AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Lorsque le Chaos s'empara de son âme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Dim 13 Juin - 1:48

Sepulturo qui marchait toujours de vive allure, s'arrêta une énième fois pour sécher ses larmes. Il venait de quitter deux personnes qui lui permettaient de retrouver espoir. Mais finalement, le caractère incisif de Thalierya et la haine de son regard étaient deux éléments trop lourd pour Sepulturo. Il savait que le jeune Blizz serait un parfait chien qui, dans tous les cas, suivrait Thalierya dans le moindre de ses déplacements. Sepulturo s'arrêta sur une pierre longue, ronde et plate. Il s'installa confortablement dessus et tira une énorme feuille qui était gorgée d'eau de pluie. Il l'approcha de sa bouche et en déversa le contenu de façon directe et efficace. Sepulturo voulait maintenant construire un destin tout différent, il voulait rallier le peuple des hybrides. Mais finalement n'était-ce pas une peine perdue ? Lorsque l'on voit ce que Thalierya et Blizz avaient dans leurs caractères, on se demandait si il valait mieux faire quelque chose ou pas ?

* CONNERIES ! *

Sepulturo était désormais face aux illusions qu'ils s'étaient construite. Il ferma les yeux puis respira pendant quelques minutes, dans l'espoir de pouvoir reprendre confiance en lui. Il laissa ses yeux parcourir l'endroit. C'est un bois épais, noir et lugubre. Les racines ressemblaient aux spasmes qui parcouraient les morts, quelques minutes après que leurs cerveaux relâchent les dernières terminaisons nerveuses du courroux de la pensée. Oui, c'était un bois sans vie, un bois triste et où le calme était pesant et la mort présente. Ce n'était pas un lieu propice pour réfléchir et Sepulturo se laissa envahir par des pensées de plus en plus haineuses, colériques et assassines. Ses yeux s'entachèrent de rentrer en symbiose avec le noir et la peine ambiante de ces tristes bois frontaliers à Lalwënde. Sepulturo sentait bien qu'il voulait autres choses, il voulait sentir et découvrir d'autres sensations. Il se rendait compte qu'au gré de ses péripéties au sein de la forêt de Lalwënde, il avait juste pris le temps d'étouffer son sentiment de puissance et de colère qui sommeillait en lui et qui avait trouble la jeune elfe/louve lors de leur première rencontre.
Sepulturo laissa alors un sourire dessinait ses lèvres. Il fallait peut être qu'il fasse face à ce qu'il était vraiment. Après tout, cet homme ténébreux qui, lorsque Sepulturo était plus jeune, l'avait formé pour tuer son rival, n'était pas un homme à tuer. Sepulturo continua à dériver dans une folie douce et dangereuses.

* La perte de ma femme, par mes propres mains, n'est donc pas un crime, mais le légitime prix de la formation de mes pouvoirs ? *

Sepulturo commença alors à se faire plus calme, laissant sa tête faire des signes d'approbation au gré du vent et des bruits de fond des feuilles qui s'écroulaient doucereusement au sol alors que les temps allaient dramatiquement détourner l'esprit simple de Sepulturo en un véritablement champs de bataille apocalyptique. Sepulturo laissa alors sa tête se penchait lentement et ses yeux devinrent de plus en plus dilater. Il était entrain de se remémorer toutes les images de violence, de haine, de peur, de sang, de massacre, de torture, de génocide, de crime, de guerre, d'élimination, de purification et d'extermination qu'il avait réussi à emmagasiner au gré de ses souvenirs. Sepulturo se laissa alors flatter par toutes ces images. Une excitation nerveuse surgit dans sa conscience, une excitation qu'il ne connaissait pas, probablement une excitation chaotique. En effet, Sepulturo avait maintenant envie de faire virevolter son esprit dans le vent contraire où Thalierya l'avait indirectement poussée... Il cria :

- AAAAAAAAARRRRRRGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGHHHHHHNNNNNNNNNNN...

Ce cri vorace, puissant et strident provoqua en lui un déclic puissant. Il sentit son rythme cardiaque devenir de plus en plus puissant et vigoureux. Ses os se raffermissait et ses yeux s'étiraient un peu plus. Il sentait ses muscles se broyaient et se reconstruire dans un design plus fin et plus effrayant. Il sentait les moindres de ses poils s'hérissaient au son du changement qui faisait résonner son corps tel un glas sonnant la mort galopante. Il sentit alors le besoin soudain de se transformer en léopard. Ses affaires étaient déjà au sol, il se déshabilla puis commença lentement sa transformation. Alors qu'il sentait sa morphologie exploser, il sentait son esprit se cadrer sur de nouvelles priorités, de nouveaux désirs, de nouvelles passions. Il sentait monter en lui un goût prononcé pour le sang et la torture et un dégout profond pour les sentiments et la courtoisie. Alors qu'il était maintenant comme un léopard, il pouvait regarder la couleur de son nouveau pelage, qui était d'un noir éclatant. un noir tout droit sorti des cauchemars les plus affreux qu'est pu contenir le monde où il se trouvait.

Il commença alors à courir pour admirer la puissance que lui données ses jambes. Il se sentait puissant, il avait désormais confiance en lui et il savait que seul les dieux où les tout-puissant de ce monde étaient les seuls susceptible de le tuer, néanmoins les autres, les miséreux, les guerriers de pacotilles, les vils mercenaires et toutes les racailles de ce bas-monde serait pour lui, la possibilité de faire ses repas de façon rapide et expéditive, par un massacre sans précédent. Il avait tout ! Les armes, la passion de la découpe de la chair et surtout une folie qui ne cessait de grandir au sein de son âme, une folie de plus en plus puissante et machiavélique. Il savait que maintenant, il pourrait éventuellement faire des choses affreuses sans forcément se sentir coupable sous le regard idiot et fatigué de l'autre, cette Thalierya qui se prenait pour une fille de lune. Encore une duchesse qui a essayée d'épouser un elfe et qui s'est retrouvé par terre comme une vulgaire feuille morte... Finalement, cette forêt collait parfaitement à l'apparence mentale de Thalierya et ces arbres cacheraient avec perfection la présence de Thalierya. De toute façon, Sepulturo n'avait pas envie de l'a tuer, mais pourtant... Cela le démangeait presque au plus profond de lui.

Après avoir pris le temps d'établir les capacités de son animal, Sepulturo reprit sa forme elfique initial afin de reprendre son aise sur le sol terreux des bois où il se trouvait. Son regard n'exprimait plus la même expression et il voulait maintenant faire les choses comme il le souhaitait, sans l'accord de personne. Mais qui pourrait cautionner sa folie, qui pourrait lui donner envie de ne pas se fixer de limite ? Sepulturo ne savait pas si il trouverait des alliés sur ces terres, il ne savait pas non plus où il pourrait établir ses prochaines étapes de voyages, mais il savait que si il n'avançait pas dans l'immédiat, il serait tôt ou tard plongeait face au dilemme de retourner voir Thalierya pour lui écraser son visage sur coutelas et prendre le temps de lui déchirer la moindre partie de son corps et de ses os afin d'en faire des lambeaux et renforts de fourrure pour les hivers froids ?

- Les temps vont donc changer !

Sepultur expira l'air qui envahissait de façon intempestive ses deux poumons puis laissa ses oreilles écoutaient l'environnement. Il sentait quelque chose, mais ne savait d'où cela pouvait bien venir ...

~ Il est 0 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Ven 25 Juin - 22:05


Arpenter seul les bois morts à une heure aussi tardive, était synonyme de suicide ! Et pour cause, les Vampires pullulaient dans cette région la nuit tombée ... Tel était le cas d'un d'entre eux d'ailleurs. Une femme à l'allure sombre et inquiétante était en train de se faire une petite virée nocturne, dans l'espoir de trouver une proie idéale à se mettre sous les crocs ! Cette dernière s'appelait Bodhi, une prédatrice dont la rage sanguinaire n'avait d'égale que son ambition ! Elle haïssait Syriona qui était indigne de son poste de reine, sans oublier que son âge égalait quasiment celui de cette dernière, donc, son expérience n'était certainement pas à mettre en doute ! D'après elle, le seigneur noir ne l'aurait pas choisie, juste parce que son physique n'était pas de première fraicheur ... Mais l'important pour un Vampire, c'était la force et l'intelligence, non ? Bref ... Inutile de se remémorer tout ça maintenant, Syriona comprendra bien vite sa douleur ! Bodhi savait elle aussi que le seigneur Clarence avait un jour de retard par rapport à ses précédents réveils ... Alors, il était fort possible que le grand aux dents longue, pointe le bout de ses crocs dans le courant de cette nuit ... Une occasion pour Bodhi de démontrer tout son savoir faire une bonne fois pour toute, car durant ces quelques siècles, la prédatrice qu'elle était, avait largement eu le temps de se parfaire dans un grand nombre de domaines ... dont certains qui pourraient même surprendre le couple Vampirique, Syriona et Clarence !

Perchée dans un arbre, Bodhi guettait ... Son champ de vision étant étendue par la hauteur à laquelle elle se trouvait, lui permettra de bien vite repérer un homme qui déambulait tel une âme en peine ! Que pouvait bien faire ce mortel en ces lieux désolés ? La prédatrice était certes avide de sang, mais ne s'amusait pas pour autant à attaquer à l'aveuglette ... Après tout elle avait l'éternité devant elle, alors, elle pouvait largement se permettre de converser avec ses futures victimes avant de les saigner à blanc ! Cela lui permit plusieurs fois de s'en aller pour l'aventure ... Chose qui avait fait d'elle ce qu'elle était devenue aujourd'hui ! Ne quittant pas l'individu des yeux, Bodhi le lorgnait sournoisement ... Habituellement, il n'y avait personne dans cette région, de jour comme de nuit ! À tel point que la prédatrice était bien souvent dans l'obligation d'arracher quelques Elfes à leur demeure pour se nourrir ... Intriguée par la présence de cet Homme, la Vampire bondira de son arbre avant de se mettre à le suivre à la trace ... Dans peu de temps elle allait l'accoster, elle voulait en avoir le coeur net !

- Vous vous êtes perdu jeune puceau ? Fera t-elle de sa sombre voix, alors qu'elle se rapprochait de lui. Que faites-vous ici ?

Il était dans son intérêt de rester diplomatique, et non pas de déverser sa haine contre une des rares Vampires qui parlaient avant de manger ! Car cela pourrait lui sauver la vie, si toute fois il piquait la curiosité de Bodhi ... Cette dernière avait la réputation d'être trop solitaire à Kumra, mais sans doute y avait-il une raison à ce comportement douteux ... Nul ne s'intéressait suffisamment à son cas pour le savoir de toute façon ! Mais bientôt, ça leur éclatera à la figure, et là ... il sera trop tard pour faire machine arrière !

~ Il est 0 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Mer 30 Juin - 10:06

Sepulturo laissa le vent caresser son visage alors qu'il prenait le temps d'admirer la tristesse des lieux. Ces bois étaient si lugubres qu'il ne savait pas quel lieu pourrait éventuellement égaler cet endroit. En prenant le temps de regarder autour de lui, il constata que les arbres tombés en décrépitude, que les feuilles pourrissaient dans l'essence même de la terre. Une odeur nauséabonde s'échappait alors de certains endroits, comme si la mort elle même était passée par là. Ces bois était synonyme de défaite et de cercueil et Sepulturo se laissa bercer par cette idée de donner la mort à de pauvre petits innocents. Une sorte de jouissance dans la crime et le massacre. Mais était-ce un peu tôt pour oser sourire à la nouvelle vie que Sepulturo venait de s'offrir ? N'aurait-il pas fallu patienter quelques temps avant d'oser sortir ses crocs ? Était-il prêt à affronter ses premières confrontations avec le monde réel ? Sepulturo savait pertinemment qu'un test l'attendrait prochainement, mais il ne savait pas si il devait avoir peur d'échouer ou de réussir.

* Je trouverais bien un moyen d'afficher mes règles ! *

Sepulturo continua alors son chemin, discernant une présence au loin. La puissance n'était pas négligeable et Sepulturo sentait l'essence d'une femme. il ne tarda pas à se faire accoster par cette femme. C'était une vampire, une vampire au visage assassin et aux pulsions meurtrières. Sepulturo sentait une puissance exaltait de la femelle. Il se laissa donc à l'observation, une des étapes les plus importantes. La jeune vampire n'avait rien de palpitant sur son corps, si ce n'est que le noir profond de ses cheveux. Sepulturo avait un faible pour les chevelures des femmes, même chez les vampires. Sepulturo était étonné de voir un tel pacifisme s'emparait de la vampire, qui mine de rien, avait une voix des plus douces et ne cherchait apparemment pas à le faire passer au repas du soir. Sepulturo osa donc lui répondre. Même si il ne savait pas quelle serait l'issu de leur conversation, il savait néanmoins montrer qu'il n'avait pas peur de parler :


- Il semblerait que vous ayez encore quelques traces de votre suppression de virginité sur le visage, jeune demoiselle. Pour tout vous dire, non, je ne suis pas perdu, je fais chemin le long de ce territoire dans l'espoir de continuer ma route vers de bonnes augures. Mais je dois vous avouer que cela me plaît beaucoup de rencontrer une séduisante vampire à la chevelure chaotique.

Sepulturo marqua une pause. Ce n'était pas raisonnable de faire du gringue à un vampire ? En même temps, Sepulturo voulait couper avec ses méthodes d'avant, il voulait sortir de sa routine et montrer une nouvelle face importante de sa personnalité : L'aventure. C'était un défi que d'oser nouer des liens avec un vampire. Après tout, Sepulturo avait pour seul atout, des litres et des litres de sang, ce qui ne passerait pas inaperçu pour la vampire. Il serait peut être raisonnable de continuer à lui parler.

- A l'instar d'une vampire du nom de Syriona que j'ai connu il y a plusieurs heures dans le bois elfique, je vous trouve d'une sympathie à l'épreuve du manque de Diplomate de cette vampire nommée Syriona. En fait, j'étais convaincu qu'il était impossible à de parler avec votre race d'assoiffer, mais en vous voyant et en constatant que vous cherchez le dialogue, je suis heureux de dire que j'ai fais erreur sur vous. J'espère que ce n'est pas une stratégie de détournement pour me manger ou me vider de mon sang. En tout cas, si vous voulez parler, comploter pour tuer la Reine des vampires ou éliminer des centaines de sous-êtres, je vous suivrais, car moi aussi, j'ai des grosses envie de découpe de chair, j'ai envie de sang, mais juste pour le plaisir de la contemplation, vous voyez ?

Sepulturo remarque en fait qu'il était passionné par son goût nouveau pour les atrocités. Peut-être serait-ce rapide ou pas ? Il ne savait pas quelle serait l'issu avec la jeune vampire.


- Je me présente, Sepulturo. Et vous ?

~ Il est 0 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Sam 17 Juil - 22:05


Un visage sombre et mauvais, des crocs encore ensanglantés ressortaient de ses lèvres, elles aussi maculées de cette essence de vie... Bodhi écoutait le mortel sans tressaillir, comme si son dialogue interminable n'était pour elle qu'une banalité. Aucune émotion ne pouvait voyager dans ce corps dépourvu d'âme, alors... l'individu gaspillait vainement sa salive de par ses flatteries en tout genre. Pour la Vampire, l'homme n'était que de la nourriture, rien de plus ! Et si il n'avait rien à lui raconter d'alléchant, Bodhi s'en délecterait dans les prochaines minutes... Puis, d'un seul coup, ce dernier se mit à parler de Syriona ! À cela, la sombre Vampire s'avancera de deux pas dans sa direction, raccourcissant ainsi la distance qui les séparait... Pauvre petit corbeau, lui qui était si triste de ne pas pouvoir dialoguer avec les créatures de la nuit, il en profitera même pour mettre une fois de plus Bodhi en avant dans son estime... Si seulement le regard qu'il portait sur elle l'intéressait, ça serait au moins ça... Malheureusement, même dans ses plus beaux rêves ça ne serait guère possible !

- Hmm... Vous n'êtes point sain dans votre tête n'est ce pas ? Je n'ai pas besoin de vous pour quoi que ce soit, si ce n'est que de m'écouter ! Syriona est libre de faire ce qu'elle veut et moi aussi. Quant à vous, si vous n'avez rien de plus intéressant à me dire ou à faire, votre vie n'a plus de raison d'être ! Vous me comprenez ? Annoncera t-elle en se rapprochant davantage. Je suis certaine que oui ! En tout cas pour le moment vous n'avez pas à me craindre, enfin... tant que je parlerai ! Car c'est quand le silence reviendra... que je me mettrai au travail !

La voix glaciale de Bodhi transperçait littéralement les ténèbres alentours... Ainsi donc, mieux valait ne pas la prendre à la légère ! Sepulturo, puisque c'était ainsi qu'il se nommait, semblait vraiment désireux de la rejoindre, alors qu'il ne la connaissait même pas ! Cela tirait plus de l'idiotie que la démence... Hmm... ce n'était qu'une pauvre créature perdue après tout... Quoi qu'il en était, Bodhi avait mieux à faire que de tendre la main à un clochard des plaines ravagées ! Cependant, elle allait tout de même lui faire une proposition, peu ragoutante certes... Mais une proposition quand même.

- Je vais vous proposer quelque chose Sepulturo, ainsi vous me prouverez si vos actes suivent vos paroles, elles qui ont la saveur du miel, et l'odeur du chacal ! Je veux que vous vous arrachiez trois doigts, ceux que vous voulez, cela m'importe peu, tant que vous le faites avec vos dents ! Par contre si vous ne le faite pas, vous vous trahirez ! Donc... à la suite de cela, je vous arracherai la tête, puisqu'elle n'aura dit que des âneries !

La sombre Vampire ne plaisantait aucunement, et rien de ce qu'il pourra dire ou faire ne la fera changer d'avis ! De toute façon, il était seul responsable de ce qu'il lui arrivait, car il se trouvait qu'il était tombé sur une femme aux dents longues qui ne prenait aucune phrase à la légère... Ainsi donc, la prudence était plus que sollicitée face à pareille personnalité ! Malheureusement, Sepulturo allait devoir faire ses preuves pour prouver sa "motivation", si toute fois elle existait. Il aimait le sang, voulait faire le mal, et bien quoi de mieux que de commencer par soi même ?

- Sachez au moins une chose, je suis Bodhi. Maintenant j'attends !

~ Il est 0 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Mar 20 Juil - 19:33

Sepulturo s'était peu être emporté de trop dans son langage rose. Il ne fallait peut être pas avancer dans la porte sentimentale absente de la vampire avec autant d'assurance et d'envie. Maintenant l'heure était au choix, et ce choix... Sepulturo se trouvait comme un nouveau né face à un hochet : Il ne savait pas quel bout il devait prendre ce que la vampire venait de dire. C'était donc dangereux de vouloir du bien à un vampire. Le pauvre hybride se recula un peu de la silhouette sombre de Bohdi puis se laissa couler sur le sol. Une odeur putride émanait du corps immortel de la vampire. Sepulturo n'avait aucune envie de perdre ses doigts, mais il semblait d'accord pour autre chose.

- Je veux bien me couper deux doigts. Les deux auriculaires de mes mains, gauche et droite. Pour la troisième entité que vous me demandez de couper, j'ai pensé que ma queue, à mon postérieur, ferait fi de vos attentes. Non ? Vous le savez, cette queue est le signe de ma grâce animal et de mes origines tropicales. Je pense que c'est un sacrifice, tout aussi aguichant que mon troisième doigt. Qu'en pensez-vous

Sepulturo ne savait pas si le marché qu'il était entrain de passer était judicieux et sécuritaire. Mais il savait que le sens du sacrifice ne passerait peut être pas inaperçu aux yeux de la vampire. En effet, tous les animaux qui perdent leurs queues, perdent une partie d'eux mêmes. Et aussi, une partie de leurs réflexes. C'est un sacrifice important, qui plus est, si Sepulturo doit le faire de façon personnelle et donc de son plein gré ET... avec ses propres dents.

- Aussi, je vous demande d'accepter ce marché, si cela est possible. Car, en perdant ma queue, je perds une part de mes réflexes arrières. Vous le savez. Finalement, mon sacrifice n'est-il pas supérieur au trois doigts que vous me demandez ?

Sepulturo était docile et bon vivant. La vampire pourrait probablement le voir, mais accepterait-t-elle ce marche aux allures incertaines ? Sepulturo se mit à genoux et attendit sa réponse.

~ Il est 1 heure 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Jeu 29 Juil - 2:04


Les yeux sombres de Bodhi ne quittaient pas Sepulturo, comme si ils étaient accrochés à lui... Une impression de mal aise pourrait s'en suivre, mais l'Hybride avait une fierté à défendre, et même si il n'avait pas le choix que de se mutiler, sa dignité ne sombrera pas dans la démence de cette Vampire ! Trois doigts, c'était le prix à payer pour sa survie... En soi ce n'était pas très couteux, mais relativement handicapant... Sepulturo le savait bien ! Ce fut pourquoi il lui viendra à l'idée de "marchander" avec Bodhi en ce qui concernait le troisième membre à arracher... Sa queue ! La marque de sa race... Ainsi donc, quand la Vampire comprendra ce que son vis-à-vis voulait, un étrange sourire paraitra sur ses lèvres, elles qui étaient à peine visibles dans obscurité présente... Il avait eu une bonne idée, très bonne même ! Mais pourquoi avait-il cette chose qui prolongeait son arrière train ? Malgré son ancienneté, Bodhi n'avait encore jamais rencontré d'être dans ce genre... La saveur de son sang était peut être meilleure, ou carrément infecte ! Mais, étant avide de découverte, la Vampire allait y gouter, c'était certain !

- Votre proposition me satisfait grandement Sepulturo ! D'ailleurs, vous allez commencer par cet appendice qui attise ma curiosité, et si le spectacle que vous allez m'offrir me plait, alors vous pourrez laisser vos doigts en paix !

Bodhi voulait du morbide ! Autrement dit, du sang, des craquements, voir même des hurlements... Cela serait suffisant à Sepulturo pour se faire "apprécier" d'elle. Malheureusement, il restait un dernier point qui pourrait être fatal à l'Hybride... la saveur de son sang ! Car lorsqu'elle le goutera, Bodhi risquerait de s'emporter dans une tourmente sanguinaire, si jamais la vitae de ce dernier l'excitait ! En tout état de cause, c'était un danger qu'il ne pouvait pas éviter, alors le mieux qu'il lui restait à faire en cet instant, c'était d'y aller franco !

- Et attention, il ne doit pas en rester le moindre petit moignon ! Ajoutera t-elle froidement.

Sepulturo allait peut être regretter sa proposition... En tout cas, seule la douleur éprouvée lui confirmera ou non cela ! Cependant, deux de ses doigts pouvaient être épargnés, en plus de sa vie... Enfin, si toute fois ce qu'il allait faire plairait à Bodhi, chose qui restait à voir ! Mais est ce que cela ne valait-il la peine d'être essayé ? Le choix lui en revenait... Puis reculant de trois pas, la Vampire croisera les bras, et attendra que Sepulturo se segmente !

~ Il est 1 heure 01 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Jeu 29 Juil - 18:07

Sepulturo se laissait bercer par la voix de Bohdi. Il ne sentait plus la peur. Mais il sentait monter en lui une émanation de détermination et d'accomplissement. Il devait jouer son jeu sans hésitations possibles. Son sang serait sa perte ou son salut. Il ne savait qu'elle goût celui-ci pourrait avoir. Sepulturo décida de réfléchir de son acte, était-ce raisonnable ? En fin de compte, ne perdrait-il pas un élément de ses ancêtres ? ne perdrait-il par une trace de sa vie ? N'allait-il pas faire une bêtise phénoménale en maudissant ses origines et peut être son avenir ? C'était incertain. Il tourna le dos à Bohdi puis monta les yeux aux ciels afin d'observer chaque parcelle de nuit. Il ne fallait pas hésiter et fuir n'était pas une possibilité propice pour conserver sa vie. Ses chances de survie était donc de une sur trois, car dans les deux autres cas, il était bon pour la mort et peut être sans une sépulture. Quel malheur pour Sepulturo ! Il redescendit la tête puis posa son regard au sol pour prendre aussi le temps de voir la terre qu'il foulait de ses pas lourds et douteux. Enfin il se retourna et commença :

- Aux abysses mes ancêtres, ma famille, mon passé et au diable ma source. Je n'ai rien fais jusqu'à maintenant qui vaille le coup d'être inscrit sur les annales de ce monde. Alors autant décapiter le prolongement de ma colonne vertébrale avec délectation, car celle ci me dérange et me fit honte. Je suis cependant très touché par votre gentillesse à l'égard de ma queue. Comme quoi, votre charme est bien réel, si je puis me permettre cette douce phrase. Mais trêve de paroles et de verbiages, j'aperçois en vous une personne qui ne prête pas attention aux mots, mais aux actes. Quoi de mieux que les actes pour montrer de la détermination. Je vous comprends. Amplement, même.

Sepulturo recula alors, puis prit le soin de se mettre nu face à Bohdi, il ne voulait pas salir ses affaires et encore moins en mettre partout. Sepulturo se retourna pour dévoiler sa corpulence et sa musculature parfaite de chaque trait de son corps. Il savait pertinemment que la vampire n'en avait que faire, mais il s'en moqué, son corps était parfait et puissant. Il se baissa et sorti de son sac son encrier d'encre noir et ses cartes topographiques froissées. il prit soin de sortir sa dague et de la retourner puis la posa au sol. Il commença à rassembler du bois autour de l'encrier puis prit deux pierres. Il l'ouvrit l'encrier pour en laisser s'échapper l'odeur nauséabonde.

- Avec un peu de chance, cet encre qui est extrêmement inflammable du fait de sa pigmentation et de sa fabrication à base d'alcool, pourra faire un agréable feu, une fois l'étincelle jaillit de la pierre, ce ne sera plus qu'une question de minute pour que le feu s'embrase et embrasse les branches de nos proches amis les arbres. Mais vous comprendrez ultérieurement pour quelle raison je fais un feu.

Sepulturo commença à frotter les deux pierres l'une contre l'autre, de plus en plus vite. Puis il commença par ripper la plus grosse sur la plus petite. Il répéta un nombre exponentielle de fois pour avoir quelques étincelles. L'encrier s'enflamma instantanément puis Sepulturo prit soin de recouvrir de branches et de mousses sèches les parties recouvrant l'encrier. Le feu prit forme lentement puis devint grand. Sepulturo prit sa dague et la retourna dans le sens du poignet. Il y avait à la base de la dague, un socle dont la circonférence dépassée largement celle de sa queue. C'était le mieux pour la suite, et la souffrance, elle, serait double. Sepulturo laissa le feu faire rougir le socle de sa dague, il savait qu'il fallait un certain temps avant que le fer s'imprègne correctement de la chaleur du feu. Il fallait que la température soit mortellement chaude et violente. La cautérisation était une grand étape dans le rituel qu'il allait accomplir.

- Maintenant, il reste à déterminer mon mode opératoire. Je ne sais pas encore si je vais l'arracher avec mon coutelas, ou si je vais me contorsionner pour arracher la base avec les dents. C'est un dilemme. Sachant que je vais utiliser ma colonne vertébrale pour l'arracher et donc en perdre un bout, ce ne sera pas une mince affaire. Mais bon, je n'ai pas vraiment peur de faire ça de façon sale et ignoble. D'ailleurs, si je hurle, ce sera on ne peut plus normal. Il ne me reste donc plus qu'à agir.

Sepulturo ne savait pas si il allait réussir à agir de la sorte pour détruire sa queue. Mais de toute façon, il était trop tard. Il se redressa, se mit droit et commença à assouplir son dos. Les elfes/léopards avaient une grande souplesse du fait de leur héritage animal. Sepulturo se coucha, puis entama une roulade afin de mettre sa tête à la hauteur de son postérieur. La position était difficile et il entendait déjà chaque vertèbres craquaient fortement. Il empoigna sa queue d'une main puis l'a mit dans sa bouche. Maintenant, il ne reste plus qu'à exercer une pression forte avec le dents et le tour serait joué. Il ouvrit la bouche, inspira profondément et commença une puissante morsure à la base de la queue.

-Hiiiiiiiggnnnnnnn....

La douleur pénétrait chacune des veines qui partaient de sa colonne. Il sentait sa colonne tremblait et chacun de ses disques inter vertébraux se raidirent sous la pression de sa morsure. Il relacha la morsure pour s'apercevoir qu'il saignait et que le sang emplissait déjà toute sa bouche. Il ne lui manquait plus que la colonne à croquer à casser, mais il devrait probablement arracher la colonne, plutôt que de la mordre, car celle ci céderait seulement, si il y avait du mouvement. Sepulturo sentait le sang tombait en dehors de sa bouche et s'étalait par terre. Il entama une nouvelle morsure, mais trop puissante.

- HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaa..... HAAAAAn............

Il ne pouvait plus se tenir mais il insista grandement, il se concentra de nouveau et insista avec sa mâchoire sur son bout de colonne qui dépassait encore. Il tira, tira, tira, sentant le sang qui descendait toujours à vive allure. Il se vidait et si il ne terminait pas vite, il ne pourrait pas cautériser sa plaie dans la souffrance et donc il serait obligé de mourir au gré de la triste lune. Sepulturo tira et tira encore, avec une hargne comme celle d'un chien puis sentit la queue se détacher. Il se redressa, titubant, puis alla chercher près de son sac, son coutelas, il commença à l'aiguiser fortement contre une pierre puis découpa rapidement le morceau de colonne qui dépassait d'un coup très sec. Il s'approcha du feu mais tomba. Sa peau devenait de plus en plus livide et il sentait sa chaleur corporelle descendre. Il commença à ramper comme un esclave servile devant son maître pour atteindre le feu, puis pris le manche maladroitement de la dague et se brûla toute la paume de la main.

- AAAAAhhhhhhh, Quu...quuu...quelle douleur...

Il poussa le socle du couteau d'un geste vif et le remit dans le feu. Il se calme lentement, puis reprenant ses esprits en un éclair. Il saisit la lame, puis se relevant, appliquer la socle brulant à l'endroit ou sa queue venait de disparaître. Il sentit son corps se figer et chacune de ses organes se stagner. Il ouvrit grand les yeux, dans une lueur de mort et de desespoir pour sentir, impuissant, une grande brulure au bas de son dos, non loin de son postérieur.

-GNIARRRNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN.... Ooooouuuuuuu..... Haaaannnnnn

Il laissa la dague tombait maladroitement sur son pied gauche. Le socle encore chaud brûla son pieds hâtivement, avant de s'écrouler sur l'âpre terre noir. Sepulturo se retourna, marcha vers la vampire, mais tomba à genoux, impuissant, tenant sa queue à la main, dans l'espoir qu'elle puisse goûter à son nectar qui était sur toute la longueur de sa queue béante.

~ Il est 1 heure 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   Sam 7 Aoû - 2:08


Une fois son approbation dite, Bodhi verra Sepulturo s'afférer à la tâche... Bien sûr, tout cela non sans parler, car apparemment ça aurait été contraire à sa politique de langue pendue ! Mais tant qu'elle n'était pas fourchue, la Vampire n'en sera pas accablée... Ainsi donc, au travers de sa mélopée littéraire, l'homme à la queue d'animal mettra tout en place, de façon à pouvoir se mutiler à la perfection ! Ce jeune homme avait une bien drôle de personnalité, en plus d'être dénué de toute pudeur ! Heureusement que Bodhi n'était guère troublée par ce genre d'exhibition, sinon... la vie de Sepulturo se serait terminée ici même ! Les veines qui dépassaient de ses bras, avaient le don de faire saliver notre Vampire femelle, elles qui se gonflaient à chacune des pulsations de son coeur... Hmmm que ça devait être gouteux ! Néanmoins, à l'entendre continuellement blablater, Bodhi en déduira qu'il devait éprouver une certaine forme d'angoisse, et qu'il n'avait trouvé aucun autre moyen de l'extérioriser que de mouliner le vent avec sa langue... N'étant en rien gênée par cette façon de faire, cette dernière se contentera de poursuivre son observation, mais non sans se lécher les lèvres !

À bon entendeur, Sepulturo finira tout de même par passer à l'acte... Un petit brasier à sa disposition, une lame chauffée à blanc, et des dents bien affutées... Le tout orchestré de manière parfaite, ferait l'inauguration d'une hymne hurlante tout à fais émouvante ! Seulement aux oreilles de Bodhi bien sûr... Car à première vue, s'arracher cette chose qui gigotait dans tout les sens, n'était pas des plus aisées... Mais étant donné la détermination dont Sepulturo faisait preuve, l'appendice rebelle n'aura pas raison de lui ! Ses cris déchirants perturbaient ses bois d'habitude si tranquille... Néanmoins, il fallait qu'il se dépêche, car d'autres Vampires pourraient accourir à l'écoute de cette sublime mélodie, elle qui résonnait encore !

- Bon aller ! Finissons-en ! Dira Bodhi, tout en s'emparant de la queue sanguinolente que lui tendait Sepulturo. À cause de vos hurlements de nouveau-né, la pénombre qui vous entour risque de vous happer à tout instant désormais !

Une mise en garde qui faisait froid dans le dos, surtout que la prédatrice aux dents longues ne lui en avait pas fourni la raison ! Pourtant, l'homme était à genoux devant elle avec un visage qui respirait l'agonie, mais il tenait bon... alors tout allait bien ! Après tout, la douleur n'était qu'une simple information... Mais pourquoi avait-il ce truc accroché à son derrière ? Les êtres humains ordinaires n'avaient pas de prolongation de leur colonne vertébrale... Alors pourquoi pour lui ça serait différent ? Peu importait, Bodhi finira bien par le savoir, d'une façon ou d'une autre... À présent, place à la délectation de l'offrande ! Ramenant la partie coupée de la queue jusqu'à sa bouche, la Vampire commencera par autoriser une sortie à sa langue, non pas pour qu'elle profite de la belle nuit dégagée, mais bien pour lécher l'embout moitié osseux, moitié musculaire de l'appendice qui se mouvait encore au travers de spasmes... Diantre ! Le sang avait déjà commencé à se refroidir... Impossible de profiter de sa saveur dans ce cas ! À cela, la queue de Sepulturo disparaitra par la biais d'un vol plané, en plein dans les arbres qui se fondaient dans les ténèbres... Puis, les yeux inexpressifs de Bodhi se riveront sur le cou de l'homme qui ne semblait attendre qu'une chose... qu'elle le vide !

- Vous permettez ? KCHHHHHHHH !!! Feulera soudainement la Vampire, tout en se jetant sur Sepulturo.

Les crocs de Bodhi s'enfonceront alors avec violence dans l'artère du malheureux, afin qu'elle puisse en boire le contenu ! La prédatrice expirait bruyamment par le nez à chacune de ses gorgées... Son instinct risquait de continuer sur sa lancée, et ce, jusqu'à ce que l'homme trouve la mort dans ses bras. Bien que ce n'était pas une si mauvaise fin en soi, Bodhi parviendra tout de même à s'arrêter à temps ! Enfin presque... puisque au moins deux litres de son précieux liquide venaient d'être sifflotés par cette goinfre ! Ainsi donc, ses forces restantes ne lui permettraient en aucun cas de décamper d'ici, et ce, même avec toute la volonté du monde...

- Vous n'êtes pas très juteux ! Vous gaspillez sans doute trop de salive ! Annoncera Bodhi, après s'être redressée sur ses deux jambes. Mais mon corps ne cri plus famine, c'est au moins ça ! Par contre, il vous faut partir maintenant, car d'autres de mes congénères ont dû avoir vent de votre souffrance criarde ! Le problème c'est que je ne pourrai pas vous en protéger, parce que je ne suis pas assez influente, et que je n'ai pas envie de les tuer !

Non, Bodhi n'était pas stupide, seulement elle n'aimait pas jouer le chochottes en disant ; "Je vais vous sauver, vous ne risquez rien !", cela était bien le genre de chose qui lui ferait perdre ses canines ! Ce fut pour cette seule et unique raison qu'elle lui enverra son pied sur la figure, avant de le choper d'une main par le bras pour le mettre sur son épaule tel un sac de patates... Heureusement qu'il était inconscient, car son membre avait méchamment craqué au cours de ce mouvement brusque ! Sans oublier ses partie génitales toujours dénudées qui venaient de se fracasser, oui c'est bien le mot, contre l'épaule de la Vampire !

- Nous sommes partis ! Ajoutera t-elle, avant de se mettre à courir comme une dératée.

La seule chose qu'elle pensera à emmener, hormis Sepulturo, ce fut son coutelas ! Quant à ses vêtements, et bien... c'était le cadet de ses soucis ! Ca sera donc ainsi que Bodhi et l'homme sans queue, sillonneront la terminaison des bois morts, la terre désolée, l'étendue Volcanique, pour enfin parvenir jusqu'aux rocheuses dés le soleil levant... Problème, ils n'étaient pas seuls ! Trois autres Vampires se trouvaient là... leur odeur n'échappait guère au sens olfactif plus que aiguisé de Bodhi ! De toute évidence ils avaient l'air de novices... Cependant, la prédatrice ignorait totalement que Sepulturo avait déjà fait la rencontre avec l'un des trois protagonistes... De ce fait, la Vampire le laissera tomber au sol avec brutalité, le parfait réveille-matin, ou somnifère du jour...

- Qu'est ce que vous faites là vous ? Demandera t-elle sur son ton froid habituel, tout en avançant afin que les rayons solaires ne la touchent pas. Une grotte tout confort dites moi ? Partez ! Elle est à moi désormais, ainsi qu'à l'homme gisant à l'entrée ! Des questions ?

Il était conseillé de ne pas trop l'asticoter, surtout la journée, là où elle était de très très mauvaise humeur !

[Annonce : Et bien ton heure est désormais à jour, mais sache que je découvre cela en même temps que toi Exclamation]

[OUT : Les plaines/Les rocheuses ~ICI~... Arrow]

~ Il est 6 heures 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lorsque le Chaos s'empara de son âme...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le Chaos s'empara de son âme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: