AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Studio de Elise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Studio de Elise   Ven 20 Aoû - 16:29


[Annonce : Arrow ...suite de ce RP ~ICI~]

Demander ce que Cheshire voulait, était une chose normale pour Elise... D'ailleurs, la réaction de cette dernière ne se fit pas attendre. L'enfant se mit à paniquer presque immédiatement, elle ne voulait pas être séparer de la jeune femme qu'elle considérait déjà comme sa mère... Puis, encore une fois, elle évoqua ces fameux hommes en blanc ! Mais qui étaient-ils exactement ? Cheshire s'exprimait de manière très en retard par rapport à son âge, bien que cela ne dérangeait aucunement Elise... de plus, ça faisait parti de son charme. Néanmoins, sa tristesse, elle, était bien présente ! La jeune fille pleurait et tremblait, son regard humide implorait sa mère de la garder auprès d'elle... Elise comprit alors qu'elle ferait une malheureuse si elle mettait ses précédents dires à exécution. Hélas, la situation ne s'arrangeait pas pour autant... Car sans emploi, la jeune femme ne pourra pas garder Cheshire sans être poursuivie par la loi ! Un dilemme s'imposait alors à elle... Son coeur lui disait de garder l'enfant, et de ne jamais laisser personne lui faire le moindre mal ! Tandis que sa partie rationnelle lui dictait de conduire Cheshire à l'orphelinat, tout en la convaincant que ça lui plairait au bout d'un certain temps d'adaptation...

C'était cruel que de penser de cette manière, mais il fallait aussi se mettre à sa place ! Elise vivait seule, et venait de perdre son travail de Taxi... Autrement dit, il ne lui restait plus que son studio, quelques sous en poche, et Cheshire sur les bras ! Cependant, alors que la jeune femme était en pleine réflexion, l'enfant se reculera d'elle... À cela, Elise redressera la tête pour la regarder, quand soudain ! Elle se retrouvera nez à nez avec l'une des dizaines de petites boules de feu qui flottaient autour d'elle ! Oh non pas encore ! La jeune femme ne put s'empêcher d'avoir un mouvement de recul, alors que le phénomène flamboyant disparaissait... Cheshire semblait désolée, mais Elise ne lui en voulait pas, elle savait bien que ce n'était pas de sa faute ! De plus, elle avait déjà vécu trop de vilaines choses pour qu'en plus de ça elle la réprimande... Oui, c'était assez dur à assimiler pour la jeune femme, surtout qu'elle était du genre très terre à terre... Après quoi, l'enfant reprendra de nouveau la parole, et de manière aussi saccadée que ses précédentes phrases. Elle attendait une réponse, et voulait aussi savoir si Elise comptait la punir à cause de son... pouvoir.

- Mais non voyons... je ne vais pas te punir Cheshire... Répondit-elle avec une pointe d'angoisse dans sa voix. Tu sais... je me suis aussi attachée à toi... Mais les gens dehors ne regarderons pas tout ça, et feront tout pour nous séparer si je ne fais pas tout comme ils disent... S'essuyant le dessous de ses yeux avec la paume de ses mains, Elise se résoudra finalement à donner sa réponse à la jeune fille. Mais ce n'est pas grave... on se moque bien de ce qu'ils peuvent penser ! Je te garde avec moi Cheshire, et plus personne ne te fera le moindre mal ! Je te le promet ! Terminera t-elle en parlant de manière très audible.

À l'écoute de son coeur, Elise fera tout pour que Cheshire puisse rester avec elle ! La route à parcourir sera longue, et les embuches nombreuses, mais la jeune femme était fin prête pour toutes les franchir ! Bien qu'elle ne savait pas encore comment elle allait s'y prendre, Elise agira toujours dans l'intérêt de Cheshire... et ce, même si parfois il lui faudra sévir ! Et pour cause, le pouvoir qui l'investissait pourrait la corrompre, et la forcerait ainsi à faire du mal à un maximum de monde... Ca n'allait pas être simple ! Cependant, la jeune femme avait confiance au bon coeur de Cheshire, c'est pour cela qu'elle se défoncera pour elle !

~ Il est 7 heures 34 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Jeu 23 Sep - 17:11

La réaction de Cheshire, quand Élise eut finit de parler, se fit attendre quelque instant, le temps que tout registre dans la tête de l'enfant pyromane.

Tout ce résumait a "je te garde avec moi Cheshire", le reste, elle s'en moquait, cette phrase lui valait tout l'or du monde, bien qu'elle ne savait pas ce qu’était l'or, ni sa valeur. Elle avait simplement entendu l'expression employer par un des homme en blanc au paravent dans un contexte qu'elle estimait étant similaire a la situation présente.

Il est donc pas surprenant qu'elle saute au cou de sa mère, des rivières de larme joyeuse coulant de ses yeux.

-Cheshire rester toujours avec Maman! Cheshire toujours protéger Maman! Cheshire aimer Maman!

Des flammèches apparurent tout autour d'eux deux, et se mirent a danser harmonieusement, comme pour célébrer la joie de leur créatrice, qui resta accrocher a sa mère comme si celle-ci allait disparaitre d'un moment a l'autre, continuant toujours a pleurer de joie.

(HJ: bon, voila, c'est fait, poster, après un mois d'attente, l'inspiration m'est venu. cette histoire peut enfin continuer!)

~ Il est 7 heures 35 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Sam 16 Oct - 11:25

Finalement, l'elfe avait décidé de nous aider. Ouf. Elle nous poussa dans un tunnel immergé d'eau. J'eus à peine le temps de prendre ma respiration avant d'être complètement dans l'eau. Puis après, je sentis que l'elfe nous poussa jusqu'au bout du tunnel. Tout à coup, sans savoir comment, et pourquoi, je me retrouvai dans un long couloir, non loin d’une porte. Où étais-je ? Et comment j’avais fait pour me retrouver ici ? Qu’est-ce qu’il m’était arrivé ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête sans avoir aucune réponse… Je commençais à paniquer, et regardai autour de moi. Je voulus me retourner, mais une douleur me prise aux chevilles, comme si on les comprimait. Je baissai la tête pour voir ce qu’il se passait pour apercevoir… Des chaussures ? Mais… Je ne pouvais pas en porter, c’était impossible avec mes pattes de louve ! Je m’empressais donc de les enlever pour ne plus ressentir cette douleur, et en même temps, je remarquais que j’étais habillée de bien étranges tissus. J’enlevai les chaussures et… paniquai totalement à la vue de… pieds. Je me dis alors pour moi-même :

- Quoi ? Mais… Mais… Où sont mes pattes de louves ? C’… C’est impossible qu’elles ne soient plus là… Je dois être en train de rêver. Oui c’est ça, je suis dans un très très mauvais rêve, car je ne peux pas avoir des jambes normales, comme les avait Sep’. Je vais me réveiller très rapidement, et tout cela ne sera qu’un très mauvais souvenir…

Et, pour me réveiller, je me pinçai le bras, tout en fermant les yeux. Je les rouvris pour constater que j’étais toujours dans ce long couloir. Je me repinçai alors une deuxième, puis une troisième fois, sans jamais me réveiller. Ce n’était donc pas un rêve ? Mais… Pourquoi avais-je perdu mes pattes de louves ? Puis, pour m’assurer que c’était bien les seules parties animales que j’avais perdu, je touchai le bout de mon nez pour constater qu’il ne se terminait plus comme celui d’un loup, ensuite, mes oreilles, qui n’étaient plus du tout velues vers la pointe, et enfin, la pointe de mon coccyx, qui n’était plus prolongé par ma queue touffue de louve… Ainsi… si j’avais perdu toutes mes parties animales, je n’étais plus une hybride… Mais qu’étais-je devenue alors ? Et comment, et surtout pourquoi ?

Désespérée de n’avoir aucune réponse à mes questions, et étant apeurée par le fait de ne pas savoir ce que j’étais devenue et de où je me trouvais, je m’effondrai en sanglots, en glissant contre un des murs du couloir. Assise au sol, je ramenai mes jambes vers mon torse, et les entourant de mes bras, je posai ma tête sur mes genoux, pleurant à chaudes larmes. Puis soudain, relevant la tête, je me rendis compte de quelque chose que je n’avais pas remarqué avant… Le fond de l’air n’était plus le même qu’avant… Il avait l’air malsain… Et je n’aimais pas cet air. De plus, je sentis comme du feu non loin. Mais d’où provenait-il, je ne savais pas… J’avais l’impression qu’il venait de ma gauche… Me sentant en danger, je me levai d’un coup, essuyai rapidement mes larmes d’un revers de main, et me dirigeai en chancelant vers la porte qui se trouvai à ma droite. Je n’arrivai pas vraiment à marcher, n’étant pas habituée à avoir des « pieds », mais bon, je parvins tant bien que mal vers la porte. Je frappai alors violemment contre cette dernière, espérant qu’il y avait quelqu’un derrière pour me l’ouvrir.

~ Il est 7 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Dim 31 Oct - 15:42


Malgré son air quelque peu perdu, Cheshire savait ce qu'elle voulait ! Rester avec maman disait-elle... Ca n'allait pas être une mince affaire pour Elise, surtout contre une société qui s'opposait fermement à ce genre d'adoption ! Pourtant, à Liberty-City les lois devraient être logiquement plus souples... Hélas... Or, si la jeune femme voulait faire de Cheshire son enfant, elle n'aurait d'autre choix que de quitter la métropole afin de s'installer illégalement dans un village où peut être, nul ne l'ennuiera. Une multitude de questions la taraudait, mais il fallait quand même agir... Surtout que désormais elle était sans emploi, donc sans ressource...

- D'accord ma chérie... heu.. Cheshire pardon... Se reprendra t-elle maladroitement. Je vais préparer quelques valises, car on ne peut pas rester ici, je ne sais pas encore où on va aller, mais il faut y aller...

La jeune femme affichait une mine déconfite, mais pour ne pas inquiéter l'enfant, cette dernière s'afférera à la tâche afin de ne pas trop lui exposer ses émotions... dont l'inquiétude faisait parti. Il fallait qu'elle pense à tout, genre, est ce que le Taxi qu'elle avait emprunté après l'accident, contenait assez de carburant pour les mener à bon port ? Est ce que Cheshire sera toujours aussi docile ? Car étant donné le pouvoir dont elle était investie, elle pourrait facilement dériver... Et enfin, le plus grave, les fameux hommes en blanc que l'enfant avait mentionné... Ces derniers voudront sans doute la capturer de nouveau afin de poursuivre leurs expériences sordides. Chose que Elise ne pourrait tolérer !

- AHH ! Lâchera t-elle soudainement.

Plongée dans ses songes, la jeune femme se laissera surprendre par les coups qui venaient de retentir dans sa porte. Normal, puisqu'elle n'attendait personne... De plus, elle se doutait bien comment Cheshire allait réagir à cette entente, par panique ! À cela, Elise se précipitera jusqu'à la paroi qui venait de résonner, puis l'ouvrira à la volée après l'avoir rapidement déverrouillée ! Et là, ce fut la stupeur... Il s'agissait d'une jeune femme dont les cheveux avait été soulevés suite à la violence qu'elle venait d'exercer sur sa porte...

- Excusez moi si je vous ai surprise... Annoncera t-elle d'un regard désolé. Puis-je savoir en quoi je pourrais vous être utile ?

Même si Elise ne le démontrait pas, elle espérait que la jeune femme lui réponde rapidement, car l'air de rien, elle aussi elle paniquait... Quant à Cheshire, la peur devrait être moindre en découvrant qu'il s'agissait d'une femme, et non d'un homme tout vêtu de blanc pour l'enlever... Halala que c'était dur tout ça...

~ Il est 7 heures 38 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Mer 10 Nov - 8:28

Cheshire sourie vers sa mère quand celle-ci lui parla de partir. En fait, Cheshire aurait sourit a n'importe quelle proposition, mise a part retourner auprès des hommes en blancs, tant qu'elle restait avec sa mère. Par contre, la jeune fille sursauta et se mit en petite boule quand sa mère s’écria soudainement. Par contre, quand elle vit sa mère se levez pour allez vers la porte, Cheshire Se mit a quatre patte, son bras droit étendu, comme pour essayer de la rattraper, pour l’empêcher de s’éloigner d'elle. Puis, quand elle vit sa mère ouvrir la porte, mais pas sortir, le soulagement que Cheshire ressentit fut indescriptible. Elle remarqua alors que sa mère parlait avec quelqu'un, piquant ainsi sa curiosité. Cheshire sauta donc en bas du divan, puis s'approcha de sa mère avec précaution, afin de ne pas la surprendre, et en espérant ne pas se faire avant de voire avec qui sa mère discutait. Personnellement, Cheshire n'aimait pas les portes...durant toutes sa vie, des portes limitaient son espaces, avec leurs alliés...les murs. Aussi, les portes laissaient rentrer les gens, la plus part du temps les hommes en blanc, et leurs amis, les hommes en noir, qui eux avait des objets dont Cheshire avait rapidement appris a craindre, des objets qui donnaient des chocs très puissants...Elle pouvait tuer les hommes en blancs...du moins quelques uns, mais les hommes en noirs la matait toujours trop vite pour qu'elle puisse s'enfuir...du moins dans le passé. Donc, avec milles précaution, Cheshire se mit en position derrière sa mère, et se pencha légèrement afin de voire par le cote la personne de l'autre cote du cadre de porte, puis elle revint se cacher derrière sa mère.

Une femme. Une jeune femme. C’est ce qui se tenait la...Cheshire jeta un autres coup d’œil. Uhmmm, elle n'avait pas l'air trop menaçante, par contre ses instincts lui conseillait de prendre toute les précaution possible, les hommes en blancs étaient futés...Cheshire décida donc de rester la ou elle était, bien qu'elle tira légèrement sur la jupe de sa mère, pour ne serait-ce que pour l'avertir qu'elle était la. A cette distance, Cheshire pourrait intervenir si la situation tournait au vinaigre.

*Cheshire protéger maman, Cheshire plus fortes qu'hommes en blanc maintenant...Cheshire pas eut pique pique qui fait Cheshire faible. Cheshire brule-brule méchants...Si femme méchante, si femme vouloir faire mal a maman...brulera...oui...brulera...*

Cette ligne de pensée un tant soi peu meurtrière continua alors que Cheshire écouta attentivement la conversation entre sa mère et la femme. Elle déterminera alors si la femme vivrait ou pas...

~ Il est 7 heures 38 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Mer 17 Nov - 20:05

Alors que je m’arrêtais de frapper contre la porte se situant devant moi, j’entendis comme un cri. Que se passait-il ? Quelqu’un venait de se faire mal ? Ou bien… Peut-être qu’après tout c’était moi qui avais surprise cette personne ? Enfin bon, peu m’importait la raison pour laquelle cette femme (car oui, je trouvais que cette voix appartenait à une femme) avait lâché un cri.

Tout à coup, on ouvrit la porte si violemment, que l’air produit par ce mouvement me souleva les cheveux. Devant moi se tenait une jeune femme blonde. Ses habits m’étaient totalement étrangers, ainsi que les… choses qui occupaient la pièce où elle se tenait. Bon sang, mais où étais-je ? Elle s’excusa de m’avoir surpris, et elle me demanda en quoi elle pourrait m’être utile. Son accent avait quelque chose de bizarre. Entre toutes les personnes que j’avais rencontrées dans mes voyages, jamais je n’avais entendu quelqu’un parler avec cet accent. Enfin bref…

J’étais sur le point de répondre à la jeune femme, lorsque je crus distinguer une petite tête se pencher derrière la femme. Je clignais plusieurs fois des yeux pour m’assurer que je n’avais pas rêvé, et je vis une deuxième fois cette tête se pencher. On aurait dit que la personne à qui appartenait cette tête se cacher derrière la jeune femme. Se cacher de qui ? De moi ? Pourquoi ? Arf, la personne avait peut-être eut peur de mes coups violents contre la porte… Enfin bon, je me décidai enfin à répondre à la jeune femme :

- Euh… Je…

Le propre son de ma voix m’effraya. Il était altéré… Que ce passait-il donc ? L’air que j’avalai avait quelque chose de malsain, de sale. Il n’avait rien à voir à l’air que je respirais il y avait de cela quelques heures chez la guérisseuse elfe. Je regardais furtivement autour de moi pour voir s’il n’y avait pas quelque substance bizarre qui pourrait expliquer le pourquoi du fond malsain de cet air que je respirai, mais il n’y avait rien de suspect… Je repris finalement la parole, essayant de ne pas faire attention à mon changement de voix, à l’air malsain, et à toutes les autres choses étranges qu’il était arrivé, notamment, la disparition de toutes mes parties animales…

- Je… C'est-à-dire que… J’ai senti du feu, et je pensai que je pouvais me mettre à l’abri de ce feu chez vous…

Je ne savais pas si la femme allait croire ce que je lui disais, mais peu importait. Puis, soudain je demandai :

- Dites-moi… Où est-ce que je suis ?

Peut-être que ma question allait sembler stupide pour la femme, mais il fallait absolument que je sache où je me trouvais, car sans repère, je me sentais perdue, totalement perdue… Ainsi, j'attendais sa réponse avec plus d'impatience que je n'en avais jamais eu.

~ Il est 7 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Jeu 9 Déc - 22:12

Tous n'avaient pas eu la chance de rester sur Astrune suite au phénomène temporel... À savoir que Thalierya venait d'atterrir dans un monde totalement différent de celui qu'elle connaissait, là où l'air pestilentiel l'écoeurait à chaque inspiration. Pourtant, malgré sa délocalisation et la perte de tous ses repères, l'Hybride devenue Humaine se devait de prendre sur elle... Car dans un lieu comme celui-ci, qui savait ce qu'il pouvait lui arriver ? Ainsi donc, la jeune femme préférera progresser plutôt que de se lamenter sur son sort... Une bravoure qui lui permettra de faire la connaissance d'Elise et de Cheshire. Deux personnes à l'allure singulière, mais apparemment très gentilles... Cependant, Thalierya voulait savoir où elle était, alors que physiquement elle ressemblait à toutes les femmes de ce monde... Néanmoins, Elise ne fit rien pour la mettre mal à l'aise, ce fut pour cela qu'elle lui répondit simplement "Nous sommes à Liberty-city mademoiselle."

Malgré le fait qu'elle demeurait sans voix, Thalierya fut invitée à entrer et à se ressaisir le temps que Elise finisse de préparer les valises. Seule avec Cheshire, la jeune Humaine ne savait plus où poser les yeux, tandis que de son côté, l'enfant n'avait aucun mal à l'examiner sous toutes ses coutures ! Malheureusement, le calme fut de courte durée, car soudainement, un avion à réaction frôla le toit du building où l'ancienne Hybride se trouvait ! À cela, Le raffut qui s'en suivit ne put que faire sursauter cette dernière comme jamais auparavant ! Cherchant alors des yeux la provenance de ce bruit, Thalierya finira par se rapprocher des vitres qui servaient de frontière entre l'extérieur et l'intérieur... Et là, ce fut la stupeur ! Déjà, l'altitude ne la laissait pas indifférente, mais le pire résidait dans le fait que tout ce qui se trouvait par delà ces fenêtres, lui était totalement inconnu... Des caisses métalliques qui sillonnaient des chemins gris décorés par diverses lignes blanches, des bâtiments à perte de vue, un long fleuve empli de déchets en tout genre... Il y avait trop de choses à voir, mais rien de regardable !

Après de telles visions, la crise d'angoisse était la seule action possible... Hélas, Thalierya n'en aura guère le temps, car voila qu'en une demie seconde, l'Hybride qu'elle fut fit son retour ! Sa queue, ses pattes inférieures ainsi que d'autres parties de son anatomie venait de lui être restitués... Et ce, sous les yeux de Cheshire ! Seuls ses vêtements n'avaient pas suivi le mouvement de la métamorphose... Néanmoins, un problème persistait, à savoir que Thalierya n'était toujours pas sur Astrune, mais à Liberty-city, et sous sa forme d'Hybride ! Qu'allait-il se passer après ça ?


[Annonce : Thalierya, tu as la possibilité de remettre ton ancien avatar, ou bien de conserver celui-ci. Ca ne dérange pas, car physiquement il n'y a guère de changements Exclamation]

~ Il est 8 heures 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Sam 18 Déc - 18:49

Quand Élise laissa la jeune femme rentrer, Cheshire bougea pour allez se placer sur le cote. Elle garda ses yeux sur la femme quand celle-ci entra dans la pièce, observant chacun de ses mouvements. Elle tourna la tête qu'une seule fois, et cela était pour suivre sa mère jusqu'à ce qu'elle ait quitter la pièce. Cheshire reporta alors son regard sur la jeune femme et ne la quitta plus des yeux. La jeune femme sembla perplexe avec son entourage, mais Cheshire n'y vit rien d'anormale, ayant jamais vécus en milieu civil.

Puis vint la transformation...

Étant un être motiver par ses instincts ainsi qu'une logique arbitraire, Cheshire eut premièrement placer Thelierya sur sa très-longue liste de Menace-Possible. Par contre, une fois Élise partie, et que la jeune femme eut finit de se transformer, la logique de Cheshire procéda comme suit: Menace-Possible a changer...Menace-Possible pas comme Maman et autre Menace-Possible...Menace-Possible comme Cheshire, différente...Pourquoi Menace-Possible pas changer quand maman la? Menace-Possible changer quand seule avec Cheshire...Homme en Blancs cherchent pour Cheshire...Menace-Possible changer quand seule avec Cheshire...Menace-Possible allier Homme en blanc...Menace-Possible venir chercher Cheshire...Menace-Possible est A-Éliminer.

La chaleur ambiant commença alors a monter en flèche, alors que le regard que Cheshire gardait sur Thalierya devint cruelle et meurtrier.

-Cheshire ne retournera jamais la-bas, Cheshire libre! Cheshire avoir Maman! Toute Menace doit mourir! Toi mourir! Toi Bruler!


L'air dans un zone d'un metre autour de Cheshire s'embrasa et la jeune pyromane dirigea tout ces flammes vers Thalierya. Cheshire commença alors a reculez, en cas que son attaque préliminaire ne soit pas suffisant pour tuer Jambe-Poilu. Elle évoqua alors une dizaine de boule de feu d'une trentaine de centimètre de diamètre, qu'elle commença alors a comprimez, jusqu'à ce qu'elle soit de 5 centimètre de diamètre, creeant ainsi de boules explosives...

~ Il est 8 heures 01 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Ven 28 Jan - 20:01

"Nous sommes à Liberty-city mademoiselle" résonnait dans ma tête après que la jeune femme m'ait dit ces mots. C'était quoi ça "Liberty-city"? Une ville ? Je trouvais cela on ne peut plus étrange comme nom pour une ville, mais après tout... J'étais dans un lieu totalement inconnu, avec des personnes aux vêtements étranges, à l'accent bizarre aussi, alors c'était sans doute normal que je trouve que "Liberty-city" soit un nom curieux.

Je voulus remercier la jeune femme de m'avoir répondu, mais elle m'invita à rentrer chez elle, et je murmurai un vague "Merci". Je fis quelques pas dans cet endroit pour le moins curieux. La majorité des... objets qui se trouvaient ici m'étaient totalement inconnus. Bien sûr, ce qui était du style table, chaises et autres, je savais de quoi il s'agissait. Mais même les quelques objets que je reconnaissais avaient néanmoins un aspect légèrement différent de ceux que j'avais déjà vu auparavant. Les matériaux dans lesquels ils étaient faits m'étaient tout aussi inconnus.

Je ne sais comment, mais je sentais que l'on m'observait. J'étais sur le poins de me retourner pour voir qui me regardait, lorsqu'un énorme bruit envahi la pièce. Ce fut tellement fort, désagréable à entendre, et soudain, que je sursautai comme jamais auparavant. C'était quoi ce bruit? Et d'où cela pouvait-il provenir? Je regardais tout autour de moi, pour finir par me rapprocher des vitres, qui faisaient frontière entre intérieur et extérieur.

A la vue de ce qu'il y avait dehors, je fus stupéfaite ! Déjà, l'altitude à laquelle je me trouvais m'angoissait. J'étais bien trop haut à mon goût... Devant moi se dressait un immense bâtiment gris avec des vitres semblables à celle derrière laquelle je me tenais. D'autres bâtiment du même style s'étendaient à perte de vue.

Mon regard se posa ensuite vers ce qui se passait en bas. Et quel spectacle qui s'offrait à mes yeux ! Des sortes de caisses métalliques de couleurs différentes sillonnaient des grands et longs chemins gris décorés de lignes blanches en tout genre. De chaque coté de ces chemins gris, on aurait dit une fourmilière, tellement il y avait de personnes qui marchaient, couraient...

Je détachais mes yeux de ce vide qui m'attirait. Bien mauvaise idée... J'aurais mieux fait de continuer à regarder en bas, car la chose sur laquelle mon regard tomba me pétrifia d'horreur. Au milieu de tous ces hauts bâtiments, l'on pouvait voir un long fleuve empli de déchets de toutes sortes. Ces personnes n'avaient-elles donc aucune considération pour la nature, pour qu'elles la salissent autant? D'ailleurs, en parlant de nature, je n'en voyais pas... Quoi ? Il allait falloir que je vive dans un lieu pareil, entourée de choses toutes plus étranges les unes que les autres, et sans un seul coin de nature ?

Une grosse vague de panique et d'angoisse me submergea. Mais... J'étais sur le point d'angoisser totalement, lorsque je me sentis différente... Mon ouïe fut accrue, me permettant d'entendre légèrement ce qui pouvait se passer en bas, et tous mes sens furent à leur tour développés, comme lorsque j'étais encore hybride. Puis, une grande douleur me prit aux bas des jambes. Mon premier réflexe fut d'ôter mes chaussures. Quelle ne fut ma surprise, mais aussi ma joie de revoir mes pattes de louve ! Je me passais alors la main sur le coccyx, pour constater que ma queue m'avait été également restituée.

J'étais sur le point d'éclater en sanglots, tellement j'étais heureuse d'être redevenue moi-même, une hybride, quand mon regard croisa celui de la jeune fille que j'avais cru voir tout à l'heure. Ainsi, j'avais bien vu. Le regard de cette fille avait quelque chose de très inquiétant, angoissant... L'atmosphère était très tendue, pendant les quelques secondes de silence qui s'écoulèrent. Et tout à coup, alors que la chaleur ambiante commençait à augmenter de façon anormale, la fille me porta un regard cruel et meurtrier...

Les mots qu'elle prononça me glacèrent le sang, malgré la chaleur ambiante. Soudain, l'air dans un périmètre d'un mètre autour de la jeune fille s'embrasa, ce qui me fit reculer de plusieurs mètres, de peur et d'effroi. Comment une jeune fille comme elle était capable de produire de telles flammes, du moins, si c'était bien elle qui les produisait ? Heureusement, la fille recula quelque peu, je ne sais pourquoi... Et puis, une dizaine de boules de feu assez larges apparurent aux côtés de la fille, pour ensuite se comprimer jusqu'à ce qu'elles deviennent assez petites.

Je e savais pas ce qui passait dans l'esprit de la fille, mais si elle avait voulu m'effrayer, c'était bien réussi ! Je crois bien que jamais de ma vie je n'avais eu aussi peur. Qu'avais-je donc fait à cette fille pour qu'elle veuille ma mort ? Mais moi, je ne voulais pas mourir... Du moins, pas ici. Si mon heure était arrivée, j'aurais préféré que cela se passe dans la forêt que je chérissais tant, mais surtout pas ici !

Plus les secondes passaient, plus je paniquais. Je ne savais pas quoi faire. Je ne pouvais pas m'enfuir, sous risque de mourir à coup sûr. Seulement, si je restais et que je ne faisais rien, je mourais aussi... Peut-être que si j'arrivais à convaincre cette fille que je n'étais pas une menace pour elle, alors peut-être que j'arriverais à avoir la vie sauve. Seulement, il ne fallait pas que je me trompe dans l'emploi de mes mots, car la fille avait l'air d'avoir un vocabulaire assez réduit... Ainsi, je me lançai :

-Ecoute Cheshire... C'est bien comme ça que tu t'appelles... Non?

Je n'attendais pas spécialement de réponse, et ainsi, je continuais.

-Je ne sais pas ce que tu penses, mais je ne suis pas une menace... Je ne te veux aucun mal, crois-moi, je t'en prie... Je ne sais pas de ce que tu parles en disant "Cheschire ne retournera jamais là-bas", mais sache que jamais je ne voudrais t'emmener dans un lieu où tu ne souhaites pas te rendre. Et puis, je serais bien incapable de t'emmener quelque part, ce je ne sais même pas où je suis moi-même, je me perdrais à coup sûr... Je... Tu dois me croire, je t'en supplie !

Je ne savais pas comment Cheshire allait réagir après cela. J'espérais seulement qu'elle allait me croire, et qu'elle allait éteindre ce feu qui l'entourait. Même si elle ne le faisait pas, on ne pourra pas dire que je n'avais pas essayer de la convaincre que je ne lui voulais aucun mal.

~ Il est 8 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Mar 8 Fév - 18:00


Vite, il fallait faire vite ! Car la compagnie de taxi pour laquelle Elise travaillait encore la veille, n'allait plus tarder à venir, afin de récupérer la voiture qu'elle fut forcée d'emprunter après avoir accidenté Cheshire... Or, si elle voulait emmener la fillette jusque dans le village de son enfance, il lui fallait impérativement ce véhicule. La jeune femme n'était pas du tout habituée à ce genre de situation catastrophe, cela pouvait aisément se lire sur son visage paniqué. Prise de court, Elise en oublia même l'inconnue qu'elle avait invité à entrer, et qui à présent, se retrouvait seule avec Cheshire... Ce fut d'ailleurs à l'entente de la petite voix menaçante de cette dernière, que la jeune femme comprit son erreur ! Quelle idiote ! Comment avait-elle pu la laisser sans surveillance ?!

- Oohh... mercredi !! S'exclama t-elle en se ruant jusqu'à la porte de sa chambre.

Comme elle le suspectait, Cheshire était déjà en train de se jouer des flammes avec pour seul but, s'en prendre à l'étrangère ! À cette image, Elise ne fut ni une ni deux... S'en retournant auprès de son lit, la maman en herbe attrapa le vase en cuivre qui trônait sur sa table de nuit, puis d'un simple geste, en retira les Lys qu'il contenait ! À la suite de quoi, sans perdre une seconde plus, la jeune femme accourut jusque dans la salle de séjour, afin d'asperger Cheshire avec l'eau que renfermait le récipient... Par cette action, une masse liquide s'abattit sur l'enfant, la frappant principalement dans sa chevelure ainsi que sur la partie droite de son visage !

- Arrête Cheshire ! S'écria t-elle en laissant tomber son vase qui rebondit bruyamment contre le sol carrelé. Je t'ai déjà expliqué que je ne voulais plus que tu fasses ça ! Puis regarde cette jeune femme ! Tu crois vraiment qu'elle te veut du mal ? Mais franchem... heuu...

Malgré la grande robe que l'inconnue portait, Elise put voir non pas un pied, mais une patte de loup dépasser de celle-ci ! Mais c'était quoi cette embrouille ?! Une autre de ces évadées du centre responsable de la maltraitance sur Cheshire ? Hélas, la jeune femme était beaucoup trop rationnelle pour se dire : "Je suis dans le coma, rien de tout ceci n'est réel !". Le mieux était peut-être de lui demander qui elle était, et ce qu'elle faisait ici, mais une soudaine appréhension l'incita à conserver le silence... De toute façon, il fallait qu'elle se mette en route, Cheshire était sans doute rechercher, quant à elle, de lourds ennuis lui pendaient au nez à cause de cet accident...

- Je ne sais pas qui vous êtes mademoiselle... mais je pense qu'il vaudrait mieux vous en aller. Reprit-elle sans chercher à la chasser. Nous allons partir, alors je vous conseil d'aller vous renseigner à la mairie, ou bien à l'office du tourisme. Termina t-elle en faisant un rapide aller-retour entre sa chambre et sa vis-à-vis, valise à la main. Je peux néanmoins vous y conduire si vous le voulez, mais c'est là tout ce que je pourrai faire...

Elise se trouvait bête... Elle n'était pas contre d'aider les personnes dans le besoin, mais son manque d'assurance la gênait sur de nombreux points, comme par exemple demander à cette jeune femme ce qu'il lui arrivait, ainsi que toutes autres questions susceptible de la renseigner sur ses réelles intentions.

- Tout va bien Cheshire... Reprit-elle en se tournant face à l'enfant. Personne ne te fera de mal ! Je veille sur toi, tu me crois j'espère ? Lui expliqua t-elle tout en lui essuyant sa joue à l'aide de sa manche. Tu es prête pour le grand départ ?

Elle ne l'affichait pas, mais au fond d'elle même, Elise paniquait sur ce qu'il pourrait advenir... Et si elle se trompait ? Peut-être que cette femme leur voulait du mal, peut-être que toute une armée les attendait dehors... Bref, voila que toutes les craintes de Cheshire étaient en train de lui embrouiller les sens. Oui, elle était surpassée...

~ Il est 8 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Lun 28 Fév - 9:46

Cheshire était sur le point de balancer toutes ses boules de feu vers la femme au patte velue quand celle-ci la surpris en commençant a lui parler, quoi que frénétiquement. Généralement, quand elle faisait brule-brule, soit on l'attaquait, soit on fuyait. Curieuse, Cheshire se retint d'attaquer, ne serait-ce que pour essayer de comprendre ce pourquoi Thalierya réagissait de cette façon, donnant ainsi le temps a Élise pour intervenir. Cheshire se retrouva donc couverte d'eau. Cheshire relâcha un cri de surprise et tomba sur son postérieure, relâchant par le même moment son emprises sur les boules de feux, qui se dissipèrent.

Cheshire écouta sa mère qui la réprimanda. Elle voulu protester, mais ne savait guère quoi dire. Mais après un court moment, sa mère constata le changement de la jeune femme. Malheureusement, Élise n;eut pas la réaction que Cheshire s'attendait, soit lui ordonner d'en finir avec la femme. Ne voulant pas être chicaner a nouveaux, Cheshire ne fit rien pendant qu’Élise parlait a la femme et se promenait dans l’appartement. Par contre, elle sourit quand sa mère s’adressa a elle de nouveau, cette fois avec un ton calme et chaleureux. Elle frotta sa joue contre le paume de la main de sa mère et répondit avec enthousiasme quand cette dernière lui demanda si elle était prête a partir, ainsi qu'essaya de répondre a la question précédente, bien qu'elle ne la comprit pas vraiment.

-Cheshire toujours croire maman! Cheshire prête! Partir! partir! Loin des hommes en blanc!

Cheshire sauta alors au cou de sa mère et mit sa tête sur son épaule. Elle prit aussi l’opportunité pour adresser un regard plein de mépris a Thalierya. Sa mère l'avait chicaner, et c’était de sa faute. Elle allait le payait tôt ou tard...

~ Il est 8 heures 06 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Lun 21 Mar - 18:03

Je m'attendais à tout moment à me recevoir en pleine figure l'une des boules de feu que Cheshire avait autour d'elle. Heureusement pour moi, la femme chez qui je me trouvais vint à mon secours, en venant une première fois dans la salle où j'étais pour ensuite sortir et revenir avec un pot dont elle lança le contenu sur Cheshire. Cette action eut pour effet immédiat d'éteindre les petites boules de feu et Cheshire tomba au sol. Je soupirai de soulagement de savoir que j'étais plus en danger. Je voulus remercier la jeune femme, mais lorsque je l'entendis commencer à rouspéter Cheshire, je préférai me taire.

Aux dires de la femme, mon hypothèse s'était avérée exacte. C'était bien la jeune fille qui était responsable de ces flammes. Lorsqu'elle parla de moi et qu'elle me regarda, je sentis bien que la jeune femme fut stupéfaite de mon apparence, d'où le fait qu'elle n'aie pas terminé sa phrase. Mes parties "louves" avaient du la surprendre. Sans doute n'avait-elle jamais croisé d'hybride avant moi. J'hésitai à lui dire ce que j'étais, et c'est là qu'elle me dit qu'il vaudrait mieux pour moi de m'en aller. M'en aller? Mais pour aller où? J'étais perdue ici. Je voulus lui dire, mais elle me dit que je devrais aller à la mairie ou à l'office de tourisme. C'était quoi ça la mairie et... l'office de tourisme? Peut-être des lieux pour aider les gens qui étaient perdus comme moi...

Je vis ensuite la femme s'en aller de nouveau pour revenir encore une fois, avec une sorte de très gros sac à la main. Elle me proposa de m'emmener dans les deux lieux qu'elle avait mentionné un peu avant. Moi, je n'étais pas trop contre le fait qu'elle m'y emmène, encore fallait-il que je sache de quoi il s'agissait ces deux endroits.

Pour le moment, je ne savais pas trop quoi faire. Mon instinct me disait de suivre la jeune femme, mais cette dernière avait plutôt l'air de vouloir que je m'en aille... J'étais un peu comme perdue dans mes pensées. La voix de la femme m'en extirpa en rassurant Cheshire et en lui demandant si elle était prête pour le grand départ. Le grand départ ? Les deux femmes allaient donc partir pour un long voyage ? Mais si elles partaient, moi, où irais-je ? A la mairie ou à l'office de tourisme ? Ce la ne me disait rien d'y aller...

Cheshire répondit à la jeune femme en lui sautant au cou. Après, elle m'adressa un regard plein de mépris. Je répondis à ce regard en levant la tête fièrement. Je me fichais que la fille me méprise ou non. Pour le moment, tout ce qui m'importait, c'était de retourner d'où je venais. Je profitais d'un instant de silence pour prendre la parole :

- Je... Je voudrais d'abord vous remercier pour ce que vous avez fait tout à l'heure. Ensuite, j'irais volontiers aux deux endroits dont vous avez parlé tout à l'heure, la mairie et l'office de tourisme, même si je ne sais pas ce que c'est. Seulement, voyez-vous, pour le moment, je n'ai rencontré que peu de personnes, et dans plusieurs des cas, j'ai eu des problèmes avec ses personnes, du fait que je sois une hybride. Alors, je pense que cela risque d'être la même chose si je vais aux deux endroits dont vous avez fait mention auparavant.

Je marquais un temps d'arrêt pour reprendre :

- De plus, mon instinct me dit de ne pas me rendre dans ses deux lieux, mais plutôt de vous suivre. Ainsi, j'aimerais que vous m'autorisiez à vous suivre. Je pourrais comprendre que vous n'acceptiez pas, du fait des soucis que ceci pourrait vous occasionner, seulement, comprenez moi. Je viens de débarquer dans un lieu que je ne connais pas, vous êtes les deux seules personnes que je connaisse, je déteste la foule, et vous me demandais d'aller je ne sais où toute seule... C'est quasiment mission impossible pour moi...

Je me tus quelques instants afin de laisser à la femme le temps de réfléchir. Comme pour m'assurer qu'elle accepte que je l'accompagne, j'ajoutai :

- Je vous promets de faire tout ce que vous auriez à me demander de faire, et je me ferais la plus petite et discrète possible, mais s'il-vous-plait, emmenez-moi loin de cet endroit que je ne connais pas, mais que je déteste déjà...

Je finissais ma phrase sur ces quelques mots, et j'espérais de tout mon cœur que la femme accède à ma requête, sinon... Je ne sais vraiment pas ce que j'allais pouvoir faire dans cette ville...

~ Il est 8 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Ven 22 Avr - 15:53


La pauvre Elise avait de quoi se sentir désarçonnée de sa routine... À savoir que depuis qu'elle avait accidenté Cheshire, elle n'avait plus la main mise sur les évènements, eux qui ne cessaient de s'imbriquer heure après heure. Mais quelque part au fond d'elle même, une certaine excitation naquit. Pourtant elle n'avait plus de travail, sans omettre qu'une enfant poursuivit par des hommes en blanc se trouvait chez elle, et comme si ça ne suffisait pas, une femme pour le moins étrange vint s'ajouter à se désordre naissant... Comment une personne censée réagirait-elle face à tout ça ? Elise avait une réponse toute simple, car désormais elle était comme elles ! En dehors de la société. Il ne restait donc plus qu'à tracer la route !

-*Nous sommes toutes victimes à ce que je vois...* Songea t-elle alors que Cheshire l'étreignait.

Elise était une persécutée, Cheshire un objet, ou plus exactement une arme, et enfin cette femme, une bête de foire ! Elles avaient donc toutes un point commun, des exclues de la société. Elise ne pouvait se voiler davantage la face... Mais que devait-elle faire ? Car ce n'était en aucun cas une meneuse... Pourtant, deux personnes dépendaient d'elle à présent. Alors même si elle était forcée, elle avait une responsabilité.

- Tout va bien Cheshire... Dit-elle doucement en lui tapotant le dos du bout des doigts.

Dans le même temps, la jeune femme lui avait fait part de son désir et de ses craintes. À l'entendre, Elise eut presque la larme à l'oeil, de plus il n'y avait pas besoin d'être un génie pour se douter qu'elle n'était pas du coin, surtout en ayant des pattes de loup à la place des pieds... Se relevant alors tout en se défaisant lentement des bras de Cheshire, Elise plongea son regard dans celui de... "L'Hybride" comme elle aimait à le dire...

- Je... pense comprendre... Répondit-elle avec hésitation. Mais si vous venez avec nous, savez-vous au moins où aller ? Car je ne vous cache pas que nous sommes déjà dans les ennuis...

Bien qu'elle ne connaissait pas son prénom, Elise ne chercha pas à la savoir, et pour cause, l'heure n'était pas aux questions, mais aux actes. D'ailleurs en parlant d'ennuis, un soudain tambourinage dans sa porte la fit sursauter, et non sans un petit cri pour l'agrémenter ! Voilà un ramdam qui n'allait pas plaire à Cheshire, car les coups n'étaient pas porté avec doigté, mais plutôt avec le marteau de poing !

- OUVREZ CETTE PORTE ! (BOUM BOUM BOUM) S'écria une voix masculine quelque peu menaçante.

- Mais qui êtes vous, et que voulez-vous ! Rétorqua Elise de son timbre habituel.

- JE VOUS LAISSE DIX SECONDES POUR OUVRIR ET COOPÉRER, SANS QUOI NOUS AURONS RECOURS À LA FORCE, ET JE DOUTE QUE ÇA VOUS PLAISE ! OUVREZ ! Insista l'homme en redoublant les coups de poing dans la porte.


Pour une fois, Elise se refusa d'obéir, et ce, malgré la terreur qui inondait son coeur ! Hélas, elle était à cent lieux de se douter qu'il s'agissait là de forces armées. Une escouade de quatre soldats étaient campée devant sa porte, et dans quelques secondes, ils allaient l'enfoncer. L'instinct d'Elise lui disait que Cheshire était en danger, et voir même la jeune femme aux pattes de loup... Sans aucun moyen de défense, cette dernière ne vit qu'une solution.

- Cheshire... Dit-elle afin d'attirer son attention malgré le boucan. Maman veut que tu fasses du feu !

C'était à contre coeur, mais elle savait que si les tyrans les emmenaient, tout serait terminé pour elles ! Là, il était uniquement question de survie... il ne fallait donc reculer devant rien, y compris d'ôter la vie à autrui. Tout reposait sur Cheshire à présent...

~ Il est 8 heures 11 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Sam 23 Avr - 3:27

Cheshire resta un peu couper du monde, se contentant de rester blottit contre sa mère. Du moins, jusqu’à ce que quelqu'un commence a crier de façon bien méchante de l'autre cote de la porte. Cheshire fit un petit sursaut et lança des regards partout, essayant de comprendre. Elle constata immédiatement que sa mère était toujours saine et sauve, c’était l'important. La même chose pour l'autre femme bizarre aussi, mais ça, au yeux de Cheshire, n’était pas un plus, mais également pas un moins, d’après ce qu'avait dit sa mère. C’était une alliée...pour le moment. Elle se retourna donc, tant bien que mal, dans les bras de sa mère pour voire la porte. Elle ne reconnaissait pas la voix, mais elle savait bien le ton. Les hommes amis aux hommes en blanc l'utilisait souvent, pour essayer de l'effrayait, la faire obéir...

*Brule-brule*

*Non, maman veux pas*

*Brule-Brule! Brule-Brule!*

*Mais maman veux pas que Cheshire brule!*

*BRULE-BRULE!*

*Mais...*

Sa pensée fut couper quand sa mère lui dit de faire exactement cela, bruler...Le visage de Cheshire portant une expression d’incompréhension, suivit de surprise, ensuite d’émerveillement. Elle bondit des bras de sa mère, un sourire aussi enfantin que meurtrier sur les lèvres, conjurant une de ses boules explosive avant même de toucher le sol et la lança vers la porte. L'impact se fut, et la porte vola en éclat, ainsi que son cadre et un peu du mur environnant, accompagner du rugissement du feu, et des cris de panic. Elle imposa au feu et a l'explosion de rester de l'autre cote de l'ouverture nouvellement créer, puis comprima a nouveau le feu, faisant une nouvelle boule de feu, plus grosse que la première, qu'elle projeta contre le mur opposer du corridor. Une nouvelle explosion se fit, bien qu'elle aussi resta confiner au corridor et a tout ce qui ne faisait pas partie de l’appartement de sa mère. Cheshire, devant ce glorieux spectacle, sautilla de joie, applaudissant. Le rire de l'enfant, d'une gaieté sans égale, remplit la salle. Cela faisait tellement de bien de bruler avec la pleine autorisation de sa mère. Son âme chantait en elle, et une myriade de flammèches apparurent et dansèrent autour d'elle, annonçant sa joie et son bonheur. Puis, après quelques instants, les petites flammes se calmèrent et Cheshire fit un 180 dégrées et étreignit sa mère autour de la taille. Les flammes se mirent a tourner lentement autour d'eux deux, et la jeune pyromane leva la tête pour regarder Élise droit dans les yeux, lui faisant son plus magnifique sourire. Dans son regard, la ou il n'y avait que des braises auparavant, était un feu qui ne saurait se laissé confiner de sitôt.

-Cheshire a bruler les méchants! Cheshire bonne fille! Vrai maman?


~ Il est 8 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Lun 25 Avr - 16:20

Je me tortillais les doigts en attendant la réponse de la jeune femme, espérant qu'elle serait positive. J'observai la femme se relever en se défaisant de l'étreinte de Cheshire, puis elle m'adressa la parole, comme avec hésitation. Elle comprenait ce que je venais de lui dire, et elle acceptait que je vienne avec elles à condition que je sache où aller. C'était une bonne question... Où voudrais-je aller ? C'était sûr, loin, très loin de ce lieu irrespectueux de la nature, mais après, où ? Je n'en savais rien... Rentrer chez moi ? Je n'avais aucun lieu à moi, j'avais depuis très longtemps quitter le lieu qui autrefois était chez moi, et j'étais depuis une nomade, sans point d'attache ou endroit où aller. Le seul lieu où je voulais me rendre était celui où se trouvait Einrisch pour enfin pouvoir me venger et le faire souffrir, seulement, je ne savait pas où il était...

J'étais en pleine réflexion, lorsqu'un grand bruit me fit sursauta et me sortit de mes pensées. Je reculai de deux pas et portai immédiatement ma main à ma ceinture, comme pour prendre ma dague. Mon instinct me disait que les personnes qui venaient de tambouriner à la porte n'était pas amicale. Je posai ma main droite à la hanche, et remarquai que ma dague ne s'y trouvait plus. Où était-elle passée ? Puis je me dis que ça avait dû être l'elfe guérisseuse qui me l'avait ôté avant de me soigner. Zut... C'était embêtant de ne plus l'avoir. Comment allais-je faire pour me défendre sans arme ? Je pouvais bien me transformer en louve, mais déjà que les deux femmes avaient été étonnées en me voyant avec mes pattes de louve, qu'allaient-elles dire si elles me voyaient me transformer en louve ? Mieux valait ne rien faire pour le moment.

Après d'imposants martellements vint des ordres comme quoi il fallait ouvrir la porte, et ce immédiatement, sinon ils auraient recours à la force... La voix qui venait de dire ça n'avait pas du l'air agréable, mais plutôt menaçant... Qu'allions nous faire ? Je posais donc la question à la jeune femme :

- Mademoiselle, que faisons-nous ?

Elle ne sembla pas porter attention à ce que je venais de lui dire, car elle ordonna à Cheshire de faire du feu. Suite à cet ordre, j'observai la jeune fille, et je vis l'expression de son visage passer de l'incompréhension, à la surprise puis à une sorte d'émerveillement. Cela avait l'air de lui faire grandement plaisir de faire du feu. Je l'observai ensuite lancer plusieurs boules de feu vers la provenance de la voix. Je me couvris alors le visage des mains pour ne être blessée, mais, à ma grande surprise, le feu resta à l'extérieur de la pièce, sans doute un coup de Cheshire. Les pouvoirs de cette fille étaient incroyables ! A la fois puissants mais aussi effrayants !

Devant ce "spectacle", Cheshire avait l'air de grandement s'amuser, car je la vis sautiller, applaudir et même rire. Plusieurs petites flammèches se créèrent et dansèrent autour de la fille, ayant l'air de manifester la joie de Cheshire. Puis, les flammèches s'éteignirent, Cheshire vint étreindre la jeune femme et les flammèches réapparurent. Et, la fille en levant la tête déclara qu'elle avait brûlé les "méchants" et demanda si elle était vraiment une bonne fille. Cela avait l'air d'avoir été un jeu pour elle d'avoir brûlé ces hommes...

Nous étions désormais débarrassées de la menace, nous allions donc pouvoir y aller. Seulement, quelque chose me disait que les ennuis venaient juste de commencer. Pourquoi ? Je ne savais pas... Je m'avançai alors vers la femme, tout en prenant soin d'éviter de regarder vers les dégâts que venait de faire Cheshire, et je dis :

- Mademoiselle, je pense qu'il vaudrait mieux partir au plus vite, si nous ne souhaitons pas avoir d'autres ennuis du même genre, si vous voyez ce que je veux dire.

Je ne voulais pas du tout la presser, surtout qu'elle pouvait d'un moment à l'autre revenir sur sa décision quant à m'accepter à leurs côtés ou non, mais bon, je ne me sentais vraiment pas en sécurité. Déjà qu'avant, je ne m'y sentais pas vraiment, mais alors, depuis que je m'étais rendu compte que je n'avais aucun moyen pour me défendre et depuis que les hommes avaient tambouriné à la porte, c'était encore pire...

Je m'approchai de la porte d'entrée, en prenant bien soin de tourner dos au couloir, histoire de bien insister auprès de la femme pour se dépêcher à partir. Je ne voulais pas partir devant toute seule, de peur qu'une fois loin devant elles, les deux allaient m'abandonner, et que je me retrouverais seule dans cette ville. Je ne partirais qu'une fois qu'elles seraient passées devant moi, alors j'attendais qu'elles se mettent en route pour les suivre.

~ Il est 8 heures 12 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 724
MessageSujet: Re: Studio de Elise   Ven 6 Mai - 13:29


Halala... si un jour on lui avait dit qu'elle demanderait à une gamine de mettre le feu à quatre soldats, jamais Elise n'aurait cru cela possible, et pourtant... C'est alors que sous l'emprise de l'excitation, Cheshire fit voler la porte de son studio en éclat ! La détonation fut assourdissante, et les flammes éblouissantes ! Les hommes d'armes n'avaient pas l'ombre d'une chance, et pour cause ; l'air autour d'eux s'embrasa littéralement ! Des cris et des plaintes s'en suivirent, mais malgré son coeur qui cognait avec force contre sa poitrine, jamais Elise n'aurait intimé à Cheshire d'arrêter, leur souffrance étant déjà trop grande, et leurs brûlures trop graves, il était préférable selon elle qu'ils meurent plutôt que d'agoniser davantage... Toutefois, après une telle démonstration, la jeune femme n'était pas prête de lui dire de recommencer, oh ça non alors !

- Mon Dieu... Souffla t-elle, visiblement consterner par la situation. Ca suffit Cheshire ! Arrête !

Les proportions la dépassaient largement, et ça pouvait se comprendre... L'enfant quant à elle ne cachait pas sa fierté, elle était heureuse d'avoir recours à ce "don". Ignorait-elle que tout ceci était mal ? Peu importait ! Elise n'avait pas le temps de lui expliquer quoi ce soit à ce propos, il fallait partir le plus vite possible.

- Oui... tu es bonne fille, mais écoute bien ce que dit maman, d'accord ? Par cette phrase, Elise voulait s'assurer de garder Cheshire sous contrôle, sinon quoi c'était la fournaise assurée. Et oui... vous avez raison mademoiselle, il ne vaut mieux pas traîner dans le coin...

D'autres soldats risquaient à tout moment de faire irruption, car pour venir à quatre devant sa porte, la situation devait être des plus urgentes de leur côté ! Peut-être que des témoins de l'accidents avaient donné suffisamment de détails afin de permettre aux scientifiques de retrouver la trace de Cheshire... Elise espérait que non, mais ce n'était pas un risque qu'elle avait envi de courir ! Prenant alors son courage à deux mains, la jeune femme prit les devants de façon à pouvoir s'assurer que la voie était libre. Beuh... la chair brûlée avait une bien triste et écoeurante odeur, or, pour poursuivre Elise n'eut d'autres choix que de bloquer sa respiration avant de s'introduit dans le corridor. Enjambant avec précaution les cadavres calcinés et encore fumants des soldats, cette dernière fit comprendre d'un signe de la main à Cheshire ainsi qu'à l'étrangère, de bien vouloir la rejoindre.

- Allons-y et vite ! Dit-elle tout en se précipitant jusqu'à la cage d'escalier.

On pouvait dire que la matinée commençait bien, l'appartement d'Elise avait été quelque peu agrandi avec un pan de mur et une porte en moins. Mais au vu des circonstances, la situation ne pouvait être prise à la légère ! Ce fut pourquoi la jeune femme suivit de Cheshire et l'étrangère, descendit les marches en quatrième vitesse ! Peut-être que l'armée n'avait pas encore réunie ses force, peut-être que leur désorganisation allait leur permettre de s'échapper... hélas, tout ceci n'était que supposition, car lorsqu'elles arrivèrent dans le hall, Elise constata avec effroi qu'une bien mauvaise surprise les attendait au devant de l'immeuble. Toute une escouade se trouvait déjà sur place ! D'ailleurs, trois hommes armés de mitrailleuses prirent soin de les conduire jusqu'au dehors. Cheshire fut bien entendu tenté de jouer une nouvelle symphonie, mais sa "maman" si refusa catégoriquement ! Ils étaient trop nombreux, et à la moindre flammèche ils auraient tiré ! Peut-être pas sur l'enfant, mais surement sur l'étrangère ainsi que sur elle, or, Elise savait bien qu'elle occupait désormais une place importante dans le coeur de Cheshire. Donc si elle venait à mourir, l'enfer des aiguilles reprendrait de plus belle pour la malheureuse... Chose que la jeune femme ne pouvait tolérer !

[OUT : Devant l'immeuble... Arrow]

~ Il est 8 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Studio de Elise   

Revenir en haut Aller en bas
 

Studio de Elise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: