AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le chant de l'eau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Le chant de l'eau...   Sam 6 Nov - 13:09

Elvin s'était levé c jour-ci, 2 Khole du mois Vita, avec une horrible migraine qui lui donnait l'impression qu'une personne malintentionné frappait une cloche en sa tête. Le jour d'avant une personne lui avait proposé une étrange boisson du nom d'élixir du Chaara. Étant intrigué par le nom, Elvin avait bu un verre, puis deux, puis trois... Le sommeil lui avait été salvateur car à quelques verres près, il ne serait ridiculisé.

Quoi qu'il en soit, il s'était levé avec une énorme migraine ce jour là. On peut dire qu'il n'était pas d'excellent poil. Il alla d'ailleurs au lac le plus proche pour se mouiller le front. Ce lac était situé près d'une cascade. Il posa un regard à son reflet oscillant sur l'eau claire du lac. Il avait mauvaise mine. D'énorme cernes entouraient ses yeux comme pour souligner le faite qu'il n'aurait pas du faire la fête le soir d'avant. Son teint était vitreux comme s'il était atteint d'une maladie contagieuse. D'un coups sec un plongea sa tête dans l'eau et y resta tout le temps que sa respiration lui permit. L'eau avais réussi à effacer son teint pâle ainsi que, plus légèrement, ses cernes.

Un froissement d'herbe lui fit tourner la tête. Il n'y avait pourtant personne près de lui. Peut-être une personne se cachait-elle ou alors ce n'était que le vent. Il se releva pour mieux regarder autour de lui. Il ne voyait pourtant rien. Était-ce la fatigue qui brouillait sa vue ? Juste pour s'assurer, il laissa glisser un léger :

- Bonjour...

Si personne n'était là, seul le vent entendrait ses paroles et il les porterait avant de les effacer petit à petit. Si quelqu'un se trouvait dans les environs, il entendrait surement ces paroles et y répondrait peut-être comme le voulait Elvin. Celui-ci sursauta alors pendant qu'une voix résonnait. Peut-être était-ce seulement un rêve.

~ Il est 6 heures 47 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Sam 6 Nov - 19:20

Niniel errait le regard dans le vague dans la forêt de Silmariën. Qu’est-ce qui lui avait pris de revenir en ces lieux qu’elle avait banni de son esprit depuis tant d’années ? Elle ne savait pas vraiment, peut-être espérait-elle enfin obtenir des réponses… L’endroit n’avait pas changé. Elle n’était pas tout près de sa clairière natale, mais elle avait l’habitude étant enfant de vire voleter dans ces environs. Les mêmes arbres aussi verts que les yeux de sa mère défunte, une émeraude des plus purs. Elle se souvenait parfaitement de cette couleur. Elle se souvenait très bien aussi de cette cascade vers laquelle ses pieds l’avaient menée à l’instant alors qu’elle était plongée dans ses rêveries nostalgiques. Une étendue liquide limpide comme le cristal, un bruit d’eau qui s’écoulait du haut d’un énorme rocher et venait créer une multitude de clapotis dont ses oreilles ne se lasseraient jamais. Ce paysage enchanteur était bien le seul plaisir qu’elle retirait de son enfance agitée à l’heure actuelle. Elle s’efforçait d’ailleurs de balayer les remous de pensées qui venaient harceler sa mémoire. Niniel n’eut pas de mal à revenir à la réalité puisqu’une présence attira toute son attention. Un petit être tout recroquevillé au bord de lac formé par la chute d’eau un peu plus loin se lavait le visage. Il n’avait pas très bonne mine et ne semblait pas avoir remarqué complètement sa présence. On aurait dit qu’il sortait d’une soirée de beuverie dont il ne s’était pas remis.

*Que c’est pathétique… *

Niniel avait l’habitude de se réveiller tôt le matin afin de profiter des beautés matinales qu’offrait la rosée au levé du Soleil, quand la nature se réveille tout juste. Et voir ce genre de comportement complètement débauché, elle trouvait cela tout simplement misérable. Enfin, c’est l’avis qu’elle se faisait de ce petit être jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’il s’agissait d’une fée… En soi trouver une fée ici était tout à fait ordinaire, mais cela faisait un sacré bout de temps que Niniel n’en avait pas rencontré, et pas dans un tel état, ce qui l’intriguait. D’habitude les fées sont plutôt joyeuses et ont la bougeotte, mais là ce petit être avait un air pataud. Celui-ci adressera un vague bonjour, il avait dû enfin comprendre qu’une présence était là. Niniel s’avancera simplement près de la fée qui se trouvait être un male, tout en restant à une distance suffisante au cas où… Elle s’accroupit et sortit sa gourde pour la remplir d’eau fraîche dans laquelle elle mit des fleurs de parme qui parsemaient le bord du lac :

-Bonjour, répondit Niniel d’une voix neutre.

En l’observant de plus près, la fée avait réellement une mine fatiguée et mal en point et ne semblait pas agressif, après tout il lui avait souhaité le bonjour. Machinalement elle lui tendit la gourde :

-Un mélange tonique qui te sortira de ton état plutôt ivre et nauséeux. Ces plantes avec de l’eau pure sont très bien pour cela.

Elle était un peu curieuse d'en savoir un plus plus au sujet de cette fée. Mais Niniel n’était pas du genre très bavarde et à poser un tas de questions, elle préférait laisser ce petit être parler de ce qu’il lui était arrivé si bon lui semblait, peu importait. S’il voulait entamer une conversation elle se contenterait de répondre.

~ Il est 6 heures 48 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Sam 6 Nov - 20:57

Elvin la vit. Elle sortit du bois et continua jusqu'à la rivière sans même lui jeter un regard. Elle semblait tout à fait ignorer sa présence, pourtant il était en face d'elle. De plus, elle semblait distante, comme si elle voulait éviter le moindre contacte avec elle. Elvin fut d'abord déboussolé par cette attitude qui sortait du normal. Elle s'abaisse à l'eau et remplit une gourde. Elle semblait emprunte d'une telle noblesse mais aussi d'une telle indifférence. Alors qu'Elvin pensait qu'elle allait partir en l'ignorant totalement, elle se tourna vers lui et lui tendis la gourde en lui expliquant que le mélange allait le sortir de son état nauséeux du à la boisson du jour d'avant.Elvin bafouilla en réponse un simple :

- Me... merci.

Il était entièrement perdu à cet instant. Il se mit d'ailleurs en rougir en voyant son acte. Il but une gorgé de la gourde. Le breuvage n'était pas mauvais. Il la but alors jusqu'à la moitié. Ce fut alors comme si tout devenait clair. Un élixir du souvenir n'aurait pas pu faire mieux. Il regarda un instant la gourde et s'aperçut que le soleil se levait. Il tourna la tête vers le ciel orange. Il y avait un grand nuage au dessus d'eux.
Elvin se souvint alors de la personne qui lui faisait face. Il lui rendis la gourde en se frottant la tête, visiblement gêné. La fée qui lui faisait face était belle. Elle avait de beaux yeux bleu-turquoise. Ses cheveux était assez long et d'une couleur brune. Il mesurait tout deux à peu près la même taille. Un seule chose semblait bizarre en elle, s'était son expression toujours vague et indifférente. Elvin à court d'idée pour commencer une conversation lui demanda alors :

- Votre breuvage est à base d'absinse, non ? J'ai cru reconnaitre le gout.

Le gout d'absinse du breuvage étant très fort, cette question n'était pas très utile mais il n'avait pas d'autre idée. Un légère pluie commença alors à tomber et s'amplifia rapidement sur eux. Elvin était complètement paniqué. Il prit la main de la jeune femme et l'entraina à sa suite sous l'arbre le plus proche. Après quoi, il se sera ses genoux contre lui et blottit sa tête contre ceux-ci. Il tremblait comme si une immense créature venait de s'abattre sur eux. Comme mû par une conscience propre, de petite lueurs rougeoyantes de différentes intensités se mirent à s'agiter autour de lui. Il ne sembla même pas les voir, tellement il était paralysé par sa peur.

[Annonce : J'ai effacé le dialogue que tu avais recopier Elvin, car sache que ici, on ne fait pas ce genre de chose. D'ailleurs, c'est beaucoup mieux de laisser tes écrits à toi, et rien qu'à toi Exclamation] D'accord

~ Il est 6 heures 50 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Dim 7 Nov - 14:07

Le garçon semblait gêné par l’acte de Niniel et ses joues rosirent. Il accepta le breuvage qui lui fit le plus grand bien avant de lui demander si c’était une boisson à base d’absinthe. Décidément il avait l’air plus habitué aux boissons alcoolisées que les bonnes choses qu’offrait la nature. Niniel voyait bien là une tentative de faire la conversation. Mais celle dont il parlait, elle ne la connaissait que de nom :

-Il n’y a que de l’eau et des fleurs, ce sont ces végétaux de parme qui donnent ce goût si fort sans doute… Je n’ai jamais bu la boisson que tu mentionnes.

Un court silence s’installa ensuite, Niniel restait immobile, avant de le voir regarder le ciel et de s’affoler. Il commençait à pleuvoir et il prit soudainement la main de la jeune fille pour s’abriter sous les feuillages de l’arbre le plus près. Elle allait juste retirer sa main de la sienne pour lui faire comprendre qu’être mouillée ne la dérangeait pas, comme la plupart des fées qui aiment un minimum la nature. Mais il la lâcha avant qu'elle ne réagisse et se replia sur lui-même avec la tête enfouie dans ses genoux. Niniel adorait la pluie et sa douce mélodie des gouttes qui ruisselaient sur la végétation. Mais cela ne semblait pas être le cas de cette fée… Il semblait même être apeuré. Il tremblotait de toute part et des lueurs violacées douces et rassurantes émanèrent de lui, mais il n’y prêtait pas attention :

-Pourquoi as-tu peur de la pluie et que sont ces lumières ? Lui demanda elle tout simplement en portant pour la première fois son attention sur lui.

Elle était encore plus intriguée par ce petit être à touffe rouge. Bien qu'elle ne pouvait pas faire grand-chose contre sa peur, chacun en ayant au fond de soi, elle fit ce qu'elle faisait à chaque temps pluvieux. Elle sortit sa lyre et l’accorda au rythme de l’averse et commença à jouer quelques notes tout en fredonnant un air de son enfance. La légère brise venait souffler dans les cordes et accompagnait sa mélodie. Peut-être que cela calmerait un peu le garçon. Les yeux de la jeune fille se perdirent de nouveau vers les nuages gris, les regardant inlassablement s’enfuir en s’essorant sur les mortels au passage.

-Tu verras, une fois la pluie passée le spectacle est magnifique, dit elle toujours calmement avant de reprendre son fredonnement.

Elle attendait patiemment que la pluie ait fini son ouvrage pour admirer la forêt trempée sous son manteau de feuilles, une autre des merveilles de mère Nature qu'elle aimait contempler. La vue de la cascade et de la verdure qui la bordait étaient toujours différentes après le passage d'une averse. Peut-être apprécierait-il cette beauté naturelle une fois que les nuages seraient loin.

~ Il est 6 heures 51 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Dim 7 Nov - 15:01

La jeune fée qui l'avait suivi lui demanda pourquoi avait-il peur de la pluie ainsi qu'elle lui demanda l'origine des lumières. Elvin ne put lui répondre que d'une voix hésitante et bafouillante :

- Quand la pluie arrive, j'ai cette impression de tout perdre, mes ailes, mes souvenirs... tout. Quand à ces lumières, ce sont des dons que m'attribue la déesse que je vénère.

Quelques temps après, la dame se mit à jouer une mélodie avec sa lyre. Elvin aurait voulu l'accompagner mais ma peur était toujours présente et elle lui serrait la gorge aussi bien qu'une corde. Ils restèrent donc ainsi, elle jouant cette musique étrange et envoutante et lui posté en position fœtal, les yeux fermés, la tête baissée et luttant contre sa peur.
La jeune fée qui était près de lui essaya de lui changer les idées en lui disant qu'un fois la pluie passée, le spectacle serait magnifique. Il hésitait un moment à la croire. D'un coté Il n'était jamais sorti pendant ou après la pluie. La plus part du temps, en ces moments il restait cloitré chez lui. Peu à peu, il entendait la pluie se calmer, mais il n'osait pas jeté un œil avant que l'ouvrage ne soit complètement fini.
Le son finit par presque entièrement disparaitre. Il leva les yeux et le spectacle le stupéfia. La végétation semblait avoir rajeuni. Les plantes avait pris une belle couleur émeraude. Le monde semblait s'être reformé après un déluge. Il me précipita hors du couvert pour contempler ce magnifique miracle. Malheureusement, il dérapa sur le sol avant d'avoir pu faire quoi que ce soit. Il s'effondra sur l'herbe mouillé. Elvin s'aperçut alors qu'une petite plante se trouvait juste devant son nez. Il appela la jeune fée en se relevant :

- Mademoiselle, venez voir. Cette plante que vous voyez est de l'absinse. Ça m'étonne que vous n'en ayez jamais bu une tisane. Cette plante est très bonne contre les douleurs du système digestif, ainsi que pour donner envie de manger. Elle peut aussi contrer de nombreux poison. On nous en donnait au temple quand nous étions malade, et pour cacher le gout amer, il la mélangeait à d'autres plantes. C'est surement un de ses plantes que j'ai reconnu dans votre remède.

Elvin regardait autour de lui. On voyait au loin deux arc-en-ciel. Le soleil était encore visible mais légèrement cacher par des nuages. Le jeune prêtre déplia alors se ailes de paillon. Ses ailes de libellule se mirent a rougeoyer en dégageant de lumière avant qu'elle ne semble se mélanger et ne forme des ailes de papillon qui faisait plusieurs fois la taille d'Elvin. Il s'envola haut, très haut, plus haut que ne pouvait le faire des ailes normales. Il se souvint alors de l'existence de la jeune fée et revint vers elle en battant des elles. Il se posta en face d'elle en lui posant une question étrange :

- Savez-vous chanter ? Moi j'ai appris avec mon père. Que diriez-vous que vous chantions ensemble ?

[Annonce : On ne met pas d'image dans les RP Elvin, toute fois, si tu voulais montrer cette plante, pense à la mettre en "HJ" à la fin de ton poste, et sous forme de lien Exclamation]

~ Il est 6 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Mer 10 Nov - 21:42

La fée entendait la musique de Niniel mais était trop tétanisé pour en profiter pleinement. Heureusement pour lui la brise chassa le mauvais temps, les nuages gris s'éloignèrent et la pluie cessa doucement. Le Soleil montrait le bout de son nez derrière les nuage dans le ciel qui s'éclaircissait peu à peu. Bientôt il fut dégagé et Niniel contemplait un paysage humide aux couleurs ravivées. Le garçon lui, releva timidement la tête et s'émerveillait aussi du spectacle. Puis sans perdre une seconde, il bondit hors de l'abri mais dans sa course folle il tomba à la renverse dans l'herbe trempée...

*Attention... Trop tard....* Pensa elle en voyant la chute spectaculaire.

Niniel s'arrêta dans son chant et l'observait : il ressemblait à un petit enfant qui découvrait quelque chose pour la première fois. Son innocence présente lui arracha malgré elle un léger sourire, ce qui était très rare et elle-même s'étonnait toujours lorsque cela se produisait. Elle allait lui demander s'il n'avait rien de cassé mais apparemment tout allait pour le mieux. Il lui désigna même une plante et lui expliqua ce qu'elle avait confondu avec la boisson alcoolisée "absinthe", qui était en réalité dans ce cas ci une plante aux vertus médicinales nommée à peu près pareil. Cette plante Niniel la connaissait, mais sous le nom de fleur de parme, à cause de la couleur de certaines variétés. Niniel était intriguée par ses connaissances dans ce domaine. Il lui avait expliqué un peu plus tôt la peur que provoquait en lui la pluie et la raison de ces lumières violacées, "attribuées par la déesse qu'il vénérait"... Pas tout le monde avait ces caractéristiques et ces savoirs même chez les amateurs confirmés comme elle.

-Pardon de mon erreur... En effet c'est bien celle-ci, s'excusera-t-elle simplement. Etes-vous un prêtre ou quelque chose comme ça ? Ajoutera elle ensuite.

Elle espérait ne pas être trop indiscrète avec ses questions qui n'étaient pas dans ses habitudes. Mais puisqu'ils en étaient là, autant poursuivre le dialogue de manière utile, à commencer par savoir à qui elle avait à faire. Pendant que la jeune fille posait cette question, elle put admirer les ailes de libellule du jeune garçon qui se transformèrent peu à peu en ailes de papillons sous les rayons timides du Soleil derrière les nuages. Alors que les siennes, d'un blanc nacré certes très agréable mais aussi neutre que son caractère, celles du jeune garçon respiraient la joie de vivre. Elle le laissa vire voleter dans les airs dans le silence, il lui rappelait son enfance, lorsqu'elle aussi se levait chaque matin et tournoyer jusqu'à ne plus avoir de force pour atteindre le ciel. Mais elle fut tirer de sa rêverie lorsqu'il vint se poster face à elle et lui demanda si elle savait chanter et si elle souhaiter chanter avec lui. Ma foi c'était une question bien étrange. Oui, Niniel savait chanter, mais elle n'était pas du genre à le faire en public, au pire elle se contentait de fredonner, et pas sur commande... Elle trouva donc un compromis.

-Je ne suis pas sure de vouloir chanter maintenant. Plus tard peut-être... Disait-elle, songeuse. Cependant je veux bien entendre votre voix et j'accompagnerai à la lyre ?

~ Il est 6 heures 52 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Mer 10 Nov - 23:20

La jeune fée qui faisait face à Elvin sembla hésiter un moment sous sa proposition qui sortait de la normal. Elle finit par lui proposer de simplement l'accompagner à la lyre. Quelle bonne idée, c'était. Elvin lui répondit :

- Jouez, si vous vous voulez. Du moment que vous ne me laisserez pas seul, je serais heureux.

Elvin ria comme souligner sa réponse. Il entonna alors un triste mélodie :

"La larme coula doucement.
Il pleurait silencieusement,
Cet être seul, agenouillé.
Priait-il une divinité ? ..."


Comme chaque fois qu'il chantait, et sans avoir besoin de l'appeler, son pouvoir se déversait et attristait tous ceux qui écoutait cette triste mélodie. Une longue plainte semblait résonner aux alentours et derrière, on entendait le chant d'Elvin :

"...Seul le silence résonnait.
Ses plaintes muettes, il versait,
Voiles de larmes s'étendant,
Le monde s'at..."


Les dernières paroles s'étranglèrent dans la gorge d'Elvin. Une goutte venait de tomber sur sa joue, le paralysant sous la peur. Peu à peu, le pluie se déversa de nouveau. Elvin eut à peine la force d'aller à l'abri des arbres et de s'éffondrer. Après quoi, il se mit à trembler mais moins qu'avant comme si voir la renaissance d'après pluie l'avait revigoré. Il réussit à retenir les larmes qui allaient déferlées. Peut-être était-ce simplement parce qu'il était devenu plus fort ? ou peut-être était-ce simplement car il avait déjà beaucoup pleuré ? Car il avait cessé de faire quoi que ce soit, il se souvint de la question de la jeune fée. Ses yeux révélant sa tristesse, il lui répondit :

- J'ai été prêtre. Maintenant je ne suis qu'un simple serviteur de la déesse que j'honorais.

Les larmes revinrent aux yeux d'Elvin en se souvenant de son passé. Il ne put cette fois pas se retenir et laissa les larmes couler sur ses joues en silence. Il avait bien fait de partir du temple mais en lui survivait un léger doute qui lui oppressait la poitrine. Il aurait peut-être du rester. Qui sait ce qui aurait pu se passer. Lourina aurait bien fini par entendre et honorer son vœu sans qu'il ait besoin de s'enfuir. En même temps que la pluie, le soleil créait des arc-en-ciel. La vue de ces derniers lui redonna espoir ainsi que l'idée qu'il avait agis comme il le fallait.

~ Il est 6 heures 54 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   Jeu 11 Nov - 22:20

Le jeune garçon accepta la proposition de Niniel et semblait heureux qu'elle ne le laisse pas seul : ainsi tout le monde y trouvait son compte. Il entama alors une triste mélodie qui semblait avoir quelque chose de magique... Non, de divin... Son chant résonnait dans la forêt comme une longue complainte que le murmure même du vent dans les branches du feuillage accompagnait avec mélancolie. La jeune fille accorda sa lyre au même timbre que sa voix et jouait paisiblement et tristement... Elle n'échappa guère aux effets de la mélodie...

*Quelle est cette sensation... ? De la tristesse... J'ai envie de... pleurer...*

Et oui... Niniel, aussi indifférent était en général son caractère, succomba à cette émotion si bouleversante. Son cœur s’oppressa et son enfance lui revint en mémoire, les lieux où elle gambadait. Sa mère et sa voix elle aussi mélodieuse lorsqu’elle lui chantait des berceuses étant enfant. Et puis… Le drame… Dans ces lieux non loin d’ici, ce jour qu’elle avait banni de sa mémoire lui revint. Les larmes étant inexistantes chez Niniel, sa tristesse s’extériorisa par des ailes de papillons qui se formèrent au bord de ses yeux. Des ailes aux reflets larmoyants colorés avec lesquels les rayons du Soleil s’amusaient, éclaircissant le regard turquoise de la jeune fée. Elle ne chercha pas à se cacher, elle regardait le vide et se laissa aller comme rarement elle le faisait. Mais bientôt la pluie mit fin à cette sérénade et les surprit tous les deux. Les gouttes de pluie vinrent se mêler aux larmes que le jeune garçon lui-même laissa couler et sa voix s’étrangla quelque peu dans les dernières paroles de son chant emporté lui aussi par la nostalgie :

-Tu as une très jolie voix. Au passage, mon nom est Niniel, dit-elle tout simplement pour détourner son attention de la pluie et de la tristesse.

Mais cette fois-ci, il ne fuit pas, il tremblait certes, mais il ne cherchait pas à s’abritait à tout prix de cette averse nouvelle, comme s’il était las de courir partout, comme s’il s’y était un peu habitué. Niniel était loin d’être l’empathique parfaite, mais la tristesse était un sentiment refoulé qu’elle connaissait bien et le visage du garçon en affichait tous les signes. Il lui avait dit qu’il avait été prêtre autrefois et que désormais il ne faisait que servir la déesse qu’il vénérait. Par sa race et son attitude il ne pouvait s’agir que de Lourina, la déesse des fées. Une grande Divinité, Niniel devait le reconnaître, mais elle s’était détournée de la religion et de toute croyance il y avait bien longtemps. D’ailleurs elle ne pouvait pas rester là d’avantage : elle ne savait même pas pourquoi elle était revenue dans sa clairière natale, mais toute cette ambiance « féerique » remuait trop de choses en elle et désirait partir sur le champ. Niniel attendit que la pluie cesse pour profiter une dernière fois des arc-en ciel enchanteurs, avant de s’en aller vers de nouveaux horizons.

Cependant elle avait rencontré ce jeune homme roux. Elle n'était pas du genre à demander de la compagnie, mais la tristesse qui s’était aussi emparée du cœur du jeune garçon en demeurant ici changeait son point de vue. Ils avaient surement des points communs, en tout cas ils partageaient les même ressentis présentement, à savoir une mélancolie et nostalgie profonde. Peut-être qu’il souhaiterait l’accompagner ? Après tout, il était serviteur de Lourina, peut-être pourrait-il l’aider dans sa quête vers le passé, à comprendre les évènements de ce fameux jour que tout le monde ignorait. Peut-être qu’en interrogeant directement la déesse aurait-elle une réponse ? Elle n’y avait jamais vraiment songé, jusqu’à présent ses interrogations se tournaient vers les mortels, mais peut-être le monde Céleste savait-il quelque chose. Mais ce n’était pas le moment de réfléchir encore à tout cela, elle n’était plus à quelques jours près. Pour le moment elle déploya ses ailes nacrées et s’éleva dans les airs en s’adressant à la fée :

-Je suis désolée, mais pour ma part je ne puis rester en ces lieux, je n'y ai plus aucune attache. Sèche tes larmes, les regrets sont inutiles, peu importe la tristesse qui t'habite. Le monde regorge de cruautés sans nom, mais Astrune a aussi des beautés dont chacun peut s'émerveiller à sa façon. Si tu ne souhaites pas être seul, tu peux toujours m'accompagner.

Niniel invitait ainsi le jeune garçon sans pour autant le forcer vers de nouvelles aventures à travers le monde. Il était libre de la suivre ou non, il avait le choix. Niniel s'envola lentement et s'éloigna vers les plaines, pour qu'il puisse aisément la rattraper si son coeur le souhaitait.

[OUT=> Les Plaines, La vallée suite ICI ]

~ Il est 6 heures 58 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le chant de l'eau...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chant de l'eau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: