AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Retour agité... Fuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Retour agité... Fuite   Dim 27 Juin - 17:56

Beaucoup de choses venaient de s’enchaîner. Nous étions de retour au port de Nandis. Nous étions revenus au point de départ ou presque… La ville était toujours aussi agitée depuis que nous étions partis, mais le Corivace n’était plus qu’une épave ayant perdu plus de la moitié de ses hommes. Au milieu de ce désastre, je n’avais pu m’empêcher de prendre Belle dans mes bras afin de la réconforter comme je le pouvais, elle avait d’ailleurs accepté mon câlin, qu’elle m’avait rendu, elle devait être à bout.

Soudain les choses se précipitèrent. Je vis les deux « prisonniers » se faire la malle, l’étrangère à capuche avait également disparu, j’en déduisais qu’elle avait dû s’enfuir avec les autres, elle devait avoir mieux à faire. Je vis également Laraan qui me faisait signe de le suivre afin que je lui dise ce que j’avais à dire. Il devait probablement récupérer son équipement avant de partir. En ce qui me concernait, j’avais déjà tout sur moi. On avait posé mes affaires sur mon oreiller lorsque je m’étais évanouie, il n’y a avait d’ailleurs pas grand-chose, j’avais eu vite fait de les remettre en place à mon réveil. Lorsque Belle me lâcha je la regardai avec compassion avant de suivre Laraan à la hâte.

Je n’eus pas le temps de terminer l’escalier que la voix de Belle retentit. Je ne pus m’empêcher de me retourner. Elle donnait ses derniers ordres en tant que capitaine. A la suite de quoi, le navire se vida très rapidement, tous les matelots restant obéirent et partirent en courant, dans l’espoir sans doute de retrouver leur famille, du moins avoir une chance de s’en sortir vivant avant l’arrivée des gardes. Dans ce tumulte, je la vis se diriger calmement près de la barre et s’y allonger… Je voulus dans un premier temps courir la rejoindre, cependant j’étais déjà engagée dans l’escalier, et je savais que le temps était compté. Si je me dépêchais de parler à Laraan j’aurais sans doute une chance de remonter la récupérer. Il fallait faire vite. Il ne faudrait pas plus de cinq minutes aux gardes pour arriver jusqu’ici. Surtout qu’avec tous les dégâts causés par la tempête, le Corivace, du moins ce qu’il en restait, était loin de passer inaperçu. Je tournai donc les talons et rattrapai Laraan. Je le stoppai en lui attrapant le bras pour le retenir, je me mis ensuite à parler rapidement mais de façon claire et bien audible, afin d’être sur d’avoir bien été comprise.

-Laraan, je dois me rendre à Freezis pour une quête délicate, un compagnon de route ne serait pas de trop. Mais je n’ai pas le temps de vous en dire plus. Belle est allongée près de la barre et semble attendre que les gardes l’emmènent, il en est hors de question. Allez la chercher dès que possible, vous êtes plus en forme. On l’embarque avec nous.

Dans mon cœur, j’espérais qu’il accepte, de même qu’il aille chercher Belle comme je le lui avais demandé. Je pouvais utiliser un pouvoir ou deux, ou même courir assez vite, mais j’étais encore trop faible pour porter quelqu’un et en plus la transporter. Mais je ne voulais laisser personne derrière moi et cela devait se lire dans mon regard et ma voix presque suppliante, mais déterminée. Les gardes allaient arriver bientôt, mais en se dépêchant c’était faisable. Ce qui était pratique, c’était que les appartements du défunt capitaine Hariil, où résidait Laraan durant le « séjour », se trouvaient juste en bas des escaliers, autant dire que nous y étions déjà. Il avait juste à récupérer ses affaires et à chercher Belle, s’il acceptait. La mienne était plus loin dans le couloir. J’enchaînais de suite, pressée de partir de ce bateau, vivante, et avec tout le monde !

-Votre chambre est juste là si vous tenez à récupérer des affaires. Retrouvez-moi dans deux ou trois minutes maximum sur le pont si vous acceptez ma demande. Je vais aller faire un dernier tour pour vérifier s’il ne reste personne, au cas où.

Je ne lui laissais pas le temps de répondre que je courrais déjà dans la direction opposée. Je m’enfonçais déjà seule dans les couloirs du pont inférieur. Je traversais le couloir en criant tout du long.

-Il y a quelqu’un ? Sauvez-vous si vous n’avez pas entendu, il faut quitter le navire !

J’ouvrais des portes de temps à autre. Un silence de mort régnait dans ce pont inférieur… C’était le cas de le dire. Ici c’était bien isolé, tout était calme, loin des agitations d’en haut. Tout le monde était parti à la hâte. Les matelas étaient par terre, des chandeliers étaient renversés, des poteries jonchaient le sol, brisées en mille morceaux. Tout ceci était le résultat de la tempête et témoignait de sa violence qui avait ravagé le navire et ses hommes quelques instants auparavant. Cela me peinait et me rassurait à la fois. Certes, les dégâts matériels avaient été importants, de même que les pertes humaines. Mais dans ce chaos de pièces dévastées et d’objets brisés, j’étais soulagée de ne pas constater de nouveaux morts coincés dans ces décombres… Jusqu’à ce que j’ouvre une énième porte…

Dans une pièce, je vis un corps… Ecrasé sous une table qui avait dû se renverser lors de l’orage et des secousses. Une marre de sang dessinait les contours du cadavre et se répandait sur le plancher de bois. Je fus horrifiée et m’enfuis en traversant un autre couloir pour arriver à une porte de sortie menant sur le pont, à un autre endroit du bateau. J’allais ainsi retrouver Laraan, espérant qu’il soit sur le pont comme je le lui avais demandé. Mais cette dernière était verrouillée de l’intérieur. Facile pour moi d’enlever le loquet puisque justement je me trouvais du bon côté, mais je me demandais qui avait bien pu verrouiller cette porte, qu’on ne fermait jamais. Je connaissais le navire par cœur. Et l’on ne fermait jamais les portes de sortie. La porte se verrouillant de l’intérieur avec un loquet assez spécial, la tempête se serait contentée de la faire battre contre le mur, de l’arracher dans le pire des cas sous la force du vent, mais pas de la fermer ainsi.

C’est alors que j’entendis un bruit sourd bien distinct dans ce silence, suivi de gémissements. Je pouvais les entendre, cela signifiait donc que je devais me trouver tout prêt. Je fis un tour sur moi-même, cherchant la provenance des bruits en questions.

*Quelqu’un serait-il resté coincé ?*

Dans l’état d’esprit où j’étais et devant l’urgence de la situation, je n’imaginais pas une seconde me méfier de quoi que soit. Après le cadavre que j’avais découvert un peu plus tôt, j’imaginais une personne encore vivante coincée sous une table ou un lit, ou je ne sais quel autre objet qui l’empêcherait de bouger. En me tournant vers la droite je vis une porte solitaire, c’était le local où l’on rangeait tout ce qui était balais et autre matériel de nettoyage, mais également du matériel de réparation pour le navire, colle, peinture etc. A l’intérieur se trouvaient des étagères assez lourdes qui auraient éventuellement pu tomber sur un matelot voulant prendre du cordage pour réparer je ne sais quelle partie du bateau. Je tentai d’ouvrir la porte mais elle était également verrouillée.

Sans réfléchir je me saisis d’une clef passe partout. En effet, je n’avais pas accès à toutes les pièces, mais étant la fille adoptive du capitaine Hariil, j’avais un passe me donnant accès à tous les locaux de cuisine, nettoyage et quelques chambres. J’avais même un double des clefs des appartements du capitaine Hariil, étant donné que j’avais dû m’occuper des invités qui avaient séjournés dans ces appartements, mission que m’avait confiée Belle plus tôt.

-Il faut partir c’est le chaos dehors, ne bougez pas je vais vous aider !

Je criais à travers la porte tout en la déverrouillant. En deux clics la porte s’ouvrit et là… Je m’attendais à tout ; un cadavre, un matelot agonisant coincé sous une étagère, des rats où je ne sais quelle chose, mais pas à… Une femme blonde… Je ne l’avais jamais vue à bord… Ou pas… Ses vêtements… Un long manteau noir… Mais… C’était ceux de l’étrangère ! Je n’y comprenais rien. Etait-ce la même personne ? Avait-elle tuée l’autre et pris ses vêtements ? Je n’en savais rien. Je voyais cette dernière contre un mur et elle ne semblait pas au meilleur de sa forme… Mais elle ne semblait pas sans défense non plus…

-Je ne sais pas qui vous êtes, encore moins ce que vous faites là avec ces vêtements. Deux autres doivent attendre sur le pont pour s’enfuir aussi. Soit on se bat et vous voulez me tuer, soit on se tire d’ici vite fait bien fait et on parle ensuite avant que les gardes nous embarquent tous.

Après ce seul échange adressé à cette étrange petite tête blonde, je restai immobile. La porte de sortie était juste à côté, je l’avais déverrouillée. Soit elle me tuait sur place, car le temps que j’atteigne la porte, elle m’aurait sûrement tuée par derrière. Soit elle décidait de partir avec nous et dans ce cas en deux pas nous étions sur le pont et avions une chance de nous en sortir.

Laraan avait-il accepté ? Laisserait-il Belle se faire prendre ? Réussirait-il à la convaincre ? Comment la jeune femme blonde allait réagir ? Me laisserait-elle envie ? Mon destin était entre leurs mains…

~ Il est 0 heure 57 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Dim 27 Juin - 20:49

Cloitrée dans son local, Allyriane ne semblait pas se rendre compte de la situation à l’extérieur et de leur soudaine approche de la cité de Nandis. Là, il fallait tout de même prendre la situation de façon ironique. Elle qui voulait quitter ces lieux, la voici de nouveau de retour à la case départ. De quoi causer une certaine colère chez la jeune fille. Cependant, elle se tenait toujours le visage dans sa main droite, transpirante, ayant une respiration saccadée, elle tentait de se reprendre le plus rapidement que possible. Rien ne se passait comme elle le désirait, tout partait en vrille et elle serra son autre poing, se mordant la lèvre inférieure pour contenir sa rage en elle. D’un mouvement brusque, elle frappera le mur à côté d’elle de son poing mais ne le brisant pas pour autant. Désormais, elle était prise dans une tempête d’incertitudes. Parviendrait-elle seulement à sortir de la cité sans se faire avoir par les gardes ? Ou du moins, elle ne craignait pas pour ça … C’était surtout au sujet des paladins qu’elle faisait allusion. Y’en aurait-il sur sa route ? Probablement, il ne fallait tout de même pas trop espérer ! Ironiquement … Espérer faisait vivre. Était-ce applicable dans le cas d’Allyriane ? Théoriquement, elle le pouvait … Mais pratiquement, c’était une autre histoire. Néanmoins, elle ne désespéra pas et allait même s’apprêter à sortir de là où elle s’était confinée pour remonter sur le pont et s’enfuir, si moyens il y avait. Sûrement que l’équipage du navire allait peut être vouloir lui barrer la route étant donné son changement de visage et les mêmes vêtements qu’elle avait en étant Estellise. Enfin, après tout, ce n’était que des humains qui ignoraient qui elle était réellement. La surprise leur sera rapidement faite quand ils se rendront compte.

*Vraiment … Ils ont tous le don de m’emmerder !*

Une nouvelle secousse viendra déséquilibrer la jeune fille qui tombera à genoux, glissant le long de la paroi sur laquelle elle s’était appuyée avant de se rendre compte que le navire avait perdu toute sa vitesse. Il était ainsi arrivé à destination ? Superbe ! Allyriane laissera un sourire malsain se glisser sur ses lèvres presque rouge avant de se dire qu’elle avait été définitivement maudite par ce vampire qui avait détruit sa vie lorsqu’il l’avait attaquée. Mais ensuite, elle ne savait toujours pas ce qu’il lui était arrivée, ni comment elle avait pu se retrouver vampirisée, elle ne se souvenait de rien du tout. Peut être que désormais, ce n’était plus Tesnü la destination idéale pour retrouver sa cible. Mais plutôt de rejoindre Kumra et se renseigner là-bas. Ainsi, elle aurait sûrement plus de chance de le trouver … A la cité des vampires. Il lui faudrait donc refouler sa haine pour ces derniers et, par la même occasion, tenter d’apprendre à contrôler sa haine pour ne pas se faire prendre à son propre jeu une fois là-bas. Forcément, il y aurait plus puissant qu’elle-même, plus dangereux. Agée seulement de vingt et un ans, elle ferait petite.

Songeant désormais à fuir, elle se redressera et inspira longuement avant de laisser son sourire se replacer sur ses lèvres. Elle allait devoir se frayer un chemin et elle le ferait à cœur joie. Vérifiant que ses deux sabres étaient toujours présent, accrochés dans son dos, sous sa cape, elle s’approchera de la porte du local. Le navire grinçait grossièrement et tanguait légèrement et elle n’entendit plus de bruit d’agitation à l’extérieur. Du moins, soit il n’y avait plus personne, soit c’était trop bien isolé. Après tout, quelle importance ? Personne il y avait ou pas, elle les tuerait pour s’enfuir, ça ne changeait rien à la donne. Cependant, une fois sa main posée sur la poignée de la porte, passant le dos de l’autre sur son front pour s’essuyer du reste de sa sueur, elle entendit des pas de courses s’approcher et s’éloigner. Une voix s’y invitera à son tour. Elle ne comprit rien du tout. Mais, soudainement, un vertige prendra la vampire d’assaut et elle tombera en arrière, lâchant un gémissement de douleur. À ceci, une voix familière traversera le panneau de la porte, suivit par des sons métalliques provenant de la serrure. La jeune fille passera une main dans son dos pour effleurer le manche d’un de ses sabres tout en reculant de quelques pas, se retrouvant dos au mur.

*Qui que ce soit …* Sa main s’emparera de son arme, il ne restait plus qu’à le retirer du fourreau. *… Je ne peux pas la laisser en vie.*

Les déclics se dissipèrent et la porte s’ouvrira presque à la volée et voici qu’une jeune femme apparut dans l’ouverture. C’était l’autre illuminée que la vampire avait vu revenir sur le pont et qu’elle avait ramené à la capitaine dès lors qu’elle s’était évanouie. Les yeux bordeaux d’Allyriane la dévisagèrent et étrangement, elle n’eu pas le réflexe voulu : Celui de bondir sur elle pour la tuer sur le champ et s’enfuir. Mais plutôt celui de la laisser parler pour voir ce qu’elle pourrait bien lui dire, cette fois-ci. Fort heureusement pour la vampire, elle ne parlera pas d’une quelconque divinité mais comme elle l’avait dit avant, il fallait qu’ils partent tous. Evidemment, elle n’était pas pour le moins surprise. Allyriane était plus la même et elle devait se poser tout un tas de questions à son sujet. Relâchant alors son arme, la jeune fille se redressera et se décollera du mur tout en ne la quittant pas des yeux. La laissant dire ce qu’elle voulait tout en se rapprochant de la demie-elfe. Elle lâchera alors un gros soupir, désespérée de devoir une nouvelle fois refouler sa soif et ses envies de meurtres. Et puis, après tout, cette fille voulait quitter la ville comme Allyriane. Alors, du coup, autant en profiter ! S’ils tombaient sur des Paladins, la vampire pourrait simplement profiter de la situation pour s’en sortir plus facilement que si elle aurait été seule. Cependant, elle avait du mal … Avec force, en passant juste à côté de Lanae, elle se retournera vivement et la plaquera contre le mur, plaçant son bras droit sous son menton, n’appuyant que le nécessaire pour la dissuader de répliquer.

- Je vous suivrai pour ce coup-là mais après, je te déconseille de me dire ce que je dois faire !

Elle montrait qu’elle était mécontente mais elle n’en fera pas plus, question de ne pas trop lui faire peur. Se reculant, retirant son bras, elle la fixera intensément avant d’attraper son bras droit et, toujours aussi fortement, sortir de la pièce en la trainant derrière elle. Elle ne se souciait pas de savoir si elle arriverait à la suivre en restant debout ou en étant étalée sur le sol. Ca lui était complètement égale mais puisqu’il ne fallait pas perdre de temps, Allyriane préférait agir vite fais. La porte qui ouvrait sur le pont s’était fermée à cause d’un courant d’air et la jeune vampire y mettra simplement un coup de pied afin de la faire sortir de ses gongs et éjecter un peu plus loin. La vue qui s’offrait à elle, maintenant, n’était que désolation. Le vent redevenu à la normale, elle prenait son temps à observer autour d’elle après avoir lâché la demie-elfe qui pourrait rejoindre la capitaine qui se trouvait un peu plus loin. Les mâts avaient tous été arrachés et plus aucuns matelos n'étaient présent sur le Corivace. C'était devenu qu'une misérable barque et, qui plus est, complètement détruit. À se demander s'il était encore possible de le réparer convenablement ... Allyriane remarquera quelques trainées de sang, d'ailleurs et en détournera rapidement le regard pour se concentrer sur le reste ...

L’agitation qu’il y avait dans la cité attirera soudainement l’attention d’Allyriane qui s’approchera d’une barrière pour observer les quais. Ils étaient plombés de boîtes de conserves. Tous aussi ridicules les uns que les autres. Les éliminer pour se frayer un chemin ne serait pas une tâche trop compliquée. Pour ce coup, avant de filer, elle allait prendre la sage décision de rejoindre Lanae et, tout ceci en disant rien de plus. Elle n’avait, d’ailleurs, rien à dire, se contentant de suivre pour le moment.

- Elle, elle compte rester ici, comme ça ?

En parlant d’Elle, c’était bien évidemment de Belle qu’il s’agissait. Le regard de la vampire se posera sur la capitaine et elle attendait une réaction de la part de la demie-elfe. Forcément, elle devait avoir un moyen de quitter la ville rapidement puisqu’elle lui avait proposé de venir avec eux. Qui était la troisième personne, d’ailleurs ? Posant à nouveau ses yeux insistant dans ceux de Lanae, elle attendit simplement … Se préparant à avoir du fil à retordre avec les gardes qui se rapprochait rapidement du navire. Du moins, d’après les sons provoqués par leurs armures imposantes. Allyriane se demandait s’il ne suffirait pas juste des les pousser à terre, sur le dos, pour les voir se débattre comme des tortues afin de pouvoir se relever … À voir et à tester. Ou de les pousser à l’eau, ça aussi … C’était une méthode. Enfin bon, l’heure n’était pas encore au choix du type de mort à infliger mais de savoir ce qu’en dirait Lanae.

~ Il est 0 heure 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Mer 14 Juil - 18:01


Les gardes se rapprochaient toujours plus près à chaque instant... Le coeur de Belle battait harmonieusement avec le bruit métallique que chacun de leur pas engendrait contre le pavé des docks... Les quelques passagers restants avaient tout intérêt à quitter l'épave du Corivace rapidement ! Car Belle ne pourrait pas retenir ses fous dangereux bien longtemps. Ca lui faisait quand même mal au coeur de se séparer de Lanae, surtout dans ces conditions, mais quoi qu'il lui en coutait, elle ferait passer ses émotions ainsi que sa vie après ! En tout état de cause, ils prenaient un peu trop de temps à prendre la poudre d'escampette... Et désormais, ils ne pourraient plus s'en aller sans se faire trouer de toute part ! Belle le savait, puisqu'elle venait de se relever, et put ainsi voir toute une armée de soldats longer le port pour venir à eux... Il fallait qu'elle fasse quelque chose ! Le pont de son navire était sans dessus dessous, mais rien de réellement efficace pour tous les repousser... Sauf peut-être... Oui, il y avait un canon qui gisait un peu plus loin, sans doute délogé par toutes ces secousses ! En le voyant, Belle se dirigera en toute hâte sur ce dernier, puis le fera pivoter de façon à ce qu'il fasse face aux bâtiments juste devant le Corivace... La jeune femme ne voulait faire de mal à personne, mais elle serait prête à tout pour laisser une chance à Lanae et son sauveur !

- Dépêchez-vous je vous en prie... Marmonnera t-elle, alors qu'elle s'emparait de son briquet fétiche.

La mise à feu du canon ne demandait qu'à être utilisée... Mais Belle attendra que les Hommes en armure se rapprochent un peu plus, afin qu'ils puissent bien ressentir la détonation, à tel point que ça les étourdira quelques minutes ! Un temps amplement suffisant pour leur filer entre les doigts... Cependant, vu le chaos qui régnait dans la cité, il était quasiment inévitable qu'ils ne se fassent pas prendre plus tard ! Alors la jeune femme fera en sorte de les aider au-delà de toute espérance ! Néanmoins, si elle voulait rendre cela réalisable, il fallait qu'elle accélère la cadence ! Et oui, car son nouveau plan comprenait désormais deux coups de canon... Donc il lui fallait un boulet, et de la poudre ! Choses qui ne devraient pas être trop difficiles à trouver sur les reste d'un bateau pirate... D'ailleurs, pour le premier élément... Belle eut juste à se retourner pour l'apercevoir ! Quant à la poudre, et bien elle devra tout de même courir jusqu'à l'arrière du Corivace pour pouvoir en ramener une poignée... Et juste à cet instant, la jeune femme verra Lanae ainsi qu'une autre personne l'accompagnant, s'extirper du pont inférieur ! Parfait ! Et son sauveur ne devrait lui aussi plus tarder... Le moment était donc de passer à l'action, une fois de plus...

- ÉCARTEZ-VOUS ! Hurlera Belle, alors qu'elle changeait l'angle de tir du canon sur le navire situé juste à côté de l'épave du Corivace.

Lucloriate, voila comment se nommait le bâtiment cible... Belle connaissait les propriétaires, eux qui entretenaient de bien étranges relations avec son père et sa mère. Ainsi donc, elle n'aura aucun scrupule à faire de le leur seul et unique mat, une passerelle ! S'emparant de son briquet, la jeune femme effectuera une mise à feu digne de ce nom, avec une visée excellente... BOUM ! À cela, le canon reculera de quelques mètres, puisque rien ne le maintenait en place... Quant au mat, vu que sa base n'était plus, s'en était fini pour lui ! Et heureusement que la vigie située à son sommet offrait plus de poids sur le côté gauche, chose qui le fera donc tomber en plein sur l'épave du Corivace ! Mais Belle n'en avait pas terminée... Il fallait maintenant stopper les gardes qui étaient passés au pas de course à l'entente du coup de canon !

- Vite vite ! Allez sur l'autre navire, je vous rejoins ! Ajoutera t-elle, alors qu'elle mettait la poudre dans le séant de l'arme.

Espérant que ses paroles seront écoutées, Belle reportera son attention sur sa prochaine cible... Tout n'était plus qu'une question de secondes, car les soldats escaladaient déjà le mat brisé, s'en servant ainsi de rampe d'accès pour atteindre le pont ! On pouvait les entendre hurler, jurer, se motiver... L'adrénaline en était palpable ! Seulement, au moment où Belle introduisait le boulet dans l'orifice brûlant et encore fumant du canon, le garde en tête de file apparaitra dans la ligne de mire de la jeune femme aux cheveux noirs ! Non, elle ne voulait pas... mais elle fut obliger de tirer, sinon Lanae et les autres étaient perdus ! Ca sera alors avec une flamme tremblante que la détonation s'en suivra... BOUM ! Le projectile fila en ligne droite, puis explosa littéralement la tête du soldat qui n'eut guère le temps de comprendre à ce qu'il lui arrivait ! À la suite de cela, tous dégringoleront... Certains dans l'eau, d'autres sur le quai. Le corps métallique sans tête du soldat avait agi comme une boule dans un jeu de quille... Bien sûr, ce n'était pas l'effet que Belle avait recherché, mais ce n'était pas plus mal dans un sens ! Puis, le baraquement situé derrière eux explosera à son tour, forçant à tout les soldats restants, armés d'arbalète ou d'épée, à se jeter au sol afin d'éviter le souffle de l'explosion !

La course contre la montre était lancée, il fallait faire vite, très vite même ! Ainsi donc, Belle se précipitera sur la passerelle qu'elle venait de créer, afin d'atteindre le pont du Lucloriate... Non, son idée n'était pas de naviguer avec, mais d'utiliser l'une de ses chaloupes ! De ce fait, Lanae, son sauveur ainsi que l'étrangère, pourront suivre le fleuve afin de parvenir jusqu'à la grande plaine sans même avoir besoin de traverser Nandis ! Courant jusqu'à l'arrière du navire, la jeune femme fera signe à tous que c'était cette embarcation qu'ils devraient prendre ! Quant à Belle, et bien elle s'occupera de les faire de les mettre doucement à l'eau grâce au treuil...

- Aller grimpez ! Et une fois sur l'eau, sectionnez les deux cordages, puis filez dans cette direction ! Dira t-elle tout en pointant leur cap de son index. Lanae, n'hésite pas à avoir recours à tes pouvoirs pour aller plus vite ! Adieu.

Belle n'avait pas le temps de faire dans les sentiments, surtout que les soldats se remettaient déjà de leur mésaventure !

~ Il est 1 heure 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Ven 16 Juil - 6:52

L’étrangère me dévisageait, et son expression n’affichait rien de très rassurant. Cela ne présageait rien de bon. Je me demandais si j’avais bien fait d’ouvrir cette porte. Mais maintenant que je m’y étais aventurée, je ne pouvais plus reculer. Heureusement pour moi, sa réaction ne fut pas de me tuer. En revanche elle ne fut pas vraiment délicate et me plaqua contre le mur en me fixant toujours aussi intensément de son regard bordeaux. Son bras placé sous mon menton, je pouvais tout juste respirer, ce qui me coupa l’envie de lui répondre quoi que se soit. Elle ne semblait pas ravie et n’était pas du genre à se laisser commander. Néanmoins elle accepta de me suivre. Son instinct de survie devait sans doute passer avant le reste… Sans prévenir, elle m’attrapa fermement par le bras droit et m’entraina de force avec elle vers la sortie.

-Héééééé mais… mais… lançais-je, surprise.

Je peinais à suivre la cadence mais elle ne se souciait guère de cela. Je trébuchais ça et là mais je réussis à garder l’équilibre malgré son rythme. C’est sans difficulté qu’elle envoya valser au loin la porte qui menait au pont, et ce d’un simple coup de pied. C’était qu’elle n’y allait pas de main morte ! Arrivées en haut, elle me lâcha enfin et je vis Belle un peu plus loin. Elle me demanda si on embarquait la jeune capitaine avec nous ou pas. Il était évident que la réponse était oui !

Mais je n’eus pas le temps de lui répondre. Belle pointait déjà un canon sur nous en hurlant de nous écarter. Ayant passé pas mal de temps à bord d’un navire pirate, j’étais habituée aux situations d’urgence, et après tous les derniers évènements dont j’avais été témoins, je n’étais plus à cela près… Habituée également aux ordres, j’obéis immédiatement à l’avertissement. Dans un réflexe je plongeais sur le côté pour éviter le canon, et me jetai littéralement sur la jeune étrangère afin de la protéger. Allez savoir pourquoi, je ne la connaissais même pas et peut-être aurait-elle été capable d’éviter seule. Mais dans ces situations là on ne pensait pas à ce genre de détail. Durant la chute un gros BOUM retentit. Le boulet avait dû passer tout prêt de nous… Je vins m’écraser de tout mon long sur la blonde qui tomba avec moi entraînée malgré elle dans mon élan, sur le plancher de bois joliment décoré par les traînées de sang datant de la tempête... J’étais loin d’être lourde, heureusement pour elle. Mais pas le temps de m’attarder sur de telles pensées, un pilier de bois du navire d’en face, le Lucloriate, était venu s’abattre sur le Corivace, servant ainsi de passerelle entre les deux bateaux. Belle devait avoir une idée en tête, en tout cas elle avait visé juste. Elle nous somma vivement de nous y rendre pendant qu’elle rechargeait déjà le canon pour s’occuper des gardes.

-Oups, désolée, je crois qu’il est plus que temps de partir. Disais-je gênée, allongée sur l’étrangère.

Je saisis sa main et me relevai rapidement en la tirant avec moi afin de l’aider à se remettre debout. Puis je la lâchai et me précipitai sur le Lucloriate en lui faisant signe de me suivre. J’espérais qu’elle ne me tienne pas rigueur de cet « incident », même si je l’imaginais déjà pester contre moi, si je considérais sa précédente réaction dans le local du pont inférieur.

Quant à Laraan, je ne savais pas où il était et j’étais inquiète. Où pouvait-il bien être ? Il ne devait pas se trouver loin puisqu’il était censé me rejoindre avec Belle. Surtout qu’avec tout le brouhaha qui se produisait ici, il allait bien finir par rappliquer. Je ne pouvais rien faire de plus dans l’immédiat…

-*Pourvu qu’il nous suive !* Pensais-je.

Une deuxième détonation se fit entendre et une multitude de soldats dégringolèrent. Une version humaine d’un jeu de quilles. Encore des morts inutiles… Si seulement les gardes nous laissaient tranquilles, mais il ne fallait pas rêver. Je me mettais sans difficulté à la place de Belle et de ce qu’elle devait ressentir devant tant de violence. Ils ne faisaient que leur travail, mais nous ne faisions que nous défendre pour s’en sortir vivant et indemne. Et en faisant cela, Belle nous sauvait la vie.

Une fois à bord de l’autre navire, Belle avait profité de sa victoire provisoire pour rejoindre à son tour le Lucloriate. Elle courut vers l’arrière du navire. Je la suivis et elle me désigna une embarcation pour s’échapper. C’était une bonne astuce de sa part. Je reconnaissais bien là l’intelligence et le bon sens de ma sœur de cœur. Je grimpai la première sans hésiter, persuadée qu’elle allait monter également. Mais elle commençait déjà à descendre doucement le treuil et m’indiquait de son doigt la direction à prendre. Elle me conseillait de couper les cordages une fois à l’eau et d’utiliser mes pouvoirs afin d’aller plus vite. Pire, elle me dit « Adieu » ! Dans ce climat de violence et de fuite, mon cœur battait à vive allure, et ce mot vint me le transpercer brutalement. Je fus plus angoissée encore lorsque je vis les gardes au loin se remettre déjà de leur périple pour arriver jusqu’à nous.

Elle semblait privilégier notre propre survie plutôt que la sienne. Je ne pouvais pas faire grand-chose, j’étais déjà à bord de la chaloupe qui descendait et Belle était restée sur le pont pour descendre le treuil. Je me sentais tellement impuissante devant sa détermination… De plus, vu où l’embarcation était située désormais, il était plus facile d’y sauter pendant qu’elle effectuait sa manœuvre que de remonter pour l’y en empêcher. J'aurais pris trop de temps à remonter, puis de la convaincre tant bien que mal de venir. Sachant qu’elle ne se laisserait surement pas faire, les gardes nous auraient déjà rattrapés, et la chaloupe ne serait toujours pas à l’eau, avec personne à son bord.

-Belle ? Que fais-tu ? Viens enfin ! Monte vite je t’en prie !

Je disais cela d’une voix suppliante en lui tendant désespérant la main. Comme je m’y attendais elle semblait se forcer à ne pas paraître trop réceptive, préférant sûrement mettre ses sentiments de côté pour pouvoir se concentrer sans trop de mal. Mais elle ne pouvait pas rester là. J’étais désespérée et mon visage affichait une expression dépitée. Elle allait être faite prisonnière et cela je ne pouvais pas le concevoir ! Non, il en était hors de question. Que pouvais-je bien faire ? Etant montée la première, les autres allaient me rejoindre dans les secondes qui allaient suivre, le seul petit intervalle de temps où j’avais une chance d’agir. C’est alors qu’une lueur d’espoir me traversa l’esprit !

-Hé la blonde là-haut si tu m’entends, pour te répondre, OUI on l’embarque avec nous, qu’elle le veuille ou non ! Je t’en prie je m’occuperai du reste !

J'avais crié pour qu'elle m'entende. Et par "m'occuper du reste" j'entendais bien sur faire en sorte que nous soyons loin du port le plus vite possible. Ma requête était lancée. J’espérais sincèrement que d’où elle était, la jeune étrangère accepterait et trouverait un moyen pour prendre Belle au passage. Après tout, elle avait daigné me suivre pour sa survie, et la capitaine avait fortement contribué à lui sauver la mise à elle aussi. Elle lui devait bien ça !

Je regardais les secondes défiler, des secondes qui me paraissaient une éternité. Je n’avais plus qu’à attendre la suite des évènements. Mon objectif premier était de ne laisser personne derrière. Pleine d’espoir, je tentai donc de me concentrer malgré tout, prête à utiliser mes pouvoirs pour fuir rapidement… une fois tout le monde à bord…

~ Il est 1 heure 01 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Dim 18 Juil - 21:55

Voilà, elles étaient désormais dehors, sur le pont de ce qu’il restait de ce navire qui venait de traverser toutes les folies possibles en un très court laps de temps. Allyriane fixait les deux femmes, l’une après l’autre, se demandant quel était leur plan. Il n’y avait pas droit à l’erreur, vu les boîtes de conserves qui s’approchaient à toute allure. Aussi, la jeune vampire s’était approchée de la barrière et les avait vu, toujours aussi ridicule, ces soldats. Un sourire malsain s’affichera sur son visage avant qu’elle ne se retourne, enfin satisfaite de se dire qu’elle allait enfin pouvoir quitter ce lieu de malheur. Mais ce qui allait suivre, ça … La belle ne s’y attendait vraiment pas. La capitaine leur hurlera dessus pour qu’elles s’écartent. Mais de quoi ?! Faisant un volte-face fulgurant, Allyriane verra un canon tourné dans sa direction et, soudainement bousculée sur le côté, la détonation fera trembler l’air autour des deux femmes maintenant à terre. Le boulet les frôlant, déformant l’air à son passage avant de percuter avec force le mât du navire qui ne se situait qu’à quelques mètres du leur. Un grincement monstrueux se fera entendre et l’énorme poteau en bois se mit à pencher en leur direction, tombant, se fracassant avec force sur le pont du Corivace pour offrir une passerelle improvisée. Pour une fuite ? Toujours plaquée à terre, Allyriane pouvait voir le quai. Ces abrutis étaient encore là et ces deux femmes n’étaient pas fichues de les tuer ? Elle s’en moquait bien et, apercevant d’autres soldats tomber à l’eau, elle s’aperçu d’un nuage de sang et de chair, un corps inertes faisant tomber les autres comme des mouches. Ca devenait un peu plus intéressant du coup … Néanmoins, Allyriane perçu une vague de désespoir sur le visage de la capitaine qui perdu plusieures étages dans son estime. Si c’était pour chialer leur mort, il valait mieux qu’elle crève tout de suite, celle-là !

Et la rousse se décidera enfin à se retirer d’Allyriane qui commençait sérieusement à s’impatienter, trouvant cette position quelque peu humiliante mais aussi inconfortable. Evidemment, elle avait évité le boulet de canon mais quand même ! La pousser aurait été nécessaire et, même si elle ne l’avait pas montré, la vampire n’en était pas moins en colère. Si elle ne devait pas de dette à ces deux là, elle leur aurait fait la peau comme à ses tortues métalliques ! Elles n’en valant pas mieux qu’eux. M’enfin … La moindre des gentillesses, c’est qu’elle l’aidera à se remettre debout et Allyriane ne se gênera pas à lui jeter un regard profondément noir, presque meurtrier.

- Gare à où tu poses tes fesses, la prochaine fois ! Sinon j’ai une lame d’un mètre à te coller à l’intérieur si ça te tentes ?! Lui lancera-t-elle en pestant intérieurement, en voulant juste être la plus polie que possible, mais raté …

À peine avait-elle peut percuter avec les menaces lancées par la vampire que la demie-elfe partit en direction de la passerelle improvisée qu’avait créée la capitaine … Frustrée d’avoir été ignorée, elle se mordit la lèvre inférieure, jetant un vague « Ca va, ca va ! » lorsque cette même rousse lui fit un signe de la suivre … Était-ce réellement une bonne idée de filer avec ces deux là ? Elle commençait à se poser des questions et finira tout de même par suivre la demoiselle, traversant le mât du Lucriolate. Toujours au nombre de trois, elle se demandait qui était la personne mystère qui n’était toujours as revenue ? Avait-elle finie écrasée comme une crêpe, sous le mât, voulant tenter une mise en scène fracassante ? M’oui … Si c’était le cas, elle l’aurait été … Mais inaperçue … Quant à la rousse et la capitaine, elles étaient déjà sur le pont de l’autre navire tandis qu’Allyriane y posait à peine les pieds quand elle se rendit compte que des gardes allaient arriver, empruntant logiquement la passerelle officielle du Lucloriate. Arrachant une latte du pont, elle filera à leur rencontre afin de leur faire rebrousser chemin, à coup de roulé-boulé. Pour se faire, elle leur projettera le morceau de bois telle une lance, direction la figure du premier soldat qui n’aura servit qu’à être réduite en bouillie dans sa boîte métallique, emportant les autres dans sa chute. Le premier soldat de la file avait comprit le geste de la vampire et s’était accroupit pour éviter la mort de prêt et la laisser à son collègue. Impuissant, il vit la scène et lâchera un cri de rage tout en se ruant sur Allyriane, levant son épée pour la faire s’abattre sur le crâne de la vampire. Avec une aisance déconcertante, la jeune fille esquivera d’un pas sur le côté, attrapant le crâne de l’homme pour la tirer en avant et frapper avec un coup de genou fulgurant. Pour l’achever … Dans un son à faire glacer le sang, un os transpercera la tête de ce dernier, qui sera ensuite retirer … Il s’agissait là de l’os du tibia qu’Allyriane avait volontairement fait se prolonger avant de le laisser reprendre sa place et forme habituelle … Jetant le corps à la mer, elle se tournera face aux autres gardes, eux sur le quai.

- Va vous falloir une autre méthode pour grimper, bande de lourdaud ! Leur lancera-t-elle avec rage.

Ses mains agripperont la jointure qui permettait le raccord de la passerelle au navire et, avec une force que seuls les vampires possédaient, elle l’arrachera en la soulevant et la retournant en plein sur les gardes. Espérant au passage que les deux femmes ne l’avaient pas vue faire. En même temps, elles étaient plus loin, ça serait dur … Allyriane s’amusait alors à voir le dégoût et la contrariété sur les visages des gardes avant de faire quelques pas en arrière et filer en direction des deux autres. Se demandant si elles allaient de suite partir ou glander encore un peu pour attendre la personne mystère ? Probablement la deuxième mais en montant au même niveau que les deux autres femmes, elle se bloquera et se cru soudainement dans une pièce de théâtre. Lanae suppliait l’autre de venir, de ne pas rester ici ? Ouhla … Soupirant de plus belle, Allyriane serrera les dents avant s’approcher à son tour de la chaloupe. Ne comptant surtout pas faire la morale à la capitaine qui semblait si déterminée. Si elle voulait rester ici et se faire trouer, dans tous les sens du terme hein, c’était son droit. La vampire n’allait pas perdre son temps à lui expliquer ce qui était bien ou pas non plus ! Cependant, les événements voulurent que la situation se passe autrement puisque, la rousse, désormais hors de portée, plus bas, lui lancera une requête contre une nouvelle garantie de fuite qui renforcera la précédente. S’apprêtant à sauter, elle ne fera qu’enfoncer ses ongles dans le bois de la balustrade, hochement simplement la tête à la demie-elfe pour accepter sa demande. Après tout … Aussi monstrueuse soit-elle, elle avait quand même le savoir de respecter ses dettes.

- Après tout, je n’ai pas le choix … Murmurera-t-elle.

La jeune femme se tournera face à la capitaine, Belle et la fixera sévèrement, l’air de donner l’impression qu’elle allait l’étriper sur place tout en tentant d’ignorer les cris des gardes qui pestaient contre l’impossibilité de rejoindre le navire dans l’immédiat. La jeune fille noiraude tenait toujours le treuille pour faire descendre la chaloupe. Ne pouvant donc pas empêcher à temps ce qui allait se passer ensuite …

- Autant la fin du voyage était marrante mais là … Rapprochant son visage de celui de Belle, elle lui murmura. Je te tuerai bien ici, si cela était possible mais ta copine la rousse veut que je t’emmène. Capitaine ou non … Frappant violent d’un coup de poing le ventre de la capitaine pour la faire se plier en deux, Allyriane frappera ensuite, du flan de sa main gauche, la nuque de celle-ci pour l’assommer. … Tu vas te laisser faire, ma jolie …

Avant qu’elle ne touche le sol, Allyriane la prendra par-dessus son épaule, comme un sac de pomme de terre et s’aidera de sa main valide pour passer par-dessus la barrière et retomber sur le navire. Secouant légèrement ce dernier, laissant tomber le corps évanoui de la noiraude sur le plancher, elle dégainera un de ses sabres pour rapidement trancher les deux cordes, forçant la chaloupe à faire une chute de deux mètres au moins, s’écrasant lourdement sur l’eau. Prenant ensuite le soin de soupirer et ranger son arme dans son fourreau … Durant la chute, la capuche de la vampire s’était retirée et la longue chevelure blonde de cette dernière retombait tout le long de son dos. Un grand ruban noir, en nœud de papillon, avec deux « ficelles » voltaient dans la brise qu’offrait la rive de la mer …

- Voilà, je t'ai ramené celle-là ... Mais ... Je n’ai guère envie de savoir qui est l’autre personne, mais elle va devoir se bouger le cul pour se ramener !

Soit il plongeait et les rejoindrai … Soit il était un peu en retard et oserai sauter depuis le Lucrloriate pour retomber dans la petite embarcation. Mais une chose était sûre … Personne ne sera derrière, comme la rousse le désirait. Mais bon … le dernier était à la traîne. L’inquiétude se faisait sentir chez Lanae mais Allyriane observait les alentours, se préparant à une prise de vitesse assez flagrante …

~ Il est 1 heure 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Mar 20 Juil - 5:39

J’avais presque atteint mes quartiers, dont je n’avais d’ailleurs guère profité durant notre périple (ce qui d’ailleurs ne me posait pas trop de problèmes. Rester confiné dans une cabine, tandis que l’action se déroule sur le pont au dessus de moi… Non merci…), lorsque la jeune demi-elfe à la chevelure feu m’attrapa le bras, et me présenta une requête qui me fit légèrement sursauter. J’allais tenter une réponse, lorsqu’elle reprit la parole, me donnant rendez-vous sur le pont dans quelques minutes, et fila comme une flèche vers ses propres appartements, afin d’y récupérer quelques effets. Je retins un juron essayant de filer entre mes dents, et me précipita dans la suite de feu le capitaine Hariil. Ce n’était pas que sa proposition me déplaisait, loin de là… mais… quand comme moi on a passé son temps soit en solitaire, soit avec un régiment soudé et uni… on a tendance à se méfier des plans quêtes comme ça, à la va-vite… J’avais vu plus d’un groupe d’aventurier se faire désosser parce que leur groupe ne se connaissait pas assez…

- Oh, et puis merde ! Si on ne plus tenter même ça…

Je fonçais vers mon espadon, commençant à le nouer autour de mes épaules, regardant avec un léger soupir ma fidèle armure de plaques m’ayant sauvé de nombres de dangers. Mais aujourd’hui, seul le cuir pourrait m’aider à surmonter ce que j’allais affronter… une armure légère et maniable, idéale pour la fuite. Je nouais le dernier nœud qui attachait la gigantesque lame à mon dos, lorsqu’une explosion secoua le navire, faisant tanguer celui-ci dangereusement…

* Oula… On tire au canon ? J’espère que ce n’est pas sur nous… Je n’ai pas encore envie de voir de quoi à l’air un boulet lancé à pleine vitesse vers ma tête…*

Je cherchais à sortir de la pièce, lorsque je me rendis compte que la porte était bloquée, une armoire rendue bancale par la tempête ayant décidé de profiter du coup de canon pour s’allonger devant l’unique sortie… Du moins, unique pour le moment… Jurant et pestant comme un charretier en pleine heure de pointe au marché, je dénouais mon épée, et commençais à entreprendre de briser le mur de bois me séparant du couloir, tâche qui ne dura pas très longtemps, juste assez pour qu’un deuxième coup de canon retentisse, suivi d’une explosion assez impressionnante…

*Bon… Au moins on est toujours là, c’est donc que les tirs ne sont pas dirigés vers nous…*

L’épée à la main et les sabres au fourreau, je commençai à courir, droit vers le pont, sortant comme une balle à l’air libre… pour me retrouver presque nez à nez avec une troupe de soldats passablement secoués, montant à bord très prudemment… Le fait de me voir débouler à toute vitesse pour embrocher proprement le premier d’entre eux les ralentit encore plus, et les regards qu’ils me lancèrent, plein de haine et de peur devant l’agonie de leur compagnon, me renforça dans l’idée qu’il valait mieux que je ne leur tourne pas le dos… cependant, je n’avais pas trop le choix, et puis si je voulais rejoindre les autres à temps, hein… d’où j’étais, je les voyais déjà monter dans la chaloupe. Je préférais garder mon cri d’appel pour une autre fois, réservant mon souffle, et commençait à m’élancer vers elles. Je remarquais d’ailleurs que l’une des silhouettes se faisait assommer puis ramener dans la barque… Peut-être Belle… Qui sait ? En tout cas, je devais y aller, si jamais il y avait danger… Je courrai vers la passerelle improvisée, lorsqu’un autre garde essaya de me bloquer la route. Visiblement, ils voulaient un témoin et acteur de cet événement, qu’il soit mort ou vif. Sauf que moi, j’avais à faire… et que rien ne me barrerai la route, encore moins un simple garde… Tenant mon épée à deux mains comme une lance, je la projetais dans son abdomen, le transperçant littéralement et le clouant au bastingage, une expression de surprise douloureuse sur le visage. D’un geste je repris ma lame et l’essuyai sur le corps encore chaud, et me dirigeais rapidement vers la chaloupe, aucun autre garde ne vint à ma rencontre, trop avisés du destin funeste de leurs compagnons m’ayant approché. Cela dit, lorsque qu’une flèche frappa le sol à mes pieds, je commençais sérieusement à courir. Je n’étais pas spécialement bien équipé contre les flèches, et leurs projectiles faisaient particulièrement mal, les pointes étant dessinées en dents de scie.

-Et merdeuuuuuh!

J’accélérais brusquement, et arrivait bientôt au bastingage… duquel je sautais sans une once d’hésitation, visant a peu de choses près la chaloupe… dans laquelle, par un monstrueux coup de bol, j’atterrissais sans dommage, et surtout sans en faire… je souris en reconnaissant Lanae, sourire aussitôt tempéré par la vision de Belle évanouie et de l’inconnue…

- Qui êtes-vous décidément vous? Mais merci d’avoir récupéré Belle je dirai, même si la méthode employée manquait un peu de subtilité. Il reste une petite place pour un pauvre guerrier, Lanae? Désolé pour le retard j’ai eu quelques empêchements.

Je regardai tour à tour les deux jeunes femmes, attendant les réponses de ces dernières, prêt à partir dans les secondes qui suivraient.

~ Il est 1 heure 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Mar 27 Juil - 6:38

La panique et la crainte ne pouvaient atteindre le coeur d'un Vampire, c'était pour cela que Allyriane ne prendra que plaisir à ce qu'elle vivait... Belle avait pourtant sauver sa situation, mais la prédatrice saura faire preuve de toute la tendresse qui la caractérisait, afin de la convaincre de les accompagner, en la mettant dans le coma... Quelques gardes se feront également massacrer, malheureusement, pour la liberté on ne comptait pas ! Le fleuve était une excellente porte de sortie, mais il fallait tout de même faire vite, histoire que les soldats ne puissent pas élaborer un barrage infranchissable... Puis, quelques secondes plus tard, alors que la chaloupe s'écrasait sur l'eau devenue aussi noire que les ténèbres de la nuit, Laraan refera une soudaine apparition ! À première vue on pourrait soupirer de soulagement en le voyant guerroyer l'arme au poing, faisant crier les soldat sur son passage, entrecoupé par des effusions de sang... Mais son rire assez décalé aura bien vite fait d'instaurer le doute dans les esprits ! Il était évident que entre Allyriane, et ce guerrier incertain, les choses pourraient très mal tourner !

Se jetant du haut du Lucloriate, Laraan ne prêtera guère d'attention à la terrible secousse qu'il venait d'engendrer en atterrissant dans la petite embarcation... Cependant, même cela ne sortira pas Belle de sa torpeur ! Le bon côté des choses, c'était que le groupe était désormais au complet, et avec même une personne en plus... la Vampire ! Ainsi donc, Lanae libèrera le peu de puissance qui lui restait, de façon à propulser la chaloupe jusqu'aux rives de la grande plaine ! Hélas, la jeune femme était déjà bien faible, en plus d'être assez choquée sur le plan émotionnel... Deux choses qui la feront sombrer dans l'inconscience, alors qu'ils n'avaient pas fait la moitié du chemin. N'acceptant pas cette faiblesse du moment, Allyriane secouera Lanae tel un prunier, avant de lui envoyer toute une série de gifles qui ne feront que s'intensifier à chaque fois qu'elles se répétaient ! À cette exagération, Laraan dû intervenir fermement pour que le calme recouvre ses droits... La Vampire pestait contre cette incapable, mais la situation ne changeait pas pour autant ! La barque sur laquelle les quatre personnes reposaient, partait peu à peu à la dérive... et le fait de pagayer avec les mains n'aidera en rien leur progression.

Lanae dormait, Belle dormait, et Laraan n'allait pas tarder non plus... l'ennui grandissant à rester sans bouger, sollicitait bien le sommeil... Quant à Allyriane, ça sera impuissante qu'elle devra se résigner à attendre que l'élémentariste revienne à elle ! Mais en attendant, les heures s'écouleront, et le ciel s'éclaircira... c'était l'aube d'un jour nouveau, mais aussi d'un danger certain pour la Vampire ! Les rives n'étaient plus très loin, à croire que les courants incessants avaient tout de même fini par servir à quelque chose... La grande plaine était à portée... Plus que cinq-cent mètres...


[Annonce : Allyriane a pu s'abreuver durant le dodo des deux jeunes femmes Exclamation]

~ Il est 6 heure 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Mar 27 Juil - 19:18

Les liens tranchés par la lame de la vampire, l’embarcation tombera lourdement sur la surface de l’eau qui deviendra, à cause de la hauteur, d’une dureté quasiment identique à celle des quais, suivit d’un énorme bruit sourds et une éclaboussure autour de l’impact. Heureusement qu’elle avait de l’équilibre, Allyriane, sinon elle serait passée à l’eau avec la capitaine par-dessus l’épaule, inconsciente à cause du coup infligé quelques secondes plus tôt. D’ailleurs, elle la laissera s’écraser, comme la chaloupe, sur le sol en bois et fixera la jeune demie-elfe d’un regard insistant afin qu’elle se décide enfin à bouger. Cependant, elle se devait de faire vite puisque les gardes, malgré leur incompétence aux combats, ils pouvaient agir très rapidement et ainsi, bloqué toutes issues au petit groupe qui perdrait probablement tout espoir de fuite sans devoir assassiner trop de monde. Enfin … Cela gênerait seulement Lanae et Belle. Allyriane s’en fichait bien, d’ôter des vies, ça l’amusait plus qu’autres choses … Surtout quand elles sont faibles et cruellement inutiles. Aussi, elle remarquera que les gardes étaient en train de repositionner une passerelle improvisée pour accéder au pont du Lucloriate et que l’invité mystère n’avait pas toujours pointé le bout de son nez, pour le moment … Ce n’était pas pour emmerder le monde, mais les secondes étaient précieuse et il, ou elle, se devait de faire vite pour les rejoindre !

Serrant les poings, devenant de plus en plus nerveuse sous l’impatience, la jeune fille n’aurait pas hésité à menacer Lanae avec ses armes pour qu’elle soit contrainte à faire partir la chaloupe avant l’arrivée de la garde. Profitant ensuite, dès que la fuite aurait été un succès, de découper sa tendre chair pour mettre fin à ses jours, en jetant son cadavre au fond de la mer … Sauf que la personne manquante du groupe apparaîtra soudainement entre elle et la rousse. Tombant lourdement, avec une élégance de barbare dégénéré ! Allyriane ne démontrera aucune surprise quant à la découverte de l’individu et elle le dévisagera toujours aussi froidement qu’à leur première approche. D’une impolitesse à en faire mourir un noble de haut rang, il s’adressera à la vampire en lui demandant qui elle était finalement … Mais de quoi il se mêlait, lui !?

- De quoi je me mêle, hein ?! Qui je suis ne te regardes en rien, contentes-toi de rendre ta vie utile pour commencer ! T’as failli faire foirer la fuite, abruti ! Commencera-t-elle a pester contre l’homme avant d’enchaîner, toujours aussi vivement. Et qu’est-ce que tu attends, Lanae !? Que les gardes viennent nous serrer la main et dirent bon voyage ?! On n’a pas de temps à perdre … FONCE !!!

Suite à cela, Lanae enverra une magie de vent sur l'arrière de la chaloupe afin de la propulser en dehors du port. La vampire gardant un œil sur l’arrière, fixant avec amusement la colère et le dégoût sur les visages des gardes qui couraient désespérément le long du quai pour tenter de les arrêter. Accompagner du doux murmures de leurs amures monstrueuses qui, au final, ne faisait que les désavantager face à eux … D’un sourire narquois et d’un signe de la main, elle les saluera avant qu’elle ne sorte de leur champ de vision, hors de Nandis … Une flèche frôlera l’épaule de la jeune femme et elle ne manquera pas de lâcher un soupire en entendant le sifflement provoqué par cette dernière, tournant désormais son attention sur l’avant de l’embarcation, une fois qu’elle était sûre que personnes ne les poursuivaient … La capitaine était toujours comateuse sur le sol, le guerrier semblait complètement surexcité après une telle fuite et Lanae … Elle affichait, quant à elle, une mine dépitée et soudains, elle valsera en arrière pour imiter sa capitaine, à la perfection. Suivit d’un bruit sourd.

- Non mais … Je n’y crois pas ! Quelle incapable !

Allyriane sera la première à réagir au quart de tour en s’élançant vers cette dernière, la soulevant légèrement afin de la secouer dans tous les sens. Mais rien n’y faisait et Allyriane commencera une séance de gifles, continue, devenant de plus en plus violentes à mesures qu’elle en donnait. La tête de la jeune fille rousse partira sur la droite, la gauche, la droite et ainsi de suite pendant de bonnes petites secondes jusqu’à une intervention de la part du guerrier. Ce dernier mettra fin à l’apparition des rougeurs sur les joues de l’elfe et Allyriane ne se gênera pas à se lâcher ! Le repoussant avec violence, ne manquant pas de démontrer une force un peu hors du commun pour une jeune fille de sa carrure et, aussi, il aurait pu passer à l’eau si elle y était allé plus franchement dans son action.

- Dégages tes pattes de là, toi ! Tu ne vois pas que l’on n’est pas encore sorti d’affaire ? Le port est trop près, on peut se faire piéger ! Alors au lieu d’aggraver notre cas, tu ferais mieux de m’aider à trouver une solution pour réveiller ces deux cruches !

En colère, serrant les dents, gonflant les joues comme une enfant, elle tournera le dos à l’homme pour se retourner à l’arrière de l’embarcation, croisant les bras et ne disant plus un mot, elle fixera son regard sur la ligne d’horizon de la mer. Contrôlant sa respiration et ses émotions, elle ne fera que planter ses ongles dans ses bras pour faire passer l’énervement avant de daigner reposer un regard sur le reste du groupe. La situation restait la même … Deux comateuses, un conscient. Mais celui-ci semblait être une proie de la fatigue qui se montrait sur son visage et ses paupières qui paraissaient lourdes. Le fixant du coin de l’œil, Allyriane fera attention à ne pas faire de mouvements brusques afin de laisser tout ses sens s’endormirent lentement et le laisser aller aux pays des rêves … Pensant déjà ce qu’elle pourrait faire pour ne pas céder à sa folie : Se nourrir. Effectivement, sa gorge commençait sérieusement à la démanger et la sensation de vertige et nausée était bien présente. Il fallait qu’elle assouvisse ce besoin et ce, en attendant que le guerrier s’assoupisse, elle prendra soin d’observer les deux femmes allongées en détail, afin d’en désigner une. Mais depuis le début, elle avait croché sur Lanae, quand elle était tombée du ciel, juste devant ses pieds, avant de sombrer dans le coma. A penser qu’elle ne savait faire que ça ! Allyriane soupira et attendra encore quelques minutes pour enfin voir l’homme dormir, les poings fermés.

- Pas trop tôt … Se murmurera-t-elle en se levant doucement.

L’embarcation tanguant légèrement sous les pas de la jeune fille, elle s’approchera de Lanae tout en posant les genoux à terre, à côté d’elle. Inspirant longuement tout en constatant les quelques rayons de soleil dorés le ciel ténébreux. Bien évidemment, ils ne pouvaient encore rien faire sur la vampire mais, plus tard, ça serait une autre histoire … Aussi, autant profiter de l’occasion présente pour pouvoir boire un peu de sang et se refaire une santé pour attaquer la journée à venir. Lui permettant aussi de lui ôter toute fatigue pour les vingt-quatre heures à venir, c’était plus qu’arrangeant pour elle, comme pour eux ! Elle pourrait veiller un bon moment comme ça. Se léchant les lèvres, elle passera une main derrière la tête de la comateuse et la relèvera lentement, l’appuyant sur ses genoux. Une main caressant la joue de cette dernière, la vampire approchera son visage du siens, ses lèvres frôlant la chair du cou de celle-ci. N’hésitant pas, pour commencer, à donner un coup de langue afin d’avoir un avant-gout du sang qu’elle allait boire avant de, lentement, déposer ses crocs. D’un coup net, elle les plantera … Aussi, elle ne s’était pas rendue compte que la jeune fille revienne légèrement à elle. Après tout, qu’est-ce que cela faisait, maintenant ? Autant continuer ce qu’elle avait commencé ! Le liquide, tiède, s’écoulera hors des plaies et Allyriane ne pu que s’en délecter, fermant les yeux, savourant chaque secondes de son repas. Du sang s’échappera de sa prise et continuera sa route sur la nuque de Lanae. Celle-ci devait avoir la chevelure blonde sur la moitié du visage, devant, si elle été consciente, se rendre compte de ce qu’il lui arrivait … Quant à la vampire, elle ne bougera pas pendant quelques secondes pour continuer à boire encore un peu et, estimant alors qu’elle en avait assez pris, elle retirera ses crocs de la chair de Lanae tout en la laissant glisser sur le sol de la chaloupe.

- Savoureux … Dit-elle en s’essuyant la bouche du revers de sa main droite.

Ayant désormais une tentation à en boire encore un peu … Allyriane détournera son visage sur la capitaine qui était toujours inconsciente. Son corps pâle et son minois lui donnait envie de la croquer aussi, goûter la saveur de son sang. D’ailleurs, elle ne s’y gênera pas, remerciant faiblement Lanae de l’avoir nourrie, elle s’approchera de la capitaine afin de s’y servir sans la moindre gêne. Prenant toujours les mêmes précautions pour ne pas réveiller Laraan … Aussi, au vu des rayons de soleil qui commençaient à se montrer très menaçants pour la jeune fille. Cette dernière, avant de faire quoi que ce soit d'autres, replacera sa capuche sur sa tête blonde et s'assurera d'avoir les mains couvertes par ses gants et que ses la totalité de son corps en soit recouvert par le manteau. Seul son visage démeurait visible, certe sombre, mais on le voyait ... Ensuite, une fois tout cela fait, elle se massa la main droite pour ensuite s'agenouiller à côter de la capitaine, la fixant d'un regard envieur.

Elle appliquera le même procédé qu’a la rousse. La déposant délicatement sur ses genoux et faisant balader le bout de son index, sur la chair de sa nuque, ensuite suivie par l’extrémité de sa langue lorsqu’elle se décidera à se pencher sur Belle. Tout aussi tendrement, elle laissera ses crocs trouer sa peau pour qu’il relâche le sang qui gardait dans ce petit corps tout frêle et endormit. Restant ainsi quelques secondes aussi, elle ne fera même pas attention à ceux qui se trouvaient dans son dos. Ils pouvaient se réveiller à tout moment et elle, de toutes manières, en boirai très peu pour ne pas trop l’affaiblir. Au pire, elle ressentira une sensation de lourdeur, sans plus … Tout comme pour la demie-elfe. À noter, aussi, qu’elle avait quand même prit le soin de mordre en dehors des veines importantes afin de ne pas les blesser trop … D’ailleurs, c’était bien la première fois qu’elle faisait si attention. Normalement, elle mordait à en arracher l’artère, quitte à s’en mettre plein le visage ! Tout cela, pour l’unique et seule raison … C’est qu’elle avait besoin d’elles et lui.

~ Il est 6 heure 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   Mer 28 Juil - 19:41

Je sentis un profond soulagement lorsque je vis l'étrangère accepter ma demande d’un signe de tête du haut de la balustrade. En revanche, je le fus beaucoup moins quand je la vis… Assommer violemment Belle, la prendre et la larguer sauvagement dans la chaloupe comme une vulgaire marchandise ! Elle en avait profité pour couper les cordages qui retenaient l’embarcation en suspension au passage. Cette dernière chuta d’un coup sec pour atterrir brutalement sur l’eau. Je dus m’accrocher sur les bords pour ne pas tomber dans le fleuve.

-Non mais ça ne va pas ? Tu es complètement folle ma parole ! La délicatesse et toi vous n’êtes pas amis à ce que je vois… M’indignais-je avant de me radoucir. Enfin au moins tu as le mérite d’être efficace… Merci... Ne reste plus que lui…

Par « lui » je pensais à Laraan, toujours aucun signe du guerrier et je commençais sérieusement à m’inquiéter. Et je voyais bien la jeune demoiselle s'impatienter, mais je refusais de partir sans tout le monde. Soudainement, une masse sombre et barbue vint s’écraser dans la chaloupe, manquant de la faire chavirer. C’était Laraan, qui heureusement dans son saut périlleux, ne blessa personne. A peine arrivé que la blonde et lui échangèrent quelques politesses peu diplomatiques. Puis elle me somma vivement de partir.

-Ah ben ce n’est pas trop tôt je m’inquiétais moi ! Puis m’adressant à la jeune fille. Oui, oui ça va on y va je ne compte pas m’éterniser non plus.

Sur ces paroles, je mis toute mon énergie et ma concentration afin de nous éloigner le plus loin possible du port grâce à mon sort « poussée de vent ». Un souffle puissant vint exercer une forte pression sur toute l’embarcation. Cette dernière prit très vite de la vitesse et accélérait de plus en plus. Nous filions loin des agitations de Nandis à travers le fleuve. Je voyais déjà la grande plaine qui se dessinait devant nous à environ un demi kilomètre, nous y étions presque. Malheureusement, j’avais utilisé mes dernières forces dans cette course folle. Et je sentis peu à peu ma tête tourner et mon corps s’affaiblir. Le souffle magique cessa de pousser l’embarcation, trop impuissante pour effectuer d’avantage mon sort. La chaloupe ralentit immédiatement pour venir dériver maladroitement sur le fleuve désormais calme.

-Je… ne me sens… pas très bien…, murmurais-je.

Nous étions hors de portée des soldats, mais nous n’étions pas encore sortis d’affaire. Nous n’avions pas encore atteint la rive que je sombrai dans l’inconscience, tombant à côté de Belle qui était dans le même état que moi. Je me mis à rêver. Je me retrouvai en ballade dans les jardins de roses de la cité elfique où je vivais avant qu’elle ne soit détruite par les Drows. Après une succession d’épisodes de mon enfance que je revivais, je revoyais ma mère me tendre une rose pourpre avec sa tige fraîchement coupée, que je tentai de saisir de mes petites mains pour la placer ensuite dans ma chevelure rousse héritée de mon père, beaucoup plus longue à l’époque. Seulement je n’avais pas pris conscience des épines protégeant la fleur délicate, et deux d’entre elles vinrent me piquer le haut du cou. Je ressentis une petite douleur. Suite à cela, ma vision devint floue, et je me mis à battre des paupières. Je rouvris lentement les yeux, non sans peine, et je vis une mèche blonde pendouiller devant moi et caresser mon visage. J’étais allongée, ma tête posée sur un tissu dont le toucher ressemblait à celui du velours. Je m’y sentais bien.

Encore entre rêve et réalité, mes doigts se glissèrent dans la blondeur de cette chevelure qui me rappelait celle de ma mère et s’y attardèrent tendrement. Elle était douce. A cette présence plus que nostalgique, une larme coula sur ma joue. Mais un liquide tiède s’écoulant le long de ma nuque m’interpella. Puis dans les secondes qui suivirent, la présence chaleureuse s’écarta de moi et je me sentis glisser au fond de l’embarcation. Les rayons du Soleil qui venaient percer la nuit déjà claire m’indiquaient la venue du petit matin. J’avais dû restée inconsciente plusieurs heures.

Au bout de quelques minutes j’étais enfin réveillée et apte à réfléchir malgré une légère sensation de lourdeur. Je me mis en position assise dans la chaloupe et me frottai machinalement la nuque. Je sentis alors comme deux trous et en regardant ma main je vis du sang, le mien. Je devinai maintenant l’origine du liquide que j’avais senti s’écouler. Je fus quelque peu étonnée et je n’étais pas sure de tout comprendre. Je regardais autour de moi, le regard hagard à la recherche d’une explication. Mon regard se posa sur Laraan, encore endormi. Et c’est alors que je vis la jeune étrangère mordre le cou de Belle, toujours au pays des rêves…

Pour une surprise ça s’en était une sacrée ! Je n'y croyais pas... Une vampire ! Je comprenais la raison pour laquelle elle avait remis sa capuche et ses gants, le Soleil allait bientôt devenir pour elle une menace. Je l’attrapai des deux mains par son vêtement, sa tignasse, bref, ce que je pus attraper dans l’immédiat sans prévenir, et la tirai violemment en arrière d’un coup sec, assez pour qu’elle s’éloigne du cou de Belle.

-Ben vas-y te gêne pas grosse folle ! Tu comptes nous tatouer de tes dents tous les trois ? Et puis quoi encore ? Moi passe encore, mais tu touches encore à Belle je t’étrangle !

Je lâchai aussitôt ma prise et sans m’occuper du reste je me précipitai vers Belle pour m’assurer qu’elle n’avait rien. J’observais attentivement la morsure pour constater les dégâts. Pour une vampire, elle avait plutôt été délicate, les trous étaient réguliers et elle semblait avoir pris soin d’éviter les artères vitales. Ceci me rassura, si elle avait voulu nous tuer, encore une fois, elle en aurait eu tout le loisir durant notre sommeil. Et vue l’expression qu’elle affichait lorsque je l’avais trouvé dans un local du Corivace, elle n’avait pas dû se nourrir depuis un bon moment. Je comprenai son instinct de survie mais je ne supportai pas qu’elle ait osé toucher Belle, surtout dans son état ! Avec tout ce vacarme Laraan pouvait difficilement rester endormi plus longtemps, et je ne voulais pas de violence supplémentaire, surtout entre ces deux caractères électriques.

-Maintenant chacun reste tranquille, accrochez-vous et pas de bêtise !

Je pensais avant tout à nous sauver. Sans rien ajouter, je profitai de ce repos bienfaiteur et de mon énergie retrouvée pour finir de propulser l’embarcation jusqu’à la rive. Après quelques instants sur le fleuve et une bonne accélération, je réduis la puissance de mon vent magique. La chaloupe ralentit et accosta enfin sur la berge en douceur. Une fois à terre, je bandais rapidement mais le plus délicatement possible le cou de Belle ainsi que le mien à l’aide de chiffons traînant dans l’embarcation. Puis je me tournai vers mes deux acolytes :

-Bon je me suis occupée de vous ramener à terre, je suis ne suis pas encore au meilleur de ma forme alors vous vous débrouillez mais l’un de vous devra porter Belle jusqu’à son réveil… Sans la manger si possible… Laraan tu n’es pas cannibale rassure moi ? Dis-je ironiquement.

Je n’étais pas vraiment en colère, mais je ne supportais toujours pas l'idée qu’on touche à mon entourage, encore moins pour s’en servir de repas ! Je finis par me calmer après un grande inspiration d’air frais et me tournai vers l'étrangère :

-Tu as un sacré toupet, mais tu as l’air d’être douée en combat. Nous allons vers Freezis, il risque d’y avoir de l’action. Je ne sais pas où tu vas, mais si tu souhaites faire un bout de chemin avec nous, une personne en plus n’est pas de refus.

J’attendais sa réponse, sans même savoir qui elle était, j'aurais bien le loisir de le savoir plus tard si elle acceptait. On n'aurait qu'à la surveiller. Avec les nombreux dangers sur les routes, une aide était toujours la bienvenue, surtout avec une personne encore inconsciente à protéger. Mes pensées se tournèrent ensuite vers le lointain paysage qui s’offrait à nous. Nous étions dans les plaines. Je ne savais pas ce qui nous attendait, mais je savais simplement qu’il fallait passer par là pour me rendre à Freezis et mener à bien la quête confiée par Sheylii, l’impératrice du vent.

[OUT : La grande plaine... Arrow]

~ Il est 6 heure 41 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour agité... Fuite   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour agité... Fuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: