AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Que des emmerdes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Que des emmerdes !    Lun 20 Sep - 16:22

[Je viens d'ici ===> "Au milieu des rochers..."]


Là, au milieu de cette plaine rocheuse, Allyriane cherchait désespérément un coin d’ombre dans le but de se protéger de ce maudit soleil et de continuer son avancée sans le craindre. Cependant, l’autre cruche sur son épaule et la rousse à ses côtés ne faisaient pas grand-chose pour arranger la situation et la vampire aurait tôt fait le nécessaire pour faire comprendre à cette fille qu’il ne fallait pas baisser la garde dans un endroit pareil. Comprenant rapidement qu’elle était plus inconsciente qu’elle ne le pensait… Après tout, il faudra s’y faire et Allyriane allait devoir se les coltiner toutes les deux encore un bon bout, ayant accepté d’accompagner Lanae dans sa quête jusqu’à Freezis. Qu’est-ce qu’il lui avait prit d’accepter cela ? Elle qui était si réputée pour son « m’en foutisme nationale »… Bah non, bien que tout puisse paraître étrange, Allyriane savait rendre une dette et Lanae l’avait tirée d’un mauvais pas à Nandis, avec tout ces paladins trainant dans les parages. Soupirant longuement, la blondinette baissera son visage en direction du sol, gardant un œil sur la route, espérant pouvoir se cacher le visage des rayons du soleil au mieux qu’elle le pouvait actuellement. Et puis, par un miracle dont elle n’avait jamais douté l’existence, la rousse se précipitera en direction d’un arbre pour aller en découper une immense branche. S’arrêtant dans sa marche, Allyriane la fixera longuement, plissant les yeux, manquant de soupirer de désespoir quand elle la vit revenir….

- Mais à quoi tu joues, tu peux me dire ? On n’a pas le………………………… Temps……

Comprenant enfin la manœuvre de la demie-elfe, la vampire se taira et ne dira plus un mot de plus avant de dire une bêtise qui pourrait mal tourner. D’ailleurs, maintenant, elle venait de lui créer une nouvelle dette puisqu’elle la protégeait du soleil avec cette immense feuille en guise d’ombrelle. Lanae avait quand même l’air plus futée qu’elle l’aurait cru… Bien que tout cela la mettait dans une situation plus appréciable au vu de l’ascension de la boule de feu, la blondinette ne pouvait pas se permettre de prendre du retard et accélérera le pas tout en ignorant les dire de la rousse, lui désignant juste un sourire furtif pour la remercier de ce geste qu’elle n’oubliera pas de ci-tôt. Aussi, si sa mémoire était bonne, dans cette plaine, une forêt ne devait plus se trouver trop loin… Ce serait vraiment l’idéal pour continuer à marcher tranquillement et, aussi, se reposer un petit peu. Toute cette chaleur avait de quoi plonger la vampire dans une colère grandissante ! Et puis, elle n’avait pas non plus le don de se ménager, faute de quoi, Lanae pourrait s’en prendre plein la figure si elle se décidait à l’agacer un peu trop. Agrippant fermement la capitaine sur son épaule, Allyriane avancera rapidement jusqu’à apercevoir les arbres, débarrassant l’ombrelle d’un mouvement de la main pour faire comprendre à la demie-elfe que c’était inutile maintenant. Mais constatera rapidement de la fumée grisâtre tout autour de sa silhouette, pestant intérieurement et redoubla la vitesse de ses pas pour rejoindre l’ombre rapidement ! De quoi mettre plus en colère la jeune fille qui ne sera pas plus douce avec sa passagère qu’elle lâchera brutalement sur le sol. Heureusement, il n’était pas aussi rocheux que le précédent et la vampire pu s’éloigner de quelques pas tout en étirant son bras engourdis et ouvrir un peu son manteau pour laisser échapper cette chaleur étouffante. La fumée, quant à elle, se dissipera gentiment.

- On fait une petite pause, après, on bougera plus rapidement. Dira-t-elle en se retournant face à Lanae s’occupant de son amie. Freezis n’est plus trop loin et de toutes manières, je ne trainerai pas plus avec…

Soudainement, l’environnement végétal qui les enveloppait s’évapora pour laisser place à une salle sombre, froide et humide. Le résonnement des paroles ou des pas étaient décuplés ainsi que le sol ensanglanté. Allyriane ouvrit les yeux et, à première vue, sentait ses mains attachées à un mur et tentera de tirer de toutes ses forces dessus avant de se rendre à l’évidence qu’elle n’y pouvait rien, ces chaînes devaient être rudement solides pour résister à cette pression. Détournant donc son regard vers le sol, plein de flaques de sang… Etrangement, elle ne sentit rien, aucunes excitations, aucunes envies d’en boire. Le sang avait-il perdu son effet sur elle ? Mais plus rien ne l’attirait et elle vit alors la plus belle des surprises. En face d’elle se trouvait un homme fixé contre le mur, comme elle, complètement déchiqueté. Le thorax ouvert et devant celui-ci, une tignasse rousse que la blondinette saura rapidement identifier comme celle de la demie-elfe. Celle-ci venait de jeter quelque chose : Un cœur ! Mais que se passait-il ?! Allyriane comprenant de moins en moins verra Lanae l’appeler mais avec une légère consonance différente que la normale, se mordant la langue… Elle, vampire ?! Par réflexe, Allyriane passera sa langue sur ses canines et les retrouveras diminuées, elles étaient normales ! Jetant un regard noir à la demie-elfe, il fallait qu’elle lui explique ce qu’elle avait trafiqué pour en arriver là ! Mais apparemment, son regard terrifié disait clairement qu’elle n’en savait pas plus qu’elle…

- Qu’est-que tu as fais ?!

Allyriane recommencera à tirer sur les chaînes pour tenter de s’en défaire et s’emparer de la jeune fille mais rien ne fit, toujours rien. Comment cela faisait-il qu’elle ne soit plus vampire et redevenue une simple humaine et, de plus, une pitoyable victime de cette cruche ?! Tirant une dernière fois de toutes ses forces, Allyriane tombera à genoux en martelant le sol dur à coup de genoux, serrant. Si elle pouvait s’en détacher, Lanae en serait réduite en bouillie en moins de deux mais là…. Tout tournait en la mauvaise faveur. Désormais humaine, la blondinette se laissera se pencher en avant, malheureusement retenue par les liens la rattachant au mur avant de se mordre la lèvre inférieure, une soudaine envie de hurler de rage pour libérer la colère qu’elle contenait jusque là et qui était arrivée à son paroxysme, maintenant. Se relevant difficilement, se sentant humiliée par cette position, l’humaine laissera libre recours à son sentiment présent :

- Que se passe-t-il… Qu’as-tu fais ?! Pourquoi en suis-je arrivée là ? Commencera-t-elle par dire, en murmurant, peinant elle-même à comprendre ce qu’elle pouvait dire avant de conclure. Merde…. Merde… MERDEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!

Tout son poids basculera en arrière, son dos s’appuyant contre le mur froid et elle se laissera glisser sur le sol, fixant Lanae avec une rage bien marquée dans ses yeux. Pourquoi restait-elle plantée là, à la regarder comme ça ?! Avait-elle eu l’intention de la terminer comme l’homme dans son dos, hein ?! Il n’en était pas question ! Allyriane n’était pas du genre à se laisser faire même quand les espoirs étaient particulièrement fuyants.

- Au lieu de rester plantée là comme une idiote, aides-moi à me défaire de ça, tu veux ?! Lui criera-t-elle tout en lui montrant les chaînes, tirant de nouveau brutalement dessus, se rendant à peine compte qu’elle s’écorchait la peau des poignets à force.

Toute une série de pensées tournaient dans sa tête et elle peinait à comprendre la situation. Mais une chose était claire… Lanae n’en était pas l’auteur, c’était autre chose. Elle n’aurait pas pu s’emparer d’elle aussi facilement et s’emparer de sa nature même pour se l’approprier ! Quelque chose qui dépassait l’entendement s’était produit ! Mais quoi… Comment ? Elle l’ignorait, comme tout le monde. Quoi qu’il en soit, la rousse n’avait pas l’air de lui vouloir du mal et elle insistera davantage pour ce qu’elle lui vienne en aide rapidement et qu’elles puissent sortir de là tout de suite ! Cette ambiance lui donnait une vague idée des lieux, même si elle n’y était jamais venue et, de toutes manières, il fallait fuir !

- Aller, dépêches-toi bon sang !

~ Il est 7 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Dim 26 Sep - 20:49

Allyriane ne disait toujours rien… Le Soleil devenait plus menaçant et mon ombrelle devenait insignifiante contre ses rayons plus perçants que jamais. Elle me remercia d’un bref sourire avant d’accélérer la marche en direction d’un petit bois non loin de nous. Nous arrivâmes dans une zone plus ombragée et donc plus favorable à la vampire. Je la suivais sans rien dire, pour ne pas l’agacer d’avantage. Mais mon silence n’arrangea pas son humeur puisque, contrariée par cet arrêt supplémentaire forcé, surmonté par la chaleur environnante depuis notre départ, elle lâcha Belle sans le moindre ménagement. La jeune humaine tomba sèchement sur le sol, heureusement moins rigide que la route que nous empruntions précédemment. En effet, une mousse qui recouvrait les environs amortit sa chute. Je ne fus même pas étonnée de son comportement toujours aussi « délicat ». Je me contentai de me précipiter vers Belle afin de vérifier qu’elle aille bien après toutes ses secousses. J’observais attentivement son corps inerte, m’alertant à la moindre égratignure ou hématome qu’elle aurait pu recevoir durant notre périple. Même inconsciente elle était malmenée…

Pendant ce temps, Allyriane restait en hyperactivité et se mettait à l’aise afin de ne pas griller sur place, comme en témoignait la fumée grisâtre qui émanait d’elle. Sûrement à cause de sa température corporelle trop élevée pour sa race, bien que je finis par me demander ironiquement si elle ne provenait pas plutôt de son humeur massacrante... La fumée finira tout de même par se dissiper. Puis elle se retourna vers moi pour m’annoncer qu’après cette courte pause nous pourrions reprendre notre route vers Freezis, qui n’était selon elle plus très loin. Ses dires me ramenèrent à mon objectif premier, la mission confiée par Sheylii. L’impératrice du vent comptait sur moi et je ne devais pas la décevoir. Je devais me concentrer là-dessus, car l’avenir de beaucoup de gens en dépendait. Mais ce dont je ne me doutais pas, ce fut que ma propre existence allait changer dans les quelques secondes qui allaient suivre…
Penchée sur Belle j'allais poser une main sur son front. En espérant qu’elle se réveille bientôt, peut-être mes caresses l’apaiseraient dans son sommeil. C’est alors que tout changea brutalement. Entre mes mains, ce que j’imaginais comme étant le visage de Belle devint une forme vaguement ovale, rouge et tiède.

-Mais qu’est-ce que… Belle... Balbutiais-je.

Ce fut après une poignée de secondes que je réalisai de quoi il s’agissait. Un cœur… humain… tout juste extrait d’un corps… Je relevai instinctivement la tête et là je restai ébahie… Je ne savais pas où je me trouvais, mais ce n’avait rien de rassurant et l’endroit semblait plutôt hostile. D’une façon que je ne comprenais pas, le vert de la forêt mousseuse et ombragée avait laissé place à un pourpre sombre et froid, celui du sang… Partout… Une pièce lugubre, humide et peinte de ce liquide si vital pour l’existence. Et le clou de ce spectacle d’horreur qui s’offrait à mes yeux hagards fut ce corps accroché au mur, ouvert vulgairement ; la chair déchiquetée à vif laissait apparaître les os et les organes… Sauf… le cœur était absent… Celui que je tenais dans les mains était donc celui de… A cette constatation morbide je jetai avec effroi cette chose de mes mains qui n’était plus qu’un bout de viande sanguinolente. Je me retournai pour ne plus voir ce cadavre et là je sentis mon estomac se soulever dans ma poitrine… Allyriane… Enchaînée au mur, tout comme l’autre… là devant moi… Elle était encore vivante pourtant…

Je voulus crier son nom, mais au moment de le prononcer, je ressentis une vive douleur au niveau de la langue. Comme si je me l’étais mordue, et sentis un liquide chaud couler de mes lèvres. J’essuyais d’un revers de main et ce que mes doigts aperçurent m’acheva… Du sang, des canines… J'étais complètement perdue.

*Quoi ?! Moi un vampire ? Et cet homme morcelé… Et Allyriane ainsi… Est-ce moi qui leur ai fait cela ?!…*

Je vis Allyriane se débattre de toutes ses forces contre ses chaînes, impuissante. Pourtant elle devrait être capable de s’en défaire. Mais j’eus vite une réponse lorsque je la vis passer sa propre langue sur ses dents qui se trouvaient diminuées ; désormais elle était humaine... Elle recommença alors à se débattre, me regardant avec une haine démesurée visible dans ses yeux, comme si j’étais responsable de son sort. Mais j’étais toute aussi surprise et horrifiée qu’elle, je ne comprenais rien à la situation. Et où était passée Belle ? Ma tendre sœur de cœur n’était nulle part dans cet environnement sinistre. Et Allyriane, pourquoi n'était-elle plus vampire et moi si ? Que faisait-elle dans cette posture, pourquoi n’étais-je pas attachée moi-aussi ? Si on raisonnait par logique, même si à cet instant rien ne l’était… Les circonstances portaient à croire qu’elle était… mon prochain repas… Cette pensée me terrifiait au plus haut point, il était hors de question que je fasse du mal à quelqu’un. Un tas de questions envahissaient mon esprit, je crus devenir complètement hystérique et folle. Mais les cris de la blonde me ramenèrent à la réalité et elle m’ordonna fermement de la détacher. Sa voix déterminée et l’urgence de la situation me calmèrent brutalement. Sa colère pouvait largement se comprendre, et pour cela je ne lui en voulais aucunement de me parler ainsi.

-Je n’ai aucune idée de ce qui a pu se passer pour qu’on en arrive là. Mais une chose est sure, je n’y suis absolument pour rien, et je ne te ferai aucun mal, lui dis-je franchement en la regardant droit dans les yeux afin de la rassurer.

Sans ajouter un mot, je passai à l’action. Le reste devrait attendre. Pour l’instant nous ne pouvions pas rester là, il fallait vite fuir et je devais commencer par la libérer. Je cherchais un moyen de la libérer de ses liens, même si je ne savais pas encore comment. J’allais tenter par réflexe de tirer moi aussi sur les chaînes, espérant que mon nouveau statut me permette au moins de sauver quelqu’un et non de l’éventrer pour manger son cœur… Mais je n’eus pas besoin d’utiliser la force. En me précipitant vers elle, je sentis un léger poids rebondir sur ma poitrine. Il s’agissait en fait d’une clef rouillée en cuivre pendue par une ficelle noir à mon cou. Sans réfléchir je retirai ce pendentif pour le glisser dans la serrure du cadenas scellant les chaines qui retenaient les membres d’Allyriane.

Mais en m’approchant pour effectuer cette manœuvre, une odeur vint envahir mes narines. Tous mes sens se mirent en alerte. Je savais que les vampires étaient très sensibles à l’odeur de leur proie potentielle et du sang en général. Et avec tout cet affolement je n’y avais même prêté attention. Mais en étant si près d’elle je pouvais la « sentir »… Sa fougue et l’énergie qui émanaient d’elle lui procuraient un parfum vivace et agréable. Toutes ces odeurs mélangées avec tout ce sang environnant m’écoeuraient et en même temps, avec un dégoût moral en le constatant malgré moi, cela m’enivrait. J’eus le tournis rien qu’en ressentant des choses si répugnantes à mes yeux… Je me ressaisis donc rapidement en prenant sur moi et je rendis à Allyriane sa liberté.

Comment tout cela était arrivé ? J'avais peur... Oui, peur de ce que j’étais devenue, même si je n’avais encore aucune idée de ma nature exacte et des autres conséquences que cela pouvait impliquer… Peur de ce qui avait pu arriver à Belle, peur de ce qui pouvait se passer maintenant. Mais je ne me laisserais pas faire et Allyriane bien qu’étant humaine était loin d’être une personne faible. Elle l’avait déjà bien démontré… Néanmoins je me promis à moi-même de la protéger si le besoin s’en faisait sentir. Ce fut donc m’attarder d’avantage que j’aidai rapidement la blonde à se mettre debout et la tirai par la main sans plus attendre vers la sortie.

-Je ne sais pas où, mais partons d’ici !

~ Il est 7 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Mer 20 Oct - 18:21


Une nuit de merde, mais pas totalement perdue... Puisque Clarence aura au moins pu apporter à Syriona, sa part de plaisir grâce à l'orgasme. La reine qui était une incorrigible masochiste, n'était pas très difficile à satisfaire, et ce, malgré le fait qu'elle était très demandeuse ! Ainsi donc, après ces quelques heures torrides sous la couette, Syriona s'en retournera dans la salle du sang, afin d'en finir avec ce débris qui se nommait Marcel... Toujours accroché au mur comme une lavette, l'homme s'osera tout de même à supplier la prédatrice pour aucun mal ne lui soit fait. Hélas, la façon de penser du détritus et celle de Syriona, s'en retrouvaient malencontreusement opposées... À savoir que Marcel était désireux que cette dernière le détache, puis le renvoie dans son monde, un monde où il était beaucoup mieux traiter, même si il ne valait guère mieux que dans celui d'Astrune ! Quant à la reine, elle s'imaginait plutôt en train de l’emmancher avec la première barre venue ! Et pour ce faire, elle l'introduirait par le trou qui faisait le centre de son séant, pour ensuite la faire ressortir par sa bouche... Faisant ainsi de lui, une brochette de nul ! Inutilité qu'elle aurait immortalisée en l'exposant dans le cimetière !

Malheureusement, cela n'arrivera pas, car tout changea subitement ! Ce qui voulait dire... Adieu la brochette de merde, Adieu les cris pathétiques, et Adieu le plaisir qu'elle aurait ressenti à faire cela... C'était si triste pour Syriona, limite qu'elle en aurait pleuré ! Et pour cause, elle était à tout juste dix centimètres de Marcel à l'instant où tout devint rouge sang...

-*Mais qu'est ce que j'ai été foutre encore ?!*

Totalement immergée, la reine Vampire se demandait quoi, mais vu qu'elle se sentait plutôt bien, pourquoi bouger ? Syriona n'était pas très portée sur la curiosité, donc peu lui importait de savoir où elle se trouvait, du moment où tout allait bien pour elle ! Oui, il était rare qu'elle avait droit à son petit instant de plaisir, donc...

-*Hmmm... c'est bon... c'est chaud... c'est goulu...*

C'était du sang, beaucoup de sang ! Ma foi, elle était dans son élément... Néanmoins, après quelques minutes de délectation, Syriona se décidera tout de même à sortir de cette soupe d'Humain... Et bien sûr, elle ne pouvait le faire autrement qu'en jaillissant de tout son long comme une dingue ! Chose qui ne manquera sans doute pas de surprendre les deux femelles qui se tenaient non loin...

- AAAAHHHRRRRRRRRRR ! Hurlera t-elle soudainement.

Un cri à donner une crise cardiaque à un mort, en plus d'être accompagné par toute une pluie de Vitae... Ca ne pouvait être que Syriona qui jaillissait de la mare de sang ! Puis, en s'essuyant lentement son visage rougie par tout ce liquide essentiel à la vie des mortels et Vampires, la reine remarquera que son Marcel avait été substitué par un cadavre presque ouvert en deux... Pourtant, elle n'avait pas la souvenance de lui avoir fait sa fête à celui là. Ainsi donc, son attention se portera sur les deux femmes présentes, dont une qui sentait bon la mortalité... Quant à l'autre, Syriona ne l'avait encore jamais vue !

- J'ai dû louper un siècle moi ! Car je ne savais pas que la salle du sang était devenue touristique ! Dira t-elle froidement. Mais bon, je vais arranger ça !

S'élevant dans les airs, la reine Vampire s'avancera doucement en direction de ses deux futures victimes. Syriona avait trois bonnes raisons pour leur arracher les boyaux et s'en faire des guirlandes pour les fêtes à venir ! À savoir que premièrement, son Marcel n'était plus, deuxièmement, une Humaine inutile se trouvait ici, dans le sous sol du manoir sans son consentement ! Et enfin troisièmement, pour se divertir !

- Vous savez combien de fois une tête peut tourner sur elle même avant qu'elle ne daigne se détacher ?! Demandera t-elle en foulant de nouveau le sol. En fait, ça dépend de la race, mais je n'ai encore jamais essayé sur une de mes semblables ainsi que sur une blondasse ! Terminera la reine en affichant un sourire à vous glacer le sang.

Syriona allait bondir !

~ Il est 7 heures 53 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Mer 20 Oct - 22:52

La jeune fille avait beau tirer de toutes ses forces, hurler à la mort contre ce destin qui se rebellait contre sa personne, Allyriane ne pourrait que constater son extrême faiblesse et humiliation du moment en se sentant si misérable face à Lanae, cette rousse qui lui avait tout piqué par on ne sait pas quels moyens ! Cette dernière la fixait, un regard que l’humaine se permettrait bien d’arracher de son orbite tellement elle la mettait sur les nerfs à force de ne rien faire ! Mais qu’elle se bouge les fesses pour venir l’aider, cette gourdasse ! Qu’elle soit vampire ou magicienne comateuse, elle ne servait strictement à rien si ce n’était que pour faire de la figuration ! Surtout que le danger se sentait, il fallait agir et pas lentement sous risques de prendre la mort dans les dents ! N’hésitant pas à jeter un regard noir à la vampire, Allyriane tirera un coup sec sur les liens la retenant contre ce mur pour que Lanae se dépêche de venir l’aider. Quelque chose trainait ici et elle devait vite faire ce qu’elle avait à faire avant de s’en aller. Soit tuer Lanae pour l’avoir humiliée de la sorte. Chose qu’elle fera rapidement, d’ailleurs mais elle ne se rendit pas compte que la blonde n’était pas du genre à laisser les choses aller comme bons leur semblaient. Quoi qu’il arriverait, elle fera justice et tentera tout pour sauver ses apparences afin de ne pas devenir une faible créature que l’on abattrait d’un coup du revers de la main. De quoi la mettre dans une colère noire, une furie que rien ni personne pourrait calmer tant qu’elle n’aurait pas mis à mort sa cible. Cependant, la rousse n’avait pas l’air de bouger de sa place et pour cause, elle était encore en pleine réalisation de ce qu’elle était devenue et ce, avant qu’elle ne se décide à bouger, Allyriane hurlera à son encontre, sans se ménager.

- HEY ! LA GOURDASSE ! REVEILLES-TOI UN PEU ! Commencera-t-elle en relâchant toute sa rage dans ces quelques mots. On n’a pas que ça à faire, merde !

La voyant enfin s’approcher d’elle, Allyriane se relèvera et plongera un regard mauvais dans le siens quand elle introduira enfin la clé là où il le fallait pour la libérer de ses chaines. Eh bien… Il lui en aura fallu du temps pour faire tout ça ! Les liens métalliques retombant lourdement sur le sol, provoquant un son trident qui résonnera dans cette salle close qui sentait le sang à plein poumon. Les deux femmes restèrent debout là avant que Lanae ne se décide à la prendre par la main et l’entraîner avec elle. Cependant, il y avait quelque chose qu’elle oubliait grossièrement ! C’est qu’elle était plongée et nourrie par sa colère ! Serrant fortement sa main, elle usera de ses talons pour stopper nette sa course et, au mieux, la faire tomber sur le sol dur et froid. Retirant violement sa main afin de la récupérer et la masser pour se débarrasser d’une petite douleur. Dans tous les cas, elle s’approchera de Lanae et lui enverra un poing magistral en pleine figure. Qu’elle se le prenne ou le pare, ca ne comptait en rien pour Allyriane qui n’allait forcément pas en rester là avec elle. Quelles que soient ses excuses, ce changement, elle y était pour quelque chose, forcément ! Avant, elle pensait que sa mine désemparée démontrait son incompréhension de la situation. Mais pouvait-elle jouer un rôle, non ? Elle en serait capable ! Et pour cela, la blonde ne se laissera pas avoir après l’avoir bousculée violemment dans l’intention de la faire tomber. Mais là encore, étant une humaine et elle un vampire, les oppositions des forces étaient ridicules. Comme si on vous mettait une fourmi qui irait attaquer une souris…. Eh bien là, c’était exactement cela ce qu’il se passait alors que Allyriane prendra la parole.

- Qu’as-tu fait, hein ?! Sa voix extrêmement froide et agressive ne fera que monter… QU’AS-TU FAIS A MON CORPS ET A MON IMMORTALTE !? QU’AS-TU FAIS, LANAE !

Sur cet excès de colère, elle attrapera la jeune fille par le col de son vêtement et la secouera légèrement tout en lui hurlant dessus, le visage proche du siens, presque son front collé au siens. Ses yeux plantés mortellement dans les siens. Tout pouvait se lire comme dans un livre ouvert… Cependant, malgré que la haine qu’Allyriane dévouait à Lanae puisse être compréhensible, une toute autre menace n’allait pas tarder à se montrer. D’ailleurs, elle se fera de manière… Peu discrète… Pas très crédible… Grossière… Et en jaillissant subitement d’une marre de sang d’où elle baignait paisiblement. Ce fut une femme à la longue chevelure foncée qui venait de rugir comme une bête d’outre-tombe. Faisant sursauter Allyriane qui aura plus de mal à s’en remettre que d’en avoir peur. Son cœur s’emballait et cela faisait étrangement longtemps qu’elle n’avait pas eu une telle sensation de lourdeur dans sa poitrine. Qu’est-ce que cela était désagréable, bordel ! Crispant sa main contre sa poitrine, elle aurait été tentée de se l’arracher mais était trop attirée par la nouvelle venue dans cette salle. Tout ce qui allait s’ensuivre, Allyriane, n’en sentait rien de bon et ne dira rien, menaçant simplement la femme du regard bien qu’elle la sentait puissante. Sa prestance lui disait quelque chose, elle avait de la puissance pour être aussi sûre d’elle… Mais sachant pertinemment qu’elle ne ferait aucunement le poids face à un tel monstre, l’humaine ne reculera pas pour autant, toujours confiante en ses capacités. Mais oubliant rapidement l’essentiel : Elle était humaine et non vampire désormais. Est-ce que ces pensées allaient lui donner tort ? Finira-t-elle par le réaliser avant que ce ne soit trop tard ? Et puis, Lanae, que ferait-elle ?

Mais l’inconnue avait parlé, elle avait jailli d’un bain de sang et venait de planer jusqu’à elles ! Allyriane venait de comprendre où elles étaient désormais et c’était vraiment le dernier lieu qu’elle aurait choisit pour partir en séjour de bien plaisance ! Et puis… C’était qui elle, hein ?! Elle sortait de là, hop, aller, c’est la fête et on ne sait pas quoi dire d’autres que de vouloir les tuer ?! Mais sans déconner quoi ! Pour qui elle se prenait cette pauvre tâche ?! La blonde laissera un rictus s’afficher sur sa tempe tout en ignorant l’identité de la femme… Du moins, c’était une vampire, elle ne tiendrait pas. Elle était puissante et puis quoi encore… Lanae, elle, pourrait forcément y faire quelque chose contre cette chose ! Mais tout du moins, elle connaissait ses intentions… Leur arracher la tête après avoir débité des paroles débiles. Serrant les poings, Allyriane ne se gênera pas, ô malheur, de répondre le plus froidement que possible… Elle ne savait pas ce qu’elle faisait, mais dans l’état des choses où elle était, à quoi pouvait-elle bien se rattacher ?

- Qui êtes-vous pour débiter des paroles si… connes ?! Demandera-t-elle sur un ton agaçant, froid.

Elle ne reculera pas, elle ne faillira pas. Son regard violet se plantant dans celui de l’inconnue qui désirait leurs morts. Allyriane n’avait pas peur bien qu’elle paniquait de sa situation mais elle ne devait en aucuns cas le montrer à qui que ce soit. Ce serait faillir à ses principes, détruire des promesses qu’elle s’était faite ! Surtout qu’elle haïssait la faiblesse, les personnes faibles avec… Surtout qu’elle n’avait plus ressentit de peur, qu’elle était effrayée à l’idée de ressentir toutes ces choses complètement inutiles à son existence ! Faible, ce mot la répugnait… Chose qu’elle était probablement devenue désormais ! Néanmoins, tout n’était pas finit… Le temps continuait malheureusement à s’écouler et plus en plus lentement, laissant à la blonde le temps de bien savourer son humiliation d’être une créature futile et vulnérable ! Maintenant... Qu'allait-elle faire ? Comment allait réagir Lanae face à cette apparition soudaine et inattendue... ? Et puis elles, toutes les deux, réussiront-elles à s'en sortir vivantes de ce trou à emmerdes ? C'est seulement le temps qui pourra nous fournir des réponses...

~ Il est 7 heures 53 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Lanae
avatar
Récits 2336
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Dim 31 Oct - 17:50

J’entraînais Allyriane par la main lorsque je sentis une résistance qui normalement aurait dû me faire tomber sur le sol, mais dont l’ardeur de sa colère me freinera simplement. Je me retournai alors un peu stupéfaite par toute cette haine présente et qui me semblait autant compréhensible qu’indésirable dans une telle situation, où la seule chose à faire était de déguerpir d’ici vite fait bien fait. A cet instant présent, la jeune blonde eut la merveilleuse idée de vouloir m’enfoncer son poing dans la figure. Je ne le vis pas arriver tellement il fut soudain… Mais dans un réflexe miraculeux ma main saisit son bras d’un coup sec, ce qui eut pour effet de la stopper net dans son élan.

Je restais là ébahie par ma réactivité, que je mis sur le compte de mon nouveau statut auquel je ne m’habituais toujours pas… Je la lâchai immédiatement, ne voulant pas lui faire de mal mais cette bourrique, totalement emportée par la colère, me bouscula avec malheureusement pour elle un espoir vain de me faire tomber. Je restais tout de même en équilibre sans trop de difficulté, la différence de force étant désormais inversée, mais elle reprit ses assauts de violence et me hurla en pleine face. Elle m’accusait une nouvelle fois d’être la responsable de tout ceci tout en me secouant fébrilement par le col comme un vulgaire prunier.

C’en était trop pour moi… Dire qu’en temps normal j’aurais déjà été défigurée par ses soins… Mon intention n’était pas de la blesser mais à ce rythme là les choses n’allaient pas s’arranger. Je pris ses poignets dont ses mains se crispaient encore de rage contre mes vêtements, et la plaqua fermement contre le mur sans lui laisser la possibilité de mouvement :

-Stop j’y suis pour rien je te l’ai déjà dit ! Criais-je à mon tour. Bouffer les gens c’est TA spécialité pas la mienne ok ?! J’ai déjà une longévité satisfaisante j’en ai rien à carrer de ton immortalité on échange quand tu veux ! Alors maintenant tu te calmes je suis là pour toi on va trouver un moyen de…

Je fus coupée dans ma phrase par un cri perçant qui me fit faire un bond au cœur. Je me retournais et vis avec horreur au centre de la pièce un corps venu de nulle part jaillir de cette marre pourpre et semblait s’en délecter… Avant de nous apercevoir et reporter son attention sur nous… Je lâchai doucement Allyriane, intriguée par cette nouvelle venue qui vint planer pour nous rejoindre en proférant des paroles glaciales. C’était une femme à l’allure menaçante et dont la puissance ne faisait aucun doute au vue de sa prestance orale et son aisance au milieu de ce lieu morbide où elle semblait être chez elle. Même si je ne connaissais pas cette pièce en particulier ni ce que nous y faisions, je compris aisément que nous étions dans la cité de Kumra, le refuge des vampires. Et celle qui se tenait devant moi ne devait pas en être une de bas étage… Naturellement je restais polie…

-Euh bonjour, qui êtes-vous ? Savez vous précisément où nous sommes par hasard ?

C’est alors que l’inconnue posa une question qui m’écoeura et dont l’humour noir ne m’amusait pas… Je n’avais pas besoin, ni envie de savoir combien de tours feraient nos têtes avant de se détacher… Je n’avais besoin de rien d’ailleurs si ce n’était sortir de cet endroit si morne et dont l’odeur de sang me tourmentait. De plus, je ne me considérais pas du tout comme l’une de ses semblables. Là c’était confirmée cette femme était une vraie sadique et sérieuse dans ses dires… Je ne devais pas la prendre à la légère…

Je jetai un coup d’œil furtif sur Allyriane qui fixait des yeux la femme et semblait moins effrayée que moi. En même temps ce n’était pas parce qu’elle était humaine désormais que son caractère rebelle avait changé pour autant… Toujours aussi fidèle à elle-même, je m’attendais d’avance à une catastrophe si elle osait s’adressait à l’inconnue avec sa délicatesse habituelle… Non mais vraiment… Quelle gourde… Même devant plus fort qu’elle elle restait une teigne… J’admirais son courage je n’étais moi-même pas du genre à abandonner, mais il y avait des limites à la témérité… Si la femme nous attaquait je faisais comment moi ? Je ne savais même pas quels pouvoirs j’avais…

La première idée qui me vint à l’esprit fut de parler la première en optant pour la diplomatie. Peut-être était-elle au courant de ce qu’il nous arrivait ? Persuadée qu’elle était responsable de notre sort, je posais immédiatement des questions, au moins avant qu’elle essaye de nous tuer qu’on sache ce qu’il se passait...

-Euh … Hein, quoi ? Je ne comprends rien… C’est elle la vampire… Il y a encore quelques minutes j’étais une demi-elfe et me suis retrouvée ici avec un cœur dans les mains… Vous nous avez transformées juste pour nous dévisser la tête ? Qu’attendez-vous de nous ?

Pendant que je parlais je m’interposais entre les deux jeunes femmes pour éviter toute défiance de regard de la part de la boule de nerfs sur pattes, et dos à la blonde, je reculais sans prévenir avec force pour la faire prisonnière entre le mur et moi-même. Mon but était de l’empêcher de faire une bêtise hasardeuse et la protéger en cas d’attaque, bien que j’ignorais encore quoi faire si cela devait se produire. Et j’avais bien fait de prendre la parole la première car déjà Allyriane prononçait l’irréparable dans mon dos en étant injurieuse… Heureusement j’avais parlé en même temps qu’elle et bien plus fort, espérant que l’inconnue n’avait pas entendu. Je la maintenais ainsi fermement sans hésitation contre une des parois de la pièce. Je priais pour que la rebelle comprenne que je faisais cela dans son intérêt et lui éviter une mort immédiate en me postant face à la nouvelle venue… J'étais consciente que j'étais très imprudente d'agir de cette façon, m'exposer à cette inconnue aux intentions peu angéliques. J’avais très peur, je ne savais pas si j’allais devoir me battre où si elle accepterait de me répondre, mais j’étais déterminée à ne pas fuir et laisser Allyriane à la merci de cette vampire.

~ Il est 7 heures 55 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Sam 13 Nov - 22:17


Une envie intarissable de meurtre, sillonnait tout l'être de Syriona... Et pour cause, deux intruses se trouvaient en ce moment même dans la pièce qu'elle chérissait le plus ! Elle ne les avait encore jamais vu, or, il se trouvait que les visites surprises n'étaient pas le genre d'intention que la reine attendait de ses comparses ! Néanmoins, la blondasse n'avait pas du tout l'air de comprendre ce qu'il se passait, ni même, à qui elle avait à faire ! Syriona avait bien entendu ce que cette dernière venait de lui rétorquer, mais elle laissa tout de même l'autre donzelle s'exprimer ! Car il n'y avait rien de meilleur que le calme avant la tempête. En tout état de cause, leur raisonnement ne divergeait pas, puisque toutes deux lui demanderont à leur manière, qui elle était... À cela, une certaine excitation se fera ressentir dans le coeur de la reine ! Étant donné qu'elles ne savaient rien d'elle, elles étaient déjà condamnées !

- Qui je suis ? Répétera t-elle en laissant son rire au fond de sa gorge. Je suis une conne qui agit avant de parler ! Affirmera Syriona en feulant tous crocs dehors.

Un visage des plus horrifiants venait de remplacer le minois habituel de la reine Vampire. Des sourcils froncés au maximum, une bouche grande ouverte qui faisait deux fois la taille normale, et le tout accompagné d'une chevelure hérissée ! C'était dans ses instants qu'il fallait plus que jamais, craindre Syriona ! Hélas, il était trop tard pour avoir peur... Puisque d'un seul coup ! La reine envoya une onde d'énergie crépitante de couleur orangée, droit dans le ventre de la Vampire qui lui faisait face ! Cette attaque instantanée changea immédiatement cette ravissante jeune femme, en un cloporte des plus hideux ! Deux minutes, c'était plus que suffisant pour mettre ses dires à exécution sur la blondasse, soit, lui dévisser la tête jusqu'à ce qu'elle soit séparée de son corps ! Quant à la rousse, ça sera en vol plané et sous sa forme d'insecte qu'elle sera expédiée à l'autre bout de la pièce... Chose que Syriona put réaliser sans aucun problème grâce à sa télékinésie ! Bien sûr, elle aurait put l'aplatir sous son talon, mais elle préférait largement voir le sang gicler !

L'Humaine avait très peu de chance de s'en sortir, pour ne pas dire pas du tout ! De toute façon, face à la reine des Vampires, que pouvait-elle faire sinon courir ? Rien, puisque déjà Syriona venait de lui saisir la gorge avec force ! Puis, elle enchaîna en la levant de terre tout en la gardant plaquée dos contre le mur. Les ongles de la reine s'introduisaient petit à petit dans la peau délicate de la blondasse, ainsi, son propre sang commença à la parcourir sur toute sa longueur... Malheureusement, le supplice ne faisait que commencer... Après quoi, de son autre main, Syriona empoigna les joues de la malheureuse afin de procéder à une rotation continue de sa face de rat ! Cependant, la reine ne mesurait pas toujours la force qu'elle mettait dans chacun de ses gestes, à cela, les dents de la blondasse commenceront à se déchausser sous la pression qu’exerçait la poigne sur son visage... Le pire, c'était qu'elle aurait beau lui donner des coups de pied ou des coup de poing, rien n'y ferait... Car Syriona était loin d'être faite de papier, et encore moins dans cet état là !

- Tu as des os si fragiles ! Je peux déjà les sentir craquer sous mes doigts ! Disait-elle en chuchotant.

La blondinette allait rendre l'âme dans les prochaines secondes, car son menton était en train de passer par dessus son épaule droite... Or, ses vertèbres ne pourraient pas supporter deux centimètres de plus avant de se rompre.


Alors que Syriona était sur le point de satisfaire ses pulsions... Une importante bourrasque tourbillonnante naquit juste à côté de la mare de sang, à partir de laquelle, une femme ailée armée d'une lance, apparut ! Même sous sa forme de cloporte, la rousse ne devrait avoir aucune difficulté à reconnaître Sheylii, l'impératrice du vent qui lui avait confié une mission de très haute importance.

- Mais c'est quoi ces visites de merde ! Hurlera Syriona en laissant retomber l'Humaine de tout son poids.

- Je n'ai guère le temps de parlementer avec vous Vampire. Répondra brièvement Sheylii.

- Pas de problème ! Contente toi de subir !

Consciente de la puissance qui se tenait devant elle, la reine Vampire libérera une puissante décharge orangée sur cette dernière ! Malheureusement pour Syriona, l'impératrice du vent n'était pas une débutante, ainsi... elle eut juste le temps de voir un éclair aveuglant la frapper de plein fouet, qui par la même occasion, annihilera le sort qu'elle venait de lui jeter ! Sur cette attaque, Syriona décolla littéralement du sol, avant de heurter le mur à la vitesse d'une branche éjectée par une tornade de force quatre !

- Je ne le voulais pas, mais vous m'y avez forcé... Ajoutera l'impératrice après les faits.

La reine Vampire venait de sombrer dans l'inconscience, alors que Lanae recouvrait enfin sa forme originelle... Sheylii n'avait que très peu de temps devant elle avant que son plan d'existence ne la rappelle à lui ! Ainsi, il fallait vite mettre les choses au clair...

- Bonjour Lanae. Commencera t-elle en se tournant dans sa direction. Je vois que tu es un Vampire à présent... Ce changement de vie ne t'a pas épargnée. À cause de cela, tu as perdu tes pouvoirs, ainsi que la mission que je t'avais confié... Mais il reste une dernière option, car je n'ai confiance qu'en toi pour cela. Désires-tu l'entendre ?

En tant que élue de Sheylii, Lanae avait le choix... et pouvait refuser si elle le voulait, tout comme accepter... Restait plus qu'à voir la tournure que cela prendrait. Quant à l'Humaine, rien de plus à signaler, sauf qu'elle se trouvait au côté de sa tortionnaire dormante...

~ Il est 7 heures 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Mar 16 Nov - 21:07

Allyriane aurait beau brutaliser Lanae, elle ne pourrait rien y faire à cette situation qui était désormais sa nouvelle vie. Mais ça, elle l’ignorait et cherchait un appui où poser et accuser la faute de ce changement si soudains et elle n’y voyait que l’ex demie-elfe comme principale et unique suspecte. Malgré tous ses états d’âmes qui démontraient bien aussi son incompréhension de ce qui lui arrivait, l’humaine ne parviendra pas à calmer sa colère et ira jusqu’à coller son poing dans la figure de cette dernière. Contre toutes attentes, elle stoppera son coups à une telle vitesse que la blonde aurait jurer se voir elle-même en face d’un miroir avant de se retrouver complètement arrêtée dans son élan, la faisant serrer les dents, prête non seulement à lui mettre un autre coup de son autre main, mais aussi parée à lui lâcher une déferlante d’insulte aussi immonde les unes que les autres. Sauf que là… Les positions de forces avaient été échangées et la blondinette se retrouvera fortement humiliée et atteinte dans son orgueil qu’elle ne comprit même pas ce qui lui arrivait à ce moment. L’ayant agrippée par le col de son vêtement, elle la secouait et en une petite seconde, elle se retrouvera brutalement plaquée dos contre un mur froid et dur.

- Hey !! Tu vas me parler autrement, tu veux !? Lui répliquera-t-elle froidement.

Plaçant ses mains sur les poignets de Lanae, son regard était extrêmement noir et elle n’hésitera pas à l’égorger pour cet affront qu’elle lui faisait subir ! Pourquoi cette fille se retrouvait plus forte qu’elle !? C’était insensé et totalement humiliant, bordel ! Plantant ses ongles dans sa chair, l’énervement de l’humaine était totalement compréhensible mais aussi, tout n’était pas finis puisque une surprise pour le moins originale se présentera à elles deux. Voilà que maintenant, une autre fille sortait de nulle part en hurlant à la mort… Il y avait de quoi causer un génocide pour l’humaine qui était devenue une véritable bombe à explosion imminente ! Mais bon… Quoi qu’il en soit, elle restera fidèle à elle-même et ira même jusqu’à provoquer la nouvelle venue par un regard bien prétentieux et arrogant et des paroles qui en disaient long sur leurs sous-entendus.

À sa noble habitude, Lanae aura prit largement le soin de venir lui mettre des bâtons dans les roues en tentant tout simplement de parler plus fort qu’elle et se plaçant devant elle, lui offrant son dos avant de reculer rapidement et la plaquer contre le mur pour la bloquer totalement. Posant ses paumes sur l’arrière de ses épaules, l’humaine tentera de la repousser mais en vain et commencera à donner des coups sur ce même dos pour l’inciter à se dégager ou d’oser espérer la repousser en s’aidant du mur pour s’en défaire. Mais c’est qu’elle possédait sa force et elle, la sienne et elle ressentait bien la frustration que la rousse devait ressentir en étant si faible… Ces coups cessèrent donc rapidement et Allyriane posera une main sur l’avant bras droit de celle qui la retenait pour planter ses ongles dans sa chair et se mordre la lèvre inférieure. De la colère mélangée à une profonde frustration l’envahissait et elle ne savait pas comment réagir et contrôler ce flux d’émotion qui lui bousillait cette chose dans sa poitrine. Elle haïssait ce truc, il était trop douloureux ! Plongeant son visage dans la longue chevelure de Lanae, Allyriane tentait de se cacher au mieux…

- Merde… Se murmurait-elle tout en laissant sa main gauche se poser dans le dos de la vampire.

*Je haïs la faiblesse… Quelle ironie du sort de me retrouver aussi merdique !*

Ne pouvant pas voir l’inconnue qui se tenait face à Lanae, la jeune fille pourra au moins écouter ce qu’il se passait et n’en attendrait pas moins pour la suite. Comme son mauvais pressentiment tentait de le lui dire, elle était puissante cette gourdasse… Les réponses fournies par cette dernière n’en seront que moindre et d’un coup sec, la vampire qui retenait fermement Allyriane sera dégagée et transformée en insecte immonde que l’humaine suivit des yeux sans rien dire, complètement hébétée par ce phénomène, elle se plaquera contre le mur. Tout cela à l’aide d’un simple rayon orangé ! Prenant soudainement conscience de sa faiblesse, elle ne s’empêcherait quand même pas de réfléchir à une solution d’attaque ou de fuite mais bien sûr, son impulsivité lui fera à nouveau défaut et elle se ruera sur elle en s’appuyant sur le mur pour se propulser. Partie pour tenter de survivre mais laissant sa simple colère agir, elle se retrouvera en moins d’une fraction de seconde retournée contre son mur et soulevée par la force titanesque de la donzelle qui affichait une très mauvaise mine. Saisie par la gorge, elle sentait désormais la joie des étouffements et du manque d’air, tentant de se débattre vainement en infligeant des coups de pieds et poings dans le ventre, la poitrine, les bras ou le visage de la vampire qui venait d’empoigner son visage par les joues. Ses ongles s’enfoncèrent dans sa chair et une douleur perçante réveillera tous les nerfs de la blondinette qui ne parvenait toujours pas à s’en défaire. La force employée par la femme était monstrueuse et Allyriane ne pourra pas y résister malgré tous ses efforts terminant par des échecs humiliant. Quoi qu’elle fasse, elle ne pouvait qu’entendre ses os craquer fort et résonner dans sa tête. La souffrance était telle qu’elle aurait bien hurlé mais ne montrerait aucunes faiblesses même si sa vie en dépendait, comme présentement !

*Tu vas me lâcher sale tarée, oui !?*

Empoignant les poignets de la vampire, elle plantera ses ongles tout en tentant d’y arracher sa peau et la forcer à la lâcher. Sauf qu’elle était résistante… Rien ne viendrait à bout de sa folie meurtrière, elle voyait déjà qu’elle allait y passer et pouvait maintenant se voir à la place de ses propres victimes qui devaient désormais s’extasier en la voyant dans pareille situation ! Fermant les yeux, commençant à ne plus tenir à toutes ses sensations lointaines, Allyriane tentera le tout pour le tout en plaquant le plat de ses pieds sur la poitrine de la vampire et au moment propice, soit celle de l’apparition d’une femme ailée au-dessus de la marre de sang et de l’attaque qui suivi, elle lui assainira un violent coup de talon dans la figure. Ses mains la lâchant enfin, retombant sur les fesses en se brûlant le dos qui râpait contre le mur lors de sa chute, laissant s’échapper un gémissement de douleur tout en portant ses mains à sa gorge. S’immobilisant d’un coup avant de prendre une énorme bouffée d’air en se penchant en avant, mains et front contre terre, respirant bruyamment, une main caressant délicatement sa mâchoire endolorie. Elle n’en croyait pas ses yeux, cette douleur… Elle était… Monstrueuse mais lui avait fait sentir qu’elle était bien en vie et enfermée dans cette belle blague de merde dont elle voulait s’en sortir ! N’ayant pas la force de se redresser, elle se contentera de se mettre à genoux, une main posée à terre et l’autre massant doucement sa nuque pour pouvoir apercevoir la nouvelle arrivante qui était autre que sa sauveuse. Bien sûr, dans sa nature, Allyriane ne l’acceptera pas comme telle et considérera qu’elle s’était débrouillée seule mais n’en dira rien, se contentant de regarder la scène. La vampire semblait avoir reprit sa forme originelle dès la venue de la femme....

Apparemment, l’oisillon connaissait bien la rousse et l’humaine se sentait complètement mise de côté et de trop. Au point où elle portera son regard sur la femme inconsciente et, ne s’en approchant pas, lui murmurera une belle insulte à son égard et s’aidera à nouveau du mur pour la troisième fois afin de se relever doucement, tant bien que mal. Sa tête lui faisait des misères et elle se disait que le statut d’humaine n’était que bourré d’emmerdes… Mais là encore, elle allait devoir s’y faire et doucement, s’approchant un peu des deux femmes mais passant derrière Lanae tout en gardant le dos tourné à sa sauveuse dont elle murmurera un léger…

- Merci… En passant à côté d’elle.

Elle pouvait aisément l’entendre mais pas Lanae qui entendrait qu'un vague murmure. Mais la vampire pourrait par contre facilement se rendre compte de l’état de l’humaine qui était simplement en train de se broyer du noir et commençant à complexer sérieusement sur sa faiblesse présente… Jamais elle n’avait ressentit de pareilles sensations si douloureuses et elle se jura de tous faire pour pouvoir reprendre ses pouvoirs ou les récupérer ! Cependant, la femme ailée prendra la parole tout en s’adressant à Lanae. C’était des copines de longue date, ou quoi ? Aller tiens, je décide de débarquer, d’éjecter une folle dingue parce que ça me chante et te proposer un truc… ? Et puis quoi encore !! Tu veux réunir les vampires et faire la fête, tiens ? Faut y aller, quand même ! Et Allyriane laissera un simple soupir discret s’échapper d’entre ses lèvres pour démontrer son mécontentement et son irritation tout en ne cessant pas de se masser le cou extrêmement douloureux. Une douleur sourde lui tapait à la tête et elle ne savait pas combien de temps elle pourrait tenir avec ça sans compter la souffrance des parties touchées et sa nuque rougie…

Néanmoins, elle ne voulait pas gaspiller ses forces et se laissera tomber à genoux et ensuite en tailleur pour attendre qu’elle termine de boire le thé tout en restant particulièrement attentive à leurs dires mais ne les regardant pas puisque cela ne la concernait en rien, c’était une discussion entre Lanae et l’inconnue et elle se sentait carrément de trop. Mais maintenant, la femme ailée ayant achevé ses dires par une question… Tout dépendra de Lanae et l’humaine était en train de se demander si elle n’irait pas casser la tête à l’autre tarée pendant qu’elle faisait sa sieste, tiens, question de vouloir faire passer un peu le temps… Mais bon, c’était trop risqué dans son état, autant essayer d’être raisonnable, Allyriane et rester près d’une personne qui a pu l’éjecter en moins de deux tout en attendant de savoir ce qu’il allait advenir…

- C’est qui le glandu qui nous a foutu dans cette misère de merde ! Se murmurera-t-elle sèchement tout en frappant le sol de son poing droit, le plus silencieusement possible.

~ Il est 7 heures 59 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    Mer 29 Déc - 6:10

À l'arrivée de Sheylii, tout bascula ! Syriona avait été corrigée comme elle le méritait, alors que les deux intruses, Allyriane et Lanae, se remettaient tout juste de leur mésaventure. Il n'était pas aisé de faire face à la reine Vampire lorsque la folie s'emparait de tout son être, ce fut pour cela que Lanae ne sut pas quoi répondre à l'impératrice lorsqu'elle l'interrogea... Comprenant alors son état de choc, Sheylii enchaîna en annonçant qu'il lui était possible de lui rendre sa nature originelle. À cette entente, l'élémentaliste du vent ne cacha pas sa surprise... Pourtant, Allyriane sut se montrer plus rapide et entreprenante que Lanae envers Sheylii, afin de savoir si elle pouvait également lui rendre ce service. L'ancienne Vampire n'allait tout de même pas laisser passer cette opportunité ! Peu lui importait le procédé, car tout ce qui comptait à ses yeux, c'était de recouvrer sa santé d'outre tombe.

Hélas, nul ne put savoir ce que l'impératrice aurait répondu à Allyriane, car tout à coup... l'audacieuse ancienne Vampire et Lanae, se retrouvèrent au beau milieu d'une forêt qui leur semblait étrangement familière. Et pour cause, il s'agissait du lieu exact avant que le premier phénomène de ce genre ne se produise. Était-ce l'oeuvre de Sheylii ? C'était peu probable, car à la vue de sa prestance, l'impératrice aurait au moins eu l'honnêteté de répondre avant d'agir... Les oiseaux gazouillaient comme si de rien était, ce qui donnait un petit côté rassurant à cette incompréhension grandissante. À première vue, tout était rentré dans l'ordre, puisque Lanae laissa par simple réflexe, courir sa langue sur la surface de ses dents, et là... se fut au travers d'un long soupir de soulagement, que la rousse comprit que son cauchemar venait de prendre fin ! Allyriane eut d'ailleurs le même comportement en constatant que son vampirisme lui était revenu... Que c'était bon de se retrouver !

Mais ce n'était pas tout, car Belle était elle aussi revenue ! Allongée sur le sol mais consciente, la jeune femme avait l'air tout aussi perdue que Lanae et Allyriane... De toute évidence, elle aussi avait dû se retrouver dans un endroit qu'elle n'aurait jamais foulé en temps normal ! L'heure se prêtait donc aux explications, d'une pour pouvoir mettre un nom sur ce que toute trois venaient de vivre, et deux, pour se remettre dans l'état d'esprit d'avant le phénomène, car oui... elles étaient en route pour une quête, en route vers Freezis...


[OUT : Lanae et Allyriane, vous reprenez la suite de ce poste ~ICI~... Arrow]

[Annonce : Lanae, il va te falloir restaurer ton avatar et ton profil. Quant à Allyriane, juste ton profil Exclamation]

~ Il est 8 heures 00 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que des emmerdes !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Que des emmerdes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: