AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Une tentative d’enlèvement…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une tentative d’enlèvement…   Sam 19 Sep - 12:51

Iliya allait poser une autre question à l’Oracle quand soudainement elle se retrouva debout, devant la grande porte de sa demeure. Ses courbatures et sa fatigue avaient toutes deux disparues. La jeune Elfe observa autour d’elle et trouva Harian deux pas à côté d’elle.

*Aurais-je rêvée… ?* se demanda-t-elle songeusement.

Le regard que lui portait son majordome lui fit comprendre qu’elle n’avait pas rêvé. Lui aussi se souvenait de se qu’il venait de se passer.

-Madame Hondia ? fit une voix.

Interloquée, la jeune princesse sortit de ses pensées et se rendit compte qu’une calèche l’attendait. L’homme qui la conduisait la regardait d’un air inquiet. Harian s’approcha d’elle et lui murmura à l’oreille :

-Mademoiselle, il semble que nous soyons revenus dans le passé, nous devons nous rendre chez le gouverneur. Vous en souvenez-vous ?

-Apparemment tu n’as pas tord…

La calèche était plutôt sobre. Elle était tirée par deux chevaux. Et elle portait les armoirie du gouverneur de Nandis. On ouvra une porte de la calèche et installa un petit marchepied. Iliya ne se fit pas attendre plus longtemps et monta d’un pas gracieux dans la voiture. Suivi de pré par Harian. On ferma la porte et le cochet fit avancer l’attelage.

-Mademoiselle, racontez-moi se qu’il s’est passé.

Iliyasviel paraissait songeuse. Devait-elle le lui en parler… ? Elle se décida finalement, se remémorant les paroles de l’Oracle comme quoi Harian était un simple fidèle dépourvue de courage.

-J’ai parlée avec une Oracle. Celle-ci a répondu à mes diverses questions. Les réponses ne te regardent absolument pas, fit-elle sèchement.

-Bien, Mademoiselle.

Les pavés n’étaient pas tous bien installés dans les rues de Nandis. Tant et si bien que la calèche était un peu secoué en tout sens. Mais quelque chose ne tournait pas rond… Ils n’étaient pas au bon endroit.

-Harian, où sommes-nous ?

Ce dernier observa dehors après avoir soulevé un rideau de velours qui cachait la vue du dehors.

-Mademoiselle, je crains que nous nous sommes fait avoir. Nous sommes dans les quartiers pauvres !

L’Elf devint plus blanc que blanc. Iliya compris que l’Oracle n’avait pas tort. Gardant un calme déconcertant, la jeune princesse soupira de lassitude. Iliyasviel souleva le rideau de velours opposé à celui d’Harian et observa dehors. Il avait raison. L’état des lieux était déplorable de plus on y voyait plusieurs mendiants et bohémiennes. La jeune Elfe rabaissa le rideau et observa son majordome.

-Bien, tu vas retourner à notre demeure. Notre véritable calèche doit nous attendre. Signal mon enlèvement et guide la garde avec tes sens Elfique afin de me retrouver. Tu as compris ?

Harian dégluti lentement avant d’acquiescer d’un signe de tête. En une fraction de seconde il ouvrit la porte aussi silencieusement que les déplacements d’un chat et sauta. Iliya souleva le rideau qui cachait la vue à l’arrière de la calèche. Harian était déjà loin. Courant aussi vite qu’il le pouvait. Iliyasviel ne se faisait pas trop de soucis pour son majordome. Les Elfs étaient tous beaucoup plus rapide que les Humains. Il ne lui arriverait rien. Non, à présent, il fallait tâcher de rester en vie. Les minutes passèrent lentement. Puis la diligence s’arrêta. La cochet descendit de son poste et alla parler à quelqu’un. Grâce à son ouïe Elfique, Iliya put comprendre très distinctement se qu’il lui dit :

-Elle est ici et ne se doute de rien. Qu’a dit le maître ? murmurait-il à quelqu’un.

-Nous devons la lui amener vivante, répondit une voix de femme.

*Pas de doute possible, je me suis bien faite enlevée…* songea l’Elfe, imperturbable.

Elle avait imaginée un plan pendant que la calèche était toujours en marche. Et elle décida de le mettre à exécution. Iliya ferma les yeux et créa un clone aqueux juste à côté d’elle en puisant dans l’humidité présente dans l’air. Ce dernier prit les couleurs de la princesse et fini par lui ressembler avec exactitude. Puis elle lança d’une voix distincte en feintant l’impatience :

-Cochet, que se passe-t-il ?

Iliyasviel se blottit contre la paroi de la calèche où la porte allait être ouverte. Son clone, lui, était assis là, les mains posé sur ses genoux. Il y eu des bruits de pas précipités et la voix du cochet lui répondit :

-Nous sommes arrivés Madame. Veuillez descendre, le gouverneur vous attend.

Mais quelque chose ne tournait pas rond. Comment pouvaient ils savoir que le Gouverneur l’avait convoquée. Harian lui avait montré la lettre qui avait été scellée par le cachet de Nandis. Suspicieuse, il lui avait juré que s’était lui qui l’avait ouverte et quand arrivant elle était scellée. Et l’Oracle lui avait dit qu’il ne lui mentirait pas. Cela voulait donc dire que quelqu’un de la guilde des voleurs, travaillait pour le Gouverneur de Nandis. Elle n’eut pas le temps de réfléchir d’avantage que l’on ouvra la porte. Iliya ordonna mentalement à son clone de descendre. Le plus discrètement possible, la princesse observa la scène en soulevant très légèrement le rideau de velours. Ils se situaient dans les Docks, les Quartiers pauvres étaient derrière eux à présent. Le cochet était accompagné d’une personne encapuchonné. Iliyasviel devina qu’il s’agissait de la femme avec qui il avait parlé. La jeune Elfe ne détectait aucune essence magique dans leur corps respectif. Ils n’y verraient donc que du feu. Même si pour un magicien, il aurait été tout aussi difficile de devinait qu’il ne s’agissait que d’un clone.

Le clone aqueux venait de poser le pied sur le pavé quand cinq personnes encapuchonnées l’encerclèrent. Tous dégainèrent des dagues. C’est alors que l’homme qui jouait le rôle du cochet s’exclama d’une voix triomphante :

-Hahahahahahaha. Qu’elle imbécile cette princesse, il cracha sur les bottines blanche du clone d’Iliya puis il poursuivit, ces Elfs, ils devraient tous être exécutés en place publique !

La femme avec qui il avait parlé ordonna d’un ton sec :

-Emparez-vous d’elle.

C’est alors que les cinq personnes encapuchonnées se jetèrent sur son clone. A la stupéfaction générale, le clone d’Iliya se liquéfia en une seconde. L’élémentaliste de l’eau se concentra alors pour bénéficier de l’effet de surprise. Le liquide qui avait servit de clone se dirigea à grande vitesse sur le cochet et bloqua ses voix respiratoires en formant une bulle d’eau autour de sa tête. L’homme se débattit furieusement, peine perdu. La femme qui semblait être la dirigeante des opérations hurla alors :

-Pauvres imbécile, vous n’avez pas prit la bonne ! Fouillez la calèche, elle est peut-être encore dedans !

Alors que le cochet tombait à terre, inconscient a cause du fait que son cerveau était resté trop longtemps sans oxygène, Iliya ordonna à sa bulle d’eau de s’emparer d’un autre voleur. Ce qui se produisit une seconde plus tard. Au totale il y avait donc encore six personnes qui en voulait à la princesse. Il allait falloir la jouer serré. Iliyasviel se concentra et créa en trois secondes cinq clones à des points divers non loin de la diligence.

-Madame ! Regardez, elle est là ! s’exclama la voix d’un des hommes encapuchonnés.

-Non ! Se récria l’autre, elle est ici !

Pendant ce temps, une deuxième personne venait de tomber à terre, inconscient elle aussi. Iliya ordonna à sa sphère d’eau de traquer une troisième proie sans toute fois viser la seule femme du groupe.

-Se sont peut-être des clones ! Regardez à l’intérieur de la calèche ! S’exclama la femme. Kolu attention derrière toi !

Mais trop tard, la bulle d’eau d’Iliyasviel s’était emparée d’une troisième victime. C’est alors que la porte de la calèche s’ouvrit à la volé.

*Merde* songea Iliya.

Elle avait mis trop de temps à sortir de la calèche. La tête d’un homme apparut alors dans le champ de vision de l’Elfe. Mais celle-ci l’accueilli à bras ouvert en projetant dans ses yeux à une vitesse très élevé des gerbes d’eaux. L’homme encapuchonné, prit au dépourvue ne put stopper l’attaque et les toute petite bulles d’eaux crevèrent littéralement les yeux du voleur. Sous le choc, il se mit à hurler tout en tombant finalement en arrière. Au même moment, deux de ses clones aqueux s’étaient modifié en bulle d’eau et s’étaient emparés des voies respiratoires de leur agresseur respectif. Iliyasviel sortit précipitamment de la calèche. Et observa que la troisième victime de sa première bulle d’eau venait de tomber à terre. En tout, il y avait trois inconscient entre la vie et la mort. Un homme au sol se tenant le visage en hurlant de douleur car ses yeux étaient crevée. Et deux autres voleurs qui tentaient de se débattre contre les sphères aqueuses. Il ne restait plus que la femme encapuchonnée encore debout et indemne. Iliyasviel la dévisagea d’un regard glacé. Son visage était impassible. L’élémentaliste rassembla ses deux clones restant. Deux d’entre eux étant entrain d'asphyxier deux hommes et un aillant était vaincu. Alors que ses deux clones entouraient Iliya, les deux hommes venaient de tomber à terre. C’est alors que la princesse du royaume perdu se mit à éclater d’un rire glaçant. Iliyasviel voyait que la jeune femme serrait des poings.

-Allons allons, lança la jeune Elfe, si tu te rends, il ne te serra fait aucun mal. En revanche… si tu refuse, je jouerais encore avec toi…

Iliya observait du coin de l’œil l’homme qui hurlait encore de douleur. Ce dernier n’était pas pré de s’en remettre. Enervée par tout le boucan qu’il faisait, Iliyasviel ordonna à un de ses clones d’écraser la tête du pauvre homme à coup de pied. Pendant ce temps, Iliya observa ses réserves d’énergie. Ces tours de passe-passe lui avaient coûtés pas mal d’énergie. Elle allait devoir réfléchir consciencieusement à se qu’elle allait faire.

-Alors, qu’elle est ta réponse ? demanda la jeune Elfe avec un sourire de jouissance tandis que l’un de ses clones assénait des coups de pied répétés au tout nouveau aveugle.

Pour le moment, Iliya menait la dance, mais cela allait-il durait ? Si elle ne s’emportait pas dans son combat, Iliyasviel avait prévu de capturer la jeune femme et de la livrer à la garde afin de mener un interrogatoire. De plus, Harian n'allait sans doute pas tarder à revenir avec la garde, qui eux, seraient à cheval. Mais tout n’allait sans doute pas se passer comme prévue…
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   Sam 19 Sep - 22:38



Le matin s'annonçait d'action dans un recoin de Nandis, le fameux gang de la dague ensanglantée avait encore prévu un sale coup, mais pas des moindres cette fois si, puisqu'il était question d'enlever une jeune princesse répondant au prénom de Iliyasviel, une brève description fut donnée à toutes les personnes faisant partis du complot. À la base il était question de demander une rançon, mais même après reception de l'argent ne pas lui rendre sa liberté et l'envoyer tout droit sur l'archipel de Tësnu où elle ferait une excellente esclave du plaisir, d'ailleurs la promesse d'une telle offrande aux pirates fut prononcée de la bouche même du maitre de la guilde. De cette façon ils pourraient nouer une alliance de longue durée et qui serait très bénéfique pour les deux parties. Néanmoins il fallait d'abord l'enlever puis la ramener à bon port, et pour cela le fondateur de la dague ensanglantée mandata sa meilleure pisteuse pour lui mettre la main dessus. Isnylia, une jeune femme au tempérament de feu mais toujours juste, c'est pour cette unique raison qu'il dut lui mentir sur ses véritable intentions, ainsi quand la pisteuse entra dans la pièce principale pour recevoir ses instructions, tout les rires se turent et la conversation se lança.

- Haaaa Isnylia, toujours aussi ponctuelle à ce que je vois !

- Oui mon Roi, que puis je faire pour vous être utile ?

- Directement au but hein, bien, il suffit de procéder à un enlèvement d'une personne de très haut rang, six de mes hommes t'accompagneront lors de ta mission !

- Excusez moi mon roi, mais j'ai l'habitude de mener toutes mes opérations en solitaire.

- Je le sais, mais pas cette fois si, car ça va se passer dans moins de trentes minutes !

- PARDON ! Et comment suis je sencée réussir avec si peu de temps et d'informations ?

- Pas de ce ton là avec moi Isnylia, contentes toi de réceptionner l'enfant royale lors de son arrivée sur les docks et de me la ramener, inconsciente de préférence !

- Il en sera fait selon vos ordres !

La jeune femme n'avait aucun renseignement sur sa cible si ce n'était que son apparence qui lui sera dévoilé par l'un des hommes qui l'escortait, sinon elle progressait à l'aveuglette, et elle avait horreur de ça. Hélas ce qu'elle ignorait, c'est que son roi pour qui elle était entièrement fidèle voulait la congédier pour l'éternité car elle était une gêne pour sa sombre organisation. À plusieurs reprises des missions où il fallait vraiment se salir les mains échouèrent lamentablement à cause d'elle, car malgré son métier pas très saint, elle avait un coeur juste, cette dernière c'était allié à ces bandits car ça lui offrait un meilleur champ d'action pour rendre justice, mais elle était loin de se douter qu'on voudrait l'envoyer à une mort certaine. Même les six hommes qui l'accompagnait ne savait rien de ce qu'il se préparait, en faite le roi des voleurs avait bien monté son coup, car il en savait beaucoup sur la petite princesse en question, ainsi que ses pouvoirs, Isnylia ne pourra jamais se sortir de ce guêpié.

La jeune femme rejoindra rapidement l'endroit où devait arriver la calèche contenant sa cible, elle avait un mauvais pressentiment mais elle se tiendra tout de même à ses directives qui lui sera interdit de bafouer. Il restait encore dix minutes à patienter, et durant ce temps Isnylia ressongeait à son entrée dans la grande salle, pourquoi tout le monde riait et dés qu'elle fut remarquée, plus rien ? D'habitude on se fichait de sa présence pour ce genre de chose, très soupçonneuse la jeune femme tentait au mieux de cacher son angoisse, une main sur la garde de son épée courte, quant à l'autre, laissée libre pour faire des gestes rapides afin de mettre son embuscade à exécution par exemple. Cette dernière était tellement perdue dans ses pensées que le temps passa plus vite que prévu, et très vite elle en sera retiré par le bruit des sabots des chevaux percutants les pavés de la grande rue. Sans attendre Isnylia ordonna à tout le monde de se tenir prêt, mais là aussi quelque chose ne collait pas, pourquoi l'envoyer elle plus six hommes pour receptionner une simple enfant ? La jeune femme n'aura pas très longtemps à attendre pour avoir la réponse à sa question.

Lorsque le carrosse s'arrêta, le faux cochet signala à sa passagère qu'elle était arrivée et que le gouverneur l'attendait; le mensonge aussi grotesque de ce balourd fit sourire Isnylia du coin des lèvres. Cependant quand la porte s'ouvrit une jeune fille aux airs de sainte en descendit, sa vue donnait plus à la jeune femme l'envie de la prendre dans ses bras plutôt que de lui donner un coup sur sa face, mais sa mission lui martelait sans cesse l'esprit, alors elle ordonna aux hommes embusqués de s'emparer d'elle, elle avait dans l'idée de se montrer des plus douces avec sa cible, après tout ce n'était qu'une enfant. Puis, tout à coup cette dernière se liquéfia littéralement, étonnée voir même choquée de voir cela, Isnylia donna des directives sans même réfléchir, sans doute à cause de ce qu'elle venait voir, alors ne voulant pas perdre la face devant ses laquais, elle décida de jouer les durs en ordonnant si et là. Hélas peine perdue, les uns après les autres trouveront la mort dans des conditions presque ridicule tellement sa paraissait simple à l'enfant, alors quand cette dernière se posta juste en face d'elle avec encore deux autres comme elle, Inylia comprit, elle comprit qu'on s'était joué d'elle, ainsi la seule réponse qu'elle saura lui donner à sa question sera assez inattendue.

- Me rendre ? Ca sera pas demain la veille petite, mais j'ai surtout remarquée que je m'étais faite avoir en beauté, pas par toi, mais par mon supérieur, apparemment il voulait que tu me tues, même si c'est ton intention ça ne serait pas gagné, quant à moi je ne tue pas d'enfant, et à présent ma mission à changé, alors plus question de t'emmener où que ce soit, à présent libre à toi de vouloir ou non continuer les hostilités, mais te faire du mal n'a jamais été dans mes intentions.

Isnylia n'avait pas trop d'espérence, cela se voyait que cette gamine se donnait un malin plaisir à faire mourir des gens, alors ses explications seront certainement vaines. Mais même si elle devait mourir elle sera au moins restée honnête jusqu'au bout. De plus elle avait repéré laquelle de trois était la bonne, puisqu'elle transpirait légèrement et elle venait de parler, les clônes étant fait d'eau ne risquaient pas d'émettre ce genre de son, ça aurait été beaucoup trop complexe à réaliser. Donc, toujours sa main droite sur la garde de son épée, Isnylia attendit patiemment la réponse de cette dernière, ou encore sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   Jeu 1 Oct - 20:24

Iliyasviel attendait là, les bras croisés. Cette jeune femme semblait un peu plus dégourdit que les autres. Iliya observa son adversaire d’un air songeur. C’est alors que la jeune femme lui répondit. Sa réponse prit quelque peu au dépourvue la jeune princesse. Apparemment elle n’avait nullement peur d’elle. Dans un premier lieu cela l’offusqua. Rare était ceux qui osaient la regarder dans les yeux et qui de surcroit ne lui demandait pas grâce. Puis au file de la réponse de la jeune femme, Iliyasviel s’aperçus qu’elle pourrait tirer avantage de la situation. Voir même plus si affinité… La jeune Elfe avait remarqué son petit mouvement des yeux sur ses clones et elle. Il aurait fallu être un imbécile pour ne pas savoir laquelle des Iliyasviel était la bonne. D’un geste de la main, la jeune Elfe fit disparaître les deux clones. Il ne restait plus aucunes traces d’eux si ce n’est que le sol pavé était à présent mouillé. Iliya soupira en levant un peu les épaules tout en essuyant une vilaine goute de sueur sur sa tempe gauche.

-Les combats ne sont plus intéressants quand la victime ne demande pas grâce…

La petite Elfe s’avança vers la jeune femme, ses bottines blanche claquant doucement sur les pavés. Iliya avait retrouvée son air adorable et angélique. On pouvait voir qu’elle n’avait plus l’air malicieux dans ses yeux qu’elle avait quand elle prenait plaisir à combattre. Bientôt elle fut à 1 mètre de la jeune femme.

-Nous avons un ennemi commun si je comprends bien. Je te propose deux choses. La première étant que nous pactisions ensemble contre la ligue des voleurs.

Iliyasviel marqua un court silence en posant sa main gauche sur l’épaule droite de son interlocutrice. La jeune Elfe l’observa et avisa alors sa main posée sur la garde de son épée. Iliya n’aurait pas de mal a faire quelques pas sur le côté afin d’éviter un coup d’épée.

-La deuxième chose, reprit-t-elle toujours avec un ton cordiale, c’est que je suis lasse des hommes. Il me faut une présence féminine, comme… une dame de compagnie. Je te propose de travailler pour moi.

Iliyasviel s’écarta alors de la jeune femme tout en se dirigeant vers un de ses agresseurs au sol. Une telle nouvelle aussi juteuse devait perturber son interlocutrice.

-Ho bien sûr, vous serez bien payé pour assurer ma protection et me tenir compagnie.

Elle se baissa pour ramasser une dague dans le dos de l’homme mort devant elle et effleura le bout du couteau. Visiblement cette femme était courageuse, une qualité que n’aurait jamais Harian. Et puis elle n’avait pas mentit, une femme de compagnie serait plus qu’agréable. Iliya se retourna subitement en jetant en arrière la dague qu’elle tenait il y a quelques secondes :

-Mais j’y pense, se que je suis sotte, je me nomme Iliyasviel von Hondia, et vous, comment vous prénommez-vous ?

Décidément, ces temps-ci elle se laissait à désirer. Oublier les règles de courtoisie ne lui arrivait que très rarement pourtant. Même si elle connaissait probablement son nom, il fallait toujours décliner son identité avant de demander celle d’un autre. Iliyasviel la regardait dans les yeux, qu’allait-elle dire ? Refuserait-elle son alliance et sa proposition de travailler pour elle ? Au qu’elle cas il faudrait qu’elle la capture. Enfin… On verra bien…
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   Jeu 1 Oct - 22:46



Isnylia n'avait pas bougé d'un poil durant tout le temps qu'elle avait parlé, ainsi que pendant les réponses de la jeune fille, d'ailleurs cette dernière lui tournait autour tout en veillant à ne pas provoquer de réaction soudaine de la part de son bras tenant la garde de son épée. Cependant après avoir fait disloquer ses clones l'enfant lui fit une proposition que n'importe quel idiot des bas quartiers aurait accepté, mais Isnylia n'avait pas se genre de caractère, et encore moins se laisser embourgeoiser, ce type de vie n'était pas du tout fait pour elle. La jeune femme garda néanmoins un visage impassible au fur et à mesure de ses mots de façon à ne pas montrer son dégout pour la richesse. Puis lui tenir compagnie ? Elle avait vu ça où elle ? la voleuse n'était pas une chose et ne comptait certainement pas le devenir, et ce, quel que soit le visage ou bien l'âge de son interlocutrice. Par contre une seule chose dans cette alliance lui serait profitable, la puissance de sa magie élémentaire pourrait peut être leur permettre de prendre d'assaut la guilde des voleurs et ainsi se venger de l'offense qui lui avait été faite. Isnylia restait tout de même incertaine quant à l'issue d'un tel engagement, son esprit libre ne supportera pas longtemps les demandes agaçantes d'une gamine pourrie gâtée depuis le berceau, bien sûr là elle jugeait sans même connaitre, mais après ce qu'elle venait de voir il y avait de quoi se poser des questions, alors elle ne chercha même pas à l'interrompre et la laissa terminer tout ce qu'elle avait à dire jusqu'à ce qu'elle fasse sa présentation. La jeune femme n'avait jamais eu confiance en personne, c'était pour cela qu'elle ne lâchait pas la garde de sa lame, cependant elle lui répondra tout de même mais sur un ton bien moins cordial que la fille royale avait pu avoir à son égard, il faut dire qu'elle n'avait pas la distinction des classes aussi.

- Pour une gosse royale vous manquez de courtoisie, à commencer par le tutoiement que vous avez eu pour me désigner ! Puis qu'est ce qui vous fait croire que j'accepterais de travailler pour vous ? Je ne suis pas comme vous le croyez, et je vis très bien en solitaire, sinon je mènerais pas cette existence de chasseuse de prime !

La franchise était sa qualité première, la vérité était son seul langage, chose qui serait pas forcément au goût de son interlocutrice, mais peu importe, ainsi elle lui démontrait qu'il n'y avait pas que les riches qui avaient du savoir vivre, car malgré tout elle restait très honnête et respectueuse envers la demoiselle. Bien sûr avant de lui dire sa décision elle jouait carte sur table, elle se refusait à la moindre méprise sur son sujet, c'est pourquoi elle reprit la parole mais toujours sur un ton sec mais pas menaçant pour autant.

- En effet je ne vous cacherais pas que nous avons désormais un ennemi commun, c'est la seul intérêt que j'aurais à accepter de m'allier à vous, dans une campagne vengeresse contre le roi bandit ! Donc voici ma proposition, et après à vous de voir si ça vous convient ou non ! Isnylia se tut quelques secondes tout en balayant les alentours des yeux avant de reprendre. Je suis d'accord pour une alliance de quelques jours à vos côtés, mais en aucun cas je ne serais votre chose, dites vous bien que c'est uniquement pour faire la peau à ce salopard qui s'est joué de moi, c'est la seule chose qui nous unie, d'ailleurs je ne vous cache pas que c'est plus votre puissance que votre personne qui m'intéresse !

La jeune voleuse avait été dure sur ses derniers mots, mais au moins Iliyasviel savait à quoi se tenir pour le moment. Peut être changerait elle d'avis plus tard, mais pour l'instant elle restait fermement cambrée sur ses positions. À présent c'était à son tour de se présenter et ensuite lui demander si elle était d'accord sur les nouveaux termes de leur arrangement.

- Bien, revenons en aux bonnes manières, je me nomme Isnylia Houlini, pas besoin de vous creuser la cervelle je suis certaine que vous n'avez jamais entendu parler de moi. Je vous demanderais aussi de ne pas m'en vouloir que d'être aussi revêche, mais je pense que lorsque ma vengeance sera accomplie ça ira mieux, alors d'avance je m'excuse. Si vous êtes d'accord avec ma proposition je vous incite à faire comme moi !

Isnylia sortie alors son épée, puis, d'un geste vif elle se trancha sa paume de main afin d'en faire jaillir le sang avant de la tendre en direction de la jeune fille, elle devrait faire le même geste si elle voulait lui serrer, c'était de cette unique manière que la voleuse scellait un contrat avec une personne, son manque de confiance la forçait à avoir recours à des moyens aussi sanglants. Maintenant restait à voir si la gamine allait être d'accord avec cela, tant par la proposition que par le geste à faire pour lui serrer la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   Ven 2 Oct - 20:31

La réponse ne se fit pas attendre et fut bien sèche aux oreilles Elfiques de notre princesse. Iliyasviel faillit s’emporter devant tant de manque de savoir vivre. Mais étonnamment, elle sut garder son calme. On pouvait juste remarquer une flamme d’agacement dans ses yeux rouge sang. Une flamme d’agacement passagère cependant.

-Pourquoi te montre-tu si vulgaire ? Qui est tu pour me parler sur ce ton pauvre insolente femme des rues ? Je te rappelle que tu fais partit des gens qui veulent mon or et ma mort. Ce n’est peut-être pas toi directement qui en voulait à ma personne, mais tu as servit une personne qui, elle, me voulait préjudice. Alors pourquoi te vouvoierais-je ?

La voix d’Iliya avait été sèche et irrespectueuse. Il est évident que dans une conversation mondaine elle n’aurait jamais parlé ainsi. Iliyasviel détestait qu’on lui manque de respect.

-Cependant, reprit-elle d’un ton songeur, j’aime ton impertinence, ta hardiesse et ton entêtement. Tu as de la chance, aujourd’hui je me montre clémente et tolérante.

En faites ce n’était pas tout à fait juste, mais ça, la voleuse n’avait pas besoin de le savoir. De toute façon elle l’avait sans doute deviné. L’Alliance qu’Iliya voulait créer y était pour beaucoup dans le fait que la jeune femme était toujours en vie entrain de lui parler sur un tel ton. Par la suite, la voleuse lui dit qu’elle était d’accord pour une alliance de quelques jours mais que cela s’arrêtait à là.

-Ma chose ? répéta-Iliya incrédule. Qu’elle nom hideux pour une dame de compagnie. Nous ne parlons visiblement pas la même langue. Soit, comme tu le voudra. Je te laisserais le choix à la fin de notre Alliance. Comme tu m’auras aidé je te laisserais probablement la vie sauve, ajouta-t-elle d’un air incertain.

Mais le fait que s’était ses pouvoirs d’élémentaliste de l’eau qui intéressait la jeune voleuse, n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Iliyasviel nota cette information, on ne sait jamais, des fois que ce soit utile à l’avenir. Ainsi donc la voleuse se nommait Isnylia Houlini. Un bien joli nom aussi chantant que le sien. Iliya le répéta avec sa langue elfique comme elle le faisait à chaque fois lorsqu’elle entendait un nouveau nom. C’était un pur réflexe. Cela se retrouva encore plus joli. Iliyasviel se mit à sourire, pour une raison qui devait semblait obscure à la voleuse. Ce nom lui plaisait mais en effet, comme elle l’avait dit, elle ne l’avait jamais entendu auparavant. Par la suite Isnylia sortie son épée et trancha sa paume de main. Iliya voyait où elle voulait en venir.

*Quelles pratiques barbaresques !* s’écœura la princesse.

Iliyasviel ne s’était encore jamais automutilé, et les blessures qu’elle avait subit se comptaient sur les doigts d’une main. Ne pouvant certainement pas soulever une épée qui devait sans doute faire son poids, la petite Elfe alla chercher une autre dague par terre et se retourna ensuite vers la voleuse. A contre cœur elle s’entailla un peu la paume droite avec une grimace de douleur. Puis elle serra la main entaillée d’Isnylia avec la sienne. Alors que leur sang se mêlait, Iliya fit d’une voix solennelle :

-Je m’engage à respecter cette Alliance temporaire et à te protéger si tu te trouve en danger jusqu’à ce que ce pacte prenne fin. Et toi ? Que promets-tu ?

Iliyasviel n’avait qu’une parole, et ne la donnait que très rarement. A vrai dire elle n’aimait pas trop les engagements, mais elle les respectait toujours. Et elle n’avait pas besoin d’une pratique aussi physique… Mais sa tolérance du jour lui avait intimé de faire ce… rituel. Il ne restait plus qu’à voir ce qu’allait fait Isnylia. Lorsqu’elles eut finies le pacte, Iliyasviel retirera sa main et fera cicatriser sa petite blessure avec son Eau Guérisseuse. La jeune élémentaliste avait fait exprès de faire une petite blessure afin que la cicatrisation ne lui demande que très peu d’énergie. Mais même en faisant cela, Iliya sentit que son énergie magique n’était pas au plus haut. Serait-il judicieux de prendre d’assaut le QG des voleurs dans son état… ? Isnylia avait sans doute lu sa question silencieuse, sans doute ne tarderait-elle pas à lui répondre. Désormais, la garde ne devait plus tarder. Une idée vint surgit soudainement dans l’esprit de la petite. Peut-être pourrait-elle demander de l’aide du Gouverneur de Nandis afin de mettre un terme aux agissements des voleurs. Mais cela allait sans doute necessitait une retraite temporaire et une couverture pour Isnylia… A cette idée, un sourire s’étira sur ses petites lèvres. Elle allait peut-être devoir jouer à la maman en fin de compte. Afin d’être crédible devant la garde qui allait arriver d’une minute à l’autre. Enfin, rien n’était dit. Qu’allait-il se passait ?
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   Sam 3 Oct - 4:18



Isnylia ne manqua pas de faire les gros yeux lorsque la gamine lui parla sur un ton des plus hautains, elle insolente ? Froide peut être, mais il fallait pas en rajouter, avant qu'elle ne la tutoie elle lui avait parler normalement, donc il fallait un peu se calmer là. En tout cas la jeune voleuse n'ajoutera rien pour le moment à ses remontrances sarcastiques, néanmoins, malgré qu'elle avait râlé, elle accepta le contrat de la jeune femme sans y apporter de modification, ainsi elle démontra sa loyauté en faisant tout de même le geste qui semblait ne pas du tout lui plaire pour enfin lui serrer la main. Puis, quand ce fut chose faite, elle lui posa une question limite stupide après tout le discours qu'elle venait de lui faire. Cependant il y eut un silence de plusieurs minutes au lieu d'une réponse directe, sur cela Iliyasviel pouvait remarquer qu'elle n'avait pas la main mise sur cette personne qu'était Isnylia, elle avait toujours été une effrontée mais aussi très rancunière, il était clair qu'elle achèverait le roi de l'ombre de ses propres mains, par exemple en l'étranglant afin de l'empêcher de respirer jusqu'à ce que mort s'en suive, elle en avait vu des traitres dans son existence, mais là c'était le bouquet, alors après avoir fait quelques rondes tout en se frottant sa main blessée contre sa tunique elle se décida tout de même à répondre à la gamine d'une voix rauque.

- Femme des rues ? C'est donc comme ça que tu me vois ? Et bien comme ça on est quitte car moi je te vois comme une poupée de vitrine dans un musée, il faut pas y mettre les mains et passer son temps à l'admirer tout en payant le droit de passage. J'ai déjà incendier beaucoup de ces endroits, je te laisse donc deviner la suite ! Isnylia était même rancunière sur les mots, chose qu'elle démontra instantanément avant de se taire quelques secondes pour reprendre son sérieux. Ce que je promet ? Mais ma pauvre enfant je viens de te le dire, et tu as même accepté les termes à l'instant, et rabâcher les choses ce n'est vraiment pas une de mes vertus, alors fouille dans ta mémoire ça m'économisera de la salive !

Sa dernière phrase avait été dite sur un timbre de voix neutre, la colère bouillonnait en elle, cela pouvait se sentir à plusieurs mètres à la ronde, la trahison était la pire chose qu'elle pouvait vivre, car en dépit de son terrible caractère, elle faisait confiance rapidement, alors la trahir était assez aisé, et toute sa vie ça n'avait été que ça. Isnylia n'avait rien contre la jeune fille devant elle, mais quand elle était énervée, elle ne faisait plus trop attention à son comportement, car en temps normal cette jeune femme était on ne peut plus charmante et calme, mais est ce que Iliyasviel allait voir cette facette un jour ? Impossible à prédire, car pour le moment il ne fallait pas trainer plus longtemps dans les parages, des cadavres sur les docks n'étaient pas une très bonne image pour Nandis, et tout le monde sait que le gouverneur ne tolèrerait jamais une telle chose. De plus, le regard aiguisé de la voleuse avait remarqué la présente fatigue de la fillette, alors impossible de se venger dans l'immédiat, tout portait à croire que la princesse allait être servit avant elle en ce qui concernait leur arrangement, car elle allait en quelque sorte être sa compagne en attendant d'échafauder un plan d'assaut contre la guilde. Enfin bon, cette dernière savait être patiente, alors pour fuir de là sans ameuter tout le monde elle eut une idée.

- Bon ... Montes dans le carrosse je prends les rênes à la place du cocher, je connais la route qui mène jusqu'à l'ambassade, de cette façon on ne se fera pas remarquer, les gens du coin ne parleront pas à cause de l'influence des voleurs de la dague ensanglantée.

Isnylia s'approcha d'un des corps et fouilla dans le revers de sa veste pour en tirer un béret, à cela la jeune femme se tourna en direction de l'enfant royale avant de lui dire avec un petit sourire aux lèvres.

- Et oui, ces hommes ont toujours d'autres vêtements sur eux au cas ou ils devraient prendre la fuite et de ce faite pouvoir se fondre dans la foule, ce béret cachera un peu mes airs fourbes aux yeux de la garde de la ville, aller dépêchons nous à présent !

Iliyasviel ne devait pas s'attendre à ce qu'elle lui ouvre la portière, elle a deux bras, deux jambes ? Alors qu'elle s'en serve, après quoi la jeune voleuse se couvrit la tête, escalada le marche pied et s'assis sur le petit banc muni de ressorts afin d'assurer un confort optimal durant le voyage en amortissant les chocs. Il était clair que ça la changeait de ses habitudes, mais toutes les situations lui convenait après tout, tant qu'il y avait de l'adrénaline à la clé elle se prêtera au jeu. Puis, une fois installée, la jeune femme remua légèrement les rênes tout en claquant deux fois sa langue contre son palais pour donner le départ aux chevaux qui lui obéirent sur le champ.

[OUT : La villa du gouverneur, si rien ne se passe en chemin ... Arrow ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une tentative d’enlèvement…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une tentative d’enlèvement…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: