AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Réflexion   Jeu 1 Oct - 0:35

[Arrivée des Bois, de la rencontre avec l'Oracle]

En un battement de paupière, la Drow s’était retrouvé ailleurs, ou plutôt s’était retrouvée à son point de départ sur l’île de Tësnu. La femme à la chevelure de neige alla se poster quelques instants à la fenêtre et observa la vue qui s’offrait à elle. Le port. Si elle tournait la tête vers la droite, elle parviendrait à voir son navire. Mais pour le moment, elle réfléchissait à ce que lui avait dit l’Oracle, ou pour être plus précise, elle cherchait à savoir si tout cela avait été réel ou si ce n’avait été qu’un rêve. L’elfe noire n’arrivait pas à trancher sur cette question. Elle n’avait en tête que son entretien avec cette curieuse femme, rien d’autre ne pouvait lui indiquer si ce qui s’était passé était réel.

Xune lâcha un soupir en se passant la main dans les cheveux. Rêve ou pas, rester là n’allait pas l’aider. Elle s’assura de la présence de ses armes, et sortit déambuler sur le port. Ici, elle n’agissait pas comme sur le continent. Oh bien sur, elle gardait sa cape et en maintenait la capuche rabattue pour protéger un tant soit peu ses yeux, mais elle était moins sur ses gardes en quelque sorte. Après tout, cet endroit était son point d’ancrage depuis longtemps déjà. L’elfe noire alla donc marcher un peu le long des quais, regardant à peine ou ses pieds la menait puisqu’elle réfléchissait à ce que lui avait dit l’oracle. Xune avait décidé de partir du principe que cela était vrai, et non un rêve, tout en restant quelque peu méfiante.

Ce qu’elle lui avait révélé sur son peuple ne l’étonnait pas vraiment, mais au fond, peut être que Xune avait espéré qu’ils finiraient par comprendre et par changer, mais finalement, peut être resterait-elle une des rares exceptions des siens, malheureusement. La suite aussi n’était pas si surprenante que cela si on y réfléchissait bien. Que certain finissent par comprendre qu’une poignée de Drow étaient différents lui semblait possible, mais ce qu’elle avait dit après était on ne peut plus vrai également : qu’il serait facile que les efforts fait par les exceptions soient balayés comme des fétus de paille… Xune soupira en passant machinalement une main sous sa capuche pour effleurer sa chevelure.

Si elle regardait bien, la seule réponse qui lui avait fait un peu de bien, était celle concernant son frère. A la pensée d’Alak, la main de l’elfe noire vola jusqu’au pendentif contenant la mèche de cheveux de son aîné. Juste une malchance. Ce n’était pas à proprement parlé une bonne chose, mais au moins son frère n’était pas mort à cause d’elle. La Drow soupira et s’arrêta devant son navire. Elle jeta un coup d’œil aux hommes s’affairant à le remettre en parfait état, puis elle détailla pour la énième fois la proue de son navire, et plus précisément, la figure de proue. Un magnifique dragon au ailes déployés et la gueule grande ouverte. Le temps l’avait quelque peu altéré, mais aux yeux de Xune, elle était toujours aussi belle.
En temps normal, la regarder suffisait à chasser, pendant un temps, les soucis qui l’habitaient, mais cette fois, la "magie" ne fit pas son œuvre. L’elfe noire repensait aux dernières paroles de l’oracle. Sa Destinée.

Xune avait un peu de mal à croire qu’elle en ait vraiment une, à part celle de voguer sur les flots. Mais bon d’après ce qu’elle lui avait dit, il était d’y faire face. Le seul hic, si on pouvait appelé cela ainsi, c’est qu’elle ne voyait pas vraiment ce qui pouvait l’attendre. Si elle suivait un minimum de logique elle devrait aller sur le continent… Rien que la pensée de le faire lui tira une légère grimace. S’éloigner de la mer lui semblait impossible. Mais en même temps, la Drow n’avait guère envie de se prendre un retour de la Destinée, du genre brutal, en pleine face. Un autre soupir franchit ses lèvres. Décidément, elle soupirait beaucoup ces temps-ci. Par tout les Dieux, elle allait finir par regretter d’avoir posé des questions à cette Oracle. S’était bien plus simple avant qu’elle n’ait ces réponses. Sa vie était juste rythmée par les abordages et là, voilà qu’on lui disait qu’il était temps qu’elle fasse face à quelque chose qu’elle aurait évitée depuis des années.
Tant qu’on y était, personne ne voulait lui demander d’aller dire bonjour à sa famille ? Non ? Parce que là Xune n’était plus à ça prêt franchement. L’elfe noire secoua brièvement la tête de gauche à droite et reporta son attention sur le navire. Pour le moment, il lui semblait qu’il ne servait à rien de se précipiter sur le continent sans savoir quoi faire. Quand les réparations seront terminées, Xune reprendrait la mer avec son équipage. Là, elle surveillerait d’éventuels "signes", et elle improviserait le moment venue. Elle avait toujours agit ainsi et jusqu’à présent, cette technique avait marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Réflexion   Jeu 1 Oct - 3:25



Un nouveau jour se levait sur la petite ville de Tësnu, comme d'habitude c'était très calme si on mettait de côté les cris stridents des mouettes survolants le port. La pêche nocturne avait été fructueuse, on pouvait voir des caisses emplies de crustacés en tout genre, trop pour l'île en tout cas, ces dernières devaient être envoyées à Nandis comme chaque début de semaine. Le soleil se levait à peine que la vie reprenait déjà sur le quai, les contres maitres pirate veillaient à ce que tout le travail soit accompli, la plupart des personnes qui travaillaient pour eux n'était jadis que de simple passagers en quête de bon temps en pleine mer, et aujourd'hui ils étaient devenu des esclaves oubliés du monde civilisé, chacun menait son petit business comme il le voulait. Pendant ce temps, le roi pirate se faisait "beau" dans son majestueux palais alors qu'un enfant venait tout juste de si introduire par une porte qui avait été mal fermée la veille, sans doute un acte prémédité par le meneur de cette opération. Le petit garçon se faufila dans le vestibule et continua sa progression jusqu'à atteindre le bureau du propriétaire du domaine, le petit avait l'air terrifié mais s'exécutait quand même, il appuya sur la poignée et poussa avec beaucoup de mal la lourde porte qui lui faisait obstacle, cette dernière grinça quelque peu, chose qui le fit immédiatement arrêter, il attendit un court instant, mais personne n'avait semblé avoir été alerté par le bruit. Après quoi il parvint à entrer et ainsi approcher la grande table qui se trouvait au centre, de nombreux tiroirs s'offraient à lui, puis, le jeune garçon se gratta le sommet du crâne, il devait en ouvrir un puis récupérer le contenu mais il ne se souvenait plus du quel.

En faite l'homme qui avait envoyé ce gamin voulait récupérer la carte maritime du roi pirate, cette dernière contenait un grand nombre de tracé et de point de repère sur Astrune qui assurerait une gloire de plusieurs vies, c'était tout du moins ce que l'individu c'était imaginé. Hélas pour lui, l'enfant ouvrit le premier tiroir en partant du bas, étant donné sa petite taille il se disait que ça ne pouvait être que celui ci, cependant la carte se situait dans celui du dessus. Néanmoins le sien contenait un parchemin qui pour ses yeux d'enfants semblait être ce qu'il devait prendre, alors sans attendre plus longtemps il reprit le chemin du retour, il voulait revenir auprès de son maitre le plus vite possible, alors il marchait rapidement, puis courut sans même regarder devant lui, une erreur qui lui vaudra d'entrer en collision avec une servante. Surprise la femme poussa un petit cri, puis, en constatant l'état du gosse, elle se mit à brailler de plus belle.

- AU VOLEUR !! AU VOLEUR !!!!

Elle tenta de le retenir mais l'enfant lui glissa entre les doigts, heureusement la porte par laquelle il était entrée était encore ouverte, mais la garde royale était à ses trousses désormais, et peu était ses chances de survies. D'ailleurs l'homme qui avait orchestré le coup l'attendait non loin, alors quand il le vit sortir de la grande demeure avec quatre hommes d'armes le pourchassant, il baissa la tête en la secouant légèrement tout en fermant les yeux, signe de profond désespoir. Sans se soucier de l'enfant il repartit jusqu'au port pour reprendre la mer en attendant d'échafauder un autre plan, peu lui importait la vie du garçon à présent. Ce qu'il ignorait par contre, c'est que pour le moment il arrivait à fuir sans trop de mal, car il passait par des endroits inaccessible pour ses poursuivants, mais son mal n'en était pas terminé pour autant, car des pirates locaux l'avait également repéré, et si ils le rapportait au roi ils auraient surement une récompense, alors la course poursuite reprenait de une fois de plus. L'enfant commençait à vraiment fatiguer, mais la chance semblait être avec lui, car il réussira à les semer eux aussi en passant par une lucarne sur un des toits, et oui certaines toitures étaient abordable grâce à la ruelle les surplombants. Donc quand il ressortit de là plusieurs dizaines de minutes plus tard, il essaya de progresser sans trop se faire remarquer, et sans le savoir il était parvenu jusqu'au port, d'énormes choses flottants sur l'eau, jamais il n'avait vu ça dans sa courte vie, car il était continuellement séquestré par l'homme qui lui avait ordonner de faire ça pour lui, d'ailleurs ce dernier était déjà repartit au large de Tësnu.

Le jeune garçon marchait lentement sur le quai tout en regardant les navires avec ses grands yeux d'enfant, on avait l'impression qu'il découvrait le monde, de plus c'était le cas, car il connaissait quasiment rien mis à part ce qu'on avait bien voulu lui dire. Son état délabré n'inquiétait personne ici, les maitres faisaient ce qu'ils voulaient de leurs biens, donc ils n'allaient pas interférer, de toute façon tout le monde se comportait à peu près de la même manière, sans doute à cause de l'influence du roi pirate, il aimait particulièrement voir les gens à son image, c'était pour cela que tout le monde était un peu pareil sur l'île. Une grosse boule de peur tordait le ventre du pauvre petit, il savait qu'il avait quelque chose d'interdit en sa possession, et il ne savait pas où retrouver son maitre, puisqu'il lui avait dit que c'est lui qui viendrait à lui, alors tout ce qu'il désirait à cet instant, c'était qu'il vienne vite le chercher, qu'il prenne la carte pour enfin retourner dans sa cave avec sa chaine au pied, on pouvait en voir la trace sur sa cheville droite, pour lui c'était normal de vivre comme ça. Le jeune garçon marchait toujours tout en observant la moindre personne au cas où ça ne serait pas son bourreau, mais non, personne, et jamais il n'osera aller demander. Plus les minutes s'écoulaient, plus ils se sentait perdu et terrifié, il avait trop peur d'être abandonné, et pourtant, c'est bien ce qu'il s'était passé, mais lui l'ignorait encore.

Non loin de là où il se trouvait, un navire était en pleine restauration, peut être pourrait il attendre son maitre en les regardant travailler, cela lui plaisait beaucoup, mais un cri d'une voix très grave venant de derrière lui le fera sursauter puis courir à toute vitesse, en faite ce n'était qu'un homme qui en interpellait un autre, mais le jeune garçon ne pouvait pas le savoir, le bout de papier qu'il tenait l'obsédait tellement qu'il se sentait observé de toute part, alors le moindre choc le ferait fuir, exactement comme ça venait d'arriver. L'enfant filait sans même regardait où il posait les pieds, et bien entendu la chute était inévitable alors qu'il prenait un tournant, ce dernier tomba lourdement à plat ventre tout en se faisait relativement mal, en tout cas suffisamment pour lui faire lâcher ce qu'il avait voler dans le bureau du roi pirate. Alors qu'il tentait de se ressaisir le jeune garçon remarqua qu'il s'était presque écroulé sur les pieds de quelqu'un, son ventre lui faisait mal mais il était courageux, alors il se mit légèrement sur le côté pour pouvoir voir le visage de cet inconnu recouvert d'une cape sans avoir à trop faire d'effort, hélas il ne parviendra pas à identifier cette personne, alors il lâcha une piètre excuse, sans doute à cause de la douleur dut à sa chute.

- Pardon .. j'ai pas fais exprès ...

Puis, très vite en voyant que la précieuse carte était au sol, il s'en empara avant de la serrer fort contre lui. Par contre il avait remarquer une étrange mèche de cheveux tout blanc dépassant du vêtement de cet individu, peut être était ce une femme ? Peu importe, il vaudrait mieux ne pas rester là. L'inconnu allait il ou elle le laisser partir ? Rien est moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Re: Réflexion   Dim 4 Oct - 13:59

L’elfe noire avait donc plus ou moins décidé comment elle agirait vis-à-vis des révélations faites par l’Oracle : attente et improvisation lorsqu’elle en saurait plus. Se précipiter à la recherche d’elle ne savait quoi lui semblait une mauvaise idée, et le meilleur moyen, selon elle, de faire une erreur ou de passé à côté de quelque chose. La Drow ferma les yeux quelques instants, laissant le vent aller jusqu’à son visage, mais prenant soin de maintenir sa capuche plus ou moins à sa place. Quelques mèches blanches sortirent cependant, mais Xune ne fit pas un geste pour les ramener à leurs places. Tant que sa peau n’était pas visible et tant qu’elle était sur l’île, ça allait pour elle. Elle pouvait laisser une ou deux èches de cheveux être visible.

Le port commençait à connaître son agitation quotidienne et les voix s’élevant autour d’elle, interpellant l’un ou l’autre tirèrent un très léger sourire à la femme à la chevelure blanche. Dans quelques temps, les premiers navires de la journée allaient quitter le port. Soit juste pour la journée soit pour passer plusieurs si ce n’est plusieurs semaines en mer. Xune ne put s’empêcher de songer avec envie au moment ou elle, son équipage et son navire ferait de même. Mais en attendant, elle avait pu constater l’avancée des réparations et en était plus que satisfaite. En même temps, avec le prix qu’elle avait mis pour que le bateau soit remis en parfait était, il y avait intérêt à ce que tout aille parfaitement. Sinon, le type qui avait encaissé l’argent avait des soucis à se faire. Xune n’était sans doute pas aussi cruelle que la majorité des membres de sa race, mais si quelqu’un essayer de se payer sa tête, il pouvait prier les Dieux d’avoir pitié de lui, car l’elfe noire elle, n’en aurait aucune. Gentille, dans un sens, oui, cruche certainement pas.

Xune en était là de ses réflexions lorsqu’un gamin arriva en courant pour s’aplatir presque à ses pieds. La Drow mit quelques secondes à tout comprendre, ce qui laissa le temps à l’enfant de se redresser et de s’excuser. La Drow eut un léger mouvement d’épaule et de la main droite, signifiant plus ou moins que tout cela n’était rien. L’histoire aurait très bien put en rester là, néanmoins les gestes du gosse qui suivirent à savoir qu’il se saisisse vivement du parchemin qu’il avait laissé tomber et le serre contre lui, lui firent froncer les sourcils. Et tout comme un plus un égale deux, la Drow songea bien vite que le gamin n’avait pas obtenu ce papier de la manière la plus légale qui soit. Xune posa alors une main sur l’épaule de l’enfant et serra suffisamment pour lui ôter toute idée de fuite, sans pour autant lui faire mal. Après tout, son intention n’était pas de blessée le gosse, juste de savoir si son intuition était la bonne ou pas. Enfin, ça s’était pour le moment, puisque si jamais ce qu’elle pensait se révélait exacte, la Drow voudrait savoir qui le gamin avait volé et comment il s’y était pris. Ce fut donc avec une main serrant fermement l’épaule du petit, que Xune prit la parole. Sa voix était comme souvent dénuée de tout sentiment, mais pas pour autant froide ou pire, glaciale. Non, elle était juste neutre.

-Tu n’as pas a t’excusé gamin, mais tu vas répondre à une petite question de ma part, d’accord ? Ou as-tu eu ce parchemin ?

Droit au but, clair net et précis. Pas besoin de tourner trois heures autour du pot. S’était toujours ainsi que Xune avait fonctionné et jusqu’à présent cela avait parfaitement bien fonctionné. La Drow gardait son regard braqué sur l’enfant et le parchemin qu’il tenait contre lui. Honnêtement, elle lui déconseillait de tenter de fuir. Déjà parce qu’il fallait qu’il échappe à sa poigne, deuxièmement elle connaissait bien le coin et troisièmement, elle doutait que le gosse réussisse à la distancer. Et puis, elle préférait qu’il accepter de coopérer bien gentiment. En toute franchise, elle n’avait pas plus envie que cela de courir, mais elle le ferait si il ne lui laissait pas le choix. Et ce, pour la simple et bonne raison qu’elle voulait une réponse à sa question… et éventuellement à celles qui suivraient.

L’elfe noire attendit encore quelques instants avant de s’accroupir pour se mettre à la hauteur du mioche. Elle ne s’attendait pas à le mettre en confiance en agissant ainsi, non. Si elle faisait cela, s’était bien parce qu’elle avait une idée en tête. Xune porta sa main libre à sa capuche, tandis que ses yeux se fixaient sur ceux du gosse.

-J’attend ta réponse gamin… et évite de me mentir, cela simplifierait les choses pour toi et pour moi.

En disant ces mots, la Drow recula légèrement sa capuche permettant ainsi au gamin de voir son masque, mais surtout la seule partie visible de sa peau. Sa peau sombre qui révélait facilement ses origines. Elle ignorait si le mioche avait déjà entendu parler des elfes noirs et de leur… caractère en général, mais au cas ou, peut être que cela le pousserait un peu à parler. Xune n’utilisait pas souvent cela, ou du moins volontairement. Mais elle n’avait pas envie de négocier pendant des heures avec un gamin qui ne lui arrivait même pas à la taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Réflexion   Lun 5 Oct - 4:00



La douleur dans le ventre du jeune garçon était toujours présente, mais ça passait petit à petit, puis, alors qu'il voulu s'en aller l'étrangère le retint soudainement par l'épaule, oui il sut de suite que c'était une femme grâce au son de sa voix, mais elle avait pas l'air de très bonne humeur. Cependant pour l'enfant elle était très gentille vu qu'il était habitué à de la maltraitance quotidienne, que ce soit physique ou mental. Néanmoins quand elle lui demanda où il s'était procuré le parchemin en faisant référence à ce qu'il tenait, il prit peur, et tenta de se dégager, mais elle était trop forte pour lui, alors trembler était la seule chose qu'il pouvait faire. Hélas le pauvre enfant n'était pas au bout de ses peines, car cette dernière se mit à sa hauteur révélant par la même occasion une partie de son visage et de son masque en fer, en voyant cela les yeux du garçon devinrent plus ronds que jamais, il était comme tétanisé et aucun mot ne pouvait sortir de sa gorge nouée. Elle lui parlait durement, mais ce dernier ne s'en rendait pas compte, il était plus effrayer de par son apparence que par le timbre de sa voix, puis, il se mit à respirer bruyamment, comme si il partait dans une crise d'angoisse, trop peur de décevoir son maitre sans doute, mais là il fallait avouer qu'il était vraiment perdu. Que devait il faire ? Lui répondre au risque de se faire fouetter puis tuer, ou bien rester de marbre et attendre le bon moment pour lui filer entre les doigts ? Non il était bien trop fatigué pour la deuxième options, sa précédente course l'avait vidé de toute son énergie, il était aisé de comprendre qu'il ne mangeait pas à sa faim. Alors après plusieurs secondes qui durent paraitre une éternité pour la femme sombre, le jeune garçon trouva la force de lui répondre.

- Ne .. ne me faites pas de mal ... je .. je voulais pas ...

La peur pouvait se lire dans son regard comme dans un livre ouvert, il n'avait pas le droit de trahir la confiance de son maitre en révélant ce qu'il s'était passé, mais lui n'était pas là contrairement à cette femme qui se tenait devant lui en le transperçant de son seul oeil qui lui était visible. C'était une route à sens unique qui s'offrait à lui, et il avait l'impression que si il disait rien où que si ce n'était pas la vérité, il souffrirait encore pire que tout ce qu'il avait déjà pu avoir. Alors à contre coeur le jeune garçon se résigna et se mit à lui raconter son méfait en pleurant.

- On m'avait ... je suis allé dans la maison (renifle) du seigneur pour prendre ... pour prendre la carte ... Pardon .. je voulais pas ... je voulais pas être un méchant petit garçon ...

La suite n'était hélas pas compréhensible de part ses pleures, une chose était sûre par contre, c'est que maintenant qu'il l'avait dit il se ferait tuer inévitablement, alors de sa petite main droite il prit le parchemin et le tendit en direction du visage de la femme à la peau sombre pour qu'elle le fasse sien. Ce que le jeune garçon ne savait pas, c'était que ça contenance concernait en partie cette étrangère, comme quoi le destin était vraiment curieux des fois, d'ailleurs on pouvait lire.

Citation :
Mon seigneur,

Vos directives ont été respectées à la lettre, j'ai même été au-delà de vos espérances. Bon en ce qui concerne l'assassinat de Xune ça ne posera aucun soucis, vous pourrez être sûr d'avoir des nouvelles de sa mort aujourd'hui même. Quant aux deux autres ils sont déjà en train de danser la valse avec les requins, bientôt nous seront tous unis sous une même bannière seigneur, je suis tout excité en vous écrivant ces quelques mots. L'elfe noire est d'ailleurs la dernière, après quoi tout le monde sera soumit à votre dictature légendaire.

Bien à vous, Yslën.

Cela restait relativement énigmatique, mais des Xune's, il n'y en avait qu'une, et c'était elle. L'avantage de ces mots c'était qu'elle possèdera une longueur d'avance sur ses futurs assassins, à présent il lui restait à savoir quand et comment ils allaient frapper, et surtout, pourquoi le roi pirate voudrait sa mort, après tout elle avait toujours été solitaire ne causant de tort à personne. Mais ça elle saura sans doute en temps et en heure, pour le moment il fallait se préparer à mourir ou à se battre, cependant ne sachant pas comment ça allait se produire ça restait difficile de s'en protéger, car n'importe qui pourrait faire parti des assassins présumés, sous les ordres direct de ce Yslën. L'étrangère avait eu ce qu'elle voulait, alors l'enfant se disait qu'il pouvait y aller, mais restait à voir si la femme noire allait être de cet avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Re: Réflexion   Lun 5 Oct - 22:05

Sans surprise, elle sentit le gosse tenter de s’échappe à sa poigne, après tout, ce n’était pas pour rien qu’elle avait serré sa main sur l’épaule du gamin avant de le questionner. En un siècle et des poussières de vie, on apprenait deux ou trois choses qui pouvaient être utiles. Sous sa main, elle le sentait trembler, mais cela ne l’émut pas le moins du monde. De même que l’expression qu’il prit lorsqu’il découvrit son visage et la couleur de sa peau. Avec le temps elle était devenue imperméable à ce genre de réaction. Elle l’avait vu tant de fois et même sur des personnes bien plus âgées que ce gamin alors, à force elle y était habituée. Cette révélation sur ses origines semblait avoir figée le gamin. La Drow se retint de lever les yeux au ciel et de soupirer, se contentant d’attendre que le mioche se décide à répondre à sa question ou à jouer la forte tête.

Après un moment de flottement, le petit reprit la parole, lui demandant de ne pas lui faire mal. Xune ne put s’empêcher d’hausser légèrement un sourcil à ses mots. D’accord, elle n’était pas un enfant de cœur, mais elle n’avait jamais frappé un mioche quand cela n’était pas justifié… En fait, elle n’avait jamais frappé un mioche pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait jamais voyagé en compagnie d’un enfant et puis bah… elle savait ce que s’était de se prendre des coups quand on est petit, alors ça ne l’incitait pas vraiment à le faire. Le petit était clairement terrorisé… elle y était peut être allé un peu fort, mais bon en même temps elle n’avait aucune expérience avec les enfants humains… ce fut sans doute pour ça que la suite la laissa dans la plus grande incompréhension.

L’elfe noire avait bien conscience de ne pas avoir été des plus douces avant le gamin, mais elle ne s’était pas du tout attendu à le voir fondre en larme… Et elle faisait comment maintenant pour qu’il arrête ? Nan parce que là franchement, elle ne savait plus quoi faire elle. La Drow se contenta donc d’écouter les propos du gosse, réussissant à en saisir l’essentiel malgré ses sanglots.
Le petit avait donc cambriolé la demeure du roi pirate pour récupérer une carte à la demande de quelqu’un. L’elfe noire jeta un coup d’œil quelque peu septique au papier qu’il lui tendait et le prit de sa main libre. Bon pas besoin d’être Einstein, dès qu’elle y eut jeté un coup d’œil, elle vit de suite que ce n’était pas une carte. Néanmoins elle parcourut vaguement le papier et y avoir vu son nom, la femme à la chevelure blanche le lut avec attention. Au fil de sa lecture, son visage prit une expression de plus en plus glaciale, et lorsqu’elle finit un éclat de colère brillait dans ses yeux.

Bon, il fallait être positif, avec ça, elle savait que le climat allé bientôt se réchauffer pour elle. Mais elle aurait préféré savoir quand et combien de personne. Et puis, pourquoi on lui en voulait franchement ? Elle n’avait jamais rien fait de mal, enfin de mal… Elle n’avait plutôt jamais rien fait contre ce roi là. D’accord, elle était toujours resté plus ou moins en solitaire avec son équipage, mais pouvait-on lui reprocher de ne pas vouloir se mettre sous les ordres de cet enfant ? Et oui elle avait bien songé le mot enfant ! Mais que voulais vous, pour une centenaire, seul les membres de sa race pouvaient mériter le titre d’adulte, d’aîné et autre. Mais bon, en attendant ces réponses, elle avait toujours le gamin pleurnichant sur les bras. La Drow ôta sa main de l’épaule du mioche et la lui passa brièvement dans la tignasse en se redressant.

-Tu n’as pas vraiment prit le bon parchemin, mais cela arrange mes affaires, dans un sens.

L’elfe noire ferma les yeux quelques instants et réfléchit. L’idée d’aller directement voir le roi pirate et de lui demander des comptes était tentante, très tentante même, mais y aller seule n’était peut être pas la meilleure des idées qu’elle ait. Son regard se posa sur le gamin avant qu’une très légère esquisse de sourire ne vienne effleurer ses lèvres.

-Gamin, rend moi un service. Tu vois la taverne au coin de la rue ? Et bien vas-y et dit aux membres de l’équipage du Fëalókë morë présent, de venir prêt du navire. Pour ne pas te tromper, cherche une montagne de muscle borgne avec les cheveux mi longs attachés… et qui jure toute les trente secondes.

Et oui, Xune savait parfaitement ou trouvé une partie de son équipage à cette heure… les habitudes sont dure à perdre à l’évidence. Si l’elfe noire demandait que l’équipage vienne, se n’était pas un hasard. Déjà elle préférait les avoir sous la main et puis, bon si l’un d’eux était dans le coup, on ne sait jamais avec eux, elle préférait quand même les avoir sous les yeux. Le seul dont elle était sûre s’était celui qu’elle avait décrit au mioche, elle naviguait avec lui depuis des années et puis il était son second…
Pour s'assurer un minimum du gamin, l'elfe noire sortit une pièce et lui montra quelques instants.

-Tu fais ça, tu reviens me voir et je te donnerais cette pièce et l'une de ses soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Réflexion   Mar 6 Oct - 16:24



Toujours en pleure le jeune garçon ne savait plus quoi faire, d'une part il avait trahi son maitre, et de l'autre cette femme étrange pourrait faire de lui ce qu'elle voudrait, comme lui faire très mal. Cependant elle lui dit que le parchemin qu'il avait prit n'était pas le bon, déjà ça lui enlevait un poids, au moins il n'aurais pas à montrer sa bêtise et tout simplement dire à son bourreau qu'il n'avait rien trouver, il allait se faire battre c'est sûr mais au moins il vivrait. Si petit et déjà si soucieux de vivre ou mourir, il avait du en voir des choses, heureusement la femme au demi-visage semblait s'apaiser et retrouver une certaine sérénité, tout du moins envers lui, alors quand elle passa sa main dans ses cheveux, ce dernier eut un petit recule à cause de la peur qu'elle lui avait fait précédemment. Après quoi elle lui proposa quelque chose avec un petit sourire, l'enfant l'écouta d'une oreille attentive, mais comme il entendait presque plus de la gauche, il était obligé de légèrement pencher sa tête sur la gauche pour tout comprendre. Ce problème auditif était du à un coup de planche dont l'extrémité se terminait par un clou rouillé, ce bout de métal lui avait crever le tympan, depuis lors il n'entendait plus qu'un bourdonnement continuel à la place des sons normaux. Néanmoins il avait compris ce que la grande dame voulait de lui, mais il continuait de l'écouter lorsqu'elle parlait de lui donner des objets ronds et brillants, ça lui donnait un petit air charmeur avec sa tête inclinée sur le côté, mais il préfèrerait peut être un bout de pain ranci plutôt que ces choses qui ne lui servirait à rien puisqu'il ne savait pas ce que c'était. Alors il était d'accord pour aller dans cette taverne quérir cet homme comme elle venait de lui demander, mais ça serait juste pour la refaire sourire, pas pour ces machins jaunes.

Puis, sans attendre il se mit à courir dans la direction qu'elle lui avait indiqué et entra dans la taverne à la recherche de ce monsieur qui d'ailleurs ne devait pas passer inaperçu d'après ses dires. Ah, ça y est, il était au fond de la salle en train de boire l'alcool du matin avec trois autres hommes, content de lui le jeune garçon couru vers lui et de ses petites main tira sur sa ceinture pour attirer l'attention du géant sur sa frêle apparence. Quand ce fut chase faire se dernier se retourna et regarda le petit enfant d'un air étrange, comme si il semblait le reconnaitre.



- Oui petit, je peux faire quelque chose pour toi ? Tu as besoin de moi pour donner une correction à quelqu'un qui t'a embêter ? Demanda t'il de de sa voix rugueuse tout en rigolant par la suite.

- Non ... non monsieur, mais une dame vous demande d'aller près du .. du heuuuu ...

- Oui du ... Et ? ... Faisait il en exécutant des mouvements circulaires avec sa main droite comme pour lui faire comprendre de se dépêcher un peu.

- Du .... du ..

- Navire ? Fit un des hommes assis à la même table que le gaillard.

- Oui ... navire ...

- Bon, vous avez entendu les gars ? Xune nous demande, alors on bouge !

Ce dernier avait l'air fidèle à son poste, et il l'était, mais ni l'un ni l'autre ne semblait s'être reconnu. La montagne de muscle que voici avait déjà rencontré cet enfant auparavant, dans la cave ou il était retenu, pour quelques pièces d'or il eu le droit de 'jouer" avec lui durant deux heures, l'homme se soulagea sur le gosse complètement tétanisé dans le noir total, sinon il l'aurait sans doute reconnu, et jamais il n'aurais osé lui adressé la parole. Si Xune venait à apprendre ça, ça se passera sans nul doute très mal, mais elle aurait aussi la preuve qu'on ne connaissait jamais vraiment les gens. Néanmoins rien n'était visible pour le moment en ce qui concernait ces sévices, donc elle pourrait échafauder son plan comme bon lui semblerait afin d'éviter de se faire assassiner. Tous sortirent très vite de la taverne pour se positionner près du navire, quant au gosse il attendait bien loin derrière avec un air toujours aussi perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Re: Réflexion   Mar 6 Oct - 23:30

La réaction de recule de l’enfant ne l’avait pas vraiment étonné, mais elle ne considérait pas cela comme très important. Ce qui la concernait d’avantage, s’était qu’il accepte de faire le petit travail qu’elle lui demandait. Elle l’avait observé pencher la tête sur le côté tandis qu’elle parlait, et cela l’avait légèrement amusé et la Drow avait du faire un effort pour empêcher son esquisse de sourire de réapparaître sur son visage. Xune lui avait bien montré la pièce la lui promettant avec une autre. Mais tandis que le gamin s’éloignait vers la taverne, l’elfe noire avait le sentiment qu’il ne le faisait pas pour l’argent. Elle haussa mentalement les épaules à cette pensée, se disant que cela ne la concernait pas. Elle le suivit du regard jusqu’à ce qu’il s’engouffre dans le bâtiment, puis, ses yeux se posèrent sur son navire et ses sourcils se froncèrent légèrement.

Elle espérait sincèrement qu’aucun membre de son équipage n’était mêlait à l’affaire, mais en l’état actuel des choses, elle ne pouvait être sur de rien. Ils n’étaient pas revenus à terre depuis longtemps, mais le ton du message, qu’elle tenait toujours en main, lui donnait l’impression que tout cela avait été préparé depuis longtemps, qui pouvait alors lui assurait qu’aucun des hommes du Fëalókë morë n’étaient impliqué dans l’histoire. Xune n’avait jamais donné de raison particulière à l’équipage d’être mécontent d’elle. Elle avait toujours était impartiale et n’avait que rarement eu à réellement sévir. Mais elle n’en oubliait pas que certains pouvaient mal prendre d’être dirigés par une femme, même une elfe noire… ou peut être devrait-elle dire surtout une elfe noire. La dite Drow ferma les yeux un instant et soupira… avant de se demander si le gosse allait réussir à faire sortir son second et les autres de la taverne, quoi que ça encore ça devrait aller, ils la connaissaient assez bien pour savoir que s’ils ne répondaient pas présent ils allé avoir de ses nouvelles. Elle voulait bien être un minimum sympa, mais fallait pas pousser non plus ! Mais… en fait, ce qui la préoccupait vraiment était de savoir dans quel état elle allait les voir arriver. Si ils avaient un peu bu mais sans plus ça pourrait passer, mais si jamais ils étaient déjà ronds comme des tonneaux ça n’allait pas le faire… mais alors pas du tout.

* Bon alors, j’ai combien de chance qu’ils soient à peu près sobre ? 1 sur 2… mouais, peut être plus 1 sur 3 ou 4, vu l’heure qu’il est ils en sont bien capables… Rah mais non hein ! Moi j’en ai besoin sobre, ou à peu près… Comment je fais si jamais ils ne sont pas en état ? J’improvise… euh… mouais mais c’est un peu avec ma vie là que je joue en fait…*

La Drow en était presque à prier tout les dieux qu’elle connaissait (sauf Lolth hein, on va pas déconner non plus), lorsqu’elle vit le quatuor sortir de la taverne, suivit à distance raisonnable du mioche. L’elfe noire ne bougea pas d’un millimètre, les laissant calmement approcher et pouvant ainsi constater qu’ils étaient sobre, ou du moins, qu’ils n’avaient pas assez bu pour ne pas marcher droit. Ainsi donc, après un léger merci adressé à celui ou celle qui avait fait en sorte qu’ils soient dans un état correct, l’elfe noir envoya sa rejeta légèrement sa capuche en arrière, leur permettant ainsi de voir son visage, actuellement orné d’une expression neutre, mais bon, se n’était pas comme si ils n’avaient pas l’habitude…surtout ces quatre énergumènes là. Xune attendit qu’ils l’aient rejoint pour poser son regard sur chacun d’eux. Elle fit ensuite signe au gosse de s’approcher, elle baissa la tête vers lui et lui donna les deux pièces promises, accompagnée d’une très très légère esquisse de sourire.

-Pour ta peine, tu pourras t’acheter à manger comme ça.

Elle releva ensuite la tête pour fixer les quatre hommes présents, et attendit quelques secondes avant de prendre la parole.

-Désolée de vous avoir… interrompue alors que vous entamiez votre journée à coup d’alcool…

Autant dire qu’elle était tout sauf désolée, son ton le montrait clairement en plus. Ainsi, elle ne cachait pas qu’elle ne regrettait pas le moins du monde ce qu’elle avait fait. En même temps, il est plus logique de préférer sa vie à un verre d’alcool dans le gosier d’un des membres de son équipage.

-Pour faire court, je veux que vous trois, vous rassembliez l’équipage ici dans les plus bref délais. Peu m’importe qu’ils soient en « charmante compagnie », en train de se saouler ou de gagner au jeu. Je les veux dans les parages.

Première chose à faire, rassemblez « ces troupes » histoire de les avoir à l’œil. Ensuite, peut être évoquerait-elle son léger soucis et son idée complètement tordue d’aller sonner chez celui qui voulait sa mort… mais là, elle n’était pas sûre qu’ils la suivent. Elle se tourna ensuite vers la montagne de muscle qui lui servait de second.

-Toi tu restes avec moi pour le moment. Je t’aurais bien envoyé dire aux charpentiers d’accélérer mais ça m’étonnerait qu’il puisse aller plus vite.

Le message était toujours dans sa main, presque entièrement caché puisqu’elle l’avait roulé en boule. Néanmoins, il était toujours parfaitement lisible. La Drow s’approcha ensuite de son second, et s’arrangea pour n’être entendu que de lui.

-Surveille les alentours pour le moment. Le premier qui s’approche et qui à l’air de ne pas vouloir se faire remarquer, signale le moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Réflexion   Ven 9 Oct - 16:34



Randar le second de Xune s'était donc posté à l'endroit exact où le gamin lui avait indiqué, et effectivement la capitaine Drow était bien là à les attendre, elle devait se demander si ils n'allaient pas encore cuver dans les prochaines heures, mais non, il faut dire qu'ils n'avaient pas eu le temps de trop insister sur la bouteille. Cependant Xune appela d'abord le gosse pour lui remettre deux pièces d'or comme elle l'avait promit plus tôt, puis elle ajouta qu'avec ça il pourrait s'acheter à manger, que voulait dire acheter ? Honnêtement est ce que ce jeune garçon avait une tête à être autonome ? Non absolument pas, alors il prit les deux ronds brillants et les mit dans une de ses poches sans dire le moindre le mot. Néanmoins la grande dame avait autre chose à faire que s'occuper d'un gamin tel que lui, alors elle n'attendit pas bien longtemps avant de s'adresser aux hommes qu'il venait de quérir, puis, durant la conversation ce dernier se trouve de trop, alors discrètement il recula jusqu'à être suffisamment éloigné pour se retourner afin de partir. Pendant ce temps la capitaine Drow donnait ses ordres à trois de ses laquais pour aller chercher le reste de l'équipage éparpillé un peu partout sur l'ile. L'un d'eux était particulièrement bavard et sa façon de parler le rendait bien vite invivable, mais aucun ne l'égalait dans la lecture des cartes, c'était uniquement pour cela qu'il avait encore sa place sur le navire.

- Ouais, ben j'sais où trouver l'dormeur d'jà, 'suite l'contre maitre pour les rameurs doit être en train d'finir de tirer son coup avec ma soeur. Bon j'prends la tête des opérations, toi l'édenté tu passes au peigne fin la partie Est, quant à toi l'asperge tu prends l'Ouest et moi l'centre. Aller hop et qu'ça saute !

Les deux autres le connaissaient bien, donc ils ne rétorquèrent pas et partirent chacun dans leur direction respective, après quoi Xune somma à Randar de surveiller les alentours, l'homme musclé ne cacha pas son air surpris, pour lui c'était presque l'insulter que de le mettre à une tâche de surveillant, c'était un guerrier et un conseiller donc lui c'était l'action et non la passivité qui l'intéressait. Cependant il n'allait pas rediscuter et se contenta de hocher la tête pour signaler à son capitaine qu'il était d'accord, enfin si on pouvait dire ça comme ça. Une fois qu'elle en eu terminer avec lui, Randar alla se poster un peu plus loin, là où la vue du port lui serait presque totale, il n'avait pas eu envie de demander à Xune ce qui la tracassait, car il savait bien qu'il le saurait en temps et en heure, de plus c'était une Drow, alors il était facile de comprendre qu'elle pouvait être sujette à une certaine psychose. Le soleil continuait de s'élever dans le ciel, et les cris incessants des mouettes pouvaient être une offense à beaucoup d'oreilles, de loin il préférait être en haute mer, cependant quelque chose viendra lui fournir son lot de consolation. Au loin il avait aperçu le gamin qui était venu le chercher dans la taverne, et c'est alors que ses pulsions de prédateurs lui chuchotèrent dans son esprit des paroles que seul un fou pourrait comprendre.

-*Regarde, il est perdu, il a besoin de toi, tu vas tout de même pas le laisser comme ça, en plus il a été très gentil avec toi ...*

Puis, il vit l'enfant se tourner dans sa direction en train de se mettre à sourire puis de lui faire des signes pour qu'il le rejoigne. Bien sûr tout cela n'était que le fruit de son imagination, en aucun cas le jeune garçon n'aurait réagi comme ça, il ne l'avait d'ailleurs même pas aperçu. Néanmoins Randar croyait dur comme fer aux tours que lui jouait son esprit malade, alors sans même se poser de question il quitta son poste pour aller le retrouver.



En moins de deux minutes il l'aura rejoint, le petit garçon marchait sans même savoir où il allait quand soudain il se heurta à l'imposante montagne qu'était Randar car il regardait ses pieds au lieu de faire attention à d'éventuels obstacles qui pouvaient se trouver sur son chemin. Le gosse fut surprit sur le coup mais rapidement il le reconnu.

- Pardon monsieur ...

A cet instant l'homme entendit tout autre chose, ça y est il était en pleine crise de folie.

- Ahh Randar, est ce que tu veux jouer avec moi ? Demanda l'enfant en sautillant.

- Mais bien sûr mon petit gars, viens avec moi je connais un lieu parfait pour ça !

Randar parlait si fort que le jeune garçon n'avait même pas besoin d'incliner sa tête pour comprendre les mots, cependant il comprenait pas pourquoi il voulait l'emmener dans un endroit parfait.

- Où ... où est ce que c'est ? Lui demanda t-il avec une voix à peine audible.

Et bien sûr l'esprit fou de l'homme transforma la question du gamin en un rien de temps.

- Ho oui oui, je suis sûr qu'on va drôlement s'amuser !

- Ca c'est sûr, aller hop ne perdons pas de temps, sinon ça sera ça de moins à jouer !

De sa grosse main il empoigna le bras de l'enfant, il lui faisait même très mal, mais le jeune garçon avait l'habitude de souffrir en silence, alors il se laissera entrainer sans rien dire, l'homme était tout sourire, et lui n'avait presque jamais vu de joie sur les visages, et ça lui plaisait, alors se fut dans une confiance aveugle qu'il se laissa emmener jusqu'à une maison un peu à l'écart de tout. Randar l'ouvrit puis la referma derrière lui et souleva l'enfant d'un bras en le prenant par la taille pour monter à l'étage. L'endroit était insalubre, ça devait faire plusieurs année que personne n'avait dû y venir, à cet instant le jeune garçon se demanda se qui allait se passer pour lui, et la peur commença à se faire sentir. Puis, une fois arrivé dans la pièce désirée dont un matelas à moitié bouffé par les mites et les rats se trouvait au centre, Randar y jeta sa proie dessus.

- Aieee .... Fit l'enfant en le heurtant violemment.

- Youpiiii, vite vite je meurs d'envi de m'amuser avec toi Randar ! Retransforma l'esprit de ce dernier.

À cela l'homme enleva sa ceinture qui maintenait son pantalon en place afin de le laisser tomber jusqu'à ses pieds, hélas sa folie ne s'arrêta pas là en transformant les pleures de l'enfant déjà terrorisé car il se doutait de ce qui allait se passer dans quelques secondes.

- Aller donne moi des coups ! Randar s'exécuta et fit voler le morceau de cuire un plein sur le visage du petit. YOUPIII encore, encore !!!

- Non je recommencerais après ne t'inquiète pas ! Répondit-il sur un ton on ne peu plus naturel.

Pourtant dans la réalité l'enfant s'était mit en boule dans un coin espérant que tout s'arrête, mais ce dont il se doutait, c'est que ça ne faisait que commencer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Re: Réflexion   Sam 17 Oct - 17:47

La Drow avait eu du mal à ne pas hausser un sourcil quelque peu impatient quand l’un des trois marins accompagnant Randar avait prit la parole. Elle n’était pas intéressé par le lieu ou se trouvait certains de ses hommes, elle les voulait réunit devant elle au plus vite ! Le reste, elle s’en moquait comme de l’an quarante. L’elfe noire garda néanmoins le silence, et observa ses hommes s’éloigner, tandis que Randar allait prendre position pour obéir à ses ordres. La femme à la chevelure blanche se doutait bien que la situation ne devait pas réellement plaire à son second. Mais elle préférait expliquer plus tard les raisons de ses actes… actes qui à elle-même lui paraissaient quelque peu étranges.

L’Elfe noire poussa un soupir discret, se promettant d’expliquer en détail l’affaire à son second… enfin, en oubliant peut être de préciser que celui qui voulait sa mort n’était nul autre que le roi pirate… A moins qu’elle ne se décide à lui faire part de l’idée totalement ahurissante qui peu à peu prenait forme dans sa petite tête. La Drow commença d’ailleurs à sérieusement réfléchir à cette idée. Stupide diraient certains. Impossible clameraient d’autres… et tous s’accorderaient sur le suicidaire. Cependant, aux vues de la position quelque peu bancale dans laquelle elle risquait de rapidement se retrouver, la femme à la chevelure de neige n’avait pas énormément de possibilité.

Xune se tourna vers son navire et poussa un deuxième soupir en l’observant. Elle allait finir par regretter de l’avoir envoyer en réparation. Certes il était abîmé mais encore assez fort pour voguer… mais comment aurait-elle pu savoir ce qui allait lui tomber sur le con du nez ? Et puis, il fallait regarder les choses en face. Il avait été en état pour voguer sur une mer calme. En pleine tempête, il n’aurait sans doute pas tenu le coup. Un troisième soupir franchi les lèvres de Xune tandis qu’elle allait s’appuyer un peu plus loin, observant avec attention tout ce qui l’entourait. Néanmoins, l’elfe noire repartit bien vite dans ses pensées, élaborant peu à peu une sorte de plan dans le cas ou elle en arriverait à devoir suivre son idée totalement folle.

Ce n’était sans doute pas bien prudent de s’enferme ainsi dans ses pensées, mais elle avait demandé à son second de surveiller les alentours et elle lui faisait suffisamment confiance pour baisser quelque peu sa garde si lui était dans les parages. Sans doute n’aurait-elle pas du, mais heureusement pour elle, rien de vient lui sauter à la gorge. Non, ce qui se passa ce fut… dans sa tête et assez… peu ordinaire pour la faire se redresser d’un coup. L’elfe noire fronça les sourcils et tourna la tête à gauche puis à droite avant de songer à la télépathie. Bah quoi ? Ce n’était pas sa faute si elle y pensait seulement maintenant ! Elle, elle n’y était pas habituée… et puis elle n’avait pas à se justifier ! Mais ce qu’elle avait entendu raisonner dans son crâne lui fit froncer d’avantage les sourcils. Elle tourna donc la tête vers l’endroit où devait être Randar, et lâcha un juron en constatant qu’il n’y était plus… Après, elle songea à l’autre morceau de la phrase. Le mioche… Randar serait avec le mioche ?! Ok, Xune devait avoir loupé un épisode. Bon, en attendant, il lui fallait retrouver son second… chose plus facile à dire qu’à faire. Heureusement qu’une montagne de muscle pouvant faire faire des cauchemars aux enfants, traînant justement un mioche, ça ne courrait pas les rues, et l’elfe noire trouva rapidement deux ou trois personnes pour lui dire vers ou il se dirigeait… contre une ou deux pièces cela s’entend.

Ce fut donc de cette manière que l’elfe noire se retrouva devant une bâtisse un peu à l’écart… et visiblement abandonné depuis un petit moment. L’elfe noire fronça les sourcils e rentra dans le bâtiment en rejetant son capuchon. Ici, il faisait assez sombre pour qu’elle puisse l’enlever sans risque pour ses yeux. Ce fut à cet instant qu’elle entendit le gamin crier à l’étage. Ni une ni deux, l’elfe noire grimpa l’escalier en vitesse et se retrouva bien vite sur le pas de la porte de la pièce où se trouvaient le mioche et son second. L’elfe noire resta quelques instants parfaitement immobile, et seul son contrôle d’elle-même l’avait empêcher d’écarquiller les yeux. Néanmoins, ses réflexes reprirent bien vite le dessus, et Xune lança l’un de ses couteaux l’envoyant ainsi se ficher dans le mur du fond avec la ceinture de Randar.

-Randar, dois-je comprendre que je dois cesser de te faire confiance ?

La voix de Xune était restée parfaitement neutre… En fait s’était surtout parce qu’elle ne savait pas exactement comment elle devait réagir. Etre en colère parce qu’il lui avait désobéit, ou déçue parce qu’il avait été faire mumuse avec un mioche, trahissant ainsi sa confiance ?
Et là, je vous imagine en train de vous offusquer et de dire : et le mioche ?! Xune s’en moque donc de ce que Randar allait lui faire ? Et bien, en réalité, Xune ne s’en moque pas. Elle n’aime pas vraiment ce genre de pratique mais ça… ça pouvait être considéré comme la « vie privé » de son second et l’elfe noire n’avait pas à se mêler de cela. Bon s’était sur, maintenant elle allait le voir d’un oeil un peu différent, mais en attendant, elle voulait une réponse à sa question.

-Alors ? J’attends Randar…

Petite note d’impatience dans la voix, ce qui voulait plus ou moins dire qu’il avait intérêt à se dépêcher de fournir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 21 Oct - 14:16



Randar était aux anges, il adorait jouer avec les enfants, mais encore plus quand ces derniers lui "demandaient" de les tabasser ou pire encore, de les violer. Ses longues journées en mer était la seule façon pour lui de parer sa folie, néanmoins là il n'y était pas, alors autant profiter au maximum de ce que ce petit être pourrait lui offrir. Le jeune garçon se tenait en boule, tout en pleurant et en tremblant comme une feuille, il avait peur, très peur, et n'osait même pas regarder l'homme qui lui faisait du mal, il fermait les yeux très fort tout en espérant que cela se termine au plus vite. Voici une chose qui n'échappa pas au regard intentionné de la Déesse Loominëi, elle qui fit comprendre à Xune que quelque chose n'allait pas, heureusement la Drow avait fais vite. Mais durant ce temps Randar parlait au petit garçon, il lui chuchotait presque, rien dans ce timbre de voix ne laissait présager des bonnes intentions, chose qui s'avéra juste puisqu'il releva sa main armé du ceinturon afin de le fouette une fois de plus, puis, tout à coup une dague sortie de nul part épingla le morceau de cuir avant de le faire s'accrocher sur un proche mur de la pièce. À cela Randar se retourna brutalement avant d'être littéralement prit au dépourvu par la présence de Xune dans ce taudis, là il était comme perdu et démasqué, il ne savait même pas où poser les yeux, et c'est alors qu'il devenait aussi blanc qu'un linge que la Drow le questionna sur un ton ferme. La montagne de muscle avala une grosse boule de salive qui avait eu le temps de se créer dans sa bouche, apparemment le stresse le faisait saliver. Quant à l'enfant il ne bougeait pas, même la voix de la femme à la peau sombre ne l'avait pas calmé, mais apparemment c'était le cadet de ses soucis, ce qui comptait le plus pour elle n'était autre que sa vie et son second, le reste, DEHORS !!

- Non ... vous n'y êtes pas du tout mais ... Cet enfant se sentait seul alors j'ai cru bon de lui tenir compagnie ... je n'imaginais pas que surveiller le port était si primordial ... je vous prie de m'en excuser ... Répondit-il d'un air désolé.

Il était vraiment mal à l'aise, cela ne passait pas inaperçu, mais malgré tout il essayait de garder fière allure afin de détourner l'intention de Xune de l'enfant qui chialait dans son coin, et oui, il était de retour parmi les vivants, donc il ne put que constater le mal qu'il avait fais. Cependant Randar semblait s'en fiche, il alla plutôt chercher sa ceinture en arrachant la dague qui s'était logée dans une des planches du mur avant de se rapprocher de son capitaine. Il lui était très difficile de soutenir son sombre regard, surtout si il se savait en tort, alors pour se faire pardonner il tenta le tout pour le tout, d'abord il lui rendit sa dague et retenta la parole.

- Je ne sais pas ce qu'il me prend mais ... Hmm je ne peux pas ne parler ici au milieu de tout ces pleures ... Mais sachez que c'est bien malgré moi ...

Certes Xune ne lui avait pas demander de se justifier, mais lui le voulait, il ne savait pas lutter contre ce truc mauvais qu'il avait en lui, c'était pour cela qu'il aimait naviguer durant des mois entiers, puis une fois pied à terre, tout de suite chercher un endroit ou aucun enfant ne montrera le bout de son nez. Décevoir Xune était pour lui le pire des châtiments, peut être allait elle le faire pendre, de toute façon c'est tout ce qu'il méritait, mais, même en dépit du mal qu'il venait de faire il se refusait de mourir, d'ailleurs, pour preuve de soumission totale, il posa un genoux à terre devant son capitaine avec la tête penchée vers l'avant. Néanmoins le jeune garçon sanglotait toujours mais de manière plus silencieuse, pas qu'il avait moins peur, mais il entendait parlé, alors il voulait savoir ce qui se disait, pour voir quel mal on allait encore lui réserver. Est ce que Xune allait pardonner cela à son seconde ? C'était fort possible, mais rien n'était sûr tant qu'elle ne sera pas prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xune
¤ Mort(e) ! ¤
avatar
Récits 1456
MessageSujet: Re: Réflexion   Mer 28 Oct - 19:45

La main proche de ses armes, elle était prête à sortir un autre couteau et à le lance sur Randar. Mais l’elfe noire avait la conviction qu’elle n’aurait pas besoin d’en arriver à une telle extrémité. Elle le connaissait bien après tout son second. Mouais… enfin si on lui avait dit il y a une heure encore qu’il agissait ainsi et qu’il déserterait le poste qu’elle lui avait donné, elle aurait égorgé la personne sans autre forme de procès. On ne pouvait aller jusqu’à dire qu’elle se sentait trahi, mais cela approchait. En même temps, peut être aurait-il réagit différemment si elle avait été claire dès le début avec lui en lui disant pourquoi elle voulait qu’il garde un œil sur le port en attendant que tout l’équipage soit rassemblé devant le bateau.

Enfin bref, elle n’eut pas vraiment le temps de s’attarder là-dessus puisque Randar venait de prendre la parole. L’elfe noire eut du mal à ne pas hausser un sourcil d’ailleurs. Le voir hésiter ainsi n’était pas courant, même pour elle. La femme à la chevelure de neige ne prononça pas un mot à la suite de l’explication boiteuse de son second, mais ses mots lui avaient confirmé ce qu’elle pensait : elle aurait du lui parler de suite des raisons de cette surveillance, cela aurait peut être évité ce genre d’incident. Mais bon, ce qui était fait, était fait. On ne pouvait pas revenir en arrière et s’effondrer sur cet incident ne servirait à rien. La Drow le suivit des yeux tandis qu’il allait chercher sa ceinture et récupérer le couteau lancé par Xune par la même occasion. Il ne tarda pas d’ailleurs à lui rendre son arme et à reprendre la parole. Encore une fois, Xune ne dit rien. Mais lorsqu’il parla des pleurs, son regard se posa sur le mioche recroquevillé là ou Randar l’avait laissé. L’elfe noire remit machinalement son couteau à sa place. Elle aurait pu rester encore un moment à fixer le gamin, mais le geste de Randar la surprit énormément et elle braqua bien vite ses yeux sur son second. Non, elle ne s’était pas trompée. Randar s’était bien agenouillé, ce qui lui fit légèrement écarquiller les yeux. Celle là, on ne lui avait jamais faite, et Xune n’avait pas, mais alors pas la moindre idée de comment elle devait réagir. Non mais franchement, vous sauriez comment réagir vous, quand un type qui fais une fois et demi votre taille et qui est facilement deux à trois fois plus large que vous s’agenouille pile devant vous ? Parce que le Dragon des Mers elle, elle n’en avait pas la moindre idée.

L’elfe noire soupira légèrement en se passant une main dans les cheveux. Aujourd’hui, elle s’était retrouvée un peu trop souvent à son goût face à quelque chose d’inhabituelle et où elle ne savait pas comment réagir… Cette fois-ci s’était sur, elle avait hâte de reprendre la mer, vraiment très hâte. Là-bas au moins, elle serait en terrain connu. Mais en attendant, elle était toujours sur le plancher des vaches et avec un « petit » problème sur les bras : le roi pirate. Son étoile devait avoir décidé de prendre des vacances, il n’y avait pas d’autre explication. La Drow laissa retomber sa main le long de son corps avant de prendre la parole, la voix aussi neutre que possible afin de ne pas montrer sa… gêne face au geste de son second.

-Aller relève toi… je ne vais pas te condamner à mort ou un truc du genre pour ça.

Xune se mordilla légèrement la lèvre inférieure et hésita quelques instants avant de poursuivre.

-Mais surveiller le port, ou plutôt mes arrières est en effet assez important pour le coup…

Bon, s’était déjà une petite partie de la vérité. Xune allait quelque peu développer son propos lorsqu’elle se rappela la présence du gamin. Bon d’accord, il n’avait pas arrêté de sangloter mais vu qu’il le faisait un pu plus doucement, l’elfe noire avait en quelque sorte, cessé d’y faire attention. Xune ne put s’empêcher de lever légèrement les yeux au ciel et elle contourna Randar pour s’approcher du gamin et s’accroupir à côté. Encore une fois, elle eut un léger temps d’hésitation.

-Allé gamin, c’est fini, arrêtes donc de pleurer.

Rassurant ? Non pas vraiment, mais on parlait de Xune là, il fallait quand même pas lui demander la lune en trouvant les mots pour réconforter un mioche. La capitaine Drow tourna alors la tête vers son second et montra le gamin d’un léger signe de tête.

-On en fait quoi de lui ?

Pas qu’elle tenait particulièrement au petit, mais elle se sentirait quand même mal de le laisser dans cette piaule après ce qui s’était passé. Elle n’était pas non plus un cœur de pierre après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Réflexion   Ven 30 Oct - 4:43

La matinée paraissait plus que jamais routinière sur l'île de Tësnu, les gens faisait leur petit train train habituel sans même se préoccuper des autres, cependant de sombres personnes épiaient Randar depuis le lever du soleil, pourquoi lui ? Car Xune était introuvable à ce moment, et comme ils savaient qu'elle se déplacerait jamais sans son gorille il décidèrent de le suivre comme son ombre. Cette organisation était composée de membres appartenant essentiellement à la guilde de la dague ensanglantée qui se situait à Nandis, apparemment le roi pirate les avait à sa botte et avait ordonné à ce qu'on lui fournisse une élite de l'ombre. Randar ne pourra donc pas faire le moindre geste sans que le roi pirate ne le sache, fort heureusement les choses devinrent bien plus intéressantes quand un gamin entra dans l'auberge où il était pour lui demander de sortir car Xune le voulait près d'elle? Ca y était donc, elle refaisait surface, cependant quelque chose avait échappé à leur contrôle, le gosse en question justement, il avait avec lui l'ordre d'exécution de l'Elfe noire. Néanmoins la suite se présenta à merveille pour eux, les pulsions pédophile du gorille l'entrainèrent bien loin de son poste avant de finir dans un taudis un peu à l'écart du part.

Les trois individus ne pouvaient se permettre d'agir car il fallait Xune, c'était elle qui les intéressait. Par contre il y avait une information qu'elle ne savait pas, c'était l'heure à laquelle elle devait mourir, et oui car même le meurtre d'une personne aussi insignifiante que cette noiraude devait être fait dans les règles de l'art, autrement dit en tout début d'après midi, mais avant ça il fallait la capturer et la faire prisonnière, chose qui ne sera pas trop difficile vu son insouciance à vouloir rejoindre Randar dans la maison en perdition, deux d'entres eux étaient déjà à l'intérieur, le troisième quand à lui s'arma de sa sarbacane afin de souffler directement sur ses victimes des dards du sommeil, deux suffiraient à endormir un type comme le second de Xune. Alors que cette dernière se situait dans une pièce à l'étage, le troisième homme progressa sans faire le moindre bruit jusqu'à pouvoir voir l'Elfe noire de dos, Randar la regardait et semblaient tout deux discuter sur le sort du gamin, grâce à ça les deux autres purent prendre position afin appuyer le tireur.

L'homme en noir porta la sarbacane à sa bouche, inspira par le nez, visa, puis souffla puissamment sur Xune, trop rapide pour être évité le Dragon des mers se prendra le dard en plein dans le cou, chose qui la fit s'endormir instantanément, cela put se voir dont la façon qu'elle s'écroula sur le gosse. Quant à Randar, ayant compris de suite la situation il dégaina son épée de guerre de plus d'un mètre quatre vingt de long et vingt centimètres de large dans la seule intention de faire le ménage, mais malheureusement les deux autres hommes en noir soufflèrent leur projectile en plein sur lui, un qui ira se loger dans sa main droite et l'autre dans son front. Hélas malgré sa carrure imposante il sombra à son tour dans le sommeil, en voyant ça l'enfant hurla surtout quand il vit débouler trois méchants dans la pièce où il était, mais pour le faire taire le meneur des opérations avait un moyen infaillible, il se contenta de lui piquer la joue avec un de ses dards et le silence fit son retour.


[OUT : Xune, Randar et l'enfant se retrouvent dans des geôles sous le palais du roi pirate, mais vous n'en savez rien ! Arrow ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Réflexion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: