AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Arrivées en Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Arrivées en Express   Dim 11 Oct - 17:05

L'autre saleté de Liche nécromantique ou de mort vivant évoluée était venue me voir, me regarder de ses yeux tout blancs...ah ce n'était guère beau a voir mais moi, cela ne me dérangeais pas aussi je le soutins, mais le soucis cest que il n'aimait pas être disons victime de mon humour involontaire, qui prenait possession de moi pendant que j'étais en colère, et il me le fit sentir. Son horrible doigt...mais était ce vraiment un doigt? sembla arracher quelque chose dans le vide mais la douleur vive qui me prit, me fit comprendre que j'étais la cible...je me sentais un peu vaseuse apres cela, et me rendit compte que j'avais une main en train de peler! ahh sympa..mais le pire fut que en respirant je sentit pire que l'odeur de tout a l'heure et me retint de justesse de lacher le contenu de mon etomac a coté de moi donc sur ma voisine. Il était furieux Hulinaxx... je n'en avais cure j'espérais juste m'habituer a cette chose le temps de cette mission si agréablement proposée. Il expliqua ensuite qu'il ne savait pas comment vaincre Umar. Mais qu'elle était sensible a la lumière ce que je savais déja puis il balança deux fioles. J' en récupéra une et écouta leur fonctionnement, génial...de la lumière en bouteille... Enfin je reçus le pentacle a mes pieds et le prit, je ne voyais pas la forme ni le reste mais ça ne me plaisait pas, cependant ça avait le mérite d'être en accord avec mon souffle, je le passais et puis me tut, c'était pour éviter d'être génées par les morts vivants au retour génial...

Mais apperemment il ne comptait pas en dire plus et avant que l'on ne puisse dire quoi que ce soit , nous nous retrouvames rapetissées et envoyées en direction de l'antre d'Umar. chemin faisant, je me rendis compte que si mon souffle était horrible je n'avais plus envie de vomir, je finissais donc par m'y habituer. Le tout maintenant était ma main qui tranchait carrément avec l'autre. Mais surtout il nous fallait revenir vivantes, je ne voulais pas devenir le jouet de la saleté qui n'avait aucun humour et se prenait pour le plus haut personnage de la forêt maudite. j'eus un minimum de temps pour réfléchir également.

*Il a l'air d'en savoir plus que quicquonque sur Umar, es ce qu'il la connait? ou bien la forêt lui e a t'il parlé? hum...il n'est pas clair mais je ne vois pas ce que je pourrais faire d'autre a part lui obéir la de suite*

Un quart de seconde apres, la jolie bulle prison s'immobilisa, nous fit retrouver taille normale et nous lacha..génial nous étaions arrivées en express vers la montagne a moins de dix mètres de l'entrée de l'antre d'Umar, je n'étais pas réjouie même si je voulais la tuer la tournure qu'avait prises les choses ne me plaisait pas. pourtant toute colere m'avais quitté et j'étais redevenue simple et réfléchit, comme tout elfe qui se contrôle a la perfection, seuls ma main et mon odeur disait le contraire pour le moment. Un regard d'exuses adressé a ma voisine, puis je me relavais car j'étais tombée en arrivant, ces voyages en lévitation dans une bulle n'étaient vraiment pas faient pour moi. Cependant nous n'étions plus en forêt maudite, aussi mes pouvoirs retrouvaient leur vigueur ce qui me plut. Pourtant quelque chose me dérangeais sans que j'arrive a deviner ce que c'était. Il me fallut faire quelques pas pour m'en rendre compte. Aucun bruit...le silence total et oppressant. Voila ce qui manquait, pas d'animax pour chanter ou crier, pas d'insectes pour voler, rien. le vide. A vrai die ce n'étais pas pour me rassurer mais pouvait on s'attendre a autre chose en arrivant près de l'antre d'une entité ayant maudite une grande partie de la forêt? pas tellement. Aussi je ne fis que quelques constations.

*pour Lui tout était simple, pour nous ça le sera moins, je crois que je vais mener le pire combat de ma courte existence...*

Effectivement Hulinaxx nous avait donner des infos commes si tout allait se passer en dix secondes sans aucun doute de l'issue, mais je comprenais aisément au vu de ce qui nous entourait, que ce serait tout autre. Une affaire bien plus ardue nous attendait. Je soupirais un instant avant de chercher Rita du regard, elle n'était pas loin. Je n'avais pas besoin de lui rappeler tout ce qu'avait dit Hulinaxx, aussi je ne fis que m'approcher pour lui dire quelques mots doucement.

-Prête? un plan? Sinon il ne reste qu'a suivre ses instructions.

Je me rappelais que la jeune fille aux yeux vairons avait dit avoir un plan pour faire sortir Umar, peut etre celui ci était il toujours d'actualité aussi je préférais attendre que de me jeter dans la gueule de la sorciere. j'évitais de lui parler en face pour ne pas la dégouter mais j'infestais... Bref il ne restait plus qu'a passer a l'action et a attendre l'avis de ma compagne, je préparais mon arc et mes fleches, histoire que tout soit a portée de main, même de celle qui était en train de peler et que je n'aretait pas de grater pour enlever une nouvelle couche de peau. J'espérais que les animaux m'entendraient d'ici ainsi que mon pouvoirs sur les plantes, mais je ne devrais pas avoir de probleme...cependant il fallait déja que la vieille folle sorte de son antre, et si elle ne nous avait pas entendues, nous devrions la sortir de force ce qui allait la rendre irrascible. je détestais les morts vivants...la rencontre avec la liche ne faisait que renforcer mon idée. Il était moche, inutile et ne cherchait que le mal et le pouvoir. de plus les morts étaient son domaine et les zombies son armée. il avait chosit un bon endroit pour s'établir. Je ne sais pas sur le coup lequel je détetait le plus, Umar ou Hulinaxx? peut etre les deux car ayant des idéaux équivalents, ils auraient du s'entendre a merveille! mais ils étaient trop indépendants pour cela.

Je me remémorais encore une fois l'image de la reine des elfes en pleurs, qui me rappelais que je ne pouvais pas mourir, j'avais d'autres tches a accomplir et mon courage croissa, je pus sourire comme à mon habitude concentrée sur le fait que quelque part je trouverais mon chemin, l'oracle me l'avait bien dit. Alors pour me conforter davantage dans de bonnes pensées je priais la déesse du destin. cette déesse était connue des elfes come des humains et j' étais en térritoire humain, je préférais que ma déesse adorée, des elfes , s'occupent de mes congéneres plutôt que de moi, mais celle dont le temps avait été souillé avait peut etre un peu de temps a nous consacrer.

***Puissante déesse puisse tu nous aider dans notre quête pour en sortir vainqueurs et ainsi continuer d'apporter le bien partout ou nous le pouvons, éradiquer les sources de mal et vivre en paix sur cette terre***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mar 13 Oct - 22:14

Toujours enfermée dans leur bulle, Emy et Rita ne faisait qu’écouter la Liche parler, leur donnant des détails sur ce qu’elles devaient faire afin de pouvoir retirer cette malédiction disposée dans leur âme. Emy en payait déjà les frais, à force de vouloir faire des vannes vaseuses et qui ne voulait pas réellement dire grand-chose, bien que les intentions en fussent toutes autres. Cependant, Rita ne prêtait aucune attention à cette petite scène et préféra contempler les alentours, certes, elles étaient dans une grotte, mais les détails ne manquaient pas. Un siège en ossement humains, des cadavres flottant au plafond, qui allaient être réveillé si la dague d’Umar était apportée à la Liche. Mais que comptait-il en faire ? Envahir le monde d’Astrune ou simplement leur rendre la vie, par une douleur passée, pour qu’ils puissent être heureux ? Peut être qu’Hulinaxx n’était pas mauvais, mais son apparence le tromperait cruellement, si c’était le cas. Mais tout cela restait à voir, au moment où le sombre artefact allait lui être remit en main propre. Rita restait tout de même sceptique, retournant la situation dans tous les sens possible du terme et en déduit qu’elle ne devait pas lui faire confiance pour autant. Une fois qu’elle aurait eu les réponses à ses questions, la Liche aura son arme, pour autant que la demie-elfe accepte de la lui rendre. Si Emy s’interposait, elle en prendrait pour son grade, qui qu’elle soit devenue pour la magicienne. Néanmoins, Hulinaxx ne tardera pas à punir Emy pour ses dires légèrement… provoquant. D’une magie tout aussi étrange, il jettera une nouvelle malédiction sur l’elfe, sa main commençant à peler et une odeur horrible se mit à planer autour de l’impure, Rita mit son bras devant son nez, réalisant que l’odeur sortait de l’être de sa coéquipière. Purée… Ce n’était pas gagné, avec elle, comme alliée. Mais bon, sans savoir pourquoi, elle savait qu’elle pourrait compter sur elle, sans pour autant lui remettre aveuglement le sort de sa vie entre ses mains. Ca non, jamais !

Mais avant toute chose, la Liche s’éloigna d’elles pour aller récupérer quelque chose vers son siège, Rita tentant de voir de quoi il s’agissait, il se retournera vers elles. Dans sa main, il tenait deux fioles contenant de la lumière, comme il venait de le dire si clairement. Au moindre choque et elles explosaient pour provoquer un flash suffisamment puissant pour sortir Umar de son repaire. Encore une arme qui pourrait être utile mais autant ne pas l’employer directement, vu qu’elle s’était déjà faite une idée sur sa façon de procéder. Il les jeta aux pieds de la magicienne avant que celle-ci ne se baisse pour les ramasser, Emy s’en empara d’une d’entres elles. Rita, restant accroupie, laissa une légère grimace s’emparer de son expression impassible et prendra la dernière au sol, ce tourna en face de l’impure, un regard irrité. Sans rien dire, sans se gêner, mais sans vouloir la vexer, la demie-elfe arrachera la fiole des mains d’Emy.

- Je préfère que ça soit moi qui les utilises, j’ai plus confiance en mes capacités qu’en les tiennes. Et c’est à moi qu’il s’est adressé en les jetant. Navrée, mais je te sauverai si besoin est, en contrepartie. Lui dira-t-elle, affichant un petit sourire narquois tout en enfilant les deux fioles dans sa sacoche, sa main posée dessus.

Ensuite sonna le glas de leur départ de cette grotte. Hulinaxx frappa subitement dans ses mains et la bulle se rétrécit comme précédemment et jaillira hors de la caverne à une vitesse déconcertante. Allant droit sur là où se trouvait Umar, vers le ventre de la montagne et Rita gardait les yeux fermés durant tout le voyage avant de sentir que la bulle ne disparaisse autour d’elle. Les rouvrant quasi-immédiatement, ses pieds touchèrent la terre ferme alors que son alliée se cassa la figure sur le sol, la magicienne se tenant debout, légèrement déséquilibrée. Le silence, c’était la seule chose que l’on pouvait dire sur ces lieux, à première vue. Rien, aucunes vies dans les parages. Seule la montagne les surplombait et la caverne s’imposait devant les deux jeunes filles toujours un peu déboussolées par ce petit voyage express. Seuls les mouvements d’Emy étaient audibles pour Rita qui observait attentivement le paysage morne, triste. Tenant de trouver une solution pour se sortir de là au cas où la situation était plus dramatique qu’elle ne l’aurait pensé. Oui, elle avait confiance en ses pouvoirs et sûrement un peu trop au point de lui faire un coup droit au cœur lorsqu’elle échouait, de temps à autre. Une personne trop fière d’elle, quoi. Et tout en croisant les bras, Rita se tourna face à Emy, constatant que celle-ci ne l’approchait pas pour éviter de lui détruire le nez. Peut être qu’elle était un peu frustrée par la séquestration des fioles, tout à l’heure. Elle n’en savait rien. Mais répondit tout de même à la demande de celle-ci pour ne pas la laisser dans le flou. D’ailleurs, des alliés qui ne se disent rien, c’est la pire des coopérations, n’est-ce pas ?

- Un plan, oui. Suivre ses indications, seulement en derniers recours. Dira-t-elle tout simplement en s’approchant de la grotte.

Sans un mot, elle passa à côté d’Emy et se baissera en cours de route pour ramasser une poignée de petit caillou, choisissant le meilleur pour le lancer. D’ailleurs, elle lâchera les autres, en mettant un dernier dans sa poche pour au cas où et se mit à courir en direction de la caverne. Assez vite, donnant l’impression qu’elle allait s’y engouffrer sans trop y réfléchir. Cependant, à la dernière minute, elle s’arrêtera nette et lancera son bras en avant pour jeter la pierre dans la direction désirée, soit la grotte. Le projectile partira, sifflant dans les airs et n’émettra alors plus aucuns sons, hormis quelques rebonds, rien de plus. C’était donc assez profond, juste à en déterminer par le moment du lancé et le bruit de l’impact presque inaudible. Heureusement qu’il y avait ce silence, dès fois. Bon, il ne restait qu’à trouver quelque chose pour se faire une torche. Fouillant les lieux d’un coup d’œil rapide, elle repéra des bâtons à terre, plusieurs, trois exactement, et ira les ramasser. Ainsi que deux cailloux pour allumer une flamme. D’ailleurs, elle appliquera la vieille méthode, se désespérant elle-même à essayer d’allumer du feu avec deux cailloux, elle avait honte d’elle mais y parvint sans trop de mal, finalement. Deux torches prêtes, elle en tendit une à Emy, sans lui dire un mot, elle devrait facilement comprendre ce geste. Oui, il fallait descendre et Emy pourrait rester derrière si elle ne le voulait pas. En plus, Rita ne se gênera pas à le lui dire, très clairement.

- Je n’ai pas envie d’avoir un boulet dans les pattes… Donc, si tu as peur, ne vient pas et je reviendrai avec la dague. Moi, j’y fonce et je n’ai pas l’intention de traîner ou de passer mon temps à attendre une trainasse.

Déclarant cela d’une voix froide, elle s’empara fermement de sa torche, portant l’autre bout de bois dans son autre main et s’avança vers la grotte, ne se retournant pas pour savoir si elle allait la suivre ou non. D’autant plus qu’elle savait déjà qu’elle allait la suivre. La détermination de sa coéquipière était telle que ses réactions étaient prévisibles vis-à-vis d’Umar. Une fois l’entrée passée, la magicienne continua son avancée, ayant une trentaine de pas d’avance sur Emy. Son regard froncé tentait de détailler au mieux avec ce que la torche éclairait. La lumière était bonne, mais le périmètre pas assez grand, en gros. La demie-elfe devait improviser la suite du chemin pour essayer de deviner si sa allait partir en montée, en descente ou bien, en chute libre. Mais sa marche n’était pas pour autant lente, la malédiction commençait à lui peser sur la conscience et cela la dégoûtait puisque, à la base, elle était venue pour Umar, il n’était pas nécessaire de la maudire en plus de sa détermination ! Mais soit, elle ne dirigera aucunes mauvaises pensées vers Hulinaxx et continua sa route avant de se rendre compte qu’elle s’était bien enfoncée dans la caverne, ne voyant pas Emy dans son dos. Avait-elle changé d’avis ou gardait-elle leur arrière en gardant une distance entre elles ?

*Bon, je vais tenter le coup maintenant*

Rita cassa un bout du bâton sans flamme et passa l’extrémité dans le feu avant de la jeter au loin. La petite boule enflammée éclairera alors le chemin en cours de vol avant de s’écraser silencieusement sur le sol rocheux, répandant quelques étincelles par-ci et par-là, sans plus. Et ainsi, elle profita de cela pour aller récupérer le bout de bois en donnant un coup de pied dedans pour l’éloigner encore une fois. Le chemin allait tout droit pour le moment, c’était l’idéal pour essayer quelque chose. Plantant la torche entre deux pierres, elle joignit ses mains qui s’électrifièrent sur le champ, dans un petit flash lumineux et elle tirera deux rayons qui partirent tout droit, tout droit et un flash se produisit au fond. Signifiant qu’ils avaient touchés un obstacle. Ensuite, elle refit la même manœuvre des petits bouts de bois enflammés et les lancera à chacun une distance différente pour éclairer le chemin au mieux. La magicienne invoquera trois bulles qu’elle fit partir devant, lentement, par sa conscience, avant que celle-ci ne planent toute seule dans les airs, continuant leur route sans l’exercice de sa volonté. Elles étaient suffisamment grosses pour créer un vacarme d’enfer qui résonnera dans toute la montagne. Alors, elle en averti Emy, plaquant ses mains autour de sa bouche.

- Emy ! Bouches-toi les oreilles ! Cria-t-elle, sa voix partant en échos.

*Maintenant !*

Ses mains se chargèrent en électricité et trois éclairs partirent sur les bulles malignes qui reçurent la décharge avant d’exploser. Une détonation, par la compression de l’air, dans le chemin étroit, fera mettre Rita à genoux et le son se propagea. Gardant toujours la même puissance, le volume parviendra-t-il à atteindre Umar pour la sortir de son pieu ? Dehors, le son perturbera le silence ambiant. Rapidement, il n’en restera que des échos. Rita se mettant sur ses pieds, elle respirait assez vite et sa flamme s’était éteinte dans le souffle de l’explosion. Espérons qu’Emy avait su protéger la sienne. D’ailleurs, Rita continuera à faire du vacarme.

- UMAAAAAAAAAAAAAR ! Hurla-t-elle, serrant les poings ! MONTRES-TOI, QUE JE PUISSE MIEUX TE DEMONTER ENSUITE !
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mar 13 Oct - 23:17

L'antre d'Umar, bouche béante et obscure creusée à même la roche, voila devant quoi étaient Emy et Rita, cependant le silence alentours aurait du faire un effet de mise en garde, et ne pas aller plus loin. Hélas elles n'avaient guère le choix, c'était soit tenter le tout pour le tout, soit mourir de bien cruelle manière suite à une décomposition soudaine. La malédiction de la liche Hulinaxx ne faisait que mettre un peu plus de pression sur les épaules de nos deux aventurières, elles n'auront même pas la possibilité de faire retraite, leur chance de réussite étaient donc presque nulles. Néanmoins Rita avait compris cela, et directement elle se mit au travail en confectionnant deux torches avec la plus ancestrale des méthodes pour allumer un feu, donc une pour elle et l'autre pour Emy, après quoi elle s'engouffra dans la tanière de la plus puissante sorcière de la région. L'impure était resté à l'entrée, non pas parce qu'elle avait peur, mais parce qu'elle se doutait que sa compagne de voyage emploierait des moyens plutôt radicaux pour parvenir à ses fins, et ce, sans avoir à utiliser les précieuse fioles que la liche lui avait donné plus tôt, en faite elle voulait tout faire comme une grande.

D'ailleurs son pressentiment s'avérera juste, car dans les minutes qui suivirent son entrée une puissante détonation se fera entendre à plusieurs centaines de mètres à la ronde. Surprise Emy laissa tomber sa torche avant de se mettre en boule tout en protégeant ses tympans en y enfilant ses doigts dans le creux de ses oreilles, le souffle sonore fut tel que ses cheveux virevoltèrent quelques secondes avant que le silence ne reprenne sa place. Un peu étourdie l'Impure se releva et heureusement remarqua sa torche et la ramassa juste avant qu'elle ne s'éteigne, puis, Rita se mit soudainement à hurler comme une déjantée après Umar, n'hésitant pas à la menacer de manière hautaine. Cette dernière semblait ne pas savoir que la sorcière des Ténèbres n'était pas toujours chez elle, et des fois allait se reposer dans le monde des Ombres, son vacarme aura au moins été payant pour une chose, l'alerter sur une intrusion dans son domaine caverneux.

Umar ne perdit donc pas une seconde et revint dans son antre, et cela en forme d'ombre spectrale, en faite, dans son trou elle avait les pleins pouvoirs, et de ce faite elle pourrait tuer ces deux prétentieuses sans même à avoir à se montrer. Par contre Rita avait bien fais de ne pas avoir gaspillé la première fiole, sinon ça n'aurait jamais eu l'effet escompté. Umar se mit donc à envahir l'obscurité qui encerclait l'audacieuse jeune fille aux yeux vairons, et là elle pourrait l'embrocher comme un rien sans qu'elle ne puisse rien faire, on pouvait même pas la sentir, seule l'empathie de la jeune Emy pourrait y déceler une présence. Puis, au moment ou elle s'apprêta à la décapiter, la sorcière des ténèbres stoppa son action en voyant une gamine s'approcher de sa future victime avec une torche à la main, donc, elle préféra attendre quelques instants pour les écouter juste l'histoire de rire avant d'en finir avec ces morveuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mer 14 Oct - 10:38

Quel sale caractere! Non seulement Rita m'avait pris une fiole des mains en racontant qu'elle n'avait guere confiance en moi par la même occasion mais en plus, elle me parlait toujours d'un ton aussi froid. Misere je me demandais si elle savait sourire ou simplement parler un peu gentiment..enfin bon ce n'était pas le moment d'y penser nous avions bien des choses à faire et aussi du temps, sauf que Rita avait décider de commencer de suite et en me donnant le moins d'infirmations possible. Elle nous frabriqua des torches, dont une pour moi que je pris sans un mot, je commençais enfin a comprendre que ça ne servait pas à grand chose de parlementer. Quand elle avait une idée en tête elle l'avait pas ailleurs... Donc puisque je n'avais pas de plan ni des manieres aussi cavalieres que la demoiselle je suivais ses instructions énoncées rapidement et tres claires. même si elle aurait pu y mettre des phrases histoire de montrer que elle parlait correctement, mais cela devait lui paraître inutile. Cependant elle ne put s'empécher de me lancer dans la figure que si j'avais peur je n'avais qu'a rester dehors...cependant j'acquissais toujours sans un mot alors qu'elle s'enfonçait dans la grotte.

Moi Je restais en arriere, non pas par peur mais maintenant que j'avais un peu cotoyer la jeune fille je me disais que ça allait chauffer et que elle sortirait bien assez tôt peut etre avec Umar à ses trousses puisque il était impossible de la vaincre à l'intérieur. J'écoutais donc, lançant mes sens le plus en avant possible histoire de ne pas perdre la trace de Rita quand soudain une explosion retentit. Les échos me remenerent la voix de Rita trop tard néanmoins lachant ma torche j'eus le réflexe de rouler sur le coté enfonçant mes doigts dans mes oreilles. Une fois que le bruit fut terminé, je me relevais en attrapant la torche de justesse ,avant qu'elle ne s'éteigne. J'étais un peu déséquilibrée et compltement décoiffée au passage.

*Non mais elle veut faire sauter la caverne ou quoi?*

j'avais eu un peu peur, l'écho me fit parvenir sa voix en train d'hurler apres Umar. Je levais un sourcil étonné, était elle devenue folle? Non parce que là enfin bon si Umar avait été la elle l'aurait su non? ce vacarme aurait révéillé des morts... Et puis Umar dans sa grotte était invincible, si elle avait oublié...Ahhh je m'inquiétais pour elle maintenant c'était malin que de s'attacher à quelqu'un. Je cherchais ses émotions et par la même occasion j'en ressentit d'autre qui me firent frissonner. Je me ruais alors dans la grotte. J'avais peur mais pas pour moi. Parce que les émotions que je ressentais en plus de la colere et de la folie de Rita, étaient de la pure méchanceté, un froi sans borne ainsi qu'un certain amusement, et cela n'était pas pour me plaire surtout que je savais pertinnement que ces émotions venaient juste d'arriver, et n'étaient pas dans l'antre avant.

Aussi a défaut d'avoir réveillé Umar, elle l'avait attirée jusque ici. Ma torche a la main, je me guidais uniquement par les émotions des deux personnes, et marchait tres vite sans aucun besoin de lumière contrairement à Rita. Je réfléchissais q uoi faire, quoi dire ou comment arreter tout cela sans que la situation ne deviennent dramatique. Pourtant on avait bien remarquer que mes talents ^pour parlementer étaient maigres tout comme mes possibilités d'attaque même si je me sous estimais. Je me résolus a tenter quelque chose sans tourner au ridicule. J'arrivais non loin d'elle et m'arretais. Les deux personnes étaient au même endroit, et les émotions mauvaises encerclaient Rita. Je plissais les sourcils ne voyant rien mais me rappelant les paroles de l'oracle. Nous étions mal barrée, seulement je ressentis que Umar, car j'étais maintenant persuadée que c'était elle, attendait quelque chose. Aussi je pris la parole.

-Umar! n'est ce pas lache que de t'attaquer a quelqu'un dans ta grotte même, la ou personne ne peut te vaincre? Laisse La jeune fille qui m'accompagne et montre toi si tu veux parler.

Ma voix ne tremblais pas. Devant la situation je n'avais plus peur. l'odeur fétide sortant de tout mon être ne me dérangeais plus. j'étais uniquement sérieuse. Completement ébourrifée, pleine de terre, mais sérieuse et semblais regarder a coté de Rita. Je trouvais lache de faire mourir quelqu'un sans même se faire remarquer, de plus rita ne méritait pas cela elle était puissante et pouvait attaquer. Aussi elle ne pouvait pas mourir maintenant. Ni moi. Pas question de se laisser faire. Apres avoir réfléchis je finis par reprendre.

-Nous sommes venues te défier, et non en lache en te tuant dans ton sommeil par exemple, mais en guerrieres, alors acceptes tu?

Je ne voulais pas paraitre méchante ni vexer Umar sachant tres bien que ici nous étions à sa merci, mais en général les puissant mages ou sorciers ne pouvaient refuser un défi, du moins d'apres ce que j'avais entendu, seulement, cette ...disons ombre n'avait pas briller par ses actions dans le passé. Donc je me lançais un peu a l'aveuglette. Je n'osais même pas regarder Rita de peur qu'elle ne me lance un regard des plus noir...Enfin bon Umar a mon approche avait l'air de s'être arretée ce qui prouvait que je ne faisais pas que des anneries tout de même. Ne restait plus qu'a attendre. Finalement avant que la jeune femme ne me prenne pour une folle en train de parler a l'homme pardon la femme invisible je la regardais le regard sombre et sérieux, ce qui devrait lui indiquer que je n'avais pas perdu la boule durant les explosions et que je ne proférais pas des absurdités. Non non mais quand on ne voyait pas quelqu'un difficile de discuter. Je me surpris a penser que heureusement j'étais empathique sinon...je serais venue quand même mais certainement moins rapidement et du coup trop tard. Cela m'apprit au moins que a l'avenir même si une situation me paraissait moins grave qu'elle ne l'était je devait me dépécher et restée concentrée. Comme Rita? noon elle était l'inverse de moi dans l'autre extreme trop de confiance en elle pouvait la mettre dans l'embarras je venais de le voir. Donc non. Cependant je pouvais au moins lui prendre un peu de son sérieux.

Bien ne restait plus qu'a attendre les questions de Rita s'il y en avait, et les réponses de Umar. J'étais anxieuse et mes yeux le démontraient je ne savais pas y cacher. pas de la peur, juste de l'anxiété mais aussi une détermination sans faille, j'avais un but et je voulais l'atteindre. Ma main pelée me grattais et je fis tomber un peu de peau morte a terre...Les torches éclairaient un peu la caverne mais cela ne servait pas a grand chose face à une être de la nuit. Quand aux fioles de lummière c'était Rita qui les possédaient et en vérité elle s'en servirais surempent mieux que moi même si mon orgueil personnel ne voulait pas l'admettre. Je restais les yeux fixés sur les deux personnes, bien que n'en voyant qu'une , devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Sam 24 Oct - 15:33

Elle venait de hurler comme une dératée dans toute la grotte dans l’espoir de réveiller Umar pour la faire venir à elle. Mais ne voyant aucune réaction dû à sa détonation au biais de ses magies, elle s’était mise à lui hurler dessus pour la provoquer, ne sachant pas si, oui ou non, ça allait mieux marcher que l’autre méthode. Mais ne pouvant donc plus savoir où elle devait aller, bah oui, elle n’avait plus de torche puisque celle-ci s’était éteinte dans le souffle de l’explosion, elle était bien forcée à, si elle voulait avancer, y aller à tâtons. Et ce n’était franchement pas la meilleure idée à évoquer dans ce cas, surtout que la sorcière des ombres pourrait lui tomber dessus n’importe quand. Et logiquement, pour vivre dans un trou pareil, elle devait forcément pouvoir voir dans la nuit et Rita n’était pas conçue pour voir dans la nuit malgré que sa mère ait été une elfe de sang pur. Seule son éternité lui était restée et à vrai dire, ça l’arrangeait plus qu’autre chose d’avoir une longue vie, surtout pour l’apprentissage de la magie, se disait-elle. Mais là, ce n’était pas le moment de penser à ce qu’elle avait hérité de sa mère car, dans un lieu si hostile, ou Umar pouvait la tuer quand elle le désirait, si la fille aux yeux vairons se fiait aux paroles de la liche qui voulait à tout prix sa dague, elle ne pouvait pas se permettre de baisser les bras. Posant sa main sur la où se trouvait les deux fioles, Rita prit de grandes inspirations avant de fermer les yeux dans l’espoir de sentir quelque chose. Un bruit… une respiration… Mais rien ne lui parvint à part des bruits de pas qui lui parvenaient en échos. Et la voix d’Emy résonna d’un coup dans la grotte, si proche d’elle que la magicienne tourna la tête dans sa direction, bien qu’elle puisse désormais la voir grâce à la torche qu’elle avait. Cependant, elle venait d’appeler Umar. Curieuse, elle déporta son regard tout autour d’elle mais n’aperçut aucune présence par là.

Alors pourquoi l’impure c’était mise à lui parler comme ça, dans le vide ? Mais… Et c’est alors qu’elle se rappela d’un détail. Les ombres étaient son point fort et devait forcément restée tapie dans ces dernières afin de garder sa pleine puissance. La main de Rita se dégagea des fioles, sans en prendre une seule et elle ramassa sa torche qui était restée plantée à côté d’elle pour la rallumer, à l’aide de celle qu’Emy avait tout en la remerciant d’un signe bref de la tête avant de recommencer à regarder tout autour d’elle, tranquillement, ne laissant pas l’angoisse la prendre aux tripes vu qu’elle ne pouvait ni voir et ni sentir leur adversaire. Mais les idées n’arrêtèrent pas de fusés dans sa tête pour autant. Elles pouvaient éviter la bataille car Rita avait une nouvelle idée dans sa tête qui ne pourrait peut être pas plaire à Emy. Mais certes, il fallait essayer si elle ne voulait pas venir avec une main totalement décomposée et continuer à puer la mort. Elle devrait s’y faire bien que les méthodes de Rita ne reposaient en rien sur les fioles de lumière, elle allait expliquer la situation à la sorcière une fois qu’Emy aura fini de lui parler, la provoquant en duel. Maintenant, Rita avait clairement comprit qu’Umar était là puisqu’Emy devait la ressentir avec son empathie et elle devait prendre la parole à son tour puisque cette dernière venait de mettre le point à ses dires et que le silence régnait dans la caverne, juste le son du courant d’air qui se faisait sentir, passant entres les deux filles, faisant volter la frange de Rita qui tournait la tête dans la même direction d’Emy, puisque, apparemment, Umar était par là où elle avait regardé.

- Umar ! Mon amie vous a tout dit en quelques mots et nous sommes là dans l’unique but de s’emparer de votre dague maléfique, si vous voulez une raison. Pourquoi ? Simplement qu’un sombre crétin nous a maudit pour venir vous voler votre dague, et nous n’avons pas le choix. Soit vous tuer, soit on meurt toutes les deux. Alors, soit vous vous livrez à une bataille avec nous, soit je peux vous proposer un autre marché ou je serais la seule incluse.

Rita cessa de parler un moment, se sentant légèrement lourde et, pour la première fois, elle ne se sentait pas très rassurée en sachant que leur adversaire était une personne invisible pour elle. Elle ne pourrait donc que se fier à Emy dans cette situation bien que cela ne la ravisse pas tellement. Ensuite, elle prit une grande inspiration et reprit la parole tout en gardant un ton de voix sérieux, ne voulant pas qu’Umar la prenne pour la première des idiotes d’Astrune. Bien que sa risquerait d’être le cas et que sa fierté en prendrait un sacré coup tout en prenant en compte qu’Umar se souviendrait d’elle à jamais.

- Je sais que vous pourrez trouver cela ridicule, mais je pourrai vous proposer quelque chose en retour de la dague ou d’autre chose afin que nos malédictions nous soient ôtées ! Et si, pour éviter de mourir par une magie de pacotille, je dois devenir une esclave pour vous, je le ferai ! Réfléchissez bien au fait que vous, le jour, vous êtes obligée de rester terrée dans l’ombre. Mais aussi puissante que vous l’êtes, vous emparer d’un corps n’est sûrement pas une chose compliquée, n’est-ce pas, Umar ?

Rita espérait au moins faire un peu réfléchir Umar au sujet de sa proposition alors que celle-ci tournait son regard sur Emy pour bien lui faire comprendre que, si elle s’en mêlait, elle pourrait le regretter et se mettre définitivement Rita à dos. Bien que la magicienne ne désire pas que cela se passe ainsi, elle appréciait déjà un peu Emy. Certes, elle ne lui montrait en rien car elle ne se permettrait plus de s’attacher à une personne pour ne pas subir la souffrance de son passé. Alors, il valait mieux le lui faire comprendre par un simple regard et, si elle pouvait le sentir, elle comprendrait en lisant dans ses émotions grâce à son empathie. Cependant, Rita reprit la parole pour hâter la réponse de la sorcière sur leur sort. D’ailleurs, elle se tenait déjà prête à se défendre si elle n’acceptait pas un tel marché. Ou même qu’elle pourrait leur proposer autre chose à la place, qui sait ?

- Alors, Umar, qu’en dites vous ? Déclara-t-elle en parlant avec un ton un peu suppliant, cette fois-ci. Sachez que je n’ai qu’une parole et que je n’ai jamais eu pour principe de faire des coups bas ou de revenir sur mes dires. Vous pourrez avoir confiance en moi, j’exécuterai toutes vos demande.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Sam 24 Oct - 17:10



Umar faisait toujours d'étranges choses dans le monde des Ombres, la recherche de nouveaux pouvoirs ainsi que de sombres connaissances. Xiris ne l'avait pas du tout conçu pour ce genre de Destinée, mais quand le lien fut rompu la sorcière des ténèbres put s'en tracer une nouvelle, donc se perfectionner afin d'atteindre le summum de la puissance. Mais pourquoi ? Pour le moment seule elle le savait, et il était plus que improbable qu'une autre personne ne soit au courant de ses projets. En tout état de cause un soudain ressentiment la fit sortir de ses songes, une personne s'était introduite dans son antre, un acte irréparable aux yeux d'Umar. Alors en moins de temps qu'il faudrait pour le dire, la sombre sorcière retourna chez elle en sillonnant les longs couloirs rocheux qui la menèrent jusqu'à une fille dont la torche s'était éteinte, sans doute à cause de se qu'elle venait de faire, puis, au moment ou elle s'apprêta à la décapiter une deuxième personne accourut vers sa victime, chose qui la stoppera dans son élan. L'empathie de cette dernière lui permit de la ressentir, et sans attendre elle lui fit la morale sur son comportement pour le moins lâche et tout ce qui allait avec. Lâche ? Mais quand on entre chez quelqu'un sans y avoir été convier, il ne fallait tout de même pas s'attendre à de la sympathie de la part du propriétaire, et encore moins respecter les règles que eux dicteraient, cette pauvre fille nageait en plein délire. D'ailleurs celle qu'elle venait de sauver extrémiste r'alluma sa torche afin de tenter de la localiser, mais c'était peine perdue, cependant l'Impure lui proposa un duel, mais elle parlait également pour sa compagne, chose qui ne lui échappa pas.

Bientôt ce fut au tour de la femme aux yeux vairons de prendre la parole, son timbre de voix était beaucoup moins provocateur que sa voisine, chose qui prouvait qu'elle avait une idée derrière la tête, et c'est sans faire le moindre son que Umar l'écouta déblatérer tout son blabla inutile. Oui apparemment cette gamine ne devait pas savoir que la sorcière des ténèbres pouvait réentendre des paroles précédemment prononcer sans qu'elle n'est été présente dans son antre. Alors quand elle en eut terminé, un silence de mort s'installa, on pouvait entendre les deux filles respirer, même la brise continue avait cessé, preuve que Umar avait un pouvoir total chez elle. Cela dura plusieurs longues minutes, les étrangères pourraient croire que cette dernière était en train de réfléchir, mais en faite non, il n'en était rien, puis, soudainement la poche de Rita qui contenait les deux fioles de lumière lui fut littéralement arrachée par une force invisible. Umar avait remarqué que cette dernière y avait glissé sa main un peu plus tôt comme pour dégainer une arme en cas de danger, et bien là les deux petites bouteille de verre roulèrent au loin dans la grotte, pas loin d'une cinquantaine de mètre, et si les filles voulaient courir pour aller les rechercher, ça ne le serait hélas pas possible car un mur d'ombre les empêchait d'avancer davantage. Malheureusement c'était loin d'être terminé, car la seconde d'après les deux torches furent soufflée, donc à nouveau le noir total. Si l'Impure identifiait les émotions, là elle ne pourrait sentir que de la neutralité, Umar connaissait bien tout ça et savait canaliser sa méchanceté si besoin était. Après quoi un petit silence refit son apparition, mais, tout à coup on put réentendre hurler ce que la femme aux yeux vairons avait dis un peu plus tôt, autrement dis une provocation accompagnée d'une menace bien dodue à l'égard d'Umar. C'était très étrange mais réel, et ça ne sera qu'une fois la voix disparue qu'un autre phénomène se produira.

- Tu reviens pas sur tes dires hum hum hum. Fit une voix surnaturelle avant de finir dans un rire chuchoté. Mais moi aussi je vais jusqu'au bout de ce que j'entreprend ! Et quand je dis crève, c'est que tu crèves !

Umar laissa tout à coup ses véritables émotions refaire surface, de ce faite l'Impure pourrait ressentir un profond maléfice suivit d'intentions meurtrière très prononcées. Et la seconde d'après l'ombre du lieu enveloppa littéralement les deux filles, puis, à l'aide de pics ténébreux elle empala la jambe droite de l'Impure au niveau de la cuisse, et pour l'autre se fut au niveau du thorax, heureusement seul son poumon gauche fut touché. Le sang gicla littéralement, et ce, sans même que Umar ne se soit montrée, ces dernières l'avaient sous estimé en plus de la prendre pour la dernière des idiotes, et juste après ça elle les projeta toute les deux avec une force inouïe en dehors de son antre, le choc au sol fut terrible pour ces dernières, mais là la sorcière des ténèbres n'était pas à prendre avec des pincettes, elle avait la sainte horreur que l'on vienne l'ennuyée et pire encore, la menacer ensuite. Mais pourquoi ne pas les avoir tué ? Juste les avoir rendu inaptes au combat ? Tout simplement parce que Umar avait identifié leur malédiction, et elle préférait les laisser mourir dans la souffrance d'une décomposition, c'était trop leur faire d'honneur que de les tuer elle même, de ses mains.

- À présent faites ce que bon vous semble, créatures ! Ajouta t-elle assez fortement pour se faire entendre.

Et quelques secondes plus tard, le silence revint, Emy et Rita gravement blessée non loin de l'antre de Umar, et comme elles venaient de s'éloigner de leur objectif en faisant marche arrière, leur malédiction ne tardera plus à opérer. Apparemment la sorcière des ténèbres se fichait de leur sort, de plus elle avait bien vue qu'on voulait la combattre, qu'est ce qu'il fallait pas voir des fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Dim 25 Oct - 9:50

Enfin la voix de Rita s'éleva et cela me rassura un peu. Elle dévoila leur malédiction à Umar au passage ce que je n'appréciais pas du tout après tout pour une fois que je savais me taire ne pouvait elle pas en faire autant? Puis elle évoqua un marché et je le sentis très mal surtout au regard que ma compagne de malédiction me lança. Mais elle devenait vraiment folle... impossible de penser le contraire, de plus elle essayait de maîtriser son angoisse je le voyais aisément. Devenir l'esclave de Umar? autant mourir ça c'était sur, quand a ne pas revenir sur ses paroles...envers Umar aucune idée mais il était vrai que envers moi jamais elle n'avait changé d'avis. Le silence qui suivit sa demande ne me plaisait pas du tout, je me demandais ce que pouvait bien mijoter notre nouvelle ennemie. Le silence était total et ce n'était pas ce que j'aimais. J'angoissais dans ce genre de situation. Un brusque Geste me fit Sursauter la poche de Rita vola et les fioles de lumières roulerent à terre cinquante mètres plus loin. premier réflexe, bondir pour les chercher mais je me pris quelque chose...un mur bizarre. Puis ma torche s'éteignit et celle de Rita aussi. génial nous étions dans le noir et même si je possédais l'infravision, je ne m'en servis que pour rejoindre Rita. La maîtresse des lieux contrôlait tout et je préférais être pres d'elle. Elle le sentit immédiatement à mon odeur empestante. Je regardais alors Rita...en effet nous étions en train de l'entendre à nouveau raler contre Umar! Je comrpis de suite qu'elle s'était contredit, mais aussi que Umar était puissante...D'ailleurs sa voix me glaça le sang..en plus d'afficher une neutralité sans borne, elle riait...et ses paroels se confirmèrent vite. Si d'un coup je ressentis un flot d'émotions noires, négatives et meurtières, je n'euxs aps le temps d'y réagir car quelque chose sans forme se planta dans ma jambe droite et mon cri résonna dans les ténebres. De même en fut il pour Rita je vis du sang gicler de son torse, mais l'instant d'apres une force inouïe nous projeta..directement dehors. Retour à la case départ. Et sa voix nous vint du fond de la grotte...

*pourquoi nous à t'elle laisser en vie? puissante odeur, et emy regarda sa main...mais bien sur, Rita lui a tout dit et nous sommes en train de nous éloigner d'elle! ahh non je ne veux pas finir en morte vivante!*

De suite j'essayaispar réflexe de me lever mais ma jambe était en feu. je cherchais Rita des yeux, elle était encore plus touchée que moi à vrai dire. Mais je ne voulais pas laisser filer Umar ni nous laisser mourir. J'invoquais ma peau d'écorce qui bientôt vint me recouvrir pour parer à toute blessure externe et éviter que trop de sang ne coule pour ma jambe. cela ne durera que deux minutes et ne soignera pas en profondeur mais au moins cela n'ira pas plus loin. dans une grimace, je rejoignis Rita qui était un peu plus loin. je ne pouvais strictement rien faire pour sa blessure, aussi je me contentais de rester pres d'elle prête au cas ou Umar surgirait de son antre. mais il était vrai que elle avait tout à gagner en s'éloignant tranquilement, nous laissant croupir sans se salir le mains. je me doutais que Rita possédait surement autant voir plus de ressources que moi, sa magie du vent me l'avais démontrer aussi je me concentrais maintenant sur la grotte de la sorcière.

Une idée m'était venue à l'esprit j'espérais simplement que cela marcherait. Une telle peur et colère était montée en moi que ce ne fut guère difficile d'appeler mes pouvoirs relatifs à la terre et bientôt la grotte entière trembla tout devait bouger à l'intérieur et se cogner contre les parois. mon but? faire exploser les deux fioles que nous avions laisser bien contre notre volonté à l'intérieur. J'essayais de maîtriser mon pouvoir pour qu'aucune faille ne se crée me contentant de faire bouger la grotte. Mais comme ce n'était pas facile et bien, une finit par se creer juste devant la grotte, horizontalement comme barrant l'entrée a l'antre de la sorcière mais je dus arrêter car c'était mauvais et pour nous aussi, que d'être secouées ainsi. J'espérais de tout mon coeur que ça ai pu marcher car je ne doutais pas que nous allions recommencer. Rita ne voulait pas finir décomposée ni même mourir et moi non plus, notre détermination était forte. mais le temps n'était toujours pas aux paroles. Je m'interrogeais de plus en plus sur les pouvoirs de cette sorcière si bizarre, d'ou ils pouvaient lui venir et comment les maitrisaient elle. cependant son vrai visage je ne le connaissais pas puisque elle ne voulait apparaître qu'en ombre. J'étais en train de rager. J'avais peur oui, de finir en morte vivante, d'échouer de ne pas pouvoir accomplir ce que enfin j'étais sur le point de réaliser, mes voeux les plus chers. Je pensais au village qui avait tant souffert, qui me ressemblait sur tant de points et qui m'avait acceuillit. Oui je ne pouvais pas abandonner pas maintenant et ce même si ma vie devait y passer. Oh jen'étais pas prête à mourir non loin de là, et mes yeux pétillaient de flammes. Non j'avais une destinée à finir, une reine à aller voir.

Doucement je me levais, trouvais cette force dans cette énergie nouvelle que mon esprit me procurait et un joli sourire bien que mélancolique et se transformant en grimace quand je souffrais de ma jambe, se dessinna sur les traits de mon visage. Je me tournais vers Rita et lui proposait ma main pour l'aider. Ce n'était pas pour qu'elle se croit plus faible ou qu'elle ai besoin de moi, par la je montrais juste que je l'appréciait malgré le fait que elle parlait toujorus des plus sechement avec des plans completement hallucinants et imaginatifs, mais nous n'avions pas le même caractère et je l'acceptais. Là nous étions deux dans la même galère et avec la même ennemie ou la même mort qui nous attendait. Mes yeux prenaient un air de défi.

-On y retourne? Tu es prête?

Mon coté naïf était de retour puisque si mon tremblement de terre avait marché, elle était peut etre dans le coin la sircière et je semblais parler si sereinement. Mais apres tout ne fallait il pas essayer de se donner du courage? J'agissais ainsi pour me rassurer. Et ça marchait sur moi en tout cas, même si Rita devait me prendre pour une folle , de plus ma démarche resemblait à celle d'un manchot avec ma jambe endolorie. Umar n'avait qu'à bien se tenir j'étais des plus déterminée et comptais bien sur celle de ma compagne du jour. A vrai dire je n'en doutais même pas...la voir flancher était pour moi inconcevable, elle était forte dans mon esprit donc elle pouvait nous mener contre Umar. Pas de soucis là dedans. J'avais confiance, peut etre trop vite mais c'était ma nature, même combat, même malédiction. Si elle savait cela je me demande comment réagirais Rita, je me ferais Taper ou me prendrais une jlie réflexions dans la figure non? Enfin elle ne m'empécherait pas de penser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Jeu 29 Oct - 20:57

Soudains, la pénombre, le vent cessa de souffler et le silence devint étouffant au point que l’on pourrait entendre une mouche voler à dix mètre à la ronde, à force de rester cloîtrer ici. La sorcière s’était tue et les deux jeunes filles, dont une qui était complètement aveugle, soit Rita, se fixaient, la magicienne le faisant uniquement au son de son souffle régulier et qui commençait à se faire drôlement sentir. Une main se plaquant devant son nez, la demie-elfe scruta la pénombre dans l’espoir d’y voir quelque chose mais rien, noir, noir et noir. Que dalle ne lui apparaissait ! On aurait pu croire que la sorcière était partie mais, soudains, sortant de nulle part, une voix démoniaque déchira le silence. Ensuite, Rita cru se réentendre hurlé sur la sorcière avant de réaliser qu’Umar était en train de faire un écho à ses propos précédent. Sa y est… Tenter de l’amadouer était grillé et il fallait rapidement agir avant que les choses ne dérapent. Sauf que, bien évidemment, dans un lieu pareil, seule Emy pourrait faire quelque chose, tandis que Rita, rien. Cette dernière ne pourrait donc que tâter la nuit pour avancer et sa ne l’avantagerait en rien, surtout avec une sorcière folle de rage à ses trousses. Alors que, avec violence, une force la saisira par la sacoche accrochée à sa hanche. Une vision cauchemardesque s’imposa dans la conscience de la jeune fille qui réalisait à l’instant que ces fioles de lumière venaient de lui être arrachées contre son gré ! Qu’est-ce qu’elle avait été idiote de les garder, toutes les deux, pour elle. Elles se seraient par retrouvée dans une telle situation et auraient pu s’en sortir ! Alors qu’Emy tentait de les reprendre, Rita leva son bras gauche sur le côté et sentit une paroi qui n’était pas là auparavant.

*Qu’est-ce qui se passe là… On est mal, très mal…*

Tout devint lourd et angoissant, le cœur de Rita se mit à battre la chamade tandis qu’Emy était en train de se relever. La magicienne pestait intérieurement des injures contre Umar et la maudissait comme jamais elle ne l’avait fait. Ces fioles étaient leur seule et unique chance de s’en sortir et elle leur avait été ôtée ! Tout allait de pire en pire et elles, toutes les deux, auraient pu éviter un tel désastre. Alors que Rita, allongeant son bras vers Emy, enfin, là où elle pensait qu’elle était, sentit un liquide chaud s’éclabousser sur cette même main et commençait à réaliser ce qu’il se passait, dans le noir totale de la grotte.

- E… Emy…. EMY ?! Se mit-elle à l’appeler, foudroyant le plafond du regard. Qu’est-ce que tu fais saleté !? Tu es…

Sa phrase sera immédiatement interrompue avec brutalité, une vive douleur faisant son entrée au niveau du thorax, un filet, devenant plus large à chaque secondes, s’écoulant sur son torse et son ventre. Elle venait d’être transpercée par une force invisible à l’œil et son poumon gauche en avait prit un sacré coup en se retrouvant, lui aussi, transpercé. Le sang commençait déjà en couleur dans cet organe pendant que les deux jeunes filles furent soudainement tirées violemment hors de la grotte et jetée comme des vulgaires objets. La masse de la magicienne s’écrasa lourdement sur le sol, roulant sur elle-même sur quelques mètres avant que son dos se heurte à un rocher, la laissant sur le sol, le côté droit. Elle venait de perdre conscience quelques instants avant de se réveiller, voyant Emy se relever tant bien que mal et se diriger vers elle. Cette dernière venait de faire usage d’une magie qui lui disait quelque chose, sur sa jambe, pour la cicatriser au moins et retenir le sang qu’elle perdait. Il fallait faire quelque chose et vite. Rita se sentait lentement s’en aller et sa vue se troublait affreusement. Alors, au moment où elle lui tendit une main, Rita s’adossa à la roche et la prit. Sauf qu’elle tira la main contre elle et, à l’aide d’une pierre très fine qu’elle ramassa par terre, elle coupa légèrement le pouce d’Emy. Ensuite, elle s’empara de son rouleau de la magie du vent et le déroula un bout jusqu’à venir y déposer le pouce d’Emy sur sa propre empreinte de sang, faite il y a trente ans. Une lumière verdâtre illumina le parchemin avant de s’insuffler en l’impure pour redevenir normal.

- Cela te sera utile. Déclara Rita en se relevant avec un peu de peine, s’aidant de la pierre dans son dos pour le faire.

Une fois sur ses pieds, elle s’approcha d’Emy, lui remettant le rouleau dans ses mains tout en passant à côté d’elle. Un sourire narquois sur les lèvres, elle s’approchait un peu de la grotte, s’éloignant seulement de quelques mètres du dos de l’impure. Toujours un sourire moqueur, elle passa sa main sur son front et replaça ses lunettes correctement. Devenant pâle, ses yeux devenant légèrement opaques. La grotte lui paraissait plus aussi nette et elle sentait bien que son organisme commençait à se dégrader lentement … Prêt à la lâcher d’une minute à l’autre. Et vu qu’elle n’avait aucuns moyens de se soigner et que son sort ne serait jamais suffisant pour la sauver, d’autant que la malédiction commençait à opérer, elle savait que sa plus grande peur allait lui tomber dessus. Se fut, alors, d’une voix plate, sans émotion, sans traces de vie, qu’elle s’adressa à Emy.

- Penses au vent et à la magie que tu as vues s’opérer sur toi et moi, tout à l’heure, pour nous protéger et les incantations sortiront toutes seules de ta bouche avant de jeter le rouleau en l’air pour qu’il se déroule et te protèges. Dira-t-elle en se tournant vers Emy, s’approchant d’elle, commençant à murmurer des mots incompréhensible, ses mains s’illuminant et qui se posèrent sur les épaules de l’impure, toujours de dos à Rita. Essaies de t’en sortir Emy, d’accord ? Ne te mets pas à geindre comme une gosse et tues la ! Tu en es capable, j’en suis certaine.

Un halo lumineux enveloppa intégralement Emy et la soignera totalement pendant quelques minutes avant disparaître faiblement, les mains de Rita glissant légèrement en avant, le corps de cette dernière prenant appuis sur le dos de l’elfe. Sa vision se dégrada et elle voyait les ténèbres lui ôter sa vue. Et soudains, plus rien… Les battements de son cœur allèrent plus lentement… Sa respiration se faisait de plus en plus rare et lente. Toutes sensations commencèrent à s’envoler. Et les jambes de la jeune fille commencèrent à ne plus pouvoir soutenir son poids au point de la laisser tomber à genoux, les mains de Rita s’agrippant aux vêtements d’Emy. Celle-ci réussit à lever la tête, trouvant à tâtons la sacoche d’Emy pour, sans gêne, y prendre les fleurs qu’elle avait voulu lui offrir précédemment.

- Dis … Emy … Ca te gêne si je les emporte avec moi... Elles sont si belles ?

Emy sera donc la première et la dernière personne à avoir entendu Rita avec une voix mélodieuse, avec une once de joie, sur les derniers mots prononcés par ses lèvres qui cessèrent de remuer, sa main se refermant sur les fleurs, plaquée contre son thorax… Tombant sur le dos, elle se résigna à laisser le sort s’abattre sur elle. Après tout, c’était sa fin à elle…

Une vie allait s’éteindre et cette dernière était désormais complètement inconsciente…
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Ven 30 Oct - 18:56

En deux heures de temps il pouvaient s'en passer des choses, bien plus que l'on ne pouvait l'imaginer, et ce fut le cas de nos deux aventurières parties en territoire maudit pour y débusquer Umar afin de mettre un terme à son existence, mais tout ne se passa pas du tout comme prévu, d'abord une attaque massive de morts-vivants, puis, la rencontre d'une liche très puissante qui leur lanceront une malédiction dans le seul but de parvenir à ses fins. C'est à dire utilisée ces deux mortelles pour s'emparer de la dague d'Umar afin qu'il puisse lever son escadron des ténèbres, Lurinaxx leur expliqua ce qu'il fallait faire en plus de leur remettre deux fioles de lumière normalement très utiles pour faire mal à la sorcière des ténèbres. Mais là encore l'erreur les attendait au tournant, d'abord Rita qui se refusait de voir Emy en possession d'une fiole, alors elle décida de les garder pour elle dans l'espoir d'être la seule victorieuse du combat, alors que l'Impure n'aura été que spectatrice. Cependant l'Oracle avait été claire là dessus, ne jamais réveiller l'eau qui dort, cela voulait dire qu'elles étaient pas prêtes pour un tel affrontement, hélas les deux jeunes filles n'en n'ont fais qu'à leur tête, et là encore tout dérapa ...

Une fois dans l'antre d'Umar Rita mit ses idées en pratique afin de la forcer à se montrer, chose qui réussira qu'à moitié vu qu'elle n'aura jamais vu le visage de cette dernière. Peu de temps après Emy viendra la rejoindre, grâce à son empathie elle put sauver son amie d'une mort certaine, malheureusement après quelques échanges, ça sera Umar qui aura le dernier mot. Les deux fioles de lumière quitteront Rita en une demie secondes, leurs torches s'éteindront, et toutes deux se feront sauvagement attaquer par la sorcière des ténèbres avant d'être projetées tel un vulgaire tas de linge sale en dehors de son antre. Rita fut la plus touchée et resta sonnée quelques instants, le temps que Emy ne se soigne un minimum et ne fasse trembler la terre dans l'espoir de faire exploser les fiole de lumière restées dans le ventre de la montagne. Malgré la puissante secousse rien ne se produira, pas même pas un éboulement dans la caverne, en faite Umar avait rendu toute l'obscurité de sa grotte aussi dure qu'un diamant, résultat pour l'Impure, c'est que si elle avait secoué une montagne sans caverne, ça aurait été la même chose. Puis quand ce fut terminé, la sombre sorcière s'empara des deux fioles et les emmena dans le monde des ombres pour les étudier ...

Pendant ce temps ... Plus rien allait pour Rita, son poumon gauche perforé, elle suffoquait et se sentait partir, ce fut sans doute grâce à ça qu'elle put revenir à elle et ensuite se relever pour parler à Emy, d'ailleurs cette dernière aura tôt fait de comprendre que son amie se savait mourante, d'où le faite qu'elle venait de lui donner son ruban du vent, de plus l'Impure pourra s'en servir car Rita avait fait ce qu'il fallait faire pour que ce soit le cas. La dernière volonté de le jeune femme était que Emy tue Umar, c'était là une grande responsabilité que de respecter les dernières paroles d'une personne se sentant partir. Après quoi ses jambes furent trop faibles pour la soutenir, ce fut donc à genoux qu'elle finira, et ce tout en s'accrochant aux vêtements de sa seule amie afin de ne pas chuter trop durement, mais avant ça elle avait prit soin de la soigner intégralement, une sorte de cadeau d'Adieu. Rita commençait à se sentir de plus en plus mal, jusqu'à ne ressentir que du froid, et malgré sa vue altérée, elle parviendra à récupérer les deux Anémones qui représentaient son superbe regard vairon, puis, elle les mit contre son coeur car elle désirait s'en aller avec ce présent que lui avait si gentiment offert l'Impure un peu plus tôt mais qu'elle avait jusqu'alors refusé, c'était à ce moment qu'on pouvait voir sa grandeur d'âme, que c'était une personne unique mais qui c'était forgée une carapace avec le temps pour ne pas montrer ça véritable bonté ...

Sa respiration allait en diminuant, l'étincelle dans ses yeux faiblissait de seconde en seconde, mais son visage restait serein, comme si elle partait en paix, peut être que sa rencontre avec Emy l'avait beaucoup plus touché que ce qu'elle voulait bien laisser voir, peut être que toute l'attente de Rita résidait dans la rencontre d'une personne qui sache rester avec elle malgré ses humeurs et les dangers, même si le temps passé ensemble fut fort court, tout à ses yeux fut prouvé. Rita pouvait dés à présent s'en aller en paix car Emy était là auprès d'elle, donc elle n'avait aucune raison d'avoir peur, et juste avant de partir pour de bon, la jeune femme tendit une main tremblante en direction de son amie dans l'espoir qu'elle lui saisisse, et dans un dernier souffle elle ajoutera, "Au revoir Emy ...".

L'âme de Rita venait de quitter sa propriétaire, malheureusement Lurinaxx venait de la lui emprisonner dans un récipient crée de sa main, cela voulait dire que Rita ne trouvera le repos que quand la liche sera morte et l'artefact détruit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Ven 30 Oct - 19:44

La main de Rita attrapa la mienne mais me tira en avant. Pourquoi un tel acte? J'entrais sans le vouloir en contact avec les émotions de la jeune femme pour me rendre compte que j'étais bien naïve...beaucoup trop à vrai dire. Mes paroles resterent coincées alors que elle entaillait légerement mon pouce sous ma grimace. Je ne comprenais pas. Du tout. Perdue, mon coeur s'accélérait à une vitesse improbable. J'avais peur. parce que Rita allait plus mal que je ne l'aurais penser. Parce que je sentais les émotions de mon amie et de celle que j'admirais par son courage et son endurance, baisser de plus en plus. Je ne compris pas pourquoi cette lumière verte entra en moi trop occupée à la regarder, trouver dans son regard quelque chose qui démentirais ce que je pensais. je n'avais qu'un seul mot à l'esprit "non"....Ne pas la perdre. c'était la tout ce que je désirais. Je me forçais à écouter sa voix m'expliquant ce qui m'aiderait et je hochais la tête portant une main sur mon coeur la ou était entrée cette lueur. Rita était passée derrière moi et je ne cherchais pas à me retourner, je comprenais et assimilais avec une êxtreme lenteur, dans une sorte de torpeur grandissante. M'en sortir? j'eus envie de hurler que je ne voulais pas sans elle, que je ne pouvais pas, j'étais trop faible et si enfantine! mais son halo lumineux m'envelloppa et je pu sentir mon corps complétement guéri. Les poings sérrés, je n'esquissais pas un geste, refusant de comprendre.

Ce ne fut que lorsque Rita tomba sur ses genoux que je fis volte face. J'obervais ses mains prendre les fleurs dans ma sacoche, et secouait la tête, elle ne pouvait pas m'abandonner pas maintenant! je l'aimais beaucoup et voulait partager avec elle... Je tenais à cette jeune femme si stricte en apparence qui m'avait pourtant sauver la vie à plusieurs reprises en deux heures à peine. Rita tomba sur le dos et ses dernières paroles raisonnaient à mes oreilles...sa voix! elle avait changer...une voix emplie d'émotion. Je me laissais tomber à genoux à coté d'elle. Je me refusais de pleurer tant qu'elle était la mais je n'en pouvais plus. Je plaçais mes mains par dessus les siennes et l'envellopais d'un regard bienveillant. Déja elle était inconsciente.

-Non!!! Rita... Reste avec moi... Je t'en prie... Emy s'arreta essayant de se reprendre chose qui lui était impossible pour le moment et plaça ses mains sur son visage. Jamais je n'aurais du t'indiquer la route... j'aurais du tout faire pour t'empécher cette folie. Mes fleurs sont bien peu...

Mes mots n'étaient que murmures. Une derniere fois je vis la main de mon amie s'élever à la recherche de la mienne. Immédiatement j'entourais sa main des miennes et posa ma tête dessus sa dernière phrase fut soufflée et puis...plus rien. les émotions se turent. Mon esprit demeurait vide malgré mes recherches. Alors là, dans la nature qui nous entourait, ou présentement aucun bruit ne résonnait, les larmes s'écoulerent sur mon visag et tomberent à flot sur le sol, roulant de mes yeux jusque la main de mon amie, je ne pouvais plus les arreter. Le chagrin qui s'était emparé de moi était tel que je ne me controlais aucunement. Longuement je serrais cette mains pour finir par carresser les cheveux de Rita, murmurant des paroles inaudibles de reproches à moi même. Il me fallu vingt bonne minutes pour me calmer. Là, Je posais délicatement la main de Rita sur son coeur à coté de l'autre puis baissait la tête. Je devais faire le point. Comprendre ses dernières paroles. C'était un acte dur à réaliser mais Rita l'aurait fait aussi je pris exemple sur elle, et séchant mes larmes je réfléchis à voix haute, lui parlant.

-Tu m'as donné pour cadeau ce parchemin, et le soin, je ne t'abandonnerais pas aux mains de ce fou. Je te le jure Rita je battrais Umar. Elle a engendré ta mort et je respecterais ce que tu voulais.

Ma levre infrieure saigna, je me la mordais pour éviter les larmes de se répandre à nouveau. mais bientôt dans mon coeur, une autre émotion prit la place de la tristesse pour la surpasser...La colere. Non plus fort, la haine et la rage s'étaient emparées de moi. Contre moi bien évidemment mais ma vie servirait à me racheter tout comme mes actes futurs mais aussi contre Umar et cette Liche. Mon poing s'en alla frapper la terre alors que je me relevais brusquement, fixant la grotte de mes yeux émeraude d'ou seraient sorties des flammes si j'en avais le pouvoir. Mais la montagne entière trembla, tout comme la forêt environnante. Seules les paroles de l'oracle retentissant dans mon esprit me stopperent dans cette destruction, que j'avais la force de produire. Ne pas agir par vengeance. Elle avait raison. Je me calmais. De plus j'avais plus urgent.

-Rita...je ne laisserais pas ton corps à la merci des carnassiers tout comme ton esprit ne sera pas prisionnier bien longtemps.

Je me retournais et obervais mon amie. Oui un enterrement décent ne serait pas de trop loin de là. Aussi je me mis au travail. cela me prendrais assurément du temps mais je n'avais pas peur du travail. Et la magie pouvais m'aider. Même si je ne voulais en faire usage que pour lui rendre hommage. Aussi ce fut à l'aide d'une branche large que je creusais la terre la ratissant jus'qu'à obtenir une profondeur correcte. Je me refusais de la déposer dans un lieu aussi sale aussi, j'invoquais les plantes ou plus précisément les racines alentour qui grandirent jusqu'à former une sorte de matelas. Essouflée, je retournais pret de Rita, pour son dernier voyage. J'empéchais une nouvelle fois mes larmes de couler, et je pris Rita délicatement dans mes bras. heureusement que ce n'était pas pour un marathon...mais pour quelques mètres. Ensuite à Genoux je déposais son corps dans le renfoncement obtenu par mes efforts.

Les fleurs quivirent le même chemin pour terminer sur son coeur dans la même position que précédemment. Entreprendre de la recouvrir fut difficile. cela impliquait ne plus la voir, ne plus l'entendre. Aussi..pour le souvenir à jamais d'elle, je fabriquais pour moi la réplique de ses deux fleurs. Ainsi Rita m'accompagnerais partout. Puis la terre la recouvrit... Cela fait, debout toujours, le visage noir de poussiere tout comme mes bras et mes jambes, je commença dessiner des formes dans l'air à l'aide de mes mains et des fleurs plus majestueuses les unes que les autres pousserent sur cette tombe. Je les entourait d'un enchantement pour que jamais elles ne fanent protégeant ainsi mon amie. Puis mes jambes me lacherent. Je venais de faire un acte qui m'avait couté plus que physiquement. surtout psychologiquement. Et à genoux devant les fleurs, je baissais humblement la tête adressant une prière.

***Vous tous dieux des cieux, je vous en prie aidez moi à accomplir la volonté qui était la sienne pour qu'elle puisse rejoinre les plaines de lumière. Rita est mon amie, et j'acheverais sa quête, veillez sur elle...s'il vous plait***

Les larmes accompagnerent ces paroles muettes. Finalement épuisée mentalement et physiquement, je me laissais tomber sur le coté et je m'endormis, le coeur sérré. je venais de perdre mon amie mon exemple. Mes pensées restaient focalisées sur elle et je plongeais dans un sommeil peuplé de rêves et de couleurs. le ciel pouvait bien me tomber dessus, Umar me tuer ou la liche me désintégrer, je dormais. Pourant mes sens étaient en éveil, et j'espérais me réveiller pour pouvoir achever ma tache. mais pour le moment je n'avais plus aucune force pour cela, et le repos se devait d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Lun 2 Nov - 2:34

Une vie venait de s'en aller, alors que Umar s'en retournait dans le monde des Ombres comme si de rien était, donc l'éloignement de la précieuse dague tant attendue par la liche Lurinaxx amorcera le processus de décomposition chez l'Impure, elle qui venait de se tuer à la tâche pour enterrer dignement son amie. Une fois qu'elle en eut terminé Emy s'endormira par dessus la terre qui venait de recouvrir Rita, même dans un profond sommeil des larmes coulaient d'elles sur son visage sali par le travail de la terre, ce fut un moment très dur pour cette dernière, et à présent elle était seule, de plus tout portait à croire qu'elle allait mourir dans les heures prochaines, car la décomposition de son corps progressa relativement rapidement au fil des heures. De sa main s'était passé à son bras, et ce jusqu'à son épaule, le bout de ses doigts étaient à présent à vif, malheureusement ce n'était pas tout, car ses cheveux se détacheront par poignet au moindre de ses mouvements. L'Impure semblait malgré tout sereine, et très bientôt le soleil affichera midi, Emy se trouvait justement sous les rayons de ce dernier, chose qui n'aidait en rien sa malédiction portant sur la destruction progressive des tissus.

L'antre d'Umar était non loin, mais rien ne viendra déranger le repos d'Emy, sauf peut être une immense sensation de souffrance qui venait brutalement de faire son apparition en ces lieux désolés, l'empathie de l'Impure risquait d'être rudement sollicité. Et pour cause, c'était qu'à même pas cent mètres de là Xiris en personne venait de se matérialiser à même le sol, ses vêtements étaient déchirés de parts et d'autres mais aucune blessure ne semblait recouvrir son corps parfait. La traversé des Limbes fut si rude pour cette dernière qu'elle s'en était évanouie justement au moment du dernier passage, à présent elle était aussi fragile qu'une mortelle, elle devra se nourrir, se laver, dormir, et souffrir comme eux, mais le pire, c'était que pour le moment elle n'avait plus aucun pouvoir, cela était sans doute à cause de sa dernière réponse quant à tuer Umar. Par contre on ignore si c'était dû au hasard ou bien à un coup de pouce du Destin, car Xiris avait sur elle une fiole lumineuse bien étrange, mais qui pourrait guérir Emy de sa présente malédiction, mais ça, pour le moment aucune des deux ne pouvaient le savoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Lun 2 Nov - 13:32

Endormie dans un sommeil profond rien ne me troubla pendant des heures. J'étais en plein rêve et mes larmes coulaient d'elles même. Je n'arretais pas de revoir cette scène, la même à répétition dans mon esprit. C'était horrible. Je crois que ma vie durant je me souviendrais de cet évenement. Rita au moins je ne t'oublierais pas. Je finis par m'éveiller et au vu du soleil qui frappait sur moi et aux alentours nous devions être à la moitié de la journée. A force d'habitude je ne sentis rien de spécial alors que j'empestais la mort et la pourriture aussi un léger cri s'échappa de mes levres lorsque je regardais mon bras...ma main était en totale décomposition mais mon bras et mon épaule aussi...c'était horrible moi qui avait une peur bleue de tout cela je finissais comme eux quelle horreur! Umar s'était donc éloignée de moi. Misere, quel réveil dur...Je me levais bientôt, prête à aller affronter jusqu'à la mort la sorcière car iln'y avait plus que cela qui m'attendais. Je ne pouvais pas reculer sous peine de mourir et avancer, et me heurter à Umar. En vertu de ma promesse autant avancer... Aussi je n'avais pas le choix de me résigner mais javais peur.

*Rita n'aurait pas eu peur, ou alors elle ne l'aurait pas montrer pour ne pas que ça ressorte sur moi. donc je dois faire pareil..je peux le faire*

Je pris un air sérieux les sourcils presque trop froncés ce qui donnait un air de grimace. Mais le principe qui était de me rassurer moi, marchait entièrement et c'était le principal. Je m'appretais à dire aurevoir à Rita et lui expliquer ce que j'allais faire lorsque je crus qu'un marteau s'acharnait sur ma tête. Misère ça faisait très mal à la tête. Je ressentais une tristesse que je ne pouvais pas mesurer et une souffrance qui dépassait tout ce que je connaissais. Et tout proche. La tête entre les mains je me relevais car j'étais tombée sous la force du choc émotionnel. Je me laissais dirigée par ces émotions ce n'était pas bien dur et écartant quelques buissons je vis une femme sur le sol, les vêtements en lambeaux. Je m'épprochais d'ou était elle arrivée? et comment? misère aucune blessure avec un tel choc! A présent toute proche, je passais ma main encore intacte sur son coeur et sur son pouls. Elle respirait ouf... Mais pleins de questions tournaient dans ma tête. Enfin pour le moment je devais m'occuper d'elle je ne pouvais pas la laisser comme ça. J'enlevais ma sacoche et la roulais pour faire un oreiller que je glissais sous sa tête puis j'entrepris de la réveiller. Mais il n'y avait pas de riviere dans le coin, et on était au moment le plus chaud de la journée je ne trouverais pas d'eau...et je ne pouvais pas m'éloigner. Finalement je décidais de rester là avec elle et sortant prenant quelques baies non loin j'essayais, à genoux devant elle , de faire glisser quelque gouttes de jus sur le bord de ses lèvres. La pauvre allait avoir une peur bleue en se réveillant.

*Mais je ne l'ai pas senties arrivée, c'était comme...si elle était tombée du ciel! en tout cas c'est ce que j'ai ressentit. Je crois que je ferais mieux de cacher mon bras... Je ne suis pas belle à voir puis je lui indiquerais le chemin du village*

J'étais là devant elle et je m'inquiétais. Je trouvais bizarre cete jeune femme, quelle était belle! je la trouvais...parfaite. En fait aucun autre mot ne me venait à l'esprit en pensant à elle. Aucune égratignure et ses vêtements s'ils étaient abimés révélaient une beauté vraiment inimaginable. En tout cas elle n'avait pas l'air mal je pouvais donc sans problème espérer son réveil. Ne restait plus qu'à attendre. Je n'osais pas regardé ma chaire en décompostion en plus à vif, cela faisait très mal...et je faisais de sérieuses grimaces. Alors pour éviter de penser, je la regardais elle, qui semblait immaculée et pure. Des larmes roulaient doucement sur mes joues mais je ne les sentaient pas. j'allais finir par me vider à force. Rita...elle était loin de moi à présent mais étrangement je n'étais pas seule et si la femme était là j'avais moins peur. Pourtant je savais bien qu'il ne fallait pas qu'elle reste la. Vivement qu'elle se réveille, elle pourrait répondre à certaines de mes questions. Aussi je m'activais pour qu'elle ouvre les yeux et je lui parlais doucement aussi. ma main valide carresseit ses cheveux...
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mer 4 Nov - 18:04



Xiris avait vu toute sorte d'horreur lors de sa traversée, y compris certaines parts de l'avenir, comme l'avait si bien dis la voix retentissante, son passage se ferait en fonction des réponses données à ses questions. Plusieurs visages défileront devant ses yeux, puis, une multitude de décharges électriques s'en suivront, à chacune d'elle Xiris hurla, la douleur était insoutenable, de plus d'étranges visions l'incommodait à chaque fois. Après quoi, alors qu'elle se rapprochait d'Astrune, il y eut comme une pause qui se fit, c'était bizarre, Xiris se sentait flotter, puis une voix rauque lui demanda si elle était prête à souffrir davantage pour aider une simple mortelle n'appartenant même pas à la race des Hybrides. La Déesse de la nature ne prendra même pas le temps de réfléchir qu'elle répondra un "oui" déterminé, à cela la voix mystérieuse lui expliqua ce qu'elle devra faire pour y parvenir. La personne dans le besoin était une Impure, et qui plus est ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre, ensuite elle ajouta que Xiris pourrait lui sauver la vie si elle réussissait à attraper l'antidote à sa malédiction qui venait tout juste d'être jetée dans une trajectoire différente de celle qu'elle devait normalement emprunter. Et ça sera sans plus attendre que la Déesse s'élancera à sa poursuite la tête la première dans une descente vertigineuse, la fiole allait toute vitesse, alors Xiris du s'étirer à son maximum pour aller encore plus vite. Jusque là tout allait bien, mais très vite le trou dans lequel elle tombait prit une étrange forme et ses bords devinrent hérissés de piquant aussi tranchant que des lames de rasoir.

Devinant ce qu'elle allait endurer, Xiris serra les dents tout en gardant les deux mains tendues en direction de l'antidote qui décidément ne voulait pas se laisser attraper. Puis, tout à coup une intense douleur se fit ressentir dans son abdomen, instinctivement elle voulut regarder, mais mise à part une lacération sur sa robe il n'y avait rien d'autre. Hélas elle n'était pas au bout de ses peines, car toute une série de ce genre chose s'en suivra, son visage, ses bras, ses jambes, son dos, son ventre, tous subiront exactement le même traitement, Xiris souffrait tellement qu'elle était au bord de s'évanouir, sa main gauche se posait partout où une nouvelle lacération se faisait, alors que la droite restait tendue en direction de la fiole lumineuse qui tournait sur elle même, qu'elle que soit la souffrance endurée Xiris conservait la même détermination, il était hors de question que cet antidote ne lui échappe et qu'une jeune fille meurt à cause de son incompétence. Grâce à tout ce courage et cette ténacité hors du commun, la Déesse de la Nature parviendra à se saisir du flacon pour ne plus la lâcher. La suite fut très surprenante par contre, car au moment où elle attrapa la fiole tout les pics disparurent et la fin de sa traversée se rapprochait très rapidement .. plus que cinq secondes, quatre, trois, deux, un ... Puis ça sera une lumière aveuglante qui l'accueillera, après quoi, le foudroiement fut tel quelle en perdit connaissance ...

Xiris venait d'apparaitre juste derrière quelques buissons, à présent ce n'était plus une Déesse, mais une mortelle comme tout le monde. Où était passée sa divinité ? Nul ne le savait, et comment elle ferait pour revenir dans le monde Céleste ? Personne ne pouvait le savoir pour le moment, surtout que ce genre d'évènement ne s'était jamais produit par le passé, alors même Loominëi risquait d'être perdue si elle voulait la guider. Une chose était sûre, c'était que Xiris était belle et bien seule à présent, et que les Dieux ne pourront en rien l'aider dans sa quête, restait à savoir si elle sera assez forte pour affronter tout ce qui l'attendait ? Néanmoins il fallait d'abord qu'elle se réveille, son âme était meurtrie, mais peu à peu ça allait en s'améliorant, et très vite elle entendra une sorte d'écho, comme si quelqu'un était en train de lui parler. C'était d'ailleurs le cas puisque l'Impure en question était auprès d'elle en train de veiller sur son sommeil, à présent elle ressentait que la personne derrière la voix caressait ses cheveux. Et ça sera quelques seconde plus tard qu'un petit gémissement se fera entendre avant que cette dernière n'ouvre les yeux pour tout de suite les refermer à cause de la brutalité du soleil. L'ancienne Déesse avait la sensation d'être passée au mixeur, c'était pourquoi elle se sentait endolorie de toute part en plus d'avoir un air un peu groggy, un peu comme si elle était mal réveillée. Xiris finira par se mettre doucement en position assise au prix de quelques grimaces, que ça faisait bizarre d'être mortelle, elle respirait de l'air, elle sentait son coeur battre, et pour la première fois elle ressentait de la douleur physique, et ce, même si elle n'avait aucune blessure apparente. Après qu'elle eut enfin mit les pieds sur terre et prit conscience qu'à présent elle était sur Astrune, Xiris porta son regard délicat sur la jeune fille à côté d'elle qui avait l'air bien mal en point, c'était donc elle l'Impure qui avait besoin d'être secourue, et c'est avec une voix toute douce qu'elle s'adressa à cette dernière, elle ne se préoccupait même pas de son odeur nauséabonde, et pourtant c'était la première fois qu'elle humait quelque chose d'aussi désagréable.

- Bonjour ... Commença t-elle d'une voix hésitante. C'est gentil d'être venu voir comment j'allais jeune fille, alors que pour vous ça n'a pas l'air d'aller du tout. Laissez moi d'abord me présenter, je suis ... Xiris stoppa net quelques secondes avant de reprendre. Je suis Lourine.

L'ancienne Déesse de la Nature fut forcée de mentir, elle n'allait pas crier sur les toits qu'elle était Xiris mais que pour le moment elle était une mortelle comme tout le monde, en tout cas son apparence se rapprochait beaucoup de la race des Humains, alors elle n'aura aucun mal à se fondre dans le décor. Après quoi elle posa une main amicale sur l'épaule de la jeune femme, mais cette dernière fut réticente à son geste, cachait-elle quelque chose ? Tout portait à le croire, alors sans dire le moindre mot, Xiris se tourna face à elle posa cette main sur sa joue tout en la fixant dans les yeux, l'expression qu'avait l'ancienne Déesse était très apaisante et inspirait à la confiance. Puis, trente seconde après elle dégagea son vêtement sous lequel se situait son bras à moitié décomposé ... Des mouches en furent d'ailleurs attirées, choses que Xiris chassa dans l'instant par le biais quelques gestes vifs. C'était vraiment horrible ce qui lui était arrivé, ça ne faisait aucun doute maintenant, c'était bien elle la petite Impure maudite dont la vie raccourcissait seconde après seconde.

- N'ayez pas peur mon amie ... Je ne vous veux aucun mal contrairement au démon qui vous a fais ça ... Lui disait elle tout en lui frottant la joue avec son pouce. Mais je pense que je peux faire quelque chose pour vous, tout ce que vous aurez à faire, c'est de boire ...

Xiris était très triste de ce qu'elle constatait, mais le faite de pouvoir la sauver prima sur cette émotion, donc elle lui sourit tout en lui montrant son autre mains qui était restée fermée depuis qu'elle avait attrapé la fiole dans le tunnel hérissé de piquants. Et tout doucement elle ouvrit cette dernière révélant ainsi l'antidote à la jeune Impure, la luminosité du flacon lui éclairait le visage, à présent elle n'avait plus qu'à s'en saisir, l'ouvrir puis en boire le contenu qui avait un goût de fraise des bois, et quand ça sera chose faite tout son mal disparaitra et sa chaire se reconstituera ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Ven 6 Nov - 17:44

Je concentrais mon énergie à essayer de ramener dans notre monde la jeune femme si magnifique. Et mes efforts ne furent pas vain puisque elle se réveilla. Etrangement elle ne semblait pas si mal que ça et ses yeux étaient sublimes, je n'arrivais pas à m'en détacher. Presque de suite elle me parla. Elle était rapide à se remettre d'une choc! Cela me surprit mais je l'écoutais. Sa voix douce et rassurante enlevait un poid dans mon coeur et mon esprit, elle se présenta semblant hésiter. Oh quel prénom fin...il allait de pair avec la sagesse qui semblait émaner d'elle, une sagesse que je qualifierais presque de surnaturelle. Ne parlait elle pas un peu bizarrement? ou bien je n'avais aucune culture de notre langage mais personne ne m'avait encore appelé jeune fille et parlé avec autant de...langage soutenu. Du coup je restais quoi chamboulée par cette personne si spéciale...sans parler du fait qu'elle posa dabord sa main sur mon apaule bien que je reculais et puis sur ma joue! un peu plus et je serais rouge pivoine et incapable de parler. Ses yeux semblaient plonger dans mon esprit m'observer mais ils étaient si rassurants que cela empéchait mon coeur de battre à une vitesse insoutenable. Elle avait du remarquer quelque chose puisque elle retira le vêtement qui tenait caché mon bras en totale décomposition et chassa même les insectes, c'était trop gentil mais aussi tellement honteux...Je baissais la tête. Mais pas le temps de penser elle parla à nouveau ce qui confirma mes pensées. Oui elle devait appartennir à quelque classe supérieure ou noble pour s'exprimer ainsi. Ainsi je devenais "mon amie", ou "jeune fille". Cependant ce ne fut pas ça qui retint mon atention, elle me disait purement et simplement que elle savait que j'étais maudite, et avaitun remède que je n'avais qu'a boire pour que cela s'en aille! Surprise et ne sachant comment réair je reculais effrayée telle une petite fille prise en faute.

*Qui est elle? comment elle sait ça? je peux lui faire confiance? es ce qu'elle va se servir de moi? Rita aurait fait quoi? mais je ne suis pas Rita...oh tu me manques*

Je me recroquevillais les mains autour des genoux à deux pas de Lourine. Je doutais. Oui je connaissais ma nature naïve et bon enfant mais elle me jouait si souventdes tours. J'avais peur que cette aparition ne soit qu'un stratageme pour m'empécher de tenir ma promesse envers mon amie. Son esprit était torturé pendant ce temps je ne devaispas l'oublier! et c'était ma faute en plus, j'aurais du la retenir. Tout se mélangeait dans mon coeur comme dans mon esprit et mes yeux se brouillèrent. j'étais perdue. Combien je rêverais d'être chez moi pret des enfants en train de jouer avec eux! Or je n'y étaispas et je devais affronter la situation présente. Je réfléchis en regardant à nouveau Lourine. Si elle avait voulu me tuer elle l'aurait déja fait. Quand à me maudire de quelque façon c'était déja fait. Je pris alors mon courage à une seule main vu l'état de l'autre et me redressant, je m'approchais à nouveau de la jeune femme baissant la tête.

Pardonnez moi Lourine, je...j'ai du mal à comprendre. Vous êtes bonne je le sens, mais comment avez vous pu savoir cela... cela dépassait mon entendement et je me rendis compte au passage que je manquais cruellement de politesse aussi j'y remédiais. Je m'appelle Emy.

Osant relever un peu la tête elle put voir la douce lumière qui émanait du flacon qu'elle me proposait. tellement saisie par l'angoisse je n'y avais même pas songer. Cette leueur n'était que bienfaitrice. Mais je pensais à quelque chose sans trop savoir comment m'y prendre cependant cette idée traversa mon esprit. Mais irréalisable aussi ej me tus et prit lentement le flacon l'observant comme si il allait disparaitre. cependant il n'en fut rien, il restait là dans ma main. j'avais une foule de question à poser à Lourine mais le moment n'était pas choisit je devais dabord la renseigner sur la situation présente c'était la moindre des choses surtout que elle avait l'air bien calme pour savoir où elle était.

Je peux vous montrer le chemin du..retour si vous le désirez, l'antre d'Umar n'est guère un endroit pour atterir.

Comment trouver d'autres mots? Au niveau des émotions aucune approche une apparition, comme quelqu'un qui tombe du ciel. Et de ce fait j'hésitais sur le mot retour, me voyant mal la propulser dans les airs. mais j'avais du louper un épisode ou bien la tristesse m'avait aveuglée et tout m'était tombé dessus ensuite. Ce fut la seule explication logique que je trouvais. Bien il était temps à présent de voir ce que me réservais le flacon. je le pris, et après avoir pris la peine de l'ouvrir, de lancer un dernier regard à cette femme qui au passage ne m'avais même pas jugée sur mon apparence, je le bus d'un trait. Les effets ne se firent pas attendre. ceux que je redoutais tant. je ressentis une chaleur envahir tout mon corps et ne pus m'empécher de sourire même après cette matinée si difficile...Rapidement partant de mon ventre, elle se propagea jusque mon coeur, mes jambes ainsi que mes bras et progressivement et je ne le vis pas car mes yeux étaient fermés, ma chaire se recomposa, morceaux par morceaux pour venir jusque ma main qui se remit intégralement de la malédiction de la Liche. La douceur s'arreta ayant atteint son but. je rouvris les yeux comme émerveillée par ce que je venais de ressentir. C'était merveilleux. Et au passage je ne sentais aucune odeur autre que celle de la nature autour de moi! Quel délice! Un grand sourire illumina mon visage, je regardais mon bras et ma main comme si je les voyais pour la première fois faisant jouer chaque doigt. c'était magique. Sans plus réfléchir à mes actes comme souvent, je sautais dans les bras de Lourine. La pauvre allait souffrir si peu habituée à ce genre de choses. l'impure avait passé ses bras autour du cou de la jeune femme et ses oreilles étaient collées à la chevelure de Lourine. Elle ne desserra aps son étreinte de suite des larmes de joie et de soulagement coulant sur son visage. Elle ne put que murmurer à l'oreille de Lourine.

-Merci...

Finalement, se rendant compte que cela pouvait devenir étouffant, je m'éloignais de la jeune humaine avec un sourire géné. Je m'étais une fois de plus laissée emporter par mes émotions. pourvu qu'elle ne le prenne pas mal! Je me le répétait des fois que la jeune femme m'entende on ne savait jamais. Peu à peu je revins à la réalité. Certes j'étais soignée grâce à elle mais il restait tant de choses à faire...Et je ne savais pas comment j'y parviendrais j'étais totalement perdue, hors service. Devais je me confier à cette femme? et si oui comment? c'était assez long de tout raconter, et surtout difficile. Mais ça englobait aussi de l'impliquer dans cette affaire et de ne pas lui montrerle chemin du retour dans l'immédiat. Cependant je pourrais toujorus le faire ensuite n'est ce pas? Je n'avais aucune autre alternative et elle avait l'air si sage et douce... Enfin je crois que je devais apprendre à faire confiance mais pas à n'importe qui sauf que à elle je pouvais pas de doute. Si elle pouvait me conseiller ce serait merveilleux, mieux je serais préparée pour tenir ma promesse plus j'avais de chance de réussir. Aussi bien vite je me retrouvais en tailleur assise en face d'elle, redevenue sérieuse, une lueure d'angoisse transparessant dans mes yeux. Puis ma voix sortit sans même que je réfléchisse.

-Je peux vous raconter ce qu'il m'est arrivé?
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Lun 9 Nov - 16:10



Le jeune Impure avait peur, peur d'elle, cependant Xiris comprenait, il était normal après tout ce qu'il venait de lui arriver, elle lui demanda comment elle pouvait savoir ça. L'ancienne Déesse n'avait pas de crainte à avoir, voir une divinité comme ça, en face de soi, pour un cerveau mortel ce n'était pas imaginable, donc même si l'Impure se sentait toute petite devant elle, ça n'allait pas durer. Très vite Xiris saura la mettre en confiance, et surtout en condition, puis, cette dernière lui dévoilera à son tour son identité, la différence entre les deux femmes, c'était que Emy n'avait pas menti sur son prénom. Par contre pour ce qu'elle dira ensuite, Xiris ne répondra pas, et ce, jusqu'à ce qu'elle boive la potion qu'elle avait eu tant de mal à récupérer, heureusement l'Impure ne restait pas sauvage longtemps, et grâce à cela, elle guérira intégralement de sa malédiction, c'est alors qu'en voyant une si belle chose, Xiris ne put que sourire chaleureusement à son égard. D'ailleurs quand Emy se rendit compte du bien fais que ça venait de lui faire, elle s'empressa de sauter au cou de la jeune femme qui venait de lui sauver la vie, et surtout de lui avoir enlevé un énorme poids sur le coeur, celui d'avoir peur de la mort, ainsi que des morts, et pire encore, risquer de devenir comme eux ... Cette dernière la serrait de toutes ses forces, voir plus encore, et ce fut à cet instant précis que Xiris se rendit compte de l'importance de l'air qu'elle respirait, oui son cou était tellement comprimée par la joie démesurée d'Emy que son souffle lui échappait peu à peu. Ce fut une sensation étrange, mais ce n'était pas pour lui déplaire, elle se doutait bien que c'était une façon pour l'Impure de la remercier, cependant ça serait un peu bête de mourir maintenant ...

- Mais ... c'est un plaisir ... Répondit-elle d'une voix étranglée.

Xiris ne put s'empêcher de rire légèrement quand Emy se recula avec un air gêné, la jeune femme à chevelure cuivrée était très heureuse pour cette gentille Impure qui ne méritait pas un tel sort, cependant tout n'était pas eu mieux dans ses yeux ... La guérison physique c'est bien, mais la guérison du coeur c'est mieux, cela se voyait qu'elle avait envie de pleurer dans les bras d'une personne qui saurait l'écouter et surtout la réconforter. Xiris ferait tout pour ça en tout cas, elle trouvait cette petite tellement mignonne et reconnaissante, alors qu'elle allait justement lui permettre de décharger tout ça, Emy lui demanda si elle pouvait lui raconter ce qu'il lui était arrivé. La jeune femme ne lui répondit pas tout de suite, car elle était en train de regarder tout les alentours, l'antre d'Umar était juste à côté, c'est alors que peu à peu le visage de sa première épreuve lui apparaissait dans son esprit. Xiris allait sans doute devoir partir de là sans même l'attaquer vu qu'elle n'avait plus aucuns pouvoirs, c'était donc la case départ, mais ça sera aussi sa destination final lorsqu'elle aura fais tout ce qu'elle devait faire sur Astrune. Emy ne ressentira même pas de haine ni rien émanant d'elle, y compris le regard de Xiris, ce dernier demeurait neutre en toute circonstance, certes ce n'était autrefois pas la plus sage des Divinités, mais peut être qu'après tout ça elle surpassera Erinaë voir même Loominëi, en tout cas elle était en bonne voie pour y parvenir.

- J'allait justement vous le demander Emy. Xiris lui tendit alors la main pour que cette dernière lui saisisse. Approchez vous et laissez-vous aller, il me tarde de savoir ce qu'il vous ai arrivé ... Cette peine dans vos yeux m'attriste tellement, je vous écoute ... Fit-elle d'une voix toute douce.

La jeune Impure aura sans doute beaucoup de choses à lui dire, ainsi elle comptait l'écouter d'une oreille très attentive. Certes depuis le monde Céleste elle avait pu voir ce qu'il c'était à peu près passé, mais elle était loin de tout savoir. D'ailleurs, petit à petit elle se prenait d'affection pour Emy, une gentille fille qu'elle venait tout juste de découvrir, après quoi elle espérera trouver une solution pour qu'elle aille mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mer 11 Nov - 9:25

Oh non! j'avais failli étouffer la jeune femme d'une incroyable beauté que je venais de rencontrer. Vraiment je devais apprendre à me contrôler avant que cela ne me joue des tours. Cependant elle était très gentille et ne m'avais même pas crier dessus. Toute génée je faisais la grimace. Mais cela la fit rire. Un rire cristallin et presque...divin. 9a ne se disait pas mais je ne ressentais rien émanant d'elle sauf une incroyable neutralité et bonté. Elle regardait partout ducoup je suivis son regard. Elle ne connaissait pas les lieux? ou bien au contraire peut être qu'elle se repérait ce qui confirmait ma théorie selon laquelle elle était tombée du ciel et sans ailes. Et sans aucune blessures, non vraiment il devait y avoir une explication plus logique que celle ci. Sa douce voix me rappela à la réalité. Je regardais sa main puis son visage et enfin sa main. je me décidais à la prendre tout sourire pensant que si elle voulait entendre ce qui m'étais arrivé cela pourrait aussi aider Rita. Après tout ne venait elle pas de me soigner? J'espérais donc tout en ayant peur de la déranger, Lourine ne devait pas porter mes malheurs tout de même. Je m'en voulais à présent d'avoir pensé à lui parler de tout cela, mais c'était avant tout pour Rita, je devais aider mon amie prisonniere de la Liche et condamnée à le servir. Aussi je me laissais guider par cette main et hochais la tête prête à commencer mon récit.

-Mon amie voulait affronter Umar la sorcière, je me suis donc joint à elle voulant venger mon village autrefois détruit par elle. Mais au détour de la forêt maudite, les erreurs se sont enchainées et après avoir combattus des morts vivants.... Je frissonnais rien qu'à repenser à ces affreuses bêtes et avant de pouvoir continuer je vit l'image de Rita me sauvant la vie et une larme glissa sur ma joue. je ne lui ai pas indiqué la bonne direction et nous sommes arrivés chez une...Liche nécromancienne. Elle voulait la dague d'Umar alors elle nous a maudites.

Une pause. Les souvenirs étaient si frais que ma voix se brisait bien souvent et je ne contrôlais plus aucunement mes larmes, la peur que j'avais refoulée depuis le début, sous une colère provoquante, ressurgissait et malgré l'heure j'étais glacée. Je n'avais qu'une envie, me réfugier dans un endroit rassurant et la proximité de cette antre n'était pas des plus adaptée. Doucement j'essayais de ralentir les battements de mon coeur et de calmer mes nerfs ne lachant pas la main de Lourine, je la caressait doucement comme pour m'assurer qu'elle était bien la, j'étais avec quelqu'un pas seule.

-On ne pouvait pas s'éloigner de Umar sans mourir. Mais...la sorcière était trop puissante pour nous..ohh j'aurais jamais dua ccepter de la conduire la bas c'est ma faute une pluie de larmes ruisselait sur mon visage. Et...elle à tuer Rita...mon amie, elle l'a lachement tuée. Moi Rita m'a aider à me remettre puis...elle est partit. maintenant son esprit est prisonnier de la Liche je dois l'aider je lui ai promis, c'était sa dernière volonté que je triomphe d'Umar. A cause de moi elle a eu bien du malheur et je dois tout faire pour elle.

Et voila tout était dit. A présent je devais me calmer Rita était courageuse et n'aurait aucunement pleurer de la sorte et je sentais déja sa main me tapantsur la tête pour m'indiquer que j'étais vraiment trop enfantine et naïve. Aussi de force je refoulais mes larmes lachant la main de Lourine, Je les sechais et me concentrais pour que plus rien n'apparaisse. mon sourire revint peu à peu mélancolique de n'avoir rien réussi en cette journée. Pourtant l'oracle m'avait avertie, et la reine des elfes pleurait...mais je ne pouvais pas m'en aller à présent que j'avais fais une promesse. Prise entre deux chagrins je ne savais pas que faire. Mes yeux posés à terre durant le récit se plantèrent à nouveau dans ceux de cette femme si bonne en face de moi. Ma main serrait doucement les deux fleurs représentant les yeux de Rita que j'avais sortit inconsiemment de ma sacoche. les répliques exactes des siennes. je les déposais doucement sur ma tunique me demandant si je les méritais. Et voila je ne savais plus quoi dire...pourquoi se préoccupait elle de moi en plus? Après tout je ne comprenais pas vraiment qui elle était. mais je n'avais pas envie de lui demander. Elle me le dirait si elle en avait envie. Par contre...elle était adulte et je mourrais d'envie de me réfugier entre ses bras juste un moment. Je n'osais pas. J'attendis simplement, mon sourire retrouvé. Rita était avec moi partout , où que j'aille mon amie m'accompagnerait et me guiderait peut être. Ce n'était pas à moi d'être malheureuse, je devais réparer mes erreurs c'est tout.

*Dis Rita, tu crois que Lourine peut t'aider? Qu'es ce que j'aimerais que elle te délivre comme elle l'a fait pour moi...mais c'est à moi d'accomplir ça n'est ce pas? je ne te décevrais pas.*

Je dérivais un peu dans le vague ayant finis par me balancer d'avant en arrière doucement... Un comportement si enfantin que je devais encore plus jeune que je ne l'étais. oui je n'avais pas vécu grand chose dans ma vie et Lourine si elle était aussi grande que mon imagination me le montrait ainsi que la fiole qu'elle m'avait donnée, devait avoir beaucoup de personnes moins bien que moi à aider. Non je ne devais pas penser à moi mais à tout ceux qui pourait bénéficier de sa bonté. je devais à présent la laisser partir, la guider jusqu'à la sortie de la forêt si elle ne connaissait pas et voila. néanmoins je n'allais pas lui dire comme ça....alors je préférais attendre qu'elle réponde.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Mer 11 Nov - 18:27



Le moment était venu de devenir une confidente, une protectrice pour Emy, un peu comme une mère, Xiris fut touchée de voir la petite Impure réceptive à ses intentions. D'ailleurs son coeur se mit à battre plus fortement que d'habitude, qu'est ce que cela signifiait ? Ce phénomène eut alors pour effet de réchauffer son sang puis de rougir ses joues, de sa main gauche elle se toucha le visage et se doutait bien de l'apparence qu'elle devait avoir. Houlala ça n'allait vraiment plus là, Xiris était écarlate alors que Emy était toute triste et commençait même à parler, heureusement que cette dernière regardait le sol, sinon elle aurait eu l'air de quoi ? Enfin bon, les secondes s'écoulaient et son palpitant se calmait pour laisser place à la mélancolie, limite on aurait pu la croire empathique tellement elle semblait affectée par son histoire, Umar faisait parler d'elle, mais elle n'était pas tellement responsable puisque c'était elles qui y étaient allées, normal qu'elle se défende en les tuant. Mais les mortels étaient bien souvent inconscients, et ils le payaient de leur vie, Emy avait perdue son amie et semblait y être très attachée, et qui plus est son âme était retenue prisonnière par la liche qui les avait maudite, effectivement elles avaient bien du malheur si on reprenait sa façon de parler. Après quoi elle enleva sa main de la sienne pour s'essuyer les larmes qui ne cessaient de couler, l'Impure semblait se calmer, mais ça c'était par retenue, Xiris le voyait bien, et à présent il était temps de la réconforter comme il se devait, mais ... saurait-elle faire ?

- Oooh Emy, c'est tellement triste vous est arrivés, et surtout pour Rita ... Xiris se tut un court instant le temps de lui prendre sa main qu'elle avait précédemment retiré. Je suis tellement désolée ...

Xiris se sentait coupable de tout ça, Umar était sa création, et cette dernière venait d'ôter une nouvelle fois la vie, rendant par la même occasion malheureuse cette petite Impure. Pour la première fois elle voyait le mal qu'elle avait fais dans les yeux, le choc fut violent dans son coeur, à tel point que ce dernier lui fit très mal. cependant elle ne démontra rien et tira soudainement Emy vers elle, elle le fit si subitement que la jeune fille pourrait en être surprise, car à présent elle avait la tête contre la poitrine de l'ancienne Déesse dont le palpitant battait encore irrégulièrement. Après quoi elle lui lâcha la main pour la poser sur le côté de sa tête, alors que de l'autre elle lui caressait le visage, tout doucement, Xiris souffrait tellement que à son tour elle pleura, et des gouttes toutes chaudes tombèrent sur la chevelure d'Emy. Si déjà ça lui faisait un tel effet que de voir cela, alors qu'est ce que ça sera quand elle fera face aux Hybrides ? Arrivera t-elle à tenir le choc ? Il le faudra bien de toute manière, elle avait fais des erreurs, et il était temps qu'elle en paie les conséquences, mais avant cela elle comptait bien aider la jeune Impure à libérer l'âme de son amie perdue par sa faute.

- Ca va aller Emy ... Fit-elle d'une voix tremblotante à cause des sanglots qui l'accaparaient. Je te fais la promesse que ton amie Rita sera libérée, je t'aiderais, et je ne veux pas que tu refuses parce que je ne te laisse pas le choix. Le mal a assez duré ici !

Des larmes, de la tristesse, des remords, de l'amertume, Xiris se sentait vraiment mal, c'était pourquoi elle cajolait Emy si tendrement, exactement comme une mère pourrait le faire avec son enfant, à présent elle voyait vraiment ce qu'était la responsabilité. Loominëi avait eu raison sur la ligne, désormais elle comprenait ce que la Déesse du Destin éprouvait en permanence, c'était une divinité d'une responsabilité inégalée, elle aurait dû l'écouter au lieu de créer Umar parce qu'elle était trop faible d'esprit pour assumer son erreur. Sur cette pensée elle ne put que lui adresser une prière emplie d'émotions.

-***Loominëi, je ne pensais pas m'adresser à vous si vite ... Mais déjà je vois une partie du mal que j'ai fais, pourquoi je ne m'en suis pas rendue compte avant ? Pourquoi n'ai-je pas réfléchi au lieu de vous désobéir ? Ô grande Déesse, mon amie, sachez que je ferais de mon mieux pour guérir toutes les plaies que j'ai pu ouvrir dans le coeur de chacun ... Pardonnez moi pour tout ce que j'ai fais ...***

Xiris avait retrouvé du coeur au ventre, et surtout beaucoup de colère envers elle même mais aussi contre le mal qu'elle avait pu engendrer, en le détruisant, elle mettra un terme à sa propagation future, et ainsi personne d'autres ne souffrira à cause de ses méfaits. Ainsi, après de longues minutes de câlin, la jeune femme se releva tout en douceur avant de tendre sa main en direction d'Emy tout en disant une phrase déterminante.

- Debout Emy, il est temps d'aller rendre une petite visite à cette liche, et de libérer Rita !

L'ancienne Déesse l'avait presque intimé, de plus elle la tutoyais à présent, preuve de son attachement évident pour la petite Impure, et elle ne la laissera pas tant qu'elle n'auront pas mis un terme à l'existence de cette liche maléfique, ensuite malheureusement, elle devra poursuivre sa route ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   Jeu 12 Nov - 11:05

La Jeune femme était désolée pour moi, je ne comprenais pas trop elle n'avait pas à l'être surtout qu'elle n'y était pour rien dans ce qui nous était arrivé. Enfin elle partageait ma tristesse mais....mais...je ne voulais pas la faire pleurer moi! flute..oh et puis elle me tira vers elle, cela me surprit je tombais tout contre elle et là à vrai dire je n'avais plus du tout envie de bouger. J'étais si bien et je me sentais protégée, une douce chaleur envahie tout mon corps et se profila jusque mon coeur. Lourine était trop bonne, je dirais même qu'elle était empathique mais c'était impossible elle avait tout d'une humaine. Je profitais de cette étreinte, elle resterait longtemps gravée en moi et me rappelait une seule personne, ma mère. Elle me manquait à cet instant oh si fort...Lourine faisait comme elle, elle me cajolait et me réconfortait, caressant ma joue ou mes cheveux, un peu plus jeune j'aurais surement blottie ma tête dans ses longs cheveux et sucer mon pouce pour m'endormir mais tout de même. Non je me contentais d'écouter so coeur qui vibrait vraiment en rythme avec le mien, comme si elle avait tout vu de ses propres yeux la mort de Rita et ma tristesse. Mon seul problème était que j'avais fait pleurer Lourine...et ça ne me plaisait pas du tout, aussi quand j'entendis sa voix entrecoupée de sanglots, je me redresais doucement et un peu à contre coeur c'était dur d'abandonner une telle chaleur. Elle semblait si sure d'elle, si forte! la détermination pointait dans ce qu'elle me racontait, je me contentais de hocher la tête incapable de parler pour le moment. De toute manière Lourine se relevait et prête à affronter la liche apperemment me tendait sa main. Je la pris sans aucune hésitation et me retrouvais bientôt sur mes deux jambes un peu flageolantes. Je regardais la jeune femme avec un étonnement tout de même...autant dire qu'elle voulait se jeter dans la gueule du loup avec cette idée., puis ce n'était pas sa mission mais la mienne et elle risquait sa vie quoi... Mais ce fut tout autre chose qui sortit de mes lèvres.

-Ne pleurez pas... votre visage est si pur que il ne devrait jamais connapitre les larmes.

Eh voila que je m'appliquais à faire de la philosophie à présent! Le tout était que je disais ce que je pensais et si elle me tutoyais ce que je trouvais rassurant je continuais de la vouvoyer cela indiquait le respect que je lui portais après tout pourquoi m'aider de la sorte alors que nous venions à peine de nous rencontrer? je ne comprenais pas, elle était prête à tout même à mourir car la liche n'était surement pas d'humeur, pour tenir ma propre promesse. Une question me trottait sans cesse dans la tête, mais je me refusais de la poser parce que je ne voulais pas la gêner, si elle ne voulait pas en parler...enfin je finirais par le faire plus tard...qui était elle? et d'ou venait t'elle? d'ou tirait t'elle cete force et cette bonté? cela faisait plusieurs interrogations cependant trop de mystères planaient autour de Lourine. Bon pour le moment elle était décidée donc je n'allais pas la contredire et sortit le pentacle donné par cette monstruosité

-Il m'a donné un pentacle qui est censé nous conduire directement chez lui sans passer par les morts vivants.

Je ne le sortis pas de suite. Cela m'écoeurait de savoir ou nous allions ce lieu me faisait frissonner et j'allais encore sortir un tas d'imbécilités non descriptibles si je ne me contrôlais pas. Or il nous fallait de la crédibilité. Je choisis donc de prendre une minute pour me concentrer sur la détente et arrêter de trembler comme une feuille en pensant à cette liche. Je pouvais le faire pour Rita, je lui devais bien cela à mon amie. Sans aucun doute je prenais exemple sur elle et deviendrais alors un peu plus sage. Il fallait juste éviter que mes pouvoirs fassent des leurs, et montrent ma terreur.Finalement je rouvrais les yeux et posais mon sourire sur Lourine. Prête. Je pris sa main et la serrait doucement pour lui montrer à quel point je la remerciait et sans plus poser de questions qui attendraient notre retour, je sortis le pentacle. Hors de question de penser à un non retour, et là je lui dévoilerais mes questions et lui sauterais surmeent au cou en faisant attention pour la remercier.

*** Erinaë déesse des elfes je vous en prie, aidez nous. Je veux rentrer chez moi à la suite du sauvetage de l'esprit de mon amie et votre sagesse m'aiderait tellement, ne m'abandonner pas, malgré mon sang et ma couleur, jamais je n'ai voulu le mal... Lourine ne doit pas mourir, elle n'a rien a voir la dedans***

une fois cette chose immonde puisque appartenant à la liche, sortie, elle se mit directement en fonction et je tenais toujours la main de Lourine, nous allions voyager durant une demi heure en direction de la crypte ou se terrait cette bestiole. Plus moyende revenir en arrière tout était en marche, j'avais peur et mes yeux étaient plantés dans ceux de Lourine.

[OUT Emy et Lourine => la crypte]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arrivées en Express   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivées en Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: