AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Exclamation L'autel Astral ~ICI~ Exclamation




La table du rôlliste ~ICI~ Arrow



Partagez | 
 

 Des angoisses dans une ambiance tamisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Des angoisses dans une ambiance tamisée   Ven 7 Jan - 17:04

Je savais que je venais d'aller là où je ne pourrai plus faire marche arrière avec cette femme aux yeux rouge. Un léger sourire éclairera son visage tandis que moi, je ne me sentais pas toujours à l'aise dans cette situation. La chaleur me plombait de plus en plus le moral et le soleil n'était pas là pour arranger les choses, sentant ma peau commencer à brûler sous les rayons que la boule de feu projetait. Plaçant alors une main sur mon front, j'espérai simplement que je pourrai calmer un peu cette chaleur pendant le temps où Illasera imposera une main sur mon épaule droite, dressant les poils le long de mon échine et provocant un gros frisson parcourir tout mon corps... Devais-je réellement avoir peur d'elle comme ça ? Elle était pourtant là pour m'aider et non pas pour me tuer ou je ne sais pas quoi d'autres. Mais rien ne m'empêcherai de faire des films sur sa proposition suite à son aide qu'elle allait sous peu me fournir pour me sortir de là. Mais est-ce que.... Elle allait vraiment m'aider ? Dans les pires des cas, elle me tuait sans que je m'en rendes compte mais ne serai-je pas en tort de penser ça d'une inconnue ? D'autant plus qu'elle avait tuer l'autre fille de façon très froide et comme si elle appréciait ça... J'avais peur oui mais je tentais de ne pas le montrer à cette femme. Mon regard se faisait déterminé, mon coeur tentant de battre normalement, je ne faillirai pas face à elle. Serrant les poings, je ne faisais que l'écouter pour le peu qu'elle avait à me dire pour le moment. ET bien évidemment, ce qui allait suivre allait largement me rappeler le drôle de phénomène que j'avais subis plus tôt. Soit....

- Mais..... Où sommes-nous ? Demanderai-je timidement et d'une voix faible, trop faible pour que la démone puisse m'entendre et me répondre.

Mon regard se perdit dans ce nouveau décors jusqu'au moment où je sentis un énorme poids m'envahir, mes jambes semblaient me lâcher, tremblotantes. Mes mains, elles aussi, tremblaient et je me demandais ce qu'il se passait jusqu'à que je comprennes l'origine de mon état. C'était donc le coût du déplacement effectué par Illasera mais... Où étais-je maintenant ? J'avais pas l'impression d'être sortie du désert comme elle me l'avait dit mais sauf que, oui, j'étais au frais et je pouvais me ressourcer sans soucis ici. Bon, première information... J'étais chez elle, la jeune femme à la peau foncée venait de prendre la parole pour répondre à mes pensées. Levant un sourcil, surprise qu'elle ait deviné mes pensées, je l'écouterai attentivement. Drôle de demeure d'ailleurs, j'avais du mal à m'y faire et je levais les yeux au plafond afin de voir ce qu'il en était. La lumière s'y infiltrant était celle qui donnait une vie à ce lieu, une ambiance particulièrement calme et tamisée que j'appréciais sans trop de mal. Mais... Je n'avais pas le moral de faire quelque chose. Fatiguée et épuisée, je ne voulais que dormir mais je ne le pouvais pas, je ne me sentais pas réellement en sécurité avec cette femme même si elle venait de me prouver qu'elle avait accomplit sa part du marcher. Cependant, j'angoissais, je ne savais pas ce qu'elle me voudrait et je m'attendais forcément au pire. Ma nature voulait que je me fasse des films pour que j'imagine le pire des pire et de ce fait, quelque chose en rapport ou en lien à la mort, soit le meurtre. Bien sûr, je pouvais avoir largement faux... Mais étant donné l'inconnu de sa proposition, je me donnais le droit de tout prévoir.

*Je dois rester bien sagement ici, hm ? Ca va être un peu dur...*

Restant alors debout, toujours exténuée, je m'approcherai de l'un des murs pour y déposer mes doigts, doucement, et parcourir la surface sableuse de ce dernier lentement. J'observais chaque détail sans pour autant déporter mon attention de Illasera, venant souffler un coup sur une petite partie du mur pour y dégager des poussières, en croyant y avoir vu quelques choses mais rien n'y apparut. Déposant entièrement ma paume ensuite, je poussais faiblement de cette même main, espérant y trouver autre chose mais toujours rien. Je ne savais pas ce que je faisais ni ce que je cherchais mais une chose était sûre, je laissais les choses aller et j'y allais délicatement pour ne rien casser ou user. Finalement, je me résoudrai à que je ne puisse pas y sortir et je me mis à genoux, toujours une main contre le mur, mon regard semblant toujours observer les poussières sur la paroi sans grande conviction. Mais bien vite, la réalité me rappellera à elle pour me dire qu'il y avait toujours la proposition d'Illasera dont je devais m'inquiéter. La peur venait de m'agripper à la gorge et je sentais mon coeur qui commençait à prendre de l'allure. Tambourinant contre ma poitrine, je crisperai ma main dessus dans l'espoir de l'adoucir mais je n'y pouvais rien. Ma respiration venait de suivre l'accélération de mon système cardio-vasculaire. Me donnant beaucoup de peine à respirer dans ce lieu poussiéreux, je me laisserai tomber lentement sur le dos pour commencer à reprendre le contrôle sur moi et me calmer. Il fallait surtout que j'évites de partir dans ce genre de délire, ce n'était que mauvais et empirerai la situation pour moi ! Alors, fermant les yeux, respirant lentement, allongeant mon bras gauche sur le sol à côté de moi, la main droite agrippée sur le coeur, je m'oserai à prendre la parole.

- Illasera... Excusez-moi mais est-ce que je peux oser vous demandez votre désire me concernant ? J'aurai bien du mal à me reposer dans cet état...

A cet instant précis, je venais de rouvrir les yeux pour tourner mon regard sur la jeune femme et appuyer ma demande. Je voulais qu'elle me dise même si je m'attendais à un refus catégorique de sa part puisqu'elle avait fait savoir que je devais me reposer et prendre soin de moi avant toutes choses. Mais quoi qu'il en soit, je ne pouvais pas rester là sans savoir ce qu'il en retournait. Alors... Même si je m'attendais à une certaine réponse et réaction, je m'osais à espérer le contraire et une réponse à mes attentes. Allait-elle me les dire ? Il ne me restait plus qu'à attendre...

~ Il est 8 heures 04 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Des angoisses dans une ambiance tamisée   Ven 21 Jan - 3:25


À l'instar d'une larve à peine formée, l'Humaine se tortillait mollement contre le mur, lui permettant ainsi de demeurer debout... C'était assez pathétique à regarder, pourtant, la démone la fixait sans afficher le moindre préjugé ! Puis, une fois allongée sur le dos, la jeune fille se permit de questionner Illasera, alors que un peu plus tôt, cette dernière lui avait affirmer lui en parler qu'une fois son énergie recouvrée ! Cela semblait être typique chez les Humains ; ne rien écouter ! Se pensant sans doute dans une auberge, Anaïs s'osa à s'imaginer que la démone allait être à son petit soin au gré de ses humeurs... Belle ânerie ! Et pour cause, Illasera n'avait pas pour habitude de répéter ses dires, et encore moins de se montrer gentille ! Ce fut pour cela que la sombre femme immola instantanément l'idiote qui jonchait sur son sol ! Des flammes gigantesques se mirent à dévorer la peau de la malheureuse, ainsi qu'à roussir l'entièreté de sa chevelure... Certes elle était invisible, mais la douleur n'en était pas pour autant absente ! Anaïs allait mourir dans moins d'une minute, quand soudain, alors que ses globes oculaires vinrent à exploser sous l’oppressante chaleur, tout redevint normal !

- Ce n'est là qu'un avertissement Anaïs ! Lui annonça t-elle comme si elle lui avait donné une simple tape sur la joue. Je vous conseil de mieux écouter la prochaine fois, sinon quoi, je vous ferai vivre les mille morts ! Vous savez, l'esprit et l'âme sont étroitement liés... Poursuivit la démone tout en se rapprochant doucement de l'Humaine. Ce qui fait que je peux vous montrer tout ce que je désire, ainsi que tout ce que votre petit cerveau méprise au plus haut point. Voulez-vous tenter l'expérience ? Termina t-elle en imposant ses mains sur ses hanches.

Apparemment victime d'une puissante illusion, Anaïs aurait de quoi se sentir déstabilisée... À savoir ; est ce que cette démone lui voulait du mal ? Tout portait à le croire en tout cas, cependant... Illasera ne fit rien d'autre que de retourner sur son socle de pierre. Conservant un mutisme parfait, la sombre femme se contentait d'observer la jeune fille. En vérité, tout ce qu'elle attendait, c'était que Anaïs se sente de nouveau en pleine forme ! Car il s'agissait là d'un simple effet controverse à sa téléportation, rien d'autre !

Quelques minutes plus tard...

- Bien ! L'attente a assez durée, l'heure de la révélation à sonnée. Reprit tout à coup la démone. Mon souhait est tout simple, car tout ce que je vous demande, c'est de traverser un endroit que je ne peux faire moi même ! Nous avons toutes les deux à y gagner en plus. Ajouta t-elle en se relevant.

Illasera ne mentait pas, c'était justement ce qui rendait tout ceci si troublant... Comment une démone investie d'une telle puissance avec en plus le pouvoir de se téléporter, ne pouvait-elle se rendre dans tous les lieux qu'elle voulait ? Anaïs le saura bien assez tôt... De toute façon elle n'avait pas le choix, puisqu'elle avait signé un contrat sur sa vie envers la sombre femme. À présent, restait à savoir ce qu'il se cachait derrière cet endroit mystérieux...

- Ca ne sera pas de tout repos, surtout que vous allez faire la route avec moi enfermée dans ceci... Expliqua Illasera en sortant une bien étrange fiole de sa poche. Après quoi, une fois de l'autre côté, vous n'aurez plus qu'à me libérer ! Des questions ?

Voila qui était expéditif, mais au moins, ça avait le mérite d'être clair ! Enfin presque... car Anaïs ne savait toujours pas de quel lieu il s'agissait, ni même se qu'elle aurait à y gagner. Cependant, est-ce que la démone daignerait le lui expliquer ? Cela restait à prouver...

~ Il est 8 heures 13 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Des angoisses dans une ambiance tamisée   Mar 25 Jan - 18:35

Plus le temps passait, plus je prenais l'habitude des lieux malgré la chaleur étouffante qui me répugnait plus qu'autre chose. Mes yeux posés sur la démone, j'avais à nouveau insisté sur ma question précédente qui, pour le moment, était restée sans réponse. Ne désespérant pas, je finis tout de même par la quitter du regard pour plonger ce dernier dans le vague, comme si je fixais un point sur le plafond... Mes pensées se mélangèrent alors entre elle. Entre le moment où j'étais arrivée dans ce monde jusqu'à maintenant, je pouvais voir que jamais je n'avais vécu autant de retournement et jamais mes nerfs avaient été mis à de telles épreuves où nombreuses auraient été les personnes qui auraient déjà craquées. J'avais toutes les raisons de hurler là, maintenant. Mais je ne le faisais pas, je laissais passer le temps et je préférais attendre de voir ce qu'il allait alors se produire avec Illasera. Le simple fait que je ne fasses pas attention à elle quand je venais de me perdre dans mes songes, je me mettais en danger. Étais-je trop habituée à être chez moi, sans que rien qui ne puisses m'arriver ? Probablement... Mais lorsque je voulu revenir à la réalité, me redressant lentement pour m'asseoir et déposer un regard vide, étrange même, sur la fille aux yeux de braises, quelque chose me disait que ça allait mal se passer. Quelque chose tenait de me dire de fuir, quelque chose tentait de me tirer des griffes de cette femme. Mais je ne pouvais pas savoir quoi... Mon esprit me jouait-il des tours par hasard ? Quelques secondes suffirent à donner raison à ce "quelque chose" puisque, soudainement, je me retrouvais au milieu des flammes.

- Quoi ?! Aaaaah... Non ! Gémirai-je alors, portant mes bras devant mon visage pour me protéger au mieux que je le pouvais, tentant de me relever. Arrêtez ! ARRETEZ !

Commençant à me débattre sur moi-même pour espérer sortir des flammes, je me rendis compte rapidement que j'étais simplement immolée par elle et que j'allais terminer en brochette ! Je réalisais alors là ce qu'étais d'avoir mal, de souffrir véritablement au point d'en hurler et cracher ses poumons. Roulant sur moi-même, espérant pouvoir éteindre ou atténuer les flammes, mes mains venaient de se plaquer sur ma bouche pour retenir mes cris. Je sentais ma peau flamber, je sentais tout partir, je me sentais fondre à la surface et cette chaleur me perçait de toutes parts. C'était... Horrible ! Quoi que je fasses, je me savais morte d'avance, que la démone avait déjà décidé d'en finir avec moi. Mon regard se floutant à la vitesse de l'éclair, je sentis que je partais, que la douleur était à son paroxysme au point même que je me sentis loin et dans mon corps en même temps... Me retournant à plat ventre, je voyais ma dernière seconde s'écouler comme s'il s'agissait d'une heure, très lente et... noir ! Tout devint noir ! La douleur avait été écartée d'un coup... Alors, j'étais morte, hein ? Qu'avais-je fais... Qu'avais-je pu bien faire pour terminer ainsi ? Je connaissais mes erreurs de l'autre monde mais.... Je ne comprenais pas. Me croyant désormais finie, j'eu l'immense surprise de sentir une vague de froid sur mon front, une chaleur familière m'envelopper et ce sol de sable se glisser entre mes doigts.

- Je..... Aah.... Murmurai-je, fermant fortement les yeux même si cela ne servait à rien à cause de mon invisibilité...

*J'ai mal.... Hm.... Aïe....*

Portant une main en avant, je plantais mes ongles dans le sol. Mon autre main venant essuyer mon front, je réalisais que ce que je venais de vivre était soit un rêve, soit une hallucination. Ouvrant doucement mes yeux, les pupilles complètement dilatées et qui furent éblouies par la faible lueur des lieux, je m'empressais de les refermer, toujours aussi in-habituée à mon invisibilité. Gémissant une nouvelle fois, n'osant même pas bouger pour le moment. Ma respiration semblait normale et je revenais peu à peu à moi, entrouvrant les paupières pour distinguer la silhouette de la démone qui commençait à me lancer des paroles sévères. Un avertissement, hein... ? C'était elle qui venait de me faire vivre cet enfer... Et moi, à mon habitude, je n'avais pas écouté les conseils ou mise en garde, comme je le faisais toujours d'ailleurs. J'aurai dû, me disais-je au fond de mon être. Mais peu importe maintenant, je ne devais plus bouger pour récupérer et accepter ce qu'il venait de se passer. Une immense peur m'avait envahie, une peur si terrible que mes membres eurent probablement refuser de se mouvoir en cas de problème. Ma vue se troubla légèrement alors que les ténèbres m'envahirent pour m'enfoncer dans un léger sommeil qui n'allait me faire que du bien pour la suite. Me permettant aussi de ne pas trop paniquer...

Une voix me perça les tympans, résonnant dans ma tête, me foudroyant dans mes songes pour me ramener à la réalité, la dure et la vraie réalité malheureusement. Ce fut lentement que je réagis à son appel pour me relever à l'aide de mes bras et me mettant à genoux, les yeux encore clos. L'attente avait assez duré ? Hm... Il m'avait semblé n'avoir ressentis que quelques secondes passées et j'étais toujours engourdie, la tête complètement à l'ouest, une mèche collée sur le front, un épis sur la tête, j'ouvris les yeux après avoir frotté mon visage de mes mains. J'avais l'air groggy tout en baillant le plus discrètement possible avant qu'Illasera ne puisse reprendre ses dires laissés en suspens. C'était enfin le moment, elle allait m'avouer ce qu'elle désirait et je ne devais pas en rater une seules miettes ! Lui prêtant alors toute mon attention, je restais là, assisse à la contempler comme s'il s'agissait de mon idole, mes yeux fixant ses lèvres.

- Je vois...

Ainsi donc, aussi puissante soit-elle, il y avait des endroits où elle ne pouvait pas aller d'elle-même ? Donc c'était à moi de le faire ? Mais... Y arriverai-je ? Je ne savais pas mais je pouvais au moins me faire confiance. Sauf que... Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il y avait de si important là-bas pour qu'elle veuille à tout prix que je le fasses pour elle ? Était-ce un simple désire de vengeance, de meurtre ? Si c'était cela, je ne me sentais pas apte à le faire mais ma vie en dépendait. Enfin bref... Je verrai comment j'allais improviser sur le moment, je ne pouvais pas refuser, surtout qu'elle décidait d'elle-même de s'enfermer dans une fiole qu'elle me présenta pour ensuite la libérer de l'autre côté. J'étais alors sans danger, une fois enfermée là-dedans ? Hm... Toute une série de questions s'imposaient dans mon esprit mais je ne pouvais pas me risquer d'être trop curieuse au risque de subir pire que tout à l'heure. Et rien que de penser qu'il ne s'agissait que d'un averitssement, je sentis un frisson parcourir tout mon être....

*Brrrrr..... Ne soyons pas trop curieuse....*

- ... Je comprend. J'ai des tas de questions à poser mais je supposes que je ne pourrai en avoir les réponses qu'aux moment donnés. Disais-je en étant pas trop sûre de mes capacités. Mais je peux me permettre de vous demander ce qu'il y a là-bas et pourquoi voulez-vous que je vous y emmène ? Je le ferai, mais j'ai juste besoin de le savoir... C'est tout...

Ne baissant pas le regard afin de montrer ma détermination à le faire, j'attendis de voir si elle allait me répondre ou pas... Mais j'avais fais comprendre dans mes dires et le ton employé que si elle ne le désirait pas, ce n'était pas nécessaire, j'allais agir de toutes manières. Me relevant alors pour lui faire face, je laissais le temps s'écouler et la gorge me brûlait toujours autant à chacune de mes inspirations de cet air brûlant et poussiéreux. Le doute s'installa en moi comme la peur l'avait fait auparavant. Cette dernière était toujours aussi présente, d'ailleurs... Je ne pouvais pas m'en défaire si ce n'est que la masquer au mieux afin d'être des plus crédible possible quand je lui adressais la parole. Mais... Après que j'ai eu accomplis sa tâche... Est-ce que j'allais être tuée aussi froidement que l'autre fille transformée en multitude de scorpions où aurait-elle la bonté de me laisser partir et faire en sorte que je n'ai plus à faire à elle ?

~ Il est 8 heures 15 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
P.N.J
avatar
Récits 723
MessageSujet: Re: Des angoisses dans une ambiance tamisée   Ven 28 Jan - 18:05


Le feu avait fait preuve de toute son efficacité dans l'esprit de la pauvrette, à présent, elle était plus à même de comprendre que Illasera ne plaisantait pas... Cela pu se voir dés lors où elle lui répondit qu'elle avait saisi sa demande, mais qu'elle serait en contrepartie heureuse de savoir ce qui l'attendait dans ce fameux endroit... Chose assez idiote, puisqu'elle allait le découvrir de toute façon ! Néanmoins, la démone ne lui en tint pas rigueur, puisque cela faisait partie intégrante de ses plus grandes peurs, soit... l'inconnu. S'approchant alors de la jeune Humaine sans ombre, Illasera lui tendit la fiole qu'elle lui avait montré précédemment. Toutes les questions avaient été posées, il ne restait donc plus qu'une réponse à fournir avant le grand départ ! La pression éprouvée par Anaïs était à couper au couteau, mais malgré ce fait établi, la démone lui répondit d'une voix glaciale tout en la regardant droit dans les yeux.

- Ce n'est pas une promenade de santé Anaïs, soyez en certaine ! Mais ce n'est en aucun cas une impossibilité, sinon vous seriez déjà morte. Affirma t-elle tout en la forçant à se relever. Vous aller devoir marcher longuement dans des lieux imprégnés d'une énergie mystique si puissante, que chacun de vos pas pourrait être le dernier ! Cependant, si vous y parvenez, il ne vous restera plus qu'à traverser la vallée de la peur, et là... une fois que vous l'aurez franchie, vous pourrez me libérer, acte qui par la même occasion, mettra fin au pacte que vous avez avec moi !

La vallée de la peur, un endroit apparemment régit par ce sentiment... Malheureusement, comme Illasera était une démone de la peur, il lui était impossible de franchir un tel lieu sans se faire aspirer dans la dimension de l'effroi ! Voila pourquoi elle avait besoin d'Anaïs afin d'effectuer cette traversée. Hélas, il était impossible de savoir ce qu'elle allait vivre une fois qu'elle y sera, à supposer qu'elle y parvienne...

- Tenez, prenez également ceci... Ajouta la démone en lui donnant une sorte de boussole. Ceci est un compas de l'épouvante, il m'a été remis lorsque je débutais dans mon art de la terreur ! Et c'est aujourd'hui vous qui en serait la propriétaire... Vous voyez la petite aiguille ? Et bien la pointe de cette dernière vous conduira toujours sur ce qu'il vous fait le plus peur ! Mais ce n'est pas tout. Poursuivit-elle en imposant sa main sur l'épaule gauche de la jeune fille. Lorsque vous aurez suffisamment progressé, l'énergie générée par la vallée sera si puissante, que l'aiguille du compas vous indiquera sa position !

Pas très utile pour un Mortel ce genre d'objet, étant donné que sa fonction s'inversait en leur possession... À savoir que lorsque Illasera s'en servait à ses débuts, l'aiguille lui indiquait les personnes les plus peureuses. Or là, cette dernière guiderait Anaïs sur ce qui la terrifierait le plus ! Ce n'était pas très rassurant, mais cela pourrait également lui permettre de tourner le dos à sa peur, et ce, sans même savoir ce que cela pouvait-être ! Puisque seul son subconscient pouvait guider l'aiguillage du compas de l'épouvante...

- Il est temps ! Et j'espère vous revoir de l'autre côté de la vallée, Anaïs ! Bonne chance !

Cette seconde téléportation coûta à la jeune fille, un état comateux temporaire... Quant à Illasera, c'était à présent dans la fiole qu'elle se trouvait. Désormais seule en pleine forêt, Anaïs aura tout intérêt à rassembler le peu de courage qu'il lui restait, afin de braver l'inconnu qui se dressait devant elle ! Le plus étonnant c'était qu'il faisait nuit noire, alors que pourtant il devait être dans les alentours de midi... Allongée entre deux grosses racines, Anaïs était sur le point de revenir à elle, or, ce qu'elle allait découvrir... risquait de lui faire un sacré changement par rapport à l'antre de la démone... Comme par exemple le froid ambiant, ainsi que la pesante obscurité de ce lieu boisé... Seule la lune pourrait lui servir de lanterne, bien que cette dernière ne semblait plus aussi naturelle qu'à son habitude. Où avait-elle bien pu atterrir ?

[OUT : Dans les terres secrètes ; La Dame noire... Arrow]

~ Il est 12 heures 02 ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des angoisses dans une ambiance tamisée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des angoisses dans une ambiance tamisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sept Destinées :: ~ Le gouffre mystique ~ :: RP oubliés-
Sauter vers: