée. Mëyine observait tout ceci avec un grand soulagement ... Cependant elle ne comprenait toujours pas pourquoi les feux follets n'étaient pas attirés par elle ... C'était curieux ça quand même, non ? Pourtant c'était bien un Esprit, comme Lynsha ... Enfin bon, certaines choses ne pouvaient être expliquées, ça devait être la volonté de Erinaë. Souriant à son amie, Mëyine l'encouragea pour son dernier voyage ... Ainsi donc, cette dernière se laissera porter par les Esprits follets en direction du ciel, ou plus exactement vers cette lumière stupéfiante qui venait de s'illuminée, d'ailleurs, il était dommage que seuls les non-vivants pouvaient la voir ...

-**C'est magnifique ...**

Mëyine n'avait pas trouvé meilleure explication pour décrire ce qu'elle voyait en ce moment ... Lynsha venait tout juste de franchir la porte lumineuse, puis, une fois que cela fut fais, tout redevint normal ... Enfin presque, parce que cette étrange quiétude planait toujours dans l'air. Mais la réponse à la question de ce que cela pouvait être n'allait pas tarder à arriver ... Car peu de temps après que Lynsha est disparue pour le monde Céleste, une douce lumière bleue se mettra soudainement à éclairer toute la clairière ... Sur le coup, on aurait plus dis qu'il faisait nuit tellement c'était intense ! Mais en aucun cas les yeux souffriraient à ce spectacle surnaturel ... Le temps lui même sembla s'arrêter, et ce, jusqu'à ce qu'on puisse distinguer une forme venant du ciel ... Plus elle se rapprochait, plus on pouvait deviner ce que c'était ... Et très vite, son corps translucide se changea afin que l'on puisse le toucher, à l'instar de n'importe quel être vivant. Nul besoin d'avoir fais des études de prêtrise pour savoir que c'était un Ange, mais pas n'importe lequel ...


Arkel ne devrait avoir aucun mal à reconnaitre le visage de sa mère, Nissoola, elle avait un petit peu changé physiquement du fait qu'elle était désormais un Ange, mais c'était bien elle ! Battant délicatement de ses ailes immaculées afin d'atterrir tout en douceur, l'être céleste souriait tendrement à son fils qui se tenait juste devant elle. La superbe aura bleutée qui l'entourait ne faisait que s'ajouter à sa beauté en plus d'apporter une part de mystère ... Pourquoi était-elle venue, et surtout maintenant ? Des questions auxquelles elle aurait bien le temps de répondre si jamais on les lui posait ... Sa visite n'était limitée qu'à quelques minutes, mais cela était suffisant pour échanger quelques mots, et peut être même ... Se toucher encore une fois ...

- Mon fils ... Commença t-elle de sa voix surnaturelle et sublime à la fois. C'est avec une joie immense que je te revois enfin ... L'acte que tu viens de faire, aider un esprit à reposer en paix, est quelque chose de vraiment très bon aux yeux du monde Céleste, c'est pourquoi ... Erinaë m'a autorisé à venir te voir, j'ai même un message pour toi de sa part. Termina t-elle en se rapprochant de lui, au point même qu'elle pourrait le toucher.

Des retrouvailles hautes en émotions, c'était le cas de le dire ... D'ailleurs, Mëyine était toujours là, mais une force inconnue l'empêchait de s'en aller, cela voulait peut être dire que l'Ange avait aussi un message pour elle ... Mais bon, il ne fallait pas trop l'espérer, car elle pouvait être aussi victime de l'arrêt temporaire du temps ...

~ Il est 0 heure 25 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prélude   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prélude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: