AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Menace à bord du Corivace ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Menace à bord du Corivace ...   Mar 1 Juin - 19:51

Malgré le vent qui lui sifflait avec force aux oreilles, l’adolescente entendit une voix masculine derrière elle crier son nom. C’est alors que l’écoute sélective de la voleuse se mis en marche et la fit tourner la tête presque instantanément. Elle chercha des yeux qui l’appelaient et remarqua Daëlan. Etrangement il semblait plutôt bien se débrouillé sur se terrain glissant. Il lui demanda ensuite dans combien de temps ils arrivaient. Faith retourna la tête et fut surprise de voir à qu’elle point la distance qui les séparaient de Nandis avait diminué. C’est limite si elle en perdit presque sa prise sur la barrière en bois. La jeune fille tourna une fois de plus la tête et hurla distinctement :

-Dans une minute tout au plus !!!

S’était vraiment le souque sur ce navire. Malgré le fait que la tempête était passée, il y avait toujours des marins qui tombaient par-dessus bord. La jeune fille avisa que les survivants du brûlot étaient toujours présents. Et il en était de même pour l’homme à la cicatrice, la femme aux cheveux sombre ainsi qu’à la demoiselle au teint pâle. L’adolescente faillis d’ailleurs éclater de rire en remarquant que… Allyriane, c’était ça nan ? Oui c’était bien ça. En remarquant donc qu’Allyriane était accrochée au mât principal comme une moule à son rocher. Et elle semblait ne pas vouloir lâcher prise !

Tonc… Tonc… Tonc… Faith rechercha d’où pouvait bien provenir ce bruit quand elle eu la surprise de comprendre qu’il s’agissait de la femme aux cheveux d’ébène qui tentait de trancher le mât principal à coup d’épée. Ce qui fonctionna, la moule ne voulant sans doute pas se retrouver écrabouillée, tenta un saut sur le côté qui ne marcha qu’à moitié. En effet, Allyriane semblait avoir bien aimée la prestation de Faith lorsqu’elle s’était mangé le planché en bois puisqu’elle l’imita. Néanmoins, l’adolescente trouvait que s’était plus distrayant quand ce n’était pas soit qui s’étalait de tout son long. Alors qu’elle souriait béatement, une ombre passa rapidement sur le beau visage de la voleuse. Et le sourire disparu tout aussi vite qu’il était apparut… L’Insaisissable entendu un vague « Attention » qui lui semblait venir de l’autre bout de la terre. A présent s’était l’un de ces moments où l’on sent chaque battement de notre cœur retentir à nos oreilles et où le temps semble se ralentir. Faith écarquilla les yeux jusqu’à ce qu’ils forment un joli O bien rond. Le mât de devant était littéralement et simplement entrain de lui tomber dessus avec un bruit de vieille porte qui grince, accompagné également de bois qui se brise.

Grâce à ses réflexes aiguisés, l’adolescente finit par réagir au car de tour en lâchant prise se qui la fit glisser vers l’arrière du navire. Elle planta ensuite les griffes de son arme dans le bois pour stopper sa dégringolade et força ensuite sur son bras droit pour finalement se retrouver sur le dos. Une moitié de seconde plus tard, le mât s’écrasait en un fracas assourdissant, frôlant de très prêt la main droite de Faith.

-Pfouuuu… je l’ais échappée belle, cette fois là… Murmura-t-elle essoufflée.

La jeune voleuse resta un moment allongée là, sans rien faire. Elle contempla le ciel. Ce dernier était clair et dégageait. S’était étrange, dire que quelques minutes plutôt, il y avait une tempête… L’Insaisissable se surprit à se perdre dans la profondeur de la nuit. La Lune ressemblait à un croissant bon à manger. Les étoiles brillaient de plein feu.

*C’est magnifique…*

Se souvenant qu’elle était toujours vivante, Faith se releva d’un bon après avoir libéré son arme du planché en bois. C’est alors qu’elle remarqua aussitôt que le navire n’était plus incliné d’avant en arrière. La voleuse se précipita sur le côté du vaisseau et constata avec joie qu’il n’avançait plus. Tournant la tête vers l’avant du navire, c’est des étoiles plein les yeux que l’adolescente remarqua qu’ils étaient dans le port de Nandis ! Le mât qui avait faillis l’écrabouiller faisait même comme un pont pour rejoindre la terre ferme !!! La voleuse fit un mouvement pour se précipiter vers la fin de cet enfer lorsqu’une force invisible stoppa son premier pas. Et cette force invisible était sa conscience ! Et oui, contre toute attente, la voleuse en avait bien une…

*Mais… mais… mais !!! Qu’est-ce que tu fous ?! Avance !!! Tu attends le déluge ou quoi ?! Se disait-elle à elle-même.

Elle aurait put s’enfuir en moins d’une seconde et l’équipage du rafiot ne l’aurait sans doute plus jamais revus. Faith n’aurait plus jamais revus Daëlan, Allyriane, l’illuminée avec son « impératrice du vent », l’homme à la cicatrice et la femme à la tignasse noire. Etait-ce ça qui la gênait ? L’adolescente sentait son cœur qui se serrait un peu. S’était-elle attachée en si peu de temps à Daëlan ainsi qu’à ses sauveurs ? Etrange… Et surtout, hallucinant. Depuis son traumatisme, elle avait prit le soin de ne plus jamais rester avec quelqu’un. Elle s’était forgé une âme de solitaire, s’habituant au calme et à « jouer en solo » comme elle le disait toujours en parlant de ses vols répétés. Et cette nuit là, ça allait peut-être changer… ? En outre, peut-être que l’Insaisissable s’en voulait un petit peu de s’être libérée du mât pour causer autant de soucis…

*Arrête de tergiverser !* Songea la jeune fille en secouant sa tête.

Elle se retourna alors et évalua brièvement les dégâts qu’avait subis le vaisseau. Il n’était pas vraiment en bon état… Sans mât, il faisait presque pitié même… Ecoutant pour la première fois son cœur depuis des années, Faith se précipita vers le milieu du navire essayant de mettre la main sur les quelques visages qu’elle avait mémorisée.

-Mesdames et messieurs, ladies and gentlemans, nous espérons que vous ayez passés un agréable voyage sur ce navire dont le nom m’échappe totalement… Nous sommes à présent arrivés à Nandis. La température est assez fraiche et le ciel est dégagé. Nous vous souhaitons un agréable séjour dans cette magnifique cité… Déclara la jeune voleuse d’une façon un peu ironique mais audible par tous.

Elle se racla ensuite la gorge et trouva enfin Daëlan vers qui la jeune fille se précipita en premier. Son cœur battant avec rapidité, elle fut étrangement soulagée de voir qu’il était indemne.

-Daëlan ! Est-ce que ça va ? Tu n’as rien de cassé ?

Les mots étaient sortit de sa bouche avant même que la jeune adolescente n’y pense. Depuis quand diable se préoccupait-elle d’autre chose que de son propre nombril ?! Elle remarqua du coin de l’œil que la femme aux sombres cheveux était déjà chouchoutée par l’illuminée. Au moins ces deux là étaient en vie. Elle regarda brièvement autour d’elle pour chercher Allyriane et l’homme balafré. Elle trouva le jeune homme mais pas sa nouvelle connaissance… Où était-elle ? La voleuse espéra qu’elle était en vie, elle reporta ensuite son attention sur Daëlan et lui dit :

-Si tu peut marcher… c’est peut-être l’heure de filer… non ?

~ Il est 0 heure 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Menace à bord du Corivace ...   Mer 2 Juin - 23:52

Plus que quelques minutes avant qu'ils n'atteignent à nouveau Nandis. Dans ces conditions, avec ce vent violent en altitude qui faisait gonfler les voiles à bloc, leur arrivée ne sera pas de tout repos. Avec un peu de chance, la coque du navire se brisera et le quai du port sera sérieusement malmené. De même, ils seront arrêtés par les gardes présents sur les lieux.

Daëlan tourna les yeux vers le grand homme à barbe qui l'avait précédemment adressé la parole. Ce dernier venait de lui conseiller de surveiller Faith, étant donné les risques qu'elle prenait et qui l'approchaient de la mort. L'homme aux yeux de fauve n'en eut cure car quelque chose attira son attention prioritairement. La capitaine nommée Belle venait de ressurgir avec une épée et tailladait le mât principal avec vigueur. En quelques coups, elle créa une brèche sur le bois qui fit basculer l'énorme poutre. Au dessous du mât se trouvaient encore le capitaine et son fils. Rugissant tel un lion, le guerrier charga sur eux et ses mains voulurent s'agripper aux prisonniers, voire même retenir le mât. Cependant, instinctivement, il sut qu'il était déjà trop tard. Ses doigts effleurèrent le col de celui qui leur avait permis de survivre sur le brûlot avant que ses jambes ne le propulsent sur le côté. Ses yeux bruns croisèrent ceux du Capitaine avant qu'il ne soit victime de l'incident.

Le jeune homme aux cheveux blonds roula sur deux mètres en arrière à cause de la vitesse de déplacement du navire. Il entendait le son affreux du mât s'effondrer sur les prisonniers et certains mâtelots. De même, cette chute entraîna celle des autres mâts qui chutèrent quelques secondes après. Là encore, des débris de bois volèrent et le sol éclata en plusieurs morceaux. Le soldat souffla, reprit son souffle, et regarda là où le Capitaine et son second étaient. Ils n'étaient plus.

L'homme serra les poings. L'heure n'était pas venue pour les lamentations. Il devait rester droit, strict, continuer d'avancer. Ce n'était pas quelque chose qui lui était étranger, dans l'armée, il était normal de perdre des alliés.

Il secoua légèrement la tête et jeta un regard sur tout le pont. Des marins se relevaient par ici et par là, se frottant le crâne avec leur main, se massant les tempes. Ils essayaient de remettre un peu d'ordre dans toute cette pagaille. Le bateau perdait en vitesse : les voiles n'agissaient plus. Le bâtiment était complètement arraché de part et d'autre. Les dégâts étaient importants.
La dénommée Allyriane avait disparu. Où était-elle passée ? Daëlan ne voulut pas en savoir plus. Ils arrivaient bientôt à Nandis. Le port était à portée de vue et dans quelques secondes ils y seront.

C'est alors que Faith fit une entrée en scène majestueuse et fit une annonce théatrâle. Elle parla comme une hôtesse de l'air, avec culot et insolence. Elle se dirigea ensuite vers le grand homme qu'elle avait délivré de sa cage et lui demanda s'il allait bien.

- Je vais bien merci. Je pense plutôt que la question t'est destinée.

Faith parut étrange. Quelque chose dans son attitude semblait être différent par rapport à ce qu'elle devait être normalement. De toute manière, elle lui dit finalement qu'il serait peut-être temps de filer. En effet, le navire approcha du quai et les mâts tombés offraient une sorte de passerelle de fortune.

Si quiconque les empêchait de fuir, Daëlan était prêt à défaire ses assaillants.

- Oui, allons-y.. Discrètement, et vite.

Aussitôt, le guerrier suivit la voleuse. Dans leur tentative de fuite, certains pirates les aperçurent et voulurent les arrêter mais ils étaient déjà sur les mâts qui penchaient vers l'allée principale du quai du port. Venant de partout, on entendait le son distinct des armures et des armes. Les soldats, les gardes, approchaient dangereusement.

Rien ne se mettra sur la route du Lion.

~ Il est 0 heure 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Menace à bord du Corivace ...   Lun 14 Juin - 18:08

La lune est belle, les nuits ou l’on sent la mort approcher. Sans doute que cette approche de la grande faucheuse fait prendre conscience des merveilles d’à côté. Ou alors c’est nous qui nous focalisons sur autre chose afin de ne plus penser au vide qui nous attend. Après tout, c’est également une explication qui en vaut une autre. C’est peut-être même généralement la vrai, vu les spécimens qu’on trouve dans le genre humain. Mais bon. Occupé que j’étais à m’accrocher à ce que je pouvais en essayant d’échapper à la tentation de piquer une tête somme toute définitivement rafraichissante, je put cependant discerner quelques bribes du chaos environnant: les cris de marmottes de Belle entrainée vers le bastingage, son rétablissement totalement réussi, des pirates, passant dans les airs, avec l’air surpris de ceux qui n’acceptent pas entièrement l’idée de mourir dans les secondes suivantes.

Puis j'aperçu Belle se diriger avec un peu de peine vers le mat, une arme à la main, et je saisis son plan presque instantanément. C’était désespéré, mais ça me plaisait. Le vent s’engouffre dans la voile pour faire avancer le bateau non? Supprimez la voile, et vous supprimez le mouvement. Et quel est le moyen le plus rapide pour supprimer la voile? Briser le mat bien sur… Bourrin, rapide, décisif. Mais risqué. Très risqué même. Et les prisonniers en firent la douloureuse expérience, le mat s’écrasant directement sur eux. Nous perdîmes également quelques hommes supplémentaires dans la manœuvre, ceux qui ne purent s’enfuir à temps. Je grimaçais en entendant le craquement produit par l’écrasement, et me préparait à la décélération, qui promettait d’être brutale… Promis seulement, car elle se passa contre toute attente en douceur, le Corivace se déposant doucement dans le port.

Je me tournais vers Belle en secouant la tête d’un air désabusé.

- Décidément… Moi qui voulait partir de Nandis, me voila revenu au point de départ… On dirait bien que quelqu’un ne veux pas que je parte d’ici… Au moins, on ne s'ennuie pas!

Du coin de l’œil, je vis les deux prisonniers restant descendre en vitesse du bateau, profitant du fait qu’il soit à quai désormais. Personnellement, je n’avais rien contre le fait de prendre le large, et en vitesse, surtout vu le bruit de botte ferrées qui allait croissant, signalant l’arrivée imminente de la garde, alertée par le boucan qu’on avait fait en arrivant de cette façon.

- Belle? La décision te revient pour ce qu’on fait maintenant… On s’enfuit en courant, ou on tente d’expliquer aux gardes que ce n’est qu’une méprise et qu’on est juste des touristes voulant visiter leur belle cité? Je reviens de suite en tout cas, je vais chercher mes armes, au cas où…

Je me dirigeai ensuite vers mes quartiers, faisant signe discrètement à Lanae de me suivre. Je voulais récupérer mes sabres avant de faire quoi que ce soit, et si elle voulait me parler en privé, c’était le moment ou jamais, nous allions encore avoir de la compagnie, et certainement pas des moindres…

[ HRP/Désolé pour le temps de réponse, mais je n'avais pas d'ordi jusqu'au 9 juin, et après j'ai eu énormément de mal à me remettre à écrire... J'espère que mon post ira quand même...]

~ Il est 0 heure 49 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Menace à bord du Corivace ...   Sam 26 Juin - 5:54


Encore et toujours des morts ... Ils étaient plus de cent cinquante au moment où ils avait quitté Nandis, et maintenant ... Il ne devait rester plus qu'une soixantaine d'hommes à bord du Corivace. Alors, même si le navire était restauré, il faudrait tout reprendre depuis le départ pour reformer un équipage digne de ce nom ! Or Belle ne voulait plus de cette vie ... Elle avait uniquement accepté d'être la capitaine juste le temps d'honorer sa dette auprès de son sauveur ... Hélas, elle avait échoué ! Ce dernier voulait quitter la cité, et le voila qu'il revenait à la case départ ... Bien sûr, elle n'était pas fautive dans tout ça, mais elle ne pouvait s'empêcher de se le reprocher ... c'était dans sa nature. Néanmoins, ils étaient arrivés au port, et c'était là l'essentiel ! Malheureusement, il ne fallait pas oublier l'agitation, elle qui ne semblait guère avoir baissée depuis leur départ, c'était pourquoi il valait mieux faire vite ... Puis, alors que Belle s'apprêtait à donner ses derniers ordres, Lanae se posta juste devant elle ... Une lueur d'inquiétude arpentait timidement son regard, visiblement, elle se faisait du souci pour elle. La jeune capitaine comprit immédiatement son comportement, elle qui l'avait toujours connu comme une personne qui nageait dans l'innocence ... Et brutalement, là voilà qui était propulsée au plus haut rang de la piraterie sur le Corivace ! Devant alors affronter une tempête glaciaire, des rafales de vents d'une puissance inouïe, sans oublier le navire de démolition ... Tout ça était beaucoup trop pour une première fois ! Belle n'allait donc certainement pas refuser l'étreinte de Lanae, alors qu'elle était sur le point de s'effondrer à genoux ...

- Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi mal de toute ma vie ... Répondra t-elle en chuchotant.

Lanae venait également de remarquer de méchantes écorchures sur la paume de ses mains ... Se refusant de la laisser saigner sans rien y faire, la jeune demie-Elfe ira même jusqu'à déchirer des lambeaux de sa robe, pour en faire un bandage providentiel. La capitaine était toujours aussi facilement gênée lorsque l'on s'occupait d'elle avec attention, d'ailleurs ... la plupart du temps elle repoussait les personnes susceptibles de l'aider ! Mais pas cette fois ... Puis, sans vraiment s'y attendre, la jeune femme sentira une douce chaleur l'envahir. Et pour cause, cette dernière se trouvait désormais dans les bras réconfortants de Lanae, Belle tentera de faire le vide dans son esprit ! Elle était trop en colère pour pleurer, et trop épuisée pour l'exprimer ... Dans tout les cas, cette tendresse passagère était la bienvenue. Ainsi donc, la capitaine se laissera également aller dans cet élan de bonté, puisqu'elle répondra au câlin de sa vis-à-vis, en entourant délicatement son cou par le biais d'une tendre étreinte ...

- Merci beaucoup Lanae, c'était là tout ce que j'avais besoin d'entendre ... Dira t-elle en laissant son menton reposer sur l'épaule de cette dernière.

L'approche des gardes sera une douloureuse écharde à ce court instant de répit ... Malheureusement, cela indiquait aussi qu'il fallait se presser ! Car rester sur le navire serait plus que crucial pour l'avenir de chacun ... D'ailleurs, les deux rescapés du brûlot en avait déjà pris conscience, à moins qu'ils ne profitaient du chaos ambiant pour se faire la belle ... Oh ils le pouvaient bien, étant donné que ce qu'il restait du Corivace était désormais amarré, la capitaine n'avait plus aucune raison de les garder captifs, il étaient donc libre ! Quant à son sauveur, la seule chose concrète qu'il lui adressera, ne sera que ce regard dépité ... Chose qui restera graver dans la mémoire de Belle pour des décennies ... Après quoi, il ajoutera se retirer dans ses appartements d'un soir pour aller rechercher ses biens, et ce, tout en faisant discrètement comprendre à Lanae de le suivre. La jeune femme n'avait rien contre cela, seulement ils n'auraient pas le temps d'engager la moindre conversation sans se faire arrêter par les gardes de la cité ! Ainsi donc, Belle en profitera pour donner ses derniers ordres au reste de l'équipage ...

- Écoutez moi tous ! S'écriera t-elle, afin de captiver l'attention de chacun. Nous avons fais notre route ! À présent, il est temps de penser à nos vies, et si vous restez sur le Corivace, vous serez perdus ! Et je ne veux pas de cela ! Je veux que vous viviez, et que vous soyez heureux ! Fondez une famille pour raconter vos gloires passées à vos futurs enfants ! Partez et dispersez-vous ... Mais sachez que vous serez à jamais dans mon coeur ! C'était le dernier ordre de votre capitaine ... PARTEZ !

Le moral des hommes frôlait le niveau de la mer, mais malgré ça ... Tous obéiront à Belle, et s'en iront en quatrième vitesse ! Après quoi, la jeune femme qui venait tout juste de se décharger de son titre, retournera auprès de la barre, puis s'assiéra juste à côté ... Abaissant ses paupières pour laisser libre cours à ses pensées, Belle imposera sa main gauche sur le volant du gouvernail ... Elle attendait les gardes. Pour elle, il était légitime qu'elle disparaisse en même temps que son navire ... De plus, si cela s'avérait nécessaire, elle couvrirait la fuite de Lanae et de son sauveur, et si elle y parvenait ... elle aura honoré sa dette au prix de sa vie ! La larme à l'oeil, Belle espérait que l'on ne fasse pas attention à elle, comme ça ... les adieux seraient bien moins douloureux ...

[Annonce : C'est ainsi que ce topique se termine, que chacun en crée un nouveau par rapport au lieu où il se trouve Exclamation]

~ Il est 0 heure 53 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Menace à bord du Corivace ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Menace à bord du Corivace ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: