AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Cybèle, l'elfe perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Cybèle, l'elfe perdue   Lun 31 Mai - 16:44

Cybèle




~Prénom :Cybèle
~Nom :Oorian'n (c'est le nom de sa mère)
~Surnom : L'elfe perdue

~Âge :104 ans
~Sexe :Féminin
~Race :Elfe

~Lieu de naissance : Forêt de Lalwende
~Lieu où vous vous trouvez actuellement : Les plaines, marchant vers les collines...

~Classe : Mage
~Alignement : bon

~Description Physique : Tout comme sa mère Cybèle possède une magnifique chevelure bleutée qui recouvre son dos comme une cape soyeuse et encadre avec naturel son visage. Elle a aussi hérité de sa génitrice son grain de peau parfait à la rôseur délicate et au touché de soie. La nuit sa peau semble bleuir comme si elle captait les ombres du ciel empli de ténèbres. Ses prunelles, semblables à deux émeraudes scintillantes et ombrées de longs cils noirs lui viennent de son père. Les traits fins et quelques peu allongés de son visage ainsi que les oreilles très pointues proviennent également de sa lignée paternelle. Svelte et élancé son corps est paré de tous les attraits de son sexe et présente ainsi une silhouette fine et harmonieuse tout à fait charmante.
Ses cheveux sont libres de toutes attaches et retombent librement dans son dos sans s'emmêler. Elle porte des vêtements court: un soutien-gorge violet relié a des épaulettes ouvragée en métal elfique et une jupe courte retenue par une ceinture du même métal. A son cou un collier ayant appartenu a sa mère et à ses pieds menus des sandales dont les lacés se croisent sur ses chevilles.


~Description Psychologique :Cybèle est d'un naturel calme et posé tout à fait approprié à sa race. C'est ainsi que la décrivent les siens et ceux qui la connaissent. Ce n'est pas vraiment exact car cela n'a jamais été dans sa nature d'être ainsi, bien au contraire, et Cybèle a beaucoup travaillée et prit sur elle-même pour méritée d'être qualifiée ainsi. En vérité elle est plutôt du genre à se laissée dominer par ses émotions et à agir de façon impulsive, une intrépide inconsciente des risques et des conséquences. C'est également une âme sensible qui se laisse facilement émouvoir, heureusement elle n'a pas eus à réprimer ce trait de sa personnalité car il n'est pas malséant d'être à l'écoute et de partager les sentiments d'autrui pour une elfe, c'est même une qualité.
Et c'est cette qualité qui fit que Cybèle s'astreignit sans cesse au calme depuis son plus jeune âge. On craignait son caractère emporté et irréfléchi d'alors et Cybèle s'efforça donc de changer sa personnalité afin de plaire à sa mère et de ne plus inquiéter les siens. Elle s'est ainsi sentie seule bien souvent car il n'y avait personne devant qui elle put montrer sa véritable nature, personne qui sut vraiment les pensées qui l'habitaient lorsqu'elle n'affichait qu'un doux sourire aimable. Enfin ce n'est pas encore tout à fait exact car Cybèle trouva quelque réconfort là ou elle le put et les bêtes de sa forêt natale devinrent ses amis et confidents.
Voilà le monde de la douce Cybèle, une prison dont elle est l'architecte, mais que se passerait-il si la porte s'ouvrait?


~Biographie et Histoire :
Une jeune elfe passionnément amoureuse d'un de ses congénère, un amour teinté de désespoir, à sens unique. L'objet de cet amour était jeune également et n'avait pas encore de compagne, il papillonnait de-ci de-là, sans jamais s'attacher. La jeune elfe éperdue savait au plus profond d'elle-même que jamais ses sentiments ne serait partagés, mais malgré cela elle ne l'acceptait pas totalement car elle était incapable de renoncer à lui. Elle s'offrit à l'élu de son cœur le temps d'un brève étreinte, un simple moment de plaisir pour lui, l'accomplissement éphémère de son amour, pour elle. Ces instants précieux furent d'une saveur douce-amère pour la jeune elfe car la tendresse de son amant n'était qu'amicale alors que chacun de ses gestes étaient un gage d'amour.
Peu de temps après l'amant de la jeune elfe disparut. Il s'en fallut de peu qu'elle ne sombre alors dans le désespoir. Ce peu de chose se résumait à la minuscule étincelle de vie qui avait prit racine en elle. Le fruit inattendu d'une union trop fugace: Cybèle. Par sa simple existence elle sauva sa mère du chagrin et lui offrit la joie d'être mère. Grâce à sa fille la jeune elfe put supporter la perte de son aimé, elle put supporter d'enfanter seule et de n'avoir personne à ses côtés.

Ainsi la petite elfe fut-elle éduquée par sa mère et ne connut pas son père. Elle savait juste qu'elle lui ressemblait et qu'elle avait notamment les même yeux que lui. Sa mère la regardait toujours avec amour en le lui disant, et si parfois son regard se teintait de mélancolie alors la fillette serrait très fort sa mère dans ses bras pour lui faire oublier sa tristesse. Cybèle était aimante, joyeuse et débordante de vitalité et d'enthousiasme. C 'était toujours vers elle que les regards se tournaient quand une jarre de miel avait été rependue ou quand des parchemins très anciens et très fragile se retrouvaient mystérieusement accrochés à un buisson. Il faut dire aussi que la plupart du temps c 'était bien elle qui était à l'origine de ce genre de bêtises. Heureusement Cybèle n'était pas la seule ni la plus turbulente des enfants, elle était juste celle qui se faisait le plus souvent attraper. En effet Cybèle ne mentait jamais, alors lorsqu'on lui demandait si c' était elle la responsable et que c 'était le cas elle ne niait pas et n'avait pas recours à tout ces petits mensonges dont usent et abusent les enfants pour couvrirent leurs méfaits. Cela ne lui attirait néanmoins nulle indulgence, elle était punie comme les autres, même si quelque part elle était aussi respectée pour cela; ce qu'elle ignorait totalement.

Très vite les premières année de la petite elfe s'envolèrent. Arriva alors à l'oreille de la mère de la petite la rumeur selon laquelle son ancien amant aurait été aperçut en compagnie d'une drow. En fait il fût bientôt confirmé qu'il vivait en sa compagnie aux frontières de la forêt de Lalwende . Cela changea le regard que portait les adultes sur la fillette. Ils virent en elle les défauts de son père: inconscience, impulsivité,inconséquence; en un sens elle était tout à fait capable de « tourner comme sont père ». Les regards se durcirent petit à petit, les incartades furent sévèrement châtiées, on ne voulait pas que la jeune elfe « dégénère » comme son père. Il fallait qu'elle soit une elfe calme et réfléchie qui jamais n'oserait se conduire ainsi et faire un tel affront à la race. Et la fillette qui ignorait tout des raisons de ce changement d'attitude à son égard du s'adapter. Ce ne fut pas aisé pour elle de devoir maîtriser sa nature exubérante et irréfléchie mais elle s'y efforça de tout son cœur. Elle sentait que c 'était ce que sa mère attendait d'elle et elle ne voulait pas la décevoir. Pour rien au monde elle ne lui aurait causée cette peine. C'est à cette âge-là que Cybèle commença à se sentir seule, malgré l'affection de sa mère.

Le drame survint alors que la petite Cybèle atteignait son dixième printemps. Il y avait eut des pluies très abondantes cette année-là et le courant de la rivière avait crut en force et en violence . Alors qu'elle accompagnait sa mère Cybèle glissa et tomba dans l'eau. Elle ne savait pas nager, très vite l'eau l'étouffa et elle coula. Sa mère plongea aussitôt pour la sauver. C 'était une excellente nageuse mais le courant était trop fort et elle mit toute ses force pour rejoindre sa fille et la pousser sur la rive. Il ne lui en resta pas assez pour elle et le courant triompha de la jeune elfe, emportant son corps épuisé dans les remous et contres les roches coupantes. Tout cela sous les yeux terrifiés de la petite Cybèle . C'est depuis ce jours que Cybèle refuse de s'approcher des rivières ou des étendues d'eau, la peur qu'elle a ressentit lorsqu'elle faillit se noyer elle ne l'oublia jamais, pas plus qu'elle n'oublia le visage de sa mère emportée par les flots. Avant cela elle aimait sentir la pluie ruisseler sur son visage, maintenant cela l'angoissait.
N'ayant plus ni père ni mère Cybèle fut recueilli par sa grand-mère maternelle, déjà âgée de plusieurs siècles et veuve.

La grand-mère de Cybèle était une elfe infiniment sage mais sévère. Elle avait désapprouvée que sa fille n'eut pas choisit de compagnon et préféra élever le fruit d'une nuit de passion, et elle n'éprouvait que du dégoût pour les choix de vie du père de sa petite-fille. Malgré cela Cybèle aimait sa grand-mère et elle fit tout son possible pour lui plaire. C'est à cette époque qu'elle enterra définitivement l'image de troublionne qu'elle avait acquise dans sa petite enfance, du moins en apparence. Sous l'égide stricte de sa grand-mère Cybèle devint une jeune fille bien éduquée, posée et pleine de douceur. Elle n'avait aucun goût pour la violence et s'occupait plutôt de soigner les autres en usant de ses pouvoir. L'opprobre que l'on avait pu ressentir vis-à-vis de la fille d'un paria fut peu à peu effacé. Après tout Cybèle semblait être devenue une elfe accomplie, sans plus la moindre trace du caractère de son géniteur déviant. Et lorsque sa grand-mère mourut une vingtaine d'années après l'avoir recueillie Cybèle s'était parfaitement intégrée à la communauté, en surface tout au moins car elle ne se dévoilait jamais entièrement à personne.

Cybèle était âgée de 66 ans lorsque son père revint à la cité pour faire appelle à la clémence de la reine des elfes. Son géniteur souhaitais que son peuple prit soin de la fille qu'il avait eut avec sa compagne drow, sa demande fut rejetée. A ce moment-la les drow menèrent une attaque, ils furent repoussés et se retirèrent en emportant avec eux le couple interdit et sa progéniture. Cybèle n'était pas à la cité lorsque le drame se produisit et d'ailleurs elle était sûrement la seule à considérer cela comme un drame, après tout il s'agissait de sa famille. Elle pleura longtemps la perte de son père et de sa demi-sœur. Elle avait perdue cette dernière en même temps qu'elle l'avait connue et son cœur était empli de regrets amers . Elle ne gardait aucunes rancunes à son père de ne pas avoir aimé sa mère et de lui avoir préférée une drow, mais elle aurait tellement voulue connaître sa sœur.
Toutefois sa sœur n'était pas morte ainsi que Cybèle le croyait et elle revint quelques temps plus tard à la cité, seule. En apprenant la nouvelle Cybèle se précipita à sa rencontre, mais lorsqu'elle arriva elle ne vit que haine et colère sur les visages des siens. Son peuple rejetait violemment le fruit d'une union contre-nature. Elle leur cria d'arrêter, elle hurla à s'en casser les cordes vocales,en vain. Il y eut un craquement sinistre, Cybèle sentit une douleur atroce exploser dans son flanc et elle s'évanouit .Lorsqu'elle s'éveilla, des jours plus tard, il apparut qu'elle était la seule survivante, et elle avait frôlée la mort de prés car un épieu de bois s'était profondément fiché dans sa chair, la transperçant de part en part. Lorsqu'on lui demanda ce qui s'était passé Cybèle garda le silence et l'on supposa qu'elle était trop choquée. Tous avait put contempler l'horreur de la scène, les corps maculés de sang gisant dans des postures grotesque,les organes broyés et les regards vides et figés dans la mort. On comprenait qu'une elfe d'ordinaire douce et calme comme Cybèle fut traumatisée.

Lorsqu'elle fut rétablit, une saison plus tard, Cybèle annonça sa décision de quitter Lalwende. Elle expliqua que sa place n'était plus ici et que ce qui lui était arrivée l'en avait convaincue. Personne ne devina ce qu'elle voulait réellement dire par là. Pour tous elle s'éloignait d'un lieu emplit de mauvais souvenirs, de violence trop dur à supporter. En faîte Cybèle partait en quête de la seule famille qui lui restait, celle qu'elle n'avait fait qu'apercevoir un bref instant, celle qui ignorait tout d'elle.
Cybèle parcourut ainsi Astrune pendant de longues années, suivant les échos des déambulations de sa demi-sœur. Elle arrivait toujours trop tard, après que la rumeur du passage d'une impure se fut répandu .Parfois même les rumeurs n'était que cela, des rumeurs et Cybèle se retrouvait en des lieux ou sa demi-sœur n'avait pas mis un pied. La trace se perdait souvent et ne réapparaissait que brièvement car sa demi-soeur se faisait discrète, non sans raison si l'on tenait compte de son passé. Cybèle survivait en exerçant ses talents et en venant en aide à ceux qu'elle rencontraient. Les années passèrent ainsi, érodant imperceptiblement le contrôle de Cybèle sur elle-même et la rapprochant de son but. En effet elle a entendue parler d'un village ou se serait établie sa demi-sœur, un village situé dans les collines d'Umar...



~Particularités propres à votre espèce :Grande agilité, Infravision, bonne ouïe vision et odorat, Empathie. Par contre niveau robustesse ce n'est pas toujours ça, et pour la force physique c'est plus ou moins celle d'une enfant.

~Ce qu'il ou elle aime :voir sourire ceux qu'elle aime, parler avec les habitants de la forêt, jouer de la flûte...

~Ce qu'il ou elle déteste :La cruauté et la méchanceté, la souffrance chez les autres, être seule...

~Ses Peurs :Cybèle a peur de déplaire, de causer de la peine à ceux auxquels elle tient, voilà ce qu'il en est de ses peur rationnels. Autrement Cybèle a également une peur panique de l'eau et de la noyade.

~Arme(s) :Elle possède juste un petit couteau.

~Signe(s) particulier(s) : Un tatouage sur ses joues

~Points forts :Son écoute des autres, son agilité, son intelligence, la maîtrise sur elle-même qu'elle a acquise

~Points faibles :Sa force physique, sa naïveté, et le contrôle encore parfois imparfait qu'elle a de son caractère

~Pouvoirs :

-soin: Cybèle est capable de guérir les blessures et les maladies. En fonction de la gravité des soins à apporter elle utilise plus ou moins sa force vitale. Plus la difficulté est grande plus elle s'affaiblira, jusqu'à perdre conscience voir mourir si elle dépasse ses limites.

-rêverie:Cybèle est capable d'endormir quelqu'un par le biais d'un simple contact physique. La personne tombe alors dans un sommeil peuplé de rêves qui lui sont doux et agréable et dénué de douleur ou de tristesse. Cela dit l'efficacité du sort est modéré par l'état de conscience de la personne ciblée. Si celle-ci est en pleine posséssion de ses moyens elle ressentira plutôt une somnolence euphorique et plus la cible est fatiguée ou bléssée plus l'effet du sort est intense, jusqu'a ce que la cible soit suffisament epuisée pour que cela la plonge dans un doux sommeil.

-transmutation de la matière: Cybèle est capable de changer l'état de la roche, de solide a liquide, de liquide a gazeux ou dans le sens contraire. Dans une moindre mesure les métaux sont également concerné mais c'est plus ardu comme exercice.
Les quantités affectée par ce sort reste modeste, par exemple elle peut faire évaporer une épée ou un bouclier mais certainement pas une armure complétes. Il ne lui est pas possible de creuser une piscine dans la roche non plus, la quantité de roche qu'elle peut manipuler serait plutôt équivalente à l'espace d'une tombe...pratique non?

-chemin végétal: Cybèle peut se déplacer sur de courte distances (moins de 2 km) en créant un passage reliant deux êtres végétales. Elle passe ainsi directement d'un lieux à un autre en entrant par exemple dans un arbre et en sortant d'un buisson.

-voie animale: Cybèle est capable de communiquer avec n'importe qu'elle espèce animale, elle adopte littéralement le langage propre a chaque race: grognements, sifflements, postures... Elle n'ordonne rien, elle se contente de communiquer.

-oeil végétal: Cybèle peut déterminer les vertus d'une plantes en la regardant, que ce soit à des fins médicale ou pratique elle peut ainsi discerner que telle herbe est curative ou que telle branche fera un arc excellant .Elle discerne aussi les plantes nocives ou les faiblesses des végétaux.



~Ma couleur utilisée : mediumslateblue
~Lien de votre inventaire : http://www.lauthentique-destiny.com/inventaires-f50/cybele-t603.htm#28071
~Code :approuvé par Emy
~Narrateur/P.N.J : narrateur peut-être Smile
~Statut : Terminée


Dernière édition par Cybèle le Mer 2 Juin - 11:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   Lun 31 Mai - 20:13

Bonjour!

Tout d'baord je souhaite la bienvenue à ma demie soeur je suis ravie de m'en découvrir une c'est la une très bonne surprise! Je t'en remercie!

Maintenant ta présentation, alors d'abord félicitation pour le respect de ma propre histoire^^
Ensuite passons aux points qui ne vont pas, y'en a toujours xD Alors déja tu es mage aussi tu as droit à 6 sorts! l'empathie n'en fait pas partie elle est incluse dans ta race, donc elle ne compte pas. Il t'en reste donc 5 mais je te conseille d'en choisir des plus défensif ou offensif au vu de ce qu'il se trame chez nous sur Astrune.

Egalement le code est faux, je t'invite à relire le règlement^^
Et enfin les fautes si tu pouvais relire le tout généralement afin d'en trouver quelques unes^^

Voila! Merci encore et bonne chance pour la suite!

Emy-my
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   Lun 31 Mai - 22:36

En effet je ne m'attendais pas à un sans fautes (sans mauvais jeux de mots XD)

J'ai remplacé l'empathie par un pouvoir de plus offensif/défensif , même si en fait ma stratégie guerrière avait déjà été pensée: la fuite XD

Ensuite j'ai corrigé le code Razz

Et enfin j'ai corrigée quelque fautes (quoi qu'il ne soit pas sur que je n'en ai pas rajoutées en voulant en enlever -_-") et j'espère que ce sera jugé suffisant ^^


Et donc vila c'est tout bon pour ce que tu m'a notifié...
^^

Cybèle.
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3344
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   Mer 2 Juin - 4:44

Bonjour Cybèle,

Une très belle histoire, bien adaptée avec celle d'Emy, cela fait plaisir. Tout est en concordance, donc cela me convient parfaitement. Cependant, il y a un petit souci sur les pouvoirs ...

Rêverie, il manque de descriptions, car là tu pourrais facilement en abuser, ce qui ne respecterait pas les limites de sorts, comme "paralysie" et oui c'est semblable. Et pour cause, je ne sais pas si ça affecte aussi les personnes hostiles, où si c'est juste pour aider quelqu'un à dormir. Donc imagine, tu as envie de faire la peau à quelqu'un, tu lui serres la mains, il tombe et fait dodo, et hop tu le trucides ! Donc merci de bien décrire, et si cela ne ma va pas, il faudra changer.

Transmutation de la matière, voici quelque chose qui se rapproche d'un des sorts de Vashti, ainsi que de Thirsha ...

Vashti a écrit:
~Influence sur l'environnement : Vashti peut générer ce sort relativement puissant en ayant recours à une bonne dose d'énergie mystique, par ce biais elle à le pouvoir d'inverser des éléments, par exemple de changer l'eau en feu ou bien inversement avec le feu en eau, très utile contre les sorciers élémentaires. Lorsque la sorcière réalise cette prouesse un rayon noir s'échappe de ses mains pour se diriger droit sur l'élément visé, sa portée est de 10 mètres. Ce dernier est totalement inoffensif contre les êtres vivants ou les plantes. Les échanges réalisable sont pour le moment Eau -> Feu. Feu -> Eau. Vent -> Terre. Terre -> Vent. Imaginez un énorme rocher la prenant pour cible puis hop plus rien que du vent, pas mal non ! Il faut que l'élément en question soit généré magiquement ou bien manipulé par la magie pour que l'influence fonctionne.

Thirsha a écrit:
~Solide~Liquide : À partir de ce sort on peut voir que Thirsha a beaucoup de savoir faire sur tout ce qui est matériel. Là par le biais de ce pouvoir, l'Ange noir peut changer une matière solide en liquide où vis-versa, le diamant n'est pas affecté par ce sort. Par exemple un sol métallique ou en pierre, Thirsha pourrait le rendre à l'instar d'une piscine, la profondeur dépend de son bon vouloir, mais ça ne dépassera pas les 3 mètres. Voir un droïde à l'état liquide serait peu commun, cependant il ne tombera pas en flaque, il restera tel quel sauf que ses aptitudes physiques changeront totalement, il pourrait même passer au travers d'un grillage ou autres. Il pourrait aussi se reconstituer si jamais il avait été endommagé au préalable, ça c'était pour le côté positif, car si Thirsha voudrait tuer l'un d'eux ça ne lui serait pas difficile, d'abord état liquide, puis état solide, ainsi le robot ne serait plus qu'une statue. Ou bien elle rend à l'état liquide juste une articulation, et le membre se détachera de lui même. C'est un sort très rare et très étrange, pour l'état solide c'est définitif à part si Thirsha inverse le processus, mais pour l'état liquide ça peut durer une dizaine de minutes avant qu'elle soit forcé de recommencer, c'est relativement fatiguant.

Il faut être très prudent avec ce genre de pouvoir, car bien souvent ça tourne à l'exagération. Cependant le tien est très intéressant, car à partir de rien tu pourrais créer une pierre ^^. Seulement, je ne sais pas jusqu'où elle peut aller, genre si elle ne fait que des petites choses, ou bien capable de rendre un lac entier à l'état gazeux. Donc là aussi, merci de décrire.

Sinon, tout le reste me va très bien. Félicitation pour la création de cette demie Emy ^^

L'Elfy de service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   Mer 2 Juin - 11:57

Alors j'ai modifié:

-Pour la rêverie j'ai précisé que l'effet dépendait de l'état de la cible. Comme sa il ne m'est pas possible d'arrêter un loup-garou lancé à pleine vitesse ^^.

-Pour la transmutation j'ai essayer de préciser les quantités touché, sachant que cela reste raisonnable mais que la quantité de roche est plus importante que celle de métal.

si sa ne vas toujours pas et bien...on a jamais vu le bouton "éditer" s'user d'avoir trop servi...

Cybèle
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3344
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   Mer 2 Juin - 12:21

Tout est parfait si belle, heuu ... pardon, Cybèle ^^

Ta présentation est validée avec toutes mes félicitations, il ne te reste donc plus qu'à signer le pacte, et à commencer dans les Plaines, comme convenu. Je me charge du reste.

Bienvenue sur Les Sept Destinées Cybèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cybèle, l'elfe perdue   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cybèle, l'elfe perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: