AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Au milieu des rochers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Au milieu des rochers...    Jeu 19 Aoû - 14:52

[Hrp.: Nous arrivons d'ici >> La Grande Plaine "Marche vers l'inconnu..."]

Mordant tendrement le cou de la noiraude, Allyriane ne s’attendait pas du tout à avoir une réaction si directe de la part de la rousse qui venait de reprendre conscience. Déjà qu’elle semblait s’être réveillée quand elle l’avait mordue, elle… Mais là, elle estimait que son comportement était un peu excessif alors que le simple fait qu’elle ait partagé les proies avait simplement eu pour but de ne pas en tuer une des deux. Après tout, pour comprendre ce genre de raisonnement, il fallait être un vampire aussi, sinon, c’était peine perdue. Ne répliquant rien, se contentant uniquement de pester intérieurement contre les remarques de la demie-elfe, Allyriane se retirera lentement pour se relever et s’essuyer la bouche du dos de sa main droite. Lapant ses lèvres d’un coup de langue furtif pour s’emparer des dernières saveurs du sang de la capitaine… Se sentant bien plus énergique que précédemment, la jeune fille attendit alors que la chaloupe atteigne sagement la rive alors que la mage commençait à prendre quelques directives. Non pas que cela était agaçant, mais c’était tout comme puisqu’Allyriane n’aimait pas tout particulièrement être dirigée par une personne qui se penserait un peu plus supérieure à elle. Enfin… Je pousse un peu là, mais la situation pouvait être qualifiée comme telle étant donné la position de mage de Lanae, au vu de son affinité avec le vent, ce serait plus simple. Et ce n’était pas tout ! Cette même fille lui demandera alors si elle pouvait les accompagner, direction Freezis, qui était d’ailleurs sur la route à emprunter pour aller à Kumra. Du moins, n’en était pas si éloigné que l’on pouvait y penser. Encore des emmerdes, pensera-t-elle en faisant juste un signe positif de la tête accompagné d’un simple sourire sans réelle passion à la faveur de la rousse. Néanmoins, elle avait réfléchit rapidement avant de fournir une réponse… Avec ce qui trainait par moment dans ces zones là, mieux valait se déplacer en groupe ! Soit, c’était accepté, elle les accompagnerait. Que cela ravisse les deux autres ou non, elle s’en fichait éperdument !

Donc, restant sage, ne faisant même pas attention au reste du monde qui l’entourait, elle observait la rive approcher assez rapidement avant de sentir quelque chose frotter la coque de l’embarcation. Ce devait être la terre crissant contre le bois, lentement, pour aller jusqu’à stopper sa course. Ce fut à Lanae, une fois la chaloupe immobilisée, de mettre pieds à terre et de commencer à monter l’escarpement. S’apercevant alors que le guerrier allait s’apprêter à embarquer la capitaine au bois dormant, la vampire agitera alors une main contrariée devant son visage et lui fera, de la tête, un signe nette pour lui faire comprendre qu’elle s’en occupera elle-même. Ils perdraient moins de temps si elle s’en chargeait… Le laissant alors escalader la pente raide, Allyriane jettera un dernier coup d’œil à la mer tout en soupirant, ravie d’enfin quitter ce milieu assez angoissant pour elle.

- Ce n’est pas trop tôt… Murmurera-t-elle froidement en empoignant la noiraude par les hanches et la soulevant étrangement vite…

Contraire à toutes attentes, Allyriane venait d’agir de façon quelque peu déplacée en balançant Belle comme un sac de pomme de terre aux pieds de la magicienne et du guerrier, complètement abasourdis parce qu’il venait de voir. Il fallait avouer qu’Allyriane était investie d’une délicatesse infinie… Et puis, c’était aussi un peu comme une ouverture à de nouvelles hostilités entre eux… La vampire décidant alors de monter à son tour de manière très décontractée et se postant devant les deux individus, les dévisageant tout les deux, levant un sourcil.

- Quoi encore… !? Vous voulez mon portrait ou je vous refais les votre si vous ne m’effacez pas ces mines désespérées de vos tronches ?! S’indignera-t-elle en les bousculant, passant entre les deux pour prendre une certaine avance. Je vous accompagne, mais fichez-moi la paix pour le moment… J’ai déjà perdu trop de temps avec vos gamineries.

À première vue, ils en étaient désormais aux grandes plaines et la capitaine n’avait pas eu totalement tort d’emprunter la voie navale pour s’en sortir plus rapidement. Quoi que… Allyriane se serait bien amusée à découper quelques gardes empotés dans leur carapace métallique ! Au détriment du temps perdu, par contre. Soit, inutile de traînasser sur le passé et la vampire continuait son avancée dans ces plaines et aperçu quelques tâches orangées dans le ciel… Misère, le soleil était déjà quasiment au-dessus des montagnes et montait plus rapidement que ce qu'Allyriane le désirait... Et, en prime... Elle était totalement exposée à cette foutue bougie volante, dans cette grande plaine ! Décidément, entre ces trois-là et la boule de feu, elle en avait assez vu pour le moment. Espérons juste qu’il ne se passe rien d’autres, bien que deux silhouettes étaient nettement visible au loin. Une odeur de sang chatouillera le nez de la vampire qui s’empressera de le boucher et afficher une grimace de dégoût. Le sang impur et celui d’une espèce masculine. Il y avait là de quoi ôter toute envie de faim à Allyriane qui avait décidé de les ignorer de plus belle, même après avoir été interceptée par une jeune femme lui demandant de l’aide pour sauver cet homme en pleine agonie. Un regard arrogant de biais suffirait à faire comprendre à l’inconnue qu’elle ne pourrait rien y faire et d’un coup paume plutôt violent, de sa main droite, Allyriane enverra la femme sur ses fesses. Ne lui adressant aucunes paroles, le malheur frapperai une nouvelle fois puisque Lanae avait décidé de leur faire perdre encore un peu de temps en voulant leur porter secours, le guerrier déposant la capitaine sur le sol pour se dégourdir les bras. Que des incapables, jusque là, ma parole ! Allyriane se demandait ce qu’elle ferait avec de tels bras cassés tout en observant les alentours. Il y avait eu une lutte… Des flèches plantés au sol, d’autres littéralement brisée. S’accroupissant, elle venait de remarquer comme des coups de griffes à même la terre, faisant glisser son index à l’intérieur, la bête devait être rudement violente.

*Du moins… Elle a eu sa dose de nourriture* Pensera-t-elle en voyant l’état de l’impure et, s’apercevant aussi du départ de Laraan.

- Enfin… Un incapable de moins, il aura mit long à le réaliser. Se fit-elle dans un long murmure tiré en un souffle, compréhensible que pour elle-même.

Quant à Lanae, elle avait décidé de ne pas bouger et la vampire commençait sérieusement à s’impatienter. Ainsi donc, connaissant la méthode la plus efficace pour la faire se bouger de sa place, Allyriane s’approchera du corps inerte de la capitaine et la prendra par-dessus son épaule avant de s’en aller en direction des plaines ravagées, ne se retournant plus. La magicienne allait forcément la suivre et si ce n’était pas le cas, Belle lui servirait simplement de vivre ambulant quelques temps. Laissant l’inconnue et l’agonissant à leur sort, la blonde n’avait aucunes pitiés pour qui que ce soit et voulait simplement assouvir sa vengeance sur les vampires. Désireuse de savoir qui l’avait mise dans un état pareil ! Mais comme convenu, elle allait faire un détour et c’était direction Freezis avec Lanae. Le soleil se faisait de plus en plus menaçant et il fallait qu’elle trouve rapidement un endroit où elle pourrait se mettre un peu à l’ombre. Malgré son manteau qui recouvrai la totalité de son corps, de ses jambes à sa tête, des gants noirs à ses mains. Seul son visage restera quelque peu vulnérable à ces rayons lumineux fortement mortels pour elle. De plus de la chaleur qui se faisait un peu plus présente. Enfin, il faisait encore très fais mais rien ne saurait se faire prier, on ne savait jamais ! Soit elle trouvait une espèce d’écharpe pour se recouvrir le bas du visage, soit elle se mettrait un peu à l’abri à un autre pour la journée. Elle ne risquerait quand même pas sa peau pour ces deux filles, préférant accomplir son but avant sa mort. Profiter de son immortalité, en quelques sortes…

Ne faisant toujours pas attention à la présence de la magicienne qui l’avait rattrapée, Allyriane observait les chaînes montagneuses et ce sol rocailleux qui recouvrait la totalité de cette plaine. Constatant que le chemin deviendrait de plus en plus difficile et que, voyant la blancheur de la montagne où se trouvait Freezis, il faudrait quelque chose pour tenir chaud à ces filles qui risqueraient fortement de mourir, sinon. Finissant alors par apercevoir de loin des tas de potentielles zones d’ombres, elle se rassurera pour l’avenir à venir contre le soleil. Vérifiant aussi que la capitaine était toujours endormie, Allyriane daignera enfin de porter son attention sur la rousse, mais ne lui disant pas un traître mot. Oui, elle n’était pas tellement d’humeur à vouloir tenir une conversation, du moins, de l’engager. Si Lanae avait quelque chose à dire, elle le pourrait au risque de se frotter à l’humeur froide de notre chère vampire délicate comme elle était. Néanmoins, pouvaient-elles s’attendre à un voyage tranquille ? Cela, Allyriane en doutait vraiment... Cette zone n’était pas très réputée pour un calme et une sécurité légendaire… Gardant donc tous ses sens en éveils, elle intimera à Lanae, par un simple regard insistant, de surveiller les alentours, là où elle n’aurait pas les yeux posés. Ce serait vraiment trop bête de terminer dans une embuscade ou à une partie de coups de coudes contre une quelconque bestiole peu sympathique en ces temps si secoués. Mais en attendant, le silence était le mot maître entre les deux femmes… S’attendant à ce que la demie-elfe se décide à le briser.

~ Il est 7 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Lun 23 Aoû - 23:44

Allyriane nous fit comprendre qu’elle se chargerait de Belle. Laraan acquiesça sans vraiment trop avoir le choix devant la détermination qu’affichait la blonde… Alors que le guerrier et moi-même commencions notre ascension, cette dernière souleva Belle sans la moindre précaution et la balancera comme un vulgaire paquet en haut de la pente. Là encore elle était efficace, mais sa délicatesse flagrante m’indignait toujours autant. Je lui adressai un regard furibond, révoltée de son geste. Elle nous rejoignit, nous bouscula pour prendre la tête du groupe en récupérant sa « marchandise », et ce avec une réplique toujours aussi sympathique, l’air désinvolte.

*Mais... Mais… Mais…, tentais-je de balbutier, incrédule devant cette scène.*

Je fus si choquée que je restai ébahie sur l’instant. Je finis par garder le silence et poursuivis ma route, soulagée que Laraan prenne le relais pour veiller sur la capitaine. Le Soleil semblait gravir la montagne sans nous attendre, et la chaleur se faisait plus intense. La vampire ne devait pas vraiment apprécier et cela devait influer son humeur. Cependant ça ne justifiait pas non plus la suite des évènements. Nous finîmes par rencontrer deux inconnus… Je laissai Allyriane, qui les atteignit la première, leur venir en aide. Mais au lieu de cela, elle préféra repousser la jeune demoiselle qui nous sollicitait et continuer son chemin sans même se retourner. Je n’en revenais pas ! Quel comportement exécrable ! D’un autre côté cela ne m’étonnait pas vraiment d’elle.

Sans plus attendre je m’empressai de leur porter secours. Laraan en profita pour poser Belle sur le sol afin de se dégourdir. Le compagnon de la jeune femme était un homme grièvement blessé, il avait dû être confronté à une créature peu recommandable. La couleur de sa peau m'indiquait qu'il s’agissait d’un impur, c’était la première fois que j’en voyais un. Le résultat d’une union entre un Elfe et un Drow. Cette race était mal perçue et persécutée sur Astrune. La plupart se cachait habituellement. Je ne comprenais pas toute cette haine simplement pour un mélange de deux opposés. Cela me répugnait même. Je considérais tous les êtres vivants dans ce monde à leur juste valeur. Il était vrai cependant que j’éprouvais une certaine crainte envers les Drows en lien avec mon passé. Mais là encore je relativisais en me disant que tous les Drows n’étaient pas des barbares. Pour l’instant ce qui me préoccupa en premier lieu fut la vue de tout ce sang et le fait d’imaginer la violence de la confrontation qui avait eu lieu. Je sentis mon cœur s’attendrir et se briser en même temps devant tant de cruauté. Je m’accroupis et constatai les dégâts : un bras en moins, des blessures assez conséquentes qui mettaient en péril la vie de cet homme… Malheureusement, les premiers soins avaient déjà été faits, et je ne pouvais rien lui prodiguer de plus…

Et comme si je n’étais pas assez bouleversée, voilà que maintenant Laraan, faisait demi-tour pour partir de son côté, pendant que la folle prenait la direction opposée avec une certaine cadence, Belle embarquée sur ses épaules. J’étais désormais partagée entre deux directions. Poursuivre la vampire ou rattraper Laraan. Dans tous les cas je ne pouvais rester à ma place actuelle, je ne pouvais rien faire de plus pour les deux étrangers, à mon grand regret…

-Je suis désolée... Je me sens si impuissante, puisse le ciel vous venir en aide. Dis-je à la jeune femme avant de m'adresser une dernière fois à elle, Puis-je me permettre de vous demander la direction des rocheuses s'il vous plaît ?

L'inconnue peinée mais compréhensive, m'indiqua gentiment la direction à prendre de son index. C'était la voie qu'empruntait Allyriane.

-Laraan que fais-tu ? Criais-je ensuite à son attention, mais il ne semblait pas vouloir répondre, trop lassé de la situation peut-être...

Je n'en sus pas d'avantage, ma décision était prise. Je dis humblement au revoir aux deux jeunes gens, attristée par leur sort, priant pour que le destin leur soit favorable. Je leur donnai également des vivres ; une pomme à chacun, le moins que je pouvais faire avant de partir et rejoindre Allyriane. Je ne pouvais laisser Belle seule avec elle. Il ne fallait pas non plus que je perde de vue mes objectifs, à commencer par la mission que m’avait confiée Sheylii. Je devais me rendre vers Freezis, et c’était là que nous allions. Je me sentais comme un peu vide et confuse du départ de Laraan. J'avais espéré faire plus ample connaissance avec ce brave guerrier un peu bourru sur les bords, mais fort aimable. Cependant je ne pouvais décider à la place des autres, et je devais respecter son choix, comme j'avais fait le mien juste avant. Qui savait, peut-être le recroiserais-je un jour.

Je me retrouvais désormais seule en compagnie de la blonde, comme Belle commençait à peine à émerger de son inconscience... Enfin ! Je marchais sans lui adresser la parole, encore frustrée de par son comportement et son caractère si rebelle. Néanmoins je lui étais reconnaissante de m’accompagner et de « s’occuper » de Belle, chose qu’après tout je n’aurais pu faire sans elle. Avec toutes les secousses qu’avait connues ma soeur depuis la fuite du Corivace, je n’osais concevoir le mal de tête qui la submergerait à son réveil, mais au moins elle était avec nous.

Nous arrivions dans les rocheuses. La végétation se faisait de plus en plus rare et étrange, un territoire hostile se dessinait devant nos yeux, avec peu d'endroits verdoyants pour nous rassurer. Une fois traversées, nous arriverions presque à destination si tout se passait bien. C’est alors que la blonde me regarda avec insistance pour me faire comprendre de surveiller les environs. Tout était calme, trop calme… Je redoutais les éventuelles créatures ou autres danger qui pourraient croiser notre chemin, je restais donc extrêmement vigilante. Puis je décidai de rompre ce silence qui commençait à se faire plus pesant que la création de la grande Loominëi.

-J’espère qu’on ne fera pas de mauvaise rencontre en chemin, dis-je avec une pointe d’appréhension dans la voix.

Bien que la température restait agréable, le Soleil commençait à se faire menaçant pour la vampire. Je ne lui faisais pas vraiment confiance, mais on ne pouvait pas dire que j'avais peur d'elle non plus. Pour l'instant je ne ressentais pas sa présence comme étant une menace. Je surveillais juste qu'elle ne causait pas d'avantage de blessures à Belle. Et malgré sa délicatesse évidente, je ne pouvais la laisser ainsi, c'était plus fort que moi, il fallait que je fasse quelque chose, mais quoi... D’autant plus que je me sentais moi-même encore un peu faible, et rester exposé ainsi n’était pas des plus plaisant. Mais un arbuste vint me donner la solution comme par enchantement. Ce végétal que l’on appelait Cyroconia, était réputé pour pousser dans ces régions, caractérisé par de longues feuilles verdâtres, assez rêches et épaisses. C’était le marchand avec qui j’avais voyagé durant une année entière qui me l’avait appris. Leurs racines qui s’enfonçaient profondément dans le sol les rendaient difficile à arracher, mais avec un poignard et un minimum de force, il était aisé de les couper.

Ainsi, je me précipitai à l'aide de ma dague sur le petit arbre et en quelques mouvements je me remis en route une branche à la main, au pris de quelques égratignures. Je me plaçai à côté du vampire en m’approchant un peu plus d'elle. Je tendis la longue et robuste tige au-dessus de nos tête tout en fixant la blonde des yeux un moment, sans un mot, juste un léger sourire. Un peu comme pour lui dire "je ne t'importunerai pas, je souhaite juste t'aider". Ainsi, la large feuille qui trônait au bout de la branche du Cyroconia nous servait d’ombrelle et protégeait en priorité le visage de la jeune étrangère un peu plus efficacement. Heureusement j’apercevais au loin des zones plus ombragées par lesquelles pourrions passer.

-Au moins là-bas tu te sentiras mieux, merci de m’accompagner,
commençais-je en tentant d’engager un semblant de conversation.

Je ne sus quoi ajouter, j'attendais de voir si elle daignerait me répondre. Je me demandais bien ce qui m'attendait une fois arrivée. Est-ce que je parviendrais à convaincre le maître de la Terre de me confier son bien le plus cher ? Avait-il lui aussi choisi un messager, tout comme Sheylii m'avait désignée comme son élue ? Si c'était le cas, je le saurais tôt ou tard. Pour l'instant, il nous fallait avant tout traverser ces rocheuses indemnes... Mais je ne comptais laisser personne derrière moi cette fois-ci, surtout ma tendre soeur. Allyriane et moi étions prêtes à réagir au moindre mouvement, mais nous ne savions pas ce que pouvait nous réserver ce chemin...

~ Il est 7 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Lun 20 Sep - 14:09

Toujours de progression vers les Rocheuses, Allyriane et Lanae n'échangeront pratiquement aucune parole... C'était d'ailleurs peut être le mieux afin d'éviter toute pugilat. Cependant, le soleil commençait vraiment à se faire cuisant pour la Vampire, et l'ombrelle artisanale de la jeune demie-Elfe deviendra bien vite inutile... Oui, il était bon de savoir qu'un prédateur nocturne doit se protéger intégralement du soleil, et non pas juste le visage... Ainsi donc, Allyriane accélèrera la cadence, et ce, jusqu'à atteindre un petit bois ! Ca sera ici qu'elle s'arrêtera quelques instants... Lanae quant à elle, se contentera de suivre sans y apporter la moindre réflexion.

L'ombre de ces quelques arbres fut suffisante pour apaiser la fumée grisâtre qui s'était formée tout autour de la Vampire... Hélas, ce petit contre-temps ne fit qu'envenimer l'humeur de la demoiselle, chose qui couta à Belle une nouvelle rencontre brutale avec le sol, heureusement mousseux... Bien que la demie-Elfe n'appréciait guère ce genre de traitement sur la capitaine, cette fois, elle s'abstint de râler, et alla s'agenouiller auprès de cette dernière. Lanae n'avait plus le coeur à expliquer les bonnes manière à cette rustre, de plus, son angoisse se faisait chaque fois plus forte au fur et à mesure que les secondes passaient... Et pour cause, la quête que lui avait confié Sheylii n'était pas une petite responsabilité, chose que la forcera peu à peu à douter d'elle même... Bien sûr, ce n'était ni le lieu, ni le moment, mais malheureusement, ces choses là ne se commandaient pas !

Profitant alors de cette pause prématurée pour se ressourcer, Lanae tentera de penser à autre chose, et pour ce faire, elle s'occupera soigneusement de Belle... De son côté, Allyriane ne cherchait aucunement à se ménager, bien au contraire ! Plus elle était énervée, mieux c'était ! Enfin, pour elle du moins... Hélas, plus jamais elles ne reprendront leur route...

Alors que la demie-Elfe imposait sa main sur le front de Belle, ça sera tout à coup une vision d'horreur qui s'offrira à elle ! Sur l'instant, Lanae ne comprit pas ce qu'elle tenait dans cette même main... Mais... après quelques secondes, cette dernière parviendra sans mal à identifier cela comme étant un coeur Humain encore chaud ! Devant elle, un homme était accroché au mur, avec le diaphragme littéralement écartelé... Au point même qu'elle pouvait tout y voir... poumons, oesophage, côtes etc... La seule chose qui lui manquait, c'était le coeur qu'elle tenait toujours... Mais que signifiait tout ceci ? Un cauchemar ? Non, impossible ! Jetant alors l'organe sur le sol ensanglanté, Lanae se retournera... Et ce qu'elle vit... lui fit chavirer l'estomac ! Allyriane était là, mais elle aussi accrochée au mur, bien que toujours vivante...

Les yeux exorbités, la jeune femme cherchait tant bien que mal à comprendre l'incompréhensible... Mais en voulant crier le prénom de la Vampire, cette dernière s'écorcha la langue ! Machinalement, Lanae porta sa main à sa bouche, et... sa découverte fut telle qu'elle aurait préféré ne jamais venir au monde ! Des crocs se trouvaient à la place de ses canines, ce qui faisait d'elle un Vampire ! Mais qu'en était-il d'Allyriane ? Et bien... ce n'était plus qu'une Humaine en attente de sa mort prochaine, une victime... Une Victime de Lanae !

Quant au lieu... Du sang, et encore du sang... Mais ce qu'elle ne savait pas, c'était qu'elle se trouvait dans la salle du sang, située dans le sous sol du Manoir de Kumra, la ville des Vampires ! La reine et le seigneur ne devraient d'ailleurs plus tarder...


[OUT : À Kumra, dans la salle du sang. Faites un nouveau sujet... Arrow]

~ Il est 7 heures 46 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Jeu 6 Jan - 21:33

[Nous arrivons d'ICI après le changement de vie et retour à la normale...]

Malheureusement, l’inconnue avait entendu l’insulte d’Allyriane et lui répondit au quart de tour. Puis sa réaction ne se fit pas attendre. Son visage, plutôt joli jusque là malgré l’air menaçant qu’elle affichait, se déforma par la haine et les crocs de vampire déchaînée qu’elle sortit. Sans plus attendre elle envoya une décharge magique aux teintes orangées dans ma direction, que je reçus droit dans l’abdomen. Mon visage devait aisément refléter la peur face à cette action soudaine, je m’attendais à mourir sur place ou éprouver une atroce douleur car j’ignorais les effets de son sort jeté. Mais il n’en fut rien, je fus aveuglée et me sentis juste nauséeuse, comme si un changement organique s’effectuait en moi. Cela se passa tellement vite que je ne pus réaliser ce qu’il m’arrivait, avant de me retrouver propulser contre un mur. Le choc fut violent, mais étonnement j’étais encore en vie et entière.

Enfin… entière c’était vite dit… Je restai quelques instants étourdie et lorsque je rouvris les yeux je vis la vampire se saisir d’Allyriane par la gorge. Je voulus crier mais… Un couinement sortit de mes cordes vocales… Je voulus alors courir mais j’avançais à vitesse de tortue… Et encore, la tortue avait une allure de course comparée à la mienne… Je me trouvais très rétrécie aussi, avec une vision légèrement plus floutée, et je remarquais avec horreur mon odeur nauséabonde et mes pattes…

*Mais qu’est-ce que… Noooooooooooooooooooooooooooonnnnnnnnn… Un cloporte… Mais quelle horreur !*

J’étais autant dégoûtée par mon statut présent que par ce que cette dégénérée était en train de faire subir à la blonde. Son cou se dévissait lentement, je pouvais voir la mâchoire de la jeune fille qui allait céder… Je ne voulais pas qu’elle la tue… Je n’avais rien demandé… Je n’avais besoin de rien si ce n’était que tout cela cesse… Il fallait voir la réalité en face, j’étais impuissante, je n’avais pas su protéger Belle comme je n’avais pas su protéger la blonde à cet instant…

Le désespoir m’envahissait quand tout à coup un puissant courant d’air balaya l’ensemble de la pièce. Une femme s’en dégagea et je reconnus immédiatement Sheylii. Mon cœur de cloporte fit un énorme bond de soulagement. Fidèle à elle-même, elle tenta de rester pacifique envers la vampire mais celle-ci continuait ses sarcasmes. Elle attaqua l’impératrice du vent de la même bourrasque orangée à la laquelle j’avais eu droit, mais en beaucoup plus puissante… J’eus très peur pour ma protectrice mais dans un même temps j’avais confiance en ses capacités, elle était bien plus apte à battre cette folle dingue qu’Allyriane et moi réunies, du moins en étant privées de nos pouvoirs respectifs. Sheylii se défendit mais la scène se passa trop vite pour que je puisse décrire exactement son déroulement. Je vis juste la vampire être éjectée au loin contre un mur et sombrer dans l’inconscience. Allyriane quant à elle, glissa le long de la paroi pour atterrir sur le sol. De mon côté, je me sentis à nouveau nauséeuse et torturée de l’intérieur.

*Beurk….. Misère, quelle sensation horrible…*

Quand je rouvrais les yeux cette fois-ci j’étais de nouveau moi-même… Enfin j’étais toujours une vampire, mais c’était toujours mieux qu’un cloporte ça c’était sûr ! Je me tournais immédiatement vers Sheylii et à ma plus grande joie elle était saine et sauve.

-Sheylii ! Merci, je suis si heureuse de vous voir !

Elle ne semblait pas disposer de beaucoup de temps et m’expliqua en une phrase que la mission qu’elle m’avait confiée était compromise, mais qu’il existait un moyen de résoudre la situation. Tout ce que j’avais à faire c’était de lui donner une réponse et de l’écouter. Allyriane, de son côté, semblait reconnaissante mais elle était trop occupée dans son coin à ruminer et à pester contre sa situation. Je devinais aisément ses pensées meurtrières envers la vampire dégénérée qui nous avait attaquée, désormais sans défense. Mais cette dernière pouvait se réveiller n’importe quand, c’est pourquoi j’espérais que la blonde ne commette pas encore l’irréparable. Je n’avais pas le temps de m’occuper d’elle pour le moment je devais avant tout prendre une décision rapidement.
Cependant je n’eus pas l’occasion de répondre à Sheylii. L’impératrice du vent disparut de ma vue, la salle de sang aussi, et je me retrouvais à l’endroit initiale où nous étions avant ce changement de vie, autrement dit dans les plaines rocheuses…

*Mais qu’est-ce que…*

Décidément je n’y comprenais rien… Mon premier réflexe fut de passer ma langue sur mes dents et je fus grandement soulagée de constater qu’apparemment, j’étais redevenue la demie-elfe que j’étais. Je voulus m’en assurer, aussi je me concentrai légèrement et ressentis l’énergie du vent me répondre et parcourir mon esprit. J’avais retrouvé ma race, mon statut et mes pouvoirs, j’en déduisais donc que ma mission était toujours d’actualité. Allyriane était là également, et à la vue de ses canines qui dépassaient de son minois, je fus soulagée de voir qu’elle ne ruminerait plus à tout va. Je me demandais comment elle allait réagir et espérais qu’elle ait compris que je n’y étais pour rien… Je la regardais pour être sure que je ne rêvais pas, j’étais complètement perdue mais contente de ne plus vivre ce cauchemar.

-Tu te sens comment ? Je comprendrai mieux les vampires à l’avenir, mais cette odeur de sang… Je ne sais pas comment tu fais pour la supporter… Un sourire de contentement se dessina sur mon visage à la vue de notre retour à la réalité, mais il s’agrandit bien plus lorsqu’un peu plus loin je vis…
Belle !! Tu es vivante !! Je suis comblée, comme tu m’as manquée !

Belle était là à nouveau et bien consciente ! Elle semblait avoir vécu de sacrés aventures elle aussi vu l’expression perdue qu’elle affichait, mais elle était là, saine et sauve. Je courus vers elle et la serrait dans mes bras tellement fort, que je dus freiner mes ardeurs pour ne pas l’étouffer. Des larmes de joie coulaient sur mon visage, j’étais à la fois heureuse d’être là, de la retrouver, d’être en vie.

-Où étais-tu ? Rien d’horrible j’espère… De mon côté se serait trop long à t’expliquer mais voici pour te résumer. J’étais avec Allyriane qui était humaine, moi je me suis retrouvée vampire puis cloporte après l’attaque d’une vampire dégénérée. Mais Sheylii, l’impératrice du vent, nous a sauvées et puis sans que je ne comprenne pourquoi, je me suis retrouvée de nouveau ici avec Allyriane et toi. Et toi que t’est-il arrivé, sais-tu quelque chose sur la nature de ce phénomène?

J’avais hâte d’entendre son récit, de profiter à nouveau de l’air libre et non de cette odeur de sang si répugnante… Ce qui me rassurait aussi, c’était que j’étais à nouveau sur la bonne route pour me rendre à Freezis, et ainsi accomplir la mission confiée par Sheylii. Je regrettais de ne pas avoir pu la remercier comme il le fallait, mais mon cœur me disait que je la recroiserais tôt ou tard et qu’à cet instant, j’aurais tout le loisir de le faire. Pour l’heure, je voulais juste comprendre ce qu’il s’était passé, et surtout ne pas être de nouveau séparée ni de Belle, ni d’Allyriane. Qui savait ce qui nous attendait encore sur le chemin ? Maintenant que la situation était rétablie et que nous étions en groupe, nous serions plus fortes.

~ Il est 8 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Mar 11 Jan - 20:53

Ce qui semblait hallucinant, ce n'était pas la situation en elle-même mais le simple fait qu'Allyriane avait remercié une parfaite inconnue qui était venue à leurs secours. Bien sûr, l'ayant fait trop discrètement, en même temps qu'elle se sentait terriblement humiliée d'avoir été secourue de la sorte, la nouvelle venue pouvait ne pas l'avoir entendue prononcer ce mot. Désormais en train de pester contre son sort qu'elle ne comprenait en rien, l'ex-vampire se tenait derrière celle qui l'accompagnait mais aussi, elle lui tournait le dos pour ne pas avoir à faire face à l'inconnue. Mais elle n'en restait pas pour autant moins attentionnée aux mots qu'elles s'échangeaient... Relevant un peu la tête, plaçant son menton dans la paume de sa main droite dont le coude était appuyé sur son genou, la jeune fille n'en perdait pas une miette. Le temps semblait passer vite mais tant que l'autre gourdasse ne se réveillait pas pour causer des emmerdes, tout se déroulerait normalement. Posant ses yeux sur cette dernière, elle comprit rapidement que la femme qui l'avait sauvée savait ce qu'elle disait et ne plaisantait pas quand elle évoquait la possibilité de les sortir de là. Le ton qu'elle avait utilisé l'avait convaincue... Mais elle prit bien le soin de citer la mission de Lanae par contre, celle qu'Allyriane avait accepté de mener en tant que "Garde du corps" à ses côtés, grossièrement dit. Ce n'était pas pour la déplaire totalement, mais en même temps c'était une dette qu'elle lui devait. Alors, continuant d'être attentive à leur conversation, Allyriane commençait à se demander combien de temps tout cela allait prendre et n'hésita pas une seconde à prendre la parole et de les couper dans leur élan, leur rappelant sa présence auprès d'elles !

- Hey vous deux, vous comptez pinailler encore combien de temps hein ? Jusqu'à que l'autre tarée nous dévisse la tête ou quoi ?! S'exclamait-elle tout en se relevant, le visage tout aussi dur qu'à son habitude et le ton hautain. Madame l'oisillon, je ne sais pas qui tu es, mais tu as plutôt intérêt à nous sortir de là avant que je ne te forces à le faire !

Oubliant totalement son précédent état d'âme, Allyriane s'était retrouvée bien vite dans son comportement normal et arrogant à souhait. Se tenant debout face à la femme, elle avait tout les mérites à se faire rejeter par sa sauveuse pour son remerciement chaleureux qu'elle venait de lui faire. Serrant les poings, la blonde n'était pas du tout d'humeur à traîner ni à plaisanter et que les choses devaient se bouger pour la sortir de là afin de lui rendre son état primaire, soit son statut de vampire ! Se sentir aussi faible était... dégradant, humiliant et elle se devait de trouver le coupable de ce sort magique si puissant et l'abattre. Bien sûr, elle ignorait que c'était le monde entier qui avait subit ce changement et que le provocateur de ce phénomène était hors d'atteinte pour la pauvre vampire qu'elle était vis-à-vis d'elle ! Cependant, sa nature la poussait à trouver un fautif et elle avait déjà biffé Lanae de sa liste étant donné qu'il aurait été stupide que son adversaire se projette dans son propre piège à moins qu'il soit un fin expert en manipulation... Chose qui était facile à faire avec Allyriane qui agissait toujours de façon brute et fonce dans le tas. La rousse avait bien démontré par ses expressions qu'elle était hors de cause et n'avait rien à voir. Et ce fut alors dans un long soupir, après une petite attente de quelques secondes, que l'ex-vampire perdit la patience qui lui restait pour recommencer à parler à cette femme ailée de façon impolie. Sauf que, au moment où elle s'apprêtait à le faire, quelque chose changea une nouvelle fois et une douleur la frappera au niveau de la mâchoire. Tout devint noir autour d'elle et soudains, une chaleur désagréable remplacera celle de la pièce close faite de pierre. L'odeur du sang s'était lui aussi dissipé et ce qui le remplaçait était autre que la fraîcheur d'une forêt et l'air d'un endroit à l'ambiance quelque peu oppressante.

- Hmm...

*Qu'est-ce que je vais encore trouver comme bordel si j'ouvre les yeux... ?*

Inspirant longuement cet air qu'elle commençait à reconnaître petit à petit, Allyriane ouvrit son oeil gauche pour commencer afin d'analyser le lieu dans lequel elle se trouvait désormais. Mais elle finit par laisser s'échapper un long soupir, sa tête tombant en avant, désespérée de la situation qui se déroulait sous ses yeux. Car oui... Elle était à nouveau à sa place précédente avec Lanae devant elle, mais sans l'autre femme à la chevelure noire, la supposée capitaine pirate ainsi que l'autre possédant des ailes... Tournant le regard de gauche à droite, elle s'assurait qu'il y avait bien personne d'autre que la rousse et elle-même. Mais aucunes de ces silhouettes ne se montraient... Où étaient-elles passées ces deux-là, alors ? C'était étrange, avaient-elles un rapport avec les récents évènements... ? Levant un sourcil tout en commençant à avoir des doutes, elle massa délicatement sa joue droite pour adoucir la douleur qui était apparue sans aucunes raisons valables. Surtout que personne n'avait pu la frapper à ce moment... Mais soudainement, une douleur aigu figea sa main et ramena aussitôt la jeune fille à sa propre réalité quand elle constatait la présence de sang sur l'extrémité de son majeur. Le coeur ne s'emballant alors pas à sa stupéfaction, elle s'empressait à passer sa langue sur ses dents pour y découvrir ses canines qui étaient redevenues à la normal ! Observant ensuite ses mains, paumes visibles, elle laissait un sourire de satisfaction étirer ses lèvres. Son voeux avait été exaucé. Soit l'autre oisillon avait finalement été plus qu'utile et avait exécuté la demande d'Allyriane... Soit, tout bêtement, le sort l'enfermant dans cette illusion avait été rompu ! Mais ça... ce n'était plus qu'un détail maintenant, tout était redevenu normal et il fallait trouvé le coupable !

Allyriane sentait bien sa force qui était bien là lorsqu'elle serra les poings tout en continuant de les fixer de ses yeux. Elle pu aussi ressentir sa volonté faire mouvoir très légèrement ses os et les durcir... Tout était redevenu parfait ! Collant ses deux poings l'un à l'autre, une drôle de sensation naquit dans le "coeur" de la vampire qui s'était entièrement retrouvée. Etait-ce un flot de joie ou de haine ? Difficile à savoir mais ça, elle s'en fichait royalement puisque qu'elle savait que c'était de l'adrénaline... Bien vite, ses retrouvailles furent brisées par une voix familière qui tentait de lui demander comment elle se sentait. Bien ? Même mieux que ça ! L'extase ! Un pur bonheur de pouvoir se ressentir supérieur à celle qui se tenait devant elle. Et de part son comportement habituel, elle ne se gêna pas à lui répondre froidement.

- Du moment que mes pouvoirs ne sont pas en la possession d'une gamine comme toi, tout va pour le mieux.

Logiquement, elle ne lui retourna pas la question, elle n'en avait aucun intérêt et préféra alors la laisser à son compte en s'approchant d'un arbre au tronc pas trop large, une quinzaine de centimètre en son diamètre et pas trop grand encore, environs trois fois sa taille. Elle l'attrapa de sa main droite et poussa de manière à le tordre et à faire craquer le tronc qui se brisa d'un coup sec et tomba à la renverse. Le tronc fut légèrement retenu par les branches aux alentours, laissant Allyriane observer la chute lente de l'arbre tout en étirant ses lèvres en un sourire mauvais et particulièrement malsain. Voulant ensuite vraiment s'assurer qu'elle ne rêvait pas, elle déposera une main sur son visage, le bout de ses doigts touchant son front... Portant sa cape, Lanae ne pouvait guère voir ce qu'elle était en train de fabriquer mais elle avait été, elle aussi, attirée par une présence toute proche, s'en allant à sa rencontre et laissant Allyriane à son propre délire.

Un sourire dévoilant légèrement ses dents s'affichait sur son visage juste avant qu'une violente douleur ne se déclenche dans tout son être, la forçant à poser un genou à terre. Ca craquait violemment dans sa tête... Ca tirait, ça se déchirait, ça brûlait et faisait terriblement mal. Le sang passant dans ses tempes frappait fort. Elle entendait plus rien d'autre à part un énorme son grave provoqué par les craquement de son crâne et sa mâchoire. Se tenant désormais le visage de ses deux mains, la jeune fille se retenait de gémir en cet instant. Ses mains crispées sur son visage et ses cheveux qui était en train de prendre une toute autre forme, plus fine, moins dure, plus séduisante... Jusqu'à que la douleur vienne enfin à se dissiper lentement et que les craquements cessèrent à leur tour...

Sa respiration haletante, son front luisant de transpiration, la vampire se redressa lentement pour éviter de se provoquer un tournis avant de laisser sa main parcourir son visage et amener une mèche de cheveux devant ses yeux pour en constater le changement. Violet... Elle était maintenant convaincue du retour de ses pouvoir avant de se retourner vivement vers Lanae qui parlait toujours avec... La capitaine ! Elle était finalement vivante. Qu'avait-elle pu faire alors que elles deux souffraient d'un cauchemars ? Et... Là, ce fut l'accélération dans sa tête et des idées fusèrent à toutes vitesses pour tenter de comprendre tout ça, tout semblait se lier mais elle était sûre de rien et il fallait mettre les choses aux claires de toutes manières ! Dégainant alors un de ses sabres noirs.Le minois de le jeune fille devint extrêmement dur malgré sa nouvelle apparence toujours aussi pâle encadré d'une longue chevelure violette et des yeux de la même couleur... S'approchant rapidement des deux filles, elle attrapa Lanae par son épaule et la saissisant suffisamment bien, elle la dégagea pour la jeter à terre et pointer directement son sabre en direction du visage de Belle. Un regard plus que noir, Allyriane ne plaisantait pas elle le montrait bien.

- Ainsi, on réapparait comme si de rien n'était, sale garce !? S'exclamait-elle sévèrement tout en serrant son poing sur le manche de son sabre. Que comptais-tu faire de nous après avoir balancé ton sort d'illusion, hmm ? Nous tuer lâchement dans nos esprits avec cette saleté de vampire dégénérée !? Mais rien ne venait pour lui répondre... Perdant patience... Allyriane saisira Belle par la gorge.PARLES, JE TE DIS OU JE TE TUE !!

Allait-elle se décider à parler et donner une explication suffisamment potable pour que la vampire reprenne son calme ? Lanae déciderait-elle d'intervenir pour adoucir la situation qui prenait une tournure plutôt dangereuse ? Dans tout les cas, Allyriane n'allait pas lâcher le morceau et ferait tout pour obtenir la réponse à ses questions ! Elle n'allait pas se contenter de faire comme si rien ne s'était passé alors que quelqu'un avait de toutes évidences voulu la tuer ! Belle avait tout intérêt à vite parler...

~ Il est 8 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Sam 22 Jan - 2:57


Ne s'étant pas rendue compte de la route qu'on avait pu lui faire parcourir depuis l'abordage de la grande plaine, Belle pouvait parfaitement se demander ce qu'elle faisait en pleine forêt... Enfin, ça aurait été le cas en temps normal, sauf que là... ce fut sur un lit aux allures douteuses qu'elle se réveilla ! Surprise, la jeune femme se leva d'un seul coup ! L'endroit lui était totalement inconnu, et malgré les vertiges qui l'assaillaient suite à son action trop vive, Belle ne parvint pas à identifier la pièce dans laquelle elle se trouvait... Tout était blanc, propre et parfaitement rangé. Se croyant en proie à des délires, la jeune femme se frotta frénétiquement les yeux avec la paume de ses mains ! Hélas, une fois qu'elle les eut retirer, la triste réalité lui prouva que rien de tout ceci était illusoire... Des corps incandescents implantés dans le plafond, donnait à cette cellule une luminosité sans pareil. Qui avait bien pu ériger un tel endroit ? Belle n'en avait pas la moindre idée, ainsi donc, elle se dirigea vers la seule porte de la pièce... Un hublot arborait cette dernière, ce qui permit à la jeune femme de regarder au dehors avant d'abaisser la poignée métallique.

- Mais c'est quoi cet endroit... ? Chuchota t-elle, alors qu'elle débouchait dans un long corridor.

D'étranges bruits parvinrent jusqu'à ses oreilles, dont un qui semblait continu... Belle aurait bien comparer cela à un bourdon géant, mais un brouhaha que seule la porcelaine pouvait engendrer, l'empêcha de réellement comprendre ce que ça pouvait être... Ainsi donc, la jeune femme poursuivit sa marche en suivant le couloir sur plusieurs dizaines de mètres. Jamais elle n'avait vu ou même aperçu ce genre d'architecture, ça ressemblait à... rien ! Pourtant, Belle ne manquait pas de culture à ce sujet, mais là... c'était l'inconnu total. Puis, c'est en regardant ses pieds que cette dernière se rendit compte que ses vêtements avaient été remplacés ! Désormais vêtue d'un pantalon et d'une veste teintés de vert, la jeune femme ne put se retenir d'imposer sa main sur sa bouche afin de ne pas crier de surprise... Qui avait bien pu confectionner ces horreurs ? Et d'ailleurs, où était Lanae ? C'était à n'y rien comprendre... Néanmoins, Belle ne se démonta pas, bien au contraire, elle pressa le pas afin de fuir ce dédale lumineux qui ne lui donnait aucune confiance ! Malheureusement, la jeune pirate ne s'attendit pas à découvrir un extérieur aussi chaotique !

- Où je suis ! Souffla t-elle en poussant les deux portes qui la séparait encore du dehors. Par Kirenna... AAHHHHH !

Ce fut dans un cri perçant que Belle disparut aussi vite qu'elle était apparue ! Et pour cause, au moment où celle-ci poussa les portes, un objet triangulaire faisant la taille d'un voilier, venait de passer sous son nez tout en faisant un boucan du diable ! Ses deux mains plaquées sur ses oreilles, la jeune femme resta figée... Cependant, lorsque le bruit se fit moins fort, la capitaine s'osa à ressortir, et là... ce fut la stupeur ! Il y avait l'océan, ainsi que tout un tas d'autres de ses triangles métalliques sur le pont de ce... de ce... Belle n'était même pas en mesure de dire sur quoi elle se trouvait ! Tout était si laid ! Ainsi, il ne lui restait plus qu'une option, se renseigner auprès des autres personnes présentes sur cette espèce de plaine grise tapissée de lignes blanches...

- Excusez monsieur, mais...


- MON ADJUDANT ! Rétorqua violemment l'homme envers la petite voix qui venait de l'aborder.

- Iiiiih... Fit la jeune femme, alors qu'elle reculait tout en tendant ses deux mains devant elle, comme pour se protéger d'une éventuelle attaque au corps à corps.

- GARDE À VOUS ! Enchaîna le sauvage de manière machinale.

Ne comprenant rien à rien, Belle recopia au geste près ce que faisait sa mère lorsqu'un homme se montrait trop entreprenant. Résultat, "l'adjudant" se fit soudainement surprendre par un bon coup de pied dans ses bijoux de famille !

- ouuuUUUUUUUU ! MAIS VOUS N'ALLEZ PAS BIEN DANS VOTRE CIBOULOT ! Hurla t-il tout en se tenant sa partie endolorie. JULIE DE DEUXIÈME CLASSE ! AU NIOUF !

- Arrêtez de crier comme ça je vous prie ! Je veux simplement savoir où je suis... Répondit-elle en baissant la tête.

- VOUS VOUS FICHEZ DE MOI ?! Vous allez aussi me dire que vous avez oublié que vous avez un vol à zéro neuf zéro zéro ?! ET IL VOUS RESTE DIX MINUTES !

- Pardon, mais... quoi ? Enchaîna t-elle innocemment.

Suite à sa réponse guère appréciée par l'homme, ce dernier sortit de sa poche un petit objet brillant qu'il porta à sa bouche, avant de produire un son qui réveillerait tout un cimetière... Après quoi, deux autres personnes vinrent le rejoindre.

- FOUTEZ MOI CA AU NIOUF POUR LA MATINÉE ! Intima t-il avec sévérité.

- Bien mon adjudant ! Répondirent-ils en coeur, avant de s'emparer de Belle afin de l'emmener dans la cage en taule.

Complètement abattue par ce qu'elle vivait, la jeune femme ne chercha même pas à se rebeller... Lorsque tout à coup, le décor tout entier se changea en une somptueuse forêt ! Allongée sur l'herbe, Belle crut vraiment devenir folle... Elle devait comprendre quoi de tout ceci ? Que sa santé mentale déclinait dangereusement ? Ou bien était-ce réel ? La réponse définitive se fit savoir dés l'instant où elle vit Lanae ! Sa soeur de coeur était là, juste devant elle... À ce retour inespéré, Belle se releva afin d'être plus présentable, quand soudain, la rousse lui fonça dessus avec pour seul but, l'étreindre ! Ce fut d'un grand soulagement pour Belle, et pour cause, ce câlin... un trop serré d'ailleurs, la convint pour de bon que le cauchemar était terminé...

- Lanae... Murmura t-elle sans même sans rendre compte.

Se laissant emporter dans cet élan de joie et de sécurité, la jeune femme enroula ses bras autour du cou de sa vis-à-vis, avant de fermer les yeux... Elle était bien, et espérait pouvoir rester ainsi encore plusieurs minutes, hélas... Plus que déterminé, le sort s'acharna de nouveau sur la pauvre Belle. Cela se fit sans sommation... Lanae fut tout à coup arrachée des bras de la jeune femme par une autre personne dont elle ne reconnaissait pas le visage ! Brutalisée, et insultée du regard, la rousse ne put rien faire d'autre que de tomber à la renverse...

- LANAE ! S'écria Belle tout en tendant sa main dans sa direction.

Voulant lui prêter assistance, la capitaine fut stoppée net par une lame noire pointée au devant de son nez... Après quoi, la propriétaire de l'arme se mit à la menacer tout en la tenant responsable d'une chose dont elle même avait été victime ! Habituellement très calme et posée, Belle sentit peu à peu sa colère la submerger... Mince à la fin ! Elle commençait à en avoir marre de tout ceci ! N'éprouvant aucune peur, la jeune femme ne tressaillit même pas lorsqu'elle se fit attraper par la gorge... L'inconnue voulait qu'elle parle, mais pour dire quoi ?! Il suffisait à présent...

- Je n'ai... RIEN À VOUS DIRE !!!! Hurla la capitaine épuisée de tous ces problèmes.

Puis, dans le même temps, Belle dégaina sa dague avant de la planter avec force dans la gorge de cette dégénérée ! Profitant ainsi de son attaque pour se dégager de son emprise, la capitaine s'en retourna auprès de Lanae. Cette idiote n'avait qu'à bien se tenir ! Surtout que Belle ne lui avait rien demander ! Puisque tout ce qu'elle voulait, c'était qu'on la laisse tranquille...

- Tu vas bien... ? Questionna t-elle d'une voix à peine audible.

~ Il est 8 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Lun 31 Jan - 23:25

Hors RP : RP commun entre Allyriane et Lanae via MSN

L’expression qu’affichait le visage de Belle à ma vue montrait clairement qu’elle était aussi heureuse que moi de me revoir. Elle m’enlaça également sans hésitation, cela faisait tant de bien de la retrouver saine et sauve. Après lui avoir rapidement conté mes dernières aventures, je n’eus pas l’occasion d’entendre les siennes. En effet, je fus brutalement séparée de Belle sans tout de suite comprendre ce qu’il se passait, trop absorbée par mon étreinte avec ma sœur de cœur. Cela fut si soudain que j’en perdis l’équilibre et tombai en arrière. Belle cria mon nom et voulut me rattraper en me tendant la main mais elle fut stoppée net dans sa lancée par une grande lame noire. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait… Qui nous voulait encore du mal ? Je relevais la tête et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis Allyriane tenir Belle en otage, menaçant de la tuer !

*Mais qu’est-ce qu’il lui prend ? Elle est folle ma parole…*

Je savais qu’il s’agissait d’Allyriane, mais elle avait repris sa première apparence, la même que la première où je l’avais vue sur le Corivace. Tout s’éclairait… Elle semblait avoir la faculté de changer d’apparence… Elle m’étonnerait toujours cette dingue. Comme si cela ne lui suffisait pas, elle insultait et réclamait des explications concernant les récents évènements. Croire que la responsable pouvait être Belle, alors qu’elle nous avait déjà sauvé la mise plus d’une fois… Non mais vraiment, quelle empotée celle-là ! Je me relevais en quatrième vitesse pour protester et tenter de calmer cette folle, mais il était déjà trop tard. Belle, excédée par tout ceci, n’hésita pas à sortir sa propre dague et à la planter sans ménagement dans le cou de son agresseur… La pauvre, elle n’avait pas dû réaliser qu’il s’agissait d’Allyriane. Et si en plus elle avait vécu le même genre de péripéties que la vampire et moi, alors je comprenais très bien sa réaction. Belle réussit à se dégager et vint sans plus tarder me retrouver en me demandant comment j’allais. J’étais partagée, je comprenais les deux parties, mais je n’aurais pas supporté qu’Allyriane fasse du mal à ma sœur. Je prie Belle dans mes bras avant de me positionner devant elle comme pour la protéger.

-Je… vais bien… balbutiais-je, étonnée de la situation. Puis je m’adressai directement à la vampire. Mais qu’est-ce qu’il t’a pris enfin… Comme si Belle pouvait être responsable de cela… On a tous traversé des épreuves… Ce n’est pas le moment de nous entretuer enfin…

Je me doutais que la rousse foncée serait d’une humeur encore plus furieuse après ce qu’il venait de se passer… Soit elle allait enfin comprendre, soit elle se rebellerait à nouveau… J’étais prête à toute éventualité, même si au fond de moi j’espérais éviter un affrontement. Pour moi il s’agissait d’un surmenage général et je préférais régler ce malentendu par le dialogue avant de reprendre notre route. Comment allait-elle réagir ?

La vampire ne retenait pas sa colère et exigeait des réponses de la part de Belle, se persuadant que c'était elle la responsable de ces évènements ! Mais quoi qu'il en soit, elle ne faisait que lui faire peur et au pire des cas, elle l'aurai blessée mais pas tuée. Yeux pour yeux, Allyriane la tenait toujours par la gorge et la soulevait du sol jusqu'à que la pointe de ses pieds ne puissent plus toucher l'herbe s'y trouvant dessous. Ne serrant pas trop son étreinte, au préalable, si jamais elle venait à donner des réponses, qu'elle puisse encore parler et ne pas finir étouffée. Mais une chose était à noter... La capitaine ne connaissait pas cette apparence de la jeune fille et allait réagir d'une toute autre manière dont la vampire ne s'y attendait pas du tout, la croyant bien trop faible pour agir. Pour une fois, sa prétention allait lui coûter une blessure sérieuse si elle n'avait pas été de la race des immortels à ce moment précis. Et pour cause, après son pétage de plomb, Belle se saisit d'un couteau et s'apprêta à infliger un coup à son agresseur qui eut juste le temps de placer une main qui fut transpercée à la place de sa gorge qui en sera que légèrement blessée.

- Argh... Sale garce ! Pesta-t-elle en serrant les dents et en retirant la lame toujours plantée dans sa main et la jetant à terre avec force.

La douleur cuisante qu'elle venait de lui administrer lui fit lâcher immédiatement prise, la laissant retomber lourdement à terre tandis que la vampire fit quelques pas en arrière. Sa main indemne plaquée sur sa gorge et l'autre main sous son regard surpris. Le sang s'écoulait des plaies à travers ses doigts, le liquide était presque froid, juste pas tiède. Ses yeux grands ouverts, elle avait le souffle saccadé, bruyant, tentant de contenir toute sa rage pour ne pas exploser contre cette ordure. Figée sur son propre sang qui s'écoulait hors d'elle, Allyriane ne prit même pas peur, bien au contraire.

Se redressant doucement, levant sa main devant son visage, paume visible à ses yeux, un grand sourire s'afficha sur ses lèvres avant qu'elle ne lèche son index dans toute sa longueur pour y goûter son sang. Plantant son regard noir et profondément haineux dans ceux de Belle et ensuite Lanae, ayant une irrésistible envie de leur arracher la tête à toutes les deux. Mais elle n'en fit rien, préférant pour une fois écouter les paroles niaises de la rousse. Leur tournant alors le dos après quelques secondes de vis-à-vis, alors qu'elles deux se tenaient bravement devant elle. Lanae ne comprenait pas sa façon d'agir mais elle s'en fichait bien, se dirigeant près d'un arbre au tronc fin, elle s'y adossa sans dire un seul mot.

- Fichez-moi la paix toutes les deux ou je vous démonte tout de suite ! Dit-elle en observant sa main ensanglantée et qui la lançait. Le regard se perdant dans le sang qui s'en écoulait.

Allyriane, heureusement pour elle, avait eu un bon réflexe lorsqu’elle avait vu Belle dégainer son arme. Ainsi, sa main avait été transpercée, ce qui avait évité le pire à sa gorge. Elle nous insulta une fois de plus, ce qui ne m’étonna guère, et nous fixait d’un regard haineux. Mais mes paroles semblaient l’avoir un minimum atteinte et malgré sa colère et sa souffrance elle ne nous attaqua pas. Au lieu de cela, un sourire de démente étira les coins de ses lèvres avant que sa langue ne vienne lécher le sang qui s’écoulait de sa plaie. Malgré sa souffrance apparente dû au coup qu’elle venait de recevoir, elle semblait se délectait à la vue du sang.

*C’est répugnant…* Ne pouvais-je m’empêcher de penser sur l’instant, dégoûtée de son attitude.

Suite à cela, elle réclama la paix et s’en alla s’adosser à un tronc d’arbre un peu plus loin. Je lui en voulais de s’en être prise à Belle… Elle lui aurait causé la moindre égratignure, je l’aurais surement tuée, ou tout du moins j’aurais essayé. Cependant, à la vue des derniers évènements, j’étais plus indulgente ; Belle savait se défendre malgré sa condition d’humaine. Et il y avait eu assez de violence pour le moment à mon goût. De plus, derrière la fierté sans égal de la vampire, j’avais bien vu qu’elle souffrait… Je me tournai alors vers Belle pour lui expliquer mes intentions et la rassurer :

-Tu n’as rien ? Elle est complètement folle… Mais elle a vécu des heures horribles elle aussi et tout comme nous elle tente de trouver le coupable… Je me demande qui a pu faire tout cela… Vu les temps qui courent, elle nous sera des plus utiles pour la quête. J’aimerais, si tu es d’accord, l’emmener avec nous. Je vais aller la calmer, hors de question qu’elle refasse une frayeur pareille. Reste là en attendant, repose toi je reviens.

Imposant ma main sur la tête de ma sœur de cœur pour lui caresser doucement les cheveux et la rassurer, je m’éloignais ensuite non loin, là où la ronchonneuse s’était réfugiée. Je ramassai au passage la dague de Belle que j’essuyais du bas de ma robe avant de la ranger, mais également l’arme de la jeune vampire. Arrivée près de la folle au nouveau visage, la première chose que je fis fut de poser son sabre près d’elle pour la lui rendre et lui montrer que je venais en paix, sans aucune mauvaise intention.

Puis je prie ma gourde d’hydromel et je saisis délicatement la main de la vampire et versai le liquide dessus. Ceci avait pour effet à la fois de nettoyer la plaie et de l’anesthésier quelques peu avec les plantes et le miel présents dans le breuvage. Il ne semblait pas y avoir d’hémorragie, je pus donc arracher de nouveau un pan de ma robe (à ce rythme je me retrouverais bientôt sans vêtements), afin de l’enrouler soigneusement autour de la main de la folle, si elle voulait bien se laisser faire… Ce bandage lui permettrait au moins d’utiliser sa main blessée plus facilement. Tout en faisant cela, je lui proposai un marché, qu’elle était libre d’accepter ou non.

-Tu as de drôles de capacités… Vu tout ce qu’il s’est passé jusqu’ici et qui que tu sois, je pense que rester en groupe reste la meilleure solution. On a tous à y gagner, on finira bien par trouver le responsable de tout ceci. Mais ne t’en prends plus à Belle. Qu’en dis-tu ?

Le regard fixé sur sa main, elle fit abstraction de ce qui l'entourait et était toujours en colère et parvenait juste à se calmer pour éviter d'empirer la situation qui était bien précaire déjà. Tout son poids reposant sur le tronc de l'arbre, elle ne fit même pas attention à Lanae qui venait dans sa direction. À vrai dire, elle pensait avoir été clair et continuait de l'ignorer quant bien même elle lui ramena son arme tombée lors de sa blessure et démontrait bien par ce geste qu'elle ne venait sans mauvaises intentions. Laissant quelques secondes s'écouler, Allyriane l'ignorait toujours aussi bien et n'allait pas tarder à lui envoyer une réplique glaciale pour lui intimer de retourner à sa place auprès de Belle et non ici, elle voulait la paix, elle l'avait dit avant et avait une sainte horreur de répéter ce genre de chose !

Mais ne voyant toujours aucunes réactions de la part de la rousse, la vampire serra les dents et le poing blessé avant d'être complètement déstabilisée par la suite des évènements. Sa main se fit soudainement attrapée par Lanae qui ouvrit un flacon pour y verser un liquide dessus, la nettoyant du sang avant qu'il ne sèche et permit aussi à la douleur de s'estomper un petit peu. La blessure était bien distincte mais Allyriane ne faisait même plus attention à ce que la fille faisait, elle observait sa blessure et un flux de souvenirs remontait à la surface quant à son passé paisible avec sa mère qui prenait soin d'elle de la même manière. Elle ne comprenait rien mais rapidement, redevenant aussi froide qu'à son habitude, ne laissant pas le temps à Lanae de la voir avec une telle expression perturbée, elle retira rapidement sa main une fois qu'elle eut finit le bandage.

- Qu'est-ce que tu fiches, toi ?! J'ai pas été assez claire avant ?! Répliqua-t-elle aux gestes soignés de la demie-elfe. Dégages....

Plus que troublée par ses ressentis, la jeune vampire semblait pas sûre de ce qu'elle disait mais peut importe... Il fallait oublier ça, revenir à la réalité et avancer ! Maintenant alors le poignet de sa main blessée de celle qui était indemne, Allyriane détourna le regard et le déposa dans le vague, prenant quand même la peine d'écouter les paroles de celle qui venait de la soigner. Certes à contrecœur pour le coup, mais elle n'avait pas trop le choix... Elle lui proposa encore une fois de rester ensemble, qu'elles avaient toutes à y gagner en faisant ainsi mais à la seule condition qu'elle ne s'en prenne plus à Belle, quoi qu'il arrive. M'ouais, ça, ça reste un détail à voir puisque la vampire aurait probablement du mal à digérer ce qu'elle lui avait fait et comptait bien le lui faire comprendre d'une manière ou d'une autre. Sauf que pour le moment, ce n'était pas la meilleure solution. La vampire était dans une rogne intérieure incomparable, se contentant alors à accepter d'un hochement de tête et elle ramassa le sabre rapporté par Lanae pour le remettre dans son fourreau. Mais une petite réponse s'échappa tout de même de ses lèvres.

- Je ne te garantis rien.

Elle l'avait dit si bas mais Lanae pouvait aisément l'entendre en lisant sur ses lèvres. Quant à la vampire, elle lui tourna alors le dos en la bousculant légèrement et s'éloigna de deux mètres pour observer la plaine rocheuse et tenter de savoir par où aller afin de faciliter le trajet pour elle, mais aussi pour les deux autres qu'elle allait devoir se traîner... Jetant un coup d'œil discret au bandage sur sa main.

La vampire sembla nostalgique tout à coup. Mais elle se ressaisit rapidement et toujours aussi désagréable, elle accepta néanmoins à sa façon le marché. Puis elle me bouscula et se remit en route, sans doute pour aller repérer le chemin à suivre. Sans ajouter un mot, je courus et la devançai afin de rejoindre Belle, pour m'assurer que la folle ne s'en prenne pas encore à elle. Cependant je pensais sincèrement que cette fois-ci elle avait compris la leçon. La quête pouvait reprendre, j'attendais simplement que Belle reprenne ses esprits et soit plus rassurée. J'espérais que rien de néfaste ne nous arrive désormais...

~ Il est 8 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Jeu 17 Fév - 20:50


En dépit de cet échange tumultueux, Lanae se portait plutôt bien, mieux que Belle en tout cas. Cette inconnue qui venait de l'agresser sans quelques raisons, échappa de peu à une mort certaine grâce à l'interposition in extremis de sa main au devant de sa dague ! Bien sûr, la jeune pirate ne cherchait guère à tuer, mais emportée dans sa rage, elle ne fit pas attention à l'endroit où sa lame était susceptible de s'abattre... Ainsi, quand elle revint à elle auprès de sa soeur de coeur, Belle soupira subtilement de soulagement. Car malgré le fait qu'elle avait besoin d'une bonne correction, l'étrangère ne méritait pas pour autant de mourir, et encore moins de sa propre main ! Et pour cause, le meurtre de sa mère suffisait amplement à sa conscience... Mais en fait, où était passé son sauveur en la personne du guerrier ? Il y avait pourtant Lanae, ainsi que cette furie, mais lui... nul part...

- La quête ? Mais quelle quête ? Demanda t-elle soudainement à sa soeur de coeur qui venait de justifier la folie de l'inconnue. Il semblerait que l'on m'ait pas demandé mon avis pour ça...

Constatant malgré sa surprise que Lanae voulait s'occuper de la blessée, Belle n'ajouta rien d'autre. Mais elle n'en pensait pas moins, on l'avait emmenée contre son gré, et à présent on lui parlait d'une mission dont elle ignorait l'existence jusqu'alors... En quoi son bon vouloir avait de l'importance dans ce cas ? Autrement dit, si elle voulait de la furie, elle n'avait qu'à la concerter afin de connaître son opinion ! En tout état de cause, Belle n'avait rien à dire. Que Lanae ait une quête, c'était très bien, mais qu'elle décide de ce que la jeune capitaine devait faire, ce n'était même pas la peine d'y penser ! À savoir que la grande estime qu'elle lui portait, ne lui permettait pas pour autant de l'embarquer dans une aventure afin qu'elle ne soit pas seule, c'était égoïste et malhonnête !

-*Elle doit m'être très attachée pour s'être comportée ainsi à mon égard...*

Heureusement, Belle réfléchissait toujours dans le bon sens, ainsi, elle finit par comprendre d'elle même que Lanae n'était pas du genre à se servir d'elle pour combler un vide... Toute fois, elle était à présent libre de s'en aller, car elle aussi avait une vie. La piraterie semblait être son domaine de prédilection, mais elle ne voulait pas mener pareille existence ! Ainsi, la seule idée qui lui vint, ce fut de fonder une famille au sein d'une petite maison où elle coulerait des jours heureux... Son enfance au même titre que sa jeunesse lui avaient été volées par ses parents, il était donc normal qu'elle décide entièrement de ce qu'elle voulait faire ! Bien sûr, elle n'allait pas non plus prendre la poudre d'escampette sur un coup de tête, ce fut pour cela qu'elle attendit bien sagement dans son coin...

Les minutes passèrent, et Belle commença à se demander si elle n'était pas de trop... Et pour cause, Lanae mettait du temps à revenir... La jeune femme n'avait rien contre, mais juste après son réveil ainsi que ce qu'elle venait de vivre, ce n'était pas très agréable que de se retrouver seule dans une clairière... Bien entendu, elle aurait pu les rejoindre, mais le fait de se mêler aux autres ne faisait guère partie du tempérament de Belle. Surtout si les "autres" en question avaient tentés de la tuer !


Quelque peu inquiète, la jeune femme s'adossa contre un arbre, avant de se laisser glisser contre ce dernier. Quand soudain, à l'instant où son séant toucha le sol, le feuillage des proches arbustes se mirent tout à coup à frémir... Un animal ? Non, c'était gros, et ça semblait se traîner... De plus, des gémissements Humains ne tardèrent pas à s'en suivre. Il s'agissait là d'un homme, ça ne faisait aucun doute. En bonne âme, Belle s'empressa alors d'aider le malheureux à se sortir de là, il était lourd, très lourd... mais à force d'insistance, elle finit par le dégager. Il avait de biens curieux vêtements, mais hormis cela, il n'avait pas l'air d'aller mal. Pas de sang, pas de membre en moins, ni de fièvre, il n'avait donc aucune raison de rester allonger de la sorte...

- Vous pouvez vous lever ? S'osa t-elle à demander. Rassurez-vous, il n'y a pas de danger, enfin plus maintenant... et votre santé semble vous le permettre.

- Non... Répondit-il d'une voix à peine audible. J'ai mal... j'ai mal...

- Mais vous n'allez pas rester comme ça brave homme ? Levez-vous allez ! Insista la jeune femme avec gentillesse.

Se renfermant dans ses gémissements semblables à des pleurs, l'inconnu apparemment choqué par ses récentes découvertes, n'osait plus bouger ! Il avait peur, oui peur de revoir cette femme, ainsi que cet homme terrifiant que seuls les films pouvaient faire vivre... À présent, il était certain qu'il n'était plus question d'un rêve, ou même d'un cauchemar, Marcel était malheureusement dans la réalité, celle d'Astrune...

~ Il est 8 heures 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Mar 22 Fév - 18:18

Les phrases de Belle résonnaient dans ma tête, elle avait raison… Personne ne lui avait demandé son avis sur la destination ou le chemin qu’elle voulait suivre dans sa vie. Ni son père qui lui avait imposé cette vie sur les mers, ni moi qui l’avait embarquée dans mon périple vers Freezis. Ma mission était importante, mais je ne devais pas en oublier les êtres qui m'étaient chers et leur volonté. Même si mon but était de protéger, je devais apprendre à les laisser vivre leurs propres choix. En y réfléchissant, j’avais été égoïste en ce qui concernait ma sœur de cœur. Elle n’avait rien demandé et quand je voyais tout ce qu’elle avait traversé par ma faute, je culpabilisais…

Cependant, même en retournant le sujet dans tous les sens, il y avait un fait que je ne regrettais pas, c’est qu’elle soit vivante. Certes elle était maintenant en route avec nous pour ma mission malgré elle, mais je n’aurais jamais été capable de l’abandonner sur le bateau, aux mains de ces soldats barbares. Rien que de penser ce qu’elle aurait pu subir… Non… Au moins là elle était saine et sauve. Le moins que je puisse faire à présent, était de lui demander ce qu’elle souhaitait faire... Désormais saine et sauve, elle était libre de partir si elle souhaitait mener une vie plus paisible, qu’elle aurait choisie en tout cas.

-Belle… Je suis désolée, disais-je en arrivant près d’elle. Je suis désolée de t’avoir embarquée là-dedans… Je…

Je ne pus finir ma phrase, un homme étrange se traîna hors des fourrés et Belle l’aida à se dégager. Etonnée par la scène, je me précipitai vers eux pour voir de quoi il en retournait. Il portait des vêtements très bizarres, que je n’avais vus auparavant.

*Une nouvelle mode de la région sûrement…*

L’individu gémissait, sanglotait et semblait apeuré… Non, il était terrorisé par je ne savais trop quoi… Toujours au sol, je tentais d’aider ma sœur à relever le brave homme d’un côté, mais il était tellement paralysé par la peur que cela revenait à bouger une statue de marbre à mains nues. Figé sur lui-même, l’homme disait avoir mal et restait enfermé dans cet état de choque. Et ce, malgré les paroles rassurantes que lui prodiguait Belle avec toute la gentillesse qui l’habitait.

-Je pense que lui aussi a dû subir des épreuves traumatisantes… Il n’a même pas l’air de savoir où il est… Dis-je à Belle au bout de quelques secondes.

Voyant que les mots ne serviraient pas à grand-chose, je me penchais vers lui, me mis à sa hauteur et le saisis par les épaules pour le secouer fermement mais sans méchanceté, simplement pour le faire revenir à la réalité. Je cherchais son regard pour plus d’impact.

-Et oh, Monsieur, revenez sur Astrune ! Vous êtes en sécurité, nous n’avons pas l’intention de vous faire du mal.

Je devais remettre ma discussion avec Belle à plus tard. Je ne comptais pas laisser la situation se dégrader, je voulais qu’elle sache combien j’étais désolée, et que j’étais prête à écouter et respecter ses choix, quoi qu’il m’en coûterait… Pour le moment, le plus urgent était d’aider ce pauvre homme, Belle l’avait bien compris. Je lançai furtivement un coup d’œil à Allyriane pour lui faire comprendre de se tenir tranquille, pour l’amour du ciel ! Mon regard se tourna ensuite vers Belle, un regard sincère et interrogateur à la fois... J'étais désolée, et je ne comprenais rien à tout ce qu'il se passait.

-Qu’est-ce qui a bien pu se passer sur cette fichue planète… Tout le monde semble avoir peur... Murmurais-je.

~ Il est 8 heures 10 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Mar 1 Mar - 14:13

La vampire fixait toujours sa main entourée du morceau de tissu que venais de déposer Lanae, se demandant ce qu'elle avait bien voulu lui faire... Etant une vampire, ce n'était pas très utile mais elle n'en fit rien. Se contentant d'accepter la demande de la demie-elfe, Allyriane, désagréable comme à son habitude, s'éloigna de quelques pas lorsque la rousse s'en retourna auprès de l'autre demeurée restée à l'écart. Ne lui portant pas la moindre attention, la blonde contempla la plaine rocheuse après avoir remit son capuchon sur la tête. Le soleil tapait à nouveau fort et elle ne tarderai pas à terminer en steak si elle ne faisait rien pour se protéger...

Lentement, son regard dériva sur l'horizon. Elle tentait de tracer leur chemin, le plus simple possible, pour se joindre à ce village perdu de Freezis afin d'y déposer les deux donzelles et ensuite, qu'elle puisse faire route sur Kumra à son tour. Toujours aussi désireuse d'obtenir sa vengeance personnelle sur la race qu'elle était, quitte à se lier avec d'autres personnes peu fréquentables. Ca ne lui gênait pas la moindre du monde. Cependant, alors que tout s'établissait dans sa tête, leur route, les planques pour se faire une petite pause à l'ombre et etc... un bruit interpellera la vampire qui ne se retourna pas tout de suite. Tout cela suivit de la voix de la noiraude. Il y avait une nouvelle personne ? En détresse, en plus ? Tournant légèrement la tête afin de mieux écouter ce que disait les voix, elle pu percevoir une voix masculine, gémir, de quoi réussir à donner de la pitié au pire assassin. J'ai mal, couinait-il, j'ai mal. Pauvre petite chose, se disait intérieurement Allyriane. Ses lèvres s'étirant, un rictus s'affichant sur la tempe de la blonde qui retourna son visage sur l'horizon, faisant abstraction du déchet dans son dos, elle reprit sa pensée là où elle l'avait laissée. Croisant les bras, plantant les ongles dans sa chair de plus en plus fort et au fur et à mesure qu'elle les entendait parler.

- Mais c'est pas possible ça... Se murmura-t-elle en faisant désormais face à Lanae qui lui lançait un regard supplicateur. ... Tu veux que je reste calme, c'est ça ? Ahah... N'importe quoi.

Détournant son regard, elle détailla au mieux la silhouette de l'inconnu qui était en boule, telle un petit chaton maltraîté. De quoi mettre Allyriane dans sa propre haine contre les faibles. S'avançant alors lentement pour mieux voir et comprendre ce qu'il se passait, elle pu attraper à la volé la dernière parole de Lanae. L'entendant juste, se trouvant debout à côté d'elle désormais, toujours aussi impassible. Jetant un regard glacial à l'homme qui tremblait comme une feuille.

- Pauvre truc... Disait-elle en s'accroupissant aux côtés de Lanae, prenant un petit bout de bois à côté d'elle pour piquer la jambe de l'humain. C'est vivant cette chose ? S'interrogea la vampire en fixant Lanae, murmurant alors des paroles dénuées de douceur mais emplie de haine et froideur. Tu n'as pas honte de couiner comme ça, dis ? Ca fait sacrément pitié, mon pauvre. Ahah... Enfin quelqu'un de comique! Mais c'est aussi qu'il s'est fait dessus... Je me disais que ça refoulais vraiment! Dit-elle en agitant sa main devant son visage, dégoûtée de l'odeur que ce dernier trainait avec lui.

*Il y en a vraiment des pauvres types...*

Levant alors lentement une main pour la déposer sur l'épaule de Lanae, elle fit mine de faire de la compassion avant de crisper cette même main sur l'épaule de la jeune fille qu'elle fit tomber en arrière avec force et attrapa l'homme par le pied pour le tirer alors vers elle tout en le trainant sur le sol. Attrapa la gorge du malheureux de sa main droite, elle écrasa cette dernière en exerçant une pression sur le sol, sans la briser bien sûr. Ses genoux appuyés sur ses côtes tout en les faisant craquer, elle se releva après une petite seconde, le maintenant toujours par le cou, les pieds au-dessus du sol. Il était léger pour elle, très même et elle prit bien le soin de le jeter là où il était précédemment et en plein dans un buisson de ronces afin d'en adoucir sa dure chute. Cet homme fragile n'avait pas sa place ici. Allyriane détestait ce genre de petite bê-bête douillettes et qui couinaient au moindre petit truc qui faisait mal. Un sourire démentiel en coin de lèvre, la vampire allait enfin pouvoir passer ses nerfs sur quelque chose mais ce qui allait en sortir n'en serait que dégoûtant. Pour cela qu'elle ne touchera pas à son sang, vu qu'elle buvait que celui des femmes. Jetant alors un regard à Belle et Lanae tout en dégainant un de ses sabres noir brillant faiblement aux rayons du soleil qui filtraient le feuillage des arbres. Allyriane leur faisait bien comprendre qu'elles ne devaient rien faire aux risques de se retrouver dans le même panier que ce truc. Le regard de la vampire avait horriblement changé. Une lueur malsaine y brillait fortement et la jeune fille s'approchait désormais de l'homme tentant probablement de se défaire de son lit de ronces. Dans une démarche... élégante.

- Petite chose... Alors, petite chose... On a peur, hihi ? Dit-elle avec une telle froideur mais un ton quasiment enfantin, un sourire innocent étirant ses lèvres. Tu ne veux pas jouer avec moi, dis ? On va bien s'amuser mais tu finiras seul, hihihi. Hein dis, tu n'aurais pas peur de moi, hein ? Hihi...

Et soudainement, elle se projeta contre le malheureux tout en abattant son sabre sur lui à l'horizontale. Tentant de lui viser la jambe droite, Allyriane n'était pas celle que Lanae connaissait mais avait cédé sa place à la folie qu'elle refoulait et qui l'habitait depuis toujours. Ses deux personnalités, toutes les deux animées par la même passion qu'était le gore, Allyriane n'avait aucun mal à la côtoyer, gardant bien souvent le contrôle. Sauf là... L'homme avait très peu de chance de survivre si c'était la vampire dans cet état qui voulait sa mort. Lanae et Belle, que feront-elles ? C'était maintenant à voir... Mais la blonde était entrée dans cette folie, c'était toujours le cas face aux faibles... Schizophrénie prononcée, Allyriane ne s'en était jamais plainte, vivant avec, la laissant même faire par moment. Et dans sa lancée, elle s'apprêta à faire abattre un seconde coup de sabre sur le poignet gauche de la chose. La lame s'approchait à grande vitesse, elle était à deux petits centimètres de sa chair. La lame allait la trancher sans plus tarder et Allyriane était rapide, forte et malsaine...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Ven 4 Mar - 16:09


Le sol était frais et humide, mais malgré cela, Marcel ne voulait pas se lever... Tout ce qu'il désirait, c'était de retourner dans son appartement, là où il serait bien au chaud et en toute sécurité ! Et non pas dans ce monde sorti tout droit d'un cauchemar. Toutefois, à l'entente de ces voix aussi légères que la brise, l'homme s'osa à relever la tête afin de contempler le visage de ces femmes... Elles semblaient gentilles et pleines de bonne volonté. Mais peut-être qu'il ne s'agissait là que d'une tromperie, peut-être voulait-on lui faire croire qu'il ne risquait plus rien... À cette psychose, Marcel s'en retourna dans ses pleurs silencieux. Rien qu'à l'idée de mourir dans le sang et la souffrance, terrifiait ce dernier à un point que seul un enfant face à un monstre pouvait ressentir... Non, il n'y avait pas moyen, il fallait absolument qu'il soit renvoyé dans son meublé !

- Je veux repartir... renvoyez moi chez moi... Implora t-il d'une voix toujours aussi pathétique.

Quand soudain ! Une troisième femme s'exprima sur un ton beaucoup plus dur que les précédentes... À cela, Marcel sursauta intérieurement, et pour cause, il ne l'avait guère vue ni entendue jusqu'alors. Que voulait-elle ? Pourquoi cette colère ? Ce n'était pas à cause de lui tout de même ? Puis, c'est alors qu'il la sentit se rapprocher de lui... Mais de qui parlait-elle au travers de cette nomination de "truc" ? Quoi... de lui ?! Non... pas encore !

- Aaah... Gémit-il lorsqu'une pointe piqua l'arrière de sa cuisse.

Le calvaire allait recommencer... Mais pourquoi ?! Qu'avait-il fait pour mériter pareil châtiment ? À savoir que l'inconnue se moquait de lui au vu et au su de tous... Oui il s'était fait dessus, mais comment aurait-elle réagi face à un monstre au visage ensanglanté et aux dents aiguisées comme des rasoirs ? Sans oublier l'autre folle qui le pétrifiait tout autant ! N'importe qui de censé n'aurait pu faire mieux que de se déféquer dessus ! Quand brusquement ! Il se fit tirer par le pied au travers d'une force peu commune, autrement dit, similaire à l'autre furie qui l'avait accroché à sa porte tel un vulgaire manteau de chair...

- AAAaaahh ! Piitiiiéééé... S'écria le pauvre homme alors qu'il se faisait traîner par la moqueuse.

De ses yeux bridés, il lui supplia de ne pas lui faire de mal... Mais bien sûr, elle n'en avait cure ! D'où le fait qu'elle le fit taire d'une façon plutôt efficace en le saisissant à la gorge ! Sans calculer sa force, cette tarée commença à l'étrangler en plus de faire pression sur sa cage thoracique à l'aide de ses genoux... La douleur était insoutenable, et même pas il ne pouvait l'extérioriser à cause de sa trachée obstruée ! Cela lui sembla durer une éternité... Et pour cause, cette torture acerbe se prolongea jusqu'à ce que des craquements effroyables proviennent de ses côtes... Ce fut d'ailleurs à l'entente de cette mélodie osseuse que la folle se retira ! Malheureusement pour Marcel, elle n'en avait pas terminé, car avant de l'expédier dans dans les arbustes épineux à quelques mètres derrière lui, cette dernière le souleva par la gorge à l'instar de l'autre furie...


Prise au dépourvu, Belle ne réagit pas dans l'immédiat lorsque la dérangée du cerveau s'en prit au nouveau venu ! Une violence aussi gratuite ne pouvait être tolérée ! Mais que pouvait-elle faire contre une Vampire en pleine démence ? Pas grand chose, surtout qu'elle ne possédait aucun pouvoir digne de ce nom... Lanae peut-être ? Non, la jeune femme ni songeait aucunement pour l'heure, à savoir que dans son esprit, elle s'imaginait seule face à cette excentrique ! Il fallait donc qu'elle trouve une solution envisageable au vu de ses capacités... Quand soudain ! Elle vit l'homme lui passer au devant tout en laissant dans son sillage, une miasme mélangeant urine et fuite intestinale... Après quoi, le malheureux disparut dans les arbrisseaux hérissés d'épines aux tailles diverses !

Sans un mot, Belle continua d'observer la scène qui se déroulait devant elle... Alors que l'inconnu s'extirpait par le biais de ses quelques moyens de cette nasse naturelle, la déséquilibrée revint à la charge sabre en main ! Oh non... là ça allait trop loin ! À cela, la jeune femme empoigna la cape de cette dernière, avant de la tirer de toutes ses forces vers l'arrière...

- ASSEZ ! ARRÊTEZ ! Hurla Belle, alors que les trois quarts du vêtement appartenant à la barjot, lui était resté dans les mains.

Les rayons du soleil semblaient protéger l'homme qui à tout instant, risquait de perdre une jambe. Il était peut être préférable de tuer cette démente avant qu'elle ne cause d'autres morts par simple pulsion ! Belle était en tout cas prête à en finir avec cette folie ambulante...

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Lun 7 Mar - 22:10

Le malheureux était tétanisé, enfermé dans son propre univers forgé par la peur et demandait à ce qu’on le renvoie chez lui. Je le comprenais parfaitement, rien qu’à voir son air apeuré, il semblait avoir traversé de terribles épreuves. Sa destinée n’avait pas l’air de toujours lui avoir été favorable.

*Mais d’où peut-il bien venir ?*

Mais alors que la terreur de cet homme me mettait en émoi, la vampire n’en n’avait rien à carrer… Elle était d’une passivité affligeante… Enfin… Jusqu'à ce qu’elle décide de faire ses caprices. Allyriane s’approcha de l’inconnu et le piqua avec un bout de bois comme pour vérifier que c’était bien un être vivant… Elle le regardait avec dégoût et avait la langue bien pendue ; elle proféra des paroles plus que dégradantes envers le pauvre homme. La jeune vampire méprisait les faibles, cela entrait en totale divergence totale avec mon caractère… Elle restait un vrai mystère à mes yeux…

-Pas d’entourloupe je te préviens ! Ne fais rien de stupide s’il te plaît !

Mais elle ne m’écoutait pas. Non, elle s’acharna sur lui en le traitant comme un vieux débris, elle le traîna avec ardeur par le pied sur les gravats jusque près d’un arbre. Au passage, l’homme, au paroxysme de sa peur, se… libéra les entrailles sans préavis… Une senteur nauséabonde s’en dégagea. Belle et moi étions comme… choquées par la scène qui se déroulait devant nos yeux, nous ne savions pas vraiment quoi faire sur le coup… Mes nerfs commençaient sérieusement à chauffer…

*Mais c’est une vraie sauvage ma parole !*

D’accord elle avait vécu des expériences traumatisantes là-bas, dans cet endroit mortuaire… Ce lieu rempli de sang… Ce cadavre en décomposition avec cette miasme qui pendouillait le long du mur et ce cœur entre mes mains… Et cette vampire ignoble qui se prenait pour une catin nous avait attaquées… Dire que j’aurais pu lui servir de nourriture gratuite… D’accord les vampires n’étaient pas réputés pour être des plus amicaux, bien que celle-ci ne m’avait pas encore égorgée vive… Mais là… Je trouvais son comportement méchant, à tel point que je trouvais cela intolérable et ma patience venait à bout… Entendre crier ce pauvre homme comme un pépé m’était insupportable. Elle commença alors à étrangler le pauvre homme avec sa vertèbre principale qui craquait sous la pression, je pouvais l’entendre… Puis lorsqu’elle l’envoya valser sur son séant en direction d’une ronce épaisse entourée de dizaines d’autres qui formaient un buisson aussi épineux qu’un dard éguisé, c’en fut trop… Il ne fallait tout de même pas pousser mémé dans les orties ! Je ne trouvais aucun amusement dans ce genre d’acte infâme… Il fallait la stopper pour éviter un carnage… A un poil près, il serait trop tard et le glas sonnerait pour cette pauvre âme…

Belle fut tout aussi indignée par la scène. Avec une aisance incroyable semblable à celle d’un chat agile, elle tira d’un coup sec la cape de la vampire, privant ainsi cette dernière de toute protection contre l’astre divin, le Soleil. En cette saison, la chaleur environnante allait mettre à rude épreuve la résistance de la vampire. C’était une idée très admirable de sa part, je la reconnaissais bien là. Elle qui nous avait sauvés à bord du Corivace, lorsque la météo ne nous était pas favorable et que le houle menaçait de faire chavirer le navire. Malheureusement cela ne suffirait pas. Le regard et l’expression que son visage arborait frôlaient la démence et lui donnaient un air presque satanique, elle n’était plus elle-même. Elle se délectait de la douleur du malheureux… Si je restais planter là, cet innocent en paierait le prix fort. Je ne pouvais utiliser les sorts du vent, cela me demandais un minimum de concentration et je n’avais pas le temps pour cela. De plus, j’avais peur de blesser l’inconnu et ma sœur de cœur qui n’était pas loin. Mon but était d’éloigner la furie sans forcément blesser les autres. Je n’eus même pas à réfléchir…

Devant la soudaineté de cette folie meurtrière qui avait envahi la vampire, cette dernière s’apprêtait maintenant à découper la jambe de l’inconnu. Depuis un moment je refoulais mes émotions, mais aucune larme n’était sortie. Et à cet instant précis, tout ressortit dans un réflexe sans nom sous le biais de la colère, qui s’accapara de mon propre esprit. En l’espace d’une demie seconde à peine, mon cri se mêla à ceux de Belle et je tendis une main vers la folle pour la stopper.

-NOOOOOOooooonnnnNNNN ! Je sentis une puissance m’envahir et me parcourir l’échine. Cette énergie se matérialisa dans un bruit tonitruant comme le tonnerre, par un puissant éclair qui suivit la direction de ma main et se dirigea donc de plein fouet vers Allyriane.

La jeune femme était si concentrée sur son envie de meurtre qu’elle ne pourrait y échapper, vampire ou pas. La force et la rapidité de la foudre avaient le mérite d’être précis et efficace sans pour autant créer de grands dommages. La vampire serait abasourdie et éjectée plus loin de sa victime, ce qui laisserait le temps au pauvre homme de s’en remettre, et à Belle d’être hors de sa portée. Je fus surprise… C’était la première fois que ce pouvoir se manifestait, et je restais quelque peu ébahie par la manipulation de mon nouveau sortilège. Ce qui m’étonna d’avantage, c’était que je ne me sentais ni sur le point de m’évanouir, ni trop épuisée… J’en déduisis avec joie que ce sort ne demandait pas beaucoup de consommation d’énergie, mais qu’apparemment seul la colère pouvait l’engendrer…

Une sensation d’anéantissement envahit mon cœur. J’avais été trop idéaliste en croyant qu’elle se tiendrait bien sagement dans son coin... Je ne voulais perdre aucun membre de notre groupe, même si la noirceur possédait le cœur de l’un d’entre nous en ce moment. Je regrettais surtout d’avoir embarqué Belle, ma si précieuse sœur de cœur au caractère aussi pur qu’un ange, dans cet engrenage. Mais par amour pour ceux que j’aimais, je ferais tout le nécessaire pour les protéger, même s’il m’était impossible de revenir en arrière.

Pour plus de sécurité, je me dirigeais ensuite vers la vampire avec mon arme sortie; une dague en main, prête à réagir si la magie ne suffisait pas. Nous étions encore loin de la montagne au flanc immaculé de neige où je devais me rendre. Je voulais éviter un autre ennui quelconque, et ce, même si je devais me battre avec elle. Mon cœur battait la chamade mais je tentais de garder un air des plus impassible pour me donner du courage.

-Ne me dis pas que tu es un monstre comme ta congénère, celle qui a failli nous tuer dans son sanctuaire en putréfaction ! Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On se bat ou on trouve un terrain d’entente ?

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Jeu 14 Avr - 13:54

En pleine, ruée Allyriane n'avait qu'une seule idée en tête : Tuer ce truc qui se tenait devant elle et qui se faisait dessus tellement il était pathétique! Armée de son sabre à lame noire, la jeune femme était très près de lui mais ne s'attendait pas une seconde à ce qui allait s'ensuivre. Emplie de par ses pulsions sanguinaire et de meurtre, il sera très dur de pouvoir la maitriser. Mais malheureusement, les deux autres filles n'étaient pas du genre à assister au spectacle. Au moment où elle s'était jetée sur l'inconnu, la noiraude avait empoigné sa cape pour tenter de stopper sa ruée. Hélas, ce ne sera pas son petit poids qui allait arrêter la vampire! Et ce, quitte à lui arracher la cape et la mettre exposée aux rayons du soleil qui ne manquerait pas de faire ressentir son agressivité sur la peau d'Allyriane qui se vit presque forcée à s'arrêter pile au moment où quelque chose de puissant la percuta. Si puissant qu'elle en sera projetée loin de sa cible en l'assommant littéralement ! Elle devina presque aisément l'auteur de ce coup mais se concentra en premier lieu sur la réception de sa chute malgré l'engourdissement soudains de tout son être. Effectuant un petit vol plané de quelques mètres, elle retomba sur un buisson et partit en roulé-boulé sur au moins deux bons mètres et terminer à plat ventre. Son visage crispé par une grimace de douleur, elle tentait de comprendre ce qu'il venait de se passer et de se reprendre rapidement, si le coup n'était pas venu des deux femmes, afin de riposter.

- Raaah! Lâcha-t-elle en se redressant doucement à l'aide de ses mains posées sur le sol devant elle, se mettant à genoux. Je te jure... L'abruti qui a fait ça, je vais le trucider!

Elle se parlait à elle-même mais bien rapidement, alors qu'elle avait le visage plongé dans les paumes de ses mains pour reprendre ses esprits, elle remarqua une présence tout près d'elle. Et la voix qui en sortit lui donna la réponse sur la responsable de cet éjection soudaine! Comment cette rousse c'était-elle permise de l'envoyer voldinguer comme une vulgaire truie ?! Serrant les dents, elle lui jeta un regard profondément méprisant et noir tout en se relevant. Il était clair qu'elle n'allait pas lui pardonner d'avoir fait ça ni même laisser couler comme si rien s'était passé! Jetant un oeil par-dessus l'épaule de la demie-elfe, Allyriane aperçu l'homme non loin et la pirate toujours dans la même position avec sa cape dans les mains. Levant les yeux au ciel, la vampire fut contente de constater qu'elle était protégée par le feuillage des arbres et que si elle devait combattre, qu'elle allait devoir privilégier un combat un peu plus tactique que les autres... Mais les mots que Lanae laissa glisser d'entre ses lèvres auront le don d'éveiller davantage la colère de la vampire qui était déjà très haute.

- Répètes, Lanae ?! Rétorqua-t-elle violemment. Pauvre fille ! Comment tu vas me comparer à cette truie complètement écervelée ?! Je ne suis pas de la merde comme elle, fais gaffe à ce que tu dis ou je t'arrache la mâchoire !

Les poings serrés, droite devant la rousse, Allyriane la fusillait du regard et son visage était crispé par une forte colère. Lanae avait peut être pas peur de la vampire mais une chose était sûre, cette dernière allait lui faire regretter ses mots en moins de deux ! Nan mais quoi ?! Qu'est-ce qu'elle était allée la comparer à ce boudin ambulant alors qu'elle lui portait une protection pour son voyage ! Certes, c'est un accord mais quand même ! Et un terrain d'entente ? Elle déconnait sérieusement là... La vampire serra encore plus fort ses poings pour contenir sa rage de la frapper à mort et se défoula en pestant ouvertement et sans retenue.

- Ca va bien, dis ? Tu joues la grande maintenant ? Ca te va si bien ! Tu te sens plus tellement tu dois être fière, hein, ça te fait quoi, hm... ?! Cingla-t-elle à l'égard de Lanae tout en plantant son regard noir dans le sien. Je te conseil vivement de me laisser achever ce pauvre truc ! Sinon, tu y passes toi aussi ainsi que ta copine !

Montrant bien sa détermination à tuer la chose censée être un homme, Allyriane n'allait pas reculer et se gênera pas à montrer à quel point elle pouvait être une menace. Et quoi qu'il se passe, Lanae n'avait que la parole pour tenter de la calmer et bien que la vampire pouvait être raisonnée, ca serait une tâche ardue. Et à l'écart des regard, le corps, du moins les os de la jeune fille se muèrent lentement pour devenir légèrement plus solide et se préparer à être employer dans la lutte.

- Tu veux te battre, c'est ça ? Alors profites-en de me montrer ce que tu sais faire pendant que tu es toute excitée par tes exploits magiques !!!

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Mar 3 Mai - 2:54


Pourquoi Lanae avait-elle accepté que cette inconnue à l'esprit dérangé l'accompagne ? Ses pouvoirs n'étaient-ils pas suffisants pour la protéger, surtout après le spectacle qu'elle venait de lui démontrer ? C'était à peine croyable ! Mais bon, cela avait au moins eu le mérite de la calmer. L'homme quant à lui semblait vidé de toutes ses forces, et quand bien même il aurait la volonté de se relever, il ne le pourrait ! Belle haïssait la violence, alors ajouté à la gratuité de celle-ci, elle ne pouvait tolérer plus longtemps la présence de ce Vampire. Bien sûr, la décision ne lui en revenait guère, après tout, ce n'était pas de sa quête qu'il était question, mais celle de sa soeur de coeur. Ainsi, c'était à elle que revenait le choix de ses compagnons de voyage. Hélas, la furie n'en avait pas terminée, à présent elle criait, non... hurlait sur Lanae ! Mais tel un chien qui aboie, elle ne fit rien d'autre... c'était à se demander si tout ceci avait un sens !

-*Si seulement elle pouvait se taire... j'en ai assez de tous ces cris !*

La jeune femme prit sur elle de ne pas se prononcer à haute voix histoire de ne pas mettre plus d'huile sur le feu. De plus, le pauvre homme venait de perdre connaissance, une faiblesse sans doute salutaire au vu de sa situation... À cette constatation, Belle tenta au mieux de le mettre dans une position plus confortable. Elle était impuissante face aux malheurs de l'inconnu, de ce fait, elle décida de rester auprès de lui, surtout pour que rien d'autre de mal ne lui arrive !

- Vous avez terminé ?! Demanda Belle exaspérée.

Une demande ô combien opportune, mais se fut sans compter sur la météo qui se dégrada soudainement ! D'épais nuages noirs accompagnés de fortes rafales de vent, remplacèrent en un rien de temps la beauté du ciel d'Astrune. Oh non... l'air glaciaire n'était pas de retour au moins ? Sinon là, tous allaient y passer ça ne faisait pas un pli !

- Qu'est ce qu'il y a encore... ? Grommela t-elle, comme si elle était au bord du suicide.

Observant les énormes cumulus d'un air inquiet, Belle attendait, et espérait que ce ne soit rien... Cela ressemblait étrangement à la naissance d'une tornade, sauf qu'il n'y avait pas d'orage, donc ça ne pouvait être ça ! Pourtant, la spirale qui était en train de se former juste au dessus de sa tête, la fit douter de plus en plus... Ces gigantesques sombres nuages se déplaçaient très vite, et donnaient même l'impression de se rapprocher du sol, comme si quelque chose les attirait. Que fallait-il en conclure ?

- Décidément... ce n'est pas notre jour ! Ajouta t-elle avec une sérénité très marquée, trop pour être naturelle.

Pourquoi le centre de ce vortex nuageux se trouvait-il juste au dessus d'elle, et non pas ailleurs ? Ca n'avait aucun sens ! Ce fut seulement en regardant de nouveau le phénomène que Belle eut la présence d'esprit de plongée sur le côté ! Et pour cause, une sorte de tube gazeux se dirigeait droit sur elle, ce dernier était rattaché à l'épicentre de la spirale. À la suite de quoi, une explosion se produisit ! Celle-ci souffla Belle jusque dans des branchages non loin, puis laissa derechef place au magnifique ciel bleu.

- Mais pourquoi c'est toujours moi qui vole ?! Crisa la jeune femme tout en reprenant ses esprits.

L'inconnu... où était-il ? Il avait disparu...

- Mais... alors tout ça c'était pour lui ? C'est... heuu... oooh... je ne cherche même plus à comprendre ! Je ne vais pas me creuser la tête sur une chose dont je ne trouverai jamais la réponse ! Je veux partir d'ici...

Il retournait dans son monde, voilà tout... Le phénomène temporel avait déranger bon nombre de choses, on pouvait donc déduire que la nature reprenait ses droits. Oui, peut-être qu'Astrune était vivante après tout... ou bien était-ce autre chose ? En tout état de cause, cela n'avait pour le moment guère d'importance pour Belle, à savoir qu'elle ne voulait pas rester une minute de plus dans cet endroit !

[Annonce : Le moment est idéal pour faire avancer votre temps Exclamation]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 19 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    Lun 23 Mai - 22:32

Mon attaque avait atteint Allyriane de plein fouet, qui vola un peu plus loin. Sa réaction, comme je m’y attendais, fut à la hauteur de sa bonne humeur habituelle… Elle se mit à pester et à menacer Belle et l’inconnu. Je la regardai d’un air lassé et souffla longuement… L'inconnu et ma soeur étaient maintenant à l'abri de cette folle furieuse.

-Fiouuu… Des ennemis on en rencontrera surement, tu auras tout le temps de te défouler dessus… Ta présence m’est d’une grande aide, et pour le chemin et parce que tu sais te battre, en groupe c’est moins risqué. Dis-je gentiment avant de prendre un ton ferme beaucoup moins sympathique… Maintenant si c’est pour menacer des innocents, tu es libre de partir parce que je ne te laisserai pas les toucher.

La jeune vampire pouvait prendre mes remarques comme elle le souhaitait, cela m’était égal. En revanche si elle tentait à nouveau quoi que ce soit contre l’inconnu ou Belle, elle s’en prendrait une sacrée cette fois-ci ! Ma sœur restait silencieuse, sans doute pour ne pas en rajouter. Comme toujours, elle restait égale à elle-même ; elle n’était pas des plus bavardes mais savait agir quand il le fallait. Déjà sur le bateau lorsque le capitaine Hariil était encore de ce monde, elle obéissait toujours sans broncher. Mais elle avait su faire preuve de courage et d’autonomie quand elle s’était retrouvée à diriger le Corivace malgré elle. « Malgré elle », c’était l’expression juste… Jamais elle n’avait eu le droit de choisir… Se retrouver à la tête d’un équipage après le décès sans sommation de ses parents, naviguer dans la tempête, être assommée et emportée contre sa volonté… Mais aussi subir les caprices d’une vampire dont le caractère allait à l’encontre des principes de Belle, et devoir me suivre dans cette quête aussi hasardeuse que dangereuse. Tout ceci alors qu’elle n’était qu’humaine.

Pourtant, ma sœur de cœur n’inspirait ni la pitié, ni la faiblesse. Non, son regard même disait à ceux qui la rencontraient qu’elle était une femme entière, avec son caractère et ses sentiments. Je l’aimais pour cela, pour sa force intérieur et sa sensibilité généreuse en même temps. Elle se tenait là, en silence, près de cet inconnu, comme pour le consoler et le protéger. Même si elle n’avait pas de pouvoir, je savais que Belle sacrifierait sa vie volontiers pour en sauver une autre. Mais cela n’arriverait pas, j’y veillerais personnellement. Le visage de ma sœur apaisa mon cœur et je me dirigeai lentement vers eux, laissant Allyriane pestait à son gré. Je n’avais aucune envie de me battre. J’avais une mission, et tant qu’elle se tenait tranquille je la laissais en paix : j’espérais que cette fois-ci elle se tiendrait à carreau. Même je savais que le calme n’était pas la qualité majeure de la vampire… Je fus coupée dans mes réflexions par l’exaspération très compréhensible de Belle. Je la regardai tendrement :

-Excuse-moi, oui nous avons term…

Je ne pus finir ma phrase qu’un étrange phénomène se produisit. Soudain, la météo changea radicalement. Les nuages se firent menaçants et le vent commença à souffler très fort. On aurait dit qu’une nouvelle tempête se préparait, et nous étions au beau milieu de ce carnage orageux, sans orage pourtant...

-Non, ce n’est vraiment pas notre jour… Murmurais-je comme pour confirmer la remarque de Belle.

Une sorte de tornade se dessina juste au dessus de Belle, comme si elle allait littéralement l’aspirer sur place...

*Non… Pas ça… Je ne veux pas… Pitié… Je suis une mage du vent et je ne peux rien faire… C’est un comble tout de même… Pitié je vous en supplie… Ne me prenez pas Belle…*

Les larmes me montaient aux yeux, j’étais là, impuissante face à ce monstre de la météo où je savais mes pouvoirs inefficaces dans ce genre de situation. Une situation insupportable d’ailleurs… Le seul être que je considérais encore comme ma famille allait disparaître sous mes yeux sans que je ne puisse rien y faire… Durant l’espace d’une poignée de secondes, je vis le village brulé de mon enfance, ma mère mutilée sur ces marches de marbre au temple de mon village. Je priais tout et n’importe quoi de ne pas me prendre cette générosité de la nature… Elle ne méritait pas de mourir. Heureusement, Belle plongea sur le côté et fut donc hors de portée. Je ressentis un profond soulagement qui fut très écourté par l’évènement qui s’en suivit… En effet, ce fut l’inconnu qui fut aspiré dans ce vortex ; il disparut presque aussi mystérieusement qu’il était apparu. Je restai là, ébahie par la scène tandis que Belle ne cherchait même plus à comprendre. Je me posais des milliers de questions :

*Où avait-il été emmené ? Etait-il mort ? Qu’est-ce que c’était cette tornade ? Pourquoi y en avait-il eu une d’ailleurs ?*

Toutes ces questions qui n’auraient sans doute jamais de réponses… A quoi bon y réfléchir... De toute façon, il y avait plus important devant nous, une menace beaucoup plus grande à s’occuper. J’étais très peinée de voir ce pauvre inconnu si apeuré disparaître ainsi, mais je crois que tout comme Belle, plus grand-chose ne pouvait m’étonner à cette heure-ci… J’espérais juste au fond de mon cœur que l’homme s’en sorte indemne dans un endroit plus chaleureux que celui-ci. Restant un court instant immobile pour chasser les derniers évènements de ma tête, je repris mes esprits et respirai un bon coup.

-Bien, si vous ni voyez pas d’inconvénient, je pense qu’il serait préférable de reprendre la route pour ceux qui veulent, avant qu’une autre tornade, ou je ne sais quoi d’autre d’ailleurs, nous tombe sur la tête, dis-je d’une voix agacée et pressée de partir de cet endroit, tout comme Belle.

Il restait à savoir si la vampire allait nous suivre, mais cela je m’en moquais bien. Ma sœur de cœur voulait sortir de cet endroit, moi j’avais une mission, il n’y avait donc pas à tergiverser, nous devions nous mettre en route au plus vite. Je me dirigeai vers Belle et passai une main délicate sur son visage en la regardant intensément dans les yeux, comme pour la rassurer et lui donner mes intentions en même temps.

-Je n’ai pas envie de rester là non plus Belle, ni envie que quelque chose de pire n’arrive à toi ou à quelqu’un d’autre. Partons maintenant, si tu le veux bien sur… Pour ma part je n’ai pas le choix, je suis désolée… Je dois me rendre à la montagne de Freezis, pour récupérer quelque chose de très important. Je ne peux pas t’en dire plus pour le moment, au risque de te mettre encore plus en danger. Mais sois sure d’une chose, je ferai tout pour t’emmener dans un endroit sur et tranquille dès que possible pour que tu ais enfin la vie que tu mérites, celle que tu choisiras de vivre, je te le promets.

Je jetai un œil en arrière vers la vampire pour lui faire comprendre qu’elle était libre de nous suivre, tout comme de suivre son propre chemin également. Une longue marche nous attendait encore… J’espérais simplement que cette fois-ci, tout se passe pour le mieux. J’étais sur les nerfs et je ne supporterais pas une nouvelle menace envers ma sœur.

[OUT=> ~ICI~]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 22 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au milieu des rochers...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Au milieu des rochers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: