AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Domaine de Loominëi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Domaine de Loominëi   Sam 24 Juil - 16:01

=>J'arrive des plans reculés

Shiva venait de partir, seule. Ses derniers mots furent bien tristes mais si elle avait besoin de se retrouver seule, la déesse mère pouvait le comprendre. Combien de fois avait elle opéré de cette façon? Estimant ne pas devoir demander de l'aide. Mais la mine attristée de cette nouvelle envlloppe charnelle l'avait poussé au dernier moment à poser une main sur son épaule juste avant la téléportation. Elle avait enlevé son dôme protecteur et laissé Shiva se rendre dans son domaine. Loominëi avait encore du travail et pas qu'un peu. Entre Erinaë à passer voir, Isterïus à qui elle devait des explications, et sa soeur Oracle, par quoi commencer?

Cependant ses cheveux s'agiterent...du vent dans le monde céleste? La déesse leva la tête pour apercevoir une lueur, qui grandissait pour devenir puissante à éblouir plus d'un mortel, et celle ci s'approchait d'elle. Loominëi ne cilla pas, et attendit patiemment que l'entité qui se cachait derrière cette manifestation se présente. Cela ne tarda pas mais les yeux de la jeune femme s'arrondirent. Elle esseya de distinguer des traits derrière l'énergie produite mais en vain par contre la voix même sans les premier mots, si doux, était reconnaissable entre toutes.

*Mère...*

Les paroles qui s'en suivirent furent moins belles. Elle s'en doutait, mais pourquoi sa mère? Franchement elle aurait préféré quelqu'un d'autre pour la mettre en garde contre ses anneries, que celle ci! Elle relata les faits et la jeune déesse soupira...un revers? elles le savaient toutes deux Oracle et elle lorsque l'opération avait été effectuée. Mais elle aurait préféré qu'il soit sur elle...Pas sur Astrune! Décidément elle facilitait le travail de sa fille en faisant passer sa famille avant. Dramatique, quelle honte! Loominëi se sentait décidément bien inapte dans son rôle, et la voix de cet être aimé s'en allait déja

-Non attends, j'ai moi aussi...

Mais elle pouvait toujours courir pour poser des questions, la lumière s'était éteinte en lui annonçant de protéger son coeur. Encore? enfin il y avait une bonne nouvelle non? elle n'était pas seule. Bien. Mais elle voulait en savoir plus sur son père et elle n'avait pas eu le temps...bien sur il n'y aurait peut être eut aucune réponse mais bon.Non, vraiment même sa mère ne la comprenait pas. Si seulement ce pouvait être autrement! elle avait fait ce qui lui semblait juste et ne le regrettait pas. Enfin il fallait compter avec un nouvel ennemi à présent. Et ne pas trainer à le repérer car Yloumna le chercherait aussi sans attendre. Ainsi sans perdre un instant, Loominëi se téléportera dans son propre domaine et envoya un message télépathique à tous les dieux du monde céleste.

**Un nouveau mal est arrivé sur Astrune, et à commencé ses ravages, il ne vient d'aucun de nos mondes mais il nous faut le repérer au plus vite! Sinon Yloumna se servira de lui...**

Voila, elle savait que chacun serait sur ses gardes et communiquerait dés que le félon serait trouvé. Bien sur elle ferait sa part des recherches mais pour le moment il y avait trop à régler dans le monde céleste pour en plus changer de plan et chercher les nouveaux ennemis qu'elle venait de réveiller. franchement...sa mère n'aurait jamais fait de telles erreurs...mais ce n'était pas une erreur que de vouloir changer la destinée de sa soeur, c'était une aide...et un bonheur...mais un bonheur demandait tellement de sacrifice apperemment. Nouveau soupir de la part de Loominëi qui à présent devait trouver Oracle pour lui parler plus clairement de tout cela et ce même si cette dernière devait avoir entendu son message.

**Peux tu me rejoindre de la où tu es ma soeur?**

Ce fut court. Ensuite Loominëi posa ses yeux sur le monde mortel, elle vit des choses qui la blesserent, beaucoup...des gens souffrir, des personnes sauvées, du mal comme du bien, mélangé...elle ne pouvait pas intervenir pour le moment, Elle avait remué suffisamment de choses comme ça...Il n'y avait plus qu'à attendre la jeune femme sans qui elle n'aurait pas su calmer Shiva. Gagner un félon pour ne pas perdre une amie... était ce cher payé? Oracle lui en dirait surement plus pas la peine de remuer ainsi sans cesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Sam 31 Juil - 16:20

Encore une fois, les évènements voguaient dans le sens contraire aux actions de Loominëi... Pourtant, cette dernière n'agissait que par pure bonté d'âme, pourquoi des choses mauvaises se produisaient-elles ensuite ? La grande Déesse du Destin elle même peinait à comprendre tout cela. Après la visite de sa mère depuis longtemps disparue, Loominëi appris que le changement de la Destinée de sa soeur Oracle, avait engendré de nouveaux problèmes... Le code Divin n'avait pourtant pas été bafoué par cette décision, mais si la mère de la Déesse était venue elle même prévenir d'un danger imminent, c'est que ça devait être encore autre chose ! En tout état de cause, Loominëi disposait de trop peu d'éléments pour pouvoir réellement comprendre ce qu'il se tramait... De ce fait, elle pensera que la menace opérera directement sur la terre d'Astrune !

À la suite de cette entrevue, la Déesse du Destin s'en retournera dans son domaine, le coeur empli de culpabilité quant à ce qu'il pourrait advenir... Par contre, jamais elle ne regrettera d'avoir changé la Destinée de sa soeur ! De toute façon, elles pourraient dés lors faire face à ce nouveau danger, ensemble ! Ce fut pour cette raison qu'elle lui demandera de venir la rejoindre, après avoir averti les autres divinités de ce qu'elle venait elle même d'apprendre. Tous devaient être prêt pour faire face à ce mal qui se profilait !

Le temps continuait de s'écouler sur Astrune, et pourtant, Oracle n'était toujours pas là... Loominëi réitérera alors sa demande, mais rien y faisait... C'était le silence total, sa soeur ne répondait même pas à ses appels ! S'interrogeant sur ce qu'elle pouvait faire, la grande Déesse mettra tout en oeuvre pour ne pas se laisser envahir par la crainte qu'elle ne soit repartie... Car dans ce cas présent, plus jamais elles ne se reverraient ! Sa Destinée avait été changée, c'était impossible ! Hélas, Loominëi avait beau hurler le prénom de sa soeur par télépathie, seul du silence lui sera rendu... Elle ne parvenait même plus à la sentir, comme si Oracle s'était volatilisée ! Pourtant, la Déesse du Destin n'abandonnait pas, et continuait de l'appeler, on pouvait même discerner une certaine désespérance dans sa voix... Malheureusement, sa soeur jumelle avait bel et bien disparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 16 Aoû - 1:24

Le message de Loominëi, envoyé par télépathie à tous les dieux du Monde Céleste, venait d’interpeler et de troubler dans le même temps mon esprit. Je ne parvenais à le concevoir ; une personne ou quelque chose ne venant pas de notre monde oserait s’en prendre au peuple d’Astrune. De quoi, de qui s'agissait-il ? Y avait-il un traître parmi nous ? Cela ajouté aux divinités du monde Abyssal qui œuvraient déjà bien assez selon moi pour répandre le chaos... Une multitude de doutes et de questions se bousculaient en moi. La menace qui pesait désormais était donc d’une importance capitale, pour que la grande déesse du Destin en vienne à solliciter notre vigilance et notre appui. De plus, je ressentais dans sa voix le désespoir qui devait profondément l’accabler. Loominëi représentait l’équilibre même de ce monde, une souveraine bienfaitrice pour nous tous. Mais elle était également une précieuse alliée et surtout, une amie chère à mon égard.

Bouleversée, je ne pouvais me contenter de rester dans cette position de simple observatrice. Je décidai d’aller la retrouver afin d’en apprendre d’avantage sur la situation présente, mais aussi lui apporter mon aide. Je me devais de la rassurer afin que la solitude et le désarroi qui devaient l’habiter en ce moment même ne la meurtrissent d’avantage.

Je me téléportai jusqu’au domaine privé de la Déesse du Destin. Le décor de ce lieu divin qui s'offrait à moi s'étalait d'un blanc immaculé vers l'horizon, à l'image de la majestueuse chevelure de Loominëi. Bien qu’elle avait déjà dû sentir ma présence, je lui fis part de mon arrivée lorsque j’atteins l’entrée de son antre sacrée, avant de me diriger vers elle, comme je l’avais remarquée au loin faisant les cent pas.

**Oh grande Loominëi, ton message m’est parvenu, et je viens à toi pour t’apporter l’apaisement que ton cœur mérite, et toute l’assistance qui te sera nécessaire.**

D’autres divinités viendraient surement lui rendre visite, dans une démarche semblable à la mienne, mais sur l’instant nous étions seules. Lorsque je l’eus rejointe je fus saisie par l’expression qu’elle affichait. L’inquiétude et le chagrin définissaient les traits de son visage qui d’habitude lui accordaient un air détendu et plus gai. Devant ce spectacle peu réjouissant, je sentis une déchirure au plus profond de mon être. L’angoisse ou la moindre difficulté qu’éprouvait l’entourage que j’affectionnais avait toujours tendance à provoquer en moi ce sentiment d’impuissance, mêlé à une volonté de réconforter. Je m’adressai alors à elle de ma voix la plus douce et la plus chaleureuse que je fus en mesure de produire.

**Chère amie, je suis là à présent, si ton cœur désire me faire part de n’importe laquelle de tes pensées, d’une chose qui te trouble, ou même me confier une tache qui puisse t’assister d’une quelconque manière, je serais ravie de contribuer à ton bien-être ainsi qu'à celui du peuple d’Astrune.**

De nature discrète, la grande déesse du Destin savait pertinemment que j’étais un puis à secret, qu’elle pouvait s’exprimer librement et en toute quiétude en ma présence. J’étais prête à l’écouter avec la plus grande attention qu’il soit. Encore fallait-il qu’elle en éprouve le besoin… Peut-être allait-elle estimer qu’il n’y avait aucune solution à ses soucis. Mais j’ignorais encore pas mal de choses, qui ne me concernaient peut-être en rien d’ailleurs. Après tout, chacun portait son propre fardeau.

Ce dont j’étais persuadée en revanche, c’était de ma détermination à consoler le cœur aussi généreux que désemparé de mon amie, et à protéger ce monde merveilleux qu’est Astrune. Je fixais intensément Loominëi de mon regard azur, aussi adouci qu’inquiet. Puis dans le respect le plus total, j’attendais sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 23 Aoû - 16:18

Loomineï, toute à son attention sur Oracle ne sentit aucunelent que quelqu'un s'approchait de son dommaine. Non au contraire, elle plongeait son regard sur Astrune tout entière, et pour cause, il n'y avait plus aucune trace d'Oracle. Sa soeur s'était comme volatilisée de ce monde. Il y avait de quoi être inquiete. En effet elle avait changé la destinée de sa soeur, donc normalement elle devait être toujours là...mais y aurait il un rapport avec les paroles de sa mère? Alors Oracle serait où? elle ne pouvait imaginer que le danger vienne d'elle non voila qui était impossible à imaginer. La déesse du destin appela encore et encore mais rien n'y fit. Quelque chose clochait surement encore par sa faute. Elle soupira, se demandant que faire dans pareille situation.

Néanmoins lors de son exploration, son regard s'arreta sur Nandis. Elle remarqua que le temple qui lui était destiné était sur le point de s'effondrer, et d'ailleurs Ishino priait pour obtenir ses faveurs. Malgré les problème céleste qui se jouaient elle ne pouvait pas laisser ses fidèles ainsi! Son visage s'attrista en voyant que même en bas on pouvait lui en vouloir aujourd'hui. Sa main s'étendit et produit un arc de cercle de lumière qu'elle propulsa vers le bas direction Nandis. Ce fut la que Ishino commença à s'illuminer. L'arc de la déesse venait de l'atteindre directement. Grâce à lui et par son intermédiaire, les personnes présentes se retrouverent bientôt téléportée à l'extérieur de la structure qui s'effondrait sur elle même. Tous furent saufs. La déesse parvint à sourire de cette bonne action néanmoins sa soeur et la menace qui les touchaient tous ne quittaient pas ses pensées.

A ce moment là, se produisit une intrusion en plein dans ses reflexions. Une voix...on lui parlait donc par télépathie. Pourquoi? et surtout que faisait cette divinité à la porte de son domaine? Sa voix était audible aussi utiliser ce moyen était bizarre. Elle avait reconnu Azura et se dirigea vers elle à pas lents pendant que celle ci parlait. La manière utilisée, bien que spéciale avait un bon coté, en effet cela l'obligeait à se concentrer et ainsi empécher le reste de hanter son esprit.

-Azura, parle librement mon amie, Ici personne ne viendra nous perturber. Mais par ton action tu as libéré mon esprit. Allons approche.

La voix de la déesse se voulait assurée mais ses yeux trahissaient immanquablement sa tristesse et son inquiétude quant à l'avenir. La déesse mère invita Azura à la suivre et la conduit dans un endroit de son domaine qui ressemblait davantage à une forêt...blanche. en fait noire et blanche pour être précise. Là, Loominëi s'assit contre un tronc d'arbre pret d'un source d'eau qui semblait venir de nul part. Seul le clapotis et les quelques poissons en rappelait la présence. La déesse lunaire, discrete et pourtant fort agréable était aimée de Loominëi sans aucun doute mais elle avait un doute quant à Erinaë et Azura...Ce n'était pas le moment d'être en conflit les uns contre les autres. Si sa mère en personne était venue et si Oracle avait du partir précipitemment, c'était que Astrune entière était menacée. Bien que la déesse ne sache pas pourquoi sa soeur avait disparue elle se forçait à croire que ce fut pour le bien être de la population et qu'elle lui reviendrait. Cependant sa mère avait raison, elle n'était plus seule, et il était temps de s'épauler, de travailler tous ensemble. Sans cela qui sait les boulversements qui découleraient sur ce monde. Il faudrait donc réunir leur semblable, mais pour le moment, elle acceptait le fait de se faire consoler, et apaiser par Azura, quelques instants.

-Bien trop de pensées se melent, mais je sais une chose. Elle regarda Azura dans les yeux, comme scrutant l'intérieur même de la déesse lunaire. C'est qu'il va nous falloir être forts et unis... Nous réconcilier peut être comme je viens de le faire avec Shiva. Sans cela.... sans une confiance absolue les uns envers les autres...elle soupira nous allons perdre.

La tête de la déesse s'était affaisée et ses longs cheveux en couvrait une partie. Avec les forces en présence il ne fallait pas plaisanter. Elle révélait aussi à Azura le changement de Shiva sans quoi aucune réconciliation n'aurait pu avoir lieu, elle évoquait aussi son problème avec Erinaë sans pour autant en parler directement. Ce serait à elles deux de règler cela.

-Si vous trouvez une trace de L'oracle aussi, je serais des plus rassurée...on nous menace de toute part et sa présence m'a évité bien des déboires déja.

Pourquoi ne pas simplement parler du lien les unissant? simplement pour garder une certaine intimité et tromper sa propre angoisse. Elle envia un instant Xiris qui sur Astrune se débrouillait plutôt bien et ne connaissait rien de ce qu'il se passait ici. Soudain Loomineï se rendit compte ne parler que de sa personne et une vague de colère passa sur son visage. C'était si rare qu'elle le fasse! et elle n'aimait pas cela considérant que son statut ne lui conférait pas le droit de parler de ses propres malheurs. Aussi elle regarda Azura à nouveau, un sourire fin mais sincere sur les lèvres.

-Ton coeur à toi est il plus calme? Je me demande moi aussi quelles sont tes pensées, il est bien rare que tu en parles. Mais je suis là, aussi, partageons nos ressentit.

Elle prit la main d'Azura dans la sienne. Elle même s'était étonnée de se confier à la déesse lunaire et elle espérait un retour quelque part car cela indiquait la confiance que chacune possédait. Oracle, sa mère et la menace planant sur le monde se remirent à hanter son esprit et se fut sous une grimace et des yeux inexpressifs qu'elle esseya de les refouler au plus profond de son esprit pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mer 6 Oct - 18:37

Par la réaction de la grande déesse du Destin, je pus constater que je l’avais tirée de ses songes qui ne devaient pas être d’une gaité flamboyante. Elle fut par ailleurs étonnée de la manière dont je m’étais adressée à elle, soit par télépathie. Avec les évènements qui s’annonçaient, je craignais que de mauvaises oreilles n’espionnent les alentours. Mais mon amie me rassura bien vite et m’invita à entrer dans son domaine où je pouvais parler librement. Sa demeure était tout à son image, sobre et resplendissante à la fois. De grands arbres d’un blanc immaculé se dressaient majestueusement sans qu’on puisse en voir leur fin, comme si leurs cimes se fondaient dans les nuages. Cette couleur neutre contrastait avec le noir qui parsemait également cette forêt. Loominëi vint s’adosser contre un tronc, l’air pensive et calme. Pourtant je la savais troublée, rien que par la triste expression qu’affichait encore son visage. Apparemment submergée par un flot d’inquiétudes, c’est ce qu’elle finit par me confier tout en énonçant ce qu’elle attendait de nous tous, divinités du monde Céleste. Me fixant du regard sans aucune hésitation, comme si elle lisait en moi, elle était formelle sur ce dernier point et y était très sensible ; la confiance et la solidarité mutuelle.

Finalement, elle baissa la tête et continua la conversation en évoquant d’autres sujets avec chacun leur importance. Elle m’annonça de récents évènements plus positifs, tel que le changement d’attitude de Shiva dont les dégâts sur Astrune avaient commencé à prendre de l’ampleur. Ceci avait permis une réconciliation raisonnable, apaisant la colère de la déesse des glaces.

-Je suis soulagée que vous ayez pu Shiva et toi retrouver une entente plus cordiale, lui dis-je.

Malheureusement je ne pus être aussi enthousiaste lorsqu’elle me parla de l’Oracle. Je n’avais aucune information à son propos, ni ne savais où elle se trouvait actuellement.

-Je me sens désolée de ne pouvoir t’aider concernant cela... Si j’ai des nouvelles concernant l’Oracle je t’en informerai immédiatement, sois en sure.

De nouveau Loominëi replongea dans le monde immatériel qu'étaient les pensées. Puis comme une rêverie qui s’arrêterait, elle se ressaisit et s’empressa de détourner la conversation à mon intention. Je n'insistais pas et l'écoutais. Durant notre entretien, elle aborda ma relation avec Erinaë, de façon implicite mais que je compris tout de même... La déesse des elfes était une divinité que j’appréciais, sage et toujours de bons conseils, devant qui je m’effaçais en général, préférant la laisser parler. Cependant nous étions toutes les deux proches de Loominëi, et de par mon initiative d’accourir ainsi à son domaine pour m’adresser directement à la déesse mère, je redoutais une pointe de jalousie par la suite… Il était vrai qu’Erinaë et moi-même entrions, parfois même inconsciemment, dans une certaine compétition très discrète, respectivement à nos caractères.

J’hésitais, légèrement attristée à cette pensée. Mais cette notion de confiance absolue, et l’ouverture dont avait fait preuve mon amie envers moi, me rendait désireuse de me confier à mon tour. Chose qu’elle m’invita à faire de sa voix rassurante malgré tout. Comme si elle refoulait tout en elle, elle vaint saisir ma main, que je serrais avec douceur, pour lui démontrer ma présence et mon soutien.

-Je suis inquiète sur la menace qui pèse sur nous. Je crains le malheur que peuvent encourir les habitants d’Astrune… Alors imaginer une trahison parmi nous… Cette pensée est insoutenable…

En parlant à Loominëi, l'apaisement succéda à l'appréhension. Je devais admettre qu'avoir une personne chère à nos yeux à qui parler permettait d’évacuer et de se sentir moins tourmenté :

-Merci grande déesse du Destin, j’ai le cœur plus léger désormais. Par ailleurs, j’irai de mon côté parler à Erinaë afin d’être sure que tout se passe au mieux entre nous. Tu as raison la communication est primordiale, lui dis-je d’un sourire timide mais sincère.

Je restais ainsi un instant, conversant avec ma précieuse et tendre amie, dans cet environnement empli de quiétude, sachant que nos esprits et les évènements extérieurs ne l'étaient aucunement... Mais je savais une chose, je resterais fidèle à mon âme et conscience et appliquerais la volonté de Loominëi, bien décidée à maintenir la sincérité et l'entraide dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mar 19 Oct - 8:10

La déesse était visiblement troublée par les récents évènements qui s'étaient succédés en très peu de temps. La crainte de perdre le contrôle et de voir une menace sur le fragile équilibre de Astrune avait été pour le moins très présent dans l'esprit de Loominëi. Chaque décisions avaient des répercussions importantes, et il fallait être très prudent.

La déesse du destin avait faillit en faire les frais plus d'une fois. Les récents évènements avec Shiva étaient sans doute un nouvel avertissement. Le danger n'était pas uniquement présent à l'extérieur, mais il pouvait également venir de l'intérieur. A tout moment, ce monde créer avec les plus nobles sentiments pouvait disparaître suite à une décision hâtive ou sans en avoir préalablement vérifier tout les tenants et aboutissements. Il était vitale de garder une parfaite harmonie entre les différents dieux et déesses qui veillaient à l'épanouissement de cette si belle création de la vie.

Oracle, sa chère sœur avait disparu, elle aurait pourtant souhaité pouvoir lui poser tant d'autres questions, favoriser cette relation unique entre sœurs. C'était précisément Oracle qui leur avait évité à tous une nouvelle catastrophe. Sans la clairvoyance et la sagesse de sa sœur, la déesse du destin n'aurait pas été en mesure de comprendre Shiva et la raison de sa colère. Les tempêtes de neiges auraient pu continuer, réveillant la curiosité des abysses qui attendait la moindre occasion pour saisir une opportunité déterminante et ainsi assouvir une possible vengeance.

Azura était fidèle à elle même, d'une grande délicatesse elle avait cette faculté de percevoir les sentiments des autres. Pourtant, Loominëi était à nouveau inquiète. En effet, elle n'était pas étrangère à la récente tension entre Azura et Erinaë. Elle refusait de voir un nouveau conflit grandir et s'envenimer. Du moins, il était difficile d'en vouloir aux deux déesses qui lui étaient fidèles et étaient prêtes à tout pour l'épauler dans les moments les plus difficiles. Quoi qu'il en soit, et même si tout ceci était le fruit des plus nobles sentiments, cela ne devait en rien favoriser des différents et mettre en péril une bonne relation. Au fond de son cœur, Loominëi savait qu'elle pouvait compter sur Azura, et en effet, celle-ci ne manqua pas de la rassurer. Elle lui fit part de son intention de discuter avec Erinaë. Loominëi sourit comme pour témoigner son soulagement. D'un naturel qui lui était propre, elle rassura Azura qui était inquiète quant au devenir des habitants de Astrune. La déesse contempla le paysage qui s'étendait à perte de vue.

- Azura, mon amie. Sache que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que nos enfants qui arpentent Astrune ne soit pas en danger. Il nous faut être solidaire dans ces moments difficiles. C'est le plus important. Comment pouvons-nous offrir un tel monde si notre propre quotidien est jalonné de difficultés. N'ayons pas peur de prendre du recul et de nous poser les bonnes questions. J'ai été aveugle mon amie, un simple manque de compréhension aurait pu causer notre perte.

La déesse du destin fit part de son ressenti avec grandes convictions, elle avait appris une grande leçon suite aux évènements avec Shiva. Il ne fallait en rien répéter ces erreurs. A présent, il fallait avancer et être prudent car au fond de son cœur, Loominëi le sentait, une menace persistait. Mais, positive et souriante elle savait qu'elle n'était pas seule et pourrait compter sur l'aide de précieuses personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Dim 31 Oct - 19:46


Après avoir été renvoyée par l'Oracle, Erinaë attendra patiemment dans le domaine de la Déesse des Fées, Lourina... Elle était inquiète pour Loominëi, mais la savait suffisamment forte pour affronter ce qu'il l'attendait, soit, la fureur de Shiva ! De son côté, la Divinité des Elfes observait d'un oeil avisé, la forêt de Lalwende... Un carnage s'y était produit, et plusieurs de ses protégés y avaient perdu la vie. Les Vampires avaient une fois de plus répandu le sang sur ces terres anciennes ! Erinaë était en colère, mais elle ne pouvait malheureusement rien faire... et pour cause, il s'agissait là d'une guerre des peuples, or, les Dieux n'avaient pas à s'en mêler au sens propre du terme... Apporter un soutien spirituel était la seule carte que la Déesse pouvait jouer en ce moment. Heureusement, sa lignée n'était pas sans ressource, et la reine saura probablement quoi faire pour palier à ce problème.

Lourina faisait de même envers ses créations qu'étaient les Fées, à la seule différence, c'était que pour elle tout semblait bien aller. Par contre, en ce qui concernait Xiris, Erinaë ne pouvait que lui porter un grand respect... Son choix d'affronter son erreur pied à terre, était vraiment stupéfiant ! Jamais un Dieu n'avait encore agi de la sorte... Bien sûr, le danger n'en était pas moins grand, car si elle venait à en perdre la vie, un chaos sans précédent s'en suivrait ! Loominëi était bien consciente de cela, c'était aussi pour cette raison qu'elle veillait du mieux qu'elle pouvait sur sa consoeur Céleste. Hélas, c'était aussi à cause de tous ces enchaînements que la grande Déesse du Destin devenait hésitante... ce qu'il faisait qu'elle perdait peu à peu la confiance qu'elle avait en elle, ainsi que celle des autres Divinités... Le Dieux Abyssaux se préparaient sans doute à recouvrir Astrune de leur manteau ténébreux, chose évidente, puisque le monde Céleste faiblissait à vu d'oeil !

Erinaë craignait le pire, mais elle était prête à se battre pour que la paix puisse de nouveau régner en ce monde ! Ainsi, quand l'aube se mit à baigner Astrune de sa douce lumière, la Déesse Elfique se mit en tête d'aller parlementer avec Loominëi, afin de mettre certaines choses au point. La menace de Shiva à présent écarté, tous pouvaient désormais s'afférer à leur tâche habituelle. Malheureusement, le Destin en avait décidé autrement, car voici qu'une nouvelle vint bouleverser l'entièreté du monde Céleste ! Cela se fit par le biais d'un message télépathique venant de Loominëi elle même... À savoir que cette dernière annonçait qu'une nouvelle menace avait pris place sur Astrune, mais qu'il était pour le moment impossible de la définir !

- Et bien... Nous qui commencions à nous ennuyer... Marmonnera la Déesse lassés de tout ce mal.

Les ennuis n'arrivaient jamais seuls disait-on ? Mais là il était question de catastrophes ! Il fallait colmater la brèche et vite ! Raison de plus pour Erinaë d'aller voir Loominëi directement dans son domaine, et ce, tout en espérant que nul autre ne s'y trouvait déjà. Bien sûr, la Déesse Elfique prit tout de même le temps d'expliquer à Lourina, ce qu'elle allait faire... Puis, dans l'instant qui suivit ses dires, elle disparut !

À peine arrivée, Erinaë sentit immédiatement l'aura de la Déesse Lunaire... Mais que faisait-elle là ? Enfin bon, le moment était peut être mal choisi pour laisser place aux chamailleries, ainsi... La Divinité des Elfes s'avancera sans mot dire, en direction de Loominëi et Azura. Peu lui importait si elle dérangeait leurs échanges, mais il fallait qu'elle en sache un peu plus... Puis d'ailleurs, que c'était-il passé avec Oracle, lui avait-elle révélé des informations essentielles ou non ? Beaucoup trop de zones d'ombre au gout de Erinaë ! Il était donc légitime qu'elle demande à Loominëi de faire la lumière sur tous ces faits...

- Pardonnez mon interruption fortuite Loominëi, mais j'aimerais en savoir un peu plus... Comme par exemple, d'où tenez-vous ces informations ? Et à quel genre de mal pensez-vous ? Demandera t-elle d'une voix douce, mais déterminée à la fois.

Erinaë ne voulait pas se montrer indiscrète, et surtout pas devant Azura... D'ailleurs, la Déesse Lunaire s'en retrouvait complètement ignorée par la Divinité des Elfes ! La question que Erinaë s'était bien garder de poser en cette présence, était de savoir ce que Oracle avait pu dire, ou bien révéler à Loominëi. Mais pour l'heure, il fallait déjà instaurer le dialogue, car il se pouvait que sous peu, d'autre Dieux ne les rejoignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Sam 6 Nov - 18:21

J’avais pris la résolution de parler à Erinae après mon entretien avec la grande déesse du Destin, qui semblait quelques peu soulagée de mes dires. Elle ne manqua pas de me rappeler l’importance de la solidarité entre divinités en ces temps pénibles. Les évènements qu’elle avait enduré avec le comportement de Shiva avait agi comme une prise de conscience chez mon amie, et invitait chacun à prendre du recul pour mieux se concentrer sur plus primordial, l’entraide et le bien-être d’Astrune. Heureusement je la suivais parfaitement dans cette optique et elle savait parfaitement qu’elle pouvait compter sur mon soutien et celui des autres. Cependant, je me demandais si Loominëi avait plus d’informations concernant la menace qui pesait sur nous tous. Mais je ne voulais ni l’importuner ni remuer ses inquiétudes. Après quelques minutes d’hésitations, je plongeais mon regard dans le sien, la regardant avec toute la compassion de mon âme et finis par lui poser timidement la question fatidique :

-Chère amie, je m’excuse d’avance de t’ennuyer avec des propos si peu délicat mais… Saurais-tu plus précisément la nature ou la provenance de ce « fléau » contre lequel on t’a mise en garde ? Ne t’a-t-on pas guidée un peu plus à ce sujet ?

Il me semblait indispensable d’en savoir plus afin de mieux gérer la situation tous ensembles et pouvoir l’appuyer et la soutenir au mieux. Car même si Loominëi possédait sans aucun doute une grande force intérieure qui la rendait digne de son rang, de nous tous elle était celle qui avait le plus de responsabilités et elle n’en restait pas moins un être sensible avec ses faiblesses. J’attendais donc patiemment sa réponse, désireuse de respecter la pudeur et le cœur de mon amie. Un silence s’installa peu à peu et le temps s’écoulait ici différemment et tranquillement au rythme de ruissellement paisible de la rivière du domaine de la déesse.

Quelques instants plus tard, une présence s’ajouta à la nôtre. Dans de telles circonstances cela était tout à fait prévisible et légitime, et je m’attendais à ce que d’autres divinités nous rejoignent encore un peu après. Pour l’heure il s’agissait d’Erinae. Même si nous n’étions pas en très bonnes entente, je trouvais nécessaire de profiter de la situation pour lui parler éventuellement de lien et de solidarité dès que le moment serait plus opportun. Mais la déesse des elfes ne me facilitait pas les choses… Elle ne me dérangeait aucunement, bien au contraire un réconfort en plus pour Loominëi était bien venu. Mais comme souvent, elle ne m'estimait pas comme étant de la meilleure compagnie. Elle s’avança vers nous et s’adressa directement à Loominëi pour entamer la conversation sans même prêter attention à ma personne.

*Toujours aussi fidèle à elle-même… J’espère pouvoir lui parler après tout cela pour enfin régler nos petits différents, chose crucial dans une telle période de troubles.*

Heureusement je ne lui en tins pas rigueur, elle était restée tout à fait polie et ne m’avait lancé aucune taquinerie, sans doute consciente elle aussi que ce n’était ni l’endroit ni le moment. J’optais alors pour un simple statut d’observatrice et écouter ce qui allait se dire sans intervenir, sauf si on requérait mon avis. Trop discrète, j’estimais avoir déjà écoulé mon temps de parole envers la déesse du Destin et avais pu poser mes questions. Je restais donc en retrait et gardais le silence afin de laisser la possibilité à Erinae de poser les siennes. Ce qu’elle fit résolument et cela était tout à fait compréhensible. Et il se trouvait que la déesse avait les mêmes interrogations que moi. Le dialogue avait été instauré, Loominëi seule pouvait désormais décider des réponses qu’elle fournirait ou non, et nous guider dans l’attitude à adopter, même si nous avions déjà compris que le mot « solidaire » était plus que jamais une notion clef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mer 10 Nov - 20:11

Loominëi était pensive. L'espace d'un instant, la déesse du destin détourna le regard d'Azura et fixa longuement une vasque au contenant vide. La nature avait pris ses droits et déjà la mousse garnissait l'ensemble de l'œuvre. La déesse du destin fit quelques pas et saisit une jar qu'elle plongea dans le lac le plus proche. Elle déversa le contenu de celle-ci dans la vasque et se posa un instant. Le regard fixé sur l'eau parfaitement immobile, la déesse était en pleine concentration. Il fallait absolument cesser de fomenter de nouvelles idées et se concentrer sur les acquis . En effet, tout ce flot d'évènements méritait qu'on s'y intéresse plus longuement. Les échanges avec sa sœur Oracle, le différend avec Shiva. Tout évènements devaient être rappelés et réévalués afin d'en obtenir les clés qui pourraient aider le monde céleste à se préparer à la menace qui gagnait en intensité.

Durant tout ce temps, Azura ne dit pas un mot comprenant parfaitement la tâche de la déesse, elle l'observait avec attention sans troubler sa quiétude. Lorsque Loominëi mit fin à son office, elle se tourna vers Azura et lui sourit. Celle-ci lui posa la fameuse question. Somme toute, légitime. Les dieux et déesses n'étaient pas étranger aux inquiétudes de la déesse du destin et bientôt, il serait très probable que ces derniers se succéderaient pour avoir de plus amples informations. Loominëi se dit qu'elle pouvait aisément se confier à Azura et ainsi débuter son récit, au fond elle aurait tout le loisir de répondre aux autres divinités plus tard. Azura méritait cette réponse et elle était dans son droit de l'exprimer. Loominëi débuta son explication lorsque soudain, une voix familière caressa l'oreille de la déesse du destin. Erinaë la déesse elfique venait d'apparaître dans son domaine troublant ainsi le début de conversation entre Azura et la déesse du destin. Loominëi posa son regard sur la déesse elfique qui fit part d'interrogations quant au mal qui menaçait le fragile équilibre de Astrune sans prendre la peine de saluer la déesse de la lune. Loominëi fut passablement déçue de ce comportement. Il faudrait sans doute convier les deux déesses à une discussion afin de mettre au clair cette tension. Le moment n'était pas aux disputes. La déesse du destin était suffisamment inquiète ainsi, un nouveau conflit interne n'arrangerait rien et envenimerait la situation déjà bien chaotique.

La déesse du destin ne répondit pas de suite, prenant le soin de choisir ses mots. Il était inutile d'affoler inutilement le monde céleste. La vérité serait entendue mais il serait plus prudent d'être avenant avec les mots utilisés. Dieux et déesses ne se contenteraient pas de paroles brumeuses, ils attendaient tous de sa part du concret et des réponses claires et avisées.

- Bienvenue Erinaë, prenez donc place je vous prie.

La déesse du destin d'un geste de la main invita les deux déesses à se rapprocher, enfin Loominëi prit la parole.

- Erinaë, vos questions trouveront réponses je vous le certifie. Mais sachez ceci. Je pense qu'il serait plus constructif de faire appel à toutes les divinités. Cela nous concerne tous, cela concerne Astrune et son fragile équilibre. Durant mes entretiens avec l'Oracle ainsi que nos nombreuses tentatives pour résonner Shiva et comprendre les tenants de ces évènements, nous avons été aveuglé. Oui, toute notre concentration sur cette affaire a détourné notre attention et j'ai bien peur que ce laps de temps aussi court fut il a pu être considéré comme un avantage par nos ennemis. Oui, mes chères amies, pendant que le berger surveille ses chèvres, comment peut-il s'assurer que des malandrins ne pillent guère sa maison. Des décisions et des mouvements de la part des abysses ont sans doutes pu être réalisés lorsque nous avions notre attention portée ailleurs.

Loomineï marqua une pose observant les deux déesses, elle sourit de tout son âme et poursuivit. La déesse du destin perdait rarement le sourire, même lorsque la situation semblait perdue, la déesse était positive et souriante. Cela était bien plus constructif et surtout apaisait toutes tensions.

- Je suis convaincue que dés lors, ils sont en mouvement prêts à frapper, nous devrons rester sur nos gardes. J'ai bien peur que nos chers enfants s'en voit rapidement troublé. Mes chers amies, je vous invite à discuter. Très bientôt, je convoquerai une assemblée. Toutes les réponses vous seront communiquées et ensemble nous aviserons de la façon dont il faut gérer cette situations. Je vous souhaite paix et amour.

Loominëi marqua la fin de la discussion, préférant se retirer et laisser tout le loisir aux deux déesses pour s'expliquer. Il était inutile de débuter une assemblée sur une tension entre deux déesses. Cette situation débloquée, Loominëi aurait tout le loisir de réunir les dieux afin d'agir pour le bien d'Astrune et de ses chers habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Jeu 9 Déc - 7:34


Le domaine appartenant à la grande Déesse du Destin était toujours aussi chaleureux, et ce, même en dépit de son humeur... Pourtant, Erinaë espérait quelques éclaircissements de la part de Loominëi, à savoir que ses questions n'avaient été formulées que dans cet unique but... Hélas, son amie n'était pas enclin à lui fournir le moindre élément qui pourrait lui être utile, afin de contrecarrer ce nouveau mal ! À la place, la Déesse du Destin se contenta de parler sous forme de métaphore, qui, il fallait bien l'avouer, ne menait nul part ! Bien entendu, Erinaë ne lui en tenait aucunement rigueur, Oracle avait disparu, et une fois de plus... tout reposait sur elle. Cependant, ce n'était pas du tout le moment de se relâcher, surtout pas quand une armée de problèmes se décidait à charger ! La divinité Elfique était prête à lui fournir tout son soutien, mais si Loominëi n'en avait cure, alors jamais ils ne gagneront cette guerre ! L'éternel combat entre le bien et le mal ne devait en aucun cas être pris à la légère...

- Loominëi ! Répondra soudainement Erinaë en imposant sa main sur son épaule. Ce n'est pas dans "très bientôt" qu'il faudra rassembler tous les Dieux et Déesses du monde Céleste, mais tout de suite ! Vous le dites vous même, le mal a déjà commencer son travail... Alors le temps n'est plus à l'attente, vous ne croyez pas ?

La Déesse Elfique venait de parler sur un ton relativement sec, ce qui était très rare chez elle, surtout envers Loominëi... Cependant, il fallait bien faire avancer les choses ! Astrune n'en demeurait pas moins un monde fragile, sans oublier les derniers évènements qui avaient pu s'y perpétrer... Malheureusement, il semblerait que la Déesse du Destin avait oubliée qu'elle n'était pas seule à veiller sur ce monde, car pendant qu'elle réglait son différent avec Shiva, qui observait Astrune d'un oeil avisé ? Toutes les autres divinités bien sûr, Erinaë comprise ! Ce fut pour cela qu'elle se sentit quelque peu insultée par Loominëi lorsqu'elle lui annonça qu'elle les invitait à parlementer... En quoi discuter avec Azura arrangerait le problème présent ?

- N'oubliez pas que nous sommes là, que nous vivons en unité... Ce qui fait que votre problème devient obligatoirement le nôtre ! Loominëi, c'est là tout ce qui compte pour moi, vous épauler en tout temps. Mais si vous voulez que l'on fasse quelque chose, il faut nous en parler... sans attendre. Marquant une courte pause, Erinaë se positionna de façon à pouvoir regarder les deux Déesses présentes. Par exemple, on pourrait chercher Oracle, savoir ce qui a bien pu lui arriver... Qu'en dites-vous ?

C'était effectivement une piste à exploiter, et certainement bien plus utile que de perdre un temps précieux à discuter avec Azura. Loominëi devait se rendre à l'évidence pour ce qui était de l'action, mais il fallait avant tout, trouver le plus rapidement possible des solutions...


- Bonjour bonjour ! S'écriera soudainement Lourina, alors qu'elle venait d’apparaître. Pardonnez moi toutes les trois, mais je commençais à me sentir en mal d'affection... Enfin, ce n'est que la première raison, car la seconde est bien moins plaisante je le crains... Terminera t-elle en affichant une mine des plus tristes.

Pendant que Loominëi, Azura et Erinaë se concertaient, Lourina avait eu tout le temps de voir ce qu'il venait de se passer sur Astrune... Bien entendu, sa nature Féerique donnait toujours un semblant de cataclysme lorsqu'elle devait annoncer quelque chose qu'elle jugeait de néfaste, or, il se trouvait que cette fois-ci, elle n'exagérait pas les faits. Cependant, elle ne parlera que si on lui en donnait la permission, c'était son âme d'enfant qui voulait ça...

- Pardon si je vous ai dérangé... Ajoutera t-elle timidement, alors que son visage prenait de légères teintes rosées.

C'était dans ces instants que l'on remarquait que les Fées avaient été faites à l'image de leur Déesse. Malheureusement, aucune des trois Divinités ne semblaient de très bonne humeur... Peut-être en savaient-elles davantage que ce que Lourina allait leur dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Dim 2 Jan - 15:03

La peur, la culpabilité, l'angoisse, voila des sentiments qui se mêlaient dans l'esprit de la déesse du destin qui n'avait plus vraiment confiance en elle. Les erreurs répétées lui laissaient penser qu'elle n'était pas à même de la tâche qui lui avait été confiée. Et la réaction d'Erinaë la troubla au plus haut point. Comment? tout de suite? Mais les tensions entre les déesses, et les explications pour....Non. La jeune femme réalisa alors que dans les temps difficiles, chacun mettait ses réserves et rancunes de coté, pour faire face tous ensemble aux menaces. Ce serait plus tard que les conversations auraient lieu. Pour le moment Astrune et donc ce nouveau mal était la priorité. La déesse elfique venait de remettre de l'ordre dans le fouillis qu'était les pensées de Loominëi, qui hocha lentement la tête, trop perturbée pour ajouter quoi que ce soit, lorsque Lourina douce enfant céleste et si adorable amie de Xiris apparue.

Un sourire naquit inévitablement sur les lèvres de la déesse du destin qui retrouvait en Lourina, la fraicheur et la pureté des plus jeunes. Cependant son discours ne fut pas des plus joyeux. Même si elle parvint à faire retrouver une partie de sa positivité à Loominëi. Ces femmes, déesses et amies, lui prouvaient encore une fois que sans elles...elle aurait déjà sombrer depuis longtemps. Ils étaient une communauté unie, et ce que sa mère avait annoncé et qui sévissait déjà, devait être connu et étudier par tous. La déesse du destin prit une grande inspiration et fit un pas en avant de façon à se trouver proches de ses congénères et plus particulièrement de la dernière arrivée.

Lourina, Vous ne dérangez aucunement, quant à votre raison je pense en connaître la cause. Mais il nous faut nous réunir tous pour en discuter. C'est très sérieux et, ajouta t'elle en se tournant vers Erinaë, il est plus que temps de s'en occuper.

Sur un geste de la main de la jeune femme, des fauteuils immaculés firent leur apparition, en cercle, dans le domaine de Loominëi. Puis Elle informa télépathique ment tous les dieux non présents de venir au plus vite, pour une réunion d'urgence. Elle retrouvait son aplomb. Se battre pour leur créations, ces humains qui leur ressemblaient tant, ainsi que pour Xiris toujours quelque part sur Astrune, était une motivation sans borne. Il suffisait de la retrouver et de garder confiance en soi et aux autres. Dans un sourire, alors que chacun arrivait, Loominëi songeait que sa mère avait raison. Elle n'était pas seule et avait de quoi protéger son coeur qui serait encore mit à rude épreuve. Ayant invité chacun à prendre place, la déesse décida d'un bref résumé de la situation afin de remettre la situation dans son contexte.

-Pardon de ces convocations à la suite mais nous avons une menace importante à déceler. Pause, le temps de mettre de l'ordre dans ces paroles futures. Pour comprendre il vous faut savoir que durant mon entretien avec Shiva, l'Oracle, a disparu d'Astrune ce qui ne devait pas arrivé normalement. Ensuite j'ai été informée d'un nouveau mal qui pointe et ravage déjà Astrune. Il s'agit la de vieux démons, et celui qui les dirige est déja passé à l'action. Nous nous devons de lui mettre la main dessus avant les abysses! Nous savons tous ce qui arriverait dans ce cas. Les yeux de Loominëi passèrent dans tous les regards présents. Nous avons deux tâches qui ne peuvent attendre. Retrouver l'Oracle qui pourra nous épauler, et enrayer cette nouvelle menace.

Enfin, elle se tut. Les questions et suggestions ou autres pouvaient suivre à présent. La jeune femme se concentrait davantage sur ce qu'elle avait fait et les conséquences de son acte, devait elle tout dire ou non?...ne le sachant pas elle même elle décida d'attendre. La place était à l'action. Encore fallait il savoir comment ils allaient s'y prendre tous ensemble. Loominëi avait retrouvé sa positivité et sa détermination décidée à ne rien laisser au hasard et quitte à faire des erreurs, les combler au plus vite, afin d'éviter le moindre dégât. Et si tout ne pouvait être sauvé... Elle verrait ça plus tard. Prête à écouter n'importe quel commentaire, elle laissa la place au silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 3 Jan - 19:48

La grande déesse du Destin restait vague concernant les évènements qui se passaient et ce fameux fléau qui menaçait Astrune. Elle semblait préférer attendre la présence de tous les dieux pour évoquer plus en détail le sujet. Pour l’heure elle se mit un peu à distance et invita Erinaë et moi à nous mettre à notre aise, pour pouvoir régler calmement nos différents. Mais la déesse elfique ne semblait pas encline à discuter pour le moment, ce qui m’attrista quelques peu, surtout lorsqu’elle s’adressa d’un ton sec à Loominëi pour lui rappeler l’urgence de la situation et la nécessité d’être concret et d’agir de suite. Néanmoins elle n’avait pas tort, encore une fois Erinaë, malgré son manque de délicatesse sur l’instant, avait visé juste et soulevé un point important. Nous étions tous concernés et c’était ensemble qu’il fallait agir. Réunir les divinités célestes était une bonne idée et la proposition de partir à la recherche d’Oracle était intelligente également, son aide nous serait précieuse. Mais avant il nous fallait en savoir plus et j’attendais patiemment la suite des évènements.

Je restais en retrait et laissait la déesse elfique continuer ses dires plus que perspicaces quand une voix enfantine se fit entendre. Je la reconnue immédiatement, il s’agissait de Lourina qui malgré sa jovialité, affichait une tristesse qui me fit mal au cœur. De plus, la raison de sa visite n’était pas des plus réjouissantes et il n’y avait pas besoin d’être surdoué pour comprendre la gravité des faits. Faute de trouver les mots justes pour la réconforter ou lui expliquer ce que je ressentais, j’adressai à la déesse des fées un sourire des plus sincères ; amplement suffisant pour qu’elle comprenne qu’elle ne dérangeait personne et que nous étions déjà au courant que des évènements graves se produisaient sur Astrune.

Cependant derrière la peur les doutes et les incertitudes de chacun, la présence de Lourina apporta un nouveau souffle dans nos esprits. Je pus aisément remarquer le sourire qui se dessina sur le visage de Loominëi et le changement de son expression qui s’opéra, comme si elle venait de réaliser l’essentiel. Et l’attitude qu’elle adopta ensuite confirma mes pensées. Plus déterminée que jamais, elle prit la décision de réunir tout le monde et d’agir en conséquence des dires de chacun. J’aimais ce côté de la déesse du Destin ; malgré ses ressentis et ses craintes, elle savait écouter et prendre en compte nos avis, preuve de l’importance qu’elle accordait à chacun. C’était dans ses instants là qu’elle démontrait définitivement sa valeur et savait se montrer efficace.

Aussitôt dit, aussitôt les choses furent mises à exécution ! Elle convoqua par télépathie le reste du monde Céleste. Je me retrouvais bientôt assise sur un fauteuil d’un blanc immaculé à l’image de notre déesse mère. Là j’écoutais attentivement ce qui allait se dire et je trouvais des réponses à mes interrogations qui étaient les mêmes qu’Erinaë, et sûrement celles des autres également. Là j’appris qu’Oracle avait disparu pendant que Loominëi s’était entretenue avec Shiva, et qu’une personne mal intentionnée manipulait le mal et des démons pour sévir sur Astrune et y mettre le chaos. Les objectifs étaient donc simples ; comme Loominëi venait de l’énoncer, il fallait retrouver Oracle, sa vie et son aide seraient plus que précieuse, et arrêter cette menace. Et tout cela avant que les Abysses ne s’en chargent sinon il était évident que la fin d’Astrune, du monde Céleste et de ses habitants serait imminente.

*Si nous savions de qui il s’agissait il serait tellement plus aisé d’agir… Mais ensemble tout est possible…*

Une fois qu’elle eut fini de parler, Loominëi garda le silence pour laisser place aux réflexions et aux propositions éventuelles. J’étais restée en retrait depuis l’arrivée d’Erinaë qui avait su se montrer perspicace et directe, mais là il me semblait nécessaire que je donne mon avis malgré ma discrétion habituelle. Je sentais bien qu’elle avait besoin de l’avis de chacun. La déesse du Destin avait tout mis en œuvre pour nous réunir, nous expliquer la situation et les objectifs à atteindre pour préserver ce monde et tout ce qui nous étaient cher. C’était maintenant à nous de l’épauler et de trouver des solutions. Chaque dieu et déesse avait son domaine, ses pouvoirs, sa personnalité et ses spécialités. Mais surtout, chacun disposait d’une puissante aura et d’un instinct différent. Si Loominëi, aussi puissante qu’elle soit, n’avait pas été en mesure de trouver sa sœur, peut-être qu’en unissant nos pouvoirs, instincts et forces d’esprit nous aboutirions à un résultat plus concluant. Puisque sans Oracle, nous avancions à l’aveuglette dans ce combat et que son soutien nous aiderait plus que jamais. J’attendis un court instant que chacun puisse assimiler tout ce qui venait d’être dit et d’une voix timide mais certaine de ce que j’allais dire je m’adressai à tout le monde :

-Merci Loominëi de nous avoir informés, ensemble nous y arriverons. Dis-je d’abord pour lui montrer mon appui. Puis je tentai patiemment de proposer une solution. Pour réfréner la menace, l’aide d’Oracle semble d’après tes dires, cruciale. Puis rester unis et la retrouver. Pourquoi ne pas profiter du fait que tu nous as tous réunis ? Si nous ne savons pas où se trouve Oracle, et que tu ignores ou elle se trouve, n’y a-t-il pas un moyen d’unir nos puissances pour essayer de la localiser ?

Sur ces paroles, je me tus et restai silencieuse. J’avais donné ma contribution à cet entretien, mais je n’étais pas seule. Je préférais rester à nouveau en retrait et laisser les autres s’exprimer et réagir éventuellement à ma proposition. J’estimais en effet que si chacun donnait un avis ou une idée, cela aiderait Loominëi et nous trouverions un moyen de combattre cette menace et de rétablir la plénitude sur Astrune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mar 18 Jan - 21:27


Craignant que sa venue subite ne dérange les divinités qu'elle accostait, Lourina présenta ses excuses avant même de dire ce qui la menait en ces lieux... Mais curieusement, Loominëi se fia uniquement à ce qu'elle pensait savoir, plutôt que de lui laisser la parole. Surprise, la Déesse Féérique confia à la grande maîtresse du Destin, un regard qui en disait long sur ses inquiétudes... Malheureusement, la situation faisait que les décisions devaient rapidement s'enchaîner ! Ce fut pour cela que Loominëi prit toutes les mesures nécessaires, afin de convier l'ensemble des Dieux dans l'instant présent. Faisant preuve d'une soumission sans pareil, Lourina prit place sur l'un des fauteuils érigé par la Déesse immaculée. Tout le contraire de Erinaë, qui elle regardait et écoutait Azura sans même l'interrompre... La divinité des Fées ne savait pas pourquoi il y avait des tensions entre les déesses Elfique et Lunaire, mais pour l'heure, tout cela semblait avoir été mis de côté. Ce qui était heureux, car voilà qu'un bon nombre de Dieux venaient à leur tour de faire leur apparition au sein même du domaine de Loominëi, et au grand étonnement de Lourina, Shiva faisait partie de l'assemblée...

-*Shiva ? J'espère qu'elle n'est pas venue pour nous faire vivre d'autres frayeurs...* Songea t-elle en baissant les yeux.

La divinité des Fées préférait garder ses impressions pour elle, de cette façon, elle ne risquait pas d'ouvrir la porte à davantage de troubles... Puis, quand tout le monde fut installé, Erinaë qui elle était toujours debout, emboîta les dires de Azura avec un soupçon de fermeté.


- En ce qui me concerne je suis d'accord avec la proposition d'Azura. Dit-elle en s'adressant à chacune des divinités présentes. Oracle semble être une pièce essentielle à ce casse-tête, donc je pense que sa disparition n'est pas dû au fruit du hasard ! Mais la question est, par où commencer ? Termina la Déesse en imposant son pouce et index sur son menton.

Il n'était pas difficile de formuler des idées, mais pour ce qui était de les mettre en application, c'était une autre paire de manches... Fort heureusement, la réunion devrait normalement pallier à ce problème. Et pour cause, un Dieu n'était pas le genre d'être à se laisser submerger par la difficulté, alors toute une colonie... ce n'était même pas la peine d'y penser !


La neutralité avait parfaitement sa place au sein de cette assemblée, or, il se trouvait que cette dernière résidait en la personne de Hithar ! Un Dieu assez froid par nature, mais très utile à ses heures, puisque celui-ci était le plus à même de proposer des solutions qui n'auraient jamais traverser l'esprit des autres Divinités, y comprit celui de Loominëi... Ce fut pour cela que ce dernier se leva juste après avoir entendu Erinaë.

- Chercher Oracle ? Reprit-il de sa voix rauque. Veuillez me pardonner, mais il s'agit là d'une divinité que nous ne connaissons guère ! Sauf vous, Loominëi. Annonça t-il en se tournant en direction de cette dernière. C'est pour cette raison que l'on ne peut pas faire cela, ça serait une perte de temps que l'on ne peut se permettre ! Il faudrait plutôt se concentrer sur ce que l'on sait. Acheva t-il en se rasseyant.

Hithar était comme ça, il disait ce qu'il pensait et laissait les autres touiller à leur manière... Une personnalité qui ne convenait pas toujours à Istërius d'ailleurs... étant donné que ce Dieu avait pour habitude de toujours tout détailler afin que chaque chose soit aussi claire que de l'eau de roche...


- Hithar n'a pas tort... Poursuivit Istërius plus posément. Mais il nous faudrait des solutions à présent. Je commence par celle-ci... Ajouta t-il en se levant de son fauteuil. Nous ne savons toujours pas de quel problème il s'agit, ni même à quoi correspond cette menace ; en fait, tout ce que nous savons, c'est que cela se déroule sur Astrune, mais que ça ne vient ni des Abysses, ni de chez nous... Alors à quoi avons-nous à faire, et que ce passe t-il ici bas ?

- Je... je pense avoir une partie de la réponse ! Enchaîna Lourina qui trouva l'occasion idéale afin de révéler ce qu'elle avait remarqué. Lorsque j'étais dans mon domaine, j'ai pu observer un drôle de phénomène sur l'entièreté d'Astrune ! Comme si le temps avait été modifié par une puissante magie...

- Je suis certain que nous l'avons tous remarquer Lourina ! Rétorqua soudainement Hithar, apparemment lassé de cet entretien.

- Pardon mais... JE N'AI PAS FINI ! Hurla tout à coup la Déesse au travers de sa petite voix. Après ce fait à m'en faire perdre les ailes, la première chose que je fis, ce fut de chercher Xiris, et là... DISPARUE ! Plus de Xiris, fini ! Pourtant, je sais qu'elle n'est pas morte, elle est quelque part sur Astrune, mais je ne sais pas où ! Après vous allez peut être me trouver sotte, mais je suis persuadée que c'est en parti lié avec ce danger que nous a révélé Loominëi...

- C'est vrai que c'est farfelu Lourina, mais Xiris qui disparaît comme ça, c'est effectivement très suspect... Approuva Erinaë.


Toujours tourmentée par sa bêtise, Shiva n'osait pas s'exprimer, pourtant... après avoir entendu les quelques échanges entre Istërius et Lourina, la Déesse des glaces en vint également à faire le rapprochement avec la perte d'une de ses fidèles, et cet évènement qui faisait jaser... Cryna était une jeune fille qui avait une grande foi en elle, quand soudain, elle mourut sans que même la Déesse ne puisse rien faire pour lui sauver la vie. Jusque là rien d'extraordinaire, mais ce fait permit à Shiva de river son attention sur le désert de Sulmi... Une démone d'une incroyable puissance avait réduit sa fidèle à néant, et ce, juste avant de faire la rencontre d'une Humaine... invisible ? Oui, c'était bien ça, cette fille était invisible ! Cependant, le plus étrange résidait dans le fait qu'un éclat de glace divin trônait dans le coeur de cette créature, or, si ça aurait été le cas avant, Shiva s'en serait rendu compte, à moins que...

- Nous aurons la réponse que nous attendons tous dans peu de temps. Dit-elle sans même se lever de son fauteuil. Tout du moins en ce qui concerne Xiris, et peut être Oracle... Quant au mal qui opère en ce moment, je n'en sais absolument rien. Et s'il vous plaît ne me posez pas de question, car je ne me fit qu'à mon intuition.

- C'est fascinant, nous avons donc fait du surplace ! Je peux disposer ? Demanda Hithar en regardant Loominëi d'un air ennuyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 24 Jan - 11:00

Les dieux prenaient à présents la parole les uns après les autres et Loominëi se demandait si ils ne s'amusaient pas parfois à jouer aux hommes contre les femmes...ce qui expliquerait au passage le caractère sexiste de certaines de leur créatures sur Astrune. mais ce n'était pas le moment de songer à ce genre de futilité, la déesse se reconcentra histoire de faire le tri dans tout ce qui se disait. D'ailleurs, lors de son entrée elle accueillit Shiva d'un grand sourire, heureuse de la voir parmis eux. Bien. Erinaë partait du fait qu'il fallait dabord retrouver Oracle ce qui malgré le lien profond qui les unissait, n'était pas la priorité de Loominëi malheureusement car si Astrune disparaissait, sa soeur aussi. Aussi était elle plus de l'avis de Hithar et ïstérius, qui voulaient se préoccuper de ce problème et de ce qu'ils en savaient, à vrai dire par grand chose. Ce fut Lourina qui surpris le plus la jeune déesse. Elle raccordait le récent soucis du temps à tout cela ainsi que la disparition de Xiris. De plus il fallut que Shiva en rajoute une couche...qui cela dit était plutôt de bonne augure. Elle se fiait aux intuitions de son amie, et comptait bien en tenir compte. Par contre l'attitude d'Hithar n'était pas acceptable.

-Non Hithar, Loin de moi l'envie de vous exaspérer mais si nous voulons des solutions ce n'est pas chacun de notre coté que nous les trouverons. Elle reprit son souffle, posant son regard sincère mais froid sur le dieu de la neutralité. Oracle et Xiris ont disparu à cause de cet évènement influant sur le temps mais je me fie à Shiva sur le fait que nous auront bientôt de leurs nouvelles.

Loominëi regarda alors ses consoeurs qui n'avaient finalement pas présenté leur avis réel sur la situation présente à part la jeune créatrice des fées. Si seulement sa mère aurait pu être un minimum plus précise! Déja que tout était embrumé sur Astrune à cause de cette distorsion du temps... Mais si le responsable de cet évenement était la cause de leurs ennuis, c'était de ce coté qu'il fallait chercher. Ne plus se préoccuper de leurs connaissances en se fiant à Oracle et repérer le fauteur de trouble. La déesse du destin se leva et alla poser une main rassurante sur l'épaule de Lourina afin qu'elle puisse évacuer sa peur pour son amie et ainsi se concentrer sur la situation présente. Suite à quoi elle prit de nouveau la parole.

-Puisque l'auteur de ce problème semble être la source de nos ennuis, du moins c'est ce que je déduis de tous vos dires, quelqu'un aurait il une idée d'où il est et ce qu'il peut être? La moindre manifestation de sa part pourrait nous être utile. Essayez de vous rappeler ce que vous avez perçu durant cette distorsion. Une puissante magie est à l'oeuvre elle à forcément laisser des traces. Nos fidèles à tous ont soufferts, ce n'est pas le moment de les abandonner.


Sur ces quelques mots, Loominëi se tut et retourna s'assoir dans son fauteuil. Elle se mit à réfléchir de son coté, espérant que les rancoeurs seraient de coté permettant à chacun de faire de même. Quelle complication... La soudaine réapparition de Nandis, Cette fille qui avait ressuscitée à Umar et se trouvait proche d'un de ses prêtre actuellement, et tant d'autres désordres. Beaucoup faisaient songer à un retour dans le passé, suite aux divers changements survenus d'on ne savait ou et qui avaient changés beaucoup de destinées, plaçant Loominëi dans une confusion grandissante.

Mais justement, quelle était l'origine de tout cela? Un mal ancien et puissant, qui se réveillait avait dit sa mère. Se pourrait il qu'il s'agisse de quelque chose présent avant leur arrivée que personne n'avait décelé? Endormi et à présent prêt à faire nombre de dégats? ou bien le danger venait il de l'espace? Un soupir s'échappa de ses lèvres. Elle décida de dire tout haut ses pensées afin de les partager.

-Astrune est une planète construite non pas de nos esprits mais que nous avons adoptée. Il se pourrait qu'une magie y réside. Il ne faut pas négliger non plus le danger venant d'ailleurs, l'univers est oh combien vaste et nous même ne le connaissons pas entièrement.

En montrant ainsi l'exemple, elle espérait que les divinités joueraient carte sur table en proposant leurs idées ou découvertes d'infime traces de cette magie. Il n'y avait pas de temps à perdre, Yloumna faisait surement des pieds et des mains pour trouver cette..chose également. Et si elle mettait la main dessus...Non elle ne le ferait pas. Sa mère était déterminée à ne pas lui laisser cette possibilité. réparer ses erreurs c'était son lot de tous les jours. Sa fille en faisait partit malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mar 22 Fév - 2:15

Les Divinités avaient pris place sur les sièges immaculés qu'avaient mis en place Loominëi, chacun semblait préoccupé par la situation actuelle. Lourina, habituellement si enjouée, gardait la tête baissée avec un air songeur, tout comme ses voisins. Je lui adressai un sourire compatissant. La première qui rompit le silence suite à mes dires fut Erinaë. Malgré nos divergences de caractères, elle était intelligente et ne s'arrêtait pas à nos différents dans une telle urgence, où la discussion et l'efficacité étaient primordiales. Elle approuva mon idée, tout du moins elle était du même avis que moi en ce qui concernait le fait de retrouver Oracle au plus vite.

Mais tout comme moi, elle ne savait pas par où commencer. Cette intervention suscita les réactions de plusieurs divinités. Hithar, dont la neutralité faisait toute la renommée de sa personnalité, s'exprima à la suite de la déesse elfique. Pour lui, chercher Oracle était une perte de temps... Je fus très peinée de cette pensée mais je m'étais déjà exprimée, pour l'heure ma place était à l'écoute. D'autant plus qu'il n'avait pas tord sur le fait de se concentrer sur ce que l'on savait déjà. Mais que savions-nous réellement ? J'attendais donc sagement que les autres se manifestent avant de me faire une opinion définitive sur le sujet.

Istërius intervint ensuite et souleva l'interrogation principale... Il fallait des solutions... Mais d'où venait ce mal si ce n'était de chez nous ? Le temps sur Astrune avait été bouleversé, comme nous l'avions tous remarqué, par une magie inconnue. Lourina apporta un élément de réponse qui était la disparition de Xiris...

*Par la Lune d'Astrune ! J'espère que tout ira bien pour elle...*

Chaque vie était précieuse, mais si une Divinité du monde Céleste venait à mourir ce serait un désastre, et cela engendrerait de fâcheuses conséquences pour le monde d'Astrune. Mais au-delà de cet aspect, j'étais inquiète pour Xiris car elle était avant tout un être au grand coeur que j'appréciais beaucoup, une précieuse amie. Shiva, la grande déesse des glaces était de nouveau parmi nous et n'en savait malheureusement pas plus que chacun. Mais comme elle le disait, si un mal devait survenir nous aurions tôt fait de le savoir. Le tout était d'agir avant qu'il ne soit trop tard... Mais comment ? Je restais pensive sur le sujet lorsque Hitard, pris d'impatience et de lassitude, demanda à la déesse du Destin s'il pouvait disposer. Son comportement me déconcertait quelques peu. Même si sa réaction était compréhensible et qu'il restait égal à lui-même, il fallait rester solidaire dans une pareille situation.

La déesse mère intervint alors avec toute la sagesse et la détermination qui la rendait si grande. Elle rappela l'importance d'être unis et suivait les intuitions de Shiva. La disparition d'Oracle et de Xiris étaient liée aux derniers évènements. Autrement dit si nous trouvions la source de ce mal, cela nous mènerait sûrement sur les traces des deux disparues, ou tout du moins, nous aurions plus d'indices. Cette distorsion temporelle avait affecté beaucoup de choses. La plupart d'entre nous avait perdu des protégés et cela était inconcevable, de nombreuses vies étaient en jeu... Non, l'équilibre même d'Astrune était menacé. La grande Loominëi nous rappela également l’immensité de l'univers et que le danger pouvait provenir de l'extérieur. Elle nous invita donc fortement de jouer la transparence et de partager nos moindres souvenirs sur des évènements en relation éventuelle avec cette perturbation.

Dans l’espérance d'obtenir des éléments nouveaux, Loominëi s'en retourna dans le silence afin de nous laisser la parole. Il était évident que la moindre connaissance pourrait-être d'une aide précieuse, malheureusement, certains secrets ne pouvaient être révéler, telle était la règle d'or quand il était question d'une confession ! Oui, je pensais de cette manière parce que j'en savais en réalité beaucoup plus... À savoir que chaque divinité avait un savoir qu'il leur était propre, comme des prières qui leur étaient adressées par exemple ; paroles qui bien entendu, ne seront point répétées.

Alors je m'interrogeai en me demandant si il était possible, même pour une Déesse, d'exposer les dernières confessions d'un mortel à cet auditoire... J'étais perplexe, car même si les récents évènements m'y obligeaient, j'en éprouvais pas moins le lourd sentiment de la trahison. Cet homme, ou plus exactement ce prêtre qui me vénérait, avait mis toute sa confiance en moi, à tel point que son dernier souffle me fut destiné…

-Pardonnez-moi je… J’étais gênée de devoir trahir… La culpabilité devait sans doute se refléter sur tout mon visage… Mais je ne pouvais plus reculer désormais… il en valait de la survie d’Astrune et de ses habitants… Je me vois obligée malgré moi de dévoiler la dernière prière d’un prêtre, qui me fut adressée avant son décès… Une prière dans laquelle ce brave homme me confiait l’existence d’un lieu reclus jamais foulé par le pied de l’homme ; qui possèderait sa propre âme et sa propre magie. Si quelque chose où quelqu'un voulait la destruction de notre monde, un endroit caché et mystérieux comme celui-ci paraît des plus opportun… Avez-vous déjà entendu parler d’un tel lieu ? Selon ses dires, la pierre que je porte autour du cou serait liée d'une manière ou d'une autre à ces lieux. Comment, pourquoi, je ne le sais... Ce ne sont que de vagues informations, j'en suis désolée...

Je replongeais alors dans le silence, attendant patiemment les avis des mes consœurs et confrères, espérant que l'un d'eux en ait déjà entendu parler, ou qu'ils se souviennent eux aussi de détails quelconques... Mais surtout, j’espérais que l’on ne me tienne pas rigueur d’un tel aveu qui selon moi, brisait l’intimité des confessions…


Dernière édition par Azura le Ven 13 Mai - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 7 Mar - 20:30


La neutralité et le rationalisme de Hithar ne semblaient guère appréciés par la Déesse mère, pourtant, il fallait bien qu'elle accepte de voir les choses en face ! Ils ne savaient rien, rien du mal qui était en train de se développer... alors à quoi bon parler si ce n'était que pour tourner en rond ? Hithar préférait largement consacrer tous ses efforts à la recherche de cette nouvelle menace, plutôt que de s'adonner à d'interminables discours... Malheureusement pour lui, Loominëi s'opposait à son désir de leur fausser compagnie, ainsi donc, le Dieu de la neutralité n'eut d'autres choix que d'attendre les bras croisés, la fin de cette stupide réunion. Forcé d'écouter des hypothèses aussi farfelues les unes que les autres, Hithar se retint de dire le fond de sa pensée à l'égard de Loominëi ; elle était en train de commettre une autre erreur en les incitant à la passivité ! Et bien sûr, elle ne s'en rendra compte qu'une fois qu'il sera trop tard... Oui, la divinité des Humains doutait de plus en plus des capacités de la Déesse du Destin !

- Si vous me forcez à rester Loominëi, tâchez au moins de ne pas parler pour ne rien dire ! Rétorqua violemment Hithar aux paroles de cette dernière. Nous savons tous que c'est une planète adoptés et que l'univers renferme bien des secrets, mais à quoi cela sert-il de le répéter ?!


Excédée par le comportement immoral de Hithar, Kirenna ne put se contenir plus longtemps ! À l'instar de ses créations, il était capable de faire preuve d'une arrogance sans égale envers ceux qui ne la méritait pas. Loominëi tentait comme elle pouvait de trouver une solution efficace en réunissant tout le monde, chose que sa mère ne faisait guère, et voilà que Hithar l'incitait presque à agir en solitaire, ou bien donner des directives à la va vite... Il suffisait à présent !

- Ooooh Hithar ! Taisez-vous donc ! Intervint-elle en se levant de son fauteuil. Vos paroles venimeuses nous serons d'aucun secours ! Vous voulez vraiment que Loominëi agisse comme sa mère à pu le faire jadis ? Chose qui je vous le rappel, à failli nous conduire à notre propre fin ! Poursuivit la Déesse en le foudroyant du regard. Alors maintenant si vous n'avez rien de constructif à nous faire partager, conservez le silence !

Le terrible caractère de Kirenna força Hithar à ne pas lui répondre, à savoir que malgré la dureté de ses propos, le Dieu des Humains lui même ne se frotterait à l'éventuelle colère de sa consoeur...

- Pour vous répondre, Ô grande Déesse. Reprit-elle sur un ton bien plus délicat que pour Hithar. J'ai déjà passé au peigne fin toute la surface des océans sans malheureusement rien y trouver... Pas une ombre suspecte, rien ! Quant aux profondeurs, vous tous savez qui je n'y ai pas accès...

Voilà le type de comportement qu'il fallait adopter, autrement dit, procéder par élimination tout en prenant en compte chaque détail. Kirenna n'avait hélas rien de plus à dire quant aux attentes de Loominëi, mais au moins, tous pouvaient désormais se concentrer sur un autre lieu ! Cela dit, la Déesse des mers reprit place sans un mot, dans le creux de son siège.


En revanche, tout se bousculait dans l'esprit de Désirée, elle qui était la Déesse de la beauté ne pouvait tolérer une quelconque laideur, or, la fin d'une vie ou de millier d'autres étaient tout ce qu'il y avait de plus ignoble à ses yeux ! Cette divinité avait pris part à de nombreuses créations, notamment les Sirènes qui aujourd'hui appartiennent à l'ombre... D'ailleurs, si jamais Dorock venait à se représenter devant elle, il paierait très cher sa trahison ! Néanmoins, elle avait peut-être une idée sur comment si prendre pour forcer le "mal" à se mettre à découvert...

- Veuillez m'excuser... S'annonça t-elle de sa douce voix. Je pense qu'il y a un moyen d'atteindre cette menace, et ainsi la forcer à se dévoiler au grand jour. S'avançant en direction de Loominëi, la Déesse en vint au fait. Je propose d'aller à l'encontre de mes principes en inversant beauté et laideur sur l’entièreté du monde !

- Ahahahah ! Se moqua Hithar après avoir entendu les dires de Désirée.

- Ne vous moquez pas voyons ! Je sais que ça peut paraître saugrenu, voir même carrément insultant, mais ce n'est pas pour autant une possibilité à écarter... Et pour cause, vous n'êtes pas sans savoir que les représentants du mauvais ont un amour propre qui dépasse l'entendement ! S'expliqua la Déesse d'une voix soutenue. Dans leur esprit, les choses sont fixes, autrement dit, le monde ne se façonnera que si ils y apportent la destruction ! Mais si contre toute logique le monde s'inversait ? Que se passerait-il selon vous ? Nandis deviendrait ruines, alors que le plus beau des hommes ferait peur à un pou. Et encore je n'entre pas dans les détails qui donneraient la nausée...

Presque toutes les divinités présentes affichèrent une mine dégoûtée à l'entente de la proposition de Désirée, toutefois, aussi étonnant que cela pouvait paraître, les comploteurs du chaos s'en retrouveraient verts de rage si jamais il ne pourraient rien faire de pire au monde d'Astrune, à savoir que pour le détruire, ils n'auraient d'autres choix que de le rendre beau...


Certaines pensées faisaient peur... Le pauvre Gabriel faillit même en disparaître... À savoir que Désirée avait de bien drôles d'idées. Rendre le monde laid... brrr, heureusement que Azura évoqua un tout autre fait qui calma à coup sûr, le Dieu de l’innocence... Cette dernière prit sur elle de révéler une confession pour le moins surprenante. Ainsi il existerait des lieux toujours méconnus des Divinités ? Cela était-il vraiment possible ? Bien qu'il n'était pas dans les attributions de la Déesse lunaire de mentir, cette révélation était tout de même dure à croire... En revanche, elle n'avait pas tort en évoquant la possibilité que ça serait l'endroit parfait afin de s’immiscer dans l'ombre...

- Tu es très courageuse Azura. Affirma Gabriel une fois qu'elle eut terminé son histoire. Je n'ai jamais entendu parler de ça avant, mais au moins on sait qu'il existe des terres cachées... Il faudrait juste les trouver, puis... puis-je tenir la pierre Azura ?

Curieux tel un enfant, la Divinité de l'innocence était désireuse de voir au plus près ce minéral, et peut-être que grâce à ses quelques pouvoirs, il pourrait remonter jusqu'à son emplacement. Bien qu'il n'était en rien devin à l'instar d'Oracle, si la création de ce joyaux s'était faite naturellement, soit en toute innocence, Gabriel pourrait possiblement localiser son emplacement d'autrefois, et ainsi trouver la fameuse terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 11 Avr - 18:00

La déesse du destin, qui semblait si calme à la regarder, sentait au plus profond d'elle même ce poids éprouvant qu'était la direction des dieux, toujours prendre les bonnes décisions, Eviter les faux pas...Hithar qui répliquait encore une fois à ses paroles ne comprendrait jamais le comportement de Loomineï. Et c'est pourquoi elle ne pouvait lui en vouloir. Il ne se rendait pas compte... et d"un coté c'était une chance. Elle fut surprise en revanche par l'interruption froide de Kirenna qui remit le dieu des humains à sa place. Leur consoeur était des plus juste mais Loomineï avait encore bien du mal à se voir comparée à sa mère. Elle pensait avoir fait pire qu'elle. Mais le problème n'était pas là. La déesse du destin se contenta donc de hocher la tête avant de laisser désirée parler. Son franc parler et son idée farfelue la firent sourire. Elle n'avait pas tord simplement il était tout bonnement impossible de réaliser cela. Il y aurait plus de mal que de bien. Si on se résumait, pour le moment les fonds marins seuls restaient inconnus. Mais à bien y réfléchir...sa mère avait dit que le mal serait donc inconnu, et venant des profondeurs, il aurait été remarqué par les abysses. c'était donc à éliminer.

Loominëi commençait à manquer cruellement d'idée lorsque la douce voix d'Azura s'éleva, inquiete. Les yeux de tous s’écarquillèrent, était ce possible? Un lieu encore inconnu? A vrai dire puisque cette planète n'était pas leur création, oui ça l'était. Mais un prêtre de la lune en connaissait donc l'existence. Quel revirement étonnant... Cette terre, pour fonctionner d'elle même devait posséder une énergie oh combien puissante. Un instant un trait d'inquiétude abima la pureté du visage de la déesse avant que Gabriel ne prenne la parole. Elle se rendit alors seulement compte des énormités dites devant le dieu de l'innoncence...Cela semblait l'avoir troublé, on le sentait mais Azura et son histoitre avait calmé la divinité. Il voulait la pierre? Son pouvoir était grand et la déesse du destin avait confiance en lui. Cependant elle espérait que cela ne heurterait pas trop leur frère si...innocent il n'y avait pas d'autre terme. Aussi elle se décida de s'occuper davantage d'Azura qui se sentait en faute, laissant Gabriel se concentrer.

-Mon amie, commença t'elle d'une voix douce, s'étant levée et installée devant la jeune femme murmurant simplement, ne voulant pas gêner Azura devant l'assemblée par des gestes, vous ne l'avez pas trahit. Cet homme vous a révélé son plus précieux secret. En le révélant maintenant dans ces circonstances, vous lui rendez un magnifique hommage que d'utiliser son savoir pour peut être nous aider... C'était courageux de sa part de vous confier ceci, et courageux à vous de nous le dire ainsi. Elle souriait à Azura, sincere et la voix emplie de tendresse. Soyez donc en paix quant à cela et voyons si notre frère trouve quelque chose.

Après un dernier regard, exprimant son amitié à la jeune femme, elle se tourna vers la divinité à la forme enfantine. Pourrait il voir quelque chose? Chacun était muet, attendant avec impatience les prochaines paroles de Gabriel. Une légère tension pouvait se sentir, toutes les divinités semblaient comprendre l'importance d'attendre, même Hithar qui devait pourtant bouillir intérieurement.

Un lieu inconnu sur cette planète...qui en était le protecteur? pourquoi se cacher de la face de toutes les divinités bonnes comme mauvaises? Elle aurait très bien pu choisir un camp comme tant d'autres... voila un destin que la déesse mère ne connaissait pas et c'était frustrant. Sa mère avait raison, elle ne pourrait pas tout sauver, elle le sentait, et bien malgré elle, la jeune déesse sentit comme un frisson intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Ven 20 Mai - 0:34

Pendant notre réunion, la vie continuait sur Astrune et je craignais toujours pour le destin et la vie de notre peuple bien aimé. J’avais reçu une prière de la part d’une Drow nommée Ydris, une fervente prêtresse lunaire. Chaque vie m’était précieuse, surtout lorsqu’il s’agissait d’un fidèle requérant mon aide, et ce, peu importait l’alignement. Malheureusement, nous étions trop préoccupés ici par la menace imminente, je n'étais pas en mesure d'exaucer cet appel. Cependant, j’avais une confiance aveugle en cette Drow, c’était pourquoi j’étais certaine qu’elle survivrait.

Mon cœur était rempli d’appréhension et de confusion. Ceci était dû tant par la situation qui régnait sur Astrune et le Monde Céleste, tant par ma révélation qui pour moi était comme une trahison. Mon malaise fut renforcé par les dires assez irascibles de Hithar. Sa neutralité avait beau faire sa renommée, il y avait selon moi des limites à ne pas franchir. Son comportement présent était une véritable offense envers Loominëi, tout comme envers les autres divinités présentes à cette réunion de crise. Mais je ne dis rien et gardai le silence. Il n'appartenait pas à mon caractère de m'énerver, encore moins de créer une quelconque dispute dans une telle situation; ceci ne nous mènerait nulle part.

Ce fut Kirenna, la déesse des océans, qui intervint face à ce manque de respect. Aussi forte de caractère que son confrère, elle sut persuader Hithar avec aisance de se tenir tranquille, en rappelant que ce n’était pas en agissant ainsi que la situation avancerait. Elle mentionna également sa fouille minutieuse dans les océans à la recherche d’une zone douteuse quelconque, sans succès.

Puis ce fut au tour de Désirée, la déesse de la beauté, de prendre la parole. Elle semblait troublée, ce qui était compréhensible ; elle dit avoir une solution pour révéler la menace.

*J’ai hâte de l'entendre, j’espère que sa proposition fonctionnera.*

Je m’étais enthousiasmée un peu trop avec hâte lorsque j’entendis ses dires. Son idée se révélait très risquée et pratiquement irréalisable. Néanmoins je lui étais intérieurement reconnaissante d’essayer de trouver une solution, car oui, nous finirions bien par en trouver une. Gabriel, le dieu de l’innocence, dont le physique angélique d’enfant reflétait parfaitement son caractère, s’adressa à moi avec douceur. Loominëi fit de même en me rassurant sur ma révélation afin que je ne me rende pas coupable de trahison. Leurs paroles me réchauffèrent le cœur et l’emplirent d’espoir. Je leur adressai à chacun un sourire timide mais des plus chaleureux et reconnaissant.

*Y avait-il une chance de pouvoir localiser ces terres mystérieuses grâce à cette petite pierre ?*

Je l'espérais du plus profond de mon être. J’enlevais le précieux collier autour de mon cou et tendit la pierre au dieu de l’innocence :

-Tenez cher ami, puisse votre puissante innocence nous aider. Mais je vous en conjure, soyez prudent s’il vous plaît, je ne veux pas qu’il vous arrive quelque chose si vous tentez quoi que se soit avec cette pierre… dis-je avec douceur, une pointe d'inquiétude dans la voix.

Une fois la pierre transmise, je regagnais discrètement ma place. J’étais muette et tourmentée de questions sur ce qu’allait se dire ou se faire prochainement. Bien que personne ne disait mot à cet instant précis, je sentais les esprits de mes compagnons aussi troublés que le mien.

*Que va-t-il se passer désormais?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Ven 27 Mai - 3:47


Il était bien d'espérer des suggestions, voir même des idées novatrices, mais si on ne daignait y retourner une réponse, il était inutile de poursuivre... Désirée venait de soumettre une proposition relativement extrême, et même si il était normal de la décliner, elle ne pouvait tolérer l'irrespect d'une ignorance ! Loominëi resta de marbre suite à ses dires, pas la moindre réponse audible... En temps normal, la Déesse de la beauté aurait prit ce manque de réaction comme un affront, mais elle savait la Divinité du Destin surchargée. Ainsi, elle préféra attendre que Azura en finisse avec Gabriel, avant de reprendre la parole... en espérant que cette fois, elle soit entendue.

- Je me doute par avance de votre réponse, Loominëi. Mais j'aimerais vraiment connaître vos pensées sur ma suggestion... Insista Désirée en fixant la Déesse du Destin dans les yeux.


Halala... quand elle avait une idée quelque part celle-là... Désirée était vraiment drôle dans son genre, Dörim ne comptait même plus le nombre de fois où il allait l'embêter rien que pour passer un bon moment de rigolade. Il fallait savoir que la Déesse de la beauté était une véritable source d'inspiration pour lui. En tant que Divinité de la bêtise, Dörim parvenait grâce à son caractère extravagant, à démontrer le bon côté des erreurs propres à chacun. Rire et faire rire, telle était devenue sa vocation depuis que bon nombre de ses frères et soeurs s'en étaient allés pour le Royaume abyssal... Il méprisait la trahison, de ce fait, il s'efforçait à ce que cela ne se reproduise plus.

- Mais que veux-tu qu'elle te réponde, Désirée ? Intervint soudainement Dörim en se dressant droit comme un "i". As-tu au moins conscience de l'ânerie monumentale que tu nous tartines sur la face ? Poursuivit-il en croisant les bras. Rendre le monde laid ? C'est en observant ton propre reflet que tu as eu cette idée de génie ? Dans ce cas, change tout de suite d'apparence ! Ajouta t-il suivi d'une courte pause. Non mais plus sérieusement... Va te reposer, parce que là tu laisses effectivement à désirer. N'oublie pas que je m'y connais en matière de bêtise, or là... s'en est une belle et une grosse !

Dörim visait juste, Astrune ne leur appartenait pas, il était donc impossible de prévoir ce qu'un tel changement pourrait causer à ce monde. Sans compter l'état les mortels, combien se suicideraient ? Combien mourraient devant leur miroir ? Des fois, Dörim se demandait si ce n'était pas Désirée la véritable Déesse de la bêtise. Heureusement que ce n'était pas elle la Divinité du Destin... quelle misère ce serait...

- Je comprends... Répondit-elle simplement.

- Merveilleux ! Je viens de vous épargner un carnage, alors... On dit quoi au grand sauveur ? Termina t-il avant de reprendre sa place assise.


Soufflant un nuage de vapeur givrée, Shiva démontrait sa lassitude face aux bouffonneries de Dörim... Le moment était critique, fallait-il le lui rappeler ? La Déesse des glaces ne voulait pas que Gabriel commette un impair à cause de ses dires porté sur la dérision, il ne manquerait plus qu'il rit au moment où il remontait le passé de cette pierre... qui savait ce qui pourrait advenir ?

- Taisez-vous maintenant, attendons d'en savoir plus auprès de Gabriel ! Reprit-elle avec fougue.

- Comme il te plaira, Ô grand sorbet ! Chuchota Dörim, alors que Shiva lui retournait un regard des plus noirs.


Par deux fois, Gabriel manqua de rire ! Dörim avait ce don qui faisait se détendre l'atmosphère, et ce, même si le danger était plus proche que jamais. Mais au moins, grâce à lui il n'avait plus peur ! Le Dieu de l’innocence était la seule divinité capable d'éprouver les émotions d'un mortel, dont la crainte d'avoir mal, de se faire disputer, et tout ce qui allait avec... Dörim savait cela, ce fut pour cette raison qu'il alla à l'encontre de la caractérielle Shiva.

- J'y vais... Annonça t-il avant d'entrer en transe.

À cet instant, Gabriel perdit toutes ses connexions avec le monde Céleste, ne faisant désormais plus qu'un avec la pierre d'Azura... Les sensations étaient étranges, froides et douloureuse à la fois. Toutefois, malgré ce signe avant-coureur, l'innocente Divinité poursuivit sa progression jusqu'à la naissance du minéral. Quand tout à coup, une douleur sans nom vint à s'emparer de tout son être ! À cela, Gabriel hurla tel un enfant battu à mort, avant de s’effondrer dans le domaine de Loominëi...

- GABRIEL ! S'écria Shiva tout accourant jusqu'à lui.


Bon nombre de Dieux et Déesses restèrent figés sur place, dont Erinaë qui ne cacha pas sa surprise à l'entente d'un tel cri... Pourtant ce n'était pas le pire, car au moment où il se releva sans l'aide de personne, Gabriel devint méconnaissable ! Des yeux jaunes et une peau bleutée composaient désormais l'essentiel de son apparence...

- Ne t'approche pas de moi ! Vulgaire catin ! À moins que tu ne veuilles me faire une gâterie, là on peut s'arranger ! Rétorqua t-il à l’égard de Shiva, tout en faisant aller sa langue comme si il voulait lécher quelque chose d'interdit en lieu publique.

Plus que choquée, la Déesse des Glaces en resta bouche-bée ! Gabriel n'était plus lui même, pour ne pas dire totalement contraire à ce qu'il était...

- Toi ! Dit-il en pointant Loominëi du doigt. Viens me caresser !

Gabriel faisait aller sa main non loin de son entre jambe, faisant ainsi comprendre que c'était là qu'il voulait que la Divinité du Destin le touche. Tous furent retourner devant ce spectacle, sauf Dörim qui semblait songeur... avait-il une idée derrière la tête ? Car si un Dieu pouvait réparer une bêtise, c'était bien lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 6 Juin - 19:24

L'instant n'était pas des plus joyeux, et les cieux étaient tendus. Loomineï Perdait elle même un peu pied dans tout cela et de ce fait parlait peu, manquant par là à son devoir d'écouter chacun. Désirée le lui fit remarquer mais avant que la déesse de destin ne puisse s'exprimer, ce fut Dörim qui le fit à sa place. A celui là... Il n’empêche que son interruption permit à la jeune déesse de reprendre consistance. Il était vecteur de sourire et de soulagement. Loomineï le laissa donc finir avant de lui adresser un sourire reconnaissant, et d'adresser à Désirée un signe de tête pour excuser sa bévue. Shiva vint mettre fin à cet échange, impatiente et cela pouvait se comprendre. Azura donna avec beaucoup de cérémonie la pierre à Gabriel qui... semblait amusé et détendu à présent.

*La bétise à parfois du bon... Sa bonne humeur nous allège tous. La voix de gabriel sortit la déesse de sa pensée. S'il ne trouve rien, je me demande...*

Un cri déchira littéralement les cieux. Loomineï qui fixait l'enfant dieu, ne put que faire un pas en sa direction, avant que Shiva n'accoure. Tous étaient choqués. Mais avant que la déesse des glaces ne puisse venir en aide à Gabriel, celui ci se releva seul. Loomineï resta sans voix. L'enfant qui était face à eux tous n'était pas celui qu'ils connaissaient. Ses yeux jaune et son corps virant au bleu... Non le pire de tout fut sa voix. Quelle abomination ! Comment de telles paroles pouvaient sortir de la bouche d'un enfant? Ce ne fut que lorsqu'il s'adressa à elle en particulier,qu'elle parvint à réagir comme si le fait de la regarder précisément avait réveiller son esprit choqué. Loomineï fronça les sourcils et avança d'un pas décidé vers ce...dieu. Passant devant Shiva, elle la repoussa légèrement en arrière remarquant que celle ci, trop perdue, ne bougeait plus. Puis elle planta son regard dans celui, méchant, et ...corrompu de cet enfant, avant qu'un bruit sourd ne se fasse entendre. La main en l'air, la déesse, parla seulement alors.

-Un enfant ne parle pas ainsi, pas même un Dieu. Aussi cette gifle sera ma seule réponse à votre demande. Qui êtes vous ?

La déesse du destin réalisa alors qu'elle était peut être allée un peu loin. Bien sur le choc de la demande l'avait mise en colère mais personne ne savait de quoi était capable cet enfant. Elle le regardait, comme essayant de deviner ses pensées. Ses yeux, ses paroles, sa stature...rien ne rappelait leur ami, mais plutôt...Son exact contraire. Le regard, glacial pour le coup, de loomineï chercha la pierre d'Azura du regard mais ne la trouva pas...Ce pouvait il que cette chose ait été enfermée à l'intérieur et libérée par le dieu de l'innocence? Ou bien s'était elle intégré dans le corps de Gabriel? Que fallait il en conclure pour le lieu recherché et l'identité de ce jeune garçon? La déesse mère ne pouvait résoudre cela seule. Aussi sans bouger, elle communiqua avec ses frères et soeurs célestes de telle façon que le nouveau venu lui, n'entende rien.

** Pardonnez mon intrusion et gardez votre calme, j'ai l'impression de me trouver face au double maléfique de Gabriel. Il ne doit pas voir notre frustration. Il s'en délecterait. Un silence se fit dans la tête de chacun. Qu'en pensez vous? Je ne vois plus la pierre, j'en déduis qu'ils ne font plus qu'un... ou qu'il la cachée. Nous ne sommes pas plus renseignés sur sa provenance...Vos idées sont les bienvenues mais par voix télépathique uniquement.**

Loomineï se coupa des autres divinités, se demandant comment en apprendre plus. Surtout que Astrune bougeait en dessous, et que une fois Gabriel disparu, les enfants allaient en pâtir. Il fallait faire vite. Quelle manière prendre? La défensive ou bien amadouer ce dieu? La déesse hésitait, si seulement la rapidité n'était pas de mise... mais jouer de ruse faisait frémir la déesse du destin qui était bien trop respectueuse de la franchise pour cela. Aussi elle se décida à employer la manière directe.

-D'où venez vous? Et notre ami est il toujours là? Je veux trouver la terre d'où vient le minéral grâce auquel vous êtes ici.

C'était dit. Cependant il y avait quelque chose qui ne voulait pas s'en aller de l'esprit de la déesse. L'idée de Destinée refaisait soudain surface. pourquoi? Tout simplement parce que ce dieu était l'inverse de Gabriel. Pouvait il exister une sorte de...miroir à Astrune? Une terre ou chaque être posséderait son double? c'était extravaguant, et loomineï préféra pour le moment garder cela pour elle. Mais il ne fallait exclure aucune solution. Aucune piste. Finalement la déesse se résolue à attendre mais prit la parole par télépathie, seulement pour Azura cette fois ci. Elle connaissait assez la déesse lunaire pour savoir qu'elle s'en voudrait.

**Azura... Ce n'est pas votre faute ni même celle de l'homme qui vous a remis cette pierre. Et c'est surement notre unique chance. Nous reverrons Gabriel. Il est fort malgré les apparences. On a besoin les uns des autres, ne vous exilée pas pour une faute que vous croyez avoir commise.**

Le ton était doux, Loomineï croyait sincèrement à ses propres paroles. Pourvu qu'Azura y prete fois, car il était vrai qu'il fallait que les dieux soient unis. Ils ne devaient pas se perdre les uns les autres au risque de ne plus pouvoir répondre aux...attaques de cette chose inconnue. La déesse du destin restait calme et se maîtrisait relativement bien. La détermination brillait dans ses yeux. La faire dévier de ses objectifs serait une folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Mer 15 Juin - 22:21

L’atmosphère tendue était palpable parmi toutes les divinités du monde Céleste. Chacun gardait le silence et réfléchissait à une solution, attendant que Gabriel entre en action. Dörim, le dieu de la bêtise, parvint tout de même à me faire esquisser un sourire par sa personnalité d’un naturel divertissant. Même Gabriel, parfaitement conscient des risques qu’il encourait, retint son rire à plusieurs reprises. Un peu de détente ne faisait pas de mal, même si l’ambiance pouvait rapidement dévier à un jardin d’enfant si on le laissait faire. Hors, le moment était trop grave pour se laisser distraire ainsi, bien que son intention fût de bonne foi. Shiva, d’un souffle glacial, rappela Dörim et par la même occasion tous les esprits à retrouver son calme et sa concentration. Gabriel était comme rassuré, sachant parfaitement qu’il était bien entouré et qu’au moindre danger nous interviendrions. Mais encore fallait-il que nous puissions agir…

*Le moment tant attendu est enfin arrivé, pourvu que tout se passe pour le mieux.*

Lorsque les mains de l’enfant divin entrèrent en contact avec la pierre, tout se métamorphosa. L’esprit de Gabriel semblait totalement absent et emporté par une magie inconnue.

*Mais que se passe-t-il… ?*

Soudain, des cris perçant de douleur résonnèrent à travers le domaine de Loominëi, me plongeant dans un tel effroi que je ne pus prononcer le moindre son, ni même penser, avant que tout cela cesse. L’enfant semblait souffrir le martyr. Quand la torpeur prit fin, le spectacle qui se déroula sous mes yeux m’horrifia encore plus que les cris. Gabriel, ou plutôt son remplaçant, était toujours un enfant mais au physique et au caractère totalement opposés à notre cher ami. Une peau bleutée avait remplacé la pâleur d’antan, l’arrogance et la perversité avait effacé l’innocence. Shiva fut la première a extérioriser ses émotions, mais le nouveau venu la repoussa en sortant une langue aussi répugnante que ses paroles. Mon coeur se souleva dans ma poitrine, ma gorge était serrée, cette présence me rendait mal à l'aise.

*Qui est cet individu ? Où est Gabriel ? Par la Lune d’Astrune, mais qu’ais-je fait….*

Je me sentais responsable de ce dernier évènement, puisque c’était moi qui avais proposé l’idée de la pierre pour localiser un endroit aussi mystérieux que cet être qui se tenait face à nous. La façon dont il s’adressa à la déesse du Destin acheva de faire perler des larmes le long de mes joues. La culpabilité se lisait sur mon visage, même si je ne disais mot, trop déconcertée par la situation pour réagir dans l’immédiat. Loominëi elle, réagit d’un geste très expressif ; une gifle expéditive mais sans méchanceté, plutôt comme lorsqu’une mère punit un enfant. Elle nous parla ensuite à tous par voix télépathique en nous informant qu’il s’agissait surement d’une « copie » opposée de Gabriel, qu’il ne fallait surtout pas se montrer frustré. Elle avait raison dans tous ses dires. Si ce petit qui aime offenser avait atterri en cet endroit sacré, notre cher dieu de l’innocence devait se trouver ailleurs… Mais où ? Probablement de là d’où venait notre visiteur actuel.

Mais alors que mon inquiétude prenait le dessus, la voix de Loominëi résonna à nouveau dans mon esprit. Elle avait remarqué ma culpabilité et me rassura. Un sourire timide remplaça mes larmes, et je tentais de reprendre une expression neutre, attendant la suite des évènements. Oui… Il ne fallait pas que je m’exile maintenant, car face à cet inconnu peut-être dangereux, rester uni était notre seule chance. La déesse du Destin avait demandé avec une douceur qui la qualifiait pleinement d’où cet être bleuté provenait. Si nous savions d’où il venait, nous trouverions forcément Gabriel, où nous aurions tout du moins un indice. Il n'y avait donc pas grand chose à faire, Loominëi avait déjà posé la question clé. Tout dépendrait de la réponse et du comportement. En attendant, je me sentais complètement impuissante face à la situation. Mais je ne voulais pas laisser la déesse du Destin seule dans cette épreuve, surtout qu'il s'agissait là de ma pierre la cause de tout ceci...

**Merci Grande déesse, tes paroles réchauffent mon cœur. Je suis désolée pour ce qu'il se passe et de ne pas pouvoir être plus utile... Pour te répondre, peut-être que la pierre a servi d’échangeur, que Gabriel se trouve là d’où vient cet inconnu. Prends garde à toi, s'il est comme tu le supposes, l'opposé de Gabriel, il doit aussi avoir de puissants pouvoirs, et peut-être pas en notre faveur... Tu as très bien agi, comme une mère avec un enfant. Attendons sa réponse, tu as tout mon soutien.**

Cet enfant était imprévisible, je restais aussi discrète que vigilante, espérant qu’il ne soit pas hostile envers nous. Mais surtout, je souhaitais de toute mon âme que Gabriel ne souffre pas en ce moment et qu’il nous revienne indemne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Lun 18 Juil - 16:46


C'était l'effet de surprise ou bien étaient-ils vraiment tous coincés ? Gabriel n'avait pourtant rien demandé de très compliqué, allait-il devoir leur montrer afin de leur apprendre ? Ouf... heureusement que non, car celle qui se disait "Déesse du Destin", ne tarda guère à faire comprendre à la divinité de la débauche, son penchant pour le sadomasochisme. Par son geste, Loominëi démontra à Gabriel que pour la première séance, elle était désireuse d'occuper le rôle de dominatrice ! Cela lui allait très bien, vu qu'il adorait avoir mal. Mais il faudra bien qu'elle consente à un moment donné d'inverser les rôles, sinon jamais elle ne découvrira tout le plaisir que l'on pouvait éprouvé durant ce genre d'acte. Ô joie, ô plaisir... Gabriel allait pouvoir offrir quelques secousses à la grande Déesse du Destin. Bien sûr, il fit fi de tous les mots prononcés, car pour lui seules les actions importaient. Quant aux autres divinités, elles pouvaient certes regarder, mais non sans rien faire de leur côté !

- Oh oui punissez-moi, maîtresse ! J'ai été un vilain garçon, et je mérite le pire des châtiments... Tenez, je vous ai même apporté votre gourdin favori. Répondit Gabriel en matérialisant un lourd morceau de bois aux pieds de Loominëi. Commencez par les jambes, puis doucement vous remontez ! Termina t-il alors qu'il s'allongeait sur le dos. Faites-moi mal, faites-moi mal !


Par Loominëi, mais quelle était cette infamie ?! Où était passé le si charmant Gabriel... ? Prise d'une soudaine envie de pleuré, Lourina se retourna afin de ne pas montrer à cet être de corruption, sa présente faiblesse... Comment pouvait-on s'en prendre à une divinité aussi adorable ? La Déesse Féerique ne comprenait pas, et pire encore... elle n'avait aucun moyen de le délivrer de ce mal qui visiblement, le rongeait au plus profond de son âme. Dire que c'était Azura qui était en possession de cette pierre, mais d'où pouvait-elle bien venir ? En tout état de cause, quel que pouvait être cet endroit, il ne voulait pas être découvert. Sans compter qu'une immense puissance y résidait pour ainsi atteindre le monde Céleste...


Mis à part les Dieux, le royaume divin comptait également des anges en son sein. Ces êtres servaient corps et âme les créateurs de toute vie, car il faut savoir qu'à la base ils vivaient sur Astrune, comme tout bon mortel. Bien entendu, eux aussi ont une histoire qui leur est propre, mais pour l'heure, il fallait avant tout régler le problème naissant au coeur du domaine de Loominëi. À savoir qu'une force puissamment corrompue était à l'oeuvre, hélas, ce que Hileym ignorait... était qu'il s'agissait de Gabriel, le Dieu de l'innocence... Chaque ange avait son secteur, et comme celui de la Déesse du Destin faisait parti du sien, Hileym fila telle une étoile filante afin de venir en aide à Loominëi.

- Je suis là, ô grande Déesse ! S'annonça t-il.

- Oh... un petit angelot égaré. Répliqua Gabriel toujours étendu sur le sol immatériel. Tu cherches ta maman ?

- Gabriel... ?

- Gabi pour les intimes, et si tu ne veux pas me faire don de ta langue ici ! Poursuivit-il en pointant son postérieur de son index. Je te propose de vaquer à d'autres occupations moins humides !

Les yeux parfaitement rond de l'ange laissait parfaitement deviner sa surprise. Pourtant, jamais il ne serait capable de châtier le Dieu de l'innocence, et ce, même si il était transformé en monstre...

- J'ai assez attendu, angelot. Comme tu n'es pas parti, bienvenue dans la mêlée !

- Pard...

Soudainement étreint par Shiva, Hileym n'eut guère le temps de prononcer une syllabe de plus. Et comme si cela ne suffisait pas, cette dernière se mit soudainement à l'embrasser avec sauvagerie !


Qu'il était beau... et son corps si parfait, hmm ! Shiva ne pouvait résister à cette incarnation même du plaisir. Elle le voulait, c'était comme ça et pas autrement ! Et encore elle se contenait, car si elle s'écoutait elle le dévorerait tout cru !

- Lâchez-moi ô Shiva... Tentait-il de dire entre deux séparations.

- Je te veux, tu es à moi ! Et si il le faut je te gèlerais pour te chevaucher ! Rétorqua t-elle en l'embrassant de plus belle.

Gabriel en était la source bien sûr, et bientôt, toutes les autres Divinités se laisseront aller au même titre que Shiva, soit ; faites l'amour pas la guerre ! Azura souffrira de la même attirance pour Dörim, quant à Erinaë et Lourina, ça sera entre elles... Il fallait faire quelque chose et vite avant que ça ne dégénère totalement ! Chose que le Dieu de la bêtise voulut faire, hélas... Désirée lui sauta dessus avant même qu'il ne puisse faire quoi que ce soit ! Résultat ; Azura et la Déesse de la beauté risquaient fort de se battre afin d'acquérir ce cher Dörim...

- Allez ma petite Loo, je flambe rien qu'en te regardant ! Alors ne me laisse pas refroidir. Ajouta Gabriel à l'égard de Loominëi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loominëi
avatar
Récits 139
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Jeu 28 Juil - 18:46

Les cieux semblaient ressembler étrangement à une espèce de réunion de famille auquelle un membre indésirable venait assister. Et malheureusement pour Loominëi ce n'était pas pour aller en s’arrangeant. Néanmoins les paroles d'Azura qui raisonnèrent dans sa tête la réconfortèrent quant à l'unité des dieux ici présents et leur capacité à rester soudés. Cela ne dura pas. Les paroles de Gabriel étaient absurdes. Comment un si jeune garçon pouvait il parler, penser ainsi? être corrompu à ce point? Il n'avait vu dans son acte que ce qu'il voulait. Lorsque le gourdin apparut à ses pieds, et que cet individu qu'elle refusait de nommer comme le dieu de l'innocence, s'allongea, elle ne réagit pas de suite. La tristesse de Lourina lui parvint, elle en trembla de rage mais se força à se calmer. De plus elle sentait une présence qui ne tarda pas à se manifester. Un ange. Hileym plus précisément qui avait déjà maintes fois aidé les dieux et leurs créatures. Hélas la déesse du destin ne put lui dire de s'éloigner. Elle n'en eut pas le temps que cette atrocité s'attaqua verbalement à lui avec toutes ces vilénies dont elle le savait à présent capable. Et si ce n'était que ça! Mais Shiva surprit Loominëi en attrapant vigoureusement l'ange.

*Mais qu'es ce qu'il lui prend? Est elle devenu folle? Loominëi eut un regard alentours et comprit. C'est encore lui... il à l'air de s'amuser comme un fou à les rendre ainsi. Comment se fait il que aucun n'ai réagit? Elle les détailla ignorant par la même les mots de cette chose lui étant adressés. Azura, Désirée, Shiva, Dörim...non pas lui...il résiste. Alors tout n'est pas perdu. *

Elle laissa enfin son regard aller à terre, d'où l'enfant n'avait pas bougé. le gourdin à ses pieds, Loominëi le fit disparaitre d'un revers de bras. Elle se demandait comment le confondre, sans qu'il n'interprète ses gestes d'une façon qui l'arrangerait. La grande déesse du destin avait pitié de ce dieu venu prendre la place de gabriel. C'était si facile de détruire, de laisser la corruption et les sens se déchainer. Mais Ô combien la retenue l'était moins. Alors elle sut ce qu'elle devait faire. Du moins le mieux pour le moment. Elle se détourna de lui, sans plus lui accorder un regard. Et d'un pas qu'elle voulait tranquille elle partit s'assoir plus loin sur un siège qui tournait le dos à toute cette infamie. Il ne devait pas savoir combien elle avait envie de lui faire ravaler ses paroles, ni même voir la colère de ses yeux. Il n'en serait que trop fier et Loominëi ne connaissait pas ce don qu'était d’interpréter à l'infini les faits et gestes de chacun. Aussi de son avis, elle jouait la carte de la prudence en évitant les actes à l'égard de ce double. Elle s'adressa alors à Dörim par son esprit.

**J'ai remarqué que vous n'étiez pas touché par son sort. Avez vous une idée pour le confondre? Je crois que vous avez contre lui des atouts sinon vous n'auriez pas pu résister. Je veux bien essayer d'attirer l'attention de chacun mais je ne peux pas faire plus, je ne sais comment il l’interprèterait. Si je venais vous séparer sans doute croirait il alors que je veux quelqu'un d'autre que lui.**

Le silence se fit dans la tête de la déesse mère. Elle avait fait vite. Son sang froid retrouvé même si elle déplorait les agissements derrière tout ça, elle se releva et fit face à ses compagnons en pleine débauche. De là, sans laisser son regard prendre une autre forme que l'impassibilité apparente qu'elle se donnait, elle parla d'une voix forte et grave qui put raisonner dans tout le domaine mais également dans les esprits des dieux présents.

-Dieux et Déesses de ce monde! Le plaisir à t'il prit le pas sur vos responsabilités? Votre amitié les uns envers les autres ainsi qu'en Xiris et Gabriel? Calmez vos ardeurs ou bien je serais obligée de vous retirer les pouvoirs que vous entretenez avec les peuples d'Astrune! Elle laissa planer cette fausse menace, quelques instants. Je vous connaissais plus forts que cela, résistez pour ceux que vous aimez d'une façon bien plus profonde que celle ci. Nous devons trouver l'endroit d'où vient ce garçon et retrouver nos frères et soeurs!

Le but de ses paroles était avant tout d'avoir l'attention pour quelques instants afin que Dörim ou même Hileym qui lui aussi était sobre, puisse tenter quelque chose. Elle avait peur que son discours n'ai pas été écouté, qu'il n'ai glissé sur le sort de cette chose. Pourtant elle l'avait même hurlé dans leur esprit. De plus elle croyait aussi en la force de ses compagnons. Ils étaient puissants et savaient contrer les sorts, les manipulations d'autrui. Loominëi prit soin d'entourer son domaine d'une bulle afin de l'isoler du reste du monde céleste et de la terre d'Astrune elle même pour protéger l'extérieur de ce fléau. Pour le moment elle n'avait guère le choix. D'autres anges seraient venus et auraient subis le même sort que Hileym. Quant à leur créations, mieux valait ne pas y penser

Pauvre Gabriel...subissait il tout cela à l'intérieur même de cette créature? Ou bien comme Azura l'avait suggéré avait il été échanger? Il fallait trouver cet endroit, cela devenait pressant! Le monde céleste était ébranlé ce qui indiquait la puissance de leur ennemi. La déesse du destin, surveillant le dieu corrompu d'un oeil attentif, se mit à réfléchir sur sa théorie du "double". Il disait lui même s'appeler Gabriel, c'était un enfant, et il agissait au contraire de leur ami. Mais s'il en était ainsi, était ce de même pour chacun d'eux? Elle en frissonna presque car ce serait se battre contre eux même en version maléfique en quelque sorte. Hélas La jeune déesse ne pouvait à présent que attendre une réaction de quiconque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Azura)
avatar
Récits 55
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Sam 20 Aoû - 20:17

Le nouveau Gabriel était bien étrange et son comportement était loin d’être innocent. Alors que je m’attendais à une riposte plus ou moins violente de la part de l’enfant envers Loominëi, voilà que celui-ci jubilait et en réclamait davantage. Tout le monde était choqué par une telle énormité. Ce n’était même plus de l’impolitesse, mais de la perversité presque diabolique. Je me sentais si impuissante, dire qu’il s’agissait de ma pierre. Un présent offert en toute honnêteté, un objet qui m’était précieux… Mais pas autant que l’était Gabriel aux yeux de tous, y compris à moi-même.

*Comment ose-t-il ? Je me demande si le vrai Gabriel va bien… Si son âme se trouve dans le lieu maudit d’où vient cette « chose », non… Je dois garder espoir…*

C’est alors qu’Hylem, un ange bien averti de ses fonctions, arriva pour porter secours à la Déesse du Destin. S’il se trouvait ici, c’était qu’il avait senti le mal qui émanait de cet être. Le protecteur ailé était tout aussi ébahi et dépassé par la situation que nous. Hélas, ce n’était que le début d’une succession d’aberrations. Le diablotin semblait désirer une… « mêlée »… Il ne voulait tout de même pas signifier une orgie ! Ma crainte fut malheureusement confirmée par Shiva. Elle d’habitude si glacée, devint aussi chaude que la braise en s’élançant sur le pauvre Hylem, qui ne s’attendait pas du tout à cela. Ainsi, il avait le pouvoir de contrôler les autres êtres vivants, ou plutôt, d'éveiller les plus bas instincts… Mais à quel point ? Bientôt, je vis Erinaë et Lourina qui commençaient à se livrer à des caresses très... sensuelles, pour rester polie. C’était tellement gênant d’assister à cela. Mais là encore j’étais dans l’erreur…

Alors que mon regard balayait la scène, mes yeux se posèrent sur Dörim. Mes joues rosirent immédiatement, mon cœur s’accéléra, j’éprouvais toujours ces symptômes lorsque je le voyais et ce, depuis très longtemps. Mais cette fois-ci, une toute autre chaleur envahie mon corps. Je le désirais ! J’avais envie de lui… Je ne contrôlais plus rien, des frissons d’envie parcouraient mon échine. Une envie irrésistible de le toucher, le caresser, l’embrasser, et bien plus encore. Je m’approchais de lui, les bras tendus pour palper la moindre parcelle de sa peau, quand soudain Désirée me devança et lui sauta dessus. Pour une raison que j’ignorais, cela provoqua en moi une colère que je ne soupçonnais même pas. J’agrippai sans ménagement les cheveux de Désirée pour la tirer vers l’arrière avant de la pousser violemment avec mes deux mains.

-Mais non ! Je ne suis pas d’accord, qu’est-ce qui te prend voleuse, j’étais là la première, dégage et reviens si tu l’oses! Vas te trouver un autre Dieu à toucher ! Dis-je instinctivement. Maintenant à nous mon cœur. Laisse-moi te montrer que moi aussi je sais faire pleins de vilaines bêtises. Dis-je en approchant mes lèvres de celles de Dörim.

Mais que m'arrivait-il pour être aussi vulgaire? Moi, d’habitude si réservée, me voilà qui me battais avec Désirée pour une histoire de… sexe ?! Mon esprit était confus, comme si je me voyais de l’extérieur. Mon envie pour Dörim était à la fois irrésistible, de même que celle de me battre avec Désirée pour lui. D’un autre côté, je me dégoûtais moi-même de par la façon dont j’agissais pour assouvir mon désir. Etait-ce le nouveau Gabriel l'origine de tout cela? C’était certain, mais comment sortir de cette perversité, entre la passion et la raison… Il était bien trop fort…
Soudain, la voix de Loominëi résonna dans ma tête et me sortit de mon état second. La sagesse et la détermination présentes dans la sonorité de ses dires me réveillèrent immédiatement. Il était donc possible de contrer le pouvoir de cet enfant diabolique. J’écoutais attentivement ce qu’elle nous dit à tous par télépathie et restais concentrée sur sa voix pour parvenir à retrouver celle que j’étais vraiment. Je lâchai le cou de Dörim que j’avais enlacé afin de tenter une approche des plus indignes et m’éloignai de quelques pas. Je regardais d’abord Désirée.

-Je… Je suis vraiment navrée, pour rien au monde je ne voudrais me battre contre toi, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, pardonne-moi. Puis mon regard se tourna vers Dörim, j’étais terriblement gênée mais je pris sur moi pour le regarder droit dans les yeux. Je te demande pardon à toi aussi Dörim, jamais je ne me serais permise d’agir ainsi sans ton consentement et de manière aussi… déplacée.

*Par la lune d’Astrune… Mais comment ais-je pu céder à de telles actes…*

Je réfléchissais, encore et encore. Dörim n’avait pas été victime de l’influence néfaste de l’enfant. Comment cela était-il possible ? Je l’avais bien senti, ce « moi » si débauchée et extravertie. L’exact contraire de ma personnalité habituelle. Tout comme la pierre avait inversé la personnalité de Gabriel, cet enfant était capable d’inverser les nôtres, excepté Dörim. Je m’adressai à Loominëi ainsi que les autres Divinités présentes par télépathie pour une suggestion. Je ne pouvais pas parler à voix haute, afin de ne pas dévoiler le contenu de la conversation. Je n'avais pas l'habitude de parler énormément, mais je ressentais comme une nécessité d'évacuer tout ce qu'il venait de se dérouler. Mais surtout, j'avais honte. C'était pourquoi je désirais apporter ma contribution, afin que tout cela cesse. Je voulais que rien de tel ne se reproduise; un comportement aussi malsain n'était pas digne d'une Divinité Céleste, je refusais de revivre cela ou que mes amis ne subissent à nouveau les caprices de cet enfant.

**Grande Loominëi, je te suis reconnaissante, tes mots m’ont réveillée. Je te conjure de pardonner notre comportement. Je ne sais ce qu’il m’a pris, je suis confuse, mais ta voix semble avoir une puissance qui éveille la conscience profonde, c’est grâce à cela que j’ai pu redevenir moi-même, de cela j’en suis sure. D’après ce que j’ai pu ressentir lors de ce moment de folie, il semble que cet enfant ne nous contrôle pas en soit, mais qu’il éveille l’exact contraire de notre personnalité. Peut-être que la solution se trouve au fond de nous même, en sondant la partie la plus noire de notre âme peut-être pourrait-on en localiser la source sans passer par cet enfant ? Mais cela est impossible car trop dangereux, il y a le risque que nous nous transformions comme l’a été Gabriel par la pierre. Je ne sais que proposer d’autre, je suis désolée…**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 717
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   Ven 30 Sep - 13:28


Son corps si divin... ses bras si forts, si parfaits... Dörim était la perfection incarnée, normal pour un Dieu en même temps. Mais pour Désirée, il était bien plus que ça ! Il était la lumière qui éclairait son visage et son coeur, il était la brise qui lui murmurait de doux mots emplis de bonté à l'oreille. La Divinité de la bêtise n'était qu'une façade, car en réalité, du moins celle de Désirée, il était le Dieu de l'amour ! Alors comment ne pas languir sur un homme dont l'existence était de veiller sur ce sentiment si précieux ? La Déesse de la beauté ne le pouvait... c'était au-delà de ses forces. Ainsi, sans même chercher à comprendre ce qui la poussait à se jeter dans ses bras, Désirée se laissa aller de tout son être, mettant volontairement de côté, les conséquences de ses actes. Place au plaisir, se disait-elle !

- Dörim de mon coeur ! S'écria t-elle avec hystérie après lui avoir plongé dessus. Ma langue meurt d'envie de parcourir ton torse, lui qui est si lisse... si ferme... Hmmm... je vais te dévorer tout cru ! Poursuivit la Déesse avec ardeur. Je te veux ! Je te veux ! Ho oui je te... AAAaaahh !

Trop prise par ce qu'elle faisait, Désirée ne vit pas arriver Azura... Jalouse, celle-ci tira avec hargne, sur la longue chevelure cuivrée de la Déesse de la beauté. Elle ?! Mais comment osait-elle s'interposer de la sorte ?! C'était SON Dörim ! Elle n'avait pas le droit ! De plus, elle mentait en disant qu'elle était là la première, et si vraiment c'était le cas, alors comment expliquait-elle qu'elle ait dû se faire violente envers Désirée ?! Mais à l'instant où la folle à liée se retirait afin de s'excuser auprès de celle qu'elle venait injustement de malmener, la Déesse de la beauté se rebiffa ! Elle devait se venger pour cet affront, et nul ne saurait l'en empêcher, pas même Loominëi !

- SALE GARCE ! Hurla t-elle quelques instants seulement après les faits.


- Wowowooooo ! ON SE CALME ! Vociféra Dörim à l'égard de Désirée. Ne t'avise surtout pas d'utiliser tes pouvoirs contre ta soeur Céleste !

Il était peut-être temps de laisser le Dieu de la bêtise s'exprimer, non ? Alors que la débauche se poursuivait tout autour de lui, Dörim se leva tout en faisant mine d'épousseter ses vêtements. Fixant le nouveau Gabriel d'un regard sévère, la Divinité tant convoitée ne comptait pas laisser cette vilénie impunie !

-**À l'avenir grande Déesse, Loominëi, aidez-moi avant de me soumettre vos questions et constatations ! Imaginez un instant que je vous parle comme vous l'avez fait, alors que Hithar et Hyleim seraient en train de vous enlacer, avant de se battre pour vous... Vous ne préféreriez pas que j'intervienne avant de vous faire la causette ?**

- Mais... tu m'aimes non ?! Ca te plait que je te saute dessus ! Moi oui en tout cas ! Alors je refuse que cette... chose. Reprit Désirée tout en pointant méchamment Azura du doigt. Fasse barrage entre toi et moi !

- Désirée...

- Je dis que...

- Désirée !

- Et puis il faudrait que...

- DÉSIRÉE !

- Hein !

- Je ne t'aime pas !

- Non... ? Interrogea t-elle avec un soupçon de tristesse.

- Pas comme tu le prétends. Tu es une amie précieuse, avec laquelle je ris beaucoup, mais l'amour n'est pas pour nous.

- Ah c'est ça ! Tu es de connivence avec cette donzelle ! TU ES...

Dörim ne pouvait l'écouter plus avant... tous ces mots aussi tranchants les uns que les autres, ne lui ressemblaient guère. Désirée n'était plus là, à l'instar de Gabriel, le vrai, ainsi, même si il lui en coutait de le faire, Dörim se le dut... Tout ce qu'avait pu faire la Divinité de l'innocence, du moins... depuis sa transformation, n'étaient que des bêtises, et même si elles étaient lourdes de conséquences, ça n'en demeurait pas moins des bêtises ! Voilà pourquoi Dörim pouvait y remédier si facilement, autrement dit ; tout ce qu'il avait à faire, c'était de détruire cet élément perturbateur qu'était la bêtise.


- Allez ma petite Loo, ne soit pas timide ! Je suis sûr que tu ne penses qu'à ça en plus, que tu rêves d'un homme un vrai, au point que tu n'arrives plus à penser. Mais je te rassure, une fois que tu m'auras goûter, tu ne pourras plus t'en passer. Tu seras en extase, même devant le malheur de tes sous-fifres !

Un discours de trop selon Dörim ! Mais alors qu'il allait déchainer tous ses pouvoirs sur l'entité, un soudain éclat dont l'éblouissance n'avait d'égal que la colère de Loominëi, jaillit littéralement du regard de l'enfant. Deux faisceaux d'une lumière extrêmement concentrée avaient remplacé les yeux de cet infâme Gabriel, et même si cet événement sans précédent était inconnu de Dörim, il ne put s'empêcher de sourire en sachant par avance, que tout allait revenir dans l'ordre ! Et pour cause, il ressentit la bêtise dont ce dernier était jusque là investie, se dissiper... Puis, se fut l'explosion !

Comme ce qui avait pu se produire au sein du sombre côté de Lalwende, le monde Céleste fut à son tour, purifié par la sainte lumière ! Étant donné que la pierre d'Azura avait permis à Gabriel de se frayer un chemin jusque là-bas, il devint alors sans le savoir, un lien direct entre ce royaume étrange, et celui des Dieux. Toutefois, si le véritable Gabriel aurait été tué lors de son remplacement, la passerelle qui reliait jusqu'alors leur deux mondes, aurait également été détruite... En d'autres termes, jamais l'éclat purificateur n'aurait pu inonder les Divinités de son manteau immaculé, si cela se serait malheureusement produit.

Qui pourrait se targuer d'être soulagé en entendant un enfant pleurer ? Une mère venant d'accoucher peut-être, mais qu'en était-il dans le giron du monde Céleste ? Gabriel sanglotait à chaudes larmes, il avait mal, il avait peur... mais cette image, aussi triste pouvait-elle être, ne manquerait pas de rassurer les Divinités qui l'entouraient, elles qui demeuraient encore sous le choc de l'impact lumineux, ainsi que des manipulations dont l'usurpateur de l'innocence avait pu abuser...

-**Tout est rentré dans l'ordre sans mon intervention... il vaut mieux que vous repreniez les choses en main dés maintenant, Loominëi.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Domaine de Loominëi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Domaine de Loominëi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ L'AU-DELÀ ~ :: Le monde Céleste :: Royaume des Dieux-
Sauter vers: