AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Clare Nahilia...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Clare Nahilia...   Sam 5 Juin - 16:38

~Prénom : Clare.
~Nom : Nahilia.
~Surnom : Numéro 21 / l’Elfe d’Argent.

~Âge : 257 années.
~Sexe : Féminin.
~Race : Elfe.

~Lieu de naissance : La cité Elfique.
~Lieu où vous vous trouvez actuellement : Les bois des Plaines.

~Classe : Sans classe.
~Alignement : Neutre Bon.

~Description Physique :

Clare Nahilia est une Elfe âgée de 257 années. Son physique est celui d’une jeune femme d’environs 25 ans. Elle mesure dans les 1 m 70 et a un physique élancé. Ses cheveux argentés sont lisses, léger et long, s’arrêtant au milieu du dos. Ses yeux sont aussi noirs que les ténèbres d’une nuit sans lune. Son visage satiné est fin et délicat avec une peau blanche. L’Elfe porte toujours ses habits en cuir vert foncés. Ayant donc une petite cape à capuchon, le couvrant le dos. Ses bras légèrement musclé arborent tout deux des brassards en cuir lui couvrant les avant-bras. Clare a de fines mains soignées avec des doigts plutôt longs. Elle met ensuite un haut en cuir doublé de maille. On distingue qu’une partie de son ventre est à l’air libre. La femme aux cheveux d’argent porte ensuite une ceinture en cuir marron, où une dague y est la plus part du temps accroché. Elle est ensuite habillée d’un pantalon, ses genoux ayant une protection renforcée en cuir. Elle met ensuite de fines bottes lui remontant jusqu’au genou. Clare porte aussi la plus part du temps un parfum enivrant et assez fort. Comme une odeur de forêt où l’on y mêlerait l’odeur de l’herbe coupée en été. Cette odeur rappelant aussi celle que l’on peut sentir dans la forêt de Lalwende. Clare Nahilia a donc tout d’une très belle femme. Ce qui en fait une rose blanche avec de dangereuses épines.

~Description Psychologique :

Clare est une femme qui a pour principal trait de caractère : la patience. Elle serait capable de rester des heures sans bouger. Elle ne s’ennuierait même pas. C’est une Elfe attentive, elle adore observer longuement et avec attention ce qui l’entour. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle fait une traqueuse presque sans égale. Elle se sent très souvent en harmonie avec la nature lorsqu’elle est dans une forêt ou tout simplement dans les plaines. Elle adore vraiment ce contact avec la vie. Clare est une personne de confiance. Elle tiendra toujours parole. Elle va toujours jusqu’au bout des choses, et ceux peux en importe le prix. Les amis de l’Elfe Salvatrice sont rares. En effet, ne se mêlant presque jamais à la foule, elle ne rencontre pas grand monde d’agréable. Mais ces quelques personnes qui connaissent Clare, s’accordent tous à dire qu’il s’agit d’une femme hors paire et très loyal. Sa franchise en a cependant déstabilisé plus d’un. En outre, elle déteste les vampires. Et les traques depuis de nombreuses années. A moins qu’un vampire ne soit bon, elle estime qu’ils doivent tous être tués sans exception. Quelque part, c’est une sorte de justicière solitaire chassant les créatures de minuits. Elle est sûre d’elle et n’as pas froid aux yeux. Elle apprécie assez les défit. Clare est intelligente et ne foncera pas tête baissée dans un combat. Elle est pragmatique et essayera toujours de tout planifier à l’avance. On peut dire qu’elle est prudente et prévoyante…

~Biographie et Histoire :

~Voir ci-dessous~

~Particularités propres à votre espèce : Clare a une Grande agilité. Elle a une vue aiguisée, une bonne ouïe et un bon odorat. Elle possède l’Empathie néanmoins elle a une faible robustesse. Sa force physique, quant à elle, est moyenne.

~Ce qu'elle aime : Clare aime beaucoup sa solitude. Elle aime beaucoup voyager. Elle adore la nuit avec sa lune accompagnée de sa fraicheur. Elle se sent très à son aise dans les bois et forêts. Et est satisfaite lorsqu’elle remplit un contrat.

~Ce qu'elle déteste : Clare n’aime pas trop les villes. Elle a l’impression d’étouffer lorsqu’elle est entourée de trop de monde. Elle voue une haine sans merci aux vampires et autres créatures abjectes de la nuit. Elle n’apprécie pas trop de rester au soleil.

~Sa peur : L’Elfe d'Argent a peur d’échouer dans ses traques.

~Armes : Un grand arc elfique attaché dans son dos. Plus une dague elfique qu'elle porte à sa ceinture.

~Signe particulier : Clare a des cheveux qui ont la même couleur que l’argent.

~Points forts : Clare est incontestablement très douée pour les combats longues distance. Sa dextérité est très développée. Elle est aussi rapide et agile. En outre, il très rare qu’elle ne perde son sang froid lors d’un combat. Elle est intelligente et dégourdie. Sa force physique est assez développée de façon à tirer des flèches suffisamment puissantes pour percer aisément la peau de ses ennemis. Au corps à corps elle ne se débrouille pas trop mal avec sa dague elfique. Mais elle ne tiendrait sans doute pas tête à un assassin qui a toujours manié la dague. Par ailleurs, Clare est très douée pour pister sa cible. Elle est donc très attentive au moindre détail.

~Points faibles : Clare est relativement faible au corps à corps. Si elle ne réussis pas à maintenir la distance entre un combattant à l’épée et elle, on peut déjà dire qu’elle aura de grande chance de perdre. Elle a une endurance relativement faible. Et sa plus grande faille reste sans conteste sa robustesse qui est très fragile. On peut dire aussi que pendant la journée, Clare est assez affaiblis. En effet sa capacité spéciale se déclenchant pendant la nuit, elle est donc moins dangereuse de jour.

~Pouvoirs : Aucuns.

~Capacité spéciale : Flèche Salvatrice :

Chaque nuit, l’Elfe est capable d’absorber une petite quantité de lumière de la lune pour en former une longue fine flèche argentée scintillante. Ces flèches sont aussi rapides qu’un carreau, soit 400 km/h. Elles peuvent percer aisément toute armure. Et elle a pour grande particularité d’infliger de très lourd dégât physique pour les personnes ou les monstres d’alignement mauvais. Cela aurait pour effet d’agir comme un poison qui brûlerait les contours de la plaie. Si la cible ne brise pas la Flèche Salvatrice pour qu’elle ne se décompose, elle peut lui être fatale. Lorsqu’une flèche est détruite, elle dégage une vive lumière pendant 5 secondes maximum. Clare peut utiliser 5 de ces flèches à intervalle d’une heure. Si elle va au-delà de cette limite, les flèches perdent en précision, en force ainsi qu’en vitesse, et sa main gauche qui tien l’extrémité de l’arc peut recevoir de lourd dégât semblable à des brulures.

~Talent secret : L’Œil d’Argent :

Ceci est un talent assez particulier. Clare a en effet son œil droit qui n’est pas comme ceux des Elfes. Ni comme n’importe qu’elle autre race, d’ailleurs. Rare sont ceux qui connaissent ce talent, pour la simple et bonne raison que la plus part qui l’on vue sont mort. L’Elfe d'Argent ferme donc son œil droit pendant une durée de dix secondes environs. Puis en le rouvrant on peut constater que la couleur de son œil a changé. En effet ce dernier est devenu argenté et lumineux. Ce talent force Clare à fermer son œil gauche pendant que l’Œil d’Argent est activé. Cet œil lui octroi quelques avantage qui peuvent changer la face d’un combat. Tout d’abord, L’Œil d’Argent lui permet de voir dans la nuit aussi clairement qu’en plein jour. Ensuite, la portée de sa vue et sa précision est nettement augmenté. L’activation de cet œil augmente aussi la vitesse de tous ses mouvements de 50% environs. L’Œil d’Argent peut durer jusqu’à deux minutes sans risque. Au-delà de ce délai, du sang se mettra à couler de l’œil de l’Elfe d'Argent lui provoquant une douleur qui s’intensifiera très rapidement. Si elle tente d’ignorer la douleur, elle finira par s’évanouir.

~Ma couleur utilisée : Teal.
~Lien de votre inventaire : |} --> Mon Inventaire <-- {|
~Code : Approuvé par Emy.
~Narrateur/P.N.J : Un PNJ si possible !
~Statut : Terminé.


Dernière édition par Clare Nahilia le Mer 16 Juin - 19:27, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Clare Nahilia...   Dim 6 Juin - 20:25

~Biographie et Histoire :

Cela fait déjà 257 années que je foule cette terre. Tant de choses se sont produites. Des moments de bonheur… de douleur… et de tristesse aussi. Moi, Clare Nahilia, l’Elfe d’Argent, je vais vous raconter mon histoire. J’espère qu’elle vous plaira, ou tout du moins, qu’elle vous intéressera…

Je vis le jour le Phobos 9 du mois de Nero dans la splendide cité de Lalwende, refuge des êtres de légendes que l’on appel Elf. Ma mère était une prêtresse d’Erinaë du nom de Jana. Je lui ressemblais beaucoup. Je n’avais héritée de mon père que son caractère déterminé et de ses sombres yeux. Il était un soldat faisant partit de la garde personnelle de la royauté elfique. Il s’appelait Kerrigan. Je suis le résultat de leur amour. L’ultime gage d’affection que l’on peut porter à une autre personne. Donner la vie chez les Elfs est un acte qui ne se produit pas tout les jours comme pour les Humains…

Mes 27 premières années furent jalonnées de rire et de bonheur. Puis… un jour, une patrouille elfique retrouva mes parents, mort dans la forêt de Lalwende. Selon les apparences… ils étaient simplement tombés d’en haut. Ils avaient juste fait une mauvaise chute qui leur avait été fatale. Dévastée par cette nouvelle, je m’enfermais dans un mutisme infaillible. A l’époque, il ne me restait qu’une tante, la sœur de mon père, pour seule famille. N’étant pas apte à vivre seule, je fus donc placée chez elle. Ma tante s’appelait Chytrine. S’était une femme aux cheveux et aux yeux aussi noire que le charbon. Sa voix était aussi glaciale que la neige de Freezis. Je vécues 33 longue années chez elle. Mon mutisme et mon absentéisme étant de plus en plus omniprésent, des Elfs menèrent une enquête suite à un doute exprimé par mon précepteur. C’est comme cela qu’un soir ils pénétrèrent dans la demeure de ma tante. Ils me découvrirent à moitié nue, le bras tendu vers Chytrine. Cette dernière avait la bouche couverte de sang. D’innombrables trace de morsures parsemés mon corps et je n’avais jamais eu un teint aussi livide. Surpris et furieux la brigade d’inquisition exécuta immédiatement ma tante. J’avais été sa chose, sa source d’alimentation, son jouet. Il me fallut de nombreuses années pour recouvrir une vie à moitié normale. Encore aujourd’hui, je m’exprime rarement…

Après la mort de ma tante, je pus enfin vivre seule. J’appréciais ce calme et cette solitude qui me permettait de réfléchir. C’était agréable. J’achevais mes études à l’âge de 75 ans. Etant suffisamment mûre, les autorités elfique me révélèrent qu’ils avaient avancés dans l’enquête concernant la mort de mes parents. Ce qu’ils me dirent me remplit de colère. C’était Chytrine qui les avaient tout deux jetés hors de la cité. Ma mère avait découvert que la sœur de son mari était un vampire. Elle en avait d’ailleurs laissé un ouvrage là-dessus qui constitué la principale preuve. Ce dernier se trouvait dans ma chambre de ma tante, dans l’un de ses tiroirs. Jana avait essayée avec l’aide de son mari de la faire partir sur la demande de Kerrigan qui aimait beaucoup trop sa sœur pour la tuer. Cette dernière avait refusée et la suite était la mort de mes parents… Elle avait ensuite dû s’emparer de la preuve et la cacher chez elle. Quelque part je savais que ce n’était pas un accident. Cette révélation marqua un tournant dans ma vie. Ayant beaucoup trop de mauvais souvenir dans cette ville, je décidais de la quitter.

Mon cœur désirait l’aventure et mon âme réclamait la solitude. Je partis donc, en quête d’aventure. Je ne me débrouillais pas trop mal avec un arc ce qui me permettait de chasser. J’essayais d’éviter le plus possible les villages. La compagnie des Humains ne m’intéressait pas outre mesure. Je vécue 3 années ainsi, en ermite. Mon affinité avec l’arc s’améliora significativement. J’étais heureuse de cette vie en solitaire. J’aimais beaucoup voyager. Je n’avais pas de famille, pas d’amis qui ne me retenaient quelque part. Mais mon âme en demandait plus, j’errais sans le moindre but… et s’était un manque.

Lorsque finalement, un jour, alors que je me promenais dans la grande forêt de Silmariën, une nouvelle page de ma vie se tourna. Alors que j’étais cachée dans les buissons, j’assistais à un combat époustouflant. Une Elfe maniant l’arc se battait avec un vampire. En moins d’une minute, le vampire était à terre se désagrégeant en poussière presque instantanément. C’est alors que le regard de l’Elfe se tourna en ma direction et m’obligea à sortir de ma cachette. J’étais impressionnée par sa stature. Elle était fière, belle et intimidante. Elle me dévisagea avant de me demander quel était mon nom. Puis elle me questionna sur mes origines et sur ce que je pouvais bien faire ici. Je me présentais brièvement et ajoutais que cela faisait 3 années que je voyageais à travers ce monde. Elle fut étonnée de ma réponse. Mais j’enchaînais en lui demandant de se présenter à son tour. Ce qu’elle fit. Elle se prénommait Orla, elle était elle aussi une Elfe et elle traquait ce vampire. Je lui ais demandée pourquoi. Mais elle n’eu pour réponse que de dire que je posais trop de question. Elle avait tournée les talons et s’était éloignée. J’étais restée là, les bras ballants, ne sachant trop que faire. Ecoutant mon instinct, je lui criais de m’attendre et lui courut après pour la rattraper. Elle me demanda ce que j’avais et je lui répondis que je voulais rester avec elle et que je voulais moi aussi chasser le vampire. Orla s’était alors mise à rire à gorge déployée. Je ne savais pas pourquoi j’avais dit cela. C’était… mon instinct. Elle s’arrêta ensuite de rire lorsqu’elle remarqua que j’étais sérieuse. Elle me regarda longuement comme si elle m’évaluait. Puis elle soupira en disant que de toute façon, elle ne pourrait me rejeter si jamais j’avais vraiment décidée de rester avec elle. C’est ainsi que mes plus belles années débutèrent.

Au début, j’étais assez gênée de cette… compagnie. Cela bousculait assez mes habitudes. Orla était plutôt agréable à vivre. Elle était un peu comme moi. Elle parlait peu et gardait souvent un visage inexpressif. Chaque soir, elle voulait en savoir un peu plus sur moi. Et moi de même. Je lui parlais assez facilement de ma vie. Elle comprit rapidement ce qui me motivé pour chasser les vampires. Quant à elle, s’était une Elfe au passé très sombre. Sa mère l’avait abandonnée dans une auberge. Jusqu’à ses 15 ans, Orla travailla dans cette même auberge. Puis, elle avait été vendue à un trafiquant d’esclave. Où elle fut revendue à un Vampire qui lui fit maints tourments. Jusqu’au jour où elle résista et le tua en le saignant comme un porc. Il s’était alors vidé de son sang et s’y était ensuite noyé avant de se désagrégé. La suite je l’appris chaque soir un peu plus. Orla avait ensuite vagabondée avant de rencontrer quelqu’un qui lui ressemblait aujourd’hui. Cette Elfe l’avait rejetée avec force. Mais Orla avait teint bon et l’avait suivit même lorsqu’elle la menacée de mort. Jusqu’au jour où cette mystérieuse Elfe l’accepta. Cette dernière devint petit à petit une sœur pour Orla. Elle me raconta qu’elle lui apprit tout ce qu’elle sait aujourd’hui. Et que s’était grâce à elle qu’elle pouvait chasser les Vampires aujourd’hui.

Néanmoins ma nouvelle amie parla également de l’Organisation. C’était une communauté d’Elfs qui se battaient contre les Vampires. L’Organisation envoyait en faites ses membres de façon individuel afin de traquer les Vampires sur requête. Les membres de cette communauté exécutaient cette requête pour ensuite en remplir une autre. Un homme en noir passé là où les contrats avaient été envoyés afin de récolter la récompense. Orla m’expliqua qu’eux-mêmes ne touchaient pas d’argent ni quoi que ce soit d’autres. Ils avaient juste jurés fidélités et obéissance à l’Organisation. Chaque Elfs ayant une raison de se battre contre les vampires, sans récompense matériel. Elle ajouta que la plus part d’entres-eux étaient des femmes. Car les hommes, trop avides de pouvoir, s’étaient laissé transformer par les Vampires. On les appelés alors les Parjures. Orla m’enseigna aussi que parfois, l’Organisation envoyait ses membres abattre les Parjures. Car tout d’abords ils avaient mentis et sombré du côté des Vampires. Puis qu’ensuite ils représentaient une trop grande menace parce qu’ils savaient beaucoup de chose sur l’Organisation. Certains avaient sombrés de ce côté car on les avait forcés. Ou alors par avidité. Il arrivé parfois que, dans la première hypothèse, l’Elf envois sa carte noire à un autre membre afin qu’il l’exécute lui-même pour préserver sa dignité. Il s’agissait d’un morceau de papier noir avec leur signe qui y était inscrit en blanc. Apparemment, chaque membre avait son propre signe. Ainsi que son propre rang. Qui partait du rang le plus bas, c'est-à-dire 50 jusqu’à 1, l’Elf le plus fort de l’Organisation. De plus, Orla me révéla qu’elle était le numéro 6 de l’Organisation. Etant connus par ses compagnons d’armes sous le surnom d’Orla l’Elfe Fantôme.

J’étais très surprise à l’époque le numéro 6 se tenait juste devant moi. Je me souviens avoir eu un frisson dans ma nuque. Encore aujourd’hui je me dis : « qu’elle chance d’être tombée complètement par hasard sur cette Elfe… ». Quoi qu’il en soit nous voyagions à pied durant la journée, s’arrêtant pour manger ou pour boire. Durant ces pauses et lorsqu’elle n’était pas en mission, Orla m’entrainait à mieux manier mon arc. Elle avoua que je ne me débrouillais pas trop mal et que j’avais en outre un très bon potentielle. Mais rapidement je vis mes progrès augmenter. J’assistais aussi aux nombreuses traques qu’effectuait Orla. Elle m’apprit à suivre et à reconnaître des traces de pas entre milles dans les forêts. Et à faire confiance à mon Empathie pour sentir les Vampires lorsqu’ils n’étaient pas loin. Ces combats étaient tous aussi impressionnant les uns que les autres. J’apprenais beaucoup rien qu’en l’observant. Dans la plus part des cas, le ou les Vampire(s) se trouvaient sur le lieu où le contrat avait été passé. Parfois s’était un village qui envoyait la requête à l’Organisation, parfois il ne s’agissait que d’une seule personne. Quasiment à chaque fois Orla était applaudit une fois que ses proies étaient à terre. On lui tendait alors une bourse et à chaque fois elle répondait : « Non, un homme en noire va passer dans moins de trois jours, donnez la lui ».

Plus tard, lorsque mon maniement de l’arc était presque aussi bon que celui d’Orla, elle m’apprit à utiliser une capacité dont j’avais moi-même eu l’idée. C’est ainsi que j’appris à utiliser mes Flèches Salvatrice. Cependant, il me fallut au moins un an pour bien maîtriser cette capacité. Vint ensuite le jour où je fêtais mes 100 ans. Nous nous entrainions cette fois-ci l’une contre l’autre puisque nous avions un niveau quasiment égal. Lorsque tout à coup, la vision de mon œil droit changea. Surprise et paniquée, je lâchais mon arc en couvrant mon œil de mes mains. Déconcertée, Orla s’approcha de moi et me força à enlever mes mains. C’est alors que je l’eu une très grande surprise sur son visage. C’était la première et la dernière fois que je la vis aussi étonnée. Elle réussit à articuler qu’il s’agissait de l’Œil d’Argent. Un œil qui était très célèbre. Il s’agissait d’un héritage qui s’était transmis à toute une lignée d’Elf, sautant parfois quelques générations entières. Ainsi donc je découvris que j’étais la descendante directe de cette famille détenant cet héritage ancestral. Et dire que je ne m’en étais jamais rendu compte avant. C’est comme cela que je découvris mon talent. J’appris rapidement à m’en servir et il se révéla fort utile. A tel point qu’Orla me présenta l’année suivante au responsable de l’Organisation. L’homme en noir me demanda de lui montrer tout ce que je savais faire. Je dû donc le faire patienter jusqu’à la nuit. Mais il resta patient et ne fut pas déçu. Une fois chose faite, il félicita Orla de m’avoir trouvé avant de m’adresser une nouvelle fois la parole. Je me souviens encore de ces mots : « J’ai le plaisir de te dire que l’Organisation accepte ta candidature. Suite à ton physique, à ta capacité et à ton talent, tu seras appelée l’Elfe d’Argent. Tu porteras désormais le numéro 43 ».

Je crois bien que je n’avais jamais été aussi fière. Mais ma joie fut de courte durée. Car les membres de cette alliance ne travaillaient que rarement en équipe. Je dû donc me séparer d’Orla. Ma première mission en solitaire se révéla être laborieuse. Je n’eu aucun mal à trouver le Vampire que je traquais. Mais lors du combat, cette fois-ci s’était différent. Il n’y allait pas avoir ma protectrice qui allait soudainement abattre d’une flèche le danger. Je réussis finalement à le vaincre, mais je me retrouvais blessée. Rien de grave cependant. Cela m’apprit qu’il fallait absolument que je progresse. Je continuais donc de m’entraîner durement lorsque je n’étais pas en mission.

Plus de 50 années passèrent ainsi. L’homme en noir me rendait souvent visite pendant la nuit pour me redonner des vêtements neuf et similaires aux anciens que j’avais et aussi pour me donner de nouvelles missions. Cela se passait de mieux en mieux. Mes entraînements répétés portaient leur fruit. J’arrivais à créer des Flèches Salvatrices plus puissante contre les êtres maléfiques. Et mon Œil d’Argent se révélait de plus en plus puissant. Cependant mes missions étaient de plus en plus dures. L’homme en noir m’annonçait parfois que je changeais de numéro. J’étais passée rapidement du numéro 43 au 38, puis au 32 jusqu’au 27. Jusqu’au jour où il m’annonça qu’une carte noire m’était adressée. Mon cœur chavira lorsque je reconnus l’insigne d’Orla. Ainsi donc elle avait sombrée elle aussi, mais elle m’avait choisis moi pour mettre fin à ses tourments. Je partis donc à sa rencontre, le cœur lourd. Deux jours plus tard, je la revoyais enfin après de très longues années. Elle n’avait pas vieillis. L’Elfe semblait juste fatiguée et de cernes étaient présentes sous ses yeux. Je me souviens encore de ses mots qui vibre toujours au fond de moi : « Vas-y Clare… Tue-moi… Je ne sais pas si j’arriverais à contenir cette soiffe encore longtemps… ». C’est les yeux baignaient de larme que je bandais mon arc vers elle et que j’armais ma Flèche Salvatrice, visant son crâne. J’avais murmurée un pardon étouffée et laissée partir la flèche argentée. Après sa mort, je laissais mon arc à terre et prit celui d’Orla et ramassait aussi sa dague. Je savais qu’elle voulait que j’agisse ainsi. De cette façon, elle pourrait toujours combattre, même à travers moi…

Le lendemain, l’homme en noir vint me voir et m’annonça que j’étais à présent le numéro 26. Une place s’était libérée… Les années défilèrent sans qu’on ne leur ais demandé leur avis. J’allais de requête en requête. Progressant toujours plus. A présent j’ai 257 ans. Je suis le numéro 21 de l’Organisation. Et je continue la chasse…

La suite, je vous la raconterais moi-même…


Chronique de l’Elfe d’Argent.


Dernière édition par Clare Nahilia le Mer 16 Juin - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elfwyn
avatar
Récits 3345
MessageSujet: Re: Clare Nahilia...   Mar 15 Juin - 17:17

Bonjour Clare,

Une très belle présentation, et une histoire très appréciée. La capacité et le talent me conviennent également. Ainsi donc, il ne me reste plus qu'à valider ta fiche ^^

Le pacte t'attend, et tu pourras enchainer ton RP à la suite de Rita ou bien Irael si il poste entre temps, dans les plaines.

Bienvenue sur Les Sept Destinées Clare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lauthentique-destiny.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Clare Nahilia...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clare Nahilia...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: Les présentations-
Sauter vers: