AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Un cri déchirant en début de journée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Un cri déchirant en début de journée...   Lun 12 Oct - 21:08

(HJ : J’arrive de « Une zone d'ombre … » Arrow )

Tout s’était passé si vite. Beaucoup trop vite pour qu’Iliyasviel puisse agir… Elle se réveilla subitement, comme si on lui avait jeté un sceau d’eau froide. Et se mis à inspirer comme si elle venait tout juste de remonter à la surface après une longue exploration sous marine sans oxygène. La petite Elfe se releva et vacilla, ses jambes tremblaient. Et elle avait mal à la tête. Iliya observa autour d’elle, et reconnu les plaines. Elle se souvint alors des derniers événements et trouva enfin les restes de la calèche situé un tout petit peu plus loin. Harian était entrain de trafiquer quelque chose. Ne voyant point Isnylia, la petite princesse eu soudain la peur au ventre. Elle se mit à courir, les battements de son cœur s’accélérant. Elle trébucha, ses jambes étant affaibli par l’accident. Elle se releva avec peine, ses vêtements tachés de terre. Et repris sa course avant de retomber par terre peu de temps après sa première chute. Ilyasviel se mis à pleurer. Non pas parce qu’elle avait mal. Mais elle présentait quelque chose d’horrible sans savoir quoi exactement.

Elle se releva, les yeux baignés de larmes, et se retrouva pré d’Harian au moment où il sortait le corps d’Isnylia. Les yeux de la petite Elfe s’agrandirent graduellement. L’étonnement et l’horreur se peignirent sur son visage. Ses larmes s’accentuèrent. Avec une forme prodigieuse, qui surprit par le même coup le majordome attristé, Iliya s’empara du corps de la voleuse qui avait les yeux fermés. Elle la déposa au sol, ses vêtements étaient tachés de sang. La princesse n’en eu cure et fit surgir au bout de quelques secondes une marre d’eau qu’elle purifia immédiatement.

-Mademoiselle Iliyasviel, commença Harian comprenant ce qu’elle tentait vainement de faire, elle n’est plus…

Il tenta de s’emparer d’elle pour la réconforter mais avec une force qui ne lui appartenait pas, la princesse le rejeta violement en arrière tout en hurlant de la laissait faire, qu’elle avait encore une chance de la sauver. Elle ferma ses yeux et fit glisser, la précieuse sphère d’eau purifié, à l’intérieur du corps d’Isnylia. Les dégâts étaient importants. Iliya l’avait sut dès le premier regard. Mais elle refusait de croire qu’elle était morte. Pas elle, pas maintenant, pas sa nouvelle amie. Alors que la princesse Elfe pleurait abondamment elle réussit à fermer les plaies les plus importantes. Le cœur s’était arrêté. Elle tenta de faire manuellement un massage cardiaque. Son ancien précepteur le lui aillant apprit. Pendant de nombreuses minutes elle fit les mêmes gestes. Harian dû tenter sa chance une seconde fois pour l’arrêter.

-Mademoiselle, elle est morte…

-SILENCE ! Cria Iliyasviel au bord du désespoir.

Alors qu’elle donnait de l’oxygène encore et encore à Isnylia, les yeux de l’Elfe se brouillèrent. La princesse observa le corps de la voleuse, celui-ci restait inchangé. Elle plaça deux doigts sur le cou de la jeune femme et se mis à cirer lorsqu’elle remarqua qu’il n’y avait aucun battement. Ses mains étaient couverte de sang alors qu’elle releva la tête et se mis à hurler comme jamais elle ne l’avait fait auparavant. Iliya n’aurait jamais pleurée pour quelqu’un. Elle n’aurait jamais usée de sa propre magie pour sauver une autre personne autre qu’elle-même. Elle ne se serait jamais salie les mains avec le sang de quelqu’un d’autre. Pourquoi le faisait-elle alors ? Sans doute parce que cette amitié aurait pu aller bien plus loin sans cet incident si tragique.

Iliyasviel dû arrêter d’hurler car elle sentit soudainement un liquide chaud couler le long de son visage. C’est alors qu’elle remarqua une plaie qui saignait abondamment à sa tête. Ses cheveux blancs, habituellement si beau, étaient à présent tintés de rouge. Elle avait donnée trop d’oxygène à la jeune femme, alors qu’elle aurait dû le garder afin de ne pas s’évanouir. D’autant plus que l’utilisation de son Eau Guérisseuse lui avait coûté pas mal d’énergie. Alors qu’elle tombait en arrière, Harian la rattrapa.

-Iliyasviel ! Vous saignez ! Cria-t-il horrifié en remarquant enfin sa plaie.

-J’ai laissée mourir ma première amie et confidente… murmura-t-elle.

-Vous n’y êtes pour rien !

-Je n’ais pas tenu ma promesse. Je suis si faible… fit Iliya avant de sombrer dans le noir.

La majordome constata sa blessure avec inquiétude. Il mesura le pouls de sa protégée et constata qu’il était faible. Il banda premièrement le crâne d’Iliyasviel et connaissant très bien la nature car son père était un biologiste, l’Elf se mis à chercher des plantes aux valeurs revigorante. Il trouva par miracle une espèce de fleure rare et qui ne poussait que dans les plaines. Il se mit à mâcher la fleure entièrement. Harian cracha ensuite la mixture dans sa main et alla s’asseoir pré de sa maîtresse puis il ouvrit la bouche de l’enfant de l’autre main. Il fit glisser la pate dans sa gorge et la fit avaler en l’allongeant contre lui. Il attendit là un bon moment, en attendant que la plante médicinal face effet.

Même dans cet état, le visage d’Iliyasviel était toujours angélique. Son visage était maculé en partie de sang. Et une bonne moitié était trempée par ses larmes.
C’est alors que soudainement, Iliya se mis à tousser violement. Le goût de la plante était infect. Et s’était bon signe qu’elle réagisse ainsi. Harian mesura le pouls de sa protégée et constata que le cœur reprenait de plus belle.

-Qu’est-ce qui m’arrive… ?

-Calmez-vous mademoiselle Iliyasviel. Vous avez prit un bon coup sur la tête. J’ai dû vous bander le crâne et vous faire manger une plante médicinal de façon à se que vous repreniez des forces.

-Je vois… murmura-t-elle, et Isnylia ?

Harian fit non de la tête d’un air attristé. Iliya ferma les yeux un bref instant, puis elle décida de tout lui raconter. Tout de A à Z. Comment elle avait passée un marché avec la jeune voleuse. Se qu’elle lui avait confiée dans la voiture. A quoi, d’ailleurs, la princesse se mis à réfléchir. Elle prit un peu d’eau de la marre qu’elle avait fait apparaître, la purifia et soigna sa plaie à son crâne. Elle enleva toutes bactéries afin d’éviter une infection, et referma la blessure. Iliyasviel arracha les bandes ensanglantées et enleva tout le sang qu’elle avait sur elle grâce à sa manipulation de l’Eau. Elle était comme si rien ne s’était passé. A l’exception qu’elle avait l’air fatiguée, et qu’elle n’avait plus son chapeau mauve avec elle. L’Elfe se précipita alors pré du corps de la voleuse, comme si elle venait de retrouver la force qui devait être dans ses jambes. Elle ne pleurait plus, même si son visage était triste. La princesse observa le visage d’Isnylia. Il semblait paisible.

-Je te promets que je te vengerais… A défaut d’avoir tenu mon ancienne promesse, je tiendrais celle-ci…

Puis se souvenant d’un des propos d’Isnylia, la princesse Elfique devint rouge de colère.

-Pourquoi avais-tu du sang sur toi quand nous t’avions rejoins chez le gouverneur ? Qu’as-tu fait ? Dit le moi, ou je te tue sur le champ ! Fit Iliyasviel tout en se relevant et en le dévisageant.

Iliya ne pensait pas vraiment se qu’elle disait. Mais à son ton, il était très difficile de deviner qu’elle serait incapable de tuer à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 18 Oct - 5:36

Harian cherchait toujours Iliyasviel, mais elle n'était plus dans le carrosse, alors il préféra quand même sortir Isnylia de là, il se doutait que si la petite Princesse le voyait prendre soin de son corps, ça ne pourrait que lui être bénéfique, puis, tout à coup il entendit sa maitresse et très rapidement elle préféra s'occuper elle même de la jeune voleuse. Quant à l'Elfe et bien il devait se contenter de la regarder faire tel un rond de flan, à plusieurs reprises il tenta de la dissuader, mais rien à faire, et ce, jusqu'à ce qu'une de ses blessures ne se révèle, à cela il fit le paniqué et tenta de son mieux de la ramener à la réalité. Iliyasviel avait perdu connaissance, le moment était donc venu, ce dernier confectionna une sorte de pâte une plante aux vertus médicinales, puis, juste avant de lui mettre au fond de la gorge, il sortit une fiole de la poche et en versa quelques gouttes sur sa mixture avant de la faire ingérer par la petite princesse. Après quoi Harian attendit avec la petite contre lui, tel un père avec son enfant. Les minutes s'écoulèrent les unes après les autres quand tout à coup cette dernière se mit à tousser violemment, oui c'était pas très bon, enfin, pas la plante mais plutôt le produit qu'il avait mis. Heureusement elle se remit rapidement sur pied en se soignant elle même tout en pleurant toujours sur le sort de Isnylia, ça devenait lassant à la fin ... Par contre il y a une chose qui le surprit plus que toutes autres, c'est quand Iliyasviel s'énerva subitement après lui, prétextant qu'il avait du sang sur lui quand ils étaient chez le gouverneur, comment savait elle ça d'abord ? Il avait justement veillé à que rien ne se voit mais ... apparemment il avait sous estimé les compétences de la petite Elfe.

- Hey, on se calme gamine ! À présent ce n'est plus toi qui fais la loi, ton petit règne s'achève ici et maintenant !



Alors qu'il venait de parler si brutalement, Harian se transforma rapidement en un Humain des plus horribles sous les yeux de Iliyasviel. À présent il était aisé de comprendre que la machination était vraiment bien ficelée et que toute la ruse de la petite princesse n'aura pas suffit à la déjouer. Cet homme au crane lacéré avait sans doute utilisé une potion de métamorphose pour parvenir à ce résultat, d'ailleurs sans gêne il s'expliqua.

- HAHAHA ... On fait moins la grande tout à coup ! Et oui tu es toute seule, ton lèche botte d'Elfe a été tué chez le gouverneur, je lui ai tranché la gorge ... hahahaHAHAHA ! Mais ce n'est pas le meilleur, la plante que je t'ai fais bouffer, j'y est mit un poison avec, et c'est inutile de te servir de tes pouvoirs d'eau pour tenter de te purifier, tout a été prévu qu'est ce que tu crois !

L'homme n'avait visiblement pas peur de la gamine qui lui faisait face, mais là il fallait dire que tout avait fait pour que Iliyasviel meurt sans pour autant croire à un assassinat, d'ailleurs le chauve balafré poursuivit son explication.

- Le poison qui parcours à présent ton corps va te faire mourir dans les prochaines minutes, toutes les blessures que tu as pu te guérir par le passé vont se réouvrir, et d'autre se créerons par dessus si elles ne sont pas suffisantes pour te faire crever ... hahaHAHAHA ! Mais ce qu'il me fait rire, c'est que tu peux même pas me faire la peau ! Car tes pouvoirs ne sont plus utilisables à cause du poison, réessaies que je rigole ! Ajouta t-il en reculant rapidement.

Cet individu était sur-entrainé, et il se doutait bien que à défaut de ne pouvoir utiliser sa magie élémentaire, Iliyasviel tenterait une autre attaque beaucoup moins adaptée à sa façon d'être, il ne s'éloignait pas de peur, mais pour éviter de la blesser, chose qui ficherait tout leur plan en l'air, ainsi la petite princesse allait mourir dans les prochaines minutes. Et si personne ne venait l'aider, cette dernière mourrait sous le regard meurtrier de l'homme qui n'arrêtait pas de rire.

- Ca sert à rien de pleurnicher fillette. Fit il au loin. Je n'ai pas d'antidote contre cela, espère juste mourir sans trop souffrir HAHAHAHAHAHA !!!!

En effet, aucun antidote n'était à porté, qu'allait il se passer pour Iliyasviel qui n'aura bientôt plus la force de tenir sur ses jambes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 18 Oct - 12:15

Alors qu’Iliya attendait une réponse de la part d’Harian, tout changea d’une seconde à l’autre. Et la situation n’était absolument pas prévue... La jeune princesse découvris avec le plus grand étonnement qu’Harian n’était en faites absolument pas son majordome. Ou du moins s’agissait-il d’un imposteur. Sans doute avait il prit une potion de métamorphose car son visage avait totalement changé. Il s’agissait d’un humain. Il était moche comme un pou avec trois entailles profondes au crâne. Très vite elle apprit que l’Elf était mort chez le gouverneur, la tête tranché. Cela étonna grandement la petite Elfe. Elle n’avait jamais vraiment éprouvée une grande sympathie à l’égare de cette personne. Mais il avait été tellement fidèle qu’Iliyasviel s’énerva encore plus. De l’étonnement elle passa à la rage. Perdre deux compagnons en une journée était plus que déroutant. Alors que la princesse gardait une confiance en elle déconcertante, en dépit de la situation, l’homme mystérieux s’éloigna peu à peu tout en lui révélant qu’elle avait du poison dans les veines qui allait la tuer dans les prochaines minutes et que sa magie ne pouvait plus fonctionner.

Alors qu’il commençait à s’éloigner, Iliya utilisa son agilité Elfique et bondit en direction du carrosse pour s’emparer d’une arme de fortune comme une planche de bois. Elle en prit une dans chaque mains et se mis à poursuivre l’imposteur comme jamais elle n’avait couru auparavant. Si elle allait mourir dans quelques secondes, autant tuer son assassin. Iliyasviel éprouvée une grande fatigue dans les jambes. Celles-ci commençaient à ne plus vouloir la supporter. Mais la rage est une source d’énergie à elle toute seule. Et la détermination de la princesse était telle que tant qu’on ne lui trancherait pas les jambes, elle continuerait de poursuivre l’homme. Alors qu’elle courrait, sa blessure à la tête se rouvrit faisant couler un filet de sang dans son œil droit. Bientôt, elle fut à porter de l’homme qui, lui, n’arrivait pas à semer l’enfant.

-Sache, pour ta gouverne, que cet accident à créer ma première blessure. Jamais personne n'a su me porter un coup, Iliya disait cela d’une voix essoufflée et le visage déformé par la haine.

Son sourire avait disparue il y a bien longtemps. Elle poursuivait l’homme tout en voulant le frapper avec ses planches en bois. Elle visait principalement les jambes, pour le faire tomber, ou la tête pour l’assommer. Malgré le fait que le combat au corps à corps n’était pas dans son domaine de prédilection, il se trouvait que ses gestes s’enchaînaient très rapidement. L’homme allait être obligé de riposter s’il ne voulait pas risquer sa peau. Soudain, une plaie béante s’ouvrit sur le bras gauche de l’enfant se qui fit pousser un hurlement de douleur à la princesse l’obligeant à lâcher sa planche gauche. Mais très vite sa détermination surhumaine repris-le dessus. C’est donc avec une seule planche en bois qu’elle tenta de nouveau à frapper son ennemi. De sa main non valide, elle essaierait de prendre la dague, qui pendait à la ceinture de l’inconnue, dès que l’occasion se présenterait. Il fallait faire vite, car la vue d’Iliyasviel devenait de plus en plus flou… Tout en continuant de porter ses coups l’Elfe dit d’une voix énervée histoire de distraire sa cible pour que la planche l’atteigne plus facilement :

-Je n’ais pas besoin de mes pouvoirs pour te faire la peau. Ce n’est pas un simple petit assassin de pacotille qui m’échappera ! Et je ne pleurerais jamais le jour de ma mort !

Dans une dernière tentative désespérée, la princesse Elfique bondit en direction de l’assassin, sa planche en main. Elle était prête à l’assommer à la tête dès qu’elle lui aurait sauté dessus pour ensuite s’emparer de sa dague et lui éventrer le ventre. Mais est-ce que tout allait se passer comme prévu ? Iliya en doutait. La vue d’Iliyasviel se voilait peu à peu, elle perdait beaucoup de sang. Et, lorsqu’elle était entrain d’atterrir sur l’homme mystérieux, une autre plaie s’ouvrit sur sa jambe droite. Mais la princesse, en dépit de la grande douleur qu’elle ressentait, n’y prêta aucune attention. Non, car elle était dirigée par la haine et par le désire de vengeance ainsi que de tuer. L’Elfe était décidée à lui faire la peau. Et elle rendrait l’âme qu’après ! Cependant, la vitesse était l’unique arme dont la princesse avait l’avantage. Sans doute dans les prochaines secondes, l’homme allait l’éjecter car Iliya était plutôt un poids plume. C’est pourquoi elle se dépêchera de s’emparer de la dague de l’assassin. Si quelqu’un regardait la scène, il serait plutôt entrain de rire. Voir un homme de quarante-cinq ballait fuir devant une gamine de quatorze ans mesurant 1 mètre 50 sur la pointe des pieds n’était pas quelque chose que l’on voyait tout les jours…
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 18 Oct - 14:34

Danger, voila le mot qui convenait pour Iliyasviel à ce moment précis ou son majordome se métamorphosa en un Humain, Hithar avait du casser le moule à sa création, enfin bref, ce dernier lui révéla qu'elle n'avait plus beaucoup de temps devant elle, le poison qu'il lui avait administrer par la voie orale aura raison d'elle, et ce quoi qu'elle fasse. Cependant la jeune Elfe éprise d'une rage qui lui était jusque là inconnue se mit à pourchasser l'assassin avec deux bout de bois, peu lui importait si son attaque serait précaire, mais elle voulait en finir une bonne fois pour toute avant de trépasser à son tour. En effet c'était très bizarre, un grand malabar qui prend la fuite devant une gamine qui voulait le taper, néanmoins cette dernière s'avèrera plus rapide que lui et finira par lui tomber dessus, un violent coup de planche dans l'arrière de son genoux le fera tomber alors que Iliyasviel s'empressa de lui prendre se sa dague pour lui donner un coup dans le ventre, plus rapide elle y parviendra, et ce, en dépit même de la souffrance que les blessures qui se creusait dans sa chaire pouvaient lui faire.

Heureusement, l'armure de cuire dur que ce dernier portait le protégea relativement bien et la blessure ne fut que superficielle, après quoi il repoussa puissamment Iliyasviel qui retombera sur son séant. L'homme se releva se tenant le ventre dont le sang ruisselait légèrement avant de dire que c'était bien essayé mais que c'était trop tard, il mourrait bien des années après elle, puis, il rigola aux éclats. Mais ce dont il se doutait pas, alors qu'il reculait légèrement en même temps qu'il riait, c'est qu'une personne se trouvait juste derrière lui, une femme, toute vêtue de noire semblait l'attendre se rapprocher d'elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 18 Oct - 17:23

[J'arrive des abords du bois ! ]

Voici maintenant plus de deux heures que Vashti errait dans la grande plaine, elle n'attendait rien de particulier, elle regardait juste les gens passer de loin, elle se demandait ce qu'ils pouvaient faire là bas, bien qu'elle s'en fichait pas mal, mais c'était cette barrière mystique qui agissait sur l'esprits des personnes présentes qui l'intriguait le plus. Cependant, comme elle comprit qu'elle le saurait pas comme ça, elle décida de s'en aller, tournant ainsi le dos à tout ces imbéciles qui se regroupaient. L'air était frais et l'herbe humide, preuve que la matinée était encore bien là, cependant la jeune sorcière était las de ses voyages sans but, juste des cadavres par ci par là et c'était tout, comme par exemple l'homme qu'elle avait tué un peu plus tôt. Ca n'avait aucune saveur de tuer les gens comme ça, enfin, un plaisir pour le moins trop court pour elle. Vashti se mit donc à parcourir la grande plaine tout en avançant dans la direction de Nandis, puis, au loin elle remarqua du mouvement, oui une calèche tirée par quatre chevaux fonçait à toute allure sans savoir où aller. La jeune sorcière remarqua rapidement que tout contrôle avait été perdu, et ainsi elle put assister à toute une série de tonneaux, donc un qui avait été éjecté, puis une gamine, et ce juste avant que l'épave ne cesse de bouger. Alors que le premier tombé se relevait, Vashti recula quelque peu avant de se mettre derrière un arbre, comme ça elle put continuer son observation sans même se faire remarquer. Donc l'homme venait d'arracher la porte du carrosse avant d'en sortir un cadavre de femme, vraiment stupide comme réaction, autant la laisser pourrir là ! Néanmoins la mioche se leva à son tour et accouera pour prendre soin du macabé, Vashti soupira en voyant pareille nullité.

La suite fut par contre plus intéressante, mais de loin c'était pas aisé de tout voir dans les moindres détails, la gamine venait apparemment d'avoir un problème, alors le fil de fer se mit à faire tout ce qu'il fallait pour la restaurer, chose qui prit plusieurs minutes, mais il y parvint tout de même. La gosse finira par recouvrer ses esprits pour ensuite se mettre à hurler sur celui qui venait de lui sauver la vie. Vashti sourit en entendant la voix de souris de la gamine, mais la chose qui lui étira davantage les lèvres ne fut autre que la transformation de l'Elfe, ce dernier parlait si fort que la sorcière put en comprendre les trois quarts, un poison, voila qui était intéressant, surtout ses effets. Par contre Vashti ne supportait pas la lâcheté, il lui avait administrer cela durant son inconscience, et ensuite l'abandonner à sa mort sans même lui laisser une chance de se défendre, ce n'était pas loyal du tout, la jeune sorcière avait beau être méchante et tout ce qu'on voulait, elle avait tout de même certaines valeurs. Apparemment la gamine était du même avis qu'elle puisqu'elle se mit à le pourchasser avec une paire de planches, sur le coup Vashti se demanda si elle était bien éveillée ou bien en train de faire un rêve stupide comme si elle était en train de cuver.

Par contre, durant la course poursuite, la jeune sorcière sortie de sa cachette et se déplaça en arc de cercle tout en ne les lâchant jamais du regard, puis, quand la gosse parvint à lui mettre la main dessus, Vashti n'était plus très loin, à peine une dizaine de mètres, et comme elle s'y attendait l'homme fut vainqueur et se releva sans trop de mal en se tenant le bas ventre. Et là il reprit son discours alors que la petite fille qui n'allait plus tarder à crever était au sol, à ce moment présent la jeune sorcière sut ce qu'elle allait faire, ça promettait d'être jouissif. Alors que cet imbécile reculait, Vashti s'avança de façon à ce qu'elle puisse l'intercepter sans la moindre difficulté. Encore trois pas, deux pas, un pas, quand soudain ses rires se turent d'un coup net. La femme en noire qu'était Vashti venait de placer sa dague sous sa gorge en appuyant suffisamment fort pour le soumettre à sa volonté, à cela l'homme stoppa toutes actions et se mit à transpirer, cependant la jeune sorcière avança sa bouche de son oreille afin de lui en souffler quelques mots, et en même temps elle faisait pression dans son dos pour le faire avancer en direction de sa victime.

- Alors ... on fait moins le fier maintenant qu'on est à un doigt de la mort, avance ! Et tout ce passera bien ! Chuchotait elle.

Une fois à côté de la gamine, la jeune sorcière semblait la mépriser du regard mais tendit sa main libre dans sa direction, comme si elle voulait l'aider à se relever, cependant il n'en était rien, car d'un geste rapide elle lui attrapa le poignet tout en le serrant au point de lui couper la circulation du sang. Vashti semblait savoir exactement ce qu'elle faisait, alors qu'elle tenait la gosse d'une main, elle lâcha sa dague noire qui tomba pointe dans la terre afin de se saisir du bras de l'homme avec la même violence, et là, sans attendre elle procéda à l'interchangement, tout le mal être de la fille passa dans Vashti ainsi que la bonne santé de l'assassin, les deux états se croisèrent dans le corps même de la sorcière, ça lui fit d'ailleurs un drôle d'effet, entre souffrance et normalité, un peu comme quand on nage à la mer et qu'on passe dans des bandes froides puis chaudes. Cela lui prit en tout pour tout deux secondes, toutes les blessures de la gamine disparurent et se s'affichèrent sur l'homme. Tout de suite après Vashti les libéra tout les deux et s'empara de sa dague alors que l'abruti chauve tombait sur son derrière.

- Je préfère cette fin là moi ! Ajouta -elle sur un ton glacial.

En effet l'homme mourra dans les prochaines secondes alors que la fillette avait juste une petite blessure sur son ventre, autrement dit le coup de poignard qu'elle avait donner à l'assassin un peu plus tôt. Vashti regardait les deux êtres de manière cruelle, mais pourquoi avait elle fait ça ? Juste pour respecter ses valeurs, sinon elle n'en avait rien à fiche que cette gamine meurt, elle avait agis juste dans son âme et conscience.

- Retournes jouer avant que ça ne soit ton tour ! Ajouta t-elle en dévisageant celle qu'elle venait de sauver.

Vashti ne bougerait pas, ça sera à elle de partir, et vite, avant qu'elle ne change d'avis.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 18 Oct - 18:46

J’avais échouée… J’avais beau fermer les yeux, j’entendais toujours ses rires gras d’homme stupide et abject. Il s’éloignait peu à peu de moi. Je n’avais fait que le blesser légèrement au ventre. J’avais échouée… Pourquoi étais-je si faible et inutile ? J’allais donc mourir ainsi ? Aussi pathétiquement ? Je n’avais jamais songée à ma mort auparavant. Je croyais que j’allais avoir le temps devant moi. Je n’imaginais pas que cela allait être si subit. Je sentais mon cœur ralentir. Mon corps se refroidissait peu à peu. Je toussais un liquide chaud. Quand j’en eu le goût amer dans la bouche je compris que s’étais du sang. J’entendis, au milieu de mon engourdissement, qu’une personne était là. Pas l’autre homme, non ses rires s’étaient arrêtés. Non, il s’agissait d’une femme qui murmurait… Qui était-ce ? Je n’avais plus la force d’ouvrir mes yeux. J’avais l’impression que ce geste serait comparable à soulever un énorme roc. Qu’importe… j’allais mourir de toute façon. Je sentis que l’on m’agrippait le poigné et qu’on me le serrait fort, si fort que cela me fit reprendre connaissance. J’ouvris faiblement les yeux et aperçus une femme sombre.

-Qui êtes-vous… ? Murmurais-je avant de tousser une fois encore du sang.

Je n’osais même pas me débattre tellement je trouvais que cet effort aurait été si difficile. Je refermais les yeux. Mes secondes étaient comptés. Qu’importe de se que l’on faisait de mon corps… Lorsque j’entendis un objet tranchant se planter dans le sol. J’allais sombrer dans l’inconscient mais je sentis une sensation nouvelle. Comme si l’on aspirait une partie de moi. Je ne sentis plus la douleur.

*Je suis morte alors… ?* Me demandais-je pensant que s’était fini.

Mais tout de suite après je me sentis revivre. Une source d’énergie nouvelle apparut dans mon corps. J’eu pour réaction d’ouvrir les yeux subitement tout en respirant l’air à grandes goulées. Je me relevais pour m’assoir. Reprenant mes esprits je vis l’homme qui avait tué Harian tomber lourdement à terre. Les yeux vidées de vie mais remplie d’une souffrance apparente.

Iliyasviel avait été proche de la mort. Ca s’était sûr et certain. Elle essuya le sang qui avait coulé le long de ses lèvres. Et ressentit une petite douleur au ventre. Sans plus attendre car la princesse n’aimait pas avoir mal, elle rassembla rapidement un peu d’humidité et soigna cette petite plaie. Mais cela l’étonnait quand même. Car elle se situait exactement là où elle avait touché l’assassin. Iliya se releva et dévisagea la femme noire. Avait-elle transférait la douleur de l’Elfe à cet l’homme ? Cela en faisait d’elle une femme possédant des pouvoirs magiques. L’inconnue la regardait de haut d’un air cruel. L’Humaine et Iliyasviel se dévisagèrent froidement. La princesse la regardait droit dans les yeux. Une ressemblance, qui était la seule d’ailleurs, fit sourire l’enfant. Un sourire qui ne devait pas être au rendez-vous et qui donc devait surprendre l’inconnue. Elle et Iliya avait la même couleur de yeux, rouge sang. S’était leur unique ressemblance. Mise à part cela, elle avait de longs cheveux noirs, une peau aussi blanche qu’un cadavre mais très lisse. Ce qui devait faire qu’elle n’était pas bien vieille. Iliyasviel avait apprit il y a longtemps, que les Humains avaient une durée de vie très limités par rapport aux Elfs. Coupant cours à ses réflexions, l’Humaine lui intima de disparaître avant qu’elle ne changea d’avis et qu’elle décide de la tuer. Iliya n’eu pour d’autre réponse que de lui poser une question, un large sourire aux lèvres tout en fermant les yeux :

-Tu veux jouer avec moi ?

Sa voix avait été enfantine. Ce qui avait eu pour effet de renforcer son image de jeune Elfe inoffensive. Sans doute l’inconnue ne connaissait pas son nom ni se que signifiait réellement le mot « jouer » pour elle. Son sourire avait quelque chose de déstabilisant à force. Quelque chose d’inquiétant. Même pour les personnes les plus insensibles aux expressions faciales, il était difficile de ne pas s’inquiéter un minimum. Ou du moins de se poser des questions sur ce que voulait dire Iliyasviel. La gamine Elfique fit quelques pas de recule et observa une nouvelle fois plus longuement la jeune femme. Puis elle se présenta, son sourire disparaissant par la même occasion :

-Je me nomme Iliyasviel von Hondia. Cela devrait te suffire, je suppose que tu te moque éperdument de mes origines royales. Après tout tu as l’air de faire partit de ses gueux ne sachant que leur propre prénoms et le nom de la ville où ils vivent. Je ne t’en tiendrais donc pas rigueur si tu oublie déjà mon nom.

Iliya haussa les épaules avant d’ajouter d’un ton froid. On pouvait entendre un grondement qui se rapprochait de plus en plus et semblait venir d’en bas :

-Avant que nous commentions notre duel, je voulais te remercier de m’avoir sauvé la vie. Même si ton geste à eu également pour effet de tuer mon principal suspect. Donc pour faire simple, tu viens de foutre mon enquête en l’air, mais là aussi cela t’importe peu je présume. Quoi qu’il en soit… Que le combat commence…

A peine l’enfant Elfe eu-t-elle fini sa phrase qu’un énorme geyser d’eau explosa entre l’Humaine et elle la cachant ainsi momentanément de sa vue. En effet, pendant qu’elle avait parlée, Iliyasviel avait fait venir une quantité d’eau non négligeable pour qu’elle ne soit pas ennuyée pendant son combat par un manque d’eau. Elle avait commencée à faire la manipulation après avoir demandé si elle voulait jouer avec elle. Une demi-seconde après qu’Iliya avait fait apparaître l’eau elle se mise à rire. Un rire qui ne présageait rien de bon. Déjà des êtres d’eau se formèrent un peu partout autour d’elle. Huit au totale. S’était beaucoup, vraiment beaucoup. Elle se tu pour évaluer l’énergie qu’elle avait en elle et également pour que l’Humaine ne remarque pas laquelle des Elfs était la bonne. Car à présent, neuf élémentalistes de l’eau se tenait devant elle. Avant qu’elle ne face ces deux manipulation, Iliya avait retrouvé la quasi-totalité de son énergie. Une très bonne nouvelle. La moins bonne, s’était que faire apparaître toute cette eau et créer autant de clones venait de lui bouffer presque la moitié de son énergie. Il lui en restait un peu plus. Afin que ses clones ne soient pas tous réduit en miettes en un seul sort, ce qui aurait été fort embêtant, Iliyasviel les fis s’éloigner tous l’un des autres assez rapidement. La sombre femme se retrouvait donc encerclée, ne sachant probablement pas où donner la tête car une chose était certaine, s’était qu’elle ne savait plus laquelle était la vraie.

*Une chose joue en ma défaveur, je ne sais pas de quoi elle est capable, peut-être que je viens de créer quelque chose de totalement inutile…* songea-t-elle.

Il était vrai qu’elle ne savait pas par qu’elle bout il fallait prendre l’Humaine. Sans doute n’était elle pas une guerrière puisqu’elle avait usée d’un sort. Une prêtresse alors ? Ou une magicienne voir peut-être même une sorcière. Quelques options s’offraient à elle. Premièrement, elle commanda sans bouger à ses clones d’êtres prêts à esquiver n’importe qu’elle attaque. Ils étaient presque aussi rapides qu’un Elf. Puis elle décida de tester un peu les capacités de l’inconnue sans pour autant la sous-estimé. Trois secondes s’étaient écoulées depuis qu’elle et ses clones avaient encerclés la mystérieuse femme. Le geyser commençait déjà à perdre en intensité. De l’eau était étalé partout autour de l’Humaine. Elle ne le savait sans doute pas, mais le terrain ne jouait plus en son avantage. Iliya commença par une manipulation simple mais efficace. Sans bouger, se qui demanda un peu plus d’énergie à l’Elfe, elle fit apparaître deux mains d’eaux qui s’agrippèrent presque immédiatement aux pieds de l’inconnue. Qu’allait-elle faire… ? Aillant peur de tomber sur un élémentaliste de foudre ou d’une sorcière maîtrisant une quelconque magie électrique, Iliyasviel prit soin qu’un mince très mince espace séparait les pieds de l’Elfe à la grande mare d’eau. Ses clones aqueux craignaient beaucoup moins l’électricité qu’une Elfe. A vrai dire cela ne leur ferait quasiment rien, puisqu’ils étaient constitués uniquement d’eau et que cela en faisait de parfait conducteur pour l’électricité. Ce n’était pas comme-ci il s’agissait de glace ou autre… Pour le moment la situation était à l’avantage d’Iliyasviel, mais cela n’allait certes pas durer… La princesse en était consciente. Cependant un beau combat s’annonçait et cela faisait jouir l’élémentaliste de l’eau intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mar 20 Oct - 3:04

Alors que l'assassin cessait tout juste de respirer, la gamine eut une réponse simple à sa menace, celle de vouloir jouer avec elle. Vashti vit alors dans son regard ce qu'elle voulait dire par là, de plus comme elle pouvait se soigner, cela prouvait qu'elle était doté de pouvoirs magiques, puis ça se sentait. La jeune sorcière eut un petit sentiment de satisfaction intérieure, preuve que cette gosse allait lui faire une belle démonstration de ses talents, néanmoins après s'être écarté de Vashti cette dernière fit les présentation tout en la méprisant sur le faite qu'elle n'avait pas de lignée particulière, et bien sûr en y rajoutant une couche de sarcasme vers la fin. La jeune sorcière se contenta de demeurer silencieuse, tant dans la parole que dans ses pensées, mais en effet cette Iliyasviel avait bien programmé un duel, alors comme pour mettre de l'huile sur le feu, son remerciement de lui avoir sauvé la vie fut vite remplacé par échec totale et que son intervention n'était pas du tout souhaitée, puis, après avoir déblatéré tout son blabla cette dernière ce décida enfin à entrer en action. Le plus étrange c'était que Vashti ne bougeait pas d'un millimètre, elle se contentait simplement de la regarder, apparemment pour avoir un intérêt à ses yeux il fallait posséder de l'or à ne plus savoir qu'en faire en plus d'être entourer de lèches bottes en tout genre, il ne fallait pas oublier que la jeune sorcière avait vécu la majeur partie de son existence dans une cité Drow, alors elle connaissait bien ce milieu rempli d'inutile en tout genre ne pensant qu'à leur petit bien être et rien d'autre.

-*En voilà une qui aime péter plus haut que son derrière ! et ...*

Vashti ne put songer davantage qu'un vrombissement souterrain perturba sa concentration, quelque chose montait à toute allure quand soudain, un puissant geyser jaillira du sol juste entre la gosse et elle, ce dernier montait aisément à plus de quinze mètres de hauteur. Joli spectacle oui, mais quoi d'autre ? Vashti semblait avoir compris comment fonctionnait son adversaire du moment, faire sortir de l'eau comme ça ne prouvait qu'une chose, ses pouvoir ne devaient être que basé là dessus, une mage élémentaire, et qui plus est riait aux éclats voila quelque chose d'intéressant ! Cependant, très rapidement cette dernière se divisa, d'abord en deux, puis quatre, puis six et comme ça jusqu'à huit, elles étaient toutes pareilles, de mieux en mieux pensait la sorcière. Mais cherchait elle à vouloir l'impressionner ? Ca, ça serait une autre histoire par contre, néanmoins Vashti ne se laissait pas démonter et attendit, encore et toujours. La suite fut que toutes les Iliyasviel's l'encerclèrent afin d'empêcher toutes retraites mais aussi une attaque de groupe, c'était bien pensé, mais là encore, voir que la sorcière en noire croisait les bras comme si ça lui était égal, il y avait de quoi se poser des questions. Tout les êtres autour d'elle bougeaient rapidement, Vashti ne savait pas du tout laquelle était la bonne, mais elle semblait s'en moquer totalement, pourquoi donc ? Elle avait réfléchi durant ces quelques secondes, d'abord l'eau, puis ces choses, donc leur nature n'était plus un secret pour elle, à quoi bon gaspiller son énergie ? La jeune sorcière n'attendait qu'une chose, c'était qu'il y est une réelle attaque contre elle, ce qui ne tardera pas lorsque deux mains composées d'eau lui attrapèrent les chevilles, le moment était donc venu d'agir à son tour !

Le regard sur toute une assemblée d'Iliyasviel, Vashti déplia ses bras et esquissa un léger sourire, venant d'elle il fallait craindre le pire. Car si on la regardait attentivement elle n'avait quasiment aucune ride d'expression sur son visage, preuve qu'elle ne devait jamais sourire ou autres. Cependant ce n'était pas ça le plus important pour le moment, car d'un geste rapide de sa main droite Vashti libéra un étrange rayon noir qui percuta de plein fouet le sol à moitié inondé par les bons soins de son adversaire, étant donné que sa magie opérait sur presque toute cette surface, en plus de tout les clones qui se trouvait autour, la réaction fut sans précédente, toute l'eau devint flamme avec une rapidité déconcertante, l'épicentre parti de la sombre sorcière et ce répandit telle une onde de choc après la chute d'une météorite. Vashti avait exécuté un joli saut juste au moment ou le feu faisait son apparition, ainsi la magie sur l'eau de la gamine cessa et les mains qui la retenait perdirent de leur puissance. Grâce à cela la jeune sorcière ne se fit même pas brûler, par contre on ne pouvait pas en dire autant pour toutes les Iliyasviel's qui l'encerclaient, car elles s'enflammèrent instantanément avant de se rétamer telles des carpettes. Néanmoins pas toutes furent détruite par son influence sur l'environnement, on pouvait encore en compter trois, donc la vraie se trouvait forcément là. La puissance spectaculaire de la gamine mélangée à celle de Vashti eurent pour effet de provoquer un important brasier au beau milieu de la grande plaine.

Alors que le geyser se faisait de plus en plus inexistant, Vashti se tenait là au milieu des flammes qu'elle venait de provoquer, ça ne lui était pas difficile de les supporter étant donné que le plus fort eu lieu que quand la réaction fut déclenchée par son rayon noir. À présent le feu n'atteignait même pas les vingts centimètres de hauteur, donc il était assez aisé de les piétiner. Vashti ne savait toujours laquelle des Iliyasviel's était l'authentique, alors plutôt que de les shooter une à une elle décida de prononcer l'incantation du Nirshuu dans une voix retentissante, et bien sûr elle avait agit très rapidement, à peine deux secondes après son rayon noir. L'étrange invocation sortira subitement du nul part pour tout de suite traquer le moindre lanceur de sort dans les parages, et là les clones seraient inutile à la gamine puisque le Nirshuu l'avait déjà repéré et se mettra à l'attaquer afin de la vider de son énergie, hélas ce n'était pas tout, alors qu'elle voyait où le monstre allait, Vashti chargea ses mains d'électrons noirs avant d'envoyer une puissante décharge sur la vrai Iliyasviel. Il fallait faire vite, car la jeune sorcière avait tout enchainé ne laissant pas vraiment le temps à la gamine de réagir à sa contre attaque.

- Tu aimes jouer, alors jouons ! Répondit Vashti au milieu de tout ça.

Après quoi elle se créa un champ d'énergie invisible qui aurait pour but de renvoyer le moindre sort qui la prendrait pour cible à son destinataire. Iliyasviel aura beau tout tenter contre le Nirshuu ça serait pas gagné vu qu'il se guérissait au contacte de la magie, alors pendant ce temps Vashti avait tout le loisir de concentrer un autre éclair noir qui pourrait lui être fatal si elle la touchait, la suite promettait d'être haute en couleur !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mar 20 Oct - 20:04

Alors que la princesse se croyait en position de force, tout chavira en une moitié de seconde. D’un geste, son adversaire avait lancée un rayon noir changeant toute l’eau au sol en feu. Instinctivement et très surprise, Iliyasviel avait bondit en arrière pour éviter d’être brûlée. Deux autres clones aqueux seulement avaient réussis à faire comme elle. S’était affligeant. Si les flammes ne l’avaient pas autant surprise, elle aurait pu les contrôler manuellement, se qui aurait pas mal augmentés leur vitesse et ainsi elle aurait pu en sauver plus. Mais trop tard. Déconcertée car elle avait perdu momentanément des yeux la jeune Humaine, l’Elfe la retrouva très vite un peu en dehors du petit brasier. Elle semblait récitait une incantation.

*Si c’est une invocation, je suis dans la merde…* songea la princesse en serrant les dents.

Elle avait bouffée un peu moins de la moitié de son énergie magique pour rien. Son adversaire à elle était sans doute au maximum de sa forme. Elle allait devoir faire plus attention… Alors que la femme en noire avait fini son incantation, Iliya avait fait apparaître un autre clone à partir d’une flaque d’eau, mais derrière la sorcière. Sans doute ne l’avait-elle pas encore remarqué car la princesse n’avait pas bougée d’un pouce depuis. Un rapide coup d’œil à Iliyasviel lui apprit que le geyser devenait presque totalement inexistant. Qu’importe, elle avait retirée assez d’eau pour combattre sans être gênée par la quantité d’eau nécessaire à ses manipulations. Malheureusement pour elle, la sorcière avait bel et bien invoquée un monstre. L’Elfe serra les points tout en laissant échapper un vague « tss » de mécontentement. La situation lui était défavorable pour le moment. Mais elle avait encore plus d’un tour dans son sac. Forte heureusement, Iliya, grâce à sa mémoire fabuleuse, avait déjà vu ce monstre quelque part. Un vague croquis lui ressemblait. C’était à l'intérieur d'un livre de son ancien pays concernant les cités sous-terraines des Elfs noirs et de leurs magies étranges. Tout se dont elle avait pu lire à son sujet était que ce monstre s’appelait Nirshuu et qu’il était immunisé à la magie.

*Il manquait plus que ça…* songea la princesse complètement désespérée.

Très rapidement, Nirshuu sembla se dirigea droit sur elle, se qui impliquait peut être une faculté à reconnaître les magiciens. Pour voir si ce n’était pas une attaque au hasard, Iliya fit courir un clone à l’opposé du monstre, comme elle l’aurait sans doute fait si cela avait été elle. Mais le monstre ne s’en occupa nullement.

*Et merde… je suis bien lotis…* soupira-t-elle.

Elle arrêta la course de son clone et remarqua que la sorcière lançait un éclair tout noir droit sur elle. Estimant qu’à cette distance elle pourrait esquiver l’attaque, elle fit la roue sur le côté. L’attaque fut presque totalement esquivée. L’éclair noir avait en effet cramé une bonne partie des beaux cheveux blonds/blancs de notre chère princesse.

*Naaaan !!! Mes beaux cheveux !* pensa-t-elle une larme à l’œil.

Cette sorcière allait lui payer cet affront. Elle se mise à courir aussi vite qu’elle le pouvait afin d’échapper au monstre. Un coup d’œil au dessus de son épaule lui appris que l’Humaine semblait charger une nouvelle fois quelque chose dans ses mains. Songeant qu’il était plus préférable de s’éloigner de la sorcière tant que le monstre était toujours là, elle se mise à courir complètement à l’opposé de la dame. Pour l’instant, Iliyasviel allait devoir survire deux longues minutes. Car invoquer Ondine en présence d’une autre invocation aurait été une perte d’utilité dont la princesse n’avait guère besoin.

-Ces deux minutes vont êtres longues… songea-t-elle à voix haute alors qu’elle s’éloignait peu à peu de la sorcière.

Mais avant qu’elle n’ait pu dire ouf, Nirshuu bondit pour se retrouver juste en face d’elle. Faisant demi-tour, elle réussi à esquiver une grossière attaque du monstre en se baissant.

*S’était moins une…*

Elle repartit de plus belle, cette fois-ci en faisant face à la sorcière. Ses trois clones étaient toujours au même endroit. La femme en noire la fixait toujours, sans doute songeait-elle que ses clones ne servaient qu’à duper leur monde. Pour gagner quelques mètres fondamentaux, afin de gagner quelques secondes lors de cette course poursuite qui commençait d’ailleurs à être fatiguant, Iliya se propulsa elle-même sur plusieurs mètres grâce à une poussée d’eau dans son dos. Cela lui avait demandée peu d’énergie et s’était parfais pour gagner du temps, aussi infime soit il. D’un geste parallèle, Iliyasviel fit passer ses deux mains de son dos en direction de sa cible. Ce qui fit soulever un petit mur d’eau, de l’étendue aqueux que la princesse avait créée avant, assez rapide d’un mètre de hauteur sur trois mètres de largeur. Celui-ci fonçait droit sur la sorcière. A cette distance, elle pourrait l’esquiver aisément. Pendant ce temps, Iliya rajouta de l’eau a ses clones aqueux, qui jusque là, la ressemblait toujours en tout point. Elle leur rajouta chacun des long bras grossiers en eau de couleur bleu claire. Les clones n’avaient plus des mains humaines à présent, car celles-ci ressemblaient d’avantage à des fouets d’environs deux mètres de longueurs chacun. Se rappelant qu’elle avait toujours quelque chose aux fesses, Iliyasviel se remise à courir. Mais trop tard, un coup sur la nuque la fit vaciller un bref instant avant qu’elle ne s’oblige à reprendre son sprint.

*Que m’est-il arrivé… ? J’ai l’impression que cette bête ma fait perdre de l’énergie en me touchant…* songea-t-elle prise au dépourvue.

Pendant qu’elle reprenait sa course effrénée, cette fois-ci en partant sur la gauche de la sombre femme, l’Elfe ordonna à ses trois clones aqueux d’attaquer la sorcière avec leurs longs bras. Ceux-ci étaient à présent aussi aiguisait qu’une lame de couteaux. Les attaques des clones allaient être plutôt rapides. Ils n’attaqueraient pas au corps à corps. Mais plutôt à un mètre de distance ou autre. Alors que ceux-ci se jetaient chacun leur tour sur la sorcière, à deux secondes d’intervalle chacun, Iliya se tint prête à les contrôler manuellement afin de leur faire esquiver une attaque de foudre par exemple. Il allait être difficile de s’en débarrasser car les clones avaient à présent des armes. Sans doute la sorcière n’avait elle toujours pas remarquée qu’il y avait trois clones car elle s’était focalisée sur l’Elfe. Cela allait être donc une petite surprise, qui sait…

-A nous deux maintenant la tâches noire, murmura-t-elle énervée.

Toujours en courant, elle regarda dans son dos, Nirshuu n’était pas très loin derrière, Iliyasviel manipula de l’eau qu’elle avait extrait précédemment, et en fit une sorte de liquide ondulé bleuâtre ressemblant à un serpent.

-Voyons voir si tu résiste à ça !

Elle fit un geste rapide avec ses deux mains projetant à une très grande vitesse l’eau. Le serpent se comporta comme un fouet, sauf que celui-ci était aussi tranchant qu’une épée, et traversa littéralement la bête. Iliya pu donc constatée que le livre n’avait pas mentit… Toujours en courant, mais commençant à être essoufflée, Iliyasviel fit attaquer son fouet d’eau, cette fois-ci en direction de la sorcière. Le serpent aqueux fendit l’air à une très grande vitesse tout en décrivant un arc de cercle afin de toucher le dos de la tête à la sorcière. Mais quelque chose d’incroyable faillit faire trébucher la princesse lors de sa fuite face à Nirshuu. En effet le serpent d’eau se heurta à une barrière et exécuta l’attaque en sens inverse ! Alors que sa propre attaque allait la heurter de plein fouet en lui découpant littéralement la tête, Iliya réussit d’un geste très concentré à détourner de justesse l’attaque. Le serpent d’eau lui coupa net une mèche blonde avant de finir sa course contre un arbre, se qui eu pour effet de couper très profondément le tronc. Effarée, la princesse resta là à observer le chêne, sans doute centenaire, solitaire entrain de vaciller dangereusement avant de tomber lourdement au sol.

Se rappelant que la tâche d’encre était toujours à ses trousses, et que la bête était sans doute à un cheveu de la toucher, Iliyasviel se baissa immédiatement. Mais trop tard une fois encore, elle sentit quelque chose l’effleurer et lui enlever encore de l’énergie. Cela aurait pu être pire si elle n’avait pas eu de bon réflexe. L’Elfe était à présent sous la bête, car celle-ci avait mis du temps à s’arrêter. Rampant le plus bas possible, elle réussit à se retrouver dans le dos de la bête et repris sa fuite de plus belle. Mais Iliya était épuisée physiquement et ce monstre lui enlevait autre chose que de l’énergie. Non il lui enlevait de la force par la même occasion. C’était ennuyeux. Le souffle court, un point de côté et des courbatures plein les jambes, elle sauva l’un de ses clones aqueux d’une attaque d’un geste de la main comme plusieurs fois auparavant, le poussant de plusieurs centimètres, le mettant hors d’atteinte de l’attaque de la sombre humaine.

Nirshuu n’eu aucune peine à rattraper la gamine Elfique. Après tout, elle était courte sur patte et qui plus est, était fatiguée. A présent elle avait le monstre de face et essayait d’éviter toutes ses attaques. Ses origines Elfique l’aidèrent énormément. Mais elle ne pu éviter certaines attaques. Les deux minutes allaient bientôt être écoulées. D’un geste de la main, tandis qu’elle était une nouvelle fois sous le monstre, Iliyasviel créa un autre clone aqueux, non loin de la sorcière, avec le même attribut que les autres, des fouets tranchants, aqueux, à la place des mains. D’un autre geste de la main elle rassembla une nouvelle fois de l’eau pour créer un autre serpent aqueux. Se qui était étrange, s’était que les clones aqueux n’avaient aucun mal à attaquer son adversaire, tandis que la princesse avait failli y laisser la vie en l’attaquant directement avec une manipulation. Peut-être qu’il s’agissait d’un bouclier. Dans une nouvelle tentative, Iliya propulsa une nouvelle fois le serpent d’eau droit sur le flanc gauche de la sorcière. Toujours décrivant un arc de cercle afin d’être vue qu’au dernier moment. L’Elfe avait pas mal souffert. Tant bien physiquement, que mentalement. Elle était à présent arrivée à moins de la moitié de sa réserve psychique. En même temps, elle avait enchaînait plusieurs sorts pour faire face à Nirshuu. Et côté physique, elle était épuisée d’avoir tant courue. De plus elle commençait à éprouvée un certain vertige avec les attaques répétés de la créature… Par chance, l’invocation prendrait bientôt fin. Elle garda un œil sur son sort, prête à le faire dévier de direction si nécessaire, et reporta également son attention sur Nirshuu. Tandis que ce dernier allait s’allonger de tout son long sur la fillette qui était sous elle, Iliyasviel roula sur elle-même sur le côté afin d’éviter de justesse l’attaque. Elle se releva, aux aguets.

*Plus que quelques secondes…* songeait-elle essoufflée toujours entrain d’esquiver les attaques répétés du monstre…
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Jeu 22 Oct - 23:46

L'éclair noir que la sombre sorcière venait de lancer avait frôlé de très près la gamine, qui, malgré son agilité Elfique ne fut pas suffisante à sauver une partie de sa tignasse. Cependant, alors que son Nirshuu la prenait en chasse ses doublures s'avancèrent vers Vashti, bien que une tenta de faire obstacle à son invocation, mais cela ne servit à rien vu que seule la véritable Iliyasviel l'intéressait, et ça elle eut tôt fait de le comprendre, idem pour son immunité totale à la magie. Heureusement pour elle, elle courait plutôt vite, donc le Nirshuu avait un peu de mal à la toucher, néanmoins Vashti entendit comme un drôle de bruit derrière elle, comme de l'eau en mouvement, à partir de là elle comprit que cette dernière préparait une attaque, bien sûr elle ne savait pas quoi exactement vu qu'elle n'avait pas les yeux derrière la tête. La jeune sorcière avait ses mains chargée d'énergie quand tout cessa subitement, puis, d'une agilité surprenante pour une humaine elle effectua un superbe saut périlleux arrière, donc elle sauta par dessus un des clones qui venait de prendre naissance dans son dos avant de lui atterrir juste derrière. Vashti se dégagea donc sans trop de mal de l'assaut de ces choses, néanmoins ce n'était pas terminé pour autant, car leurs bras se déformèrent pour s'allonger prenant peu à peu la forme de tentacule d'à peu près un mètre de long. Cette petite avait de l'imagination à revendre, hélas ça ne sera pas suffisant pour la sauver, et oui Vashti avait toujours rêvé de se faire une petite descente de lit en peau d'Elfe, et cette dernière serait parfaite pour ça. La jeune sorcière commença à effectuer plusieurs jeux de jambes afin de ne pas se faire trancher la chaire, car vu comme sa fendait l'air, ça ne pouvait témoigner que de leur dureté, Vashti veillait à ce que les trois lui fasse toujours face, tant qu'elle ne se faisait pas encercler tout allait bien, ainsi elle pouvait esquiver en se penchant sur la droite, puis sur la gauche, voir même faire la roue à plus reprise. C'était assez étrange de voir se genre femme faire autant de gymnastique, puis, quelque chose la frappa à toute vitesse, elle n'avait même pas eut le temps de le voir arriver, c'était pourquoi elle avait prévu son bouclier d'énergie mystique, pour parer se genre d'attaque sournoise justement.

De ce fait le fillette devint la cible de son propre tire, mais encore une fois elle sut faire preuve d'excellents réflexes pour éviter la lame d'eau qui finira sa course dans l'arbre qui lui avait servi à se dissimulé un peu plus tôt. La chose virevolta d'une telle force qu'elle trancha net le troc de se dernier, chose pas très difficile puisque l'arbre était plutôt menu en dépit de son âge avancé, mais cela fut tout de même impressionnant de le voir s'écrouler au sol dans un raffut qu'on ne pouvait ignorer. Iliyasviel avait de bonnes compétences, Vashti était forcée de le reconnaitre, mais ça ne la déstabilisait en rien, ce n'était pas la première fois qu'elle combattait quelqu'un doté d'une puissance non négligeable, alors enfant ou non elle ferait pas de quartier ! Son Nirshuu continuait toujours ses attaques, alors que la jeune sorcière essayait tant bien que mal d'éviter les coups de ses doublures elle demeurait pour le moment indemne pas la moindre égratignure sur ses jambes ou autres. Malheureusement pour elle tout avait une fin, car au moment ou elle exécuta une autre roue, un nouveau clone fit son apparition juste sur son côté droit lorsqu'elle retomba sur ses pieds. Ce dernier avait poussé comme ça en plein sur le champ de bataille, alors que les flammes bien que très affaiblie perduraient toujours, mais là elle ne put éviter ses attaques étranges, et sscrrrrchhhh une profonde entaille dans sa cuisse gauche, la douleur aigüe la fit vaciller quelques secondes, temps suffisant pour que les autres en profite pour lui administrer leurs attaques ... Résultat un coup sur l'épaule droite, un autre sur le flanc gauche, puis au moment ou celui du milieu s'apprêta à lui fendre le crâne, celle dernière aperçu du coin de l'oeil une nouvelle lame d'eau, il fallait faire vite, car déjà elle n'avait plus de bouclier alors ça pourrait lui être fatal. Néanmoins la sombre sorcière n'était jamais à cours d'idée pour se tirer d'affaire, alors en un dixième de seconde elle dégaina sa dague tout en exécutant une roulade arrière pour éviter de justesse de se faire tuer.

Vashti regardait très très vite dans tout les sens, et de là elle put voir la lame d'eau qui allait la frapper sur son flanc gauche déjà blessé, sachant que c'était l'autre andouille qui en avait le contrôle, donc de la flotte téléguidée quoi, la jeune sorcière interposa la lame de son arme entre l'eau tranchante et son corps. Le choc fut vraiment violent, à tel point que sa dague s'envola à plusieurs mètres de sa position, mais ça avait néanmoins réussi car l'attaque avait été déviée de quelques degrés. À présent il était temps d'en finir, le Nirshuu s'en retournera très bientôt dans son plan d'existence, bien sûr en convoquer un autre était tout à fais envisageable, mais Vashti avait une bien meilleure idée, et certainement pas très appréciée par la fillette ! Après quoi elle vit les clones lui courir dessus, alors malgré ses entailles sanguinolentes la jeune sorcière courut en même temps qu'eux pour pouvoir leur sauter par dessus avec une certaine aisance, heureusement il n'étaient pas très grand, mais l'atterrissage fut tout de même douloureux pour sa cuisse qu'elle s'empressa de tenir tout en faisant le grimace. Néanmoins elle était en position parfaite pour avoir recours une seconde fois à son influence sur l'environnement par le biais d'un rayon noir, toutes les doublures étaient regroupés à cette seconde, presque les unes sur les autres, donc quand Vashti visa celle du centre avec sa main droite tout en libérant son pouvoir, alors que sa gauche tenait toujours sa jambe, toutes s'enflammèrent en une demie seconde avant de s'effondrer au sol. Quant au Nirshuu il était toujours là, mais juste pour quelques secondes, alors la jeune sorcière en profita pour la terminer de suite !

- Finis de faire joujou ! Grogna t-elle.

Vashti se releva puis courut à toute allure dans la direction d'Iliyasviel qui faisait toujours face à son invocation, et c'est alors qu'elle concentra une étrange énergie violette entres ses mains tout en courant, mais avant de l'envoyer elle attendit de passer derrière le Nirshuu par rapport à la gamine, de ce faite elle ne verra pas le sort arriver, ou du moins trop tard pour l'éviter, déjà que ça avait la fâcheuse tendance de légèrement poursuivre sa cible, la pauvre Iliyasviel n'allait pas s'en remettre. La jeune sorcière souffrait de ses trois entailles, mais d'abord son attaque et après la douleur, c'était comme ça et pas autrement. À présent elle était en position, alors elle libéra le sortilège qui se dirigea à toute vitesse en direction de la fillette, ce dernier faisait un bruit étrange dans sa course, puis, à à peine un mètre du Nirshuu ce dernier disparu soudainement pour céder sa place à la mystérieuse boule violette. Quand cette dernière aura touché Iliyasviel, c'est à dire dans moins d'un quart de seconde, l'un de ses bras se changera en serpent atteignant sans problème le mètre de longueur, sa couleur variait du personne à l'autre, alors impossible à savoir, mais son efficacité restera la même, et ce, comme si c'était n'importe qui d'autre, et oui ce dernier ne faisait pas la distinction des classes ! Cependant tout cela avait quand même couté à Vashti une certaine fatigue mentale, d'ailleurs pour le physique ce n'était guère mieux ... Mais il fallait pas oublier que la jeune sorcière voulait en finir maintenant, alors elle enchaina en libérant un puissant éclair noir, mais tout de même jaugé pour ne pas la tuer, mais juste la neutraliser, si jamais elle se le prenait, cette dernière sera durement secouée tout en ayant été projetée en arrière ... Restait à voir comment tout cela allait se dérouler !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Lun 26 Oct - 0:17

La situation était plutôt critique. Iliya était fatiguée, mais pas au bout de ses ressources. Toujours entrain d’esquiver les attaques du Nirshuu, d’une façon plutôt habille, l’élémentaliste de l’eau sentit alors que la connexion magique aves ses clones aqueux avait été rompu.

*Elle les a eu…* songea-t-elle en serrant les dents de mécontentement.

Cette sorcière n’était décidément pas à prendre à la légère. De plus, l’Elfe ne la voyait nulle part. Où était elle passée ? Sans doute se trouvait-elle derrière son hideuse invocation. Etant donné que Nirshuu allait disparaître d’une seconde à l’autre. La jeune princesse recula de plusieurs pas et se mis à parler en Elfique d’une voix forte tout en esquivant le monstre :

-Ô toi, protectrice de notre famille, guerrière des profondeurs. J’en appelle au contrat qui nous unis, je t’invoque ici et maintenant, toi et ton épée…

Iliya fut si surprise de voir Nirshuu disparaître d’un seul coup, qu’elle en stoppa son incantation. De plus, la sorcière se trouvait juste derrière, ce qui renforça sa surprise. La sombre femme semblait charger un rayon mauve. Sa ne présageait rien de bon. Iliyasviel avait arrêtée son incantation au dernier mot, mais une forme aqueuse semblait s’être élevée lentement avant de s’arrêter lorsque la petite Elfe avait stoppée son incantation. Il ne suffisait plus qu’elle dise ce dernier mot pour qu’Ondine apparaisse. Seulement tout était allé trop vite. Devinant que le sortilège ne devais pas être un sort de soin, et contenu du fait qu’il serait probablement rapide, Iliya ne bougea pas mais tenta de finir sa phrase en fermant les yeux :

-souve...

Trop tard, le sort lui avait frappée de plein fouet, un serpent hideux s’enroula autour de son cou. Prise d’effrois, Iliyasviel voulu hurler. Mais il n’y eu qu’un faible cri étouffé qui s’échappa de sa bouche. La petite princesse tenta vainement d’avoir de l’air en tentant de desserrer l’étreinte du serpent mais, à une main s’était très difficile. Se souvenant de se qu’elle faisait quelques secondes plus tôt, l’élémentaliste de l’eau prononça la dernière syllabe Elfique manquante en un soupire à peine audible : raine. Elle commençait à tourner de l’œil. Sans doute était-ce le poids magique que nécessitait l’invocation d’Ondine auquel s’ajoutait le manque d’air. L’Elfe remarqua soudainement que son ennemi chargeait quelque chose dans ses mains. Alors qu’Ondine prenait forme à une vitesse effrénée depuis que l’incantation avait été achevée, Iliyasviel eu soudainement une idée. Quoi qu’il en soit, s’était soit mourir étouffée en ayant rien essayée, soit mourir en tentant de se sauver. Alors que la sombre femme lançait son éclair noir en sa direction, elle fonça tête baissée droit sur le sortilège. Au dernier instant, elle tourna de profile de quelques centimètre, et le sortilège la frappa de plein fouet sur son bras gauche, là où le serpent avait pris forme. La jeune Iliya hurla de douleur et fut projetée sur plusieurs mètres en faisant des roulés boulés dans les hautes herbes.

Sonnée, la petite princesse voyait trouble et ne savait plus vraiment où elle était. Mais une chose était sûr, le serpent qui avait pris la place de son bras gauche ne bougeait plus. Peinant à tenir debout, Iliyasviel se releva en titubant et parla d’une voix faible :

-Ondine… Appela-t-elle.

Elle aperçut une forme aqueuse devant elle. L’eau ressemblait à présent à une grande femme avec un heaume et une épée longue ainsi que des oreilles Elfique dépassant de son casque.

-Maîtresse, que dois-je faire pour vous ? Répondit-elle en mettant un genou en terre.

-Occupe toi de cette sorcière, je veux qu’elle paye pour se qu’elle ma fait subir. Ne la sous-estime pas, ses pouvoirs son grand. Dépêche-toi, je veux la voir souffrir ! Iliya avait achevée sa phrase avec un large sourire de jouissance en dépit de la douleur que lui causait son bras gauche et de sa fatigue tant bien physique que mental.

-Bien Maîtresse, je m’en occupe, répondis l’invocation en inclinant la tête.

La sorcière était à présent dans un sacré pétrin. Ondine se releva lentement en dévisageant la sorcière. Elle allait faire face à une guerrière qui avait plus de cinq siècles d’escrime derrière elle et qui, qui plus est, résistait à pas mal de chose tout comme pour son Nirshuu. Mais ça, l’Humaine allait l’apprendre à ses dépends… Iliyasviel observa l’Humaine. Cette dernière avait une entaille qui semblait profonde à sa cuisse gauche. De plus elle avait reçu un coup sur l’épaule droite et un autre au flanc gauche. Ses clones avaient values leurs pensant d’or, comme en auraient dit certains. Tenant son bras-serpent inanimé, Iliya secoua la tête pour reprendre ses esprits. Elle remarqua alors que la sorcière n’avait plus sa sombre dague à la ceinture.

-Ondine ! Ne la laisse pas reprendre sa dague !

Pour les classes tels que les magiciens, il était primordiale d’avoir une arme de secoure quand on ne pouvait plus user d’un sort. Elle ne savait pas si la femme en noire n’avait que cette arme, mais en dans cette situation, si s’était le cas, il s’agirait sans doute de son salut. Iliyasviel n’avait presque plus d’énergie magique. C’est tout juste si elle serait capable d’effectuer un ou deux sorts de base. Elle observa son bras gauche-serpent toujours inerte. Puis elle reporta son attention à rechercher la dague. Ses sens Elfiques la retrouvèrent bientôt. Tentant sa chance, qui était d’ailleurs probablement la dernière, la princesse couru de toutes ses forces en direction de la dague, tout en évitant soigneusement Ondine qui était entrain de combatte l’Humaine. Celle-ci était dans un sacré pétrin. Car là se n’était pas la même cadence des clones. S’était plus rapide, et l’épée longue était beaucoup plus tranchante. Bientôt il ne resta plus que quelques mètres entre Iliya et la sombre dague. Plus que cinq, puis trois, deux puis elle se jeta dessus de tout son long s’en emparant de sa main droite. Mais soudainement son bras gauche redevint normal. Et la douleur fut tel que l’enfant en lâcha sa trouvaille pour se tenir son bras gauche. Celui-ci ne daignait plus bouger. Il avait subit un grand choque.

*Il faut que je m’en occupe maintenant ou j’en perdrais l’usage à tout jamais…* compris-t-elle d’un air grave.

Faisant pleinement confiance à Ondine et à ses capacités, Iliyasviel rangea la sombre dague dans une poche intérieure de son manteau et rassembla un peu d’humidité avec sa main droite. S’était décidément plus complexe à une main. Elle mit plus de temps que si elle avait eu ses deux mains valide, mais le résultat parvint tout de même à ses fins. De sa main valide, l’élémentaliste de l’eau appliqua l’Eau Guérisseuse à son bras gauche meurtris par l’éclair noir lancé précédemment. Cela créa une sensation de picotement plutôt désagréable mais bientôt la douleur s’estompa peu à peu. Cependant elle était trop faible pour se guérir totalement. Au moins dans cet état, elle était sûre qu’elle ne le perdrait pas à jamais. Du moins, si elle survivait à ce combat… Elle voulu serrer la main de son bras gauche, mais cela ne fit que lui créer une douleur dans tout le bras ce qui lui fit serrer les dents. Dans cet état, Iliya ne pourrait plus que faire une ou deux manipulations basiques très faibles. Et encore, il n’y avait plus beaucoup d’eau dans les alentours… Iliyasviel s’empara de la dague sombre avec son bras droit et attendis la suite des événements. Il était claire que si l’Elfe s’était engagée dans le combat au corps à corps avec Ondine, elle n’aurait fait que la gênée dans ses bottes secrètes dont elle avait le secret. Non il était préférable d’attendre, et de porter le coup fatal si jamais elle survivait. Qu’allait-il se passer ? L’enfant avait prévus de stopper Ondine si elle allait trop loin. Mais qui sait se qu’il allait se produire…


Dernière édition par Iliyasviel le Ven 30 Oct - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Lun 26 Oct - 6:23

Les deux attaques consécutives de Vashti avaient été un succès total, certes ce fut son serpent qui fut touché par son éclair noir, mais en aucun ça n'avait eu pour but de la tuer, juste la neutraliser. Cependant la gamine n'avait pas l'air du tout d'accord, c'est pour cela que à son tour elle fit appelle à une invocation, sa formule fut saccadée à cause de ce qu'elle venait de se prendre. Néanmoins Iliyasviel parviendra à faire naitre devant elle une femme de taille standard uniquement composée d'eau, elle avait tout l'air d'une guerrière, et durant ce temps Vashti ne bougea pas, elle se contenta d'observer ce que ce tas de flotte allait lui réserver. À présent elle avait compris comment combattre cette pucelle sans trop se fatiguer, cependant ses soupçons sur la classe de son invocation seront fondés lorsqu'elle cette dernière dégainera une épée de bonne longueur, étrangement la jeune sorcière ne chercha pas à la devancer ni même à foudroyer une nouvelle fois Iliyasviel. Vashti faisait peine à voir, du sang ruisselait un peu partout sur son corps et sa jambe gauche tremblait toute seule, mais cette dernière fixait l'invocation de la gamine sans même ciller, mais à quoi pouvait elle penser ? Nous le saurons bien assez tôt, car pour le moment la jeune fille ordonna à la femme d'eau de s'en prendre à Vashti sans faire attention à ses coups, elle avait donc carte blanche. Comme n'importe quel ordre qui se respect, l'obéissance devait tout de suite s'en suivre, alors sans attendre la guerrière invoquée fonça sur la sorcière qui demeurait de marbre, non elle n'allait pas se risquer d'utiliser un sortilège tout de suite, puisqu'elle serait en mesure de l'esquiver, alors qu'importe elle la laissa venir à portée.

- Approche ! Je crois que je peux faire quelque chose pour toi ! Affirma Vashti à l'égard de la femme d'eau.

Cette dernière avait prononcé ses paroles tout en surveillant Iliyasviel qui venait tout juste de s'emparer de sa dague, à cela la jeune sorcière souria dans son esprit.

-*Oui garde là moi au chaud ! Je la récupère dans moins d'une minute !*

Soit elle délirait, soit elle savait exactement ce qu'elle faisait, hélas que ce soit l'un ou l'autre elle était fichue, enfin à première vue, car l'invocation était sur elle à présent, et son épée tournoyait dangereusement dans les airs, à la première attaque Vashti se baissa ce qui lui valu le sacrifice de quelques mèches de cheveux, après quoi malgré son corps meurtri elle fit preuve d'un surpassement incroyable pour esquiver toute une série de frappes qui lui était destinées. Cependant ça ne pouvait pas durée, surtout contre une guerrière aussi aguerrit, qu'elle soit faite d'eau ou non ça ne changeait en rien la gravité du problème. Son mauvais quart d'heure débuta donc par une sérieuse entaille dans le bas ventre, une douleur si forte que ça arracha un cri à la sorcière, heureusement que ce n'était pas trop profond sinon elle en aurait été éviscéré. Vashti continuait malgré tout de se mouvoir tout en se tenant sur ses jambes sans tomber, elle ne semblait pas prête à capituler, ça c'était certain, et ce, même après le puissant coup qu'elle venait de se prendre sur son bras gauche, si fort que l'on en voyait l'os, la jeune sorcière ne fit qu'un gémissement, mais à présent elle bougeait beaucoup moins bien.

- Aller .... ne t'arrête pas en si bon chemin ... tas de flotte !

Provocatrice jusqu'au bout, cherchait elle donc à mourir ? Apparemment oui car bientôt la lame de la guerrière lui traversera littéralement l'abdomen.

-*Embrochée comme un porc, je pourrais ajouter ça à mes anecdotes ...*

Alors que l'épée quittait son corps Vashti hurla, car là la douleur surpassait largement son seuil de résistance, mais là encore elle ne tomba pas au sol, elle vacilla ça oui, mais continuait de faire face à l'invocation. La jeune sorcière pissait le sang, que ce soit par les plaies ou bien la bouche, par contre son regard restait inchangé, toujours une haine sans égale et aucune crainte, même au bord de la mort elle ne pliait pas. Iliyasviel pouvait voir quel type de femme elle pouvait être, cependant ça n'avait rien de rassurant, puis, alors que l'invocation semblait moins s'acharner sur elle, Vashti lui envoya une gifle de sa main valide pour la provoquer davantage. Là s'en était trop, alors le coup fatal lui fut administré à la gorge, la sorcière noire venait de se faire égorgée en profondeur. La mort, voila ce qu'elle méritait cette idiote mais ... alors que Vashti semblait mourir, d'un geste rapide elle posa sa main indemne sur le torse du tas de flotte et procéda à l'interchangement, cette créature contenait une énergie équivalente à une vie Humaine, voir plus. Ce sortilège opérait toujours de manière très rapide, le plan de la jeune sorcière venait de se confirmer à cet instant, son but était de se faire mortellement toucher pour faire d'une pierre deux coups, d'une part elle se guérissait, et de deux elle se ressourçait en énergie mystique en plus de tuer l'invocation d'Iliyasviel.

Néanmoins les blessures massives qu'avait reçu Vashti était trop nombreuses pour être toutes comblées par l'énergie du tas de flotte, seules ses blessures au bras et à la jambe perduraient, mais au moins sa vie était sauvée, quant à l'invocation elle ne savait plus trop quoi faire, elle regardait dans le vide sans bouger avant de se décider à tomber lourdement sur son dos avant d'exploser pour finir en flaque d'eau. Vashti était en sang, mais l'énergie récolté avait comblé cette perte qui aurait du la rendre léthargique voir même comateuse, Iliyasviel était à présent seule et se situait dans son champ de vision. Toutes deux étaient séparées par une distance d'une bonne dizaine de mètres, mais là le jeu était terminé.

- Je crois que tu as quelque chose qui m'appartient, ne te donne pas la peine de me la rendre, je la récupérerais sur ton cadavre !

Vashti la dévisageait mais avait pris beaucoup de plaisir à ce combat, mais il fallait bien en finir un jour, alors elle chargea ses mains d'énergie avant de libérer un puissant éclair noir à juste trois mètres devant Iliyasviel, on pourrait se demander si elle savait encore viser ... Mais c'était purement voulu, la gamine se situait dans un terrain précédemment inondé par ses soins, l'électrocution était donc inévitable pour cette dernière. Mais heureusement pour elle, Vashti c'était grandement contenue, donc elle devrait juste être une peu sonnée. La jeune sorcière attendait à présent, mais quoi ? Une provocation peut être, une demande d'être achevée, tout était envisageable, enfin quoique ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Ven 30 Oct - 8:20

La petite Elfe observait le combat d’un air impassible. Elle était assise, dans les hautes herbes humidifié par ses soins il n’y a pas si longtemps. Ondine était entrain de foutre une sacrée raclée à la sorcière. Cette dernière pissait le sang à en former un lac. S’en était presque écœurant. Mais Iliya voulait voir quelque chose de précis. C’était pour cela qu’elle avait invoqué Ondine. Bon pour tout avouer, à la base s’était pas se qui était prévue. Mais vue que la sombre Humaine s’était montrée beaucoup plus forte que prévue, Iliyasviel avait voulu la tester. Et il ne restait plus qu’un seul pouvoir qu’elle n’avait pas bien observer. S’était important pour l’Elfe d’apprendre. Elle n’oubliait jamais rien. Son invocation faisait de grands gestes avec son épée longue. Tandis que la sorcière ne cessait de la provoquer. Il y eu un moment où la jeune princesse ne put s’empêcher d’éclater de rire. C’est lorsque l’Humaine avait donnée une gifle à son invocation. Cela avait été parfaitement inutile puisque sa main avait littéralement traversé le visage de l’invocation. En faite tout se qu’elle disait et faisait à son égare était parfaitement inutile. Ondine avait une conscience certes, mais elle était sage. Au bout d’environs 500 ans, on ne fait plus trop attention à un moustique qui ne fait que bourdonner à vos oreilles. Et finalement, alors que la femme en noire allait mourir d’une façon plutôt pathétique, cette dernière survécue. Elle avait posait sa main sur l’abdomen d’Ondine lorsque cette dernière avait finit de l’égorgée. En quelques secondes, toutes magies avaient quittés le corps de l’invocation. Elle disparue donc presque instantanément en retournant dans son monde parallèle. Il n’en restait plus qu’une flaque d’eau. S’était donc ça…

*Intéressante capacité. Effroyable. Mais intéressante…* Songea-t-elle.

Elle offrait de large horizon. Et cette démonstration acheva de convaincre l’enfant. Enfin, à présent Iliya connaissait tout des pouvoirs de la sorcière. Mais à quoi cela allait-t-il servir si elle périssait maintenant me direz-vous ? Iliyasviel avait un nouveau caprice en vue. Elle voulait cette femme à ses côtés. Rare était ceux qui avaient réussis à battre Ondine en un contre un. Et cette humaine l’avait fait alors qu’elle était salement amochée. Bon, bien entendue, la jeune princesse aurait pu retirer toute magie en Ondine avant que la sorcière n’utilise ce sortilège. Et ainsi la laisser à l’agonie. Mais elle n’en avait rien fait. Il la fallait entière ou presque si Iliya la voulait à ses côtés. Apparemment l’énergie d’Ondine n’avait pas été suffisante pour soigner la jeune femme intégralement. Les blessures au bras et à la jambe étaient toujours là. Cela aurait été étonnant. A présent, une dizaine de mètres les séparés toutes les deux. L’enfant se releva pour mieux la voir. La sombre sorcière lui dit alors qu’elle avait quelque chose qui lui appartenait, et qu’il ne serait pas la peine de le lui donner puisqu’elle allait le récupérer sur le cadavre de la jeune Elfe. A cela Iliyasviel leva un sourcil d’étonnement. Même non loin de l’épuisement psychique, elle n’était pas à prendre à la légère. La sorcière chargea un éclair noir, mais celui-ci n’était étrangement pas dirigé vers elle. Non… il y avait trois mètres d’écart…

*Je sais !* Compris enfin l’élémentaliste de l’eau.

Il y avait beaucoup trop d’eau autour d’elle. Cependant, alors que l’Humaine venait de lâcher son sort, d’un geste de son bras valide, Iliya fit reculer toute l’eau autour d’elle d’un mètre environ. L’éclair noir frappa le sol et l’eau s’électrisa instantanément.

-Pfou, s’était moins une, soupira-t-elle. Je t’en pris, ne me sous-estime pas. C’est un mouvement de base que même un enfant en bas-âge pourrait exécuter. Si tu veux m’achever, prend moi pour cible.

Iliyasviel aurait pu renvoyer une grande partie de l’eau électrisé sur cette femme, mais elle n’en fit rien. D’une part parce que de se faite, elle se serait évanouie. Et d’autre part parce que pour elle, le combat était fini depuis qu’elle avait invoquée Ondine. Fatiguée, Iliya s’avança en direction de l’Humaine. Sur son passage, un mince chemin sec se créa afin qu’elle ne soit pas électrocutée par l’eau toujours vrombissante. Son regard était dénué de crainte. Son pas était sûr. Même avec son bras gauche qui pendait dans le vide, Iliyasviel avait la prestance d’une enfant de sang royal. Bientôt elle ne fut plus qu’à deux mètres de la sorcière. Elle s’arrêta et fit d’une voix simple comme si tout se qui s’était passé été naturel :

-Le combat est fini. Pour ma part je suis trop fatiguée pour poursuivre. Qui plus est, j’ai d’autres affaires plus importantes à régler. Ce combat était très amusant. Cependant je ne suis pas mécontente d’une telle rencontre. Je te veux à mes côtés.

Il y eu un court silence où la jeune princesse marqua une pause afin de lui laisser le temps de la réflexion. Etait-ce un de ses nouveaux caprices ? En même temps, les pouvoirs de cette Humaine étaient très largement enviable.

-Je suis lasse d’être entourée d’incapable, fit-elle en désignant de la tête les deux corps non loin du carrosse. Tu n’as cependant pas l’air d’être de ceux pour qui l’or est l’égale de la vie. Mais j’ai remarquée une caractéristique que nous avons en communs toutes les deux. Le plaisir du jeu. Celui qui est de faire souffrir les autres. De les tuer alors qu’ils supplient de les épargner. Je sais que tu mentirais si tu disais que s’était faux. Je l’ais vue dans tes yeux. Cette lueur que j’ai également lorsque je prends plaisir à un combat. Cela te dirait que nous jouions dans le même camp ? Tu n'auras plus à te demander comment tu procéderas pour survivre demain. Tu seras nourrie à ta faim. Et, à nous deux, nous aurons tous se que nous voudrons. Cela ne te tente pas ?

A nouveau elle marqua une pause. Puis elle sortit finalement la dague prise précédemment et l’observa avec sa petite main valide. S’était une belle arme de très belle facture. Iliya la tendit à son interlocutrice.

-Ha et comment t’appelle-tu ? Demanda-t-elle avec un sourire angélique.

Elle songea à Isnylia dans un coin de sa tête. Son interlocutrice l’avait quelque peu changée. Elle n’avait plus grand-chose de « bon ». Certes Iliyasviel avait mentit en disant que la voleuse était une incapable. Et elle s’en aurait voulut normalement. Mais cette sorcière avait quelque chose qui l’avait changée. Non pas qu’elle ne tiendrait plus ses paroles. Mais elle avait moins de remord sur ses propos. Sur ses actes aussi. Enfin, qu’importe. Pour l’instant, la seule chose qui occupait l’esprit de l’enfant, s’était la réponse de cette Humaine.


Dernière édition par Iliyasviel le Lun 9 Nov - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mer 4 Nov - 3:17

Le but de Vashti n'était pas de tuer l'enfant contrairement à ce qu'elle avait pu dire, elle voulait juste la soustraire à elle, c'était pour ça qu'elle ne l'avait pas visée directement, son intention était juste de la secouer un peu, rien de plus, rien de moins. Cependant cette dernière évita que ça ne lui arrive, de plus elle se mit à lui parler, cela voulait tout dire, le combat touchait à sa fin, ainsi elle ne devait pas la sous estimer ? La jeune sorcière pensait pourtant que les Elfes étaient emphatiques, mais apparemment cette mioche n'en était pas équipée, car en aucun cas elle n'avait eu de telles pensées, au contraire, Vashti était plutôt du genre à sur-estimer ses adversaire. Par contre la suite de son blabla était d'un pathétique à faire vomir, pauvre fillette trop fatiguée pour poursuivre, et qui plus est avait des choses plus importantes à régler, mais si elle était morte, elle n'aurait plus rien à arranger, alors il fallait se calmer avec ce comportement de petite bourge inutile. Néanmoins ce fut pas ça le pire, c'était déjà gros pourtant, mais oui il pouvait y avoir pire ... Heureusement pour Iliyasviel que la jeune sorcière n'avait pas poursuivit ses attaques, sans doute curieuse de savoir ce qu'elle avait à lui dire, mais si c'était pour entendre ça, alors autant se pendre ! Pactiser, voila ce que proposait cette gamine en position de faiblesse ? Travailler pour elle ? Et puis quoi encore, mis à part prendre les gens pour des imbéciles elle faisait quoi d'autre là ? Vashti était bien la seule à rester vraie dans cette rencontre, alors que cette mioche jouait les agneaux pour amadouer puis endoctriner la jeune sorcière, vraiment elle ne la connaissait pas, mais ça elle allait très vite l'apprendre, ne dit-on pas que les enfant sont fait pour être éduqués ? Après quoi elle lui remettra son arme que cette dernière prit sans dire le moindre mot, puis, quand Iliyasviel finira par lui demander son prénom, Vashti la giflera si vite qu'elle n'aura même pas le temps de voir sa main arriver sur sa figure.

- À ça c'est sûr que je ne fais pas parti des idiots pour qui l'or à de l'importance ! Commença t-elle avec une voix glaciale. Mais il ne faudrait pas oublier tes propos de tout à l'heure, à tes yeux je ne suis qu'une gueuse qui ne connait que son prénom et rien d'autre, et là d'un seul coup je prendrais une importance parce que tu es au bord de crever ? Laisses moi rire !

Vashti était de nature très rancunière, or la traiter de débile était une chose qui ne pourrait passer qu'en de rares occasions, cette gamine avait joué et croyait que ça allait se terminer par "On fait la paix, et on part en croisade !", dans ses rêves peut être. Cependant, malgré la provocation dont elle avait fais preuve à son égard, la jeune sorcière ne la tuera pas, elle avait été une bonne adversaire et pourrait encore se perfectionner, cela ne faisait aucun doute. Alors par solidarité mystique, Vashti était prête à la laisser vivre, d'ailleurs elle ne tardera pas à lui faire comprendre, car même si elle était d'une méchanceté sans bornes, la jeune sorcière avait une certaine droiture intérieure, et que bien peu auront l'honneur de voir au grand jour, tel allait être la cas pour Illiyasviel à ce moment.

- Saches que je n'ai besoin de rien ni de personne ! Et je ne me rabaisserais pas à être à tes côtés ! Si tu n'as rencontré que des incapables jusque là, c'est que tu es destinée à n'être entourée que de ça, et pour une idiote dans ton genre c'est déjà trop d'honneur ! Contentes toi donc de régler tes petites affaires politiques, et de contempler ta fortune chaque matin, l'aventure n'est pas faite pour toi gamine, tu as de bons pouvoirs, mais pour une personnalité comme la tienne, la magie qui t'investie doit déjà regretter son existence !

La jeune sorcière ne mesurait pas la dureté de ses paroles, mais c'était déprimant de voir une bonne magie dans des mains d'incapables qui se prenait pour ce qu'ils n'étaient pas. Or ce qu'elle venait de lui dire devrait la porter à réfléchir, mais à présent elle avait assez perdu son temps comme ça, restait juste à trouver un passant innocent, et hop elle sera de nouveau indemne. Qu'allait elle faire ensuite ? Et bien elle le saura bien vite, en tout cas pour elle l'aventure continuait, alors que pour Iliyasviel la routine allait reprendre. Néanmoins Vashti se voilait la face pour ça, car voici maintenant quelques années qu'elle erre sur Astrune sans réellement faire quoi que ce soit d'important, juste quelques cadavres par ci par là sur son chemin, et c'était tout ... Donc à chaque fois qu'elle se réveillait le matin, ou autres horaires, la jeune sorcière avait toujours un tout petit sentiment de tristesse associé à de l'insatisfaction grandissante, elle était faite pour l'aventure, la vraie, et non pas pour déambuler telle une âme en peine ...

- C'est ici que nos chemins se séparent gamine ! Ajouta t-elle en passant à côté de Iliyasviel. Ce fut un combat de bonne qualité, mais je méprise ta façon d'être, à présent retournes jouer à la dinette et peut être qu'un jour nous nous rencontrerons à nouveau, tâches de ne pas te faire tuer avant !

Vashti lui tournera le dos et s'en ira en direction de la vaste étendue d'herbe que la grande plaine lui offrait, elle boitait un peu, mais elle allait bien malgré tout. Iliyasviel pouvait dés à présent aller s'occuper de ses choses importantes, plus importantes que sa vie, mais cela Vashti s'en fichait éperdument, c'était juste exceptionnel qu'elle ne l'ai pas tué, peut être qu'au plus profond d'elle même elle l'appréciait un tout petit peu, rien qu'un peu, mais elle disait vraiment ce qu'elle pensait quand elle lui annonça détester sa façon d'être, si la gamine comprenait ça, alors tout deviendrait possible.

[OUT : Pour le moment inconnu ... (sauf si arrêtée par Iliyasviel) Arrow ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Lun 9 Nov - 18:28

La réponse fut sans appelle. La sorcière la gifla. Cela eu juste pour effet de faire disparaître son sourire. Si elle s’attendait à la voir pleurer, s’était raté. Elle n’en avait nullement envie. La sombre femme finis par poursuivre stupide. Voilà qu’elle répétée se qu’Iliyasviel avait déjà dit. Deviendrait-elle sénile ? Par la suite elle ajouta qu’elle prenait soit disant soudainement de l’importance parce qu’elle était au bord de mourir. Iliya garda le silence. Finalement cette Humaine ne valait pas mieux que les autres de sa race. S’était même pire. Un rat était plus intelligent qu’elle. Pauvre femme. Si elle croyait que l’Elfe lui proposait de pactiser avec elle, parce que la petite princesse était en position de faiblesse, elle pouvait se foutre le doigt dans l’œil. Il en était tout autre. Mais bon, en même temps Iliyasviel voulait bien lui pardonnait. Elle n’avait pas des yeux elfique. Sans doute les yeux humains étaient moins précis. La sorcière n’avait pas remarquée qu’Iliya avait eu bon nombre d’opportunité pour la tuer. La sombre Humaine ne s’était même pas rendu compte que l’Elfe avait jouée avec elle. Elle ajouta par la suite qu’elle ne s’abaisserait pas à pactiser avec elle. Et continua en disant qu’Iliyasviel était destinée à avoir des incapables autour d’elle. Blablabla. Appart dire des choses inutiles elle faisait quoi d’autre ? Iliya l’avait-elle cassée pendant ce combat ? La femme en noire poursuivit en ajoutant que l’aventure n’était pas pour la petite princesse. Mais y connaissait-elle quelque chose ? Chaque jour que vivait Iliyasviel était une aventure. Elle ne se lassait jamais. Il n’y avait pas de routine. Aucune. Pas la moindre. Visiblement cette sorcière ne la connaissait nullement alors qu’elle prétendait le contraire. Elle se permettait de parler de la jeune Elfe et de sa magie. Mais elle ne savait pas se qu’elle en faisait. Pauvre stupide Humaine… L’inconnue, qui ne s’était d’ailleurs toujours pas présentée, fit soudainement que leurs chemins se séparaient ici. Tout en racontant qu’elle méprisait sa façon d’être. Blablabla. Alors qu’elle lui tournait le dos Iliya décida enfin de répliquer. Son ton était sûr et dur :

-Se que tu es sotte. Les humains sont ils tous aussi stupides que toi ? Sache pour ta gouverne que je ne suis absolument pas en position de faiblesse. Pas le moins du monde. Je suis certes fatiguée, mais je suis toujours capable d’en finir avec toi. Pour faire plus simple, afin d’être sûre que tu comprennes se que je vais dire, je t’ais demandée cela parce que tu me faisais pitié. Oui tu as bien entendue. Certes dans tes yeux j’ai remarquée ce même désire qu’est le mien. Cette raison d’être. Celle qui nous donne une raison d’exister. Ce but qui est d’éliminer son prochain. Ou plus exactement d’anéantir son prochain pour son simple plaisir. J’ai vue cela dans tes yeux. Mais j’ai également décelée autre chose. Tu t’ennuis. Mortellement même. Je le sais, j’ai eu ce regard il y a longtemps à présent. Tu ne sais rien de ma vie ni de se que je fais en ce moment. Si tu souhaite partir soit, libre à toi. Sache seulement que je t’ais proposée autre chose que ton quotidien monotone. Iliyasviel haussa les épaules et continua d’une voix plus sereine, personnellement, je vais retourner à mes projets de tuerie et de destruction. Car c’est bien cela ma raison d’exister. C’est cela qui vaut plus que ma vie. Car sans ça, je n’ais plus aucunes raison de rester sur cette terre. Qui sait, peut-être que dans quelques jours, un barde te racontera qu’une ville a disparue sous les flots. Ou bien qu’un dirigeant à trouvé la mort en des circonstances déplorables, semant ainsi le chao et le désordre. Bien, si tu n’as plus rien à dire. A la prochaine.

Iliyasviel se mit à rire d’une façon élégante en songeant à cela, puis elle tourna elle aussi les talons. L’Elfe ne s’attendait certes pas que la sorcière ne l’arrête. Iliya avait pensée chacun de ces mots. Bien que la première partie avait été dite surtout sous l’emprise de la colère. Colère d’ailleurs qui avait été enfouis en elle. Au fond d’elle-même, elle espérée que l’inconnue réagisse et ne l’arrête. Mais en serait-il ainsi ? Quoi qu’il en soit, la petite avait prévue de se rapprocher des restes de sa voiture afin de voir si elle pouvait y trouver quelques petites choses à manger. Elle avait sa petite idée sur le sujet. Et puis, si elle ne trouvait rien, Iliyasviel avait décidée de se reposer un peu avant de retourner en ville. Si la sombre femme voulait lui dire un dernier mot s’était maintenant ou jamais. La jeune princesse essuya sa joue couverte de poussière, et amorça le pas vers la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mar 10 Nov - 4:12

Alors que Vashti s'en allait, elle entendit soudainement la petite voix de la gamine l'interpeller tout en l'insultant. Pauvre petite elle était frustrée de s'être faite rembarrer de la sorte, ça c'était certain, cette idiote devait avoir l'habitude à ce que les gens se traine à ses pied pour être à son service. Cependant elle il ignorait une chose fondamentale, la jeune sorcière n'avait guère besoin d'elle pour trouver son chemin dans la grande aventure, et elle, elle appelait sa vivre que de rester confinée dans une cité ? Elle se trompait lourdement sur son compte, peut être Vashti se gourait aussi dans ses jugements, et bien dans ce cas là on pouvait dire qu'elle ne valait pas mieux l'une que l'autre. Par contre une chose fit arrêter la jeune sorcière dans sa marche, c'était le fait qu'elle lui avait proposé ça parce qu'elle lui faisait pitié ? Il fallait apprendre à ne pas aller trop loin avec elle, car à présent Vashti voir si elle était si tant en mesure que ça d'en finir avec elle, c'était bien beau de vanter ses mérites, mais les prouver sera une autre histoire. Heureusement ses paroles suivantes la contredisait, mais ça ne calma en rien la jeune sorcière qui ne supportait pas qu'on la rabaisse de la sorte, mais bon, sur le coup elle ne pensait pas que Iliyasviel aurait aussi pu mal prendre ses paroles qui étaient pour le moins très difficiles à digérer, surtout si la personne en question avait beaucoup de fierté. Puis, quand elle en eut fini avec son "À la prochaine", Vashti laissa paraitre dans son regard une haine inqualifiable, c'est que ses mains se chargèrent en énergie noire, de là où elle était la gamine pourrait aisément entendre les grésillements provoqué par cette dernière. La jeune sorcière fera ensuite un volte-face sur un pied à la manière d'une danseuse étoile afin de libérer un puissant éclair noir en direction des restes de la calèche, puis, à l'impact cette dernière explosa intégralement dans une déflagration assourdissante, on pouvait même voir différents copeaux s'envoler à plus d'une dizaine de mètres au dessus du sol.

- C'est donc ça tes projets ! C'est plutôt ça qui fait pitié fillette, tuerie, ville sous les flots, oui et après ? Enfin étant donné ton âge ça n'a rien d'étonnant que d'avoir des ambitions aussi inutiles. Vashti se rapprocha ensuite à pas rapide de Iliyasviel avant de poursuivre une fois au plus près. Tu vois mal les choses gamine, et cela te perdra, ne va pas croire que ta vie a la moindre importance pour moi, mais pour une vantarde dans ton genre je te répondrais plutôt : Ce n'est pas toi qui apportera quoi que ce soit à ma vie, mais plutôt moi qui apporterait quelque chose à la tienne. Après que tu ne me croies pas je n'en ai cure, mais je sais ce que j'avance !

Vashti c'était légèrement mise à sa hauteur pour lui dire ces quelques mots, son bras et sa cuisse saignaient toujours, mais la jeune sorcière ne semblait pas en souffrir, où alors elle le cachait très bien. Iliyasviel voulait repartir pour Nandis, et Vashti était certaine qu'elle trouverait de quoi faire, mais chaque matin elle continuera de se lever avec ce petit sentiment de tristesse que elle même éprouvait à chacun de ses réveils, si elle étaient si proche niveau façon d'être comme elle le disait si bien, la gamine devait alors ressentir la même chose que Vashti à certains moments. Cependant elle n'ajouta rien d'autre et s'avance jusqu'au cadavre de Isnylia, ainsi elle faisait partie des incapables qui ont croisé la route de Iliyasviel, mais ce qu'elle semblait ne pas savoir, c'était que la jeune sorcière avait été témoin de toute la scène, ainsi elle avait bien vu qu'elle l'appréciait. Vashti ne supportait pas le mensonge, et cette gamine mentait quand ça l'arrangeait, voila une chose que la jeune sorcière aura tôt fais de lui faire comprendre.

- Ainsi c'était une incapable ? Demanda t-elle en lui tirant la tête vers le haut grâce à ses cheveux de façon à ce que Iliyasviel puisse voir son visage livide depuis sa position. Pourtant elle m'a l'air débrouillarde, même morte ! Si tu traites tes anciens alliés de cette façon, c'est que tu ne vaux rien du tout, tu n'es juste qu'une enveloppe charnelle qui déambule dans le vaste monde tout en prenant ses rêves pour la réalité.

La jeune sorcière finira par la relâcher avant de se retourner pour regarder Nandis, un endroit pas du tout fais pour elle, car elle sait qu'elle ne pourra pas s'empêcher de tuer à vue. Si Iliyasviel savait se contenir au milieu de toute cette populace tant mieux pour elle, car pour Vashti c'était loin d'être son cas, après quoi cette dernière décida de s'assoir à même le sol tout en tournant le dos à la gamine, preuve qu'elle ne la craignait pas le moins du monde. Mais pourquoi restait-elle là ? Pourquoi ne pas la tuer ou bien s'en aller ? Ca seule Vashti le savait, et si Iliyasviel voulait en connaitre la raison, et bien il faudra le lui demander.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mar 10 Nov - 16:07

Iliya marchait et commençait à s’éloigner de cette femme étrange et tout aussi susceptible qu’elle. Voir pire même, puisque la sorcière balança un puissant éclaire noir sur la calèche. Un vacarme s’en suivit et la petite Elfe se protégea la tête en fermant les yeux tandis que des planches en bois volées en tout sens. Lorsqu’elle se retourna, la calèche était en feu.

*Une action bien inutile…* pensa-telle.

Pour Iliyasviel, si l’on utilisait pas ses pouvoirs pour tuer ou pour survivre, s’était du gaspillage. A moins que cette femme n’ait fait cela dans le but de l’affaiblir. Ou alors elle avait loupée sa cible ? Peu probable. Tant pis, elle ne trouverait pas à manger ici. Qu’importe, elle trouverait sans doute une herbe ou une fleure comestible ayant des propriétés médicinales...

-Plaît-il ? demanda l’Elfe en se tournant cette fois-ci vers l’Humaine.

La sombre femme eu pour réponse de se moquer de ses désirs qui l’occupait ces derniers temps. Elle se rapprocha ensuite tout en ajoutant à son niveau qu’Iliya voyait mal les choses et que cela la perdrait. A cela, l’enfant eu un petit rire amusée. Se n’était pas la première menace qu’avait reçue Iliyasviel, loin de là. Alors une de plus ou de moins… Puis elle ajouta que se ne serait pas elle qui changerait la vie de la sorcière. Mais l’inverse. Tout en disant qu’elle savait se qu’elle disait. La petite princesse leva les yeux au ciel tant son avis lui paraissait futile.

-Oui ce sont mes projets du moment. Personnellement c’est mon aventure. Je ne vois pas trop l’intérêt d’aller dans une forêt reculer où il n’y aurait personne. Qu’y ferais-je là bas ? Personnellement tuer des moineaux et des écureuils n’est pas ce que je préfère.

A ces mots Iliya éclata d’un rire joyeux. Elle mit quelques secondes à retrouver son calme et poursuivit d’une façon plus sérieuse :

-Sait-tu se que signifie Carpe Diem ? Cela veut dire : Cueille le jour sans te soucier du lendemain. Après m’être amusée j’aviserais donc se que je ferais demain. Je ne suis pas du style à tout planifier à l’avance. Sinon il n’y a plus de plaisir à tuer. Cela devient une obligation sans improvisation. Il n’y a plus de surprise. Plus d’envie soudaine. Non et puis de toute façon, si cela m’ennuis j’irais faire autre chose.

Son visage s’assombrit, prenant un air peu commun chez les enfants de son âge. Un air inquiétant à vrai dire. Sans doute un court instant de folie.

-Il y a tant de personnes différentes en ville, tu as tord de ne pas y aller. As-tu déjà tué un paladin ? Ce sont les plus amusants au combat à mon goût, elle passa sa langue sur ses lèvres à la manière d’un serpent. Les magiciens ne sont pas mauvais non plus. Ha ! Il y a aussi les prêtres. Ce sont les plus hilarants. J’adore les voir mourir en murmurant tout en pleurant que leur dieu les abandonné (elle prit un air faussement menaçant pour imiter les prêtres) ou alors « qu’il me châtiera bientôt », elle éclata de rire de plus belle. En revanche ceux que je déteste le plus sont les assassins et les voleurs. Ils sont aussi faibles et ennuyeux que les gitans. Certes certains on de la suite dans les idées. Mais… Il n’y a pas de surprise. C’est toujours la même rengaine. Mais mise à part cela, il y a toujours quelqu’un à tuer. C’est cela qui me plait. Qu’il y a-t-il en forêt ou dans les plaines ? Dit le moi. Peut être que j’ignore une chose fondamentale.

Iliyasviel avait soiffe d’apprendre. Peut être se trompait-elle. Peut-être que la ville n’était pas si amusante que cela. En faites, de temps en temps elle trouvée une certaine répétition. S’en était un peu ennuyant de temps à autres. Mais malgré cela, chaque jour étaient tout de même différent. Et elle se plaisait en ville. Elle ne s’y était jamais autant amusée de toute sa vie. Iliya observa l’inconnue s’approcher du cadavre d’Isnylia. Son visage de petite fille étant redevenu impassible. Elle demanda à l’Elfe s’il s’agissait d’une incapable tout en tirant la tête par les cheveux, vers le haut. La sorcière la jugea ensuite en disant qu’elle avait pourtant l’air débrouillard et que l’enfant de valait rien si elle traitée ses alliés de cette façon. Elle finit par lâcher la tête de la morte avant de regarder Nandis. L’Humaine parut réfléchir un instant, puis elle s’assit sur le sol tout en lui tournant le dos. Iliyasviel eu un petit sourire. Cette femme était amusante. Beaucoup plus que ne l’était son défunt majordome.

-J’imagine que tu as vue la scène où j’ai tentée de soigner cette femme, commença Iliya en marchant vers elle. Pour être franche sa mort m’attriste un peu, je le reconnais. Sa mort ma même contrariée. Oui j’avais prévue qu’elle me soit plus utile. Son aide m’aurait menée à un véritable carnage qui m’aurait sans doute plu. Mais au lieu de cela elle est morte en encaissant l’accident pour moi. Une chose que je trouve sympathique mais pas très utile puisque j’aurais très bien pu me soigner comme une grande.

Elle alla s’asseoir au sol, à droite de l’Humaine, ses jambes sur le côté droit. La petite princesse tourna un peu la tête et observa Nandis. Elle voulait lui parler de cette ville mais se retint. Sans doute cela n’allait pas l’intéresser. Sans doute l’envoyer ait-elle broutée ailleurs comme tout à l’heure quand Iliyasviel lui avait proposée de pactiser. Alors elle posa plutôt une autre question toute simple. Une question qui brisa le silence qui venait de s’installer :

-Pourquoi n’est-tu pas partit ? Est-ce pour me dire ton nom ? Pour encore te moquer de moi ? Ou alors pour me parler de se qu’il y a en dehors des villes ?

Peut-être était-ce tout autre chose. Mais comme Iliya était curieuse, elle espérée bien que l’inconnue tarisse sa soiffe de connaissance. L’enfant finie par s’allonger totalement dans les hautes herbes qui avaient une couleur dorée. L’Elfe observait les rares nuages blanc entourée d’un grand bleu. Un léger vent se leva déplaçant ainsi ses cheveux blanc sur son visage, pour le cacher partiellement. Iliyasviel ne les toucha pas. Elle voyait toujours le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mer 11 Nov - 4:02

Quelques gouttes de sang ruisselaient encore le long de son mollet alors que Vashti venait tout juste de s'assoir tout en continuant d'observer Nandis, de plus elle se souvenait encore de ce que Iliyasviel venait lui répondre, décidément elle la prenait vraiment pour une inculte avec son latin. Mais son sarcasme ne s'arrêta pas là, genre en dehors des villes on ne tuait que des animaux incapable de riposter ? Mais où serait le plaisir dans ce cas là ? Vashti avait tout écouté, et vraiment elle avait des choses à apprendre, le plus étonnant c'était que la jeune sorcière ne réagissait même pas à ses moqueries, sans doute avait elle comprit son fonctionnement. Cependant Iliyasviel finira par venir s'assoir à côté d'elle, juste à sa droite, là encore Vashti ne lui dira rien, elle continuait d'observer la cité dans le silence le plus total, de toute façon la gamine parlait pour deux, alors bon ... Mais elle lui demandera pourquoi elle n'était pas partie, c'est vrai que c'était intriguant. En fait Vashti prenait toujours soin d'analyser les personnes qui l'intéressaient sous toutes leurs coutures pour voir si elles seraient fiables ou non, or Iliyasviel répondait positivement à certains critères qui étaient pour la sorcière les plus importants, c'est à dire, la façon d'être intérieure, l'intelligence, la puissance, le caractère, l'ambition. La gamine possédait quatre d'entre eux, seule son ambition lui faisait pour le moment défaut, mais intelligente ou non ça restait une enfant, cela se voyait à son côté naïf de croire que le plus important ne se passait que dans les villes.

- Me moquer de toi ? Mais tu le fais très bien toute seule ! Fit-elle avant de reprendre d'une voix si douce que Iliyasviel risquerait d'en être surprise. Je suis déjà aller à Nandis, ainsi que bien d'autre par le passé, donc je sais ce qui est le mieux pour moi gamine. Ensuite moi aussi je vis au jour le jour, mais ça n'empêche pas d'avoir des ambitions et les garder pour plus tard ! Et enfin pourquoi devrais-je te parler de ce qu'il y a en dehors de ton cocon de bâtisses ? Tu aimes faire la petite fille qui sais tout sur tout, tu devrais même savoir comment je m'appelle sans que je te le dise ! Finissait-elle sur un ton plus dur.

Vashti était une solitaire endurcie, elle n'avait pas trop l'habitude de parler sans faire couler le sang contrairement à Iliyasviel qui semblait déjà à l'aise allongée à côté d'elle. La jeune sorcière ne pensa même pas à la tuer, puis de toute façon si elle devait le faire, elle le ferait de face, les coups par derrière ça ne lui ressemblait pas. Néanmoins Vashti ne se sentait pas mal à l'aise non plus, de plus elle avait assez bien appréciée le discours de cette dernière sur les combats contre les prêtres, mages ou autres, mais surtout les prêtres, la façon qu'elle avait eu d'énoncer leur inutilité évidente manqua de la faire rire, et pour faire sourire la sorcière noire, il en fallait vraiment beaucoup. De là où elles étaient on pouvait entendre la vie quotidienne des gens de Nandis, comment faisaient-ils pour s'afférer tout les jours aux mêmes choses ? Vashti trouvait ça pitoyable mais comprenait leur comportement dérisoire, eux ils appelaient ça vivre, mais elle nommait ça inutile, ces gens étaient des proies trop faciles, il était aisé de les tuer, la gloire n'était donc pas là.

- Vivre tout le temps confiner là dedans comme pour se protéger du monde extérieur, c'est d'un pathétique, je m'y suis essayer deux semaines et ça m'a suffit pour toute une vie, donc inutile de chercher à me faire vivre ta vie, tu le feras très bien toute seule ! Après quoi il y eut un court instant de silence, le temps que Vashti étirent ses jambes. J'ai beaucoup voyagé, et je peux t'assurer que les combats contre des gens en chemins sont de bien meilleures qualités que contre ceux dans les villes, déjà un premier point, ensuite certains lieux recèlent de puissantes sources magiques, comme la ville de Kumra par exemple, c'est là que j'ai pu améliorer mon sort du Nirshuu, inutile d'en connaitre les détails, mais les faits sont là. À Nandis tu ne feras que te distraire mais tu ne grandiras pas dans ta puissance ou encore la connaissance, car tout n'est pas écrit dans les bouquins ! Et tu aimes l'improvisation tu dis ! Je doute qu'à Nandis ou autre cité tu puisses improviser beaucoup, mise à part si tu es traquée, sinon non !

Vashti soupira, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas fais quelque chose de réellement destructeur que ça la désespérait, elle avait cette flamme du chaos qui était en train de faiblir, alors il faudra vite lui jeter du combustible pour que la jeune sorcière puisse retrouver toute la vigueur qu'elle avait autrefois, à Ched-Nasad. La jeune sorcière se demandait pourquoi il n'y avait plus d'occasion qui s'offrait à elle depuis quelques années maintenant, comme si sa vie était en pause, le combat contre Iliyasviel fut la meilleure chose qui lui soit arrivée depuis sa sortie des tréfonds obscurs, par moment elle se demandait si elle ne devait pas y retourner pour s'y établir plus durablement, histoire de pouvoir de nouveau faire couler le sang à loisir, et ce, même si ce dernier était noir, rouge ou vert ... Cependant Vashti savait bien que cette idée était une preuve de naïveté de sa part, il fallait qu'elle persévère pour trouver sa place sur Astrune, elle sentait que sa Destinée était grande, mais il fallait mettre le doigt dessus aussi. Après quoi la jeune sorcière se releva subitement avant de se décider enfin à répondre à la gamine toujours allongée sur le sol.

- Pourquoi je ne suis pas repartie, parce que j'ai changé d'avis, c'est aussi simple que ça, ensuite si tu veux vraiment savoir sur ce qu'il se passe dehors, il te suffira de m'accompagner, mais je vois dans tes yeux que tu as d'abord quelque chose à faire à Nandis je me trompe ? Dis moi de quoi il est question, et on trouvera peut être un accord. Et pour finir il grand temps que je me présente, mais avant tout lèves toi ! Vashti envoya soudainement un éclair noir de faible intensité avec sa main droite en plein sur la poitrine de Iliyasviel, cette dernière aura intérêt à vite se bouger pour ne pas se le prendre. Je me nomme Vashti, quant à mon nom il ne te servira à rien, Vashti est suffisant.

L'éclair qu'elle venait tout juste de lui lancer n'était pas fait par méchanceté, chose étonnante de la part de Vashti d'ailleurs. Mais cette dernière savait se canaliser avec les gens qu'elle était en mesure de tolérer, tel état le cas de cette gamine, limite elle pouvait prendre son geste pour quelque chose d'amicale, façon Vashti bien sûr.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Jeu 12 Nov - 22:32

Un lion. Un dragon. Une sourie. Un serpent. Un poisson. Une sirène. Une épée. Un bouclier. C’est fout se que les dieux pouvaient s’amuser à dessiner avec les nuages. Sans doute s’ennuyaient ils à en mourir pour en arriver là. Iliya observait les nuages cotonneux et blanc tout en enroulant machinalement une mèche de cheveux avec son indexe droit. Ce tic la rendait particulièrement stupide mais elle s’en fichait éperdument. Après un silence où la petite princesse rêvassait, la sorcière lui répondit enfin. Ainsi donc l’Elfe se moquait très bien toute seule. Etait-ce possible ? A cela l’enfant fronça des sourcils tout en souriant béatement. Ce qu’elle était drôle. Son interlocutrice poursuivit en lui disant qu’elle était allée dans bien des endroits. Nandis comprit. Elle refusa de lui parler de se qu’il y avait en dehors des villes en prétendant qu’Iliyasviel aimait faire celle qui savait tout. A ces mots elle soupira en disant :

-Ho je suis loin d’être une érudite. Et j’en ais encore moins la prétention. J’ai appris tout se que mon pauvre imbécile de précepteur a bien voulu me dire. Après, le reste je l’ais apprit par moi-même par des livres. D’ailleurs ton Nirshuu était dans l’un d’entre eux. C’est un monstre fascinant je trouve. Comment en as-tu eu le contrôle ?

Iliya était très curieuse. Sans doute cela allait-t-il ennuyer la sombre femme. Ses oreilles Elfiques pressurent très nettement les bruits de la ville. Elle était déjà debout, cette vieille Nandis. Soudain l’Humaine reprit en méprisant la vie que l’on menait en ville. Elle refusait d’y vivre, Iliyasviel s’en serait doutée de toute façon. Après un court silence la sorcière s’étira les jambes. Elle lui parla de l’extérieur et de tout se qui y recelait. L’Elfe entendit le nom « Kumra ». Elle l’avait déjà lu dans un livre. La ville vampire. En pensant à cela la petite princesse fit la moue.

-Certes, tu as peut-être raison, fit simplement l’enfant.

Elle entendit son interlocutrice soupirer. Y avait-il quelque chose qui l’ennuyait ? Iliyasviel se souvint de se qu’avait dit l’Oracle dans les bois : « En effet vous ferez une rencontre, intéressante n'est peut être pas le bon terme, je dirais plutôt sans retour. Donc oui vous obtiendrez un but, mais votre existence sera toute autre, l'adaptation ne sera pas des plus simple et les risques immenses. Mon conseil est donc de vous dire de rester très prudente Iliyasviel ! ». Elle sombra dans ses pensées oubliant totalement se qui se passait autour d’elle. Ces mots résonnèrent dans son esprit.

*Serait-ce elle ? Si oui je ne dois pas la laisser partir…* songea-t-elle le regard toujours fixé sur le ciel.

Elle devait rester prudente. L’Oracle avait dit que cette rencontre serait dangereuse. La preuve est qu’elle avait faillit mourir deux fois en moins d’une heure. La petite princesse n’eu guère le temps d’y réfléchir d’avantage que l’Humain se leva subitement avant de lui répondre. Iliya l’observa sereinement. Très vite un beau et grand sourire de satisfaction s’étira sur les lèvres de la petite fille. La sorcière restait avec elle et lui proposait même un accord !! Avant qu’elle n’ait le temps de dire quoi que ce soit elle faillit se recevoir un éclair noir miniature en pleine poitrine. Sans s’en rendre compte, elle s’était levée en une seconde.

-Aïheu !! Fait attention avec ton sort. Je suis déjà en assez mauvais état comme ça ! Se plaignit la petite.

La sombre femme se présenta ensuite. Vashti. Vashti, quel étrange prénom. Cela ressemblait à tout et à rien en même temps. On aurait dit à un prénom de monstre. Et étrangement ce prénom lui faisait penser à un serpent.

-Vashti… répéta l’Elfe en murmurant. C’est parfait. Je peux t’appeler maman aussi ? Poursuivit-t-elle d’un ton des plus sérieux.

Nan mesdames et messieurs. Vous ne rêvez pas. Iliyasviel propose de l’appeler « maman ». Sans doute allait-elle exploser de rire en se moquant d’elle. Mais Iliya n’en était pas moins sérieuse. Après tout si elle l’accompagnait en ville il allait falloir lui trouver une couverture. Et bien qu’elles ne se ressemblent pas… Personne à Nandis n’avait jamais vue sa mère. L’enfant ne pu se retenir de rire à gorge déployée. Elle mit quelques secondes à se calmer, des larmes coulant sur le coin des yeux. Son plan était absurde et totalement ridicule car elles ne se ressemblaient pas du tout. Rien que leur peau contrastait totalement. Nan il allait falloir trouver autre chose. De plus la sorcière ne maîtrisait pas l’art du langage comme le faisait Iliyasviel.

-Non plus sérieusement je réfléchissais à une couverture pour que tu ne sois pas capturée ou autre une fois en ville. En faites j’ai en effet des choses à régler. Comme détruire intégralement la guilde des voleurs. J’ai oubliée leur nom stupide. Quelque chose comme « dague étranglée ». Ou alors « dague essoufflée ». Enfin bref. Et puis après il faudra que je tue le gouverneur pour m’avoir postillonné dessus. Ce vieillard avait une haleine de chacal tu n’imagine même pas.

A ces mots Iliya explosa une nouvelle fois de rire. Avait-elle prit un coup sur la tête ? Ou alors était-ce la fatigue ? La sorcière devait se poser des questions. Elle se calma une nouvelle fois et attendit une future réponse. Après qu’elle aurait réglée ses affaires, Iliyasviel serait prête à suivre Vashti jusqu’au bout du monde. L’aventure débutait. Une nouvelle route s’offrait à elle. Un chemin plus long, plus large et plus sinueux certes. Mais il s’annonçait amusant.


Dernière édition par Iliyasviel le Dim 15 Nov - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Sam 14 Nov - 17:48

Le première réponse de la fillette fut tout à fais satisfaisante pour Vashti, mais elle n'était pas du genre à parler des chose qui lui était personnelle comme ça, Iliyasviel était encore une inconnue, et ce, qu'elle le veuille ou non, donc pour certaines réponses elle devrait se contenter d'attendre. Puis, au fur et à mesure de ses réponses avant qu'elle ne se relève à cause de son coup éclair noir, la jeune sorcière avec beaucoup moins l'impression de perdre son temps, voila quelque chose de tout nouveau pour elle. Ensuite elle eu droit à un soupçon de sa personnalité "aïheu", quelle étrange réaction mais qui ne déplaisait pas à Vashti, peut être qu'un jour elle arrivera à la faire sourire, mais est ce que son visage en serait capable aussi ? Bon pour le moment ce n'était pas le plus important, car d'un seul coup la gamine répéta doucement son prénom avant de lui en proposer un autre qui lui rappela soudainement son enfance. Maman ? Voila quelque chose qu'elle n'avait dis ou entendu depuis bien longtemps, au point que ça lui fasse un drôle d'effet que l'on pourrait apparenter à des frissons. Néanmoins Iliyasviel n'avait pas terminé et reprit de plus belle en se demandant comment elle pourrait la faire rentrer en ville mais à ses côtés, oui en effet c'était une question compliquée étant donné sa sombre apparence, mais alors qu'elle écoutait avec attention, les mauvais souvenirs sur le nom de la guilde qu'elle voulait détruire lui forcèrent à étirer ses lèvres noires pour afficher un très léger sourire en coin, presque imperceptible, cependant des yeux Elfiques ne devraient avoir aucun mal à le repérer. Heureusement son impassibilité revint en force quand elle évoqua le fait de vouloir faire la peau au gouverneur, voila qui était intéressant.

- Pour commencer apprends à connaitre tes ennemis, c'est la guilde de la dague ensanglantée ! Vashti avait dis ça sur un ton ferme, mais c'était sans doute pour cacher l'expression qu'elle pensait n'avoir gardé que pour elle. J'ai déjà eu à faire à ces imbéciles une fois, que des bons à rien, tu comptes vraiment perdre ton temps avec eux ? Car en perdant ton temps, tu me feras perdre le mien aussi ! Quant au gouverneur ça pourrait être amusant que de lui apprendre l'hygiène, mais si tu as vraiment l'intention d'éradiquer les voleurs, il vaudrait mieux le faire avant l'assassinat d'une telle personnalité, comme ça on pourra s'en aller tout de suite après !

Vashti avait l'air d'accord sur le fait de répandre le sang à Nandis, mais n'était-il pas risqué d'y aller avec elle ? La jeune sorcière n'avait pas sa langue dans sa poche, et cherchait toujours les ennuis pour avoir une excuse de provoquer la mort. Iliyasviel devra faire attention à ce que Vashti ne s'éloigne pas trop de façon à pour l'aider à se canaliser, sinon ça sera l'hécatombe juste parce qu'elle l'aurait entrevu une tête qui ne lui revenait pas. C'était ça le défaut de la jeune sorcière, un mauvais self contrôle, elle était très impulsive et pourrait tuer quelqu'un juste parce qu'il respirait trop fort pour elle. Cependant elle réfléchissait elle aussi à comment faire son entrée, donc la gamine était une princesse, dans ce cas elle avait droit à sa propre sorcière pour lui assurer une protection optimale, il était évident que la magie était beaucoup plus efficace et moins encombrante que des gardes du corps, ce qui ferait d'elle une exception, mais en vu de sa personnalité elle devait déjà l'être aux yeux des habitants de la cité.

- Et pour me faire rentrer à tes côtés c'est très simple ! Il te suffit de dire que je suis ta sorcière protectrice, que je suis une envoyée de ta ville pour te protéger et que tu avais renvoyer ton majordome pour incompétence, chose parfaite puisque je venais juste d'arriver. Enfin tu as compris l'idée n'est il pas ?

Puis, au moment où elle la regardait un déclic se fit dans son esprit, mais oui elle l'avait vu un peu plus tôt dans la matinée, c'était pourquoi elle avait parlé de son majordome, car elle les avait aperçu tout les deux, comme quoi le monde d'Astrune était bien bizarre, jamais elle ne se serait douter qu'elle reverrait cette gamine dans de telles circonstances. Enfin bon ce qui était fait, était fait, par contre une question lui tambourinait la tête, et Iliyasviel sera parfaitement en mesure de lui répondre.

- Ah j'allais oublié, qu'est ce que tu fichais ce matin dans les plaines ? Il y avait une réunion ou quoi ? Vashti avait demandé ça sur un ton qui ne présageait rien de bon.

La jeune sorcière ne se bougera que quand elle aura eu sa réponse, et elle voulait quelque chose de crédible, on se rend pas comme ça en pleine forêt pour ne rien y faire, surtout qu'elle ne l'avait pas vu ressortir alors que d'autres s'y rendaient à leur tour. Après quoi, si Iliyasviel la satisfaisait en lui disant la vérité par exemple, et bien elle se mettra en route pour la cité de Nandis.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 15 Nov - 22:04

Vashti lui répondit d’un ton ferme en lui faisant la morale sur le fait qu’il fallait apprendre à connaître ses ennemis. Iliyasviel leva les yeux au ciel. Qui se préoccupait de savoir que tel ou tel guilde avait tel ou tel nom ? L’Elfe les avait souvent combattus. Elle savait de quoi ils étaient capables. S’était se qui importait selon elle. Cependant un détail n’avait pas échappé à l’enfant. La sorcière avait eu un sourire en coin, certes bref et petit, mais un sourire quand même. Elle contenait sa joie jusqu’à la fin de la phrase de son interlocutrice. Sa joie exploserait plus tard sans doute. Après un très bref silence la sombre femme lui demanda si la petite princesse voulait perdre son temps avec eux. Et fis une remarque ingénieuse à propos de l’assassina du gouverneur.

-A vrai dire je dois éradiquer ces voleurs. C’est une promesse et je tiens toujours parole. Désolé si je te fais perdre ton temps. D’autre part je suis tout à fait d’accord avec l’ordre de procéder concernant le massacre de la guilde ensanglanté et l’assassina du gouverneur, fit Iliya en n’arrivant plus à se contenir.

Un grand sourire avec plein de malice dans les yeux apparurent soudainement sur le visage de l’Elfe alors qu’elle fixait l’Humaine. Et puis elle se mit à sautiller et à pointer du doigt Vashti :

-Je t’ais vue sourire ! Je t’ais vue, je t’ais vue, je t’ais vue !!!

Cela flatter quelque peu la petite princesse. Sa signifiait que la sorcière l’aimait bien. Et les personnes qui l’appréciaient été rare. La plus part du temps on avait peur d’elle. On ne s’était jamais intéressait à elle autrement que pour satisfaire son bon vouloir. Et cette jeune femme lui parler d’égale à égale sans prendre des tons ennuyeux et inutile. Sa changeait de d’habitude où l’enfant devait jouer son rôle de princesse. C'est-à-dire garder le dos droit. Parler poliment. Agir avec grâce. Enfin tout le tralala quoi… Après cela Iliyasviel se mit à chantonner joyeusement des comptines Elfiques. Chose qu’elle faisait très rarement. Cela signifiait qu’elle ne s’était jamais aussi bien sentie depuis très longtemps. Il y eu un bref instant de réflexions. Puis l’Humaine eu une idée. Une idée forte intéressante d’ailleurs. La faire passer pour une sorcière protectrice au service de la princesse Elfe.

-Hmmm… ce n’est pas une mauvaise idée du tout ! Dit Iliya en se retournant pour contempler la sorcière de bas en haut.

Et c’est alors qu’Iliyasviel vue dans le regard de la sorcière qu’elle se souvenait de quelque chose. Et la question ne tarda pas. Elle lui demanda ce qu’elle faisait ce matin dans les plaines. Comment était-elle au courant ? A ces mots la petite fille perdu son sourire et arrêta de chantonner, redevant ainsi sérieuse.

-Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle suspicieuse tout en plissant ses yeux.

Ces derniers se fixèrent sur ceux de la sorcière. Le regard de l’enfant était méfiant. Rouge, effrayant et il démontrait également une note d’intelligence. C’était étrange. L’avait-on suivit lors de son court voyage pour rencontrer l’Oracle ? Car elle, elle n’avait jamais vue la sombre femme auparavant. Une telle personne ne s’oubliait pas comme ça.

-Je pense que je peux te faire confiance après tout, fit finalement l’enfant en soupirant. J’ai rencontrée une Oracle dans ces bois. Et elle ma parlée de ma Destiné. Et je pense que tu étais dedans. Je devais faire une rencontre particulière. Qui changerait à jamais mon quotidien et blablabla. Son discours ma un peu ennuyée sur la fin mais j’ai retenu qu’une rencontre allait tout changer. En revanche je ne vois pas de qu’elle réunion tu parle. Je me souviens juste avoir eu une discussion avec elle. Avant, c’est le grand noir.

Iliya se tut un court instant avant de dire avec un petit sourire redevenant beaucoup moins menaçante :

-Satisfaite ? Ce n’était pas très important de toute façon. On verra se qui se passera ensuite. Si c’était un charlatan ou non. Carpe Diem, tu te souviens ? Fini-t-elle en recommençant à chantonner.

Comme beaucoup de sa race, Iliyasviel chantée bien. Même si elle ne chantait pas vraiment, s’était tout de même agréable à entendre. Puis quelque chose interpella la petite, elle avait entendu quelque chose. Comme un murmure. L’Elfe mis son doigt sur la bouche, après s’être arrêtée de chantonner, pour faire signe à la sorcière de se taire. Elle tendit l’oreille. C’était une conversation, elle venait de Nandis. Iliya se concentra et plissa les yeux en direction de la grande ville. Heureusement qu’elle et l’Humaine n’étaient pas très loin. Car ce qu’elle entendait était fort intéressant. Il s’agissait de deux gardes, des archers apparemment. Ils étaient sur les remparts et discutait d’une voix forte. Mais avec la distance Iliyasviel devait se concentrer fortement pour déchiffrer les murmures.

-Ecoute moi je te dis ! Disait l’un avec véhémence.

-Je ne te crois pas, répondait l’autre sur un faible ton.

-Je te dis que le Gouverneur a était assassiné juste après qu’Iliyasviel von Hondia ait quittée en quatrième vitesse sa résidence ! Tu ne trouve pas ça suspect ?

-Tu m’explique comment une gamine de quatorze ans aurait fait le coup ?

-Mais tu es un imbécile ou quoi ?! C’est une Elementaliste de l’Eau !

-Je le sais parfaitement bien, mais pourquoi ? Et tu pense vraiment qu’elle l’aurait fait ?

-Tu n’as jamais vue son regard ? Il me donne la chaire de poule. Il est comparable à ces meurtriers que l’on condamne à la pendaison. Non c’est même pire. Elle l’a peut être fait parce qu’il lui avait refusé quelque chose. Qui sait ? Qui plus est un garde a vue sa voiture se diriger droit dans les plaines. Si ce n’est pas suspect…

A partir de là il y eu un trop grand bruit de fond semblable à une charrette renversée ou autre. Quoi qu’il en soit ce que venait d’apprendre Iliya l’étonnée grandement.

-On a un problème, fit-elle en se retournant vers la sorcière. Quelqu’un à déjà fait la peau au Gouverneur. Et apparemment on veut me faire porter le chapeau. Que fait-on ?

C’était une assez mauvaise nouvelle. Car maintenant, faire la peau au chef de la Dague Ensanglantée semblait être plus dure que prévus. L’Elfe attendait patiemment une réponse de la sorcière. Elle qui avait de la suite dans les idées saurait sans doute quoi faire…
Revenir en haut Aller en bas
Vashti
avatar
Récits 967
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Mer 18 Nov - 20:05

Une promesse ? Vashti aussi tenait sa parole si elle la donnait, donc elle comprenait le pourquoi du comment elle voulait s'en prendre à des larves pareilles. Cependant la suite la frustra beaucoup dans son orgueil, ainsi elle avait remarqué son infime sourire, oh non ... Elle allait avoir l'air de quoi à présent ? Mais bon trop tard, une chose était sûre par contre, ça ne se reproduira plus jamais ! Surtout de la façon dont Iliyasviel lui avait fais remarqué. Après quoi la gamine approuva son idée, mais elle fut surprise quand Vashti la questionna en ce qui concernait son rencard de la matinée dans les plaines, néanmoins elle lui répondit, avouant qu'elle pourrait sans doute lui faire confiance. Ainsi c'était dont ça la puissance qu'elle ressentait ? Un Oracle, non la jeune sorcière n'était pas du tout intéressée par ce genre de rencontre, non pas parce qu'elle avait peur de ce que l'avenir pourrait lui réserver, mais parce qu'elle préférait largement la surprise plutôt que d'écouter des paroles à coucher dehors avec ce qu'il faut en or dans la poche pour se payer une chambre dans une auberge. Ainsi cette donzelle lui avait peut être parlé d'elle, que Vashti marquerait un tournant dans sa vie, en effet c'était assez surprenant, ensuite, elle lui bassina de nouveau la tête avec son Carpe Diem, honnêtement, est ce qu'elle avait une tête à oublier quoi que ce soit ? Non, cependant au moment où elle voulu lui faire la remarque, Iliasviel mit sa main devant sa bouche comme pour lui sommer de se taire parce qu'elle écoutait quelque chose, et chose étonnante elle ne dit rien, et la laissa se distraire avec son ouïe Elfique.

-*Nandis ... Voila un moment que je n'y ai pas fais couler le sang !*

Vashti était prête, pas forcément à combattre, mais à entrer en ville, puis, une fois à l'intérieur, il suffira de trouver un pauvre idiot assez isolé, et hop interchangement pour se ressourcer. D'ailleurs à force de faire ces choses là, la jeune sorcière n'avait pas dû manger depuis presque deux mois, quand elle ne trouvait personne, elle le faisait sur des animaux ou des monstres de même taille, cela était largement suffisant pour son apport en énergie quotidienne. Néanmoins Iliyasviel brisa soudainement ses songes pour lui faire part qu'elles avaient été devancer en ce qui concernait l'assassinat du gouverneur, et qui plus est, le meurtrier en question voulait lui faire porter le chapeau. Ben de quoi se plaignait-elle ? C'était parfait, ne voulait-elle justement pas être reconnue comme une tueuse, une apocalypse~girl ? Alors le moment était idéal pour mettre cela en application, et il fallait faire vite car dans des cités comme celle si, le bouche à oreille se propageait plus rapidement qu'un incendie en pleine tempête.

- Mais c'est excellent tout ça, tu n'as rien au besoin de faire que tu as déjà une réputation ! Répondit Vashti en lui tapotant le haut du crâne, comme pour la féliciter. Et comment ça, que fait-ont ? Et bien nous allons nous rendre à Nandis, comme prévu, et remercier le lanceur de rumeur ! C'est aussi simple que ça, cependant toi tu peux pas rentrer puisque tu seras tout de suite reconnue et mise aux arrêts, ça serait stupide !

La jeune sorcière ne reculait devant rien, mais il fallait pouvoir passer la grande porte sans se faire arrêter par les gardes. Mais le fait de voir un cheval brouter au loin lui donna immédiatement une idée, c'était sans doute l'un des chevaux qui avait tiré la calèche jusque ici, et vu sa distance, il avait pris soin de s'éloigner durant leur combat. À cela Vashti s'allongea soudainement dans l'herbe encore un peu humide et se mit à rouler sur elle même tout en frottant bien ses blessures, mais à quoi rimait cette mascarade ? Voila ce que pourrait se dire Iliyasviel, mais très vite elle sera éclaircie par la jeune sorcière, seulement une fois qu'elle fut de nouveau debout bien sûr.

- Non je ne deviens pas folle, attends moi ici !

Vashti se mit ensuite en route pour aller vers le cheval qui à présent la regardait. Heureusement la sombre sorcière savait bien canaliser ses émotions, puisqu'elle était plus souvent impassible que expressive, mais l'animal sembla tout de même effrayé par sa présence, sans doute à cause de la magie noire qui l'investissait, ça ne pouvait être que ça, puisqu'elle ne sentait plus la sueur ou le sang étant donné qu'elle s'était "lavée" dans l'herbe. Donc elle dû y aller très lentement avant de pouvoir passer sa main sur son museau, puis, juste après elle se posta à côté de lui et se mit à genoux dos contre le haut de sa patte droite. Et durant toute la durée de cette opération Vashti avait fais le vide dans son esprit, afin que le cheval prenne toute confiance en elle et vis versa, cette dernière demeurera ainsi pas loin de cinq minutes avant de pouvoir le monter sans le moindre problème. En plus, c'était sa première fois. Heureusement l'observation ça aidait, et elle avait souvent désarçonné des cavaliers avec ses éclairs noirs, ou encore avec sa malédiction de l'anatomie, donc elle savait à peu près comment s'y prendre, ainsi elle put arriver jusqu'à Iliyasviel tout en lui tendant la main.

- Aller montes derrière moi, et caches toi sous ma robe en t'accrochant à ma taille, les gardes n'y verront que du feu !

Qu'elle allait être la réaction de la gamine devant pareil stratagème ? Vashti était spéciale oui, mais efficace, après tout dépendait si Iliyasviel désirait toujours tenir sa parole ou remettre cela à plus tard, mais dans ce cas là, la sombre sorcière la prendrait pour une dégonflée et risquerait de l'achever pour sa faiblesse. Ca ne pouvait être que enrichissant de faire face à cette impasse, mais Vashti n'était pas du genre impressionnable, oh non loin de là, car pour voir dans un cul de sac une occasion, il fallait le faire quand même.

[HJ : Si tu es d'accord, fais donc le OUT Exclamation ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   Dim 22 Nov - 20:10

La petite princesse n’imaginait pas une seule seconde avoir frustrée Vashti simplement en lui faisant remarquée qu’elle avait souris. Après tout était-ce si inimaginable… ? Iliya n’avait pas à l’esprit que beaucoup (trop) d’Humain étaient susceptibles. Elle n’imaginait pas non plus la sorcière qui pensait que l’Elfe radotait uniquement car la jeune femme avait une tête à oublier les choses. En faites, l’Humaine sembler être paranoïaque sur les bords… mouarf. Pauvre Iliyasviel. Quoi qu’il en soit, après lui avoir dit qu’elles avaient un problème, Vashti répondit rapidement en lui tapotant le haut du crâne. Pour elle tout allait bien dans le meilleur des mondes. Depuis quand Iliya voulait une simple réputation ? Non elle voulait tuer le Gouverneur par vengeance et non pour avoir une notoriété importante. La petite princesse n’en avait pas besoin, elle était déjà très populaire dans la citée. Certes cela était marrant d’avoir une réputation de tueuse d’hommes politiques. Mais Iliyasviel n’aimait pas qu’on lui attribut des exploits qu’elle n’avait pas fait elle-même. Même si, tuer un vieux crouton comme le Gouverneur de Nandis n’était pas vraiment un exploit en soit…

-Sa na rien d’excellent, répondit la petite mécontente tout en serrent dents et poings, je déteste que l’on m’attribue des actes que je n’ais pas fait. Même si cela me rend plus connue. Et puis même, je voulais le tuer de mes propres mains. D’autre part, si tu as un plan pour rentrer dans Nandis, je suis toute ouïe !

Iliya était contrariée. S’était le genre de surprise qu’elle détestait au plus haut point… Elle souffla avec mécontentement. Tant pis, elle se vengerait sur l’assassin. C’était toujours ça. Pénétrer dans la ville, même avec un avis de recherche sur sa tête, ne dérangeait aucunement l’enfant. Il était si simple de tuer un paladin ou un garde. Couper lui la tête et le reste tombe tout seul. D’autant plus qu’Iliyasviel connaissait parfaitement la ville, alors une enfant dans une si grande cité, s’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin… Mais Vashti semblait avoir une autre idée en tête. La jeune Elfe vit alors que la sombre sorcière avait vue quelque chose. L’enfant se retourna et aperçus un cheval. En faite, il s’agissait d’un des deux chevaux de son ancien attelage. La réaction de l’Humaine surpris un peu la petite princesse, mais elle ne le montra pas. Elle resta sage et attentive. Vashti avait une idée en tête, s’était évident. Elle se releva et adressa à Iliyasviel un « Non je ne deviens pas folle, attends moi ici ! » plutôt curieux. Iliya avait-elle dit ou fait quelque chose qui lait contrariée… ? Elle haussa les épaules et observa d’un air attentif et dans un silence religieux la scène qui allait suivre. Son nouvel acolyte se rapprocha du cheval qui le regardait d’un air inquiet.

*Il y a de quoi mon tout beau…* Songea l’enfant avec un petit rire presque insonore.

Voir un être vivant, trempée, se rapprocher d’une façon ridicule de l’animal n’avait pas grand-chose de rassurant. Surtout avec le visage de Vashti et avec la magie noire qui l’investissait. Elle aurait dû laisser faire Iliya sa aurait été plus rapide. Les animaux étaient généralement plus dociles lorsqu’ils entendaient un Elf chanter. Enfin, elle en avait décidée autrement apparemment. Elle posa finalement sa main sur son museau.

*Pas mal pour une simple Humaine…* Pensa sa spectatrice.

La sombre femme se posta ensuite à côté de la monture et se mit à genoux dos contre le haut de sa patte. L’opération ne dura pas moins de 5 minutes. Durant cela, Iliyasviel voyait bien que sa coéquipière faisait le vide dans sa tête. Son visage semblait calme. Elle le monta ensuite sans le moindre problème. D’après l’allure de Vashti sur son cheval, il s’agissait sans doute de sa première fois. Et oui, les femmes montaient en amazones. Et non pas comme un homme une jambe de part et d’autres du cheval. Enfin, pour une première fois il ne fallait pas trop en demander. Si elle se mettait en amazone, la sorcière risquerait de tomber…

Iliya n’eu même pas besoin de se déplacer, l’Humaine vint à elle avec le cheval. Elle lui tendit la main et ajouta de monter derrière elle tout en se cachant sous sa robe. Comme cela les gardes ne remarqueraient rien. La petite princesse attrapa le bras de la sorcière et se hissa avec ses forces sur la monture. Elle se positionna en amazone afin d’être à son aise et souleva ensuite la robe de son aînée. Iliyasviel passa ses petits bras autour de la sorcière. La peau sombre de Vashti était chaude. Même à travers ses habits, l’enfant pouvait sentir cette chaleur corporelle.

-Je suis prête, je ne te gène pas comme cela ? Fit Iliya poliment.

C’était une idée originale. Une parmi tant d’autres. Mais l’Elfe avait obtempérée car son idée à elle était beaucoup trop complexe. Et au moins, sous cette robe elle ne se fatiguerait pas. Une chance que ce cheval se soit trouvé ici au bon moment. Enfin, aider Vashti n’était peut-être pas une chance quand on n’avait pas de quoi se défendre correctement…

[HJ : Out - Direction Nandis ! Arrow ]
~ Il est 10 heures 08 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un cri déchirant en début de journée...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cri déchirant en début de journée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: