AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Noah le Démon de l'Ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Noah le Démon de l'Ombre.   Jeu 22 Avr - 21:23





~Prénom : Noah.
~Nom : Deleska.
~Surnom : Démon de l’Ombre.

~Âge : 9 ans.
~Sexe : Masculin.
~Race : Humain.

~Lieu de naissance : Un village non loin de Nandis.
~Lieu où vous vous trouvez actuellement : Nandis.

~Classe : Elémentariste des ombres.
~Alignement : Chaotique Mauvais.

~Description Physique :





Noah est un très jeune garçon de 9 ans. Il mesure dans les 1 mètre 50 et a un poids qui reste dans la moyenne pour sa race et son âge. Il a des cheveux noirs et courts, qu’il laisse ébouriffé. Son regard change assez souvent. Pour être celui d’un petit garçon de 9 ans tout à fait normal ou celui d’un assassin sans pitié. Passant de l’inoffensif à l’agressif. Ses pupilles étant d’un noir d’encre dans l’obscurité et devenant légèrement mauve quand il y a de la lumière. Il n’a pas un corps musclé en raison de son jeune âge. Et porte en général une chemise blanche à manche longue. Surmonté d’un petit gilet vert foncé ou bleu clair à bouton blanc. Il a un pantalon bleu clair et court qui s’arrête un peu en dessous de ses genoux. Il enfile la plus part du temps des chaussettes blanches et porte de petites bottines noires en cuir. Voilà ce que l’on peu voir en apparence. Rien d’extraordinaire me direz-vous. Un garçon normal. Ou presque… En effet sous sa chemise on peu voir qu’il porte nombres de cicatrices. Des cicatrices qui marqueront à vie son torse. Franchement ; ce n’est pas quelque chose de très joli à voir. Des marques qui donneraient la nausée au plus endurcie des hommes. Son corps a subis beaucoup d’expérience dans son enfance. Quelque part, c’est un miracle que Noah ait put survivre avec tout se qu’il a subis. Même ses organes internes ont été touchés tant les expériences étaient poussées. Ses organes internes sont rafistolés un peu à la va vite. Comme si la nature avait fait cela par-dessus la jambe. C’est pourquoi il a une santé fragile. Même si en apparence il ne laisse rien paraître, chaque jour il souffre beaucoup. Parfois à tel point que, sans raison apparente, il vomisse une petite quantité de sang. Qui sait s’il pourra vivre longtemps ou non. En attendant, aucun guérisseur aussi talentueux soit-il n’a jamais réussi à rétablir l’ordre dans son organisme. Je vous laisse imaginer l’ampleur des dégâts…

~Description Psychologique :

Jeune garçon traumatisé dès son plus jeune âge, il n’y avait pas beaucoup de chance pour qu’il en ressorte quelque chose de bon. Noah est en effet habité par la haine, son principal trait de caractère. Et ce, envers tout se qui l’entour. Il n’a aucune estime ni même sympathie pour les autres. Même si son visage semble serein, au fond, il déteste tout le monde. C’est donc un profond solitaire qui aura du mal à s’intégrer à un groupe. Il n’hésitera pas non plus à trahir qui que se soit. De cette haine, découle aussi de la jalousie et du dégoût. Il est extrêmement jaloux que des gens puissent être heureux et vivre une vie pleine de joie. Jaloux de voir qu’ils ne souffrent pas autant que lui. D’autant plus qu’il n’avait rien demandé ni même fait quelque chose qui méritait cela. Dégoûté aussi de l’Humanité. En grande partie à cause des expériences magiques dont il a fait l’objet. Une étape de sa vie qui, comme vous l’aurez compris, l’a profondément changé en un monstre de fureur et de haine. Les douleurs ont étaient tellement grandes qu’à présent elle n’a presque plus aucune emprise sur lui. Il a donc un mental particulier et peu commun. Il est presque impossible de percer sa muraille de pierre à l’intérieur de son esprit. Sa haine est très bien gardée à l’intérieur de cette forteresse. Et il est très rare que la colère se lise sur son visage. Grâce à cela, et malgré sa haine, il arrive à maîtriser parfaitement ses sentiments. Et c’est aussi pourquoi il arrive à si bien jouer la comédie. Il serait capable de rire, de passer sa main devant son visage, pour que l’on puisse voir des larmes couler sur ses joues. D’ailleurs il s’amuse souvent de cette capacité qu’il a à changer ses expressions faciales. Et ce au dépends de toutes les personnes qui l’entourent. Ajouté à cela qu’il n’a pas de pitié et se délecte de la souffrance et du malheur des autres. Un être vraiment… Diabolique.

~Biographie et Histoire :

~Voir plus bas~

~Particularités propres à votre espèce :
Pas d’atout ni de défaut particulier.

~Ce qu'il aime :
En un mot, le Mal.
Il aime lire la douleur et le désespoir de ses victimes sur leur visage.
Les voir hurler et appeler à l’aide le fait jubiler.
Il adore aussi tuer lentement ses ennemis en les regardants dans les blancs des yeux.
D’autre part il aime aussi prendre le temps de s’amuser.
Il adore aussi jouer la comédie, un art où il excelle.
Et pour finir, il aime plus que tous ses seuls amis : les Ombres.

~Ce qu'il déteste :
Il ne supporte pas quand la situation n’est pas à son avantage.
Il n’aime pas du tout que ses proies lui échappent.
Il déteste voir des personnes insensibles à sa cruauté.
Il n’accepte pas que des gens puissent être heureux quelque part.

~Ses Peurs :
Redevenir une sourie de laboratoire.

~Arme : Pas la moindre.

~Signe particulier :
Ses traits de visage qui peuvent changer du tout au tout suivant se qu’il veux feindre.
Par exemple la tristesse, la cruauté, l’envi, le dégoût, etc…

~Points forts :
Noah est particulièrement doué dans sa manipulation des ombres.
C’est son plus gros point fort. En revanche il est très intelligent.
Et il n’agit jamais de façon irréfléchie. Sans oublier qu’il a un mental d’acier
et une résistance à la douleur impressionnante pour son jeune âge.
Sa détermination est aussi très grande.

~Points faibles :
Le principal problème de Noah est qu’il est très « malade ».
Il a également une faible force, agilité et rapidité physique.
Sa résistance extraordinaire à la douleur est aussi à double tranchant,
car parfois il ne se rend pas compte de l'ampleur de ses blessures.

~Pouvoirs :


Elémentariste d'ombre :

Des expériences magiques que Noah a subis, résulte une forme de magie relativement rare et peu utilisé. Cet enfant de 9 ans s’est vu attribué des pouvoirs sur le monde des ombres plutôt considérables. Et a su les maîtriser assez rapidement. De son entraînement, il maîtrise six effets distincts de sa maîtrise des ombres. Ces dernières sont toutes basées sur les mêmes règles fondamentales :

Il faut la présence d’au moins une ombre.
Donc les manipulations ne peuvent êtres utilisées
si l’on ne les discerne plus de l’obscurité.

Les manipulations de Noah gagne en efficacité
(en résistance à toute forme d’attaque physique et aussi en tranchant)
et gagnent également en portées lorsque les ombres
s’étendent sur de grandes zone (comme au couché du soleil).

Et inversement, moins les ombres
sont grandes ou rependues autour de Noah,
moins ses manipulations sont efficaces.

Si une manipulation est tranchée en deux,
le morceaux tranché, qui n’est pas relié à l’ombre initial,
disparaît sous forme de petites bulles.

Voici les six manipulations en question qu’il maîtrise :

~Manipulation des Ombres :
Ceci est le pouvoir basique de Noah. En se concentrant sur son ombre, le jeune garçon est capable d’en faire sortir toute sorte de chose. Des mains comparables à celles d’enfants afin de tenter d’entraver son ennemi. Il peu aussi en faire sortir des tentacules dont la pointe est aussi perçante qu’une flèche et dont le reste est aussi résistant que le plat d’une épée, du moins ce sont les caractéristique de ce pouvoir quand l’ombre de base est "normal". Car si jamais l'ombre de Noah disparaît d'une façon ou d'une autre, toutes ses manipulations sont automatiquement détruites. Pendant cette Manipulation des Ombres, Noah ne peut pas bouger aussi efficacement qu’à l’accoutumé. Et ce au risque que ses manipulations perdent brusquement en efficacité. Noah peut également lier des ombres entre-elles avec un fil d’ombre au sol afin de gagner en portés. Le lien ne peut-être tranché puisqu’il s’agit d’une ombre en apparence normal. En revanche si l’on approche la flamme d’une bougie de ce lien, ce dernier disparaîtra. Détruisant ainsi toutes les manipulations que Noah effectuait de l’ombre qui était liée.

~Dévore-Ombre:
Noah s’approche d’un être fraîchement mort et pose sa main sur l’ombre du défunt. D’une main ferme il agrippe l’ombre et la tire par la peau du cou sans difficulté, comme s’il s’agissait d’un chaton. Pour ensuite la dévorer comme une vulgaire cuisse de poulet. Cela a pour effet de régénérer son énergie vital ou magique. Tout dépend de la personne à qui appartenait l’ombre. Si s’était un guerrier, l’ombre le soignera physiquement. S’il s’agissait d’un mage, Noah soignera son énergie magique.

~Nuée Obscure :
Noah lève les mains en direction d’une ombre et la transforme presque instantanément en une nuée de Chauve-souris Obscure. Ces chauves-souris sont nombreuses, environs une trentaine. Séparées des unes des autres, ces Chauve-souris Obscure sont quasiment inoffensives. En revanche, en nuée elles sont capables de faire de gros dégâts à une personne. Et ce en mordant avec force grâce à leurs dents. Vous pouvez toujours tenter de les détruire. A vrai dire, seul un sort serait capable des les éliminer efficacement. Peut-être pas toutes mais une bonne partie. Et encore, il faudrait que le sort soit plus rapide qu’elles. Car ces chauves-souris sont rapide d’autant plus qu’elles volent je vous le rappelle. Il est donc assez difficile de les atteindre. Et ça l’est encore plus avec des flèches ou une épée. Le sort dure deux minutes. Ou moins si elles sont toutes détruites.

~Déplacement Secret :
Noah se précipite sur une ombre non humaine et saute à pied joins dedans. Et il disparaît à l’intérieur comme s’il s’agissait d’un point d’eau, des ondulations se propageant à la surface de cette ombre. Grâce à ces pouvoirs, le jeune garçon est en effet capable de rentrer dans des ombres qui ne sont pas humaines. Et de s’y déplacer. Sauf que dans les ombres, Noah peut atteindre aisément la vitesse d’un carreau d’arbalète. Il peut franchir de grandes distances du moment que l’ombre dans laquelle il a pénétrée touche d’autres ombres. Cependant il y a un temps limite de 1 minute. S’il reste plus longtemps, Noah risque de rester à jamais coincé dans une ombre. Pendant cette unique minute, l’élémentariste de l’ombre ne peut lancer de sort ou même essayer de toucher une personne. Il peut en revanche entendre et voir normalement se qu’il se passe dans le monde réel. De l’extérieur on ne remarquera pas de changement dans les ombres. Il ne peut utiliser ce Déplacement Secret qu’une seule fois par heure.

~Révolte des Ombres :
Noah se concentre pendant près d'une minute pour finalement tendre les mains vers une zone en face de lui. Dans cette zone toutes les ombres des êtres vivants s’animeront alors elles-aussi, comme leur maître. Elles auront exactement la même silhouette que celle des originaux, avec tout se qu’ils portaient sur eux ainsi que la même énergie vitale et magique au moment de la manipulation de Noah. La différence sera juste que les ombres animées seront toutes noires et que elles, elles sont muettes.
Et si vous croyiez que les ombres ne sont là que pour faire joli, vous vous trompez. Depuis votre naissance votre ombre vous suit. Sachez qu’elle a apprit à faire tout se que vous savez faire. Même la magie si vous êtes magicien. Et le pire, c’est que ces ombres ont pour unique désire de vous éliminer. Elles ont les mêmes faiblesses que vous mais aussi les mêmes points forts. Apprêtez-vous à vivre l’enfer car elles n’auront de répits que de vous voir à terre dans une marre de sang. Noah n’a en revanche aucun contrôle sur vos ombres. Plus il y a de personnes, plus ce sort est couteux en énergie pour le jeune garçon. La Révolte des Ombres dure deux minutes.

~Ombres Démoniaques :


Voici les Ombres Démoniaques. Reconnaissables entre-milles pour des érudits ayant passé leur vie dans des bibliothèques, Noah les a apprivoisés grâce à ses pouvoirs. Les livres disent qu’il s’agit d’ombre de défunts s’étant séparées d’elles-mêmes de leur maître sur le chemin de l’au-delà car elles voulaient encore profiter du monde des vivants et du sang de ses habitants. Elles auraient sombrée dans la solitude avant de devenir totalement indépendantes. Ses ombres auraient commis pas mal de meurtres à l’insu des êtres vivants. C’est pour cela qu’elles sont appelées Ombres Démoniaques. C’est ce que dit la légende. Mais personne ne sait vraiment la vérité, même Noah l’ignore. Après tout, les ombres ne parlent pas…

Voilà sans doute pourquoi Noah est surnommé Démon de l’Ombre. Il lui suffit de fermer les yeux un court instant pour les rouvrir ensuite et se retrouver instantanément entouré de ses seuls et fidèles amis. Les Ombres Démoniaques ne ressemblent plus du tout à quelque chose de vivant sur Astrune. Elles sont toutes en forme de tentacule plate. Avec une très grande rangée de dents partant de la pointe et s’étirant en longueur. Paraissant presque infinie. Les Ombres Démoniaques ont toutes de grands yeux rouges perçant l’obscurité. Pendant deux minutes, Noah est entouré d’Ombres Démoniaques obéissant au moindre de ses ordres. Plus les ombres seront grande ou nombreuses, plus il y aura d’Ombres Démoniaques. Ces dernières sont assez remarquables au combat. Leurs dents sont capables de trancher presque n’importe quoi. Arbre, mur, métaux. Ajouté à cela une grande rapidité d’action, il sera donc inutile d’envisager l’option de la fuite. Pas la peine non plus de se cacher car leurs yeux se lient à ceux de Noah, lui accordant un champ de vision incroyablement développé. Les Ombres Démoniaques n’ont que deux points faibles. D’une part elles suivent elles aussi les règles des Ombres expliquées plus haut. D’autre part, si leurs yeux sont crevés, elles disparaissent immédiatement. Malheureusement, nombreuses sont les Ombres Démoniaques, il y en aura toujours une pour remplacer l’autre. Vous ne ferez qu’en réduire le nombre qu’une seconde ou trois maximums. Il ne peut y avoir que six Ombres Démoniaques en même temps. Cette invocation nécessite aussi que Noah soit immobile. C’est sa manipulation la plus puissante et la plus consommatrice en énergie mental.



Note : Aucunes des invocations ne peuvent être utilisées en même temps.


~Capacités spéciales : Aucunes.
~Talent secret : Aucun.

~Ma couleur utilisée : Slateblue.
~Lien de votre inventaire : ~> Mon Inventaire <~
~Code : Approuvé par Elfwyn !
~Narrateur/P.N.J : Un PNJ sans doute.
~Statut : Terminé.


Dernière édition par Noah le Mer 28 Avr - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Noah le Démon de l'Ombre.   Mar 27 Avr - 18:21

~Biographie et Histoire :

L’histoire que vous allez lire n’est pas connu par beaucoup de personnes. A vrai dire, les seuls qui la connaissaient sont tous morts.
Peut-être ne devriez-vous pas la lire…
Je vois que vous êtes toujours là, serait-ce un brin de courage ou de l’inconscience ? Soit, puisque vous insistez, je vais vous la raconter, cette histoire sordide.



~ Prologue :
Une enfance tâchée de sang…

La première partie de l’histoire n’est relaté par aucuns textes, je me chargerais donc de vous le dire moi-même. Tout commença dans un village non loin de Nandis, il y a neuf ans de cela. C’était une petite bourgade qui vivait des récoltes et des haltes des voyageurs se dirigeant vers Nandis. En effet, Liande était la dernière étape où l’on se reposait avant d’arriver à Nandis. Environs deux-milles habitants devaient y vivre tout au plus.

C’est dans la nuit du Chaara 6 du mois de Gaïa, qu’un tout petit être vis le jour à Liande. Bien que l’accouchement ait été long et douloureux, Asréa Deleska a put mettre au monde son fils qu’elle nomma Noah avec l’accord de son maris, Valdur Deleska. Ce dernier aurait bien aimé recourir à l’aide d’un mage afin que sa femme ne souffre pas trop, mais ce mois-ci, les récoltes n’étaient pas suffisantes et les voyageurs se faisaient étrangement rares. Forte heureusement, il n’y avait pas eu de complication… Cependant, Astréa était inquiète. Elle aurait bien aimée accoucher un Philia ou un Oryi. Mettre au monde son enfant un Chaara n’était pas bon présage…



[…]


Quatre ans passèrent sans problèmes. Liande n’avait jamais autant respirée la vie. Vous savez, c’est le genre de village où tout le monde se connaît et s’apprécie. Une sorte de grande famille. Les hommes allaient travailler aux champs chaque jour. Pendant que les femmes s’occupaient de la ville. Et les Deleska ne faisaient pas exception à la règle. Pendant que Noah allait aider son père comme il le pouvait, Astréa, elle, s’occuper de tenir un stand en ville. Astréa était une femme très belle aux cheveux d’ébène. Ses yeux vert pomme avec son beau sourire mettait tout le monde de bonne humeur. Beaucoup d’hommes enviaient Valdur d’avoir une si jolie femme. Elle descendait apparemment d’une longue lignée de voyante célèbre pour avoir prédis de grands évènements. Cette femme avait également héritée d’un savoir faire pour créer des objets en tout genre afin d’attirer la chance ou éloigner les mauvais esprits. Croyez-le ou non, mais depuis qu’Astréa s’était installée à Liande, le petit village n’avait plus eu le moindre ennui fâcheux. Elle vendait justement ces porte-bonheurs aux voyageurs de passage. Valdur, lui, n’était qu’un paysan. La peau cuivré à cause du travaille sous le soleil, il avait les cheveux bruns et des yeux noirs. Le travaille des champs l’avait rendu fort et vigoureux.

Quant à Noah, il avait hérité de la bonne humeur et des cheveux de sa mère, et avait prit les traits de son père avec ses yeux. A trois ans il tentait déjà d’aider son père dans le travaille des champs. Il passait la majeure partie de ses journées avec lui. Lui apportant de l’eau quand il faisait trop chaud. Il apportait aussi les paniers remplis de fruit ou de légume au village. Et en fin d’après-midi, le petit Noah retrouvait sa mère. Elle lui faisait prendre un bain. Et lui apprenait à lire et à compter. Très vite Astréa se rendit compte que son enfant était très doué pour apprendre. Peut-être même était-il plus intelligent que la moyenne. Malheureusement, elle ne pouvait pas en être certaine, car il n’y avait pas d’école à Liande. Quoi qu’il en soit, les Deleska étaient heureux.



[…]


Deux ans passèrent. Liande était toujours en pleine prospérité. Seulement, une nuit, Astréa fit un rêve. Ou plutôt un cauchemar...

Pour la jeune femme, le cauchemar était assez confus. Mais elle en vit assez pour se réveiller en hurlant, couverte de sueur dans son lit. Valdur, se réveilla en sursaut et supplia à sa femme de lui raconter ces tourments. Mais cette dernière s’obstinait à répéter la même chose :

-Ce n’est rien… C’était un cauchemar.

Mais au fond d’elle, Astréa savait. Elle savait qu’elle avait ce don au fond d’elle, que son côté maternelle lui avait léguée. Et elle savait que ce cauchemar n’était pas que pure fiction…


Le lendemain matin, le Khole 7 d’Anemos, Astréa demanda qu’exceptionnellement, Noah passe la journée avec elle. Ni voyant pas d’inconvénient, Valdur la laissa faire et partit comme d’habitude aux champs.

-Pourquoi tu voulais que je reste avec toi aujourd’hui maman ? Demanda le petit Noah, âgé de six ans à présent.

Et elle répondit en passant sa main dans ses cheveux avec un grand sourire :

-Ho c’est peut-être parce que mon petit homme me manquait !

Et le petit garçon explosa alors de rire car sa mère la chatouillait sans lui laisser de répit. Noah était très fière d’avoir Astréa pour mère. Après tout, n’était-elle pas la plus belle du village ? Mais aujourd’hui le petit garçon et sa mère ne passèrent pas leur journée au stand, comme Astréa avait l’habitude de le faire. Non, elle le conduisit plutôt chez eux. Et sortit un grand sac en toile, qu’elle renversa sur la table. De nombreux petits cailloux de toutes les couleurs roulèrent sur le meuble en bois vernis.

-Aujourd’hui, je veux que tu fasses quelque chose pour moi, Noah.

-Qu’est-ce que j’peux faire pour toi maman ?! Fit-il tout heureux de pouvoir lui être utile.

-Tu es un gentil garçon, lui dit-elle avec un grand sourire, je voudrais que tu prennes chacune de ces pierres dans tes mains et que tu les sers bien forts les unes après les autres. Et si à un moment donné, tu te sens particulièrement bien, je voudrais que tu me le dises.

Le petit garçon acquiesça et s’exécuta sous les yeux attentifs de sa mère. C’est de nombreuses minutes plus tard que Noah se mis à sourire béatement sans raison apparente.

-Ca y est maman !

-Très bien, ouvre ta main, répondit-elle sereinement.

Noah s’exécuta et sa mère et lui purent voir que la pierre était de couleur bleu tirant légèrement sur le violé. La pierre brillait faiblement, comme si une luciole était enfermée à l’intérieur.

-Ceci Noah, est une Pierre de Cœur. Je veux que tu la garde précieusement sur toi. Entends-moi bien, je veux que jamais tu ne te sépare d’elle. Les Pierres de Cœurs sont très rares. Ce sont des pierres qui rendent heureux et attire la chance. N’essaye pas de l’échangeait avec une autre. Les Pierres de Cœurs n’appartiennent qu’à une seule personne. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?

-Oui maman ! Répondit-il enthousiasmé de son nouveau cadeau.

Il lui sauta au cou en la serrant bien fort tout en répétant « merci » aux oreilles d’Astréa. Elle l’embrassa sur la joue et le déposa à terre.

-Allé, va voir ton père et montre lui ta nouvelle trouvaille, fit-elle en souriant.

Noah acquiesça et s’apprêta à quitter la maison lorsque sa mère lui demanda de revenir pour lui faire un gros câlin. Noah resta plusieurs minutes dans les bras de sa mère. Il ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas le laisser partir.

-Maman… Dit-il au bout d’un moment, pourquoi tu pleure ?

-Rien… c’est rien mon chéri, répondit-elle en s’essuyant les joues, allé va. Cours voir ton père. Tu dois lui manquer.

Noah s’exécuta et partit à toute allure voir son père. Peut-être n’avait-il jamais courut aussi vite. Sa main droite dans sa poche serrait de toutes ses forces sa Pierre de Cœur. Il sentait que quelque chose n’allait pas. Mais il courait le plus vite possible pour retrouver son père. Les herbes des Grandes Plaines lui arrivaient à la taille. Puis le petit garçon arriva enfin aux champs. Il trouva son père, entrain de labourer la terre et s’écria enjoué :

-Papa, papa !! Regarde ce que m’a donné maman !

Valdur leva la tête en s’essuyant son front et s’approcha de son fils pour se mettre à sa hauteur afin de mieux voir se qu’il voulait lui montrer. Il regarda la pierre avec étonnement et souris à son fils.

-Ta mère te gâte vraiment trop, dit-il avec un petit rire.

Il releva la tête et blêmit tout à coup.

-Papa … ? Qu’est-ce que tu as ? Demanda Noah, étonné.

Il rangea instinctivement sa Pierre de Cœur et se retourna. De là où venait Noah, de grandes fumées noires s’envolaient haut dans le ciel. Les fumées venaient de Liande !

-Valdur ! Fit alors un autre paysan non loin de lui, c’est sans doute un incendie, les femmes doivent avoir besoin d’aide. Allons-y.

Valdur fit signe de la tête qu’il avait compris. Il regarda son fils l’air grave et lui dit d’un ton sérieux avec un peu d’inquiétude :

-Noah, écoute-moi bien, il va falloir que tu te comporte en homme. Tu vas attendre bien sagement ici. L’incendie à l’air d’être grave alors ne bouge surtout pas. D’accord ? Je viendrais te chercher, ne t’en fait pas.

-Mais papa…

-Il n’y a pas de mais qui tienne ! Tu m’as compris ? Coupa-t-il durement.

Des larmes coulèrent des joues de Noah, il hocha de la tête. Son père le prit dans les bras un court instant, puis Valdur s’en alla avec les autres hommes pour aider les femmes.


Noah obéit bien sagement à son père. Il ne bougea pas pendant de très longues minutes. Il observait le village de loin. L’incendie n’avait pas du tout l’air de s’éteindre. Au contraire. Le feu se rependait de maison en maison et la fumée noire s’épaississait. Le petit garçon serrait bien fort sa Pierre de Cœur, pleurant en silence.

Lorsque, au bout d’une bonne heure, Noah aperçut des personnes du village entrain de courir en sa direction. L’enfant, qui s’était assis pour passer le temps, se releva et fit de grand signe aux personnes. Mais ces dernières semblaient regarder derrière elles. Et elles semblaient terrifiées. C’est alors que Noah aperçut que les villageois étaient suivis. Le petit garçon ouvrit de grands yeux. Etait-ce des bandits, des Gnolls ? Le petit garçon n’en avait pas la moindre idée, il n’y connaissait rien après tout. Il voyait en revanche que les fuyards tombaient l’un après l’autre. Alors Noah fit la seule chose qu’il pouvait faire. Il se mit à courir. Cependant, il ne vit pas qu’une racine était plus haute que les autres. Et ce fut le trou noir…

Noah fut réveillé par la pluie. La mémoire fut longue à se remettre en route. C’est au bout de plusieurs minutes qu’il reprit ses esprits et se releva brusquement. Sa Pierre de Cœur était toujours dans sa main. Il n’y avait plus de fumée du côté du village. Noah se mis donc à courir en direction de Liande. Son cœur battait la chamade. Il était inquiet. Quelques minutes plus tard, Noah arriva au village. Se qu’il vit le l’obligea à s’arrêter net. Il fut tant choqué qu’il en laissa tomber la Pierre de Cœur qu’il serrait si fort depuis tout à l’heure. Bien qu’il allait bientôt faire nuit, le petit garçon voyait très bien se qu’il s’était passé. Liande n’avait plus rien de la petite bourgade joyeuse et pleine de vie. Bien au contraire. Tout avait brûlé. Une odeur de sang flottait dans l’air. Et pour cause, nombres de villageois gisaient dans les rues, leur tête détachée de leur corps.

-MAMAAAAAAAN !!! PAPAAAAAAA !!! Se mit à hurler Noah alors que ses yeux se noyaient de larme.

Il se mit à courir en direction de sa maison. Evitant soigneusement les marres de sang, les têtes et les corps des villageois. Il reconnu de temps à autres des amis des oncles ou des tantes. Mais il ne s’arrêta pas. Lorsqu’il parvint chez lui. Ou du moins se qu’il en restait. Il n’y avait plus grand-chose. Tout était noirci. La pluie semblait vouloir purifier Nandis. Noah avait beau essayer de se comporter en homme, il ne pouvait s’empêcher de pleurer. Il se retourna et découvrit alors un corps. Le cœur de l’enfant ne fit qu’un tour. Les restes d’une femme étaient étalés là. Elle avait les mêmes habits que sa mère. Non ce n’était pas possible. Il s’approcha du corps sans tête. Il savait que s’était-elle. Personne d’autre au village n’était habillé comme ça.

Noah n’osa pas s’approcher d’avantage du cadavre. Lorsque, en leva la tête, il aperçut une tête non loin du corps de sa mère. La tête était face à lui, mais Noah ne discernait pas le visage, il était cachait par des cheveux noirs. Le jeune garçon de six ans retint sa respiration et s’approcha de la tête. Il tomba à genou pré d’elle. Et approcha sa main tremblante pour enlever les cheveux qui lui empêcher de voir le visage. Il étouffa un cri. Il s’agissait bien d’Astréa. Ses yeux étaient clos et on aurait dit qu’elle souriait. Sa peau était restée blanche, en dépit de ses cheveux noirs tâchés de sang. Des larmes silencieuses et traîtresses coulèrent de ses yeux. Il hésita, puis au bout d’un instant, il approcha ses mains tremblantes et prit délicatement la tête pour la serrer contre lui. Pendant de très longues minutes il se balança lentement d’avant en arrière en murmurant d’une façon saccadée : « ma-man ».

Il se releva ensuite, toujours en tenant soigneusement la tête de sa mère. Il revint là où il avait laissé tomber sa Pierre de Cœur et dit à voix haute :

-Pardon maman… je l’ais laissée tomber.

Il la repris et la fourra dans sa poche. Noah ne savait plus quoi faire. Il était trempé et frigorifié. Son monde tout entier venait de s’effondrer. Il n’avait plus de parent, plus de maison. Ni même de village. Alors il fit la seule chose qu’il pouvait faire, attendre en restant assis. Peut-être voulait-il se laisser mourir de faim et de soiffe. Le ciel était toujours aussi gris et il pleuvait toujours autant, sinon plus. Noah resta de longues heures ainsi, assis en tailleur, la tête de sa mère posée au creux de ses jambes. Il caressait frénétiquement ses cheveux, comme lorsqu’il le faisait avant…


~ Chapitre I :
Un nouvel avenir de douleur.

Après le massacre de Liande, et bien des heures plus tard, Noah fut trouvé par des survivants du massacre. S’était une chance inouïe que l’enfant ait survécue au génocide. Et encore plus qu’il soit tombé sur des rescapés de village.

Une fois l’enfant convainque de laisser la tête de sa mère au village, une petite caravane s’en alla en direction de Nandis. Le voyage dura une journée. Pendant toute la durée du voyage, Noah n’ouvrit point la bouche, et resta blottit dans un coin de la charrette en bois. La pluie s’intensifiait chaque heures, se qui rendit le périple encore plus pénible. Noah n’avait plus l’envi de vivre. A quoi bon si s’était pour tout perdre en un instant ?

Bientôt, Nandis put être vue à l’horizon. Redoublant d’effort, la caravane atteignit la ville, à bout de force, quelques heures plus tard, au petit matin. Les rescapés furent accueillis par le gouverneur en personne. Un homme de Liande parla au nom de tous. Vultinien fut bien surpris de l’histoire qu’on lui racontait là. Nandis avait toujours eu de très bonnes relations avec ses villages en périphérie. Il ne pouvait donc pas les laisser comme ça. Il offrit donc du travaille aux rescapés afin de recommencer leur vie. Et c’est alors que le gouverneur posa les yeux sur l’enfant.

-Lui reste-t-il une famille ? Demanda-t-il au porte-parole du groupe.

-Non mon Seigneur, il a perdu ses parents lors de l’attaque ainsi que toutes les personnes qu’il connaissait.

Noah ne réagit pas lorsqu’on se mit à parler de lui. Il serrait de toutes ses forces sa Pierre de Cœur. Il avait le regard vide et ne semblait plus rien espérer de la vie.

-Hmm, je vois... fit alors Vultinien au bout d’un moment. Je vais le placer dans le meilleur orphelinat de Nandis.

Ici encore, Noah avait eu beaucoup de chance. Le meilleur orphelinat de la plus grande ville d’Astrune était réputé pour accueillir les orphelins surdoués. Beaucoup de personnes importantes au jour d’aujourd’hui venaient de ce bâtiment…


[…]


Les jours et les semaines passèrent rapidement. Noah démontra rapidement qu’il avait de très grandes aptitudes mentales. Malgré son retard parce qu’il n’avait pas était scolarisé pendant son enfance, il obtint les meilleurs résultats de l’année sans difficulté. Le petit garçon ne retrouvait toujours pas son sourire d’avant l’attaque. Il parlait de façon laconique et n’éprouvait pas le besoin de jouer avec les autres enfants. Il préférait étudier. Il avait besoin de comprendre. S’était peut-être pour sa qu’il avait rattrapé en un rien de temps les autres enfants. Noah ne savait pas trop se qu’il voulait faire de son avenir. Mais une chose était sûr, il voulait apprendre, devenir quelqu’un d’important et aider les autres. Il ne voulait plus jamais que quelqu’un d’autre ne vive se qu’il a vécue.

Mais quelque chose d’inattendu se produisit. Le jour de son septième anniversaire, alors qu’une petite fête était donnée dans l’orphelinat, une femme habillée d’une toge blanche vint discuter avec la directrice de l’établissement. Puis elle se présenta à Noah en se disant être une magicienne du nom de Chitrine. Noah fut frappé par sa ressemblance avec sa mère. Le regard de la mage était en revanche beaucoup plus sérieux qu’Astréa. Elle était aussi plus vieille d’une dizaine d’années. Et avait les cheveux un peu plus clairs. Mais la ressemblance en restait surprenante.

Quoi qu’il en soit, elle lui proposa des études particulières. Une sorte d’entrainement afin de développer des capacités magique. Lorsque Noah lui demanda pourquoi lui, Chitrine lui répondit en disant qu’il était un garçon très intelligent. Et qu’elle recherchait des personnes comme lui. Alors le jeune garçon accepta. La magicienne lui expliqua que les études dureraient deux ans et qu’il reviendrait ensuite à l’orphelinat. Et c’est ce jour-ci que le jeune orphelin quitta le centre d’accueil. Il monta en compagnie de Chitrine dans une voiture et perdu subitement connaissance une fois à l’intérieur...


Khole 2 Gaïa (après-midi),

C’est après tant d’années de recherche que nous allons enfin pouvoir tester nos hypothèses. Le sujet se nommant Noah est au centre du projet MDO (Magie De l’Ombre) visant à développer une manipulation de l’ombre de la part d’un Humain. Nous l’avons emmené aujourd’hui dans ce qui nous servira de laboratoire. Un entrepôt quelque part dans les Docks. L’équipe qui s’occupera du projet MDO sera composé de cinq magiciennes : Dénève, magicienne-guérisseuse ayant développée des techniques de soin extraordinaire, elle est un maillon important dans ce projet ; Il y a aussi Sophia, elle est sans contexte celle qui contrôle le mieux le flux magique dans le groupe, elle est quasiment capable de le voir et de le sentir ; Clare Elfe érudite, ses connaissances des ouvrages elfique nous sera sans aucun doute précieuse ; Iréne, cette dernière est habitée d’une très grande quantité de magie, sans doute plus que nous quatre réunis ; Et enfin moi-même, Chitrine, je serais la coordinatrice de l’équipe, celle qui sera chargé de faire avancer le projet MDO. Dénève est entrain d’examiner Noah pour voir s’il est en bonne santé. Si tout se passe bien, nous commencerons ce soir.


Khole 2 Gaïa (soir),

Notre premier test ne fut pas très concluant. Nous-nous sommes rendu compte à tel point ce que nous envisagions était complexe. Nous avons allongé le sujet sur une dalle en pierre surélevé. Et avons aussi enchaîné ses jambes et ses mains pour éviter tous mouvements gênant. Nous avons tenté la première expérience en formant un cercle autour du patient avec les quatre autres magiciennes. Ensuite, nous avons utilisés des incantations elfiques, comme l’avait suggérée Clare. Cela eu pour conséquence de causer la mort du patient au bout de trois minutes à peine. Selon Sophia, le flux magique était tel que les organes n’ont pas supportés la pression, et auraient éclatés les uns après les autres : le poumon en premier suivit de tous les autres pour finir par le cerveau, ce qui mit immédiatement fin aux souffrances de l’enfant. Dénèves est entrain de reconstituer Noah. La technique étant totalement mauvaise, nous allons passer la nuit à tenter d’en trouver une meilleure. Nous prendrons ensuite trois jours de congé de façon à se que Dénèves puisse se reposer. Pendant ce temps, l’enfant sera enfermé dans une salle vide dépourvu de fenêtre et de la moindre chose lui permettant de mettre fin à ses jours.


Chaara 6 Gaïa,

Aujourd’hui, nous avons repris les tests. Nous avons étés obligées d’assommer l’enfant. Ce sal gosse m’a mordue au poignet dans l’espoir de s’échapper. Forte heureusement, Iréne a réussit à neutraliser tout mouvements de la part du sujet d’un seul geste. Nous avons donc mis en place une nouvelle technique. Bien qu’on soit encore loin de réussir le projet MDO, nous avons bien avancé dans nos recherches. Nous avons put déterminer qu’il serait plus efficace d’utiliser un pentacle plutôt qu’un simple cercle. Nous avons utilisés aussi d’autres incantations. Plus complexe et plus consommatrice en énergie. Cette fois-ci, le test a duré deux heures et demi. La dernière demi-heure s’étant déroulée dans des conditions insoutenables. Iréne a dit qu’elle n’avait plus d’énergie pour faire taire les cris de l’enfant. Ceux-ci se sont donc amplifié jusqu’au moment où le ventre de l’enfant s’est brutalement entaillé libérant une quantité de sang incroyable. Heureusement, Dénèves a encore une fois sauvé le sujet. Je reste ébahi devant les capacités régénératrices de cette magicienne. Iréne a besoin de récupérer. Nous reprendrons donc plus tard. Pendant que l’équipe se reposera, je partirais en quête d’un artefact qui pourrait se révéler utile pour notre projet.


Oryi 13 Gaïa,

Enfin ! J’ai réussis à mettre la main à sur un artefact qui était anciennement utilisé par les mages qui habitaient cette ville maintenant invisible. Ce ne fut pas chose aisé, j’ai faillis y laisser un bras et la raison avec ça. Quoi qu’il en soit, maintenant, nous pourrons intensifier la fréquence de nos expériences. Cette relique est un joyau ancien qui double nos capacités magiques. Une vraie merveille. Aujourd’hui nous avons put faire deux expérience en une journée ! Malheureusement, le sujet est quand même mort à la fin de ces deux tests. Mais notre progression dans le projet MDO ne devrait que fructifier. Ce qui a de merveilleux dans tout ça, c’est que nous ne sommes même pas fatiguées. Sans doute allons-nous continuer nos tests pendant la nuit. Un lourd et long travaille nous attends. Il va nous falloir nous armer de patience et de minutie.



[…]


Phobos 14 Anemos,

Cela fait longtemps que je n’ais pas rendu-compte de nos avancées. A vrai dire, ces dernières semaines sont passés si vite. Ce joyau est vraiment fabuleux. Il nous a permis de travailler presque en permanence. Nous ne dormions que très peut, mais cela n’était pas très important. Et comme prévu, notre avancée a été fulgurante. On avance vite, mais il nous faudra encore beaucoup de temps je pense. L’enfant cris de moins en moins. Apparemment, il serait entrain de former une sorte de résistance à la douleur. D’après Dénève, il a enduré une soixantaine de mort. Des morts lentes et douloureuses. Les vingt dernières seraient à cause du sang qui pénétrerait dans les poumons et causerait une mort par asphyxie. Il va falloir que nous réglons se problème. Cette mort prématuré nous empêche de progresser dans le projet MDO. Je laisse une semaine de repos à l’équipe. Nous en avons bien besoin.



[…]


Khole 12 Pyros,

Je commence à me demander si ce projet n’était pas une erreur. Ou tout du moins le sujet n’est peut-être pas bien choisi. Depuis le Phobos 9 du mois de Vita, nous avons beaucoup avancé c’est vrai. Mais l’enfant perd en résistance physique. Ses défenses immunitaires sont au plus bas. Malgré les soins de Dénève, les morts de Noah sont de plus en plus tôt. Nous empêchant totalement d’avancer. Nous somme dans une impasse. Clare est partie pour un long voyage pour consulter la grande bibliothèque de Lalwende. Puisse l’immortel sagesse des Elfs nous venir en aide. Cela nous oblige à mettre un frein à nos expériences. C’est l’investisseur du projet MDO qui va taper du poing sur la table... Je vais devoir encore une fois faire preuve de tact et de patience. J’espère que nous ne faisons pas une erreur. Si tout se passe bien, dans un mois ou deux nous pourrons passer à la troisième étape.

Jusqu’à maintenant, nous n’avons fait qu’essayer différentes méthodes afin de pouvoir introduire correctement le fruit de notre première étape. Il suffit que nous fassions une erreur, juste infime, pour que le travaille des vingt dernières années soit foutu par terre. Nous n’avons pas droit à l’erreur. C’est pourquoi nous essayons d’envisager toutes les précautions possibles et imaginables. De façon à se que tout se déroule comme il le faut.

Mais nous devrons aussi insérer une source naturelle de magie en ce corps humain. Comme le fait parfois la nature en donnant naissance à des bambins qui sont déjà habités par la magie. Il faut également que le flux traverse parfaitement le corps tout entier de l’enfant sans qu’il n’y ait ni rupture ni fuite dans son réseau magique. Peut-être aurions nous dû attendre qu’un enfant magique naisse. Si seulement l’investisseur nous avait laissé plus de temps à l’époque. Nous n’en serions sans doute pas là…


Philia 10 Vita,

Clare est enfin rentrée de son voyage. Et avec elle, une plante de sa forêt natale qui a de grandes vertus médicinales. Dénève n’en revenait pas lorsqu’elle vit cette plante. Selon ses calcules, la plante combinée à ses soins, devraient être suffisant afin d’achever le projet MDO. Après tant d’années de travaille, nous apercevons enfin une lueur à l’horizon. Nous allons pouvoir reprendre le travaille. Dans environ un mois, normalement, nous pourrons entamer la troisième étape.



[…]


Oryi 8 Gaïa,

Nous y voilà, la deuxième étape est enfin achevée. Après tant de dur labeur. L’enfant bénéficie désormais d’une source d’énergie magique en tout point comparable à celle d’un mage adulte. Il a également un très bon fluide magique. Nous avons aussi finis nos préparatifs. Tout est fin pré pour le commencement de la troisième étape. Il va falloir que nous soyons toutes en pleine forme. Car une fois commencé, nous ne pourrons plus nous arrêter. Le corps de Noah tien bon, et cet artefact de la ville invisible aussi. Nous avons toutes nos chances. Je laisse une bonne semaine de repos. Car après cela, un mois et demi de travaille nous attend. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. J’espère que nous ne fonçons pas droit dans le mur…


Chaara 1 Anemos : Aujourd’hui, nous commençons l’étape n°3 du projet MDO.


Phobos 9 Nero,

Nous avons finis. Mais à quel prix... Tout s’est passé parfaitement bien pendant tout le mois d’Anemos. Heureusement il n’y a eu aucune complication. La deuxième phase de l’étape n°3 demandant moins d’énergie, nous avons instaurées un changement. L’une de nous se reposait pendant toute une journée et venait ensuite en remplacer une autre le lendemain. Comme cela, le flux magique n’a pas été perturbé, ce qui nous aurait valu un échec sans précédent. Cependant, lors de la troisième phase de cette troisième étape, se que nous redoutions le plus est arrivé. Ne pouvant plus s’autoriser de remplacement lors de cette troisième phase, nous avons dû terminer au plus vite la dernière étape, tous ensembles. Les quatre derniers jours ont été un enfer. Noah a réussit à se défaire de son bâillon et s’est mis à hurler à la mort. Troublant ainsi notre concentration, et, par la même occasion, le flux de magie qui était instable.

Jamais de ma vie je n’avais entendu un cri aussi effroyable. Je n’ose imaginer la douleur qui devait tenailler cet enfant. C’est d’autant plus effrayant que, durant les derniers mois, Noah avait développé une immunité quasi-totale à la douleur. Certes il mourrait toujours, mais il ne criait plus et ne pleurait plus du tout. Comme nous l’avions imaginée, la douleur qu’exposait la troisième phase de cette dernière étape, dépassait l’entendement. D’où la précaution du bâillon. Apparemment insuffisante. Nous aurions dû travailler d’avantage sur ce point. D’autant plus qu’une fois la phase 3 débutée, il nous était impossible de bouger ne serait-ce que d’un bras.

Nous avons luttées contre la fatigue. J’ai bien cru que ma tête allait exploser. Mais une n’a pas survécue. Iréne est morte. Sans doute à cause de la fatigue et de la déconcentration, la malheureuse s’est trompée dans l’incantation que nous répétions depuis des heures en boucles. Et ce que nous avions lu dans les livres Elfique n’étaient en rien un mensonge. Son erreur à bien faillit nous coûter la vie à toutes. A cause de la perturbation du flux magique et de son erreur, Irène perdue subitement conscience. Et tout son être fut totalement aspiré en quelques secondes à peine devant nous, impuissantes. Il ne reste de lui que ses habits. Même son essence magique a totalement disparue. Forte heureusement, nous avons réussis à couvrir le sifflement de cette aspiration et les hurlements de Noah. J’ai bien cru que j’allais mourir. Je n’imaginais pas un seul instant qu’il était possible de finir la troisième phase à quatre.

Le projet MDO arrive bientôt à son terme. Il ne reste plus qu’à aider Noah à manipuler son nouveau pouvoir. Dénève a dit qu’elle s’occuperait de le soigner totalement plus tard. Son énergie étant au plus bas, elle était incapable de s’en occuper maintenant. C’est donc avec Sophia et Clare que je m’occuperais de l’éducation magique de cet enfant.

Paix à ton âme, Iréne.


Extraits des Mémoires de Chitrine.


~ Chapitre II :
Une adoption inattendue.
Un changement irrévocable.

Je m’excuse de n’avoir pus vous conter moi-même ce passage de l’histoire. Je n’avais pas le cœur à vous expliquer toutes les atrocités qu’avait subi Noah.

Nous sommes désormais le Philia 5 du mois de Pyros. Beaucoup de choses ont changées depuis les derniers écris de Chitrine. En effet, Noah a suivis l’entrainement du groupe de magicienne. De toute façon il n’avait pas le choix. C’était ça, ou le faire sous la contrainte. Les nouveaux pouvoirs du jeune garçon semblaient dépasser toutes les attentes de leur projet. Chitrine le nomma très vite, à leur supérieur direct, comme étant un prodige de l’ombre. Mais Noah ruminait sa vengeance depuis le tout début de sa séquestration. Un jour, il saisit sa chance et tua une à une les quatre magiciennes en prenant soin de les affronter séparément. Puis il retourna de lui-même à l’orphelinat où il fut recueilli une nouvelle fois.
Aujourd’hui donc, un visiteur demande à voir le petit Noah en personne…


-Monsieur le Gouverneur, qu’elle surprise de vous voir ici… murmura l’enfant incrédule.

-Noah, mon cher Noah, cela me fait plaisir que tu te souviennes de moi. Je suis venu pour te proposer quelque chose.

-Qu’est-ce ? Demanda-t-il méfiant.

Il resserra sa main sur sa Pierre de Cœur qui était restée avec lui à travers toutes ces épreuves… Il resta sans voix lorsque le Gouverneur lui proposa de bien vouloir rejoindre sa famille. Cela impliquait deux choses. La première étant que Noah allait retrouver une famille. Et la deuxième était que Noah hériterait sans doute des pouvoirs de Vultinien à sa mort. Puisque ce dernier n’avait pas d’enfant. Le jeune garçon accepta donc sans hésiter. Bien qu’il ait des réticences à avoir une nouvelle famille, Noah était déterminé à sortir de la misère et à se faire une place en ce monde.

Noah s’habitua très vite à sa nouvelle vie qui changea d’ailleurs du tout au tout. La rumeur d’un enfant à la villa du gouverneur ne laissa pas Nandis indifférente. Beaucoup de personne voulait voir le jeune garçon. C’est pourquoi, assez rapidement, Vultinien et Noah firent des apparitions en publique ensemble. Cela en devint même fréquent. Tout le monde savait que Noah venait de l’orphelinat le plus prestigieux de Nandis. Mais personne ne savait d’où venait réellement l’enfant. S’était même l’une des questions qui obnubilait le plus la population de Nandis. Ou tout du moins, ceux qui s’intéressaient à la politique.

On confia également le soin de l’éducation du jeune garçon à un précepteur elfique. Cet Elf était un érudit du nom de Mëilenka ayant vécue au moins une vie d’Homme tout entier. Ce dernier fut étonné du potentiel de son nouvel élève. Et grâce à son nouveau précepteur, Noah put apprendre quantité de chose sur Astrune qui n’aurait même pas imaginé au par avant. Vultinien se comportait en père respectable à son égare. Il ne le força pas à l’appeler « Père » ni quoi que ce soit d’autre. Noah préférait l’appeler « Monsieur ». Cela pouvait paraître étrange, mais il ne pouvait prononcer ce surnom sans penser à son père biologique. Les nouveaux pouvoirs du jeune garçon lui plaisaient beaucoup aussi. C’est pourquoi, il continua de s’entrainer en secret presque chaque jour.

Noah put donc épanouir pleinement. Mais un jour et sans raison apparente, Noah vomit une petite quantité de sang en plein repas entre son père et lui. Inquiet, et malgré les contestations du garçon, Vultinien convoqua son meilleur médecins qui se trouvait être un mage. Après un bref analyse, le magicien fut sans appel. Le garçon de 8 ans était salement amoché de l’intérieur. Bien que son état semble stable, son organisme restait fragile. Contrairement à ce que l’on aurait put croire, cela ne détériora en rien les relations entre le gouverneur et son fils adoptif. Au contraire même. Le gouverneur convoqua plusieurs guérisseur afin d’aider son fils. Tout ce qu’ils purent faire s’était d’améliorer un peu l’état du corps de l’enfant. Il était impossible qu’il recouvre son état originel. Du moins, avec les connaissances actuelles d’Astrune.

Les jours passèrent sans briser le quotidien qui s’était installé. On fêta le neuvième anniversaire de Noah deux mois après son adoption environs. A partir du mois d’Anemos, Noah se mit à faire des sorties nocturnes. Personne ne se doutait qu’il sortait la nuit. Et c’était principalement grâce à ses pouvoirs. Il sortait au début pour visiter la ville. Puis petit à petit, Noah se surpris à agir en secret afin d’aider son père dans différentes affaires. Il traquait et tuer les personnes qui menaçait Nandis. Comme des assassins, des personnes soupçonnait d’être des vampires et beaucoup d’autres choses. C’est ainsi que petit à petit, des affaires furent résolu sans la moindre raison apparente, au grand étonnement de Nandis. Puis l’on donna un surnom à ce « justicier masqué ». Ou plutôt, était-ce les organisations secrètes vivant dans la citadelle qui le lui en donnèrent un. Celui de Démon de l’Ombre. Un surnom prit très au sérieux par beaucoup de voleur, d’assassin et même de vampire. Et aussi par quelques personnes impliquées dans le marché noir.

C’est vers la fin du mois de Pyros que tout changea. Comme à son habitude, Noah visitait le bureau de son père afin de déterminer qu’elle affaire il allait régler pendant la nuit. Sauf que cette fois-ci, le jeune garçon tomba sur les mémoires de Chitrine qu’elle tenait lorsqu’elle faisait ses expériences pour le projet MDO. C’est donc en quelques secondes, comme un éclair foudroyant, que Noah fit le rapprochement entre les expériences dont il avait fait l’objet et le gouverneur Vultinien. Ce ne pouvait être que lui, le « responsable » que citait Chitrine dans ses mémoires. Beaucoup trop de faits dans le passé prouvaient qu’il s’agissait bien de lui. Ce ne pouvait-être des coïncidences. Comme le fait qu’il ne s’était pas étonné de ses malles formations au niveau de son organisme. Ou encore plus simplement qu’il l’ait adopté une fois le projet MDO achevé. Cette dernière réflexion fut renforcée par la découverte d’une lettre qui était adressée à Chitrine. Noah la parcourus en diagonal et les quelques mots à la fin du parchemin le terrassèrent.

Citation :
[...] Le projet MDO aura pour but final de créer un hérité, magique et puissant, capable de gouverner et de faire prospérer Nandis

Le Gouverneur, Vultinien.

La lettre était même signée par son père adoptif. Ainsi donc, ils croyaient que Noah n’était qu’un vulgaire objet. C’est à partir de ce jour que le jeune garçon bascula totalement vers la haine. Il se rendit compte ce soir là, à qu’elle point sa soiffe de vengeance n’était pas satisfaite. Il avait crue l’avoir noyé lorsqu’il avait tué les magiciennes qui l’avaient torturé. Mais en faite non. Celles-là, n’étaient en faite que des pions. C’est ainsi, que Noah haïs la race Humaine.

Le lendemain matin, l’enfant se fit porter pâle et resta « enfermé dans sa chambre ». En faite il était à l’extérieur à chercher une personne en particulier. Un assassin plus précisément. Qu’il trouva après plusieurs heures de recherche. Et c’est ainsi qu’il commandita l’assassina de son père adoptif. Non pas qu’il n’avait ni le courage ni la puissance de le tuer. Mais plus afin que son nouveau plan ne soit pas en péril. Ce dernier consistait à prendre les commandes de Nandis, comme prévus. Et de l’anéantir de l’intérieur. Sans que personne ne se doute de son implication dans cela. Il était donc essentiel que Noah ne soit pas responsable directement dans le meurtre de son beau père. Des mages auraient put sentir son essence magique et remonter à lui. Même si cela impliquait une grande coïncidence, il était hors de question de courir le moindre risque…

Nous sommes aujourd’hui le 2éme jour du mois de Vita. Le plan de Noah est désormais en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3350
MessageSujet: Re: Noah le Démon de l'Ombre.   Lun 3 Mai - 18:26

Bonsoir Noah,

Après plus d'une heure de lecture, je puis enfin rendre mon verdict ... Et ce dernier est ... PERFECT ! C'est très très bien écris, et détaillé, exactement comme j'aime. Une histoire prenante du début à la fin accompagnée d'une intrigue excellente. Heureux de voir que Vultinien demeure le beau salaud que j'avais imaginé xD. Mais qui t'a dis de commanditer MON assassin ? xD. Enfin bref, tout ça pour te dire que j'ai adoré ton histoire ainsi que ton personnage qui a de bien bonnes raisons que d'être ainsi.

Quant aux pouvoirs et autres, rien à en redire, bien que de faire attention à ne pas trop abuser avec ton ultime, car tu connais le châtiment, et que tu es souffert les mille morts pour l'obtenir ne changera en rien cette règle ^^

Ainsi donc je puis te dire que tu es validé, d'où le mot "PERFECT". Ainsi je t'encourage à aller signer le pacte afin de finir dans le "Fourre tout" vu que tu n'es pas encore dirigeant ^^

Bienvenue sur les Sept Destinée Noah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Noah le Démon de l'Ombre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noah le Démon de l'Ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: