AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Première épreuve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Première épreuve...   Sam 16 Oct - 5:27

Malgré l'agitation qui se perpétuait à Nandis, certaines personnes continuaient de poursuivre leur existence comme si de rien était. Ce qui était justement le cas de Siegfried, pour lui, il s'agissait d'une journée comme une autre... L'homme sillonnait les rues et ruelles, tout en renversant les passants hystériques qui osaient se heurter à lui ! Y compris les femmes et les enfants... chose qui prouvait aisément que le guerrier ne faisait pas dans la dentelle. Un temple s'était effondré, oui, et alors ? Ce n'était que de la pierre empilée après tout ! Cependant, ça sera cet évènement qui fera férocement rager Siegfried, surtout lorsqu'il verra différentes races fuir les lieux de la catastrophe... Il y avait de tout ! Enfin presque... Les Elfes n'avaient pas leur place parmi les Humains ! Ce n'était que des êtres chétifs bons qu'à danser et chanter ! Autrement dit, des individus qui ne servaient strictement à rien... Pourquoi la fière cité de Nandis acceptait-elle la mixité des peuples ? Si seulement quelqu'un pouvait corrigé cela, et si seulement ce quelqu'un pouvait être Siegfried !

Pas le temps de pester davantage pour le guerrier, qu'un soudain changement s'opérera ! Après quoi, tout devint noir... en une fraction de seconde ! Hélas, son état physique semblait avoir troqué sa vigueur de jeune homme robuste, contre celui d'une grand mère estropiée... Et pour cause, le colosse se sentait quelque peu engourdi, un peu comme si il avait bu du mauvais vin durant toute une semaine... C'était un coup dur pour le moral de ne pas comprendre ce qu'il se passait, mais en tant que guerrier aguerrit, Siegfried comptait bien faire face à cette nouvelle situation !

Malheureusement, l'homme devra prendre son mal en patience, puisqu'il était solidement attaché en X sur une table légèrement inclinée vers l'arrière. Ce dernier ne pouvait aucunement mouvoir ses bras ou ses jambes... des sangles lui maintenaient également le buste pour que son dos reste plaqué contre la surface métallique qui le gardait en position. Siegfried aura beau réunir toutes ses forces, il lui sera impossible de se délivrer sans une aide extérieure... Hélas, il y avait pire... car dans sa nouvelle vie, le guerrier était gouverneur de Nandis. Ce qui voulait dire que sa présence en ces lieux sombres, n'était pas dû au hasard, surtout si il avait été préalablement sélectionné par Thirsha !

Quoi qu'il en était, Siegfried faisait parti de la première épreuve que Hichino "un Elfe", allait devoir passer...


~ Il est 7 heures 30 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Lun 18 Oct - 16:16

Siegfried revenait d’une partie de chasse en compagnie de certains des nobles les plus importants de la cité-état quand il fut abordé par l’un de ses hommes. Un temple venait d’être détruit en ville. La rumeur avait considérablement amplifié l’évènement. On parlait de pillage, de profanation, certains disaient qu’il avait brûlé, d’autres que la terre avait tremblée. Certains disaient même que la déesse noire en personne était apparue au-dessus de la ville pour abattre les murs de l’édifice religieux d’un geste rageur.

Sachant pertinemment que la plèbe était sujette à l’exagération, le noble décida d’aller voir par lui-même. Sans même prendre le temps de changer sa tenue de chasse, il s’élança dans les rues de la ville en compagnie de deux de ses hommes. Ecartant sans ménagement ceux qui se trouvaient sur sa route, le seigneur pris immédiatement le chemin du temple ravagé. A ses yeux, ce crime ne pouvait être dû qu’aux activités des vermines non-humaines qui pullulaient dans les rues de Nandis. Il préparait déjà mentalement le discours qu’il tiendrait devant le Seigneur de la ville et ses conseillés quand l’impensable se produisit.

Siegfried cligna des yeux. Lorsqu’il les réouvris, il ne voyait plus rien. L’atmosphère même lui semblait différente. Il ne sentait plus le vent sur son visage, le subtil mélange des parfums de la ville ne lui parvenait plus aux narines. Le silence s’était installé. C’est comme s’il avait été téléporté à l’autre bout du monde durant la demi-seconde où il avait fermé les yeux.

Une pression le long de ses bras et ses chevilles lui indiqua qu’il était ligoté à un quelconque objet. Serrant les poings, il tenta de se libérer d’un geste brusque mais ne parvint qu’à se meurtrir les membres. Dieux qu’il se sentait faible ! L’avait on drogué ? C’était l’hypothèse la plus probable. Une bande de malandrins l’avait certainement enlevé et drogué afin de demander une rançon à sa famille... Il se trouvait certainement dans une cave ou une quelconque cache dans la ville de Nandis.

L’aiguillon glacé de la peur lui vrilla l’esprit. Il détestait être privé de ses moyens ! Il haïssait ne pas avoir le controle d’une situation ! Pire, il était terrifié à la simple pensée d’être à la merci de races et de peuples inférieurs. Ne pouvant se libérer sans aide, il décida de ravaler sa fierté et d’appeler au secours.

- A l’aide par ici ! Je suis enfermé ! Je suis riche et récompenserais qui me sortira d’ici !

Siegfried laisse le silence s’installer à nouveau, une boule dans la gorge. La peur vint à nouveau le tirailler et la sueur se mis à couler le long de son échine. Serrant les poings, il tenta à nouveau de se libérer, gageant que ses forces lui reviendraient plus rapidement s’il sollicitait ses muscles.

~ Il est 7 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Ven 22 Oct - 12:58

La masse froide et sanguinolente s'était jetée sur elle. Elle avait pressenti la fin, elle l'avait senti, et tout son corps tremblait devant cette évidence. Soudain, elle avait abandonné. A quoi bon se battre si son heure est venue ? Mais elle ne s’attendait nullement à la suite des événements…
Malgré le contact froid de la peau nauséabonde contre elle, elle avait lançait un regard acerbe, assassin à cette créature venue des enfers. Comment se battre à main nue devant un mastodonte de cette taille ?
Soudain une douleur étrange, horrible, déchirante lui traversa le corps. Ses larmes sauvages et cruelles se mirent à couler le long de ses joues. Elle tenta de respirer mais l’air semblait loin d’elle, comme fuyant cet être chez qui le souffle n'était plus utile. Elle relèva légèrement le buste pour tenter de respirer, malgré les forces qui l’abandonnaient. Le spectacle qui s’offrait alors à elle est des plus horribles…

La créature à la peau tuméfiée se régalait de ses entrailles. Elle, la guerrière, celle que l’on surnommait la sauvageonne, voila qu’elle avait trouvait plus sauvage qu’elle. Sa douleur s’intensifiait et sa colonne vertébrale entière semblait être faite de milliers de bouts de verre qui peu à peu l’entaillaient, et la ravagaient. Elle tentait de pousser un cri mais à quoi bon ! Qui pouvait bien l’entendre, elle qui venait sauver le plus démuni des êtres…
Hylwën…Son prénom fut tout ce qui sortit de sa gorge, et les larmes redoublèrent, et ce qui restait de son cœur cogna comme pour survivre un petit peu et partir seul à la recherche de cet elfe qu’elle abandonnait par son geste inutile. Liyana voudrait arrêter cette douleur atroce, celle qui parcourt son corps de part en part, et qui viole l’intimité entière de son âme…Mais la mort s’invite soudain chez elle, et la flamme qui brille dans son regard d’émeraude peu à peu s’éteint…

Le silence, le calme…la douleur est partie…Le néant…

Puis soudain son corps entier se réveille comme si on venait de lui administrer un violent choc électrique. Liyana hésite puis au bout de quelques minutes se décide à ouvrir les yeux. L'obscurité est violente agressive. Elle a tellement froid... La belle demoiselle des bois tente d’examiner son corps entier...Sa capacité à voir dans le noir, lui permet de distinguer son corps. Plus aucune trace de l'affront subi par le monstre n'apparait. Son cerveau à du mal à assimiler la chose et son corps entier réagit. Désemparée, elle se laisse aller, ses larmes coulent et un gémissement léger se fait entendre, comme celui d’un animal blessé. Dans son état elle n’a même pas fait attention qu’elle été attachée. C’est lorsqu’elle tente de se recroqueviller sur elle-même que cette évidence se jette à son visage…Son gémissement se transforme en hurlement violent, sauvage, et sa forte personnalité revient au galop. Avec conviction, elle tente de défaire ses liens, et de s’échapper de cet univers qu’elle ne connait pas.

Mais soudain, un bruit, si léger qu’il est à peine audible…Elle tente de regarder derrière elle, mais sa position l’en empêche. Et avant même que l’inconnu se présente, la jeune femme attaque :

- Qui êtes vous ?? Comment osez vous ??

C'est alors qu'elle entendit une voix rauque, celle d'un homme sans aucun doute. Il semblait dans la même posture qu'elle. Mais que voulait on d'eux? Elle l'elfe libertine, et lui l'homme riche? Elle ne comprenait rien, et malgré son cerveau qui tournait à cent à l'heure, elle cherchait une manière de s'échapper...

~ Il est 7 heures 31 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Ven 22 Oct - 18:00

Comme il s'y était attendu, le bouton qu'il avait pressé était le bon. Comment cela en aurait-il pu être autrement, il fallait qu'il sauve le monde après tout ! A tâton, levant un bras à hauteur d'épaule pour s'assurer qu'il ne se cognerait contre rien, l'elfe éternellement jeune sortit de sa cellule. Longeant les murs afin de trouver la sortie promise, il se prit les pieds dans un chevet un peu trop bas pour que son bras puisse le détecter. Rageant contre l'objet de sa souffrance, il entreprit de se venger en mettant un bon gros coup de pied dedans. Utilité zéro bien sûr, vu que sur le meuble se trouvaient une carafe et un joli verre à pied qui se bisèrent tous deux lors de leur chute, répandant sur le sol une infinité de bouts de verres. Pieds nu de par son costume d'oracle, Hichino ne manqua pas de marcher sur quelques morceaux aiguisés qui entrèrent dans sa chair, laissant sur le sol des pointillés rouge aux éclats sordides. Une fois parvenu dans ce qui semblait être le fameux corridor, le petit elfe s'assit et entreprit d'enlever à l'aveuglette les morceaux de verre qui le faisaient souffrir. La sensibilité de sa chair habituée à vivre sans yeux lui permit d'enlever facilement les débris tout en évitant de lui charcuter les pieds.
Laissant toujours le sang se répandre sur son passage, l'ancien oracle de Nandis continua de longer le mur jusqu'au moment où sa main heurta un nouvel obstacle. Un mur ? Lentement, il fit glisser ses doigts sur les bords de la surface. Tout était toujours en métal, mais il découvrit avec joie ce qu'il attendait. Sur l'un des côtés, il avait remarqué des pivots aux dimensions impressionnantes. En cherchant un peu moins sur les extrémité, sa main tomba sur un large pommeau qu'il empoigna avant de le pousser.
Fermant avec force les yeux pour éviter de se retrouver ébloui comme précédemment, il ne tarda pas à remarquer que sa prévoyance était inutile. La pièce était aussi sombre que celle où il se trouvait précédemment avant que l'autre folle manque de peu de lui brûler la rétine pour de bon. Cette fois encore, ses yeux ne lui servirent à rien. En revanche, il lui sembla que ses oreilles avaient distingué des traces de vie. D'après les sons qu'il apercevait, il y avait dans cette salle un homme qui grognait et une jeune femme sur les nerfs. Pendant un moment, il pensa qu'ils étaient dans la même situation que lui auparavant et se demanda ce qui pouvait les énerver à ce point.
Cette fois encore, ce fut son nez qui lui révéla le plus d'indices sur ce qu'il se passait dans ce lieu où tous les repères étaient brouillés. L'homme sentait la transpiration et le sang fraichement coulé en petite quantité. Il devait essayer de s'échapper de sa cellule et s'était sûrement blessé contre les barreaux de métal. La femme, elle, en plus des deux odeurs senties précédemment, laisser trainer un parfum de plantes bien distinctives provenant de Lalwende. Ainsi donc la femme qui les avait tous capturés avait choisi d'embarquer des elfes ? Les statistiques étaient de deux sur trois, malgré tout, il ne fallait pas négliger le dernier pourcentage. Elle pouvait très bien avoir choisi au hasard trois personnes sur lesquelles elle allait exercer ses énigmes vaseuses dignes d'une madame "je-sais-tout" frustrée et fichtre mal élevée.
Maintenant qu'il était totalement entré dans la pièce, l'oracle aux cheveux aussi verts que la forêt originaire de ses parents préféra garder les yeux fermés. Raisons ? Aucune. mais si l'autre femme lui avait dit de venir ici et décidait de refaire le coup du "plein phare", il préférait limiter les dégâts du mieux possible. Essayant d'accélérer les choses, il laissa sa voix longtemps inutilisée se dérouiller dans la pièce.

- Et bien, je suis là !

Que pouvait-il rajouter ? Il devait essayer d'en finir le plus vite possible. Chaque seconde passée dans ce maudit tas de ferraille l'éloignait de son ultime quête de sauveur universelle et de la reconnaissance absolue qui allait de paire. Au nom d'Yloumna, il devait se dépêcher d'accomplir toutes ces épreuves !

~ Il est 7 heures 32 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Sam 23 Oct - 1:14

Égal à lui même, Hichino se cherchera une excuse pour presser le bouton "OUI", acte qui le faisait bien entendu aller contre ses principes. C'était une réaction tout à fais normale, puisque tant que la personne en manque de savoir n'avait pas appris sa leçon, elle ne pouvait pas se remettre en question. Ce qui voulait dire que la créature Elfique était encore bien trop aveuglée par sa prétention et son égocentrisme, ce qui évidemment altérait son jugement sur le monde extérieur. Ainsi, pour l'aider à y voir plus clair, sa première épreuve résidera dans le fait de savoir voir les gens pour ce qu'ils étaient, et non pour ce qu'ils possédaient. Ca n'allait pas être une mince affaire pour Hichino, surtout que ce dernier avait la sale habitude d'être une vraie tête de bois.

Une fois la cage ouverte, l'Elfe s'en extirpera un peu maladroitement, avant de se mettre à suivre le couloir... Car au bout de celui-ci, sa première épreuve l'attendait. Ne se doutant encore de rien, Hichino continuera sa progression, et ce, jusqu'à atteindre une lourde porte métallique. De toute évidence, c'était la seule issue possible... mais aussi une nouvelle ouverture sur d'autres problèmes ! Ainsi donc, l'être Elfique poussera l'épais panneau de fer avec toute la conviction qui le caractérisait... Le crissement des charnières annoncera aux personnes déjà présentes, que quelqu'un venait de les rejoindre... Sur cette action, une salle des plus obscures se révélera à Hichino... Mais l'Elfe comprendra très vite qu'il n'était désormais plus seul, puisqu'il parviendra à humer deux personnes... Mais aussi deux odeurs diamétralement opposées. S'avançant alors, les nus pieds de l'Oracle s'imposeront sur une plaque qui se fondait dans les ténèbres du lieu. À cela, cette dernière se dérobera sous le poids de Hichino, chose qui actionnera tout un ensemble de mécanismes !

À partir du cliquetis, la porte située à présent derrière l'Elfe, se refermera violemment ! Puis, comme la fois précédente, une multitude de lumières s'allumeront dans ce même temps. À présent mise à jour, la pièce toute entière démontrera à ceux qu'elle renfermait, le gros problème qui les attendait ! Tant pour Hichino que pour les prisonniers... À savoir qu'une énorme machine trônait au centre de la salle, avec à son bord deux personnes visibles... Cette chose était supportée par un immense moteur, qui lui même était relié à un tableau de commande qui se trouvait juste devant l'Elfe. Hélas, ce dernier n'aura pas le temps de comprendre à quoi il pouvait servir, qu'un écran plasma couvrant l'entièreté du plafond, se mettra tout à coup à grésiller... Le son semblait sortir de partout, à cela, il était impossible de ne pas comprendre ce que Thirsha allait dire.


Bonjour,

Je suis sûre qu'à cet instant vous devez tous vous demander où vous êtes. Mais je vous assure que l'endroit n'a aucune importance. Vous devriez plutôt vous concentrer sur ce que vous avez de plus cher, sois, votre vie.

Le dispositif qui vous retient prisonniers, n’obéira qu'aux ordres donnés par Hichino, la seule personne libre dans cette pièce. Libre, par le mouvement, mais pas forcément par l'esprit. Or, il se trouve que seul son esprit décidera de votre sort.

En tant que Oracle, il est de votre devoir d'être à l'écoute d'autrui pour mieux pouvoir aider. Cependant, votre obsession pour l'argent et le pouvoir fait que votre vision des choses ne concorde plus avec votre statut. Ainsi, je vais vous offrir la chance de vous laver de cette gangrène qui ne cesse de consumer votre coeur.

Devant vous, quatre personnes sont fixées sur la machine du jugement, mais seulement deux en descendront. Et c'est à vous que revient le choix des deux survivants ! Cependant, si vous ne vous décidez pas, les quatre personnes périront.

Dans trente secondes l'engin va se mettre à pivoter (Un décompte de trente secondes vient de se mettre en marche), puis, toutes les quarante-cinq secondes le dispositif cessera sa rotation, mettant ainsi face à vous, la personne dont vous déciderez le sort. À ce moment là, vous disposerez de tout juste quinze seconde pour faire votre choix, sans quoi, ce dernier sera fait à votre place.


Le tableau de commande va vous permettre ces choix, comme vous pouvez le voir, un bouton affiche "JE SAUVE", et l'autre "JE CONDAMNE". Vous l'aurez compris, le bouton "JE SAUVE" ne peut servir que deux fois. Quant au bouton "JE CONDAMNE", si vous ne le pressez pas au moment où ça tombe sur une personne que vous ne voulez pas sauver, cette dernière sera alors lentement écartelée, au lieu d'être incinérée.

À présent, laissez moi vous les présenter, car tous on une représentation bien définie. (L'engin vient d'entamer sa rotation, faisant ainsi défiler les diverses personnes qui seront jugées par Hichino). Voici un Homme gouvernant toute une citée, ce qui fait de lui l'un des Humains les plus riches d'Astrune, je vous présente donc Siegfried De Valmyr. La seconde est une Elfe guerrière, mais qui hélas ne possède que peu de doublons, je vous présente donc Liyana Eldar. Le troisième est un enfant pour qui la vie n'a jamais été rose, et les haillons qu'il porte sont ses seules possessions, je vous présente donc Damy Glihis. Et pour finir, la quatrième est elle aussi une Elfe, mais plus exactement une reine ! Je vous présente donc Iriana Magen.

Vous avez en face de vous... La richesse, la beauté, l'innocence, et la sagesse. Qui allez vous décider de sauver, ou bien de condamner ?

Le choix vous en revient Hichino.


Les grésillements qui s'en suivront annonceront le départ de l'épreuve... L'écran plasma venait de s'éteindre alors qu'un compte à rebours de quarante-cinq secondes se mettra en marche, au bout desquelles, une première personne se fera juger par l'étroit esprit d'Hichino... Ca pouvait tomber sur n'importe qui... mais ça sera Siegfried qui passera en premier. L'Elfe allait donc décider de son sort d'ici quarante secondes...

~ Il est 7 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Dim 24 Oct - 15:12

Deux autres voix répondirent à son appel. Une voix féminine et une autre masculine. Probablement dans le même état que Siegfried. Il s’agissait sûrement d’autres nobles qu’on avait enlevé pour rançon... Et leurs ravisseurs ne tarderaient plus à faire connaître leurs exigences.

Le chevalier en était là de ses réflexions lorsque la lumière fut. Un instant aveuglé par la luminosité soudaine, Siegfried mit un certain temps avant de se rendre compte où il était.
Il se trouvait dans une pièce aux murs métalliques, accroché à une sorte de croix. La lumière ne venait pas de torches ou du soleil mais de sortes de globes fixés aux murs et dégageant une lumière blanchâtre et sans chaleur. Certainement un quelconque procédé magique.

Le regard du baron se fixa sur la personne qui se tenait devant lui et il ne retint que difficilement un rictus de dégoût. Un elfe. Et libre. Siegfried pensa d’abord qu’il s’agissait de son agresseur, mais l’expression de surprise qu’arborait l’oracle vint rapidement chasser cette idée de son esprit.

Avant même qu’il n’ait eu le temps d’ouvrir la bouche pour exiger à cet individu de le libérer, une étrange surface lisse fixée au plafond s’alluma à son tour et révéla d’étranges bandes incolores dansantes à sa surface. Ce grésillement visuel s’accompagnait d’une voix féminine, certainement celle de la ravisseuse. Siegfried écouta avec attention, non seulement parce qu’il espérait ainsi éclairer cette situation pour le moins confuse, mais aussi afin de retenir la voix de la personne qui parlait. Ainsi, le noble pourra retrouver cette garce et lui planter la tête au bout d’une pique après lui avoir fait subir les pires tortures.

Au fur et à mesure que la tortionnaire parlait, la rage montait un peu plus dans le cœur le Siegfried. Quoi ? Lui Siegfried de Valmyr, noble parmi les nobles, élite de la race supérieure, utilisé comme épreuve pour un misérable elfe sans valeur ? Mais quel outrage ! Quel affront !
Les derniers mots de la femme en revanche, lui glacèrent l’échine. Ainsi, l’elfe allait devoir choisir deux survivants parmi quatre personnes... Dont deux elfes. Aux yeux de Siegfried, les elfes sont comme les rats. Grégaires. Sans nul doute, l’oracle choisira ses deux sœurs de race plutot que les deux humains... Il fallait impérativement le convaincre de le libérer ! Et il n’avait que trente secondes, durant lequel il tournait comme une toupie, pour réfléchir à des arguments !

Quand il cessa enfin de tourner en rond, Siegfried pris la parole, d’une voix claire et forte. La voix de la diplomatie, celle qu’il usait pour parler devant le conseil. Il avait son argument. Il était contraire à son éthique, car il impliquait qu’une elfe vive et qu’un humain meurt, mais sa survie passait avant ce genre de considérations.

- Comme la voix te l’a dit, je suis riche et puissant. Libère moi et tu n’auras pas affaire à un ingrat. Mais je suis aussi un guerrier habile. Je te serais bien plus utile pour sortir d'ici que l’enfant ou la reine elfe. C’est en terme de force et de faiblesse, d’utilité, que tu dois raisonner. Je suis fort, comme la guerrière elfe. Les autres sont faibles, ils ne te seront pas utiles. Pire encore, ils seront des fardeaux. Si tu veux accroître tes chances de survie, libère ceux qui peuvent t’aider.

~ Il est 7 heures 36 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Lun 1 Nov - 0:22

Une fois encore, une infinités de lumières avaient essayé d'aveugler le pauvre elfe borgne qui avait pour une fois anticipé le revers fourbe de la voix féminine. Une fois le danger passé, il avait ouvert lentement ses paupières pour assimiler un flou de couleurs aux paroles cette fois ci nettes de la femme qui le détenait captif. Encore un système tordu avec des boutons auquel il ne voyait rien du tout. Cette fois ci, légèrement plus intéressante que la précédente, conférait à Hichino ce qu'il ne pouvait négliger : le droit de vie et de mort sur des êtres vivants. Laissant la commissure de ses lèvres se rapprocher dangereusement de ses oreilles des deux côtés de sa tête d'elfe, laissant ses yeux se plisser jusqu'à devenir deux fentes d'où brillaient une malice psychédélique. Jamais dans sa vie il n'avait été aussi près de son rêve d'anéantissement de la faiblesse humaine. Cependant, il pouvait encore se fier à plusieurs logiques pour prendre sa décision. Le fait de devoir tuer le rebutait, mais il n'avait pas le choix et il s'était déjà préparé à cela lorsqu'il avait commencé son entreprise avec sa nouvelle déesse représentative de tous ses souhaites les plus chers. La logique aurait sans aucun doute voulu qu'il sauve la jeune fille à qui s'offrait encore toute la vie et l'espoir, mais non. Elle n'avait pas longtemps vécu, qui la remarquait ? Personne. Elle était faible et devait déjà souffrir du début d'une existence cruelle. Il allait épargner ses souffrances : JE CONDAMNE. Il aurait aussi normalement fallu laisser mourir l'autre prétentieux bruyant qui piaillait sa vie contre de l'or et une protection de chair. Un homme aussi égoïste aurait du mourir, rien que pour le sens du sacrifice. Mais ce n'est pas en se sacrifiant que l'on devient quelqu'un ! En tant qu'elfe physiquement meurtri, Hichino allait avoir besoin non seulement de la protection qu'il lui offrait, mais également de ses richesses afin qu'il puisse retrouver la place honorable qu'il mérite en vue de son noble objectif. JE SAUVE. Il restait ainsi deux femmes pas si différentes l'une que l'autre.
Il était clair que sauver la reine des elfes était tout à son honneur ! Il aurait son poids en or, la reconnaissance, tout ce dont un elfe pourrait rêver. Un elfe, oui, un messie, non. Hichino n'avait en plus pas besoin de la sagesse d'un être qu'il avait cherché à fuir en allant à Nandis. Lorsqu'il avait déclaré qu'Erinaë était bien trop faible pour être sa divinité, ses parents l'avaient poussé à se taire afin que ces paroles ne parviennent jamais à la reine. La reine. Pas plus utile physiquement qu'un bout de papier. JE CONDAMNE. Il restait donc une autre femme. Une elfe aussi de surcroit. La beauté ? L'oracle la regarda attentivement. Elle avait effectivement l'air un peu moins moche que les autres, mais il s'attarda surtout sur les mains. Il remarqua donc ce qui l'intéressait : elle avait des cales sur les mains et les doigts, signes de l'habitude à manier les armes. Une guerrière ? Ca ferait l'affaire ! JE SAUVE.
Voici donc une équipe à son image. Riche et belle. Il ne lui restait plus qu'à savourer la suite. D'une voix mielleuse, il s'adressa à la voix éteinte.

- J'ai fait mon choix, femme.

Froidement, il pressa le bouton pour sauver sa richesse.

~ Il est 7 heures 37 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Mar 2 Nov - 17:37

~ Action ~

En pressant le bouton "JE SAUVE", Hichino put épargner une triste fin à Siegfried. Cependant, au lieu d'être détacher comme tous deux devaient s'y attendre... L'engin reprit son infernale spirale. Puis, quarante-cinq seconde plus tard, alors que ce dernier s'arrêtait derechef pour mettre le petit garçon face à l'Elfe juge, Siegfried se fit enfermer par une des embouchure jusque là close de la pièce.

À cet instant, toutes les entraves rendront à l'homme fortuné, sa liberté. Un long corridor s'offrait à lui, malheureusement... Siegfried n'aura d'autre choix que de le suivre, et ce, jusqu'à déboucher dans une grande pièce pour le moment vide de toute présence.

Mieux valait qu'il se dépêche avant que l'autre extrémité du couloir ne se verrouille ! Il lui restait quinze secondes...

[OUT : Siegfried, tu crées un nouveau sujet nommé "La dernière alcôve"... Arrow]

~ Il est 7 heures 39 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Dim 14 Nov - 2:54


La vilaine femme c'était de nouveau emparer du jeune garçon... Sa maman qu'était la grande dame à la peau noire, allait être lassée de le sauver à maintes et maintes reprises... Mais l'enfant ne cessait pas de l'appeler désespérément depuis le fond de la cale, là où le canon l'attendait ! Malheureusement, nul ne l'entendait... Pourtant il hurlait toujours le même mot à s'en ouvrir la gorge, à savoir... "MAMAN !". Pourquoi cette inconnue voulait-elle lui faire du mal ? Pourquoi était-elle si blanche ? Pourquoi ses yeux faisaient peurs ? Des interrogations qui ne seront malheureusement jamais satisfaites... Puisque sans ménagement, le jeune garçon finira au fin fond de l'arme lourde ! La tête la première dans la poudre tassée, le mioche ne pouvait que pleurer, car malgré son jeune âge, il savait sa fin proche, et que cette fois... il n'y échapperait pas !

- Naaann... Naannnn... Disait-il en pleurant.

Hélas, la méchante n'en avait cure... et sans attendre plus longtemps, elle introduisit une des braises qui traînaient non loin, dans la fente prévue pour la mise à feu ! À partir de là, tout se passa au ralentit dans l'esprit de l'enfant... Puis, quand l'explosion s'en suivit, sa courte vie défila devant ses yeux à l'instar d'une étoile filante... avant que le gouffre ténébreux ne le happe entièrement. Le jeune garçon venait de mourir d'une façon plus que violente, mais par "chance", il n'eut guère le temps de souffrir. Ce n'était pas vraiment décent comme enterrement, surtout que le sang du petit recouvrait toute la partie gauche de la cale...

Alors que les malheurs s'arrêtaient enfin pour le garçonnet, son souffle reprendra soudainement, mais dans un espace sombre et froid ! Venait-il de rêver de sa mort, ou bien... Non, c'était autre chose, de plus, il était attaché en ce moment ! Que lui arrivait-il encore ? Pas de temps de se questionner davantage, qu'une multitude de puissantes lumières aveugleront ses petits yeux inquiets... Après quoi, un long discours s'en suivit ! L'enfant n'y compris pas grand chose, sauf la partie où la femme disait qu'une autre personne devait décider si ils allaient vivre ou bien mourir... Oh non, pas encore ! Il venait de perdre la vie il y a pas dix minutes, ça n'allait pas recommencer, pitié, non !

Une peur inqualifiable prendra place dans le coeur du petit, à l'instant où le manège se mit en marche ! Durant la rotation, il eut le temps de voir un homme aux cheveux vert qui se tenait debout face à eux, puis, quand vint le moment du premier jugement, le captif qui risquait lui aussi de mourir, se fera sauver par l'individu à la coiffe d'herbe ! À la suite de cette bonne action, le mioche sut que c'était quelqu'un de bon, et qu'il allait vite le sortir de là... Peut être que c'était un ami de sa maman, oui, sa maman avait envoyé cette personne pour le délivrer ! Houra, les ennuis prenaient fin !

- Bon... bonjour... ma.. maman est.. dehors ? El.. elle m'attend ? Bégaiera le jeune garçon sous l'effet d'une émotion trop grande pour lui.


En revanche, Iriana était loin d'être aussi naïve, et même si elle était très surprise de sa nouvelle situation, elle n'était pas dupe... Car durant les tours qu'effectuaient l'engin qui les maintenait attaché, l'Elfe put voir dans le regard de Hichino, un mal qui ferait, qu'il n'aurait aucun remord à tuer deux personnes innocentes ! Et pour cause, la femme qui avait annoncé tout ce qu'il devait faire, avait également révélé sa sombre nature... Déjà, il avait sauvé l'homme riche, donc... comme il ne pouvait sauver plus qu'une vie, et qu'ils étaient encore trois, Iriana comprit que l'enfant n'aurait aucune chance d'en réchapper. Hélas, sa déduction ne s'arrêtait pas là, car elle savait qu'elle allait être condamnée par ce dernier... À savoir que la reine des Elfes pourrait ordonner sa traque une fois sortie de là, pour infanticide !

- Oui mon petit ! Répondra fortement Iriana depuis l'autre côté de la machine. Ta maman t'attend, mais pas ici... Il va falloir être fort petit homme...

- Ou... oui ma... madame... Approuvera t-il de sa petite voix.

Une larme venait de perler sur la joue de la reine... C'était vraiment une triste fin, et surtout, déshonorante ! Malheureusement... il ne restait plus que quelques secondes à Hichino, pour faire son choix...

~ Il est 7 heures 40 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Première épreuve...   Jeu 9 Déc - 22:20

.
.

END !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Première épreuve...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première épreuve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: