AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le refuge de l’Insaisissable…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Le refuge de l’Insaisissable…   Jeu 26 Aoû - 0:46

[HJ : On arrive de =>ICI<= Exclamation ]

Daëlan et Faith arrivèrent finalement chez la jeune voleuse. Le chemin parcouru s’était avéré quelques fois pénible en raison de l’attroupement qui se dirigeait de façon précipité vers ce qui devait être un effondrement. Mais avant qu’ils ne rentrent dans la foule compacte, les deux amis avaient empruntés une petite ruelle adjacente et s’était retrouvé dans une rue plus large mais moins fréquenté en raison de l’événement de ce matin. Ils parcoururent quelques mètres avant de tourner sur la droite. Là, une maison de deux étages à l’allure loufoque se tenait là. Il y avait un petit jardin joliment décoré avec une petite allée en dalle de pierre menant à la porte d’entrée. Faith demanda gentiment à son compagnon de l’attendre devant la porte du petit jardin avant de lui donner sa longue cape et son coffre. Elle passer soigneusement au dessus du petit portail pour après enjamber quelques dalles en pierres avant de faire la roue pour arriver sur le palier. L’adolescente souleva soigneusement un pot de fleure afin d’appuyer sur de petits boutons en bois avec des chiffres écrit dessus à l’encre. Ou tout du moins ce qu’il en restait. Faith avait tellement utilisé ce dispositif que ses doigts avait fini par effacer les écritures. Quand elle eu fini, il y eu plusieurs déclique qui se firent entendre. Avant que le petit portail du jardin ne s’ouvre de lui-même.

-Tu peux venir sans crainte maintenant, lui dit-elle avec un petit sourire gêné. J’ai installée plusieurs pièges pour protéger ma maison des intrus. L’Insaisissable aurait eu l’air de quoi si un voleur l’avait dépouillé pendant son absence… ? Poursuivit-elle une fois qu’il fut sur le pallier.

Elle poussa la porte qui s’ouvrit contre son gré. Et pour cause, il y avait des tonnes et des tonnes de parchemins qui jonchaient le sol. N’importe qui aurait pu dire qu’une tornade était passée par là. S’était à peu pré ça, sauf que la tornade s’appelait Faith. Elle se baissa pour ramasser une dizaine de parchemin qui bloquait la porte. Puis la voleuse invita Daëlan à entrer avant de refermer la porte en la poussant avec son dos.

-Excuse du bazar… Je n’ais jamais été très douée pour le ménage. Et puis je ne savais pas que j’aurais un invité ! N’hésite pas à marcher sur les parchemins, les plus importants sont en lieux sûr, ou éparpillé sur la table. Je reviens je vais ranger ce coffre… Fait comme chez toi ! Si t’a faim ou soiffe y’a de quoi faire là bas. J’ai installé un dispositif qui me donne de l’eau courante… Et tu dois avoir des fruits pas trop loin.

La voleuse prit sa trouvaille, de la nuit précédente, des mains du guerrier et monta à l’étage. Abandonnant son ami au milieu des cliquetis régulier des inventions de la jeune femme. Il y en avait partout. Sur toutes les étagères, sur la table, sur tous les meubles. La plus part ne ressemblait pas vraiment à quelque chose. Certains toussaient difficilement de la vapeur. D’autres avaient des élises qui tournoyait de façon régulières. Quelques inventions, accroché au plafond par un fil, semblait voleter légèrement grâce à des mécanismes qui semblaient complexe. Le premier étage faisait office à la fois de hall, de salon, de cuisine et aussi de lieu de travaille. Dans un coin de la pièce on pouvait voir qu’il n’y avait qu’un seul meuble qui était à peu pré en ordre. S’était en faite le bureau où l’adolescente travailler parfois durant des nuits et des jours. On pouvait voir de nombreuses bougies fondu qui témoignaient des heures passées ici. Il y avait toute sorte d’outil allant du simple crayon à des trucs plutôt curieux. Des parchemins étaient disposés un peu plus soigneusement dessus.

Et puis, juste derrière ce bureau, il y avait l’escalier qui menait à l’étage. Ce dernier était constitué d’une seule pièce, lui aussi, mais plus petite. Il s’agissait de la chambre de la jeune femme. Qui elle, était un peu plus ordonnée. Faith alla soigneusement ranger son coffre dans sa cachette secrète avant de verser de l’eau chaude dans une bassine. Elle alla se déshabiller rapidement afin de se laver le corps avec un gant. Après tout elle n’avait pas eu le temps de se laver ce matin. Ils avaient dû partir rapidement. Et l’adolescente n’aimait pas du tout être sale toute une journée. Surtout lorsqu’on a nagé dans la mer. Cette toilette lui fit le plus grand bien. Elle enfila de nouveaux habits, identiques aux autres. Et redescendit à l’étage inférieur en s’essuyant les cheveux avec une serviette. Elle déposa sa poche noire, avec ses griffes à l’intérieur, sur son plan de travaille avant de se tourner vers Daëlan :

-Désolée j’ai été un peu longue, je n’aime pas être sale… Alors ? Comment tu trouve ma maison ? C’est modeste, mais je m’y sens chez moi.

Alors qu’elle observait le beau jeune homme, la voleuse se perdit dans son regard de lion. Elle repensa à ce qu’il s’était passé la nuit dernière. Et aussi à ce qu’ils avaient prévu pour aujourd’hui. Elle posa sa serviette de bain sur une chaise et se mit à fouiller dans les tiroirs de son plan de travaille, peinant parfois à les refermer.

-Remarque on a peut-être mieux à faire que parler de la déco’. J’ai cru comprendre que tu avais quelque chose à faire mais tu n’as pas voulu me dire quoi… Si tu veux que je t’accompagne ça ne me gênera pas. Au contraire… Ha enfin !

Elle souleva ses trouvailles. Il s’agissait de deux boules fumigènes et de deux autres sphères incendiaires. La voleuse-inventrice jeta un dernier coup d’œil dans le tiroir avant de grommeler :

-Erf… ce sont mes dernières faudra que j’en refasse…

Elle glissa le tout dans sa poche noire avant d’en ressortir l’Œil de Chat qu’elle contempla quelques instants, des étoiles dans les yeux. L’Insaisissable décida alors de glisser le bijou dans son gant gauche afin de gagner de la place dans sa poche. Et au moins là, elle serait sûre de ne pas le perdre lors d’un combat. L’adolescente se dirigea en cuisine pour s’emparer d’une pomme qu’elle frotta contre son gant pour la faire briller avant de croquer à pleine dents à l’intérieur. Elle se tut alors pour laisser son ami parler.

~ Il est 7 heures 27 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le refuge de l’Insaisissable…   Lun 30 Aoû - 12:51

Daëlan marchait droit devant lui, Faith à ses côtés pour le guider. Ils avaient pu sortir de la Sirène Rougissante sans encombres. Le guerrier avait adressé ses remerciements au gérant de l'auberge et avait payé son séjour dans la chambre qu'il avait prise. Il ne fut aucun doute que l'aubergiste esquissa un sourire plaisantin quand il vit la silhouette féminine encapuchonnée dont la chevelure blonde était visible. Ce n'était rien, et c'était tant mieux : il n'avait posé aucune question et avait laissé l'homme en armure sortir de son établissement, bien qu'il y ait eu un vol au début de la nuit. Enfin dans les rues de Nandis, l'homme aux cheveux blonds suivait instinctivement Faith. Un passant penserait tout de suite qu'ils s'accompagnaient mutuellement. La discrétion était de rigueur, l'Insaisissable était connue des autorités et Daëlan risquait tout de même gros pour aider cette voleuse réputée, une belle prise en tout cas pour les chasseurs de prime. Heureusement, grâce à l'évènement du matin, les gardes étaient tous trop occupés par l'état de la citadelle qui était en panique, en pleine agitation, suite à une explosion aux alentours du temple de Loomineï. Bien qu'il était vêtu comme un soldat, Daëlan ne suivait aucune patrouille, ne suivait aucun rang, mais il n'attirait pas l'attention. Le trajet serait visiblement dénué d'obstacles.

Au bout d'un moment, ils arrivèrent dans le district du temple avant de tourner dans une petite ruelle, gagnant une rue plus grande mais moins fréquentée par les habitants de Nandis. Ils tournèrent sur la droite et s'arrêtèrent face à une maison de deux étages. La roublarde, tandis que le guerrier allait suivre le mouvement, demanda à son compagnon de patienter ici et de garder la cape et le coffre avant de passer par-dessus le portail. Daëlan ne se le fit pas répéter deux fois et resta sur place, jetant un oeil aux alentours. Il était déconcertant de voir à quel point les gardes étaient nombreux et avaient sévi dans les rues de Nandis. Bien qu'il ait été lui-même au service de l'académie militaire, il avait toujours été sur les champs de bataille, mais il était bien au courant que, que ce soit dans les rues d'une ville ou dans les villages ennemis, les soldats n'étaient pas tous des héros, loin de là, et ne restaient que des hommes violents et avides. De toute manière, il espérait que tout ira bien pour les civils.

Le portail s'ouvrit soudainement tout seul. Là-bas, près de la portée d'entrée, se tenait la jeune demoiselle qui lui fit signe d'entrer. Elle lui expliqua qu'elle avait placé des pièges, pour la simple et bonne raison qu'elle assurait la sécurité de ses propres biens contre les autres voleurs. Daëlan lui adressa un sourire amusé et se rapprocha, fermant le portail derrière lui.
Ils entrèrent.

Daëlan était arrivé dans une maison plutôt désordonnée. Sur le sol, d'innombrables parchemins étaient étalés ici et là. Dans la pièce, on pouvait entendre sans cesse des cliquetis et des vrombissements de mécanismes divers. Si Daëlan ignorait qui était le propriétaire des lieux, il aurait tout de suite cru qu'il venait de poser les pieds dans l'antre d'un ingénieur ou d'un génie. Au plafond, il y avait aussi des objets mécaniques qui voletaient doucement, suspendus au plafond ou non. De la vapeur émanait de quelques tubes, des hélices tournoyaient en enclenchant des engrenages visibles, mis à nus. Il y avait aussi des étagères où étaient rangés des piles de parchemins qui risquaient encore de tomber pour recouvrir le sol ainsi que d'autres inventions du même genre. Dans un coin de la pièce, il y avait un bureau qui devait être celui de Faith. Le soldat eut du mal à bouger dans tout ce décor peu ordinaire, et il hésitait même à marcher sur les parchemins répandus à terre. Faith lui fit quelques commentaires à propos de sa baraque. Commentaires auxquelles Daëlan ne trouva encore rien à répondre tant il était concentré à visualiser cette immense salle. Jetant un oeil sur un parchemin posé sur une table, il remarqua qu'il s'agissait plutôt d'un plan de travail. N'était-elle seulement qu'une voleuse ? Les plans étaient détaillés et complexes. Nulle doute qu'elle avait du talent pour la mécanique, les oûtils et les bougies fondues encore sur les lieux le démontraient.

Tandis qu'il visitait encore et encore la demeure de l'Insaisissable, cette dernière revint auprès du Lion qui ne l'avait même pas vue monter dans sa chambre. Elle s'excusa du temps qu'elle avait pris et lui demanda comment il trouvait sa maison.

- Je suis épaté, se contenta-t-il de répondre avec un sourire admiratif.

Il croisa le regard de Faith qui parut soudainement dans les nuages. Il détourna son attention vers d'autres endroits de la salle.
La voleuse aux cheveux blonds ajouta ensuite qu'ils devaient avoir des choses plus importantes à faire. Elle se rappela qu'il avait quelques affaires à régler et lui annonça qu'elle ne serait pas gênée de l'accompagner. Cependant, l'accompagner signifiait aussi aller en prison, puisqu'il devait se rendre à l'académie militaire. Enfin... Il avait tout son temps pour y aller, et il avait décidé d'aider Faith pour le moment.
L'adolescente ouvrit un tiroir et y trouva quatre grenades qu'elle s'empressa de placer dans son équipement.

- Non, ça ira. Comme je te l'ai dit, j'ai tout mon temps pour ça et puis... Je ne pense pas que ça soit un endroit sûr pour toi, l'académie militaire. Pour l'heure, c'est moi qui vais t'aider... Qu'est-ce que c'est ?

Daëlan lui avait montré les sphères qu'elle venait de prendre. Effectivement, il ignorait ce dont il s'agissait.

~ Il est 7 heures 28 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le refuge de l’Insaisissable…   Sam 2 Oct - 19:46

Chez elle, Faith se sentait complète. Épanouie au milieu de toutes ses inventions, mais aussi de faire découvrir son savoir faire à Daëlan, qui manifestement ne cachait pas son étonnement. Profitant aussi de cette petite pause face à la grosse journée qui s’annonçait, la jeune voleuse décida de faire un brin de toilette, pendant que le guerrier observait les diverses choses qui écumaient les étagères et autres meubles. Puis, peu de temps après, Faith revint toute fraiche, et prête à affronter de nouveaux dangers ! Daëlan quant à lui, ne savait pas ce qu’ils allaient bien pouvoir faire, mais la réflexion sur cette interrogation ne devrait pas être longue… Et pour cause, l’adolescente ne semblait pas manquer d’imagination en matière d’occupation. Néanmoins, dans l’attente d’une action qui se faisait déjà sentir, le guerrier demanda ce qu’était que cette pierre précieuse qu’elle bichonnait avec tant d’affection… Fière de cette demande, Faith s’empressera de répondre, en plus de lui conter ses quelques prouesses avant qu’elle ne tombe sur sa cage.

Malheureusement, le vantardisme de la jeune fille sera de courte durée… car soudainement, tout changea ! Tout devint méconnaissable en moins d’une demie seconde… À cela, Faith n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait, juste de constater que tout était noir et froid… était-elle morte ? À première vue ça ne semblait pas être le cas, puisqu’elle découvrit également qu’elle était enfermée dans une espèce de cage vitrée… Sauf qu’il lui était impossible de voir les environs étant donné l’opacité de l’obscurité…

Dans quelle situation avait bien pu se mettre la jeune voleuse pour se retrouver ici ? De toute évidence, cette dernière ne semblait guère fautive, mais quoi ou qui que cela pouvait être, Faith ne devait pas lui être inconnue, car tout ses objets lui avaient été minutieusement retiré… Ainsi donc, l’adolescente n’aura d’autres choix que d’attendre le bon vouloir de son geôlier, afin d’espérer revoir la lumière du jour. Est-ce que sa vie passée se répétait ? Allait-on lui demander de sacrifier quelqu’un ? La jeune voleuse espérait que non ! Mais tant qu’elle ne saura pas plus, Faith préférera ne même pas y songer…

De son côté, Daëlan se réveillera exactement dans les mêmes conditions que la voleuse, lui aussi dans une cage de verre, sans doute dans la même pièce que celle de Faith, mais ça, ils ne pourront en être sûr que plus tard !

En réalité, tous deux étaient retenus captif sur le Black-Nebula, par Thirsha, et dans ses plans, ces derniers seront l’épreuve numéro deux de Hichino ! Après, pour ce qui sera de leur utilité, tous le sauront en temps et en heure… mais pas avant ! Cependant, le plus triste résidait dans le fait que leur cage était entièrement insonorisées et inviolable, chose qui les empêchait de communiquer entre eux… À cela, Faith et Daëlan devront attendre dans la crainte et la solitude, l’arrivée d’Hichino…


[OUT : Faith et Daëlan, dans le Néant avec pour titre "Deuxième épreuve"... Arrow]

~ Il est 7 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le refuge de l’Insaisissable…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le refuge de l’Insaisissable…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: