AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Le Lion : un second retour à l'auberge..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Sam 18 Déc - 12:26

De l’obscurité apparut alors un torrent de couleurs qui se dispersa dans tous les sens, inondant ce monde de ténèbres. L’étrange sensation, ni chaude, ni froide, qui parcourait la peau du guerrier fut remplacée par un air reposant et réconfortant. L’homme aux cheveux blonds s’était redressé d’un seul coup, surpris par un phénomène qui le dépassait complètement. Il ne savait quoi faire ni comment réagir face à cela. Il abaissa rapidement sa tête, se rappelant, certes trop tard, que le « plafond » de sa cage était assez bas, mais il n’y eut aucun choc. L’impression d’être envoyé dans un nouvel endroit s’empara de lui, bien qu’il était trop occupé par le spectacle qui se présentait à ses yeux pour s’en préoccuper. Son bras droit se leva alors, sa main alla trouver son épée dans son dos. Il avait bien conscience que vu la situation, sa force était inutile, les armes tout aussi bien.
Surtout lorsqu’il se rendit compte de l’endroit où il se tenait, là, debout, entre deux chaises et deux tables rondes.

La Sirène Rougissante, il était à la Sirène Rougissante.

*Comment ? Comment suis-je.. ?*

L’expression de stupeur était apparente sur le visage du Lion. Une goutte de sueur perla sur sa tempe. Il n’avait pourtant pas chaud. Son estomac sembla se retourner sur lui-même et son cœur se souleva, paraissant vouloir rejoindre cette boule qui s’était formée dans sa gorge. Un changement dans l’environnement ? Une modification trop brusque de l’atmosphère ? Un effet d’un quelconque sortilège ? Il ne saurait quoi dire, si seulement il savait ce qui lui était arrivé.. Et où était passée Faith ?
Le léger malaise qui l’avait atteint se dissipa. L’ex-soldat porta son attention tout autour de lui.

Il était encore tôt, et pourtant, la taverne était déjà animée. Plusieurs hommes et quelques femmes occupaient les lieux, parlaient tout bas ou parlaient tout haut, sirotaient dans leur boisson alcoolisée ou non. Certains étaient armés. Daëlan supposait qu’il pouvait y avoir des mercenaires dans tout ce lot. Ses yeux de fauve se posèrent sur d’autres regards qui l’avaient remarqué. Ces regards exprimaient une curiosité évidente. N’importe qui serait étonné de l’apparition d’un homme venu de nulle part et qui, soudainement, avait l’air plutôt pâlot, malade.

Le guerrier chercha des yeux son accompagnatrice. Elle n’était pas là. Peut-être était-elle chez elle ? Daëlan ne se souvenait pas qu’elle avait été dans la même… Serait-ce un simple rêve ? Avait-il simplement halluciné ? Il plaqua une main contre son front. Que lui était-il arrivé ? Et où était Faith ? Il était certain qu’il avait été réellement dans la demeure de l’Insaisissable… A cette pensée, il se souvint de la quête de la jeune demoiselle. S’il cherchait à se rendre chez celle-ci, nulle doute qu’il encaisserait la totalité des pièges disposés là.

Un coup d’œil au comptoir lui fit comprendre que le jeune homme qui occupait le bar, la nuit dernière, était parti, remplacé par un homme bien plus mûr et qui collait bien plus à l’image d’une auberge que le jeunot.

Sous l’emprise du doute, Daëlan ne savait plus quoi penser. Néanmoins, il était quelqu’un qui vivait le présent. S’il se trouvait à présent ici, il devait y avoir une raison, raison qu’il connaitra plus tard s’il le pouvait. Secouant doucement la tête, il se dirigea ensuite vers le bar pour commander un verre d’hydromel qui le soulagerait de ses maux.

Ce fut une agitation bien plus violente qui attira son attention : une jeune femme était « occupée » par un groupe d’hommes armés. Apparemment, la demoiselle ne souhaitait absolument pas être en leur présence et ces gaillards, vu leurs sourires immondes et leurs expressions avides et pervers, ne se gênaient pas pour la traiter de cette façon, comme un objet.

Le verre d’hydromel fut englouti en une traite.

Il n’y avait personne, il n’y avait aucun obstacle, entre lui et la scène qui se déroulait à côté.

Une silhouette imposante chargea et foudroya l’un des quatre hommes qui avait décidé de profiter plus longtemps de ce que la demoiselle pouvait lui apporter. Le soldat avais pris soin de ne pas toucher la jeune femme et l’avait rattrapée avant de la placer derrière lui. Daëlan ne pouvait pas rester indifférent face à de tels actes odieux. La vue de cette scène avait suffi pour lui faire oublier momentanément ces pensées qui tenaillaient son esprit.
Cependant, il s’agissait de quatre hommes armés, sans doute habitués à livrer bataille. Daëlan était certes en infériorité numérique, mais il ne reculera pas. Son regard bestial se plongea dans ceux de ces quatre hommes. Il semblait les regarder de haut, comme s’ils n’étaient que de simples flaques de boue. Ce n’était pas volontaire, c’était seulement sa manière d’intimider. Le guerrier avait bien prévu que ces hommes voudront lui faire regretter d’avoir interrompu leur jeu. Les mettre en fuite ne sera pas chose aisée… Peu importe.

- Dégagez, tout de suite. Mon dégoût pourrait ne pas me retenir de vous refaire le visage. fit-il d’un ton calme, sec, mais particulièrement lourd et tranchant.

Un grondement semblait émaner du fond de sa gorge, comme un lion prêt à rugir.

~ Il est 8 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 730
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Mer 12 Jan - 5:16


Partir à l'aventure sans jamais avoir été confronté au danger, ni même avoir subi un entrainement au préalable, c'était du suicide si l'on était citadin... Ainsi, une jeune femme prénommée Amber Yasin, dû se mettre en quête d'un homme d'arme afin de s'assurer l'accomplissement du périple qui l'attendait. L'auberge de la sirène rougissante était l'endroit idéale pour recruter ce genre d'individu, malheureusement, il n'y avait pas que des gentlemans... Chose que notre innocente jeune femme ignorait encore, étant donné qu'elle suivait simplement les conseils de son tuteur en se rendant en ces lieux... Mais lorsqu'elle ouvrit la porte de l'auberge, ce fut une salle en pleine effervescence qui s'offrit à elle ! Amber ne pensait pas que l'ambiance pouvait être ainsi dés le matin... puisque normalement, les gens avaient pour habitude de se détendre le soir. De toute évidence, elle s'était lourdement trompée, car d'après ce qu'elle voyait, les personnes présentes devaient constamment vivre entre ces murs...

-*Holalala... est-ce que je vais au moins réussir à accoster quelqu'un ? Enfin... si je ne me perds pas avant...* Songea la jeune femme tout en avançant discrètement.

Fort heureusement, la salle n'était pas aussi bondée qu'elle aurait pu l'être de nuit, mais ce n'était pas pour autant qu'elle se sentait plus à son aise, loin de là... Ajouté à cela, une personne qui ne venait jamais en ces lieux était vite remarquée par les habitués, et d'autant plus si il s'agissait d'une jolie femme. Amber en fit d'ailleurs la triste découverte lorsqu'elle dû passer non loin d'une table de quatre hommes à l'apparence plutôt grotesque, et pour cause, l'un d'eux n'hésita pas un seul instant à laisser courir ses doigts corrompus par la perversion, sur les fesses de cette dernière... Surprise par ce geste déplacé, la jeune femme se retourna vivement afin de comprendre le pourquoi du comment, hélas... la seule image qui s'offrit à elle, se fut quatre sourires édentés et cariés ! Comprenant alors qu'elle était une proie au milieu des fauves, Amber pressa le pas en direction d'autres individus qui semblaient selon elle, plus corrects...

- Excusez moi messieurs... Fit-elle timidement, alors qu'elle les accostait tout juste. Je suis à la cherche d'une personne brave n'ayant rien à perdre afin de m'aider dans une noble quête...


- Ho mais qui nous avons là ? Répondit sommairement l'homme qui semblait être le chef. Qu'est-ce l'on peut faire pour toi ma douce colombe noire ?

Guère habituée à ce genre de Langage, Amber eut un soudain recul suite aux dires du soldat... C'est alors qu'elle se souvint de ce que son tuteur lui avait conseillé ; parler franchement et sans peur ! Revenant donc à sa position initiale, la jeune femme inspira profondément, puis expliqua plus en détail sa situation...

- Je heuu... Amber voulut parler, mais elle fut brusquement interrompue par une main perdue sur son derrière. Mais...

- Chhhht ! Ajouta le guerrier blond en imposant son index sur les lèvres de la jeune femme. Je crois que mes hommes et moi avons une bien meilleure quête à te proposer ! Aller viens, et ne fais pas d'histoire ! Termina t-il en empoignant fermement le bras de sa vis-à-vis.

- Quelle sublime catin ! Laissa s'échapper un autre de ces malappris.

- Non... Fit-elle tout en déglutissant. Lâchez moi... lâchez moi...

Emprise d'une peur tétanisante, Amber n'osait pas crier... En vérité, elle ne savait même pas quoi faire pour empêcher que l'inévitable ne se produise. D'ailleurs, que pouvait-elle faire contre quatre hommes, et entraîner en plus de ça ? Absolument rien, si ce n'était que subir... Quand tout à coup, une voix imposante s'accapara l'attention de tous, y compris celle d'Amber. Il s'agissait là d'un guerrier, sa prestance ne laissait planer aucun doute quant à sa nature de combattant, et ce, même si la jeune femme n'avait pas l'habitude d'en côtoyer... Coiffé d'une courte chevelure blonde, cet homme providentiel se rangea immédiatement du côté d'Amber, chose qui la surprit grandement !

- Qu'est ce que tu veux toi ?! Rétorqua froidement le chef. C'est moi qui l'ai vu en premier, tu n'as cas t'en chercher une autre ! Mais si vraiment tu insistes, alors ça sera un duel à mort entre toi et moi ! Ca te convient le gros ?! Acheva t-il en lui donnant un violent coup d'épaule dans la sienne.

- Faites pas ça... non ! S'écria Amber de manière implorante.

- Toi, tu te tais ! Enchaîna le guerrier en la giflant.

- Aahh...

Le blondinet semblait plus que déterminé à faire d'Amber, sa propriété. Cependant, étant lui même un guerrier émérite, un combat à mort contre un rival était ce qu'il pouvait lui arriver de mieux, déjà pour la victoire et son honneur, mais aussi pour le plaisir de voir son adversaire tomber sous ses coups ! Restait à voir si le perturbateur allait se défiler...

~ Il est 8 heures 03 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Mer 19 Jan - 22:31

On l'avait provoqué en duel, lui, Daëlan Skaeron, un duel à mort. Le défi qui tomba subitement semblait d'un naturel particulier chez ce guerrier odieux. Nulle doute qu'il devait être habitué à en donner... et à en survivre. Le Lion ignorait si ce pauvre homme était assez fort pour avoir gagné tous ses duels, ou bien s'il était bien trop malin pour ne pas en mourir. Le coup d'épaule qui accompagna les paroles de cet homme le fit à peine reculer. Il s'agissait ici d'un geste digne des histoires les plus classiques des bagarres qui pouvaient se déclencher à tout moment suite à un croisement de regard ou à un misérable verre renversé sur une chemise supposée propre.

Le guerrier aux cheveux blonds ne cilla pas, continuant de fixer son opposant dans les yeux. Son expression n'exprimait pas une haine apparente mais seulement un air de supériorité. Il le regardait de haut, involontairement.

A côté d'eux, intervint la jeune femme qui avait cherché de l'aide. Elle fut aussitôt traitée de la même façon que précédemment : une claque suffit à la calmer. Daëlan ne bronchait pas. Il fit un pas en avant pour repousser le chef de ces énergumènes et s'arrêta pour arriver tout près de ce malotru. Il avait fait en sorte que la demoiselle ne soit plus à la portée de ces gaillards, c'est-à-dire, derrière lui.
Les fronts presque entrés en contact, le fusillant de son regard de fauve, l'ex-soldat de Nandis répondit à ce duel, d'une voix basse et glaciale.

- Ca me va. Les gueux de ton genre ont bien besoin qu'on les remette à leurs places.

Cela faisait quoi ? Deux jours ? Peut-être deux jours, ou une journée, argh, je ne sais plus ! Cela faisait quelque temps maintenant que Daëlan était entraîné dans des situations qu'il ne comprenait plus rien à rien. Il avait fait la connaissance d'une adolescente pleine de vie, Faith, la célèbre L'Insaisissable, et venait de la perdre. Ce n'était pas une grande perte, au sein de son esprit, mais il regrettait tout de même qu'elle ait disparu de cette façon. Il avait été comme jeté au beau milieu d'un tourbillon de ténèbres qui avait joué avec sa perception de la réalité et de l'illusion. Mais cette fois, il était bien certain d'être de retour dans la réalité et de pouvoir reprendre une vie pleine de rebondissements, ou de banalités. Aujourd'hui, on lui avait lancé un défi : il l'acceptait. Au fond de lui-même, il avait une sorte de rage, un sentiment qui le poussait à accepter ce combat à mort. Il était quelque peu rouillé, il lui fallait se reprendre en main; et l'occasion qui se présentait à lui ne pouvait en aucun cas être manquée.

*Il suffit d'une seule femme pour entrainer un conflit entre deux hommes... Mais au fond, les véritables responsables ne sont que les hommes.*

D'ailleurs, pourquoi avait-il accepté de se battre ?... Oui... Il avait accepté pour pouvoir défendre la femme contre l'homme. Pourtant il ne la connaissait pas, mais vu ses réactions et sa volonté pour éviter que ces deux hommes ne s'entretuent, il pouvait deviner qu'elle était de bonne nature.

Oui.

C'était donc pour ça qu'il allait brandir ses armes contre cet homme odieux qui se disait "homme".

Il avait trouvé une raison pour accepter ce défi.

- Où tu veux, quand tu veux.

~ Il est 8 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 730
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Lun 24 Jan - 18:29


À la bonne heure ! Le trouble fête ne s'était pas défilé, bien au contraire, il répondit au chef de bande avec fougue et détermination ! D'ailleurs, sur la réponse de cet imprudent, nombre de clients quittèrent leur chaise afin d'aller s'isoler près du mur situé au fond de la salle... De cette façon, ils pouvaient toujours voir et entendre ce qu'il se passait, sans pour autant risquer de se prendre un coup perdu ! En tout état de cause, à la vue de leur comportement, il était facile de comprendre que les combats devaient être de rigueur au sein de cette auberge... Ce qui n'était pas plus mal pour nos deux guerriers en mal d'action ! Cependant, le provocateur ne s'arrêta pas là, puisqu'il poussa la patience du chef jusque dans ses retranchements en lui dérobant la donzelle presque sous son nez. Cela suffit amplement à ouvrir les hostilités !

- Tu vas voir ce qu'il sait faire le gueux ! Rétorqua t-il alors qu'il s'en allait vers le centre de la salle. C'est maintenant ! Ajouta t-il en donnant un violent coup de pied dans une proche table. Et tout de suite que ça va se décider ! Termina t-il en s'en prenant aux quelques chaises restantes.

À présent que la petite arène était faite, il n'y avait plus qu'à entrer dans le vif du sujet ! Pour le moment le gros pouvait protéger la fille tant qu'il le voulait, mais lorsqu'il sera mort, il n'aura plus d'autres choix que de coopérer ! Voilà ce à quoi pensait le chef en ce moment...

- On va rire toi et moi ! Annonça t-il, alors qu'il dégainait son arme semblable à un javelot. Je te laisse l'honneur du premier coup, le gros !

De son côté, Amber était tétanisée, elle ne voulait pas qu'ils se battent ! Mais ne savait pas quoi faire pour les empêcher... En revanche, le chef jouissait déjà sur le combat qui se profilait ! Faire mourir quelqu'un, c'était du pur bonheur. Néanmoins, la première question que l'on pouvait se poser à la vue des deux hommes, c'était le pourquoi d'une telle arme choisie par le chevelu ? Une lance faite de métal, apparemment capable de se rétractée... c'était peu commun pour un mercenaire ! Hélas, la réponse à cette question ne se fera savoir que lorsque le duel aura véritablement débuté !

~ Il est 8 heures 05 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Dim 30 Jan - 17:20

L'excité avait apparemment reçu les provocations du Lion droit au coeur. Avec brutalité, il avait dégagé les chaises et les tables qui encombraient la place une zone de duel. Le guerrier aux cheveux blonds le regardait faire avec dédain et presque avec amusement. Autour d'eux, les autres clients se retiraient, s'éloignaient, de peur d'être victimes d'un coup porté au hasard. Cependant, il y avait dans le regard de certains, et surtout des hommes, une petite lueur d'intérêt. Ils voulaient du sang, ils voulaient du spectacle. Ce combat allait assouvir leur soif. Daëlan n'en avait cure, il gardait ses propres pensées pour lui-même : il lui suffisait simplement de mettre hors d'état de nuire cet homme belliqueux. S'il ne le faisait pas, qui empêcherait cet homme d'agir de cette manière plus tard ? Dommage pour lui, il avait croisé la route du Lion.

Daëlan se retourna vers la jeune femme qui formait l'objet de convoitise de l'autre homme et lui lança un regard sans hostilité ni bonté, une voix sérieuse et assurée sortit de sa gorge :

- Vous pouvez vous en aller si vous le souhaitez. Ca vaudrait mieux pour vous.

Le conseil étant donné, Daëlan fixa de nouveau son adversaire et prit ses précautions en regardant aux alentours. Il tenait à l'oeil les alliés de ce méchant bonhomme : il était tout de même seul contre un groupe de mercenaires. L'un d'eux serait capable de lui porter un coup dans le dos, avec toute la lâcheté requise. Il ne fallait pas être dupe, il fallait être prudent, même s'il estimait que cet homme attachait de l'importance à l'honneur, la dignité, la fierté, ces notions qui avaient conduit l'être humain à voir en son prochain un rival potentiel.

A présent, le duel allait commencer. Son adversaire avait brandi une lance rétractable. Voilà une arme bien étrange ! Daëlan en était intrigué. Son concurrent savait comment manier ce genre d'arme. Il ne le sous-estimait aucunement.
L'ex-soldat de Nandis poussa un soupir. Il brandit alors son bouclier et dégaina son épée et se mit en garde. En lui, l'homme aux yeux de fauve sentait l'adrénaline monter petit à petit. Quelque chose en lui commençait à changer, son coeur se vidait de toutes émotions, ses pensées s'embrumaient, au profit de ses sens qui s'aiguisaient. Sa respiration était régulière et profonde, son regard était fixé sur chaque détail de son adversaire. Ses doigts ne pouvaient plus lâcher ses armes et les retenaient solidement enlacées. Ses muscles étaient prêts à partir à l'assaut.

Son expression était calme mais ses yeux lançaient des éclairs. Un regard déterminé et sûr de lui, il était prêt à souffrir et à faire souffrir. Rien ne pourrait l'arrêter.

On lui donna l'initiative. Il la prit. Ses genoux se plièrent légèrement : il était sur ses starting-block. Son adversaire était bien plus proche qu'il ne le pensait.

Le Lion fondit sur sa proie en une charge rapide. Le bouclier mis en avant, quiconque encaissait cette ruée risquerait fort de finir écraser ou assommer.

La première attaque était donnée.

~ Il est 8 heures 06 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 730
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Jeu 17 Fév - 15:28


Se battre contre un pataud blindé, c'était parfait pour prouver une fois de plus, qui il était ! Armé d'un bouclier en toque, et d'une épée de même facture, le blondinet n'allait pas comprendre ce qu'il allait vivre... Certes, la force était peut être de son côté, mais l'agilité et la détermination étaient pour le chef ! S'avançant à son tour au centre de la salle, le lourdaud allait ouvrir le duel sous le regard impuissant d'Amber... D'ailleurs, avant d'aller rejoindre le chevelu, le guerrier offrit l'opportunité à la jeune femme de s'en aller, mais il en était hors de question ! Cela put se voir dés l'instant où il l'a quitta des yeux... À savoir que les hommes du chef s'emparèrent de la pauvrette, afin que leur supérieur puisse la récupérer lui même une fois le combat terminé ! Après tout, elle était à lui.

- Allez ! Viens ! Provoqua t-il en faisant tournoyer sa lance.

Le gros ne se fit pas prier, d'ailleurs, des comme lui il en avait certainement déjà vu d'autres ! Ainsi, il chargea carrément le chevelu à l'aide de son bouclier en guise de pare-chocs, quant à son épée, il avait pris soin de la garder en retrait dans quel cas où l'occasion de l'éventrer se présenterait ! Malgré le petit écart qui les séparait, le chef sauta par dessus le blondinet à l'instar d'un acrobate professionnel. Puis, au moment où il atterrit derrière lui, le lancier posa sa main sur l'épaule de l'imprudent...

- Je suis là mon poulet ! Se moqua t-il en lui massant son trapèze dépourvu d'armure.

Il n'était jamais bon de tourner le dos à son adversaire, mais apparemment le chef se surestimait un peu trop, car au lieu d’enchaîner en plus enfonçant sa lance dans les reins, il préféra regarder la foule en pleine admiration. Un tel détachement pourrait lui valoir un bon coup de bouclier susceptible de l'envoyer au tapis ! Mais au vu de ses réflexes de serpent, il n'y avait guère de soucis à se faire...


Le seul combat que Amber avait pu voir dans sa vie, fut celui de deux chien enragés... C'était donc pour elle une toute nouvelle expérience, sauf que, elle aurait préféré que le duel ne se fasse pas à cause d'elle ! Mais il était trop tard pour s'en repentir, surtout qu'elle n'était en rien responsable de la stupidité de ces hommes... En revanche, si le grand guerrier venait à mourir, jamais elle ne pourrait se le pardonner ! Il ne la connaissait pas, et pourtant, alors que tous les autres la regardaient se faire peloter impunément, lui se comporta en preux chevalier au travers de son intervention ! Jamais elle ne pourra oublier cela, ce qui faisait qu'elle avait désormais une dette envers lui.

-*Pourquoi prendre de tels risques... est-ce vraiment ça la vie de guerrier ?*

La jeune femme s'interrogeait quant au comportement bagarreur des deux hommes... Il était vrai qu'une personne sachant manier une arme, cherchait toujours à prouver sa force ? Amber croyait que cela ne se produisait que dans les histoires contées par les bardes ou les livres... Or là, elle fut bien forcée d'accepter qu'il s'agissait en fait de la triste réalité. Cependant, la soudaine charge du grand blond fit sursauter la jeune femme, mais de voir l'autre malappris lui sauter par dessus en faisant une pirouette, fut d'autant plus surprenant pour cette dernière... À cet instant, elle comprit que le chevelu avait pris l'avantage, ainsi, sans chercher à réfléchir, Amber libéra de sa seule main libre, une petite sphère d'énergie bleutée qui explosa sur les pieds du chef !

Eh oui, c'était une sorcière débutante, et elle ne comptait pas en rester là ! D'où le fait qu'elle était venue chercher un homme d'arme qui accepterait volontiers de l'accompagner dans son périple. Et pour cause, l'élément de la glace n'était pas le plus facile à maîtriser, et comme personne à Nandis ne voulait l'y aider, elle n'avait d'autres choix que de se rendre à l'extérieur des remparts de la cité... Bien sûr, elle savait où aller, mais pour l'heure, ça n'avait aucune importance ! Et pour cause, le chef risquait fort de se trouver bête avec cette incapacité de sauter, ou même de se déplacer à cause de la glace qui le collait littéralement au plancher...

- Mais qu'est-ce...

~ Il est 8 heures 06 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Ven 18 Fév - 11:24

Le choc ne vint pas. Le choc n'était pas arrivé comme il se serait produit en temps normal. Daëlan n'avait eu le temps que d'apercevoir une ombre passer au-dessus de lui et une sensation sur son épaule qui l'arrêta dans son élan. Son adversaire avait bondi au-dessus de lui alors qu'il était assez grand. S'il était en face d'un tel acrobate, les choses allaient vite se compliquer. L'autre était sans doute habitué à mouvoir et à garder son souffle, or, le guerrier en armure était certes endurant mais, à long terme, il sera le seul à s'épuiser.

Le chef de cette bande de gueux n'avait pas saisi l'occasion présente pour éliminer le Lion. Il devait être étonnamment orgueilleux, prétentieux ou bien avait-il tout simplement confiance en ses compétences ? Instinctivement, ayant conscience qu'il se battait pour protéger sa vie, Daëlan avait alors envoyé son bouclier droit sur le visage du gaillard le plus vite possible, accompagnant le mouvement de son bras avec une rotation de son buste. Il était si concentré dans son duel qu'il n'avait pas vu que la demoiselle qu'il avait "secourue" avait été de nouveau faite prisonnière par les odieux hommes, ni même l'étincelle bleue qui avait jailli aux pieds de son assaillant pour le figer sur place.

Ainsi, son bouclier heurta bel et bien le lancier de plein fouet, arrachant au passage un filet de sang provenant d'on ne sait où. Daëlan n'hésita pas une seconde et saisit l'occasion pour plonger son épée dans la poitrine de son adversaire afin de le tuer sur le coup.

C'est à ce moment qu'il remarqua la glace qui s'était formée. Comment ce phénomène avait pu arriver ? Il reprit rapidement ses esprits et jeta un regard vers la demoiselle de tout à l'heure. Le Lion avait prévu que ces énergumènes n'allaient pas abandonner pour autant malgré la défaite de leur chef. L'homme au regard de fauve se rua alors vers ceux qui tenaient la jeune femme et tenta de les repousser en les chargeant comme un bélier.

Quand il eut réussi à les dégager de là, il se dépêcha de l'inciter (Amber) à se diriger vers la sortie de la taverne, la protégeant avec son bouclier et tenant fermement son épée entre ses doigts.

- Sortez immédiatement ! rugit-il avec une voix qui ne voulait en aucun cas être contredite.

Ses yeux parcouraient dans tous les sens l'ensemble de la salle. Il regardait chacun de ces gredins qui s'animaient tels des hyènes.

Une chose était sure : il fallait dégager d'ici... Mais à la seule condition que la jeune femme soit apte à suivre ce conseil.

[HRP : Je ne sais pas si j'ai précipité les choses ou bien si j'avais l'initiative de faire avancer le RP de cette manière là :/]

~ Il est 8 heures 07 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
avatar
Récits 208
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   Lun 28 Fév - 19:25

Le duel tourna court suite à la stupidité évidente du chef... Et pour cause, au lieu de profiter de son avantage acrobatique afin d’asséner le coup fatal à Daëlan, il préféra se jouer de lui tout en pensant que rien ni personne ne pouvait le mettre en position de faiblesse ! Quand soudain, alors que rien ne s'y prêtait, de la glace se forma sur ses pieds ! Pris au dépourvu, le chevelu n'eut le temps de voir arriver le revers de bouclier que lui administrait le guerrier... Sur ce choc d'une violence sans nom, toute la partie gauche de son visage informe se fractura ! Amber quant à elle, sursauta à l'entente inattendue de ce "gong", auquel un cri exprimant une profonde douleur s'ajouta... Le chef était certes vif et rapide, mais sa piètre résistance laissait déjà deviner à qui profiterait la victoire.

Une triste fin pour le gueux qui une fois au sol, se fit embrocher le coeur par la large lame de son adversaire ! Ce renversement soudain de la situation eut pour effet de provoquer l'effarement chez les hommes du défunt... Eh oui, à la grande déception des personnes présentes, Daëlan n'avait pas approuvé ce duel juste pour se donner en spectacle. C'était dans ces instants que l'on voyait la différence entre un véritable guerrier et un guignol ! Après quoi, le soldat fonça littéralement sur les trois individus qui avaient porté allégeance à cet imbécile, afin de les écarter d'Amber. Le rentre dedans fut magistral ! Deux fois plus imposant que chacun d'eux, Daëlan n'eut aucune difficulté à les envoyer dire bonjour au mur qu'ils ne virent arriver qu'au tout dernier instant, soit à l'impact !

Ces quelques secondes de répit furent suffisante au guerrier pour entraîner la jeune femme jusqu'à la sortie de l'auberge. Amber ne se fit d'ailleurs pas prier quant au fait de s'extirper de cet enfer ! Elle qui venait juste pour quérir de l'aide, voilà que le premier homme venu voulait en faire sa chose... Si c'était ça le monde, alors valait-il vraiment la peine d'être parcouru ? Seul l'avenir le lui dira...

Une fois la porte de La Sirène rougissante passée, Amber ne manqua pas de remercier son sauveur... Mais à présent qu'elle l'avait vu à l'oeuvre, peut-être accepterait-il ce pourquoi elle s'était risquée à approcher le chevelu... Il s'agissait là d'un guerrier émérite, soit, exactement ce qu'elle recherchait ! Ainsi donc, tout en allant à l'encontre de sa timidité, la jeune femme lui demanda si il serait prêt à faire un petit bout de chemin avec elle. Amber comptait bien sûr le payer à la hauteur du service rendu. Mais allait-il accepter ?...


[OUT : Les rues... Arrow]

¤ 2 Khole Vita ¤
~ Il est 8 heures 09 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Lion : un second retour à l'auberge..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lion : un second retour à l'auberge..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: