AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Mais ou je suis moi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Mais ou je suis moi?   Mer 17 Mar - 19:09

J’étais perdu. En pleine forêt. Une semaine de marche. Et j’arrivais ici. J’avais couru dans la neige pour échapper à une avalanche provoquée par un iodler fou, couru dans la forêt pour échapper à un ours en colère, en fait je n’avais fait que courir depuis Freezis. Bon d’accord, j’exagérais un peu. Mais à peine. Et je haïssais les ours. Si. Non. En fait, je les exècre. Je les conchie. Je les vomis. Et plein d’autres trucs désagréables. Et encore, je ne suis pas tombé sur les habituels brigands, et autres coupe-jarrets, si présents dans nos riantes contrées. Je soupirais en secouant la tête, désespéré par le manque de compréhension et de coopération du reste du monde.

*Bon… Ma priorité pour le moment sera de trouver soit quelqu’un, soit un abri. Parce que l’écureuil en sorbet, ça va un moment, mais au bout du cinquantième ça commence à lasser…*

Trouver un abri… Une belle résolution, mais à mettre en pratique… C’est tout de suite plus complexe. Je n’avais pas croisé âme qui vive depuis trois jours, et encore moins un village. J’avais tout essayé. Les appels. Le feu de détresse. Balancer des écureuils au dessus des arbres en espérant que quelqu’un les voit. Résultat, je m’étais cassé la voix, j’avais du éteindre le feu en urgence parce qu’il menaçait de s’étendre, et un écureuil gelé m’est retombé sur la tête, m’apportant une bosse majestueuse.

- Mais tu sais, tout n’est pas désespéré… Tu peux encore rencontrer quelqu’un dans cet endroit sombre, glauque et dangereux, rempli d’écureuils et d’ours qu’est la forêt… Et puis tu sais, la solitude… c’est pas si mal. Ça favorise l’introspection, ce genre de bêtises…

- Oui, tu as raison… Mais je dois quand même trouver quelqu’un! Je n’ai pas envie de finir ma vie à manger des écureuils en sorbet!


A ce moment de la conversation, un détail me frappa. J’étais sensé être seul non? Je me tournai vers mon interlocuteur à la vitesse du serpent enragé, prêt à frapper… et me retrouvais face à moi-même.

- euuuh… T’es qui toi? Je suis sensé être seul, quand même! Tu viens de me le répéter!

- Mais enfin voyons, Irael… je suis toi! Enfin une projection mentale plutôt, créé par ton cerveau engourdi par la solitude et le besoin de converser avec un être doué de raison et de parole!

- Une projection mentale? Mais si ça avait été le fruit de mon cerveau rendu fou, j’aurai peut-être invoqué une compagnie un peu plus distrayante, non?

- Enfin… Irael… Tu le sais bien… Rien ni personne ne te vaut, c’est bien pour ça que je t’apparaît…

- Et bien… Quand j’y pense c’est vrai que je suis le seul assez intelligent pour avoir une conversation normale avec moi-même.


La je voulu taper avec affection sur son épaule… Pour rencontrer une peau rugueuse, râpeuse et au toucher désagréable comme… de l’écorce? J’étais en train de parler à un arbre pendant tout ce temps? Ce fut le choc de trop. Mon esprit ferma boutique, et je m’écroulais au pied du bout de bois trompeur en pleurnichant sur mon sort. Pendant deux ou trois minutes. Après, un bruit suspect m’alerta. Non, je n’étais pas seul. En dix secondes montre en main, j’étais sur pied, et mon visage ne montrait plus signe d’émotion quelconque. Quelqu’un approchait. Ami? Ennemi? En tout cas, il avait sans doute à manger. A moins qu’il soit lui aussi perdu, Non… S’il vous plaît. Pas ça… Une seule solution. Attendre et voir venir. Je me tournais en direction du bruit, droit et fier, bâton à la main.

~ Il est 21 heures 14 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Jeu 18 Mar - 16:27

Bon , tout allait pour le mieux...Elle était prête. Le moral n'était pas au beau fixe, mais au moins elle allait quitter ce village maudit. Elle avait pris avec un petit sac, une gourde, et tout ce qui allait lui être utile. Elle ne reviendrait pas. La seule personne qui l'avait aidé jusqu'à présent aprés la mort de cette famille avait été cette vieille femme, qui était morte depuis un peu plus d'une semaine. Elle lui avait donné des funérailles à l'abri des regards... Mais au fond...elle aurait voulu mieux.

Alors maintenant , partir avec la mort au ventre, la faucheuse sur les épaules, qui la suivait de son ombre. Elle descendit les marches et sortit par l'arrière du village, sans dire adieu. Adieu à qui. Ils la maudissaient tous. Elle se sentait coupable... même si elle se savait innocente...La forêt était son univers, sa drogue... son antre... Elle passa sous des branches basses, et rabattit sa capuche sur ses yeux , laissant juste entrevoir son petit sourire sournois d'osmose avec les plantes, qui la caressait à chaque pas. Une jolie petite prêtresse dans son ivresse végétale...Elle se sentait libérée, enfin redevable à elle seule, et dériva dans la forêt à travers les immenses collines pendant plusieurs nuits et jours...ne craignant pas la sorcière. Elle la sentait présente. Elle la guettait , mais jamais elle ne vint lui portait affront. Pourquoi... Elle préférait ne pas le savoir. On est parfois mieux en ignorant tout, sur certains sujets.

Elle marchait calmement en fredonnant un petit son , grâve et peut être un peu angoissant pour autrui, mais qui appaisé la forêt sur son passage, parfaitement conscience de là où elle était et vers où elle posait ses semelles de cuir tanés. On ne voyait pas son visage. Brusquement , elle se prit un truc sur la tête , leva les yeux au ciel surprise, puis se retourna et ouvrit ses grands yeux bruns marbrés. Un écureuil? Elle n'en crut pas ses yeux. Quel était la taré qui balançait des animaux ? Fallait avoir une case en moins pour maltraiter la nature comme ça! Si elle chopait le malotru qui avait prôné le " I believe I can fly" aux petits animaux de dame nature, elle allait lui rosser les fesses à coups de savates. Elle entendit des cris masculins, et se retournant en levant les yeux aux cimes. Bah de mieux en mieux. Il avait perdu l'esprit ? Si la sorcière l'entendit , il allait mal finir. Elle ignorait qui il était , mais une chose était sûre , la grandeur du personnage, n'avait pas d'importance. Dans Umar, il était chez la sorcière. Elle le tuerait s'il ne quittait pas rapidement les sous bois. Et quel idiot il avait été de s'enfoncer autant. Il lui faudrait minimum peut être deux jours pour quitter les bois avec un guide. Elle eut envie de lui hurler de se la fermer, mais il ne l'aurait certainement pas entendu , et puis en meme temps, ce n'était pas mon habitude. Elle était plutôt discrête. Elle allait lui toucher deux mots à ce cinglé.

Elle me pencha , empoigna l'écureuil mort par la queue, et se mit en tête de le rattrapper. Xiris la guiderait . Au bout de longues heures de marche , elle finiT par sentir sa présence, et le bruit qu'il faisait. C'était quoi au juste , un marchand de souc pour brailler ainsi? Elle se dissimula derrière une buisson , le guettant , et l'observant un minimum . Hein ? Oo Il parlait à un arbre? Il avait un sacré problème, à moins que la folie ne commence à le prendre, et dans ce cas, elle devrait peut être ne pas m'approcher... oh et puis zut , au diable ses craintes pour sa propre personne, elle ne risquait rien , c'était chez elle ici. Elle sortit du buisson sans chercher a dissimuler un quelconque détail de sa présence et apparut dans l'atmosphère glacée, qui lui chatouillait déjà. Elle détestait le froid. Elle lui balança la charogne puante de l'écureuil avec violence, enfin , toute la violence que son petit corps pouvait fournir, et baissait net sa capuche, ses yeux sévères rencontrant les siens, le visage froid. En dépit de sa carrure bien plus imposante que la sienne, elle ne courba pas l'échine et maintint son regard, s'avança vers lui d'un pas décidé.

- J'ai pris ça sur la tête! Vous êtes malade ou quoi? Vous croyez quoi faire en jetant des écureuils? Et puis hurler comme ça? Vous avez envie de mourrir ? La sorcière tue les intrus!

Khim s'arrêta à vingt centimètres de lui , et lui tapa sur le torse, une bonne petit claque pour lui faire comprendre qu'il était inconscient , et qu'il l'avait mis en colère.

- Et vous parlez aux arbres ? Ca va pas bien ? Vous êtes prêtre de Xiris ? Pourquoi êtes vous ici ? Qui vous envoie?

Tellement de question pour une jeune fille à la carrure si frêle. Elle avait un caractère fort ,mais rien de trés méchant. Elle avait juste froid, craignait pour cet homme, et avait al aux pieds à cause d'avoir voulu le retrouver avant la nuit , pour lui éviter une mort atroce, mais elle allait devoir se soigner, ses plantes de pieds saignaient legèremment. Elle était partie que depuis quelques jours du village, et elle avait déjà des ennuis. Han... Elle se mordit la lèvre en plissant un oeil et baissa les yeux , et boitant vers un arbre son talon serieusement blessé.

- A cause de toi , je me suis blessée... et la nuit va arriver...

Elle tomba à genoux , une main appuyé contre le tronc d'un gros arbre, et gémit de douleur, ses genoux nus rencontrant le sol humide.

[Annonce : Attention Khim, il y a quelques petites erreurs dans ton poste, tu ne peux pas avoir marché plusieurs heures pour rattraper Irael puisque tu étais à côté quand tu t'es prise l'écureuil qui me semble t-il devait être congelé ... Et ensuite, la nuit ne va pas bientôt tomber, puisqu'elle est déjà là depuis presque 1 heure 20. À présent ça devrait aller mieux pour la suite Exclamation]

~ Il est 21 heures 17 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Lun 22 Mar - 20:46

[==> Arrive de "La demeure de l'Impure" au village d'Umar. Pour en savoir plus, aller lire la fin du Narrateur x)]

Soudainement prise d’une rage sans nom, Rita n’avait pas fait long pour exclure Emy et Soomïne de son esprit et être envahie uniquement par l’humiliation infligée par Umar, cette sorcière qui l’avait tuée ce matin même, en un seul coup qu’elle ne parviendra pas à éviter et qui lui sera mortel. Mais elle avait eu une seconde chance mais, apparemment, si emplie de haine soit-elle, cette opportunité était devenue invisible à ses yeux et elle ne désirait qu’une seule et unique chose : La mort de son assassin. Dépourvue de magie, car elle le sentait et le craignait, elle ne savait pas comment elle allait bien pouvoir faire face à une puissance pareille. Déjà que tous ses dons s’étaient évaporés dans la nature, elle ne pourrait que récupérer de force son parchemin du vent pour y faire quelque chose. Mais même cela, ce ne sera jamais suffisant pour en venir à bout de cette entité monstrueuse qu’était Umar. Mais quoi qu’il en soit, Rita n’y pensait même plus et son objectif était là, bien présent, au point même qu’elle se mit à courir à toute allure sans regarder derrière elle. Elle était donc loin d’imaginer que ses deux amies les plus chères étaient en train de se faire agresser par un homme qui avait surgit de nulle part et que même l’empathie d’Emy, ou Soomïne, n’avait pas décelé.

Courant à vive allure, elle s’enfonçait de plus en plus dans la forêt, passant entre les arbres et évitant les obstacles qui se mettaient sur sa route. Elle sentait une légère pente qui commençait à monter assez raide et elle dû ralentir la cadence. Néanmoins, la fatigue ne sera pas pour autant absente. Dans ce nouveau corps, même si elle avait déjà vécu plus de cent cinquante ans, la demi-elfe n’y était pas habitué et l’endurance, ainsi que la force physique du corps de Sabby Dorothea était loin d’être ceux d’une sportive hors du commun. Il faudrait donc lui laisser un mot pour qu’elle se fasse du muscle, ça serait bien arrangeant pour Rita, elle qui était une sportive de première classe et n’hésitait pas à pousser son propre corps à ses limites, voire plus loin.

*Ne t’en fais pas Emy, je reviendrai très vite … Après l’avoir tuée*

La pente descendait soudainement et la jeune fille perdit quelque peu l’équilibre avant de se prendre dans une racine qui ressortait un peu trop du sol, se heurtant avec le pied de Rita qui ne manquera pas de chuter en beauté, à plat vent, roulant une fois sur elle-même pour se retrouver sur le sol, étalée sur le ventre. Le sol humide contre sa figure, elle soupira longuement en se relevant tant bien que mal, à l’aide de ses bras, pour se positionner sur ses genoux, plongeant par la suite son visage dans ses paumes. Par cette chute, elle se désespérait elle-même et venait de perdre confiance en elle-même alors qu’elle était si sûre quand elle avait cette folie meurtrière qui l’habitait tout à l’heure. Mais là... Elle était redevenue une femme des plus normales, mais son caractère pourri était toujours bien présent. Ce n’est pas avec étonnement que, en relevant la tête, elle apercevrait un homme debout devant elle, une longue tignasse lui tombant dans le dos et une jeune femme un peu plus loin et qui se tenait sur un arbre, genoux à terre, les pieds en sang. Il lui fallut alors un peu de temps pour que les idées lui viennent afin de savoir ce qu’il se passait là. L’inconnu devant elle était droit, fier et tenait un bâton dans sa main, la fille semblait souffrante et en colère contre ce dernier.

*Mais que se passe t’il ?*

En quelques secondes, une idée farfelue vint à l’esprit de la jeune fille qui sera les poings, se levant d’un coup, le visage déformé par une certaine colère et elle ira jusqu’à gifler avec force l’homme en face d’elle. Certes plus grand, mais elle attrapera avec aisance sa joue qui se tendait presque à sa main qui venait de plein fouet sur cette dernière. Elle n’y était pas allée de main morte, la demi-elfe. Et d’ailleurs, une fois que son geste fut fait, elle prit la parole.

- Qu’est-ce que vous lui avez fait, à cette fille ?! Vous vous croyez malin, avec votre air fier et droit, peut être ?! Non mais, sérieusement ! Filer et vite !

En tout état de cause, Rita n’avait pas vu la méprise qu’elle venait de commettre puisqu’il ne s’agissait en rien de la scène qu’elle s’était imaginée en une fraction de seconde, mais bien l’inverse. Cependant, elle reculait de quelques pas sans quitter des yeux l’inconnu qu’elle venait de gifler pour s’approcher de la jeune fille appuyée à son arbre pour poser une main sur son épaule. Toujours enfoncée dans son ignorance, ces deux personnes n’allaient pas tarder à lui expliquer la situation. Mais tout d’abord, est-ce que l’homme allait mal prendre l’agression de la part de Rita ? Et encore, est-ce que la fille allait-elle accepter la gentillesse de la demi-elfe à son égard ? C’était bien des choses qui allaient se dérouler par la suite … Restais à savoir …

~ Il est 21 heures 20 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mar 23 Mar - 19:39

Je m’attendais à absolument tout… Sauf à ce qu’une jeune fille me saute dessus pour m’assommer à coup d’écureuils. Surpris, je fis deux pas en arrière, et la vis me hurler dessus à n’en plus finir, pour ensuite me frapper. D’après elle j’étais donc un cinglé inconscient et suicidaire qui plus est, et il y avait visiblement une sorcière sanguinaire dans le coin… Je soupirais, conscient que mes ennuis ne venaient que de commencer…. Puis elle me posa une question qui me fit ouvrir des yeux ronds comme des soucoupes… Moi? Un prêtre? Est-ce que j’ai vraiment la dégaine d’un prêtre, avec mon gilet ouvert sur le torse, mes cheveux de trois kilomètres de long et mon lancer d’écureuils? Surtout de Xiris…

- Euuh… est-ce que tu te rends bien compte de l’absurdité de ta question? Parce que… Tu as déjà vu un prêtre de Xiris balancer des écureuils dans les airs, gelés qui plus est? Nan, je suis juste un mage de glace. Bon d’accord, je suis assez bon dans mon domaine. Mais…

Arrivé à cette partie de ma tirade, la jeune fille se posa contre un arbre et commença à se plaindre de ses pieds qui la faisaient visiblement souffrir, et de la nuit tombée. Je soupirais, et allais tenter d’engager un dialogue constructif maintenant qu’elle s’était (enfin) calmée, quand je reçu une baffe magistrale par derrière, un coup qui me fit tituber et me cogner contre l’arbre près duquel j’étais, résultat cela rouvrit une plaie faite dans une chute lors de ma cours poursuite avec un ours. Un peu furieux quand même, du sang dégoulinant de mon visage, je me tournai vers la nouvelle arrivante, qui s’était placé au côté de la jeune fille.

- Non mais ça va pas vous? Vous agressez souvent les gens dans la rue, comme ça pour le plaisir? Et puis vous êtes qui d’abord? Vous venez d’où? Et toi aussi d’ailleurs!

Dis-je en pointant ma première tortionnaire du doigt. J’en avais quelque peu assez, j’étais quelque peu échauffé, et je devais avoir une mine assez effrayante, couvert de sang et hurlant comme je l’étais. Puis je me calmais, lentement, respirant longuement.

- Bon. Je me présente. Irael Draugdae. Je suis un mage de glace, venu directement de Freezis pour… et bien je sais pas mais la plupart du temps j’essayais d’échapper soit à une avalanche soit à des ours… Au fait… Aucune d’entre vous ne sait iodler au moins? Sinon, je préviens, on va pas s’entendre….

Tout en parlant, je sortis de mon sac que je portais en bandoulière un bandage, que je posais sur ma blessure à la tête. Puis je lançais le reste en direction de la blessée.

-Tiens. Ça ne guérira pas instantanément ton pied, mais c’est mieux que rien non?

J'avais fait le premier pas, en me présentant à elles et en donnant mon reste de bandage à l'une. Maintenant, il fallait espérer qu'aucune de ces deux folles furieuses n'aient envie de s'offrir un barbecue d'Irael en broche, parce que je n'avais pas franchement envie de me battre tout de suite... Il faisait nuit, j'avais faim, j'étais fatigué et blessé par dessus le marché...

~ Il est 21 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Jeu 25 Mar - 21:50

Khim regarda le grand lanceur d'écureuil congelé et le fusilla du regard.

- J'aime pas la glace...le froid , ça me fait perdre connaissance ...

Bravo maintenant elle craignait vraiment ce type , ou avait encore plus envie de le frapper. Au choix. Elle le fixa et émit un grognement à son égard , comme un petit chien franchement pas content , qui n'attendait qu'une chose, qu'il ne l'approche pour lui mordre les ... le mollet! Et en plus , il se vantait . Je suis assez bon qu'il disait. Elle, elle ne connaissait pas son niveau et a vrai dire, elle ne savait pas vraiment si elle avait envie de le savoir. Elle servait bien sa déesse, bien loin d'elle il est vrai , mais elle le faisait bien. Elle se concentra un peu , et regarda ses plaies sous ses pieds, avant de sursauter à une furieuse qui débarqué de je ne sais quelle planete, pour se précipiter sur elle et la secouer limite...Elle la fixa ,les yeux grands ouverts, sans comprendre qui elle était et ce qu'elle voulait et pourquoi elle hurlait sur l'autre, et surtout pourquoi elle l'avait amoché. C'était quoi cette folle furieuse?

- MAIS calme toi! C'est pas sa faute ! T'es folle! Mes pieds , c'est moi qui ait trop marché ! oui ... bon c'est un peu ... de sa faute ,mais faut pas l'amocher comme ça, c'est moi qui ait le droit !

Khim la fixa en penchant la tête sur le coté, et la dévisagea de haut en bas. D'où elle sortait celle là ?Elle faisait un peu peur avec ses manières hytériques...Et elle avait explosé le pauvre ... mage de flotte congelée. Le pauvre, il était bien amoché. Khim regarda la fille, et le type, a nouveau la fille et se leva pieds dans l'herbe, les brins de graminées lechant les plantes de pieds blessées, et lui caressant doucement les orteils. Pour elle , elle n'utilisait jamais de baume ou autre... elle laissait la puissance végétale de Xiris se charger de la chose. Sa voix se fit calme, elle posa une main sur le bras de la jeune fille avec un sourire , puis s'avança vers le graaaaand mage, le regard perçant.

- Je suis Khim...prêtresse de Xiris, la seule des collines d'Umar...Née ici...Je suis chez moi et toi tu devrais partir ... au même titre que ta charmante agresseuse. Les collines sont dangereuses. Les étrangers ny survivent pratiquement jamais et ce n'est pas en hurlant , que vous allez sauver vos petits derrières d'intrus braillards. Vous etes inconscients, immature, et complètement givrés. On voyage pas seul!!

Et voila qu'elle leur faisait la morale ? Eh bien Khim , que t'arrive-t-il tu es du genre plus réservée d'ordinaire. Oui , mais cela la mettait hors d'elle ce genre de chose. Ils n'avaient aucune idée de ce qu'il encourrait...
Elle s'approcha de l'homme blessé, et lui jetta ses bandes dans les mains.

- Idiot ... si tu laisses cette plaie suinter , tu peux être sûr que tu vas attirer les charognars et les loups.

Elle s'agenouilla à coté de lui , et ouvrit sa besace, sortant de petits sacs en peau , et lui ota la bande son crane. Elle essuya la plaie de sa tête , et poussa doucement de ses petits doigts les meches du nordique. Il était chaud... pourquoi dans la tete de Khim , ce n'était pas logique...? Un mage de la glace bouillant...Elle fronça les sourcils, et se leva un peu sur ses genoux, les harbes derrière elle , s'occuper de ses plantes, et elle prit une sorte d'onguent épais, qu'elle appliqua sur la plaie pour ne plus que l'air ne fasse son oeuvre, et attire les bestioles.
Elle jeta un oeil sur la jeune fille agresseuse qui leur avait sauté dessus et demanda avec un air froid, comme à son habitude.

- Et toi tu es qui ? Je ne t'ai jamais vu dans la région.Merci pour ton aide , meme s'il y avait méprise, c'est moi qui l'ait agressé à vrai dire...

Ses doigts passaient délicatement sur le front du blessé, et elle s'assit sur ses pieds, concentrés dans ses soins, même si elle avait bien envie de lui foutre une autre tarte à ce malade aux rongeurs.

~ Il est 21 heures 24 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mer 31 Mar - 3:06

Venant de débouler comme une folle furieuse au milieu de ces deux personnes, Rita venait de commettre une méprise énorme en croyant que l’homme, qu’elle venait de gifler avec un coup magistral qui le fera partir contre un obstacle, avait agressé cette jeune femme appuyée sur un tronc d’arbre, les pieds ensanglantés. Mais apparemment, elle avait tout de même fait un peu forte, pour une entrée en scène de la sorte. Et, rapidement, elle s’en rendra compte par le simple énervement de l’homme qui avait un beau filet de sang qui coulait au travers de son visage. Ce dernier hurlait contre Rita qui avait les yeux complètements écarquillés et se demandait de plus en plus ce qu’il se passait réellement. La fille derrière moi ne semblait pas terrifiée ou même inquiète, elle avait plutôt la mine de celle qui s’était mise en furie pour attaquer quelqu’un. Peut être que … Contrairement à ce que croyais la jeune demi-elfe, c’était la fille qui avait agressé l’homme … ? Si c’était le cas, Rita commençait à sentir une vague de honte commençant à monter en elle, son cœur se serré et par la même occasion, sa gorge devenant sèche. Elle ne savait pas quoi dire et il fallait l’avouer, c’était bien la première fois qu’elle avait honte d’une telle manière ! De toute sa vie précédent celle-ci, elle n’avait pas ressentit de telle chose. Entre le bonheur de retrouver sa chère amie qu’était Emy et celui de renaître dans la forêt des Fées, Rita avait eu un trop pleins d’émotion et rien ne c’était encore évacué. Et, là, présentement, elle ressentait une honte sans nom … On pouvait dire qu’elle avait tout eu dans l’espace de quelques heures !

- Euh … Je … Les seules mots qui sortirent de sa bouche en réponse à la colère de l’homme au visage de sang. Je crois que …

Décidemment, elle était dans l’impossibilité de dire quoi que ce soit, elle ne pouvait même pas sortir un simple mot, comment pouvoir dire une phrase complète, dans ces conditions ? C’était impossible et, probablement, seul le silence et le langage des yeux pouvaient être compris en ce moment. D’ailleurs, son regard le disait bien. Elle était désolée de cette méprise qu’elle avait réalisé du moment que la jeune fille était intervenue à son tour. Désirant trouver un moyen de s’excuser, elle recula de quelques pas pour se mettre un peu à l’écart des deux personnes et les laisser faire ce qu’ils avaient à faire. C’est-à-dire, la jeune fille ira imposer de la pommade sur la plaie de l’homme et se présentera comme étant Khim. Rita ne faisait pas attention à ces mots et préférais être dans ses pensées pour reprendre le contrôle de ses émotions qui s’étaient emballées tout à l’heure. Le bonheur, les pleures, une haine extrême et la honte … Est-ce que la jeune fille tiendrait le coup ? En tout cas, pour le moment, elle se le devait puisqu’elle secoua légèrement la tête avant de rapporter son attention sur Khim.

- Je ne suis pas de la région mais je suis de passage chez une amie que je viens de planté sur place pour une stupidité, apparemment et je m’en rends compte maintenant. Dira-t-elle avant de lever la main à son front et soupirer. Je ne vois même pas pourquoi je te raconte ça, ça ne te concerne pas la moindre du monde. Enfin bref … Je m’appelle Rita, ça suffira pour vous.

La stupidité en question était son désire de vengeance sur Umar qui l’avait tuée ce matin même mais elle ignorait qu’entre temps, énormément de chose s’étaient passées, que ce soit pour elle ou pour son assassin … Néanmoins, le pire n’était pas là. Elle découvrirait l’horreur en retournant sur ses pas afin de rejoindre la demeure d’Emy. En tout état de cause, elle se sentait déjà coupable en ce moment même de les avoir plantées sur place, Emy et Soomïne. Alors, découvrir ce qu’il s’était passé, serait-ce la fin pour elle ? Craquerait-elle pour de bon ? Mais elle devait penser à Sabby aussi … Ce n’était pas son corps mais celui de cette dernière …

- Je pense que je ne vais pas vous dérangez plus longtemps que je ne l’ai déjà fais. Déclara-t-elle soudainement en brisant le silence.

La jeune fille s’approchera de l’homme, le fixant de son regard vairon avant de poser un genou à terre et, sans le quitter du regard, elle lui dira :

- Je vous prie de m’excuser de cette erreur, je n’en savais rien de ce que vous fabriquiez mais en voyant la scène de loin, je n’ai eu que cette pensée en tête. J’ai juste pensé que j’agissais bien en conséquence de ce que j’avais analysé. Excusez-moi.

Soupirant légèrement, elle se désespérait elle-même à devoir demander des excuses de la sorte. Et sans plus dire un mot de plus, elle se relèvera, passant ensuite une main sur son genou et tournera sur ses talons pour commencer à s’éloigner. Elle comptait retourner au village d’Umar, là où elle découvrirait l’horreur … Mais les deux autres personnes pouvaient toujours l’empêcher de s’en aller juste en venant lui barrer la route d’une quelconque manière … Elle n’était pas encore trop loin, en plus. À eux de voir.

~ Il est 21 heures 26 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Ven 2 Avr - 17:45

Je soupirais, les évènements qui venaient de se passer m’ayant rendus totalement blasés. Je m’étais fait frappé, injurier, re-frappé et injurié, et maintenant ma première injurieuse était en train de me panser délicatement la tête, ce qui je l’avoue me faisait le plus grand bien. Vu sa mine étonné en touchant ma blessure, je devinais presque ses pensées: c’était soit du style: *Mon dieu mais qu’il est beau pour un lanceur d’écureuil!*, mais ça il n’y avait qu’une chance plus que minime, ensuite il y avait le: *oh le pauvre, la blessure qu’il a est vraiment impressionnante!* Mais de même, les chances qu’elle pense cela étaient plus que minime, et enfin, la pensée la plus courante chez les gens: * mais… c’est un mage de glace pourtant il dégage de la chaleur…* A chaque fois j’avais envie de leur crier au visage que j’étais jusqu’à nouvel ordre un être vivant à sang chaud, une saleté de mammifère, et qu’en vertu de cela je dégageais de la… CHALEUR! Et oui! C’est normal! Mais, en être civilisé et poli que j’étais, je m’abstenait à chaque fois.

La jeune fille, qui s’appelait visiblement Khim, était une prêtresse de Xiris, visiblement seule elle aussi, malgré ses avertissements, ce que je ne manquait pas de lui faire remarquer…

- euuuh… Khim, c’est bien ça? Je ne sais pas si tu as remarqué, hein, mais… Tu voyageais aussi seul que moi et cette demoiselle au poing de fer il y a quelques minutes… En tout cas je te remercie pour ma blessure, ça va beaucoup mieux!

Je regardais ensuite la nouvelle arrivante, qui semblait totalement confuse suite au déroulement de la scène, qui lui avait visiblement remis les idées en place. Elle s’excusa rapidement, chose qui visiblement la mettait assez mal à l’aise, puis commença à repartir en arrière, de la ou elle était venu. Je soupirais de nouveau, décidément j’avais affaire à de sacrés têtes de mules… J’écartais doucement Khim, et rattrapais Rita, puisque c’était ainsi qu’elle s’appelait, par l’épaule.

- hey jeune fille… Tu n’as pas entendu la demoiselle? Jamais se balader ici tout seul la nuit. La, on est trois, ça va. Alors je t’interdis formellement de repartir toute seule, je n’ai pas vraiment envie d’avoir ta mort sur la conscience. Mais si tu veux revoir ton amie assez tôt… J’ai une solution… On t’accompagne! Khim? Tu viens?

J’avais lancé ça totalement de but en blanc, j’allais peut-être me faire trucider par les deux partis, mais c’était e toute évidence la meilleure solution: Khim était blessée aux pieds, je n’avais pas de nourriture, et nous n’avions nulle part ou dormir. Rita, elle, avait un toit, mais était seule à repartir à travers la forêt… On avait finalement tous quelque chose à y gagner…

~ Il est 21 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Ven 16 Avr - 6:23


De nuit, les collines d'Umar n'étaient pas du tout recommandées ! Mais si on demandait pourquoi, les gens du village répondraient que c'était Umar la menace du coin, et ce, même si ça faisait longtemps qu'elle n'avait plus fais parler d'elle ! Malheureusement, la sorcière des ténèbres n'était pas l'unique danger cette nuit là ... Et pour cause, une énorme bête rôdait dans la forêt, d'ailleurs, cette dernière venait tout juste de humer l'odeur de trois personnes qui se trouvaient non loin d'elle ! Ainsi donc, satisfaite de l'odeur de ses futures victime, le monstre hurla à la mort tout en regardant le ciel, un peu comme pouvait le faire un loup ... Mais là, le son de sa voix était beaucoup plus rauque et terrifiant que ses cousins à quatre pattes. En tout cas l'estomac ne pouvait attendre, il fallait de la viande, et vite ! Oh il n'y avait rien d'étonnant à cela si l'on prenait le temps de regarder la carrure de l'imposant animal ... Au moins trois cents kilos de muscles, personne ne pourrait rivaliser avec cette chose, sauf Umar peut être, et encore ... Le pire, c'était qu'il était impossible de mettre un nom sur ce monstre, sans doute tout nouveau ... Était-ce un chien de l'enfer ? Non apparemment pas, mais pas le temps de se poser des questions qu'en à peine quelques bonds, la créature se trouvait à juste quelques mètres de ses proies ! Parfait, il y avait deux filles et un homme, de quoi le caler pour deux ou trois heures minimum ...

Le petit groupe avançait, alors, tout en silence, le monstre se mit à les suivre, quant tout à coup, il poussa un grognement sourd ! Affolant, surtout quand c'était aussi proche, dans le noir complet, et avec du brouillard ... Une ambiance de plus lugubres qui avait de quoi glacer l'échine des trois personnes ici présentes ! Malheureusement ce n'était pas tout, car la chose se déplaçait très rapidement, et ce, toujours sans faire le moindre bruit lors de ses mouvements ... Le parfait prédateur ! Après quoi, une fois en face du groupe, ce dernier grognera derechef ! Alors là, il était évident qu'ils devaient se rendre compte du danger qui les guettait ... Puis, encore une fois, il changea de position avant de l'achever par un grondement, à faire s'évanouir de frayeur le plus endurci des hommes ! La bête leur tournait autour, les empêchant ainsi de progresser, et ce, que ce soit dans n'importe qu'elle direction ... Les minutes défilaient sans que l'angoisse ne baisse, bien au contraire, elle ne faisait que monter au sein du groupe, au point même qu'elle en devenait palpable !

Étrangement, le silence reprit peu à peu sa place, laissant ainsi les deux femmes et l'homme, dans le doute le plus total ! Qu'est ce que c'était ? Voulait-on vraiment connaitre la réponse aussi ? En tout cas les secondes s'écoulaient toujours sans que rien ne se passe, pffff, à tout les coup ça devait être une mauvaise blague pour faire respecter le couvre feu imposé par le village, c'était déjà arrivé par le passé ... Bien que les villageois ne s'y prenaient pas du tout de cette manière, puisqu'ils tentaient surtout de faire croire aux imprudents qu'il s'agissait d'Umar ! Enfin bon, si c'était rien, autant continuer ... Quand soudainement, une énorme masse noire s'imposa au petit groupe, bousculant violemment la femme au regard vairon, ainsi que l'homme, pour attraper la seule qui lui faisait face, à la gorge ! Puis, sans même lui laisser le temps de crier, le monstre resserra ses mâchoires sur son cou délicat ... C'est alors que sa tête perdit tout soutien dans un craquement des plus horribles, avant de finir par tomber sur le sol humide, et rouler jusqu'aux pieds de la fille encore vivante qui se trouvait non loin ! Poussant de terribles grognements, si forts en volume que la terre en tremblait, la créature déchiquetait littéralement le corps sans tête de la pauvre fille qu'il venait de tuer si froidement. C'était d'une telle violence que des lambeaux de chairs volèrent un peu partout ! Mais est ce que les survivants du moment allaient en profiter pour détaler, attendre bien sagement leur tour, ou bien tenter de la combattre ? Tout en sachant que la troisième option, se rapprochait inéluctablement de la deuxième ...

[Annonce : Khim n'est plus, c'est à vous, bonne chance Exclamation]

~ Il est 21 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Ven 16 Avr - 20:09

Rita allait s’apprêter à s’enfoncer dans la forêt au moment où l’homme qu’elle avait giflée la rattrapa rapidement en lui sommant de rester, de ne pas y aller seule au risque de se trouver des dangers assez ennuyant. De plus, il reprit les paroles de Khim qui disait de ne jamais se balader seule. Et alors ? Elle était bien revenue seule jusqu’ici et rien ne lui était arrivé. De plus, avant sa mort, elle était bien allée seule au village d’Umar pour aller chasser la sorcière et toujours rien non plus. Elle ne voyait pas ce qu’il y avait de crédible dans les mises en gardes de deux personnes bien qu’elle n’ignorait pas les quelques bestioles ou fou qui y trainaient depuis des nuits et des nuits. Avait-elle trop confiance en elle ? Probablement. Mais elle était loin d’imaginer qu’elle avait perdu ses pouvoirs magiques et, un jour ou l’autre, elle sera bien obligée de faire face à cette réalité qui lui donnerait un énorme coup à sa fierté et à sa passion de la magie. Enfin bref … Elle ne se fera pas redire deux fois et arrêtera sa marche pour servir de guide à Irael qui semblait à tout prix vouloir la suivre, suivie de la petite blonde qui n’avait pas trop le choix non plus, vu qu’elle serait seule.

- Bon …

Dira-t-elle simplement en se remettant en marche, ouvrant le pas, tentant au mieux de refaire le même chemin qu’elle avait emprunté mais à l’envers. Ce n’était pas évident car, avec tout ces arbres, tout les passages se ressemblaient et un déboussolé serait rapidement fou dans de telles conditions. La nuit présente donnait un ton un peu effrayant à cette forêt dont tout le monde craignait à cause de cette sorcière du même nom que la colline. En tout état de cause, il fallait se faire une réalité, Umar ne se faisait plus parler d’elle depuis un long moment …

- Ne me perdez pas de vue, on ne sait jamais. Je ne viendrai pas vous rechercher si vous vous égarez ici, n’y penser même pas, compris ? Déclara-t-elle en brisant le silence de par sa voix sévère et par un ton froid.

Continuant sa route, Rita était bien déterminée de retourner au village pour pouvoir s’excuser auprès de son amie et de la petite fée qui l’accompagnait et qu’elle appréciait tout particulièrement. Evidemment, elle ignorait ce qui l’attendrait au tournant … Enfin bon, elle servait maintenant de guide et se contentait de cela vu que les personnes qui la suivaient étaient dans le besoin. Autant en faire d’une pierre, deux coups, non ?

- Encore quelques minutes et nous y sommes … Attendez !

D’un signe de la main, les obligeant de se taire de par son index levé, elle se figera d’un coup après avoir entendu un bruit étrange. Dans la pénombre devait y avoir quelque chose qui leur tournait autour. Non seulement elle entendait comme des grognements à en glacer le sang. Mais il y avait comme du mouvement. Désormais plus proche, elle ne devrait pas être la seule à entendre ces drôles de sons qui les entouraient. Qu’est-ce que c’était bon sang !? Commençant par perdre patience, elle serrait les poings, s’apprêtant à se mettre en colère contre cette chose et, dès qu’elle allait hurler un bon coup pour la faire fuir, le silence régna à nouveau, plus rien ne se fera entendre. L’avait-il entendu par la simple pensée ? Elle ne le savait pas, mais elle n’osait pas avancer pour autant, l’inconnu l’avait toujours fais un peu peur parfois … La tension était palpable dans le groupe.

- Ce ne doit qu’être une bestiole qui rôde bêtement … Avançons, ne traînons pas plus avec ce genre de choses.

Reprends la marche, elle n’eut même pas le temps de faire un pas, même pas le temps de poser le plat de son pied sur le sol, qu’elle se fera subitement percuté par une masse noire qui venait de sortir de nulle part. Cette chose l’envoya valser plus loin, tombant à plat ventre, une branche venant de lui griffer le visage à l’arcade, traversant ensuite le côté droit de son visage, manquant de près son œil. Le sang coulait abondamment et elle se retourna subitement et, la chose qu’elle vit l’horrifia. Pourtant, elle en avait vu et fait des choses pas très catholiques. Mais là, c’était à l’état brute, la bête monstrueuse venait littéralement de décapiter Khim, dont sa tête roulait jusqu’à ses pieds et que le reste de son corps, pris entre les griffes du monstres, se fera réduire en charpie, la chair giclant dans un peu près tout les sens.

- C’est quoi ce truc … Reculant à l’aide de ses pieds, elle s’adressera à l’homme qui était juste un tout petit peu plus loin d’elle. Finalement, je te donnerai raison sur ce coup, seulement cette fois-ci …

Fixant la bête avec des yeux ronds, elle se relèvera tant bien que mal, ressentant de la peur parce qu’elle ne désirait pas terminer morte une nouvelle fois. Il fallait fuir, il le fallait ! Mais où ?! Le village ? Non ! Ca mettrait trop de monde en danger mais il le fallait. Là-bas, il y avait des gens puissants en plus de Irael qui pourrait le retenir quelques secondes pour leur permettre de fuir ce monstre ! Tournant la tête vers Irael, elle n’attendra pas qu’il se bouge ou lui réponde enfin, elle fera un bond, attrapant l’une de ses mains par la sienne et l’entraînera dans une course folle à travers les bois !

- Ne t’arrêtes surtout pas ! Ne regardes jamais derrière, cours droit devant et nous devons trouver un moyen de fuir, et VITE ! Dira-t-elle tout en tenant toujours la main de l’homme, parlant entre deux respiration forte et rapide.

Cette chose ne devait pas poser ses griffes sur sa vie ! Certainement pas !

~ Il est 21 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Dim 18 Avr - 2:06

Et dire que tout avait si bien commencé.. J’avais trouvé des compagnons de route, et même si les deux jeunes filles paraissaient avoir leur caractère, elles n’en restaient pas moins fort agréables… Et voila qu’après que Rita eut accepté qu’on la suive, une énorme bête avait surgi des fourrés et avait déchiqueté Khim… Une fin particulièrement spectaculaire, et atroce. Mais revenons un peu en arrière, si vous le voulez bien. Khim m’avait soigné, j’avais rattrapé Rita, nous étions partis d’un pas vif et alerte afin d’atteindre rapidement le village. Au bout d’un certain temps, un grondement sourd, comme issu de la gorge d’un démon enroué, arrêta notre petit groupe. Il était certain que ça ne venait pas d’une gorge humaine, et quand à une bête égarée comme l’avait tout d’abord suggéré Rita… J’en doutais fort. J’avais fréquenté assez longtemps les forêts, et m’était assez enfui devant des prédateurs affamés, pour reconnaitre la tonalité du grondement.

- Désolé de plomber un peu l’ambiance, mais cette bestiole ne rôde pas… Elle est en chasse.

Décidément, j’avais le sens du timing. J’avais à peine dit ça qu’un… truc, je ne savais pas vraiment comment le définir, jaillit des fourrés nous faisant face, me propulsant près de Rita et se précipitant sur Khim. La jeune prêtresse n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour hurler. Sa tête roula aux pieds de Rita, qui recula précipitamment. La chair volait, et un lambeau de chair s’écrasa sur mon visage.

-Nom des dieux… J’ai déjà vu des sacrés bestiaux, mais ça…

Je retirai machinalement le morceau sanguinolent de ma joue, et le rejetai à terre. Je regardai Rita, et dit machinalement:

- Sincèrement, j’aurai préféré avoir tort sur ce coup-la.

Elle me prit par la main, et nous commençâmes à courir. La réalité de tout ceci ne m’était pas encore parvenue totalement, le sang dégoulinai de mon visage, et je me concentrai sur une réalité tangible: la chaleur de la main de Rita. Le contact de sa peau. La course. Le bruit des pas, les mâchements de la bête. Mon esprit tournait à plein régime, cherchant une solution. Nous ne pourrions fuir éternellement. A deux, nous ne pourrions peut-être pas gagner. Il fallait trouver d’autres personnes. Mais du moins, je pouvais tenter de le retarder si il s’approchait. Mais le tuer… C’était une autre affaire.

-Rita? Je pense pouvoir le retenir si il s’approche. Je devrais m’arrêter, donc si ça marche pas, j’ai des chances de mourir assez énormes, à moins d’un miracle. Toi, tu continuera à courir, il faut qu’au moins un de nous survive pour avertir le village. Espérons qu’il soit trop occupé avec son repas improvisé pour nous courser… J’ai pas tellement envie de jouer la mission suicide.

Nous continuâmes à courir, nous éloignant de la bête, et nous rapprochant sans cesse de notre salut. C'était quitte ou double. Ou nous atteignions le village, soit nous mourrions. C'était simple et cruel, comme le coup de croc définitif sur le cou fragile d'une jeune prêtresse humaine.

~ Il est 21 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mar 20 Avr - 20:51

Courant à vive allure, la jeune fille n’observait aucunement derrière elle, elle ne voulait pas voir cette chose la rattraper pour la dévorer comme elle venait de faire avec cette fille ! Alors, accélérant toujours le rythme, elle voulait plus que tout s’en aller, s’enfuir loin de là et espérer s’en sortir entière. Mais dans tout les cas, ça ne sera jamais une partie facile à jouer et, même si la bête ne les avait pas vu s’en aller en courant, elle ne tarderait pas à les retrouver rapidement, à tout les coups la malchance allait jouer un sal tour à ces deux personnes qui ne voulaient que vivre ! Tenant fermement la main de l’homme dans la sienne, Rita ne le lâcherai pas aussitôt qu’il pourrait le croire. Elle avait même oublié qu’elle le tenait fortement, tellement elle avait une trouille bleue pour ne pas subir le même sort que Khim. Après tout, elle venait de revenir à la vie et elle n’allait pas non plus se laisser en danger pour mourir une nouvelle fois ! Elle ne lâchera pas Emy, ni Soomïne, en cours de route, sans raison et aussi lamentablement ! Si elle finissait dans la gueule de cette bête, elle serait morte pour une raison extrêmement stupide : Son impulsivité l’aurait tuée une deuxième fois. Et pendant qu’elle continuait sa folle course, elle se jura de ne pas refaire une bêtise de la sorte envers ses deux amies et de rester auprès d’elle quoi qu’il puisse arriver !

*Je ne dois pas mourir ! Pas maintenant !*

La voix de l’homme la fera revenir à la cruelle réalité qu’elle vivait pour la faire se reprendre en main rapidement ! Comment ?! Rester seul pour retenir une telle chose pour qu’elle puisse s’enfuir avertir le village ?! Non, quand même ! Elle ne pouvait pas le laisser faire une telle folie, c’était carrément du suicide après avoir vu la bestiole à l’œuvre ! Elle ne devait pas être prise à la légère et il fallait être deux pour parvenir à quelque chose ! Autant avertir le village de loin, parce qu’après, elle pourrait hurler comme une dingue, à en perdre la voix, pour que celui-ci soient signalé du danger qui rôdait autour de ses habitants. Ainsi, Emy et Soomïne pourrait mettre au point une stratégie, mais Rita doutait fort qu’elles puissent faire quelque chose ! Il ne restait plus qu’à espérer que quelqu’un de puissant, ou une autre bête en voulant à ce monstre, qui pourrait les sortir de cette mauvaise passe et s’éloigner rapidement de là. Mais avant cela, elle devait ôter cette idée suicidaire de la tête de l’homme pour éviter à elle-même de se retrouver seule !

- T’es taré, ma parole ?! Lui dira-t-elle sèchement tout en chuchotant presque, espérant que la bête ne les entende pas … Mais son odorat allait les repérer, de toute manière. Tu aurais l’air d’un abruti si la bête décide de faire un détour et me tomber dessus, au lieu de toi, tu ne crois pas ?! C’est la meilleure solution pour nous deux de se faire dévorer et servir de déssert !

Posant ses deux mains sur ses épaules, le tournant en face d’elle, son regard fixant le sien, Rita plantait ses ongles dans ses épaules et avait du mal à se contenir. La peur commençait à la gagner plus qu’autre chose et elle se devait d’agir, et vite !

- Je ne veux pas mourir une seconde fois ! J’ai eu une chance, je ne la gâcherai pas pour une chose aussi stupide ! Alors, malgré tout, on ne doit pas se séparer maintenant, on doit unir nos forces, je suis persuadée que l’on peut faire quelque chose !

Convaincue de pouvoir lutter contre une telle monstruosité pour éviter le pire au village d’Umar ou se trouvait Emy et Soomïne, ainsi que Xiris, elle allait se préparer à échafauder le maximum de plan possible afin de sonner une alerte pour les villageois et tenter de repousser ou, au mieux, de tuer la bête ! Coûte que coûte, il le fallait, même si elle aurait préféré partir en courant pour ne plus jamais revenir dans cette forêt ou elle était désormais maudite !

- D’ailleurs, je n’ai pas le choix ! Je dois protéger mes amies qui se trouvent dans ce village et je ne peux pas les mettre en danger parce que je voulais m’enfuir ! J’ai promis aussi de changer et de ne plus penser qu’à moi-même ! Déclara-t-elle toujours agrippée aux épaules de l’homme. Quoi que tu en penses, tu n’as nulle part où aller pour le moment et si tu m’aides, je te revaudrai cela dans le futur, je te le promets, tu pourras faire ce que tu souhaites de moi ! Mais … Aides-moi à protéger le village ! On ne peut pas le mettre en danger pour nos deux seules vies ! Il y a des enfants, une fée innocente, des gens qui veulent vivre en paix, là-bas ! Luttons, Irael ! Le suppliait-elle en crispant davantage ses ongles sur ses épaules. On ne peut pas s’enfuir en les laissant derrière avec cette chose … Je ne peux pas !

Le lâchant d’un coup, elle se reculera de quelques pas et serra les poings. Elle avait une idée pour aleter tout ce monde et Irael devait alors la comprendre. Son regard en disait long, il allait devoir user de sa magie vu qu’elle-même n’en possédait plus la moindre étincelle dans son corps. La seule chose qu’elle voulait tenter allait nécessiter de quelques secondes ainsi que de deux petites choses qu’elle venait d’apercevoir aisément, il y en avait partout dans cette satanée forêt qu’elle commençait définitivement à haïr plus qu’autre chose. Même la mort lui ferait moins peur, à force.

- Je t’en prie, Irael …

Ne le quittant pas des yeux, elle plia les genoux et attrapera un gros morceaux de bois, épais et sec et trouvera deux pierres, des silex, très exactement. Son intention devait désormais paraître claire pour l’homme qui devait donc se douter qu’il allait devoir appliquer son idée, mais avec Rita dans son dos pour l’aider. Néanmoins, les capacités de la jeune femme était encore inconnues pour elle … C’était un mystère qui pourrait jaillir d’un moment à l’autre !

Qu’allait-il désormais advenir des deux personnes ? Et …. Du village ?

~ Il est 21 heures 43 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mar 27 Avr - 16:07


Quel bon repas pour un début de nuit, mais bon, cette gonzesse n'avait que la peau sur les os, c'était tout juste si je monstre l'avais senti passer ... Cependant il en restait deux autres, mais la femme qui habitait cette bête féroce avait une petite idée derrière la tête, ainsi donc ... Reprenant sa forme originelle, l'Hybride loup-garou rattrapera à une vitesse effarante les deux fuyards. Rusée, elle prendra soin de les contourner afin de leur couper la route, donc ... alors qu'ils croiront voir le monstre arriver par derrière, la jeune femme aura bien le temps de les surprendre par devant ! Cette créature, répondant au prénom de Lupa, n'existait réellement que depuis deux jours ... Développant son côté animal dans la plus extrême des limites, l'Hybride qu'elle était, devint alors un loup-garou assoiffé de sang ! Mais à présent, elle commençait à mieux comprendre son fonctionnement, donc à en avoir une bien meilleure maitrise ... Comme par exemple le fait de pouvoir se métamorphoser à volonté, de jour comme de nuit, en ce monstre énorme de plus de trois cents kilos ! Il était clair qu'il ne valait pas mieux l'ennuyer ... De plus, ses capacités ne s'arrêtaient pas là, mais ça, ses futures victimes auront bien le temps de s'en rendre compte ! On pouvait à présent mieux cerner le danger qui guettait cet homme et cette femme qui se dirigeait droit sur le village, mettant ainsi tout les habitants de ce dernier en danger ... Malheureusement, Lupa était loin d'être stupide, d'ailleurs, comment un Dieu aurait pu la bénir si elle était tombé de la dernière pluie ? Enfin bon, ils verront bien ...

-*Oui approchez, petit petit, la chasse arrive à son terme !*

Et oui ... Ses proies se dirigeaient droit sur elle, la fille essayait d'ailleurs de convaincre le mâle de ne pas faire d'imprudence contre pareille monstruosité ! C'était des plus judicieux en effet ... Mais est ce que ça serait suffisant pour que leur vie soit épargnée ? Rien était moins sûr, surtout si l'on prenait en compte ce qu'elle venait de faire à la première fille ! À présent il était temps de faire les présentations, bien que Lupa n'était pas certaine que ça leur ferait autant plaisir que ça ... Et pour cause, cette dernière surgira d'un seul coup des fourrés où elle était cachée, afin de faire face à ce piètre duo !

- Où est ce que vous allez comme ça ? Vous avez peur des petites bébêtes de la forêt ? Fera t-elle soudainement. Minute papillon ! Si vous comptez m'attaquer, vous n'aurez aucune chance, tandis que par la voie diplomatique, l'un de vous s'en sortira ! À vous de choisir, soit vous crevez ensemble, soit vous prenez le temps de parler avec moi ! Alors, qu'est ce que vous décidez ?

Voila qui était clair, les deux comparses étaient avertis, mais si jamais ils se moquaient de cette prévenance, ils risquaient d'être grandement surpris, et surtout ... D'en mourir, à l'instar de la druidesse qui les accompagnait. Ce n'était pas souvent qu'une créature sanguinaire proposait de discuter plutôt que d'attaquer, cela était purement illogique, mais il y avait sans nul doute une raison à cela ! Qu'elle serait-elle ? De plus, Lupa leur avait bien dis que l'un d'eux pourrait éventuellement s'en sortir, dans ce cas ... Qui périra ? La situation était aussi tendue qu'un arc bandé, c'était pourquoi une erreur pourrait très vite survenir, et bien sûr ... Leur être fatale !

~ Il est 21 heures 45 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Lun 3 Mai - 23:59

La sensation de la terre s’écrasant sous mes semelles… L’odeur du vent sifflant sur mon visage… Nous courions. Vite. Courir pour échapper à la mort semblait être devenu ma secodne spécialité, avec le contrôle des glaces. Cette fille avait un sacré caractère en tout cas. Et une détermination sans faille. Elle s’était arrêté dès que j’avais commencé à parler de m’arrêter pour la laisser regagner le village, me débitant tout une argumentation selon laquelle je n’avais aucune chance, elle ne voulait pas mourir une deuxième fois, nous ne devions pas mettre le village en danger… a la fin, elle me prit même les épaules en me promettant de faire tout ce que je voulais… elle en faisait un peu trop à mon gout, surtout que je n’étais pas un monstre sans cœur elle avait bien du s’en apercevoir non?

- Hey, calme-toi! Faire ce que je veux de toi… Mouais… je ne suis pas vraiment du genre à te réduire en esclavage juste pour ça tu sais… Je soupirais. Mais bon. Si tu veux faire face on fera face. Prépare-toi. Je ne te laisserais pas seule. On ne meurt qu’une fois, j’ai pas envie de voir ça une deuxième fois en une soirée.

Je la vis ramasser une branche et deux caillou, dans l’intention affichée de faire un feu de joie pour griller sur place ce fichu bestiau. Mouais. J’avais un doute sur l’efficacité. Mais enfin bon pourquoi pas. Mes mains s’illuminèrent d’une lueur glacée, tandis que tout autour de moi le gel prenait place sur les arbres, gelant peu à peu les feuilles, enveloppant d’une gangue de glace la zone autour de moi. Du moins, jusqu’à ce que madame la louve vienne nous faire coucou, pile devant nous, c’est-à-dire derrière Rita, qui s’était placé derrière moi pour ses préparatifs.

-Ouais… et bah la on n’est pas dans la merde…

L’hybride, car visiblement c’est de ça qu’il s’agissait, pris la parole, nous enjoignant à lui parler plutôt qu’a l’attaquer, que nous n’avions aucune chance, et autres débilités du genre… Le pire, c’est que ça m’énervait, mais elle avait sans doute raison. Elle nous avait pris à la gorge. Je ne pouvais sans doute pas la vaincre au corps à corps, même avec mes pouvoirs, et si Rita en était à frotter des pierres et du bois pour faire un feu, elle ne devait pas tellement être mieux lotie que moi… Mais cette histoire de l’un de nous sacrifié me dérangeait quelque peu, voir énormément.

- Mouais. Rita? Je crois qu’on devrait parler pour le moment. La, on n’a aucune chance. Tachons d’abord de survivre. On pourra voir ensuite.

Je me tournais ensuite vers la femme-louve, parlant d’une voix calme et posée.

- Pouvez-vous nous dire votre nom? Je me nomme Irael pour ma part, à ma compagne de se présenter si elle le souhaite. Je crois deviner que vous êtes un hybride, n’est-ce pas? De loup il me semble. Mais je n’en avais jamais vu de votre sorte…

J’attendais désormais qu’elle prenne la parole, espérant qu’elle ne s’énerve pas et ne décide pas de nous écharper de suite…

~ Il est 21 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mar 4 Mai - 13:13

Rita semblait avoir convaincu Irael de ne pas se lancer dans une mission suicide pour lui laisser une chance de s’en aller. Après tout, s’il restait seul face à ce truc et, d’autant plus, dans une forêt qu’il ne semblait pas connaître par cœur, il finirait au même titre que la jeune femme de tout à l’heure ! Et elle, elle finirait à tous les coups par se faire rattraper et réduire au même état. Elle était déjà morte une fois et elle ne le serait jamais une deuxième fois pour une erreur aussi grossière ! Elle allait se battre pour protéger une vie au mieux qu’elle le pouvait afin de la sauver, et elle aussi. Et rejoindre Emy par la suite. Alors, après avoir supplié l’homme de ne pas sombrer dans sa bêtise, il refusa de faire ce qu’il voulait d’elle et cette dernière comprit immédiatement la perversité de ses dires avant de baiser le regard à terre. Son intention était de brûler vif ce monstre de par deux silex et des morceaux de bois. Ce n’était pas ce qu’il manquait dans cette forêt, en tout cas. Et elle en trouva près d’elle, à quelques pas. Rita s’en emparera pendant qu’Irael semblait préparer une protection. Dû à la fraîcheur ressentie et à la glace qui apparaissait autour d’elle, la jeune fille en déduisit qu’il était spécialisé dans la glace. Cependant, Rita ne sentait toujours aucunes sources de magie dans son corps … Que se passait-il !?

- J’espère simplement que l’on aura assez de temps pour préparer quelque chose et accueillir cette bête …Murmura-t-elle à l’égard de l’homme des glaces. Je me mets derrière toi, fais attention.

Passant dans le dos du mage, Rita posera ses genoux à terre, sur le sol dur et froid, avant de s’apprêter à produire des étincelles dans le but de générer une flamme et la laisser se répandre pour détruire ce monstre avant qu’ils ne soient dévorés. Cependant, la situation ne tarderait pas à tourner en leur défaveur puisque, un son bien distinct, se laissera couler jusqu’aux oreilles de la jeune femme qui relèvera la tête avec une peur nettement affichée sur son visage. Alors qu’ils pensaient qu’elle arriverait par devant, soit en face d’Irael, la bête venait de déjouer ce petit tour de passe-passe en les prenant par l’autre côté, en face de Rita. Soupirant en fermant les yeux, serrant ses poings sur les deux silex, elle ne comptait pas s’arrêter mais une voix la forcera à le faire. Celle de la louve surgissant des fourrées pour s’approcher d’eux. Cette chose … parlait ?!

*C’est quoi ce délire encore …*

Ne croyant pas ses oreilles, sa tête se secouera de droite à gauche pour ensuite laisser le regard se planter à nouveau sur la chose qui parlait toujours. Elle n’y croyait pas et, malgré sa révolte, elle laissera les paroles s’écouler à sa conscience. Le monstre voulait simplement parler avec eux, si le cas contraire, elle les tuerait comme la pauvre prêtresse de tout à l’heure. A cela, Rita affichera clairement une contrariété sévère sur son visage et lâchera les cailloux à terre avant de se relever, montrant ses paumes à la louve afin de lui montrer qu’elle n’avait plus aucuns projectiles en main, reculant de deux pas pour se retrouver au niveau de l’homme qui venait de prendre la parole, légèrement en retrait.

- … D’accord. Dira-t-elle simplement en répondant à la proposition d’Irael qui était de parler à la chose pour tenter de vivre plus longtemps.

*Quand vais-je pouvoir profiter de la vie sans devoir craindre pour elle à tout moment … ?*

- Je pense que je n’ai pas le choix … Dira-t-elle en soupirant longuement avant d’e croiser les bras, son regard fixant la louve. Je me nomme Rita.

La jeune fille ne comptait pas en dire plus pour le moment puisque Irael semblait être mieux partit qu’elle sur ce coup et qu’il devait mieux tenir une conversation normale avec un monstre que Rita. Cependant, elle réfléchissait déjà à un moyen pour s’en sortir sans trop de mal et placera son grain de sel au moment le plus propice de la conversation. Enfin … Pas d’actes ou de gestes violents, ils pourraient finir en pâté pour cette bête. Autant lui demander de se présenter puisque tout deux venaient de le faire. Et, évidemment, Rita n’était pas toujours la plus courtoise … Et elle laisserait l’homme s’en occuper pour amoindrir les risques de mort.

*Autant qu’elle nous dise ce qu’elle veut, après …*

- Que nous voulez-vous … ? On est bien d’accord de parlez avec vous, mais, de quoi ? Pourquoi nous avoir attaqués ?

~ Il est 21 heures 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Sam 8 Mai - 23:31


Les deux jeune gens ne cacheront pas leur surprise lorsque Lupa se manifestera juste derrière eux ! Il y avait de quoi d'ailleurs, puisque ces derniers s'attendaient plus à voir une énorme bête féroce leur foncer bêtement dessus, par devant ! Bien sûr, l'Hybride aurait très bien pu agir ainsi, mais dans ce cas là, cette paire d'imbéciles serait déjà décimée ! Cependant, Lupa disposait d'une tout autre idée les concernant ... Et pour cause, récemment cette étrange femme avait découvert sa capacité à se métamorphoser, mais pas seulement, car au cours d'un raid une de ses nombreuses victimes n'avait pas été tué, juste blessé avant qu'elle ne chute dans la rivière ! À partir de là, Lupa se rendit compte de sa bénédiction, semblable à celle des plus grands Vampires ... Autrement dit, la capacité de forger sa propre lignée, sans même avoir besoin d'enfanter ! C'était quelque chose de splendide, fondée sa propre famille, tout en choisissant les personnes aux préalable ! Ainsi donc, le terme de on choisit nos amis, mais pas notre famille, n'avait plus lieu d'être ... Voilà l'idée qu'avait Lupa au sujet des gens qui lui faisaient face, cependant, un seul d'entre d'eux lui suffisait, quant à celui ou celle qui ne sera pas choisie, et bien ... paix à son âme ! L'Hybride ne pouvait pas se permettre de laisser filer quelqu'un, qui pourrait ainsi tout raconter au premier Barde croisé ! De toute façon, elle avait encore faim, donc il n'était même pas la peine d'espérer !

- Je suis Lupa, et non, je ne suis pas une Hybride, enfin ... plus maintenant ! Cette race est obsolète de toute manière ! Répondit-elle sèchement. Et non vous n'avez pas le choix ! Quant à ta question sur pourquoi je vous ai attaqué, et bien moi je te répondrai simplement qu'il faut bien que je me nourrisse ! D'ailleurs, l'un de vous devra également servir de nounou pour faire taire mes gargouillis ! Terminera t-elle en dévisageant la fille.

Rien dans ses paroles n'aidaient à la confiance, bien au contraire ... Le fait de savoir que l'un d'eux allaient finir en plateau repas, n'allait pas contribuer à la réflexion, ça c'était certain ! Et pourtant, ils y seront bien forcés ... Et pour cause, Lupa comptait leur imposer des règles très stricts quant à ce qu'il allait se passer ! Et seul le ou la meilleure sera choisie par cette dernière, afin de la rejoindre dans le cercle très fermé des Loup-Garous ! De toute évidence, la mort ou cette métamorphose ne risquait pas de leur plaire, malheureusement pour eux, l'Hybride s'en fichait éperdument ! Puis si ils faisaient de la résistance, la rébellion sera vite calmée ! Lupa voyait bien ce genre de comportement revêche en la personne de cette fille au regard désordonné de par sa couleur, alors elle se devait de mettre les choses au claire tout de suite !

- Vous n'avez jamais rêvé de devenir plus puissants ? De vous nourrir de chair Humaine ? De faire valser des têtes comme si ce n'étaient que de vulgaires cailloux ? De tuer des Vampire comme un rien ? Et bien je vais vous offrir cette occasion de devenir l'un ou l'une de mes semblables ! Qu'est ce que vous dites de ça ?

Une proposition en or selon Lupa, mais sans doute beaucoup moins pour ses vis-à-vis ... Mais peut être préféraient-ils mourir ? De toute façon, cela ne causait aucun soucis pour cette femme qui attendait déjà une réponse ! Un non, et c'est la mort, un oui, et il y a une chance ... Rita aurait mieux fais de rester chez Emy pour ce coup, car voila que maintenant elle se retrouvait en proie à un Loup-Garou, de même pour Irael qui devait déjà regretter Freezis ... Qu'allaient-ils faire ? Nous le saurons bien vite, car Lupa commençait vraiment à avoir une faim de loup, de ce fait, elle ne pourra plus se contenir très longtemps ! Et c'est à celui ou celle qui défendra au mieux sa vie, que reviendra la chance de respirer plus longtemps ...

~ Il est 21 heures 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mer 12 Mai - 17:39

Je me tournais vers Rita et soupirais. J'en avais marre, il faisait nuit, j'étais crevé, et voila qu'une espèce d'hybride dégénéré voulait nous transformer en saleté de loup-garous ou se servir de nous comme petit déj tardif. Avouez qu'il y a de quoi s'énerver. Mais... je réussis miraculeusement à rester calme et pondéré.

- Donc en fait... Vous nous proposez de devenir plus puissant, hein, si j'ai bien compris, tout en restant sous votre coupe, et en plus on doit exécuter celui qui reste? Si je puis me permettre, c'est peut-être un peu mal joué votre plan. Au contraire, en nous laissant vivre tous les deux, il y aura d'autant plus de chances de ramener des grosses proies.

Même si mon discours paraissait être dicté par l'habitude, et si je semblais très à l'aise, je n'en menais pas large. Je ne savais absolument pas si j'aurai le dessus en cas d'affrontement, et je ne pouvais pas risquer comme ça la vie de ma coéquipière... Pour une fois, je devais accomplir un travail d'équipe... et pour l'instant ça ne me plaisait que très moyennement je devais l'avouer.

- Et j'avoue que même si la possibilité de casser un vampire en deux d'un coup de poing est tentante, la manie de manger de la chair humaine m'est pour le moment assez répugnante.

Discrètement, un halo bleu entoura ma main, quasiment invisible à l'oeil nu, la baisse de température provoquée rendu indétectable par le froid ambiant.

- Mais... Pouvez-vous m'expliquer en quoi cette transformation consiste? Je sais bien que vous ne semblez pas vraiment des plus patientes, mais j'aimerai en savoir plus avant de prendre ma décision. Question de principe. A moins que ma camarade ne choisisse de suite d'accepter bien sur, et dans ce cas-la je me verrai forcé d'agir en conséquence...

Je regardai Rita, puis la louve, dans l'attente de la réponse qui allait m'être faite, décisive et potentiellement mortelle.

~ Il est 21 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Jeu 13 Mai - 20:28

Alors là … Comment réagiriez-vous face à une telle situation ? Irael et Rita été poursuivis par la mort elle-même et se demandaient bien s’ils allaient parvenir à s’en sortir sans trop de mal et … Vivant, surtout ! Était-ce seulement imaginable ? Est-ce raisonnable face à une telle force ? Tout du moins, rien, aucunes chances ne leur seraient offertes et ils devaient se débrouiller seuls, entre eux deux, parce que le choix que venait d’imposer la jeune femme surnommée Lupa était vital. Vivre ou mourir, pour faire clair. Pour vivre, l’une des deux personnes devra se dévouer pour devenir un loup-garou et le dernier … être le plat de cette dernière. Seulement, il fallait tout de même prendre en compte ce qu’elle proposait parce que ce n’était pas rien. Même si l’un d’eux devait mourir selon elle, Rita allait tout faire pour que son plan tombe à l’eau. Et apparemment, Irael, soupirant de désespoir en la regardant, fatigué de sa journée, semblait ne pas trop adhérer à cette proposition et alla même à proposer Rita et lui-même à l’hybride. Ce n’était pas bête mais étant donné les circonstances et dont la façon les choses avaient été dites, il ne fallait pas trop espérer que Lupa accepte cette manœuvre et toujours garder en tête : Une mutation, une mort. C’était dur et triste … Cependant, la fille au regard vairon se demandait quoi faire, gardant un visage impassible. Non, détrompez-vous … Elle a peur de mourir, une nouvelle fois et lâcher Emy et ce, sans raison cette fois-ci. Serait-elle égoïste et ne penserait-elle qu’à elle sur ce coup ? Non, elle ne ferait pas ça.

- … C’est un choix bien compliqué. Dira-t-elle en soupirant, se mordant la lèvre inférieur, détournant son regard d’Irael. Mais … Je suis bien tentée de posséder une telle force vu que j’ai des amies à protéger et une personne à tuer. Et actuellement, je suis bien pitoyable.

Elle s’humiliait elle-même, ayant détourné son attention d’Irael … Avait-elle l’intention de le lâcher en acceptant directement la proposition de Lupa, ce qui ferait de lui un plat de viande ? La personne qu’elle devait tuer n’était autre qu’Umar ! Elle voulait aussi être plus puissante pour protéger Emy et Soomïne, ainsi que Xiris. Que faillait-elle qu’elle fasse ?! Du moins, si elle acceptait, Rita avait une idée pour contrer ensuite la mort d’Irael, par la parole tout simplement ou en improvisant totalement. Mais il ne mourra pas, c’était une certitude. Après tout, la mort lui faisait peur depuis qu’elle s’était éteinte dans les bras d’Emy. Et tout comme l’homme, l’idée de dévorer des humains ne l’attirait pas tellement … C’était, pour le moment, plutôt dégoûtant rien qu’en repensant au massacre de Khim. Ses jambes manquèrent de fléchirent et la demie-elfe soutenait tant bien que mal le regard de Lupa pour se montrer convaincante.

- Irael … Commencera-t-elle en disant doucement. … Je … Tu es un inconnu pour moi et j’ai des amies à protéger, je ne peux pas me permettre de mourir maintenant.

Elle parlait avec une voix triste et une sensation de honte poignait le cœur de la jeune fille qui n’osait même plus regarder l’homme après avoir sorti de tels propos. Est-ce que Lupa avait compris son choix ? En tout cas, pour Rita, il n’y avait pas de réponse plus claire. Tout du moins, elle avait jugé plus bon de dire oui ou non rapidement et de ne pas chercher à savoir le pourquoi du comment, ce n’était pas ainsi qu’elle devait fonctionner, l’hybride. Le regard soutenu dans celui de la louve, Rita hocha la tête pour confirmer son choix : Oui, moi. Maintenant, peu lui importait de comment Irael allait la voir …Peut lui importait de comment elle serait considérée, humaine ou monstre, ça lui était égal. Et de toute manière, ces deux horreurs n’étaient pas si différentes l’une de l’autre ! Que faire …

- Excuses-moi …

Il fallait qu’elle soit plus convaincante auprès de Lupa mais comment le faire, elle ne pouvait pas l’être plus. Son oui avait été décisif tout à l’heure. Alors quoi d’autre ? Frapper Irael et se le mettre sur le dos en tant qu’ennemi ? Non … Mais si elle faisait toute une mise en scène dans l’espoir que ceci fonctionne, serait-il possible que cela fonctionne ? Ne serait-ce pas trop dangereux de vouloir duper l’instinct de Lupa ? Oui, probablement mais quoi qu’ils fassent, ils étaient en danger de mort sur tout les plans. Les deux ou l’un des deux. Baissant le regard en direction du sol, les poings serrés, elle devait vite faire un choix et trouver un moyen de faire comprendre à Irael qu’elle avait une idée sans lever le doute en la Louve qui devait tomber dans le piège ! Et doucement, reprenant sa respiration, elle relèvera la tête pour fixer Irael.

- … Irael !

Même si elle n’était plus magicienne, son instinct ne la trompait pas et comme elle était dans le corps d’une prêtresse, c’était un peu plus facile de la détecter. Oh … Mince, Sabby ! Est-ce que la malédiction aurait un effet sur elle si jamais Lupa la changeait en Hybride ?! Voilà une autre chose qui viendra contrarier le choix de la jeune fille qui venait de se positionner entre la louve et l’homme. Enfin … Sabby, après ce qu’elle avait pu comprendre de leur transformation de jour, comme de nuit, elle n’aurait rien à craindre puisque le corps était entièrement remplacé et aurait le siens, Rita aura le siens. Une petite crainte qui n’aura pas fait très long pour peser sur la conscience de la demie-elfe qui reprendra sa phrase laissée en suspens.

- … Crois-tu vraiment que tu peux faire face à Lupa ? Ne fait pas l’imbécil !

Ca ne lui ressemblait plus du tout … Rita était, enfin tentait, d’être dure et froide pour dissuader Irael de prendre la mauvaise décision de l’attaquer et de la laisser faire pour le moment. Parce que, toujours, d’après elle, Lupa n’allait pas les choisir tout les deux, c’était trop facile mais quoi … Il fallait tout de même espérer. Est-ce qu’insister était une bonne chose ? Qui ne tente rien, n’a rien. Autant y aller alors. Son regard se tournant vers Lupa, se voulant convaincant, elle respectait la force de la jeune femme et dira donc …

- La proposition de mon ami, celle de nous choisir tout les deux, seraient d’autant plus … avantageux pour vous. Je ne voudrai pas insister, mais ce serait un peu bête de votre part de gâcher des personnes potentiellement forte comme nous deux. Mais si vous n’en décidez pas ainsi, sachez que je suis à vous, toute entière. Dira-t-elle en se positionnant face à elle, écartant les bras, perpendiculairement à son corps, fermant les yeux … Toute à vous mais épargnez Irael.

À tout moment, elle pouvait se faire tuer ou même, changée en hybride. Il ne fallait pas qu’elle rebaisse trop sa défense en tout cas. Ses yeux à mi-clos, elle observait le bas du corps de la louve pour rester au courante de ses mouvements et espéra qu’Irael ne viendra pas trop en ajouter en usant de sa magie alors que la situation était extrêmement délicate. Oh … Encore un détail. Rita était positionnée à environs un mètre du mage des glaces mais ne lui bloquant pas la vue sur l’hybride pour qu’il puisse être réactif. Face à la femme, Rita craignait beaucoup et misait trop pour ce qu’elle pouvait dire … Mais si seulement ils pouvaient rester en vie tout les deux ! Il était temps que les Dieux se montrent bons !

~ Il est 21 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Mer 19 Mai - 18:22


Maintenant que tout deux savaient les intentions de Lupa, l'homme sera le premier à lui répondre, et ce, tout en osant dire que son plan était mal fait, et qu'il serait plus avantageux pour elle de les prendre ensemble ... Pauvre garçon qui ne savait pas ce qu'il racontait ! La véritable question qu'il fallait se poser, c'était que si le plan en question était nul pour eux, ou bien pour elle ? Il pensait à sa misérable vie, c'était pour cela qu'il réagissait aussi stupidement ! Fort heureusement, la fille enchainera en s'essayant de le raisonner ... Voila qui était une bonne chose, car déjà que sa tête ne lui revenait pas, il serait mal avisé qu'il récidive à lui balancer ce genre de parole ! Cependant, la suite des évènements affirmera leur différence ... Et pour cause, la gamine s'avérera beaucoup plus égoïste que son compagnon, puisqu'elle n'hésitera pas à le mettre dans de sale drap ! Mais Lupa n'avait jamais dis qu'elle choisirait sur le champ ! Ainsi donc, en plus d'être égocentrique, cette fille était une idiote ! Après quoi, les questions se mettront à fuser quant à cette métamorphose, mais la femme louve n'était pas du tout enclin à leur expliquer maintenant ! Seul son élu le saura le moment venu, et pour l'instant, ces deux personnes n'étaient que de la viande sur patte pour elle, donc aucun intérêt à tout leur détailler ! Puis, la fille finira par suivre le même chemin que l'homme, en lui disant qu'il serait plus judicieux de les choisir tout les deux ... Décidément ils n'avaient rien compris ! résolue à définitivement imprimer ses intentions dans leur esprit dénuer de bon sens, Lupa leur répondra très sommairement ...

- Vous n'avez pas besoin d'en savoir plus ! Vous n'avez besoin de rien ! Vous allez juste agir, et je vous laisserai tout le temps pour le faire ! Mais écoutez bien ceci ... L'un de vous deux périra, et celui ou celle qui j'aurai choisi me rejoindra ! C'est comme ça et pas autrement !

Les explications ne pouvaient être plus claires ! Néanmoins, la femme louve n'allait pas pour autant les laisser dans l'ignorance totale ... Car pour qu'elle puisse voir lequel des deux était le plus méritant, et ce, que ce soit au niveau de l'intelligence ou du physique ! Tout leur moindre faits et gestes allaient être analysés par cette dernière, à partir de là ... elle saura qui choisir !

- Il n'y a plus rien ajouter ! Reprendra t-elle soudainement. Maintenant je vais vous demander de détaler, ensemble, ou séparément ! Cela m'importe peu, vous faites bien ce que vous voulez. Je vais vous laisser trois heures, après quoi, je vous sauterai dessus ! Par contre, il vous est interdis d'aller au village, sinon je vous tuerai directement ! Vous pouvez néanmoins aller jusqu'aux plaines, ça sera parfait pour moi !

Alors c'était ça, être chassé et avoir une chance, ou mourir ? Lupa se fichait éperdument de leur fatigue, ils allaient devoir marcher ou bien courir durant trois heures, après quoi, leur sort se jouera en fonction de leur qualité ! Bien sûr, ils ne savaient pas ce qu'il allait se passer, mais ils avaient leurs instructions, maintenant le choix leur en revenait !

- Mais ... vous êtes encore là ? COUREZ !

Le top était donné, la course contre la montre pouvait commencer ... Qui allait mourir ?

[Annonce : À vous de faire le "OUT" Exclamation]

~ Il est 21 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Sam 29 Mai - 14:13

De pire en pire cette histoire … Que pourraient-ils bien faire face à l’entêtement de cette hybride qui tenait tellement à en tuer l’un des deux et donner le statut de loup-garou à l’autre ? Rita elle-même ne le savait pas. Elle qui avait toujours su trouver une solution à toutes les situations les plus dramatiques pour s’en sortir vivante et entière ! Mais depuis le meurtre commis sur sa propre personne, par la main d’Umar, la demi-elfe ne savait plus où se placer ni comment elle devait réagir. C’était tout simplement trop éprouvant. Elle avait tant cru faire juste contre la sorcière des ombres … Mais avait été tuée. Un coup direct sur sa fierté, sa force ainsi que sa confiance en soi. Et la voici à nouveau face à une situation qui avait pas mal de similitudes avec la précédente. Rien de mieux pour la déstabiliser et la laisser faire des bêtises comme raisonner de la même manière qu’Irael alors qu’il était clair que Lupa n’était pas de cet avis. D’ailleurs, vu la couche qu’elle venait de rajouter en répétant la même chose, elle avait simplement éveillé une petite colère chez la louve qui décollera presque au quart de tour pour leur faire comprendre qu’ils n’étaient que des idiots. Leur rappelant qu’il n’y aurait qu’un vivant et qu’un mort. À ces remarques, Rita ne fit qu’afficher une grimace déplaisante sur son visage tout en baissant le regard vers le sol, fixant surtout les pieds de l’hybride. C’était de plus en plus tendu et Rita ne voulait en aucuns cas mourir et serait prête à redevenir l’égocentrique qu’elle était par le passer, quitte à se faire mal au cœur pour longtemps. Sa seule détermination était de ne plus abandonner Emy.

*Que faire … Que faire …*

Elle savait que si elle se séparait d’Irael, ils auraient moins de chance de survivre mais l’un d’eux pourrait sûrement tomber sur d’autres personnes assez puissantes pour les aider à venir à bout de ce monstre ou, tout simplement, échouer lourdement dans leur fuite. Ou pire … Croiser une autre créature en espérant semer celle-ci présente. Ca serait le comble ! Donc, pour résumé. En se séparant … Ils avaient tout autant de chance de sauver leur peau mais aussi de mourir. Mais rester ensemble, ils augmentaient leur chance de mourir et diminuaient leur chance de survie. Ainsi donc, pour Rita … La séparation était inévitable puisque son côté égocentrique refaisait surface et elle allait tout faire pour mener à bien sa survie en s’enfuyant le plus loin possible. Mais surtout, que se passerait-il pour Sabby si elle venait à se faire tuer ? Est-ce qu’elle allait, elle aussi, mourir ? Une raison de plus pour s’acharner à vivre le plus longtemps possible. Peut être parviendra-t-elle à faire en sorte que Sabby revienne, connaissant son statut de prêtresse, et qu’elle pourrait peut être venir à bout de cette abomination ! Donc, présentement, autant essayer puisqu’elle ne disposait d’aucunes autres idées pour arranger les choses. Et obéir à Lupa était sûrement le plus … raisonnable.

*Mais attend … Peut être veut-elle nous tester et voir qui sera le plus courageux pour rester ou tenter de partir là où elle ne le veut pas ?*

Se secouant la tête, consciente qu’elle irait mettre la vie de tout le village en danger en faisant exactement le contraire de ce qu’elle disait, Rita plongera son visage dans ses mains en soupirant de plus belle. Elle voulait que les choses aillent bien, pour une fois … Pourquoi … Pourquoi avait-elle quitté la chaleur généreuse de la maison d’Emy et abandonner cette dernière !? Elle ne se comprenait pas et se jura de s’infliger une sévère punition une fois qu’elle pourra souffler un peu et s’assurer que sa vie n’en pâtisse pas trop. Mais le suicide n’était pas envisageable, malheureusement … Sa conscience ne le lui permettrait pas d’être aussi lâche ! Bien que ce défaut fasse un peu partie de sa personnalité, elle ne pourrait pas. Alors, maintenant, cessons de broyer du noir et agissons !

- Bon …

Relevant la tête tout en plantant son regard dans celui de Lupa, elle devint un peu pâle en se disant qu’elle allait peut être mourir dans les trois heures à venir si elle ne parvenait pas à fuir tout simplement. Qu’importe qu’elle passe pour une trouillarde ou une lâche, elle voulait vivre et tout était bon à prendre quand il était question de maintenir sa vie dans son enveloppe charnelle ! Mais son regard ne manquait pas de détermination pour faire comprendre à la femme louve qu’elle ferait une erreur en venant la tuer. Peut être la convaincrait-elle à la désigner … La demi-elfe ne se laissait pas aller dans les illusions et reculera de quelques pas pour revenir à la hauteur d’Irael.

- Je suis navrée pour toi, mais moi, j’ai des amies … Je ne désire pas mourir donc je pars de mon côté et j’ai assez confiance en moi pour parvenir à m’échapper et sortir vivante de cette histoire. Dira-t-elle d’un ton un peu glacial, laissant son ancienne elle revenir petit à petit. Je te souhaite bonne chance …

Prenant une grande inspiration, vraiment adhérente à l’idée de fuir, elle fera quand même quelques pas en arrière se tournera brusquement pour s’en aller en courant. C’était … D’un ridicule pour elle. Fuir était donner un second coup à sa fierté et elle se promit de ne pas se louper … Dans tous les cas, maintenant, le choix avait été choisit et fait. Plus rien ne pourrait changer les choses. S’éloignant donc le plus loin possible, elle ne regardera plus jamais derrière elle, courant encore et encore …


[J'annonce que la lâche que je suis à quitter le Rp avec la permission d'Elfy, Irael.]

[Out : >> Les plaines]


~ Il est 21 heures 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   Lun 7 Juin - 23:59

Je sentais le dénouement approcher. Dans le duo que nous formions, Rita et moi, nous n'étions pas unis. Nous ne nous connaissions pas, et dans une situation comme celle-la, cela joue énormément. Je voyais presque les neurones se connecter entre elles dans le cerveau de la jeune fille, tandis qu'elle cherchait désespérément une solution à ce cauchemar. Je soupirais. La nuit était si calme... Qui aurait pu se douter de ce qui se passait? Un départ d'infection par des loups-garous... Sérieusement, ça craignait...

Lorsque je vis Rita se tourner vers moi une première fois pour m'engueuler de vouloir lui tenir tête, j'eus un mauvais pressentiment. Qui se trouva renforcé par la réponse de la louve-garou, qui décidément était plus têtue qu'un troupeau de mules. Elle semblait décidée à transformer l'un de nous deux en pâté pour gros chien et le second en serviteur zélé. Les deux propositions ne me convenaient absolument pas, et je sentais s'approcher la confrontation décisive entre ce monstre poilu et le mage de glace que j'étais. Il allait y avoir du rififi dans la zone.

Je me préparais intérieurement à courir, sachant d'avance que la nuit allait être rude... Et la suite ne fit que renforcer cette impression... J'avais certes imaginé qu'elle allait partir, mais qu'elle le fasse quasiment sans s'excuser, et surtout sans se retourner... Sérieusement... Une fois Rita partie en courant, je fit face à la louve-garou.

-Hé bien... Je crois que je devrai partir également. Je vous souhaite une joyeuse chasse.

Un sourie ironique se dessina sur mes lèvres, tandis qu'une pensée fugace me traversait l'esprit.

- C'est une belle nuit pour mourir non? Je ne vous aime pas, c'est un fait. C'est réciproque également je crois. Mais tachez de ne pas mourir. J'espère encore que vous puissiez voir combien vos actions peuvent être idiotes. Vous pourriez valoir bien mieux que ce que vous valez actuellement.

Je respirai ensuite profondément, avant de redresser la tête, plantant mes yeux dans les siens, un franc sourire aux lèvres, prêt à courir.

-En tout cas, n'espérez pas m'avoir sans combattre, que ce soit pour me contaminer ou me tuer. Je ne suis pas très impressionnant comme ça, mais j'ai survécu à pas mal de choses.

Et je démarrai. Courant à perdre haleine. Vers les plaines. Vers mon salut. Vers ma mort. Vers mon destin. Le vent froid heurtait mon visage au rythme de ma course effrénée, et je savais que ce n'était qu'une question de temps pour que la chasse commence, et que nous devenions des proies.


[ Out --> Les plaines]

~ Il est 21 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mais ou je suis moi?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais ou je suis moi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: